ECKO MAGAZINE #17 . ÉTÉ 2022

Page 96

Mâcon Jeux Olympiques & Paralympiques

MÂCON, TERRE DE JEUX Les équipements sportifs Mâconnais avaient été reconnus en 2019, pour la qualité de leurs infrastructures, le confort d’entraînement proposé, et leur capacité à accueillir des équipes d’athlètes de haut niveau. En effet, ces délégations sportives auront besoin de disposer, sur le territoire français, de centres de préparation appropriés à leurs sports et disciplines, afin que leurs athlètes puissent s’entrainer dans les meilleures conditions pendant les deux années restantes avant les Jeux. Ce résultat se fonde sur les prérequis des fédérations internationales et des fédérations nationales en termes d’expérience d’accueil d’équipes sportives de haut niveau, de disponibilité des réseaux de transport, d’hébergement et de restauration adaptés à des athlètes et de concordance avec le programme sportif local. Désormais, les équipements sportifs de Mâcon figureront sur le catalogue des centres de préparation qui sont proposés aux délégations internationales depuis l’année 2021. Toutefois, il convient de préciser qu’un avis favorable du comité n’assure pas la venue de celles-ci. Il appartiendra en effet aux délégations de faire le choix, parmi cette liste, des centres de préparation qui accueilleront leurs athlètes suivant leurs besoins spécifiques et leurs préférences.

Mâcon, terre sportive La dynamique du sport rythme le quotidien des Mâconnais depuis de nombreuses années avec des grands rendez-vous sportifs (Tour de France, Jumping International, Grand prix motonautique, régates internationales...). Mâcon, terre de champion C’est sur les terrains de foot de l’Union du football mâconnais qu’Antoine Griezmann a commencé sa carrière à cinq ans. À 23 ans, la Mâconnaise Barbara Barthet, recordwoman du monde de tir progressif (sport boules), affiche un palmarès impressionnant : triple championne de France, quadruple championne d’Europe et double championne du monde. En octobre 2017, elle décroche à nouveau le record du monde. Après deux médailles d’argent sur le 60 m et le 200 m, Maryvonne Icarre a décroché l’or sur 400 m aux Championnats du Monde d’Athlétisme vétérans organisés en mars 2017 en Corée du Sud. Après l’argent à Athènes et à Pékin, la judokate Sandrine Martinet-Aurières a décroché la médaille d’or aux Jeux Paralympiques de Rio.

eckomagazine#17

/ 94 /

© F. Pannuti

Avec le label « Terre de jeux 2024 » obtenu en novembre 2019, la ville de Mâcon est le centre de préparation aux Jeux Olympiques et Paralympiques pour 6 disciplines sportives ! Mâcon vivra pleinement les jeux 2024 en accueillant des délégations étrangères pour l’athlétisme, l’équitation (dressage, saut d’obstacles), l’aviron, l’escrime, la lutte et le rugby à 7.