Page 1

TPE Entreprise Durable et Rentable PME Performer autrement !

+ + =

Objectif ntable e R t e le b Dura

Bonnes Pratiques


Sommaire

L’Entreprise Durable et Rentable Performer autrement ........................................................................................................................................................ 3 Témoignages .................................................................................................................................................................................... 4 - Club des entrepreneurs de Château-Gontier et sa région ........... 4 - Club des entrepreneurs du Pays de Craon .................................................................. 5 - Club d’entrepreneurs des Coëvrons ............................................................................................ 6 - Club d’entreprises de Haute Mayenne ................................................................................... 7 Cartographie des 31 domaines d’actions ............................................................................. 8 Une démarche territoriale participative .................................................................................. 11 Recueil des Bonnes Pratiques .................................................................................................................. 12

1


2


Éditorial

L’Entreprise Durable et Rentable Performer autrement ! Ambitieuse, partagée et stimulante, la démarche engagée par la Chambre de Commerce et d’Industrie de la Mayenne détonne dans notre environnement ! Ambitieuse, cette démarche permet à nos entreprises de construire demain avec confiance et détermination. Un entrepreneur, pour penser global, pour penser durable et rentable, doit trouver le juste équilibre entre performance économique, sociale et environnementale. Changer de modèle, déplacer les curseurs, élaborer de nouvelles stratégies, les attentes sont fortes, l’enjeu primordial. Notre compétitivité et notre pérennité en dépendent ! Partagée, cette approche s’enrichit depuis plus d’un an des échanges réalisés par les Clubs d’entrepreneurs du département, appuyés par les animateurs économiques et la Chambre de Commerce et d’Industrie. Le résultat ? Un recueil de Bonnes Pratiques qui contribue à un enrichissement réciproque et à une capitalisation des réussites !

Patrice Deniau

Président de la Chambre de Commerce et d’Industrie de la Mayenne

Stimulante, cette perspective de développement est à votre disposition, pour que vous vous l’appropriez et identifiez les opportunités qu’elle est susceptible d’induire dans l’élaboration de votre stratégie, dans votre management, dans vos réflexions…

“Si

nous avons chacun un objet et que nous les échangeons, nous avons chacun un objet

Profitons tous de cette émulation collective, de ces Bonnes Pratiques pour en concevoir de nouvelles, propres à nos entreprises, pour performer autrement, tout simplement !

Si nous avons chacun une idée, et que nous les échangeons, alors nous avons deux idées.“

3


L’Entreprise Durable et Rentable

au Club des entrepreneurs de Château-Gontier et de sa région Comment générer efficacement échanges, réflexions et actions sur une thématique aussi large que l’Entreprise Rurable et Rentable, au sein d’un Club d’entrepreneurs d’une centaine d’adhérents, sans tomber dans les travers de la réunionite, des contraintes d’agendas et, au final, s’épuiser dans un surtravail peu adapté aux engagements professionnels et personnels de chacun ? Sans non plus émousser la motivation des participants ? Là était pour nous la plus grande difficulté. En cela, la démarche initiée parallèlement par la CCI, a été un déclencheur essentiel, qui a permis à notre club d’avancer au-delà de ses premières initiatives dans sa réflexion DURABLE et RENTABLE. C’est ainsi que, autour d’un noyau dur et à l’écoute, nous avons créé une dynamique de rencontres et d’échanges, qui a permis, à plus d’une vingtaine d’entreprises volontaires de témoigner de leur implication dans la démarche, de mieux faire connaître leur activité et de faire partager leurs expériences, d’échanger sur les multiples façons d’appliquer les valeurs DURABLE et RENTABLE à leur projet professionnel, au plan ECONOMIQUE, SOCIAL et / ou ENVIRONNEMENTAL. Pour les participants, au sein de groupe à chaque fois renouvelé, ce fut une expérience riche, permettant, de mieux se connaître, de découvrir certains aspects méconnus de l’autre et parfois même, pour quelques entreprises, de s’apercevoir que, sans avoir de démarche sciemment engagée en tant que telle, elles faisaient déjà partie active du mouvement. En tout état de cause, au sein du Club des Entrepreneurs de Château-Gontier, cela reste une expérience riche et profitable, car, à partir de l’élan initié en 2013, nous avons décidé de le maintenir et de poursuivre nos rencontres sur ce thème entre adhérents, en les complétant d’échanges élargies, dès 2014, notamment sur la gestion de déchets, le recyclage de produits, la maîtrise des consommations d’énergie, l’emploi durable et la R.S.E. Car non seulement le sujet est vaste, mais aussi et surtout, les entreprises de Château-Gontier l’ont pleinement intégré dans leurs réflexions et démarches individuelles, et sont ainsi une source d’expérience quasi inépuisable sur des valeurs d’AVENIR. Soyez donc rassurés : avec de la volonté et de la méthode, nous ne sommes pas au bout du PARTAGE PROFITABLE. 4

Pascal LAISE Président


L’Entreprise Durable et Rentable

au Club des entrepreneurs du Pays de Craon Partager, échanger, communiquer, tels sont les axes de notre association depuis sa création en 1991. Avec nos différences, nos compétences, l’objectif du Club reste le partage des idées et des moyens. De plus, dans un monde qui évolue très vite, une conjoncture à rebondissement, il reste primordial de s’associer pour anticiper et se positionner. Enfin, s’inscrire près des élus des collectivités dans la dynamique du bassin économique du PAYS DE CRAON est une nécessité. Aujourd’hui, le Club des Entrepreneurs représente 40 entreprises du Pays de Craon qui ont plus de 10 salariés.

Bernard DASRAS Président

Le Club des Entrepreneurs du Pays de Craon a souhaité s’investir dans le recueil de bonnes pratiques réalisé par la CCI de la Mayenne car ce travail permet de répondre aux objectifs de notre association : échanger et partager. Avec le soutien du Service Economie Emploi du Pays de Craon, nous avons organisé 5 temps de travail. Au travers des fiches élaborées par la CCI, nous avons pu échanger sur plusieurs thèmes pour y aborder les bonnes pratiques en termes de performances économiques, sociales et environnementales, mises en place dans nos entreprises. Ces moments nous ont permis de formaliser des habitudes prises dans nos entreprises et de les valoriser. Cette expérience fut enrichissante pour les participants et nous a permis de développer une nouvelle façon de travailler qui pourra être reproductible sur d’autres sujets.

5


L’Entreprise Durable et Rentable

au Club des entrepreneurs des Coëvrons Une démarche pertinente sur les Coëvrons ! Le Club des entrepreneurs des Coëvrons, créé en 2007, compte aujourd’hui 25 entreprises adhérentes parmi les entreprises de plus de 10 salariés à vocation industrielle ou commerciale de notre territoire. Le développement durable est depuis longtemps au cœur des préoccupations du Club. Ainsi, en juin 2012, notre rencontre annuelle a permis des échanges riches avec les élus départementaux sur le thème de « L’entreprise : moteur d’une économie durable, rentable et compétitive ». Lorsque la CCI a proposé ce projet, le Club y a adhéré naturellement. Cependant, faire émerger des Bonnes Pratiques s’est avéré un exercice complexe, compte tenu du temps important que nécessite les échanges et le partage d’expériences. Mais la mutualisation et l’exercice répété au sein d’autres structures contribuent à les faire émerger et à les démultiplier au bénéfice de nos entreprises. Ainsi, 13 fiches de bonnes pratiques ont été remontées par les entreprises du Club des entrepreneurs des Coëvrons. Pour certains, ces bonnes pratiques permettent d’aborder sereinement les imprévus dans leur société. Nos adhérents tiennent à rappeler que ces pratiques se mettent en place dans la durée, avec les salariés et en fonction de l’environnement de l’entreprise. Le Club des entrepreneurs des Coëvrons se tourne maintenant vers l’avenir  : l’intérêt de cette démarche se situe bien évidemment dans ce qui en découlera par la suite. Les entreprises du Club attendent la diffusion du livre de bonnes pratiques à l’échelle départementale pour pouvoir s’en inspirer. L’adaptation de certaines bonnes pratiques pourra ensuite se faire au regard du timing de chaque entreprise. Un appui ponctuel de la CCI ou de l’entreprise ayant rédigé la fiche serait un point fort pour décoder en profondeur la bonne pratique et l’adapter au mieux dans nos sociétés.

6

Hubert Lechat Président


L’Entreprise Durable et Rentable

au Club d’entreprises de Haute Mayenne

Le Club d’entreprises de Haute Mayenne, qui compte 80 membres, emploie son énergie depuis 20 ans à favoriser la rencontre et l’échange entre les entreprises du territoire au travers de visites, conférences et témoignages. Il s’implique aussi dans le soutien à la création d’entreprise et le développement du lien écoles-entreprises. L’expérience «entreprise durable et rentable» a permis à notre club, en investissant le champ large et riche du développement durable, de démontrer que les entreprises de tailles et secteurs d’activités différents pouvaient s’apporter beaucoup au travers d’échanges sur leurs pratiques.

François Groussard Président

La méthode d’animation interactive, à partir de faits et d’expérimentations, a suscité les échanges. Les participants ont eu plaisir et intérêt à échanger sur ces thèmes cruciaux pour la rentabilité et la durabilité des entreprises. Nous souhaitons poursuivre cet exercice. Alors n’hésitez pas à nous rejoindre que vous soyez chef d’entreprise artisanale ou commerciale, dirigeant de PME ou d’un grand groupe, salarié. Si vous êtes en recherche d’amélioration au sein de votre entreprise, vous serez, comme nous, conquis par cette expérience.

7


L’Entreprise Durable et Rentable Les 31 Domaines d’Actions

+ =

Objectif + Durable et Rentable - Définir et communiquer sur la vision et les valeurs 1 2 - Prendre en compte les intérêts des parties prenantes externes pour construire la stratégie 3 - Prendre en compte la performance et les capacités internes pour construire la stratégie 4 - Gérer efficacement les processus 5 - Promouvoir la créativité et l’innovation 6 - Mobiliser et impliquer le personnel 7 - Anticiper et gérer les risques de toute nature 8 - Développer des partenariats efficaces 9 - Mesurer et piloter les résultats économiques, sociaux et environnementaux - Développer la culture de l’excellence opérationnelle du 10 personnel

+

Organisation

équitable 28 - Impliquer et mobiliser les parties prenantes externes dans le projet d’entreprise 29 - Reconnaître la valeur du personnel interne et externe

16 - Développer le capital humain 17 - Garantir et améliorer le bien-être et la sécurité au travail 18 - Améliorer la communication interne et l’ambiance au travail 19 - Améliorer les relations sociales et l’équité

Performance sociale 8


Performance économique 11 - Développer l’offre pour créer de la valeur pour les clients 12 - Développer l’efficience commerciale 13 - Gérer et piloter durablement les finances 14 - Développer l’efficience des achats 15 - Maîtriser, optimiser et réduire les coûts

+

Organisation

viable

26 - Développer de nouvelles sources de valeur grâce à la croissance verte 27 - Responsabiliser les fournisseurs et la filière sur le volet environnemental

20 - Réduire l’impact environnemental global de l’entreprise 21 - Développer une offre écologiquement efficiente 22 - Réduire la consommation des ressources 23 - Prévenir et réduire la pollution et les déchets 24 - Réduire l’empreinte carbone 25 - Acheter responsable

Performance environnementale

Organisation vivable

+

30 - Réduire l’impact des déplacements dans l’intérêt de l’environnement et du personnel 31 - Mobiliser le personnel sur le développement durable

9


10


Entreprise Durable et Rentable

Une démarche territoriale participative Un leitmotiv : Mobiliser les acteurs du territoire autour d’un projet partagé La première étape de la démarche EDR, rappelons-le, avait permis d’identifier des partenaires sur l’ensemble du département – les Clubs d’Entrepreneurs – et de co-construire avec eux, des réunions de sensibilisation qui avaient drainé près de 350 participants. Ces réunions visaient deux objectifs majeurs : • Démontrer au plus grand nombre d’entreprises et d’organisations, l’intérêt et l’accessibilité de la démarche par l’exemple reposant sur des témoignages de PME ayant engagé des actions d’amélioration relevant de la RSE, • Susciter l’envie d’aller plus loin et, dans la continuité des réunions de sensibilisation, créer des groupes de travail dont la mission serait de favoriser l’émergence et la formalisation de Bonnes Pratiques, élément clé du modèle EDR. Outre une description détaillée de l’action menée volontairement et durablement par une entreprise, chaque Bonne Pratique devait être caractérisée en termes de résultats et d’impact de compétitivité sur les trois composantes du modèle Entreprise Durable et Rentable : performance économique, performance sociale et performance environnementale. Cette caractérisation ou évaluation dans une perspective d’appropriation et de mise en œuvre par d’autres entreprises, constitue une donnée fondamentale pour favoriser l’essaimage et la contagion  de ces Bonnes Pratiques. Cette seconde étape, s’inscrivant à l’instar de la première, dans une démarche territoriale, les animateurs économiques ont été formés aux principes fondateurs du modèle EDR et aux techniques d’animation afin d’assurer, avec l’appui des conseillers CCI et du consultant, le pilotage des groupes.

 ’originalité du modèle EDR repose sur une approche L volontairement ascendante et basée sur la contribution des entreprises.

5 groupes de travail ont ainsi été constitués rassemblant une soixantaine d’entreprises aux profils très diversifiés : ETI, TPE/PME issus de secteurs d’activité représentatifs du tissu économique mayennais, mais aussi des commerçants, des agriculteurs favorisant ainsi un cadre d’échanges extrêmement riche. Sur la période de février à juin, les dirigeants se sont réunis sur des séquences de 2 heures pour échanger leurs expériences et les formaliser. Pour cela, ils se sont appuyés sur le jeu de cartes symbolisant les 32 domaines d’actions du modèle EDR et ont formalisé une centaine de Bonnes Pratiques dont nous vous présentons une sélection dans ce recueil.

11


Étape 1 Consultation préalable des relais potentiels

Objectif : Nouer une relation et coopérer avec les acteurs du territoire Une implication des différents acteurs, sur une base volontaire, nécessite que ceux-ci soient mis en capacité de participer de manière pertinente à la réflexion et à l’action. Nous sommes allés à la rencontre de chaque club d’entreprises afin de présenter le modèle EDR et sa finalité pour : • Récolter rapidement les premières réactions sur la démarche engagée, • Recueillir leur adhésion, • Intégrer le cas échéant notre démarche à leur programme d’actions, • Définir une action concertée pour implémenter le modèle auprès de l’ensemble des acteurs : entreprises, collectivités, élus, • Co-construire cette opération.

Étape 2 Co-organisation des réunions de sensibilisation décentralisées en lien avec les animateurs économiques

Objectif : Associer et mobiliser les acteurs du territoire autour d’un projet partagé La rencontre avec les clubs d’entreprises a permis d’identifier le rôle d’animation assuré par les chargés de mission des collectivités territoriales mis à leur disposition. Il était nécessaire de les impliquer pour organiser l’appropriation et le partage du modèle EDR et les associer à l’organisation des réunions de sensibilisation. Le format des réunions, défini en concertation avec chaque club, a pour objectif de présenter le concept de développement durable et sa transposition à l’entreprise, via le modèle Entreprise Durable et Rentable sous un angle pragmatique et aisément compréhensible. D’une durée de 2 heures environ, les réunions, introduites de façon conjointe par les représentants des Clubs et les représentants élus de la Chambre de Commerce et d’Industrie, ont pour objectif de : • Démystifier le concept de RSE et la déclinaison EDR en mettant en avant les expériences d’entreprises locales ayant engagé des démarches de RSE (ou assimilées comme telles), • Susciter les échanges avec les participants et leur donner envie d’engager une démarche de progrès, • Identifier des dirigeants désireux de participer à un groupe de travail, leur mission étant de favoriser l’émergence et la formalisation de bonnes pratiques, élément clé du modèle EDR.

Étape 3 Formation des animateurs économiques

Objectif : Organiser l’appropriation du modèle Au-delà d’une 1ère information, une formation est un élément essentiel au succès de cette démarche participative. L’implication des animateurs représentants les clubs d’entreprises nécessitait qu’ils maîtrisent les enjeux et s’approprient le modèle EDR. Une formation d’une journée sur les principes fondateurs et les spécificités de l’Entreprise Durable et Rentable leur a été dispensée de même que des apports et outils méthodologiques (conduite de réunion – créativité) visant à stimuler la production des entreprises en matière de bonnes pratiques.

12


Étape 4 Mise en place des groupes de travail pour le recueil des bonnes pratiques

Objectif : Faire émerger une dynamique de groupe pour obtenir une co-production La réussite et l’efficacité de l’opération est conditionnée à deux facteurs clés : • La mobilisation, l’implication active et l’assiduité des entreprises aux séances de travail des groupes locaux, la fréquence étant laissée à la libre appréciation de chaque club. Une séquence mensuelle à minima est recommandée. • Les capacités d’animation des conseillers économiques pour l’efficacité des réunions. Le fil conducteur permettant de faire émerger les bonnes pratiques et leviers mis en œuvre par les entreprises au sein des clubs locaux s’articule autour des 31 domaines d’actions – cœur du modèle EDR et illustrés de façon ludique et pédagogique par un outil développé à cet effet : le jeu de cartes. Les résultats obtenus de ces groupes de travail sont : • Des fiches descriptives détaillées des bonnes pratiques, • Une synthèse des bonnes pratiques “scorées“ en terme de résultats et impacts de compétitivité sur les trois composantes du modèle Entreprise Durable et Rentable. Les principes de fonctionnement recommandés : • Un atelier - minimum 2 heures - pour traiter 5 à 6 domaines d’actions et conduire à l’identification et la spécification de 10 à 12 bonnes pratiques. • Un cycle de 5 à 6 réunions conduit au traitement de la quasi-totalité des domaines d’actions et à la production de bonnes pratiques. Mode opératoire : • Chaque animateur de groupe est doté d’un jeu de cartes représentatif des 31 domaines d’actions, • Le groupe, stimulé par l’animateur, produit le maximum d’idées de bonnes pratiques vécues et/ou mises en œuvre dans l’une de leurs entreprises, • Les 2-3 idées retenues sont ensuite précisées et détaillées sur le modèle de fiche type, • Les bonnes pratiques retenues sont ensuite “scorées“ puis “caractérisées“.  scoring des bonnes pratiques permet de définir le niveau de déploiement dans la logique d’excellence, Le le niveau d’accessibilité, la zone EDR concernée et le délai de retour sur investissement, en précisant sa finalité, son contexte et les moyens humains et financiers nécessaires.

Étape 5 Consolidation des travaux Réalisation d’un vade-mecum des Bonnes Pratiques

Objectif : Structurer et formaliser le livrable

Les réunions départementales ont été animées conjointement par le consultant et le responsable du projet EDR. Elles ont rassemblé les animateurs des groupes locaux accompagnés idéalement de quelques dirigeants d’entreprises impliqués dans les groupes de travail. Les réunions inter-sessions ont permis d’organiser et de maintenir les échanges afin de valider la qualité de la production. Les bonnes pratiques identifiées localement sont présentées, complétées le cas échéant et regroupées par grandes thématiques pour constituer le livrable vade-mecum des Bonnes Pratiques. Des outils collaboratifs ont été associés pour la coordination et la synergie inter et intra groupes.

13


= + + able

if Objecbtle et Rent Dura

EDR1/ Définir et communiquer

sur la vision et les valeurs Une entreprise durable et rentable est dirigée de façon visionnaire, inspirée et intègre (source EFQM). Elle est en cela ouverte sur l’extérieur et communique avec ses parties prenantes. Elle s’assure de la bonne compréhension et de l’adhésion de ses salariés.

Domaines d’application

• Le processus d’élaboration et d’actualisation de la stratégie

• La communication du dirigeant

• La culture de l’entreprise

• Les valeurs et le comportement éthique interne et externe

• La communication interne et externe…

Pistes de progrès

• Formaliser et partager la vision d’entreprise • Organiser un séminaire annuel de révision et d’actualisation de la stratégie • Planifier une réunion annuelle de présentation de la stratégie • Rappeler la stratégie annuelle dans les lettres de mission individuelle • Construire, diffuser et actualiser une charte des valeurs de l’entreprise • Rappeler les valeurs et principes de comportement éthique dans les lettres de mission du personnel • Favoriser la transparence interne à tous les niveaux (affichage, réunions, entretiens individuels, communication externe…) • Veiller activement pour prendre les bonnes décisions

14

Domaine d’Actions EDR1


Réaliser régulièrement un séminaire pour l’encadrement hors site

Bénéfices obtenus • Apport personnel considérable pour la direction et pour le management • Impact positif sur la gestion quotidienne des Ressources Humaines (ex : délégation) et sur la convivialité

+ +

Contexte

Technique

Dans un contexte de tension économique - transmission de l’entreprise, passage aux 35 heures et à l’euro - et pour faciliter le lancement d’un projet majeur, l’entreprise a décidé de créer un séminaire pour réduire les facteurs menaçant le bien-être et la motivation du personnel.

complexe

simple

complexe

Coûts Coûts

Objectifs

simple

Motiver et fédérer les cadres Apporter des outils de management  Vivre des moments privilégiés et renforcer la convivialité  Créer l’envie du travail collectif 

< 1 K€

1 à 5 K€

Mise en œuvre

Démarche • Identifier un thème mobilisateur • Organiser le séminaire en 3 parties sur deux jours et une nuit, sans conjoint à l’extérieur de l’entreprise avec : - Une partie théorique - Une partie pratique avec mise en situation - Une partie plus conviviale (ex : jeu de piste) Compétences et expertises  - Un dirigeant qui s’implique pour l’évènement - Des intervenants extérieurs pour animer les réunions Moyen technique Un lieu extérieur convivial

3à6 mois

< 3mois

6 à 12 mois

>  1 an

5 à 10 K€

Délais de retour 3à6 mois

< 1 an 6 à 12 mois

< 3mois immédiat

>   >  11 an an

Facteurs de succès • Une organisation hors du cadre de l’entreprise • Une bonne préparation du contenu du séminaire et de ses participants

Impact ImpactEDR 5 4 3 2 1 0

Points de vigilance • La volonté expresse du dirigeant • Prévoir 2 jours complets • Anticiper les réactions potentielles de chacun avec les intervenants • Ne pas négliger l’après séminaire

Eco.

Soc.

Env.

Fiche recueillie par le club de Haute Mayenne

Bonne Pratique EDR1

15


= + + able

if Objecbtle et Rent Dura

EDR2/ Prendre en compte les intérêts

des parties prenantes externes pour construire sa stratégie Une entreprise durable et rentable centre sa stratégie sur les besoins et attentes des parties prenantes externes concernées à savoir, ses clients, fournisseurs, partenaires, élus territoriaux, écoles…

Domaines d’application

• La stratégie

• Le marketing-vente

• Les achats

• La communication externe

• Les partenariats (ex : centre de ressources)…

Pistes de progrès

• Développer les études et la veille marché-clients-distributeursfournisseurs-filière ainsi que législative et réglementaire

• Écouter ses clients : enquêtes, focus groupes clients, écoute et évaluation des fournisseurs

• Déployer une communication via les outils web 2.0 et réseaux sociaux

• Analyser les informations récoltées et les intégrer dans l’actualisation de la stratégie

• Réaliser un diagnostic d’entreprise

• Segmenter ses résultats par groupe de parties prenantes

• Anticiper ses performances

16

Domaine d’Actions EDR2


Ecouter les clients et fournisseurs

par les réseaux sociaux dans le cadre d’un lancement de nouveau produit

Bénéfices obtenus • Obtention en temps réel d’objections ou d’informations précises sur un périmètre le plus large possible concernant le nouveau produit ou le service • Retour client en amont de l’insatisfaction potentielle et possibilité d’anticiper la crise éventuelle • Changement et amélioration rapide du produit, service ou process

+ + Technique

Contexte Lors d’un lancement d’un nouveau produit, l’entreprise a décidé d’installer une veille de 3 jours sur les réseaux sociaux. Réalisée par la Direction, cette enquête prend en compte l’avis de chaque partie prenante dont le client, les fournisseurs et les acteurs locaux.

simple

complexe

simple

complexe

Coûts Coûts

Objectifs

< 1 K€

Ecouter les remarques clients / fournisseurs Raisonner sur les usages anormaux normalement prévisibles d’un produit ou service

1 à 5 K€

Mise en œuvre

Démarche • Lancer sur le marché un produit ou un service • Veiller par des réseaux sociaux • Améliorer le produit ou le service Compétences et expertises La Direction ou les responsables de service pour la veille Ex. : responsable commercial, production, R&D, projet… Moyen technique  Pas de moyen spécifique

3à6 mois

< 3mois

6 à 12 mois

>  1 an

5 à 10 K€

Délais de retour 3à6 mois

< 1 an 6 à 12 mois

< 3mois immédiat

>   >  11 an an

Facteurs de succès • Prise de recul et analyse • Oser utiliser les réseaux sociaux : approche plus culturelle que budgétaire

Impact ImpactEDR

Points de vigilance

5 4 3 2 1 0

• Etre réactif, rapide lors du lancement d’un produit • Prendre le recul nécessaire dans la lecture des blogs • Savoir analyser les signaux

Eco.

Soc.

Env.

Fiche recueillie par le club de Haute Mayenne

Bonne Pratique EDR2

17


= + + able

if Objecbtle et Rent Dura

EDR3/ Prendre en compte la performance

et les capacités internes pour construire sa stratégie Une entreprise durable et rentable appuie sa stratégie sur l’analyse de sa performance et de ses capacités internes. Moyens financiers, compétences, réseaux actifs sont mobilisés pour la performance de l’entreprise.

Domaines d’application

• La stratégie

• Tous les services de l’entreprise

Pistes de progrès

• Mettre en place des indicateurs et des tableaux de bord économiques, sociaux et environnementaux dans tous les services

• Analyser et communiquer régulièrement sur les résultats (affichage, réunions…)

• Intégrer ces analyses dans l’actualisation de la stratégie

• Organiser une réunion annuelle sur la stratégie

• Réaliser un diagnostic d’entreprise

• Développer des outils de veille et d’anticipation

• Définir un outil de compréhension de la performance et des capacités internes

• Identifier les nouveaux modèles économiques, les impacts des nouvelles technologies applicables

18

Domaine d’Actions EDR3


Déployer une démarche de management du personnel en lien avec la stratégie

Bénéfices obtenus • Visibilité du manager sur l’application de la stratégie d’entreprise • Motivation des collaborateurs par le suivi de leurs projets professionnels et par une meilleure visibilité sur leur poste • Impact financier positif pour ceux qui atteignent leurs objectifs entrainant une satisfaction individuelle

+ +

Contexte Pour renforcer la réalisation de la stratégie et motiver son personnel, l’entreprise a déployé un outil de management combinant conduite d’entretiens individuels et traçabilité des échanges. Cette démarche lui permet de décliner sa stratégie jusqu’aux objectifs individuels et parcours de progrès des collaborateurs.

Technique simple

complexe

simple

complexe

Objectifs

Coûts

Coûts

 ettre en place un processus d’évaluation individuelle M pour faire connaître la stratégie de l’entreprise et motiver le personnel S’assurer que le personnel s’oriente vers les objectifs correspondant à la politique de l’entreprise Décliner la stratégie de l’entreprise jusqu’à l’individu

< 1 K€

Démarche • S’entretenir avec le salarié qui fait part au manager de son projet professionnel, en identifiant tout d’abord ses objectifs par thématiques via une plateforme informatique, puis par connaissance des étapes à atteindre pour les réaliser dans l’entreprise. • Vérifier la compatibilité du projet du salarié avec la stratégie • Valider les objectifs du salarié dans un système informatique Compétences et expertises Le responsable hiérarchique direct du salarié Moyens techniques  - Un ordinateur et un logiciel pour la traçabilité des objectifs fixés - Un outil au service du manager : logiciel et entretiens à mi-parcours - Formation des managers et du personnel

1 à 5 K€

Mise en œuvre 3à6 mois

< 3mois

6 à 12 mois

>  1 an

5 à 10 K€

Délais de retour 3à6 mois

< 1 an 6 à 12 mois

< 3mois immédiat

>   >  11 an an

Facteurs de succès • Un déploiement par étape pour un apprentissage de l’outil • Un état des lieux clair concernant les compétences du salarié, et l’identification de ses points d’amélioration • La plateforme est un outil pour mesurer l’atteinte des objectifs

Points de vigilance • Suivre correctement le système et le calendrier d’évaluation • Assurer un lien permanent avec la hiérarchie directe • Le personnel doit être à l’aise avec l’outil informatique •P  réparation et pédagogie pour la mise en place des entretiens : éviter la perception de cette pratique comme une surveillance RH

Impact ImpactEDR 5 4 3 2 1 0

Eco.

Soc.

Env.

Fiche recueillie par le club des Coëvrons

Bonne Pratique EDR3

19


= + + able

if Objecbtle et Rent Dura

EDR4/ Gérer efficacement les processus

Une entreprise durable et rentable conçoit, gère, évalue et améliore ses processus afin d’optimiser en permanence la valeur et d’en générer pour les clients et autres parties prenantes.

Domaines d’application

• T  ous les processus de la chaîne de valeur : conception, achats, production, marketing-vente, SAV

• Innovation

• Administration

• Finances

• Stratégie

• Communication

• Système d’informations…

Pistes de progrès

•C  artographier la chaîne de valeur et les processus-clés de l’entreprise

•F  ormaliser les processus-clés

•D  éfinir un pilote de processus

•F  ormaliser les procédures et méthodes

•D  émarche de progrès

•R  evoir régulièrement les processus en impliquant le personnel (groupes de progrès…)

•T  raquer les opérations sans valeur, réduire le nombre d’opérations

•D  éfinir des objectifs de performance par processus en lien avec la stratégie

•M  ettre en œuvre des mesures et veiller à la performance des processus

20

Domaine d’Actions EDR4


Déployer une démarche 5S Bénéfices obtenus • Gains immédiats en déplacement, en réactivité et en sérénité de travail • Implication et motivation de l’équipe • Appropriation par les collaborateurs de cette nouvelle organisation

+ +

Contexte Suite à la reprise de l’entreprise par un nouveau dirigeant et la nouvelle dynamique impulsée, la direction a décidé d’adopter la méthode 5S.

Objectif

Technique

Gagner en efficacité, en rigueur et en ordre avec une dynamique d’amélioration continue

Démarche

simple

complexe

simple

complexe

Coûts

• Créer un comité 5S (production, qualité, direction) • Identifier une équipe pilote (3 pers.) sur chaque poste concerné, déclinaison possible dans les ateliers, bureaux, informatique, stocks… • Etat des lieux initial par le Comité 5S et les équipes pilotes • Mise en œuvre du chantier 5S sur chaque poste de travail : - Ordonner (ou plus littéralement ôter l’inutile) - Ranger - Dépoussiérer, découvrir des anomalies - Rendre évident - Être rigoureux • Communiquer le résultat : visualiser le chantier avant et après. Compétences et expertises - Représentant Direction, Production et Qualité pour le Comité 5S le cas échéant : un consultant pour la réalisation d’un audit et du premier chantier - Une équipe 5S par poste concerné Moyen technique  Appareil photo pour visualiser la situation avant, pendant et après le chantier

Coûts < 1 K€

1 à 5 K€

Mise en œuvre 3à6 mois

< 3mois

6 à 12 mois

>  1 an

5 à 10 K€

Délais de retour 3à6 mois

< 1 an 6 à 12 mois

< 3mois immédiat

>   >  11 an an

Facteurs de succès • Impliquer les collaborateurs concernés • Mener le chantier sur l’ensemble des composantes des postes de travail, au niveau de détail approprié pour l’entreprise

Points de vigilance • Impliquer les collaborateurs de l’atelier et des services supports • Ne pas mener seul la démarche en interne • Etre patient et garder le fil conducteur • Favoriser l’apprentissage et le partage de la démarche dans l’entreprise • Identifier les besoins avant la démarche

Impact ImpactEDR 5 4 3 2 1 0

Eco.

Soc.

Env.

Fiche recueillie par le club des Coëvrons

Bonne Pratique EDR4

21


= + + able

if Objecbtle et Rent Dura

EDR5/ Promouvoir la créativité et l’innovation

Une entreprise durable et rentable promeut une culture de l’innovation en tant que vecteur clé de création de valeur pour les clients, de différenciation, de motivation et d’implication du personnel, de performance des processus et d’image pour l’entreprise.

Domaines d’application Tous les domaines et processus de l’entreprise

Pistes de progrès

• Identifier, participer à des réseaux métiers et technologiques

•D  éfinir des approches pour encourager le personnel à l’innovation

•C  réer une culture entrepreneuriale pour la mise en place pratique et la responsabilisation des ressources internes et externes

•D  éfinir des partenariats

•V  eiller sur des thèmes clés pour l’entreprise

•D  éfinir des objectifs et indicateurs d’innovation

• Impliquer des parties prenantes (clients, personnel, fournisseurs, partenaires) dans la génération d’idées

•P  romouvoir et reconnaître la créativité du personnel

•M  ettre en œuvre des groupes internes de créativité-idées (brainstorming)

•C  ommuniquer en interne et externe sur l’innovation

• Innover dans les processus

•É  valuer les impacts des innovations

•M  obiliser les dispositifs et démarches favorisant ou soutenant l’innovation

22

Domaine d’Actions EDR5


Déployer une boîte à idées dans l’entreprise

Bénéfices obtenus • Les salariés peuvent s’exprimer sans contrainte hiérarchique • Renforcement de la communication interne • Recueil des bonnes idées simples et faciles à mettre en place : innovation participative

+ +

Contexte Comment mettre en place une boîte à idées alors que les salariés n’ont jamais eu l’habitude d’être sollicités alors même qu’ils peuvent porter des idées riches sources de progrès.

Technique

L’objectif est de faciliter l’expression des salariés au travers d’un outil et d’y apporter des réponses systématiquement. Certaines sont mises en œuvre, d’autres conservées et certaines déclinées mais toujours avec une justification.

simple

complexe

simple

complexe

Coûts

Objectif

Coûts

Gagner en efficacité, en rigueur et en ordre avec une dynamique d’amélioration continue

< 1 K€

Démarche • Installer une boite à idées dans un lieu accessible à tous les salariés • Analyser les propositions • Mettre en place des actions permettant la réalisation des idées retenues

1 à 5 K€

Mise en œuvre

Compétences et expertises - La direction pour analyser les idées - Communication interne

3à6 mois

6 à 12 mois

5 à 10 K€

Délais de retour 3à6 mois

< 1 an 6 à 12 mois

Moyen technique Une boite

Facteurs de succès

< 3mois

>  1 an

< 3mois immédiat

>   >  11 an an

• La règle du jeu a été fixée dès le départ : on ne dit pas oui à tout mais toute idée doit être étudiée • La prise en compte de toutes les idées exprimées qu’elles soient positives ou négatives

Points de vigilance

Impact ImpactEDR

• Prendre le temps avant de créer cette pratique •E  tre vigilant sur l’utilisation et éviter que la boite ne se transforme en boite à récrimination • Etre ouvert à toutes propositions et avoir la capacité de les suivre

5 4 3 2 1 0

Eco.

Soc.

Env.

Fiche recueillie par le club des Coëvrons

Bonne Pratique EDR5

23


= + + able

if Objecbtle et Rent Dura

EDR6/ Mobiliser et impliquer le personnel

Une entreprise durable et rentable valorise son personnel et développe son autonomie en visant la convergence des intérêts mutuels de l’organisation (résultats) et du personnel.

Domaines d’application

• La gestion des ressources humaines et des compétences

• La communication

• La gestion sociale

• Les valeurs et la culture d’entreprise…

Pistes de progrès

• Mettre en place des lettres de mission et responsabilités individuelles

•D  éfinir des contrats d’objectifs individuels réalistes et en lien avec la stratégie

•P  lanifier des entretiens individuels

•D  éfinir une Gestion Prévisionnelle des Emplois et Compétences (GPEC)

•V  aloriser et reconnaître les initiatives du personnel

•F  avoriser la promotion interne

•D  éfinir des objectifs sur l’innovation

• Impliquer le personnel dans la stratégie

•E  ncourager la transversalité et les échanges de pratiques

•D  évelopper la communication interne

•M  ettre en place un baromètre social

24

Domaine d’Actions EDR6


Déployer un outil de prise de décision autonome des collaborateurs Bénéfices obtenus • Amélioration de la qualité dans l’entreprise, gains de performances (exemple : parmi les bonnes décisions 50% ont pu éviter les arrêts de production) • Responsabilisation et motivation des salariés • Réactivité accrue face aux aléas, réduction des impacts

+ +

Contexte L’entreprise utilise depuis 15 ans dans son atelier de production une matrice d’écoute, de dialogue et d’aide à la décision. Celle-ci permet de gagner en réactivité et efficacité en responsabilisant le personnel et en développant son autonomie dans la prise de décision. Satisfaite de l’efficacité de la démarche en production, la Direction a décidé de l’étendre à tous les services, dans une perspective d’amélioration de ses performances sur le triptyque coût / qualité / délai.

Technique simple

complexe

simple

complexe

Coûts

Objectif

Coûts

Application du principe de subsidiarité Apprendre à acquérir une autonomie de décision quelle que soit la strate du personnel Développer l’autonomie responsable Améliorer la qualité

< 1 K€

Démarche

1 à 5 K€

Mise en œuvre

• Créer un questionnaire auprès du personnel qui prend en compte les impacts perçus sur les 4 valeurs fondamentales concernant la décision : client, productivité, rentabilité et environnement de travail. • Inscrire les données dans un tableau / matrice • Diffuser le questionnaire à travers un ou plusieurs moyens de communication en interne, via des réunions ou affiches • Dialoguer avec le salarié • Prendre une décision sur la proposition, elle peut-être soit validée, soit rejetée par le manager qui explique les raisons de son choix. Compétences et expertises - La direction pour analyser les idées - Communication interne Moyen technique - Implication du personnel d’encadrement - Evaluation de l’utilisation de l’outil

3à6 mois

< 3mois

6 à 12 mois

>  1 an

Impact ImpactEDR

Facteur de succès

5 4 3 2 1 0

Un échange hiérarchique sur la décision finale

Points de vigilance

• Vérifier l’appropriation de l’outil et son utilisation •C  ontrôler que l’encadrement s’attache à vérifier que le n-1 a bien pris en compte les difficultés d’utilisation •E  viter l’omission des points négatifs (nécessité d’un dialogue suite à l’utilisation de l’outil) Bonne Pratique EDR6

Eco.

5 à 10 K€

Délais de retour 3à6 mois

< 1 an 6 à 12 mois

< 3mois immédiat

Soc.

>   >  11 an an

Env.

Fiche recueillie par le club de Haute Mayenne

25


= + + able

if Objecbtle et Rent Dura

EDR7/ Anticiper et gérer les risques de toute nature

Une entreprise durable et rentable intègre dans sa culture tous les risques. Elle anticipe et évalue leurs impacts liés à son activité. Elle prend en compte ses produits, services, salariés et son environnement.

Domaines d’application

Tous les services de l’entreprise

Pistes de progrès

• Mettre en place une veille normative et règlementaire

•M  ettre en place une veille sociale interne et externe

•M  ettre en place une veille environnementale

• Mettre en place une veille commerciale

•A  nalyser et prendre en compte le volet risques dans la politique produits et services

•D  éfinir des axes de veille prioritaires

•S  ensibiliser et mobiliser le personnel sur la surveillance formelle et informelle

•F  ormer à l’utilisation d’outils de veille (ex. : sur le web)

•D  évelopper la mise à jour régulière et synthétique de la veille

•M  ettre en place une évaluation environnementale Entreprise et Produit (bilan carbone, étude d’impact, ICPE…)

•D  éfinir un baromètre social interne

26

Domaine d’Actions EDR7


Généraliser la méthode AMDEC

pour identifier et réduire les risques Bénéfices obtenus • Fournit des éléments d’entrée à la Direction pour l’élaboration de sa stratégie et des priorités • Obtention d’une check-list de points à risques • La clientèle est alertée rapidement sur des problèmes • Proposition de solutions • Confiance de la clientèle et des autres partenaires • Prise de conscience par les différents acteurs des risques et de leur importance. Renforcement de la capacité à anticiper des problèmes. • Implication de tous les salariés dans l’analyse

+ +

Contexte Après un changement de Direction, la définition et la mise en œuvre d’une nouvelle stratégie soutenue par un mode de management différent, la nouvelle Direction a décidé de créer un baromètre social. Dans une dynamique de prévention et de prise en compte des risques psycho-sociaux, l’entreprise réalise périodiquement une enquête par questionnaire auprès des collaborateurs afin de mesurer leur perception de différents aspects de la politique et de la vie de l’entreprise.

Objectifs

Technique simple

complexe

simple

complexe

Coûts Coûts < 1 K€

Identifier les risques à tous les niveaux et les hiérarchiser Prioriser les actions réalisables aux différents niveaux Remonter des risques non maîtrisés à la direction pour décisions stratégiques

1 à 5 K€

Mise en œuvre

Démarche • Connaitre parfaitement le système et son environnement • Evaluer et classer les effets des modes de défaillance • Interpréter les résultats et mettre en place des recommandations Compétences et expertises - Un pilote connaissant la méthode AMDEC - Un groupe multifonctionnel - Un pilote de processus Moyen technique Un tableur Excel

3à6 mois

< 3mois

5 à 10 K€

Délais de retour

6 à 12 mois

>  1 an

3à6 mois

< 1 an 6 à 12 mois

< 3mois immédiat

>   >  11 an an

Facteurs de succès • Une réalisation à tous niveaux : processus, produits, environnement, sécurité • Une adaptation de cette méthode pour des analyses de risques approvisionnements, processus, environnement, sécurité… • Une évaluation du risque résiduel après actions d’amélioration

Points de vigilance • Bien définir et respecter le cadre de l’analyse • Lister l’ensemble des risques sans pousser l’analyse vers des détails qui enlèvent de l’intérêt (ce qui démotiverait le groupe) • Ne pas s’arrêter à l’analyse : mettre en place un plan d’actions et effectuer la cotation après actions.

Impact ImpactEDR 5 4 3 2 1 0

Eco.

Soc.

Env.

Fiche recueillie par Mayenne Durable

Bonne Pratique EDR7

27


= + + able

if Objecbtle et Rent Dura

EDR8/ Développer des partenariats efficaces

Une entreprise durable et rentable recherche, développe et entretient des relations de confiance avec ses partenaires (clients, fournisseurs, écoles, territoires) dans le but d’un progrès mutuel.

Domaines d’application

• Stratégie

• R&D

• Commercial et export

• Achats

• Production

• Ressources humaines

• Communication…

Pistes de progrès

•C  artographier et évaluer ses fournisseurs et ses partenaires existants et potentiels

•É  valuer ses potentiels et synergie

• Identifier et participer à des réseaux étendus et appropriés de toute nature

•P  articiper à des projets collaboratifs inter-entreprises (pôles de compétitivité, alliances, associations…)

• S’engager dans des partenariats et des projets de recherche avec des centres d’expertise, l’enseignement supérieur…

•E  ncourager le partage d’expertises

•M  utualiser ses ressources : crèches, restaurants d’entreprises...

•E  tablir des relations durables avec des partenaires

28

Domaine d’Actions EDR8


Chasser en meute Bénéfices obtenus • Captation des marchés non accessibles en solo (10 à 12% du CA de l’entreprise concernée, voire plus) • Amélioration de la qualité du service rendu • Constitution d’un réseau structuré de partenaires • Travail collectif et collaboratif générant plus d’efficacité et de motivation à travailler ensemble : évolution de la position de concurrent vers le partenariat ou la cotraitance • Développement du respect mutuel entre les salariés des différents partenaires et instauration de règles communes de gestion des chantiers (suppression des bennes par exemple)

+ + Technique

Contexte Dans un marché toujours plus concurrentiel, l’entreprise et ses partenaires se différencient en répondant à des appels d’offres en consortium. Dès l’identification des affaires pertinentes, un groupement interentreprises est créé pour produire une analyse et une réponse commune à l’appel d’offres, que chaque participant ne pourrait produire seul.

simple

complexe

simple

complexe

Coûts Coûts < 1 K€

Objectifs

Proposer une offre globale mutualisant des compétences et des moyens pour accéder à de nouveaux marchés Gagner en efficacité technique et commerciale Sécuriser le client sur une affaire en répondant de manière groupée à un macro-lot de travaux

1 à 5 K€

Mise en œuvre

Démarche

3à6 mois

• Identifier et solliciter les partenaires selon l’affaire considérée • Définir les étapes et le planning du dossier d’étude • Entretenir la motivation : rencontres structurées et suivi permanent Compétences et expertises - Un leader /pilote pour animer le groupement et les réunions - Un interlocuteur unique chez les partenaires pour la communication Moyen technique Collaboration entre les bureaux d’études des entreprises associées (imposé par le métier ou choisir un B.E. extérieur si besoin dès le début), avec des outils et méthodes compatibles

< 3mois

6 à 12 mois

>  1 an

5 à 10 K€

Délais de retour 3à6 mois

< 1 an 6 à 12 mois

< 3mois immédiat

>   >  11 an an

Facteurs de succès • La constitution d’un groupe d’entreprises complémentaires avec un leader / pilote qui émerge et un interlocuteur commun • La rémunération du leader / pilote • La modularité du groupe en fonction des projets

Impact ImpactEDR 5 4 3 2 1 0

Points de vigilance • S’assurer que tous les partenaires jouent le jeu •A  voir une capacité d’analyse et constituer une bibliothèque de ratios partagés pour optimiser les réponses • Définir les modalités de rémunération du leader / pilote

Eco.

Soc.

Env.

Fiche recueillie par le Club du Pays de Craon

Bonne Pratique EDR8

29


= + + able

if Objecbtle et Rent Dura

EDR9/ Mesurer et piloter les résultats économiques, sociaux et environnementaux

Une entreprise durable et rentable mesure et pilote ses résultats économiques, sociaux et environnementaux et évalue ses progrès vers la vision, les objectifs et les bénéfices durables pour les parties prenantes.

Domaines d’application • Stratégie

• Finances et contrôle de gestion

• Système d’informations

• Toutes les fonctions liées aux processus-clés

Pistes de progrès

•E  tablir des tableaux de bord équilibrés et reporting économiques, sociaux et environnementaux

•A  ssurer une cohérence entre vision / stratégie / objectifs / actions

•D  éfinir un suivi des indicateurs de performance et des objectifs quantifiés de performance commerciale, industrielle, innovation, sociale et environnementale

•M  ettre en place des réunions de suivi d’avancement des résultats

30

Domaine d’Actions EDR9


Mettre en place un tableau de transfert de consignes entre équipes Bénéfices obtenus • Moins de perte de temps : amélioration de la productivité • Augmentation d’un point du Taux de Rendement Synthétique (TRS) sur l’atelier injection (90% passe à 91%). • Approche pluridisciplinaire et partage d’expériences : meilleure cohésion d’équipe • Réduction des rebuts avec une diminution de son taux de 0,5% en 6 mois • Augmentation des échanges entre les services qualité et production : résolution de problème facilitée •Plus de réactivité en cas d’aléas : réaffectation du personnel en cas de panne

+ + Technique

Contexte Des faiblesses dans l’organisation de l’entreprise ont été décelées, notamment liées aux transitions d’équipes (fonctionnement 3x8) : la transmission des consignes était difficile et insuffisamment claire, aboutissant à des pannes ou indisponibilités des outils de production. Pour remédier à ces défaillances et faciliter les relais entre équipes, l’entreprise a réalisé un tableau de correspondance permettant de recenser tous les faits importants de chaque équipe. Il est complété quotidiennement après une réunion rapide dans l’atelier, avec des représentants des services production, maintenance, qualité et approvisionnement et une analyse des événements des dernières 24h.

simple

complexe

simple

complexe

Coûts Coûts < 1 K€

1 à 5 K€

5 à 10 K€

Mise en œuvre

Objectifs

Disposer de toutes les informations importantes de l’équipe précédente pour organiser au mieux son équipe Faciliter l’accessibilité à une base de résolution de problèmes via un fichier sur serveur

3à6 mois

Délais de retour

6 à 12 mois

3à6 mois

< 1 an 6 à 12 mois

Démarche • Construire un tableau de recensement de tous les faits importants • Réunir les employés du secteur • Analyser les évènements des dernières 24 heures Compétences et expertises - Un régleur - Un chef d’équipe pour animer quotidiennement les réunions - Un agent qualité et un responsable de maintenance Moyen technique 6 feuilles A3 par jour de production = fiche de correspondance

< 3mois

>  1 an

Impact ImpactEDR 5 4 3 2 1 0

Facteur de succès

Les informations manquantes ou imprécises ont bien été identifiées ainsi que les actions émises par le rédacteur.

Point de vigilance

Maintenir une surveillance sur la qualité des échanges pour résoudre des problématiques complexes.

Eco.

< 3mois immédiat

Soc.

>   >  11 an an

Env.

Fiche recueillie par Haute Mayenne

Bonne Pratique EDR9

31


= + + able

if Objecbtle et Rent Dura

EDR10/ Développer la culture de l’excellence opérationnelle du personnel

Une entreprise durable et rentable renforce et favorise la culture de l’excellence managériale et opérationnelle du personnel. Elle décline ainsi les objectifs à tous les niveaux hiérarchiques dans un but commun d’atteinte d’un résultat.

Domaines d’application

• Système d’informations

• Toutes les fonctions

Pistes de progrès

•D  évelopper une culture de la mesure : indicateurs et mesure des résultats mis en œuvre dans tous les processus

•A  nalyser les résultats et actualiser ses objectifs pour tous les processus

•C  onstruire des plans d’actions pour atteindre les objectifs

•E  tablir un suivi d’avancement et des retours d’expériences généralisés et systématiques sur les plans d’actions

•P  ratique généralisée et à tous niveaux des retours d’expériences et amélioration continue des processus et plans d’actions

•S  outenir et faire émerger de nouvelles idées

•E  ngager une démarche de progrès : référentiels, programmes…

•M  ettre en place des formations

32

Domaine d’Actions EDR10


Formaliser les bonnes pratiques,

développer et transférer les compétences et évaluer les connaissances des collaborateurs Bénéfices obtenus • Prise de conscience de désorganisations au sein de l’entreprise et pistes de progrès • Formalisation des bonnes pratiques pour tout le personnel • Reconnaissance des connaissances et compétences de chaque collaborateur

+ +

Contexte

Technique

Un environnement économique complexe qui nécessite une optimisation de l’organisation et de nouvelles exigences réglementaires qui demandent des compétences accrues pour les chefs de chantier et opérateurs. Sous l’impulsion de la direction, des réunions mensuelles sont mises en place pour définir les bonnes pratiques à déployer sur les chantiers. Ces fiches prendront la forme de croquis et schéma pour décrire les conditions de chantier.

simple

complexe

simple

complexe

Coûts Coûts < 1 K€

1 à 5 K€

5 à 10 K€

Objectifs

Améliorer la sécurité du personnel sur les chantiers Rationaliser les modes opératoires de production

Mise en œuvre

Démarche • Mise en place de réunions pour identifier des bonnes pratiques • Formaliser ces bonnes pratiques sous forme de croquis ou de schéma • Diffuser les informations dans différents supports : recueil pour les chefs de chantiers et fiches pour le personnel • Utiliser ces documents lors de la formation des employés • S’assurer de la bonne compréhension et appropriation des règles par les collaborateurs (QCM) Compétences et expertises Un animateur sécurité pour animer et diriger les réunions Moyen technique Formalisation des fiches compréhensibles de tous

3à6 mois

< 3mois

6 à 12 mois

>  1 an

Impact ImpactEDR

Facteurs de succès

5 4 3 2 1 0

• Implication de la direction • La sollicitation des acteurs de terrain • Une animation dynamique

Point de vigilance Ne pas réaliser des documents complexes

Délais de retour 3à6 mois

< 1 an 6 à 12 mois

< 3mois immédiat

Eco.

Soc.

>   >  11 an an

Env.

Fiche recueillie par Mayenne Durable

Bonne Pratique EDR10

33


= + + able

if Objecbtle et Rent Dura

EDR11/ Développer l’offre pour créer de la valeur pour les clients

Une entreprise économiquement performante crée des produits et services qui apportent ou qui développent une valeur optimale pour ses clients.

Domaines d’application Tous les domaines et processus de l’entreprise, et en particulier tous les acteurs en lien direct ou indirect avec les clients : marketing, commercial, SAV, logistique, qualité, production…

Pistes de progrès

•S  egmenter ses marchés

• Développer des techniques formelles et informelles d’écoute clients

• Mesurer, suivre et piloter la qualité de service clients

• Mesurer la perception de la satisfaction client

• Former ses équipes

• Déployer une communication interne sur les résultats clients

• Impliquer ses clients dans le développement des produits & services

• Se comparer à la concurrence, anticiper les risques potentiels pour ses clients, en fonction de références pertinentes

• Etre transparent sur ses pratiques commerciales

• Mettre en place une analyse de la valeur

• Développer le conseil et l’assistance du client à la conception, dans le respect de la stratégie EDR

34

Domaine d’Actions EDR11


Tester un nouveau produit

auprès d’un panel de clients partenaires Bénéfices obtenus • Renforcement de la confiance avec le partenaire • Mise en valeur de l’offre en proposant immédiatement le bon produit • Réduction du coût de production en limitant les retours et les modifications du produit après mise sur le marché • Facilité d’appropriation des nouveaux produits par les commerciaux • Renforcement de la communication et de l’argumentaire commercial

Contexte L’entreprise développe régulièrement de nouveaux produits, distribués par un réseau de clients professionnels. Confrontée à des retours clients et utilisateurs entraînant des modifications de la conception et une augmentation du coût de revient sur certains produits, l’entreprise a modifié son processus de développement des nouveaux produits. Elle associe des clients dès la phase prototype pour vérifier la fonctionnalité, l’esthétisme et les coûts associés.

Objectifs

Technique simple

complexe

simple

complexe

Coûts Coûts

 ester la pertinence de 50% des nouveaux produits et l’intérêt des T clients Optimiser coût, fonctionnalité et esthétisme à partir des remontées rapides d’informations sur l’appréciation du produit par les clients

< 1 K€

1 à 5 K€

5 à 10 K€

Démarche • Identifier les clients distributeurs intéressés par la démarche • Réaliser le prototype d’un nouveau produit • Présenter le prototype auprès des distributeurs privilégiés • Entretien technique avec le distributeur pour recueillir son appréciation • Améliorer si besoin le produit avant de le proposer à tous les clients Compétences et expertises - Direction - Une personne en charge de la fonction commerciale - La fonction étude et ordonnancement : prise en compte des appréciations du client et les modifications du prototype avant le lancement en production Moyens techniques - Prototype disponible - Grille d’analyse et de questionnement technique

Mise en œuvre 3à6 mois

< 3mois

6 à 12 mois

>  1 an

Délais de retour 3à6 mois

< 1 an 6 à 12 mois

< 3mois immédiat

>   >  11 an an

Facteurs de succès • Un test en grandeur nature sur un salon avec le client partenaire • Une relation de confiance avec des partenaires sérieux • La préparation des critères d’analyse et de questionnement • Le retour d’expérience terrain des personnes

Impact ImpactEDR

Points de vigilance

5 4 3 2 1 0

• Savoir prendre le temps du test • Choisir une période calme pour présenter le produit au client • Faire remonter les informations pertinentes • Adapter l’interlocuteur en fonction de la clientèle (commercial, dirigeant)

Eco.

Soc.

Env.

Fiche recueillie par le Club du Pays de Craon

Bonne Pratique EDR11

35


= + + able

if Objecbtle et Rent Dura

EDR12/ Développer

l’efficience commerciale Une entreprise économiquement performante commercialise et promeut ses produits et services de manière efficace. L’activité commerciale est mesurée, l’offre est clairement définie, les cibles sont segmentées et identifiées.

Domaines d’application • Stratégie

• Marketing

• Commercial

• Système d’informations

Pistes de progrès

•S  egmenter ses activités, marchés et clients

•D  éfinir une politique commerciale

•D  éfinir ses objectifs

•M  ettre en place un processus commercial

•E  tablir des tableaux de bord et des indicateurs de performance commerciale

•F  ormer ses commerciaux

•R  éaliser des retours d’expériences sur affaires

•A  ctualiser son marketing-mix (positionnement produit-prix-distribution-promotion)

•E  tablir un plan de communication

•D  éfinir une politique salons professionnels

•A  nimer et motiver ses équipes commerciales, veille commerciale, benchmarks

•M  ener des démarches et mobiliser des dispositifs spécialisés

36

Domaine d’Actions EDR12


Déployer des outils et démarches

de mesure de la perception et satisfactions clients Bénéfices obtenus • Pistes améliorations communes (ex. : accueil, groupe de travail inter sites pour trouver solutions communes) • Gain de temps et fiabilité (méthode et outils) • Une meilleure capacité à communiquer inter-sites sur les résultats. • Amélioration de la perception de l’entreprise par les clients et partenaires grâce à cette démarche • Evolution de la procédure de gestion des réclamations pour améliorer notre réactivité : le 1er contact client s’effectue dans les 48h suivant une réclamation

Technique

Contexte Suite à une demande de correspondants Qualité d’utiliser des questionnaires prêt à l’emploi et pour bénéficier de résultats globaux et fiables, l’entreprise s’est appuyée sur une démarche Qualité pour structurer et mutualiser ses services. Ainsi, fortement soutenue par des directions locales, elle consolide la mesure de la perception de la satisfaction client par un questionnaire.

Objectifs

 voir une vision globale sur le territoire : mesurer disparité A géographique éventuelle, approche statistique pour prestations à faible volume Dégager des axes d’améliorations communs et locaux

Démarche • Réaliser une réunion pour rédiger un questionnaire commun à tous les sites • Réaliser l’enquête • Consolider les résultats • Interpréter les résultats • Réaliser des démarches d’amélioration Compétences et expertises -U  n animateur pour animer la première réunion et expliquer la méthodologie de l’enquête et de l’exploitation des résultats - Un représentant de chaque service pour rédiger le questionnaire - Un informaticien pour consolider les résultats Moyens techniques - Un tableur pour plan échantillonnage & saisie - Saisie sur un outil partagé pour faciliter la consolidation (ex. : Dropbox, intranet)

simple

complexe

simple

complexe

Coûts Coûts < 1 K€

1 à 5 K€

Mise en œuvre 3à6 mois

< 3mois

5 à 10 K€

Délais de retour

6 à 12 mois

>  1 an

3à6 mois

< 1 an 6 à 12 mois

< 3mois immédiat

>   >  11 an an

Facteurs de succès • Une volonté de mesurer utilement la satisfaction, ne pas se contenter de dire nos clients sont satisfaits • La rigueur des intervenants : une méthodologie et des supports communs • L’exploitation des résultats : les notes faibles déclenchent l’ouverture d’une fiche réclamation (figure dans procédure gestion réclamations)

Points de vigilance • Eviter l’utilisation et la reformulation de questionnaires spécifiques locaux • Exclure tout ce qui est douteux au risque de perdre les résultats • Maîtriser les statistiques et la vulgarisation

Impact ImpactEDR 5 4 3 2 1 0

Eco.

Soc.

Env.

Fiche recueillie par Mayenne Durable

Bonne Pratique EDR12

37


= + + able

if Objecbtle et Rent Dura

EDR13/ Gérer et piloter

durablement les finances Une entreprise économiquement performante anticipe, gère et sécurise ses finances pour une prospérité durable. Elle applique une gestion en cohérence avec son projet de développement.

Domaines d’application

• Direction

• Comptabilité

• Finance et contrôle de gestion

• Système d’informations

Pistes de progrès

•D  éfinir un business plan financier à moyen terme reflétant la vision et la stratégie

•E  tablir des tableaux de bord et reporting économique

•É  valuer ses investissements : prise en compte des impacts économiques, sociétaux et environnementaux à long terme

•R  elations avec les banquiers

•E  tablir un plan de financement et plan de trésorerie

•R  ecourir au capital développement (K@Mayenne…)

•M  obiliser des dispositifs de soutien possibles

•É  valuer le partage de la richesse créée entre l’entreprise, les actionnaires, le personnel, la collectivité, les associations…

•D  éfinir une politique de participation et d’intéressement du personnel

38

Domaine d’Actions EDR13


Mettre en place un suivi mensuel de gestion et finances

Bénéfices obtenus • Connaissance du positionnement de l’entreprise par rapport aux objectifs • Véritable ligne de conduite pour le dirigeant • Réorganisation des services administratifs • Outil de communication auprès du CE, cadres, banques, fournisseurs

Contexte Technique

Après un passage difficile et un rachat, l’entreprise a dû réaliser des investissements considérables pour agrandir le site. Afin d’avoir une meilleure gestion de l’entreprise, la Direction a décidé de mettre en place un outil de management adapté à la lecture de données chiffrées et de leurs interprétations via un ensemble de tableaux d’analyses mis à disposition.

simple

complexe

simple

complexe

Coûts Coûts

Objectifs

Avoir un suivi mensuel et cumulé Améliorer les ratios, les frais personnel, les entretiens, les économats, la publicité, la trésorerie et le stock

< 1 K€

Démarche

1 à 5 K€

Mise en œuvre

• Recueillir les données chiffrées tous les mois • Interpréter ces données • Réaliser des tableaux d’analyses tous les mois Compétences et expertises Le dirigeant et le comptable Moyen technique 3 à 6 mois selon ce qui existe déjà dans l’entreprise

3à6 mois

Facteurs de succès

< 3mois

• Un dossier travaillé avec un expert-comptable qui connait l’activité • Savoir ce que l’on veut et partager ce projet avec les équipes • Se donner les moyens de découvrir différents logiciels supports pour choisir celui qui correspond à l’entreprise

Points de vigilance

5 4 3 2 1 0

Délais de retour

6 à 12 mois

>  1 an

Impact ImpactEDR

•N  e pas tomber dans l’excès de tableaux • Eviter les informations inutiles • Fixer des objectifs au préalable

5 à 10 K€

3à6 mois

< 1 an 6 à 12 mois

< 3mois immédiat

Eco.

Soc.

>   >  11 an an

Env.

Fiche recueillie par le club de Craon

Bonne Pratique EDR13

39


= + + able

if Objecbtle et Rent Dura

EDR14/ Développer

l’efficience des achats Une entreprise économiquement performante sélectionne et gère les fournisseurs en vue d’échanges durablement profitables.

Domaines d’application Tous les acteurs en lien avec les fournisseurs : R&D et conception, achats, production…

Pistes de progrès

• Segmenter son portefeuille achats et fournisseurs

•D  ialoguer avec ses fournisseurs

•P  rendre en compte l’impact des transports et de la proximité

•D  éfinir une politique achats

•A  nalyser la filière

•M  ettre en place des groupements d’achats

•E  tablir un co-développement avec les fournisseurs

•S  tabiliser ses contrats, juste prix

40

Domaine d’Actions EDR14


Procédure de référencement d’un fournisseur

Bénéfices obtenus • Augmentation du chiffre d’affaires • Rapidité de diffusion pour l’ensemble des magasins • Image positive pour l’entreprise • Ajout d’une prise en compte développement durable dans la contractualisation

Contexte Dans un contexte économique et réglementaire de plus en plus tendu, l’entreprise mène un travail en partenariat avec le fournisseur pour arriver à son référencement pour un produit.

Technique

Objectifs

simple

complexe

simple

complexe

Coûts

Développer un produit ou une nouvelle gamme de produit grâce à un nouveau partenariat Définir le cadre d’intervention du fournisseur

Coûts

Démarche

< 1 K€

• Identifier un marché • Définir un cahier des charges des produits • Contractualiser avec le fournisseur • Visiter les fournisseurs • Réaliser des tests à petite échelle • Commercialiser et accompagner le fournisseur dans le développement du produit • Déployer le produit dans le réseau Compétences et expertises Centrale nationale et régionale Moyens techniques Les services juridique, commercial et technique

1 à 5 K€

Mise en œuvre 3à6 mois

6 à 12 mois

>  1 an < 3mois variable

Facteurs de succès

5 à 10 K€

Délais de retour 3à6 mois

< 1 an 6 à 12 mois

< 3mois immédiat

>   >  11 an an

• Une bonne qualité de l’étude • La sélection du produit ou de la gamme de produit • Un suivi régulier de la qualité du produit par rapport à l’entreprise

Points de vigilance

Impact ImpactEDR

• Veille concurrentielle : prix, qualité… •S  urveiller la part de marché chez le fournisseur (attention au développement trop rapide…) • Attention au merchandising dans le magasin

5 4 3 2 1 0

Eco.

Soc.

Env.

Fiche recueillie par le Club du Pays de Craon

Bonne Pratique EDR14

41


= + + able

if Objecbtle et Rent Dura

EDR15/ Maîtriser, optimiser

et réduire les coûts

Une entreprise économiquement performante crée de la valeur pour les clients en recherchant la sobriété dans l’ensemble de ses processus. Cette démarche va de la chasse aux gaspillages à l’analyse de la valeur.

Domaines d’application Tous les domaines et processus de l’entreprise

Pistes de progrès

• Techniques de conception : analyse de la valeur, prise en compte des ressources de production et des achats dès la conception

• Lean management en production et fonctions support

• Démarches et dispositifs de progrès

• Réduction des stocks, analyse des processus et suppression des opérations sans valeur, substitution de matériaux et composants

• Co-développement avec les fournisseurs

• Cercles de qualité et groupes de progrès

• Mesure et suivi d’indicateurs de performance

• Retours d’expériences

• Mise en place d’une démarche éco-conception

42

Domaine d’Actions EDR15


Mettre en place des stations

de recyclage de plaques polystyrène Bénéfices obtenus • Minimiser le coût de traitement des déchets • Améliorer la performance et le prix de revient des produits

Contexte Soumise à 3 contraintes (70 % de coût matière première dans le produit final, coût élevé du traitement des déchets et fermeture des décharges), l’entreprise a décidé de réduire le coût de la matière première par une meilleure gestion des déchets de plaques polystyrène et de gypse.

Technique

Objectifs

Coûts

Minimiser le coût de traitement des déchets Améliorer le coût de revient

Coûts

Démarche

simple

complexe

simple

complexe

< 1 K€

1 à 5 K€

5 à 10 K€

• Acheter les matériels de recyclage adaptés aux déchets produits • Créer un service de recyclage Compétences et expertises Une personne travaillant exclusivement au service recyclage et ayant une très bonne connaissance des produits

Mise en œuvre

Moyens techniques Broyeurs, mélangeurs, silos, transporteurs

3à6 mois

6 à 12 mois

Délais de retour 3à6 mois

< 1 an 6 à 12 mois

Facteurs de succès • Existence de matériels sur le marché pour le traitement • Savoir-faire en ingénierie • Mobilisation du personnel • Excellente logistique interne de tri

< 3mois

>  1 an

< 3mois immédiat

>   >  11 an an

Points de vigilance •M  aintenir une rigueur sur les chantiers en matière de gestion des déchets • Surveiller abondamment le tri des déchets

Impact ImpactEDR 5 4 3 2 1 0

Eco.

Soc.

Env.

Fiche recueillie par le Club de Chateau-Gontier

Bonne Pratique EDR15

43


= + + able

if Objecbtle et Rent Dura

EDR16/ Développer

le capital humain Une entreprise socialement performante développe les connaissances et compétences de son personnel en adéquation avec son projet de développement et met en place une culture lui permettant d’atteindre ses objectifs.

Domaines d’application

La politique et les processus de gestion des Hommes

Pistes de progrès

•C  apitaliser les savoir-faire

•T  ransmettre les savoir-faire entre générations (tutorat…)

•C  artographier les ressources humaines (pyramide des âges, polyvalence)

•D  éployer une Gestion Prévisionnelle des Emplois et Compétences

•C  onstruire et déployer un plan de formation

•É  valuer les formations réalisées

• Individualiser les formations en lien avec les missions

•É  valuer l’accroissement des compétences en entretien annuel de progrès

•F  avoriser la promotion interne

•D  éfinir une politique de recrutement

•M  ettre en place un livret d’accueil et parcours d’intégration

•R  econnaître et récompenser le personnel

•T  ravailler le savoir-être

44

Domaine d’Actions EDR16


Organiser efficacement et rapidement

les remplacements par un tableau de polyvalence Bénéfices obtenus • Rapidité de diagnostic et de réaction • Accessibilité rapide pour une personne ne connaissant pas l’ensemble du personnel • Sécurisation des parcours des salariés

Contexte Dans un cadre où la gestion du personnel au quotidien semble de plus en plus difficile, l’entreprise a décidé de créer un outil opérationnel permettant d’archiver les compétences des salariés et celles nécessaires à la mise en œuvre de chaque poste. Ce tableau de polyvalence est efficace en cas d’absence ou d’imprévu pour une gestion de planning réactive et pour identifier les degrés de polyvalence et repérer les besoins de formation.

Technique simple

complexe

simple

complexe

Coûts

Objectifs

Coûts

Eviter les arrêts de production Favoriser la continuité du service Organiser rapidement un planning

< 1 K€

1 à 5 K€

5 à 10 K€

Démarche Mise en œuvre

• Repérer les compétences nécessaires à la mise en œuvre de chaque poste • Identifier les compétences principales et secondaires de chaque salarié sur la base des connaissances des chefs d’équipes • Croiser les données pour connaitre les compétences supplémentaires des salariés hors de leurs postes habituels • Réaliser un tableau à double entrée avec la liste des postes et des salariés Compétences et expertises - Des managers - Les Ressources Humaines pour réaliser le tableau et mettre à jour les compétences personnelles sur la base de passeport Moyen technique Un ordinateur avec Excel ou un papier et un crayon

3à6 mois

< 3mois

Facteurs de succès

5 4 3 2 1 0

Points de vigilance

EDR16

>  1 an

Impact ImpactEDR

• Une bonne connaissance des compétences du personnel • Une mise à jour régulière et rigoureuse • Un diagnostic • Formations ajoutées au passeport formation individuel et validées par l’intéressé

• Bien croiser les informations • Vérifier les données pour valider les compétences Bonne Pratique

6 à 12 mois

Eco.

Délais de retour 3à6 mois

< 1 an 6 à 12 mois

< 3mois immédiat

Soc.

>   >  11 an an

Env.

Fiche recueillie par le club de Haute Mayenne

45


= + + able

if Objecbtle et Rent Dura

EDR17/ Garantir et améliorer le bien-être et la sécurité au travail

Une entreprise socialement performante déploie une politique de prévention, maîtrise des risques sur la santé et la sécurité au travail et préserve son capital humain.

Domaines d’application

• Toutes les fonctions de l’entreprise

• La gestion de ressources humaines

• La qualité-sécurité-environnement

Pistes de progrès

•A  nalyser les risques santé et sécurité au travail liés à l’activité

•D  éfinir une démarche de prévention / réduction des risques liés à l’activité (selon référentiel ou non…)

•E  tablir une veille sociale santé-sécurité

•M  ettre en place un règlement intérieur

•G  énéraliser l’affichage

•T  ravailler l’ergonomie des postes de travail

•O  rganiser l’espace de travail et les outils de production (5S…)

•F  ournir des équipements individuels et collectifs de sécurité

•E  tablir des indicateurs et mesurer les incidents

•S  ensibiliser les travailleurs temporaires et sous-traitants

•P  révenir les risques psychosociaux et liés au stress

•F  ormer son personnel à la prévention

•R  efuser les contrats mettant en péril la santé et la sécurité des personnes

46

Domaine d’Actions EDR17


Cartographier et afficher

visuellement les zones accidentogènes Bénéfices obtenus • Outil très visuel pour les managers et pour le personnel • Vision directe des zones accidentogènes de l’entreprise • Définition rapide de plans d’actions en lien avec une zone à aménager ou à réaménager

Contexte L’entreprise manquait de communication ou de visuel sur la gestion de la sécurité. Elle a donc décidé d’élaborer un plan sur lequel sont localisés les accidents avec arrêts ou sans arrêts, les soins bénins et les incidents.

Technique

Objectifs

simple

complexe

simple

complexe

Coûts

Avoir un outil simple et parlant pour manager la sécurité Avoir un outil à la disposition de tous Manager la sécurité directement au sein des ateliers

Coûts

Démarche

< 1 K€

• Localiser les zones à risques sur chaque poste par des retours d’expériences • Traduire ces zones sur un plan papier • Communiquer ce plan à tout le personnel par des flashs hebdomadaires et par un rappel lors des formations internes Compétences et expertises - La direction - Les managers pour communiquer les risques au personnel et aux visiteurs Moyens techniques - Edition d’un plan au format A0 - Utilisation de gommettes de différentes couleurs pour visualiser les accidents/incidents

1 à 5 K€

Mise en œuvre 3à6 mois

< 3mois

5 à 10 K€

Délais de retour

6 à 12 mois

>  1 an

3à6 mois

< 1 an 6 à 12 mois

< 3mois immédiat

>   >  11 an an

Facteurs de succès • L’implication des managers • Un outil approprié par les membres du comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) • Plan mis à disposition de tous les salariés

Impact ImpactEDR 5 4 3 2 1 0

Points de vigilance • Mettre à jour régulièrement le plan • Mener des actions au niveau des zones accidentogènes • Sensibiliser les managers pour éviter les dérives •F  aire une revue systématique lors des réunions sécurité et lors des réunions du CHSCT

Eco.

Soc.

Env.

Fiche recueillie par Mayenne Durable

Bonne Pratique EDR17

47


= + + able

if Objecbtle et Rent Dura

EDR18/ Améliorer la communication interne et l’ambiance au travail

Une entreprise socialement performante s’assure que le personnel communique efficacement à tous les niveaux (horizontalement et verticalement).

Domaines d’application • Toutes les fonctions de l’entreprise

• La gestion de ressources humaines…

Pistes de progrès

• Communication et transparence à tous les niveaux sur la vision, la stratégie et les résultats (réunion, lettres de mission, entretiens…)

• Formation des managers

• Suivi et encadrement des équipes

• Encouragement des groupes de travail transversaux

• Aménagement des temps et espaces de détente

• Equipes transversales projets

• Systèmes de suggestion

• Enquêtes et baromètres sociaux internes

• Affichage, journal interne

• Forum interne (nouveaux outils et modes de communication)

• Charte de comportement

• Événements conviviaux et festifs

• Séminaire

• Livret d’accueil et parcours d’intégration

• Réseaux sociaux

48

Domaine d’Actions EDR18


Afficher en poster une présentation

de chaque collaborateur sur un parcours de visite d’entreprise Bénéfices obtenus • Créer du lien entre les collaborateurs • Renforcer la cohésion et la communication entre les collaborateurs qui ne se connaissent pas forcément (différentes équipes, locaux de taille importante)

Contexte

Technique

La mise en place d’un affichage présentant l’ensemble des collaborateurs de l’entreprise individuellement de façon originale : portrait avec descriptif de la fonction dans l’entreprise et cliché de ce même collaborateur dans son activité de loisir. Cet affichage a également une fonction de balisage du circuit de visite du site. Cet affichage répond au besoin des salariés de connaître leurs collègues qu’ils ne croisent pas ou peu du fait de l’organisation du travail en 3x8 – 7j/7j avec des équipements mécanisés et automatisés.

simple

complexe

simple

complexe

Coûts Coûts < 1 K€

1 à 5 K€

5 à 10 K€

Objectif

Créer du lien entre les collaborateurs qui se rencontrent peu du fait de l’organisation du travail et de la taille importante des locaux

Mise en œuvre

Démarche

3à6 mois

• Photographier les collaborateurs dans leur activité de loisir • Créer une fiche de renseignement collaborateur • Croiser les informations • Diffuser le recueil Compétences et expertises - Collaboration avec un photographe professionnel ou recueil de clichés personnels - Possibilité de réaliser les prises de vue en interne - Le service RH pour transmettre les données sur chaque salarié Moyen technique Appareil photo numérique

< 3mois

Facteurs de succès

6 à 12 mois

>  1 an

Impact ImpactEDR

• Une présentation de la démarche en amont • Une participation des collaborateurs basée sur le volontariat

5 4 3 2 1 0

Point de vigilance Faire attention au droit à l’image des collaborateurs (cf. art. 9 du Code Civil)

Délais de retour 3à6 mois

< 1 an 6 à 12 mois

< 3mois immédiat

Eco.

Soc.

>   >  11 an an

Env.

Fiche recueillie par Mayenne Durable

Bonne Pratique EDR18

49


= + + able

if Objecbtle et Rent Dura

EDR19/ Mobiliser et impliquer le personnel

Une entreprise socialement performante entretient un dialogue social de qualité et respecte le principe d’équité.

Domaines d’application

• Toutes les fonctions de l’entreprise

• La gestion des ressources humaines

Pistes de progrès

•V  eille sociale et conformité règlementaire

•D  ialogue positif avec les instances représentatives (CHSCT, délégués du personnel, représentation syndicale…)

•P  arité homme/femme, non discrimination

•H  andicap

•T  ransparence et communication interne

•R  echerche d’un équilibre vie professionnelle/personnelle

•D  iversité contrat génération

50

Domaine d’Actions EDR19


Déployer

un baromètre social Bénéfices obtenus • Diminution du stress • Amélioration de l’ambiance de travail • Réduction de 0,5 point de l’absentéisme • Amélioration de la productivité • Réduction des problèmes ponctuels

Contexte Après un changement de direction, la définition et la mise en œuvre d’une nouvelle stratégie soutenue par un mode de management différent, la nouvelle Direction a décidé de créer un baromètre social. Dans une dynamique de prévention et de prise en compte des risques psycho-sociaux dans l’univers professionnel, l’entreprise réalise périodiquement une enquête par questionnaire auprès des collaborateurs afin de mesurer leur perception de différents aspects de la politique et de la vie de l’entreprise.

Technique simple

complexe

simple

complexe

Coûts Coûts

Objectifs

Mesurer la satisfaction du personnel, son adhésion à la stratégie de l’entreprise et son niveau de stress Résoudre les problématiques issues du mode de management de la direction précédente Anticiper d’éventuels problèmes ou risques divers

< 1 K€

1 à 5 K€

Mise en œuvre

Démarche • Définir la grille d’enquête : critères et notation • Présenter la démarche au personnel • Réaliser un test par entretien de personnes représentatives, ajuster l’enquête si nécessaire, • Réaliser l’enquête avec des questions ouvertes et à choix multiples. • Analyser et communiquer les résultats Compétences et expertises - La Direction explique la démarche et prend en compte les résultats  - Un professionnel missionné spécialement si la compétence n’existe pas en interne pour organiser et mener l’enquête Moyens techniques - Formulaire d’enquête (papier ou électronique) - Logiciel Excel pour le traitement des réponses

3à6 mois

< 3mois

Facteur de succès

6 à 12 mois

>  1 an

Impact ImpactEDR

L’intervention d’une personne externe spécialisée sur le sujet

5 4 3 2 1 0

Points de vigilance • Préciser les conditions et modalités des interviews à l’intervenant • Effectif suffisant pour la représentativité et la pertinence des mesures •L  ’absence d’anonymat, choisie par l’entreprise, peut nuire à la sérénité de la démarche • Réunions du CHSCT Bonne Pratique EDR19

Eco.

5 à 10 K€

Délais de retour 3à6 mois

< 1 an 6 à 12 mois

< 3mois immédiat

Soc.

>   >  11 an an

Env.

Fiche recueillie par le club des Coëvrons

51


= + + able

if Objecbtle et Rent Dura

EDR20/ Réduire l’impact environnemental global de l’entreprise

Une entreprise performante sur le plan environnemental assume sa responsabilité et met en œuvre les actions permettant la réduction de son impact sur l’environnement.

Domaines d’application

• Vision

• Mission et stratégie

• Toutes les fonctions dans l’entreprise

Pistes de progrès

• Etablir une veille environnementale

•É  valuer l’impact environnemental entreprise / produit / site en approche cycle de vie (bilan carbone, ACV, ICPE, diagnostic environnemental…)

•É  valuer et anticiper les risques environnementaux sur l’activité (raréfaction des ressources et énergie)

•D  éfinir une politique, objectifs et mesures d’indicateurs de réduction d’impact et des plans d’actions et responsabilités environnementales

•S  ’engager dans une certification ISO 14001

•P  roposer des challenges et incentives environnementaux au personnel

•F  ormer-sensibiliser le personnel aux enjeux du développement durable et aux gestes éco-responsables

52

Domaine d’Actions EDR20


Former ses salariés à l’éco-conduite

Bénéfices obtenus • Impact financier positif avec un retour sur investissement immédiat : réduction des achats de carburants et consommables • Réduction des risques inhérents à la conduite • Image positive pour l’entreprise

Contexte Pour améliorer ses performances économiques, environnementales, et prendre en compte les conclusions du Grenelle de l’Environnement et les évolutions législatives, l’entreprise a décidé de former ses salariés à l’éco-conduite. Combinant des matériels économes en carburant et une conduite des véhicules plus écologique et économique, cette pratique permet de réduire coûts, risques, consommations associés au transport de marchandises.

Technique simple

complexe

simple

complexe

Coûts

Objectifs

Coûts

Trouver de la rentabilité Changer les comportements au volant Responsabiliser les salariés de l’entreprise Diminuer les bases de la future taxe carbone et des affichages du poids CO2 des prestations de transport Donner une image propre et responsable de l’entreprise

< 1 K€

1 à 5 K€

5 à 10 K€

Mise en œuvre

Démarche

• Former le personnel via des réunions de groupe et des monitorings • Etablir et assurer le suivi des performances et consommations • Mettre en place des challenges entre salariés. Compétences et expertises Un formateur spécialisé et un moniteur interne pour accompagner le personnel lors de sa formation d’éco-conduite Moyens techniques - Modernisation de la flotte de véhicules au début de la démarche et acquisition d’équipements spécifiques (pneumatiques...) - Informatique embarquée pour tracer les performances

3à6 mois

< 3mois

Délais de retour

6 à 12 mois

>  1 an

3à6 mois

< 1 an 6 à 12 mois

< 3mois immédiat

>   >  11 an an

Facteurs de succès

• Information, sensibilisation et formation des acteurs : donner du sens à la démarche • Accompagnement et suivi régulier des performances • Implication des collaborateurs

Impact ImpactEDR 5 4 3 2 1 0

Points de vigilence

•L  a conduite du changement nécessite une communication et une explication pour emporter l’adhésion et l’implication de chacun •S  e rappeler que le naturel revient au galop et donc entretenir dans la durée les actions de soutien et de suivi

Eco.

Soc.

Env.

Fiche recueillie par le cub de Craon

Bonne Pratique EDR20

53


= + + able

if Objecbtle et Rent Dura

EDR21/ Déployer une communication

et une offre client éco-durable Une entreprise performante sur le plan environnemental développe une offre efficiente sur les enjeux environnementaux : ressources, énergie, émissions de gaz à effet de serre, toxicité et préservation de la biodiversité.

Domaines d’application

• La politique produit

•L  es processus de conception, de production

• Logistique

• Achats

• Environnement : fin de vie, déchets…

Pistes de progrès

•F  ormer et sensibiliser à l’éco-conception les acteurs concernés dans la conception des produits

•R  éaliser l’inventaire du cycle de vie des produits et/ou une analyse de cycle de vie (ACV)

•P  ratiquer le bon sens écologique dans la conception des produits

•R  éduire les composants

•S  ubstituer les matériaux

•V  aloriser l’économie circulaire

•R  econcevoir les produits

•R  éinventer l’offre

•A  cheter responsable

•E  tablir un check-lists de substances toxiques et bonnes pratiques associées

• Identifier les labels écologiques produit

54

Domaine d’Actions EDR21


Réduire

l’empreinte carbone Bénéfices obtenus • Meilleure dynamique sur les relations commerciales (concerne les clients qui sont interpellés et qui diffusent l’information, dynamique de sourcing de proximité) • Amélioration de l’image • Augmentation de la notoriété • Fédération et motivation du personnel et de leur famille

Contexte Dans l’ambition de reconstruire une offre et de réaliser un nouveau catalogue, l’entreprise a décidé de déployer une communication et une offre client éco-durable.

Technique

Objectifs

simple

complexe

simple

complexe

Coûts

Sensibiliser les clients fournisseurs et les salariés sur le volet équitable et environnemental Réduire l’impact environnemental des clients par la réduction du coût de transport Mettre en avant le savoir-faire français

Coûts < 1 K€

1 à 5 K€

5 à 10 K€

Démarche • Construire une offre éco-responsable • Etablir un plan de communication éco-responsable • Elaborer une charte graphique identifiable et expliquée • Concevoir le catalogue • Réaliser un goodie en lien avec l’histoire de l’entreprise Compétences et expertises - Former les acteurs de l’entreprise (responsables de service, commerciaux, salariés), afin qu’ils s’approprient le projet et qu’ils aient une communication uniforme - Un consultant externe pour accompagner l’entreprise dans sa démarche Moyen technique Catalogue et goodies publicitaires

Mise en œuvre 3à6 mois

< 3mois

6 à 12 mois

>  1 an

Délais de retour 3à6 mois

< 1 an 6 à 12 mois

< 3mois immédiat

>   >  11 an an

Facteurs de succès • L’intervention d’une expertise externe • L’appropriation du discours par les salariés • Une histoire personnelle et unique

Impact ImpactEDR 5 4 3 2 1 0

Points de vigilance •A  voir une histoire personnelle à raconter • Eviter le green-washing • Laisser la possibilité du choix au client

Eco.

Soc.

Env.

Fiche recueillie par le club de Château-Gontier

Bonne Pratique EDR21

55


= + + able

if Objecbtle et Rent Dura

EDR22/ Réduire la consommation des ressources

Une entreprise performante sur le plan environnemental privilégie une utilisation durable des ressources (matières, eau, sols, forêts, énergie, faune, biodiversité…).

Domaines d’application

• Vision et stratégie

• Politique produit

• R&D et conception

• Investissements et fabrication...

Pistes de progrès

•M  oyens et méthodes d’efficacité énergétique : diagnostic énergie, bâtiment-process-transports éco-efficients, green-IT, écologie industrielle, énergies renouvelables,

•M  oyens et méthodes d’efficience sur les ressources : écoconception, analyse de la valeur, ressources recyclées et recyclables, durabilité de l’offre, achats responsables, consommation responsable

• Indicateurs et mesure des consommations, sensibilisation du personnel aux gestes de sobriété

56

Domaine d’Actions EDR22


Limiter la consommation d’énergie

dans toutes les activités de l’entreprise Bénéfices obtenus • Meilleure prise de conscience des gains économiques et environnementaux • Responsabilisation des salariés pour réaliser des économies • Meilleure image auprès des clients et parties prenantes

Contexte Dans un contexte combinant conjoncture économique de plus en plus difficile et prise de conscience de l’impact environnemental de l’activité humaine, l’entreprise (hôtel) a décidé de limiter au maximum la consommation d’énergie dans tous ses domaines d’activités.

Technique

Objectifs

Coûts

Réduire les coûts en général en vue d’une meilleure gestion au final Se donner les moyens pour ne pas être dans l’obligation d’augmenter le prix des chambres Une meilleure satisfaction client

Coûts

simple

complexe

simple

complexe

< 1 K€

1 à 5 K€

5 à 10 K€

Démarche Mise en œuvre

• Installer du matériel limitant la consommation des ressources (ampoule basse consommation, led, isolation et rénovation des bâtiments, pompe à chaleur et ballon thermodynamique pour la piscine) • Mieux gérer nos déchets (tri sélectif, récupération papier non utilisé, tri du linge) Compétences - La direction pour permettre la mise en œuvre de ses actions - Des experts extérieurs pour les installations importantes

3à6 mois

< 3mois

Facteurs de succès

6 à 12 mois

>  1 an

Délais de retour 3à6 mois

< 1 an 6 à 12 mois

< 3mois immédiat

>   >  11 an an

• Informer et faire preuve de pédagogie envers les collaborateurs • Montrer l’exemple en tant que dirigeant d’une entreprise

Point de vigilance Faire preuve de beaucoup de rigueur : ne jamais changer de cap et aller jusqu’au bout des actions

Impact ImpactEDR 5 4 3 2 1 0

Eco.

Soc.

Env.

Fiche recueillie par le club de Château-Gontier

Bonne Pratique EDR22

57


= + + able

if Objecbtle et Rent Dura

EDR23/ Prévenir et réduire

la pollution de nos déchets Une entreprise performante sur le plan environnemental tend vers une pollution minimale de l’air, de l’eau, des sols et de l’environnement au sens large.

Domaines d’application

• Qualité-sécurité-environnement

• Conception de l’offre

• Process de fabrication…

Pistes de progrès

•É  tude d’impact et IPCE

•C  onnaissance et application de la directive REACH

•S  uppression le cas échéant de substances toxiques

•M  oyens et méthodes pour la maîtrise et la réduction des émissions dans l’air et des rejets dans l’eau (équipements, fin de vie des produits…)

•M  esure, gestion et prévention des déchets banaux et toxiques (réduction, tri, collecte mutualisée, filière de valorisation)

58

Domaine d’Actions EDR23


Récupérer

des gobelets de café

Bénéfices obtenus • Réduction de la quantité de travail pour le service d’entretien • Emulation entre salariés qui adhèrent à cette démarche • Création d’un réflexe d’éco-geste • Matière revalorisée au travers de l’action (= 8 bennes de 30m3)

Contexte Dans une démarche globale de réduction de ses déchets, l’idée est de sensibiliser le personnel par la mise en place d’une collecte des gobelets (eau & café) dans l’entreprise.

Technique

Objectif

simple

complexe

simple

complexe

Coûts

Réduire le volume et le coût de ramassage des déchets

Coûts

Démarche • Trouver un partenaire qui collecte les gobelets 1 fois par an • Communiquer la démarche en interne via des affiches, des discours... • Installer des cartons spécifiques à la collecte des gobelets.

< 1 K€

1 à 5 K€

Mise en œuvre

Compétences et expertises - Un animateur QSE soutenu par sa direction pour communiquer sur la démarche - Un partenaire qui collecte annuellement les gobelets

3à6 mois

6 à 12 mois

5 à 10 K€

Délais de retour 3à6 mois

< 1 an 6 à 12 mois

Moyens techniques - Des cartons - Un espace de stockage pour l’année

Facteurs de succès

< 3mois

• Une préparation et une sensibilisation à la démarche • Une communication interne par un responsable sécurité environnement • L’adhésion de la direction • Une signalétique simple dédiée

>  1 an

Impact ImpactEDR

Point de vigilance

5 4 3 2 1 0

Cerner les habitudes de boisson sur le poste de travail

Eco.

< 3mois immédiat

Soc.

>   >  11 an an

Env.

Fiche recueillie par le club de Château-Gontier

Bonne Pratique EDR23

59


= + + able

if Objecbtle et Rent Dura

EDR24/ Réduire l’empreinte carbone Une entreprise performante sur le plan environnemental atténue son impact sur le changement climatique.

Domaines d’application

• Vision et stratégie

• Politique produit

• Process

• Logistique

• Toutes les fonctions dans l’entreprise…

Pistes de progrès

• Bilan carbone® entreprise et produit

•D  iagnostic énergie

• Indicateurs-objectifs et reporting des émissions de GES et consommations d’énergies fossiles

•P  lan de réduction des émissions de GES

•E  fficience énergétique bâtiment-process-produit

•G  reen-IT

•P  lan de Déplacement Entreprise

•S  ensibilisation du personnel aux gestes éco-responsables

•E  xigence carbone dans les achats et investissements

•S  ensibilisation-mobilisation des fournisseurs

•C  ompensation carbone

60

Domaine d’Actions EDR24


Utiliser la visioconférence

Bénéfices obtenus

• Réduction des dépenses liées au temps et aux déplacements • Amélioration de la sécurité et du confort des personnes • Gain de temps pour l’organisation des réunions • Rapidité de la transmission de données

Contexte

Afin de réduire les impacts financiers et environnementaux des déplacements (temps de trajet, coûts et émissions associés), et pour diminuer le risque routier pour ses collaborateurs, l’entreprise a développé l’utilisation de la visioconférence pour l’organisation de réunions à distance sur des sujets simples ne nécessitant pas un contact direct. La maturité et l’accessibilité des technologies, l’augmentation des coûts des carburants, la réduction des impacts environnementaux favorisent ce mode de télécommunication et d’échanges

Technique complexe

simple

complexe

Coûts

Objectifs

simple

Coûts

 éduire les risques professionnels R Améliorer les conditions de travail Faciliter les échanges Economiser du temps et de l’argent Contribuer à la réduction des gaz à effet de serre

< 1 K€

Démarche

1 à 5 K€

Mise en œuvre

• Installer un logiciel légal sur son ordinateur • Réunir les collaborateurs • Réaliser la réunion Compétences et expertises Un manager sachant conduire une réunion à distance Moyens techniques - Une formation sur la visioconférence et la conduite de réunion à distance en fonction du niveau de compétence des personnes - Un ordinateur équipé d’une connexion internet et d’un logiciel adapté

3à6 mois

< 3mois

Facteurs de succès • Etre volontaire • L’envie de développer ce moyen de communication • Traitement de sujets simples • Développement d’un code de bonne conduite, savoir gérer la parole et l’expression de chacun • L’écoute des autres

5 4 3 2 1 0

Points de vigilance • Cerner les limites de l’outil : besoin du contact humain • Outil adapté à un petit groupe • Outil ne permettant pas de traiter de sujets de réflexion complexes

Délais de retour

6 à 12 mois

>  1 an

Impact ImpactEDR

5 à 10 K€

3à6 mois

< 1 an 6 à 12 mois

< 3mois immédiat

Eco.

Soc.

>   >  11 an an

Env.

Fiche recueillie par le club de Craon

Bonne Pratique EDR24

61


= + + able

if Objecbtle et Rent Dura

EDR25/ Acheter

responsable Une entreprise performante sur le plan environnemental promeut la responsabilité sociétale et environnementale dans sa chaîne de valeur.

Domaines d’application

• La politique produit

• Les processus d’achats

• Conception

• Production

• Logistique

• Commercialisation

• Fin de vie

• Déchets…

Pistes de progrès

•C  ahiers des charges achats intégrant des exigences économiques, environnementales et sociales

•É  valuation des performances économiques, sociales et environnementales des fournisseurs

•C  hoix de produits éco-responsables et équitables

•S  ourcing de proximité

•F  ormer et sensibiliser à l’éco-conception les acteurs concernés dans la conception des produits

•S  ensibilisation des fournisseurs aux principes durable et rentable.

•C  o-développement avec les fournisseurs pour trouver des solutions moins impactantes (substituer les matériaux…)

62

Domaine d’Actions EDR25


Définir les critères techniques

et environnementaux pour les achats Bénéfices obtenus • Amélioration de la qualité du produit (tenue des couleurs, aucun problème d’allergie de contact pour les opératrices en confection et les clients finaux) • Diminution de la pollution des sols, des eaux… • Amélioration de l’image de l’entreprise

Contexte Technique

Intégrant dans sa stratégie les enjeux environnementaux, l’entreprise a choisi de garantir des critères de qualité technique et environnementale pour ses tissus utilisés dans la confection de vêtements de travail.

simple

complexe

simple

complexe

Coûts

Objectifs

Coûts

Fidéliser la clientèle en proposant un produit de grande qualité tout en respectant des critères environnementaux Volonté de fabriquer des vêtements avec un tissu conservant ses couleurs au cours du temps et teinté de manière propre pour les hommes et l’environnement

< 1 K€

Démarche

1 à 5 K€

Mise en œuvre

• Diagnostiquer les matières premières à améliorer • Réaliser une veille sur des matières écologiques • Définir des règles d’achats responsable

3à6 mois

Compétences et expertises Une équipe Achat et confection

6 à 12 mois

5 à 10 K€

Délais de retour 3à6 mois

< 1 an 6 à 12 mois

Moyen technique Aucun moyen spécifique < 3mois

Facteur de succès

>  1 an

< 3mois immédiat

>   >  11 an an

Intégration claire et affirmée de la démarche dans la stratégie de l’entreprise

Points de vigilance

Impact ImpactEDR

• Valider les argumentaires fournisseurs • Ne pas déroger aux règles d’achats

5 4 3 2 1 0

Eco.

Soc.

Env.

Fiche recueillie pa le club de Château-Gontier

Bonne Pratique EDR25

63


= + + able

if Objecbtle et Rent Dura

EDR26/ Développer de nouvelles sources

de valeur grâce à la croissance verte Une entreprise viable repense son modèle économique en générant de nouvelles sources d’économies et de gains tout en préservant ou restaurant l’environnement.

Domaines d’application

• Vision et stratégie d’entreprise

• R&D et conception

• Marketing

• Commercial

• Fabrication…

Pistes de progrès

•V  aloriser ses déchets dans des filières dédiées

•R  éutiliser ses déchets pour sa propre production d’énergie

• Investir dans les énergies renouvelables sur son site

•D  éployer l’écologie industrielle sur son territoire économique

•R  epenser son offre pour répondre aux enjeux environnementaux de demain (ressources, climat, énergie…)

•É  co-innover

•F  avoriser l’économie circulaire

64

Domaine d’Actions EDR26


Mise en place d’une charte de traçabilité

à partir de la production de Colza Durable destiné à la fabrication de Bio-Carburant (Diester) Bénéfices obtenus • Gains économiques et environnementaux • Rendement moyen de Colza (une bonne année : 3,5 tonnes/ l’hectare et une mauvaise année : 2,5 tonnes/l’hectare)

+

Contexte Dans un contexte économique favorisant la valorisation de la production agricole locale et pour une meilleure qualité environnementale, l’entreprise s’est engagée dans la filière bio carburant. Elle est garante de la traçabilité du produit, de la collecte auprès des agriculteurs jusqu’à l’industriel fabriquant les BioCarburants.

Technique

Objectifs

Coûts

simple

complexe

simple

complexe

Coûts

 éduire les gaz à effet de serre (GES). Les Bio-Carburants R rejettent 20 à 40 g de GES par mégajoule, soit un gain de 60 à 80% par rapport à un carburant conventionnel Optimiser l’utilisation des terres agricoles pour les agriculteurs

< 1 K€

Démarche

1 à 5 K€

Mise en œuvre

• Collecter les céréales et les oléagineux auprès des agriculteurs • Tracer, stocker, sécher et purifier / nettoyer ces produits • Les commercialiser

3à6 mois

Compétences et expertises - Volonté du dirigeant - Information et mobilisation du service commercial pour déployer et valoriser cette démarche auprès des fournisseurs (agriculteurs) et clients.

Facteurs de succès

< 3mois

• L’opération est orchestrée par l’association des producteurs oléagineux à l’échelon national, ce qui est un gage de confiance. • L’accompagnement d’agriculteurs qui ont signé une charte de traçabilité du produit, dans le respect de critères de durabilité basés sur une réglementation de Juillet 2007 • Le débouché Bio-Carburant de Diester Industrie est basé à Rouen

6 à 12 mois

>  1 an

Impact ImpactEDR

Points de vigilance

5 4 3 2 1 0

•E  tre rigoureux dans la démarche par des contrôles (échantillonnage), acceptés par les agriculteurs •L  ’agriculteur doit respecter les bons dosages d’engrais et de produits phytosanitaires, conseillés en amont par l’entreprise, qui commercialise aussi ces produits

Eco.

5 à 10 K€

Délais de retour 3à6 mois

< 1 an 6 à 12 mois

< 3mois immédiat

Soc.

>   >  11 an an

Env.

Fiche recueillie par le club de Château-Gontier

Bonne Pratique EDR26

65


= + + able

if Objecbtle et Rent Dura

EDR27/ Responsabiliser les fournisseurs

et la filière sur le volet environnemental Une entreprise viable renforce sa relation avec ses fournisseurs et sa filière pour tendre vers une meilleure performance économique et environnementale.

Domaines d’application

Tous les acteurs impliqués dans la relation avec les fournisseurs.

Pistes de progrès

•A  nalyser les enjeux et risques environnementaux sur la filière

•É  tablir une charte d’entreprise durable et rentable et la communiquer aux fournisseurs

•C  ommuniquer les exigences environnementales et sociales de l’entreprise

•É  valuer la performance économique environnementale et sociale des fournisseurs

•N  ouer des partenariats avec les fournisseurs pour améliorer la performance environnementale de leur offre

•C  o-concevoir avec les fournisseurs, promouvoir la proximité des fournisseurs

66

Domaine d’Actions EDR27


Responsabiliser la filière

de l’approvisionnement et de la fabrication des repas Bénéfices obtenus • Moins de gaspillage de matières premières • Diminution des coûts alimentaire et des stocks • Economie d’énergie : fluides • Chambre froide mieux isolée • Fabrication de repas simplifiée  • Valorisation des collaborateurs

+

Contexte Le coût alimentaire et les stocks devenant de plus en plus chers et les gaspillages alimentaires ne cessant de croître, l’entreprise a souhaité repenser toute la filière de l’approvisionnement et de la fabrication des repas avec du nouveau matériel.

Technique

Objectifs

Coûts

Acheter responsable au niveau de la préparation quotidienne des repas : restauration sociale à coût limité Concevoir une cuisine moderne adaptée permettant une consommation optimisée aussi bien pour conserver que pour chauffer les aliments Maîtriser le coût matière qui représente 25 à 30 % du prix du repas et s’assurer de sa qualité dans le respect des impératifs légaux

simple

complexe

simple

complexe

Coûts < 1 K€

1 à 5 K€

Mise en œuvre

Démarche

• Etudier le projet • Mettre en place le projet avec du matériel responsable • Former le personnel

3à6 mois

6 à 12 mois

5 à 10 K€

Délais de retour 3à6 mois

< 1 an 6 à 12 mois

Compétences et expertises Le personnel de cuisine Moyens techniques Des fours et appareils de cuisson dernière génération

< 3mois

>  1 an

< 3mois immédiat

>   >  11 an an

Facteurs de succès • Assentiment et volonté de l’équipe de réussir. • Soutien des collectivités : CCPCG, CTU, Région des Pays de la Loire • Recours à une centrale d’achat à philosophie responsable

Impact ImpactEDR

Points de vigilance

5 4 3 2 1 0

•A  chat de proximité de produits de qualité. •E  tre plus vigilant sur le gaspillage : inciter les consommateurs à ne prendre que ce qu’ils vont manger, ce qui permet une meilleure gestion de l’approvisionnement • Produire utile

Eco.

Soc.

Env.

Fiche recueillie par le club de Château-Gontier

Bonne Pratique EDR27

67


= + + able

if Objecbtle et Rent Dura

EDR28/ Impliquer et mobiliser

les parties prenantes externes dans le projet d’entreprise Une entreprise équitable développe des partenariats avec des parties prenantes externes et renforce son intégration dans le territoire.

Domaines d’application

Tous les secteurs de l’entreprise

Pistes de progrès

•F  avoriser la participation du personnel à des réseaux locaux (clubs d’entreprises, organisations professionnelles, associations...)

•N  ouer des partenariats avec des écoles

• Intégrer des stagiaires

•M  ener des projets collaboratifs, sponsoring et mécénat

•M  esurer-qualifier-quantifier son impact économique et social sur le territoire

•O  rganiser des journées portes ouvertes

• Intégration paysagère du site…

68

Domaine d’Actions EDR28


Dispositif Ouvre-Boîtes Bénéfices obtenus • Augmentation des candidatures • Très bonne connaissance de l’entreprise dans son environnement • Valoriser les fonctions et l’image du patron • Valorisation de l’image de l’entreprise, auprès des jeunes, du personnel, au sein du club, auprès de la population, etc. • Démarche citoyenne de la part de l’entreprise

+ Contexte Le secteur d’activité de l’entreprise (bâtiment) et le territoire souffrent d’un déficit d’image, de valorisation et d’attractivité, générant des difficultés pour recruter des collaborateurs. Ces contraintes ont motivé l’entreprise à s’ouvrir aux jeunes du territoire pour leur faire découvrir des métiers souvent peu connus, pour contribuer à leur choix d’orientation future et créer du lien.

Technique simple

complexe

simple

complexe

Coûts

Objectifs

Coûts

Faire connaitre les métiers de l’entreprise aux jeunes Permettre une rencontre entre des jeunes et des professionnels passionnés Valoriser nos professionnels dans leurs métiers Montrer et valoriser les bonnes pratiques Augmenter le nombre de candidatures de jeunes

< 1 K€

1 à 5 K€

Mise en œuvre

Démarche • Proposer à un enseignant une visite de l’entreprise • Préparer et organiser la visite avec l’enseignant • Organiser la visite avec les collaborateurs de l’entreprise • Retour d’expérience avec l’enseignant et les élèves Compétences et expertises Un responsable pour animer la visite, les collaborateurs concernés Moyens techniques & Matériels - Un espace dédié à la rencontre (une salle, un show-room…) - Des Equipements de Protection Individuelle si nécessaire - Un diaporama, des plaquettes et objets publicitaires à remettre - Un parking pour l’autocar

3à6 mois

< 3mois

5 à 10 K€

Délais de retour

6 à 12 mois

>  1 an

3à6 mois

< 1 an 6 à 12 mois

< 3mois immédiat

>   >  11 an an

Points de vigilance • Respecter l’effectif du groupe (ni trop faible ni trop important) • Assurer une disponibilité des professionnels • Des locaux accessibles • Un timing approprié : professionnels en activité lors de la visite

Impact ImpactEDR 5 4 3 2 1 0

Eco.

Soc.

Env.

Fiche recueillie par le club de Craon

Bonne Pratique EDR28

69


= + + able

if Objecbtle et Rent Dura

EDR29/ Reconnaitre la valeur

du personnel interne et externe Une entreprise équitable est attentive au personnel et sait le reconnaître et le récompenser.

Domaines d’application • Vision et valeurs

•G  estion des ressources humaines

•M  anagement et encadrement dans toutes les fonctions et processus

Pistes de progrès

• Reconnaissance formelle et informelle entre les collaborateurs et entre les équipes

•S  ystèmes d’encouragement à l’initiative individuelle et collective

• Intégration de l’équilibre vie privée & travail dans l’organisation du travail

•C  ommunication récurrente sur les valeurs et mise en pratique, équité (transparence salariale, homme-femme…)

•D  iversité (politique de recrutement, handicap…)

•P  articipation, intéressement et primes

•V  igilance sur les conditions sociales des sous-traitants et fournisseurs

•R  émunération équitable des sous-traitants et fournisseurs

70

Domaine d’Actions EDR29


Développer la polyvalence

de l’encadrement de proximité Bénéfices obtenus • Souplesse et flexibilité dans la continuité de l’encadrement (pouvoir remédier à chaque absence) • Meilleure qualité de prestation • Meilleure implication du salarié • Responsabilisation du salarié • Reconnaissance de l’expérience, de la valeur, etc.

+

Contexte Le domaine d’activité dans lequel l’entreprise exerce est en pénurie de personnel, et les salariés en place sont confrontés à la routine. Pour réduire cette contrainte et répondre aux souhaits d’évolution d’un encadrement issu de la promotion interne, la direction a mis en place une formation management qui aboutit sur une demande d’évolution.

Technique

Objectifs

Coûts

simple

complexe

simple

complexe

Coûts

Dynamiser l’entreprise par la motivation et la mobilité interne du personnel Diversifier les pratiques de management Mettre en place une gestion prévisionnelle des emplois et valoriser le personnel existant

< 1 K€

1 à 5 K€

Mise en œuvre

Démarche

• S’entretenir individuellement avec les salariés afin d’identifier leurs aspirations • Former le salarié avec un intervenant externe en fonction de ses attentes • Revoir la stratégie de l’entreprise Compétences et expertises - Formation avec un intervenant externe - Un responsable ou la Direction pour l’entretien individuel Moyens techniques Un support pour relever les ambitions de chacun (tableau Excel, papier, etc.)

3à6 mois

< 3mois

6 à 12 mois

>  1 an

5 à 10 K€

Délais de retour 3à6 mois

< 1 an 6 à 12 mois

< 3mois immédiat

>   >  11 an an

Facteurs de succès

• Un excellent contact avec le formateur • La volonté de la direction d’évoluer • Investissement de tous

Impact ImpactEDR 5 4 3 2 1 0

Points de vigilance

• Communiquer clairement en amont •A  ller au bout de la demande et respecter les attentes de chacun et le calendrier mis en place • Ecouter individuellement chaque salarié • Remonter régulièrement les informations

Eco.

Soc.

Env.

Fiche recueillie par le club de Château-Gontier

Bonne Pratique EDR29

71


= + + able

if Objecbtle et Rent Dura

EDR30/ Réduire l’impact des déplacements dans l’intérêt de l’environnement et du personnel Une entreprise vivable anticipe l’impact économique et environnemental du transport de son personnel.

Domaines d’application

•L  a gestion des ressources humaines

• Tout le personnel

Pistes de progrès

• Etablir une bilan carbone ou diagnostic déplacements

•D  éfinir une plan de Déplacement Entreprise

•P  romouvoir et encourager l’utilisation des transports en commun, du co-voiturage, des transports doux

• Installer des garages pour vélos…

• Réaménager les espaces

72

Domaine d’Actions EDR30


Déployer un outil

de présentation virtuelle pour les clients Bénéfices obtenus • Réduction des déplacements technico-commerciaux, baisse des coûts associés et réduction du risque routier • Meilleure efficacité technico-commerciale : plus d’affaires traitées • Motivation des équipes avec l’utilisation de nouvelles technologies • Différenciation stratégique pour l’entreprise

+

Contexte L’entreprise réalise pour des clients répartis sur la France entière des produits de faible valeur par rapport aux projets dans lesquels ils sont intégrés (bâtiments…). L’entreprise a mis en place un outil de réalité virtuelle permettant au client de visualiser in situ le projet et d’en comprendre la faisabilité et les détails techniques. Les déplacements des technico-commerciaux sont ainsi réduits, tout en optimisant la valeur ajoutée sur chaque projet personnalisé.

Technique simple

complexe

simple

complexe

Coûts Coûts

Objectifs Apporter un service plus abouti auprès des clients et un suivi Travailler à distance sans les contraintes de la distance Obtenir un avantage concurrentiel sur la maîtrise technique Différenciation importante et durable

< 1 K€

1 à 5 K€

Mise en œuvre

Démarche • Etablir un pré-cahier des charges spécifiant les besoins et fonctionnalités • Consulter un spécialiste de la réalité virtuelle pour préciser la faisabilité du projet et revoir le cahier des charges • Selon l’avis du prestataire, mettre en œuvre le projet Compétences et expertises - Un prestataire de la réalité virtuelle qui analyse le projet - La direction qui pilote le projet stratégique

3à6 mois

< 3mois

6 à 12 mois

>  1 an

5 à 10 K€

Délais de retour 3à6 mois

< 1 an 6 à 12 mois

< 3mois immédiat

>   >  11 an an

Facteurs de succès • Ouverture d’esprit • L’accompagnement d’un acteur de l’innovation répondant à toutes questions hors du champ de compétences de l’entreprise • La vulgarisation du domaine de la réalité virtuelle • Le réseau de la réalité virtuelle important en Mayenne

Impact ImpactEDR 5 4 3 2 1 0

Points de vigilance • Communiquer clairement en amont • Peu de réponses à l’appel d’offres initial •C  ritères de choix et mode de contractualisation avec le prestataire : capacité à réaliser l’outil et à résoudre des problèmes technologiques aigus dans un délai donné. • Remonter régulièrement les informations

Eco.

Soc.

Env.

Fiche recueillie par le club des Coëvrons

Bonne Pratique EDR30

73


= + + able

if Objecbtle et Rent Dura

EDR31/ Mobiliser le personnel

sur le développement durable Une entreprise vivable diffuse la culture du développement durable auprès de son personnel.

Domaines d’application

•L  a gestion des ressources humaines

• Tout le personnel

Pistes de progrès

• Mettre en place une charte RSE d’entreprise

• Développer sa communication interne

• Sensibiliser par la formation interne du personnel au développement durable et aux éco-gestes

• Proposer des incentives et challenges éco-responsables

• Définir des objectifs d’éco-efficience dans les lettres de mission

• Affichage environnemental

• Mettre en place une communication des objectifs et résultats environnementaux / sociétaux

74

Domaine d’Actions EDR31


Déployer un programme de volontariat interne sur la biodiversité et la préservation des ressources sur le site d’entreprise Bénéfices obtenus • Création de la valeur pour les équipes et les parties prenantes. • Amélioration de l’image de l’entreprise • Forte motivation du personnel sur ce projet • Renforcement de la convivialité et du travail en équipe • Meilleur environnement de travail avec l’intervention de bénévoles

+

Contexte

Technique

Dans le cadre de l’exploitation, le site est défriché progressivement et reboisé continuellement. L’entreprise a décidé d’exploiter la carrière tout en protégeant la population d’amphibiens résidant sur le site en créant un habitat de substitution à coloniser. Pour réaliser ce projet, elle a développé un programme de volontariat autour de la biodiversité et de la préservation des ressources.

simple

complexe

simple

complexe

Coûts Coûts

Objectifs Protéger les espèces protégées (faune et flore) sur le site Réaliser des engagements de l’entreprise (reboisement, réhabilitation du site exploité…) Participation volontaire d’employés à des démarches en faveur de la faune et de la flore locale

< 1 K€

1 à 5 K€

Mise en œuvre

Démarche • Mettre en place le projet • Demander conseil à un expert dans le domaine • Communiquer son projet à des associations et des écoles • Trouver des partenaires et des volontaires • Organiser des journées d’actions

3à6 mois

Compétences et expertises - Un expert pour conseiller l’entreprise - Des responsables pour animer les journées d’actions et donner des consignes - Des partenaires et bénévoles pour le reboisement et la réhabilitation

< 3mois

5 à 10 K€

Délais de retour

6 à 12 mois

>  1 an

3à6 mois

< 1 an 6 à 12 mois

< 3mois immédiat

>   >  11 an an

Facteurs de succès • Un partenariat avec une association • Des actions avec les écoles du village : plantation d’arbustes, visites des mares colonisées… ont encouragé la mobilisation du personnel • Une communication interne et externe sur ces projets

Impact ImpactEDR 5 4 3 2 1 0

Points de vigilance • Faire intervenir des experts sur ces sujets • Contrôler ces derniers : moyens et objectifs à définir précisément

Eco.

Soc.

Env.

Fiche recueillie par Mayenne Durable

Bonne Pratique EDR31

75


Retrouvez les Bonnes Pratiques EDR sur www.durableetrentable53.fr


r

entable53.f durableetr

u n p r o je t

Entreprise durable et rentable tome2  

Entreprise durable et rentable TPE PME Performer autrement CCi Mayenne

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you