Issuu on Google+

EnDirect.29.10.qxp

30/10/2012

16:29

Page 3

En Direct L ÉCIA

NS CTIO

012 2 C OE

CR

ÉLE

SP

NORD / PAS-DE-CALAIS

octobre 2012

ÉLECTIONS CROEC 2012 Votez pour des candidats engagés !

blog.e-c-f.fr


EnDirect.29.10.qxp

30/10/2012

16:29

Page 4

La profession de foi des membres de la liste ECF Chères Consoeurs, Chers Confrères, Depuis 4 ans, au Conseil Supérieur et au Conseil Régional mais également au travers des actions syndicales, vos élus ECF ont eu à cœur de mettre notre profession au centre de la société actuelle et de l'inscrire dans une dynamique nous permettant de construire notre futur positivement. Nous sommes à vos côtés, au quotidien, pour comprendre vos préoccupations et vous apporter les réponses dont vous avez besoin. Nous vous remercions d'avoir participé régulièrement à ces réunions ECF mensuelles ou bimensuelles délocalisées. Sur ces 4 ans, Hubert Tondeur c'est avec plus de 400 confrères que nous avons pu échanger. Notre action s'inscrit dans le quotidien, bien au-delà des simples Président ECF régional réunions électorales De ces rencontres régulières, nous avons analysé vos attentes et construit un projet dans la continuité des actions entreprises qui visaient à permettre à chacun d'entre nous d'exercer sereinement la profession qu'il avait choisi, quelles que soient ses aspirations, ses ambitions et son mode d'exercice.La croissance et le développement de nos cabinets sont les seuls moteurs qui puissent renforcer notre positionnement auprès des acteurs économiques, sociaux, associatifs, culturels, publics ou privés. Ne nous mentons pas ! Nous sommes avant tout des chefs d'entreprises qui, chacun selon ses aspirations, souhaitons développer nos activités dans le cadre qui nous unit, la déontologie professionnelle. Nos actions doivent vous apporter croissance et bien-être professionnel. Elles sont nombreuses à avoir été entreprises par nos élus ECF au CRO et au CSOEC. Nous devons les poursuivre, les renforcer et les développer afin de rester le principal conseil des entrepreneurs et des dirigeants et ce, quel que soit leur mode d'exercice et quel que soit notre mode d'exercice. Quatre leviers sont à notre disposition pour nous apporter cette croissance et ce bien-être auxquels nous aspirons.

Sur le plan du périmètre. Sans son évolution, nous ne pouvons pas envisager d'intervenir sur des champs qui nous seraient règlementairement interdits alors que certains n'hésitent pas à intervenir dans le domaine comptable. De nombreuses actions ont porté sur l'élargissement du périmètre d'activité au service de votre croissance. Citons par exemple l'assistance aux particuliers, le mandat fiscal, le tiers de confiance, les activités accessoires, le maniement des fonds, etc. Ces activités sont d'ores et déjà possibles ou sont en cours de validation ministérielle. Au niveau régional, nous avons communiqué sur ces différents leviers et, certains d'entre vous ont déjà sauté le pas en développant des activités annexes comme la gestion patrimoniale ou les services aux particuliers. D'autres se sont inscrits dans la démarche de tiers de confiance. Les premières initiatives ont vu le jour, le CRO doit maintenant mettre institutionnellement en relation les experts-comptables, les prescripteurs et les potentiels clients, afin de les informer sur les possibilités offertes. Nous devons leur démontrer la qualité et la responsabilité qui nous incombent, et les convaincre du caractère incontournable de l'expertcomptable. Le tour du financement relève de cette ambition qui consiste à réaliser une action à la fois autour de la marque expert-comptable et du développement de la clientèle. Les outils existent, les clients existent, le CRO doit être un révélateur de marché. Nous proposons donc que durant le 1er semestre 2013, le CRO organise, avec l'aide de chacune des unions locales, une réunion accueillant les consœurs et confrères, les clubs services, les services fiscaux, les banquiers, les collectivités locales et territoriales afin de leur présenter la profession et les nouvelles possibilités de recours aux experts-comptables. Développer notre périmètre, c'est aussi aborder notre marché avec les armes " commerciales " de nos concurrents dans le respect de la déontologie qui fonde notre profession. Ce thème central a été celui de notre congrès 2012 porté par Philippe Arraou. Le CRO doit vous apporter la démarche optimale et confraternelle pour aborder et conquérir de nouveaux marchés. Pour cela, au niveau syndical, nous avons mis en place une formation gratuite sur le développement commercial dans le respect de la déontologie. Nous proposons donc que durant l'année 2013, le CRO organise quatre journées de formation délocalisées sur ce même thème.

Sur le plan de l'attractivité et, plus largement, du rayonnement de la profession au service de notre image et de notre futur. Pendant longtemps nos instances n'avaient pas suffisamment travaillé à l'attractivité de notre profession. Or, elle est essentielle pour notre et pour le fonctionnement de nos cabinets car elle conditionne le recrutement de nos collaborateurs et le renouveau de notre profession. " Il n'est de richesse que de collaborateurs " pour paraphraser un célèbre philosophe, et ces collaborateurs sont souvent difficiles à trouver car les jeunes n'allaient pas vers des études comptables et les titulaires du DEC partaient en entreprise. Jamais autant d'actions n'ont été entreprises en la matière par le CSO et le CRO pour consolider la marque expert-comptable et renforcer son attractivité, en la rendant incontournable à notre environnement. Elle doit être attractive auprès des jeunes, attractive pour nos collaborateurs, attractive pour former de nouveaux experts-comptables. Relativement à l'attractivité auprès des jeunes, de nombreuses conventions ont été signées avec les établissements d'enseignement nationaux et régionaux. Cela nous permet de mieux les connaître et réciproquement. Localement, cela s'est décliné par la réalisation d'actions de sensibilisation dans ces établissements, le pari réussi du Tour qui Compte, et la Nuit qui Compte qui permettent de mettre en relation directe plus de 600 jeunes chaque année avec un expert-comptable ou un commissaire aux comptes, la participation aux salons de l'étudiant et de la formation. L'accueil des nouveaux stagiaires et la prestation de serment constituent deux actions qui fédèrent les nouveaux entrants et les nouveaux confrères. Relativement à la formation initiale, le diplôme d'expertise comptable a été refondu dans ses trois composantes (DCG, DSCG, et DEC). En matière de formation continue, la VAE a été mise en œuvre au niveau du DCG et du DSCG. Elle le sera au niveau du DEC en 2013. Un cursus de licences professionnelles a été mis en place dont les équivalences au DCG ont été obtenues en septembre 2012. Au niveau régional, nous participons activement aux épreuves du DCG et du DSCG nécessitant la présence d'experts-comptables. Nous avons apporté notre soutien à la mise en place de formations en alternance du niveau DCG, DSCG et Master CCA ainsi qu'à la création de licences professionnelles. Depuis deux ans, avec les services académiques, nous avons mis en place la VAE et nous organisons la réunion nationale VAE en nos locaux


EnDirect.29.10.qxp

30/10/2012

16:29

Page 5

du 10 rue de Tenremonde par visio-conférence. Quant à la formation des experts-comptables stagiaires, les outils du CFPC, mis en œuvre par l'IREC, ont totalement été refondus pour laisser une large place au e-learning. Nous sommes une des seules régions à avoir mis en place un programme d'aide aux experts-comptables stagiaires pour leur faciliter l'obtention de la totalité de leur DSCG. Quant à la formation continue, au-delà du renouveau de l'offre du CFPC, nous ne pouvons que nous féliciter du travail accompli par l'équipe l'IREC pour nous offrir des formations de qualité assez régulièrement délocalisées afin de nous permettre de remplir nos obligations en la matière. Sur tous ces aspects, nous devons poursuivre les efforts accomplis. Le CRO doit poursuivre ses actions auprès des jeunes. En cela, nous vous proposons de poursuivre des initiatives du type de la Tour qui Compte et la Nuit qui Compte en tant qu'outils de promotion de la profession du chiffre auprès des jeunes. Le CRO doit poursuivre ses efforts pour assurer la promotion de la formation comptable. Pour cela, nous vous proposons d'associer les formations comptables régionales à notre assemblée générale afin que leurs responsables puissent prendre directement contact avec vous. Les premières licences professionnelles comptables ont été mises en œuvre en Nord Nord-Pas de Calais. Cette initiative est une réussite. Nous vous proposons donc de poursuivre ce développement avec les acteurs locaux de la formation afin que les jeunes puissent être formés au plus près des bassins d'emplois et de vos cabinets. Le CRO doit poursuivre ses efforts pour assurer la promotion de nos collaborateurs au travers de la VAE et de la formation continue. En cela, nous nous engageons à mettre sur pied 4 journées délocalisées d'information des collaborateurs sur la VAE des métiers de la comptabilité et à constituer une équipe de confrères assurant un soutien pour la réalisation des livrets 1 et 2 de la VAE. Nous nous engageons à mettre en place une formation en alternance destinée à nos collaborateurs pour qu'ils puissent, en complément de la VAE, suivre le parcours de formation adéquat. Le CRO doit poursuivre ses efforts pour nous permettre de réaliser nos obligations de formation. Ce que nous avons pu faire avec l'équipe ECF actuelle nous devons pouvoir le faire au titre du CRO. En cela, nous nous engageons dans le cadre des cotisations actuelles à offrir 2 jours de formation annuellement aux confrères. Ces journées de formation seront réalisées dans 5 villes de la région afin de vous permettre d'y accéder facilement.

Sur le plan de l'innovation, de l'efficacité et de l'efficience au service de votre quotidien. Dans un contexte où les évolutions technologiques sont constantes et les ressources rares, il est nécessaire de nous interroger sur l'efficacité et l'efficience de nos outils et la mise en commun de nos moyens. Le CSO a eu une politique volontariste pour promouvoir et développer l'utilisation des nouvelles technologies au quotidien. La gratuité ciblée du portail je déclare.com a conduit à une explosion de son utilisation. Celle-ci est source de confort mais également de productivité pour ceux qui exploitent la récupération des données bancaires sans oublier l'image positive donnée par la profession auprès des pouvoirs publics. Citons également la clef signexpert qui, au-delà d'inscrire l'expert-comptable dans la modernité, sécurise notre communication auprès de nos clients et de nos partenaires, et conduira aussi à terme à nous démarquer des illégaux. De nombreux outils et guides ont été réalisés par le CSO afin de nous permettre de mieux réaliser nos missions (outils de simulations de statut fiscal, CVAE, ouvrages sur l'actualité juridique, sur l'actualité fiscale, guide de la création d'entreprises, du financement, de l'intelligence économique…). Ces outils ont été largement relayés par le CRO et nous nous sommes

inscrits dans leur diffusion avec notamment la subvention accordée fin 2011 à ceux qui adoptaient signexperts. Au même titre que le CSO et la CNCC ont pu mettre en commun des services, depuis 2 ans le CRO et la CRCC travaillent à l'optimisation pour mieux vous servir. Cela s'est traduit par la mutualisation d'actions de communication (Tour qui Compte, Nuit qui Compte, salon de l'étudiant) et par l'optimisation dans la gestion des ressources confiées et notamment remise à flot de l'IREC. Aujourd'hui, nous ne sommes pas seulement comptables de vos deniers, nous devons faire en sorte que chaque euro de cotisation soit un euro de satisfaction et de contribution à votre développement. En cela, nous nous engageons à mutualiser certains aspects communs au Conseil Régional et à la Compagnie Régionale, comme les actions de communication, ou la formation, pour laquelle nous nous engageons à faire en sorte qu'aux deux jours offerts, nous puissions ajouter une journée homologuée. Mais nous n'en resterons pas là puisque nous nous engageons à poursuivre cette mutualisation entre tous les services pouvant l'être entre l'Ordre et la Compagnie. Vous devez pouvoir mobiliser à chaque instant l'ensemble des outils développés par le Conseil Supérieur. En cela nous nous engageons d'en assurer la veille et le transfert vers vos cabinets mais également à mettre à votre disposition la base DIANE afin de vous permettre de réaliser des analyses comparatives nécessaires à vos missions d'examen limité et d'audit légal. Afin de créer un sentiment d'appartenance à une communauté reconnue, nous nous engageons à offrir aux nouveaux inscrits la clef signexperts

Sur le plan de la promotion de la déontologie. Appartenir à une communauté, c'est en partager les règles. Les nôtres sont basées sur le respect d'une déontologie et de normes professionnelles communes. Celles-ci évoluent. Depuis le 1er janvier 2012, un nouveau référentiel normatif est en place. Il est constitué de normes d'exercices qui peuvent être considérées comme les ambassadrices de notre marque. Elles harmonisent les bonnes pratiques et assurent la délivrance d'un travail de qualité et de haut niveau. Ces normes ont été diffusées par le CSO et relayées par le CRO, notamment par le biais de la commission qualité, qui s'est fait l'écho tout au long de ses contrôles confraternels et pédagogiques de ce nouveau référentiel. Mais nous devons faire en sorte que chacun respecte la déontologie et les normes d'exercice. La aussi, il faut faire preuve de pédagogie. C'est pourquoi nous nous engageons à mettre à la disposition des unions locales un support de formation et un animateur qui sera leur interlocuteur pour organiser une ou plusieurs séances de formation sur ces nouvelles obligations. Mais cela ne suffit pas, encore faut-il que nous soyons respectés, que nous protégions notre marque en luttant contre l'exercice illégal. Le CSOEC en a fait une priorité pour l'année 2012, le CRO de Paris a mis en place une action particulièrement efficace en recourant aux services d'un ancien policier. Le CRO s'est fait l'écho de cela en engageant une campagne de communication sur le thème des risques liés au recours à un illégal. C'est pourquoi nous nous engageons, en synergie directe avec les unions locales, à aller rencontrer l'ensemble des responsables des antennes des chambres consulaires pour les informer sur les risques liés à l'exercice illégal, et à renforcer, avec vous, la lutte contre l'exercice illégal.

L'ensemble de ces actions se feront avec vous et pour vous, au service de tous les professionnels.


EnDirect.29.10.qxp

30/10/2012

16:29

Page 6

Élections CROEC 2012 Votez pour des candidats engagés ! Hubert Tondeur - 41 ans Expert-comptable à Tourcoing

Après une maîtrise de Sciences économiques et un doctorat en sciences de gestion, il réalise son stage chez Pierre Poujol, futur cabinet Grant-Thornton. Il obtient le DEC en 2000 et crée le cabinet Alliance Experts avec Charlotte Querret en 2001. Hubert est également Professeur des Universités. Il est élu du CRO depuis 2008 et Vice-Président depuis 2010 où il contribue à la participation des confrères à la création d'entreprises et coordonne la formation avec le directeur de l'IREC. Président régional d'ECF depuis 2011, il a eu à cœur de faire bénéficier l'ensemble des confrères de la région de nombreuses animations leur permettant notamment de réaliser leurs obligations de formation. Je me présente comme tête de liste d'une équipe Expérimentée, ayant à coeur la Confraternité et largement Fémininisée. Cette équipe c'est 1/3 de consoeurs, 1/3 d'élus ayant déjà une expérience des instances directement ou indirectement et 1/3 de nouveaux ayant à cœur de s'investir pour vous et le rayonnement de la profession. Notre objectif principal tient dans le développement d'une profession multiple dans ses formes et ses activités, dans laquelle la déontologie est le bien commun et l'activité libérale une réalité puisant sa force dans les origines de notre profession. Nous devons être riche de notre diversité, de nos complémentarités et conquérir de nouveaux territoires d'exercice tout en préservant ce qui fait notre champ d'actions privilégié : la comptabilité. Nous devons innover et être attractifs pour devenir incontournables. Je sais compter sur vous pour nous soutenir et vous pouvez compter sur nous pour assurer la défense, le rayonnement et la promotion de la profession libérale qu'est celle de l'expert-comptable.

José-Manuel Carrillo - 55 ans Expert-comptable à Anzin

Jose Manuel est titulaire du DEC depuis 1991 et inscrit à titre indépendant depuis cette même année. Il est commissaire aux comptes et expert judiciaire. Elu du CRO depuis 2008, il est vice-président de la commission contrôle qualité. Elu au Conseil Régional de Lille sur la liste ECF depuis 2008, j'assume actuellement les fonctions de Vice-Président de la commission qualité au sein de ce conseil. Mon implication a pour objectif d'apporter à tous les confrères une aide et un accompagnement dans la prise de conscience des exigences requises par les normes professionnelles qui s'imposent à nous. Mon but est qu'ils puissent atteindre le niveau de qualité suffisant leur permettant d'apporter un service de qualité à leur clientèle, mais également que cet effort de qualité leur permette de diminuer fortement leur responsabilité professionnelle. Dans cette même logique de protection du confrère, je me suis également impliqué dans le réseau INFORES qui vient au secours des confrères mis en responsabilité et qui demandent de l'aide aux instances professionnelles. La première fonction s'inscrit donc dans une logique de prévention, quant à la seconde il s'agit plutôt d'une logique d'assistance et de soutien aux confrères. Je désire donc poursuivre cette double mission, c'est pourquoi je m'engage aujourd'hui avec l'équipe d'ECF et je postule pour un nouveau mandat au CRO.

Jean-Luc Carbonnier - 53 ans Expert-comptable à Lens

Titulaire du DEC depuis 1989, Jean-Luc est inscrit depuis 1990 au tableau. Il exerce à Lens où il dirige la société STRAGECO. Il est commissaire aux comptes depuis 1991. Il a été président de la commission du tableau et membre de la commission de discipline. Il est Juge Consulaire au Tribunal de Commerce d'Arras et élu de la Compagnie régionale des commissaires aux comptes de Douai Je veux mettre à la disposition de mes confrères mes diverses expériences dans un esprit de partage et de confraternité. L'évolution de notre environnement nécessite que ceux qui ont l'occasion d'avoir différentes expériences puissent les partager avec le plus grand nombre au bénéfice de la communauté des experts-comptables. A vos côtés, j'espère encore m'ouvrir sur de nouveaux savoirs à partager et faire évoluer une profession qui doit plus que jamais être au cœur de l'économie et de la société.

Corinne Renart - 47 ans Expert-comptable à Lambersart

Corinne est titulaire du DEC depuis 1995 et inscrite au tableau depuis 2002. Elle a travaillé 14 ans chez KPMG et 9 ans chez FCC en tant qu'associée. Elle a créé le cabinet REV Comptabilité en 2011 dont elle est l'associée unique. Corinne est administratrice de l'ARAPL. Je me présente pour la première fois au CRO car je milite pour la sauvegarde des cabinets indépendants à taille humaine proches de leurs collaborateurs et de leurs clients. Je rejoins les projets d'ECF que sont notamment la valorisation de la diversité de nos métiers d'expertise comptable et de commissariat aux comptes. - Valorisation par la formation : formation initiale adaptée à notre métier et formation continue permettant de valoriser nos collaborateurs tout au long de leur expérience ; - Valorisation par la communication : communication d'une profession dynamique et pluridisciplinaire, regroupant consœurs et confrères, tous acteurs auprès des entreprises. L'exercice de notre métier dans l'intérêt de nos clients, c'est aussi travailler en respectant notre déontologie qu'ECF ne cesse de promouvoir. Je suis pour une profession unie, dynamique et attractive dans le respect de l'indépendance.

Isabelle Ego - 44 ans Expert-comptable à Béthune

Isabelle est titulaire du DEC depuis 1998, elle est inscrite à l'Ordre depuis 1999. En 2002, elle a créé le cabinet EXCCEGO à Béthune. Isabelle est Présidente de l'Union Locale de BETHUNE depuis 2009 et contrôleur qualité depuis 2010. J'ai décidé de me porter candidate pour les élections ordinales régionales car je partage la démarche et la vision d.ECF. En effet, ECF défend et promeut l'exercice libéral de la profession sans préjuger de la taille des cabinets. Je suis attachée à la qualité de la relation humaine qui donne un sens à la confraternité. Dans un contexte économique difficile, il est essentiel de retrouver des valeurs humanistes et de ne pas perdre de vue ce qui a fait le socle de notre métier : une identité professionnelle marquée, le souci de répondre aux attentes de nos clients en toute indépendance et une implication dans la vie économique locale.

Geneviève Verloo - 51 ans Expert-comptable à Roubaix

Geneviève est titulaire du DEC depuis 1988, elle est inscrite au tableau depuis 1989 date de la création de son cabinet à Roubaix. Elle est également commissaire aux comptes inscrite depuis 1996. Geneviève a été contrôleur principal de stage. Elle est présidente de l'AGA Région Nord et présidente de la commission des CGA depuis 2010. Ayant acquis une certaine expérience au sein du conseil, je me présente afin d'accompagner de nouveaux élus en leur faisant bénéficier de mon expérience notamment au niveau du stage. Je suis pour une profession attractive qui attire les jeunes, qui assure une formation continue enrichissante pour tous et permettant la promotion sociale au sein des cabinets. Ce sont notre attractivité et notre mixité qui feront notre force.


EnDirect.29.10.qxp

30/10/2012

16:29

Page 7

Catherine Grima - 38 ans Expert-comptable à Lambersart

Samuel Tytgat - 35 ans Expert-comptable à Valenciennes

Samuel est titulaire du DEC depuis 2004, inscrit depuis 2005 au tableau. Il est le créateur du cabinet S. TYTGAT & Associés. Samuel est le président (non élu) de la Commission transfrontalière du CRO. Je me présente pour un mandat au CROEC du Nord Pas-De-Calais afin de poursuivre l'action que mène ECF vers l'international. La majorité de la réglementation des entreprises et des cabinets est d'origine européenne. Nos entreprises clientes sont de plus en plus souvent amenées à se développer en dehors de nos frontières. Ainsi, le développement de coopération avec nos confrères européens et, la création de réseaux confraternels et interprofessionnels transfrontaliers sont indispensables pour permettre un accompagnement efficace de nos clients. Un prolongement de notre action au-delà de nos frontières et la création de relations étroites avec les instituts professionnels européens, sont également essentielles pour défendre les intérêts des PME et des cabinets. Je suis pour une profession ouverte vers l'international !

Catherine est titulaire du DEC depuis 2006, elle est également Agrégée d’économie-gestion. Après 4 années chez KPMG et une période de 3 ans d'enseignement, elle s'est installée à Lambersart en 2007. Elle est également chargée d'enseignement universitaire. J'ai décidé d'être candidate auprès d'ECF car je désire porter ses valeurs au sein du CRO du Nord Pas-de-Calais. Je suis expert-comptable installée depuis 5 ans dans la Région, et j'ai pu constater que notre profession n'était pas toujours considérée comme attirante par beaucoup de jeunes notamment. ECF a choisi l'attractivité comme un des axes majeurs de son programme. Il nous faut donner envie à de futurs collaborateurs, ou confrères, de venir rejoindre notre profession, et de découvrir la richesse de nos métiers. Nous devons continuer à promouvoir notre profession auprès de structures d'orientation dès le lycée. Mais nous devons également continuer notre action en faveur de la formation, car c'est grâce à elle que nous apporterons les connaissances nécessaires à la fidélisation de nos collaborateurs et de nos clients. La création de l'école de la profession comptable apportera une solution pour les différents métiers de nos cabinets. La mise en place de licences professionnelles spécifiques pour nos collaborateurs, témoignera de notre volonté de placer la formation au cœur des préoccupations de notre profession. Porter les divers projets proposés par ECF, et représenter ses valeurs au sein du CRO Nord Pas-de-Calais constituent ma motivation à vous servir.

Eddy Mauro - 62 ans Expert-comptable à Houdain

Après des études de mathématiques, Eddy s'oriente vers l'école des impôts, puis vers la comptabilité. Il décroche son DEC en 1985 et s'inscrit la même année au tableau de l'Ordre ainsi qu'à la Compagnie. Il a été administrateur de la CAF d'Arras. Il est administrateur de la CNPL et assesseur au TASS d'Arras depuis 2001. Il est également conseiller prud'homal. Au sein de l'actuel conseil, Eddy assure la présidence de la commission de discipline. Entré dans la comptabilité en 1976, Expert-comptable en 1985, j'ai le sentiment aujourd'hui de devoir rendre à la profession ce qu'elle m'a apporté à la fois par l'expérience de l'humain et la richesse des sujets à traiter. D'origine scientifique, les évènements m'ont amené à me centrer sur le juridique, en particulier l'application de la déontologie aux relations confrères-clients, confrèresconfrères. C'est un honneur de participer au CRO et j’espère accomplir une seconde mandature dans l'esprit de notre devise " Science Connaissance Indépendance " qui est l'essence de notre belle profession et qui doit nous conduire à nous respecter et à assumer nos différences pour une profession multiple.

Marie Lelieur - 30 ans Expert- Comptable à Lille

Marie a réalisé ses études initiales à l'IEC à Lille puis un Master audit et expertise comptable en parallèle d'un Master droit fiscal des affaires. Titulaire du DEC depuis 2010, Marie est inscrite au tableau depuis 2011 suite à la création d'un cabinet à Lille. La vision constructive d'ECF d'une profession équilibrée dont les instances garantissent la pérennité et assurent l'adaptation à notre environnement ont conduit à m'engager sur cette liste. Promouvoir notre image de marque, faire de nous un acteur clef de l'économie, nous permettre de nous adapter à l'environnement, défendre l'équité au sein de la profession sont les enjeux actuels et futurs auxquels nous devons nous atteler. Personnellement je souhaite m'investir dans la diffusion des outils relatifs à la communication et au marketing, afin que nous soyons toutes et tous armés pour répondre aux attentes de nos clients et développer de nouveaux marchés.

Jules Froissart - 63 ans Expert-comptable à Oignies

Boris Lelaure - 40 ans Expert- Comptable à Villeneuve d'Ascq

Boris est titulaire du DEC depuis 2005. Il exerce en cabinet depuis plus de 15 ans et a créé le cabinet ICOUNT en 2008. Boris a été président régional et secrétaire national du CJEC. Il est également maître de conférences associé à l'Université de Lille1. Je me présente sur la liste ECF car j'en partage les valeurs essentielles. Syndicat de tous les confrères, quelle que soit la taille de leur cabinet, ECF est à l'écoute des professionnels, notamment des plus jeunes. Ayant créé ex nihilo mon cabinet il y a 5 ans, je tiens à souligner le travail des élus régionaux sortants (Ordre et Compagnie) pour aider et accompagner les jeunes confrères. Ancien secrétaire général national et président régional du CJEC, je souhaite que le CRO poursuive et intensifie sa politique de communication vers les tiers, notamment les étudiants, afin de donner définitivement une image positive et attractive à notre profession. La communication doit également porter sur la lutte contre l'exercice illégal. Nous nous devons de lancer une campagne régionale sur ce thème, afin de sensibiliser l'ensemble des chefs d'entreprise sur les risques de confier leur comptabilité à des tiers non inscrits à l'Ordre.

Diplômé en 1992, Jules exerce son activité à Carvin et à Oignies. Impliqué dans les instances professionnelles, il est vice-président sortant du Conseil de l'Ordre, président de la Commission Qualité, administrateur du Centre de Gestion de Wasquehal. J'ai exercé mon activité dans un cabinet de proximité de moins de 10 salariés et me suis retrouvé tout de suite en accord avec ECF qui se positionnait pour les " cabinets à taille humaine ". Impliqué depuis une quinzaine d'années dans les instances professionnelles, et plus particulièrement dans le domaine de la qualité et des normes, je me suis toujours appliqué dans l'exercice de ma présidence de la Commission Qualité à veiller à ce que les contrôles qualité soient effectués avec conscience et rigueur, toujours dans un climat de confraternité et de recherche d'amélioration du cadre normatif des cabinets. Sur le plan général, je suis de ceux qui pensent que la profession doit se préserver d'une transformation en structures trop capitalistiques et qu'elle doit encourager les cabinets indépendants pour qu'ils s'adaptent aux exigences normatives et pour qu'ils rompent leur isolement par des moyens innovants efficaces et adaptés (réseaux,…). Le contrôle qualité doit continuer à être une source de progrès pour la profession et il faut prendre garde à ce que son organisation reste maîtrisée par l'Ordre. Le contrôle qualité doit continuer à être fait par des experts-comptables pour des experts-comptables, pour qu'il ne devienne jamais une organisation externe purement répressive.


EnDirect.29.10.qxp

30/10/2012

16:29

Page 8

Xavier Veracx - 38 ans Expert-comptable à Béthune

Xavier est diplômé d'une école de commerce et a poursuivi une spécialisation comptable. Il est titulaire du DEC depuis 2009. Il a repris un cabinet de 12 salariés en 2010. Il est membre du CJEC et de la Commission de lutte contre l'exercice illégal. J'ai décidé d'être candidat sur la liste ECF au CRO de Lille pour défendre trois idées qui me sont chères : - Représenter les jeunes confrères auprès des instances pour favoriser leur installation, qu'ils soient seuls ou en association. Cela passe par une reconquête des étudiants pour les inviter à suivre notre filière. - Défendre notre profession par rapport à l'exercice illégal de la profession. De plus en plus de faux professionnels exercent notre métier sans aucun complexe en proposant leurs services sur internet. - Favoriser l'exercice conjoint de l'expertise comptable et du commissariat aux comptes dans les petits cabinets, afin que les jeunes confrères puissent continuer à exercer les deux professions même avec peu de mandats. Je retrouve dans le programme ECF toutes ces idées et je souhaite contribuer au virage que prend notre profession pour la rendre plus attractive et forte. Je suis pour une profession dynamique et qui sait se renouveler !

Vincent Lemaire - 56 ans Expert-comptable à Arras

Vincent a étudié à l'IEC à Lille et a obtenu son DEC en 1989. Associé d'un cabinet, Vincent, bien que n'ayant jamais brigué un mandat, a accompli de nombreuses actions pour les professionnels du chiffre. Au niveau local, 4 ans secrétaire puis 4 ans président de l'union locale d'Arras. Au niveau régional : membre non élu de la commission communication, du comité d'organisation de l'AG Ordre et Compagnie à Lens au Stade BOLLAERT le 17 octobre 2003 (la seule assemblée du genre). Membre du comité d'organisation du congrès national de l'Ordre à Lille en 2007. Correspondant régional MECENAT depuis 2007. Au niveau national : co-président du comité MECENAT au Conseil Supérieur depuis janvier 2011. Vincent a mis en place le Centre d'Information sur la Prévention des difficultés des entreprises sur ARRAS et sur BETHUNE en coordination avec les CCI la Chambre de Métiers et les Tribunaux de Commerce. Il a participé à la mise en place de la PIL Plateforme Initiative Locale d'Arras : ARRAS INITIATIVE et a contribué au rapprochement entre le CRO, la CRCC et la Chambre Régionale des Comptes. Depuis de nombreuses années je me suis investi dans les instances sans en être un élu et ce à la demande de nombreux ECF qui m'ont encouragé à participer à leur liste. J'ai donc décidé de franchir le rubicon et de répondre à leurs sollicitations. Mon souhait est d'aider au rayonnement d'une profession en pleine mutation dans une société où la gestion est de plus en plus une affaire de spécialistes. Nous nous devons d'aider nos confrères à exercer leur profession et à acquérir des compétences leur permettant d'affronter les mutations économiques, environnementales et d'offrir des services à forte valeur ajoutée.

Jean-Philippe Petit - 43 ans

J'ai donc souhaité apporter ma contribution à ECF, dont les représentants aussi bien nationaux que locaux m'ont paru très efficaces. Je profite de ces lignes pour saluer le travail de Joseph puis d'Agnès. Dans notre région, Régis et Bernard, les deux seuls Présidents que j'ai connus, ont également apporté une contribution à l'exercice de la profession que j'ai trouvé remarquable. Mon souhait est donc d'aider Hubert, dans la mesure de mes moyens, à s'inscrire dans la lignée de ces grands Présidents et à poursuivre leur action.

Franck Hugonnot - 42 ans Expert-comptable à Marcq-en-Baroeul

Franck a obtenu le DEC en 2008 après une licence d'économie et gestion complétée par le DECF et le DESCF. Après avoir travaillé dans une association, chez RMA, Mazars et Aequitas à Lille, il est associé dans le cabinet SADEC-AKELYS et dirige le bureau de Marcq-en-Baroeul depuis 2010. Franck enseigne à la faculté catholique de Lille. Depuis mon inscription à l'Ordre comme expert-comptable, j'ai souhaité participer aux différentes manifestations organisées par la profession (Tour qui compte, Salon Créer, Forum de l'emploi, tour du financement...) car je crois important de donner une bonne image de notre profession et notamment auprès des jeunes. C'est dans ces lieux que j'ai rencontré Hubert Tondeur et naturellement rejoint sa liste et le syndicat ECF qui promeut des valeurs simples et qui me paraissent de bon sens pour notre profession. Avec ce nouvel engagement, je veux pouvoir faire encore plus pour nous représenter.

Dimitri Loxemand - 39 ans Expert-comptable à Marcq-en-Baroeul

Dimitri a débuté dans la profession en 1995, a repris ses études parallèlement à son activité professionnelle en 2000 et a obtenu son DEC en 2010. Il s'est inscrit la même année au tableau comme expert-comptable indépendant en fondant le cabinet ECTA. Impliqué dans la vie professionnelle, Dimitri est membre du bureau du CJEC. Passionné par notre profession, intégrer les instances ordinales régionales est un engagement personnel au service de tous. En effet, attirer les jeunes étudiants vers notre filière, fidéliser nos collaborateurs et inviter nos jeunes diplômés à rester dans le secteur libéral sont des défis importants à relever. Renforcer notre marque " Expert-comptable " et lutter activement contre l'exercice illégal afin que nous devenions un maillon incontournable et incontestable de la chaine économique (entreprises, associations, secteur public et particuliers). Ces défis sont en marche, mais nous devons poursuivre leur développement et les renforcer afin d'assurer la pérennité de notre profession et de nos cabinets ! Voilà pourquoi je m'engage : je suis fier d'être Expert-comptable et de m'engager sur la liste ECF.

Expert-comptable à Arras

Jean-Philippe a travaillé en direction financière d'une multinationale avant de passer et d'obtenir le DEC en 1997, date à laquelle il s'est inscrit au tableau. Associé du cabinet S.D.C.G à Dunkerque, il est vice-président de la commission transfrontalière du CRO. Après quelques années en direction financière d'une multinationale, j'ai décidé en 2007 de revenir à l'exercice libéral de la profession. Par chance, le congrès de l'Ordre se tenait à Lille cette année-là. J'y suis allé plein d'enthousiasme, enthousiasme très vite douché par le Président Alix en découvrant lors de la plénière le projet de directive européenne qui prévoyait à l'époque de dispenser les " micros-entités " (terme de technocrates bruxellois pour désigner les sociétés dont le CA est inférieur à 1 million d'euros). Véritable découverte pour moi, mais à mon grand étonnement de nombreux confrères plus chevronnés semblaient ne pas prendre conscience de l'ampleur de la menace, sans parler de ceux qui ignoraient tout de cette directive. Heureusement, ce projet funeste pour notre profession semble (pour l'instant ?) enterré… Mais dans le monde en pleine mutation que nous connaissons, d'autres menaces surgiront, n'en doutons pas ! Et si nous ne voulons pas que nos intérêts soient bradés une nuit à Bruxelles en échange de quotas de pêche ou de l'installation en France d'un organisme communautaire, notre profession se doit d'être forte et audible auprès des pouvoirs publics. Sans compter que les attaques peuvent ne pas venir que de Bruxelles. L'épisode de l'éviction des commissaires aux comptes des " petites " SAS le démontre.

Carole Pottez - 40 ans Expert-comptable à Calais

Après une école de commerce, Carole entreprend des études comptables et obtient le DEC en 2001. Elle est inscrite au tableau depuis 2002 et associée du Cabinet SC Quenez-Merlen-Pottez depuis 2008. Pourquoi se porter candidat au CRO sur la liste ECF aujourd'hui ? Tout simplement pour promouvoir ensemble la profession comptable. Nous sommes tous des professionnels compétents, mais nous sommes également tous différents et c'est de cette différence que nous devons tirer parti et œuvrer dans l'intérêt de nos clients, acteurs du tissu économique de notre pays. Nos professions (expert-comptable comme commissaire aux comptes) nous apportent beaucoup ; à nous de les faire perdurer ensemble en ces périodes de crise économique. Cela sera pour moi un premier engagement au sein de nos instances professionnelles que je souhaite mettre à profit pour promouvoir la force de nos professions sur le Littoral.


EnDirect.29.10.qxp

30/10/2012

16:29

Page 9

Yves Moché - 44 ans

Corinne Lamorlette - 57 ans

Expert-comptable à Lens

Expert-comptable à Boulogne

Yves a obtenu le DEC en 1999 et s'est inscrit au tableau en 2000. Il est associé dans un cabinet à Lens. Il est Président de l'Union locale de Lens depuis 2009. Anime des formations pour la CCI et la Chambre des Métiers à destination des créateurs. J'ai souhaité être candidat par envie d'œuvrer pour notre profession, d'abord pour tenter de lui rendre les satisfactions qu'elle m'a apportées, mais également pour la défendre en ces temps où elle pourrait être victime de la dérèglementation. Ainsi, il me semble important de préserver nos institutions et notre mode d'exercice professionnel, afin de continuer à représenter une opportunité de carrière attrayante pour les jeunes, et garantir la réussite professionnelle de nos futurs confrères. Je n'ai jusqu'alors pas eu d'attachement particulier pour un syndicat, mais j'ai choisi la liste ECF car elle me semble être composée de confrères exerçant dans des cabinets de taille similaire au mien et partageant mes convictions.

Frédéric Martin - 48 ans

Corinne a été diplômée d'expertise comptable en 1982. Elle est également titulaire d'une maîtrise de droit et d'un DESS en droit fiscal. Auteurs de nombreux ouvrages de comptabilité ou de fiscalité, Corinne a été maître de conférences à Sciences Po Paris tout en créant son Cabinet d'expertise comptable et de commissariat aux comptes à Paris. En 2008, Corinne a repris les rênes du cabinet familial et est revenue définitivement en région. Elle exerce maintenant principalement à Boulogne. Elle est actuellement Présidente du cabinet SOGECCO à Boulogne-sur-Mer et élue de la CCI Cote d'Opale. Ma profession est expert-comptable et commissaire aux comptes au service des PME, je souhaite pouvoir continuer à exercer les deux métiers et que nos successeurs puissent en faire de même. Les efforts entrepris pour valoriser l'image " expert comptable " nous ont donné de la visibilité, la réforme de l'ordonnance de 1945 a modernisé nos règles professionnelles, mais il reste du chemin à parcourir pour consolider nos nouvelles fondations. Je me présente donc aux côtés d'ECF aux élections du CRO NORD PAS-DE-CALAIS car je partage sa vision de la profession qui doit être ouverte, innovante et réunie. Je suis pour une profession forte et reconnue de tous.

Expert-comptable à Boulogne-sur-Mer

Fréderic est titulaire du DEC depuis 2005. Il s'est inscrit au tableau à cette même date. Il est associé fondateur du cabinet FMCC à Boulogne-sur-Mer. Frédéric est également Professeur vacataire à l'Université de Boulogne-surMer. Je me présente aux élections du Conseil Régional de l'’Ordre des ExpertsComptables pour essayer d'aider au mieux ECF à poursuivre son action de modernisation de l'activité. J'ai acheté un cabinet il y a quelques années et j'ai découvert que notre profession était constamment obligée de se défendre. Les combats sont nombreux (monopole remis en cause, développement du nombre des illégaux, baisse des moyens financiers de nos clients qui nous obligent à davantage de vigilance quant au suivi des règlements…). L'union fait la force et nous aurons besoin d'agir ensemble pour garder notre champ d'activité actuel et montrer aux pouvoirs publics que notre présence est indispensable et qu'elle peut encore être mieux exploitée avec le développement de nouvelles missions. Nous avons besoin d'un syndicat comme ECF pour faire remonter nos demandes et essayer d'obtenir des réponses concrètes de la part des " décideurs ". Je suis pour une profession forte, unie et réactive !

Lydie Andrews - 40 ans

Jean-Michel Catry - 43 ans Expert-comptable à Sin-le-Noble

Apres une maîtrise de sciences économiques et des études à l'IEC, Jean-Michel obtient le DEC en 1998 et s'inscrit au tableau en 1999. Il est le fondateur et dirigeant des sociétés FIDUCIAIRE CATRY depuis 2001 et SODEA depuis 2003, il exerce à Sin-le-Noble. Jean-Michel est président de l'union locale de DOUAI depuis 2004. Expert-comptable et commissaire aux comptes installé depuis le début des années 2000, je me suis très tôt impliqué dans la vie de l'Union Locale de Douai pour en devenir le Président depuis 2004. Très attaché à l'indépendance de notre Profession ainsi qu'à la diversité de ses modes d'exercice, j'ai décidé d'adhérer à ECF en 2007, m'étant reconnu dans les valeurs représentées et défendues par ses élus. En me présentant aux élections ordinales sur la liste d'ECF, je souhaite continuer à participer à ce qui en a fait le succès dans notre Région depuis de nombreuses années : - au sein de la Profession l'écoute des Confrères et de leurs préoccupations, - à l'extérieur une représentation dynamique mais également ferme et de ses valeurs et de ses spécificités. Je suis pour une Profession dynamique et indépendante !

Expert-comptable à Arques

Après un BTS de comptabilité obtenu en 1992, Lydie poursuit ses études et obtient le DEC en 1998. Depuis 2001, elle est également diplomée Chartered Accountant (Institute of Chartered accountant in England & Wales). Depuis 2000, elle est associée du cabinet APIGEST à Arques. Lydie s'est investie dans les instances professionnelles au sein de la commission internationale et a été élue à la CRCC de Douai. Je suis entrée dans la profession à 23 ans ; j'ai essayé modestement d'apporter ma pierre à notre profession par le biais de l'Anecs en France et l'Unecs en Europe mais après mon retour d'une année passée à Birmingham, j'avoue ne plus avoir investi autant d'énergie pour essayer de faire avancer les choses ; ce que je regrette. Ce n'est pas parce que je viens de passer les 40 ans et que mes obligations personnelles soient moindres (bien au contraire ! et comme vous tous je suppose) que je reviens aujourd'hui mais j'aimerais que tous ensemble nous puissions agir pour une profession encore plus efficace pour que notre équilibre vie personnelle/vie professionnelle soit optimal. Quelles sont les clés pour une meilleure gestion de notre temps et celui de nos collaborateurs? Envisager le télétravail, motiver nos équipes, optimiser la gestion de nos sources documentaires, mieux vendre nos missions et toutes les techniques qui nous permettront de rentrer plus tôt chez nous le soir afin de consacrer un temps de qualité que nos familles méritent ? Et si nous sommes vraiment performants, peut être que nous serons encore plus nombreux à participer activement dans les instances de notre Profession et contribuer ainsi à une expertise comptable durable. Je suis pour une profession efficace !

Régis Gossaert - 53 ans Expert-comptable à Lomme

Régis a obtenu son DEC en 1986 et s'est installé en créant sa structure en 1987. Il a toujours une grande motivation à s'impliquer pour les confrères dont il a été président régional de 2004 à 2008. Il vient d'être réélu à la CRCC de Douai et participe activement aux comités de rédaction de la revue française de comptabilité au Conseil supérieur. Pour se détendre, Régis pratique assidument la course à pied. Mon engagement auprès d'ECF a été lié au côté humain de ce syndicat, un accueil, une convivialité naturelle et une indépendance de vues. Ce sont des individualités avec un esprit d'unité, d’appartenance à un corps professionnel qui ont hissé ce syndicat à la tête de la profession. ECF a montré sa capacité à structurer un projet et à le conduire. A la tête de la profession régionale de 2005 à 2008, j'ai impulsé un projet d'équipe avec une omniprésence de la profession dans le monde socio-économique. Nous avons organisé entre autres le congrès de 2007 qui a connu un vif succès. La profession régionale s'est trouvée grandie grâce à toutes nos actions.


endirect_npdc_cro2