Page 1


Edito // EDEN FORUMS

Data Days

4ème édition

Selon une étude menée par IDC, seules 40 % des données disponibles au sein de l’entreprise sont réellement analysées aujourd’hui. Par ailleurs, 80 % des entreprises sont convaincues que l’explosion des données nécessitera la création ou le développement de nouveaux métiers. Le Big Data n’est qu’à l’aube de son apogée. Data analyst, Data engineer, Data scientist : autant de métiers nécessitant des compétences encore trop rares sur le marché et pourtant très recherchées par les entreprises. De ce fait, de nombreuses écoles et universités s’adaptent aujourd’hui pour former leurs étudiants à ces nouveaux métiers. Avec près de 40 entreprises partenaires, plus de 30 intervenants et 120 opérationnels et responsables RH présents, la 4ème édition du Forum Data Days vous propose 3 jours de rencontres privilégiées. Découvrez les opportunités de stage et de carrière au sein d’entreprises dynamiques, spécialisées et toutes reconnues pour leur expertise. Nous remercions enfin l'ensemble des entreprises qui ont répondu présent à cette nouvelle édition du Forum Data Days, l’événement de référence dédié aux métiers de la Datascience et du Big Data.

Eden Forums

contact@eden-forums.fr

Forum Data Days 3


4 Forum Data Days


PARIS

LILLE

LYON

Forum Data Days 5


CGI // Entreprise

« Dès son arrivée, le nouveau membre bénéficie d’un séminaire d’intégration au sein de notre Université. » Avec 65 000 professionnels dans 40 pays, CGI offre une présence, des capacités et une expertise accrues à ses clients en Amérique du Nord, en Europe et en Asie-Pacifique. Jean-Pascal Boutier, Vice-Président Transport, CGI Business Consulting

CGI fête cette année son 40ème anniversaire. Quelle est l’histoire du Groupe ? CGI a été fondée en 1976 par deux entrepreneurs de 26 ans, Serge Godin et André Imbeau. CGI signifiait « Conseillers en gestion et informatique ». Ils ont démarré l’entreprise dans le sous-sol de la résidence de Serge dans la ville de Québec avec un seul client, un téléphone et beaucoup d’ambition. Aujourd’hui, nous sommes 65 000 professionnels travaillant dans le monde entier. La société s’étant mondialisée, nous sommes maintenant connus simplement sous le nom de CGI. Ensemble, les professionnels de CGI ont bâti l’une de plus importantes entreprises de services en technologies de l’information et en gestion des processus d’affaires au monde. CGI est très présent sur les écoles & universités. Que proposez-vous aux étudiants ? En 2016-2017, CGI accueillera 800 stagiaires de fin d’études d’une durée de 6 mois minimum. Dès le début du stage, le stagiaire est intégré dans l’une de nos entités et impliqué au même titre qu’un jeune embauché. Il bénéficie d’une première expérience concrète et pratique qui lui permet de se familiariser avec les réalités de l’entreprise, d’affiner et de valider son projet professionnel. Quelle est l’activité de l’entreprise ? Chez CGI nous croyons que les technologies de l’information sont le moteur essentiel à la transformation des

6 Forum Data Days

entreprises et des gouvernements. Nous conseillons ainsi grandes entreprises et organismes publics afin de les rendre plus performants, productifs et compétitifs au travers de nos 3 métiers : - Le conseil : CGI conseille les entreprises pour les rendre plus performantes via l’emploi de technologies innovantes, le développement de nouveaux usages pour leurs produits et services et de nouveaux modes d’organisation. - L’intégration de systèmes d’information : CGI intègre des solutions informatiques chez ses clients. - L’outsourcing/l’externalisation d’activités : CGI réalise pour le compte de ses clients certaines de leurs activités informatiques. CGI intervient sur tous les secteurs d’activité : services financiers, secteur public, industrie, télécommunications, secteur pétrolier et gazier, distribution…

CGI dispose d’une université interne qui permet aux collaborateurs de suivre des formations tout au long de leur carrière. Pouvez-vous nous en dire plus ? Nous avons une politique active de formation continue, accompagnée par un management de proximité, ce qui permet à nos membre d’évoluer au sein de nos différentes entités et filières. Dès son arrivée, le nouveau membre bénéficie d’un séminaire d’intégration au sein de notre Université. C’est l’occasion d’initier un premier réseau entre nouveaux collaborateurs et de vivre les valeurs de notre société dans un cadre privilégié. Pour les nouveaux consultants, notre école du conseil propose une semaine d’intégration avec des mises en situation pour s’approprier les méthodes et les outils du consultant.


Entreprise // CGI

Point de vue de notre expert Jean-Pascal Boutier Big data et transport : « la gouvernance des données, clé d’une transformation réussie » Les initiatives liées au big data dans le transport se multiplient. Mais comment définir une stratégie pertinente autour de l’exploitation des données ? Retour avec Jean-Pascal Boutier sur un enjeu clé : la gouvernance des données. Systèmes de billettique, d’exploitation, de maintenance, de contrôle… ces outils génèrent une quantité exponentielle d’informations. Ces données, analysées, participent à la gestion de l’évolution des flux de circulation et de voyageurs, ainsi qu’à l’évaluation de la performance du réseau. Mais comment parvenir à ces objectifs ? « Les entreprises créent massivement des postes de Chief Digital Officer mais encore trop peu de Chief Data Officer. Or, la gouvernance des données est clé. L’enjeu, c’est de passer de la donnée à l’information. Autrement dit, du fichier informatique à la valorisation et à la monétisation des données récoltées », explique Jean-Pascal Boutier. Que cela soit dans la gestion des actifs ou dans l’offre de services, les données ne génèrent de valeur qu’associées à une trajectoire clairement définie.

Côté services, « l’objectif des entreprises de transport est, désormais, d’aller vers un service packagé de bout en bout. Le projet que nous menons avec le Syndicat des transports d’Île-de- France (Stif) a pour but de moderniser la billettique avec un titre de transport toujours plus innovant pour tous les modes de transport collectif », explique l’expert. Là encore, cette initiative passe par une gouvernance des données. C’est-à-dire centraliser l’ensemble des informations sur les usagers et décloisonner les données de manière à leur conférer de la valeur pour proposer des services à valeur ajoutée et accompagner le voyageur sur son trajet de porte à porte. L’enjeu, pour les entreprises du secteur, est désormais de proposer un service sur mesure, simple et performant. Pour cela, elles doivent valoriser ce patrimoine immatériel qui constitue leur véritable richesse : les données », résume Jean- Pascal Boutier.

Forum Data Days 7


Deloitte fournit des services professionnels dans les domaines de l’audit, du risk services, de la fiscalité, du consulting et du financial advisory à ses clients des secteurs public et privé, quel que soit leur domaine d’activité. Fort d’un réseau de firmes membres dans plus de 150 pays, Deloitte allie des compétences de niveau international à un service de grande qualité afin d’aider ses clients à répondre à leurs enjeux les plus complexes. Nos 225 000 professionnels sont animés par un même objectif, faire de Deloitte la référence en matière d’excellence de service. En France, Deloitte mobilise un ensemble de compétences diversifiées pour répondre aux enjeux de ses clients, de toutes tailles et de tous secteurs des grandes entreprises multinationales aux microentreprises locales, en passant par les entreprises moyennes. Fort de l’expertise de ses 9 400 collaborateurs et associés, Deloitte en France est un acteur de référence en audit, risk services, consulting, financial advisory, juridique & fiscal et expertise comptable, dans le cadre d’une offre pluridisciplinaire et de principes d’action en phase avec les exigences de notre environnement.

Nos métiers AUDIT Notre principale mission consiste à accompagner nos clients dans la fiabilisation et l’amélioration de l’information financière. En France, près de 2 000 auditeurs travaillent au sein d’un réseau mondial de 66 500 professionnels présents dans plus de 150 pays. RISK SERVICES Nous accompagnons nos clients dans l’identification, la prévention et la réduction des risques dans les domaines financier, informatique, environnemental ou de la cybersécurité. Plus de 600 collaborateurs travaillent en France, en étroite collaboration avec plus de 17 000 professionnels dans plus de 150 pays. CONSULTING Nous accompagnons les organisations publiques et privées dans leurs projets de transformation et leur recherche de la performance : définition et mise en place des dispositifs de gouvernance, de pilotage de la performance, aide à la conception et à la mise en œuvre des processus et des systèmes d’information au service de la stratégie et conduite du changement. 500 consultants travaillent en France au sein d’un réseau mondial de 52 000 collaborateurs. FINANCIAL ADVISORY Nous accompagnons les entreprises dans leurs opérations de développement ou de restructuration et sécurisons leurs mutations – alliance stratégique, acquisition, cession, évaluation, financement, restructuration, difficultés financières et fraudes – avec pour objectif la création de valeur. En France, 300 collaborateurs travaillent au sein d’un réseau mondial Financial Advisory de 11 000 experts.


Interview // DELOITTE

« Deloitte accompagne ses clients sur l’ensemble des activités de gestion et de valorisation des données. » Deloitte en France est un acteur de référence en audit, risk services, consulting, financial advisory, juridique & fiscal et expertise comptable, dans le cadre d’une offre pluridisciplinaire et de principes d’action en phase avec les exigences de notre environnement. À travers l’offre Data & Analytics, Deloitte accompagne ses clients dans l’élaboration de leur Smart Data, quelles sont les expertises proposées ? Deloitte accompagne ses Clients sur l’ensemble des activités de gestion et de valorisation des données. Nos interventions portent sur l’ensemble de la chaîne de valeur de la Data depuis sa création jusqu’à son utilisation par les utilisateurs de l’Entreprise. Au-delà de la dimension technique, la Data est aujourd’hui devenue un véritable levier de transformation et de performance. Deloitte accompagne ses clients pour relever les différents challenges business, organisationnels et techniques liés à la Data. Votre dernière étude Analytics Trends revient sur l’évolution des pratiques par les entreprises françaises en 2016 en matière de compréhension et d’exploitation des données. Que peut-on en retenir ? Notre dernière étude s’appuie sur une enquête réalisée auprès d’une soixantaine d’entreprises. La majorité considère que la Data constitue aujourd’hui un sujet stratégique. Cette pratique est en forte évolution au sein des organisations en France sous l’impulsion des nombreuses mutations digitales. L’émergence et la mise en place de nouveaux rôles (Chief Data Officer, Data scientist…) semble gagner du terrain au sein des entreprises. En plus de cette tendance à la « professionnalisation » de la gestion des données, les entreprises expriment un fort intérêt pour l’extension des usages analytiques intégrant de nouvelles orientations (telles que le prédictif ou le cognitif). Les organisations sont de plus en plus sensibles à la dimension risque et

sécurité liée à la Data. La thématique de la Data est désormais inscrite dans l’agenda des dirigeants qui y voient un fort levier de transformation transverse et global. Deloitte présente par ailleurs une analyse approfondie intitulée « Tech Trends 2016 » sur les dernières tendances technologiques. Comment ces innovations transforment l’économie ? Les innovations technologiques génèrent de profonds impacts sur notre économie suscitant l’émergence d’une constellation de nouveaux acteurs dans tous les secteurs d’activité. La compétition s’opère désormais sur les services à forte valeur ajoutée pour le consommateur. Proposer le service adéquat et « sur mesure » au Consommateur en s’appuyant sur les innovations technologiques, tel est le pari pour les organisations. A côté du développement de nouveaux services, les entreprises semblent également vouloir adopter ces innovations technologiques pour gagner en performance (optimiser la gestion des assets grâce à la connectivité/ IoT, adopter la réalité augmentée et virtuelle dans l’usine, gagner en agilité et collaboration interne…). La croissance exponentielle des Data a créé des nouveaux métiers dans l’ensemble des secteurs d’activité. Qu’en est-il chez Deloitte et quelles en sont les perspectives de recrutement ? La practice Data chez Deloitte est en forte croissance. Nos activités se chez Deloitte (Finance, Marketing, Achats, RH…) pour proposer à nos clients une offre à forte valeur ajoutée.

Reda Gomery, Associé en charge des activités Data Analytics

Nous projetons d’intensifier nos recrutements de profils de Data Scientist et plus largement de candidats expérimentés dans les domaines de la gestion des données et de l’analytics.

NOUS REJOINDRE Nous proposons des stages de 3 à 6 mois dans nos différents métiers : Audit, Risk Services, Consulting et Financial Advisory, et dans l’un de nos bureaux. Audit : d’octobre à mars (6 mois) ou de janvier à mars (3 mois). Consulting, Risk Services et Financial Advisory : tout au long de l’année (6 mois minimum). 1 300 recrutements en CDI, parmi lesquels 700 sont destinés aux jeunes diplômés. 500 stagiaires en 2015-2016. Pour connaître le détail de nos offres, connectez-vous sur www.deloitterecrute.fr

Forum Data Days 9


#LEnthousiasmeDabord vous souhaitez

Innover Gagner

Grandir

Energie Passion Equilibre

vous avez

Venez faire du BIG DATA pour de VRAI www.sentelis.com

31 rue du pont - 92200 Neuilly-sur-Seine - TĂŠl : 01 75 61 34 00

smart solutions for smarter enterprises


Interview // SENTELIS

« Vous rêvez de faire du Big Data pour de vrai ? Rencontrons-nous au Forum et venez vivre une expérience originale » Situé à Neuilly-sur-Seine, Sentelis est un cabinet de conseil en système d’information dont le nom vient de Senté qui dans le jeu de Go signifie avoir un coup d’avance. Sentelis recrute des jeunes diplômés enthousiastes !

Cabinet de conseil en système d’information atypique, notre particularité est de mettre œuvre ce que nous conseillons. Nous inspirons les plus grandes entreprises françaises et internationales et nous sommes reconnus pour le caractère innovant et pragmatique de nos visions, de nos approches et de nos solutions. Nos VALEURS sont notre première singularité Create Senté : Nous encourageons et favorisons la créativité. Nous observons les tendances, expérimentons les approches, pratiques et technologies émergentes pour en tirer des innovations actionnables.

Succeed together : Nous récompensons la performance individuelle au service du collectif car nous pensons que les grandes idées et les grandes œuvres naissent en équipe. Nous redistribuons les fruits de nos victoires. Play Seriously : Nous jouons dans la cour des grands et visons l’excellence mais nous ne manquons jamais une occasion de nous distraire dans la journée et lors des nombreux évènements festifs que nous organisons. Dare Freely : Notre management est basé sur la confiance et l’atteinte d’objectifs. Nous laissons à chacun la possibilité de s’organiser, de prendre des initiatives, de proposer

de nouvelles idées et de demander plus de responsabilité. Elevate Others : Notre esprit de pionnier nous pousse à découvrir sans cesse de nouveaux rivages. Nous devons notre réussite à l’entreaide, à la transmission des savoirs et à un comportement comme avec nos proches. Keep Balance : Nous sommes un melting-pot de talents passionnés, de personnalités variées, de sensibilités et de cultures de tous horizons. Nous cherchons l’harmonie dans tout ce que nous faisons.

NOUS REJOINDRE Vous êtes jeunes diplômés de niveau BAC + 5 issus d’écoles d’ingénieurs ou d’université. Vous avez la tête bien faite plutôt que bien pleine, une personnalité enthousiaste et passionnée qui souhaite s’éclater et s’épanouir en participant à la grande aventure du 3.0 dans d’une pépinière de talent jeune et ambitieuse, alors vous avez trouvé votre premier emploi. Contact Recrutement : Shahnaz EL FASSI +33 6 26 29 72 64 s.elfassi@sentelis.com

Forum Data Days 11


LE DIGITAL ET LA DATA AU SERVICE DE VOTRE CROISSANCE Notre conviction est que la performance digitale passe à la fois par la définition d’une stratégie répondant aux enjeux business de l’entreprise et par l’excellente maîtrise opérationnelle des leviers digitaux.

4

40

Cœurs de métiers

Conseil stratégique

CONVERSION

MEDIA & CRM

DATA

Collaborateurs passionnés et experts en

Media

Data Science

Marketing

PARMI N O S RÉFÉRENCES

www.converteo.com www.welcometothejungle.co/companies/converteo

CRM


Interview // CONVERTEO

« Notre offre de conseil s’est construite autour de la capacité à mettre à profit le digital et la data pour faire du business » Avec plus de 40 consultants spécialistes du digital et issus des meilleures formations, Converteo recrute de nombreux collaborateurs pour soutenir sa croissance. Raphaël Fetique, directeur-associé & Co-fondateur du cabinet

Converteo se définit comme un cabinet de conseil spécialisé dans l’amélioration de la performance e-business de ses clients. Comment vous est venue l’idée d’un tel positionnement ? Lors de la création de Converteo en 2007, une grande partie des entreprises limitaient leur vision de la transformation digitale au fait d’avoir un site web plaquette. Ces sites étaient souvent très mal conçus. Dans la plupart des entreprises, personne ne considérait le fait que ces sites devaient avoir un impact business et donc s’intégrer au parcours d’achat cross canal du consommateur. Le manque de maturité sur le digital est le reflet de la difficulté des organisations à être customer centric et à prendre la mesure du rôle du digital dans leur business. Dans la même logique, le sujet de la data comportementale générée par les sites et applications a longtemps était sous-estimé car les entreprises ne savaient pas comment en tirer profit. Notre offre de conseil s’est donc construite autour de la capacité à mettre à profit le digital et la data pour faire du business en accompagnant au mieux le consommateur en le comprenant et en anticipant ses besoins. En 2007, nous étions les premiers à prêcher pour une utilisation réfléchie et «sérieuse» du digital et de la data. Vous soulevez le problème de la Data qui « est partout et rares sont les entreprise qui la collectent, la traitent et l’exploitent intelligemment ». Que proposez-vous à vos clients pour y remédier ? Nous proposons, dans un premier temps, à nos clients de leur faire bénéficier de notre expertise sur les outils martech et

adtech du marché, nos méthodologies éprouvées et surtout la qualité de nos équipes issus des meilleures formations. Nous leur permettons ainsi de rapidement se mettre à niveau. En parallèle, nous les aidons à résoudre les sujets organisationnels et de gouvernance autour de la data afin de pouvoir accueillir de nouveaux profils en interne plus orientés data. Notre métier est d’accompagner cette montée en compétences pour rendre nos clients autonomes. Avec Converteo Institute vous formez et coachez les cadres d’entreprises sur les problématiques digitales et crosscanal. Pourquoi proposez cela en complément de vos métiers de conseil ? Rendre nos clients autonomes et les faire monter en compétence, notamment grâce au Converteo Institute, est le meilleur pari que nous ayons pu réaliser. Loin de nous faire perdre des clients, nos clients montent en maturité et prennent conscience de l’ampleur des projets à mener. Ils font ainsi plus encore appel à nous qu’avant car les sujets devenant stratégiques, ils veulent être challengés et accompagnés par un acteur autonome qui n’a pas cherché à les rendre indépendant et à les infantiliser. Le digital évoluant constamment, comment voyez-vous votre métier dans les 5 à 10 ans à venir ? Notre métier va continuer d’être à accompagner les changements amenés par le digital et la data. Nous sommes un accélérateur de la transformation et nos plus belles années sont à venir car les COMEX prennent enfin conscience de l’ampleur des enjeux. Nous nous

retrouverons donc dans les 5 à 10 prochaines années plus souvent encore à conseiller des directions générales sur des sujets qui sont de nature à réinventer plus ou moins profondément leur façon de faire du business. Nous serons toujours un expert indépendant là pour défricher les sujets nouveaux. Nous travaillerons davantage sur des projets incluant des POC (proof of concept) faisant rapidement la démonstration de la valeur de nos analyses et recommandations.

NOUS REJOINDRE

Dynamique et agile, l’équipe Converteo recherche des consultants autonomes et curieux qui apprécient le travail en équipe. Le process de recrutement chez Converteo est rapide. Vous rencontrerez notamment les Associés-fondateurs, des managers et la RRH de la société avec qui vous pourrez échanger. http://www.welcometothejungle.co/ companies/converteo Forum Data Days 13


INTÉGREZ UNE ÉQUIPE DE CONNECTÉS

POUR ANTICIPER LES INNOVATIONS DE DEMAIN CAREERS.SOCIETEGENERALE.COM


Interview // SOCIÉTÉ GÉNÉRALE

« Le big data, c’est aussi ce qui permet aux banques d’investissement d’interpréter et même de prédire des événements » Fondé en 1864 et avec plus de 148 000 collaborateurs, le Groupe est présent dans les grandes places financières à travers 66 pays. Interview de Emmanuel Bavière, responsable centre innovation de la direction de l'infrastructure informatique. Pourquoi le Big Data représente t-il un si grand intérêt pour les secteurs de la Banque et de la Finance ? On présente souvent le Big Data comme le nouveau pétrole de l’économie (numérique) et j’aime assez cette comparaison car comme le pétrole brut, les « mégadonnées » doivent être raffinées pour extraire, séparer et transformer leurs messages, de manière à répondre aux besoins des consommateurs. Et on parle bien de message car aujourd’hui le Big Data est partout. C’est, par exemple, l’analyse des goûts des téléspectateurs pour créer sur mesure une série télé. Le Big Data, c’est un programme de recherche scientifique dévoilé par Apple où les données de santé collectées par la montre Apple Watch vont servir à alimenter la recherche contre les maladies cardio-vasculaires et le diabète. Le Big Data, c’est aussi ce qui permet aux banques d’investissement d’interpréter et même de prédire des événements en analysant en quelques minutes à peine des données alors qu’il fallait jadis plusieurs jours pour le faire. Et cela concerne aussi bien sur la banque de détail afin de mieux servir ses clients car avec la révolution du digital, le volume de données a explosé (300.000 tweets, 15 millions de SMS, 200 millions d’e-mails chaque minute à travers le monde). Les exploiter intelligemment est devenu un critère de performance pour les banques, un formidable levier pour améliorer la qualité de service et la satisfaction client. Le Big Data s’industrialise notamment pour lutter contre la cybercriminalité, mieux connaitre nos clients et prévenir les dysfonctionnements dans le Système d’Information. Le nerf de la guerre reste avant tout le respect et la confiance dans cette

nouvelle relation. Respect coté bancaire car on ne « joue » pas avec les données de nos clients et confiance du coté de nos clients qui doivent en être surs. Il y a des expérimentations basées sur l’anonymisation des données afin par exemple de collecter et traiter les données de navigations de nos clients sur les différents canaux numériques, et ainsi fournir aux équipes marketing de nouveaux éléments pour améliorer la connaissance client. Des indicateurs sont alors produits en croisant les informations connues par les équipes marketing comme la catégorie socioprofessionnelle, l’âge, la segmentation, avec le comportement des clients sur les canaux à distance… et la combinaison de ces éléments permet de détecter les moments clés du client (achat d’appartement, prêt à la consommation, rentrée d’argent,...) et d’étudier son parcours multi-canal toujours dans l’optique de mieux le servir sans être trop intrusif. Par exemple, sur le site particuliers. societegenerale.fr, il est possible de suivre l’activité d’un client : de la consultation d’une page produit à la simulation crédit, puis au formulaire de souscription. Si le client abandonne un formulaire, le conseiller pourra rappeler le client pour lui proposer de l’aide ou planifier un rendez-vous. L’analyse de la navigation permet également d’améliorer le site internet en termes d’ergonomie et d’expérience client. Prochaine étape : le Data Marketing dont l’objectif est de mieux exploiter les contacts numériques et d’optimiser le rebond commercial « il s’agit de détecter en temps réel un événement client sur le Web et de rebondir en lui proposant une offre en adéquation avec

son besoin ». En simplifiant la collecte et l’analyse de données, les plateformes big data renforcent la fluidité et la rapidité d’exécution pour une meilleure satisfaction client. L’industrialisation va également se poursuivre dans le domaine de la détection de fraudes et de la supervision d’applications. Mais la plupart de ses données ne sont pas générées par des humains en effet, il y a aussi les milliards de données générées par les objets connectés ? Qui une fois croisées entre-elles vont permettre de mieux anticiper les moments clés de nos clients. En Australie, une banque propose de comprendre comment dans une même ville, avec un même revenu certains clients arrivent à mieux épargner que d’autres… Pour affiner cet or noir qui irrigue l’économie numérique en richesse sonnante et trébuchante, il faut des outils et des talents. Un nouveau métier est né : celui de data scientist, scientifique des données et la Banque en recrute tous les jours…

NOUS REJOINDRE

Rendez-vous sur notre site Carrière pour en savoir plus : http://careers.societegenerale.com

Forum Data Days 15


#KeyrusRocks

KEYRUS RECHERCHE DES TALENTS BIG DATA !

Un Groupe à taille humaine spécialiste de la Data et du Digital !

2 500

COLLABORATEURS À TRAVERS 15 PAYS

UN ESPRIT

START-UP

UNE CULTURE TOURNÉE VERS L’INNOVATION ET LA R&D

REJOIGNEZ-NOUS ! Travaillez sur des projets à forts enjeux stratégiques et technologiques

Profitez de nombreuses opportunités d’évolutions et de mobilité

Gagnez en expertise à travers nos formations continues

RENDEZ-VOUS LE 8 NOVEMBRE AU FORUM DATA DAYS ENVOYEZ VOTRE CANDIDATURE SUR KEYRUS.FR

www.keyrus.fr


Interview // KEYRUS

« L’innovation fait partie intégrante de l’ADN de Keyrus » Fort de 2 500 collaborateurs et présent dans 15 pays, le Groupe Keyrus est un acteur du conseil et des technologies, spécialiste de la Data et du Digital, qui accompagne les entreprises pour les aider à accroître leur performance, accélérer leur transformation et générer de nouveaux leviers de croissance. Comment répondez-vous aux enjeux Big Data de vos clients ? Hervé Uzan, Directeur Général France & Europe du Sud

Les entreprises ont besoin d’améliorer et de valoriser de manière concrète et opérationnelle l’exploitation de leurs données. C’est pour répondre à ces enjeux que nous faisons du Big Data l’une de nos priorités stratégiques. Nos équipes possèdent à la fois la connaissance métier, l’expertise analytique et la maîtrise technologique indispensables au succès des projets Big Data de nos clients. Ces dernières années, nous avons lancé d’importantes initiatives pour aider nos clients à relever le défi du Big Data et à profiter pleinement de ses opportunités. Sur le plan académique par exemple, nous nous sommes associés en 2014 à l’Ecole Polytechnique, en partenariat avec Orange et Thalès, pour ouvrir une chaire Data Scientist. Son objectif, former une nouvelle génération de scientifiques des données capables de maîtriser les enjeux à la fois scientifiques, techniques et économiques de la convergence de la Data et du Digital. L’innovation fait partie intégrante de l’ADN de Keyrus et s’inscrit avec force dans le développement de l’ensemble des métiers et des offres du Groupe. Nous sommes convaincus qu’elle reste l’un des vecteurs majeurs de différenciation et de création de valeur. Nous avons donc lancé en mai dernier notre propre accélérateur de startups ‘Keyrus Innovation Factory’. Véritable pont entre les entreprises et les start-ups à fort potentiel, ce programme aide les startups à conquérir de nouveaux marchés et les grands groupes à bénéficier des dernières innovations technologiques.

Hervé Uzan

Rémi Claudon

Florian Carra

Valérie Sablé

Quelle est votre vision du Big Data Learning) à leurs problématiques métiers aujourd’hui ? (moteur de recommandation de produits, Rémi Claudon, Senior Manager Big Data scores de moment de vie) tout en tirant profit de la puissance du Big Data. Analytics Le marché du Big Data, en matière d’offres, demeure très dynamique avec une évolution rapide de l’offre technologique et des compétences associées. La demande se structure également, avec une multiplication de projets industrialisés ou en voie d’industrialisation. Initialement centrés autour de l’amélioration et l’exploitation de la connaissance client, les projets Big Data touchent aujourd’hui de nombreuses fonctions de l’entreprise telles que la performance industrielle, la logistique, les DSI et également les Ressources Humaines. Une forte diversité et demande qui montrent bien le potentiel encore à exploiter autour des problématiques liées à la donnée dans les entreprises. Pouvez-vous décrire votre métier au sein de Keyrus ? Florian Carra - Ingénieur Big Data

Chez Keyrus depuis 2 ans, j’ai eu la chance d’y découvrir l’écosystème du Big Data, des équipes expérimentées et des projets passionnants. J’ai très rapidement pu mettre à profit mes compétences acquises et développées au sein de Keyrus en travaillant sur des missions à forte valeur ajoutée chez nos clients. Une première mission en interne m’a permis de jongler avec plusieurs concepts (développement informatique, Cloud Computing, Machine Learning, Big Data,…) tout en me familiarisant avec les technologies correspondantes (Git, AWS, Hadoop, Spark, MongoDB, HBase,…). Le tout s’inscrivant dans un environnement motivant puisque l’équipe était restreinte et les projets relativement courts (sous forme de Proof Of Concept) dans un esprit startup avec l’agilité qui lui est associée. A présent, je suis en mission chez nos clients, de grands groupes issus de différents secteurs d’activité. L’objectif est d’apporter une solution analytique (Machine

Pourquoi choisir Keyrus ? Vie d’entreprise, évolutions et mobilité. Valérie Sablé, Directrice du Recrutement

Intégrer Keyrus, c’est évoluer dans un environnement multiculturel passionnant. L’innovation est à la fois au cœur de notre stratégie mais également de notre politique Ressources Humaines. Nous recherchons des esprits curieux à l’écoute du monde qui les entoure, ainsi que des talents qui vont bien au-delà des compétences et du savoir-faire. Nous encourageons l’entraide et le partage des connaissances entre nos collaborateurs. Se réaliser chez Keyrus, c’est révéler son potentiel et donner un sens à ce que l’on entreprend quotidiennement. La dimension de notre Groupe et sa présence à l’international nous permettent de proposer régulièrement de nombreuses évolutions à nos collaborateurs. Nous sommes convaincus que la convivialité et l’équilibre entre temps de vie personnels et professionnels sont un gage de succès. C’est pourquoi, nous organisons régulièrement des évènements fédérateurs tout au long de l’année : atelier de sushis, animation smoothies, barbe à papa/popcorn, journée bien-être... Nous participons également à de nombreux événements externes : La Spartan Race, La Parisienne… Chez Keyrus, c’est la passion et la volonté de réussir ensemble qui nous animent et qui vous animeront ! #KeyrusRocks

NOUS REJOINDRE Rendez-vous sur notre site Carrière pour en savoir plus : http://www.keyrus.fr/carrieres

Forum Data Days 17


www.fr.capgemini.com/carrieres

www.fr.capgemini.com/carrieres

Retrouvez toutes nos opportunités de stages et d’emplois s Retrouvez toutes nos opportunités de stages et d’emplois sur

Analytics & Big Data.

anticipiez anticipiez l’avenir ? l’avenir ?

Analytics & Big Data.

Transformer les innovations technologiques e résultats Business. Avec nos solutions Digital, Busines Transformer les innovations technologiques en résultats Business. Avec nos solutions Digital, Business

anticipiez anticipiez l’avenir ? l’avenir ?

Et si vous Et si vous

Transformer les innovations technologiques en résultats Business. Avec nos solutions Digital, Business Transformer les innovations technologiques en Analytics & Big Data. résultats Business. Avec nos solutions Digital, Business Retrouvez toutes nos opportunités de stages et d’emplois sur Analytics & Big Data.

www.fr.capgemini.com/carrieres

Retrouvez toutes nos opportunités de stages et d’emplois sur

www.fr.capgemini.com/carrieres


Interview // CAPGEMINI

«Capgemini accompagne ses clients dans leur stratégie Data globale. Le Big Data & Analytics offre de nombreuses opportunités aux jeunes diplômés. » Fort de plus de 185 000 collaborateurs et présent dans plus de 40 pays, Capgemini est l’un des leaders mondiaux du conseil, des services informatiques et de l’infogérance. Le Groupe a réalisé en 2015 un chiffre d’affaires de 11,9 milliards d’euros.

Capgemini est déjà intervenu l’année dernière au Forum Big Data en nous présentant notamment la solution Insights & Data Global Practice. Quelles sont les évolutions apportées à vos services depuis ? Notre offre de service évolue avec la maturité du marché. Nous mettions en œuvre des expérimentations ainsi que des projets Big data & analytics adressant un nombre restreint de cas d’usage. Depuis un an, nous accompagnons nos clients dans leur stratégie Data dans la globalité adressant ainsi des sujets de Customer expérience, de performance opérationnelle, de détection de fraude ou encore de création de nouveaux services à valeur pour nos clients. Notre offre « Big data : de l’expérimentation à l’industrialisation » permet également de transformer les initiatives exploratoires en véritables outils d’analyse pour une meilleure prise de décision « at the point of action ». L’offre « Analytics as a service » permet de faire bénéficier nos clients des résultats des travaux d’algorithmie sans qu’ils aient à investir dans des infrastructures. Nous prenons en charge l’identification des sources pertinentes, leur chargement, le traitement et la structuration des données, ainsi que les algorithmes pour répondre aux enjeux business. Les innovations technologiques se développent en permanence, comment parvenez-vous à former vos équipes en continu ? Capgemini a lancé il y plus de trois ans une ligne de service transverse « Insights & Data » qui regroupe nos savoir- faire autour de la donnée : conseil en processus métier, conseil en

système d’information et en infrastructure (cloud ou on premise). Nos 10 000 consultants partagent ainsi tous nos retours d’expérience, nos savoir-faire… Par ailleurs, nos consultants Big data & Analytics disposent, en France, d’un environnement de Recherche et Développement. Cela leur permet de tester les nouvelles technos et de monter en compétence sur les innovations sorties tout droit de la Silicon Valley. Des plateformes de type Slack sont également utilisées pour partager les packages industriels développés sur projet avec la communauté Insights & Data. Par ailleurs, nous encourageons nos collaborateurs à participer à des Kaggle, des HUG… afin d’étendre leurs connaissances et de travailler leur ouverture aux nouvelles approches. Quels sont les types de missions liées au Big Data que vous proposez aux jeunes diplômés qui rejoignent Capgemini ? Les profils jeunes diplômés peuvent participer à deux types de mission : - Lors des « data strategy », nous intégrons des expérimentations pour prouver la puissance et la valeur de ces nouvelles technologies. Nos jeunes collaborateurs sont souvent intégrés à cette expérimentation. - Nous mettons en place des projets industriels. Notre méthode de mise ne œuvre appelle des profils variés comme des développeurs java mais aussi des data analysts ou encore des data scientists. Nous travaillons en binôme : un collaborateur expérimenté accompagne un jeune diplômé dans sa montée en compétence et ce sur une durée de 3 à 6 mois, en fonction de la complexité des missions.

Valérie Perhirin, Head of Big data & Analytics

Face aux nouveaux enjeux RH, Capgemini propose la solution « People Analytics ». Le Big Data ne risque-t-il pas de « déshumaniser » les relations entre les candidats et les recruteurs ? Déshumaniser… C’est tout le contraire ! La solution People Analytics offre des services autour de la fonction RH. Basée sur un moteur de machine learning qui rapproche les CV des offres de missions, cette solution offre un service aux recruteurs ouvrant le champ des possibles. Ainsi le recruteur se recentre sur le cœur de son métier : l’Humain. En effet, il se focalise sur les aspirations du candidat, ses capacités relationnelles, comment il pourra s’intégrer dans l’écosystème… Le recruteur ne perd plus de temps à tenter de rapprocher des compétences une à une. Les machines ne remplacent pas l’Humain, elles le déchargent des activités sans valeur ajoutée humaine.

NOUS REJOINDRE Rendez-vous sur notre site Carrières pour en savoir plus : https://www.fr.capgemini.com/carrieres

Forum Data Days 19


ÊTES-VOUS DATA ADDICT ?


Interview // CENISIS

« Rejoindre CENISIS permet de se construire une carrière à la pointe de la technologie » Créé en 1995, CENISIS, groupe français indépendant de Conseil et d’Intégration de solutions de Data Management, accompagne les acteurs majeurs de l’économie dans la réalisation de leurs projets. Le Data Management couvre tous les domaines liés à la gestion et à la valorisation des données de l’entreprise.

CENISIS est un groupe indépendant de Conseil & d’Intégration de solutions de Data Management. Quels sont les avantages à rejoindre une société d’expertise ? Rejoindre CENISIS permet de se construire une carrière à la pointe de la technologie dans une entreprise ou le consultant est au cœur de toutes les décisions stratégiques. L’accompagnement de nos consultants par des managers consultants expérimentés apporte une réelle légitimité à nos clients. Nos évènements trimestriels réunissant tous les consultants leur permettent de se connaitre et de solliciter la communauté sur tous questionnements. Travailler chez CENISIS c’est être détenteur d’une expertise mais aussi la cultiver. Concrètement, que proposez-vous comme solutions à vos clients ? La donnée est devenue un outil incontournable pour la croissance d’une entreprise, que ce soit dans le cœur de métier au quotidien ou pour la prospective et la prise de décision stratégique. Notre conviction, chez CENISIS, est que cette matière première doit être gérée comme un actif de l’entreprise à valoriser. Présent au niveau national, nos solutions en Data Management couvrent tous les domaines liés à la gestion et à la valorisation des données de l’entreprise : Intégration des données; Qualité des données; Gestion des données de référence;

Décisionnel; Gouvernance des données. Nous proposons des solutions méthodologiques ou d’intégration de logiciel pour accompagner durablement les métiers de la Finance, du Marketing, du Digital, de la gestion des Données et de l’informatique. Les métiers de CENISIS sont : le conseil, l’expertise, l’intégration … et la formation. La culture de CENISIS est de mettre le consultant au cœur de l’entreprise, comment y parvenez-vous ? Nous développons l’esprit de communautés internes pour que les consultants puissent échanger librement entre eux sur des sujets techniques ou fonctionnels mais aussi personnel comme les passions. Les communautés sur les sujets professionnels ont pour objectif de faire progresser l’entreprise dans ses méthodes, ses outils ou sa vision du Data Management. De ce fait, la majorité des décisions sont prises par les consultants. Cette implication ou entreprenariat nous permet d’une part d’être différenciant sur le marché et d’autre part, de mettre toute l’équipe au cœur de la croissance de CENISIS. De plus, tous nos recrutements sont validés par un consultant légitime… son accord est essentiel pour une intégration réussie. En mettant les consultants au cœur des décisions, que ce soit en matière de recrutement ou de stratégie, CENISIS souhaite leur montrer qu’ils sont importants et indispensables. Nous recherchons donc des personnes motivées à s’investir dans l’entreprise

Gilles Fiolet, Responsable Conseil & Service

car ils font le choix de progresser, dans un domaine en pleine mutation, en faisant évoluer CENISIS. Quel est le processus d’intégration des nouveaux collaborateurs au sein du groupe CENISIS ? Suite à 3 entretiens, le nouveau consultant est accueilli dans l’entreprise à travers 3 rencontres : • Un manager est nommé pour tout nouveau consultant • Un petit déjeuner au cours duquel le nouveau consultant se présente à toute l’entreprise • Une réunion d’intégration est ensuite fixée pour présenter les interlocuteurs de l’entreprise ainsi que leur fonction. L’esprit communautaire est également un fort vecteur d’intégration.

NOUS REJOINDRE Présent sur Lille, Lyon & Nantes, CENISIS Groupe compte parmi ses clients autant de Grands Comptes que de PME. CENISIS Groupe véhicule les valeurs suivantes : Expertise, Engagement et Innovation ! www.cenisis.com

Twitter

Linkedin

V Viadeo Forum Data Days 21


COFIDIS, VENDEUR DE CRÉDIT À DISTANCE SANS DISTANCE Avec 2 millions de clients et 350 enseignes partenaires, Cofidis est depuis plus de 3 décennies l’un des principaux acteurs du crédit à la consommation en France. Aujourd’hui, la marque est implantée dans 8 pays européens et bénéficie de l’expérience et de la solidité de ses deux actionnaires : Argosyn qui regroupe des activités financières et le Crédit Mutuel, acteur majeur de la banque de détail, son actionnaire majoritaire.

22 Forum Data Days

Située au cœur d’un parc de 15 hectares à Villeneuve D’Ascq, Cofidis, est une enseigne nordiste spécialiste du crédit à la consommation qui emploie près de 1400 collaborateurs. Cofidis se démarque dès son origine par un concept inédit : la vente de crédit exclusivement par téléphone. Cette spécificité lui a permis de développer un savoirfaire unique dans l’octroi de crédits et la gestion personnalisée de la relation client à distance. Depuis sa création, Cofidis positionne la relation client au cœur de sa stratégie en orientant ses choix vers l’atteinte de l’excellence relationnelle. Pour ce faire, elle s’appuie sur des conseils personnalisés, des outils et services innovants et la pédagogie du crédit pour faire de ses clients, des acteurs de leur budget, informés et responsables. Ainsi, fidèle à sa réputation d’excellence relationnelle, Cofidis est récompensée depuis plusieurs années pour la qualité de la relation qu’elle entretient avec ses clients sur l’ensemble des canaux de contacts. Cette distinction atteste de la confiance durable que les clients accordent à Cofidis et à son service client.


Interview // COFIDIS

« Le Big Data est un sujet très en vogue actuellement, et pour lequel Cofidis montre un intérêt tout particulier »

Sébastien Godin, Directeur de la donnée et de l’expérience client

Depuis plus de 30 ans, Cofidis s’est développée en Europe sur un concept unique : le crédit à distance. Les innovations technologiques ont-elles fait évoluer vos services et si oui, de quelle manière ? Née d’un concept inédit, Cofidis a toujours été à la pointe en matière d’innovations, à la fois pour proposer les produits les mieux adaptés aux demandes de ses clients mais aussi pour se démarquer de la concurrence. Au fil des années, Cofidis a gardé cet esprit pionnier qui lui a permis d’être leader d’abord sur la vente de crédits par téléphone, puis sur Internet. Avec le lancement d’1euro.com qui permet un financement instantané des achats en ligne, la signature électronique qui réduit considérablement les délais d’acceptation ou encore les nombreuses avancées en matière de dématérialisation, Cofidis continue d’offrir à ses clients une expérience servicielle unique et différenciante. La distance oblige à l’excellence et à une évolution rapide des services et produits proposés. Nous sommes donc toujours à l’affût de nouvelles innovations technologiques capables d’enrichir l’expérience de nos clients. Le commerce conversationnel s’inscrit dans cette démarche et fait donc partie des tendances que nous observons aujourd’hui. Votre métier repose sur la capacité à octroyer le bon produit, au bon moment et au bon client. Comment y parvenez-vous ? Parce que prêter de l’argent à quelqu’un que l’on ne connait pas

a priori est un savoir-faire que Cofidis cultive depuis plus de 30 ans, nous avons acquis aujourd’hui une expérience incontestée dans le domaine de la maîtrise du risque. Afin de garantir un développement pérenne de notre activité, ainsi que d’assurer l’équilibre budgétaire de nos clients, Cofidis s’appuie sur de véritables outils d’aide à la décision: des outils de segmentation, de classification, de scoring, intégrant de nombreuses variables et bâtis en fonction du type de produit. Ces outils passent par la captation de données clients telles des données sociodémographiques ou comportementales. C’est ensuite à travers leur exploitation et leur analyse que nous pouvons, en toute circonstance, détecter l’appétence de nos clients et leur octroyer le bon produit, au bon moment.

mais nous souhaitons y aller étape par étape. Les outils statistiques de pointe que vous développez pourront-ils un jour remplacer complètement l’humain dans l’octroi d’un crédit ? L’octroi d’un crédit est un acte responsable pour lequel aucune machine ne saurait remplacer l’Homme. Les outils que nous développons sont de plus en plus précis et performants mais dans le cadre d’un octroi, leur vocation première est de fournir une aide à la décision à l’humain. Ces outils ne peuvent pas capter l’ensemble de la réalité de nos clients, l’intervention humaine restera toujours essentielle dans le cadre de l’octroi d’un crédit tant pour challenger les outils que pour créer la relation avec nos clients.

Cofidis a développé une expérience dans le domaine de la gestion et de la maîtrise des risques. Le Big Data permet-il de développer davantage vos outils de scoring ? Le Big Data est un sujet très en vogue actuellement, et pour lequel Cofidis montre bien évidemment un intérêt tout particulier, eu égard à son métier. Des cas d’usage sont planifiés et nous entrevoyons d’ores et déjà de nouvelles possibilités quant à la variété des données qu’il nous est possible de capter. Pour exemple, un score fraude qui intègre des données relatives au comportement client sur le web enregistre une meilleure performance de prédiction. C’est un premier pas et nous pensons qu’il y a bien d’autres possibilités encore,

NOUS REJOINDRE

Rendez-vous sur display.cofidis.fr ou envoyez votre candidature à service_recrutement@cofidis.fr

Forum Data Days 23


ATOS // Entreprise

ATOS ET LA PUISSANCE DES DONNÉES Volume, Vitesse, Variété, Véracité et Valeur, le Big Data est aujourd’hui un enjeu majeur pour les entreprises. Avec un chiffre d’affaire de 12 milliards d’euros, Atos c’est 100 000 collaborateurs dans 72 pays et une vingtaine de sites partout en France.

24 Forum Data

La quantité de données exploitables atteint aujourd’hui un volume inédit, qui continue de croître de jour en jour. Ces données internes ou externes sont pour la plupart des données non structurées que les entreprises devront exploiter pour générer davantage de valeur et se démarquer de la concurrence. Aujourd’hui, le Big Data peut être utilisé dans de nombreux cas d’usage et dans tous les secteurs d’activités. Il permet : • Le croisement d’informations, pour une valorisation de la donnée • L’analyse sémantique, pour une analyse du sens donné au texte brut • La recherche avancée pour une vue unifiée, type vue 360° • La visualisation adaptée aux métiers pour aboutir au « data story telling » La question à se poser est la suivante : comment contrôler ces données ? Et plus important encore : comment générer de la valeur à partir de ces données ? Atos propose des solutions dédiées et dispose des compétences pour gérer le Big Data et en extraire davantage de valeur.


Entreprise // ATOS Le Stade Toulousain, l’un des plus prestigieux clubs de rugby français, a fait appel à Atos pour faire du Big Data, l’un des piliers de sa stratégie de développement. Une plate-forme Big Data, mise en œuvre par Atos, va devenir le catalyseur d’une innovation marketing et commerciale destinée à élargir son activité et renforcer sa marque. Au cœur du système d’information, ce socle analytique va permettre au Stade Toulousain de déployer sa stratégie digitale, et d’imaginer des applications innovantes, dont le développement progressif, en mode agile, s’accordera aux ressources et au rythme d’apprentissage du club. L’architecture, virtualisée et élastique, permettra en outre une montée en charge progressive, mais aussi d’absorber les pics de charge lors des matchs ou des grands événements. Par ailleurs, le Big Data va aussi devenir un outil d’aide à la performance: la même infrastructure, dupliquée, va en effet servir à approfondir l’analyse vidéo et statistique du jeu et des joueurs.

Le Big Data : de nouvelles expertises Avec l’acquisition récente du Groupe Bull, Atos a renforcé sa présence sur le marché des Big Data notamment, et cherche à recruter de nouveaux profils métier tels que les data scientists. Ces spécialistes sont en mesure de comprendre les problématiques et les enjeux du métier, d’obtenir des données adéquates, d’en évaluer la qualité et la richesse, de les analyser et d’en restituer les résultats. Pour les experts techniques, spécialistes en infrastructures, développeurs et architectes, cette évolution leur permet de changer d’approche quant à la définition de l’architecture et de nouveaux composants techniques à embarquer. Ils sont en effet confrontés à de nouvelles architectures distribuées complexes, caractérisées par une multitude de services répartis. Les développeurs vont ainsi s’appuyer sur ces nouveaux composants techniques qui permettent le traitement parallèle massif des données. Des défis passionnants en perspective.

NOUS REJOINDRE Rejoignez le leader européen du Big Data ! Une première sélection des candidatures est effectuée sur CV et lettre de motivation. Puis, les candidats sont conviés à 2 à 3 entretiens auprès de RH et d’opérationnels. Nous organisons également des sessions mensuelles de recrutement, les Atos Graduate Day, qui constituent des moments privilégiés de rencontres et d’échanges, en petits groupe, avec les opérationnels. A la clef : une proposition d’embauche dans les 48H ! Découvrez notre site internet dédié au recrutement : https://jobs.atos.net/

Forum Data Days 25


CONSEIL MARKETING | DATA SCIENCE DATA CREATIVITÉ | INTELLIGENCE ARTIFICIELLE

DATA INNOVATION AGENCY


Interview // ARTEFACT

« 70% des nouveaux collaborateurs que nous recrutons sont des jeunes diplômés. » Créé en 2014, Artefact recrute parmi les grandes écoles des passionnés du digital, du marketing et des technologies avec un fort esprit entrepreneurial. Guillaume de Roquemaurel, Co-fondateur et président

Vous avez développé une forte politique salariale et sociale auprès de vos consultants. Que leur proposez-vous comme évolution de carrière ? Les effectifs au sein d’Artefact ont doublé sur le début de l’année 2016 et la croissance continue. Nous avons pour objectif d’atteindre les 100 collaborateurs d’ici début 2017 ! Au sein d’Artefact, nous avons mis en place un programme de formation nous permettant de former nos collaborateurs au sein de l’agence à la fois sur la data, le marketing et le digital. Ces derniers montent donc rapidement en compétence, et peuvent avoir les certifications adaptées à leurs compétences propres. En arrivant junior, les perspectives d’évolution chez Artefact sont de un an et demi à deux ans pour devenir senior, avec des critères d’évaluation définis en amont. Chaque collaborateur a l’opportunité d’apporter sa propre pierre à l’édifice : chacun d’entre nous est donc acteur du futur d’Artefact. Des entreprises ayant déjà participé au Forum Big Data proposent des expertises similaires. Comment vous différenciez vous de vos concurrents ? Artefact marque la naissance d’une nouvelle catégorie d’acteur dans le domaine de la communication : l’architecte du data marketing. Alliant l’expertise d’une société de conseil, la maitrise de l’exploitation des données client et les savoir-faire d’un éditeur de logiciel, Artefact compte bousculer les codes établis par les agences traditionnelles. Nous sommes un groupe data au service

des directions marketing et des annonceurs. Artefact s’appuie sur quatre piliers: Data science, savoir-faire créatif, expertise en conseil et expertise en technologie liée au machine learning pour proposer une offre complète et accompagner les directions marketing dans l’optimisation du potentiel de leurs données clients. Les solutions d’Artefact permettent aux annonceurs de tirer parti de leurs données clients pour créer des expériences marketing créatives, personnalisées et au service des utilisateurs. Nos clients ont donc tous la même problématique : rendre la publicité plus attrayante et percutante pour les internautes. Nous comptons à ce jour une trentaine de références, telles que : Danone, Carrefour, Air France, ou encore la MAAF. D’autre part, nous évoluons toujours dans le même esprit startup que nous avions lorsque nous étions qu’une dizaine de collaborateurs. Artefact c’est à ce jour plus de 60 collaborateurs et l’agence prévoit notamment de doubler son activité française. Quelles sont vos perspectives de recrutement ? Quels sont vos projets à venir ? Nous comptons atteindre les 100 collaborateurs d’ici début 2017. Nous allons notamment étoffer nos pôles data science et conseil, avec des compétences spécifiques. Nous envisageons par ailleurs un développement à l’international. Quels types de profils recherchez-vous et sur quels critères recruterez-vous vos prochains collaborateurs ? Les data scientists et consultants vont

représenter le plus gros de nos recrutements à venir, tout en assurant également des recrutements sur les pôles R&D et Opérations. 70% des nouveaux collaborateurs que nous recrutons sont des jeunes diplômés. Nous recrutons soit directement en CDI à l’issue des études des candidats, soit dans un premier temps en stage de fin d’études, transformé dans la grande majorité des cas en CDI. Sur notre pôle conseil, nous souhaitons aujourd’hui appuyer notre expertise media et analytics. Nous cherchons donc des profils ayant ces compétences avec toujours un bagage conseil pour nous aider à enrichir notre offre. Pour ce qui est des data scientists, nous recherchons des profils en fin de cursus d’école d’ingénieur ou d’un Master 2 spécialisé en data science, justifiant au moins d’une première expérience dans le domaine de l’analyse de données. Nous apprécions particulièrement les profils s’intéressant aux techniques inhérentes au datamining (Hadoop, Spark,...) et ayant une bonne connaissance des langages de références tels que SAS, R et Python. De manière générale, nous recherchons des candidats curieux et ouverts, assurant une veille régulière sur les usages, les pratiques et les technologies du moment.

NOUS REJOINDRE Découvrez notre site internet dédié au recrutement : http://www.artefact.is/jobs

Forum Data Days 27


SAGEMCOM // Entreprise

SAGEMCOM - IDEAS & MORE Sagemcom au cœur du marché des Télécoms, de la Smart City et de l’Internet des ob-

Nous opérons sur trois marchés majeurs : le Broadband, la Smart city et l’Internet des objets. Sur chacun de ces marchés nous mettons en œuvre notre savoir-faire pour répondre aux attentes et aux besoins de nos clients. Dictés par des exigences différentes, nous agissons sur chacun de ces marchés grâce à une culture commune faite d’innovation, de ruptures technologiques et de haute valeur ajoutée. Sagemcom Broadband compte parmi les leaders européens sur le marché des décodeurs et des passerelles résidentielles. Les équipes de Sagemcom font preuve depuis plusieurs années de leurs capacités à anticiper les ruptures technologiques, ainsi qu’à répondre aux demandes de nos clients dans des délais courts.

28 Forum Data

Sagemcom Broadband propose à ses clients des produits customisés, intégrant les dernières ruptures technologiques, parmi lesquels des décodeurs compatibles avec tous les écosystèmes télévisuels, des passerelles résidentielles permettant un accès au Gigabit de bout en bout, ou encore des Box permettant un accès broadband et télévision en un seul produit.


Entreprise // SAGEMCOM Sagemcom Energy&Telecom met à disposition de ses clients une compétence unique dans le développement, la customisation et l’intégration de solutions hardware et software, du nano grid jusqu’au smart grid ; et les accompagne dans l’approche et la mise en œuvre de projets télécom (infrastructures de réseau et management de l’information) ainsi que dans les projets de gestion de l’énergie (eau, gaz et électricité), en déployant des solutions sécurisées et durables. Sagemcom bénéficie de plus de 50 ans d’expérience dans le design et le déploiement d’infrastructures télécom, ainsi que plus de 20 ans dans l’energy et le smart metering.

Membre fondateur de l’Alliance LoRa™, Sagemcom propose une offre intégrée et de bout en bout pour l’Internet des Objets, basée sur le standard ouvert LoRaWAN™. Cette offre s’étend des modules radio destinés aux Objets à connecter, jusqu’à l’ensemble du réseau d’infrastructure permettant à la fois la réception des données émises par les capteurs (Objets). Avec cette offre complète, Sagemcom cible principalement les usages nécessitant des objets connectés avec une autonomie de plusieurs années (entre 10 et 20 ans), des transmissions ponctuelles de faibles quantités de données et devant être joignables à très grande distance, ou en environnement « enfoui ».

Rejoindre Sagemcom Vous souhaitez : • Travailler sur les technologies et produits de demain dans les domaines Telecom, Energie, IoT, Big Data...

NOUS REJOINDRE

• Développer des compétences pointues (Linux, C, C++, Java, Matlab, Wi-Fi...) • Evoluer dans un environnement à taille humaine, international et multiculturel. Des projets ambitieux, des missions à responsabilités, prenez part à l’aventure Sagemcom ! Nous recherchons des jeunes talents au profil international ayant un goût prononcé pour les nouvelles technologies. Stages de 6 mois à Rueil-Malmaison (92) ou à Dinan (22) dans une optique de pré-embauche en CDI ou VIE. Métiers R&D : Développement logiciel embarqué, Hardware, Validation, Intégration, Sécurité, Radio-fréquence... Produit / Business : Chef de produit, Ingénieur Avant-Vente, Program Manager... Production / Supply Chain : Achats, Qualité, Logistique, Informatique et Mécanique industrielle... Les offres du Groupe Sagemcom sont ouvertes aux travailleurs en situation de handicap.

Après une première rencontre avec l’équipe RH présente sur le forum et sélection sur CV, vous serez reçu(e) à la fois par un interlocuteur RH et un Manager sur notre campus. Découvrez notre site internet dédié au recrutement : https://sagemcom.mua.hrdepartment.com/hr/ats/JobSearch/index

Forum Data Days 29


Entreprise // YSANCE

« Ysance est une entreprise datacentric qui positionne la data au centre de ses activités »

Créée en 2005 par une équipe d’experts IT, Ysance est un éditeur de solutions marketing et une agence conseil en technologie digitale forte de 140 collaborateurs. Jean Marie Uzel, Directeur Data

En tant que éditeur de solutions marketing et une agence conseil en technologies digitale, que proposez-vous ? Nous proposons à nos collaborateurs de travailler dans un monde data centric. Il s’agit pour nous d’adresser l’ensemble de la chaine de la valeur de la data qui se décompose selon 4 axes : • Comprendre et s’approprier le métier • Analyser et définir des uses case • Traiter et enrichir la donnée • Activer la donnée au travers d’algorithmes et de dataviz.

Comment Ysance s’est imposée en tant que spécialise du Big Data ? Ysance est une société qui traite sur les sujets de la data depuis sa création il y a plus de 10 ans. Nous avons commencé par être le premier intégrateur de Qlik sur Paris puis nous nous sommes ouverts en fin 2009 au cloud (Amazon et Google notamment) pour lancer les premières initiatives Big Data en 2010. Aujourd’hui, Ysance emploie 140 personnes dans 4 métiers clefs,

pouvez-vous brièvement nous les présenter ? Ysance est une entreprise datacentric qui positionne la data au centre de ses activités. Aussi nous avons 2 activités principales : La DMP ou Data Managment Platform en mode SaaS permettant de suivre le parcours cross canal des clients. Au travers d’algorithmes réalisés par nos data scientists, nous sommes en mesure de prédire les ventes offlines à partir d’informations online. La seconde activité historique d’Ysance est le service avec ses métiers liés à la data qui se déclinent au travers d’activités d’intégration de données en temps réel (ESB), de stockage dans des plateformes comme Hadoop (dans le cloud ou on-premise) ainsi qu’avec des outils de dataviz comme Qlik, Tableau ou de la dataviz custom. Dans ces projets, les data scientists sont au cœur de l’activation de la donnée, ils mettent en avant les indicateurs pertinents qui se dégagent du patrimoine de données de nos clients. Sur l’onglet recrutement de votre site internet, vous employez l’expression « être Ysance », comment la définiriez-vous ? Ysance est une société qui souhaite garder ses valeurs et sa culture d’entreprise en mettant au cœur de son activité l’humain. En effet, ce sont des valeurs que les fondateurs ont à cœur de garder pour que le développement

se fasse en faisant grandir ses collaborateurs. C’est entre autre pour cela que nous organisons tous les ans un summer day afin de partager ensemble une journée « au vert ».

NOUS REJOINDRE Rejoindre Ysance, c’est adhérer à un projet, à une culture d’entreprise. Nos collaborateurs ont à cœur de travailler en équipe, transmettre leurs connaissances et ainsi progresser tous ensemble sur des projets stimulants, le tout dans un environnement dynamique.

Après une première rencontre avec l’équipe RH présente sur le forum et sélection sur CV, vous serez reçu(e) à la fois par un interlocuteur RH et un Manager sur notre campus. Découvrez notre site internet dédié au recrutement : http://www.ysance.com/nos-offresd-emploi.html

Forum Data Days 31


Interview // OUTSCALE

« Nous nous engageons pour une meilleure gestion des risques de sécurité de l’information. » Le Cloud Computing : cette solution qui donne accès aux ressources informatiques dans un environnement entièrement virtualisé à la demande. Ilham Hobeich, Responsable Recrutement

Fondée en 2010 sous l’impulsion de Dassault Sys- vérifier la sécurité des outils et des processus du systèmes, pourquoi était-il si important d’avoir un ac- tème d’information et à valider la conformité des systeur français dans le Cloud ? tèmes de management de la sécurité de l’information La souveraineté des données stockées dans le Cloud de la plate-forme Cloud aux exigences industrielles constitue l’une des préoccupations majeures des en- les plus strictes. Nous avons mis en place un dispotreprises françaises. Pour s’assurer qu’elles ne soient sitif appliqué à l’ensemble de nos activités, des opérapas stockées en dehors de la France, il faut passer par tions au service marketing. un prestataire qui puisse le garantir, donc un prestaComment accompagnez-vous vos collaborateurs ? taire de Cloud souverain comme Outscale. Nous accompagnons nos équipes à travers des formaLa technologie d’Outscale propose à ses clients un tions internes et externes. Cloud « automatisé et évolutif », qu’est-ce que cela Nos collaborateurs sont pris en charge dès le 1er jour signifie en terme d’innovation ? La technologie d’Outscale met à disposition des en- de leur intégration par leur équipe mais aussi par un treprises un Cloud automatisé et évolutif, qui accom- «parrain» que l’on nomme en dehors de l’équipe afin pagne les projets informatiques les plus complexes, d’avoir une vision globale des différents métiers chez tout en maîtrisant leurs aspects opérationnels. Notre Outscale. système d’exploitation Cloud TINA OS développé en interne gère et automatise nos ressources Cloud : calcul, stockage et réseau. Avec TINA OS, nos clients bénéficient d’une infrastructure automatisable par API et peuvent créer des instances entièrement personnalisables appelées CxRy. Nous sommes les seuls à le proposer sur le marché. Par ailleurs, nous sommes également les seuls à proposer la facturation à la seconde partout dans le monde, là où nos concurrents facturent à l’heure ou à la minute. En octobre 2014, la société reçoit une certification supplémentaire en matière de sécurité des données dans le Cloud. Comment gérez-vous justement ces problématiques de cyber sécurité ? En effet, Outscale est certifée ISO/IEC 27001:2013 sur l’ensemble de son infrastructure Cloud. Nous nous engageons pour une meilleure gestion des risques de sécurité de l’information. Cette norme de sécurité internationale, délivrée par le Groupe BSI, consiste à

Le niveau technique chez Outscale est très élevé, la montée en compétence se fait très rapidement. Nous avons, par exemple, embauché des collaborateurs sortant de grandes structures telles que des banques, qui n’ont pas aussi vite monté en compétence que chez Outscale en quelques mois et le constatent euxmême.

NOUS REJOINDRE Découvrez notre site internet dédié au recrutement : https://fr.outscale.com/carrieres/

Forum Data Days 33


MICROPOLE // Interview

« Les jeunes diplômés représentent environ 1/3 de nos objectifs de recrutement. » Implanté en France, en Suisse, au Benelux et en Chine (Pékin, Shanghai et Hong Kong) le Groupe compte plus de 1 100 collaborateurs et intervient auprès de 800 clients, dont 80% des groupes du CAC 40. Charles PARAT, Directeur Stratégie & Innovation

Fondée en 1987, Micropole conseille, réalise, forme et accompagne ses clients dans leurs projets. Quelles sont les expertises et accompagnements proposés ?

Le Pilotage de la Performance : Accompagner les entreprises dans la définition, le suivi des indicateurs et le pilotage de leurs activités stratégiques & opérationnelles.

Micropole est un Groupe international spécialisé en conseil et technologies innovantes. Concrètement, au quotidien, nos experts métiers et consultants travaillent autour de 3 grands métiers complémentaires:

La Gouvernance des Données : Nouvel eldorado du 21ème siècle, la donnée devient un actif majeur de toutes les entreprises. Nous aidons nos clients à organiser, gérer et valoriser ce nouveau patrimoine. Notre différence et notre valeur ajoutée, c’est de savoir conjuguer expertises et talents. Ainsi, les compétences de nos collaborateurs permettent un accompagnement global des projets de nos clients, et nous rendent capables d’adresser les directions métiers grands comptes, tout secteur d’activités confondus : banque, assurance, luxe, télécoms, industrie, santé ou services. Représentant 24% de votre chiffre d’affaire, les banques sont vos premiers clients. Pourquoi ce secteur d’activité fait appel autant à vos services ?

Historiquement, le poids de la banque et des systèmes financiers était même plus important dans La Transformation Digitale : notre CA : plus de 30%. Le choc de 2008-2009 du Accompagner les entreprises dans l’appréhension secteur bancaire nous a conduit à réduire cette des nouvelles technologies et les conseiller sur les part graduellement, afin de minimiser ce risque. nouveaux usages tant vis-à-vis des clients internes, Depuis plus de 30 ans, l’informatique est devenu qu’externes. le deuxième métier de la banque avec une part 34 Forum Data


Entreprise // MICROPOLE

des effectifs internes qui a soulevé des questions, et des armées de prestataires externes. Il n’est pas rare d’entendre parler d’équipes DSI à 50% de sous-traitants. Le S.I. bancaire est un millefeuille de systèmes et d’applications qui a grossi par couches successives et dont la seule maintenance et la mise en conformité consomme des ressources pharamineuses.

le BigData interne et externe à de nouveaux usages issus de la BI traditionnelle en la renforçant.

Ce sont donc plus de soixante collaborateurs qui ont participé sur cette année à toutes sortes d’études, de POC et de projets impliquant le BigData pour des secteurs aussi divers que l’industrie, la logistique, le luxe, l’assurance ou … la banque, bien entendu ! Nous estimons d’ailleurs que ce nombre de collaboPour construire les nouvelles applications et in- rateurs « BigData ready » dans leur spécialité aura vestir sur les technologies innovantes, les banques plus que doublé à fin 2017. doivent pouvoir compter sur des fournisseur-par- La prise en compte du BigData en tant qu’apport tenaires qui peuvent investir sur de nouveaux mo- technique, fonctionnel et stratégique ne fait que dèles et aider progressivement les DSI à changer les commencer, et nos clients ont compris que cela perorganisations et les compétences, tout en fournis- cute directement l’entreprise sur la prise en compte partagée par les métiers et l’IT, de la valeur et de la sant rapidement de nouveaux services. sécurité de la « DATA ». Les besoins de transactionnel, de digital, d’analytique et de statistiques, de sécurité renforcée et de Avec plus de 1.100 collaborateurs Micropole contraintes de conformité sont énormes et crois- continue à recruter, avec 250 postes disponibles sants, et leur réalisation exige un time-to-market à ce jour. Quelle est la proportion de recrutede plus en plus court. ment des jeunes talents et que pouvez-vous leur Micropole est fier de la confiance que lui confir- proposer ? ment régulièrement ces grands donneurs d’ordre Chaque année, les jeunes diplômés représentent endepuis plus de 20 années. viron 1/3 de nos objectifs de recrutement. Que nous intégrions ces jeunes en stage de pré-emLors de votre précédente participation, vous bauche, ou directement en CDI, notre ambition étiez 40 collaborateurs dédiés au Big Data. est de leur offrir la capacité à dessiner une carrière Comment le sujet a-t-il évolué depuis, à la fois dont ils sont fiers ! pour vos clients et au sein même de Micropole ? Pour y parvenir, pas moins de 20 collaborateurs Nos clients eux-mêmes ont fortement investi ces travaillent à la DRH aux côtés des managers opédernières années et là où nous trouvions de morationnels. Formations certifiantes, coaching, curdestes POC techniques il y a peu, de véritables sus management, interviews, avis d’experts, tables projets, et même des programmes entiers de transrondes et même livres blancs, tout est fait pour formation ont vu le jour, et qui cherchent à tirer booster le profil de nos salariés et propulser leurs parti des techniques et possibilités offertes par le savoir-faire sur le devant de la scène. Big Data. Preuve que tout cela fonctionne ? Micropole a obDe notre côté nous avons dû considérer que l’en- tenu en 2015 et 2016 les labels Happy Trainees et semble de nos offres clés devaient toutes tirer par- Happy at Work for Starters, avec un taux de recomti du BigData, et que des équipes isolées d’experts mandation de 88% ! Hadoop ou R n’était pas une réponse pérenne à la demande d’un marché en quête de valeur. NOUS REJOINDRE

Il a donc fallu étendre les cultures Big Data aux experts Connaissance Client, MDM et Gouvernance des Données, aux architectes de systèmes orientés services ou d’API management, aux équipes de statistiques prédictives, et construire notre offre de « New-B »I ou de Data Intelligence qui intègre

Envoyez-nous votre candidature à : myjob@micropole.com Notre page LinkedIn : https://www.linkedin.com/company/micropole

Forum Data Days 35


Et après ? Rejoignez-nous et dessinons le futur du voyage

Rejoignez Rejoignezlelepremier premier fournisseur fournisseurmondial mondialde de solutions solutionstechnologiques technologiques pour pourl’industrie l’industriedu duvoyage voyage Amadeus

madeus Nice Sophia Antipolis

Amadeus Nice Sophia Antipolis Nice Sophia Antipolis er

+ de 3 800 collaborateurs

1 er centre R&D et Marketing du groupe

1 centre R&D et Marketing er centre R&D et Marketing du1groupe du groupe 1 er centre R&D et Marketing + de 3 800 collaborateurs du groupe + de 3 800 collaborateurs + de 80 nationalités + de 3 800 collaborateurs+ de 80 nationalités

Et après ? Rejoignez-nous et dessinons le futur du voyage

Et après ? Rejoignez-nous et dessinons le futur du voyage

Et après ? Rejoignez-nous et dessinons le futur du voyage

+ de 80 nationalités

madeus ice Sophia Antipolis

+ de 80 nationalités


Interview // AMADEUS

« Nous recrutons en moyenne 250 salariés par an à Nice, pour une grande majorité des jeunes diplômés. » Amadeus s’est engagé dans une cause visant à dessiner le futur du voyage et dominer l’industrie à travers une alliance d’innovation technologique et d’excellence de services.

Amadeus est le premier f o u r n i s seur mondial d e s o lutions technologiques et de distribution pour l’industrie du voyage et du tourisme. Quelles sont les expertises proposées à vos clients ? Amadeus est présent à chaque étape du voyage. Nous fournissons la technologie qui fait progresser l’industrie, de la recherche initiale à la réservation, de la tarification à l’émission des billets, de la gestion des réservations à la coordination des procédures d’enregistrement et de départ. Amadeus met en relation les acteurs clés de l’industrie du voyage : agences de voyage, tour-opérateurs, compagnies aériennes, aéroports, hôtels, compagnies ferroviaires et bien d’autres. Nous fournissons à ces entreprises les solutions leur permettant de mieux répondre aux attentes des voyageurs et d’optimiser la gestion de leurs opérations. Vous utilisez le Big Data dans votre nouvel outil de Travail intelligence, baptisé « Agency Insight », destiné aux agences de voyages. Comment l’analyse de données transforme-telle cette industrie ? Dans l’industrie du voyage, les volumes de données sont conséquents depuis longtemps. Ce qui change avec les technologies Big

Data, c’est la capacité à stocker ces données durablement et à les traiter pour répondre à des besoins divers et nouveaux. Avec nos outils, les agences de voyages peuvent maintenant connaître beaucoup plus précisément les conditions d’un marché étranger pour déterminer si elles souhaitent s’y lancer, et pour optimiser le lancement. Elles peuvent aussi anticiper leurs dépenses marketing et les orienter vers les situations qui seront les plus profitables. L’outil leur permet de mieux suivre l’évolution des prix des billets d’avion et de mieux comprendre si les prix qu’elles pratiquent sont compétitifs. Avec 3800 collaborateurs en France, Amadeus continue à recruter de nombreux ingénieurs. Quels sont les profils recherchés et quels sont les métiers proposés ? Deux tiers de nos collaborateurs travaillent dans différents domaines de la R&D et nous recrutons en moyenne 250 salariés par an à Nice, pour une grande majorité des jeunes diplômés. Les métiers pour lesquels nous recrutons principalement sont : - Ingénieur Développement Logiciel (architecture, algorithmie, optimisation, modélisation, prototypage, analyse de données)

Charles-Antoine Robelin, Directeur Search & Shopping

- Ingénieur Assurance Qualité (stratégie de test, tests end to end, méthodologie et outils) - Analyste Fonctionnel (analyse des besoins fonctionnels et spécifications techniques) Plus de 190 pays sont servis par Amadeus avec 71 agences dans le monde. Des opportunités de carrière à l’international sont-elles possibles pour les jeunes diplômés ? Les évolutions de carrières sont diverses. Tout d’abord, notre organisation multi-sites favorise en effet l’accès à des stages, VIE, missions et postes à l’international, par exemple vers Londres, Boston, Madrid ou encore Sydney. Cela permet ainsi non seulement d’enrichir l’expérience du salarié mais également d’assurer le partage de connaissance et de favoriser une bonne collaboration entre les équipes. Ainsi en 2015, 200 salariés étaient en mobilité internationale de et vers Nice et nous offrons également tous les ans des stages en rotation multi-sites. Il y a par ailleurs, 3 possibilités d’évolution de carrière chez Amadeus : évolution en termes de responsabilité managériale, évolution fonctionnelle ou possibilité de devenir expert dans un domaine particulier.

Forum Data Days 37


MARINE NATIONALE // Entreprise

Cybersécurité : la Marine se renforce La cybersécurité est une démarche continue et permanente. Il s’agit de sécuriser les systèmes d’information contre les menaces et les risques du cyberespace, d’assurer leur disponibilité, de protéger les données qu’ils contiennent en garantissant leur confidentialité et leur intégrité. Cet objectif est compliqué par l’interconnexion de systèmes de plus en plus nombreux et évolutifs. Les opérations doivent s’appuyer sur une ressource SIC fiable en permanence.

Le Trio gagnant En matière de cybersécurité, trois mots d’ordre : Spécificité : parallèlement, il existe des domaines qui complémentarité, spécificité et cohérence. sont très spécifiques à la Marine. Par exemple, la protection des systèmes automatisés embarqués sur les Complémentarité : dans ce contexte contraint à la fois navires ou équipant les ports. C’est pourquoi l’Ecole pour les ressources humaines et financières, il n’est pas navale, membre du pôle d’excellence cyber qui réunit question de développer des compétences ou des capa- de nombreuses grandes écoles, a choisi de spécialiser cités en doublon. sa chaire de cyberdéfense sur les SCADA (Supervisory

38 Forum Data


Entreprise // MARINE NATIONALE Control And Data Acquisition que l’on peut traduire par « commande et acquisition de données de surveillance »). Les travaux de cette chaire viennent appuyer l’action des spécialistes du terrain, qu’ils soient embarqués ou à terre. Cohérence : ce dispositif s’inscrit dans un ensemble plus vaste : interarmées, évidemment, mais aussi ministériel (services de renseignement, Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information, …) et interministériel (secrétariat général de la Défense et de la Sécurité nationale…), voire international puisque des coopérations avec les alliés sont à l’étude, toujours dans un but d’optimisation des ressources. La montée en puissance de la « cyber » Pour une Marine à la pointe de la technologie, la maîtrise du cyberespace est prioritaire. Pour ce faire, le major général de la Marine a approuvé un plan de montée en puissance de la cyberdéfense Marine, qui doit être mis en œuvre jusqu’en 2019, en complément du plan piloté par l’état-major des armées. La Marine a décidé de consolider ses capacités dans les domaines qui lui sont spécifiques, tels que le maintien en condition de sécurité des systèmes navals embarqués et l’entraînement des forces. Il s’agit également d’augmenter les effectifs dédiés à la cyberprotection pour répondre aux exigences réglementaires toujours plus nombreuses au fur et à mesure du déploiement de nouveaux programmes. Plus que jamais, la CYBER recrute, et ce parmi toutes les spécialités ! La cyberdéfense en opérations Aujourd’hui, la cyberdéfense constitue un domaine de lutte incontournable en opérations. Dans un contexte où la menace d’attaques informatiques est de plus en plus sophistiquée et diversifiée, il faut être capable d’anticiper, de détecter, de repousser et, le cas échéant, être en mesure de poursuivre une mission opérationnelle avec des systèmes d’information dégradés. NOUS REJOINDRE Découvrez notre site internet dédié au recrutement : http://www.etremarin.fr/toutes-les-offres

Processus de recrutement : 1- candidatures sur le site www.etremarin.fr 2 - entretien de motivation 3 - visite médicale/ entretien avec un psychologue/ test sportif/ test anglais 4 - entretien final ou jury de sélection en fonction du poste convoité 5 - intégration

Forum Data Days 39


Interview // WAYKONECT

« Une flotte connectée qui répond en temps réel à toutes les interrogations d’un gestionnaire » WayKonect est une start-up lilloise installée au cœur de la French Tech, spécialisée dans la voiture connectée. Ils proposent des solutions innovantes pour gérer des véhicules en temps réel.

Florent Van De Moortele, Data Scientist

WayKonect est une solution connectée dédiée aux véhicules. Quelles sont les solutions proposées par votre produit ?

une alerte prévient automatiquement les secours et facilite leur intervention. En cas de choc, vous serez aussitôt informé des dégradations.

WayKonect est une solution complète et connectée. Notre solution se branche très simplement sur les véhicules, et fonctionne en totale autonomie, pas besoin de la coupler à un smartphone. Via notre application intuitive ou notre plateforme web, vous serez toujours en lien avec vos véhicules. Gestion du kilométrage, de la localisation, de la consommation : vous avez tout en main pour entrer dans la nouvelle ère de la flotte connectée.

Le but premier étant de réduire les coûts d’une gestion de flotte mais aussi de gagner du temps sur l’administration de celle-ci.

LOCALISER : en temps réel, vous pouvez géolocaliser l’ensemble de vos véhicules et obtenir un résumé de vos trajets. Vous serez immédiatement averti en cas de vol. ANALYSER : notre solution intelligente vous permet d’anticipez les pannes et les entretiens, de diagnostiquer les problèmes et de visualiser vos données à tout moment. Vous pourrez également connaître immédiatement la disponibilité des véhicules de votre flotte. ECONOMISER : gardez un œil sur les consommations de vos véhicules, leurs kilométrages et optimisez vos coûts. L’anticipation des pannes et des entretiens vous permettra aussi de faire des économies conséquentes. SECURISER : en cas d’accident de la route à bord d‘un de vos véhicules,

Quelle problématique vous a inspiré pour développer votre solution ? Forts d’une expérience vécue en entreprise et d’un constat flagrant, les fondateurs de WayKonect ont dressé un constat : la gestion de flotte est difficile et très coûteuse pour l’entreprise. Impossible de connaitre les disponibilités des véhicules, les contrats de leasing sont souvent dépassés et le respect de la flotte n’est pas toujours instauré. La solution ? Une flotte connectée qui répond en temps réel à toutes les interrogations d’un gestionnaire conscient de l’état des véhicules, des contrats et de la conduite de ses utilisateurs. Le tout ? En prenant en compte les aspirations et les contraintes des utilisateurs des véhicules afin d’améliorer les comportements de conduite tout en réduisant le coût des véhicules. Après avoir remporté le premier prix du concours France Digital Tour, vous aviez énoncé votre ambition de vous développer en Europ e. Quels pays pré-

sentent selon vous le plus d’opportunité pour la voiture connectée et pourquoi ? Dans un premier temps, l’accent est mis sur le marché français. Ensuite le marché belge, de par sa proximité et la place des flottes dans les entreprises, présente un atout considérable pour le développement de WayKonect. WayKonect est maintenant une équipe de 20 personnes. Quels sont les profils avec lesquels vous souhaiter prochainement collaborer ? Nous sommes à la recherche de développeurs Front-End, Back-End et Full Stack. Nous recherchons également des développeurs mobile cross-plateforme, un designer spécialisé UX/UI et de nouveaux data scientistes.

NOUS REJOINDRE

Découvrez notre page contact : http://waykonect.com/nous-contacter/

Forum Data Days 41


Interview // ORANGE

« Les jeunes recrues peuvent rapidement accéder à des responsabilités très motivantes. » Orange est l’un des principaux opérateurs de télécommunications dans le monde et l’un des leaders mondiaux des services de télécommunications aux entreprises. Ludovic Lévy, VP Global Data Strategy & Governance

Orange emploie 154 000 personnes dans le monde. Quels sont les avantages pour les jeunes talents de rejoindre Orange ?

passage chez Orange, qu’il soit de quelques mois pour un stage ou de plusieurs années de carrière, c’est assurément ajouter une couleur numérique à son parcours Présent dans une trentaine de professionnel et je pense inutile pays pour l’activité grand public, de rappeler à quel point l’ensemble le Groupe est au service de plus des industries et des secteurs sont de 250 millions de clients dans le concernés par cette vague du digimonde. Orange est également l’un tal. des leaders mondiaux des services de télécommunications aux entre- Comment le Big Data a révolutionprises sous la marque Orange Bu- né le secteur des télécommunicasiness Services. Nos ambitions et tions ? nos enjeux placent l’expérience de nos clients au cœur de la stratégie Les technologies du Big data et de afin que ceux-ci puissent bénéficier machine learning sont en train de pleinement du monde numérique révolutionner la chaine de valeur et de la puissance de nos réseaux des entreprises, et plus particuliètrès haut débit. Pour cela, nous rement celles du secteur des télévoulons réinventer l’expérience de communications. Avec ces nounos clients pour leur apporter une velles technologies, nous avons la connectivité enrichie partout où capacité de traiter davantage de ils en ont besoin. Les perspectives données issues de sources variées. de carrières sont très variées. Sui- Le but étant d’affiner la connaisvant les aspirations et les envies, sance de nos clients, de personles jeunes recrues peuvent rapide- naliser nos offres et d’améliorer ment accéder à des responsabili- la qualité de nos services. Ces tés très motivantes en choisissant nouvelles technologies bouleentre l’expertise la plus pointue de versent également les méthodes de nos équipes d’innovation, le pilo- travail, qui deviennent plus agiles, tage de projets de dimension in- plus efficaces et plus transverses. ternationale, la participation à la Cela représente autant de sources stratégie dans un secteur en évolu- d’épanouissements dans une ention constante ou même tester leurs treprise qui s’articule davantage capacités de consultant. Le point autour de projets plutôt qu’en silos. commun de tous ces possibles, c’est de s’exercer au cœur du digital. Un Quels sont les métiers qui ont

émergé au sein du groupe Orange suite au développement des traitements de données ? Chaque jour, plusieurs milliards d’octets sont générés, provenant des médias sociaux, des achats en ligne, des signaux de téléphones mobiles… Ces volumes massifs de données constituent l’un des grands défis des années à venir, tant au niveau de leur traitement que de leurs applications. Il s’agit d’exploiter ces Big data, dans un cadre sécurisé, anonyme et contrôlé. Compte tenu de ce contexte, de nouveaux métiers émergent tels que les dataminers, les data scientists, les data analysts, les spécialistes de la sécurité et de l’encryptage, les métiers du e-CRM et des objets connectés.

ENVIE DE REJOINDRE LE PREMIER EMPLOYEUR DU DIGITAL ?

Rendez-vous sur orange.jobs

Forum Data Days 43


Sopra Steria, leader européen de la transformation numérique, propose l’un des portefeuilles d’offres les plus complets du marché : conseil, intégration de systèmes, édition de solutions métier, infrastructure management et business process services. Il apporte ainsi une réponse globale aux enjeux de développement et de compétitivité des grandes entreprises et organisations. + 38 000 collaborateurs I + 20 pays I CA de 3,6 mds € en 2015 Rejoignez-nous ! www.recrutement.soprasteria.com

Delivering Transformation. Together.

- Crédits photos : GettyImages, Shutterstock

VOUS AIMEZ VOIR LE MONDE AUTREMENT ? TRANSFORMEZ-LE.


Interview // SOPRA STERIA

« Le rôle des analystes sera de simplifier ces informations et d’en déduire un sens » Sopra Steria, leader européen de la transformation numérique, propose l’un des portefeuilles d’offres les plus complets du marché : conseil, intégration de systèmes, édition de solutions métier, infrastructure management et business process services.

Selon vous, quelle est l’influence de la Data dans les entreprises ?

l’enjeu des services informatiques est de pouvoir collecter et stocker Aujourd’hui, les entreprises font un volume d’information de plus face à une abondance de données en plus volumineux. Au-delà du impressionnante provenant de stockage, il s’agit de rendre différentes sources : le téléphone, accessible ces informations pour internet, les réseaux sociaux, les en permettre une analyse. Le rôle objets connectés, et les différentes des analystes sera de simplifier applications d’entreprises … Ces ces informations et d’en déduire données doivent être de plus en un sens afin d’en permettre la plus centralisées, analysées et partagées compréhension pour la prise de quel que soit le métier, l’origine ou décision. leurs usages. Le 2ème défi est de trouver les La Data est la réponse au stockage, u s a g e s a d é q u a t s à c e s au traitement, à l’analyse et à l’utilisation c r o i s e ments d’informations. des données d’une entreprise et La valeur de la donnée dépend du de son écosystème. L’influence est but que l’on souhaite atteindre. Il donc simple, l’entreprise doit s’adapter faut parfois passer par des étapes pour un usage efficient et croisé de d’explorations et de recherches ces données multiples dans un pour pouvoir définir les bons espace-temps très restreint ! usages. Il est également important que les données soient maitrisées Quel en est l’impact sur l’organipar des référentiels communs et sation des entreprises ? des règles précises de gouvernance L’impact est direct et concerne tous des données. L’émergence des les métiers d’une entreprise qui nouveaux métiers du Big Data doivent évoluer vers un traitement permettent toutes ces actions. très rapide de l’information, une communication quasi instantanée Quelle est la vision de Sopra Steavec une vision transverse et une ria sur la Big Data ? réactivité forte de la part de tous Sopra Steria accompagne les entreprises ses collaborateurs. sur deux enjeux importants : - Le stockage de l’information Quels sont les défis à relever ? de façon industrielle et ce, malgré Je vois deux challenges principaux les changements technologiques pour les entreprises. Tout d’abord, perpétuels et la complexité liée à

Nicolas Brygo, Responsable Practice Data chez Sopra Steria Auvergne Rhône Alpes

l’abondance des données, - L’identification des bons usages, depuis l’émergence de l’idée jusqu’à sa mise en production. Quelles sont les opportunités professionnelles pour les jeunes diplômés sur la Big Data chez Sopra Steria ? Grâce à une approche métier et la connaissance pointue des enjeux et les usages, Sopra Steria forme et accompagne, avec l’aide de ses experts, ses collaborateurs sur les nouveaux métiers tels que Data Stewart, Data Analyste, Architecte Big Data ou Data Scientist. Aujourd’hui, nous avons des opportunités partout en France, sur tous les métiers cités et sur de nombreux secteurs d’activités tels que la banque, les assurances, l’industrie, l’énergie, les transports et la grande distribution. NOUS REJOINDRE

Découvrez notre site dédié au recrutement : www.recrutement.soprasteria.com

Forum Data Days 45


Interview // SNCF

« Nos ingénieurs jouent un rôle crucial que ce soit au service de nos clients ou pour notre back office industriel. » Parmi les premiers groupes mondiaux de transport de voyageurs et de logistique marchandises, le groupe SNCF emploie 260 000 salariés dans 120 pays. L’entreprise accélère depuis 18 mois sa transformation digitale, en particulier grâce au Big Data. En février 2015 SNCF a présenté son grand plan de transformation digitale : #DIGITALSNCF. Comment celui-ci se développe-t-il depuis et quels en sont les enjeux ? L’enjeu du programme digital de SNCF est d’accélérer la transformation digitale de l’entreprise au service du client. Concrètement : impulser, fournir des expertises, accompagner, tout cela au service de projets répondant rapidement aux attentes des clients. 18 mois plus tard, les fondamentaux sont en place. La coopération avec les opérateurs télécom et l’Arcep permettra d’offrir un accès en 3G et 4G à bord des trains pour 90 % de notre population voyageur. Côté industriel, nous déployons des capteurs dans les gares, les trains, dans nos usines, les technicentres. Les cas d’usage sont identifiés et l’implémentation des technologies de l’IoT et du Big Data avance très vite. Notre politique d’open innovation porte ses premiers fruits, avec des collaborations toujours plus nombreuses autour des projets et des API qui commencent à être bien connues, avec 19 millions de requêtes par mois et plus de 3500 startups utilisatrices. Enfin, en ce qui concerne nos salariés, les nouvelles méthodes et outils se déploient. C’est un objectif de long terme mais d’ores et déjà on peut constater les très fortes attentes de nos agents. 23 000 agents travaillent avec le réseau social d’entreprise par exemple. Comment l’exploitation des données collectées par SNCF peut-elle améliorer au final le service aux voyageurs ? Les applications les plus visibles aujourd’hui sont celles liées à la personnalisation des services. Mais c’est dans les coulisses que se trouve l’enjeu le plus structurant, avec les données captées dans nos gares, par nos trains et sur notre infrastructure car elle agit directement sur la sécurité et la fiabilité du service, attentes primordiales de

nos clients. Un exemple très concret est le traitement de la végétation aux abords des voies. Chutes de branches sur les caténaires, patinage des trains sur la cellulose des feuilles mortes ... Les incidents liés à la végétation « coûtent » 600 000 minutes de retard par an. Nous parlons de 95 000 hectares à surveiller et entretenir, soit 9 fois la superficie de Paris et du deuxième poste de dépense de la maintenance. En plus des outils de supervision que sont les systèmes cartographiques et les GPS professionnels, nous avons mis en place un outil d’aide à la décision, modélisant les risques liés à la végétation. Dans cet outil, le croisement des données de patrimoine, de celles captées par les trains, drones ou satellites, de l’incidentologie et des données météorologiques permet de prioriser et programmer les interventions préventives nécessaires. Nos algorithmes nous permettent de mieux cibler les zones à traiter pour réduire les problèmes. Par exemple, on peut traiter 60% d’une catégorie d’incident en ciblant 10% du Réseau ferré. Avec une industrialisation de cette maintenance en 2017, vous imaginez quel est le gain pour ce seul sujet. Je pourrais vous citer bien d’autres exemples comme la maintenance prédictive sur le matériel roulant ou sur la voie, jusqu’à la maintenance préventive des WC des TGV avec des capteurs de pression. Afin de développer ses projets digitaux, Le Groupe a développé plusieurs Fabs sur diverses thématiques numériques. Quels sont les objectifs de la Fab dédié au Big Data ? La Fab Big Data a été créée pour concentrer les expertises et travailler les projets en mode agile. Elle rassemble dans un même lieu des data scientists, des architectes et des ingénieurs Big Data. Sur tous nos projets, nous travaillons en étroite collaboration avec les représentants métier afin de maintenir le besoin des utilisateurs au cœur de nos préoccupations quotidiennes. Ceci est clé

Héloïse Nonne, Chief Data Scientist

pour la pertinence et l’implémentation terrain. Trois objectifs majeurs charpentent l’activité de cette structure : l’amélioration de la sécurité, la satisfaction du client et la création de valeur. Nous accompagnons plus de 20 projets, de la maintenance préventive et prédictive à l’optimisation de ressources. Nous devons aussi être capables d’élaborer des outils d’aide à la décision d’appuyant sur des algorithmes plus modestes, mais qui sont cruciaux pour le terrain. Cela implique d’être capable de manipuler des sources de données très complexes et multiples, voire les enrichir par des techniques avancées de croisement, de text mining, de reconnaissance d’images, et de reconstruction de données. Quelles sont les missions proposées aux jeunes ingénieurs qui souhaiteraient accompagner SNCF dans sa transformation digitale ? Leader du ecommerce, champion industriel engagé à grande vitesse dans la transformation digital…. Les champs de SNCF couvrent des sujets très vastes, avec une approche très opérationnelle et un enjeu, celui de la mobilité durable, que je trouve personnellement très motivant. Nos ingénieurs jouent un rôle crucial que ce soit au service de nos clients ou pour notre back office industriel. Nous recrutons des data scientists et data engineers passionnés, pragmatiques, autonomes et curieux, bricoleurs mais rigoureux, qui aiment avoir les mains dans le cambouis, être proche du terrain et qui ont un sens aigu de la satisfaction client et de l’esprit d’équipe. Nous recrutons également dans les métiers du génie civil, génie électrique, ingénierie, process et maintenance, bâtiment… pour accompagner cette transformation digitale.

NOUS REJOINDRE Pour en savoir plus sur nos métiers : http://www.sncf.com/fr/groupe/emploi/fiche-metier/ingenieurs-et-cadres

Forum Data Days 47


Interview // KLANIK

« L’homme ne crée jamais autant de valeur que lorsqu’il est heureux et épanoui dans son environnement de travail. » Fondée en décembre 2011, Klanik place durablement le collaborateur au centre de l’entreprise. Klanik fait de l’Energie son domaine de prédilection et se positionne sur des métiers à forte valeur ajoutée technique. Johan Guedj, PDG

Klanik a été créé en décembre 2011 et compte aujourd’hui plus de 200 collaborateurs. Pouvez-vous présenter votre société, vos expertises et les secteurs pour lesquels vous travaillez ? Klanik est une société de conseil qui accompagne des entreprises Françaises et Internationales dans leurs programmes de R&D et sur leurs grands projets informatiques. Les collaborateurs de Klanik sont issus de grandes écoles d’ingénieurs et interviennent pour nos partenaires sur des sujets à très forte valeur ajoutée avec des niveaux d’engagement appropriés aux enjeux projets auxquels ils sont confrontés. Dans un soucis de proximité accru avec nos collaborateurs et nos clients, Klanik s’est implantée sur Marseille, Montpellier, Sophia Antipolis, Lyon, Paris, Miami et Bruxelles et projette d’autres implantations en France et à l’international dans les 2 années à venir. Notre positionnement de multispécialistes, notre identité d’entreprise très forte ainsi que la qualité de nos collaborateurs contribuent à une croissance annuelle de plus 50% depuis la création de la société, et font de Klanik une société des plus dynamiques de son secteur. Partenaire de la French Tech et nominée parmi les start-up de l’année 2016 par EY pour sa stratégie disruptive, Klanik démontre sa capacité à s’inscrire dans l’écosystème innovant des start-up Françaises tout en affirmant son business model très atypique. Quel est le positionnement de Klanik dans le domaine du Big Data ? Dans l’environnement Big Data, les 50 collaborateurs de Klanik interviennent

sur 2 grandes thématiques que sont l’eBusiness du transport aérien et hôtelier ainsi que la sécurité de sites web à fort trafic et ce avec différents niveaux d’interventions : · Architectes Big Data pour construire des environnements de développement logiciel propices aux traitements Big Data · DevOps pour déployer ces plateformes à haute échelle afin de répondre aux problématiques de scalabilité · Datascientist pour exploiter de la data au service de fonctions hors R&D (type marketing, sales, etc.) Afin de palier à une pénurie d’ingénieurs compétents en la matière, Klanik a mis en place une plateforme de formation dédiée au Big Data et constitués de 2 data nodes et 1 name node hébergés chez OVH. C’est ainsi que 7 workshop pratiques et théoriques ont été montés en 2016 avec comme objectif majeur de faire monter en compétences nos consultants et clients sur chacune des couches de la stack Hadoop. A travers cette plateforme, notre but est de répondre plus facilement et plus rapidement aux demandes de nos partenaires, de mieux maitriser nos compétences et les solutions apportées et d’anticiper les prochains marchés en réalisant des POC pour nos clients. Avec déjà 20 recrutements réalisés en 2016 sur ces environnements, Klanik prévoit un plan de recrutement de plus de 40 ingénieurs talentueux en 2017 dans le domaine du Big Data. 95% de vos collaborateurs disent que Klanik est une société où il fait bon travailler. Comment l’expliquez-vous ? L’homme ne crée jamais autant de valeur que lorsqu’il est heureux et épanoui dans son environnement de travail. C’est sur ce postulat que Klanik a créé son

business model d’entreprise avec la constitution de 3 programmes structurants pour la société et ses collaborateurs : L’Act in Klanik, le Knowledge Center et Korner. · L’Act in Klanik est un programme fondamental qui propose à chaque collaborateur d’avoir un rôle au sein de l’entreprise. Il est constitué d’une trentaine de rôles techniques, fonctionnels et évènementiels quantifiés et valorisés permettant à chacun de s’investir librement sur les sujets qui le passionnent et d’être récompensé pour la création de valeur qui en est générée. · Le Knowledge Center est notre institut de formation animé par nos collaborateurs. Plusieurs formations techniques, fonctionnelles et linguistiques sont répertoriées dans un catalogue de formations mis à jour semestriellement et à disposition de l’ensemble de nos collaborateurs. · Korner est l’incubateur de projets made in Klanik. Notre ambition est de valider annuellement un projet technologique novateur proposé par un consultant sur lequel Klanik va décider d’investir. Korner s’ouvre également aux autres talents en étant très actif au sein de la French Tech. Ces 3 programmes permettent ainsi à Klanik d’être la plus jeune entreprise en France où il fait bon travailler selon l’institut Grate Place to Work (classement des sociétés de moins de 500 salariés).

NOUS REJOINDRE Découvrez notre recrutement :

site

dédié

au

http://klanik.fr/fr/rejoignez-nous/

Forum Data Days 49


Gfi architecte ensemblier de vos projets Big Data gfi.world Parce que chaque projet Big Data est l’expression de votre essence et de votre culture Digitale, nous sommes à vos côtés pour relever ces défis avec une passion éclairée et pragmatique. Gfi Informatique, dispose de retours d’expériences industriels dans le secteur du Big Data en totalisant plus de 10 plateformes en production pour un total de 2,5 péta-octets de données et 300 millions d’objets connectés. Notre vision du marché se concrétise par des investissements et des prises de positions affirmés qui nous amènent à co-construire les architectures de services orientés data, avec vous et nos partenaires startups. Seul acteur à proposer une offre de services à la pointe du savoir-faire français, allié à l’approche industrielle d’un groupe polyvalent, en gestion des infrastructures, intégration de systèmes et en édition de logiciels. Gfi Informatique opère la réalisation de vos programmes Big Data en tant qu’architecte ensemblier.


Interview // GFI

« GFI Informatique est présent sur le Big Data depuis 2001 » Les effectifs du Groupe ont atteint plus de 12 000 collaborateurs. En France, Gfi Informatique représente plus de 8 500 collaborateurs sur près de 50 implantations. Nos ambitions en recrutement sont élevées avec un objectif de 100 nouveaux collaborateurs d’ici septembre 2017, tous en CDI. Que diriez-vous de votre société ?

Quels sont vos différentiateurs ?

GFI est un acteur majeur de la transformation digitale et dispose d’une force de frappe de plus de 1 000 consultants dont plus de la moitié sont spécialisés sur les thématiques de la donnée. Nous investissons fortement sur le volet Innovation ainsi que sur les plateformes de services. Cette approche nous permet de nous transformer de l’intérieur pour pouvoir à notre tour, supporter les transformations digitales de nos clients animés par nos convictions et notre vécu.

GFI s’est réorganisé récemment pour créer une entité Big Data en centrale qui porte plusieurs projets de développement d’activité : − La veille technologique − le conseil, − la réalisation de projets, − les activités de data science, et − les plateformes analytiques.

Quelle est votre présence en Big Data ? GFI Informatique est présent sur le Big Data depuis 2001, avec le démarrage du programme de la sonde Rosetta auprès du CNES où nous avons codéveloppé un moteur de reconstitution 3D à partir des images 2D récupérées de la sonde. Nous nous sommes également développés sur le secteur de l’Industrie, puis des Telecom pour aujourd’hui accompagner nombre de nos clients depuis les phases de promotion & communication des programmes de transformation par la donnée jusqu’aux techniques avancées d’exploitation des programmes Datalake. Nous sommes dotés d’une équipe pluridisciplinaire en mesure d’intervenir à tous les niveaux d’un projet Big Data. De l’ébauche de solution, en passant par le dimensionnement et l’installation physique d’un cluster en salle machine, nos équipes assurent la conception et le développement de projets Big Data et intègrent la nouvelle solution Big Data chez nos clients. Nous prenons également en charge la maintenance et l’exploitation de ces systèmes, tant au niveau de la France que de l’international. Nous bénéficions d’un recul d’expérience cumulé sur plus d’une dizaine de plateformes en production qui gèrent en cumul plus de 300 millions d’objets connectés pour un volume équivalent à plus d’un peta de données en ligne.

Les quatre premiers projets de développement d’activité sont effectués avec la collaboration active de plusieurs startups françaises dont notamment Adaltas et MyDataBall. La dernière activité, qui concerne les plateformes analytiques, combine notre maitrise en savoir-faire sectoriel, la puissance de nos assets (ex. Gfi est n°1 sur les collectivités au niveau de l’édition de logiciel pour le secteur public) et différents investissements importants que consacre, par exemple, Tata Consultancy Services dans le développement de plateformes de services en Big Data à l’échelle mondiale. Gfi, en effet, a monté un partenariat mondial avec TCS avec pour objectif de proposer le déploiement de uses cases métier grâce à la mise en œuvre de la solution CI&I. Ce que nous recherchons, c’est avant tout des profils à potentiel disposant du bon « mindset » tant sur le volet technique, avec une orientation « geek », que sur le volet fonctionnel regroupant des talents de leadership en maitrise fonctionnelle, en communication et sensibilité business. Nous mettons ces personnes, dès leur arrivée dans l’entreprise, en situation et la plupart du temps en contact avec des start-ups. Comment faites-vous pour vous assurer du potentiel et du bon « mindset » de vos collaborateurs ? Nos nombreuses années d’expérience nous ont démontré que, sur les thématiques Big Data, les parcours à succès sont

Alvin Ramgobeen,

Directeur des practices BI & BIG DATA

fortement basés sur une capacité à réapprendre vite les technologies, tout comme la capacité à convaincre par le leadership des acteurs métiers et des acteurs maitrise d’œuvre. Ces profils sont plutôt rares et il est souvent nécessaire de découvrir au fil des missions, si l’on est finalement doué pour tel positionnement plutôt qu’un autre. Pour nuancer ces écueils et maximiser la progression de nos consultants, nous avons mis en place un processus qui permet de nous aider à qualifier, dès le départ, le chemin le plus adéquat à l’évolution de chacun. Pour ce faire, nous travaillons avec la cellule Recherche et Développement d’une société en neuroscience et en science du comportement. Nous vous invitons d’ailleurs à passer un questionnaire en ligne qui sera disponible à notre stand ou directement accessible sur notre site Internet Gfi World : http://www. gfi.world. Nous disposons également d’infrastructures technologiques hautes performances dédiées permettant de donner des formations, de réaliser des POC ou encore de faire de la veille technologique et de supporter des programmes de R&D de certaines startups. Au final, quelle est votre vision du Big Data ? Nous pensons qu’il y a encore beaucoup de choses à mettre en œuvre et qu’il est nécessaire de fournir un certain nombre de repères à nos clients. Les avancées dans ce secteur technologique étant rapides, nous nous appuyons sur un réseau de savoir-faire français issu des startups, mais également de grand donneur d’ordre. Nous nous positionnons ainsi en Architecte Ensemblier qui rassemble les savoirs pluriels à la réalisation des architectures Big Data complexes de nos clients.

NOUS REJOINDRE Découvrez notre recrutement :

site

dédié

au

http://www.gfi.world/carriere Forum Data Days 51


Interview // AMARIS

« Chaque employé est invité à initier, créer et à gagner en responsabilité tout au long de sa carrière chez Amaris. » Amaris est un groupe international et indépendant de conseil en technologies et management. Après 9 ans d´existence, Amaris c´est plus de 45 pays, 90 bureaux dans le Monde, 2650 employés, 75 nationalités et 140 millions d´euros de chiffre d´affaires.

En moins de 10 ans, Amaris a atteint près de 2.650 employés et a multiplié ses domaines d’expertises. Comment le Big Data a contribué à faire évoluer vos missions ?

rapidement confier des missions à responsabilité. Il leur est également offert rapidement des possibilités de management.

La dimension internationale du Groupe représente de Le Big Data permet d'introduire formidables opportunités pour une partie plus intelligente, vos collaborateurs. Quels sont les auto évolutive dans les tâches critères pour un jeune diplômé quotidiennes. Pour une entreprise qui souhaite partir à l’étranger ? innovante comme Amaris, le big La présence d’Amaris dans plus data c´est : - La simplification et l´automatisa- de 45 pays offre de nombreuses tion des tâches lourdes et non tri- opportunités de mobilité géographique. La dimension internaviales - L´automatisation et la création tionale fait partie intégrante de l´ADN du groupe. Lors de sa créad´outils d´ aide à la décision - La prévision de l´avenir et le tion en 2007, Amaris a d´ailleurs contrôle des risques grâce aux ouvert simultanément à Genève, puis Lyon et Londres. Cette vadonnées du passé. leur est un atout pour Amaris qui 80% de vos stagiaires sont peut travailler sur tous les fuseaux recrutés à long terme après leur horaires et suivre les projets de ses stage. Comment parvenez-vous à clients où qu´ils soient. Amaris et ses 90 bureaux dans le monde, ce taux de conversion ? offrent aux jeunes diplômés la posQue ce soit un premier stage, un sibilité de vivre une expérience à stage de fin d’étude, un VIE ou un l’international. Lors de l’entretien CDI, le processus de recrutement et tout au long de la carrière, une est le même. Amaris investit sur grande attention est portée au soule long terme sur ses équipes hait de mobilité. Pour se voir offrir et ce, dès leur entrée dans le une opportunité à l´étranger, il groupe. L’objectif est de former les n’y a pas de critères établis, il sufemployés pour les faire gagner en fit d’être motivé, aventurier et de se compétences. L´entreprise leur lancer ! permet d’évoluer sur des projets de plus en plus challengeant. Chez Vous appréciez et développez l’esAmaris, les employés se voient très prit d’initiative des collaborateurs.

Alexis Collette, Data Scientist Comment l’intraprenariat est-il encouragé au sein d’Amaris ? L’esprit start-up est réellement gravé dans l’ADN d’Amaris. Le groupe s’est construit autour de la culture de l´innovation, de l´audace et continue d’évoluer en ce sens. Notamment en restant en contact de jeunes créatifs et innovants dont nous accompagnons le développement au travers de conférences ou de partenariats avec des juniors entreprises. Cet esprit entrepreneurial se traduit, pour l´employé, dès les premiers jours dans l’entreprise. Il est très rapidement autonome, et mène ses missions en prenant la direction qu’il souhaite. Un objectif final est fixé, à lui de choisir le moyen de l’atteindre. La motivation et l´ambition seront les facteurs principaux de son évolution. Un poste ne se résume pas à une fiche de poste, vous êtes acteur de votre métier et de votre quotidien. Chaque employé est invité à initier, créer et à gagner en responsabilité tout au long de sa carrière chez Amaris.

NOUS REJOINDRE Découvrez notre site dédié au recrutement : http://www.amaris.com/fr/careers.aspx

Forum Data Days 53


I N F L U E N T

C O N S U L T A N T S

I N F L U E N T

C O N S U L T A N T S

POUR UN MONDE PLUS TECH POUR UN MONDE PLUS TECH AU CŒUR DE L’INNOVATION AU CŒUR DE L’INNOVATION ET DE L’AGILITÉ ET DE L’AGILITÉ BIG DATA BIG DATA

AGILE AGILE

CRAFTMANSHIP

CLOUD TECHNOLOGIES CLOUD TECHNOLOGIES INTERNET DES OBJETS INTERNET DES OBJETS

DEVOPS DEVOPS


Interview // MERITIS

« Il est important pour nous de recruter des collaborateurs passionnés » Depuis la création de l’entreprise en 2007, le développement de Meritis est assuré par la qualité de ses équipes. En effet, Meritis mise avant tout sur des talents, juniors ou plus expérimentés, pour mener à bien l’ensemble des projets confiés par ses clients.

Nicolas Piau, Chief Digital Officer

Quelle est l’histoire de Meritis ? Meritis Finance est l’entité du groupe Meritis, fondé par Gilles Duret et Sébastien Videment, spécialisée en finance de marché. Nous travaillons sur des métiers très ciblés où notre expertise attire les meilleurs consultants ! Notre objectif ? Apporter des solutions performantes et innovantes à nos clients. Pour cela, notre philosophie est basée sur des valeurs telles que l’esprit d’équipe, l’entraide, l’humilité et la convivialité. 98% des salariés pensent que Meritis est une entreprise où il fait bon travailler (Great Place To Work 2015) et il nous tient à cœur que ces valeurs accompagnent notre croissance. Quel est votre parcours et votre rôle chez Meritis ? Je suis avant tout un passionné en développement informatique ! Suite à des études de développeur et des missions de freelance, j’ai fondé en 2006 une Start-Up dans le marché de l’informatique musicale. Après huit années d’exercice, j’ai quitté cette industrie pour devenir consultant dans une grande banque d’investissement française. Vainqueur d’un concours interne d’innovation, j’ai eu l’opportunité de proposer et travailler sur un POC utilisant les technologies Cassandra, Pentaho et Spark ML. L’utilisation de ces outils nous a permis de multiplier par trois l’efficacité de notre besoin. En 2015, j’ai rencontré les fondateurs de Meritis et j’ai rejoint l’aventure en tant que Directeur de la transformation digitale. Ma mission est de mettre en place et piloter le nouvel écosystème

digital de Meritis, en coordination avec tous les métiers, pour optimiser notre recherche d’opportunité, de croissance et d’efficacité. Meritis est spécialisée en finance de marché, en quoi ce secteur s’intéresse au phénomène Big Data ? Les nouvelles technologies révolutionnent tous les secteurs dont la finance. L’émergence des Fintech est impressionnante, beaucoup d’entre elles utilisent nativement ces outils. Toutes les grandes banques ont une entité IT conséquente qui développe des applications métiers dédiées à des besoins fonctionnels très pointus (Plateforme de trading, analyse de risque, calcul en grille). La volumétrie des données générée est importante et les systèmes utilisés tendent à devenir obsolètes. C’est pour cela que ces grands groupes s’inscrivent dans une démarche de transformation digitale et initient d’importants chantiers ! C’est dans ce cadre que les Big Data prennent de l’ampleur. Outre les gains d’efficacité et de couts, un des nombreux avantages de ces outils est que nous pouvons adresser des besoins très divers: analyse de logs en temps réel, moteur de recommandation, machine learning ou calcul de risque. Quelle est votre offre aujourd’hui en terme de Big data ? Meritis accompagne pro activement ses clients dans une démarche de découverte et d’intégration. Nous agissons comme un booster d’innovation avec la mise place d’équipes dédiées chez nos partenaires.

Notre force est la spécialisation de nos consultants formés en interne à la finance de marché (l’un des domaines fonctionnels les plus impressionnants que je connaisse). Nous proposons une offre basée sur quatre axes, la gouvernance des données avec une offre MDM/DQM, la Business Intelligence et la mise en place de reporting et KPI clés, La gestion des périmètres fonctionnels complexes(référentiels de données, abus de marchés) et l’intégration du Big Data dans la transformation digitale du SI. Quel est votre processus d’intégration pour vos nouveaux collaborateurs ? Quel que soit leur niveau, les consultants de Meritis ont ce petit supplément d’âme qui, allié à leurs connaissances techniques et fonctionnelles, fait la véritable différence sur un marché très exigeant. Il est important pour nous de recruter des collaborateurs passionnés, des artisans développeurs, des férus de mathématiques et de statistiques que nous formons en continu sur les technologies de demain. Fort de nos valeurs, nous pensons que c’est l’équipe, le groupe, qui crée l’excellence et la performance. Un bon data lab est constitué de profils très divers qui partagent une passion commune, celle de réaliser des projets très innovants orientés sur la donnée, la statistique et la recherche. NOUS REJOINDRE Découvrez notre recrutement :

site

dédié

au

http://www.meritis.fr

Forum Data Days 55


44 Forum Data


Interview // ADVANCED SCHEMA

« Nous cherchons avant tout à nous entourer de passionnés » Créé déjà depuis 15 ans, Advanced Schema a décidé de développer une plateforme intégrée dont la vocation est de faciliter la mise en place de projets de BI et de Big Data.

Pouvez-vous nous décrire en quelques mots votre parcours chez Advanced Schema ? A l’issue de ma formation au sein de Grenoble Ecole de Management (Master en Marketing) et de deux premières expériences professionnelles réussies à New-York et Paris, j’ai décidé de rejoindre la société Advanced Schema en qualité de Consultant Décisionnel en Février 2009. J’ai pu ainsi compléter mon background fonctionnel et métier par le biais d’un cursus de formation interne riche et efficace. En quelques années et au travers de mes différentes missions, j’ai pu prendre la mesure des enjeux que représente l’exploitation de la donnée pour des clients Grands Comptes en France et à l’international. Année après année, l’ADN de l’entreprise - illustré par la baseline « Esprit d’expertise » - n’a fait que se renforcer que se soit par la création d’un pôle R&D en 2011 ou par l’acquisition d’une société spécialisée dans les problématiques digitales, Kernel 42, en 2014. Il y a maintenant 3 ans et après plusieurs échanges avec mon Directeur Général Hervé Seban, j’ai pris la direction du département Marketing du Groupe. Ma nouvelle fonction illustre la culture d’intrapreneuriat promue au sein de l’entreprise où chaque employé peut contribuer d’une façon ou d’une autre à faire grandir l’entreprise. C’est en soumettant différentes initiatives Marketing à ma Direction que j’ai ainsi pu devenir légitime dans ma nouvelle fonction. Aujourd’hui, je partage mes activités entre la Direction Marketing et du

Paul Charles, Head of Marketing / Consultant Senior

conseil chez nos clients sur des problématiques à haute valeur technologique.

et SCRUM Masters, en charge de la réalisation de projets alliant mobilité, Big Data, digital et cloud computing.

Depuis plus de 15 ans, Advanced Schema offre ses services aux plus grandes entreprises. Quelles sont les expertises proposées ?

Quels sont vos objectifs en participant à ce salon étudiant ?

A l’origine spécialisé dans des domaines aussi complexes que la Business Intelligence, le Data Warehousing et le CRM, Advanced Schema a depuis quelques années enrichi son offre avec le Digital et le Big Data. La commercialisation prochaine de notre solution Nodata (Not Only Data) dédiée à l’exploitation de la donnée illustre cette ambition que nous avons pour nos clients afin de tendre ensemble vers l’excellence. Créé en 2011, votre pôle R&D est constitué aujourd’hui de plus de 30 développeurs. Pourquoi avoir initié un tel investissement ? En 2011, nous avons pris la décision de créer un pôle de Recherche et Développement au sein du groupe Advanced Schema. Cette décision stratégique est le résultat d’un constat qui n’a fait que se renforcer année après année : l’incapacité pour une grande partie des outils B.I. traditionnels du marché de répondre efficacement aux besoins mobiles et digitaux de nos clients. Pour répondre à ces problématiques, nous avons constitué un pool de compétences autour du développement logiciel. En 2016, notre pôle R&D se compose de plus de 30 développeurs

Chaque salon est pour nous une occasion de communiquer sur notre savoir-faire et sur notre vision des problématiques Big Data. C’est aussi et surtout l’occasion de rencontres avec des étudiants qui aspirent à évoluer dans un univers à très haute valeur technologique. Nous cherchons avant tout à nous entourer de passionnés, de personnes motivées à apporter d’une façon ou d’une autre leur contribution à l’entreprise. Nous recrutons constamment toutes sortes de talents (Consultants, Chefs de projet, développeurs…) car nous sommes convaincus que de l’émulation collective naît la créativité et nous essayons toujours de tirer profit de la variété des profils de nos salariés. NOUS REJOINDRE

Découvrez notre page contact : http://www.advanced-schema. com/contact Forum Data Days 57


« Nous apportons l’intelligence de la machine au cœur de l’entreprise Factonics est un cabinet de conseil en stratégie indépendant spécialisé dans l’analyse de données et la mise en place d'interfaces intelligentes.

Chez Factonics, nous croyons au pouvoir de la donnée et des algorithmes afin d’augmenter la capacité des hommes et non de les remplacer. Au quotidien, nous accompagnons nos clients (des PME et des grands comptes) dans la valorisation de leurs données pour les convertir en un asset stratégique. Nous apportons à nos clients une méthodologie et des solutions afin de progresser sur l’ensemble de leurs axes stratégiques : - Rationaliser les coûts pour gagner en compétitivité.

A ces fins nous offrons une méthodologie éprouvée qui associe une compréhension profonde du métier et du positionnement client sur son marché couplée à une expertise reconnue pour la mise en place d’algorithmes de Machine-Learning au coeur de l’entreprise. Notre ambition est de rendre accessible une nouvelle génération d’interfaces intelligentes au plus grand nombre de collaborateurs dans l’entreprise.

Aujourd’hui, la prise de conscience des entreprises sur - Augmenter la précision des l’opportunité que constitue une analyses en systématisant utilisation plus systématique l’utilisation d’algorithmes à tous de l’analyse de données amène les niveaux de l’entreprise. l’ensemble des départements (marketing, logistique ou - Identifier dans l’utilisation de la encore RH...) à développer des donnée de nouvelles sources de algorithmes sur mesure. valeur susceptibles d’enrichir le modèle d’affaire de l’entreprise et Chez Factonics, nous apportons d’offrir ainsi de nouveaux relais l’intelligence de la machine au cœur de l’entreprise, pour aider de croissance.

www.factonics.com

Charles-Abner Dadi l’ensemble des collaborateurs à répondre à des problèmes complexes de façon simple. Nous aidons à la démocratisation du Machine-Learning en offrant les algorithmes les plus performants dans leurs domaines, requêtables de manière la plus transparente possible. Notre équipe est composée de consultants en stratégie expérimentés et spécialisés dans plusieurs secteurs (marketing, retail, banque/assurance, énergie) et de Machine-Learners passionnés en matière de Machine-Learning, de NLP, de Computer Vision. Cette diversité de profils permet à Factonics d’avoir l’énergie et l’agilité d’une start-up associées à l’exigence du conseil.

contact@factonics.com


10 Forum Data Days


Fondée en 1875 par des chefs d’entreprise du Nord - Pas de Calais, l’Université Catholique de Lille est un établissement privé associatif d’intérêt général. Elle accueille 27 000 étudiants. Elle regroupe des Facultés, des écoles et Instituts, des Grandes Écoles d’ingénieurs et de management et des hôpitaux ce qui permet à l’Université d’être une des rares universités en France aussi complète par ses compétences et ses approches. • Les facultés : Droit et Sciences Politiques ; Lettres et Sciences Humaines ; Théologie ; Médecine et Maïeutique ; Gestion, Économie et Sciences. • Les grandes Écoles : des écoles d’ingénieurs (Yncréa Hauts-de-France anciennement (Groupe HEI-ISA-ISEN), ICAM) et des business school (Edhec, Ieseg, Estice…) • Des hôpitaux et des EPHAD…

Ecosystèmes innovants

D’importants investissements ont été décidés au sein des établissements de l’Université Catholique de Lille afin de créer des écosystèmes innovants, des « tiers lieux » où coopèrent des étudiants, des experts, des enseignants chercheurs, des porteurs de projets de recherche et d’innovation issus en particulier des entreprises, des collectivités, des associations. Plus de 5000 m2 ont été ainsi créés et aménagés au sein du Yncréa Hauts-de-France avec les ADICODES, et au sein de l’Institut Catholique et des Facultés : ce sont les Créativ’ Labs. Les écosystèmes innovants représentent des investissements en aménagement, en matériels, en équipements numériques, mais surtout ils représentent la création en quelques années, sur l’ensemble de notre Université de 50 emplois de chercheurs, de doctorants, d’enseignants, d’experts formés à l’animation de ces écosystèmes innovants. Ces écosystèmes constituent autant de lieux de vie, de rencontres, où sont co-élaborés, avec des partenaires d’entreprises et de collectivités, des projets interdisciplinaires et où se renouvellent les approches de la formation et de la pédagogie au bénéfice de nos étudiants, qu’ils soient engagés dans des études scientifiques et d’ingénieurs, des études de droit-gestion-management, des études de lettres et sciences humaines, ou du domaine de la santé.

Big data

Dans ce contexte, la thématique du Big Data est devenue incontournable et suscite une implication de toutes les disciplines. Accompagnées principalement par le Crédit Agricole Nord de France, les équipes de recherche de l’Ieseg, du département d’éthique, de la Faculté de Droit et d’Yncréa Hauts-de-France s’investissent sur le sujet pour apporter une approche transversale et complète de la question.


Ecoles // POINT DE VUE

Victor Tailleur,

Président de Dauphine Discussion Débat à l’Université Paris-Dauphine

Créée il y a près de 15 ans, Dauphine Discussion Débat a reçu de nombreuses personnalités politiques, journalistes et grands dirigeants pour sensibiliser les étudiants aux différents enjeux économiques et sociétaux auxquels nous faisons face. Aujourd’hui, alors que la parole politique s’essouffle, nous prenons à cœur de redynamiser l’engagement citoyen et ces débats passionnants sont sources de discussions entre les étudiants dauphinois.

ne saisissons pas encore toutes les subtilités. L’utilisation des quantités gigantesques de données qui circulent chaque jour entre les milliards d’appareils connectés à Internet posent le problème de la dichotomie existante entre les données personnelles et professionnelles. Ces données représentent donc forcément un enjeu stratégique pour les entreprises qui souhaitent communiquer de manière plus précise avec leur cœur de cible.

nant le monde du numérique. Nous pourrions donc nous demander quelle va être l’influence du Big Data sur les interactions interpersonnelles futures.

Nous avons pu à notre mesure constater l’influence du Big Data sur le fonctionnement de notre association, notamment sur les bases de données des personnes assistant à nos conférences, mais également sur l’entretien de nos relations avec diverses personnalités politiques et la presse. À moyen Si le Big Data peut être vu comme terme, nous avons pu constater Le Big Data est l’un des enjeux un vecteur de développement une meilleure circulation de l’inforauquel nous serons confronté au économique, il ne faut cependant mation dans une structure hiérarcours de nos vies. À la fois éco- pas négliger la protection de la chisée et ainsi optimiser chaque nomique et politique, c’est une sphère privée à l’heure où il existe prise de décision. discipline encore jeune dont nous toujours un flou juridique concer-

Jean-Michel Roufosse,

Postulant à l'Ensae Junior Études

Le Big Data est aujourd’hui au cœur de la transformation, de la modernisation et surtout de l’expansion des entreprises. Ce phénomène prend chaque jour davantage d’ampleur et ses enjeux stratégiques n’échappent plus ni aux grandes ni aux petites ou moyennes entreprises. L’école Nationale de la Statistique et de l’Administration Économique (ENSAE ParisTech) est au cœur de cette révolution, elle forme chaque année des étudiants hautement qualifiés qui sauront répondre aux attentes de ce nouveau secteur d’activité grâce à leur

double compétence en statistiques et en Data Science. L’ENSAE Junior Études propose aujourd’hui aux entreprises d’exploiter leurs données pour les emmener dans le domaine du Big Data. Ces missions sont réalisées par des étudiants, qui suivent une formation d’excellence au sein d’une école d’ingénieur de réputation internationale et dont les compétences correspondent à celles requises par le client, dans l’unique but de répondre aux exigences de l’étude et de satisfaire l’entreprise. Le sérieux et le savoir-faire de notre

équipe ainsi que l’excellence de la formation dispensée par notre école, font d’EJE une Junior-Entreprise incontournable dans le domaine du Big Data et la fidélité de nos clients en est la meilleure reconnaissance.

Forum Data Days 61


POINT DE VUE // Ecoles

Nikos Paragios, Professeur en mathématiques appliquées et informatique

Bonjour Monsieur Paragios, vous êtes professeur chercheur de mathématiques appliquées et informatique à l’école Centrale Paris. Comment se déroule votre journée type ? Le travail d’un professeur/directeur de laboratoire a trois facettes. Tout d’abord, nous sommes des enseignants et notre objectif est de former des ingénieurs de haut niveau au travers des cours, du suivi des élèves et de l’encadrement des projets. Ensuite, nous sommes des chercheurs, avec des thématiques de recherche bien définis et ayant pour objectif l’avancement de la science au plan théorique et applicatif. Cet avancement est bien le fruit du travail des étudiants en thèse que nous encadrons et une grande partie de notre temps est dédié à l’interaction avec nos jeunes collègues. Cette recherche doit être financée, donc nous passons du temps à définir des projets ambitieux et à trouver les moyens pour les mettre en place. Dernier élément, nous faisons partie d’une communauté plus large et nous participons souvent à l’évaluation des travaux de nos collègues ou à la structuration de notre discipline de recherche via des participations et à l’organisation de colloques ou comités éditoriaux de journaux.

nouveau dans ces domaines. Les images, les volumes médicaux et en général l’information visuelle répondent bien à cette définition depuis de longues années. Ce qui a vraiment changé est l’accès aux données annotées ainsi que la puissance de calcul. La présence de ces deux éléments nous permet d’apprendre des modèles plus complexes et certainement plus précis parce que nous avons les « bonnes » données (volume et annotations) pour guider leur apprentissage ainsi que la puissance de calcul qui est nécessaire. Je ne pense pas que nos méthodes soient plus intelligentes au plan « mathématique » avec le Big Data, mais certainement plus efficaces du fait que l’on peut modéliser le problème avec des modèles beaucoup plus complexes/ puissants. La capacité de stockage et d’échange des données croient à une vitesse exponentielle sans que les méthodes de traitement et d’analyse parviennent à suivre ce rythme. Quels modes opératoires sont mis à votre disposition pour pallier à cette difficulté ?

L’utilisation des méthodes et des calculs distribués sera forcément une des pistes à explorer. C’est une grande opportunité parce que nous devons réinventer nos algorithmes Vous travaillez sur plusieurs do- au plan mathématiques ainsi qu’au maines, notamment le traitement plan computationnel. Souvent de l’image, la vision par ordina- nous pensons que la réponse est la teur, l’analyse d’images médicales puissance de calcul mais je ne paret l’interaction homme-machine : tage pas tout à fait cet avis. Nous comment le Big Data a-t-il in- sommes aujourd’hui de plus en fluencé vos travaux de recherche ? plus dans un monde connecté et Le Big Data n’est pas nécessairement distribué, et le développement des 62 Forum Data Days

solutions disons « locales » qui ne nécessitent ni un rapatriement des données, ni un accès simultané à elles devient une obligation. Aujourd’hui avec les bons choix mathématiques nous sommes capables de développer localement des solutions très intelligentes (comme par exemple les calculs GPU). Pour conclure, l’avenir réside plus dans l’intelligence de la conception des algorithmes que dans la puissance de calcul. Plus d’un projet Big Data sur deux n’aboutit pas, faute au manque de qualité des données récoltées. Comment faites-vous pour réduire ce taux d’échec ? Bien que le manque de qualité des données récoltées est un facteur important, je pense que les projets Big Data n’aboutissent pas à cause du manque « d’intelligence » dans l’algorithme proposé. C’est vraiment, selon moi, le facteur déterminant. Aujourd’hui, nous avons l’impression d’être capable de résoudre n’importe quel problème à la condition d’avoir accès aux données. Hélas, ce qui compte derrière, ce sont les algorithmes et la conception d’un système qui est capable de raisonner et d’interpréter ces données. Cette conception nécessite une connaissance approfondie de divers domaines comme par exemple les statistiques, l’apprentissage automatique, l’optimisation ainsi que le calcul distribué. Souvent, les méthodes déployées pour répondre aux problèmes liés au Big Data adoptent des techniques


Ecoles // POINT DE VUE « de bibliothèque » sans que ces méthodes n’aient la profondeur nécessaire pour faire les bons choix algorithmiques. Le Big data est souvent évoqué dans le e-commerce, le marketing et la finance, moins pour l’e-santé. Pouvez-vous nous donner quelques exemples d’utilisation dans ce domaine ? L’e-santé et plus généralement la médecine sont des disciplines avec une forte présence de modèles physiologiques où souvent les décisions sont prises grâce à des raisonnements complexes mais bien définis et sont régies par une réflexion logique. La plupart des solutions « Big Data » consistent à élaborer un algorithme capable de « reproduire » le comportement des données observées. Un tel algorithme n’est certainement pas en accord avec un raisonnement physiologique, et donc son acceptation devient problématique. La capacité de proposer des solutions

nous avons des capacités phénoménales à voir, via l’imagerie, ce qui se passe à l’intérieur de notre corps. Les données sont de plus en plus précises et affinées, multimodales, et d’un volume colossal. Leur interprétation devient un énorme challenge pour les radiologues tout simplement parce qu’ils sont souvent face à des nouvelles mesures difficilement interprétables par notre cerveau (3D ou même 4D). La capacité, à partir des algorithmes de vision artificielle, de raisonner, d’interpréter et de guider de façon automatique et si possible en temps réel aura un impact Pouvez-vous nous présenter la colossal sur l’efficacité du diagnosvision artificielle et la révolution tic et du traitement avec une prise qu’elle va apporter au domaine en charge plus rapide, plus efficace, médical ? et plus personnalisée. La médecine L’imagerie médicale devient un digitale personnalisée sera une réoutil puissant pour répondre à l’en- volution pour notre bien-être et semble des problématiques du do- passera forcement par notre capamaine médical : diagnostic, choix cité à interpréter l’imagerie avec thérapeutique, traitement et suivi des algorithmes intelligents. post-thérapeutique. En parallèle, nous vivons une révolution où Big Data compréhensibles par les médecins sera une étape importante pour l’adoption à terme de ces méthodes, et peut-être, dans un horizon lointain, ces méthodes seront capables de produire des diagnostics plus efficaces que les médecins. Un élément d’importance majeure et qui doit répondre à un défi de santé n’est jamais une décision simple du fait que le choix des traitements aura des effets secondaires, et en conséquence une interprétation « logique /algorithmique » de la solution qui pose pas mal de questions d’éthique.

Alexandre Saidi, Ecole centrale de Lyon - LIRIS CNRS

Comment le Big Data nourrit le Big Brother Dans un article précédent1, nous exposions les caractéristiques principales du Big Data. Intéressons-nous ici plus particulièrement à la partie ‘’Data’’ (données de grand volume).

d’organismes financiers, de notre consommation électrique ou de nos abonnements ADSL ou Fibre, - de la génétique, de la médecine (cancérologies, épidémiologie, …), - de la recherche et d’enseignement (publications sur support papier numérisées, voix, vidéo, …) issus des Laboratoires, Écoles et UniverD’où viennent les données ? - de l’espace et de la nature (climat, sités, - et particulièrement de nousocéans, volcans, …), - de l’industrie (données d’essais, mêmes, tous les jours : achats, surf d’études, d’exploitation, …), don- sur le WEB (Google, FaceBook, Twitter, …), les cookies et autres nées du transport, - des enquêtes, des Banques et informations personnelles que l’on

peut donner, de nos déplacements et itinéraires, de nos téléphones, SMS et mails, etc. Question de volume Le volume de ces données (de toutes sortes : texte, son, photo, vidéo) disponibles pour les premiers moteurs de recherche sur Internet (milieu des années 1990) est passé de 6 millions à 6 milliards de documents en 2016. Savez-vous que depuis que vous lisez ce paragraphe (en 1 sec), il y a eu : - 200000 SMS sur ‘’Whatsapp’’

Forum Data Days 63


POINT DE VUE // Ecoles - 400 heures de vidéo ‘’Skype’’ - 40000 requêtes ‘’Google’’ - 6000 «likes» sur ‘’Facebook’’ Les biologistes ont créé et stocké leurs données sur des supports de stockage à la même vitesse (plus de 29000 Go/s) que celle de la fabrication de ces mêmes supports ! Stockage La prolifération de ces données, la baisse importante du prix des supports de stockage et la facilité de stockage (cf. sur le Cloud et autres supports, parfois gratuits) a découragé l’organisation et le classement des données des utilisateurs : on stocke tout et en multiples exemplaires. Pour la petite histoire, des études récentes2 ont montré qu’on pourrait stocker sur 4 grammes de notre ADN l’ensemble de données mondiales, soit près de 1,8 Zio (Zébioctets = 10^21 ou 2^70 octets). Et il y aura encore de la place puisque la quantité d’ADN présente dans l’organisme humain avoisine les 300 grammes. Quant à la recherche pour le stockage des données sous forme de lumière3 , des résultats encourageants ont été enregistrés. Transfert et Communication Concernant le transfert des données, la technologie et les algorithmes de compression ont permis de gagner au fil des ans une progression de l’ordre de 1000 pour la transmission de données sur une paire de fils de cuivre. Quant à la fibre optique (avec un débit de 10 Gbit/s), on peut transmettre sur une seule fibre près de 600 000 communications téléphoniques analogiques (celles sur une paire de fils de cuivre). Analyse et apprentissage Il s’agit principalement de découvrir la «structure» de l’information présente dans les données. La structure permet de distinguer ces données de celles générées totalement aléatoirement et permet, après une phase d’apprentissage, automatique (étape d’induction) de procéder à un raison-

64 Forum Data Days

nement (déduction) «par analogie» pour effectuer une prédiction, un résumé, une classification, etc 4. Nul doute que les ordinateurs quantiques permettront, demain, de franchir des barrières non encore imaginées5. Notons également que l’on peut faire dire n’importe quoi à ces données6. Les données que nous produisons Les applications sur les mobiles et les logiciels sur ordinateurs recueillent souvent nos données personnelles. Sans même parler du contenu de nos mails, les métadonnées (données secondaires ou données sur les données) fournissent des renseignements sur l’identité (nom, âge, sexe, fonction, …), les lieux de connexion, les personnes en relation, les sujets et contenus appréciés, les habitudes et les lieux de connexion, le comportement d’achat, les opinions politiques, l’orientation sexuelle, l’état de santé, les centres d’intérêt d’une personne. Des renseignements que nous n’avons pas forcément envie de partager avec tout le monde. La date d’envoi, le nom de l’expéditeur, du destinataire, du lieu d’envoi et bien sûr de l’objet permettent de déduire une quantité importante d’informations. L’exploration de ces métadonnées (dont l’objectif initial était – et qui reste – commercial) a évolué ces dernières années et concerne désormais les individus et leurs habitudes. Les révélations récentes sur la NSA ont confirmé la collecte des métadonnées sur les appels téléphoniques et les mails. Ces données permettent d’établir la carte de nos relations (personnelles, professionnelles) et donc déduire une quantité impressionnante d’informations sur nous, allant jusqu’à nos émotions. Le croisement de ces informations permet d’établir la «communauté» (d’idées, des habitudes, d’opinions, ...) à laquelle nous appartiendrions dès lors que, pensant communiquer avec

des individus, nous communiquons en fait avec des communautés d’individus. Nous pensons avoir un seul interlocuteur quand nous téléphonons, écrivons un mail ou bavardons (chat). C’est exact sauf qu’il s’agit de tout le WEB ! On peut également récupérer des données à travers les réseaux sociaux, les actualités et rapports d’activités où nous figurons, des entreprises, avis des personnes sur nous, les annuaires en ligne, en fouillant dans les données de ceux qui sont en contact avec nous, … Admettons cependant que tout le monde n’est pas mal veillant même si on en veut souvent à notre portefeuille. Que fait-on de ces données Il existe également un risque de détournement de nos données personnelles. Actuellement, celui qui collecte les données les possède ! Le dilemme est le suivant : ne pas rendre ces données disponibles empêche le progrès (au moins plus rapide) en médecine (cf. cancérologie), en économie (la croissance), en sociologie et plus généralement en sciences sociales. Mais leur exploitation malveillante nous prive de nos libertés, puisqu’on établira notre «profil» pour nous proposer des produits divers et variés voire un ou une âme soeur. On nous enlève tout simplement notre liberté du choix. Il s’agit en fait des deux faces d’une même médaille, comme ce fut le cas pour la poudre, le nucléaire, le couteau ou le marteau ! Pendant ce temps, en France En France, le terme Open data consiste à rendre les données accessibles, sans barrière juridique ni financière et dans un format numérique exploitable de manière statistique et informatique. La France progresse donc sur l’ouverture des données et un projet de loi appelé «Une République Numérique» a été adopté le 29 juin 2016. depuis l’Europe vers les USA a vu le


Ecoles// POINT DE VUE Protection : le cadre Européen Concomitant au drame du 11 septembre 2001, un accord appelé «Safe Harbor» sur le transfert des données depuis l’Europe vers les USA a vu le jour entre la commission Européenne et les États-Unis. Le problème majeur de cet accord a été le transfert, le stockage et l’utilisation des données sur les citoyens européens par les entreprises privées américaines. À l’initiative d’un juriste autrichien8, la Cour de justice européenne a dénoncé cet accord pour son manque de protection des données sur les citoyens de l’UE. Après cette remise en cause, un nouveau compromis a été recherché débouchant sur le «Privacy Shield» (le bouclier de protection de la vie privée) qui devrait encadrer l’utilisation de ces données par les entreprises américaines. Dans ce nouvel accord signé en juillet 2016, les États-Unis ont donné des assurances aux Européens concernant la collecte indiscriminée et l’utilisation de ces données9. Les CNIL européennes saluent un «progrès» mais réclament des améliorations10 .

Quelques recommandations

et conseils

- Utilisez un navigateur libre dont le code est ouvert et vérifié. Les plus utilisés (Chrome, Internet-Explorer ou Safari) ne sont pas libres et prélèvent des données personnelles sans vous laisser le choix. - Ne pas utiliser le même mot de passe pour tous vos comptes ! Choisir des mots de passe «compliqués» dont vous seul pouvez vous souvenir facilement. Certains utilisent un début de chanson, de poème, de dicton, … - Soyez attentifs aux faux mails (Fake) et aux sites malveillants qui peuvent vous installer des virus, vers et autres portes dérobées. - Ne cliquez jamais sur un lien douteux qui vous est proposé dans un mail (ni sur un fichier joint). Dans le doute, copier le lien proposé et par un navigateur sûr, rendez-vous sur la page pour en savoir davantage. - Si l’on prétend vous envoyer un mail de votre banque, d’un service public, d’un marchand sur le WEB dont vous êtes client, rendez-vous (toujours via un navigateur sûr) sur le site en question et vérifier si ledit mail vous a été adressé. - D’une manière générale, ne donnez pas vos coordonnées bancaires sur un téléphone mobile. Pour payer un achat, utiliser PayPal ou les e-carte-bleues ou des dispositifs similaires (services bancaires). - Ne mettez pas vos informations personnelles sensibles sur les pages (et murs virtuels) des réseaux sociaux. Elles ne vous appartiendront plus ! Le droit à l’oubli est difficile à exercer. - Si un service gratuit vous est proposé, cela signifie dans la plupart des cas

que l’entreprise fait de l’argent avec vos données pour couvrir ses frais, mais aussi pour gagner de l’argent avec vos données. - Soyez attentif quand on vous promet le gain possible de lots alléchants ou de bons de réduction contre des informations personnelles sous prétexte que pour jouer à un jeu, vous devez vous dévoiler. - Soyez avares à donner vos informations personnelles lorsqu’on ne vous le demande que facultativement (un no. de téléphone p. ex.). - Soyez patient et lisez ce qui est dans les mentions légales (obligatoires) des sites visités. Vous y verrez presque toujours que la collecte d’informations / cookies sur vous est automatique, mais que vous pouvez configurer votre machine pour contrôler ce que vous y laissez. Sachez cependant que sur ces sites marchands, vous avez le droit d’accès, de rectification et d’opposition aux données personnelles vous concernant. Le site visité qui collecte des données doit vous indiquer clairement comment exercer ce droit dans les «mentions légales». - Gardez à jour vos outils de protection (greffons de sécurité, anti virus, etc.) - Au besoin, utiliser une connexion protégée en utilisant un tunnel VPN (réseau privé virtuel) ou bien restez anonyme pendant une navigation si votre navigateur permet la navigation furtive. Pour les plus paranoïaques, l’outil TOR (The Onion Router) vous procure l’anonymat par rebonds à travers un réseau mondial distribué.

Publication du janvier 2016 de la 3e édition du forum Big Data Voir http://www.franceculture.fr/sciences/adn-et-stockage-de-donnees-vers-une-future-bibiotech 3 Voir par exemple http://www.dailytech.com/Storing+Data+in+a+Photon/article5792.htm 4 Voir l’article sur le Big-Data du numéro précédent. 5 Voir Serge Haroche, Physique quantique, Collège de France/Fayard, 2004 (no 164), audible sur le site du FranceCulture 6 Le syndrome de «Cigogne», voir http://www.econ.queensu.ca/files/other/storks.pdf 7 Voir par exemple http://tempsreel.nouvelobs.com/les-internets/20120823.OBS0254/notre-vie-privee-est-elle-en-vente-sur-internet.html 8 http://www.franceculture.fr/politique/donnees-privees-peut-etre-avons-nous-ete-collectivement-laxistes 9 Voir http://www.lemonde.fr/pixels/article/2016/07/08/donnees-personnelles-le-privacy-shield-dans-la-derniere-ligne-droite_4966618_4408996. html#3iDvbDvj0kDIvAYc.99 1 2

Forum Data Days 65


Partenaire du Forum Data Days, retrouvez-nous le 8 novembre Ă Paris


Revue Forum Data Days 2016  

Retrouvez la revue de l'événement dédié aux métiers de la #Datascience et du #Bigdata http://forumdatadays.fr/

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you