Issuu on Google+

Synthèse

Enquête de productivité dans les magasins d'optique L’audit de 11 magasins d’optique démontre que l’optimisation des flux d’informations entre les opticiens et les complémentaires santé et les fournisseurs pourraient faire gagner jusqu’à 15 points de productivité dans les magasins. Le véritable challenge sera de transformer ces gains d’efficacité en avantage économique. L’Association EDI-Optique a mené entre décembre 2008 et mars 2009 un audit de 11 magasins d’optique. L’objectif de cette étude est de déterminer le potentiel de gains en productivité découlant de la création ou de l’amélioration de flux d’informations externes (entrants et sortants) ou internes (au sein du magasin). L’analyse fait ressortir une amélioration potentielle de 10% à 15% de la productivité en magasin. De tels gains s’appuient sur trois mesures phares: 1. Informatisation des échanges avec les complémentaires santé Les prises en charge et les remboursements électroniques permettraient de réduire le temps de traitement des dossiers tiers payants de 20% et de gagner 10 à 15 jours de trésorerie globale. 2. Référencement informatisé des produits montures et lentilles L’optimisation de la logistique fournisseurs qui découlerait du référencement informatisé des produits montures et lentilles dégagerait une économie de 10 à 15 jours par an. 3. Dématérialisation des factures et des avoirs 30% à 60% des frais comptables seraient économisés grâce à l’extension du traitement informatique des flux financiers (facturation électronique et gestion des avoirs). Un gain additionnel de 5 à 10 jours serait attendu en raison de l’allègement du processus de contrôle des factures et de la diminution des litiges sur les avoirs. Toutefois, il ne faut pas s’attendre à ce que les gains escomptés se traduisent systématiquement par une amélioration de l’efficacité économique. L’étude montre que les gains de productivité aboutissent le plus souvent à une croissance des «temps morts». Les conclusions distinguent trois recettes apparemment efficaces pour transformer le temps libre en avantage économique:  la réduction des heures d’ouverture,  l’augmentation de la prise de rendez-vous avec la clientèle,  l’allongement du temps passé pour chaque vente (hausse du panier moyen). C’est une réflexion stratégique à mener dans le secteur alors que les statistiques établies sur les 11 magasins participants montrent que le panier n’est plus protégé par les offres commerciales – aujourd’hui banalisées – de type «2e paire pour 1 euro», bien que ces dernières augmentent de 10% à 30% le temps consacré à la gestion d’un dossier. Jusqu’à présent, les échanges de données informatisés avec les magasins d’optique se sont focalisés sur l’amélioration de la qualité et de la flexibilité des relations avec les fournisseurs. Les résultats attendus pour les mesures préconisées par cette étude sont d’une tout autre nature: des gains de productivité et financiers. C’est en revoyant leurs approches commerciales que les opticiens tireront pleinement profit de ces gains qui se traduiront alors par une amélioration de l’efficacité économique et du panier moyen. Il s’agit sans doute d’un des principaux challenges pour l’optique française dans les deux prochaines années.

Jean-Christophe Leroy


Utiliser l’EDI pour augmenter la productivité dans les magasins