Page 1

ISSUE 001 – FIRST QUARTER 2013

Traveler

NUMERO 001 – PREMIER TRIMESTRE 2013

CAMEROON LIKE YOU HAVE NEVER SEEN!

Cameroon

Guide Complet Complete Guide Festivals Hôtels & Restaurants Boites de Nuit Night Clubs Parcs Nationaux National Parks

New!

HTTP://WWW.CAMEROONTRAVELER.COM

Caméricains

Chemin d’un Retour aux Racines Ancestrales

BIMBIA

Where it all began

5 Questions to :

Sama Ndango & the Fix It Show Reneta Ndisang & Afroshic Design

DOUALA NORD La Nouvelle Agglomération

Coco Mbassi

Conversation avec la Diva

K-Tino

La Femme du Peuple vous parle


Kapsiki Peak

The Rhumsiki Village T

he spectacular effect of the Rhumsiki is created by surrounding volcanic plugs (the remnants of long-dormant volcanoes), basalt outcroppings, and the Mandara Mountains. The most popular of these rocks is the Kapsiki Peak, a plug standing 1,224 m (4,016 ft) tall.

Le paysage spectaculaire du Rhumsiki a été créé par la solidification des laves volcaniques autours des cratères de volcans endormis, l’accumulation du basalte endurci et sculpté par la nature et les Monts Mandara. Le plus populaire de ces roches est le Kapsiki, un sommet de 1 224 m (4016 pieds) de hauteur.

Here, the village’s children act as tour guides, showing you several attractions. You will visit craftspeople, such as blacksmiths, potters, spinners, and weavers; native dancers; and a fortune-teller who predicts the future based on a crab’s manipulation of pieces of wood. Rhumsiki should be a standard item on your tour plans.

Ici, les enfants du village servent de guides touristiques et vous montrent plusieurs sites d’attractions. Vous visiterez des artisans, (forgerons, potiers, tisserands ; danseurs traditionnels et le féticheur du village. Le Rhumsiki devrait absolument faire de votre plans de séjour.

What they say about the Rhumsiki “Striking” — Lonely Planet “Breathtaking” — Rough Guides “Almost lunar landscape” — Bradt Guides “One of the most beautiful landscapes in the world” — André Gide (writer and explorer)

Ce qu’ils disent au sujet dU Rhumsiki “Frappant” — Lonely Planet “À couper le souffle” — Rough Guides “Paysage presque lunaire “— Bradt Guides “L’un des plus beaux paysages du monde” — André Gide (écrivain et Explorateur)


NGouon 2012 Le sultan des bamoun vous attend au Village du NGouon pour fêter avec lui le 20ème Anniversiare de son accession au trône de N’chare YEN Ngouon 2012

Art, Culture et Traditions du Peuple Bamoun Du 03 au 09 Décembre 2012 au “Village du Ngouon” à Foumban 2


T h e C a m e r o o n Tr av e l e r M ag a z i n e Editor

Support: Jeannette Epitchop

Germain Pichop

Sales: Paul Fifen

Collaborators for this issue

Marketing/ Public Relations

Jean-Claude Noubissié

Didier Soh

Trésor Yoassi

Roch-Alain kamga

Damien Noma

Alain Rostand Tanko

E. Sumelong

Eric Mbimi

Jean-Claude Emani

Published by Sapphire Excel

Germain Pichop

for the Cameroon Travel

Advertising Sales Director

and Leisure Organization

Paul Fifen Customer Relations

Contact

Didier Soh

Cameroon Traveler Magazine

Roch-Alain Kamga

870 Brookwood Dr. #106

Business Administrator

Oklahoma City, OK 73139

Jeannette Epitchop

Tel: +1 405 445 0156

Sapphire Excel Publishing

Email: info@cameroontraveler.com

Executives

Web: http://cameroontraveler.com

President: Germain Pichop

Sapphire Excel Consulting Founder

Alain Rostand Tanko

Germain Pichop

Legal Adviser

Marketing

Dieudonne E. Ngamou

Paul Fifen

The Power of Positive Thinking

Financial Officer

P.O. Box 4499 Douala

Solenne Tchango

Tel:+237 76 41 71 70 / 92 14 57 76

Administrative Manager

Email: info@sapphire-excel.com

Jeannette Epitchop

Envoyez vos annonces par sms au

Customer Relations

numéro: +237 92 14 57 76 ou sur

Didier Soh

notre site web:

Roch Alain Kamga

http://cameroontraveler.com

The Cameroon Traveler Magazine (CTM) is edited and published by Sapphire Excel Consulting for the Cameroon Travel and Leisure Orgazination. The magazine is committed to be a platform to profile travel destinations and guides. The Cameroon Travel and Leisure Organization, through its magazines, books, and editorial contents, will be a vessel promote tourisme in Cameroon and inform travelers about the destinations, the treasures and beauty of the country, its people, places music, art and culture in a way that will encourage travel, discovery and curiosity in its people and those around the world. The cameroon travel and leisure organization is convinced that tourism can become the corner-stone of the development of the country. For more information about advertising opportunities, please contact us at: info@cameroontraveler.com or visit: http://www.cameroontraveler.com. © 2013 The Cameroon Traveler Magazine; http://www.facebook.com/

Strategy, Marketing, Communication, Training & Economic Development P.O. Box 4499 Douala, Cameroon info@Sapphire-Excel.com Page 4 •

Cameroon Traveler Magazine • Janvier – Mars 2013

CameroonTraveler; Twitter: @CameroonTravel Imprimé aux États-Unis – Printed in the USA Photo credits in this issue: Germain pichop; Cameroon Ministry of Tourism; Ya-Fé.com; Amcaja; Astaras; Nick Annejohn & Family; Nickaj. All picture are under the Creative Commons Licence. Some pictures are royalty free photographs obtained from 123rf.com


Now Available on Tablets!

To advertise with us, please follow this url: http://cameroontraveler.com/contact-us/ SCAN THIS CODE TO READ ON YOUR MOBILE DEVICE

Votre Magazine est disponible sur les tablettes comme le iPad®, le Kindle Fire d’Amazone ou le Samsung Galaxy Scannez le code ci-après pour y avoir un acces direct. Your Magazine is available on tablets such as the iPad®, the Amazon Kindle Fire or the Samsung Galaxy. Please enter the url above to read it or scan the QR code on the right to acess it.

Cameroon Traveler Magazine • January – March 2013

• Page 5


There is a space for you in this magazine.Make use of it and get noticed!

Place your ad here!


Welcome!

It’s All About You! Welcome to the first issue of the Cameroon Traveler magazine, your source of information and guide to Cameroon’s travel and leisure destinations. This first issue follows a promotional issue that we published in March 2012. Delivering on our promises, we have just published the first of what we hope to be thousands issues of this magazine. CTM is a Cameroon Travel and Leisure Organization’s initiative. The CTLO’s objective is to provide all those who are interested in Cameroon as a tourist and leisure destination a forum where they can share their passions and aspirations. We would like to thank all the people who contributed to this issue. As always, we welcome your comments and suggestions in order to make CTM a better tool to serve you. We will also welcome contributions from photographers, writers and artists in general. We envision this to be a joint effort and we will appreciate your help in making it successful.

Bienvenu à CTM

Cameroon Like you have Never Seen

Bienvenue à la toute première édition de la Cameroon Traveler Magazine (CTM), la revue du tourisme et des loisirs au Cameroun. Le premier numéro est finalement terminé, et nous espérons que ce n’est que le début d’une belle aventure que nous comptons mener avec vous. Nous disons merci à tous ceux qui ont de près ou de loin contribué à la finalisation de ce numéro. Nous voulons gagner notre pari, qui est celui de faire de CTM votre guide touristique et votre source préférée d’information touristique sur le Cameroun. CTM est une initiative de la Cameroon Travel and Leisure Organization. L’objectif du CTLO est d’offrir à toutes les personnes intéressées par le Cameroun comme destination de tourisme et de loisir un forum où ils peuvent partager leurs passions et leurs aspirations. Comme toujours, vos commentaires, contributions et suggestions sont les bienvenues, puisque nous voulons faire de CTM un outil à votre service.

— Germain N. Pichop

Promoter, The Cameroon Traveler Magazine

Page 8 •

Cameroon Traveler Magazine • Janvier – Mars 2013


Cameroon Traveler Magazine

Contents/ Sommaire 01.2013 16 26 12 Guides No. 001 Jan. - March 2013/ 1er Trimestre 2013

Activités & Events

26 Golf, Loisirs & Musées 28 Calendar - Les Évènements 64 Votre Séjour en 6 jours 70 Your Plan for a 10 Days Journey

16 Les Hôtels de Yaoundé 20 Airlines Serving Cameroon 22 Les Hôtels de Douala 29 Tes Portables Pour 2013 24 Après Le Coucher du Soleil

16

46

Fashion & Style

46 The Fix-It Show: Sama Ndango and Pride Ashu Fix Limbe and Everyone in It. 50 Sexy, Sassy and Senational: The Diary of a Happy Woman

41

12

13

12 Ya-Fe 2012 18 Hôtels de Douala: Top 15 Best-Buy 32 Douala Nord: La Nouvelle Agglomération 58 Regard sur les Caméricains

13 Jean-Louis Palla et le Ya-Fe 37 S.M. Pondo Etame Joseph 41 Coco Mbassi, La Diva de la Musique 44 K-Tino: La Femme du Peuple 47 Sama Ndango and the Fix-It Show 48 Reneta Ndisang and the Afroshic Design

Features

37

Interviews

54

58

DISCOVER/ Tourisme

54 Les Parcs Nationaux/ National Parks 55 Cameroon Safari 56 Seme Beach: The Tropical Paradise 62 Bimbia: Where It All Began 66 Bamenda & Beyond 67 Ouest & Culture Cameroon Traveler Magazine • January – March 2013

54 • Page 9


Above: a view of the city’s main artery known as “Boulevard du 20 Mai” . The boulevard is seeing a lot of changes, and may unrecognizable a couple of years from now.

Page 10 •

Cameroon Traveler Magazine • Janvier – Mars 2013


Yaoundé The City of Seven Hills

Y

aoundé is undergoing a transformation, which is shaping it to become the modern capital one would expect it to be. Building and road construction is being done with a regard and quality that was previously lacking. The slumps are also progressively disappearing from the city centre.

P laces to visit ■■ The Cathédrale Notre Dame des Victoires ■■ The Basilique Marie-Reine-des-Apôtres ■■ The Cameroon Art Museum (located in a former Benedictine monastery) ■■ The Cameroon National Museum (located in the former presidential palace) ■■ The Afhemi Museum ■■ The “Palais des Sports” ■■ The zoo in the Mvog-Betsi neighbourhood. ■■ Yaoundé has a small assortment of nightclubs and restaurants.

Cameroon Traveler Magazine • January – March 2013

• Page 11


Yaounde: Holidays Attractions

Ya-Fe 2012

Par: Damien Noma

Un Ya-Fé Totalement Différent Des Précédents

D

u vendredi 14 au dimanche 31 décembre 2012, YA-FE offre des moments de joie aux habitants de la capitale du Cameroun. En attendant la confirmation de ces dates, la 7ème édition de la foire du Boulevard du 20 Mai entend connaître le pic de la mobilisation des artistes et des visiteurs. A quelques semaines de l’évènement, le comité d’organisation dit « être prêt ». Les exposants sont connus et identifiés. Les réglages pour la descente sur les lieux de l’évènement se poursuivent. La fondation Interprogress peaufine la dernière stratégie. On attend plus que le jour-j.

conférences, des dégustations et bien sûr des spectacles. Sur ce dernier point, le public de la capitale politique aura le plaisir de découvrir les nouveaux opus de Lady Ponce, Majoie Ayi, Amazone et autres Petit-Pays pour ne citer que ceux-là qui ont donné leur accord de participation. Durant 2 semaines environ, le public sera survolté à Yaoundé. Les participants sont astreints à souscrire à un règlement intérieur qui interdit la sous location des stands par exemple. Une espèce de cahier de charge qui considère que l’espace est à la disposition de l’entreprise qui a entièrement payé les frais exigibles du stand. En 2011 on a rencontré aussi bien des ONGs telles que l’Association Camerounaise pour le Marketing Social spécialisée dans la santé de reproduction que des PME comme TANTY spécialisée dans la nutrition. En dépit de quelques plaintes enregistrés par les camerounais, l’entrée sera

maintenu à 200 FCFA. Par ailleurs, les habitants de la capitale sont encore à s’interroger si le site de la foire

La foire de fin d’année au boulevard du 20 mai est résolument rentrée dans le cercle fermé des grands moments de détente dans la sousrégion. L’évènement s’annonce plutôt enlevé cette fin d’a nnée 2012. L’organisation annonce des défilés de mode, des expositions, des Page 12 •

sera effectivement transporté en face de la boulangerie Accropole. Mais déjà le suisse Pierre Zumbach, délégué général de Ya-Fe se dit plutôt serein.

Cameroon Traveler Magazine • Janvier – Mars 2013


DÉCOUVRIR yaounde

Discover

>>Entretien avec...

Jean Louis PALLA Délégué Général des Opérations de Ya-Fe Par Ferdin IBN NDEWE, CAWAD Press Source :www.ya-fe.com

QUESTION: Que peut-on retenir de l’édition 2011 de Ya-Fe? Jean Louis Palla: Il faut déjà retenir qu’elle a pu se dérouler, cela n’a pas été évident. Au moment où on décide de la réalisation de l’événement, courant févriermars 2011 nous n’étions pas informés du lancement des travaux de construction du chantier très important du siège de la Caisse Autonome d’Amortissement, dont nous nous réjouissons par ailleurs de l’initiative, dans la mesure où ça participe du développement de la ville et même du pays. Seulement cette décision a entrainé la forte révision de l’ambition qui était la notre de faire de cette édition, l’édition de la maturé. Nous avions par exemple décidé de mettre en place pour cette édition un vrai parc d’attraction, mais hélas. Ce qu’il faut retenir d’autres c’est que la confiance des exposants est restée même si l’organisation la même année du salon PROMOTE (même organisateur) à poussé certains à choisir un des deux évènements. Il est avéré qu’une recherche très pointue pour permettre à Ya-Fe de continuer son développement est en train d’être opérée et nous pensons que dans les toutes prochaines semaines nous pourrons non seulement annoncer les dates mais aussi et surtout le nouveau site qui abritera Ya-Fe au courant du mois de décembre 2012.

QUESTION: Les objectifs que vous vous étiez fixés ont-ils été atteints ? JLP: Oui. Le premier objectif était d’abord la sécurité des biens et des personnes. Nous pensons qu’un évènement du type de Ya-Fe ne tient la route que si tous les atouts sécuritaires sont réunis depuis la conception jusqu’à la mise en œuvre et on peut se réjouir de façon très humble certes mais avec une certaine fierté qu’aucun vol n’ait été perpétré dans les stands. Ajoutons que Ya-Fe a

le Ya-Fe 2012 ne ressemblera en rien aux 6 premières éditions que nous avons connues...

Yaounde during Christmas Holidays The 2011-2012 edition of Ya-Fé, by far the most successful, saw the participation of the Amazons straight from Rio de Janeiro [Brazil]. The party was great and Yaoundeans celebrated their way into 2012. From X-Malea to Lady Ponce via Coco Argentée, the show was great and the atmosphere festive. Yaoundé is slowly forging herself a profile as a destination to visit during the Christmas holiday season. Ya-Fé Holidays Festival Boulevard du 20 May Promote

Trade Fair Palais des Congres Festival des Arts Nègres

maintenant dans le jargon populaire, l’extension sur le boulevard qui lui est prêté et même de ce côté-là, on n’a décelé que très peu de manquements et peu d’abus dans les comportements des uns et des autres. Après bien sûr, la qualité des prestations artistiques, la fréquentation plus qu’importante malgré l’espace réduit de l’espace jeux et loisirs et nous croyons que cela dénote le fait qu’il y’a un vrai besoin, il y’a une vrai utilité à ce que les familles Yaoundéennes et pas seulement, puissent bénéficier d’un espace sinon permanent au moins récurent pour cette tranche d’âge entre 5 et 10 ans dont on peut imaginer la carence en opportunité de récréation et d’amusement. Lors de la dernière édition, environ 320.000 personnes ont visité Ya-Fe. C’est une fréquentation en baisse par rapport à 2010 qui est dû principalement au fait que la surface du site a été réduite, il ne pouvait pas y avoir d’exploit.

QUESTION: Parlant justement de ce Ya-Fe de l’extérieur, certains

exposants se plaignent en disant que leur chiffre d’affaire est amoindri du fait de ceux qui s’installent dehors et qui ne supportent pas les mêmes charges qu’eux. Quel commentaire ? JLP: D’abord ce n’est pas prouvé qu’il y’a baisse du chiffre d’affaire des exposants du fait de la présence de ce « Ya-Fe » parallèle. C’est une angoisse naturelle d’un opérateur économique qui s’inquiète de la demande. Vous remarquerez avec moi qu’aucun espace sur le boulevard n’offre des produits identiques à ceux exposés à Ya-Fe en dehors de la restauration. Et dans quelles conditions ? Installer 03 ou 04 chaises avec quelques tables et vendre 5 ou 6 morceaux de viandes ou de poissons n’a jamais été un concurrent de Ya-Fe. Il n’est

Cameroon Traveler Magazine • January – March 2013

• Page 13


>>Ya-Fe 2012: Entretien avec Jean Louis PALLA pas question pour moi ici de dénigrer, de caricaturer ; je dirais que l’activité économique tel qu’on la récent à l’intérieur est une photographie de l’économie en générale. Il ne faut pas se voiler la face, nous savons que l’ambiance est morose dans son entièreté et Ya-Fe ne fait pas exception, mais nous restons persuadé que si vous demandez dans l’intimité aux exposants s’ils ont fait des affaires, ils vous le chuchoteront, ils vous diront oui ça a été quand même. C’est légitime de la part des exposants, mais l’extérieur n’a d’offre qu’alimentaire et dans des conditions qui ne rassurent pas beaucoup. Il est vrai que ce marché de l’extérieur a une certaine attraction qui ne date pas d’aujourd’hui mais il y’a aussi un choix de la Communauté Urbaine dont on sait que si elle avait voulu par un arrêté ou par d’autres mesures mettre fin à cette activité l’aurait fait. Je crois donc qu’Il y’a un souci de ce que nous sommes en fin d’année et que cette activité est au contraire la démonstration d’une volonté souterraine de faire quelque chose, parce qu’il n y’a aucun plaisir pour une dame ou pour un monsieur de s’installer 4 ou 5h de temps dans des conditions assez précaires, avec tous les risques encouru. Nous retenons simplement l’aspect positif qui est que cela est la démonstration du dynamisme et de la volonté d’entreprendre des camerounais.

QUESTION: Les Ya-Féens rencontrés savent que leur fête foraine poursuivra le chemin de la maturité engagé cette année 2012, mais leur grande question reste celle du lieu. Avez-vous déjà quelque chose à leur dire ?

JLP: C’est certain et Dieu merci, les Ya-Féens et YaFéennes ont pris fait et cause pour cet évènement qui s’est montré utile. Il faut préciser que pour le choix du nouveau site, il faudra tenir compte de celles des contraintes rencontrées sur le boulevard et qui auront handicapé d’une certaine manière le déroulement des 6 premières éditions, ce n’est pas une mince affaire. Il faut savoir que l’organisateur qui découvrira le nouveau site aura à l’implanter, aura à lui donner vie, aura à communiquer sur sa pertinence nouvelle. Nous le ferons connaitre au plus vite pour donner le temps aux exposants de se préparer très tôt. Plus vite ils sont informés du lieu et des dates, mieux ils s’organiseront, mieux ils se prépareront, mieux ils adhèreront. Le Délégué du Gouvernement auprès de la Communauté Urbaine de Yaoundé, qui est le mandant de Ya-Fe, pour cette question concernant l’implantation du futur lieu est extrêmement préoccupé. Les prochaines semaines ne passerons pas sans qu’on ne soit non fixé sur le lieu, mais aussi sur les dates. QUESTION: Est-il très tôt ou pouvez-vous déjà nous dire ce que nous réserve l’édition 2012 ? JLP: Ce qui est sûr c’est que l’édition prochaine se déroulera sur un nouveau site. Nous allons faire de cette transition vers un nouveau site l’occasion de mettre en place un concept amélioré, un concept rénové en termes de circulation, en termes d’offre d’espaces de récréations. Sans aller dans les détails, nous pouvons dire que le Ya-Fe 2012 ne ressemblera en rien aux 6 premières éditions que nous avons connues.

Le Palais des Sports de Yaoundé

Read online now and share with your friends cameroonTraveler.com

SCAN THIS CODE TO READ ON YOUR MOBILE DEVICE

Photo: Gromovataya

Page 14 •

Cameroon Traveler Magazine • Janvier – Mars 2013


MONUMENTS-ongola

Discover

Quelques Sites

et Monuments à visiter

à Yaoundé

B Le musée national, situé au centre-ville

C Le monument de la réunification, près de l'assemblée J nationale.

D Le lac central situé au centre administratif ELe mont Fébé F Le marché d'œuvres artisanales situé à la monté ane-rouge, centre-ville

G Le bâtiment historique de la chefferie Ewondo au

Mokolo, pour s'imprégner de l'ambiance d'un marché tropical

centre-ville Le sanctuaire quartier Mvolyé est basilique mineure

K

Le centre camerounais au Nlongkak

L marché

Le

marial situé au devenu une en 2008 culturel situé quartier

M Le monument Charles Atangana situé au centre-ville N La grotte mariale de Mvolyé O L’hôtel de ville et les monuments environnants P

Le musée d'art camerounais au monastère des bénédictins du mont Fébé

Q Les stèles du Dr Eugène Jamot

quartier Efoulan

R La chapelle EPC de Djoungolo

H Le parc zoo-botanique de Mvog-Beti

S Le palais de Charles Atangana

ILa cathédrale Notre-Dame des Victoires située au

T Le Bois Sainte-Anastasie situé au centre-ville

Photo: Monument de La Réunification

Cameroon Traveler Magazine • January – March 2013

• Page 15


CONCIERGERIE

Les Hôtels de Yaoundé JULLY GUEST Quarter **** Beds: 0, Suites: 0 B. P. 6064 Yaounde TEL.: 22 22 14 48 FAX:22 22 27 17 Email: jullyvoyages@yahoo.fr Location: Hippodrome

HOTEL FRANCO ***

HILTON Hotel***** Beds: 257, Suites: 16 B.P. 11852 Yaounde TEL 22 23 36 46 / +1 888 414 2018 FAX 22 23 32 46/22 22 32 10 Location: Boulevard du 20 Mai Amenities Bar/Lounge Business Center Fitness Center Free Parking Restaurant Room Service Shuttle Bus service Suites Swimming Pool Wheelchair access

Beds: 191, Suites: 18 B.P. 711 Yaounde TEL 22 21 40 02/ 22 21 40 99/ 22 21 60 69 FAX 22 21 60 70 Location: Mont Febe

Amenities

HOTEL JOUVENCE 2000 **

Beds: 80, Suites: 14 B.P. 4615 Yaounde Tel: 22 20 03 97/22 20 04 66 22 20 04 67/22 20 04 68 Fax 22 20 04 68 Amenities

Beds: 42, Suites: 3 B.P. 5485 Yaounde TEL 22 23 02 59 / 22 23 30 06 /77637198 FAX: 22 23 02 59 Email: hoteljouvence2000@yahoo.fr

HOTEL des DEPUTES ***

HOTEL PRESTIGE PALACE **

HOTEL MERINA *** Beds: 0, Suites: 0 B.P. 14307 Yaounde TEL.22 22 21 50 / 22 22 21 31 FAX:22 22 21 61 Location: Ave A. AHIDJO

Beds: 158, Suites: 5 B.P. 2659 Yaounde TEL 22 20 03 46/ 22 22 64 69 FAX 22 22 64 26 Avenue Narvick Location: Warda

Fitness Center Pets Allowed Room Service Swimming Pool Number of rooms: 153

HOTEL HINTEL ***

Beds: 0, Suites: 0 BP.14821 Yaounde TEL.22 30 34 70/ 77 63 18 47 Location: TROPICANAAmenities

DJEUGA Palace ****

Amenities Business Center Free Breakfast Free High-Speed Internet Free Parking Restaurant Room Service Swimming Pool Wheelchair access

HOTEL AZUR ** Beds: 0, Suites: 0 B.P. 2169 Yaounde TEL 22 21 16 39/ 22 21 16 40 / 22 21 16 41 FAX 22 21 16 39 Email: hotafric@iccnet.cm

Location: BASTOS Page 16 •

HOTEL ROYAL **

PRESTIGE HOTEL **

HOTEL XAVIERA ***

Amenities Business Center Free Parking Pets Allowed Restaurant Room Service Swimming Pool Number of rooms: 218

Location: HIPPODROME

Beds: 72, Suites: 8 B.P. 2060 Yaounde TEL 22202462 / 22 20 63 73 /22 21 00 07 FAX 22 20 63 73 Location: Rte Omnisport Amenities A proximite du stade Ahidjo, Yaounde, Cameroon

Beds: 60, Suites: 0 B.P. 3336 Yaounde TEL 22 20 13 08 FAX 22 20 13 11 Location: Nlongkak Amenities Fitness Center Free Breakfast Free High-Speed Internet Free Parking Restaurant Room Service Swimming Pool Wheelchair access

Beds: 0, Suites: 0 B.P. 14821 Yaounde TEL.22 30 34 70/ 77 63 18 47

MONT FEBE ****

MANSEL HOTEL **

Beds: 30, Suites: 0 B.P. 2697 Yaounde TEL 22 22 60 55 /22 22 60 39 FAX 22 22 60 40 Location: Messe Des Officiers

MEUMI PALACE ** Beds: 68, Suites: 4 B.P. 1225 Yaounde TEL 22 21 16 07 /22 20 92 11 FAX 22 21 16 22 Email: Meumi_palacehotmail.com Location: BASTOS

Beds: 42, Suites: 0 B.P. 2697 Yaounde TEL: 22 21 39 70 22 21 39 71 FAX: 22 22 21 61 Location: Etoudi

HOTEL RESIDENCE PAPYRUS ** Beds: 16, Suites: 0 B.P. 12228-YAOUNDE TEL: 22 22 17 73 Fax: 22 22 48 23 Location: ESSOS (CAMP SONEL)

SOMATEL CENTRE ** Beds: 58, Suites: 5 BP:4252 YAOUNDE TEL: 22 20 09 53/ 22 21 96 15 22 21 96 18 22 21 98 34 FAX: 22 21 98 38 Location: Briquetterie

HOTEL ELMA ** Beds: 17, Suites: 2 B.P. 49 OMBESSA TEL/FAX: 22 28 53 46 Location: Ombessa

INDEPENDANCE HOTEL** Beds: 40, Suites: 0 B.P. 474 Yaounde Tel: 22 21 40 02 Fax: 22 21 15 00

Cameroon Traveler Magazine • Janvier – Mars 2013

Beds: 41, Suites: 0 B. P. 446 Yaounde Tel: 22 23 15 53/ 22 23 42 80 Fax: 22 22 44 28 Location: Centre Commercial

HOTEL LE MAKOMBE ** Beds: 30, Suites: 3 B.P. 5413 Younde TEL/FAX: 22211825 Location: EtoudiAmenities

HOTEL KITIO’S LODGE ** Beds: 42, Suites: 0 B.P. 4684 Yaounde Tel 22 22 66 06/ 99 80 46 36 22 22 59 01 Location: Nkolmesseng

TOUNGOU HOTEL** Beds: 27, Suites: 0 B.P. 3626 Yaounde Tel 22 21 45 57 / 77 69 32 12 Location: Djoungolo

KAMTHE HOTEL ** Beds: 33, Suites: 2 B.P. 8389 TEL: 22 31 55 69/ 99 92 19 98 Location: Mendong

SANTA LUCIA HOTEL ** Beds: 33, Suites: 2

B.P. 5440 Yaounde Tel 77 48 99 26 Location: Kondegui

HOTEL LE FIBI * Beds: 34, Suites: 0 B.P. 5413 Yaounde TEL. 22 30 25 38/ 22 21 75 80 Location: Emombo

HOTEL GRAND MOULIN * Beds: 28, Suites: 3 B.P. 4336 Yaounde Tel 22 20 68 19/22 20 68 20 22 20 68 21 Location: Elig-Essono

HOTEL LAGINAQUE * Beds: 10, Suites: 0 B.P. 1611 Yaounde TEL 22 21 05 54 FAX 22 21 12 33 Location Bastos

HOTEL TANGO * Beds: 41, Suites: 0 B.P.1338 Yaounde TEL 22 23 27 90/ 22 23 27 94 22 22 63 71 FAX 22 23 15 22 Location: Elig-Essono

MEUMI HOTEL * Beds: 100, Suites: 0 B.P 1227 Yaoundé TEL. 22 20 02 21 /22 20 28 37 22 20 92 11


S’HÉBERGER à yaoundÉ

GUIDES

Yaoundé’s Hotels FAX. 22 20 67 46

Location: Nkoleton

HOTEL PRESTIGE PLUS * Beds: 40, Suites: 0 B.P. 2697 Yaounde TEL: 22 31 82 52 22 31 89 60 FAX: 22 22 21 61 Location: Biyem-Assi

HOTEL FELYDAC * Beds: 36, Suites: 0 B.P. 3211 Yaounde TEL. 22 21 07 28 Fax: 22 21 07 29 Location: Fandena Rte Omnisport

HOTEL LE DIPLOMAT * Beds: 24, Suites: 0 B.P. 4293 Yaounde Tel: 22 21 95 71/ 22 2 195 78 Fax: 22 21 95 79 Location: Bastos

EDOLY HOTEL 1 Star(s) Beds: 18, Suites: 2 B.P. 11582 Yaounde Tel: 22 20 89 03 Fax: 22 21 60 72 Location: Tongolo

HOTEL LE MFANDENA * Beds: 24, Suites: 0 B.P. 3571 Yaounde Tel: 22 21 16 04 Location: Omnisport

RESIDENCE LA GRACE * Beds: 27, Suites: 0

B.P. 12340 Yaounde TEL: 22 23 98 60/ 22 22 67 60 Location: Essos (Camp Sonel)

HOTEL LA RESIDENCE * Beds: 18, Suites: 0 B.P. 12340 Yaounde TEL: 22 23 98 15 Location: Melen

HOTEL CHAMP ELYEES * Beds: 22, Suites: 1 B. P. 3359 Yaounde Tel/Fax: 22 30 27 53 Location: KONDENGUI

HOTEL CABLYS * Beds: 28, Suites: 0 B.P. 6478 Yaounde TEL 22 23 19 21 Fax: 22 23 19 21 Location: Mvog-Ada

HOTEL DOUSSIER * Beds: 20, Suites: 0 B.P.1207 Yaounde TEL 22 20 36 14/ 99 72 44 30 Location: Madagascar

HOTEL LE DUVET * Beds: 25, Suites: 0 B.P. 7339 Yaounde Tél: 22 20 12 93 Location: Tsinga

KAELLY HOTEL * Beds: 22, Suites: 0 B.P. 4336 Yaounde Tel: 22 20 05 94/ 22 21 90 96 Location: Mfandena

HOTEL EL PANADEN * Beds: 22, Suites: 0 B.P. 14269 Yaounde Tel: 22 22 27 65 Fax: 22 22 27 86 Location: Hippodrome

Fax 22 31 43 42 Location: Nsam Efoulan

HOTEL ESCALE * Beds: 10, Suites: 0 B.P. 8071 Yaounde Location: Obobogo

HOTEL FEUGUIFF * Beds: 46, Suites: 3 B.P. 3326 Yaounde TEL 22 23 11 68 Fax 22 22 11 07 Location: Melen

MAGUY HOTEL * Beds: 22, Suites: 0 B.P. 1853 Yaounde TEL 22 22 86 88 Location: Essos Amenities

HOTEL JOUVENCE * Beds: 26, Suites: 14 B.P. 5485 Yaounde Tel: 22 31 72 70 Fax: 22 23 02 59 Location: Mendong

HOTEL LES PYRAMIDES * Beds: 27, Suites: 0 BP:367-Yaounde TEL 22 22 34 9 Fax 22 23 96 09 Location: Nklmesseng Amenities

HOTEL LE LYS * Beds: 16, Suites: 0 B.P. 2697 Yaounde Tel: 22 21 62 71 22 21 43 01/ 77 70 97 50 Location: Eleveur

HOTEL LA COLOMBE * Beds: 18, Suites: 0 B.P. 4531 Yaounde Tel: 77 65 84 85 Location: Messa

HOTEL PRINTANIA * Beds: 40, Suites: 3 B.P. 11277 Yaounde TEL 22 31 15 03 Location: Obili

RESIDENCE LES HAUTS FLEURIS D’ODZA * Beds: 10, Suites: 0 BP: 1026 Yaounde TEL 22 30 20 92 Location: Odza

Tou’Ngou Hotel Beds: 80, Suites: B.P. 3626 Yaounde Carefour Etoa-Meki Amenities Free High-Speed Internet Restaurant Number of rooms: 80

Aurelia Place TROPICAL HOTEL * Beds: 18, Suites: 0 B.P. 2406 Yaounde Tel: 22 23 76 49/22 21 00 62 Location: Ekoudou

HOTEL MELI MELO * Beds: 10, Suites: 0 B.P. 4032 Yaounde Tel: 22 21 98 51 Location: Mfandena

Beds: 28, Suites: B.P. 35105 Yaounde Cameroun Amenities Business Center Free High-Speed Internet Free Parking Pets Allowed Restaurant Room Service Wheelchair access Number of rooms: 28

Get Listed Today! Cameroon Traveler Mag is proud to welcome you to the Den! Subscribe today and have your business listed in the Cameroon Traveler Magazine, the number number one travel magazine in the country.

MOTEL ASCOT * Beds: 15, Suites: 0 B.P. 11084 Yaounde Tel: 22 30 22 82/ 77 57 00 88 Location: Messame Ndongo

AFARI HOTEL *

Subscribe Today! Contatct us at: info@cameroontraveler.com http://www.cameroontraveler.com

Beds: 40, Suites: 4 BP:3330 Yaounde TEL 22 00 79 90

Cameroon Traveler Magazine • January – March 2013

• Page 17


Conciergerie

Soyez Le, ou La Bienvenue!

Hôtels de Douala Top 15 Best-Buy

Hôtel Résidence La Falaise

Les Meilleurs Rapports Qualité-Prix Comment obtenir le meileur service pour son argent? En terme d’hôtels, le prix payé ne correspond pas toujours au service obtenu. Nous vous proposons ici un classement Top 15 des Hôtels de Douala en terme de rapport Qualité-Prix (Best Buy).

Q

uel est le meilleur rapport qualité-prix en terme de structures d’hébergement à Douala? À CTM nous avons pensé qu’il était important pour tous d’avoir un feedback sur la qualité des services rendus aux clients par les hôtels de la capitale économique, dans la mesure ou beaucoup sont concernés par le coût de l’hébergement au Cameroun en général. nous voulons dans cet article apporter quelques éléments de réponse à cette question. Ce faisant, nous entendons jouer pleinement notre rôle de guide aux clients avides d’informations concernant les offres disponibles localement. Pour le premier numéro de notre Magazine, nous nous sommes mis à la tâche de classer les hôtels de Douala. Ce classement, loin de se limiter à la classification indiquée par le ministère du tourisme et aux infrastructures dont disposeraient ces hôtels, privilégie aussi bien la satisfaction exprimée par le client (en majorité les voyageurs internationaux) après avoir séjourné dans les établissements concernés par rapport au coût et à la qualité de l’hébergement. Les hôtels et autres structures d’hébergement figurant dans notre classement se limitent à ceux dont

Page 18 •

Accueil à l'hôtel Résidence La Falaise

recueille de manière globale la notation des hôtels par les clients eux-mêmes. Tous ces critères ont été combinés à l’aide d’une formule mathématique pour obtenir un classement par ordinateur des hôtels de Douala, indépendamment de leurs standings (nombre d’étoiles) ou de leur appartenance à une chaine internationale ou non. De tous les commentaires recueillis, nous avons pu établir un consensus selon lequel l’hébergement dans les structures hôtelières au Cameroun coûte relativement cher par rapport aux services offerts, que ce soit dans les hôtels appartenant aux chaines internationales ou les structures locales. La qualité du service est généralement en dessous du standard international. Enfin, les prestations ne sont pas uniformes. Les clients reçoivent des traitements non standardisés au niveau de l’hôtel, et le staff d’accueil manque souvent de professionnalisme et de doigté dans l’exercice de leurs fonctions.

les clients ont bien voulu partager leurs impressions.

Akwa Palace Pullman☺☺☺☺

Notre classement combine le standing de l’hôtel exprimé en nombre d’étoiles, les services proposés, la situation géographique et le prix. À cela, nous avons ajouté le nombre de revues que l’hôtel a reçues sur le site tripadvisor.com, un site à la réputation bien établie qui

Hôtel de Luxe situé en plein cœur du quartier des affaires (Akwa). Dispose de tout le confort recherché par le voyageur, en même temps qu’il est proche de tous les centres administratifs, commerciaux et financiers. La possibilité de prendre une chambre dans le plutôt ancien Akwa Palace (3 étoiles) rend cet hôtel beaucoup plus

Cameroon Traveler Magazine • Janvier – Mars 2013

01


attrayant que les autres dans sa classe. Il pourrait néanmoins perdre son rang si Le Méridien corrige les défaillances qui l’ont renvoyé à la 3ème place.

Hôtel Bano Palace☺☺☺☺

02

Hôtel budget (3 étoiles) situé en plein cœur du quartier Akwa avec un assortiment impressionnant de services, un accueil chaleureux et un service professionnel grâce à un personnel attentionné.

Le Méridien☺☺☺☺

Hôtel de luxe situé à Bonanjo faisant partie de la chaine Méridien. Certainement le meilleur hôtel à Douala à l’heure actuelle, si le service était comparable à celui obtenu dans les meilleurs Méridiens à travers le monde et les prix pas aussi élevés. Les infrastructures sont standards (comparables à celles des autres hôtels de la chaine), mais avec des prix comparativement plus élevés et le service est un cran au-dessus de la moyenne locale, mais ne saurait justifier pas les prix aussi élevés. Tout ceci coûte à cet hôtel la première place. .

03

Hôtel Princes de Galles☺☺☺☺

05

Nouvel hôtel à l’architecture extérieure moderne et une aspiration au luxe. Malheureusement, la décoration intérieure des chambres manque de charme et la conception des douches n’est pas des plus intuitives. Si ces petits éléments sont corrigés, cet hôtel gagnerait quelques places au classement.

Hôtel Sawa☺☺☺☺

06

L’un des plus anciens hôtels et plus réputés de la ville de Douala a pris un sacré coup de vieux, mais serait actuellement en réfection. La qualité du service pourrait être améliorée et les prix revus à la baisse. L’hôtel a du potentiel pour réclamer son statut d’hôtel de luxe à Douala. Le sommier est excellent.

Conciergerie

Hôtel Akwa Palace

Hôtel Bano Palace

Hôtel Résidence La Falaise☺☺☺☺ Hôtel budget style résidence au confort indéniable. La propreté des chambres est remarquable et les récentes rénovations qu’elle a subies ramène son style un peu plus dans la modernité. Sa position géographique au cœur du quartier des affaires (Akwa) et à 5 minutes de l’aéroport international de Douala lui donne un emplacement idéal

07

Hotel Laguna Palace☺☺☺

08

Situé non loin de l’aéroport, l’hôtel est correcte en termes de prix et du service offert. Les chambres sont propres et confortables.

Hôtel Le Méridien

Hôtel Ibis☺☺☺☺

04

Un des hôtels du groupe Accor avec des infrastructures standards que l’on retrouve dans tous les hôtels Ibis. Le service est quelque peu décevant pour un hôtel de cette envergure.

Cameroon Traveler Magazine • January – March 2013

• Page 19


Hôtels de Douala: Les Meilleurs Rapports Qualité-Prix

Newsflash... Newsflash.... Two Boeing 787 Dreamliners Camair-co Cameroon’s government has agreed to buy two Boeing 787 Dreamliners for 218 billion CFA francs ($428.77 million) for the national carrier Camair-Co. The production of the two aircrafts has begun and they will enter service in 2015. The US Department will fund the preservation Bimbia The United States Department of State Bureau of Education and Cultural Affairs has approved $76,400 (FCFA 40 million) in funding for a cultural preservation project to preserve and partially restore the remains of the Bimbia slave trade port. The cultural preservation project entitled “Documentation and restoration of the 18th Century Slave Port in Bimbia,” is sponsored by the U.S. Embassy. The project will document the site with signage, providing historic facts and information. It will also collect, catalogue and display the few remaining artifacts. Nigeria’s Arik Air Now Flying to Douala Arik Air of Nigeria now has a scheduled commercial service between Lagos, Nigeria and Douala, Cameroon. This news comes right on time to recue passengers since Nigerian Eagle Airline has ceased all operation last September.

Gouon se déroulera du 03 au 09 décembre 2012. Comme nouveauté, le festival se déroulera pour la première fois au « village du Ngouon » à Foumban 2, et le 20ème anniversaire de l’accession du Sultan au trône sera célébré à cette occasion. Ngondo 2012 du 1 Novembre au 2 Décembre 2012 Le festival des peuples Sawa, le Ngondo, se tiendra du 1er Novembre au 2 Décembre 2012. La cérémonie de clôture de ce festival Le aura lieu sur son site traditionnel, c’est–à- dire à la Base Elf du 29 novembre au 2 décembre 2012. Un accord a déjà été trouvé entre les organisateurs et les responsables de Dangote Cement. Concrètement, un espace de deux hectares sera mis à la disposition des chefs Sawa, pour qu’ils puissent mener à bien leurs activités pendant cette grande messe. L’Hotel La Falaise Ouvre Bientot A Yaounde Les clients de La Falaise pourronts bientôt bénéficier du service qu’ils apprécient tant en decendant dans leur nouvelle structure à Yaoundé. L’hôtel en constuction au quartier Bastos a Youndé ouvrira ses portes en fin d’année 2012.

NGouon 2012 L’édition 2012 du festival du

From Douala (DLA) Air Burkina

Abidjan, N’Djamena, Ouagadougou

Air France

Your five star concierge votre guide 5 etoiles Faites-vous connaître dès aujourd’hui Advertise with us! info@cameroontraveler.com

w w w.cameroontraveler.com

Page 20 •

Youndé, Paris-Charles de Gaulle B.P 4075 Douala Tél: 33 42 15 55 33 42 57 57 Fax: 33 42 99 52 B.P 14335 Yaoundé Tél: 22 20 02 95 33 42 57 57 Fax: 33 42 99 52 www.airfrance.com

Air Ivoire Abidjan, Brazzaville, Cotonou

09 10

Planet Hotel ☺☺☺

Hôtel simple, propre et sympathique pour un court séjour. Attention quand même a la propreté qui commence à prendre un coup.

Minotel Vallée des Princes ☺☺☺

Hôtel de très bon standing situé entre Akwa et Deido. Les prix sont très raisonnables étant donné les prestations offertes, et le zeste de classe est perceptible dans cet établissement.

Aquarius Marina 2000 ☺☺☺

11

L’hôtel du touriste par excellence, le Complexe Aquarius Marina est bâti sur pilotis et permet au client de bénéficier d’un environnement presque rural en zone urbaine. Chambres propres et correctes.

Hôtel Serena Palace☺☺☺

12

Hôtel budget avec une aspiration au luxe et au confort trahi par une certaine négligence au niveau de la propreté. Cet hôtel aurait pu être mieux classé si le personnel se montrait un peu plus professionnel et la propreté y était sans reproche. Cet hôtel dispose d’un autre établissement du même nom situé entre

Air Nigeria

Accra, Abuja, Brazzaville, Cotonou, Lagos, Libreville, São Tomé B.P 15128 Douala Tél: 33 42 76 27 Fax: 33 43 14 26 33 42 79 05 (Ceased Operations)

13 14

Somatel Hotel☺☺☺

Hôtel budget aspirant au luxe avec des équipements de très bonne qualité. La prestation du personnel d’accueil est à améliorer pour que le Somatel Hotel puisse tirer profit de tout son charme.

Beauséjour Mirabel☺☺☺

Hôtel historique puisque construit il y a très longtemps, le Beauséjour Mirabel grade toujours son charme

Mention Spéciale

La Villa des Fées☺☺☺☺

15

Cette villa située à quelques encablures du Rond-Point Deido et offrant service digne d’un hôtel 5 étoiles n’est pas à ignorer. Bien que les prix soit quelque peu prohibitifs, cet hôtel est plein de charme et un endroit idéal pour les familles et tourtereaux à la recherche du calme et de l’intimité. La rédaction.

Airlines Serving Cameroon

Arik Air Lagos

CUSTOMER SERVICE: (00237) 33 50 55 24

ASKY Airlines

CEIBA Intercontinental

Brazzaville, Lomé, N’Djamena

Bata, Libreville, Malabo

Benin Golf Air

Cronos Airlines

Cotonou, Malabo

Brussels Airlines

Brussels 2256/100 Avenue du général Gaulle Tél: 33 42 01 15 Fax: 33 42 60 74 B.P 13812 Yaoundé Tél : 22 23 47 29 22 23 47 35 Fax: 22 23 47 40

Air Leasing Cameroon Camair-Co Brazzaville, Cotonou, Garoua, Kinshasa, Malabo, Yaoundé, Garoua, N’Djamena

le rond-point Deido et Bonamoussadi (au lieu-dit Sable). Ici, le standing encore moins elevé.

Lagos, Libreville, Malabo, Maroua, N’Djamena, Paris-Charles de Gaulle, Yaoundé Immeuble La Rotonde - Boulevard de la Liberté. BP 4852 Douala-Cameroun STANDARD: (00237) 33 50 55 55 / 33 50 55 56 CALL CENTER: (00237) 33 50 55 00 / 33 50 55 50 INFORMATIONS & RECLAMATIONS

Cameroon Traveler Magazine • Janvier – Mars 2013

Bata, Malabo

Ethiopian Airlines

Casablanca, Douala, Yaoundé B.P 2959 Douala Tél: 33 42 29 88 Fax: 33 42 21 70 10 Avenue de l’hôtel de ville Tél: 33 42 38 24 Fax: 33 42 53 00

Sénégal Airlines Abidjan, Cotonou, Dakar

Douala, Addis Ababa, Bangui, Malabo B.P 1326 Douala Tél : 33 43 01 67 Fax: 33 43 01 67

SCD Aviation

Interair South Africa

Johannesburg, Libreville

Bangui, Cotonou

Kenya Airways

Libreville, Port-Gentil

South African Airways TAAG Angola Airlines

Bangui, Brazzaville, Cotonou, Luanda

Bangui, Libreville, Nairobi B.P 4273 Douala Tél: 33 43 94 99 Fax: 33 43 94 97 Yaoundé Tél: 22 22 82 41

Toumaï Air Tchad

RegionAir

Brazzaville, Libreville, Pointe-Noire

Malabo, Pointe-Noire, Port-Gentil, Port Harcourt

Royal Air Maroc

Bangui, Cotonou, N’Djamena Tél: 33 43 01 22 Fax : 33 43 01 17

Trans Air Congo

From Youndé (NSI)

Air France

Paris-Charles de Gaulle

Air Ivoire

Abidjan, Brazzaville

ASKY Airlines

Cotonou, Lome, Malabo

Brussels Airlines Brussels

Camair-co

Douala, Paris-Charles de Gaulle, Maroua, Garoua Tel : (00237) 22 23 11 79 / 33 50 55 26 / 33 50 55 55Fax : 22 23 10 61

Kenya Airways Nairobi

Royal Air Maroc

Casablanca, Douala B.P 2959 Douala Tél: 33 42 29 88 Fax: 33 42 21 70 10 Avenue de l’hôtel de ville Tél: 33 42 38 24 Fax: 33 42 53 00


Thank you for supporting us by reading and sharing this magazine. Please share your comments with on facebook (http://www.facebook.com/CameroonTraveler) and on twitter (@cameroontravel). Nous vous remercions pour votre support. Partagez vos commentaires avec nous sur facebook (http://www.facebook.com/CameroonTraveler ) et sur twitter: @CameroonTravel

http://www.cameroontraveler.com

SCAN THIS CODE TO LIKE AND SHARE WITH A FRIEND


CONCIERGERIE

Les Hôtels de Douala et ses Environs DOUALA Hotel Sawa ****

488, Rue Verdun (Bonanjo) BP.2345 DOUALA Tél: +237 5014 00/ 33 42 14 70/ 99 68 49 77 www.hotelsawa.biz reservations@hotelsawa.biz Beds: 291 Suites: 6 Located in the administrative center of Bonanjo in Douala, 10 minutes from the international airport. This hotel with lush green spaces, offers 288 rooms including 13 suites.

Hôtel AKWA PALACE II ****

920 Boulevard de la Liberte Tél: +237 33 42 89 05 Email: reservations@hotel-akwapalace.com www.hotel-akwa-palace.com Beds: 124 Suites: 4 The Hotel is in the vicinity of the cultural and tourist centre as well as in the middle of the business district of Douala, the economic capital of Cameroon. The Hotel’s prime location in the heart of the business disctrict is ideal for business travelers (banks and government services are within walking distance)

Hôtel LE MERIDIEN ****

Page 22 •

Boulevard de la Republique Feu Rouge Bessengue Tel: +237 33 40 21 81 Email: mail@lewathotel.com www.lewathotel.com

AKWA PALACE ***

Boulevard de la Republique B.P. 6934 Douala Tel: +237 33 40 37 45 Email: info@hotelvalleedesprinces.com www.hotelvaleedesprinces.com Beds: Suites:

Boulevard de la Liberte Tél: +237 33 42 89 05 Email: reservations@hotel-akwapalace.com Beds: 60

Hôtel BEAUSEJOUR MIRABEL ***

21 Rue Joffre Tél: +237 33 00 59 96 / 33 42 70 93 99 78 97 25 www.hbmdla.com Beds: 135

Hôtel IBIS ***

HOTEL MINOTEL VALLEE DES PRINCES ***

Serena Palace Hotel ***

Somatel Hôtel ***

Hôtel LA FALAISE ***

Hotel Bano Palace **

375 Rue Kicthener Tél: +237 33 42 46 46 Location: Douala Beds: 88

503 Boulevard de la Liberte Tél: +237 33 42 04 45 GSM: +237 97 70 77 78 Fax: +237 33 43 28 31 www.residencelafalaise.net Beds: 133

Hôtel DE L'AIR ** Hila Hotel

515, Boulevard de l'Unité B.P. 17497 Douala -Cameroun Tel: +237 33 08 45 42/ 33 08 45 23 99 75 00 82 Email: Hilahotel@gmail.com http:www.hilahotel.com

Jet Hotel***

Sur la Route Douala-Yaounde P.O. Box 3748 Douala (Close to the Airport) Tel: +237 33 37 51 32/ 33 37 52 82 Jethotelcam.com

BP.6148 DOUALA Location: Douala Beds: 19

Hôtel DEIDO PLAGE ** BP.840 DOUALA Tél: 33.40.20.04 Location: Douala Beds: 39 Suites: 0

Hôtel LE NDE ** BP.12990 DOUALA Tél: +237 33 42 48 80

La Villa des Fées

Douala-Bali Tel: +237 33 11 11 11 Email: hotel_serena@yahoo.com Beds: Suites:

Rue Pierre Loti - Bonanjo Tél: +237 33 42 58 00 / 33 42 31 12 99 99 99 43 Email: h0839@accor.com www.accorhotels.com Location: Douala Beds: 160

HOTEL RESIDENCE LA FALAISE ***

35 Avenue de Cocotiers Tél: +237 33 42 90 44/ 33 43 50 00 www.lemeridien-douala.com Email: contactus@douala.lemeridien.com Beds: 144 Suites: 8 Le Méridien Douala is the only renovated international hotel brand in the city, and offers upmarket amenities on its Executive floor. The hotel boasts six meeting rooms and can cater

Hôtel Sawa

for any kind of event. The leisure facilities of the hotel such as the outdoor swimming pool and hotel casino give you the chance to relax and have some fun. A complimentary airport shuttle service is available for all our guests.

Douala Bali B.P. 17546 Tel: +237 33 43 66 95/ 33 43 66 65 Fax: +237 33 42 02 81 somateldla@yahoo.fr www.somateldoualahotel.com

Rue Druot Douala - Akwa B.P. 12985, Douala, Cameroun Phone : (+237) 33.43.77.58 33.43.77.59 - 33.43.77.60 Fax : (+237) 33.43.77.62 http://www.hotelbanopalace. com | http://www.banopalacehotel.com

Hotel Makepe Palace ***

Makepe-Rhone Poulenc Sur La Route de Lopgpom Tel : +237 33 47 48 88/ 33 47 49 89

PLANET HOTEL***

Rues Boué Lapeyrère Akwa Tel: +237 33 43 31 31/ 96 85 87 07 Beds: 48 Suites: 4

Hotel Vallee des Rois

Lewat Hotel ***

Hotel Prince de Galles ***

Située dans la vallée de Logpom +237 33 47 19 36

B.P. 4858 Douala -Akwa Beds: 100 Conveniently located in Akwa downtown Douala, in the heart of business and commercial activity of the economic capital of Cameroon, the Hotel Prince de Galles is the ideal place for business trips, family vacation or just a getaway.With one hundred luxurious rooms, suites, a restaurant, a bar, a swimming pool, a fitness room, and meeting rooms, the Hotel Prince de Galles will provide you with comfort, safety and excellence in hospitality.

Cameroon Traveler Magazine • Janvier – Mars 2013

Hotel Peninsula Plaza **

Bonamoussadi Tel: +237 33 47 17 41/ 33 47 17 47 Email: pph_douala@yahoo.fr http://peninsulaplazahotel.org

Hotel Royal Palace

Bonaberi Tel: +237 33 39 34 27/ 33 39 34 26

Complex Aquarius Marina 2000 *** Youpwe, Douala, Cameroon Tel:+237 99 54 53 54/ 77 70 68 33 Fax: +237 33 43 37 43 Email: complexaquarius200@ yahoo.fr

HOLLYWOOD Hôtel **

BP.13166 DOUALA Tél: +237 33 43 04 11 / 33 43 04 09 Fax: 33 43 04 09 Location: Douala Beds: 40

Hôtel ARISTHA ** BP.140 DOUALA Tél: +237 33 42 44 63 Location: Douala Beds: 33

Location: Douala Beds: 50

LEWAT Hôtel **

BP.12536 DOUALA Tél: +237 33 40 21 81/ 33 40 00 24 Fax: 33 40 16 77 Location: Douala Beds: 40

Hôtel DU LITTORAL * BP.1389 DOUALA Tél: +237 33 42 24 84 Location: Beds: 34

Villa des Fees Bonamouti- Deido, sur les

berges du Wouri Tel : +237 33 41 10 30/ 96 47 24 50 Email: lavilladesfees@yahoo.f http://www.lavilladesfees.com Beds: Suites:

Hôtel LA BRISE * BP.1237 DOUALA Tél: +237 33 42 02 29 Location: Beds: 17 Suites: 0


S’HÉBERGER à Douala

GUIDES

Hotels of Douala & Beyond E DEA CARREFOUR Hôtel * BP.54 EDEA Tél: +237 33.46.48.18 Location: Edea Beds: 22 Suites: 0

Hôtel RELAIS * BP.239 EDEA Tél:+237 33 46 43 33 Location: Edea Beds: 18 Suites: 0

nkongsamba FERE Hôtel * BP.368 NKONGSAMBA Location: Nkongsamba Beds: 19 Suites: 0 Hôtel DU MUNGO * BP.18 NKONGSAMBA Tél: +237 33 49 14 57 Location: Nkongsamba Beds: 42 Suites: 0

Hôtel VENUSTA * BP.39 PENJA Location: Penja Beds: 23 Suites: 0

KRIBI Les gites de kribi *** Route des chutes de la Lobe Tél: +237 75 9 08 08 45 Location: Kribi Beds: 20 in Bungallow style apartments

CENTRE D’ACCUEIL ***

BP.142 KRIBI Tél: +237 99 92 31 47 Location: Kribi Beds: 17 Suites: 0

FRAMOTEL *** BP.355 KRIBI Tél: +237 33 46 16 40/ 99 94 82 22 75 29 24 59 Email : Evasionframotel@yahoo.fr www.camerounevasion.com Location: Kribi Beds: 24 LES

POLYGONES D’ALICE *** BP.97 KRIBI Tél: 22.46.15.64 Location: Kribi Beds: 17 Résidence JULLY ***

Rue ElabeBP.195 KRIBI Tél: +237 33 22.46.19.32/99 58 97 63 Fax:+237 22 46 10 23 Telex: 5742 KN Location: Kribi Beds: 40 Suites: 3

Hôtel PALM BEACH PLUS

Tél: +237 33 46 14 47/ 77 51 99 46 Fax:33 46 18 32 Email: hotelpalmbeachplus@ yahoo.fr www.hotelpalmbeachplus.net Location : Kribi Beds56

Location: Limbe Beds: 49 Suites: 2

SAVOY PALM BEACH

Sonara Rd Tél: +237 33 33 33 92/ 96 42 05 30 www.savoypalmz.com Location: Limbe

TSABEN BEACH HOTEL

Next to Seme Beach hotel Idenau Rd – Mile 11 Tel: +237 79 26 64 05/ 95 05 08 65 Email: tsabenbeach@yahoo.fr Location: Limbe

REINCO SUITES

Sonara Rd Tel : +237 99 95 40 83 Location: Limbe

HOLIDAY INN RESORT *

Tél: +237 33 46 15 84/99 99 87 90 Fax: +237 33 46 18 19 Email : complexecocobeach@ yahoo.fr Location: Kribi Beds: 22

Church Street BP.126 LIMBE Tél: +237 33 33 22 90/ 99 91 94 34 Fax +237 33 33 29 84 Email: reservation@holidayinnresort.com www.holidayinnresort.com Location: Limbe Beds: 22

Hôtel LA PENICHE *

HOTEL AUTHENTIQUE *

COMPLEX COCO BEACH

BP.182 KRIBI Tél: 22.46.15.80 Location: Kribi Beds: 32

BP.63 LIMBE Tél: 33.33.26.89 Location: Limbe Beds: 21

PARK Hôtel *

BUEA

B.P. 03 TIKO Location: Tiko Beds: 8

MOUNTAIN Hôtel *** BP.71 BUEA Tél: 33.32.22.35 Location: Buea Beds: 60 Suites: 3

MERMOZ HOTEL +237 33 32 23 49 Paramount Hotel Molyko Road Buea +237 33 82 20 70

Presbyterian Synod Office For Clean and well maintained rooms Tel: +237 33 32 25 06

LIMBE ATLANTIC BEACH HOTEL** BP.63 LIMBE Tél: +237 33 33 26 89

First International Inn (FINI) HOTEL ***

Contact us today and get your company listed now! info@cameroontraveler.com http://cameroontraveler.com

Limbe Tel: +237 33 33 26 97/ 99 97 42 94 Fax: +237 33 33 20 15 Email: Reservations@finihotel.cm www.finihotel.cm

SEME BEACH HOTEL ***

Idenau Rd, Mile 11 Bakingili Tel: +237 77 93 45 46/ 77 74 94 46 Email: semebeach@gmail.com www.semebeach.com

PARK HOTEL MIRAMAR * BP.827 LIMBE Tél: +237 33 33 29 41 Location: Limbe Beds: 22

SCAN THIS CODE TO SUBMIT YOUR INFORMATION

VICTORIA GUEST HOUSE * BP.358 LIMBE Tél: +237 33 33 24. Location: Limbe Beds: 22

Email :abhcomplex@yahoo.com

Cameroon Traveler Magazine • January – March 2013

• Page 23


CONCIERGERIE

douala! Après Le Coucher du Soleil

Les Meilleurs Restaurants, Snacks et Boites de Nuit The Best Restaurants, Snack Bars and Night Clubs

S

o you are in Douala and you are looking for a cozy place to dine and wine with your friends. Where do you go? We have selected a list of restaurants and lounges where you can safely organize your lunch or dinner, whether for business or pleasure. BEST RESTAURANTS

Komptoir Kolonial Base Navale Sea-front restaurant with a nice mix of local and international cuisine Best known for its grilled fish and the pier

from 12:00 pm La Pagode, Bonanjo +237 94282828

AquArius Marina 2000 The sea-front restaurant with a nice mix of local and international cuisine is part of a complex that includes a hotel. Known for its grilled fish and pier +237 99545354 Youpwe (Bonanjo) Le BOJ

(Bonapriso)

Pizza, French and international cuisine Avenue de Gaulle, Opposite CRTV, Douala +237 99868702 / 78531895 Piccola Venezia Italian Cuisine Rue Toyota +237 99868702

L’Ovalie Fench cuisine with its renowned French chef Rue Njoh-Njoh Bonapriso +237 96041864

La Gourmandise

(Bonapriso) One of the best rated restaurants in town. Mix of european and African cuisine in a refined setting

Café de Paris Franch and African cuisine Rue Chanas, Akwa Café des Palabres Grill and Salads Place du Gouvermenent Located in the old King Bell’s Chinese style palace, which also features an art gallery. Open on weekdays from 9:00 am and on weekends Page 24 •

Le Mediterranéen Great place for African cuisine; just opposite Akwa Palace +237 33 42 30 69 La Fourchette French and international

cuisine Entrée SHO-PLUS et AXA Akwa, Douala +237 33432611 / 99926466 Le Sorento Local and international cuisine Nice grilled fish Carrefour de l’Air Bonapriso Douala +237 99910166 Zigo’s German and continental European cuisine Rue Toyota Bonapriso, Douala +237 9706-593/ 96211651 Le Péché Mignon African and Continental European cuisine Rue Casino Les Trottoirs de Bali Located in Bali Local and continental African cuisine at its best Le Cactus The only Mexican style restaurant in Douala Rue Dominique Savio

Bombay Masala Indian Cuisine Rue Njo-Njo (Soppo Priso) Bonapriso, Douala +237 33424939 / 77720363 CHEZ WOU Restaurant Chinois.The best Chinese buffet in Douala. Bonanjo Avenue General-de-Gaule +237 33 42 33 10 Oriental Garden Rue du Service Social Bonapriso Chinese Cuisine +237 99346949

snacks bar & lounges

OKINAWA Japanese and oriental cuisine. The only place for sushi and Sashimi in town Bonapriso, next to Dominque Savio Church +237 33 42 69 10

Le Ramybi Snack bar and Restaurant +237 22685891

Mai THAI The best Thai food in town Rue Batibois, near casino Bonapriso +237 99 91 33 17

(Akwa)

other local grills

Tonton Samy ASIAN & ORIENTAL

Aladin Lebanese and oriental cuisine Best late night Pizza in town Rue Domminique Savio

Cameroon Traveler Magazine • Janvier – Mars 2013

Le Sénat Arguably the best lounge in Douala; located in Akwa Best Lounge in town +237 3432316 Le Bistro Latin Rue Batibois Bonapriso +237 33434484

(Deido), just a few blocks away from Rond-Point Deido +237 33 40 37 75

Persil (Bonamoussadi)

Chez JC (Bonamoussadi)

Le Be Bop Bar Mostly French cuisine Rue Sucourf, Bonanjo

American Graffity (Akwa)

Black Legend Maximum (Akwa)

Final Prestige (Bonapriso)

Brasilia TROPICAL This is Rio in Douala Avenue Charle de Gaulle (Bonapriso) Canne à Sucre (Deido) 96 00 35 22

paco cabana Snack bar

Comomplex in cluding a supermarket a Snack bar and an modern internet cafe. Located a bloc away from Rondpoint PetitPays at makepe Saint-Tropez.

Saga Africa Local and international cuisine; Live Jazz band from 9:00 pm Boulevard de la Liberté Akwa, Douala +233 33422381 ICE CREAM / GLACIERS

LE GLACIER MODERNE Boulevard de la Liberté Akwa, Douala +233 33432485 DELICES Boulevard de la Liberte Just next to the French Cultural Center (Institut Francais) +237 33 42 64 88 zepol Boulevard de la Liberte Just close to Douala Stock Exchange +237 33 42 84 36 Akwa, Douala GLACIER SAKER Boulevard de la Liberte Just down the Street from Residence La Falaise with a coffee lounge. 2nd Parlor in Makepe Rhone Poulenc


DÉCOUVRIR DOUAL A

GUIDES

Night Clubs, Bars and Pubs

O

ù aller se trémousser et se débarrasser du stress de la dur journée de travail? L’univers instable de Nous vous proposons dans ce numéro une selection de boites et assimilés

Night ClubS L’Olympia New and modern nightclub located in Bonanjo with many dance floors Phone: +237 74 20 20 20 / 94 20 20 20

L’Orange Métallic Orange Métallic is a new and modern club. The expats and international visitors preferred hang out. Modern setting and broad music selection Bonanjo. Douala +237 99-69-53-61

Le Krystal Boite de nuit ahute classe Prix : 40.000F la bouteille de Whisky Ambiance : Haute Classe (Jet Set) Localisation : Rue Franqueville

NIGHT CLUB

La clé Description : Boite de nuit de la place, connue. Musique variée Prix : 1/2 Bouteille de liqueur à 40.00 F CFA (environ) Ambiance : Responsables, relativement agée Localisation : Rue King Akwa

Ambiance : détendu à l’africaine, beaucoup de danse genre coupé décalé, makossa, soul, hip hop

Snack Bar – Lounge

etc etc... Localisation : Derrière MTN Akwa, (Dubai Center)

Maybe the best of bunch, “le Senat boosts a cozy environment with its fine collection of wine/liquors and a live band

American graffiti A number of amenities in this snack bar makes it a good place to hang out: WIFI, Pool, baby Foot etc. Open Tuesday-Sunday from Noon Akwa, Rue Sylvanie: +237 99-66-96-69 / 78-06-90-90

George 5 George 5 is a lively place that attracts more of the younger crowd. African pop stars are regular feature in this night club. The best hangout for the younger crowd Rue Bebey Eyidi, Akwa Douala Phone: +237 10 32 81 88 +237 95 44 77 64 / 33 60 29 48

Air Force One Similar to George 5, with African pop stars features Location: Ancien Cinema le Berlitz Tél : +237 99 26 92 20 / 70 18 67 54/33 10 94 25

LE New Deal Boite de nuit pour jeunes Prix : 30.000F la bouteille de Whisky

Le Senat

Equinox Night-Club Located closer to show hall Douala Bercy, Equinox seems popular night club as well.

Gogo Dancing Facilement accessible, à seulement 50 mètres du Boulevard de la Liberté à Akwa, Tous les jours à partir de 19 heures. Ambiance unique et strip-tease, jusque tard dans la nuit. Jeux électroniques et tables de billards Localisation : Rue Pau, Akwa (Derrière Hôtel Akwa Palace) 77-75-00-74 / 94-29-39-51

Maxim’s

Brasilia Tropical Restaurant, Latin, Brazilian club with an atmosphere ”muy caliente” in the heart of Douala. Scantily clad girls, Zouk, Samba, Salsa and Karaoke. Avenue Charles-de-Gaulle, Bonapriso Phone: +237 77 75 00 74

Canne à Sucre Bar animé avec écrans plats qui sert des clips en continue. Ambiance jeune et quelque peu gay Location : Deido Tel : +237 96 00 35 22

Douala Bercy Located in Akwa in the heart of the entertainment district, This is the best all-purpose entertainment venue in Douala. Come here to attend concerts, watch standup comedy, plays or a movies.

Bird of Paradise Irish Pub style sport bar Soccer, Rugby, Darts and Events Parties (St. Patrick, Halloween, October Fest) Face IPN, Bonapriso +237 33-43-31-55 / 96-25-95-19

Copa Cabana A new Snack bar located in Maképé Saint-Tropez

George 5

Un cadre agréable pour danser sur de la musique africaine du moment. Soirée à thèmes, strip-tease etc. Localisation : Bonatone (Juste avant le Rond-Point Deido) Tel : +237-99 11 32 76/ 75 42 28 46/ /33 41 02 69

Cameroon Traveler Magazine • January – March 2013

• Page 25


ACTIVITIES

Golf Now! une dénivellation de 120 mètres

Golf & Country Club est endroit

disposés sur le golf. Le domaine

Bekoko, Route Douala-Limbe

entre le trou n°13 et le trou n°17!

à découvrir...même si vous n’êtes

comprend l’hébergement en

Tel: +237 97 00 17 98

Loisir/Leis

Un Club-House sympathique en

chambre double, la restauration

pleine nature, de nombreuses

pas golfeur. Adresse d’Edéa compétitions, restauration le

Téléphone +237 99-84-51-33

dimanche.

Internet: www.kribigolf.com

Adresse :

KSA Loisirs

Les Collines de Mont Febe Route

LE Petpenoun Golf

LE Likomba Golf Club

P11 Proximité Ambassade USA

Situé sur l’axe routier Bafoussam-

Au pied du Mont Cameroun, à

Téléphone : +237 22-21-40-99

moins de 50 km de Douala, le plus

et enfin le libre accès au golf et à

Happy Sports

toutes les autres activités.

Complexe

Adresse:

multidisciplinaire qui a ouvert

sportif

ancien parcours de Golf du pays.

Kribi Golf & Country Club

Petpenoun

ses portes au public en 2000 et

Très plat avec des fairways très

Situé à l’entrée de la ville de Kribi

Tel : +237 99-92-01-98

offre des activités de détente et

dégagés et seulement quelques

venant de Douala, ce Club de

Axe-lourd Bafoussam/Foumban

de loisirs. Happy Sport organise

points d’eau, c’est un parcours

Activités: Golf - Piscine - Tennis

périodiquement des excursions

qui se prête aux concours de haut

- Véhicules 4x4 - Voitures

où les thèmes majeurs sont sport

niveau. C’est le terrain préféré des

électriques - Moto 250 cc - Motos

et découverte, avec des excursions

joueurs avec de faibles handicaps.

Foumban, Avec 18 trous (9

125 cc - VTT - Dériveurs - Planche

régulières sur le Mont Cameroun

Accessible en environ 45 minutes

aller et 9 retour), le Petpenoun

à voile - Pirogue à voile - Canoes-

(4100m), à la mer (kribi ou limbé),

depuis Douala. Il est recommandé

Golf fait partie du Domaine du

kayak - Ski nautique - Pêche -

sur les hauts sommets de l’Ouest

d’y aller très tôt le matin pour

Golf Privé dispose d’un parcours

Petpenoun, un lodge établi sur la

Volley-Ball - Badmington - Tennis

du Cameroun, ou encore dans

profiter de la fraicheur.

de 9 trous homologué pour les

chaîne de montagnes volcaniques

de table – Pétanque

des petits villages situés autour

Adresse :

compétitions internationales.

de l’Adamaoua qui marque la

de notre centre. Happy Sports

frontière naturelle entre l’Afrique de l’ouest et l’Afrique centrale.

KSA Loisirs

Cette situation géographique

La Kadji Sports Academy (KSA)

exceptionnelle (1100 mètres

est un centre de formation en

d’altitude) offre le luxe d’un

sport et études où sont passés

climat tempéré. Le lodge et son

des stars comme Samuel Eto’o.

Golf Club offre à ses membres,

En plus de la formation en sport,

des moments privilégiés dans

la KSA organise des activités

Parcours Vita

de loisirs pour les jeunes et les adultes les samedis, dimanches

Douala Maképé

et jours fériés. Comme activités,

B.P:4287 Douala-Cameroun

on y trouve, du football (soccer),

Tel: +237 33 00 62 49

BP 156 Tiko

Le parcours est légèrement

basketball, tennis, volley-ball,

Email: happysports2@yahoo.fr

Téléphone : +237 33-35-11-73

vallonné avec quelques points

beach soccer, Piscine toboggan,

Web: http://www.happysports2000.com

Fax : +237 33-43-11-42

d’eau, il a été tracé au milieu de la

l’esprit et l’élégance au Cameroun.

karting, trempoline, jeux vidéos,

forêt équatoriale. Zones de soleil

Amoureusement

à

équitation et une discothèque

Mont Febe Golf Club

et zones d’ombre alternent tout

l’environnement, ce petit paradis

pour les plus de 18 ans. Ramassage

Sur les pentes du Mont Fébé,

au long du parcours. Le tracé a

de 200 hectares se rapproche de

à 7h30 et dépot à 18h au lieux

un parcours magnifique, à 5

été étudié afin de maintenir

l’excellence. Le domaine d’une

suivants: Douala (usine UCB à

minutes du Centreville. Golf de

un maximum d’arbres dont

capacité d’accueil de 11 chambres

Bassa), Limbé et Mutengene

18 trous, varié, complet avec

certains bicentenaires. Le Kribi

et de 10 Boukarous intimement

KSA Loisirs

Page 26 •

Cameroon Traveler Magazine • Janvier – Mars 2013

intégré

Base Nautique de Dschang


Discover Cameroon

Musées/Museums

sure Parcours Vita Douala

GUIDES

accessible pour les débutants.

Douala

Les descentes se font uniquement

This museum presents cultural

Cameroun d’hier, d’aujourd’hui

and artistic production of the

et de demain.

Espace de sport et loisirs construit

sur réservation. Le départ se fait

Le Musée Maritime

Kingdom of Mankon of the high

Le Musée des Civilisations, c’est

par le gouvernement et ouvert

de Dschang avec les moniteurs

Musée du CNCC, Conseil National

plateaux of Western Cameroon or

1200 m² d’exposition, plus de 500

au public en 1990. Il possède

et les embarcations. Comptez

des   Chargeurs du Cameroun

the Grassland.

objets, une dizaine de diaporama.

une piste eclairée de jogging

environ 1h30 de route pour

Situé non loin de la SGBC a

d’environs 2700 mètres qui a

atteindre le point de départ pour

Bonanjo, Rue du Tribunal

The Babungo Museum

invites you to discover the origins

récemment été entièrement

le Noun. Les horaires de départ

Douala

This museum presents a sample

of the Cameroonian people and

rénovée. La piste comporte 20

sont convenus selon le souhait

of major and significant objects

the diversity of the four major

obstacles et ateliers sur lesquels

des participants. Les moniteurs

from the rich cultural and artistic

cultural areas of the country

sont disposés des panneaux de

accompagnants ont été formés

Le Musée du Palais Royal des Bamouns

heritage of Babungo, which was

through their history but also

renseignement sur les exercices.

par des professionnels français.

Avec plus de 12 000 objets, dont

formerly the most important iron-

their artistic productions, their

On y retrouve aussi des aires de

Nous mettons à disposition des

certains ont plus de 600 ans

work centre in Cameroon.

architecture, political and social

jeux (basket-ball, volley-ball,

Participants un casque et un gilet

d’âge, le musée du palais royal

handball, lawn-tennis, football

de sécurité. Les participants sont

est l’exposition de l’histoire des

jeunes), un coin de restauration

assurés pendant toute la durée

bamouns et de la dynastie des rois

avec terrasse, un coin marchand.

de l’excursion par l’assurance de

Bamoun de 1394 à nos jours.

Douala Maképé

l’Association des Sports Nautiques

Foumban

The Museum of the Civilizations

organizations.

Le Musée des Civilisations

A dynamic tour of the museum

de Dschang.

Base Nautique de Dschang

Base Nautique de Dschang

THE ST Muna Foundation

A proximité du Musée des

Mail : asnaud.dschang@yahoo.fr

Muséum, Art Gallerie, plays and

Civilisations, la base nautique de

more

Dschang bénéficie vous propose :

724 - 742 Rue Narvick,P.O. Box

location de canoes et de kayaks

307,Yaounde, Centre Province.Tel:

location de pédalos

237 22 23 55 74Fax: 237 22 22 66

aire de jeux pour enfants

85Email: info@st-munafoundation.

terrain de beach volley

orginfo@munafoundation.org

service bar

Musée des Civilisations

La base nautique accueille

Le Musée de Baham

aussi les groupes scolaires,

Baham Museum- In this museum

Le Musée des Civilisations vous

immerses you in Cameroon of

organise des stages pendant les

you will find major objects from

invite à  la découverte  des

yesterday, today and tomorrow.

congés, des manifestations et

the cultural and artistic heritage

origines du peuple camerounais

The Museum of Civilization is 1200

des compétitions régulières. Elle

of the kingdom of Baham.

et la diversité des quatre grandes

Square meters of exhibition, more

aires culturelles du pays à travers

that 500 items and a dozen of

leur histoire mais aussi leurs

posters.

organise une descente sur la rivière du Noun en kayak où l’on peu

Le Musée de Badjoun

découvrir les paysages ainsi que la

This museum has more than one

faune (oiseaux, hippopotames,

hundred major and significant objects of the cultural and artistic

et la flore locale. Balade facile,

Musée National d’Art Camerounais

qui comporte quelques eaux

Situé

palais

main centres of artistic creation

vives (rapides de classe 1 à 2),

presidentiel, au quartier des

and tradition in the Cameroonian

amusantes pour apprendre les

ministères

Grassland.

Le Petit Musée des Arts du Cameroun

The Museum of Mankon

poules d’eau, pique-boeuf, etc.)

dans

l’ancien

heritage of Bandjoun, one of the

défis d’une rivière. Elle reste

Musée des Civilisations

Situé dans le monastère des

productions artistiques, leurs

Musée des Civilisations

Bénédictins du Mont Febe

architectures, leurs organisations

Email: contact@routedeschefferies.com -  

Yaoundé

politiques et sociétales.

Au Cameroun : +237 75 43 35 20 - 

Une visite dynamique à travers

En France : +33 (0)2 40 69 89 81

Musée de l’Hôtel de Ville

des décors et des mises en scène

Web: http://routedeschefferies.com

Logé dans l’hotel de ville à Bonanjo

originales vous plonge dans le

Cameroon Traveler Magazine • January – March 2013

• Page 27


CALENDAR

Events/Évènements

Le Musée de Bamendjinda Avec plus de 70 objets, 400 illustrations, des tableaux, des décors, des diaporamas, un espace vidéo et une bibliothèque, ce musée est l’incarnation de la mémoire et de la vitalité culturelle du peuple Sous le

festivals Gouon 2012

activités pendant cette grande messe.

The Afo-a-Kom Festival

coutumier et le phénomène du Ndoh,

The Afo-a-Kom Festival is a two-day celebration that offers visitors a total insight on the rich cultural heritage of the Cameroon Grassfield. As a formal gathering of the Kom people at the Fon`s palace, the Afo-a-kom Cultural festival takes place at the end of every year in Laikom. Activities and dances offers the visitor a glimpse of the cultural diversity and deep-rooted traditions of the

etc.), le visiteur sera amené à découvrir

area.

thème « Arts-Traditions-Esclavages » . Le musée met en avant toutes les spécificités de Bamendjinda et de sa population, valorisant ainsi son patrimoine historique, culturel et paysager. A travers des décors (bateaux négriers, chambre de chef,

Foumban la cité des arts vous accueillera du 03 au 09 décembre 2012 dans la tradition et l´hospitalité légendaire du peuple Bamoun. L’Edition 2012 du festival du Gouon se déroulera du 03 au 09 décembre 2012, à Foumban sous le haut patronage du Sultan

des tableaux illustrant l’esclavage

l’histoire qui a marqué l’organisation

Nyem-Nyem Annual Festival

sociale des chefferies de l’ouest mais aussi du Cameroun. L’esclavage coutumier et ses évolutions dans l’Ouest et le Nord du Cameroun, la traite négrière, les résistances et les abolitions, les héritages et réconciliation, etc. sont évoqués. ( Horaires d’ouvertures : Du mardi au dimanche : 9h - 12h et

des Bamoun. Comme nouveauté, le festival

13h - 17h

se déroulera pour la première fois au « village du Nguon » à Foumban 2 et le 20ème anniversaire de l’accession du Sultan au trône de N’CHARE YEN sera célébré à cette occasion. Le thème retenu pour cette édition est : « Le mensonge détruit la société ».

Les autres jours : sur réservations Tarifs : De 500 à 2 000 fcfa Contacts : Tél. : (00 237) 94 05 09 35 - 77 97 88 91 E-mail :museebamendjinda@yahoo.fr Web: http://routedeschefferies.com

Ngondo 2012 Du 1er Novembre au 2 Décembre 2012: Le festival des peuples Sawa, le Ngondo, se tiendra du 1er Novembre au 2 Décembre 2012. La cérémonie de clôture de ce festival aura lieu sur son site traditionnel, c’est–à- dire à la Base Elf du 29 novembre au 2 décembre 2012. Un accord a été trouvé entre les organisateurs et les responsables de la firme qui construit actuellement une Cimenterie sur le site historique du festival. Concrètement, un espace de deux hectares sera mis à la disposition des chefs Sawa, pour qu’ils puissent mener à bien leurs Le Ngondo

The Nyem-Nyem is the annual festival of the Adamaoua people and centers on Ngaoundere, and traces the heroic resistance of the Adamaoua people against German penetration and occupation. A colorful traditional military festival, The Nyem-Nyem is held every January around caves on the top of Mount Djim which is about halfway between Tignere and Tibati, near Galim.

The Race of Hope – Feb 2013 The Mount Cameroon Race of Hope (La Course de l’Espoir) is an annual, televised footrace held at Mount Cameroon in the Southwest Province of Cameroon in January or February. The event begins at Molyko Sports Complex in Buea and follows a path up Mount Cameroon and back. The course runs a distance of 38 kilometers (24 mi). Participants are divided into men’s and women’s sections and further subdivided into professionals, youth, and casual runners. The first Race of Hope was held in 1995. The first race took place in 1973. For many years, the race was organized and sponsored by Guinness under the name Guinness Mount Cameroon Race. (Wikipedia)

Mode/ Fashion Promode 2012 La 3ème édition du Salon international de la Mode se tiendra à Douala du 1er au 9 décembre 2012 à l’espace de la salle des fêtes d’Akwa. Les activités retenues pour cette édition comprennent des expositions,

Page 28 •

Cameroon Traveler Magazine • Janvier – Mars 2013

des défilés de mode, des conférencesdébats. Sont attendus à cette édition des artistes italiens, chinois, et gabonais.

Annual Show, 6ème épisode La 6eme édition du Festival International de mode au Cameroun. Se tiendra du 26 au 31 Décembre dans la somptueuse salle de banquet st-John Plazza. Les détails de cet événement à suivre....

Miss Central Africa International An international beauty pageant whose objective is to use tourism, arts and culture to enhance social integration within CEMAC States. The Miss Central Africa International will emerge from a pool of contestants coming from each of the six the central African countries. The competition will be hosted this year in Buea, Cameroon on December 14th, 2012 at Hotel residence Carlos, Buea.For more information, please contact Manka Nadine at misscentralafricapageant@gmail.com;

Website: http://www.misscentralafrica.com Tel: +237 95 44 07 74

Fix It Events (Sama Ndango) Events filled with fun, joy, and success. Activities include: artists performances, glamour and fashion show, red carpet and paparazzis, comedy, Dance, and theater acts, meet and mingle with celebrities. Bamenda Fix It Show: December 12, 2012; Bota Islands Fix It Beach Party December 25-28 2012. For more information, contact http://www.thesamandangoshow.com


G

adgetWorld

HP ENVY Les nouveaux portables

Gadgets-Techonology

Tes Portables Pour 2013

windows sont minimalistes et d’un style très raffiné. Les fabriquants tels

Quel gadget te permetra de te differencier des autres en 2013? Nous te proposons ici une serie de bijoux haut-de-game pour completer ton accessoire pendant la nouvelle année.

GUIDES MacBook Pro 2012 (Avec Ecran Retina) Premier ordinateur ‘jetable’ du monde, puisque les composantes tels l’écran,

que HP, DELL, LENOVO,

mémoires et batterie

Samsung, Acer et ASUS

sont soudé au chassis de

rivalisant avec avec le

l’appareil. Cet ordinateur

MacBook Pro de Apple.

d’environ 1,5 million prix maison est néanmoins

ASUS Zenbook Prime

muni d’un écran d’une

Les nouveaux ultra-

clarté incomparable.

portables windows sont desormais aussi raffinés et

MacBook Air

souvent plus puissants que

L’ordinateur qui a défini la

le MacBook Air et quelque

catégorie ultra-portable est

fois à moindre coût.

toujours aussi raffiné, mais a desormais des concurrents

MICROSOFT SURFACE

très sérieux enant de HP,

La tablette de Microsoft est

DELL, SAMSUNG, ASUS,

novatrice notamment avec la

ACER et autres Lenovo.

possibilité de l’utiliser comme son seul ordinateur portable

iPad 3ème Generation

et outil de production. La

L’iPad est toujours aussi

tablette flanquée de Windows

populaire, mais souffre

8 sort d’usine fournie avec

désormais de la concurrence

Microsoft Office et un

de plusieurs autres

clavier qui est en même

tablette, notamment la

temps un écran protecteur.

Surface de Microsoft.

GALAXY NOTE 10.1 Fort de son succès avec la

iPhone 5

Galaxy Note, Samsung a pensé

Le tout nouveau iPhone

agrandir le gadget et en faire

n’est pas très diférent du

une tablette à part entière.

précédent. Juste quelques améliorations comme un écran plus large (4 pouces)

GALAXY NOTE 2

et un processeur plus

Le succès obtenu par la Galaxy

rappide. Il n’est cependant

Note premiere generation

pas plus avancé que les

a définitivement poussé

telephones concurrents

Samsung à la récidve avec le

tels que le Galaxy S3 et

lancement de la Galaxy Note 2.

le Lumia 920. Qu’à cela ne tienne, des millions de

NOKIA LUMIA 920

Samsung Galaxy S3

consommateurs s’alignerons

Le tout nouveau bijou de

Le samsung galaxy S3 est

Comme d’habitude pour

Nokia garni avec le Windows

actuellement le telphone le

s’octroyer le nouveau gadget

Phone 8. Ce telephone

plus poulaire de Samsung.

de la marque au fruit.

est sur plusieur plan superieur à

Avec un écran de 4.8 pouces

la concurrence comme sa caméra,

et un processeur à quatre

son chargeur sans fil, l’inclusion the

coeurs, ce telephone est

Microsoft office et Windows Phone

le must have pour tout

8, une alternative raffinée aux écrans

ceux qui ne sont pas

quadrillés à icones Androide et iOS

amoureux de Apple.

Cameroon Traveler Magazine • January – March 2013

• Page 29


Here is one of the busiest arteries of Douala, “le Boulevard de la Liberté” as it is known is pretty much the main business street in Douala. Home of Banks, Telecom companies and luxury hotels. The avenue has changed over the year, but has remained the main nerves of the city. It is on this street that you have the Akwa Palace Hotel and Hotel Residence Lafalaise, Banks such Standard Chartered, CPA firms such Ernst & Young, and the Douala Stock Exchange. The “Boulevard de la Liberté” thoroughfares links Bonanjo, the City administrative district to Akwa, the business district, and continues all the way to the Monument of the New Liberty (Statue de la nouvelle liberté) also known as the “Nju-nju du Rond-point). Douala can become unrecognizable at times when moto-taxis invade the streets. Moto-taxis are a major inconvenience to drivers and authorities, but a life saver for the local population, which has hard time moving around town. Measures have been taken to weed the city center of all the moto-taxis, which, while useful are the main causes of dately accidents in Douala in particular and in Cameroon in general.

Page 30 •

Cameroon Traveler Magazine • Janvier – Mars 2013

Photo: Blvd de la Liberté de vant Akwa Palace


DÉCOUVRIR DOUAL A

Photo: Monument de LaNouvelle Liberté

Photo: La Pagode du Roi Bell

Discover

Photo: Monument du Soldat Inconnu

Photo: Boulevard de la Liberté

Photo: Monument Maréchal Leclerc

Douala a repris la vie et se modernise de plus en plus.

plus fluide. L’absence total des parking demeure

que pour les autorités, compte tenu de son caractère

Le spectre des années ardentes des villles mortes

un casse tete chinois pour les automobilistes.

social. Les moto-taximen sont en même temps une

demeure, mais la ville est de plus en plus propre. Les

Le Boulevard Ahmadou Ahidjo (ancienne place des

solution au problème de transport urbain et une

chantiers naissent partout comme des champinions.

portiques) se transforme progressivement en un

illustration parfaite du désordre urbain. Les autorités

Il ne reste plus que la voirie don’t la refection doit

China Town. Le phénomène des noto-taxis est une

comptent désormais les contraindre aux zones

s’accelérer pour rendre la circulation beaucoup

équation difficile à résoudre tant pour la population

péri-urbaines et aux quartiers totalement enclavés.

Cameroon Traveler Magazine • January – March 2013

• Page 31


DOSSIER

DOUALA NORD

Nouveau Pôle De Développement De La Métropole Économique?

Douala Nord a réalisé sa mue pour devenir au fil du temps une agglomération complète et presque autosuffisante par la force des choses. Coordination: G. Pichop

L

a zone située au nord de Douala, la capitale économique du Cameroun, est en plein essor. Constituée des quartiers Bonamoussadi, Maképé, Kotto, Denver, Santa Barbara, Logpom, Logbessou et Lendi pour ne citer que ceux-là, Douala Nord apparaît aujourd’hui comme une agglomération quasi-indépendante et presque autosuffisante. C’est à la faveur de la création des cités de Bonamoussadi, Maképé et Kotto que la partie nord de la ville qui se trouve peu après Akwa-Nord a connu son envol. Cette cité qui veut représenter le nouveau visage de Douala dans sa modernité était au départ conçu comme une zone majoritairement résidentielle, afin de résoudre le problème du logement social qui continue de se poser avec acuité dans la capitale économique, Douala en particulier et dans toutes les grandes villes du Cameroun en général. La crise économique du début des années 1990 a causé un ralentissement des efforts du gouvernement pour son développement. Ainsi, les immeubles se sont délabrés, les propriétaires des habitations familiales ont transformé les zones qui au départ, étaient strictement résidentielles en zones mixtes où se côtoient maisons d’habitations, petits commerces, bâtiments administratifs et mêmes des industries ! Les espaces qui au départ étaient réservés aux écoles, dispensaires et autres aires de jeux ont disparus au profit des immeubles à but commerciaux. L’entretien des infrastructures a aussi été abandonné, au point que ceux qui sont partis de Maképé et de Bonamoussadi vers les années 1990 ne reconnaitraient plus ces cités qui en ces temps-là faisaient la fierté de toute la ville de Douala. La SIC (Société Immobilière du Cameroun) s’est complètement détournée de ses responsabilités à cet égard et on devrait à juste titre se demander quel est devenu son rôle et son utilité en l’absence des constructions annuelles ou du moins de la maintenance régulière des logements Page 32 •

Vue à partir du Rondpoint Maképé, dit Rondpoint Petit pays

sociaux au Cameroun. À quand de nouvelles cités dans les villes du Cameroun? C’est pourtant un marché qui où l’offre est qualitativement et quantitativement affreusement insuffisante par rapport à la demande que ce soit dans les villes comme Douala, Yaoundé, Garoua, Bafoussam et même Buéa. Si la SIC s’est endormie au grand dam des citoyens, les particuliers n’ont cependant pas cessé d’investir au point où cette agglomération se positionnerait aujourd’hui comme le deuxième hub commercial de Douala si et seulement si l’axe routier qui la joint à Akwa et Bonandjo était « viable ». Douala Nord a ainsi réalisé sa mue pour devenir au fil du temps une agglomération complète et presque autosuffisante par la force des choses. Bien que l’élan des pouvoir publics se soit quelque peu essoufflé, les particuliers quant à eux n’ont pas baissé les bras dans leur quête des logements décents dans des quartiers « viabilisés ». Ils ont décidés de prendre le taureau par les cornes en satisfaisant eux-mêmes leurs besoins en logement, pour ceux qui en ont les moyens. Le résultat sur le plan de l’embellissement urbain n‘est pas toujours des plus visuellement attractifs, On ne peut pas leur reprocher de vouloir acquérir un logement pour leur familles dans les conditions que nous avons relevé plus haut. Ainsi, ce qui se résumait tout simplement à trois

Cameroon Traveler Magazine • Janvier – Mars 2013

groupes de logements sociaux créés par le gouvernement (Bonamoussadi, Maképé et Kotto) s’est transformé, avec le développement des quartiers adjacents (tout d’abord Santa Barbara et Denver, mais aussi Logpom, Logbessou et Lendi), en agglomération autosuffisante. Le développement rapide de l’immobilier résidentiel a attiré le commerce et l’administration de telle manière que l’on peut aujourd’hui tout retrouver à Douala Nord. Des services administratifs tels que le service des impôts aux supermarchés en passant par les banques sont bien présents localement. La proximité des institutions tels que l’Hôpital Général de Douala, la création des structures religieuses et des établissements de santé privés, les établissements scolaires privés primaires, Secondaires et supérieurs, les hôtels, restaurants, et boites de nuits etc. Bref l’on peut aujourd’hui vivre à Douala Nord sans en sortir et sans beaucoup se soucier du caractère congestionné des artères de Douala. Depuis les années 2000, des centres commerciaux sont sortis de terre dans cette partie de la ville. Le gouvernement s’est lentement remis à réhabiliter les artères de cette agglomération et les particuliers ont redoublé d’effort dans le secteur de l’immobilier de telle manière que les routes ont de la peine à suivre le développement sur ce plan. La création des structures d’hébergement tels que les hôtels et résidences hôtelières permet aux visiteurs d’avoir une Les immeubles de la SIC à Kotto: ces immeuble n’ont plus fières allures


DÉCOUVRIR DOUAL A offre adéquate d’hébergement dans l’une des zones les plus sécurisées de la ville. Malgré le développement rapide de cette partie de la ville, Ceux de ses habitants qui se rendent au quotidien hors de la zone pour vaquer à leurs occupations peinent toujours tous les matins et soirs pour sortir et rentrer dans ce qui est devenue pratiquement une presqu’île, les voies d’entrée et de sortie étant si étroites, que ce soit du côté d’Akwa Nord, de Bépanda ou de Ndogbong. La population attend toujours que les boulevards toujours annoncés, mais jamais réalisés qui permettraient de désenclaver définitivement cette banlieue soient construits. Pire, les habitants des nouveaux quartiers que sont Logbessou, Logpom, Lendi, font pratiquement le chemin de croix pour sortir et rentrer chez eux, et se sentent ainsi abandonnées car les routes qui y mènent ne subissent même plus un simple reprofilage. Pour que Douala-Nord prenne définitivement son envol, le gouvernement devrait penser à accompagner le secteur privé dans son effort en créant et en y maintenant des infrastructures vitales telles que les routes, les drains pour les évacuations des eaux usées et de pluie par exemple. Il ne suffit plus de dire que Douala est la porte d’entrée du Cameroun, il est impérieux que les structures reflètent cela dans la réalité.

Les habitants de Santa Barbara voient leurs routes se dégrader jour après jours

Enfin, Il importe aussi de sensibiliser pour éduquer les populations locales qu’elles doivent prendre part à la maintenance, à la propreté de leur environnement en évitant de balancer à tout bout de champ ordures et eaux usées. Il serait important que chacun nettoie devant sa cour, sa case en premier avant de regarder chez le voisin. En attendant que le gouvernement et le privé se décident à faire mieux, chaque citoyen devrait se sentir solidaire d’entretenir et de protéger les structures

Discover

Cette rue de Maképé a bonne mine après réhabilitation

existantes. C’est aussi cela que de faire partie de la société. Aussi simple que cela puisse paraître, ce genre d’actions permettrait de contribuer de manière optimale à l’embellissement de la ville dans son entièreté. Mieux, développer les agglomérations adjacentes aux différents centres-villes permet de décongestionner ceux-ci, de les embellir et de justifier véritablement l’appellation de Métropole que Douala par exemple est supposée arborer. G.P & T. Y.

Denver souffre autant que Santa Barabra

Logbessou est bien habité, même sans routes

Le complexe CONGELCAM en face du Marché Bonamoussadi: Les centre commerciaux poussent comme des champignons à Douala Nord

Cameroon Traveler Magazine • January – March 2013

• Page 33


Photo: Logements SIC a Kotto. L’entretien fait défaut a ces structures qui ont jadis fait la fierté de l’agglomération

Photo: Place St. Elie à Bonamoussadi

Photo: Vue de Maképé: Le quartier a reçu une cure de jouvence

Page 34 •

Cameroon Traveler Magazine • Janvier – Mars 2013


DÉCOUVRIR DOUAL A

Discover

Photo: maképé Rhone Poulenc: Entée des quartiers Logpom, Logbessou et route PK14

Depuis les années 2000, des centres commerciaux sont sorti de terre dans cette partie de la ville. Le gouvernement s’est lentement remis à réhabiliter les artères de cette agglomération et les particuliers ont redoublé d’effort dans le secteur de l’immobilier de telle manière que les routes ont de la peine à suivre le développement sur ce plan.

Photo: Centre Commercial Congelcam sis au Marché Bonamoussadi

Cameroon Traveler Magazine • January – March 2013

• Page 35


Dossier

>>DÉCOUVERTE

LENDI QUARTIER OUVERT ET FUTUR DE DOUALA Par Jean-Claude Noubissié

C

omme toute collectivité humaine, LENDI aspire au développement économique et au progrès social. Une préoccupation légitime pour ce village relativement jeune. L’Arrondissement de Douala Ve (Douala Nord) plus ancien par endroit (Bonangang, Akwa Nord, Bonamouang, Bonamoussadi, Maképé, Bangué, Logbessou, Logpom, Kotto, Ndogbong, Ndog Hem, PK 12, Ndokotti, Malangue, Beedi, Maképé Missoké, etc..) des quartiers qui ont connu un développement rapide, ne saurait voir le village trainer le pas sur place. La future cité de Lendi a beau être modeste avec 3000 âmes pour le moment, son statut de village ouvert et la symbolique qui s’y attache ne rend que plus urgents les besoins et l’envie prioritaires à satisfaire. C’est peu de dire qu’ils sont nombreux. A tel point qu’il serait hasardeux d’en faire un décompte exclusif. En se fondant sur les souhaits exprimés ici et là, il ne fait l’ombre d’aucun doute que les populations locales aimeraient jouir pleinement de certaines commodités indispensable à une existence décente. Ici comme dans beaucoup d’autres localités de Douala-Nord ou du Cameroun, le désenclavement des villages reculés, l’accès du plus grand nombre à l’eau potable, la connexion au réseau électrique, l’éducation ou la couverture sanitaire constituent autant de défis à relever. Une toute autre localité pourrait juger ces besoins insurmontables pas lagglomeration de Douala Nord qui n’a pas à trop se plaindre sur le plan des potentialités. La Page 36 •

locale actuelle qui est l’agriculture. Outre les cultures vivrières auxquelles se consacre surtout la gent féminine, les autres produits tels que le bois procurent des revenus peu appréciables aux paysans qui savent redonner de la peine et du plaisir. Bien qu’anecdotiques, d’autres trésors du terroir allongent chaque jour la liste de leurs adeptes d’ici ou d’ailleurs. A l’instar du bon vin de palme, des recettes de la chasse dont raffolent les fins connaisseurs de saveurs originales. Toutefois, les ressources naturelles ne sauraient à elles seules répondre à toute l’ampleur de leur demande sociale. Autant dire que les forces vives qui se consacrent en priorité aux activités agro-pastorales doivent se retrousser davantage les manches pour prendre à bras le corps d’autres urgences du développement. Pour l’heure, le chantier à mettre en valeur est bien vaste. Outre les commodités déjà mentionnées, Lendi est en droit d’attendre un véritable plan d’aménagement de l’espace urbain en proie à l’occupation qui ne devrait pas être anarchique parce que bien tracé comme dans un damier.

Photo: S. M. Mpondo Etame Joseph

position avantageuse qui occupe les localités précitées parce que bitumées ou situées le long du goudron n’est pas des moindres. A la nature riche avec un abondant couvert végétal, vient s’ajouter la principale ressource

Cameroon Traveler Magazine • Janvier – Mars 2013

Quelques initiatives en cours ont de quoi susciter de l’espoir. Il s’apprend par exemple que le chef ne dort presque plus parce qu’il multiplie des contacts pour l’opérationnalité du centre administratif de Lendi. On attend davantage l’implication de la communauté urbaine de Douala et la mairie de Douala Ve pour tirer vers le haut un développement local qui n’a pas encore pris sa véritable vitesse de croisière. Lendi, à present, n’est qu’un village. Mais pour combien de temps encore ?


MPONDO ETAME JOSEPH Un Chef Exceptionnel

TROIS QUESTIONS POUR CONVAINCRE avec ….

Sa Majesté MPONDO ETAME Joseph Chef Traditionnel de Lendi

C

elui qui s’exprime ainsi, c’est bien le chef MPONDO ETAME Joseph, chef traditionnel du village Lendi de la partie Nord de Douala. Notre reporter est allé vers lui pour des sujets bien précis. Il n’a pas hésité de nous accorder une minute de son précieux temps, partagé surtout entre sa fonction d’Officier d’Etat Civil, la chefferie et celle d’opérateur économique.

CTM: Comment se présente Lendi aujourd’hui ?

C

elui qui garde les us et coutumes du village Lendi à Douala Nord, a pour nom Joseph MPONDO ETAME personnage dont les qualités humaines passent de commentaires.

Ceux qui le connaissent qui le côtoient au quotidien, parce que non seulement officier d’Etat Civil à la commune de Douala Ve, mais également opérateur économique (propriétaire du complexe COPACABANA de Maképé), disent de lui qu’il est calme, pondéré, tranquille, facile au contact… bref qu’il est exceptionnel. L’une de ses principales qualités, c’est qui écoute beaucoup, parle peu, très réservé, soucieux des problèmes des autres- puisqu’il arrive chaque fois à trouver une solution pour satisfaire chacun. MPONDO ETAME avec son timbre vocal pas fort est très conciliant et assez stricte sur les principes. Haut sur ses 1,85 m, père de plusieurs enfants (parce que chef de village) ̏Jo l’exceptionnel˝ à fait des études supérieures en droit. Ce qui explique sa nature d’appréhender, d’analyser et de solutionner les situations cocasses. A 41 ans bien sonnés, et anti-tribaliste. Il a pris pour épouse une femme Beti. Est l’aîné d’une famille de 12 enfants. Fils du feu chef ETAME MPONDO Jacques- son père –qui a régné pendant trois ans, et son grand-père MPONDO MPONDO Joseph pendant six ans durant au trône, ̏Jo l’exceptionnel˝ à 21 ans à la mort de son père fut choisi pour prendre la succession. Mais ce choix n’épouse pas ses aspirations, pendant 3 ans, le village Lendi est sans chef à cause de son refus. C’est alors que son cousin direct KINGUE NTONDO Moïse fut porté à la tête du village. En 2006, alors âgé de 35 ans, après le repos du chef KINGUE

Photo: S. M. Mpondo Etame Joseph

NTONDO Moïse que MPONDO ETAME Joseph fut choisi intronisé Chef de village Lendi. Jo l’exceptionnel˝ est à la tête de cinq foyers : LOG KWASSI, LOG KONNA, LOG KEMBA, LOG BOYOG et LOG MBOUNGA. A son actif depuis son intronisation, il n’a pas le sommeil tranquille. Chaque pour qui passe, il ne cesse de penser au rayonnement et au développement du village Lendi. C’est ainsi que, il entreprend avec le concours des autorités municipales au reprofilage de la route de Lendi, à l’électrification du village. Les populations de Lendi ont encore en mémoire l’importante cérémonie d’inauguration du pagne de la communauté en avoirs (2011 – symbole de l’identité des filles et fils de Lendi à s’exposer aux yeux du monde et à s’affirmer comme des populations conscientes des défis qui les interpellent et à jouer un rôle de premier plan dans le concert des grandes ambitions de Douala Nord.

MPONDO ETAME Joseph : Le village Lendi qui bientôt sera une cité, est dans l’arrondissement de Douala Ve plus précisément connu sous l’appellation Douala – Nord. Il est étendu sur une superficie d’environ 1200 ha situé dans une zone semi urbaine. Il faut souligner que de nombreuses bâtisses y naissent au jour le jour. L’ambiance est paisible et il y fait bon vivre au quotidien. L’harmonie dans cette partie de la ville de Douala Nord est indescriptible. La paix entre les populations de Lendi est enviée et enviable. Le dynamisme de tous les habitants fait l’un de ses charmes. Nous disposons des

« LENDI est engagé dans le processus de développement » structures de base (eau et électricité) adéquates. Les activités commerciales s’installent presque chaque jour. Tout est mis en œuvre en vue de donner une impulsion à l’ensemble des secteurs d’activités concourant au bien-être des populations. L’action principale se situe Photo: Chefferie du Quartier Lendi

Entre autres projets, il est déterminé à matérialiser son passage par la construction d’une place et d’une salle des fêtes à Lendi, la construction des logements sociaux, de l’aménagement d’un centre administratif avec un marché digne de ce nom, d’un complexe sportif et la viabilisation des quartiers. En tout car, ̏Jo l’exceptionnel˝ le chef en a plein dans la tête pour hisser Lendi au sommet. Fervent il n’entreprend rien sans toutefois s’en remettre au Seigneur Dieu tout puissant. C’est ainsi qu’au coucher comme à son lever du lit il commence sa journée par louer le Seigneur qui est au début et à la fin de tout précise -t-il. /

dans la qualité de vie, surtout le respect de l’urbanisme.

J.C.N

M.E.J. : La communauté villageoise de Lendi

CTM. : Quel est l’apport des élites et autres forces vives dans le processus de développement de leur terroir ? Parlent-elles le même langage ?

Cameroon Traveler Magazine • January – March 2013

• Page 37

Feature Stoty

>>PORTRAIT


Dossier

…Douala Nord TROIS QUESTIONS POUR CONVAINCRE avec ….

Sa Majesté MPONDO ETAME Joseph, Chef Traditionnel de Lendi

est complètement engagée dans le processus de développement. Après la première extension de la ligne électrique de moyenne tension qui part de Bangué, une deuxième ligne a été installée et part de Logbessou (après antenne CRTV). Avec le concours de tous, la tribune du stade de Lendi a été réaménagée et l’entretien des pistes des lotissements ont été reprofilées. Les élites ne croisent pas les bras. Les autres forces vives contribuent chaque jour à embellir Lendi non seulement dans la construction des belles maisons, de beaux immeubles, mais aussi dans l’implantation des divers structures de commerces, facilitant ainsi la tâche à tous ceux qui y vivent. Tout cela dans une symbiose harmonieuse. Personne ne saurait vivre en autarcie. Nous nous attelons tous – chacun en ce qui le concerne – à instaurer une meilleure synergie d’actions pour le développement de Lendi. L’intérêt collectif est de rigueur. Chacun ne ménage aucun effort pour voir Lendi attrayant. L’esprit d’initiative positive est de mise. Et c’est dans ce sens que je salue personnellement les efforts de ceux qui sont considérer aujourd’hui comme les pionniers du développement de Lendi. Chacun dans son petit coin a pour objectif ultime de mettre du sien pour que son espace vital rayonne. C’est pour cette raison que les élites et les autres forces vives mettent un point d’honneur à combattre l’insécurité sous toutes ses formes, afin que nos laborieuses populations continuent de jouir de la paix et de la tranquilité.

CTM. : Quelles sont les possibles voies pour sortir votre village Lendi et le classer au rand les sites de Douala Nord où il fait bon vivre ? M.E.J. : (sourire) Lendi en soi est déjà un site où il fait bon vivre. Il s’agit maintenant d’améliorer le standing en nous dotant d’une voie carrossable, d’un centre de santé et des infrastructures éducatives. D’ici peu, tout cela ne serait tarder et ce pari sera réussi. Et Lendi va se hisser au hit parade des meilleurs quartiers de Douala Nord. Nous savons pouvoir compter sur des populations éprises de paix et désireuses de suivre la marche du progrès. Nous ne saurons réussir étant dispersés. Nous scrutons l’avenir avec optimisme. Le chemin est tracé pour que Lendi devienne une cité de Douala Nord, où il fera bon vivre./. Propos recueillis par : Jean- Claude Emani

Page 38 •

Photo: S. M. Mpondo Etame Joseph

>>Humeur

Encore du Terrain Pour Tous et Partout…

E

xisterait-il une difficulté à s’installer à Lendi ? C’est la question que plus d’une personne pourrait se poser aujourd’hui. Que non. Mais alors comment faire pour avoir un lopin de terrain dans cette partie verdoyante de Douala-Nord ! Apparemment aucune difficulté à priori à obtenir un terrain pour s’installer à Lendi. L’occupation d’un espace est contrôlée malgré quelques esprits malins.

vente que lui propose le vendeur ou le démarcheur. Il doit connaitre la superficie dont il a besoin, prendre le numéro du lotissement pour vérification au cadastre. Le démarcheur exige 5 % de l’acheteur et du vendeur. Enfin, il est conseillé de ne pas acheter un terrain sur du papier afin de ne pas avoir des surprises désagréables qui sont généralement des doubles ventes ou des espaces dans les ravins.

Le droit de construire ou de devenir propriétaire est consacré à chacun. Au préalable, il faut acquérir un espace à un propriétaire ou un revendeur. Cependant, avant tout achat, il faut s’assurer que l’espace à acquérir est bel et bien non seulement viable mais également disponible dont n’appartenant pas à plus d’une personne.

Voilà les prérequis pour acheter sans difficultés un terrain avant les différentes signatures par le vendeur, le chef ou les notables.

Se poser des questions essentielles : est-ce un terrain constructible, le type d’édifice à y bâtir correspond aux règles d’urbanisme ? A Lendi, les terrains sont disponibles. Ils appartiennent soit aux familles soit à la collectivité villageoise. L’acquéreur pour devenir propriétaire doit se rendre sur le site convoité en remplissant les conditions requises à savoir les frais de descente qui sont généralement fixés entre 10 et 30 000 F CFA encore appelés ̏frais de brousse.˝ Il doit connaitre le prix de

Cameroon Traveler Magazine • Janvier – Mars 2013

Hier, les terrains se vendaient à Lendi à des prix défiant toute concurrence : 1 000 F le m2 aujourd’hui, pour acquérir un lopin de terre il faut prévoir entre 15 et 17 000 F CFA le m2. Au jour le jour, les prix grimpent sans arrêt, mais jusque là, il y a encore du terrain à Lendi pour tous ceux qui veulent vivre loin des bruits urbains de Douala centre. Que ce soit à Lendi 1 ou Lendi 2, ou à Lendi réserve, il existe encore des espaces à acquérir sur les 1200 hectares de terrain que compte Lendi./. J.-C.N


Feature Stoty Des ressortissants de Lendi performant de L’ambassbey pendent l’ouverture du complex Copa Cabana a Maképé St Tropez Photo: © G. Pichop

Cameroon Traveler Magazine • January – March 2013

• Page 39


Cameroon Traveler Mag

ENTERTAINMENT & STYLE

A dancing beautiful woman in traditional dress Photo: Suprijono Suharjoto; 123rf.com


À Bâtons Rompus Avec

C O C O M BASSI

L a Diva Cam erounaise Artiste camerounaise basée à Londres, (Grande Bretagne), Coco est la gagnante 2001 du prix « Découvertes » de Radio France Internationale avec la chanson "Muenge Mwa Ndolo." Son premier album (Sépia) fut nominé en 2002 pour la BBC Radio 3 World Music Awards et a remporté plusieurs prix aux World Music CD Critics Awards en Allemagne. Coco est actuellement en tournée avec Totem (Cirque du Soleil) en tant que voix principale féminine pour la production.

Cameroon Traveler Magazine • January – March 2013

• Page 41


Conversation

Á BÂTONS ROMPUS avec

Coco Mbassi

La Diva DE LA MUSIQUE cA MEROUNAISE

L

’invité de ce numéro de Cameroon Traveler Magazine est une artiste qu’on ne devrait plus présenter; si elle a côtoyé de nombreux artistes reconnus, nombreux sont cependant les mélomanes qui ne passeraient pas avec succès un test à son propos. Nous sommes heureux de partager avec vous, le fruit de notre conversation avec l’une des meilleures voix de la musique camerounaise, Coco Mbassi, l’auteure entre autre de Muengue Mwa Ndolo et de Sepia.

de 14 ans, puis j’ai quitté le Cameroun.

après?

CTM: Comment tes parents ont-ils réagi lorsque tu leur as dit que tu ferais la musique au lieu d’être médecin ou avocat comme tous les parents de l’époque?

COCO: En 1996, j’ai gagné le concours des Découvertes de RFI, et une tournée a suivi. Cela m’a permis de tourner et de me familiariser avec la scène. Serge Ngando (qui est mon époux) et moi avons produit mon premier album (Sepia, Tropical Music/ BMG) 5 ans plus tard, en 2001, et RFI a énormément contribué à sa promotion en radio bien-sûr mais aussi concrètement dans les magasins et points de vente. Cela m’a donné une grande visibilité, et en 2003, le deuxième album est sorti (Sisea, Tropical Music/BMG).

COCO: Il était évident pour tous ceux qui me connaissaient que j’étais musicienne, dès l’enfance mais bien-sûr mes parents trouvaient qu’une carrière de musicienne était risquée. J’ai essayé de suivre la voie tracée par mes parents, après le bac (à Paris) je suis allée en faculté de médecine mais cela n’a pas duré. Ensuite j’ai été à une faculté de langues – toujours pour mes parents, mais ce n’était déjà plus

CTM: Quand as-tu quitté le Cameroun? COCO: J’ai été envoyée par mes parents en

Page 42 •

CTM: Comment te définis-tu, Coco en tant qu’artiste? COCO: Ai-je besoin de me définir ? Pour moi les choses sont simples : je crée de l’Art, s’il plaît, gloire à Dieu et merci au public, s’il ne plaît pas, gloire à Dieu –parce qu’Il me donne la force de m’améliorer- et au boulot !

CTM: Quel regard portes-tu sur la musique camerounaise d’aujourd’hui? Penses-tu comme beaucoup que la scène musicale camerounaise est aujourd’hui plus remplie d’animateurs que d’artistes musiciens véritables? COCO: Je ne me permettrai pas de juger la qualité artistique des œuvres d’une autre personne ; à chacun sa croix et ses responsabilités. Je voudrais laisser une trace, des œuvres dont mes enfants n’auront pas honte, et cette tâche m’occupe suffisamment. Ceci dit, parmi la jeune génération d’artistes camerounais, il y en a dont j’apprécie beaucoup le travail. J’ai également constaté que le niveau de chant progresse beaucoup au Cameroun…et c’est une bonne chose. Ouvrons des écoles de musique !

CTM: Bonjour Coco et merci d’accorder cette interview au journal touristique Cameroon Traveler magazine. Les Camerounais d’un certain âge, ne connaissent que très peu Coco Mbassi. Peux-tu te présenter à eux et aux autres mélomanes qui te suivent à travers le monde? Qui es-tu? Comment es-tu arrivée à la musique? COCO: Je suis une femme chrétienne, épouse, mère, chanteuse… Je dirais que la musique est arrivée à moi dès ma plus tendre enfance et non l’inverse… Je chantais dès mon plus jeune âge et j’ai été élevée par des parents mélomanes qui écoutaient Toto Guillaume, Dina Bell, Eboa Lottin, James Brown, Otis Redding, Claude François, les Fleurs musicales du Cameroun, Miriam Makeba –ma maman-, et Beethoven, Haendel, Duke Ellington, Fela, le highlife ghanéen, Manu Dibango ou Mahalia Jackson (papa). À l’église le dimanche j’écoutais la chorale chanter. La radio m’a permis de découvrir les musiques traditionnelles du terroir, du manganbeu à l’assiko et surtout les musiques du sud du Cameroun, mais aussi la salsa, la rumba congolaise etc. D’autre part mon père jouait de la guitare et sa maman, des frères et lui chantaient très bien. C’est d’ailleurs sa tante qui chante a cappella avec moi dans mon DVD (Coco Mbassi Tour). Comment ne pas aimer la musique dans ces conditions ? Je participais notamment aux concours de chant présentés par Johnny 33 au cinéma (avant les films) à Yaoundé où j’ai passé mon enfance, et j’y ai vécu jusqu’ à l’âge

et arrangeur de «Nen Lambo» (Bill Loko), Manu Dibango, Dina Bell…il m’est impossible de les citer tous.

CTM: Est-ce normal qu’en 2012, le pays qui a vu naître les Manu Dibango, Francis Bebey, Eko Roosevelt, Anne Marie Nzié, Dina Bell, Toto Guillaume, Coco Mbassi, Mekongo Président, Richard Bona et autre Talla André-Marie et Ali Baba ne dispose pas de salles de spectacles et de cinéma? COCO: Au-delà d’un jugement sur l’état des choses, je pense qu’il faut agir. Notre ministère de la culture pourrait créer des espaces pour la musique, la danse, le théâtre etc…entre autres (n’oublions pas les arts plastiques) et/ou des mécènes pourraient mettre des espaces à la disposition de la nation, partout au Cameroun (pas seulement dans les grandes villes). dans ‘mes cordes’…je ne la terminerai que bien plus tard. Mon père a fini par accepter ma carrière musicale, mais cela fait plus d’une décennie qu’en plus de ma carrière musicale, j’étudie au niveau supérieur, cette fois-ci c’est mon choix personnel. J’aime la stimulation intellectuelle et je suis une de ces personnes qui ne s’épanouissent vraiment qu’en ayant une diversité d’activités.

CTM: Que représente l’année 1996 dans ta carrière? Veux-tu bien nous dire ce qui se passe

Cameroon Traveler Magazine • Janvier – Mars 2013

France en 1983 pour continuer mes études secondaires. CTM: Dans ta carrière musicale, tu as côtoyé des grands noms de la musique africaine et mondiale, quels sont ceux qui t’ont particulièrement marquée? COCO: Je dirai que tous les artistes avec qui j’ai travaillé m’ont marquée, certains plus que d’autres… Je citerai quelques noms : Salif Keita, Toto Guillaume, Georges et Marilou Seba, Michot Din – que beaucoup ne connaissent que comme le compositeur

CTM: Coco, as-tu déjà été en spectacle au Cameroun? Quelles impressions? COCO: Oui j’ai joué aux Remy il y a longtemps et jusqu’à ce jour je n’ai pas été payée ; mon époux et moi avons dû payer les musiciens de notre poche. J’ai ensuite joué au Palais des Congrès a Yaoundé en Août 2004, et les autres spectacles prévus ont été annulés – je cite l’organisateur – «faute d’argent». Puis mon époux et moi avons organisé deux spectacles au CCF de Douala en décembre 2004 – un grand


Conversation

succès et quel plaisir de se produire dans son pays. Ensuite il y a eu le festival Massao en 2005 – je ne suis pas montée sur scène …faute de cachet. J’ai eu des propositions ratées, des promesses non-tenues, des avances jamais envoyées…mais je garde espoir. J’attends des propositions sérieuses… et j’ai terminé mon nouvel album donc il y aura des nouveautés.

CTM: Entretiens-tu des relations avec d’autres artistes Camerounais? COCO: Bien sûr ! Hormis les collaborations sur mon album Sisea (avec Manu Dibango, Richard Bona, Etienne Mbappe), Serge et moi avons composé une chanson pour le deuxième album de Charlotte Dipanda. J’ai également été invitée à faire un duo sur scène à Londres en 2011 par (et avec) Muntu Valdo. Il y a aussi bien sûr la chanson avec laquelle j’ai gagné le prix des Découvertes de RFI.

CTM: Coco, il y a quelques mois disparaissait un des meilleurs de la basse camerounaise et mondiale, Papa Noël Ekwabi. Comment as-tu appris la nouvelle et qui était Noel Ekwabi?

sans grand fracas? COCO: Mon mari n’est pas seulement un «membre de mon groupe musical», il en est le chef d’orchestre et sans lui mes albums auraient une couleur très différente puisqu’il les réalise en studio et fait la plupart des arrangements. Il est facile de travailler entre professionnels quand on sait ce qu’on fait et ce qu’on veut ; travailler avec mon mari n’est pas plus difficile que travailler avec quelqu’un d’autre. À partir du moment où on se respecte tout va bien. Ma vie privée est privée et n’a donc rien à voir avec le public … Point besoin de «fracas».

CTM: Quels sont tes projets pour l’avenir?

COCO: Mon album Sisea est sur iTunes : http://itunes.apple.com/gb/artist/cocombassi/id135222087 et certaines chansons sont disponibles sur iTunes US : http:// itunes.apple.com/us/artist/coco-mbassi/ id135222087 . Je ne m’en occupe pas personnellement ; c’est le travail des maisons de disques. CTM: Merci Coco Mbassi d’avoir offert un moment de conversation à tes fans, as-tu un dernier mot et où peut-on se procurer de ta musique?

mon DVD live Coco Mbassi Tour (sorti en 2005). Toutes les informations sur mes projets à venir et mes concerts sont publiées sur : http://www.reverbnation.com/cocombassi Le site www.coco-mbassi.com n’existe plus. Pour me contacter il suffit d’envoyer un email à conserprodltd@yahoo.co.uk. Propos recueillis par Trésor Yoassi et Germain Pichop

COCO: Il reste des albums en vente sur Internet (Amazon, iTunes etc.) ainsi que

COCO: Mes projets musicaux ? Sortir le nouvel album, et faire des projets musicaux un peu différents…il est trop tôt pour en dire davantage.

CTM: As-tu jamais songé à digitaliser tes albums afin qu’ils soient plus facilement commercialisables et disponibles sur des programmes/sites comme iTunes ou Amazon?

COCO: J’ai appris la nouvelle par email ; ma cousine et ma sœur m’ont informée. J’ai connu Noël en 1992 si ne je me trompe pas. Il a composé la musique de la chanson Muengue Mwa Ndolo avec laquelle j’ai gagné le concours de RFI, et j’ai écrit les paroles. Noël était très humain, joyeux et très positif. Il a marqué beaucoup de monde, son passage sur terre laisse des traces positives.

CTM: Coco, nous savons que tu es artiste, épouse et mère: que ton mari est membre de ton groupe musical. Est-ce facile de travailler avec sa moitié dans le monde musical qui est le vôtre? Comment parviens-tu à réconcilier ta vie privée et publique Cameroon Traveler Magazine • January – March 2013

• Page 43


Entertainment

K-TINO L a F e m m e d u P e u pl e

La piraterie Tue l’Artiste et l’Art en Même Temps...

C

ATHERINE ASSOO NGOUA, la quarantaine entamée, est toujours égale à elle-même. Dans un style qui lui est propre, K-TINO s’est confiée à votre magazine pour discuter des problèmes actuels du monde du showbiz camerounais, mais aussi de sa vie privée.

CTM: On vous a perdu de vue, en fait que devient K-TINO ? K-TINO: Je suis toujours K-Tino, la femme du peuple, née à Yaoundé, fille tsinga, de mère Fong. Mon père est décédé depuis 1968. Jai eu un frère qui est également décédé en 2007. Je suis mariée et mère de 5 enfants. Je réside actuellement au Gabon, je suis a cheval entre le Gabon, le Cameroun et la France parce que j’ai des intérêts dans ces 3 pays. En fait j’ai fait un choix de vie, la femme doit penser aussi à faire une vie de famille. Je ne vais pas passer toute ma vie sur les planchers à chanter. Il faut penser à l’ avenir. Ces enfants que j’ai eu à mettre au monde, je ne les ai jamais encadrée parce que je passe le temps aux répétitions et autres. Tout cela est bien beau mais à la fin…

CTM: Une rumeur a fait état de ce que vous divorciez. K-TINO: Je suis désolée c’est de la désinformation. Les gens qui parlent ne sont pas mieux placés que moi. K-Tino n’a jamais divorcée. Je suis mariée depuis 6 ans.

CTM: Alors y a-t-il une touche K-TINO dans le style Amazone et autre Lady ponce ? K-TINO: Quelque part il ya toujours quelqu’un qui amène l’autre à faire quelque chose. Ce que je ne comprends pas dans cette question c’est que vous parliez de Amazone, pourquoi elle, et non pas Véronique Facture et les autres ? Il y a plein d’autres artistes comme ma fille qui chante et qui chante bien. Moi je n’ai jamais écouté la musique d’Amazone. [NDLR: Véronique est malheureusement décédée quelque temps après cet interview. Paix à son âme.]

CTM: Comment se porte le Bikutsi Camerounais ? K-TINO: [Rire]. Je ne sais pas, je ne suis pas bien placée. Sauf que quand je l’écoute, il faut Page 44 •

f i s u l c x E

Cameroon Traveler Magazine • Janvier – Mars 2013


K-TINO: La femme du peuple

www.cameroontraveler.com Abonnements, Annnonces et Insertions

Traveler Votre concierge 5 étoiles

faire attention. C’est trop informatisé. Il faut faire gaffe. Moi je ne reconnais plus le bikutsi dedans. C’est le temps je comprends. Mais si ce que les petites sœurs font c’est le commerce.

CTM: Comment voyez-vous ce qui se passe entre la CMC et la SOCAM K-TINO: Vraiment, je ne sais pas ce qu’ils discutent. Et moi je pense que c’est d’abord intérêt personnel que les gens recherchent. Et moi je ne suis ni pour Sam Mbende ni pour Mme Ngaska Ils doivent s’entendre sils veulent le bien des artistes. En ce qui me concerne, je ne sais même pas si on paie les droits d’auteur au Cameroun. Si tu vas on te présente 70 mille, ca représente quoi.

CTM: Que pensez-vous de la piraterie ? K-TINO: Ca tue. La piraterie tue l’artiste et l’art en même temps. Le Cameroun est vraiment un pays terrible. Les gens ne veulent pas que la culture vive avec ce genre. Et les artistes qui encouragent cela ne sont pas sérieux. Il s’agit d’ailleurs de qui. Des gens qui marchent avec leurs disques dans le sac pour faire leur promotion. Et puis, il faut que les gens prennent leur responsabilité. Nous avons des syndicats, nous avons tout un ministère. Ce n’est pas à moi de dire que la piraterie est bien ou n’est pas bien.

CTM: Un message pour les artistes de l’heure?

...Vous attends

Reportages Guides Évènements Listings Interviews Etc.

K-TINO: Non. On risque de dire que je leur donne des leçons. Chacun doit faire la musique comme il la sent. Mais il faut savoir que c’est une culture que l’on véhicule. Si on l’oublie, il ya un problème. Voyez vous, au Gabon où je réside, les gabonais ont gardé leur style pour protéger leur culture. Mais au Cameroun, ce n’est plus le cas, et moi je dis qu’il faut faire attention.

Contactez-nous dès aujourd’hui pour tous vos besoins d’annonce, de reportage ou de couverture d’évènement. http://cameroontraveler.com info@cameroontraveler.com

CTM: A quand la prochaine sortie de Katino ? K-TINO: Je n’aime plus dire quand je mets un disque sur le marché. Je préfère me taire. Le jour que je veux j’entre simplement en studio et je sors mon disque. Propos receuillis par Damien Noma Photo: Borges Samuel; 123RF.com Stock Photos & Illustrations

Cameroon Traveler Magazine • January – March 2013

• Page 45


Entertainment

Sama Ndango & Pride Achu fix Limbe and everyone in it!

I

ngenuity and inspiration is what has led some Mr. Sama Ndango and Pride Achu to stage what can now be referred to as the only red carpet show in the western part of Cameroon, if not of the entire country. The maiden and inaugural edition of the “Fix It Show” took place on Saturday 21st of April 2012 at Holiday Inn Resort, in Limbe. Glamour and allure and local celebrities outing, brought together fashion designers/stylists, models, artists, filmmakers, actors, comedians, media houses and stakeholders across Cameroon in one place.

The show was complete when participants enjoyed paparazzi moments on the “red carpet” as they arrived, often supporting outfits crafted by budding Cameroonian designers like such as Afroshic. The event was witnessed by dignitaries such as the Nigerian Consul General of South West and Littoral, President of Nigerian Cinematophers Guild NG1 , CEO of Blaxity Tony Nobody and many more. The next Fix-It Show is already planned for December 2012 in Bamenda.

Sama Ndango, Alenne Manget and Pride Achu at the 2011 Fix-It show

Local celebrities working the red carpet at the April 2012 Fix-It Show in Limbe Page 46 •

Cameroon Traveler Magazine • Janvier – Mars 2013


Questions t o

Fix- it ! 1 2

Who is Sama Ndango Sama Ndango is an Artist/ Presenter/ Fashion Designer / Celebrity Coach / Entrepreneur

Where are you based and what do you do? I am based in London and spending a lot of time in Cameroon to help Fix the entertainment industry. In addition to singing, coach celebrities, hosting events, branding products, I own the Fixit Clothing line and invest in businesses.

3

5. I host of the popular The Sama Ndango Show 6. I am the Ceo of Mora Moda Modelling Agency 7. I mentor celebrities including Naomi Campbell 8. I am the CEO of Ndango Success Coaching Group 9. I am a confidence coach at Britain’s got talent backstage

4

What are some of your accomplishments to date?

My achievements are numerous. I will propose you check www.thesamandangoshow.com for more information. However, I can provide with a short summary of things I have accomplished so far: 1. Received an Award for Best Presenter at the prestigious Beffta Awards 2. I have a master’s degree in ICT 3. I set up and sold 5 business centres in the UK 4. I am to founder of the successful Fixit brand of products

What is your take on the fashion, glamour and entertainment industry in Cameroon?

I believe we have a great opportunity in Cameroon, because the industry is still very young and upcoming. At these early stages, group projects are very difficult, as people are still identifying their roles. There are lots of small/single entities, compared to established industries. Things will all fall into place very soon. In a nutshell, I am very impressed that Pride Achu and Sama Ndango, Promoters of the Fix-it Show a lot of Cameroonians have started believing that they too can be household fashion designers, musicians, actors etc. We all have to work together to establish our industry and thereby attract foreign partners.

5

Are you planning another FIX IT show for next year? If so, where and when? Yes we are planning another Fixit Show in December 2012 in Akwaba town ( Bamenda). Details will be out very soon.

December 14th, 2012 Hotel residence Carlos, Buea TIME: 6pm

Contact: Manka Nadine Email: misscentralafricapageant@gmail.com princessmanka@yahoo.com Website: http://www.misscentralafrica.com Phone : +237 95 44 07 74

Cameroon Traveler MagazineCameroon • January Traveler – March Magazine 2013

•• Page Page 47

Entertainment

Sama N d a n g o


Fashion

RENETA NDISANG’S

AFROSHIC DESIGN

R

eneta Ndisang, a young Cameroonian lady with flair and creativity is the mind behind Afroshic Design. As a young designer, Reneta is very talented and let it show through her creations. She was born in Buea a small town in Cameroon. She loved colors and love drawing growing up, but never knew what she was going end up in clothing and fashion design. As a teenager, she realized that she wanted to be involved in fashion but did not know how to get into it. She finally had the chance in her early 20s and took the opportunity. Reneta is a young woman who wants to revolutionize the fashion industry in Cameroon. She has met and has respect for great designers like Mesanga fashion ouse, Kirette Couture, Alvine Demanu and TuMai. Reneta is the first young designer futured in Cameroon Traveler Magazine. We plan to feature a young designer in each one of our issues. Reneta Ndisang

Questions to R E N E T A

1

Who is Afroshic Design?

Afroshic is a feminine fashion brand. Afroshic, as it sounds, has its own definition in the world of fashion. Afro not only because I love my continent, but also because I use the Ankara (African prints) Fabric especially Daviva, Wax and Shic, the “S” in shic stands for Sexy, Sassy and Sensational. That is who Afroshic is.

2

Where are you based and where can somebody buy your designs?

[laugh] I am based in Cameroon for the meantime. However, you can shop for my designs through our website and our Facebook page. Our website is located at http:// afroshiccam.wordpress.com. We are working o-n revamping the website to include a more convenient and appealing storefront. In addition, we are also trying to see how we can set up a brick-and-mortar (physical) store. When you find what you want on the website, you can simply shoot us and email (afro_shic@yahoo.com) and we will make arrangements to deliver it to you.

3

What are some of your accomplishments?

This question sounds good to me. I would not say we have accomplished much, but the little we have done has made me proud and I thank God for it. I have been honored to dress some of the contestants for Miss West Africa Cameroon 2011 pageant finals. I have also been nominated for the 2012 Cameroon Entertainment Awards in the designers of year category. The winners will be announced later this year. I also did take part in the London Fashion Finest Competition in June 2012. This was a competition for designers which saw the participation of many from around the globe. At the end of day, only one

Page 48 •

Cameroon Traveler Magazine • Janvier – Mars 2013

of them had to be crowned. It was an honor to be included in the competition’s top five.

4

What is your take on fashion and design industry in Cameroon?

I’d say the industry is growing compared to the past years. We see great talent and passionate fashion designers grow by the days, from young to old. I have taken part in some shows throughout Cameroon and yes, I believe we “got it” as far as fashion is concerned. I know that by the end of 2013 (and I am not going too far), Cameroon fashion will start taking over other countries. We will have people coming here to buy our products. Afroshic being on the list will be huge its followers and consumers.

5

What projects are you working on right now?

For now, I am working on my collection “DIARY OF A HAPPY WOMAN.” I was inspired by my mum and some other women around me. Also I wanted to show these through my work.


Fashion

Crazy Sassy look by Afoshic Design Model: Manka Nadine Photographer: Weg Mulla

Cameroon Traveler Magazine • January – March 2013

• Page 49


Fashion

Afroshic Design Sexy, Sassy and T

Sensational !

he Diary of a happy woman is a great story about an elegant and pretty woman, who for all reasons never saw a need to stop what she was doing. This woman keeps a pretty smile every day in her life, regardless of what she is going through. She is not perfect, but whenever she stumbles, she wakes up, dust herself off and move on with the same smile on her face. Most women I have seen never do that. Once they fall, they act as if their lives had ended. I got inspired by the energy of the powerful and happy women. Whenever I fall, I always wake up and try again. I think of that smile, which gives me the power to stand to the truth and to the passion of what I believe in. I want to say thanks to these and other women. A woman should let a man, or any other issues make her feel inferior. Instead you should stand firm and say to yourself: “I can do it.” I love these words! What a man can do, a woman can do it even better. –Reneta

Afroshic is a feminine fashion brand. She uses the Ankara Fabric especially Daviva, Wax . You can contact Reneta at : http://afroshiccam. wordpress.com or afro_shic@yahoo.com Page 50 •

Cameroon Traveler Magazine • Janvier – Mars 2013


Crazy Sassy look by Afoshic Design Model: Manka Nadine Photographer: Weg Mulla

Cameroon Traveler Magazine • January – March 2013

• Page 51


Crazy Sassy look by Afoshic Design Model: Lucien Photographer: Weg Mulla

Page 52 •

Cameroon Traveler Magazine • Janvier – Mars 2013


Crazy Sassy look by Afoshic Design Model:Manka Nadine Photographer: Weg Mulla

Cameroon Traveler Magazine • January – March 2013

• Page 53


national Parks/ Parcs Nationaux

W

ith the tourist season just around the corner, Cameroon boasts a wide range of options that would satisfy all kinds of visitors. Possibilities for exploration and discovery are available at just about

every corner. Many parks, reserves and protected areas, some of which are part of the Unesco

Heritage, await the visitor looking for hunting, hiking or even a photo safari. We have listed below the most important ones. Whether you are coming for a hunting or a photo safari, make sure that you obtain the proper documentations before leaving your home country (whenever possible). This includes the visa, the firearm permit and an international vacination card. Vacination against Yellow Fever is required. Visa can now be obtained at the port of entry if you are coming from a country where Cameroon has no diplomatic representation.

The Waza National Park (170,000 hectares)A UNESCO Biosphere Reserve that where lions, giraffes, elephants, cobs, ostriches, sassabies (antelopes), leopards, waterbuck etc. could be seen. Waza is the most famous park in Cameroon and one of the most spectacular in French-speaking Africa. Located in the Far North Region, 120km from Maroua, it is a haven for the big cats and other animal species as well for many varieties of birds. This park is an absolute “must” to discover.

The Bouba Ndjida National Park ( over 220,000 hectares). Rhinos, lions, Lord Derby Eland (antelopes), elephants, etc., are all to be found here. It is located in the North Region, 270km from Garoua and is is the place to go if you are looking for rhinos.

The Bénoué National Park (180,000 hectares) A UNESCO Biosphere Reserve that contains a large number of hippos, Lord Derby Eland (antelopes), hyenas, panthers, etc. Situated in the Center of the North Region, 170km from Garoua, it is the favorite place for the largest antelopes such as the Lord Derby Eland.

The Faro National Park Located 225km from Garoua with over 330,000 hectares of land. It contains rhinos, buffalo, elephants, giraffes, etc., that may easily be spotted.

The Kalamaloué National Park On the Mokolo road in the Far North (45,000 hectares), This park is a botany enthusiasts’ heaven.

The Mozoko Gokoro National Park (1,400 hectares) Thus park contains a wealth of plant and animal species. It is situated in the Mayo Tsanaga Département, in the Far North Region.

The Korup National Park (125,600 hectares) Located in Medumba-Southwest Region, Korup is considered one of the oldest, richest and most beautiful tropical forests in the world in terms of floral and faunal diversity. Korup is said to have survived the ice age and is now a true ecological treasure. Consisting of mostly undisturbed primary forestKorup is the most accessible rainforest national park in Cameroon with basic lodging infrastructure and a large network of trails open to visitors. The park is a popular birdwatching destination and famous for primate viewing (including species such as the drill, Preuss’s red colobus, red-eared guenon and Nigeria chimpanzee).

The Lobéké National Park (4,300 hectares) A forest and animal reserve, as well as being a gorilla sanctuary, in the south-east of the country.

The Campo Ma’an National Park Located in the south of the country boasts a rich variety of animal species, being inhabited by elephants and chimpanzees which take advantage of the luxuriant forest. Apart from the National Parks, Cameroon offers many reserves devoted to flora and fauna. Pangar-Djerem, Dja, Kribi, Mbi Crater, Douala, Edéa, Kalfou, Lac Ossa, Santchou, Bafia Mount Camroon… just to name a few.

The Dja Reserve A UNESCO World Heritage Site, it is a sanctuary for gorillas and chimpanzees and various other animal and plant species may be observed here.

Page 54 •

Cameroon Traveler Magazine • Janvier – Mars 2013


CAMEROON SAFARI

DISCOVER

Gear Up

For a Cameroon Safari This Tourist Season

S

afaris to Cameroon are not only

an impressive way to spend time together as family but help ignite everyone's spirit, strengthen the body and inspire you to live a more meaningful life. Cameroon is a beautiful country to visit and you will want to do many of the tours and sightseeing trips.

Waza National Park The tour starts from Douala or Yaoundé. A flight from either Douala or Yaoundé will take you to Marouna Salak airport located towards the northern province of Cameroon. At the airport you will meet a local guide provided by the travel agency. The guide will drive you to Rhumsiki via Mokolo. You will be provided overnight accommodation in a lodge hotel. The next morning you will be driven to Waza National park. Along the way you can treat your eyes to the beauty of the scenic Koza Hills. You will be exploring the Waza Park from morning to afternoon. The park is home to a huge population of lions, elephants, lions, antelopes, water bucks, giraffes. After touring the park you will be driven to Maroua. The attractions in Maroua are the craft center and the Maroua Market.

Baka Pygmies From the airport in Yaoundé you will be driven by local guide to Yokadouma. The trip will take 10 to 12 hours. The next morning you will be driven to Abong Mbang and then to Lobéké. At Kombo you are required to camp in a natural resort located in Mambele village. It will serve as the ideal base to explore the scenic attractions of Lobéké. In Lobéké you will get to see Lipoundji Fallas and the Lobéké National park. The park is home to gorillas, forest hogs, elephants, Black Columbus monkeys and African grey parrot. From the camp other activities are arranged. You will get to see the Pygmies building huts. Do not miss out here the Jengi ritual dance here.

Wildlife Cameroon has unique ecosystems harboring unique wildlife creatures. Every wildlife tour here brings with it yet different surprising and delighting attachments. Extend your wildlife safari in Cameroon by visiting amazing Bénoué National Park. You would wish to drive to Campo Game Reserve for an overnight rest. All big creatures roam in the reserve's deep and dense forests. Here you encounter an elating experience to sight the giant forest elephants and striking birds at the reserve's Bird sanctuary. You can increase the possibility to spot the sloth bear, leopard and wild boar in Bouba Ndjidah National park. Wildlife safaris are also amazing in Waza National Park.

Camping Camping in Cameroon offers you utmost flexibility. It's beyond any doubt that Cameroon makes one of the most wonderful and adventurous camping vacation for anyone who enjoys outdoor adventures. For quick mobility in these Cameroon jungles, you need your own adventure camping vehicle; you will have time at your control. This makes it all so easy and relaxing knowing that you can spend as much time or less depending on where you want to visit.

Best Time to visit The best time for Cameroon safari tours is between November and February, when it is cool and dry. Huts equipped with modern amenities are available in the national parks for visitors to rent while on their journey. Peter Claussen Articlebase.com

The Waza and Benoué national parks are home of a very diverse wildlife, including some of the most exotic found on the African continent. Photo, and hunting safaris are possible in designated parcs. Rain Forest lovers may Prefer other parcs such as the Korup National Park or the Campo -Ma’an forest reserve. Climbers and hikers seeking thrills may want to visit Mt Cameroon National Park or the Rhumsiki village. Check with the Ministry of Tourism or the Cameroon embassy in your countries for permit information.

Cameroon Traveler Magazine • January – March 2013

• Page 55


What to see & do in LIMBE

FIND

The Tropical paradise

In Limbe

WhAT to DO in Limbe ■Visit the Botanical Garden, with its collection of unique species ■Visit Down Beach and eat fresh rosted fish by the sea-side ■Visit Bimbia

Seme Beach The seme Beach Hotel front desk in Ba-kingili, Limbe

Page 56 •

Cameroon Traveler Magazine • Janvier – Mars 2013

the historal Slave Port where millions of slaves were embarked for the Americas ■Enjoy the Beach at Seme ■Visit the Volcano

Lava. See and touch the last Mt Caeroon eruption lava in Bakingili


GUIDES TOURISTIQUES

Discover

H

ave you been to Seme Beach yet? If not, maybe you should. If you are looking for a place to spend your end of the year vacation, this is it. This is the place to be if you are looking for a peaceful, yet entertaining getaway on a Cameroonian beach. The sand here may not be gold like Kribi’s, but dark chocolate sand has its own charm, which is rarely replicated anywhere else. Located slightly of out the city centre toward Idanau and right at the foot of Mount Cameroon, Seme Beach is arguably the best beach resort complex in the country. From the warmth of the staff to the calm atmosphere in this resort, you will feel welcomed and compelled to stay. This modest 3-star hotel offers more than the number of stars affixed at its entrance. The resort has all sorts of amenities to keep customers happy. Now part of the Minotel network and with its well maintained beach and lawn, its mineral water swimming pool and canal, the inviting horses, the tennis courts the kids’ playgrounds, as well as the world class KerSpa, loners couples and family alike looking for fun filled vacation will enjoy this place.

The beach at this resort is well kept by the hotel staff. Lifeguards are on permanent duty from the early hours of the day till sunset, when the beach is open, and are attentive to swimmers needs. Those who are not tempted to make run at the sea have other options: swimming pool, horseback riding, tennis, table tennis, spa etc. are available. Fetching spring water from the flank of Chars of the Gods, a fresh water pool was built on the resort along with a canal for those who enjoy canoeing and kayaking. This is a unique feature that no others hotel or resort has been able to replicate.

KerSpa, the only complete and technologically up to date spa in the entire sub region has been added to the list of the hotel amenities. KerSpa offers anything from basic pedicure and manicure, to more complex services such steam rooms and therapeutic massages, all in a brand new state of the art facility. KerSpa is the only one of its kind in the entire CEMAC region. When you add to the list of amenities the restaurant, the specialties gift shops and the disco, Seme is a complete resort with pretty much everything one could look for. With prices ranging from 25,000 to 50,000 CFA (approximately US$ 50 to US$ 100) for simple rooms and suites, 85,000 CFA to 100,000 CFA (approximately US$ 170 to US$ 200) for VIP apartments, Seme Beach appears to be a great value vacation seekers, given all that is included in the price (breakfast, private beach, fresh water pool etc.). Trips to nearby attraction organized by the hotel may cost extra, but that should be expected.

KerSpa front desk at the seme Beach Hotel & Resort

Cameroon Traveler Magazine • January – March 2013

• Page 57


Feature Stor y

Chemin d’un Retour aux Racines Ancestrales

Bimbia: Le Port aux Esclaves

Regard sur les Caméricains Ces Américains qui ont retrouvé leurs origines au pays des Lions Indomptables

D

epuis quelques années, de milliers de Camerounais quittent le pays pour aller se redéfinir dans des contrées bien loin du triangle national. Si dans les années 70-80, la France et l’Europe en général étaient les destinations naturelles, force est de reconnaître que de nouveaux horizons se sont ouverts. L’Afrique du Sud, l’Asie et notamment la Chine, il n’est pas jusque dans les Caraïbes où on ne rencontre des Camerounais. Parmi les nouvelles destinations, les États-Unis occupent une place de choix notamment grâce au programme gratuit Electronic Diversity Visa (DV) qui donne la chance aux familles du monde entier la possibilité d’obtenir un visa d’entrée sur le sol Américain au terme d’un tirage au sort. Parmi ces Camerounais

Page 58 •

qui vont aux USA, se trouvent ceux qui s’y rendent de leurs propres moyens, alors que d’autres sont parmi les heureux élus de la fameuse loterie DV. Ainsi pendant que les regards sont généralement braqués sur ceux-là qui choisissent de partir loin de la terre natale en silence (par exemple la fugue des athlètes nationaux aux derniers jeux olympiques), certains illustres personnages, qu’à priori rien ne rattacherait au Cameroun, choisissent de faire le chemin inverse après avoir découvert – avec bonheur et surprise nous l’espérons – que leurs ancêtres étaient tous des natifs du pays de Manu Dibango, Eto’o Fils, Roger Milla, Um Nyobe, Mongo Beti et autre Leonora Miano. Nous ne parlons pas ici de ceux des Camerounais qui ont été désillusionnés à

Cameroon Traveler Magazine • Janvier – Mars 2013

leur arrivée au pays de l’oncle Sam, ou de ceux-là qui, leurs études achevées, ont voulu retourner au pays natal. Nous évoquons ici des Américains pur-sang qui ont choisi de plonger dans la mémoire individuelle et collective, à la recherche de leurs traces mémorielles et généalogiques. La reconstitution de l’arbre généalogique est un exercice très prisé en Occident en général et au pays de Barack Obama en particulier, où mis à part les Amérindiens, tout le monde viendrait d’ailleurs. L’exercice de reconstruction de l’arbre généalogique a toujours été une activité de recherche, d’abord historique, mais qui au fil des progrès de la science génétique avec le développement de la technique des tests de l’ADN, s’impose aujourd’hui comme un

outil incontournable dans la recherche de nos origines. Des structures privées et des projets académiques ont étés initiés pour aider les américains à retracer leurs origines. C’est le cas notamment de l’African Ancestry Inc., un institut privé basé à Washington DC, et du projet « African American DNA Roots » basée à l’Université du Massachusetts. Ces découvertes ont été vulgarisées par les travaux et la série télévisée « Faces of America » produite par Pr. Henry Louis Gates Jr., Directeur de l’Institut W.E.D. Dubois pour les études Africaines et Afro-Américaines à l’Université de Harvard, et diffusée sur PBS, une chaine de télévision à vocation éducative et culturelle aux Etats-Unis. Pour les Afro-Américains, cet exercice leur permettrait de se réconcilier avec


Feature Stor y

President Barack Obama

Condoleeza Rice

Oprah Winfrey

Quincy Jones

Liste non exhaustive des cÉlÈbres Caméricains connus

Spike Lee

Chris Rock

Nom

Occupation

Origines Africaines

Tribu/Région

Barack Obama

Président des USA

Kenya, Cameroun

Inconnue

Blair Underwood

Acteur Comédien

Cameroun, Nigeria (Igbo)

Nord-Ouest

Chris Rock

Comédien, Acteur

Cameroun

Septentrion

Quincy Jones

Musicien, Producteur

Cameroun

Tikar (Ouest, NordOuest)

Oprah Winfrey

Présentatrice de Télévision, Femme d’Affaire

Cameroun, Guinée-Liberia, Zambie

Bamiléké

Condoleeza Rice

Académicienne, Ancienne Secrétaire d’Etat

Cameroun

Tikar

Spike Lee

Acteur, Producteur de Films

Cameroun, Niger

Inconnue

India Arie

Artiste Musicienne

Sierra Leone-Liberia, Cameroun

100% Tikar (du côté maternel)

Common

Artiste Musicienn

Cameroun

Inconnue

Bishop T Jakes

Pasteur, Producteur de Films

Cameroun, Nigeria (Igbo)

Nord-Ouest

Don Cheadle

Acteur de Cinéma

Cameroun

Inconnue

Anthony Anderson

Acteur et Comedien

Cameroun

Inconnue

Herman Mason

Pasteur et activiste

Cameroun

Inconnue

Donnie Simpson

Personalité Radio et TV

Donnie Simpson

Inconnue

Vanessa A. Williams

Actrice

Cameroun

Bamiléké, Tikar

Chris Tucker

Comédien et Acteur

Cameroun, Angola

Inconnue

Sheryl Lee Ralph

Actresse, Musicienne

Cameroun

Tikar

Blair Underwood Cameroon Traveler Magazine • January – March 2013

• Page 59


Pour les Africains en général, il s’agit ici d’une opportunité qui nous est offerte pour présenter directement à nos frères Américains notre version des faits, et qu’ils comprennent que la traite négrière était une transaction inhumaine dans laquelle les Africains ont pris part le plus souvent contre leur gré. Il s’agit donc ici d’une opportunité qui nous est offerte d’entreprendre ensemble le chemin du pardon et de la réconciliation. C’est l’occasion pour nous de véritablement nous regarder dans les yeux, d’assumer le mal qui a été fait et de d’ouvrir nos cœurs à ces enfants qui sans le vouloir et parfois sans jamais le savoir ont été arrachés à leurs familles, à leur terre. Beaucoup d’américains d’origine Africaine se sont soumis ces dernières années à ces tests d’ADN pour retrouver leurs origines, certains avec beaucoup de succès. C’est le cas de ceux qui ont pu retracer leurs origines jusqu’au pays des Lions Indomptables. De Oprah Winfrey, la célèbre présentatrice de télévision américaine, à d’autres

personnalités tels que Blair Underwood, Quincy Jones, Spike Lee, Chris Tucker, Vanessa A. Williams (pas l’ex Miss America, mais plutôt l’actrice connue pour ses rôles dans les séries Melrose Place, Cosby Show et le film Soul Food), Don Cheadle, Chris Rock, Bishop T. Jakes, l’artiste Common, en passant par madame Condoleeza Rice, la toute puissante Secrétaire d’état sous le gouvernement du Président George W. Bush et bien d’autres. Oprah est multinationale en ce qui concerne ses racines africaines. La célèbre présentatrice de « Oprah » l’un des shows les plus populaires en Amérique et promotrice de « OWN » (The Oprah Winfrey Network) et du Magazine « O » qui croyait être Zulu (une ethnie Sud-Africaine) est d’origine multiple. Mais, aucune des tribus dont elle est originaire ne se retrouve dans l‘Afrique du Sud actuelle. Ses racines ont été retracées en Guinée - Liberia (tribu Kpelle), en Zambie (tribu Nkoya) et au Cameroun ou elle est originaire de la tribu Bamiléké. Oprah ne bénéficie d’aucune influence Européenne (0% de trace génétiques de type européen retrouvée dans son ADN). Blair Underwood, célèbre acteur des films et séries télévisées aux Etats-Unis a été le plus chanceux de tous. Grâce à la technique ADN, il a non seulement retracé ses origines, mais bien plus, le test lui a permis de rencontrer Eric Sonjowoh (son cousin de la 10eme génération) et ainsi de retrouver la famille perdue depuis plusieurs générations. En août 2011, Blair a séjourné dans le village de ses ancêtres (Babungo dans le Nord-Ouest),

Blair Underwood se retrouve en famille... au Cameroun

Page 60 •

Blair Underwood à Babungo © NBC

leur histoire grâce à un retour à priori impensable à leurs origines. Pour eux c’est une occasion de retrouver les parents inconnus, et peut-être de contribuer au développement de leur continent d’origine. La grande majorité des Caméricains (comme ils sont connus) aurait toujours exprimé le désir d’accéder à la double nationalité (Américaine et Camerounaise). Parce qu’étant économiquement plus nantis que le Camerounais (ou l’Africain moyen), ils auraient ainsi l’opportunité d’aider d’avantage leur pays d’origine.

Cameroon Traveler Magazine • Janvier – Mars 2013

Blair Underwood à Babungo © NBC

Feature Stor y

Blair Underwood se retrouve en famille... au Cameroun

où il a reçu un traitement princier digne du retour de l’enfant prodige. Blair a pour l’occasion rencontré ses parents et ses cousins lointains et proches dont il n’avait eu connaissance que quelques mois plus tôt. Ce voyage a fait l’objet d’un documentaire diffusé sur la chaine américaine NBC. Quincy Jones, le célèbre producteur du défunt Michael Jackson et notamment de l’album «Thriller», l’album le plus vendu de tous les temps, serait à 66% d’Afrique Noire et plus particulièrement de la tribu Tikar qui peuple actuellement les régions de l’Adamoua (Bankim), du Centre (Ngambe) de l’Ouest (Noun) et du Nord-Ouest ; et à 34% d’origine Européenne. Selon les révélations du Times Magazine, Barack Obama, Président actuel des Etats-Unis, aurait des gènes Camerounais en lui. En fait, les recherches du cabinet African Ancestry Inc. aurait découvert que le Président Américain serait l’un des descendants du côté maternel de Mr. John Punch, le tout premier esclave reconnu des Etats-Unis d’Amérique. La mère du Président Obama, Stanley Ann Dunham descendrait de Mr John Punch. Ces mêmes recherches sur l’ADN de Mr Punch retraceraient ses origines au Cameroun, faisant d’Obama un Caméricain à part entière. Ces dernières années, à la faveur de l’initiative des ARK Jammers du talentueux guitariste Jay Lou et compagnie, une organisation dont le but est d’aider les Afro-Américains à se refaire le voyage inverse vers avec le pays d’origine, plus de 150 Afro-Américains ont entrepris le

voyage-découverte, le voyage-initiatique, un véritable voyage au pays natal pour paraphraser l’illustre Aimé Césaire, vers le Cameroun. Véritables explorateurs des temps modernes, les Caméricains sont venus à la découverte du port à partir duquel leurs ancêtres ont été embarqués pour le « voyage du non-retour ». À l’occasion, une mise en scène est généralement faite à leur honneur au port de Bimbia, pour qu’ils puissent comprendre le contexte de l’embarquement par la force des esclaves vers les Amériques. L’ironie de l’histoire est que la grande majorité des Camerounais n’ont jamais entendu parler de la localité Bimbia (la toute première église baptiste au Cameroun s’y trouve) et ne saurait la situer sur une carte. De Bimbi, elle est devenue Bimbia après les colons et esclavagistes. Bimbia se trouve dans la région du Sud-Ouest, à quelques kilomètres de Limbé. Compte-tenu de ce qui précède, l’importance de ce lieu n’est plus à démontrer. Des millions d’esclaves auraient été embarqués sur ce port pendant la traite. Ainsi, le site de Bimbia se doit d’être l’une des priorités du gouvernement du Cameroun en matière d’histoire locale, de monument historique, d’attraction touristique. Bimbia devrait être au Cameroun ce que Gorée est au Sénégal. Malheureusement, force est de constater que rien depuis notre indépendance n’a été fait pour valoriser ce site, et surtout de permettre aux Camerounais de tout bord d’apprendre une facette cachée mais combien importante de leur histoire. Dans ce sens, le gouvernement Américain vient de débloquer une enveloppe


Feature Stor y

Blair Underwood Reconnects With Cameroonian Roots By Ernest Sumelong

acting career, but also endeared him to most households, especially in Africa and Cameroon in particular. Underwood was known more for his role as lawyer Jonathan Rollins in the TV series LA LAW. But the discovery of his ancestral roots, traced to the Babungo tribe of Northwest Cameroon, after DNA testing in the United States, further cemented his bond with his Cameroonian fans. His DNA testing was among that of many black-Americans who also traced their ancestral lineage to Cameroon. The test revealed that on one side, he is of Igbo descent in the Eastern part of Nigeria while on the other side he is

1

While Underwood’s film debut was the 1985 movie Krush Groove, his appearance on The Cosby Show in 1985 not only propelled him to a big film

It was during this trip that Blair Underwood reconnected with his long lost family based in the Northwest region of Cameroon. Thanks to the reconnection trip, Underwood today met with his 10th cousin, Eric Sonjowoh, with whom he has since maintained communication and planned to relocate to America

2

©Luigi Novi

3 State Department photo by Michael

The multi-talented mega TV/film star could be said to have been born with it, acting. He has literally graced most influential TV serials in America and featured in numerous movies, which have placed him among the most prominent African American actors in recent times. Born in Washington to Marilyn Ann Scales, an interior decorator, and Frank Eugene Underwood, Sr., a United States Army Colonel, Underwood, 48, attended Petersburg High School in Petersburg, Virginia, and later attended the Carnegie Mellon School of Drama in Pittsburgh, Pennsylvania.

some slave exit sites. Underwood and other Cameroonian-Americans who made the trip to the country received royal reception from Cameroonian authorities and his tribesmen. Drums, songs and dance typical of the Tikar welcomed the guests, while scenes of the slave trade story were re-enacted.

Gross

B

lair Erwin Underwood is handsome, eloquent and an outstanding TV personality and actor. This African-American is the metaphor of the contemporary black man living the American dream.

of Tikar descent in the North Western part of Cameroon. He made a historic trip to Cameroon in August 2011 alongside other Africa-Americans whose ancestries were traced to Cameroon. Here, they visited

4

©2010 by Glenn Francis and Pacific Pro Digital

India Arie Photo: Harry Wad

d’environ 40 millions de Franc CFA ($76000) pour aider à la restauration de ce vestige de la traite négrière. C’est un geste extérieur qui appelle absolument à des gestes locaux. Nous devons écrire et endosser notre propre histoire. Il est temps d’investir dans ce sens et de cesser d’attendre la manne extérieure . G.N.P et T.Y.

Voici d’autres célébrités Americaines qui ont pu retracer leurs origines au Cameroun, et souvent avec beaucoup de precision. Par exemple, India Arie (2) a pu retracer sa lignée au peuple Tikar, tout comme Quincy Jones. 1 Common; 3 - Don Cheadle; 4- Anthony Anderson.

Cameroon Traveler Magazine • January – March 2013

• Page 61


DID YOU KNOW?

B i mB i a W h e r e I t A ll B e g a n ! by: Sumelong Ernest

B

imbia, today, is the administrative capital of the newly created Limbe III Sub Division. It is located along the coastal south-eastern flanks of Limbe, formerly known as Victoria. This peripheral area of Limbe is made up of other smaller settlements or villages like Dikolo, Bonagombe, Bonabile, Mabeta, Kange Fishing Port and Mboko I & II. But for the past years, the whole of this area was simply referred to as Bimbia. This is perhaps because of the overwhelming historical role Bimbia has had to play since the age of Trans-Atlantic slave trade. Bimbia, from about the year 1500, had as settlers the isuwus or isubus who are said to have migrated here from some point along the banks of the Wouri River in the Littoral Region. When one of the descendants of this Isuwu, named Mbimbi, became King, the people here began referring to all their territories here as “Bimbia.” Portugal, one of the European countries that were engaged in the business of buying slaves, ivory and other items from Africa, reportedly reached the Cameroonian coast

by 1472. From the Wouri Estuary where they landed and established contacts with the local coastal chiefs, they soon stretched their business contacts to Bimbia. By dint of its coastal location, Bimbia suddenly grew to become a significant trade port for slaves bound for plantations in the Americas and neighbouring islands of Sao Tome, Principe, Fernando Po, today Equatorial Guinea. Bimbia is also the route through which very many Cameroonians, in the 1500s, 1600s and 1700s, passed through to reach plantations aboard. Bimbia grew and, soon, another Isubu, Bile, was crowned king of the Isubus by name King Williams. Eventually, outcry against slavery brought missionaries from England who reached Bimbia in the 1800s. The most famous among them was Joseph Merrick who came in 1844 and softened the grounds. Then, in 1858, Alfred Saker came at the heels of Joseph Merrick, got land from King Williams, and in this same year founded Victoria, known today as Limbe.

British missionaries got the Bimbia King to sign certain accords. The accords gave room for the missionaries to open schools and build churches. This is how the present day Bilingual Grammar School Molyko-Buea started off in Bimbia. But when Alfred Saker moved from Bimbia to settle in present day Limbe I, the development of Bimbia started dwindling. Soon, people started migrating from Bimbia up to Limbe. This is how a Bimbia that had been the epicenter of action and development for centuries soon lapsed into an era of almost nothingness.

Foreigners Stream In As the locals migrated and settled in town, foreigners: mostly fishermen from Nigeria, Benin and Ghana streamed in to fill the void. That’s why, today, the fishing business, especially the smoked crayfish business in Mabeta, Bimbia, is entirely in the hands of these foreigners instead of Bimbians. Apparently, it is also why one of the chiefs of Mabeta is a Nigerian. This holds true for many fishing communities such as the Kange Fishing Port and Mboko.

Bimbia Takes Off Again In the early 2007, Limbe III Sub Division was created with Bimbia as the capital. Samuel Esebu Mokate was elected it pioneer Mayor. This age-old historical place has been brought back into the limelight of political, economic and social activism. For the past three years, working in tandem with the pioneer DO, Benjamin Epey, Mayor Mokate has tried to usher in development to the area. The most outstanding development that has sprung down here is the establishment by the Cameroon Government of the Training Centre for the Rapid Intervention Battalion, BIR, the elite unit of the Cameroon Army. The establishment of the training centre led to the road from Limbe to Man O War Bay (Bimbia) where this facility is located, to be tarred. A new camp has been built and other facilities opened. Besides, the BIR has been assisting the Council in rehabilitating their earth roads among other things.

To end the business of trading in humans as slaves, the Re-enactment of slave trade in Bimbia during visit of Camericans. Photo: E. Sumelong

Page 62 •

Cameroon Traveler Magazine • Janvier – Mars 2013


Historical location

Discover

US G o v er n m e n t

Approves Funds to Preserve Historic

Bimbia Slave Port

The United States Department of State Bureau of Education and Cultural Affairs has approved $76,400 (FCFA 40 million) in funding for a cultural preservation project to preserve and partially restore the remains of the Bimbia slave trade port. The cultural preservation project is entitled “Documentation and restoration of the 18th Century Slave Port in Bimbia,” and is sponsored by the U.S. Embassy.  The project will document the site with signage, providing historic facts and information.  It will also collect, catalogue and display the few remaining artifacts. The Bimbia Port project is part of the Ambassadors’ Fund for Cultural Preservation, and was announced on July 9, 2012.  The project is expected to last 12 months, following the official launch that will occur around September 2012. The Bimbia slave port has a great cultural, historic and touristic importance to Cameroon.  Since 2010, through the ARK Jammers’ Ancestry Reconnection Program, close to 150 Americans, whose DNA traced their origins to Cameroon, have traveled to Bimbia, giving the site increased national and international attention. Re-enactment of slave trade in Bimbia during visit of Camericans. Photo: E. Sumelong It is also in Limbe III, Bimbia that the campus and main secretariat of newly promoted Division One club, the Njalla Quan Sports Academy, NQSA, is located. Bimbia, agriculturally, also hosts some of CDC’s oil palm plantations and Mabeta is the crayfish or ‘njanga’ production capital of Cameroon. The Mayor, Mokate has extended electricity to many villages: Dikolo, Mabeta, Bimbia, Bona Ngombe and Bona Bile. However, much of Bimbia still resides in darkness having neither pipe borne water nor electricity. The very first Parliamentarian for Limbe, Hon. Gwen Burnley owes her roots to Bimbia. She was the Parliamentarian for Limbe in 1982 when the famous name of the town, then called Victoria, metamorphosed to today Limbe. The General Manager of the Cameroon Development Corporation, Henry Njalla Quan, the former Government Delegate to the Limbe Council, Samuel Lifanda Ebiama, one of the two Parliamentarians for Fako East (Limbe, Tiko, Muyuka) Hon Rachel Lyonga, the Mayor and member of the

Central Committee of the CPDM party, Samuel Mokate, are all Bimbians. HRH Chief Samuel Ekum, who has been the President of the Limbe Chiefs Conference, is a Bimbian, though from Dikolo Village. Of late, thanks to its historical past as a slave port, many Cameroonian Americans, who happened to have, by genetic analysis, retraced their ancestral origins to Cameroon, were at the slave village in Bimbia, where slaves were tied and shipped off to the Americas. On two occasions, they were here: in 2010 and 2011; the “Camericans,” as they are now known. Will the government and the local community work together to raise Bimbia’s profile to the level of other tourist attractions such Mount Fako, the Korup national parc, Waza. It would be a shame not to take advantage of the historical nature of Bimbia, and build proper infrastructure in order to take advantage of this opportunity. All tourist sites and attractions should be developped and maintained, in order for the country to benefit from them.

Unfortunately, the site is not yet well documented, and is currently overgrown by bamboo and bush. The remains of the slave cells are fast deteriorating and are in urgent need of stabilization.  Once completed, the project will be a major addition to the country’s efforts to preserve its collective cultural memory.  The “Documentation and Restoration of the 18th Century Slave Trade Port of Bimbia” is one of the nine projects in Sub Saharan Africa selected for funding through the Ambassadors Fund for Cultural Preservation. Since its inception in 2001, the Ambassadors’ Fund for Cultural Preservation has supported more than 700 projects to preserve cultural heritage in 120 countries.  Bimbia, in the South West Region of Cameroon, is part of the Limbe Council. — US Embassy in Yaounde

Cameroon Traveler Magazine • January – March 2013

• Page 63


What to see & do on the coast

Votre sÉjour en 6 jours sur les cÔtes tropicales Du Cameroun

L

es vacances à la plage et à la faune vous donnent la possibilité de vivre au naturel, ainsi que la possibilité de vivre les réalités culturelles du Cameroun. Détendez-vous sur les plages de Kribi, l'une des plus belles plages du Cameroun, située à moins de 100 kilomètres de l'aéroport de Douala, la vibrante capitale économique du pays. Limbé est un véritable paradis balnéaire. À quelques pas des laves du volcan du Mont Cameroun, vous pouvez allier les joies de la mer à l’écotourisme. Limbe se trouve juste à une cinquantaine de kilomètres de la capitale économique.

Les vacances les plages du Cameroun Il est important pour chaque famille de prendre des vacances au moins une fois par an pour découvrir les merveilles de la natures et savourer les beaux moments de la vie. Pendant 6 jours/5 nuits, on peut vivre des moments de rêve passionnés et inoubliables!

1er Jour

Douala - Buea - Limbé La journée pourrait commencer par un bon petit déjeuner dans votre hôtel de choix, puis le départ pour Buea. Une fois à Buea, payez une visite au vieux palais du gouverneur qui date de la colonisation Allemande et qui se dresse majestueusement au pied du mont Cameroun. Ensuite, arrêtez vous à l'usine de thé de Tolé (Tole Tea Estate), la plantation qui produit l’un des thés les plus délicieux du monde. La suite du séjour qui vous emmène Page 64 •

vers Limbé impose de vous arrêter quelques minutes à Bakingili pour inspecter le dernier dépôt de lave de l’éruption volcanique du mont Cameroun solidifiée lors de son écoulement, avant de descendre dans l’un des hôtels de la place.

2ème Jour

de la nuit des temps. Le retour sur Limbé vous donnera l’ unique opportunité d’ avoir une vue claire et nette du Char des Dieux (Mont Cameroun), et plus particulièrement celle du pic d’Etinde, plus connu sous l’apellation de Petit Mont Cameroun.

4ème Jour

Limbé

Limbé - Lobé - Kribi

Limbe offre aussi la possibilité de participer aux activités sportives. Pour ceux qui aiment les jeux, la détente et la natation, profitez de la plage de sable couleur chocolat de Sémé. Après le petit déjeuner, entamez la journée par une visite de la ville de Limbe. Familiarisez vous avec les structures coloniales, le centre de sauvetage des animaux, et le Jardin Botanique reconnu pour son impressionante variété d'espèces d'arbres et de fleurs. Ensuite, un déjeuner à la plage est recommendé. Vous pourrez ainsi assister à la braise du poisson frais qui servira de déjeuner. Retournez après à l'hôtel et détentez vous en respirant l’air marin de Limbe.

Le quatrième jour, prenez le départ pour Kribi via Douala. A l’arrivée à Kribi, une visite des chutes à cascades de la Lobé s’impose. Les chutes de Nachtigal sont le seul endroit au monde où une rivière se jette directement par une cascade d'eau dans l'océan Atlantique. En vous détendant sur la plage, vous pourrez admirer les beaux paysages de l’océan atlantique. Visitez ensuite un restaurant local où vous pourrez déguster des produits frais de la mer. Passez aussi par le Musée du Grand Batanga pour découvrir ses divers objets d’art. Finissez la journée

3ème Jour

BIMBIA - KORUP

La visite du quai à esclaves au cap de Bimbia devrait faire parti de votre plan de séjour. Bimbia, la porte du non-retour, où un nombre important d’esclaves aurait été embarqué vers les Amériques, est un endroit historique peu connu des Camerounais. Visitez également le Parc National de Korup où vous tomberez sous le charme des espèces botaniques rares qui datent

Cameroon Traveler Magazine • Janvier – Mars 2013

LIMBE BOTANICAL GARDEN


GUIDES TOURISTIQUES

Discover

Où Dormir / Where To Sleep Hôtel AKWA PALACE II **** 920 Boulevard de la Liberte Tél: +237 33 42 89 05 Email: reservations@hotel-akwapalace.com www.hotel-akwa-palace.com

HôTEL RESIDENCE LA FALAISE *** 503 Boulevard de la Liberte Tél: +237 33 42 04 45 GSM: +237 97 70 77 78 Fax: +237 33 43 28 31 www.residencelafalaise.net

Somatel Hôtel ***

Douala Bali B.P. 17546 Tel: +237 33 43 66 95/ 33 43 66 65 Fax: +237 33 42 02 81 somateldla@yahoo.fr

COMPLEX COCO BEACH

www.somateldoualahotel.com

Hotel Bano Palace ** Rue Druot Douala - Akwa B.P. 12985, Douala, Cameroun Phone : (+237) 33.43.77.58 33.43.77.59 - 33.43.77.60 Fax : (+237) 33.43.77.62 http://www.hotelbanopalace.com | http://www.banopalacehotel.com

Les gites de kribi *** Route des chutes de la Lobe Tél: +237 75 9 08 08 45 Location: Kribi Bungallow style apartments

Hôtel PALM BEACH PLUS

Tél: +237 33 46 14 47/ 77 51 99 46 Fax:33 46 18 32 Email: hotelpalmbeachplus@yahoo.fr www.hotelpalmbeachplus.net Location : Kribi

Tél: +237 33 46 15 84/99 99 87 90

Fax: +237 33 46 18 19 Email : complexecocobeach@yahoo.fr Location: Kribi

First International Inn (FINI) HOTEL *** Limbe

Tel: +237 33 33 26 97/ 99 97 42 94 Fax: +237 33 33 20 15 Email: Reservations@finihotel.cm www.finihotel.cm

Bimbia

KRIBI

SEME BEACH HOTEL ***

Idenau Rd, Mile 11 Bakingili Tel: +237 77 93 45 46/ 77 74 94 46 Email: semebeach@gmail.com www.semebeach.com

kORUP

bUEA lIMBE

MT CAMEROON LAVA

dOUALA eDEA

kRIBI cAMPO-mA’AN

en expérimentant une excitante ballade en pirogue vers l’amont de la lobé.

5ème Jour

Lobé Campo-Ma’an Ebodjé Le cinquième jour, déportez-vous au petit matin vers le Parc National de Campo-Ma'an, reconnu pour sa faune très diversifiée. Merveille touristique, ce parc constitue le dernier refuge des éléphants et des gorilles de la forêt africaine. Avec l’aide d’un guide, vous pourrez vous promener aux quatre coins cachés du parc.

6ème Jour

Ebodjé - Kribi

Au sixème jour, arrivez tout reposé à Ebodjé et profitez d’une enrichissant visite guidée du village des pêcheurs. Pendant cette viste, vous pourrez assiter à une des soirée culturelle souvent organisées qui vous introduira aux particularités locales et celles de la tribue pygmées, plus particulièrement celles des Bakas. Après votre petit-déjeuner, prenez le départ pour la «Roche du Loup» et explorez l'une des plus belles plages du monde, avec un sable fin et doré qui vous donnera des sentiments

doux et agréables. Une visite du musée des tortues est vivement conseillée. Participez aux activités de loisir en dégustant votre déjeuner et préparez-vous pour un retour vers Kribi dès le début de l'après-midi.

Kribi - Edéa - Douala Une fois de retour à Kribi, vous pouvez participer aux dernières activités de loisir. Préparez-vous pour le départ pour Douala. Arrêtez-vous à mi-chemin à Edéa pour une courte visite de l’Alucam (Usine d’alumine d’Alcan) et du Barrage Hydroélectrique. Fin du tour.

KORUP

Faites- vous plaisir en degustant du poissons frais à la braise tout le long de votre parcours. Vous n’en serez pas déçu.

LIMBE

Cameroon Traveler Magazine • January – March 2013

• Page 65


SEE & EXPERIENCE Arch that symbolizes the entrance into Bamenda

Bamenda & Beyond

B

amenda, also known as Abakwa and Mankon Town, is a city in northwestern Cameroon and capital of the North West Province. The city had a population of 269,530 at the 2005 Census, and is located 366 km (227 mi) north-west of the Cameroonian capital, Yaoundé. Bamenda is known for its cool climate and scenic hilly location. From its inception, the city is an amalgamation of three villages - Mankon, Mendakwe and Nkwen. The first was named for the Mankon people. An alliance of five ethnic groups founded a chieftaincy (a fon) known as the Mankon Fon. Bamenda's principal ethnic group is the Tikar. In the past, the Tikar faced invasions from the people in the surrounding hills, and between 1700 and 1800, they joined a confederation established by the Mbum for defense purposes. Bamenda was subjected to German colonisation in the late 19th century, and evidence of Germany's former occupation of Bamenda can still be seen today in structures such as the Fort at the Bamenda station. After the defeat of the Germans in World War I (1914–1918) the League of Nations shared German colonial territories among victorious nations. Western Cameroon was administered jointly with Nigeria under the protectorate Page 66 •

of the British until 1961, when following a plebiscite it attained independence by joining then the already independent République du Cameroun. Today, many of the city's inhabitants are English-speaking, and Cameroonian Pidgin English is the main language spoken in the shops and on the streets of Bamenda. As a regional center, the city has numerous markets, banks, and offices. The main industries are the processing of agricultural produce such as coffee. The local museum and shops display a wide variety of local baskets, beads, woodcarvings and bronze statues. In Bamenda there are cultural sites such as the Mankon Fon's Palace with its museum, and the Bali Fon's palace with its ancient architectural structures. The mountainous terrain around the city affords scenic views such as that from the mountain Sabga over the Ndop plain. The city of Bamenda has road links to Yaoundé and Douala, as well as a rarely used airport. North of the city is the Bamenda Ring Road, a 367 km (228 mi) circular route through some of Cameroon's most spectacular mountains. Along this road is Mount Oku (3,000 m/9,800 ft), the Kimbi River Game Reserve, the Menchum River waterfalls, a huge chief's palace at Bafut, and a pyramidal thatched shrine at Akum (also known as Bagangu).

Cameroon Traveler Magazine • Janvier – Mars 2013

Menchum Falls

Where to Stay in Bamenda Pelican Hotel, Ntarikon Bamenda PO Box 785 Hotel Rating ** Mansfield Plaza Hotel Hotel Rating **

Hotel Ayaba Hotel Rating: *** Mondial Hotel BP 09 Bamenda Hotel Rating: *** Azam Hotel BP 386 Bamenda

Hotel Rating: ***


OUEST—NORTH-OUEST

Discover

Ouest

& Culture L

a région de l'Ouest Cameroun est le berceau du peuple Bamiléké, l'une des plus riches et denses civilisations d'Afrique Noire. Véritables centres de pouvoir traditionnel et séculaire, les chefferies traditionnelles constituent le noyau dur autour duquel émanent et convergent toutes les expressions culturelles des royaumes Bamilékés.

La Chefferie Bandjoun

Le Musée des Civilisations

Les chefferies, lieux dépositaires du patrimoine matériel et immatériel, sont porteuses des valeurs identitaires de leurs peuples. Une grande majorité du patrimoine culturel Bamiléké est sous leur responsabilité. L’art bamiliéké est l’un des plus riches d’Afrique subsaharienne. Toute cette richesse peut être observée au Musée des Civilisations, qui se trouve au centre de la ville de Dschang. Pendant la saison touristique, faites-vous un devoir d’assister a l’un des multiples funérailles que les habitants de la régions organiserons pour célébrer leurs morts. Ces cérémonies sont une mise-en-scène grandeur nature de la culture du peuple Bamiléké Routedeschefferies.com et www.mintour. gov.cm

Le Musée des Civilisations

Where to Stay in the West Dschang

Centre Touristic de Bana

Hotel le Saré

Teclaire Palace Hotel

Bandjoun

Foumban

Hotel Marie Louise

Centre Touristique

Domaine du Petpenoun

Centre Climatique, Dschang

de Bandjoun

Rte Bafoussam-Foumban

Bafang

Bafoussam

Hotel La Falaise

Tal Hotel

Cameroon Traveler Magazine • January – March 2013

• Page 67


Foumban

The Sultanate

F

oumban

or Fumban is a city in Cameroon, lying north east of Bafoussam. It has a population of 83,522 (at the 2005 Census). It is a major town for the Bamoun people and is home to a museum of traditional arts and culture. There is also a market and a craft centre, while Foumban Royal Palace contains a museum with information on Ibrahim Njoya who invented a new religion and the Shumom alphabet. Though touristy, Foumban

Page 68 •

is one of Cameroon’s major attractions and an important centre of traditional African art. Its jewel is the Palais Royal, seat of power for the Bamoun people. The ruler of the Bamoun is known as the sultan, and the Bamoun can trace the lineage of their sultan back to 1394. The palace, completed in 1917, resembles a medieval chateau. It houses the Sultan’s Museum, which contains a multitude of royal gowns, arms, musical instruments, statues, jeweller y, masks and colourful bead-covered thrones carved in the shapes of the men who sat on them.

A few hundred metres south of the palace is the Musée des Arts et des Traditions Bamoun. This extensive collection has exhibits on Bamoun history and art, including cooking implement s, musical instruments, pipes, statues, masks, gongs and an ornately carved xylophone. The road that connects the two museums is the Rue des Artisans, home to sculptors, basket makers, weavers and embroiders, and one of the best places in Central Africa to buy wood carvings.

Cameroon Traveler Magazine • Janvier – Mars 2013

Le Domaine du Petpenoun

Located in the heart of Bamoun Country, the Petpenoun Estate (or Le Domaine de Petpenoun) is an modern but exotic and wild resort build in the middle of the Bamun Land. The estate is a perfect escape for those looking to take on a vacation far from the noise and the sometimes chaotic sceneries of the urban life.

Situé au coeur du royaune Bamoun sur les verges du lac Petpenoun, Le Domaine du Petpenoun, un paradis dans la nature sauvage est un complexe hotelier moderne au milieu du royaume Bamoun. Le domaine est conseillé à ceux qui voudraient s’évader du vacarme et du chaos de la vie urbaine et savourer un repos mérité. Les visiteurs trouveront dans ce complexe, un confort de standing international.


OUEST—NORTH-OUEST

Discover

Bamoun Sultant’s Palace

Le Royaume Bamoun est l’un des points focaux de l’art et de la culture dans la region de l’ouest au Cameroun. De l’artisanat à l’ histoire proprement dite du peuple Bamoun en passant par la fantasia des chevaliers, toutGreat y estHuta découvrir. La Grande Case Bamiléké The Bamiléké’S Le symbolte officiel de la tradition et de la culture Bamiléké, la Grande Case est la residence officelle du Chef Bamiléké.

Official symbol of the Bamileke’s tradition and culture, the Great Hut is the official residence of the King. The cultural secrets and traditions are kept here.

Cameroon Traveler Magazine • January – March 2013

• Page 69


Tropical Adventures and

Escapades

© Astaras

Days 1-3 Cameroon Littoral Travel along rugged roads winding through Cameroon's rainforests, arid plains and soaring mountains.

the Lobé (the only waterfall in the world that flows directly into the ocean) will bring you thrills and experiences you cannot find anywhere else. Days 8-9 Douala

Days 4-5 Limbe Lounge on Limbe's black volcanic sands below mighty Mt Cameroon. Visit the Botanic Garden.Take a hiking trip to the slopes of Mount Cameroon A visit to the Korup national parc will expose you to wild species unavailable anywhere else in the world. Days 6-7. Kribi Beach Kribi Beach is a dramatic contrast to Limbe's chilled-out vibe and is a glitzy, palm-fringed playground for the rich. Enjoy the gold sand, plenty of sun and the pleasures of typical wild tropical beaches. In adition, rafting through

Limbe Botanical Garden Page 70 •

Cameroon Traveler Magazine • Janvier – Mars 2013

After the western beaches and jungles, continue your western adventure by experiencing Douala's graceful and ancient colonial ambience. Douala is moisty, but full of charm. Enjoy roasted fish by the seafront. Days 9-10 Yaoundé End your journey by visiting Yaoundé, the political capital. Enjoy your choice of local food and pick up a visa in the process. Check out the numerous museums during the day and the discos at night. Yaoundé is cooler, and more orderly than Douala, and has recently seen a lot of improvement in its infrastructures.


Le Lion Indomptable d’Afrique Le lion représente la mascote et le symbole officiel du Cameroun. The African Lion is the official symbol of the Republic of Cameroon. Officially known as The Indomitable Lions, Cameroonians continue to distinguish themselves around the world just as they do in sports.

The lion is a species of the genus Panthera and its closest relatives are the other species of this genus: the tiger, the jaguar, and the leopard. Panthera leo itself evolved in Africa between 1 million and 800,000 years ago, before spreading throughout the Holarctic region. It appeared in Europe for the first time 700,000 years ago with the subspecies Panthera leo fossilis at Isernia in Italy. From this lion derived the later cave lion (Panthera leo spelaea), which appeared about 300,000 years ago. Lions died out in northern Eurasia at the end of the last glaciation, about 10,000 years ago. –Wikipedia

Cameroon Traveler Magazine • January – March 2013

• Page 71


Thank you for reading

the Cameroon Traveler Magazine. Please joint the other readers to share your comments on facebook (facebook.com/CameroonTraveler) and on Twitter (@CameroonTravel) Please Come Again!

SCAN THIS CODE TO READ ON YOUR MOBILE DEVICE

The Cameroon Traveler Magazine is published by Sapphire Excel for the Cameroon Travel and Leisure Organization (CTLO). For all information concerning the content and advertisement opportuinities in this magazine, please contact the Cameroon Traveler directly at Info@CameroonTraveler.com

Profile for Sapphire Excel

Cameroon Traveler Magazine No. 001  

Cameroon Traveler Magazine is your source of information and guide to Cameroon’s travel and leisure destinations. This issue inclues: hotels...

Cameroon Traveler Magazine No. 001  

Cameroon Traveler Magazine is your source of information and guide to Cameroon’s travel and leisure destinations. This issue inclues: hotels...

Profile for econprof
Advertisement

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded