Issuu on Google+

 

COTE PROVENCALE

                   

DEMARCHE ECORESPONSABLE

PLAN D'ACTION "ENVIRONNEMENTAL" DU CPIE COTE PROVENCALE                                 Période : 2010‐2011  Animateur‐coordonateur : Jean Louis BAUDE  fonction : Directeur de la structure       

Atelier Bleu du Cap de l’Aigle


JLB mars 2010 

Rappels Le 30 juin 2009, l’équipe du CPIE Côte Provençale a mené une réflexion dont l’objet était d’identifier les  pistes d’amélioration pour une démarche «écoresponsable» au sein de la structure.   A la suite de cette réunion, l’équipe a décidé de la mise en place d’un plan d’action au mois de janvier 2010.  Cette action a été inscrite et réalisée dans le cadre du dossier FEDER (critères environnementaux du  dossier).   Le plan d’action « environnement » ou « démarche éco responsable » est, au même titre que le plan de  communication, transversal des activités. Il s’impose à chacun des membres de l’équipe dans ses missions. 

Objectifs Il est important que le fonctionnement au quotidien du CPIE soit en phase avec les valeurs que l’association  véhicule au travers des activités et des projets qu’elles proposent.     Le plan d’action a pour objectif général de :  ‐ mieux comprendre l’empreinte écologique de l’usage des locaux, des outils et des infrastructures :  énergie, eau, produits d’hygiène et  d’entretien, fournitures….   ‐ et mettre en œuvre des actions d’amélioration. 

I. 1.  Quatre sous‐objectifs sont retenus  • • • •

Adopter le plus souvent possible des comportements écoresponsables dans nos activités,   Faire un lien systématique entre nos discours, nos préceptes et la réalité de notre fonctionnement,  Communiquer sur ce que l’on fait auprès de nos publics, participants et partenaires,  Agir auprès de nos partenaires (collectivités et institutions) pour qu’ils adoptent une démarche  écoresponsable dans les projets que nous menons ensemble. 


JLB mars 2010 

Démarche dans nos activités 1.

Pédagogie 

Parce que le changement de comportement ne peut être durable que si on le découvre par soi‐même,  privilégier les démarches participatives et d’investigations pour la découverte de l’éco‐responsabilité. 

2.

Accueil du public  • • •

3.

Impliquer le public accompagnant (enseignants, parents, animateurs...) dans les activités vécues.  Considérer les accompagnateurs comme un public à sensibiliser.  Consacrer quelques minutes de nos introductions d'activité pour communiquer sur l'éco‐ responsabilité et amener les publics à définir les éco‐gestes à mettre en place dans les différents  lieux d'accueil (eau, électricité..).  Afficher les éco‐gestes en lien avec nos différents lieux d'activités. 

Fonctionnement 

Privilégier autant que possible dans nos activités et nos fonctionnements les solutions écoresponsables :  • Covoiturage et transports en commun,  • Dématérialisation des supports,  • Récupération des objets et réutilisation des supports,  • Entretien et récupération du matériel (plutôt que rachat de matériel),  • Privilégier les réunions à distance (Internet, téléphone, ..) 

  4. Instruments de mesure  Mettre en place les éléments de mesure (tableau de bord) en rapport avec les actions énumérées ci‐ dessus (pour exemple):  • Suivi des impressions et photocopies par code analytique (activités et projets),  • Suivi de la consommation d’énergie (électricité, fuel domestique, carburant),  • Mettre en place un « compteur d’eau » au niveau du local technique,  • Mettre en place un suivi des déplacements par code analytique,  • Mettre en place un suivi des réunions par téléphone ou internet,  • … 


JLB mars 2010 

5.

Démultiplication 

Les responsables d’activité (scolaires, activités subaquatiques, formation, ..) intégreront dans leur plan  d’actions annuels des actions de démultiplication des objectifs généraux :  • Analyse de leur activité à travers une grille (adaptation de la grille EVEIL du tourisme responsable),  • identifier plusieurs éco‐gestes prioritaires à respecter systématiquement dans leur activité,  • identifier des messages à faire passer à leurs usagers. 

Démarche dans nos achats 1. Consommables  • • •

Organiser la fonction achat (définition des responsabilités),  Définir des critères de choix de nos achats (prix, composition des produits, réutilisation, origine),  Prendre en compte la démarche écoresponsable des fournisseurs.  

2. Locaux  Il est prévu dans les deux ans un agrandissement de nos locaux sur deux nouvelles pièces (environ 70 m²).  Dans cette éventualité, l’investissement prendra en compte au minimum les obligations suivantes :  • cloisons isolantes en matériaux écologiques,  • fenêtres isolantes double vitrage,  • éclairage privilégiant l’économie d’énergie. 

3. Investissements  Pour les investissements de type véhicules, embarcations, matériel et équipements etc., chaque demande  devra prendre en compte les critères de coût environnemental suivants :  • Origine,   • Engagement du fabricant dans une démarche écoresponsable,  • Méthodes de fabrication et composition,  • Consommation en énergie et rejet de CO²,  • Solutions de remplacement.  


JLB mars 2010 

Communication 1. Communication auprès de nos usagers   • •

Affichage pour présenter nos valeurs environnementales, notre démarche et nos actions  écoresponsables sur les différents locaux d’accueil et sur nos lieux de manifestations (journée des  associations, salon nautique, stands ..).  Présentation du présent document sur le site Internet du CPIE COTE PROVENCALE.  

2. Documents  • •

Intégrer dans les documents pédagogiques la notion d’éco‐responsabilité pour que nos usagers  fassent le lien entre le vécu à l’Atelier Bleu et leur vie dans le quotidien.  Intégrer dans nos documents généraux administratifs (mails et factures) et de communication  générale (plaquettes) des messages d’éco‐responsabilité. 

3. Partenariats  Rendre visible (documents, discours …) et rappeler systématiquement notre démarche, nos actions  concrètes, notre implication et nos objectifs. 

Vie à l’Atelier Bleu Cette rubrique est scindée en deux : ce qui est du ressort de la structure et ce qui ressort du privé (temps de  repos et choix personnels de vie). 

Ressort du fonctionnement de la structure  Les points suivants s’appliquent au quotidien :  • Ecogestes « énergie »  • Baisser le chauffage en partant  • Fermer les portes  • Eteindre les équipements en veille  • Utiliser le papier «brouillon» pour faire des cahiers de prise de note   • Utiliser le papier «brouillon» pour les imprimantes (dès que possible)  • Réduire les déchets à la source, trier, recycler et réutiliser  


JLB mars 2010 

• • • • •

Acheter des produits avec moins d’emballage  Créer une poubelle de tri pour que les usagers recyclent les déchets   Organiser les courses et le tri   Sensibiliser périodiquement le personnel interne et externe et afficher les Ecogestes  faire bénéficier l’équipe de formations apportant des connaissances sur les gestes pratiques en lien  avec nos activités et les messages que l’on promeut. 

Ressort du privé (choix personnels de vie)  Les actions suivantes font partie de l’implication de chacun et ne figurent pas dans le plan environnement :  • Appliquer les règles ci‐dessus à sa consommation personnelle  • Favoriser le compost  • Organiser ses déplacements pour venir à l’Atelier Bleu  • Pour le repas du midi refuser les sacs, les serviettes, les couverts et les sachets de sauce, prendre  un sac réutilisable pour le rapporter 

Evaluation L’évaluation sera faite au travers de trois vecteurs :  • Le tableau de bord des « instruments de mesure » (voir ci‐dessus),  • Le plan d’action annuel des responsables de projets et l’évolution de la prise en compte de la  démarche écoresponsable dans leurs activités,  • Le respect des critères définis dans la politique d’achat de consommables et d’investissements. 


Plan environnement