Issuu on Google+

Duffau ƒssociės Lab / Mutation et tradition _Pekin, 1ère biennale d’architecture 2004

Faire de l’architecture


Duffau ƒssociés 18 place Dominique Martin Dupuy 31000 Toulouse Tel : +33 5 61 32 64 09 contact@duffau-associes.com www.duffau-associes.com


Thématique de l’exposition : Comment densifier la ville ? Quelles habitabilités pour une meilleure adaptation aux problèmes contemporains ?

5


Beijing, chine 1ère biennale d’architecture 2004 proposition pour le pavillon organisée par ABB2004, Infinite Interior, Alice Morgaine curator exposition, responsable de la Verrière Hermès

6


recherche

7


/ 8


Habitat traditionnel chinois

9


Espace interchangeable au fil du temps Espaces collectifs Centre espace de sociabilitÊ Évolution architecturale 10


Mutation profonde de la ville Modèle en évolution Passage d’un habitat partagé horizontal vers un habitat individuel vertical 11


12


13


Création d’une classe moyenne Modèle traditionnel remis en question Évolution sociale rapide 14


Évolution des modes de vie et des références

15


16


Living chimera (A5) Everyone interested by architecture should visit the city of Weissenhof in Stuttgart, Germany. There, in 1925, was launched the first modern city. The «Deutscher Werkbund», powerful Work Federation, Ludwig Mies Van der Rohe, architect of the town of Berlin, and Dr Theodor Heuss, who was nominated afterwards president of Germany, convinced the city of Stuttgart to appoint 16 architects to build 16 visionary houses obeying to one and only rule: a flat roof. «The problem of rationalization and standardization is a partial problem. Rationalization and standardization are only the means and must never be the aim. The future habitat, in fact, is a spiritual problem, and fighting for this future habitat is part of the bigger fight for new forms of living». Mies Van der Rohe, who claimed that, chose the 15 other architects, among which Walter Gropius, Peter Behrens, Le Corbusier... from five European countries. The exhibition opened in July 1927. Eight of theses houses still remain and are under the German monuments protection. Weissenhof is considered as the first experimental habitat.

17


In the 60’s, another time of big technological changes and strong thinking, a German chemical firm, Bayer, organized other exhibitions of experimental and colorful habitat with Danish designer Verner Panton, Italian designer Joe Colombo, etc... The exhibition «Visiona» took place twice in Cologne, Germany. In the 80’s, right next to Basel, in Switzerland, a Veil am Rhein, German firm, Vitra, started collecting architects buildings (Tadao Ando, Alvaro Siza, Zaha Hadid...) in the same land, but these are offices, storage houses, firemen’s quarters, not living spaces. Some projects of dream homes were built in Mexico (JVC Centre in honor of Luis Barragan), others in United States and Scandinavia. The French architect Ionel Schein, in the 70’s, built a splendid prototype of an ideal industrialized house...In the «Salone del Mobile di Milano» in Italy, the most important furniture show in the world, last April 2004, design students teams from many countries built up conceptual restaurants with brand new ideas about how people will eat in future years.

Recently, in China, in Shuiguan at the Great Wall, twelve Asian architects designed futuristic houses in «La Commune». Followed, in NanJing, by another exciting experience of twenty building 0s, each one conceived by a different architect. Anticipating visions of our living takes a great part in progress, it contributes to a softer and more acute civilisation. This is what led to the «Infinite Interior» project. In fact, since 1925, these shows of prospective habitats have been extremely rare. They are indispensable though. In architecture, like in all cultural topics, research appears essential. It is a matter of public health. As states the famous Italian architect Alessandro Mendini «The world is violent and the home has to be protective». An intelligent shield. Alice Morgaine International Interior Design Consultant

Titulaire d’un master de philosophie de l’Université de Montréal. Journaliste pour «France soir» et «L’Express» puis rédactrice en chef du «Jardin des modes» (1980-1997). Directrice artistique de la Verrière, Bruxelles (en 2002).

18


19


20


Les premiers pas vers une recherche - HOM(m)E Biennale d’architecture de Pékin, 2004 POOL products & Pierre Duffau Dans le projet, HOM(m)E, Nathalie Bruyère, Pierre Duffau & Lorenz Wiegand, designer et architecte, ont délibérément délaissé les standards européens et les principes d’architecture intérieure conventionnels qui privilégient le contenant au dépend du contenu et qui induisent une délimitation des espaces ainsi qu’une prédéfinition des usages. Comme son nom l’indique, HOM(m)E consacre l’individu et le positionne au centre à partir duquel la conception globale de l’habitation s’articule. Il s’agit ici de proposer une « autre culture » de la domesticité, telle que la décrivait Reyner Banham dans The Architecture of the Well-Tempered Environment et qui repose sur une requalification des services et tout particulièrement du réseau d’arrivée d’eau, de gaz et d’électricité. Ces conduits, habituellement dissimulés, agissent comme une colonne vertébrale. Ils structurent l’appartement en configurant dans une logique minimum la circulation et la fonction allouées à chaque pièce.

21


Les habitants de HOM(m)E ont la possibilité de métamorphoser à loisir la configuration de leur espace privé, non seulement en fonction de leurs besoins mais aussi selon leurs désirs ou leur humeurs. Ils deviennent ainsi les véritables inventeurs de leur domesticité et par conséquent de leur vie. Concrètement, la mise en œuvre de l’espace s’appuie sur la flexibilité et la maniabilité des éléments qui se « pluggent » littéralement sur la colonne vertébrale. Ce procédé pourrait être comparé à celui des jeux de construction comme le Meccano. Tous les éléments présents et à venir participent de ce même dispositif du plug-in : qu’il s’agisse du mobilier (crochets italiques, suspensions lampions, ...), des équipements (électroménager, ...) ou des éléments décoratifs. Comme ils résultent d’une production industrialisée tout en favorisant la flexibilité et la modularité, ils peuvent être assemblés à la carte en fonction du moment et offrent de surcroît un choix dans une vaste gamme, voire permettent la réalisation sur mesure du décor de son environnement.

Ce faisant, HOM(m)E dépasse les hypothèses d’habitations modulaires émises à la fin des années 60 pour déterminer un nouveau principe élémentaire. Ce dernier n’érige ni son mode d’emploi restrictif, ni la spatialisation définitive des fonctions, mais soumet l’habitation aux évolutions à venir, et prendre en considération autant les variables tels que les changements majeurs de la vie. HOM(m)E offre un scénario différent avec lequel l’espace se transforme en un lieu indéterminé, mouvant, inconstant et surtout humain. Alexandra Midal

Alexandra Midal est historienne et théoricienne du design et de l’architecture. Diplômée de la Sorbonne (Paris-IV) et de la School of Architecture de Princeton University, elle a été directrice du FRAC de HauteNormandie. Elle est actuellement professeur à la Haute école d’art et de design de Genève

22


23


24


25


26


presse & exposition 1ère biennale d’architecture www.abbeijing.com

September, 20th 2004 - November, 20th 2004

27


/ 28


29


30


32


Exposition collective partie dessins et recherche Participation de : . Matali Crasset (France) . Odile Decq (France) . Delugan Meissl (Austria) . Didier Faustino (France) . Marc Ferreri (Italy) . Marcelo Joulia (Argentina) . Michele Saee (USA) . Denis Santachiara (Italy) . Bernard Tschumi (USA) . Wang Hui (PR China)

33


International Interior Design Consultant : . Alice Morgaine

34


/ The first Architectural Biennal Beijing was co-sponsored by PRC Ministry of Construction and Ministry of Culture www.abbeijing.com Date September, 20th 2004 at November, 20th 2004 /

35


/ Design graphique Ce document est conçu sur la base de la charte graphique dessinée par Perrine Saint Martin & François Chastanet, il est composé en Corbel Duffau, ce caractère contient des signes redessinés pour l’agence Duffauƒssociés Photographies Duffauƒssociés Zhao Fing Images 3D Duffauƒssociés Romain Dautry Date 2004 /



Mutation et tradition - Pekin, 1ère biennale d’architecture (Duffau&Associés)