{' '} {' '}
Limited time offer
SAVE % on your upgrade.

Page 72

L

a mobilité de demain doit, dès aujourd’hui, prendre en compte les enjeux climatiques. Pour cela, on peut augmenter le rendement des moteurs, réduire les frottements... C’est ce que s’apprêtent à faire divers concepteurs de taxis volants ou Elon Musk avec son Hyperloop, un super train pouvant atteindre trois à quatre fois la vitesse d’un TGV. Circulant dans un tube sous vide d’air, les wagons flotteront sur un champ magnétique, deux dispositions propres à réduire la consommation énergétique. Quant aux drones taxis, ils sont le fruit du développement, à échelle humaine, de technologies conçues pour des appareils de quelques dizaines de grammes. Là, nul besoin de brevet de pilotage : ces drones taxi seront pilotés par des IA, seuls dispositifs capables de gérer les paramètres de vol et un trafic dans les trois dimensions de l’espace.

70

Plus proche de nous, il y a les voitures autonomes, elles aussi conduites par des IA. Mais, leur déploiement semble prendre du retard avec, en avril dernier, la première mort humaine causée par un véhicule autonome. Cependant, ce drame permet de continuer la réflexion sur ce type de véhicules : pourront-ils être individuels et privés ou faut-il ne les envisager que

6ECKOMAG_Mobilité "Drones".indd 70

collectifs, naviguant en essaim, dans des rails virtuels plus ou moins contraints ? Un peu plus tard, des ailes volantes parcourront le ciel, sans jamais plus se poser. Des petits avions électriques feront la navette pour desservir, à leur passage, ces géants des airs qui quadrilleront, sans fin, le ciel de la planète. Ces machines électriques répondront à des attentes de frugalité énergétique. Mais ne seront-ils pas surdimensionnés, pour un marché qui porte en lui le risque d’une décroissance pour des raisons écologiques ? Une fois ces crises intégrées, l’humanité pourra partir à la conquête du Système solaire. Mais pour en arriver là, il faudra alors arracher à la gravité terrestre les matériaux nécessaires à la construction des infrastructures industrielles qui permettront d’amorcer cette urbanisation de l’Espace. Avec les fusées actuelles, il faut 50 kilos de “fusée” pour mettre en orbite 1 kilo de fret. Donc cette réalité se concrétisera selon les conditions d’une politique énergétique qui reste à définir. Le Système solaire colonisé, l’humanité se tournera vers de lointaines étoiles susceptibles d’abriter, dans leurs orbites, une jumelle de la Terre. Pour les atteindre, la NASA étudie plus ou moins sérieusement la propulsion Alcubierre.

13/05/2018 17:13

Profile for ECKO Magazine

ECKO Mag N°6  

ECKO Magazine présente les traditions des beaux savoir-faire en Bourgogne du Sud tout en mettant un accent sur les innovations de notre temp...

ECKO Mag N°6  

ECKO Magazine présente les traditions des beaux savoir-faire en Bourgogne du Sud tout en mettant un accent sur les innovations de notre temp...

Advertisement