Page 1

> Juin 2013 - N°50

L’ACTUALITÉ TRIMESTRIELLE DE LOUVIGNY

Louvigny, Loupiaciens, Loupy, toute une histoire ! Lire pages 4-5

La Pierre couchée aussi appelée le « Gros caillou » est sans doute le plus ancien « édifice » de notre commune. Elle repose, brisée dans sa chute, discrète sur la berge du chemin Meunier, juste en face du dernier immeuble en remontant. Elle ressemble à un menhir mais selon un examen sur place de la Direction Régionale des Affaires Culturelles, cette pierre devrait être plus probablement une borne gallo-romaine utilisée comme repère aux croisements de voies ou comme devise de parcelles.

Le Journal trimestriel de la commune de Louvigny - 17, Grande Rue - 14 111 Louvigny - Directeur de la publication : Patrick Ledoux Comité de rédaction : Eliane Deschamps, Christine Avignon, éléonore Véve - Conception et mise en page : aprim-caen.fr - Photos : Jacques Chapelière Imprimeur : Lebrun - Dépôt légal : à parution - Tirage : 1 400 exemplaires.


La ville à la campagne

La réforme des rythmes scolaires

L

a réforme des rythmes scolaires s’appliquera à la rentrée 2013 à l’école maternelle et à l’école primaire de Louvigny. Après plusieurs mois de concertation avec les enseignants, les parents d’élèves, le personnel municipal, les associations, le centre de loisirs et ses acteurs que sont l’Amicale Laïque et la Ligue de l’Enseignement, de nouveaux horaires seront mis en place en septembre prochain. Plus de 250 élèves sont concernés et presque autant de familles. Au-delà des préoccupations d’organisation au quotidien, c’est bien l’intérêt de l’enfant qui a animé nos débats et amené le conseil municipal à prendre cette décision. Pour que cette réforme

s’applique dans de bonnes conditions, il faut que tous les acteurs participent activement à sa mise en place et à la rédaction d’un Projet Educatif Territorial, qu’il y ait une continuité éducative et non pas un morcellement des activités, source de fatigue des enfants. Je remercie toutes celles et tous ceux qui œuvrent pour la réussite de la mise en place de ces nouveaux rythmes scolaires et, par conséquent, pour la réussite de nos élèves. Je vous souhaite un bel été Avec mon plus fidèle dévouement. Votre maire, Patrick Ledoux

­­­­­Horaires du secrétariat de mairie : Tel : 02 31 75 10 61, Fax : 02 31 75 80 90, du lundi au vendredi de 9h00 à 12h00 et de 14h00 à 17h30, mardi matin : 9h30 au lieu de 9h00. Site Internet : www.ville-louvigny.fr - Courriel : mairie@ville-louvigny.fr

>Agenda > 22 juin : fête de la musique, salle des fêtes à partir de 18h > 24 juin : réunion publique, salle des fêtes, 18h > 3 juillet : Concert Polyfollia, « Estonia Girl’s Choir » Eglise, 20h30 > 17 juillet : commémoration de la libération de Louvigny, 17h30 > Semaine Européenne du 25 au 30 Août, organisée par les Amis du jumelage > 21 août : bus  «  info transport », Place François Mitterrand, 9h-12h > 26 août : don du sang, salle des fêtes, 17h > 7 et 8 septembre : fête de la Saint-Côme, au bord de l’Orne > 19 et 20 octobre : exposition des Artistes Amateurs, salle des fêtes, de 10h à 18h

>Informations pratiques 4 La mairie sera fermée l’après-midi du lundi 15 juillet au vendredi 23 août. En cas de besoin, il sera possible de laisser un message sur le répondeur.

>Conseils municipaux 11 février : Avis sur l’extension de périmètre du syndicat mixte de production d’eau potable de la Région de Caen. Point budgétaire. Avis sur le PDU. Adoption des nouveaux statuts du SDEC. 25 mars : Vote du compte administratif. Approbation du compte de gestion 2012. Vote du budget 2013 et des subventions aux associations. économie d’éclairage public. Application des nouveaux rythmes scolaires. 13 mai : demande de subventions. Prochains conseils : 17 juin, 1er juillet, 9 septembre, 14 octobre

Naissances Charlie DEBARGE 18.01.2013 Thiago CARMASOL 21.01.2013 Clémant VAUSSY 27.02.2013 Noam BESNARD 05.03.2013 Capucine DE BARROS 14.03.2013

2

Raphaël DUVAL 20.03.2013 Martin SEJOURNE POURE 22.03.2013 Célia HEMARD 30.03.2013 Alice JOLIVET QUESNEL 08.04.2013 Enzo HUVE 13.05.2013 Gabriel HLISNIKOVSKY 15.05.2013

Horaires de la poste Lundi et samedi : 9h-12h. Du mardi au vendredi : 9h-12h et 14h-16h. Départ du courrier : 15h30. Samedi : 12h.

>En bref Banque alimentaire Solidarité et générosité Grâce aux bénévoles de toutes générations de 7 associations de Louvigny, à Intermarché pour son accueil, aux donateurs nombreux et généreux, 2136 kg de denrées alimentaires ont été recueillis lors de la collecte d’avril. Cela représente près de 4300 repas pour les plus démunis. Merci à tous.

Décès Fernand DURAND 13.02.2013 Cécile LECORNU 18.04.2013 Jean-Pierre VALLERAND 27.05.2013


Actualités

Dossier

Associations

Agglo

Environnement

Côté finances

La prudence, maître mot en 2013

© Francçois Decaëns

Dans sa séance du 25 mars, le Conseil Municipal a voté le compte administratif 2012 et le budget prévisionnel 2013. C’est bien sûr l’occasion de juger les comptes échus, mais aussi celle d’apprécier leur évolution dans le temps. Préalablement, la commission finances s’était réunie à deux reprises : pour examiner les demandes de subvention des associations et pour débattre de nos orientations budgétaires.

La commune de Louvigny investit dans l’élaboration de son PLU

2012 : un budget de fonctionnement en excédent  Les recettes de fonctionnement ont été couvertes à hauteur de 101,3% (hors recettes exceptionnelles) et les dépenses réalisées à 95,7%, ce qui montre le réalisme de nos prévisions et l’effort fait pour contenir nos charges. La progression de nos recettes fiscales : + 65 000 €, est malheureusement contrariée par une baisse des subventions de 22 000 €. Les principales hausses, inéluctables, en matière de fonctionnement, ont concerné l’électricité et le gaz, l’entretien de la voirie et des espaces verts, les travaux d’éclairage et les intérêts d’emprunt. Avec un excédent de 61 000 €, nous avons cependant pu poursuivre et compléter les investissements engagés : équipement de la salle des fêtes, de l’école maternelle, huisseries de la mairie, construction de 2 courts de tennis, cofinancés par le Tennis Club, et achever l’équipement de l’espace jeunesse.

2013 : un budget prudent  Ce sont 2 030 091 € en recettes et 1 923 966 € en dépenses qui ont été inscrits au budget prévisionnel 2013.

En votant ce budget, le conseil municipal a voulu jouer la prudence. Comme en 2012, de nouvelles hausses de charges sont à prévoir : tarifs de l’énergie, augmentation des frais de personnel (statutaire et liée aux nouveaux rythmes scolaires), contrôles amiante et normes électricité, pour l’essentiel. Ce sont donc un peu plus de 50 000 € qui ont été inscrits en dépenses supplémentaires (+3,2% par rapport à 2012). Par précaution, cette somme ne prend pas en compte les nouvelles économies attendues de la renégociation prochaine de notre contrat chauffage et une réduction des dépenses de l’éclairage public. Comme l’an passé, les subventions aux collectivités locales seront à nouveau en diminution (- 22 000 € globalement). Pour éviter l’effet « ciseau », (progression plus rapide des dépenses que des recettes), compenser l’inflation et s’assurer une marge de sécurité, le Conseil municipal a décidé de voter une augmentation des taux des 3 taxes de 2% qui, conjuguée à l’augmentation physique des bases, génèrera un supplément de recettes de 55 000 € pour la commune. Ainsi, avec un excédent de fonctionnement prévisible de 126 000 € (reports compris), pourrons-nous améliorer notre capacité d’autofinancement. En matière d’investissement, dans ce

contexte morose, la prudence aussi reste de mise. Aussi le conseil municipal a-t-il décidé de poursuivre les travaux engagés en 2012 et couverts budgétairement : travaux de voirie, poursuite du PLU essentiellement, sans engager d’investissements plus lourds, autres que divers équipements nécessaires. Le tout, pour un total de 508 334 €. Eligible à la dotation de solidarité rurale, la commune de Louvigny n’est pas considérée comme une commune urbaine : souvenir d’une ancienne ruralité dont on conserve le charme verdoyant, mais pas les subventions. En effet, structurellement, notre budget est composé à plus de 50% par les impôts locaux, nos ressources propres, contrairement à la moyenne des communes comparables du département. Pour autant, le poids de la fiscalité « ménage » reste raisonnable : 364 € par habitant en 2012, contre 369 pour la moyenne départementale des communes de même importance. Gilles Mauduit, Maire adjoint chargé des finances.

3


Actualités

Dossier

Associations

Agglo

Environnement

Louvigny, Loupiaciens, Loupy : Ces trois mots, comme des traces de l’histoire communale. De la Pierre Couchée au bord du Chemin Meunier au nouveau quartier du Long Cours il n’y a que quelques pas, mais entre eux, plusieurs siècles d’histoire dont voici quelques repères.

N

otre territoire est constitué d’un plateau s’inclinant en coteaux vers les terres humides de la confluence de l’Orne et de l’Odon. Ici des hommes ont vécu dès la préhistoire. Comme en atteste la hache en pierre taillée découverte au début des années 1970, ce furent d’abord des populations nomades, vivant de chasse et de cueillette, au paléolithique (200 000 à 120 000 avant J.-C.). Plus tard, au néolithique, la population s’est sédentarisée et a développé les premières formes d’agriculture et d’élevage. Plusieurs haches en pierre polie, découvertes ici, datent de la fin de cette époque (4000 à 2000 ans avant J.-C.).

La Pierre Couchée et le Chemin Meunier, ces grands anciens La Pierre couchée aussi appelée le « Gros caillou » est sans doute le plus ancien « édifice » de notre commune. Elle repose, brisée dans sa chute, discrète sur la berge du chemin Meunier, juste en face du dernier immeuble en remontant. Elle ressemble à un menhir mais selon un examen sur place de la Direction Régionale des Affaires Culturelles, cette pierre devrait être plus probablement une borne gallo-romaine utilisée comme repère aux croisements de voies ou comme devise de parcelles. Le Chemin Meunier suit en effet le tracé d’une ancienne voie romaine. Aux siècles passés les paysans venant de la plaine, après avoir traversé l’Orne au gué d’Athis, l’empruntaient pour ap-

4

Le chemin Meunier, un lieu de promenade très apprécié par les habitants.

porter leur blé à moudre aux moulins installés sur les bords de l’Odon.

Louvigny et loupiaciens, traces gallo-romaines Au hameau d’Athis et sur le plateau, sont présents dans le sol de nombreux tessons de poterie et morceaux de tuiles gallo-romaines. Cela conduit à penser que sur ces deux sites ont existé deux domaines, deux « villae » gallo-romaines. L’une d’entre elles a dû appartenir à un homme qui nous a légué son nom « Lupus » (le loup) ou « Lupinius » (petit loup). A celui-ci on ajoutait la terminaison « acum » ou « iacum » signifiant le « lieu » ou le « domaine ». « Lupiacum » ou « Lupiniacum » était donc le « domaine de Leloup » ou « de Petitloup ». Ce nom de lieu a connu au cours des siècles une évolution phonétique et nous trouvons ainsi aujourd’hui en France trois autres Louvigny, plusieurs Louvignies, Louvigné et Loupiac. C’est sur cette étymologie qu’est basé notre gentilé « loupiaciens ».

« Luvigniei », premier écrit C’est sous cette forme que vers 1050 ce nom apparaît pour la première fois

dans un texte écrit. Dans une charte le seigneur Hugues de Grandsmesnil fait don de l’église de « Luvigniei »  à l’abbaye de Saint-Evroult, dans l’Orne. Jusqu’à la révolution de 1789 les curés de Louvigny seront nommés par l’abbé de Saint-Evroult à qui étaient versés les deux tiers de la dîme collectée ici. En 1204 Philippe-Auguste conquiert la Normandie qui devient française et la terre de Louvigny royale. Plus tard commencera la construction de l’église, dédiée à Saint Vigor, qui se compose de trois parties édifiées à des époques différentes, la nef au 13 ème siècle, le chœur au 14 ème en Les superbes bâtiments de la ferme d’Athis. .


toute une histoire ! Athis, la discrète Le passage de l’Orne, possible à gué à cet endroit, a favorisé l’installation d’un domaine gallo-romain, puis bien plus tard d’un prieuré dépendant de l’abbaye d’Ardenne et d’une paroisse dont l’église était dédiée à saint Contest. En 1799 la commune d’Athis fut réunie à celle de Louvigny. Guillaume le Conquérant est passé par le gué d’Athis en1047. Il poursuivait les barons révoltés en fuite après leur défaite à Val-esDunes. Aujourd’hui demeure ici un magnifique corps de ferme en carré.

Louvigny 1944, sacrifice des Canadiens et solidarité des habitants

gothique normand puis au 15ème la tour clocher avec un toit en bâtière réalisé en pierre. Seule cette tour est d’origine, le chœur et la nef ont été reconstruits après la guerre. Tout près d’ici le château fut construit par la famille de Bernières au 17ème siècle. Les trois ailes disposées en U s’ouvraient alors au nord sur un portail qui fut plus tard déplacé au sud, aujourd’hui sur le « chemin de la porte du 17ème ». Subsistent de cet ensemble l’aile Est du château, l’orangerie et le colombier.

Dès le 6 juin 1944, jour du débarquement, une soixantaine de bombes tombent sur la commune. Le village, qui ne compte alors que 600 habitants, s’organise pour accueillir et nourrir plus de 2000 réfugiés venant principalement de Caen. Classes, préaux, granges, garages sont garnis de paille pour le couchage, les habitants se mobilisent pour collecter et préparer la nourriture. Une pouponnière est même mise en place. Arrivés le 10 juin, les Allemands de la 12ème Panzer, pillent et réquisitionnent. Le 29 juin, ils font évacuer habitants et réfugiés qui traversent l’Orne pour se mettre à l’abri dans les carrières de Fleury. Le 18 juillet les soldats du Royal Régiment of Canada lancent une attaque du Mesnil vers le château et le bourg. Les combats dureront jusqu’au matin du 19 juillet. Ils étaient jeunes et tous engagés volontaires, 44 soldats canadiens ont donné leur vie dans la bataille de Louvigny. Leurs noms sont inscrits sur le monument de grès rose, érigé le 19 juillet 1974, au pied d’un érable rouge dont la feuille est l’emblème de leur pays, au milieu de l’avenue des Canadiens. En association avec la commune de Bretteville sur Odon un hommage leur est rendu chaque 17 juillet, en présence des derniers vétérans et de leur famille. Au cours de ces semaines de combats, 13 habitants de Louvigny ont perdu la vie et la commune fut détruite à 60%.

Loupy, quel drôle de nom ! « Loupy » est à Louvigny ce que « Paname » et « Parigot » sont à Paris, un surnom populaire donné dans le passé pour désigner à la fois la commune de Louvigny et ses habitants. « Ah comme ça tu habites à Loupy, tu es donc un Loupy ! » Joseph Decaëns, alors maire, a donné ce nom au premier bulletin municipal publié en 1973. D’abord annuel, Loupy paraît tous les quatre mois depuis 1997, vous avez entre les mains le 50ème numéro ! « Loupy » a été repris comme nom ou comme préfixe de nom par des associations, des manifestations et des commerces.

à Loupy, aux bords de l’Orne à partir de la fin du 19ème les Caennais ont plaisir à venir à Louvigny se distraire dans les guinguettes, canoter sur l’Orne, se promener sous les ombrages de la Haule et du Planitre, ancienne place médiévale du village. L’accès en a été facilité par la création de la route qui relie le bourg à la Prairie de Caen. Cette route fut construite en quelques mois de 1880, sans aucune formalité administrative, par les Loupiaciens eux-mêmes !

Saint-Côme, église fantôme ? La fête communale Saint-Côme se tient début septembre depuis qu’elle a été avancée pour des raisons climatiques, il y une cinquantaine d’années, car dans le calendrier les Côme et Damien sont fêtés ensemble le 26 septembre. L’église étant dédiée à saint Vigor, que vient faire saint Côme à Louvigny ? Y aurait-il eu une seconde église qui lui aurait été dédiée, ailleurs dans le village ? Rien de sûr. Il reste toujours à faire pour chercher et relier les fils de notre histoire. Cet article s’est appuyé sur l’étude historique publiée dans les Loupy de 1986 et 1987 par Joseph DECAËNS, alors maire de Louvigny et professeur d’archéologie médiévale à l’université de Caen.

Jacques Chapelière, 1er adjoint

5


Actualités

Dossier

Associations

Agglo

Environnement

à Louvigny,

Toutes les saisons sont bonnes pour faire Le 6 avril dernier, un défilé très coloré, entraîné par le groupe de percussions « Norm Afro » a parcouru les rues, malgré une météo plutôt fraîche. Retour sur le dernier Carnaval

C

ette année l’équipe enseignante de l’école maternelle s’est beaucoup investie en illustrant le thème, «  Les Carnavals du monde », par des masques différents selon les classes et en décorant le bonhomme carnaval. Ce n’est pas sans un petit pincement au cœur que certains l’ont vu s’enflammer, en fin d’après-midi, après le joyeux spectacle de chansons proposé par François Lemonnier, dans une salle des fêtes pleine à craquer. Le buffet des pâtisseries préparées par les parents d’élèves, n’a pas mis beaucoup de temps à disparaître, lui non plus. Le Carnaval à peine terminé, il faut déjà commencer à chercher, en collaboration avec l’Association du Quartier du Long Cours, les groupes qui animeront la Fête de la Musique, prévue le 22 juin, à la salle des fêtes. Ce lieu a été choisi pour simplifier les

La Saint Côme s’est installée sur les bords de l’Orne.

problèmes de logistique et améliorer les conditions de fonctionnement des techniciens et bénévoles. Les élèves du Camion Jazz débuteront le programme, très varié,dès 18h30. Puis viendront la chorale Borboleta, les groupes Drytown Project (musique pop-rock) et We Play (reprise de standards rock). C’est aussi durant le printemps que se prépare la fête la plus importante de l’année : la fête communale SaintCôme, fixée cette année, les 8 et 9

septembre, à la salle des fêtes. Importante parce que deux jours de manifestations sportives et musicales : le samedi après-midi, une randonnée pédestre, un concours de pétanque, du canoë et du pédalo sur l’Orne ; à partir de 21h, un groupe de musique festive fera patienter le public avant le feu d’artifice et poursuivra la soirée jusqu’à minuit. Le dimanche matin, une course cycliste et l’après-midi, pour la 8ème année la course pédestre «  La Loupy »,

EN BREF DANS LES ASSOCIATIONS > Concert Dans le cadre de son festival international d’été, l’association Polyfollia, propose un concert du Chœur de jeunes filles de la télévision estonienne, le mercredi 3 juillet, à 20h30, à l’église de Louvigny. La jauge étant limitée, il est prudent de réserver au 0231736919 : Tarif 12€ et 8€

> Tennis de table Beaucoup de bons résultats pour la section tennis de table de Louvigny. L’équipe 1 termine 3ème de sa poule en régionale 3. Au niveau départemental, 3 équipes (d1, d3, d4) sont premières de leurs poules respectives. Parmi les jeunes, les plus expérimentés ont obtenu des résultats très encourageants pour l’avenir. Le club est toujours prêt à accueillir de nouveaux adhérents pour la pratique de ce sport en loisir comme en compétition. Contact : Francis Monsallier 02 31 74 16 05 et 06 31 44 89 44

6

Vers une nouvelle Bien dormir, mieux vivre, mieux apprendre, s’épanouir autrement, telles ont été les axes de réflexion des deux soirées d’information et d’échanges organisées par la commission jeunesse-éducation. Damien Davenne, chrono biologiste et chercheur, a animé le 20 novembre, une intervention sur le thème du sommeil. Et, le 19 février, avec Serge Rochefort, animateur de la Ligue de l’Enseignement, une seconde sur les rythmes de l’enfant devant un public intéressé. Extraits : « le sommeil nocturne est non seulement un facteur essentiel de récupération, mais aussi de préparation de la journée du lendemain »,

« éviter autant que possible les ruptures de rythme pour l’enfant, que ce soit à l’école, au centre de loisirs ou à la maison ». à l’issue de ces réunions, s’est constitué un groupe de travail formé d’élus, se réunissant environ 2 fois par mois. Après une large consultation des différents partenaires (parents, enseignants, personnels municipaux, professionnels de l’animation) et en liaison avec la Ligue de l’Enseignement et l’Amicale Laïque, le conseil municipal du 26 mars 2013 a décidé de mettre en place dès la rentrée prochaine, la semaine de 4 jours ½, arrêtée par le gouvernement et formalisée par le décret du 24 janvier 2013.


la Fête !

Les masques colorés confectionnés à l’école maternelle.

qui attire une centaine de participants, venus de Louvigny et d’ailleurs. Importante, parce que les associations y sont réunies en forum, ce qui leur permet de se faire connaître et, pour plusieurs d’entre elles, de recueillir de nouvelles inscriptions, tout en échangeant des idées. Importante, parce que cette fête, ayant lieu au retour des vacances, permet aux familles de se retrouver, d’évoquer les projets, les souvenirs de l’été qui s’achève, dans une ambiance joyeuse, conviviale, musicale, le tout dans un cadre que beaucoup de communes nous envient. Une dernière fête vient compléter ce programme depuis quelques temps ; il s’agit du Marché de Noël, prévu les 7 et 8 décembre, à la salle des fêtes. Comme chaque année le Père-Noël pourra venir remplir sa hotte, de bijoux, objets de décoration, d’artisanat, de confiseries... dans une ambiance où le maître mot est solidarité. Décoré par l’école Pauline Kergomard, le bonhomme Carnaval n’a pas tardé à partir en fumée.

Christine Avignon, secrétaire de l’association

Anne-Marie Robert Présidente de Air de Fête, l’association organisatrice de tous ces événements «  Je suis ravie de voir qu’au fil des ans, nos fêtes sont fréquentées par un public de plus en plus nombreux. Ce qu’il ne voit pas toujours, c’est le travail de préparation qui existe ; parfois nous manquons de bénévoles, mais pas de bonne humeur. N’hésitez pas à me contacter pour venir aider l’équipe organisatrice, vous ne serez pas déçus. » 

Contact : 0618205337

semaine d’ecole… Les enfants auront donc classe le mercredi matin. Cette disposition impose des modifications de la semaine de nos écoliers. Le temps des apprentissages scolaires reste le même, mais la municipalité doit organiser des Temps d’Activités Périscolaires (TAP). Elle souhaite que ces activités soient de qualité, complémentaires et cohérentes avec les activités d’enseignement ; elles se dérouleront le midi pour l’école élémentaire et après la classe pour l’école maternelle et seront gratuites. Un Projet Educatif Territorial (PEDT) en lien avec les Projets d’école et avec le Projet éducatif de l’espace jeunesse est en cours de rédaction.

Le 15 mai, ont été mis en place • Le Comité de Pilotage (CoPil) composé de tous les partenaires et associations impliquées dès la rentrée prochaine; • et pour organiser concrètement les TAP, 2 groupes techniques (un pour chaque école), avec Samuel Hantraye comme coordinateur, et Marie Decaëns pour les relations avec les agents municipaux concernés par cette réforme qui modifie leurs emplois du temps. Un nouveau rendez-vous est prévu le 19 juin prochain pour faire le point sur l’avancement du projet et préparer la réunion publique d’informations du lundi 24 juin 2013.

Une dernière rencontre est prévue le mercredi 28 août afin de vérifier que tout est prêt à fonctionner le jour de la rentrée, fixée au 2 septembre. L’enfant, au centre de toutes nos réflexions, doit pouvoir s’épanouir selon son propre rythme (y compris avec le droit de se détendre et celui de ne rien faire), et être ainsi plus réceptif aux apprentissages.

Jean-Claude Périer, Maire adjoint chargé des affaires scolaires et de la politique jeunesse

7


Actualités

Dossier

Associations

Agglo

Environnement

éclairage public

Pause en milieu de nuit à partir du 1er juillet

V

oilà c’est fait ! Viennent d’être remplacés les 25 lampadaires type « boule » et les 45 foyers les plus énergivores de la commune. Ces investissements subventionnés pour moitié par le Syndicat intercommunal d’énergies du Calvados (SDEC énergies) nous permettent de disposer maintenant d’un équipement d’éclairage public aux normes environnementales et d’économiser près de 3 000 € de consommation électrique par an. Cette économie n’est pas négligeable mais le prix de cette énergie, qui a augmenté de 20% ces trois dernières années, continuera sa hausse. Nous avions présenté dans le Loupy de février plusieurs types de solutions pour faire mieux : la coupure d’un lampadaire sur deux, la mise en place de variateurs, l’installation de lampadaires autonomes, l’équipement des lampa-

daires d’un système de détection et l’interruption de l’éclairage une partie de la nuit. Ces différentes modalités ont fait l’objet d’une réflexion et d’une analyse partagées avec le SDEC énergies. L’éclairage public fonctionne actuellement de façon permanente toutes les nuits. Cela représente, en une année, 4050 heures de fonctionnement, 356 000 kWh de consommation et un coût de 42 000 euros. La solution la moins coûteuse et la plus efficace est d’interrompre l’éclairage une partie de la nuit. Après en avoir débattu, le conseil municipal, dans sa séance du 25 mars dernier, a décidé d’interrompre, une partie de la nuit, l’éclairage public sur l’ensemble de la commune. à compter du 1er juillet 2013 il sera interrompu de minuit à 5h45 du

dimanche soir au vendredi matin et de 3h à 5h45 du vendredi soir au dimanche matin. Pourquoi 5h45 ? Pour permettre d’accéder au départ du premier bus à 6h. Pourquoi le 1er juillet ? Parce que nous sommes juste au milieu de l’année, cela nous permettra de faire un bilan à la fin du semestre et de procéder à des ajustements si nécessaire. Le 1er juillet s’appliquera également le décret ministériel interdisant l’éclairage des vitrines et des bureaux la nuit. Louvigny s’inscrit ainsi dans un effort national et local puisque plusieurs communes de l’agglomération s’engagent dans cette démarche. En n’éclairant plus que 2 260 heures par an, au lieu de 4050 h actuellement, nous limiterons la pollution lumineuse et réduirons de plus de 40% notre consommation d’énergie pour l’éclairage public.

Aux bords de l’Orne, la pêche pour tous !

L

ors de la création de la digue de protection contre les crues en 2003, deux pontons pour la pêche ont été réalisés. à cette occasion la commune et la fédération de la pêche du Calvados ont collaboré pour en aménager un adapté à l’accueil des pêcheurs en fauteuils.

Le ponton de Louvigny est un des rares lieux de pêche accessible aux personnes handicapées

Yannick BARS, jeune loupiacien, en stage à la fédération, a pris l’initiative d’une formation de personnes handicapées à la pêche. Après plusieurs séances théoriques sur la biodiversité, les poissons et les techniques de pêche, il accueille, plusieurs après-midis de ce printemps, Simone, Daniel, Patrick et René, résidents au Foyer Soleil de Fleury, accompagnés de Bernard leur animateur.

Le marché, plus vivant que jamais !

C

haque samedi matin, vous y trou­verez, fromages-œufs-volailles, fruits-légu­mes, poissons-crustacés, boucherie-charcuterie, fleurs-plantes, crêpes-galettes, confitures-biscuiteries et… la bonne humeur et le sourire de tous les commerçants, la rencontre avec d’autres habitants, la convivialité quoi ! Jacques Chapelière, Maire adjoint chargé de l’environnement

8

Le loupy N°50 - Magazine de la commune de Louvigny  

Edition N° 50 du magazine d'actualité trimestrielle de la commune de Louvigny

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you