__MAIN_TEXT__

Page 1

ÉCOLE SPÉCIALE D’ARCHITECTURE Association d’enseignement supérieur et de recherche Membre de la Conférence des Grandes Écoles

254 boulevard Raspail 75014 Paris Tel. : +33 (0) 1 40 47 40 47 www.esa-paris.fr info@esa-paris.net

ÉCOLE SPÉCIALE D'ARCHITECTURE


ÉDITO.

L’ESA, L’ÉCOLE D’ARCHITECTURE TRANSVERSALE Entrer à l’École Spéciale d’Architecture, c’est faire l’expérience de l’enseignement transversal de l’architecture, ou « penser et projeter, ensemble » :

François Bouvard Directeur de l’ESA Christian Mestre Président de l’ESA Directeur de la publication Christian Mestre Conception Marc Vaye Direction artistique Atelier Serge Barto Crédits des illustrations © Jacques Pochoy © Marc Vaye © La Générale de Productions © 2018 École Spéciale d’Architecture Achevé d’imprimer sur les presses de STIPA 8 rue des Lilas 93189 Montreuil Cedex 4e trimestre 2018 Tous droits de reproduction réservés

Dans les cinq dernières années, l’ESA a transformé collectivement son projet pédagogique : elle est devenue transversale, ouvrant pour ses étudiants, à chaque séquence de leur formation, des situations d’échange et d’intelligence collective entre leurs enseignants. Ces séquences font dialoguer la recherche du projet-mémoire avec les enseignements disciplinaires, favorisant ainsi l’émergence d’architectes informés, sensibles et décisifs, porteurs d’une pensée ouverte et engagée.

Ce carnet d’information vous présente une synthèse de l’offre d’enseignement transversal de l’architecture à l’ESA, déployée à travers ses formations de Licence, de Master et de troisième cycle, avec l’HMONP– DESA, la formation professionnelle diplômante et les doubles formations architecte-ingénieur. Si cette présentation retient votre intérêt, vos questions trouveront réponse auprès de notre service des admissions, qui vous informera sur nos sessions semestrielles. En faisant le choix singulier de l’ESA pour votre formation, vous construirez un esprit ouvert, critique et inventif, vital pour entreprendre votre avenir d’architecte. BIENVENUE À L’ÉCOLE SPÉCIALE D’ARCHITECTURE !


ÉDITO.

L’ESA, L’ÉCOLE D’ARCHITECTURE TRANSVERSALE Entrer à l’École Spéciale d’Architecture, c’est faire l’expérience de l’enseignement transversal de l’architecture, ou « penser et projeter, ensemble » :

François Bouvard Directeur de l’ESA Christian Mestre Président de l’ESA Directeur de la publication Christian Mestre Conception Marc Vaye Direction artistique Atelier Serge Barto Crédits des illustrations © Jacques Pochoy © Marc Vaye © La Générale de Productions © 2018 École Spéciale d’Architecture Achevé d’imprimer sur les presses de STIPA 8 rue des Lilas 93189 Montreuil Cedex 4e trimestre 2018 Tous droits de reproduction réservés

Dans les cinq dernières années, l’ESA a transformé collectivement son projet pédagogique : elle est devenue transversale, ouvrant pour ses étudiants, à chaque séquence de leur formation, des situations d’échange et d’intelligence collective entre leurs enseignants. Ces séquences font dialoguer la recherche du projet-mémoire avec les enseignements disciplinaires, favorisant ainsi l’émergence d’architectes informés, sensibles et décisifs, porteurs d’une pensée ouverte et engagée.

Ce carnet d’information vous présente une synthèse de l’offre d’enseignement transversal de l’architecture à l’ESA, déployée à travers ses formations de Licence, de Master et de troisième cycle, avec l’HMONP– DESA, la formation professionnelle diplômante et les doubles formations architecte-ingénieur. Si cette présentation retient votre intérêt, vos questions trouveront réponse auprès de notre service des admissions, qui vous informera sur nos sessions semestrielles. En faisant le choix singulier de l’ESA pour votre formation, vous construirez un esprit ouvert, critique et inventif, vital pour entreprendre votre avenir d’architecte. BIENVENUE À L’ÉCOLE SPÉCIALE D’ARCHITECTURE !


_2

3_

150 ANS.

Une entreprise d’idées 2013

150 ANS D’HISTOIRE 1924 1904 1865 L’ÉCOLE CENTRALE D’ARCHITECTURE Au cours du XIXe siècle, un nombre croissant de personnes jugent que la formation des architectes est inappropriée aux conditions nouvelles de la profession, comme aux enjeux et aspirations de l’époque. Une ambitieuse réforme de l’École des beaux-arts a bien été décidée en 1863, mais des résistances internes ont fait obstacle à sa complète exécution. C’est prenant acte de cet échec que, deux ans plus tard, l’ingénieur centralien Emile Trélat, soutenu par plusieurs personnalités de toutes professions, fonde une école libre d’architecture, qui offrira une alternative pragmatique à l’enseignement officiel.

1870 LA RECONNAISSANCE D’UTILITÉ PUBLIQUE D’abord centrale (1865), puis centrale & spéciale (1867), l’École devient à jamais l’École Spéciale d’Architecture le 13 août 1869. Quelques mois plus tard, elle est reconnue d’utilité publique par le Conseil d’État (décret impérial du 11 juin 1870).

L’INSTALLATION BOULEVARD RASPAIL Faisant valoir que l’École est une fondation parisienne due à un puissant élan d’initiative privée, Emile Trélat convainc le Conseil Municipal de Paris de mettre à la disposition de celle-ci un terrain situé entre la clôture du cimetière du Montparnasse et l’alignement de la voie publique. Trélat dresse lui-même les plans des nouveaux bâtiments, les premiers à avoir été conçus en France pour accueillir une école d’architecture.

LE MOUVEMENT MODERNE Tandis que l’École adopte le statut juridique d’association loi de 1901, l’un de ses anciens élèves, Robert Mallet Stevens, y revient comme enseignant. A partir de 1926, l’École suscite ou accompagne de nombreuses publications. Certaines des revues françaises d’architecture les plus influentes – L’Architecture vivante, Architecture d’Aujourd’hui, Urbanisme et Technique et Architecture – seront ainsi dirigées par d’anciens élèves : Jean Bodovici, Pierre Vago ou André Hermant, par exemple. En 1934, le diplôme DESA est officiellement reconnu par l’État.

1968 LE MOUVEMENT ÉTUDIANT L’école devient une association en cogestion étudiants, professeurs, administratifs. L’ouverture didactique mène à de nombreuses créations : 1972 Statut de professeur invité, 1973 Unité de recherche appliquée (UDRA), 1974 et 1982 Antennes de Chailles et de Bourges, 1982 Laboratoire informatique, 1985 ESA Productions (expositions et éditions), 1988 Campus universitaire avec l’UCAD, 1993 Semestrialisation des études, intersemestres de stages.

LA REFONDATION A l’initiative du Directeur François Bouvard, l’école entreprend une réforme pédagogique profonde qui voit successivement se mettre en œuvre : un diplôme de licence consacré à une ville européenne (Coimbra, Delft, Cagliari, Prague) où les projets sont jugés par un Jury International, trois domaines d’expérimentations de master (Fabrique collective, Des-Équilibres, Habiter l’anthropocène) qui traitent des cinq transitions : énergétique, écologique, numérique, sociétale, territoriale et l’introduction, dès le cycle licence, de la formation au BIM/Revit et à la question du vivant (écologie, paysage).


_2

3_

150 ANS.

Une entreprise d’idées 2013

150 ANS D’HISTOIRE 1924 1904 1865 L’ÉCOLE CENTRALE D’ARCHITECTURE Au cours du XIXe siècle, un nombre croissant de personnes jugent que la formation des architectes est inappropriée aux conditions nouvelles de la profession, comme aux enjeux et aspirations de l’époque. Une ambitieuse réforme de l’École des beaux-arts a bien été décidée en 1863, mais des résistances internes ont fait obstacle à sa complète exécution. C’est prenant acte de cet échec que, deux ans plus tard, l’ingénieur centralien Emile Trélat, soutenu par plusieurs personnalités de toutes professions, fonde une école libre d’architecture, qui offrira une alternative pragmatique à l’enseignement officiel.

1870 LA RECONNAISSANCE D’UTILITÉ PUBLIQUE D’abord centrale (1865), puis centrale & spéciale (1867), l’École devient à jamais l’École Spéciale d’Architecture le 13 août 1869. Quelques mois plus tard, elle est reconnue d’utilité publique par le Conseil d’État (décret impérial du 11 juin 1870).

L’INSTALLATION BOULEVARD RASPAIL Faisant valoir que l’École est une fondation parisienne due à un puissant élan d’initiative privée, Emile Trélat convainc le Conseil Municipal de Paris de mettre à la disposition de celle-ci un terrain situé entre la clôture du cimetière du Montparnasse et l’alignement de la voie publique. Trélat dresse lui-même les plans des nouveaux bâtiments, les premiers à avoir été conçus en France pour accueillir une école d’architecture.

LE MOUVEMENT MODERNE Tandis que l’École adopte le statut juridique d’association loi de 1901, l’un de ses anciens élèves, Robert Mallet Stevens, y revient comme enseignant. A partir de 1926, l’École suscite ou accompagne de nombreuses publications. Certaines des revues françaises d’architecture les plus influentes – L’Architecture vivante, Architecture d’Aujourd’hui, Urbanisme et Technique et Architecture – seront ainsi dirigées par d’anciens élèves : Jean Bodovici, Pierre Vago ou André Hermant, par exemple. En 1934, le diplôme DESA est officiellement reconnu par l’État.

1968 LE MOUVEMENT ÉTUDIANT L’école devient une association en cogestion étudiants, professeurs, administratifs. L’ouverture didactique mène à de nombreuses créations : 1972 Statut de professeur invité, 1973 Unité de recherche appliquée (UDRA), 1974 et 1982 Antennes de Chailles et de Bourges, 1982 Laboratoire informatique, 1985 ESA Productions (expositions et éditions), 1988 Campus universitaire avec l’UCAD, 1993 Semestrialisation des études, intersemestres de stages.

LA REFONDATION A l’initiative du Directeur François Bouvard, l’école entreprend une réforme pédagogique profonde qui voit successivement se mettre en œuvre : un diplôme de licence consacré à une ville européenne (Coimbra, Delft, Cagliari, Prague) où les projets sont jugés par un Jury International, trois domaines d’expérimentations de master (Fabrique collective, Des-Équilibres, Habiter l’anthropocène) qui traitent des cinq transitions : énergétique, écologique, numérique, sociétale, territoriale et l’introduction, dès le cycle licence, de la formation au BIM/Revit et à la question du vivant (écologie, paysage).


_4

5_

Une école libre d’architecture

Une école internationale PAR DES ÉCHANGES INTERNATIONAUX EUROPÉENS (ERASMUS) ET MONDIAUX Munich/Allemagne Rome, Venise, Cagliari/Italie Ségovie/Espagne Coimbra/Portugal Manchester/Angleterre Lund/Suède

A MONTPARNASSE AU CŒUR DE PARIS

Séoul/Corée du Sud Singapour Kyoto/Japon Mexico-City/Mexique Cincinatti/États-Unis Melbourne/Australie

A L’ÉCHELLE HUMAINE 700 ÉTUDIANTS

UNE ASSOCIATION LOI DE 1901 EN COGESTION

UNE ÉCOLE LIBRE.

AVEC UN RYTHME SEMESTRIEL ET DEUX RENTRÉES PAR AN

CAMPUS PARTAGÉ AVEC L’ÉCOLE CAMONDO

PAR LE RECRUTEMENT ÉTUDIANT Les étudiants étrangers représentent 40% des effectifs (50 différentes nationalités).

PAR UN RÉSEAU INTERNATIONAL D’AGENCES D’ARCHITECTURE Stages professionnels hors les murs en France et à l’international conforté par un réseau de 7 000 architectes DESA qui exercent dans le monde.


_4

5_

Une école libre d’architecture

Une école internationale PAR DES ÉCHANGES INTERNATIONAUX EUROPÉENS (ERASMUS) ET MONDIAUX Munich/Allemagne Rome, Venise, Cagliari/Italie Ségovie/Espagne Coimbra/Portugal Manchester/Angleterre Lund/Suède

A MONTPARNASSE AU CŒUR DE PARIS

Séoul/Corée du Sud Singapour Kyoto/Japon Mexico-City/Mexique Cincinatti/États-Unis Melbourne/Australie

A L’ÉCHELLE HUMAINE 700 ÉTUDIANTS

UNE ASSOCIATION LOI DE 1901 EN COGESTION

UNE ÉCOLE LIBRE.

AVEC UN RYTHME SEMESTRIEL ET DEUX RENTRÉES PAR AN

CAMPUS PARTAGÉ AVEC L’ÉCOLE CAMONDO

PAR LE RECRUTEMENT ÉTUDIANT Les étudiants étrangers représentent 40% des effectifs (50 différentes nationalités).

PAR UN RÉSEAU INTERNATIONAL D’AGENCES D’ARCHITECTURE Stages professionnels hors les murs en France et à l’international conforté par un réseau de 7 000 architectes DESA qui exercent dans le monde.


_6

7_

UNE ÉCOLE OUVERTE.

Une école ouverte

Événements

PROFESSEURS INVITÉS Depuis 1972 et à l’initiative de Paul Virilio, l’école accueille des personnalités choisies pour l’excellence de leur pratique. Parmi elles : Architecture Studio, Marc Barani, Mazakazu Bokura, Frédéric Borel, Cuno Brullmann, Peter Cook, Anne Demians, Edouard François, Brendan Macfarlane & Dominique Jakob, Massimiliano Fuksas, Finn Geipel, Duncan Lewis, Dominique Lyon, Alessandro Mendini, Jean Nouvel, Richard Peduzzi, Christian de Portzamparc, Bernard Reichen, Rudy Ricciotti, François Roche, Jacques Rougerie, Roland Simounet, Bernard Tschumi.

ÉDITIONS WORKSHOPS

LES ENTRETIENS DE L’ESA Des personnalités du domaine de l’art et de l’architecture, de la philosophie et des sciences interviennent sur des thèmes atemporels ou d’actualité, parmi elles : Augustin Berque, Mario Botta, Anne Cauquelin, Françoise Choay, Christo, Liz Diller, Peter Eisenman, Félix Guattari, Steven Holl, Tim Ingold, Junya Ishigami, Arata Isozaki, Jean-François Lyotard, Winy Maas, Claude Parent, Dominique Perrault, Renzo Piano, Antoine Picon, Philippe Rahm, JeanPierre Raynaud, Martial Raysse, Alvaro Siza, Shin Takamatsu.

Marterclass Junya Ishigami en partenariat avec la Fondation Cartier pour l’art contemporain et l’École Camondo.

Les ateliers de projets courts sont régulièrement animés par des personnalités internationales : Patrick Bouchain, Sophie Calle, Peter Cook, Teddy Cruz, Daniel Buren, Didier Faustino, Yona Friedman, Yann Kersalé, Claude Parent, Benedetta Tagliabue, Felice Varini.

EXPOSITIONS

Des expositions (accrochages et créations) sont régulièrement mises en scène, parmis elles : Architecture du silence / Luis Barragan, Le symbolique, l’imaginaire et le réel / Frédéric Borel, Impressionnisme urbain / Roland Castro & Sophie Denissof, Ectoplasmatic Library / Ricardo de Ostos, Séquences d’études / Christian de Portzamparc, Dessins d’architecture / Shin Takamatsu, Terra award / Dominique Gauzin-Müeller.

Spéciale est la revue publiée par l’école. Dix numéros de différentes versions éditoriales se sont succédés depuis 2004. L’école publie depuis 2017 les travaux des diplômes de licence : #1 Coimbra #2 Delft #3 Cagliari Ainsi que les projets lauréats du Prix des Meilleurs Diplômes de master. Les vidéos des Entretiens de l’ESA sont mises en ligne sur le site internet de l’ESA.


_6

7_

UNE ÉCOLE OUVERTE.

Une école ouverte

Événements

PROFESSEURS INVITÉS Depuis 1972 et à l’initiative de Paul Virilio, l’école accueille des personnalités choisies pour l’excellence de leur pratique. Parmi elles : Architecture Studio, Marc Barani, Mazakazu Bokura, Frédéric Borel, Cuno Brullmann, Peter Cook, Anne Demians, Edouard François, Brendan Macfarlane & Dominique Jakob, Massimiliano Fuksas, Finn Geipel, Duncan Lewis, Dominique Lyon, Alessandro Mendini, Jean Nouvel, Richard Peduzzi, Christian de Portzamparc, Bernard Reichen, Rudy Ricciotti, François Roche, Jacques Rougerie, Roland Simounet, Bernard Tschumi.

ÉDITIONS WORKSHOPS

LES ENTRETIENS DE L’ESA Des personnalités du domaine de l’art et de l’architecture, de la philosophie et des sciences interviennent sur des thèmes atemporels ou d’actualité, parmi elles : Augustin Berque, Mario Botta, Anne Cauquelin, Françoise Choay, Christo, Liz Diller, Peter Eisenman, Félix Guattari, Steven Holl, Tim Ingold, Junya Ishigami, Arata Isozaki, Jean-François Lyotard, Winy Maas, Claude Parent, Dominique Perrault, Renzo Piano, Antoine Picon, Philippe Rahm, JeanPierre Raynaud, Martial Raysse, Alvaro Siza, Shin Takamatsu.

Marterclass Junya Ishigami en partenariat avec la Fondation Cartier pour l’art contemporain et l’École Camondo.

Les ateliers de projets courts sont régulièrement animés par des personnalités internationales : Patrick Bouchain, Sophie Calle, Peter Cook, Teddy Cruz, Daniel Buren, Didier Faustino, Yona Friedman, Yann Kersalé, Claude Parent, Benedetta Tagliabue, Felice Varini.

EXPOSITIONS

Des expositions (accrochages et créations) sont régulièrement mises en scène, parmis elles : Architecture du silence / Luis Barragan, Le symbolique, l’imaginaire et le réel / Frédéric Borel, Impressionnisme urbain / Roland Castro & Sophie Denissof, Ectoplasmatic Library / Ricardo de Ostos, Séquences d’études / Christian de Portzamparc, Dessins d’architecture / Shin Takamatsu, Terra award / Dominique Gauzin-Müeller.

Spéciale est la revue publiée par l’école. Dix numéros de différentes versions éditoriales se sont succédés depuis 2004. L’école publie depuis 2017 les travaux des diplômes de licence : #1 Coimbra #2 Delft #3 Cagliari Ainsi que les projets lauréats du Prix des Meilleurs Diplômes de master. Les vidéos des Entretiens de l’ESA sont mises en ligne sur le site internet de l’ESA.


_8

9_

CURSUS.

Cursus pédagogiques CYCLE DÉCOUVERTE

Préparation à l’examen d’admission (8 semaines)

DOUBLE DIPLÔMES ESA / ESTP

FORMATION INITIALE ESA ARCHITECTE

CYCLE LICENCE

CYCLE MASTER

Diplôme d’architecture DESA Grade 1 valant LICENCE

Diplôme d’architecte DESA Grade 2 valant MASTER

DOUBLE DIPLÔMES ESTP / ESA ARCHITECTE INGÉNIEUR

SEMESTRE 1 SEMESTRE 2

FORMATION PROFESSIONNELLE DIPLÔMANTE

SEMESTRE 3

SEMESTRE 3

SEMESTRE 4

SEMESTRE 4

SEMESTRE 5

SEMESTRE 5

SEMESTRE 6

SEMESTRE 6

SEMESTRE 1 SEMESTRE 2 SEMESTRE 3 SEMESTRE 4

Diplôme d’architecture & ingéniérie DESA/DESTP Grade 1 valant LICENCE

SEMESTRE 1 SEMESTRE 2 SEMESTRE 3 SEMESTRE 4 SEMESTRE 5

Diplôme d’architecte & ingénieur DESA/DESTP Grade 2 valant MASTER

SEMESTRE ESTP SEMESTRE ESTP SEMESTRE 1 SEMESTRE 2 SEMESTRE ESTP

SEMESTRE 3 SEMESTRE 4

Habilitation à exercer la maîtrise d’œuvre en son nom propre

Diplôme ingéniérie & architecture DESA/DESTP Grade 1 valant LICENCE

SEMESTRE 6

SEMESTRE ESTP

HMONP

INGÉNIEUR ARCHITECTE SEMESTRE 1 SEMESTRE 2 SEMESTRE 3 SEMESTRE 4 SEMESTRE 5 SEMESTRE 6

Diplôme ingéniérie & architecture DESA/DESTP Grade 2 valant MASTER

SEMESTRE 1 SEMESTRE 2 SEMESTRE 3 SEMESTRE 4


_8

9_

CURSUS.

Cursus pédagogiques CYCLE DÉCOUVERTE

Préparation à l’examen d’admission (8 semaines)

DOUBLE DIPLÔMES ESA / ESTP

FORMATION INITIALE ESA ARCHITECTE

CYCLE LICENCE

CYCLE MASTER

Diplôme d’architecture DESA Grade 1 valant LICENCE

Diplôme d’architecte DESA Grade 2 valant MASTER

DOUBLE DIPLÔMES ESTP / ESA ARCHITECTE INGÉNIEUR

SEMESTRE 1 SEMESTRE 2

FORMATION PROFESSIONNELLE DIPLÔMANTE

SEMESTRE 3

SEMESTRE 3

SEMESTRE 4

SEMESTRE 4

SEMESTRE 5

SEMESTRE 5

SEMESTRE 6

SEMESTRE 6

SEMESTRE 1 SEMESTRE 2 SEMESTRE 3 SEMESTRE 4

Diplôme d’architecture & ingéniérie DESA/DESTP Grade 1 valant LICENCE

SEMESTRE 1 SEMESTRE 2 SEMESTRE 3 SEMESTRE 4 SEMESTRE 5

Diplôme d’architecte & ingénieur DESA/DESTP Grade 2 valant MASTER

SEMESTRE ESTP SEMESTRE ESTP SEMESTRE 1 SEMESTRE 2 SEMESTRE ESTP

SEMESTRE 3 SEMESTRE 4

Habilitation à exercer la maîtrise d’œuvre en son nom propre

Diplôme ingéniérie & architecture DESA/DESTP Grade 1 valant LICENCE

SEMESTRE 6

SEMESTRE ESTP

HMONP

INGÉNIEUR ARCHITECTE SEMESTRE 1 SEMESTRE 2 SEMESTRE 3 SEMESTRE 4 SEMESTRE 5 SEMESTRE 6

Diplôme ingéniérie & architecture DESA/DESTP Grade 2 valant MASTER

SEMESTRE 1 SEMESTRE 2 SEMESTRE 3 SEMESTRE 4


_ 10

11 _

CYCLECHAPITRE. LICENCE.

Cycle licence

CURSUS DE 6 SEMESTRES THÈMES SEMESTRIELS

Tronc commun obligatoire des fondamentaux. 3 stages de 1 mois : les intersemestres permettent une alternance bénéfique de l’académique et du professionnel. Un semestre possible en échange international européen ERASMUS (semestre 5) Destinations proposées : Munich, Rome, Ségovie, Venise, Coimbra, Cagliari

Ils permettent la transmission des corpus en séquences cohérentes.

TRANSVERSALITÉ

Semestre 1 Architecture des sens / Espace partagé / Paris

Elle vise deux objectifs. Le premier permet de définir l’enjeu théorique et pratique de la séquence pédagogique. Le second les modalités de sa mise en œuvre. Elle induit la notion de co-enseignement et de cours associés à l’atelier de projet-mémoire.

Semestre 2 Habiter la terre / Fabriquer construire

5 CHAMPS DISCIPLINAIRES

PROJET-MÉMOIRE

Projeter Culture du projet–mémoire Représenter Outils de représentation Construire Culture scientifique et technique Penser Humanités Créer Culture artistique

COURS ASSOCIÉS Choisis en fonction du thème semestriel, certains cours sont déclarés associés à l’atelier d’architecture. Ce dispositif incarne la transversalité. Le projetmémoire est ainsi nourri et porté par un collectif pluridisciplinaire.

Il incarne la symbiose souhaitée entre projeter et problématiser. Il mène tout naturellement à la notion de recherche par le projet. Le projetmémoire est initié dès le semestre 1 et trouve son accomplissement dans celui du semestre 6.

Semestre 3 Habiter la ville / Usages et pratiques de l’habiter Semestre 4 Habiter un milieu 1 / Contextes & paysages / Bâtir avec la nature Semestre 5 Habiter un milieu 2 / Ecologie urbaine / Nature dans la ville dense Semestre 6 Habiter un autre milieu / Relation global local.


_ 10

11 _

CYCLECHAPITRE. LICENCE.

Cycle licence

CURSUS DE 6 SEMESTRES THÈMES SEMESTRIELS

Tronc commun obligatoire des fondamentaux. 3 stages de 1 mois : les intersemestres permettent une alternance bénéfique de l’académique et du professionnel. Un semestre possible en échange international européen ERASMUS (semestre 5) Destinations proposées : Munich, Rome, Ségovie, Venise, Coimbra, Cagliari

Ils permettent la transmission des corpus en séquences cohérentes.

TRANSVERSALITÉ

Semestre 1 Architecture des sens / Espace partagé / Paris

Elle vise deux objectifs. Le premier permet de définir l’enjeu théorique et pratique de la séquence pédagogique. Le second les modalités de sa mise en œuvre. Elle induit la notion de co-enseignement et de cours associés à l’atelier de projet-mémoire.

Semestre 2 Habiter la terre / Fabriquer construire

5 CHAMPS DISCIPLINAIRES

PROJET-MÉMOIRE

Projeter Culture du projet–mémoire Représenter Outils de représentation Construire Culture scientifique et technique Penser Humanités Créer Culture artistique

COURS ASSOCIÉS Choisis en fonction du thème semestriel, certains cours sont déclarés associés à l’atelier d’architecture. Ce dispositif incarne la transversalité. Le projetmémoire est ainsi nourri et porté par un collectif pluridisciplinaire.

Il incarne la symbiose souhaitée entre projeter et problématiser. Il mène tout naturellement à la notion de recherche par le projet. Le projetmémoire est initié dès le semestre 1 et trouve son accomplissement dans celui du semestre 6.

Semestre 3 Habiter la ville / Usages et pratiques de l’habiter Semestre 4 Habiter un milieu 1 / Contextes & paysages / Bâtir avec la nature Semestre 5 Habiter un milieu 2 / Ecologie urbaine / Nature dans la ville dense Semestre 6 Habiter un autre milieu / Relation global local.


_ 12

13 _

CYCLE LICENCE.

PROFESSEURS PROJET-MÉMOIRE / ARCHITECTURE / URBAIN ET PAYSAGE Boris Bastianelli Chilpéric de Boiscuillé Kristian Ceballos Sébastien Chabbert James Cowey Anne Durand Marlène Ghorayeb Régis Guignard Sara Impera Satchmo Jesop Anne-Laure Jourdheuil Sara Kamalvand Marc Lavit Nicora Antonio Lazo Pierre-Jean Le Maître Lionel Lemire Marta Mendonça Jacques Pochoy Onur Sagkan Gaston Tolila Valérie Vaudou Marc Vaye

Architecte Architecte Diplômé de l’Institut de l’Environnement Architecte Architecte Architecte Architecte Docteure urbaniste

OUTILS DE REPRÉSENTATION / NUMÉRIQUE Ursula Biuso Baptiste Boyard Paterne Bulcourt Pierre Judde Cécile Marin Charles Victor

Architecte du patrimoine Architecte Architecte Architecte Cartographe Architecte

Architecte Docteure urbaniste Architecte Paysagiste Urbaniste Architecte Docteure en projet urbain Architecte Architecte Architecte Architecte Architecte Architecte Architecte Architecte Docteure en urbanisme Architecte Architecte Architecte Ingénieur Architecte

CULTURE SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE Bruno Barbot Jean-Pierre Bontoux Sébastien de Courson Simon Davies Bernard Delage Duccia Farnetani Michel Garcin Patrice Gentric Michaël Halter Florent Morisseau Bruno Ricard Pierre-Maxence Renoult

Architecte Ingénieur Ingénieur Architecte Polytechnicien Ingénieur Architecte Ingénieur structure Architecte Architecte Ingénieur Architecte Ingénieur Paysagiste Hydrologue Docteur en géographie Architecte Ingénieur

Architecte

HUMANITÉS ET LANGUES Marco Assennato Sonya Boissard Thuy Nhan Dao Jean-Louis Gremillet Marc Le Cœur Cédric Maffre Marc Olsen Bertrand Renaud Sophie Rouay-Lambert Serge Salat Catherine Weinzaepflen

Architecte Docteur en architecture Langue anglaise Langue anglaise Communication Historien de l’architecture Langue française Langue anglaise Philosophe Docteur en lettres et sciences humaines Sociologue Docteure en urbanisme et aménagement Architecte Docteur en histoire de l’art Écrivain

CULTURE ARTISTIQUE Serge Barto Estelle Barucq Diane Berg Doris von Drathen Mireille Kassar Ivan Milisic Fanny Tassel

Graphiste Artiste plasticienne Architecte plasticienne Historienne de l’art Artiste Architecte Illustrateur Architecte Plasticienne


_ 12

13 _

CYCLE LICENCE.

PROFESSEURS PROJET-MÉMOIRE / ARCHITECTURE / URBAIN ET PAYSAGE Boris Bastianelli Chilpéric de Boiscuillé Kristian Ceballos Sébastien Chabbert James Cowey Anne Durand Marlène Ghorayeb Régis Guignard Sara Impera Satchmo Jesop Anne-Laure Jourdheuil Sara Kamalvand Marc Lavit Nicora Antonio Lazo Pierre-Jean Le Maître Lionel Lemire Marta Mendonça Jacques Pochoy Onur Sagkan Gaston Tolila Valérie Vaudou Marc Vaye

Architecte Architecte Diplômé de l’Institut de l’Environnement Architecte Architecte Architecte Architecte Docteure urbaniste

OUTILS DE REPRÉSENTATION / NUMÉRIQUE Ursula Biuso Baptiste Boyard Paterne Bulcourt Pierre Judde Cécile Marin Charles Victor

Architecte du patrimoine Architecte Architecte Architecte Cartographe Architecte

Architecte Docteure urbaniste Architecte Paysagiste Urbaniste Architecte Docteure en projet urbain Architecte Architecte Architecte Architecte Architecte Architecte Architecte Architecte Docteure en urbanisme Architecte Architecte Architecte Ingénieur Architecte

CULTURE SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE Bruno Barbot Jean-Pierre Bontoux Sébastien de Courson Simon Davies Bernard Delage Duccia Farnetani Michel Garcin Patrice Gentric Michaël Halter Florent Morisseau Bruno Ricard Pierre-Maxence Renoult

Architecte Ingénieur Ingénieur Architecte Polytechnicien Ingénieur Architecte Ingénieur structure Architecte Architecte Ingénieur Architecte Ingénieur Paysagiste Hydrologue Docteur en géographie Architecte Ingénieur

Architecte

HUMANITÉS ET LANGUES Marco Assennato Sonya Boissard Thuy Nhan Dao Jean-Louis Gremillet Marc Le Cœur Cédric Maffre Marc Olsen Bertrand Renaud Sophie Rouay-Lambert Serge Salat Catherine Weinzaepflen

Architecte Docteur en architecture Langue anglaise Langue anglaise Communication Historien de l’architecture Langue française Langue anglaise Philosophe Docteur en lettres et sciences humaines Sociologue Docteure en urbanisme et aménagement Architecte Docteur en histoire de l’art Écrivain

CULTURE ARTISTIQUE Serge Barto Estelle Barucq Diane Berg Doris von Drathen Mireille Kassar Ivan Milisic Fanny Tassel

Graphiste Artiste plasticienne Architecte plasticienne Historienne de l’art Artiste Architecte Illustrateur Architecte Plasticienne


_ 14

SEMESTRE 1

15 _

CYCLE LICENCE.

SEMESTRE 2

ARCHITECTURE DES SENS / ESPACE PARTAGÉ / PARIS

HABITER LA TERRE / FABRIQUER CONSTRUIRE

ASSOCIÉS

ASSOCIÉS

Histoire de l’évolution de Paris Déambulations parisiennes.

Arts Expérimentations plastiques et visuelles. Développer et nourrir sa créativité en explorant sa sensibilité perceptive.

Science de l’image Sensibiliser à l’iconologie. Entrer dans la recherche d’un sens de l’art par les connaissances de l’iconologie.

L’enseignement est une initiation / sensibilisation à l’architecture à travers l’implication des étudiants comme sujets. Comment les perceptions et les émotions peuvent être

produites et transcrites dans l’espace pour être ressenties et perçues, et plus encore quand celui-ci est un espace partagé avec d’autres ? L’atelier de projet– mémoire comprend deux séquences. Une première, phénoménologique, part des sensations et sentiments des étudiants pour en déduire des mises en espaces et les faire ressentir. La seconde est une étude qui porte sur le thème des espaces partagés. Dans un territoire parisien analysé et dessiné, expérimenter l’aménagement d’un espace partagé par plusieurs groupes de citadins et créer une architecture légère adaptée. Il intègre la pratique de la représentation codifiée (plans, coupes, axonométries).

Philosophie Éclairer la notion d’habiter et ses articulations (être-au-monde, dialectique du proche et du lointain, espace et lieu), souligner

la singularité du rapport de l’homme à l’espace, interroger la forme architecturale, questionner son rapport aux usages.

Construction–Matérialité Projet et pensée constructive. Matérialiser le travail de réflexion et d’invention.

Habiter sa maison, c’est aussi être au jardin. C’est habiter la Terre. Il faut imaginer cet espace, s’y projeter, expérimenter l’intuition première, douter des normes, se nourrir des traditions, détruire cent fois LA maison pour trouver SA maison.

Il faut savoir faire pour donner corps à l’espace, respecter les règles de l’art constructif et l’incarner dans des matériaux.

L’imaginaire de la maison dans un paysage sauvage reste une voie privilégiée pour comprendre ce qu’est le désir d’habiter. Chacun a besoin d’un toit. Tous désirent une maison. Ce désir d’une maison de rêve dans un paysage d’une Terre heureuse, est propice à développer la méthode du projet-mémoire et ses trois axes : penser, créer, construire. Il faut penser à ce qu’habiter veut dire pour concevoir l’espace interne d’une maison, sa contenance interne comme sa délicate tension vers l’extérieur, car habiter ce n’est pas seulement s’incruster dans des murs, c’est aussi entendre et répondre à l’appel du dehors.


_ 14

SEMESTRE 1

15 _

CYCLE LICENCE.

SEMESTRE 2

ARCHITECTURE DES SENS / ESPACE PARTAGÉ / PARIS

HABITER LA TERRE / FABRIQUER CONSTRUIRE

ASSOCIÉS

ASSOCIÉS

Histoire de l’évolution de Paris Déambulations parisiennes.

Arts Expérimentations plastiques et visuelles. Développer et nourrir sa créativité en explorant sa sensibilité perceptive.

Science de l’image Sensibiliser à l’iconologie. Entrer dans la recherche d’un sens de l’art par les connaissances de l’iconologie.

L’enseignement est une initiation / sensibilisation à l’architecture à travers l’implication des étudiants comme sujets. Comment les perceptions et les émotions peuvent être

produites et transcrites dans l’espace pour être ressenties et perçues, et plus encore quand celui-ci est un espace partagé avec d’autres ? L’atelier de projet– mémoire comprend deux séquences. Une première, phénoménologique, part des sensations et sentiments des étudiants pour en déduire des mises en espaces et les faire ressentir. La seconde est une étude qui porte sur le thème des espaces partagés. Dans un territoire parisien analysé et dessiné, expérimenter l’aménagement d’un espace partagé par plusieurs groupes de citadins et créer une architecture légère adaptée. Il intègre la pratique de la représentation codifiée (plans, coupes, axonométries).

Philosophie Éclairer la notion d’habiter et ses articulations (être-au-monde, dialectique du proche et du lointain, espace et lieu), souligner

la singularité du rapport de l’homme à l’espace, interroger la forme architecturale, questionner son rapport aux usages.

Construction–Matérialité Projet et pensée constructive. Matérialiser le travail de réflexion et d’invention.

Habiter sa maison, c’est aussi être au jardin. C’est habiter la Terre. Il faut imaginer cet espace, s’y projeter, expérimenter l’intuition première, douter des normes, se nourrir des traditions, détruire cent fois LA maison pour trouver SA maison.

Il faut savoir faire pour donner corps à l’espace, respecter les règles de l’art constructif et l’incarner dans des matériaux.

L’imaginaire de la maison dans un paysage sauvage reste une voie privilégiée pour comprendre ce qu’est le désir d’habiter. Chacun a besoin d’un toit. Tous désirent une maison. Ce désir d’une maison de rêve dans un paysage d’une Terre heureuse, est propice à développer la méthode du projet-mémoire et ses trois axes : penser, créer, construire. Il faut penser à ce qu’habiter veut dire pour concevoir l’espace interne d’une maison, sa contenance interne comme sa délicate tension vers l’extérieur, car habiter ce n’est pas seulement s’incruster dans des murs, c’est aussi entendre et répondre à l’appel du dehors.


_ 16

SEMESTRE 3 HABITER LA VILLE / USAGES ET PRATIQUES DE L’HABITER

ASSOCIÉS Architecture contemporaine Les thèmes et méthodes des réalisations contemporaines proposent des lectures et des réécritures de la phrase urbaine.

Sociologie de l’urbain Circonscrire les usages surdéterminés par l’histoire de la ville, ses rites propres, son économie spécifique, ses relations sociales… pour mieux configurer l’espace.

Métabolisme humain et urbain Introduction à la bioclimatique.

Qu’est-ce que projeter dans une ville ?

L’intention du projet et son développement sont de formidables outils de lecture et de compréhension de la ville. Le projet doit savoir poser les bonnes questions à la ville.

fait découvrir en quoi les architectes ont la charge d’inventer les espaces de la sociabilité contemporaine, de requalifier la société. Car la ville n’est pas que le décor d’une société, elle l’exprime autant qu’elle la reconfigure. Bâtir en ville suppose qu’on n’oublie pas qu’un édifice urbain devrait aussi parler de la ville entière et renforcer l’amour qu’on lui voue.

C’est apprendre à s’insérer dans une maille complexe de réglementations, de trames viaires, bleues ou vertes, de morphologies et de typologies, de conditions climatiques, de flux énergétiques. C’est aussi comprendre que l’analyse urbaine ne précède pas le projet.

En travaillant sur des programmes mixtes (équipement public + logements par exemple), l’atelier de projet-mémoire

17 _

CYCLE LICENCE.


_ 16

SEMESTRE 3 HABITER LA VILLE / USAGES ET PRATIQUES DE L’HABITER

ASSOCIÉS Architecture contemporaine Les thèmes et méthodes des réalisations contemporaines proposent des lectures et des réécritures de la phrase urbaine.

Sociologie de l’urbain Circonscrire les usages surdéterminés par l’histoire de la ville, ses rites propres, son économie spécifique, ses relations sociales… pour mieux configurer l’espace.

Métabolisme humain et urbain Introduction à la bioclimatique.

Qu’est-ce que projeter dans une ville ?

L’intention du projet et son développement sont de formidables outils de lecture et de compréhension de la ville. Le projet doit savoir poser les bonnes questions à la ville.

fait découvrir en quoi les architectes ont la charge d’inventer les espaces de la sociabilité contemporaine, de requalifier la société. Car la ville n’est pas que le décor d’une société, elle l’exprime autant qu’elle la reconfigure. Bâtir en ville suppose qu’on n’oublie pas qu’un édifice urbain devrait aussi parler de la ville entière et renforcer l’amour qu’on lui voue.

C’est apprendre à s’insérer dans une maille complexe de réglementations, de trames viaires, bleues ou vertes, de morphologies et de typologies, de conditions climatiques, de flux énergétiques. C’est aussi comprendre que l’analyse urbaine ne précède pas le projet.

En travaillant sur des programmes mixtes (équipement public + logements par exemple), l’atelier de projet-mémoire

17 _

CYCLE LICENCE.


_ 18

SEMESTRE 4

19 _

CYCLE LICENCE.

SEMESTRE 5

HABITER UN MILIEU 1 / CONTEXTES & PAYSAGES / BÂTIR AVEC LA NATURE

HABITER UN MILIEU 2 / ECOLOGIE URBAINE / NATURE DANS LA VILLE DENSE

ASSOCIÉS

ASSOCIÉS

Construction-Enveloppe Penser la relation du bâtiment à son environnement à travers son enveloppe.

Concevoir avec le végétal Le végétal est un des éléments des milieux.

Arts Exploration d’un milieu habité par arpentage(s) artistique(s). Nourrir et construire son concept créatif.

Habiter la ville c’est aussi vivre dans un milieu habité en prenant en compte la synergie entre nature et artifice et plus généralement la reconnaissance d’une co-appartenance et co-dépendance dans leurs évolutions et rythmes respectifs de l’homme et de la nature vivante (végétale, animale) et de l’homme et des éléments (eau, air, terre, feu). Il s’agit de croiser le bâti et l’environnement naturel autour du thème bâtir dans la nature en ville : apprendre à installer un bâtiment dans un contexte quand celui-ci est à dominante naturel : parc, morceau de forêt, site agricole environné par la ville. Comment travailler avec le sol, les courbes de niveaux, les végétaux, le vent, l’eau… en prenant en compte leur logique propre en tant que vivant, mais en les replaçant dans leur contexte urbain ? Comment hybrider ces éléments avec le bâti ?

Construction-Ambiances Thermique Énergétique, Éclairage et Acoustique, comme marqueurs de la qualité architecturale.

Approche urbaine et paysagère Comment aborder l’écologie urbaine dans sa complexité et sa diversité.

On peut considérer la ville comme un écosystème avec des enjeux écologiques propres aux milieux habités. Comment imaginer un urbanisme et une architecture qui soient durables ? Comment concilier développement de la ville et limitation de son extension et de son empreinte écologique ? Il faut à la fois densifier et recycler l’existant, mais aussi penser dans cette densification la présence d’espaces et d’éléments naturels. Ceux-ci peuvent être des espaces ouverts de loisirs comme des espaces productifs (agriculture en ville). Il s’agit d’apprendre à différentes échelles, à laisser place et à concevoir des espaces naturels dans la ville dense.

Anne Roqueplo et Pierre Litzer, Grand Témoin de l’automne 2017.


_ 18

SEMESTRE 4

19 _

CYCLE LICENCE.

SEMESTRE 5

HABITER UN MILIEU 1 / CONTEXTES & PAYSAGES / BÂTIR AVEC LA NATURE

HABITER UN MILIEU 2 / ECOLOGIE URBAINE / NATURE DANS LA VILLE DENSE

ASSOCIÉS

ASSOCIÉS

Construction-Enveloppe Penser la relation du bâtiment à son environnement à travers son enveloppe.

Concevoir avec le végétal Le végétal est un des éléments des milieux.

Arts Exploration d’un milieu habité par arpentage(s) artistique(s). Nourrir et construire son concept créatif.

Habiter la ville c’est aussi vivre dans un milieu habité en prenant en compte la synergie entre nature et artifice et plus généralement la reconnaissance d’une co-appartenance et co-dépendance dans leurs évolutions et rythmes respectifs de l’homme et de la nature vivante (végétale, animale) et de l’homme et des éléments (eau, air, terre, feu). Il s’agit de croiser le bâti et l’environnement naturel autour du thème bâtir dans la nature en ville : apprendre à installer un bâtiment dans un contexte quand celui-ci est à dominante naturel : parc, morceau de forêt, site agricole environné par la ville. Comment travailler avec le sol, les courbes de niveaux, les végétaux, le vent, l’eau… en prenant en compte leur logique propre en tant que vivant, mais en les replaçant dans leur contexte urbain ? Comment hybrider ces éléments avec le bâti ?

Construction-Ambiances Thermique Énergétique, Éclairage et Acoustique, comme marqueurs de la qualité architecturale.

Approche urbaine et paysagère Comment aborder l’écologie urbaine dans sa complexité et sa diversité.

On peut considérer la ville comme un écosystème avec des enjeux écologiques propres aux milieux habités. Comment imaginer un urbanisme et une architecture qui soient durables ? Comment concilier développement de la ville et limitation de son extension et de son empreinte écologique ? Il faut à la fois densifier et recycler l’existant, mais aussi penser dans cette densification la présence d’espaces et d’éléments naturels. Ceux-ci peuvent être des espaces ouverts de loisirs comme des espaces productifs (agriculture en ville). Il s’agit d’apprendre à différentes échelles, à laisser place et à concevoir des espaces naturels dans la ville dense.

Anne Roqueplo et Pierre Litzer, Grand Témoin de l’automne 2017.


_ 20

21 _

SEMESTRE 6 HABITER UN AUTRE MILIEU / RELATION GLOBAL LOCAL

AGENCE UNIVERSITAIRE TOUS LES ENSEIGNEMENTS SONT ASSOCIÉS Architecture Ambiance acoustique Ambiance thermique Ambiance lumineuse

Cartographie Communication orale Langue anglaise Construction

Écriture Prévention incendie Représentation graphique Urbain & Paysage

son climat, ses habitants.

mémoire (note d’intention, cahier de recherches, notice technique, planches AO, maquettes de toutes échelles, carnet de bord).

Stand de l’exposition du Jury International.

La séquence pédagogique peut être assimilée au théâtre classique, unité de lieu et d’action (espace de travail dédié, thématique unique, communauté structurée). Elle s’initie par un voyage d’une semaine dans une ville européenne (Coimbra Portugal, Delft Pays-Bas, Cagliari Italie, Prague République Tchèque…). Arpenter une ville inconnue, une ville autre et de découvrir son histoire, sa morphologie,

Elle se déploie comme un enchaînement dense de workshops qui visent à penser et projeter ensemble, à développer une recherche par le projet, dans un premier temps avec les enseignants et les étudiants de la ville visitée, dans un deuxième temps en équipe dans le cadre d’un projet d’échelle urbaine et enfin individuellement. L’étude s’incarne dans un projet-

Elle s’achève par une exposition générale des travaux au sein de laquelle les étudiants seront auditionnés par un Jury International composé de personnalités de tous horizons. Au-delà, les meilleurs travaux seront valorisés par une édition.

Kristian Ceballos, membre du Jury International de l’automne 2017 en audition.

CYCLE LICENCE.


_ 20

21 _

SEMESTRE 6 HABITER UN AUTRE MILIEU / RELATION GLOBAL LOCAL

AGENCE UNIVERSITAIRE TOUS LES ENSEIGNEMENTS SONT ASSOCIÉS Architecture Ambiance acoustique Ambiance thermique Ambiance lumineuse

Cartographie Communication orale Langue anglaise Construction

Écriture Prévention incendie Représentation graphique Urbain & Paysage

son climat, ses habitants.

mémoire (note d’intention, cahier de recherches, notice technique, planches AO, maquettes de toutes échelles, carnet de bord).

Stand de l’exposition du Jury International.

La séquence pédagogique peut être assimilée au théâtre classique, unité de lieu et d’action (espace de travail dédié, thématique unique, communauté structurée). Elle s’initie par un voyage d’une semaine dans une ville européenne (Coimbra Portugal, Delft Pays-Bas, Cagliari Italie, Prague République Tchèque…). Arpenter une ville inconnue, une ville autre et de découvrir son histoire, sa morphologie,

Elle se déploie comme un enchaînement dense de workshops qui visent à penser et projeter ensemble, à développer une recherche par le projet, dans un premier temps avec les enseignants et les étudiants de la ville visitée, dans un deuxième temps en équipe dans le cadre d’un projet d’échelle urbaine et enfin individuellement. L’étude s’incarne dans un projet-

Elle s’achève par une exposition générale des travaux au sein de laquelle les étudiants seront auditionnés par un Jury International composé de personnalités de tous horizons. Au-delà, les meilleurs travaux seront valorisés par une édition.

Kristian Ceballos, membre du Jury International de l’automne 2017 en audition.

CYCLE LICENCE.


_ 22

23 _

CYCLE MASTER.

Cycle master

CURSUS DE 4 SEMESTRES Le master de l’ESA a pour objectif de former en quatre semestres des experts de la création ou de la régénération de l’architecture des milieux habités. Les enjeux sont d’apprendre aux futurs diplômés à savoir penser une architecture adaptable et en ouverture avec les milieux naturels, à prendre en compte les rythmes de la vie, que ce soient ceux liés aux mobilités, aux évolutions des usages et leur implication sur l’espace, mais aussi aux rythmes spécifiques de la nature. Savoir concevoir un projet architectural et urbain (concepts, méthodes et savoirs, représentations) et entrelacer les échelles.

SEMESTRE 3

Acquérir une pensée critique et une capacité à la problématisation autour de thématiques propres à l’architecture, à l’urbain, et au paysage en relation au projet. Maîtriser les processus de fabrication du projet en relation avec divers contextes et en référence aux différents usages, techniques et temporalités. Se préparer aux différents modes d’exercice et domaines professionnels de l’architecture. S’initier à la recherche pour ceux qui le souhaitent ou conduire vers d’autres formations d’enseignements supérieurs.

Pour atteindre ces objectifs, le master offre (au choix) quatre domaines d’expérimentations. Des Equilibres Architecture urbaine Fabrique collective Projets expérimentaux en œuvre ouverte Habiter l’anthropocène Ressources, recyclages, expérimentation Transitions Énergétiques, écologiques, numériques, sociétales et territoriales. Pour favoriser la transversalité, les jurys des domaines d’expérimentations sont mutualisés et chaque semestre un workshop commun est organisé.

SEMESTRE 1 Conférences Champs critiques (80 h) Responsables : Didier Rebois et Vanessa Stassi. Cycles : temps et écologie. Territoires : milieux et réseaux. Projets : architecture / numériques et collaboratifs. Process : acteurs et stratégies. Arts : esthétique et vie. Recherches : découverte et initiation. Initiation à la recherche (12h) Responsable : Dominique Lefrançois Enjeux, méthodes, acteurs et expériences.

SEMESTRE 2 Hors les murs Stage ou Échange universitaire - Stage La séquence pédagogique hors les murs dont l’ESA vise qu’elle devienne progressivement une formation à l’international et qu’elle pratique maintenant depuis plus de vingt ans n’a plus à faire ses preuves. Une longue immersion, six mois, dans la pratique professionnelle ou mieux encore dans un hybride relayant pratique académique et professionnelle est un moment structurant de la formation d’autant mieux que la rédaction d’un rapport d’activité permet d’en révéler les enjeux.

Conduite d’un projet-mémoire de diplôme (40h) Responsable : Didier Rebois Il permet de présenter des repères et d’engager des questionnements : L’idéel : comment le projet se structure à partir d’une problématisation et d’une vision. Le contextuel : comment le projet se déploie à partir d’une prise en compte d’un contexte physique, social, anthropologique, culturel. Le processuel : comment le projet s’inscrit dans un processus de conception – fabrication à l’intérieur d’une culture, d’un mode de production, d’une logique de projet négociée avec les autres acteurs.


_ 22

23 _

CYCLE MASTER.

Cycle master

CURSUS DE 4 SEMESTRES Le master de l’ESA a pour objectif de former en quatre semestres des experts de la création ou de la régénération de l’architecture des milieux habités. Les enjeux sont d’apprendre aux futurs diplômés à savoir penser une architecture adaptable et en ouverture avec les milieux naturels, à prendre en compte les rythmes de la vie, que ce soient ceux liés aux mobilités, aux évolutions des usages et leur implication sur l’espace, mais aussi aux rythmes spécifiques de la nature. Savoir concevoir un projet architectural et urbain (concepts, méthodes et savoirs, représentations) et entrelacer les échelles.

SEMESTRE 3

Acquérir une pensée critique et une capacité à la problématisation autour de thématiques propres à l’architecture, à l’urbain, et au paysage en relation au projet. Maîtriser les processus de fabrication du projet en relation avec divers contextes et en référence aux différents usages, techniques et temporalités. Se préparer aux différents modes d’exercice et domaines professionnels de l’architecture. S’initier à la recherche pour ceux qui le souhaitent ou conduire vers d’autres formations d’enseignements supérieurs.

Pour atteindre ces objectifs, le master offre (au choix) quatre domaines d’expérimentations. Des Equilibres Architecture urbaine Fabrique collective Projets expérimentaux en œuvre ouverte Habiter l’anthropocène Ressources, recyclages, expérimentation Transitions Énergétiques, écologiques, numériques, sociétales et territoriales. Pour favoriser la transversalité, les jurys des domaines d’expérimentations sont mutualisés et chaque semestre un workshop commun est organisé.

SEMESTRE 1 Conférences Champs critiques (80 h) Responsables : Didier Rebois et Vanessa Stassi. Cycles : temps et écologie. Territoires : milieux et réseaux. Projets : architecture / numériques et collaboratifs. Process : acteurs et stratégies. Arts : esthétique et vie. Recherches : découverte et initiation. Initiation à la recherche (12h) Responsable : Dominique Lefrançois Enjeux, méthodes, acteurs et expériences.

SEMESTRE 2 Hors les murs Stage ou Échange universitaire - Stage La séquence pédagogique hors les murs dont l’ESA vise qu’elle devienne progressivement une formation à l’international et qu’elle pratique maintenant depuis plus de vingt ans n’a plus à faire ses preuves. Une longue immersion, six mois, dans la pratique professionnelle ou mieux encore dans un hybride relayant pratique académique et professionnelle est un moment structurant de la formation d’autant mieux que la rédaction d’un rapport d’activité permet d’en révéler les enjeux.

Conduite d’un projet-mémoire de diplôme (40h) Responsable : Didier Rebois Il permet de présenter des repères et d’engager des questionnements : L’idéel : comment le projet se structure à partir d’une problématisation et d’une vision. Le contextuel : comment le projet se déploie à partir d’une prise en compte d’un contexte physique, social, anthropologique, culturel. Le processuel : comment le projet s’inscrit dans un processus de conception – fabrication à l’intérieur d’une culture, d’un mode de production, d’une logique de projet négociée avec les autres acteurs.


_ 24

SEMESTRES 3 ET 4 Masterclass de diplôme Les masterclass de diplôme sont constituées en duo d’enseignants (un architecte et un non architecte). Elles établissent une politique de champs thématiques des sujets, et pilotent le projet - mémoire de fin d’études. Le pilotage suppose aussi des acquis en terme d’autonomie, de maturité et de pertinence du candidat au diplôme d’architecte. C’est le moment de l’affirmation d’un engagement qui désigne une future perspective professionnelle ou de recherche.

MENTION RECHERCHE Elle est destinée aux étudiants des semestres 3 et 4 (sur candidature et après validation par un jury). Elle vise à poser les bases, les outils et la dynamique d’approfondissement du projet – mémoire. Dans ce cas l’étudiant dispose de la contribution d’enseignants complémentaires. Il pourra faire valoir un parchemin de diplôme comportant la Mention Recherche.

PRIX DES MEILLEURS DIPLÔMES Au-delà de l’excellence, les étudiants qui ont obtenus l’unanimité des membres du jury, peuvent en cas d’exemplarité du travail se voir attribuer la Mention. Celle-ci permet de se présenter au Prix des Meilleurs Diplômes qui sera l’objet d’une nouvelle soutenance devant un jury composé de personnalités extérieures à l’école (président des jurys de diplôme, représentants des instances des tutelles, Grand Témoin du semestre, Directeur de l’ESA, …). Les lauréats du Prix des Meilleurs Diplômes sont récompensés et leurs travaux sont l’objet de publications.

ESALAB Le laboratoire de recherche de l’ESA est une structure satellite et autonome qui permet : De valoriser les travaux des enseignants chercheur de l’école. D’initier des appels internationaux à recherche. De relier l’école au réseau mondial des institutions de recherche. C’est un outil de son rayonnement académique. info@esa-paris.net

ARCHITECTURE DES MILIEUX / HABITER LE LITTORAL Post diplôme en préparation Destinés aux étudiants diplômés et aux professionnels architectes, urbanistes, paysagistes, maîtres d’ouvrage. Face aux risques naturels auxquels sont confrontés les côtes maritimes et les bords de fleuves provoqués par le changement climatique (crues, érosions, pluie), l’enjeu est de repenser un urbanisme paysager et une architecture adaptable qui intègrent cette nature évolutive et répondent à la question : comment habiter le littoral ? Les villes doivent pouvoir s’adapter à ces évolutions écologiques avec une approche synergique entre Vivant/Artefact, Habiter/ Co-habiter, Mobilités/ Milieux de vie, Échelles entrelacées/Règles du jeu. L’enseignement annuel sera ancré dans des territoires fortement impactés par ces évolutions. Il mettra les étudiants en prise avec ces phénomènes à partir d’une réflexion et une analyse de contexte, des stratégies de projets et des propositions de processus dans le temps, en relation avec les acteurs locaux.

25 _

CYCLE MASTER.


_ 24

SEMESTRES 3 ET 4 Masterclass de diplôme Les masterclass de diplôme sont constituées en duo d’enseignants (un architecte et un non architecte). Elles établissent une politique de champs thématiques des sujets, et pilotent le projet - mémoire de fin d’études. Le pilotage suppose aussi des acquis en terme d’autonomie, de maturité et de pertinence du candidat au diplôme d’architecte. C’est le moment de l’affirmation d’un engagement qui désigne une future perspective professionnelle ou de recherche.

MENTION RECHERCHE Elle est destinée aux étudiants des semestres 3 et 4 (sur candidature et après validation par un jury). Elle vise à poser les bases, les outils et la dynamique d’approfondissement du projet – mémoire. Dans ce cas l’étudiant dispose de la contribution d’enseignants complémentaires. Il pourra faire valoir un parchemin de diplôme comportant la Mention Recherche.

PRIX DES MEILLEURS DIPLÔMES Au-delà de l’excellence, les étudiants qui ont obtenus l’unanimité des membres du jury, peuvent en cas d’exemplarité du travail se voir attribuer la Mention. Celle-ci permet de se présenter au Prix des Meilleurs Diplômes qui sera l’objet d’une nouvelle soutenance devant un jury composé de personnalités extérieures à l’école (président des jurys de diplôme, représentants des instances des tutelles, Grand Témoin du semestre, Directeur de l’ESA, …). Les lauréats du Prix des Meilleurs Diplômes sont récompensés et leurs travaux sont l’objet de publications.

ESALAB Le laboratoire de recherche de l’ESA est une structure satellite et autonome qui permet : De valoriser les travaux des enseignants chercheur de l’école. D’initier des appels internationaux à recherche. De relier l’école au réseau mondial des institutions de recherche. C’est un outil de son rayonnement académique. info@esa-paris.net

ARCHITECTURE DES MILIEUX / HABITER LE LITTORAL Post diplôme en préparation Destinés aux étudiants diplômés et aux professionnels architectes, urbanistes, paysagistes, maîtres d’ouvrage. Face aux risques naturels auxquels sont confrontés les côtes maritimes et les bords de fleuves provoqués par le changement climatique (crues, érosions, pluie), l’enjeu est de repenser un urbanisme paysager et une architecture adaptable qui intègrent cette nature évolutive et répondent à la question : comment habiter le littoral ? Les villes doivent pouvoir s’adapter à ces évolutions écologiques avec une approche synergique entre Vivant/Artefact, Habiter/ Co-habiter, Mobilités/ Milieux de vie, Échelles entrelacées/Règles du jeu. L’enseignement annuel sera ancré dans des territoires fortement impactés par ces évolutions. Il mettra les étudiants en prise avec ces phénomènes à partir d’une réflexion et une analyse de contexte, des stratégies de projets et des propositions de processus dans le temps, en relation avec les acteurs locaux.

25 _

CYCLE MASTER.


_ 26

27 _

CYCLE MASTER.

DOMAINES D’EXPÉRIMENTATIONS DES ÉQUILIBRES Architecture urbaine

Thérèse Delavault-Lecoq

Marc Hymans

Marco Stathopoulos

Architecte Docteure en urbanisme et aménagement

Architecte Ingénieur

Architecte Docteur en architecture

Marc Dumont

Mina Saïdi

Yoon Tae-Hoon

Docteur en géographie et aménagement de l’espace HDR

Sociologue Docteure en géographie urbaine

Architecte Urbaniste

Champ de recherche L’argumentaire général de ce domaine d’expérimentations est le lien fondamental entre l’architecture et la ville. Il distingue quatre niveaux de réalité : fondation, mondialisation, fluidité et renouvellement et s’intéresse au phénomène de métropolisation, au patrimoine, au paysage considéré comme la concrétisation spatiale des sociétés. La question des déséquilibres écologiques, économiques et sociaux est au cœur des préoccupations pour réfléchir aux territoires urbains renouvelés par le numérique et l’hypermobilité. Le renouvellement de la ville émergente, la question des espaces publics et communs sont l’assise d’une pédagogie de l’architecture qui n’ignore pas les techniques d’édification.

Clara Sandrini, Vice Présidente des Jurys Grade 2, Martine Bouchier, Grand Témoin Printemps 2018.

Un texte générique fonde une problématique générale à mettre en œuvre. Cet argumentaire propose de revisiter la ville autour d’éléments structurels tels que : polycentrisme, interstice, infrastructure,

régénération. Architecture à vivre, architecture à construire sont les objectifs. Méthode et organisation des enseignants Le domaine d’expérimentations se veut expérimental par ses méthodes (contrats de recherche, concours d’idées, interventions sur sites en lien avec les villes). La production respecte le parcours individualisé des étudiants qui s’élabore progressivement au cours des différents semestres. En terme de pédagogie, l’objectif est de relier théorie et projet, ce qui correspond à une pluridisciplinarité par la variété des compétences et par une mutualisation des enseignements. En S7 les étudiants sont contraints par un thème / sujet général mais chacun dispose d’une marge de manœuvre lui permettant de se définir entre travail collectif et parcours personnel. Il choisit un sujet de recherche qui lui permet d’aborder le thème général d’une façon personnelle qui se décline sur un projet-mémoire d’architecture inscrit

dans un projet urbain et théorise sa recherche . En S8 les étudiants hors les murs (stage ou échange stage) sont conviés à poursuivre la recherche initiée qui les conduira vers le sujet de leur diplôme. Le S9 est celui d’une plus grande autonomie qui conduit chacun à la construction d’un diplôme qui reflète la perspective individuelle.


_ 26

27 _

CYCLE MASTER.

DOMAINES D’EXPÉRIMENTATIONS DES ÉQUILIBRES Architecture urbaine

Thérèse Delavault-Lecoq

Marc Hymans

Marco Stathopoulos

Architecte Docteure en urbanisme et aménagement

Architecte Ingénieur

Architecte Docteur en architecture

Marc Dumont

Mina Saïdi

Yoon Tae-Hoon

Docteur en géographie et aménagement de l’espace HDR

Sociologue Docteure en géographie urbaine

Architecte Urbaniste

Champ de recherche L’argumentaire général de ce domaine d’expérimentations est le lien fondamental entre l’architecture et la ville. Il distingue quatre niveaux de réalité : fondation, mondialisation, fluidité et renouvellement et s’intéresse au phénomène de métropolisation, au patrimoine, au paysage considéré comme la concrétisation spatiale des sociétés. La question des déséquilibres écologiques, économiques et sociaux est au cœur des préoccupations pour réfléchir aux territoires urbains renouvelés par le numérique et l’hypermobilité. Le renouvellement de la ville émergente, la question des espaces publics et communs sont l’assise d’une pédagogie de l’architecture qui n’ignore pas les techniques d’édification.

Clara Sandrini, Vice Présidente des Jurys Grade 2, Martine Bouchier, Grand Témoin Printemps 2018.

Un texte générique fonde une problématique générale à mettre en œuvre. Cet argumentaire propose de revisiter la ville autour d’éléments structurels tels que : polycentrisme, interstice, infrastructure,

régénération. Architecture à vivre, architecture à construire sont les objectifs. Méthode et organisation des enseignants Le domaine d’expérimentations se veut expérimental par ses méthodes (contrats de recherche, concours d’idées, interventions sur sites en lien avec les villes). La production respecte le parcours individualisé des étudiants qui s’élabore progressivement au cours des différents semestres. En terme de pédagogie, l’objectif est de relier théorie et projet, ce qui correspond à une pluridisciplinarité par la variété des compétences et par une mutualisation des enseignements. En S7 les étudiants sont contraints par un thème / sujet général mais chacun dispose d’une marge de manœuvre lui permettant de se définir entre travail collectif et parcours personnel. Il choisit un sujet de recherche qui lui permet d’aborder le thème général d’une façon personnelle qui se décline sur un projet-mémoire d’architecture inscrit

dans un projet urbain et théorise sa recherche . En S8 les étudiants hors les murs (stage ou échange stage) sont conviés à poursuivre la recherche initiée qui les conduira vers le sujet de leur diplôme. Le S9 est celui d’une plus grande autonomie qui conduit chacun à la construction d’un diplôme qui reflète la perspective individuelle.


_ 28

29 _

CYCLE MASTER.

DOMAINES D’EXPÉRIMENTATIONS FABRIQUE COLLECTIVE Projets expérimentaux en œuvre ouverte

Fabienne Bulle

Julien Lecarme

Jana Revedin

Architecte

Charpentier Compagnon du Devoir

Architecte PhD Docteure en architecture et urbanisme

Aurélie Godard

Olivier Misischi

Alexandre Schrepfer

Artiste

Architecte

Architecte

Démarche La démarche de la Fabrique Collective réunit la conception et la construction dans une démarche indissociable et holistique au service du projet d’architecture. Il s’agit d’engager de manière simultanée et corrélée l’acquisition de connaissances, la réflexion théorique et l’expérimentation pratique à grande échelle. La Fabrique Collective explore une pédagogie du penser et du faire par une articulation participative du développement des idées en synergie avec la manipulation des matières. Elle articule workshops, conférences, débats, jurys et critiques collectives autour des projets en fabrication. Dans son processus d’interventions, un travail collectif est articulé au sein du labo avec un travail in situ, mené avec tous les acteurs locaux. Tous les projets doivent passer par des moments d’expérimentation tant théorique que pratique : il faut expérimenter. Si nous voulons voir dans l’architecture le reflet d’une société, on doit aussi reconnaître celui d’une culture, à un instant donné. Presque tout a changé, les comportements

individuels et collectifs, les instruments dont nous disposons, l’immobilité n’a plus de sens. Nous sommes bien obligé de changer, d’inventer. Le projet doit être un ouvrage disciplinaire réaffirmé. L’architecte doit articuler les disciplines acquises pour mettre en scène le projet. Il en résulte une évolution de la pratique architecturale mais également l’apparition de nouvelles disciplines. Ainsi l’architecture n’est plus un savoir-faire isolé centré sur la maîtrise des techniques constructives associée à la créativité et au sens esthétique, mais demande l’acquisition de connaissances diverses et étendues comportant l’ensemble des champs scientifiques et techniques, culturels, historiques, sociologiques, géographiques, physiques... Méthode Ce qui anime le collectif pédagogique de la Fabrique Collective est de penser que l’architecture n’est pas une question de formes à créer mais une culture d’expérimentation de la fabrication des lieux et de la matière dans sa réalité constructive. Le projet n’est plus considéré comme l’élaboration d’un produit ni

mais comme un processus d’expérimentations innovantes « en œuvre ouverte » intégrant ressources locales, engagements civiques et de rencontres pluridisciplinaires. Une pédagogie du faire Tentons l’expérience d’adjoindre au développement des idées, la manipulation de la matière pour retrouver une prise écoresponsable autour du faire avec et de l’expérimentation. Dans la confrontation du corps avec la matière, l’instinct du matériau apparait. De ces expérimentations construites, nous apprendront à mieux comprendre et à mieux respecter nos ressources, à penser sobre et à faire mieux avec moins, à collaborer avec le matériau, à être à l’écoute de la matière au lieu de lui imposer une idée ou une forme préconçue. Les thématiques liées à l’expérimentation et à l’innovation pour une génération durable sont revendicatrices de l’expérimentation comme un outil de réflexion théorique et de l’innovation comme l’aboutissement pratique du projet d’architecture.


_ 28

29 _

CYCLE MASTER.

DOMAINES D’EXPÉRIMENTATIONS FABRIQUE COLLECTIVE Projets expérimentaux en œuvre ouverte

Fabienne Bulle

Julien Lecarme

Jana Revedin

Architecte

Charpentier Compagnon du Devoir

Architecte PhD Docteure en architecture et urbanisme

Aurélie Godard

Olivier Misischi

Alexandre Schrepfer

Artiste

Architecte

Architecte

Démarche La démarche de la Fabrique Collective réunit la conception et la construction dans une démarche indissociable et holistique au service du projet d’architecture. Il s’agit d’engager de manière simultanée et corrélée l’acquisition de connaissances, la réflexion théorique et l’expérimentation pratique à grande échelle. La Fabrique Collective explore une pédagogie du penser et du faire par une articulation participative du développement des idées en synergie avec la manipulation des matières. Elle articule workshops, conférences, débats, jurys et critiques collectives autour des projets en fabrication. Dans son processus d’interventions, un travail collectif est articulé au sein du labo avec un travail in situ, mené avec tous les acteurs locaux. Tous les projets doivent passer par des moments d’expérimentation tant théorique que pratique : il faut expérimenter. Si nous voulons voir dans l’architecture le reflet d’une société, on doit aussi reconnaître celui d’une culture, à un instant donné. Presque tout a changé, les comportements

individuels et collectifs, les instruments dont nous disposons, l’immobilité n’a plus de sens. Nous sommes bien obligé de changer, d’inventer. Le projet doit être un ouvrage disciplinaire réaffirmé. L’architecte doit articuler les disciplines acquises pour mettre en scène le projet. Il en résulte une évolution de la pratique architecturale mais également l’apparition de nouvelles disciplines. Ainsi l’architecture n’est plus un savoir-faire isolé centré sur la maîtrise des techniques constructives associée à la créativité et au sens esthétique, mais demande l’acquisition de connaissances diverses et étendues comportant l’ensemble des champs scientifiques et techniques, culturels, historiques, sociologiques, géographiques, physiques... Méthode Ce qui anime le collectif pédagogique de la Fabrique Collective est de penser que l’architecture n’est pas une question de formes à créer mais une culture d’expérimentation de la fabrication des lieux et de la matière dans sa réalité constructive. Le projet n’est plus considéré comme l’élaboration d’un produit ni

mais comme un processus d’expérimentations innovantes « en œuvre ouverte » intégrant ressources locales, engagements civiques et de rencontres pluridisciplinaires. Une pédagogie du faire Tentons l’expérience d’adjoindre au développement des idées, la manipulation de la matière pour retrouver une prise écoresponsable autour du faire avec et de l’expérimentation. Dans la confrontation du corps avec la matière, l’instinct du matériau apparait. De ces expérimentations construites, nous apprendront à mieux comprendre et à mieux respecter nos ressources, à penser sobre et à faire mieux avec moins, à collaborer avec le matériau, à être à l’écoute de la matière au lieu de lui imposer une idée ou une forme préconçue. Les thématiques liées à l’expérimentation et à l’innovation pour une génération durable sont revendicatrices de l’expérimentation comme un outil de réflexion théorique et de l’innovation comme l’aboutissement pratique du projet d’architecture.


_ 30

31 _

CYCLE MASTER.

DOMAINES D’EXPÉRIMENTATIONS HABITER L’ANTHROPOCÈNE Ressources, recyclages, expérimentation

Roberto D’Arienzo

Thomas Corbasson

Frank Salama

Architecte Docteur en architecture

Architecte

Architecte

Stéphane Bonzani

Anne Roqueplo

Chris Younès

Architecte Docteur en philosophie

Architecte Docteure en architecture

Sociologue, Philosophe, Docteure en philosophie, HDR

A l’heure de l’anthropocène, des dérèglements climatiques globaux et d’une urbanisation planétaire sans précédents, les habitats construits apparaissent comme les points de départ obligés pour imaginer et fonder une nouvelle alliance entre l’homme et son milieu. Dans l’objectif majeur de la réduction de l’empreinte écologique, leur transition d’un régime de croissance vers un régime de métamorphose apparaît le véritable nœud autour duquel toute réflexion (urbaine, territoriale, architecturale, écosophique) doit se structurer, et la redécouverte des ressources latentes, leur régénération, leur recyclage approprié comme autant de stratégies incontournables. Une nouvelle démarche en émerge, qui amène à considérer, du point de vue environnemental, social, économique, les multiples cycles de vie de ce qui existe : êtres humains, objets, matériaux, bâtiments,

villes, campagnes, milieux, natures, concepts, deviennent gisements gris, potentiels, à interroger et valoriser à travers des opérations opportunes et aujourd’hui inévitables, prônant l’adaptation et le recyclage comme actions prépondérantes sur la réalisation ex-novo et la tabula rasa. Permanence et transformation apparaissent comme deux termes complémentaires qui doivent décrire, tout processus évolutif urbain. Cette démarche, tournée vers la prise en compte des forces en présence, conduit à développer une approche expérimentale et inventive. En effet, les modèles hérités de conception, de planification, de construction, ne peuvent suffire à eux seuls à mettre en œuvre ce « faire avec » qu’il s’agit d’activer, tant sur le plan matériel et théorique qu’humain et social. De nouvelles formes de collaborations, coopérations, transdisciplinarités et solidarités sont nécessaires. Le rôle, la pratique et l’éthique de l’architecte doivent être réinventés.

L’expérimentation pédagogique proposée vise à initier les étudiants aux nouvelles formes que s’apprête à revêtir l’activité d’architecture à l’ère de l’anthropocène. Les échanges entre les disciplines (techniques, sciences humaines, approche esthétique), entre la recherche et le projet, le travail en commun des étudiants et les modalités variées d’apprentissage sont placées au cœur du projet didactique.


_ 30

31 _

CYCLE MASTER.

DOMAINES D’EXPÉRIMENTATIONS HABITER L’ANTHROPOCÈNE Ressources, recyclages, expérimentation

Roberto D’Arienzo

Thomas Corbasson

Frank Salama

Architecte Docteur en architecture

Architecte

Architecte

Stéphane Bonzani

Anne Roqueplo

Chris Younès

Architecte Docteur en philosophie

Architecte Docteure en architecture

Sociologue, Philosophe, Docteure en philosophie, HDR

A l’heure de l’anthropocène, des dérèglements climatiques globaux et d’une urbanisation planétaire sans précédents, les habitats construits apparaissent comme les points de départ obligés pour imaginer et fonder une nouvelle alliance entre l’homme et son milieu. Dans l’objectif majeur de la réduction de l’empreinte écologique, leur transition d’un régime de croissance vers un régime de métamorphose apparaît le véritable nœud autour duquel toute réflexion (urbaine, territoriale, architecturale, écosophique) doit se structurer, et la redécouverte des ressources latentes, leur régénération, leur recyclage approprié comme autant de stratégies incontournables. Une nouvelle démarche en émerge, qui amène à considérer, du point de vue environnemental, social, économique, les multiples cycles de vie de ce qui existe : êtres humains, objets, matériaux, bâtiments,

villes, campagnes, milieux, natures, concepts, deviennent gisements gris, potentiels, à interroger et valoriser à travers des opérations opportunes et aujourd’hui inévitables, prônant l’adaptation et le recyclage comme actions prépondérantes sur la réalisation ex-novo et la tabula rasa. Permanence et transformation apparaissent comme deux termes complémentaires qui doivent décrire, tout processus évolutif urbain. Cette démarche, tournée vers la prise en compte des forces en présence, conduit à développer une approche expérimentale et inventive. En effet, les modèles hérités de conception, de planification, de construction, ne peuvent suffire à eux seuls à mettre en œuvre ce « faire avec » qu’il s’agit d’activer, tant sur le plan matériel et théorique qu’humain et social. De nouvelles formes de collaborations, coopérations, transdisciplinarités et solidarités sont nécessaires. Le rôle, la pratique et l’éthique de l’architecte doivent être réinventés.

L’expérimentation pédagogique proposée vise à initier les étudiants aux nouvelles formes que s’apprête à revêtir l’activité d’architecture à l’ère de l’anthropocène. Les échanges entre les disciplines (techniques, sciences humaines, approche esthétique), entre la recherche et le projet, le travail en commun des étudiants et les modalités variées d’apprentissage sont placées au cœur du projet didactique.


_ 32

33 _

AUTRES FORMATIONS.

Double formation ARCHITECTE DESA / INGÉNIEUR DESTP - ARCHITECTE INGÉNIEUR - INGÉNIEUR ARCHITECTE Ces arguments ainsi que les projets fondateurs des deux établissements font de cette alliance un partenariat naturel, un pôle de la réconciliation de l’art et de la technique. Depuis l’automne 2015, l’École Spéciale d’Architecture et l’École Spéciale des Travaux Publics ont ouvert une double formation menant à des doubles diplômes Architecte DESA / Ingénieur DESTP. Au-delà de leur titre Spéciale, les deux établissements partagent de nombreux points communs :

Etre gérés par une association sans but lucratif régie par la loi de 1901. Avoir été fondés au XIXe siècle (ESA/1865, ESTP/1891). Etre des établissements d’enseignement supérieur privés reconnus par l’État. Etre membres de la Conférence des Grandes Écoles.

Eligibilité / Sélection AI / Être admissible en semestre 1 Architecte Ingénieur à l’ESA. (sous réserve d’être titulaire d’un Bac scientifique avec mention). IA / Être inscrit en première année spécialité bâtiment à l’ESTP. Durée des études AI / 7 ans + 1 an optionnel IA / 5 ans + 1 an optionnel Cursus Pour chacune des deux formations et à chaque semestre le cursus est aménagé de façon à permettre une formation simultanée à l’architecture et l’ingénierie et ceci dans le cadre d’un emploi du temps raisonné qui ménage un temps de travail personnel intense. Stages AI / Trois stages de un mois en Licence et un stage de 6 mois en Master. IA / Deux stages en Licence et deux stages en master.

Lionel Dunet, membre du Jury International de diplôme de licence, juin 2018.


_ 32

33 _

AUTRES FORMATIONS.

Double formation ARCHITECTE DESA / INGÉNIEUR DESTP - ARCHITECTE INGÉNIEUR - INGÉNIEUR ARCHITECTE Ces arguments ainsi que les projets fondateurs des deux établissements font de cette alliance un partenariat naturel, un pôle de la réconciliation de l’art et de la technique. Depuis l’automne 2015, l’École Spéciale d’Architecture et l’École Spéciale des Travaux Publics ont ouvert une double formation menant à des doubles diplômes Architecte DESA / Ingénieur DESTP. Au-delà de leur titre Spéciale, les deux établissements partagent de nombreux points communs :

Etre gérés par une association sans but lucratif régie par la loi de 1901. Avoir été fondés au XIXe siècle (ESA/1865, ESTP/1891). Etre des établissements d’enseignement supérieur privés reconnus par l’État. Etre membres de la Conférence des Grandes Écoles.

Eligibilité / Sélection AI / Être admissible en semestre 1 Architecte Ingénieur à l’ESA. (sous réserve d’être titulaire d’un Bac scientifique avec mention). IA / Être inscrit en première année spécialité bâtiment à l’ESTP. Durée des études AI / 7 ans + 1 an optionnel IA / 5 ans + 1 an optionnel Cursus Pour chacune des deux formations et à chaque semestre le cursus est aménagé de façon à permettre une formation simultanée à l’architecture et l’ingénierie et ceci dans le cadre d’un emploi du temps raisonné qui ménage un temps de travail personnel intense. Stages AI / Trois stages de un mois en Licence et un stage de 6 mois en Master. IA / Deux stages en Licence et deux stages en master.

Lionel Dunet, membre du Jury International de diplôme de licence, juin 2018.


_ 34

35 _

AUTRES FORMATIONS.

Formation professionnelle diplômante Projet-mémoire Architecture Urbain et Paysage Matthieu Bréau

Culture scientifique et technique Malte Mager Architecte

Architecte

Vanessa Stassi Architecte Doctorante urbaniste

Johnny Bocquet-Boone Architecte

Marlène Ghorayeb Architecte, Docteure en urbanisme et HDR

Outils de représentation / numérique Rafaël Bonet Architecte

Jean-Christophe Petillault Architecte

Humanités Carl Chaine Architecte

Marc Le Cœur Historien de l’architecture

Culture artistique Estelle Barucq Artiste plasticienne

Delphine Lesbros Historienne de l’art

Thibaut Rassat Architecte Illustrateur

Au titre de l’expérience professionnelle, elle permet d’acquérir en 8 semestres le master d’architecte (la licence d’architecture en 4 semestres) selon des modalités compatibles avec l’exercice professionnel (224h par semestre). En cycle licence de septembre à décembre et mars à juin : 6 sessions de 3 jours tous les quinze jours les jeudi, vendredi, samedi, et 2 semaines intensives de 5 jours du lundi au vendredi). En cycle master de mars à juin et septembre à décembre : 6 sessions de 2 jours tous les quinze

jours les lundi et mardi et 3 semaines intensives de 5 jours du lundi au vendredi. Les titres universitaires, la pratique professionnelle et l’entretien d’admission peuvent permettre des admissions sur équivalence pour des cursus plus courts. Cycle licence Les programmes sont dédiés à la transversalité. Les enseignants sont organisés en collectifs et pratiquent le co-enseignement.

S3 Interroger les pré-acquis. Apprendre à regarder les choses S4 Expérimenter le réel. Confrontation et contraintes. S5 Immersion urbaine. L’espace urbain à l’épreuve du sensible. S6 Projection urbaine. Le projet urbain à l’épreuve du déjà-là. Cycle master • Conférences Champs critiques • Domaine d’expérimentations Transitions • Initiation au BIM/Révit, et au graphisme.


_ 34

35 _

AUTRES FORMATIONS.

Formation professionnelle diplômante Projet-mémoire Architecture Urbain et Paysage Matthieu Bréau

Culture scientifique et technique Malte Mager Architecte

Architecte

Vanessa Stassi Architecte Doctorante urbaniste

Johnny Bocquet-Boone Architecte

Marlène Ghorayeb Architecte, Docteure en urbanisme et HDR

Outils de représentation / numérique Rafaël Bonet Architecte

Jean-Christophe Petillault Architecte

Humanités Carl Chaine Architecte

Marc Le Cœur Historien de l’architecture

Culture artistique Estelle Barucq Artiste plasticienne

Delphine Lesbros Historienne de l’art

Thibaut Rassat Architecte Illustrateur

Au titre de l’expérience professionnelle, elle permet d’acquérir en 8 semestres le master d’architecte (la licence d’architecture en 4 semestres) selon des modalités compatibles avec l’exercice professionnel (224h par semestre). En cycle licence de septembre à décembre et mars à juin : 6 sessions de 3 jours tous les quinze jours les jeudi, vendredi, samedi, et 2 semaines intensives de 5 jours du lundi au vendredi). En cycle master de mars à juin et septembre à décembre : 6 sessions de 2 jours tous les quinze

jours les lundi et mardi et 3 semaines intensives de 5 jours du lundi au vendredi. Les titres universitaires, la pratique professionnelle et l’entretien d’admission peuvent permettre des admissions sur équivalence pour des cursus plus courts. Cycle licence Les programmes sont dédiés à la transversalité. Les enseignants sont organisés en collectifs et pratiquent le co-enseignement.

S3 Interroger les pré-acquis. Apprendre à regarder les choses S4 Expérimenter le réel. Confrontation et contraintes. S5 Immersion urbaine. L’espace urbain à l’épreuve du sensible. S6 Projection urbaine. Le projet urbain à l’épreuve du déjà-là. Cycle master • Conférences Champs critiques • Domaine d’expérimentations Transitions • Initiation au BIM/Révit, et au graphisme.


_ 36

Formation HMONP HABILITATION À EXERCER LA MAÎTRISE D’ŒUVRE EN SON NOM PROPRE

L’équipe HMONP de l’ESA, constituée de Lucie Porchon, Bruno Barbot et des directeurs d’études et de formation, se tient à la disposition des candidats pour les accompagner et les diriger dans leur conduite de la mise en situation professionnelle et la rédaction de leur mémoire. Inscription et règlement des frais de scolarité Dépôt du dossier de candidature auprès de Lucie Porchon. Frais de scolarité : 6000 €. Règlement possible en deux versements. 50% à l’inscription, solde au plus tard avant le début de la session 2. Deux dates limites d’inscription : 1/ 15 septembre pour les diplômés de juin. 2/ 15 janvier pour les diplômés de décembre. Deux calendriers 1/ Septembre : session 0 / Introduction + Mise en situation professionnelle à la suite + session 1 en février + session 2 en juin + soutenance au plus tôt en octobre. 2/ Février : session 0 & session 1 consécutives + Mise en situation

professionnelle + session 2 en juin + soutenance au plus tôt en avril. Soutenance Le jury est composé de cinq membres (trois architectes praticiens, un enseignant d’une autre école, un représentant de l’Ordre des architectes qui préside). C’est un entretien composé d’un exposé du candidat suivi d’un débat questions/réponses avec les membres du jury qui ont préalablement lu le mémoire. Première session • Les responsabilités personnelles du maître d’œuvre : la création et la gestion des entreprises d’architecture, les principes déontologiques, les questions de la négociation de la mission (contrat, assurances...), les relations avec les partenaires (cotraitance...), la gestion et les techniques de suivi du chantier ; • L’économie du projet : la détermination du coût d’objectif, les liens avec les acteurs (économiste, bureaux d’études techniques, entreprises...) ; • Les réglementations, les normes constructives, les usages...

Seconde session • Invitation de professionnels, jeunes et confirmés, de structure et d’exercice différents, à exposer et expliquer leur parcours et leur mode d’exercice. • Formation de 100 h au logiciel Revit. • Formation à la maquette numérique niveau 2 pour ceux qui en ont la capacité. • Initiation aux logiciels de rédaction des CCTP (Attic +, Devisoc) • Forum de questionnements et de débats sur la maquette numérique, les chartres et conventions BIM. • Vérification chaque semaine de l’acquisition de ces connaissances. • Affiliation en 2020 à la certification BIM par un bureau de contrôle. Demande de validation des acquis Une demande de validation des acquis peut être formulée par tout ADE ou architecte titulaire d’un diplôme équivalent master délivré par un établissement d’enseignement de l’architecture (ENSA, ESA et INSAA ou équivalent européen).

37 _

Le candidat doit avoir une expérience professionnelle dans le domaine de la maîtrise d’œuvre architecturale et urbaine d’au moins 36 mois en équivalent temps plein cumulée dont au moins six mois en continu dans la même structure d’accueil. Chaque demande est examinée par le référent HMONP et un parcours spécifique est alors élaboré suivant la formation et le projet professionnel du candidat. Dans ce cas, le candidat est dispensé de la mise en situation professionnelle et doit suivre une sélection des cours, rédiger le mémoire et accomplir la soutenance. Bruno Barbot

bruno_barbot@esa-paris.net

Lucie Porchon

lucie_porchon@esa-paris.net

AUTRES FORMATIONS.

Enseignant BIM/Revit Luc Izri, Architecte.

est en charge d’expliciter les obligations et l’exercice de la profession d’architecte.

Principaux conférenciers

Simon Davies Ancien élève de l’École Polytechnique & des Ponts et Chaussées présente la réglementation thermique .

Jacques Cabanieu Ancien élève de Polytechnique et des Ponts & Chaussées rapporteur de la loi MOP. Léonard Hamburger Architecte, ancien élève de Polytechnique et des Ponts & Chaussées et auteur de Maître d’œuvre en bâtiment explique les obligations en phase chantier. Cécile Benoit Renaudin Avocate spécialisée en droit immobilier et de la construction développe le volet juridique du BIM. Maître Jean-Pierre Martin Avocat spécialisé en droit de la construction

Claude Labbé Ingénieur est chargé d’expliquer les relations contractuelles de la MOE sur les grands projets. Rita El Gemayel & Olivier Herbemont Architectes ont vécu une carrière dans la maîtrise d’ouvrage privée (Sogeprom & Air France) qu’ils présentent. Marie Evo Ingénieur École Centrale et Architecte présente l’exercice de l’urbanisme à l’échelle des grands territoires.


_ 36

Formation HMONP HABILITATION À EXERCER LA MAÎTRISE D’ŒUVRE EN SON NOM PROPRE

L’équipe HMONP de l’ESA, constituée de Lucie Porchon, Bruno Barbot et des directeurs d’études et de formation, se tient à la disposition des candidats pour les accompagner et les diriger dans leur conduite de la mise en situation professionnelle et la rédaction de leur mémoire. Inscription et règlement des frais de scolarité Dépôt du dossier de candidature auprès de Lucie Porchon. Frais de scolarité : 6000 €. Règlement possible en deux versements. 50% à l’inscription, solde au plus tard avant le début de la session 2. Deux dates limites d’inscription : 1/ 15 septembre pour les diplômés de juin. 2/ 15 janvier pour les diplômés de décembre. Deux calendriers 1/ Septembre : session 0 / Introduction + Mise en situation professionnelle à la suite + session 1 en février + session 2 en juin + soutenance au plus tôt en octobre. 2/ Février : session 0 & session 1 consécutives + Mise en situation

professionnelle + session 2 en juin + soutenance au plus tôt en avril. Soutenance Le jury est composé de cinq membres (trois architectes praticiens, un enseignant d’une autre école, un représentant de l’Ordre des architectes qui préside). C’est un entretien composé d’un exposé du candidat suivi d’un débat questions/réponses avec les membres du jury qui ont préalablement lu le mémoire. Première session • Les responsabilités personnelles du maître d’œuvre : la création et la gestion des entreprises d’architecture, les principes déontologiques, les questions de la négociation de la mission (contrat, assurances...), les relations avec les partenaires (cotraitance...), la gestion et les techniques de suivi du chantier ; • L’économie du projet : la détermination du coût d’objectif, les liens avec les acteurs (économiste, bureaux d’études techniques, entreprises...) ; • Les réglementations, les normes constructives, les usages...

Seconde session • Invitation de professionnels, jeunes et confirmés, de structure et d’exercice différents, à exposer et expliquer leur parcours et leur mode d’exercice. • Formation de 100 h au logiciel Revit. • Formation à la maquette numérique niveau 2 pour ceux qui en ont la capacité. • Initiation aux logiciels de rédaction des CCTP (Attic +, Devisoc) • Forum de questionnements et de débats sur la maquette numérique, les chartres et conventions BIM. • Vérification chaque semaine de l’acquisition de ces connaissances. • Affiliation en 2020 à la certification BIM par un bureau de contrôle. Demande de validation des acquis Une demande de validation des acquis peut être formulée par tout ADE ou architecte titulaire d’un diplôme équivalent master délivré par un établissement d’enseignement de l’architecture (ENSA, ESA et INSAA ou équivalent européen).

37 _

Le candidat doit avoir une expérience professionnelle dans le domaine de la maîtrise d’œuvre architecturale et urbaine d’au moins 36 mois en équivalent temps plein cumulée dont au moins six mois en continu dans la même structure d’accueil. Chaque demande est examinée par le référent HMONP et un parcours spécifique est alors élaboré suivant la formation et le projet professionnel du candidat. Dans ce cas, le candidat est dispensé de la mise en situation professionnelle et doit suivre une sélection des cours, rédiger le mémoire et accomplir la soutenance. Bruno Barbot

bruno_barbot@esa-paris.net

Lucie Porchon

lucie_porchon@esa-paris.net

AUTRES FORMATIONS.

Enseignant BIM/Revit Luc Izri, Architecte.

est en charge d’expliciter les obligations et l’exercice de la profession d’architecte.

Principaux conférenciers

Simon Davies Ancien élève de l’École Polytechnique & des Ponts et Chaussées présente la réglementation thermique .

Jacques Cabanieu Ancien élève de Polytechnique et des Ponts & Chaussées rapporteur de la loi MOP. Léonard Hamburger Architecte, ancien élève de Polytechnique et des Ponts & Chaussées et auteur de Maître d’œuvre en bâtiment explique les obligations en phase chantier. Cécile Benoit Renaudin Avocate spécialisée en droit immobilier et de la construction développe le volet juridique du BIM. Maître Jean-Pierre Martin Avocat spécialisé en droit de la construction

Claude Labbé Ingénieur est chargé d’expliquer les relations contractuelles de la MOE sur les grands projets. Rita El Gemayel & Olivier Herbemont Architectes ont vécu une carrière dans la maîtrise d’ouvrage privée (Sogeprom & Air France) qu’ils présentent. Marie Evo Ingénieur École Centrale et Architecte présente l’exercice de l’urbanisme à l’échelle des grands territoires.


_ 38

39 _

INSTITUTION.

Institution STATUTS Association d’enseignement supérieur et de recherche. Fondée en 1865, reconnue d’utilité publique en 1870 et par l’État en 1934. Membre de la Conférence des Grandes Écoles depuis 2010.

TUTELLES CONJOINTES

ASSOCIATION DES DIPLÔMÉS

Établissement sous la double tutelle du Ministère de la Culture et de la Communication, et du Ministère de l’Enseignement Supérieur de la Recherche et de l’Innovation.

ASSOCIATIONS DES ÉTUDIANTS

Évaluation par le HCERES Validation des diplômes par le Ministère de l’Enseignement Supérieur de la Recherche et de l’Innovation. Diplôme ESA Grade 1 / Licence en architecture Diplôme ESA Grade 2 / Master d’architecte

INSTANCES Instances décisionnelles Conseil d’Administration Assemblée Générale Instances consultatives Conseil scientifique Collège enseignant Collège étudiant

Diplôme DESA HMONP

SERVICES L’ESA en ligne www.esa-paris.fr Renseignements info@esa-paris.net Centre de documentation anne_chaise@esa-paris.net Bureau des stages lucie_porchon@esa-paris.net Laboratoire Informatique LIESA support@esa-paris.net

AERESA Junior entreprise bonjour@aeresa.fr ASCESA Association sportive ascesa@esa-paris.net BARESA Foyer/bar assobaresa@gmail.com BDESA Bureau des élèves esabde@gmail.com COOP’ESA Coopérative fournitures esa.cooperative@gmail.com LASERESA Atelier de maquettes numériques laser.esa.paris@gmail.com REPESA Atelier de reprographie repesa@esa-paris.net

SADESA contact@sadesa.fr www.sadesa.eu

VERSER LA TAXE D’APPRENTISSAGE La taxe d’apprentissage est une contribution obligatoire versée par les entreprises aux établissements de formation de leur choix. Elle permet d’améliorer les conditions d’enseignement. louis_tocqueville@ esa-paris.net


_ 38

39 _

INSTITUTION.

Institution STATUTS Association d’enseignement supérieur et de recherche. Fondée en 1865, reconnue d’utilité publique en 1870 et par l’État en 1934. Membre de la Conférence des Grandes Écoles depuis 2010.

TUTELLES CONJOINTES

ASSOCIATION DES DIPLÔMÉS

Établissement sous la double tutelle du Ministère de la Culture et de la Communication, et du Ministère de l’Enseignement Supérieur de la Recherche et de l’Innovation.

ASSOCIATIONS DES ÉTUDIANTS

Évaluation par le HCERES Validation des diplômes par le Ministère de l’Enseignement Supérieur de la Recherche et de l’Innovation. Diplôme ESA Grade 1 / Licence en architecture Diplôme ESA Grade 2 / Master d’architecte

INSTANCES Instances décisionnelles Conseil d’Administration Assemblée Générale Instances consultatives Conseil scientifique Collège enseignant Collège étudiant

Diplôme DESA HMONP

SERVICES L’ESA en ligne www.esa-paris.fr Renseignements info@esa-paris.net Centre de documentation anne_chaise@esa-paris.net Bureau des stages lucie_porchon@esa-paris.net Laboratoire Informatique LIESA support@esa-paris.net

AERESA Junior entreprise bonjour@aeresa.fr ASCESA Association sportive ascesa@esa-paris.net BARESA Foyer/bar assobaresa@gmail.com BDESA Bureau des élèves esabde@gmail.com COOP’ESA Coopérative fournitures esa.cooperative@gmail.com LASERESA Atelier de maquettes numériques laser.esa.paris@gmail.com REPESA Atelier de reprographie repesa@esa-paris.net

SADESA contact@sadesa.fr www.sadesa.eu

VERSER LA TAXE D’APPRENTISSAGE La taxe d’apprentissage est une contribution obligatoire versée par les entreprises aux établissements de formation de leur choix. Elle permet d’améliorer les conditions d’enseignement. louis_tocqueville@ esa-paris.net


_ 40

Admission / S’inscrire DEUX RENTRÉES PAR AN Septembre Pour semestre d’automne. Mars Pour semestre de printemps.

INSCRIPTIONS Martine Jeanne Tel + 33 (0)1 40 47 40 00 martine_ jeanne@esaparis.net

PIÈCES À FOURNIR Copie du Bac pour admission en semestre 1. Autres titres pour admission par équivalence. Fiche de renseignements. CV. Deux photographies d’identité. Lettre de motivation. Règlement des frais d’examen et de dossier (virement / chèque de 200€). Pour les étrangers non francophones, fournir le TCF niveau B1 minimum.

ETRE ADMIS À L’ESA EXAMENS D’ADMISSION Avril et Juin Pour semestre d’automne. Novembre et Janvier Pour semestre de printemps.

FORMULAIRES D’INSCRIPTION À la demande et en ligne.

En semestre 1 ou par équivalence, en formation professionnelle, en double formation, tout candidat doit se présenter à un examen d’épreuves écrites et graphiques, et présenter au cours d’un entretien un dossier de travaux personnels. Outre les titres, les critères d’admission sont la motivation, l’ouverture d’esprit, la curiosité et la culture générale.

S’INSCRIRE Tout candidat admis reçoit une confirmation écrite décrivant les modalités d’inscription définitives. Le montant des frais de scolarité est fixé chaque année par le Conseil d’Administration.

TARIF Tarif de l’année universitaire 2018 / 2019 : 10 000€. L’ESA est habilitée à recevoir des boursiers du CROUS.

PORTES OUVERTES A la fin de chaque semestre et pendant deux jours, en décembre et en juin, l’ESA expose les travaux de tous les étudiants et des jeunes diplômés à l’intention des futurs candidats, des parents d’élèves, des professionnels susceptibles d’accueillir des étudiants stagiaires, des partenaires institutionnels et de la presse. L’événement est clos par une soirée festive.


_ 40

Admission / S’inscrire DEUX RENTRÉES PAR AN Septembre Pour semestre d’automne. Mars Pour semestre de printemps.

INSCRIPTIONS Martine Jeanne Tel + 33 (0)1 40 47 40 00 martine_ jeanne@esaparis.net

PIÈCES À FOURNIR Copie du Bac pour admission en semestre 1. Autres titres pour admission par équivalence. Fiche de renseignements. CV. Deux photographies d’identité. Lettre de motivation. Règlement des frais d’examen et de dossier (virement / chèque de 200€). Pour les étrangers non francophones, fournir le TCF niveau B1 minimum.

ETRE ADMIS À L’ESA EXAMENS D’ADMISSION Avril et Juin Pour semestre d’automne. Novembre et Janvier Pour semestre de printemps.

FORMULAIRES D’INSCRIPTION À la demande et en ligne.

En semestre 1 ou par équivalence, en formation professionnelle, en double formation, tout candidat doit se présenter à un examen d’épreuves écrites et graphiques, et présenter au cours d’un entretien un dossier de travaux personnels. Outre les titres, les critères d’admission sont la motivation, l’ouverture d’esprit, la curiosité et la culture générale.

S’INSCRIRE Tout candidat admis reçoit une confirmation écrite décrivant les modalités d’inscription définitives. Le montant des frais de scolarité est fixé chaque année par le Conseil d’Administration.

TARIF Tarif de l’année universitaire 2018 / 2019 : 10 000€. L’ESA est habilitée à recevoir des boursiers du CROUS.

PORTES OUVERTES A la fin de chaque semestre et pendant deux jours, en décembre et en juin, l’ESA expose les travaux de tous les étudiants et des jeunes diplômés à l’intention des futurs candidats, des parents d’élèves, des professionnels susceptibles d’accueillir des étudiants stagiaires, des partenaires institutionnels et de la presse. L’événement est clos par une soirée festive.


ÉCOLE SPÉCIALE D’ARCHITECTURE Association d’enseignement supérieur et de recherche Membre de la Conférence des Grandes Écoles

254 boulevard Raspail 75014 Paris Tel. : +33 (0) 1 40 47 40 47 www.esa-paris.fr info@esa-paris.net

ÉCOLE SPÉCIALE D'ARCHITECTURE

Profile for École Spéciale d'Architecture

Carnet de l'ESA  

Le Carnet de l'ESA est une plaquette de présentation de l’École Spéciale d'Architecture et de ses différents enseignements.

Carnet de l'ESA  

Le Carnet de l'ESA est une plaquette de présentation de l’École Spéciale d'Architecture et de ses différents enseignements.