ECKO MAGAZINE #16 // HIVER 2021

Page 86

Art Photographique Vincent Fournier

Vincent Fournier Ôde à l’infini

Vincent Fournier est un artiste photographe français dont le travail explore les différentes mythologies du Futur : l’aventure spatiale, les architectures utopiques, l’intelligence artificielle, la transformation du vivant… Vincent Fournier est un artiste photographe français dont le travail explore les imaginaires du Futur : l’aventure spatiale, les robots humanoïdes, les architectures utopiques, la transformation technologique du vivant... Il est né en 1970 à Ouagadougou et habite à Paris. Après une double maîtrise en Sociologie et Cinéma il obtient son diplôme de l’École Nationale de la Photographie à Arles en 1997. Ses oeuvres font partie de plusieurs collections permanentes, notamment : Metropolitan Museum of Art (MET) New York, Centre Pompidou Paris, Fondation Mast Bologne, Collection Dragonfly du Domaine des Etangs à Massignac, Collection LVMH avec le Bon Marché à Paris, Collection Baccarat New-York, Vontobel Art Collection Zurich, Musée des Ursulines Mâcon, Fondation Bullukian Lyon... Il a participé à plusieurs expositions collectives majeures comme The Universe and Art aux musées Mori Art Tokyo et Art Science Museum Singapour ainsi que des expositions personnelles au Museo d’Arte Moderna di Bologna (MAMbo) pendant Foto Industria 2018 ou les Rencontres d’Arles en 2014. Il a collaboré notamment avec Louis Vuitton [Nicolas Ghesquière], Le Bon Marché (Paris), Hôtel Baccarat New York [Gilles&Boissier], Isetan Tokyo ou encore pour le film The Amazing Spider-man II avec Columbia Pictures. Vincent Fournier était l’invité du MET pour une présentation public de son travail à l’occasion de la conférence In Our Time – A Year of Architecture in a Day en 2019. ICELAND MOON MARS SIMULATION Dans le prolongement de ma série sur l’aventure spatiale «Space project», je suis allé en Islande au mois d’août 2021 pour photographier l’expédition Iceland Moon Mars Simulation. Cette collaboration entre l’Agence spatiale islandaise et le professeur Michael Lye, avec la participation de la NASA/Johnson Space Center, a pour objectif de tester une nouvelle combinaison spatiale de la génération Artemis pour les futures missions martiennes. Les sites de l’expédition Iceland Moon Mars Simulation ont été sélectionnés pour leur ressemblance avec un environnement que l’on trouverait sur la surface martienne et leur capacité à servir de lieux d’atterrissage, de recherche et d’habitation pour les futures missions prévues sur la Lune et sur Mars : tunnels de lave, glaciers, champs de débris glaciaires, sables noirs basaltiques, cratères volcaniques ou encore zones reculées contenant de la glace enfouie. Les recherches permettront de déterminer comment les astronautes peuvent s’entraîner à identifier les signes de vie martienne en utilisant l’énergie géothermique, mais aussi d’explorer comment les sources d’eau gelées dans les régions polaires de la Lune et de Mars peuvent être utilisées comme carburant pour des fusées et pour l’habitation humaine à long terme. L’Islande a joué un rôle majeur dans l’histoire de l’exploration spatiale. En effet, dans les années 1960, c’est dans le nord de l’Islande que la NASA a envoyé les astronautes de la Mission Apollo afin de s’entraîner en vue de leurs missions sur la Lune.

Retrouvez les vidéos sur le site www.ecko-mag.com

Représenté par Au Cube Suivez-le sur les réseaux vincent_fournier_paris

www.vincentfournier.co.uk

eckomagazine#16

/ 84 /


Millions discover their favorite reads on issuu every month.

Give your content the digital home it deserves. Get it to any device in seconds.