Issuu on Google+

pessoa por Daniel MARTIN - Quinta, 24 Março 2011, 16:17 «Quel plaisir ne pas accomplir ses obligations/Avoir un livre pour lire et ne pas le faire». Fernando Pessoa, Poésies. Editar | Apagar | Responder Re: pessoa por Kevin Vergnet - Quinta, 24 Março 2011, 16:32 Le plaisir est de ne pas le faire est donc éviter de perdre du temps. Quand on ne le fait pas c'est que l'on n'éprouve pas l'envie de le faire. Ne pas lire un livre alors que l'on est obligé procure du bien-être car on n'a pas à le faire et un peu de stress car on vient de ne pas obéir aux consignes données par les professeurs. De plus, les livres que l'on est obligé de lire ne sont pas très captivants donc c'est pour cela que l'on n'accomplit pas les obligations. Je prends du plaisir à ne pas faire les obligations données par les professeur car cela énerve les profs et donc cela fait perdre du temps sur l'heure de cours. Moi je n'aime pas la lecture donc je lis rarement les livres donnés par les professeurs je n'aime que lire les magazines et je n'aime pas lire par obligation. Je trouve un réel plaisir à ne pas accomplir les obligations, comme avoir un livre et ne pas le lire. Mostrar mensagem ascendente | Editar | Dividir | Apagar | Responder Re: pessoa por Cedric Da Sylva - Quinta, 24 Março 2011, 16:34 Il n'y a pas vraiment de plaisir lorsque l'on n'effectue pas un travail demandé. Peut être quand on prend la décision de ne pas le faire, on est soulagé de faire quelque chose de mieux à la place, de passer du bon temps. Mais on peut se remettre en question (< Ai-je pris la bonne décision?> ;>Que va t-il se passer ?> ; ...) par exemple, devoir lire un livre. Les plus malins iront chercher le résumé sur internet mais la différence est grande entre quelqu'un qui a lu un résumé et celui qui a lu le livre en entier, l'un aura beaucoup plus de détails que l'autre. Le lendemain, le stress va monter de plus en plus pour la personne qui n'a pas lu le livre car elle verra qu'il lui manque plein de détails importants, elle va demander les résumés à ses amis pour combler les trous qu'il manque mais cela ne servira pas à grand chose. Pour résumer, il n'y a pas de réel plaisir à ne pas faire son travail, cela ne fera que déclencher un stress qui durera jusqu'à l'heure fatidique, psychologiquement, cela déclenchera une série d'événements perturbateurs qui empêchera de dormir ou gâchera la journée. Pour les habitués, cela ne changera pas grand chose qu'ils aient fait ou non leur travail. Mostrar mensagem ascendente | Editar | Dividir | Apagar | Responder Re: pessoa por Lisa Duran - Quinta, 24 Março 2011, 16:36 Ce n'est pas un plaisir de ne pas accomplir ses obligation mais un soulagement. On ne les fait pas car on veut embêter les professeurs ou la personne qui nous a obligé à le faire. Le week-end, on préfère s'amuser avec les copains que de lire un livre qu'on nous a donné.on se sent libre et on n'a aucun remord pendant un certain temps. On ne lit pas généralement les livres donnés en cours car ils sont gros, et que l'histoire ne nous plaît pas. On n'aime pas lire leurs livres, on ne le fait pas car on se révolte. On a l'impression que les professeurs choisissent dans leur bibliothèque. Et qu'ils ne regardent pas les nouveautés sorties. Car ce sont ceux qui nous plaisent. On veut juste se rebeller. Mostrar mensagem ascendente | Editar | Dividir | Apagar | Responder


Re: pessoa por Theo Garrigues - Quinta, 24 Março 2011, 16:39 Le plaisir de ne pas accomplir les obligations que nous devons accomplir est le fait de n'avoir pas fait ce qu'on nous avait demandé par fierté ou par contradiction de ne pas l'avoir fait, ou; tout simplement que l'on n'a pas eu envie de faire pour de différentes raisons et que l'on est content de na pas l'avoir fait. Pour lire un livre, le principe est a peu près le même; un livre qu'on ne lit pas et peut-être lié au manque d'inspiration, à la fainéantise, ou à l'incompréhension du livre est que par la suite on est heureux de ne pas l'avoir fait, car on avait d'autres choses à faire par exemple; et donc on est content de na pas l'avoir fait pour accomplir l'autre action que l'on avait à faire Mostrar mensagem ascendente | Editar | Dividir | Apagar | Responder Re: pessoa por Fanny Gares - Quinta, 24 Março 2011, 16:41 Je ne prends pas tout le temps du plaisir à ne pas lire un livre alors que c'est une obligation. Mais les livres que l'on m'impose à lire ne sont pas tout le temps intéressants mais je dirais que la plupart du temps, ils sont ennuyeux. Souvent quand je ne fais pas mes devoirs, mes obligations, je ressens du stress et aussi comme une sorte de plaisir mais ce plaisir là est assez difficile à expliquer. Souvent quand on est collégien ou lycéen, on ressent un malin plaisir de ne pas faire ce que les professeurs nous ont donné comme devoirs ou comme ordre. Le week-end, je préfère sortir, m'amuser, voir mes ami(e)s, faire la fête plutôt que de passer mon week-end à lire un livre imposé par les professeurs. Mostrar mensagem ascendente | Editar | Dividir | Apagar | Responder Re: pessoa por Caroline Buatier - Quinta, 24 Março 2011, 16:42 Ne pas faire une obligation ou une chose demandée, je trouve cela agréable , ça nous libère d'un poids. A cette âge la, on a besoin de s'affirmer et de contredire les obligations. Moi, détestant lire, je me fais un grand plaisir de ne pas lire un livre quand je peux et quand je veux. Je n'aime pas les obligations et de ce fait, j'aime, parfois, de pas être tout le temps obligée de les faire. Il y a des jours où l'on a envie de rien et des jours où l'on a envie de tout. Et c'est les jours où l'on a envie de rien que je déteste accomplir mes obligations. C'est ce qui s'appelle les jours de paresse. Malheureusement il y a dans les jours de paresse où tu es obligé de remplir tes obligations par exemple se lever tôt le matin pour aller en cours mais en cours tu ne fais rien parce que c'est jour de paresse. Alors oui, ne pas accomplir ses obligations fait du bien de temps en temps, parce que l'on a qu'une vie et il faut parfois faire ce que nous on a envie et pas ce que les autres ont envie que nous fassions! Mostrar mensagem ascendente | Editar | Dividir | Apagar | Responder Re: pessoa por Nicolas Calcedo - Quinta, 24 Março 2011, 16:45 "Quel plaisir de ne pas accomplir ses obligations? Avoir un livre à lire et ne pas le faire." Pourquoi ne pas accomplir ses obligations?: - Le simple fait d'avoir des responsabilités comme devoir faire des choses importantes,cela peut nous effrayer, comme là, être en train d'écrire,


avoir le coeur qui s'emballe à l'idée que notre texte ne soit pas apprécié, le stress qui nouss trouble et nous empêche de nous concentrer, chaque élément extérieur qui nous perturbe et nous divertit. La peur est une source de démotivation malgré les efforts, nous ne tirons aucun plaisir à ne pas accomplir nos obligations, seulement de la honte, celle d'entendre des "ohhhh" ou des rires venant de nos camarades lorsque le professeur nous demande nos devoirs et que nous nous embourbons dans des excuses qui ne sauraient même pas nous convaincre nous-même. nous Sommes-nous nous inccapables d'apprécier notre p propre ropre travail personnel! En tout cas moi j'en suis incappable. Mostrar mensagem ascendente | Editar | Dividir | Apagar | Responder Re: pessoa por Arthur Chamerois - Quinta, 24 Março 2011, 16:46 Le fait de ne pas effectuer ses obligations n'est pas forcément à considérer comme étant un plaisir, il peut simplement être lié à la contradiction, mais il ne semble pas qu'il y ait une quelconque satisfaction à ne pas accomplir une chose dont on avait l'l'obligation. obligation. Au contraire d'ailleurs, si nous ne faisons pas ce qui nous est obligé de faire, on ressentira de l'anxiété , on doutera sur ce propos, on se demandera si on a bien fait en agissant ainsi, cela déclenchera un certain stress qui persistera jusqu jusqu'au bout. Étant moi même obligé de rédiger ceci, je trouve bien plus satisfaisant de le faire, que de ne rien rendre en croyant qu'il ne m'arriverait rien. Le principe est le même lorsque l'on possède un livre (à lire bien évidement) et que nous n'en faisons sons rien, simplement en rechercher le résumé sur internet pour avoir la bonne conscience d'en connaître globalement l'histoire. Mostrar mensagem ascendente | Editar | Dividir | Apagar | Responder Re: pessoa por Alexandre Boillot - Quinta, 24 Março 2011, 16:50 Moi je n'éprouve pas de plaisir à ne pas faire les exercices , cela me stresse ,m'angoisse ,je ne suis pas tranquille . Et puis cela montre du non respect pour le professeur et cela ne peut que nous rajouter que plus de travail . Je suis tranquille que quand je suis sûr d'avoir lu toutes mes leçons , tous mes devoirs, d'avoir lu mon livre . Je trouve bizarre le fait de pouvoirs être satisfait de ne pas faire ses devoirs ou lire les livre à lire , je trouve cela immature et stupide . et en plus cela peut être amusant de se mettre au défi de se mettre au travail d'étoner les professeurs qui disent toujours que l'on peut mieux faire . Ils ne pourront plus rien dire . Vive les bonnes notes . Mostrar mensagem ascendente | Editar | Dividir | Apagar | Responder Re: pessoa por Quentin Perry - Quinta, 24 Março 2011, 16:50 La fainéantise se traduit par une envie de ne rien faire, le fait de ne rien faire, c'est paradoxal. Prenons pour exemple, le fait de devoir lire un livre et ne pas le faire, non


seulement cela nous libère du temps pour faire autre chose que du travail scolaire sco pendant les week-end, end, mercredi après midi ou vacances, précisément les jours pendant lesquels on ne veut surtout pas faire de devoirs; on veut se reposer, sortir, faire ce que l'on a envie de faire et pas forcément de rester devant un bureau ou sur son s lit à lire un livre, un livre que l'on n'aime pas toujours car les histoires des romans ne sont pas toujours, même pas souvent, en rapport avec ce que l'on aime lire. On peut aussi ne pas aime lire et dans ce cas on passe ses vacances à lire une chose qqui ui ne nous passionne pas. Quand on décide de ne pas respecter une consigne imposée, on passe outre l'obligation de faire ce que le "prof" nous dit (le plus souvent professeur de français) on se fait réprimander d'une manière assez forte car quand on a un llivre ivre a lire, on a environ un mois ou plus en fonction de la taille du livre, et le professeur estime que vu le délai donné, le travail doit être fait. Donc voila, la fainéantise peut avoir des conséquences, certes pas dramatiques mais tout de même assez im importante. portante. Par exemple on préfère jouer à un jeu vidéo que de lire un livre qui ne nous plait pas forcément. Mostrar mensagem ascendente | Editar | Dividir | Apagar | Responder

L'adolescence por Tatiana Carito - Sábado, 29 Janeiro 2011, 17:47

Aujourd'hui l'adolescence n'est pas comme ça les gens vivaient dans les années précédentes. Nous, les enfants de la nouvelle génération nous nous battons contre les défis que je crois que beaucoup d'entre vous les adultes n'ont jamais eu à répondre à l'ado l'adolescence. lescence. Sera également le fait que nous, les enfants d'aujourd'hui, nous avons grandi,nous avons tout. Tout ce que nous voulons. Face à des problèmes réels, parfois nous ne savons pas les resoudre.Oui, je m'inquiète pour le jour suivant. tenant, mais quand j'ai fini l'école, je trouverai un emploi? J'aurai de J'ai 16 ans maintenant, l'argent pour acheter une maison? Ce sont mes préoccupations. Vivant en Italie maintenant je crois que même les plus vieux que moi sont dans cette situation. Une fois on passait subit subitement de l'enfance à l'âge adulte. Maintenant, pour une raison quelconque on reste plus longtemps dans la famille on attend l'autonomie et l'indépendance plus tard. Autour des années soixante,la famille «élargie» a été substituée à la famille «nucléaire», qui se compose de deux parents et un ou deux enfants. Une transformation qui a profondément changé la relation et la dynamique relationnelle entre les parents et les enfants. tout est devenu plus petit aujourd'hui,non seulement l'espace physique dans lequel leque nous vivons, mais aussi celui mental. (Editado por Antero Ferreira em Sexta, 21 Janeiro 2011, 05:14) "On n'est pas sérieux, quand on a dix dix-sept sept ans." A. Rimbaud, "Roman", "Roman" Poésies «Quel plaisir ne pas accomplir ses obligations/Avoir un livre pour lire et ne pas le faire». Fernando Pessoa, Poésies.


Comme est belle la jeunesse que nous fuyons toutefois, Qui veut être heureux, que le soit, l’avenir n’est pas certain. ( Lorenzo de’ Medici)

Editar | Apagar | Responder Re: Comment je me vois? por Nicolas Calcedo - Quarta, 8 Dezembro 2010, 20:56 A 17ans comment être sérieux? Pour des adolescants comme nous ce n'est pas possible, nous ne pensons que de façon à ne pas parraître adulte, la maturitée nous manque. Donc oui nous ne sommes pas sérieux a 17ans Mostrar mensagem ascendente | Editar | Dividir | Apagar | Responder On n'est pas sérieux, quand on a dix-sept ans . por Fanny Gares - Terça, 14 Dezembro 2010, 16:43 On n'est pas sérieux, quand on a dix-sept ans. Je pense que quand on a dix-sept ans on n'est pas sérieux, car nous sommes encore "Jeune et con". Nous ne prenons pas encore la vie au sérieux. Nous pensons à la fête, aux amours, aux ami(e)s, à la famille et encore beaucoup de choses ! Nous sommes encore des adolescents et bientôt des adultes. Nous profitons de la vie et nous la croquons à pleine dents ! Nous faisons des études, cherchons encore ce que nous voulons faire et ce que nous voulons être. Voila ma vision de cette phrases : "On n'est pas sérieux, quand on a dixsept ans." Mostrar mensagem ascendente | Editar | Dividir | Apagar | Responder Re: Comment je me vois? por Lisa Duran - Terça, 14 Dezembro 2010, 16:43 On n'est pas sérieux quand on a 17 ans. On fait les choses les plus folles. On croit que tout est permis. On se projette dans l'avenir. On ne pense pas aux conséquences de nos actes quelles qu'il soient bons ou mauvais. On ne se rend pas compte de ça vie future. Des gens qui nous entourent. on est perdu dans notre petit univers.On se croit être au milieu de tous. on se dit que l'on fait mais on n'en a même pas la moindre idée. On voyage, on vit encore chez les parents pour certains. On ne sais pas se gérer, prendre de bonne décisions . on n'a rien appris encore de ce que peut nous apportez la vie. Mostrar mensagem ascendente | Editar | Dividir | Apagar | Responder Re: Comment je me vois? por Kevin Vergnet - Terça, 14 Dezembro 2010, 16:43 Non on n'est pas sérieux à 17 ans car on n'a pas conscience des responsabilités et on éprouve le besoin de s'amuser , faire la fête. A 17 ans, c'est l'age idéal dans la vie pour s'amuser et en profiter. En plus il y a tout le reste de la vie pour être


sérieux. Certaines personnes sont sérieuses mais cela dépend de leur maturité, même s'il faut un peu de sérieux pour les études. Le sérieux arrive dès le moment où l'on a des responsabilités comme dès que l'on a le permis de conduire on a le devoirs de bien conduire. Mostrar mensagem ascendente | Editar | Dividir | Apagar | Responder on n'est pas sérieux, quand on a dix-sept-ans. por Theo Garrigues - Terça, 14 Dezembro 2010, 16:39 Je ne dirais pas que nous ne sommes pas sérieux quand nous avons 17 ans, je dirais plutôt qu'on profite des derniers moments de "jeunesse" avant d'être un adolescent. Mais quand nous le décidons nous sommes sérieux comme quand par exemple nous passons les examens ou quand nous passons le permis de conduire;donc,en conclusion, nous sommes sérieux quand ce que l'on fait consiste à être sérieux; sinon quand nous le pouvons nous profitons de nos derniers "fou rires" entre copain(s) du lycée et de se divertir avant de rentrer dans la vie active Mostrar mensagem ascendente | Editar | Dividir | Apagar | Responder Re: Comment je me vois? por Caroline Buatier - Terça, 14 Dezembro 2010, 16:43 Je pense que lorsque l'on a 17 ans, on peut se permettre beaucoup de choses mais avec une certaine limite. A cet age-ci, c'est la jeunesse et il faut en profiter. On n'a qu'une fois 17 ans. Il faut profiter de la vie, chaque jour, chaque heure, chaque minute, chaque seconde. La jeunesse c'est l'âge de la folie, on s'amuse, on découvre. Mais, il faut respecter les règles, la loi, les valeurs, ce n'est pas parce que l'on est jeune que l'on doit tout se permettre, il y a tout de même des limites. Le respect est une des valeurs les plus primordiales de la jeunesse, c'est une valeur que nos parents nous apprennent à l'adolescence.Par exemple, on a tendance à répondre aux parents, à faire des actes regrettable par la suite. Il y a une chose a retenir: le jeunesse il faut en profiter au maximum mais jusqu'à certaines limites. Mostrar mensagem ascendente | Editar | Dividir | Apagar | Responder Re: Comment je me vois? por Cedric Da Sylva - Terça, 14 Dezembro 2010, 16:50 Non, lorsque l'on a 17 ans on n'est pas sérieux car on ne connait pas le grand monde du travail, de la vie. On n'est pas majeur, on peut être encore dans le système scolaire avec les professeurs et les parents qui nous aident, on n'a pas une autonomie a 100%. En revanche nous sommes plus sérieux que lorsque l'on avait 10 ans car on atteint la fin de l'adolescence, on atteint la fin du système scolaire, le début de la grande vie avec le bac, les permis ( moto, voiture, ...), tous les diplômes, les épreuves mais avec tout cela nous ne sommes pas réellement sérieux, nous ne le serons que lorsque nous arriverons au monde adulte. Mostrar mensagem ascendente | Editar | Dividir | Apagar | Responder Re: Comment je me vois? por Alexandre Boillot - Terça, 14 Dezembro 2010, 16:59 On est aussi sérieux que les adultes ,c'est juste que nous, on a la condition physique de faire n'importe quoi. Si un jeune fait une performance physique il a les moyens de ne pas se casser une jambe tandis que l'adulte lui se la cassera ,c'est pour cela que les adultes disent qu'on n'est pas sérieux . Les adultes jugent de ce qui n'est pas ou de ce qui est sérieux en fonction de leur propre condition physique . En plus on est en plein stade de l'adolescence, ce qui renforce cette envie de désobéir et de s'affirmer en tant qu'adulte , ce qui leur déplait grande ment et qui


n'améliore pas leur avis à notre sujet .Mais il est parfois possible qu'on n'agisse sans penser aux conséquences sur le futur ,ce qui ne donne pas entièrement tort aux adultes . Mostrar mensagem ascendente | Editar | Dividir | Apagar | Responder Re: on n'est pas sérieux, quand on a dix-sept-ans. por Arthur Chamerois - Terça, 14 Dezembro 2010, 16:59 On est pas sérieux quand on a dix-sept ans, en effet cette phrase est soulignée de par le fait qu'arrivé a un certain stade de notre existence, on ressent un fort besoin d'exprimer, voir même d'imposer notre opinion. A cette période il sera facile de constater que les grandes personnes nous paraitrons beaucoup plus irritantes, et un important besoin d'autonomie nous fera faire certaines choses, c'est pourquoi nous ne somme pas considérés comme étant sérieux à cet age la. Malgré cela ce n'est pas forcément une vision péjorative qu'il faudra garder de cette phrase et de nous ! Mostrar mensagem ascendente | Editar | Dividir | Apagar | Responder Re: Comment je me vois? por Duarte Ana - Sexta, 7 Janeiro 2011, 14:50 Je me vois à travers un miroir et ce miroir change mon image jour après jour. Parfois il me montre une image heureuse et d’autres fois une image de fatigue. Cependant, je ne vais pas parler de moi, je vais parler en générale. Comment nous, les ados, nous nous voyons ? Serons-nous pires que les générations d’avant ? Serons-nous moins intelligents ? Avons-nous mains de capacités pour atteindre le succès ? Je pourrai bien poser des milliers de questions, cependant tout me conduit vers la même réponse : nous ne sommes ni meilleures, nous sommes tout simplement différents. Nous somme des adolescents d’une génération bien différent des générations d’auparavant et c’est pourquoi nous avons des coutumes et des habitudes différent de ceux qui ont déjà été comme nous, jeunes. On naît, on grandit et on vit dans une société qui est toujours entrain de changer et c’est pourquoi notre mentalité s’adapte aux circonstances puisque ‘on et jeune et toujours en train d’apprendre. On a des rêves, on a des expectatives et de l’espoir, c’est pour ça qu’on souffre et qu’on lutte pour atteindre un jour le bonheur que nous cherchons tous sans arrêt. Mostrar mensagem ascendente | Editar | Dividir | Apagar | Responder Re: Comment je me vois? por Joana Ribeiro - Segunda, 10 Janeiro 2011, 22:40 En ce moment, je suis révoltée et je me sens fatiguée. Je suis révoltée avec ce monde où nous vivons, où tous devraient avoir les mêmes droits. Nous vivons dans un monde où ce qui intéresse c'est l'argent et l'apparence! Pourquoi une personne qui a du poids en plus ne peut pas être belle? Pourquoi on la met au ridicule et on la considère non-valable pour la société? Je suis fatiguée de devoir assister à tout ça et de ne rien pouvoir faire. Je suis fatiguée de ce monde où les hommes politiques sont une farce, où les puissants exploitent les plus pauvres! Je suis une fille bien. Je suis sympa avec mes amis. J'essaie de sourire, mais parfois la vie est difficile. Et elle m'a déjà été difficile! Je suis souffrante! Je pense toujours que je vais mourir avec mes chagrins! Mais je suis comme ça: cela fait qu'il y a des gens qui n'aiment et d'autre qui ne m'aiment


pas, mas ce n'est pas grave. Je ne prétends pas qu'on m'accepte, mais tout simplement qu'on me respecte et qu'on respecte mes idées. Mostrar mensagem ascendente | Editar | Dividir | Apagar | Responder Re: Comment je me vois? por Joao Maria - Terça, 11 Janeiro 2011, 14:52 Il est difficile de parler de nous nous-même, même, de comment on est de comment je me vois. Je pense que je suis très tolérante avec aux qu quii sont autour de moi, ma famille et mes amies. Parfois, j'hesite à prendre des décisons. Les gens qui me connaissent sent que je suis sympa et une bonne compagnie. Mostrar mensagem agem ascendente | Editar | Dividir | Apagar | Responder Re: Comment je me vois? por Sarah Moreau - Quinta, 13 Janeiro 2011, 13:20 lorsque l'on a 17 ans, on n'écoute pas toujours les adultes qui nous donnent des conseils. on fume et l'on boit en croyant que c'est ppour our se donner un air et ressembler à tout le monde. on commence à comprendre que les études sont importantes pour l'avenir. on sort dehors, on fait des bêtises. on ne veut pas travailler en cours. c'est la dernière année avant la majorité alors on croit que qu tout est permis et qu'après on ne pourra plus rien faire. on se croit au dessus des lois. on fait la fête avec ses amis. on a des petit copain ou petite copine. on prend des drogues. Mostrar mensagem ascendente | Editar | Dividir | Apagar | Responder Re: On n'est pas sérieux quand on a 17 ans. por Maxime Souillot - Quinta, 13 Janeiro 2011, 13:20 Quand on a 17 ans, les adolescents ont tendance à mal prendre les réflexions qui leur leurs s sont faîtes. De plus, à cet âge là, les adolescents ne pensent qu'à enfreindre les règles qui leur sont imposées. Maintenant, fini le monde où Papa et Maman étaient toujours à nos côtés: vive la liberté, les jeunes pensent souvent à boire de l'alcool pou pourr une raison voulut ou non. La cigarette fait aussi partie du sujet, les jeunes veulent tous essayer au moins une fois et c'est comme ça qu'ils commencent à fumer en y prenant goût. C'est là aussi que, durant l'été la plupart du temps, les fêtes de village intéressent les jeunes qui vont donc boire et fumer souvent chaque week week-end end quand cela leur est permis ou non. Voilà, bonne lecture à vous, à Bientôt. Mostrar mensagem ascendente | Editar | Dividir | Apagar | Responder Re: On n'est pas sérieux quand on a 17 ans por Damien Moles - Quinta, 13 Janeiro 2011, 13:22 On n'est pas sérieux quand on a 17 ans car c'est une période d'âge "bête". En effet, à cette âge, nous sommes des adolescents où nous voulons nous sentir adulte en faisant tout et nimporte quoi. On sort souvent en soirée pour retrouver des amis puis on s'enguele avec les parents quand on ne rentre pas à l'heure. On passe la journée suivante à dormir et donc les devoirs restent dans le sac tout le week-end. week Il y a certaines fins de ssemaine emaine où il n'y a pas de fêtes et donc on passe nos journées devant les écrans tels que les jeux vidéos, l'ordinateur... A la fin du trimestre, les parents reçoivent le bulletin qui est catastrophique et là c'est les punitions qui débarquent. Mostrar mensagem ascendente | Editar | Dividir | Apagar | Responder


Re: On est pas sérieux quand on a 17 ans por Aymeric Zande - Quinta, 13 Janeiro 2011, 13:26 Quand on a 17 ans on n'est pas sérieux du tout. Dans cette période de la vie nous n'avons qu'une chose en tête : faire la fête. A cet âge-là, âge on ne pense qu'à sortir, voir ses amis, faire les boutiques... Chaque weekend, on sort en discothèque où l'on rest reste e entre amis et on passe du temps ensemble à se raconter des choses. Quelques fois nous organisons des soirées où beaucoup de monde se retrouvent et nous faisons la fête ensemble. Durant ces années, nous oublions le bac, le permis et bien d'autres... Ce so sont nt des choses indispensables pour décrocher un travail. A l'école, les notes baissent à cause du manque de travail fourni par l'élève. Les relations avec les parents ne sont pas toujours faciles, l'adolescent voudrait avoir une vie à lui seul et il fait n' n'importe importe quoi. On est jeune quand on a 17 ans, il faut alors en profiter sans non plus abuser de sa liberté. Mostrar mensagem ascendente | Editar | Dividir | Apagar | Responder Re: On n'est pas sérieux quand on a 17 ans. por Julie Rols - Quinta, 13 Janeiro 2011, 13:30 L'adolescence est un moment de notre vie où on se sent libre de faire se qu'il nous plait même si il y a beaucoup d'interdits. On passe beaucoup de temps entre amis à faire la fête, avec une même idée en tête : en profiter! Pour nous le lycée est plutôt v vu u comme une obligation, même si on ne s'en rend pas compte, ça nous servira plus tard... Mais lorsqu'on a 17 ans, on aimerait être ailleurs que dans une classe à écouter un professeurs. Les relations avec les adultes sont conflictuelles, on a l'impression qu'ils ne nous comprennent pas. On n'est peut peut-être être pas tous sérieux à 17 ans mais c'est l'occasion pour nous d'en profiter tant que l'on n'a pas de responsabilités. Mostrar mensagem ascendente | Editar | Dividir | Apagar | Responder Re: On n'est pas sérieux quand on a 17 ans por Johan Capelle - Quinta, 13 Janeiro 2011, 13:31 A 17 ans, on est en fin d'adolescence, puis l'année qui va suivre on aura 18 ans donc légalement on sera responsable et condamnable. A cette l'age là, on vit la vie comme elle vient, sans se poser de questions, avec des moments de bonheur mais aussi des coup de déprime. A chaque fête, entre amis on en profite pour se faire plaisir et s'amuser. Un adolescent de cet âge cherche pas et ne pense pas a travailler, il recherche plutôt à rigoler avec les amis, d'où on est pas sérieux à 17 ans. Il y a 2 sortes de jeunes a 17ans, les non sérieux qui font toutes les bêtises possible en travaillant le moins possible et qui manque sans doute de maturités matu et les plus sérieux qui restent toujours neutre, en travaillant raisonnablement et sérieusement et sans doute sont ils les plus matures... Mostrar mensagem ascendente | Editar | Dividir | Apagar | Responder Re: On n'est pas sérieux quand on a 17 ans por Emma Cazes - Quinta, 13 Janeiro 2011, 13:31 Lorsque nous sommes jeunes nous sommes possédés pas l'inconscience, rien ni personne ne nous fait peur. Nos objectifs: braver l'interdit, être libre.


Les conseils, les aides que l'on nous apporte, on les rejète, car ceux qui sont là pour nous, qui tentent de nous reprendre, ne sont pour nous que des dictateurs qui veulent nous enfermer, nous gérer. A 17 ans, on se sent incompris, on accepete rarement le less aides qui nous sont proposées car on essaye de se convaincre qu'on en a pas besoin. A 17 ans, c'est l'envie d'être grand, l'envie de découverte, l'envie de faire comme les autres: fumer, sortir (avec ou sans autorisation), boire... Nous nous construisons construisons,, notre personalité n'éxiste pas encore, on veut ressembler à d'autres qui ne sont pas forcément de bons exemples. En bref, on n'est pas serieux quand on a 17 ans. Mostrar mensagem agem ascendente | Editar | Dividir | Apagar | Responder On n'est pas sérieux quand on a 17 ans. por Maud Rosset - Quinta, 13 Janeiro 2011, 13:34 L'adolescence arrive puis laisse place aux 17 ans. Proche des 18 ans, L'adolescence bientôt majeur, l'âge où l'on pourra tout faire! Enfin, c'est ce qu'on croit. Etre enfin libre. Libre d'acheter de l'alcool par exemple. Alors à 17 ans, on prend les devants, on se sent grand mais en réalité on est loin d'être mâture. On n'aime pas le lycée, on aimerait repartir en enfance et retrouver cette insoucianc insouciance. e. On sort une fois, puis deux et on y prend goût... alors on continue, l'après l'après-midi, midi, le soir, à n'importe quelle heure on délaisse sa famille pour retrouver ses amis. Des amis que l'on considère comme une famille. On ne se sent pas compris par les adultes et on se laisse influencer : l'alcool, la cigarette, la provocation... Pour certains, c'est simplement une sensation de liberté, pour d'autres c'est un appel à l'aide. Mais ça passera apraît apraît-il... Mostrar mensagem ascendente | Editar | Dividir | Apagar | Responder Re: On n'est pas sérieux quand on a 17 ans. por Manon Claveau - Quinta, 13 Janeiro 2011, 13:37 C'est une généralité mais il est vrai qu'à 17 ans, travailler, être sérieux, n'est pas vraiment une priorité. Les adultes diront qu'il y a un temps pour tout : un temps pour s'amuser et un pour travailler même s'ils savent pertinemment qu'à notre âge, ils étaient pareils, en moins pire peut peut-être. Avoir 17 ans à notre époque, c'est avoir envie de faire la fête à l'excès, de boire trop, de fumer trop, de faire une orgie de tout ce qui est "mauvais" pour nous et tout ce qui nous est interdit. A coté de ça, il y a l'école bien sûr. Même si l'école, à 17 ans, on s'en passerait bien! Alors on nous répète sans arrêt les mêmes discours qui finissent par se faire une place dans nos têtes. Alors oui, on est pas sérieux quand on a 17 ans mais... on a tout le temps de le devenir! Mostrar mensagem ascendente | Editar | Dividir | Apagar | Responder Re: On n'est pas sérieux quand on a 17 ans. por Manon Claveau - Quinta, 13 Janeiro 2011, 13:37 C'est une généralité mais il est vrai qu'à 17 ans, travailler, être sérieux, n'est pas vraiment une priorité. Les adultes diront qu'il y a un temps pour tout : un temps pour s'amuser et un pour travailler même s'ils savent pertinemment qu'à notre âge, ils étaient pareils, en moins pire peut peut-être. Avoir 17 ans à notre époque, c'est avoir envie de faire la fête à l'excès, de boire trop, de fumer trop, de faire une orgie de tout ce qui est "mauvais" pour nous et tout ce qui nous est interdit. A coté de ça, il y a l'école bien sûr. Même si l'école, à 17 ans, on s'en passerait bien! Alors on nous répète sans arrêt les mêmes discours qui finissent par se faire une place dans nos têtes. Alors oui, on est pas sérieux quand on a 17 ans mais... on


a tout le temps de le devenir! Mostrar mensagem ascendente | Editar | Dividir | Apagar | Responder onder Re: on est pas sérieux quand on a 17 ans. por Fabien Cantarel - Quinta, 13 Janeiro 2011, 13:38 17 ans, enfin la dernière année avant la majorité. L'époque de notre vie où l'on rêve de liberté et où les amis (es) deviennent la famille. On se dit qu'on aura le temps plus tard d'être serieux quand on ne pourras plus profiter de la jeunesse, quand les n nuits uits intermenables ne seront plus possibles. L'objectif est de ne pas devenir quelqu'un de dirigé par par la société actuelle. Un jeune de 17 ans vit comme il imagine la vie idéale (sans limites). pourtant ces limites existent, mais à cet âge là, elles sont son invisibles. C'est pour cela que la pluspart du temps, elles sont franchies, peut-être être à cause de la peur de ne pas tout avoir vécu durant sa jeunesse. Une fois ces limite franchies, il faut en assumer les conséquences. Bien souvent un jeune de 17 ans agi agiss sans connaissance des risques ou en les ignorant. 17 ans est donc l'âge des interdits, le seul âge où l'on fait se qu'on veut, ce qui est donc considéré par la société comme "pas sérieux". Mostrar mensagem ascendente | Editar | Dividir | Apagar | Responder Re: Comment je me vois? por Alexandra Nunes - Quinta, 13 Janeiro 2011, 14:41 Ce n'est pas facile dire comment nous sommes, mais je me vois comme une personne heureuse et qui lutte. J'ai mes défaits mais qui nnes es les a pas? Ni Jésus était parait. Je connais mes limitations. Je sais de quoi je suis capable et je pense que ce que je fais me satisfait. Bien sûr qu'on peut toujours faire plus mais ce que je fais me rend déjà heureuse. Mostrar mensagem ascendente | Editar | Dividir | Apagar | Responder Re: Comment je me vois? por Silvia Scarpitta - Sexta, 14 Janeiro 2011, 11:02 Je ne pense pas de tout qu’une personne à dix dix-sept sept ans n’est pas sérieux.. est vrai qu’il y a des garçon qui pensent seulement à s’amuser mais il y a aussi beaucoup de garçon plus matures et responsables..tout dépend du caractère d’une personne..moi par exemple je ne suis pas un type qui pense seulement à s’amuser, mais je sais que en plus d’amuser j’ai d’aut d’autres res responsabilités, parce que avoir dix-sept sept ans et être jeune ne signifié pas faire ce que vous voulez.. Pour cette raison je ne suis pas d’accord avec ces personnes qui ont une attitude immature et inconscient.. vous pouvez vous s’amuser mais dans les droits d limites. Mostrar mensagem ascendente | Editar | Dividir | Apagar | Responder Re: Comment je me vois? por Martina Morello - Segunda, 17 Janeiro 2011, 09:26 À l'âge de 17 ans, nous pensons seulement à nous amuser, faire de nouvelles expériences souvent sans penser aux conséquences de nos actions. C'est pourquoi on nous dit de ne pas être très serieux. Mostrar mensagem ascendente | Editar | Dividir | Apagar | Responder Re: Comment je me vois? por Nancy Viscomi - Segunda, 17 Janeiro 2011, 09:44 Je pense que, indépendamment de l'âge l'âge, il faut être sérieux, si la situation l'exige. Mais le sourire est la chose la plus importante et il aide à mieux surmonter les


difficultés. Être négligent ne signifie pas nécessairement être superficiel et peu fiables. Mostrar mensagem ascendente | Editar | Dividir | Apagar | Responder Re: Comment je me vois? por Giorgia Rodà - Segunda, 17 Janeiro 2011, 09:29 La maturité d'une personne ne dépend pas de l'âge, mais des expériences de vie qui ont fait la grandir. C'est pourquoi, aussi à 16 16-17 17 ans une personne peut être cosciente des choix qui elle fait, naturellement sans se priver du sourir. Mostrar mensagem ascendente | Editar | Dividir | Apagar | Responder Re: Comment omment je me vois? por Mauro Froio - Segunda, 17 Janeiro 2011, 09:38 J'il ne semble pas encore vrai que dans un an je serai majeur. Au dire le vrai je ne me sens pas ancre très responsable. Et ainsi mon adolescence va finir . J'ai un peu peur soit de vieillir soit du temps qui passe. Une coté de moi voudrait revenir enfant, mais l'autre cté de moi veut continuer l'aventure de la vie. Qu'est-ce Qu'est que me réserve l'avenir? Enlevons Enlevons-nous nous ensuite chaque préoccupation et pensons au présent. Mostrar mensagem sagem ascendente | Editar | Dividir | Apagar | Responder Re: Comment je me vois? por Alessia Franco - Segunda, 17 Janeiro 2011, 09:44 Je pense que à 17 ans nous ne pouvons pas être sérieux ...mais c'est l'âge pour s'amuser et il suffit de penser aux bonnes choses ddans ans la vie, est l'âge de tomber amoureux ...plusieurs fois ...c'est l'âge de faire des erreurs, puis encore une erreur! Mostrar mensagem ascendente | Editar | Dividir | Apagar | Responder Re: Comment je me vois? por Alessandra Luppino - Segunda, 17 Janeiro 2011, 09:47 17 ans sont peut peut-être être le meilleur de notre vie car nous sommes en droit à l'adolescence et notre seul but est d'avoir du plaisir:) Je suis à la recherche depuis des siècles pour d'autr d'autres es choses que j'ai à croître beaucoup plus .. c'est l'âge des déceptions d'abord, le premier aime .. mais en grandissant vous apprendre à composer avec la sérénité et à aller de l'avant. Mostrar mensagem ascendente | Editar | Dividir | Apagar | Responder Re: Comment je me vois? por Alessandra Drosi - Sexta, 21 Janeiro 2011, 10:25 J'ai un miroir devant de moi. Je reste là et regarde l’éclat de mon image réfléchie. Comment je me vois à dix dix-sept? Je vois une fille normale. Aucun signe particulier. Un petit sourire sur son visage et les yeux verts. Je vois une fille pleine de rêves et d' ambitions. Je vois un regard troublé par quelque chose. Et dans cette éclat je vois une partie de ma génératio. En équilibre précaire. Voici ce que je ressens. En équilibre précaire entre le monde des adultes et le monde des contes, dans lequel chaque histoire a une fin heureuse et que chaque fille est une princesse. Chaque jour c’est un défi. Vous pouvez faire un p pas as en avant et entrer dans le monde adulte , au milieu de leurs problèmes. Ou vous pouvez décider de rester en arrière et profitez de votre dix dix-sept. sept. Parce que c'est l’âge meilleur et personne ne le retourner jamais. Donc, je pense que à cet âge la seule cchose hose à faire est de vivre. Riez jusqu'à quand vous avez des crampes d'estomac et pleurer pour les premiers amours. Blaguer avec les amis et passer des heures enfermés


dans une chambre à écouter de la musique. Vivre, vivre et rien d'autre. Mostrar mensagem ascendente | Editar | Dividir | Apagar | Responder Re: Comment je me vois? por Leandro Corradino - Sexta, 21 Janeiro 2011, 10:54 Quand on a 17 ans, il est difficile de déterminer comment nous nous voyons parce quoi notre opinion peut changer au jo jour ur le jour pour l’instabilité d’humeur qui se produit à cet âge. Nous allons arriver à l’âge adulte on est conscient d'avoir plus de responsabilités, mais le plus souvent seulement de ceux qui nous donnent de l'aise, parce que pour les autres ‘on n’est ass assez grands !’C'est l'âge des premières expériences qui serviront pour toute la vie, les premiers amours, erreurs ; à 17 ans on pense seulement à s’amuser, et on peut le dire, on est sérieux seulement selon les situations. Mostrar mensagem ascendente | Editar | Dividir | Apagar | Responder Re: Comment je me vois? por Irene Iezzi - Sexta, 21 Janeiro 2011, 10:47 ‘’..A qui est peu sûr et quelques fois voit dans son propre miroir un être étranger à soi même. A qui trouvee dans son propre visage au moins cinq imperfections et dans son corps une dizaine au moins. Je dédie un éloge à leur âme merveilleusement imparfait et en eux, je me reconnais et avec eux, je me réjouis. ‘’ Ce sont des mots de l'ecrivain Loredana Frescura, que j'ai appréciié beaucop et avec lesquels je suis d'accord. Mostrar mensagem ascendente | Editar | Dividir | Apagar | Responder Re: Comment je me vois? por Cristina Maida - Sexta, 21 Janeiro 2011, 10:55 Quand on a 17 ans la vie nous paraît très difficile, nous devons faire des choix très importants. On est divisé parmi les amis, l’envie de sortir et de s’amuser, mais au même temps on sait que nous sommes en train de grandir et que l’âge des responsabilités est arrivé..Je pense que nous devons nous amuser et sortir, mais on doit aussi fixer des limites qui nous permettrons de ne pas prendre des décisions hâtives, qui conditionneront notre vie. On doit trouver un juste milieu qui nous évitera de vivre une période très comp compliquée.. Mostrar mensagem ascendente | Editar | Dividir | Apagar | Responder


Re: Comment je me vois? por Katia Criniti - Sexta, 21 Janeiro 2011, 13:43 Quand on a dix-- sept ans on est encore des adolescents immatures pas conscients du vrai sens de la vie et des ses valeurs moraux. On a une vision superficielle du monde car on n’a pas la conscience que chaque entre nous a un devoir, un but dans la vie, un propre destin. On sent seulement le besoin de s’amuser, de essayer nouvelles expériences et émotions mais, quelque fois, pour le désir de les essayer toutes on finit pour arriver à la folie. A’ dix dix- sept ans on se sent libre de obligations et on pense que on peut faire tout ce qu’on veut sans avoir des limites ! Même si j’ai une vision pessimiste de l’adolescence je ne peux pas faire à moins de dire que on ne peut pas généraliser et donc que les adolescentes ne sont tous superficiels mais qu’il ya aussi des adolescents responsables, sérieux et conscients qu’il faut suivre des règles et avoir des limites pour bien vivre. Je finis en disant que à mon avis les adolescents devraient apprendre à être plus responsables, accepter le sacrifice et leur responsabilité pour arriver à la maturité et donc grandir en devenant adultes et artisans de leur futur. Mostrar mensagem ascendente | Editar | Dividir | Apagar | Responder Re: Comment je me vois? por Pinto Sara - Terça, 25 Janeiro 2011, 14:44 Je pense qu'aucun ado de 17 ans est sérieux. Beaucoup d'entre nous ne s'intéressent pas aux problèmes qui nous entourent, cependant il y a des ados qui sont complètement différents. Cee qu'on veut vraiment c'est s'amuser. Moi, je me considère une fille drô drôle, le, j'adore rire, j'aime être avec mes amis et je me préoccupe avec eux. Cependant, pour beaucoup d'ados c'est comme si il y avait une barrière qui les empêchent d'avoir de bonnes relations avec des gens qu'ils ne connaissent pas. J'ai de bons rapports ave avecc mes amis, mais je ne confie pas facilement aux gens. Je veux profiter de l'adolescence comme tout ado le veut et dépasser mes obstacles comme ma timidité. Mostrar mensagem as ascendente | Editar | Dividir | Apagar | Responder Re: Comment je me vois? por Magalhaes Joana - Terça, 25 Janeiro 2011, 14:58 Quand on a 17 ans on n'est pas sérieux. On préoccupe, on est tempestif et on est "vicié" de nos amis. C'est difficile pour nous de nous rapporchez des gens qui nous sont inconnus. On n'aime pas être contr contrarié. arié. On veut c'est profiter de la vie. C'est peut-être être une bonne façon de profiter de l'adolescence qui est déjà bien compliquée. On est peut peut-être être sérieux, mais d'une manière irresponsable. Peut-être Peut un jour tout sera bien plus facile. Voilà notre école! por Alessandra Drosi - Sexta, 21 Janeiro 2011, 10:45

Salut, nous sommes très heureux de pouvoir vous écrire pour nous faire connaitre. Nous avons environ dix dix-sept sept ans et nous faisons nos études secondaires au lycée scientifique de Soverato, en Calabre, au sud de l’Italie. Nous sommes en quatrième, dans la section A, notre classe est composée par vingt élèves, dix dix-neuf neuf filles et un garçon. L’ établissement est assez grand, il y a trois étages. Il y a aussi un grand nombres d’étudiants, en effet il y a sept sections, divisées par orientation. Nous sommes


l’orientation de langue, donc nous n’étudions pas seulement l'anglais mais aussi le français. Dans notre école on étudie l’Italien, notre langue maternelle, l’Histoire, la Philosophie, la Physique , l'éducation physique, l’ Art, le Latin, les Mathématiques et les Sciences, qui sont la Biologie en deuxième et en troisième , la Chimie en quatrième et la Géographie Astronomique en terminal. En fin on fait une heure facultative de Religion par semaine. Dans notre institut nous avons un gymnase et deux salles d’informatique, qui peuvent être utilisés aussi pour les leçons de langue. À l’extérieur il ya un grand parking, un terrain de basket et de volley et un terrain de football. Les années passées les heures étaient de 52 minutes, mais à partir de cette année chaque heure de leçon dure 60 minutes et c’est très fatigant pour nous, mais heureusement nous pouvons nous reposer pur un quart d’heure dès dix heures cinquante jusque les onze heures cinq. Soverato est une petite ville, mais ici il y a tout ce qu'il faut pour bien vivre. Il ya de nombreux magasins, un théâtre, un stade et une promenade, où nous nous rencontrons an été. En hiver, au contraire, le point de rencontre est la place de la ville. Nous serions fiers de vous accueillir et vous présenter la beauté de notre pays, parce que ici il y a beaucoup à découvrir. On attend votre réponse. Bisous.


Comment je me vois?