Page 1

> Février 2013 - N°49

L’aCTUaLITé TrImeSTrIeLLe De LoUVIgNY

Réduire et mieux valoriser nos déchets ménagers Le Journal trimestriel de la commune de Louvigny - 17, Grande Rue - 14 111 Louvigny - Directeur de la publication : Patrick Ledoux Comité de rédaction : Eliane Deschamps, Christine Avignon, Éléonore Véve - Conception et mise en page : aprim-caen.fr - Photos : Didier Auxepaules Jacques Chapelière - Imprimeur : Lebrun - Dépôt légal : à parution - Tirage : 1 400 exemplaires.


La ville à la campagne Fermeture du collège Lemière

Une décision injustifiée

L

e 17 décembre dernier, le Président du Conseil Général annonçait la fermeture du collège Lemière, notre collège de secteur depuis son ouverture, il y a 50 ans. Aucun des arguments avancés ne justifie une telle décision. C’est un des collèges affichant les meilleurs résultats du département. Les effectifs sont stables depuis de très nombreuses années, et l’augmentation de la population de Louvigny durant cette dernière décennie, continuera d’apporter environ 1/3 des effectifs. On me dit que les bâtiments nécessitent des travaux coûteux. Une contreexpertise est venue contredire les chiffres avancés par le Conseil Général. Les dérogations mises en avant sont une réalité due à l’accueil de sections sportives qui doivent, forcément, être à proximité des équipements que sont le stade nautique et la patinoire de Caen. On me dit que Louvigny refuse la mixité sociale alors que la commune compte 26 % de logements sociaux sans rencontrer de

difficultés particulières, ni dans nos écoles maternelle et élémentaire, ni au centre de loisirs, ni dans notre vie de tous les jours. La mixité sociale fonctionne lorsque les jeunes ou les familles en difficulté sont minoritaires et donc tirés vers le haut par le plus grand nombre, pas l’inverse. On me dit que les enfants de Louvigny iront au collège Pagnol. Aujourd’hui, les élèves sont à 6 minutes de leur collège. C’est un vrai confort. Si demain ils devaient aller sur la rive droite, nous passerions à 40 minutes de transport le matin et autant le soir. Au nom de tous les habitants de Louvigny, en votre nom, j’exige une solution publique de proximité et donc le maintien du collège Lemière, véritable joyau de la transmission du savoir pour tous nos enfants. Avec mon plus fidèle dévouement. Votre maire, Patrick Ledoux

Horaires du secrétariat de mairie : Tel : 02 31 75 10 61, Fax : 02 31 75 80 90, du lundi au vendredi de 9h00 à 12h00 et de 14h00 à 17h30, sauf le mardi matin : 9h30 au lieu de 9h00. Site Internet : www.ville-louvigny.fr - Courriel : mairie@ville-louvigny.fr

>Agenda > Annulation de l’exposition photos prévue le 16 février, salle Brassaï, en raison d’un nombre insuffisant d’inscriptions. > 19 février : soirée informationéchanges « Vers une nouvelle semaine d’école », salle des fêtes, 20h30 > 10 mars : repas des Anciens, salle des fêtes, 12h > 11 mars : don du sang, salle des fêtes, 17h-20h > 15 mars : Même pas vrai spectacle du conteur Pierre Delye, salle des Fêtes, 20h15 > 16 mars : journée du livre pour enfants, salle des fêtes, 10h-18h > 30 mars : Jazz et BELE, Camion Jazz, 21h > 6 avril : carnaval de Louvigny, thème «Les Carnavals du monde» avec la participation de l’école maternelle ; défilé suivi du spectacle du chanteur François Lemonnier à la salle des fêtes > 7 avril : Doug Raney, salle des fêtes, 17h et Carig Handy, Camion Jazz, 17h > 27 mai : don du sang, salle des fêtes, 17h-20h

2

>Informations pratiques 4 Inscriptions

scolaires : mercredi 3 avril, mercredi 10 avril de 18h à 20h, samedi 6 avril de 10h à 12h.

4 Depuis le 1er janvier, les services sociaux ont changé de lieu : Centre médico-social, 10 rue Général Decaen. 14000 Caen. Tel : 02 31 35 57 20. 4 Les éléments du diagnostic 4 Sachez que le salon à 17h30.

du PLU seront consultables prochainement sur le site internet de la commune.

de coiffure Khorea du centre commercial, est désormais ouvert le lundi de 14h

>Conseils municipaux 23 octobre : Numérotation de voirie. Convention Maison de l’Emploi et de la Formation de l’Agglomération Caennaise. Tarification salle des fêtes et spectacle Polyfollia. Indemnités élections. 26 novembre : Décisions modificatives budgétaires. 10 décembre : Compte rendu d’activités de la SHEMA. Désignation de délégués pour représenter la commune à l’Etablissement Public de Coopération Intercommunale de Caen la mer et à l’Association Foncière Urbaine Libre. Autorisation de signer la convention avec la Croix Rouge. Prochains conseils : 11 février, 25 mars (vote du budget), 13 mai, 24 juin à 19h, Salle des Anciens.

Naissances Alexis LEPASTEUR 03. 10. 2012 Tom FILMONT 03. 10. 2012 Lily DUMAINE 08. 10. 2012 Marion THERESE dit DUCHEMIN 29. 10. 2012

Timéo JUPIN 04. 11. 2012 Yciaan MARIE CARLIN 12. 11. 2012 Romane ROGE 16. 11. 2012 Arthur FAULQUE 18. 11. 2012 Mathis DERRIEN 15. 12. 2012 Iliès KHADIR 18. 12. 2012

Horaires de la poste Lundi et samedi : 9h-12h. Du mardi au vendredi : 9h-12h et 14h-16h. Départ du courrier : 15h30. Samedi : 12h.

Décès Jean-Marie VALLÉE 02. 10. 2012 Gérard GRYSELIER 27. 11. 2012 Paulette DESOBEAUX 16. 01. 2013


ActuAlités

Dossier

AssociAtions

Agglo

environnement

« Journée du livre pour enfants »

Troisième édition

Sandra Leclerc, entourée par un public attentif durant un tapis-lecture

Muzo, le dessinateur humoristique animant un atelier de création de Bande dessinée

C

’est par le spectacle de Pierre Delye Même pas vrai , le vendredi 15 mars à 20h15, que débutera la journée du livre pour enfants. Spectacle familial, à partir de 6 ans, d’une durée d’une heure, il entraînera le public dans son répertoire de conteur au gré de sa fantaisie. Le lendemain matin, samedi 16 mars, à partir de 9h30, les enfants retrouveront dans doute avec plaisir, Muzo, le dessinateur humoristique bien connu, Alice Brière-Haquet, l’auteure dont la notoriété ne cesse de grandir, qui partageront leur temps entre animations d’ateliers graphiques et séances de dédicaces.

Autre visage très attendu, Sandra Leclerc, l’animatrice du Relais Assistantes Maternelles : elle réjouira une fois encore les tout-petits grâce à ses tapis-lecture. Les nouveautés, pour cette édition 2013, seront proposées par Maryvonne Le Quellec, qui animera un atelier d’illustrations par le collage et par Martine Förster et Patrice Bourdin, qui entraîneront le public des enfants de 9 à 12 ans, dans une séance de lectures musicales sur le thème du polar dans le bureau du maire… Nous aurons aussi le plaisir de retrouver Annie Bons, de l’association Lire et Faire lire ; elle se mettra à la disposition

des enfants, près de la malle de livres prêtée par la bibliothèque de Caen la mer. Les jeunes de l’Espace Jeunesse accueilleront les parents attendant leurs enfants inscrits aux ateliers, dans le petit coin « café-grignotage » spécialement créé pour l’occasion. Nos partenaires libraires, « Le Brouillon de Culture » et « BD r’Art », seront des nôtres pour la troisième année. La municipalité organisatrice de cette manifestation espère que cette journée totalement gratuite, accueillera une fois encore de nombreux enfants de tous âges autour d’intervenants de qualité. Christine Avignon, Conseillère municipale

Nouvelle association, CoCiSoL

Collectif Citoyen et Solidaire de Louvigny Dès cette année, les actions suivantes sont lancées : Un système d’échanges et de partage Pour y participer, il suffit de déposer une liste d’offres et une liste de demandes de services ou de biens. (Exemple : garde d’enfant, repassage, co-voiturage, initiation à l’informatique, ramassage des pommes...) Un groupement d’achats responsable Pour les produits de consommation courante (commerce équitable, produits biologiques, etc...). Un adhérent

peut proposer un produit, un producteur et le groupe de personnes intéressées par le produit s’organisent pour en assurer la distribution. Chaque adhérent peut s’investir, dans l’organisation, selon ses compétences, sa disponibilité. Des animations Une première rencontre ouverte à tous “L’hiver, ça me prend le chou !”, le samedi 16 février, 17h, salle Yannick Noah. Pourquoi, consommer local et équitable ? Comment soutenir ces modes de production autour de Louvigny ?

Assemblée générale constitutive

Des intervenants viendront nous aider à trouver des réponses. A terme, l’association souhaiterait s’approprier un lieu qui prendrait la forme d’un café associatif. Les dates des prochaines rencontres, les modalités d’adhésion et les informations seront consultables sur : http://louvigny.collectif.overblog.com/ Contact : louvigny.collectif@gmail.com Laetitia Millon, Membre du comité d’animation 06 66 12 91 04

3


Actualités

Dossier

Associations

Agglo

Environnement

Réduire et mieux valoriseR n Il paraît loin le temps où tous les types de déchets partaient en vrac directement des poubelles aux décharges au-dessus desquelles tournoyait un ballet de volatiles. La « Colline aux Oiseaux »  de Caen en garde le témoignage. Et il nous reste pourtant encore beaucoup à faire pour réduire nos déchets, mieux les valoriser et cela en maîtrisant les coûts financiers et environnementaux.

Qui collecte ? Depuis le 1er janvier 2004 la communauté d’agglomération Caen la mer assure la collecte des déchets. Celle-ci est directement effectuée par la régie communautaire dans les communes de l’est de l’agglomération. Les deux autres secteurs font l’objet d’une délégation service public. à partir du 1er avril 2013, notre commune sera collectée, par la société Véolia ; celle-ci succédera à Derichebourg dont elle reprendra les salariés.

Que deviennent les déchets ? Pour le traitement des déchets Caen la mer est associée à 7 groupements adhérents couvrant 93 communes et près de 300 000 habitants dans le SYndicat pour la Valorisation et l’Elimination des Déchets dans l’Agglomération Caennaise (SYVEDAC). Construit en 1973, le centre de Colombelles, propriété du SYVEDAC, incinère près de 85 000 tonnes de déchets ménagers (bacs gris). Il est devenu une unité de valorisation énergétique qui récupère la chaleur de l’incinération pour chauffer 10 500 équivalents logements à Hérouville-Saint-Clair.

4

« Toute l’école mobilisée pour l’opération nettoyage de la nature »

Le SYVEDAC a délégué l’exploitation de cette unité à la société SIRAC. Les sacs jaunes des collectes sélectives (papier, emballages) sont orientés par le SYVEDAC vers le centre de tri de Guy Dauphin Environnement à Rocquancourt. Ils y sont triés par type de matériaux et acheminés chez les industriels du recyclage. Les déchets verts, issus des jardins des particuliers, sont compostés sur le site de VALNOR à Billy et celui de SOCOMPOST à Carpiquet. Pour le sol, le compost constitue un fertilisant organique de qualité utilisé par les exploitants agricoles et les jardiniers.

Combien cela coûte-t-il ? Toutes les collectes (en porte à porte, en apport volontaire, en déchèteries) et

toutes les opérations de traitement et valorisation coûtent 23 millions d’euros par an à la communauté d’agglomération. Cela représente184 € par tonne et 103 € par habitant. Ce service est financé par la taxe d’enlèvement des ordures ménagères à la charge des habitants. D’importants investissements de mise aux normes du centre d’incinération ont été effectués. L’objectif de la collectivité reste la maîtrise de ces coûts.

Pourquoi réduire ses déchets ? Plus d’un tiers des déchets présents dans les ordures ménagères pourraient être évités ! Il s’agit surtout de déchets alimentaires et organiques (déchets de jardin, fruits et légumes, pain, aliments


nos déchets ménagers A partir du 1er avril quels changements pour la collecte des déchets ? Les jours et horaires de collecte vous seront indiqués dans le calendrier que vous recevrez en mars. Ordures ménagères (bacs gris) : une seule collecte par semaine. On a constaté en effet que les bacs étaient rarement présentés deux fois dans la même semaine ou qu’il y avait peu de déchets dans les bacs lors du 2e passage. Cette unique collecte hebdomadaire s’effectue déjà, sans poser de problème, dans plusieurs communes de l’agglo (Mondeville, Colombelles, Fleury-sur-Orne, …). Emballages recyclables (sacs jaunes) : maintien d’une collecte par semaine Le geste de tri est devenu une pratique courante, la collecte hebdomadaire est performante, elle est donc maintenue pour encourager le tri sélectif. Les sacs jaunes seront toujours à retirer en mairie. Encombrants : passage à 3 collectes par an (au lieu de 2 actuellement) En cas de besoin, les encombrants peuvent être apportés à la déchèterie. De plus, les déchets d’équipements électriques et électroniques sont désormais valorisables et ne seront plus collectés en porte à porte. Les vendeurs de ces appareils sont tenus de reprendre les anciens. Ceux-ci peuvent aussi être déposés en déchèterie. Déchets verts : ajustement à une collecte toutes les deux semaines du 1er mars au 30 novembre Début mars chaque foyer de Louvigny recevra un bac roulant à couvercle vert. Ce bac de 240 litres remplacera les sacs verts et facilitera le travail des agents. Le bac sera à présenter à la collecte avec 5 fagots de branchages maximum. Pour réduire vos déchets verts Compostez-les avec vos déchets de cuisine. Broyez les branchages et tailles de haies, vous pourrez les utiliser en compost ou en paillis pour nourrir et protéger votre sol. Pour vous y aider une nouvelle distribution gratuite de composteurs s’effectuera en mai prochain. Si nous n’avez pas été servi en 2007 et si vous désirez un composteur remplissez le coupon-réponse (sur la feuille jointe) et remettez-le en mairie avant le 31 mars.

Projet Eco-école Après l’eau et la biodiversité, pour la 3e année de son projet « Eco-école », l’école élémentaire Hubert Reeves s’est engagée sur les déchets. Opération de nettoyage, pique-nique « zéro déchet », spectacle et théâtre-forum, ateliers de tri et de recyclage avec des animatrices du SYVEDAC, les initiatives ne manquent pas pour faire découvrir aux élèves la prévention et la valorisation des déchets

non consommés ou partiellement consommés), de déchets textiles, de papier et, plus grave, de déchets ménagers dangereux.

Pour répondre à vos toutes vos questions, numéro vert : 0 800 00 14 29 Deux sites : caenlamer.fr rubrique déchets ménagers et syvedac.org

Le meilleur déchet est celui qu’on ne produit pas : ainsi nous économisons des ressources naturelles, limitons notre impact sur l’environnement et dépenserons moins pour la collecte et le traitement. Il s’agit d’éviter, réduire, retarder l’abandon d’un produit et à en limiter la nocivité. Répondant aux obligations de la loi Grenelle, le SYVEDAC s’est fixé comme objectif de réduire de 7% la production des ordures ménagères et assimilés par habitant pendant les 5 prochaines années.

Moins de prospectus en collant sur votre boîte aux lettres ce

« STOP PUB » téléchargeable sur : developpement-durable.gouv.fr

Jacques Chapelière, Maire adjoint chargé de l’environnement

5


ActuAlités

Dossier

AssociAtions

Agglo

environnement

Les Amis du Jumelage

La même philosophie depuis 1976 Flânez dans Louvigny : rue de Feniton, place de Zellingen, allée de Bertea, via Molvena… vous rencontrez les 4 pays avec lesquels la ville de Louvigny est jumelée : l’Angleterre depuis 1976, 1984 l’Allemagne, 1998 la Roumanie, 2001 l’Italie.

Séjour à Zellingen, en Allemagne, août 2012

L

es Amis du Jumelage est une association loi 1901 qui gère les échanges avec ces pays, organise les voyages, les rencontres, les séjours de jeunes et d’adultes. Plusieurs présidents se sont succédés

(Joseph Decaëns, Edith Hamel, Eric Enouf, Ber nard Trohel, François Decaëns, Fabienne Buron) mais la « philosophie » est restée la même – apprendre à se connaître, tisser des liens, effacer les préjugés – et la mé-

thode inchangée : accueillir de part et d’autre au sein des familles et partager leur vie quotidienne. Le marché, les repas, puis faire ensemble des randonnées à vélo au bord du Main, des balades au milieu des cerisiers et des oliviers dans les collines de Molvena, disputer un match de foot ou une épreuve de rafting, visiter Bamberg et Würzburg, Venise et Stone Henge, fêter Halloween à Feniton, découvrir Bertea, Ploesti, la mine de sel de Slanic en Roumanie, connaître des villes, des sites, des modes de vie qui élargissent notre vision de l’Europe. En retour, plusieurs fois par an, jeunes et adultes étrangers viennent séjourner dans les familles de Louvigny et régulièrement, fin août, 50 jeunes des 4 pays se retrouvent ici. A chaque rencontre, le grand repas aux saveurs inter nationales que concoctent les jeunes et qui clôt le séjour, rassemble toutes les familles : on y chante, on y danse, on pleure en se quittant et parfois des amitiés s’installent et durent.

EN BREF DANS LES ASSOCIATIONS > Tennis de table Lors d’un déplacement au Mêle-sur-Sarthe, l’équipe 1, composée de David Campain, Anthony Boiton, Guy Busson, Tristan Combalbert, a conforté sa place de première de poule, sur le score sans appel de 15 à 3. Elle évoluera désormais en « Régionale 3 », niveau jamais atteint depuis la création du club. L’objectif principal fixé en début de saison est brillamment atteint, dans une ambiance très conviviale.

L’équipe victorieuse Il est toujours possible de s’inscrire : la pratique du tennis de table peut se concevoir tout simplement comme un loisir. Contact : Francis Monsallier - Tél. 02 31 74 16 05 ou 06 31 44 89 44. > L’Association pour le Maintien du Collège Lemière a vu le jour le 31 décembre. Créée à la suite de l’annonce de la fermeture du collège de secteur par le Président du Conseil Général, elle a pour objet de mettre en place et de réaliser toutes les actions et démarches visant à maintenir l’existence de l’établissement. Siège social : 17 Grande Rue. Mairie de Louvigny Site internet : http://touchepasamoncollege.tumblr.com Adresse électronique : cmclemiere@gmail.com . Facebook : touchepasamoncollege

6

Actualités

Dossier

Associations

Agglo

Environnement

Caen la mer LES 35 CoMMUNES MEMBRES DE CAEN LA MER Authie Bénouville Biéville-Beuville Blainville-sur-orne Bretteville-sur-odon Caen Cambes-en-Plaine Carpiquet Colombelles Colleville-Montgomery Cormelles-le-Royal Cuverville Démouville Épron Éterville Fleury-sur-orne Giberville Hermanville-sur-Mer Hérouville Saint-Clair Ifs Lion-sur-Mer Louvigny Mathieu Mondeville Mouen ouistreham Périers-sur-le-Dan Saint-André-sur-orne Saint-Aubin-d’Arquenay Saint-Contest Saint-Germain-la-Blanche-Herbe Sannerville Tourville-sur-odon Verson Villons-les-Buissons

Caen la mer : L’intercommunalité caennaise est composée, depuis le 1er janvier 2013, de 35 communes. Son périmètre : celui des 29 communes de l’agglomération actuelle et des 3 communes des Rives de l’Odon auxquelles s’ajoutent 2 communes littorales et une commune au sud du périphérique. Plus qu’un simple élargissement ou agrandissement, c’est littéralement une toute nouvelle communauté d’agglomération qui est née. Et ce sont de nouveaux conseillers communautaires qui vont la diriger. En application de la loi du 16 décembre 2010 portant réforme des collectivités territoriales, une nouvelle carte de l’intercom-


Que disent les protagonistes loupiaciens de ces échanges ? Grâce au jumelage nous avons eu la possibilité de connaître l’Allemagne, l’Angleterre et l’Italie. Nous avons parlé d’autres langues, découvert d’autres cultures, rencontré de nouvelles personnes. C’est super sympa d’être dans des familles ! Nous attendons avec impatience de recevoir nos nouveaux amis européens. Agathe et Juliette

Et pour 2013 ? Avril/mai : voyage jeunes et adultes à Feniton ; 18/21 mai : visite des amis allemands ; août 2013 ? 3e grand rassemblement de 50 jeunes européens de nos 4 pays, mais à condition que de nouveaux bénévoles viennent nous aider. Et puisqu’il faut bien trouver un peu d’argent pour grossir la subvention municipale et mettre ces voyages à la portée de tous les jeunes, Les Amis du Jumelage organisent : - le 2 juin 2013, leur traditionnel vide- greniers, - le 16 novembre, la bourse aux jouets et puériculture - le 17 novembre ( innovation !) une bourse aux vêtements.

Anne-Françoise et Sandrine qui ont encadré les jeunes en Angleterre et en Allemagne disent :

J’ai vécu ce voyage comme de véritables vacances. Les jeunes de Louvigny si sympathiques ont été d’une très bonne compagnie. Le jumelage est pour notre famille une expérience commune. Nous recevons à notre table des amis, adultes et jeunes, anglais, allemands, italiens et roumains.

Françoise a participé à un « mariage à l’italienne » :

Federica et sa mère Adriana remplissent tous les soirs des sachets de cinq dragées blanches (“confetti” en italien) pour les invités et amis : les amandes, plates et longues (de Avola en Sicile) sont les meilleures. Pourquoi cinq ? La première pour souhaiter bonheur au couple, la seconde santé, la troisième fécondité, la quatrième prospérité et la cinquième longévité.

Si cette manière joyeuse et active de construire l’Europe vous intéresse, venez nous rejoindre et faites-vous connaître au siège de l’association (mairie de Louvigny, 17 Grande Rue) ou auprès de la présidente Fabienne Buron, 6/8 Cour de la Ferme à Louvigny. Eliane Deschamps, Conseillère municipale et membre du bureau de l’association

Promenade champêtre sur les collines de Molvena, Italie, août 2012

35 communes, 242 000 habitants munalité, issue du schéma départemental de coopération intercommunale (SDCI) adopté en décembre 2011, aboutit en effet à un nouveau périmètre pour l’intercommunalité caennaise. Ce périmètre à 35 communes a été défini par un arrêté préfectoral en date du 12 janvier 2012. Le 8 juin 2012, un second arrêté a porté création d’un nouvel établissement public de coopération intercommunale (EPCI) composé de 35 communes regroupant 242 000 habitants. Cette nouvelle intercommunalité, qui conserve le nom de « Caen la mer » est le fruit de la fusion de l’actuel EPCI (29 communes), de la Communauté de communes des Rives de l’odon (Verson, Mouen et Tourville-sur-odon) et du rat-

tachement de 3 communes jusqu’alors isolées, Colleville-Montgomery, ouistreham et Saint-André-sur-orne. Caen la mer est portée par des hommes et des femmes soucieux de l’intérêt général, du respect de la démocratie et du débat politique, de la qualité du service offert à nos concitoyens et ceci, dans un souci permanent de bonne maîtrise des deniers publics. Passer de 29 à 35 communes est une réelle opportunité de développer les services à la population. Depuis la création de l’intercommunalité, en 1990, chaque commune, qu’elle compte 110 000 ou 500 habitants, a su y trouver sa place et donc son intérêt.

La Manche

N

Collevillemontgomery ouistreham

verson mouen

Ancienne intercommunalité

tourvillesur-odon

Nouvelles communes de l’intercommunalité st-andrésur-orne

0

1

2

Kilomètres

Patrick Ledoux, Vice-président de Caen la mer

7


ActuAlités

Dossier

AssociAtions

Agglo

environnement

L’éclairage public en question(s) Jusqu’à présent, toutes les villes considéraient l’éclairage public permanent comme un acquis, un signe de progrès. Aujourd’hui de nombreux élus et citoyens prennent conscience que la lumière a un coût énergétique croissant et des effets écologiques négatifs sur le vivant. Un décret ministériel interdira l’éclairage des vitrines et des bureaux la nuit, des communes interrompent l’éclairage public plusieurs heures en milieu de nuit. A Louvigny, le conseil municipal engage la réflexion et le débat.

L

a commune a signé avec le Syndicat intercommunal d’énergies du Calvados (SDEC) une convention de conseil. Celui-ci vient de rendre son diagnostic. A Louvigny, l’éclairage public est assuré par 590 lampadaires dont la consommation annuelle représente une dépense de 40 000€ (contre 30 000€ pour les bâtiments publics). Ces trois dernières années le prix de l’électricité a augmenté de 20%. Suivant les préconisations du SDEC, la municipalité a pris une première décision, celle d’améliorer l’efficacité énergétique de notre éclairage public. Dès cette année 2013 seront réalisés des investissements, subventionnés à 54% par le SDEC. Il s’agira de remplacer les 25 lampadaires type « boule » et les 45 foyers les plus énergivores, de changer 2 armoires électriques et d’en installer une supplémentaire. Notre équipement sera alors aux normes prescrites par la loi Grenelle et nous permettra d’économiser près de 3000€ par an.

Mais nous pouvons faire mieux encore et notre réflexion sur l’éclairage public s’articule autour des questions suivantes.

« Trop énergivores, les foyers « boules » seront remplacés ».

Faut-il autant éclairer ? Pour réduire l’éclairage en milieu de nuit on pourrait proposer de couper un lampadaire sur deux. Mais ce dispositif crée des zones d’ombres entre les lampadaires et ne serait pas conforme à la règle imposant une uniformité de l’éclairement. La solution pourrait être d’installer des variateurs dans les 21 armoires, ce qui génèrerait, d’après le SDEC, une économie de 4 400€ par an mais coûterait près de 80 000€ d’investissements.

Faut-il tout éclairer ? Tous les secteurs de la commune ne connaissent pas la même intensité de circulation. On pourrait n’éclairer toute la nuit que les voies les plus fréquentées.

Faut-il éclairer toute la nuit ? Une piste intéressante consisterait en l’installation de détecteurs de présence pour allumer et éteindre les lampadaires. Ces systèmes sont actuellement testés dans certaines villes sur des luminaires neufs pour des voies piétonnes ou cyclables. On pourrait envisager de couper l’éclairage public quelques heures en milieu de nuit. C’est une solution simple à mettre en œuvre, qui ne coûte rien et permet les économies les plus importantes. Le SDEC les évalue de 10 000€ à 20 000€ par an selon l’amplitude du créneau horaire et les secteurs concernés.

Ils l’ont fait !

L’inauguration du site, le 10 janvier dernier, a été l’occasion de les remercier.

M

algré le froid, la pluie et les crues, ils sont allés jusqu’au bout de leur projet : un embarcadère, quatre poteaux d’amarrage, deux tables de pique-nique, un banc, une corbeille et un escalier en bois, un passage sablé en pied de digue. Tout cela a été réalisé en quatre mois par les 9 jeunes du chantier d’insertion professionnelle « Elan’s » encadrés par le centre de formation Bernard de Guitaut. Jacques Chapelière, Maire adjoint chargé de l’environnement

8

Magazine le Loupy - Edition N°49 de février 2013  

Le magazine le Loupy est le magazine d'information de la commune de Louvigny (Calvados)

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you