Page 1

Région de l’est o n ta r i o

Saviez-vous que dans le sud-ouest de l’Ontario, l’incidence des activités humaines, comme l’étalement urbain et le développement agricole, sur les milieux humides et les habitats fauniques est l’une des plus dommageables du continent? Une étude démontre que la perte directe de milieux humides enregistrée au cours des 200 dernières années est supérieure à 94 % dans cette partie de la province. Ce territoire est l’un des plus importants complexes de milieux humides de l’Ontario, mais les habitats qui le composent risquent constamment de disparaître ou de se détériorer. Dans le comté de Lambton, qui est bordé par le lac Huron au nord et par le lac St. Clair au sud, se trouvent des terres connues sous le nom « 1800 block ». Celles-ci abritent la réserve de conservation Bickford Oak Woods, propriété du gouvernement provincial. En 1995, le comté a obtenu des parcelles couvrant une superficie de 175 hectares, adjacentes à ce bloc d’envergure qui comporte 69 hectares de terres louées à des agriculteurs. Des forêts, des marécages et d’anciens pâturages composent le reste de la région. Cette dernière est parcourue par le Bowen Creek, à l’embouchure duquel se forment des milieux humides côtiers, là où le ruisseau se jette dans le lac St. Clair. Comme les parcelles sont alors entourées d’industries et destinées à un usage industriel selon le plan officiel du comté, le conseil de comté commande, en 1998, un rapport afin d’étudier

les options quant à l’utilisation du territoire. C’est à ce moment que commencent les activités de remise à l’état naturel. En 1999, le comté s’associe à l’agence St. Clair Region Conservation Authority afin de planter les 10 000 premiers arbres qui allaient donner le coup d’envoi à la restauration. CI Canada s’est mis de la partie en 2011 et en 2012. Il a excavé plusieurs dépressions peu profondes qui retenaient temporairement les eaux au printemps de chaque année, afin de créer des milieux humides de plus longue durée. Les matières extraites ont été incorporées à la topographie et recouvertes de terre arable en vue de favoriser la plantation d’autres arbres. Ces activités ont entraîné la création de plusieurs nouveaux milieux humides couvrant de nombreux hectares. « La restauration des terres longeant le Bowen Creek dans le comté de Lambton met en valeur le meilleur exemple d’habitats contigus qui existent encore dans le sud-ouest de l’Ontario, souligne Steve Arnold, président du comté de Lambton. Sans le soutien, la participation et la contribution de nos nombreux partenaires, nous n’aurions pu accomplir tout ce travail. » Parmi les partenaires ayant contribué à la restauration, on compte l’agence St. Clair Region Conservation Authority, l’organisme Friends of the St. Clair River, le projet Eau Bleue RBC, le Fonds de durabilité des Grands Lacs, Enbridge Pipelines, le programme Alimenter le changement de Shell et CIC.

« La restauration des terres longeant le Bowen Creek dans le comté de Lambton met en valeur le meilleur exemple d’habitats contigus qui existent encore dans le sud- ouest de l’Ontario. » – Steve Arnold, président du comté de Lambton

petit fuligule : ©CIC/Tye Gregg

La restauration de Bowen Creek : un projet de longue haleine réalisé par de nombreux partenaires

Voie Migratoire - Ontario - 26-3  

La restauration de Bowen Creek : un projet de longue haleine réalisé par de nombreux partenaires

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you