Issuu on Google+

Nina Tondeur

Le paysan et la princesse

Livre en poche


Chapitre 1 La princesse rencontre le paysan. Il était une fois une très belle princesse nommée Éloïse; elle devait trouver un mari dans les cinq jours qui venaient. Son père, le roi, faisait venir de nombreux prétendants mais aucun ne convenait à Éloïse. Il décida donc de forcer sa fille à se marier avec l'un d'eux. Éloïse, très déçue d'apprendre cette nouvelle, dit à son père: «Vous ne pouvez me donner pour époux un homme que je n' aime point. -Si, je le peux et je le ferai.» La princesse attristée alla pleurer dans ses appartements. Pendant la nuit Éloïse se déguisa en paysanne et s'enfuit du château. Elle alla au village et attendit le lever du jour pour l'explorer.

1


Quand Éloïse se réveilla, le marché était installé. Elle se leva et alla voir les attelages. Soudain! Quelqu'un cria: «Au voleur!», c'était le marchand de poissons. «Que se passe t-il? dit la princesse. -Cet enfant m'a volé des sardines.» Un jeune paysan arriva avec le petit garçon dans les bras et il dit: «C'est ce petit bonhomme que vous cherchez, je vais payer ses sardines.» La princesse tomba sous le charme de ce villageois et lui ne put résister à la beauté de la princesse. Éloïse décida de tout raconter à son père et de se marier avec cet homme. Quand elle rentra au château son père voulut lui présenter un homme nommé Olaf.

2


«Où était-tu Éloïse? Je dois te présenter quelqu'un. Je te présente le comte Olaf qui sera ton mari. -Mais, père... -Il n'y a pas de mais tu te mariera avec le comte Olaf quoi qu'il arrive.» La princesse ne put dire un mot. Elle s'enfuit une nouvelle fois du château et elle alla retrouver son cher amour, mais le comte Olaf la fit suivre pour voir ce qu'elle faisait. Son espion vit le paysan et se dit qu'ils étaient tombés amoureux. Une idée vint à l'esprit du roi: il devait emmener Éloïse loin de ce paysan. Le lendemain matin le père d'Éloïse alla chercher sa fille dans sa chambre et il lui dit: «Éloïse, dépêche toi, tu dois aller essayer ta robe de mariée, les préparatifs du mariage vont être longs.»

3


Malgré elle, Éloïse dut essayer sa robe et choisir ses accessoires. Le comte Olaf arriva et dit aux servantes de partir et il dit à la princesse : «Que vous êtes belle avec toutes ces dentelles et ces bijoux, mais cela m'importe peu, ce qui m'importe c'est votre fortune. -Espèce de traître, mon père vous fait confiance, je vais tout lui dire. -Attendez ma chère, si vous tenez à la vie de ce paysan que aimez tant, je vous conseillerais de vous taire. Demain, après le mariage de ce soir nous partirons loin d'ici et de ce villageois.»

4


Chapitre 2 Le mariage forcé d'Éloïse Le soir venu, la cérémonie commença. Olaf était prêt. Éloïse entra accompagnée de son père. En sortant de l'église tout le monde cria: «Vive les mariés, vive les mariés!» La fête commença mais Éloïse ne voulut pas s'amuser, elle rentra au château et alla se coucher. Le lendemain à l'aube, le comte Olaf la réveilla. Ses bagages étaient prêts, ils partirent discrètement. Quand le roi se réveilla, il fut étonné de ne pas voir sa fille à la table du petit déjeuner. Il ordonna aux servantes de fouiller le château et à ses soldats de parcourir le royaume. De son côté le comte Olaf enferma la princesse dans une grande tour et il retourna au royaume parce qu'il savait que le roi donnerait une récompense pour sa fille.

5


Le paysan vit l'annonce du roi et il partit aussitôt à la recherche de sa bien aimée. Il chevaucha sa monture jour et nuit, ne s'arrêtant que quelques heures pour se restaurer et se reposer, posant des questions dans les villages pour se renseigner. Malheureusement personne n'avait entendu parler de la princesse. Cependant, quelques jours plus tard, la chance lui sourit enfin. Un jeune villageois avait vu passer le comte accompagné d'une jeune fille très belle. Et il montra la direction où il les avaient vu disparaître. Le paysan s'enfonça dans la forêt et au bout de quelque heures arriva aux pied d'une tour immense et sans porte. Il vit un bout de soie blanche entre les rainures d'un mur, et ce fragment d'étoffe appartenait à la princesse.

6


Chapitre 3 Le paysan retrouve la belle princesse Il conclut donc que sa princesse était enfermée dans cette grande tour. Mais comment y pénétrer? Il en fit le contour sans trouver de solution. Soudain, derrière un buisson il vit luire un petit objet. Il se baissa pour le ramasser, c'était une petite lampe à huile plutôt sale. Machinalement il la frotta avec sa manche pour la faire briller. C'est alors qu'une fée apparut et lui dit: «Je te propose de réaliser ton vœu le plus cher. -Je souhaite que vous libériez ma princesse.» Ce qui fut dit fut fait! Et voilà le paysan qui emmène sa jolie princesse sur son cheval.

7


La princesse demanda au paysan: «Comment s'appelle mon héros? -Il s'appelle Pierre.» Ils arrivèrent au château et le roi, heureux de revoir sa fille, comprit qu'il s'était trompé. Le comte Olaf était un imposteur, le roi fit annuler le mariage et envoya le traître en prison. Quand à Éloïse et Pierre ils se marièrent, ils vécurent heureux et eurent beaucoup d'enfants.

Fin

8


Le paysan et la princesse Une belle princesse fut mariée de force à un homme qui ne s'intéressait qu 'à son argent et à la chasse. Un beau jour, elle rencontra un jeune paysan, ils tombèrent fous amoureux l'un de l'autre,

mais le mari qui ne pensait qu'à la fortune de la princesse décida de l'emmener loin de ce villageois. Nina Tondeur – Livre en poche


Le paysan et la princesse