Page 1

N°1

1


2

3


EDITO Originaire du sud de la France et immigrés à Paris pour faire nos études, un besoin de s’exprimer et de partager nos découvertes et idées devenait de plus en plus pressant. Après plusieurs expériences dans le domaine de la Mode, notamment de la communication et de l’identité visuelle, nous avons envie de partager sur ce que nous aimons, au travers de visuels et de sujets qui nous tiennent à coeur.

4

5


Créateurs

Romain minetto MArine sintes

Rédaction

Romain Minetto

Publicités

Boyhood conflict of ego Federico cina Jacob Kane

Graphisme

Romain minetto MArine sintes

Photographies

Romain minetto MArine sintes Vanni Bassetti

suivez nous sur :

@Soulmatestuff_

www.soulmatestuff.com

6

7


10.

Grand prix des chaussures 2018

13.

Showtime

SOMMAIRE

14. Quels

seront les artistes de demain?

18.

le retour du Logo

21.

Worker 2.0

22.

Marque en marge

28. les

visuels du mois

30.

Quand seoul inspire la mode

33.

Nos 3 tendances menswear 2018

34.

le slow fashion

38. Solution 42. Point

rapide pour devenir expert sur dior

of color

44. Rendez-vous

8

9


GRAND PRIX DES CHAUSSURES DE LA SAISON 2018 1

GRAND PRIX DES CHAUSSURES DE LA SAISON 2018 7

2 Gel-burz 1, KIKO KOSTADINOV, 300€

3

8 S-lab, SALOMON, 230€

D’lites, SKETCHERS, 50€

9

10

4 Spiridon, NIKE, 300€

5

Tactical sneakers, OAMC, 650€

Angel suede, EYTYS, 259€

11

Sofiane, ACNE STUDIOS, 430€

12

6 990v4, NEW BALANCE X STUSSY , 220€

Cloudbust, PRADA, 690€

Detroit runner, RAF SIMONS, 395€

10

Triple S, BALENCIAGA, 850€

Monarch IV, NIKE, 60€

11


SHOWTIME With Études

«

, ire a l € po N, 9 e l ou THLO g Ca ECA D

J’adore Martha Stewart.

Virgil Abloh

»

Minim al tr DER R ench coa t, OHE, 145€

,

gne

ta mon e é n on 9€ rand THLON, e r i A Pola DEC

Pa n LIF talo U GA L n RN MIN nav ME IM y, NT AL ,1 05 €

12

Derbies vernis, DOC MARTENS, 56€

13


QUELS SERONT LES ARTISTES DE DEMAIN? 14

À l’époque de mon père, les artistes étaient connus pour leur coup de pinceau, leur corps stylistique

WEBARTIST

ou par leur prestance oratoire. La lignée s’est un peu dissipé depuis les années 2000. L’usurpation

Johnyuyi

des nouvelles technologies par des gens

2 510 publications

connectés par ces mêmes nouvelles technologies,

« le tatouage virtuel, la quintessence du réseau social humain.»

110k abonnés

4 109 suivis

ça vous parle? Tom galle, John Yuyi, Signe Pierce, trois web artist au parcours atypique, s’illustre dans des prestations plus saugrenues les unes que les autres. Des déclinaisons d’armes blanches « marque », tatouages ephemeres d’iMessage, ou encore le calendrier des nudes snapchat, la generation z developpe par le biais de la société de leur temps une forme subtile et satirique de notre monde quotidien depuis la venue du smartphone.

15


WEBARTIST

WEBARTIST

Tomgalle 1 311 publications

Signepierce 26,6k abonnés

1 458 suivis

«Envie d’élaborer une thèse sur le smartphone? Quand l’obsession de la marque et du smartphone deviennent artisiques.»

16

1 730 publications

57,8k abonnés

3 292 suivis

«Une addiciton aux 70’s et couleurs psycothropes.»

17


LE RETOUR DU LOGO Qu’il s’agisse de marque ou de monogramme, le logo a encore de serieux jours devant lui, retour sur un phénomène marquant des années 2000.

Ahhh, les années 2000. l’installation du premier radar automatique en france, les grands débuts de britney spears, l’avènement de la télé-réalite, rien de mieux pour commencer le deuxième millénaire. Mais qu’en n’est-il de la mode sur nos planches?

Des

couleurs flashy aux imprimés rédibitoires, les marques nous ont offert un panel très chargé. Et quoi de mieux que de faire perdurer le tout en y ajoutant ces fameux symboles tape à l’oeil? Le logo a été édité sous toutes ses formes, qu’il soit XXL, colorés, ou encore répertorié ostentatoire sur des marques de luxe, il a su séduire une poignée de riches à l’ère nineties. Sacs Louis Vuitton sursiglés ou gros pull monogrammé, plus c’était gros, plus c’était beau. En 2018, on prend les mêmes et on recommence mais avec des

18

marques parfois plus pointus.

19


WORKER 2.0 With Off-white

«

Park NOR a transp ar MA K AMA ente, LI, 15 8€

,

ue

he

L’avant-garde et le luxe ne sont plus incompatibles. ce sont des énergies qui se complètent. L’avant-garde par ellemême est ennuyeuse. Le luxe simple est peu profond. Les choses intéressantes seproduisent entre les deux.

c an m € d for C, 16 x O B& ise

g lon

em

Ch

»

eu nuit, Cravate en Oxford bl CAFÉ COTON, 28€

Natalia Maczek l Slacks, Vent Woo 80€ , ANOUTFIT Oxford DAYLIG Drusilla, HT NY, 230€

20

21


Federico Cina italien et jeune diplômé de polimoda,

MARQUE EN MARGE

federico fait de sérieuses vagues avec son approche conceptuelle de la déconstruction de la masculinité. Focus sur cette marque à en devenir.

BIOGRAPHIE

INTERVIEW

Je suis né à Cesena, en Italie.

STUFF: Comment as tu établis ta

J’ai toujours été un enfant avec

collection SS18?

des centaines de passions, lorsque

Federico: La collection se prénomme

je peignais, je pensais déjà aux

Vacuum, elle parle de l’inconfort

autres dessins que je pourrais

que je ressentais dans un pays com-

faire avant même d’avoir finis

plètement opposé où j’ai grandi. À

le premier. Je n’étais jamais en

travers cette collection, je parle

paix, une profusion d’idée ce fai-

de mes émotions. Cet inconfort a

sait en moi et les cours étaient

commencé peu après mon arrivée dans

quelques peu compliqué, je me suis

ce «nouveau» pays. Les différences

donc orienté vers une école artis-

se sont manifestées immédiatement

tique. Au lycée, je me voyais deve-

et j’ai décidé de m’inspirer de ces

nir architecte d’intérieur ou bien

émotions désagréables: la solitude,

même coiffeur mais l’obsession pour

la suffocation, l’irritation me

l’esthétique dont la mode s’est

serrant la poitrine et cette sen-

intensifiée et j’ai intégré Polimo-

sation d’être isolé dans une mer

da. Ces études ont révélé une pas-

d’êtres humains. Avant de vivre au

sion et avoir la possibilité de se

Japon, je me pensais perfection-

réveiller chaque matin en pouvant

niste. Mais après avoir vu mes ca-

partager ces émotions au travers du

marades de classe, le doute s’est

vêtement chaque jours, est selon

installé. Ce sont des machines de

moi une chance unique.

guerre, ils travaillent avec une grande dévotion.

22

23


Maintenant, si je repense au Japon,

STUFF : Quelle est ton inspiration

faire sentir plus forts, dans mon

STUFF: Comment définirais tu l’adn de

je me souviens d’une expérience

du moment? et pour ta prochaine

cas, je pense que mes vêtements

ta marque?

merveilleuse, ce pays m’a fait

collection?

sont comme une armure, parce que

Federico: Je pense que l’adn de ma

énormément grandir.

Federico: Les gens autour de nous

derrière chaque pièce se cache une

marque repose sur l’équilibre.

STUFF: Quel est le ressenti quand on

sont une source de richesse, chaque

histoire, parfois même un message

Entre les couleurs de mes collec-

prépare un défilé?

culture et chaque habitude sont

social, ils doivent être assez

tions, la recherche des volumes,

Federico: Préparer un défilé est

essentielles à mon travail. Pour

forts pour soutenir sa propre

mais aussi au choix d’un lookbook

à chaque fois une énorme montée

créer une collection, je me laisse

histoire.

ou d’un choix musical pour un

d’adrénaline.Tout commence calme-

inspirer par ma vie. J’ai besoin de

défilé. Ce qui l’identifie, c’est

ment avec l’ajustement des vête-

sentir sur ma peau ce que je veux

ce choix de raconter ma vie.

ments sur les modèles, puis à un

transmettre.

moment tout commence à devenir

la passion pour mon travail a été

oppressant, les gens hurlent, les

déclenchée par le désir de tou-

appels du producteur, les modèles

jours être à la hauteur de chaque

STUFF: Que penses tu des plans de

manquants, l’habilleur ne peut pas

situation. en tant qu’enfant, plu-

restructuration de la New York

fermer le zip, les boutons etc.. le

sieurs fois je ne me sentais pas à

Fashion Week ?

chaos total.

la hauteur des autres. J’ai essayé

Federico: Je pense que c’est un bon

Mais dès que le premier modèle

de comprendre ce qu’ils avaient

choix. Je suis d’accord avec le

ouvre le défilé, le silence gèle

de plus, j’ai toujours observé

choix de le prendre avec une vision

cette anxiété, les vêtements

les gens, pour comprendre leurs

plus exceptionnel et des marques

commence à prendre vie. Pour un

faiblesses et la façon dont ils

plus cosmopolites.

designer, chaque collection est

cachent leurs insécurités.

comme un enfant que l’on couve. Du

Souvent, les vêtements sont

moins ça l’est pour moi.

utilisés pour rassurer et nous

24

25


STUFF: Quelle est ta journée typique?

STUFF: Quelle est ta musique du

Federico: Il y a quelques semaines,

moment?

je travaillais en même temps pour

Federico: En ce moment c’est plutôt

une autre marque, mais dernièrement

Sufjan Stevens - Mystery of Love,

j’ai décidé de consacrer mon

Je suis un incurable romantique.

énergie à mes collections. Alors dernièrement, mes journées sont très monotone, dédié au travail de cette dernière. Quand je me réveille, j’ai absolument besoin de prendre mon petit déjeuner, vérifiez mes emails, puis commencer à rechercher ou à coudre des prototypes. je vis avec mon copain, Simone, designer également (Simon Cracker) et au cours de la journée, nous travaillons ensemble, chacun pour sa propre marque, mais la nuit nous pouvons enfin nous consacrer à nous deux, dîner et regarder des séries tv jusqu’à ce que nous nous endormions, encore une fois avec l’ordinateur ouvert.

26

27


28 29

LES VISUELS DU MOIS


QUAND SEOUL INSPIRE LA MODE

Hélas, non. Paris n’est plus la capitale de la mode.

Leur stratégie?

Tout est relatif, mais quand il est question de

Adopter une mode sans genre et une approche des couleurs plus

streetwear, la Corée du sud prend le dessus. Les de-

séduisante, propulsé par la culture K-pop, donnant une nouvelle

signers locaux commencent à faire trembler le radar

perception de la mode coréenne pour le consommateur internationale.

de la presse globale. Qui plus est, le pays devient de plus en plus un marché de mode en lui-même et la population en constante recherche de tendance. Les designers coréens sont connectés par un fil visuel qui se montre réactif, énergique et axé sur la jeunesse. Ces enfants prodiges veulent esthétiser cette excentricité de la culture hyper-tendance du pays en la traduisant dans leur langage conceptuel pour servir la mode aux consommateurs occidentaux

Une marque qui met à l’honneur le streetwear Kawai. Les couleurs pastels se mélangent à des pièces streetwear très modernes, avec des matières soft. Un élan de douceur se dégage de leur défilé qui tend à lisser un streetwear brutal et percutant.

sur un plateau d’argent.

BLINDNESS Une redéfinition excitante du vêtement. Un assaut de dentelle, de velours et de volants, d’autant plus spectaculaire qu’il est porté par une bande de mecs. Des perles pendent sur beaucoup de leur pièces, en particulier les lunettes de soleil, beaucoup d’assemblages forts qui relatent un effet androgyne décomplexé.

30

KYE

THE-SIRIUS Une vision futuriste de l’équipement utilitaire. D’énormes coupes, un style fou et des vêtements à peine reconnaissables qui ont défini celleci comme une marque à surveiller. Les pantalons tranchés, les t-shirts baggy et les vêtements d’extérieurs relativement sobre ont cependant un potentiel commercial assez sérieux, donc ce n’est pas considéré comme une bizarrerie avant-gardiste.

31


Superposition +

«

La chose la plus difficile dans la mode n’est pas d’être connu pour un logo, mais pour être connu pour une silhouette.

Giambattista Valli

32

»

NOS 3 TENDANCES MENSWEAR 2018

Richesse du vêtement

Y Project

Palm Angels

Sacai

Monochrome +

Maison Margiela

Juun ji

Uniformisation du look

Parka

Sacai

+

Le supplément frite qui ravive la tenue

OAMC

Walter Van Beirendonck

Off-white

33


LE SLOW FASHION

ET DEMAIN ?

Les publicitaires, c’est comme les dealers, ils guettent les enfants et les ados à la sortie des écoles et des lycées. Ils savent

Nous aurons droit à des vêtements normcore avant gardiste et sans marque. Vous redonnerez du temps au temps afin de retrouver le goût de l’ennui et de la patience. Les fast foods seront pour vous « has been » et vous réapprendrez à apprécier la bouffe dans des diners «Slow food ». Grâce aux nouvelles technologies, le flux d’information sera géré par temps d’integration, la vision du travail sera remanié, vous redécouvrirez le plaisir à connaître une personne lors des « Low dating ». Pour mener votre vie vers le succès et le bien-être, dépêchons nous d’être lent.

que plus ils les dénichent tôt, plus il sera difficile pour eux de se désintoxiquer de la consommation. Cela est de même pour la mode. Cette masse de vêtements qui se retrouvera en invendus puis jeté par les grands groupes et qu’on arrête de mettre après 2 semaines c’est navrant. Mais pourquoi acheter en masse? Un produit de mode reste à la mode, il suffit de l’adapter (peut être pas pour les t-shirt fluos). 442 millions d’euros de vêtements sont jetés chaque année dans le monde, soit 0,02% de la dette publique. Alors pourquoi ne pas revenir à une mode plus économique? Quand le sociologue Paul Ariès nous parle de décroissance, cela peut faire peur. Étant l’un des acteurs des grands mouvements sociaux de ces quinze dernières années, Il nous affirme que la surconsommation est dû à notre régime de vie: allez plus vite pour gagner plus de temps, or cela mène à le tuer. redéfinir les vêtements en baissant sa production et en améliorant sa qualité, ramener le vêtement à quelques chose de sacré, car la correlation de la fonctionnalité et de la tendance peut bien se retranscrir par une nouvelle forme de mode, ce que fait inconsciemment le normcore.

34

EN RESUMÉ

- de production + de qualité - de perte + de fonds d’investissement

pour les marques, nouvelle alternative de production redefinition de la société

35


«

Certaines personnes pensent que seuls les vêtements qui ont des dragons ou des pivoines sont vraiment chinois.

»

Xander Zhou

36

«

Pas beaucoup de gens le savent mais je voulais à l’origine être un concepteur de jardin.

»

Noémie Sebayashi

37


SOLUTION RAPIDE POUR DEVENIR EXPERT SUR DIOR 38

Du new look à l’extrava-

d’histoire. Le récit d’un

gance, en passant par les

personnage emblématique de

dernières créations de Maria

la mode, Christian Dior, au

Grazia Chuiri, 70 années de

XXème siècle qui a su

création et de révolution

bousculé la silhouette de la

mode qu’on ne pourrait

femme, en lui donnant une

résumer en une phrase, mais

féminité qui était aupara-

qui peut être traduit en une

vant attaché à une certaine

exposition phare autour de

forme de rigidité, notamment

la vie de Christian Dior. Et

avec le corset et les codes

quoi de mieux qu’illustrer

de sociétés. Une exposition

ces instants historiques

considérée comme celle de la

dans un musée mythique de

décennie ?

Paris, le MAD, Vestige des

Les grands créateurs de mode

Expositions universelles

suscite rarement l’intérêt

pour les collectionneurs

général et intergénératio-

soucieux de valoriser les

nel, et pourtant, en voyant

beaux-arts appliqués.

cette immense ligne de 200

Création et production,

personnes devant les portes

cette endroit reflète à mer-

un mardi midi, nous

veille les valeurs et

ressentons clairement que

traditions de la maison.

celle-ci croise les

Du 5 Juillet 2017 au 7

générations comme elle l’a

Janvier 2018, le musée des

fait et le fait encore si

Arts Déco offre 6000m2

bien aujourd’hui.

39


40

En entrant dans cet immense

Un des moments particuliers fut

espace entièrement réaménagé

la pièce « blanche », salle où

pour l’occasion, l’ébahissement

tous les patrons des créations

s’impose devant cette trentaine

sont exposés étage après étage,

de robes exposées dans une

placé devant des miroirs pour

vitrine de plus de 5m de haut,

avoir cet effet « infini ». Nous

des originales de Christian Dior

sommes éblouis, le regard est

lui-même aux dernières créations

porté à 360°, plongé dans le

de Maria Grazia Chiuri, sans ou-

monde du modélisme.

blier ces inspirations et tout

Une partie de l’exposition est

les « bien-faiseurs » de la

consacré au vécu et à l’amour

maison tels que Raf Simmons,

pour l’art et la sculpture qui

John Galliano, Ferré, Bohan, et

était cher à Monsieur Christian

Yves Saint Laurent. S’en suit la

Dior. Le visuel est extrêmement

représentation chronologique des

présent durant cette partie, où

créateurs qui sont passé par la

l’on voit bien que ce dernier

maison, avec une successions de

s’en est inspiré durant le

robes iconiques.

développement de son travail.

La foule assez dense se laisse

C’est un fleuve de couleurs qui

guider de salle en salle,

nous dévore des yeux. Des robes

accédant à des lieux plus

très pertinente comme celles

imaginatif que d’autres: des pièces

proposé par Maria Grazia Chiu-

fleuris jusqu’à la pluie dorée mis

ri, certes loin du sommet lors de

en scène par des rétroprojecteurs,

son dernier défilé, mais qui nous

l’exposition nous laisse plus

donne cette approche graphique par

penser à une recherche d’inspira-

une superposition de matières qui

tions aux antipodes d’une

laisse béat pendant quelques

exposition lambda.La couronnement

secondes.

nous a été amené par cette

Cette richesse iconographique nous

abondance de robes porté par

expose un réel travail de recherche

diverses célébrités qui ont

qui a permis d’éclore cet immense

continué à véhiculer cette image de

biographie physique.

grand luxe développé par la maison.

Émotions garantie.

41


POINT OF COLOR

le color block reprend du terrain, on aime ces couleurs qui autrefois nous déchiraient les yeux. Que ce soit du rose ou du vert, ces couleurs ont

Focus sur les

été la clé des

derniers look

street style de

street style

la PFW.

de la saison Automne/hiver 2018 avec ces quelques tendances

©Vanni bassetti

naissantes.

42

43


RESTAURANTS & CAFÉS HOKKAIDO 14 rue chabanais, 75002 sans reservation tout succès à une file d’attente et ce dernier est dument récompensée: plats copieux, à la cuillière dans une ambiance locale.des recettes à manger sans faim pour un prix tout petit.

PINK MAMMA 20bis rue de douai 75009 www.bigmammagroup.com «benvenuto» voici les premiers mots criés en coeurs par l’équipe lorsque vous arrivez. Moment chaleureux à passer entre amis ou en couple, restauration rapide, copieuse et raiffinement présentée. Le decor eclectique vous fera voyager dans l’ancienne italie.

WILD & THE MOON OPÉRA 4, Rue du Helder, 75009 www.wildandthemoon.fr Se faire du bien à soi et à la planete, tel est leur philosophie. Le comptoir slow food du Marais nous propose un Concept bio, vegan, sans gluten. Les recettes s’inspirent des saisons: boissons végétales, salades, soupes, super bowls, ainsi que des programmes détox.

EXPOSITIONS MARGIELA/GALLIERA, 1989-2009 Palais Galliera, 10, Avenue Pierre 1er de Serbie, 75016 www.palaisgalliera.paris.fr La toute première rétrospective consacrée à l’anti-mode et l’insondable styliste belge Martin Margiela. Cette exposition relate les 130 silhouettes en revisitant ses pièces les plus marquantes.

NEÏL BELOUFA – THE ENEMY OF MY ENEMY Palais du Tokyo, 13, Avenue du Président Wilson, 75016 www.palaisdetokyo.com Une Nouvelle exposition du jeune prodige franco-algérien, qui démantèle les clichés en mettant la déconstruction en première ligne face au pouvoir et à la propagande.

LAST MINUTE

44

ÊTRE MODERNE : MOMA IN PARIS Fondation Louis Vuitton, 8, Avenue du Mahatma Gandhi, 75016 www.fondationlouisvuitton.fr Jusqu’au 5 mars, La fondation Louis Vuitton rend un hommage assourdissant à la collection du musée newyorkais, en retraçant l’histoire de l’art avec plus de 200 œuvres qui en ont fait sa renommée.

45


46

47


48

Ecole Internationale de Mode  

Magazine fait par Romain, Bachelor 3eme annee

Ecole Internationale de Mode  

Magazine fait par Romain, Bachelor 3eme annee

Advertisement