Page 1

Navires de travail, de nettoyage et de dépollution

L’INNOVATION AU SERVICE DE L’ENVIRONNEMENT


Ecoceane Conviction L’évidence voudrait, lors d’une pollution marine, que l’on traite en amont et au plus tôt les polluants avant qu’ils ne souillent les côtes. Pourtant, les études mettent en lumière que : « Malgré les moyens importants mis en œuvre, les quantités d’hydrocarbures récupérés en mer, restent faibles, voire nulles.» Une inefficacité qui altère lourdement l’environnement et contraint à une dépollution difficile et traumatisante du littoral. Creation C’est pourquoi ECOCEANE se consacre depuis 10 ans exclusivement à la recherche, au développement, à la construction et à la commercialisation de navires polyvalents, dont elle détient les brevets, pour le ramassage des hydrocarbures et déchets solides flottants en mer. etude et Conception Sont intégrés dans sa structure, un bureau d’études et un chantier naval spécialisé en construction aluminium et métallique. Le chantier, ainsi que le bureau d’études, ont pour vocation première d’être un laboratoire de recherche et développement, dédié à la fabrication et aux tests de moyens efficaces de lutte contre la pollution marine.

Si rien n’est fait en amont, c’est le littoral qui stoppe la progression des hydrocarbures. Les conséquences environnementales et le traumatisme des populations locales nous ont poussés à mettre au point des solutions de ramassage en mer efficaces.

INNOVATION La technologie innovante d’ECOCEANE permet de récupérer tous types de pollutions flottantes ou liquides (hydrocarbures). Solutions

* Propagation des hydrocarbures

Notre domaine d’application s’étend aux ports, au littoral, aux lacs et rivières, aux industries pétrolières, aux interventions hauturières et polaires. Notre concept révolutionnaire est installé sur tous nos bateaux, de 7 à 46 mètres, chacun étant adapté à un environnement et un contexte d’intervention spécifique.

éric Vial

L’hydrocarbure plus léger que l’eau se répand en pellicule plus ou moins épaisse. La pollution est dite de surface lorsque l’émission de polluant est entretenue (comme lors de la fuite d’un gisement pétrolier off shore), oblige à traiter des zones qui augmentent en superficie avec le temps.

** emulsion Lors du brassage de l’hydrocarbure et de l’eau, des molécules d’air se retrouvent emprisonnées, formant une combinaison huile + eau + air semblable à une mayonnaise. Cette évolution du polluant complexifie son ramassage car elle en augmente la masse volumique et la densité. Ce phénomène est principalement généré par le pompage d’hydrocarbures de faible épaisseur. La viscosité de cette émulsion, difficile à traiter, explique le peu de rendement des systèmes existants.

3 2


ABC

de la lutte anti-pollution

les problemes generaux souleves par une pollution marine (de type maree noire) et leurs consequences sur le materiel de depollution. Lors d’une marée noire, la priorité, une fois l’alerte déclenchée, est de récupérer le polluant au plus tôt et au plus proche de sa source d’émission et ce afin d’éviter les phénomènes de propagation* et d’émulsion**.

A

Les objectifs lies a la depollution en mer Techniques et moyens de dépollution en mer. Objectif n° 1 : La Polyvalence Afin d’être économiquement rentable, le matériel doit pouvoir être utilisé dans les travaux maritimes en dehors des périodes de pollution.

page 4

Objectif n°2 : Rapidité d’intervention sur site Pour assurer une mission efficace et limiter l’étendue des surfaces à traiter, les moyens de lutte doivent être déployés sur «zone» le plus rapidement possible.

page 5

Objectif n° 3 : Collecter le polluant de manière efficace Il existe différents types d’hydrocarbures ou de déchets flottants; le matériel de collecte doit être adapté pour réduire la durée d’intervention et travailler dans des conditions difficiles.

page 6

Objectif n° 4 : Eviter la création d’émulsion L’émulsion limite les capacités de récupération à moins de 5 m3/h.

page 8

Objectif n° 5 : Evacuer le polluant du site L’évacuation des polluants ne doit pas freiner la dépollution.

page 10

Objectif n°6 : Protection des personnes La dépollution d’un site ne doit pas altérer la santé des personnes qui l’effectuent.

page 11

B

Les navires de travail adaptes au nettoyage et a la depollution

C

Version - ICE -

Cataglop : Pour l’entretien des ports et du littoral. Workglop : Pour le service pétrolier. Spillglop : Pour la dépollution hauturière.

équipement spécifique pour les zones polaires.

page 12 page 13 page 14

page 15

3


Rentabilité Objectif n°1 : La Polyvalence L’accident est par définition aléatoire, il est toujours associé à des conditions exceptionnelles. Il est donc impossible d’en prévoir la nature, le lieu, le moment et l’ampleur. Il faut être en permanence disponible tout en rentabilisant le matériel de lutte pendant les périodes qui séparent deux interventions. ECOCEANE a créé des gammes de bateaux polyvalents qui, tout en étant de véritables bateaux de travail, sont toujours disponibles pour le nettoyage ou la dépollution, avec des rendements exceptionnels.

Nos bateaux sont un modèle économique rentable pendant leur temps de veille.

Bateaux de travail Suivant les gammes, nos bateaux sont de véritables barges, workboat ou supply. Ils assurent toutes les tâches liées aux services portuaires, pétroliers ou hauturiers (transport de personnel et de colis, assistance aux opérations de lamanage, support plongée, lutte anti-incendie, etc.)

Nettoyage et Dépollution Nos navires travaillant sur site sont en permanence disponibles pour intervenir sur un nettoyage ou une pollution.

A titre d’exemple

L’emploi de 4 Spillglop 250 pendant la catastrophe du Golfe du Mexique aurait coûté moins de 1/1000ème (un millième) du coût de nettoyage et aurait permis le ramassage de la totalité des hydrocarbures, en évitant l’emploi de dispersants dont les conséquences écologiques sont mal connues. Avant et après cette période, ils auraient travaillé en tant que «supply» pour le service pétrolier. 5 4


Rapidité Objectif n°2 : Rapidité d’intervention sur site Une catastrophe n’arrive jamais dans des lieux et des situations similaires. Les zones liées à l’exploitation pétrolière, la haute mer, le littoral, les ports, les lacs, fleuves et rivières doivent être en permanence protégées. La rapidité d’intervention étant primordiale, le matériel doit être présent sur site dans les meilleurs délais.

La présence Du fait de sa polyvalence et de son intégration à l’activité économique maritime, notre système se trouve en permanence présent sur les différents plans d’eau.

La rapidité Nos navires polyvalents intègrent dans leurs structures l’ensemble du matériel nécessaire à la collecte des hydrocarbures en mer, sans créer d’émulsion. Ils sont en permanence disponibles avec un équipage dédié et se rendent immédiatement sur site, sans avoir à revenir dans leur port d’attache pour récupérer du matériel. Ils agissent comme de véritables aspirateurs de la surface de la mer, à 4 nœuds et jusqu’à force 6 inclus, et récupèrent de 80 à 150 m3 par heure de pollution. Ils transfèrent en continu les hydrocarbures récupérés dans des tankers, qui n’ont à subir aucune transformation pour les recevoir. Une rotation des moyens de stockage rend les quantités récupérées illimitées.

5


Efficacité Objectif n°3 : Collecter le polluant de manière efficace Il existe différents types d’hydrocarbures ou de déchets flottants ; le matériel de collecte doit être adapté pour réduire la durée d’intervention et travailler dans des conditions difficiles.

A ) Systeme classique actuellement utilise : Sweeping arms Des Sweeping Arms sont disposés de part et d’autre du bateau pour capturer et épaissir les nappes de pétrole.

Effet Venturi

Déplacement du pétrolier

du pétrolier

Depression Vue de dessus

Vue de dessus : L’eau devant les bras se comporte comme une masse et détourne le flux vers l’extrémité des bras, créant une accélération et un effet venturi qui détourne les hydrocarbures vers l’extérieur des bras.

B ) Inconvenients

Effet Venturi

Sweeping arms

Déplacement

Surpression

Vue de côté

Hydrocarbures

Eau

Coupe de côté : les hydrocarbures piégés entre les bras subissent l’effet de surpression/dépression. Il se créé un courant qui aspire les hydrocarbures de surface en dessous des Sweeping Arms.

Ces deux éléments limitent la vitesse des bateaux à moins de 1 nœud, ce qui restreint leurs utilisations à Force 3. Les hydrocarbures de faible épaisseur emprisonnés par les bras se mélangent à l’eau lors du pompage, créant une émulsion (mayonnaise) qu’il faudra traiter dans une trémie avant stockage.

C) La solution ECOCEANE Les bras auto flottants sont reliés au bateau par un axe de rotation qui leur permet de suivre les vagues indépendamment du bateau. •

La totalité de la pollution de surface emprisonnée par les bras (1) est aspirée dans le bateau

Notre système permet de travailler à 4 nœuds jusqu’à Force 6. A cette vitesse, le bateau ECOCEANE peut alors être suivi par un supply ou un pétrolier, dans lequel il transfère les hydrocarbures en permanence

Vitesse de travail multipliée par 4 Intervention sur mer formée (force6) 7 6


COMMENT CA MARCHE ?

Un flux créé par une turbine passe dans un décanteur muni d’un panier (2) qui arrête tous les déchets solides. A partir du décanteur, le flux se sépare en deux : • •

1er flux : Evacue les eaux claires au travers de la turbine. 2nd flux : Les eaux de surface, polluées par les huiles et hydrocarbures, passent dans un séparateur (3) où ces derniers sont stockés flottants et en épaisseur, sans créer d’émulsion, puis transférés instantanément vers un tanker.

Collecte sans stress Notre système breveté ne génère pas d’émulsion Pas de traitement avant stockage

Flux 1 3

2

1

Flux 2

3

2

1

Surface nettoyée en 1 heure : 4 nœuds X 1852 m X 5 m(9) ≥ 35 000 m2 à 60 000 m2, soit un volume de 80 à 150 m3 par heure 7


Simplicité Objectif n°4 : Eviter la création d’émulsion Le pompage d’hydrocarbures de faible épaisseur, en se mélangeant à l’eau, crée une émulsion de type «mayonnaise». (Ce traitement limite la récupération à 5 m3/h).

A ) Systeme classique actuellement utilise Le pompage d’hydrocarbures de faible épaisseur produit une émulsion (mayonnaise) de très grande viscosité : 350 000 centistokes (cSt). Les pompes qui n’acceptent qu’un maximum de 100 000 cSt doivent être modifiées par adjonction d’une ceinture d’eau chaude pour fluidifier le transit, ce qui rend le transfert difficile. L’émulsion produite ne peut être stockée directement dans les cuves, car trop visqueuse, mais doit être chauffée à 35° dans des trémies pour séparer les hydrocarbures de l’eau.

Utilisation de tremies • • • • •

L’émulsion arrive à température ambiante dans la cuve (1). La trémie est munie de serpentins qui ne doivent pas dépasser 60°C (oil flash point). La cuve pleine d’émulsion est chauffée à 35°C, température à laquelle le mélange se sépare en eau et pétrole (2). L’eau obtenue qui reste chargée en particules d’hydrocarbures ne peut être rejetée que dans la zone polluée. Les hydrocarbures restants sont stockés dans le tanker.

émulsion

1

2

Hydrocarbures Eau

B ) Inconvenients La vitesse de ramassage est conditionnée par le temps nécessaire pour porter l’émulsion de la température ambiante à 35°C, sans que la source de chauffage ne dépasse le flash point du pétrole (60°C).

Le traitement de l’émulsion est le véritable rythme de ramassage des hydrocarbures, qu’elle que soit la puissance des pompes, soit moins de 5 m3/h.

9 8


C) La solution ECOCEANE

• • •

Notre système de ramassage ne crée pas d’émulsion en récupérant les hydrocarbures. Les hydrocarbures sont stockés flottants et en épaisseur dans le séparateur. La viscosité maximale du fuel lourd est de 50 000 cSt, nos bateaux sont équipés de pompes pouvant transférer un pétrole allant jusqu’à 100 000 cSt.

Nous ne transférons dans les supply ou pétroliers que des hydrocarbures purs, donc sans émulsion.

Fonctionnement de notre separateur. hydrocarbures transférés

Hydrocarbures Eau Flotteur Pompe

• •

Le skimmer intégré flotte dans l’eau, l’aspiration de la pompe se trouve placée dans les hydrocarbures Lorsque la totalité des hydrocarbures présente dans le décanteur a été transférée, la perte de charge arrête instantanément la pompe. Elle recommence à fonctionner lorsqu’une nouvelle épaisseur d’hydrocarbures est récupérée.

pendant le ramassage, Le transfert des hydrocarbures s’effectue en continu, de maniere illimitee

Cas particulier Si la pollution récupérée est déjà émulsionnée par son environnement, elle ne peut être transférée. Lorsque le séparateur est rempli d’émulsion, il est isolé et chauffé au moyen du keelcooling et d’un groupe électrogène, pour séparer les hydrocarbures de l’eau. hydrocarbures transférés

Nous ne transferons que des hydrocarbures purs

émulsion Hydrocarbures Eau Flotteur Pompe

9


Continuité Objectif n°5 : Evacuer le polluant du site L’évacuation des polluants ne doit pas freiner la dépollution.

A ) Systeme classique actuellement utilise Les tankers utilisés pour la dépollution ont en général une capacité de stockage de 500 à 1 500 m3, ils peuvent théoriquement remplir au mieux leurs cuves en 1 à 2 semaines en pompant 24 h/24. Ils devraient alors abandonner la lutte anti-pollution le temps de rejoindre un port, décharger les polluants et revenir sur site.

B ) Inconvenients Abandon du site pendant quelques jours par le bateau dépollueur.

C) La solution ECOCEANE • • •

Les navires Ecocéane, qui agissent comme de véritables têtes d’aspirateur, nettoient et dépolluent 24 h/24. Les hydrocarbures récupérés sont transférés en continu dans des tankers ou barges, dont une rotation rend les quantités récupérées illimitées. N’ayant à subir aucune transformation, tous les tankers disponibles peuvent participer à l’évacuation des polluants du site.

le navire de collecte peut etre dissocié du bateau de stockage Temps de remplissage d’un pétrolier : de 500 m3 entre 4 et 7 heures de 1 500 m3 entre 12 et 21 heures

11 10


Sécurité Objectif n°6 : Protection des personnes La dépollution d’un site ne doit pas altérer la santé des personnes qui l’effectuent.

A ) Systeme classique actuellement utilise Peu de navires sont équipés d’un système de protection et de sécurité spécifique pour le personnel.

B ) Inconvenients De nombreuses manipulations sont effectuées en extérieur, aucune garantie de sécurité n’est assurée pour les personnes à bord

C) La solution ECOCEANE L’espace vie des bateaux hauturiers comprend des zones séparées : • Timonerie • SAS de décontamination avec douche • Espace nuit comportant : couchages, salles d’eau et sanitaires • Espace jour comprenant : cuisine et salles de vie A l’exception du déploiement des manches de transfert, aucune présence à l’extérieur n’est nécessaire L’espace vie et la timonerie sont protégés et en surpression, ce qui permet un travail en zone polluée garantissant la sécurité des personnes à bord Les spécificités de nos bateaux assurent une sécurité optimale pour I’ équipage : • Croix de malte Coque • Point Machine • Matériaux certifiés Bureau Veritas • Système de détection des gaz • Système électrique aux normes ATEX • Isolation feu de la cabine • Commandes hydrauliques depuis la cabine • Classement par le bureau Veritas en 1ère catégorie et Oil Recovery Ship.

11

Dossier moyens de dépollutions  

comparatifs des moyens de récupération d'hydrocarbures en mer

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you