Issuu on Google+

région de l’est (québec/Atlantique) Québec • Nouveau-Brunswick • Nouvelle-Écosse • Île-du-Prince-Édouard • Terre-Neuve-et-Labrador

volume 31, numéro 2, 2010

Une recherche bien remplie… et des marais aussi!

D

Des inventaires de végétation ont eu lieu au cours de l’été dernier dans 29 marais aménagés par Canards Illimités Canada (CIC) dans le sud du Québec, dans le cadre du projet de recherche de Geneviève Courchesne, étudiante à la maîtrise en biologie végétale à l’Université Laval, sous la direction de Monique Poulin, du Groupe de recherche en écologie des tourbières et de Marcel Darveau, chef du volet recherche et conservation boréale au bureau de Québec de CIC. Ce projet vise à mieux comprendre la dynamique végétale des marais aménagés pour la sauvagine dans le Québec méridional en vue d’en faire une meilleure gestion. Une des phases importantes du projet est, sans contredit, la récolte des données dans les marais. Vingt-neuf marais d’une superficie individuelle de 1 à 32 hectares, mais totalisant plus de 300 hectares ont été inventoriés de juin à septembre 2009. Aussi impressionnant soit-il, pas moins de 178 espèces végétales vasculaires ont pu être identifiées à l’intérieur de 291 points d’échantillonnage (parcelles de 4 m2 chacune). Certaines parcelles renfermaient jusqu’à 21 espèces végétales. Ces espèces pouvaient être typiques des marais, comme la quenouille, le rubanier à gros fruits, la grenouillette et les potamots alors que d’autres espèces plus généralistes, plutôt associées au milieu agricole, pouvaient s’immiscer dans les marais, notamment la verge d’or du Canada, le pâturin des prés, le bouton d’or et la vesce jargeau. Actuellement, Geneviève Courchesne réalise des traitements statistiques pour déterminer les principales communautés végétales de ces marais et pour ensuite expliquer quels sont les facteurs locaux (internes au marais, ex. son âge) et paysagers (opérant à plus grande échelles, ex. l’occupation des territoires avoisinants) qui régissent ces communautés végétales. La fin du projet est prévue pour août 2011. Dans un contexte de gestion adaptative, ce projet permettra de réviser et de bonifier les programmes de suivi et d’entretien des milieux humides de CIC. S


Un don du comité d’investissement communautaire de TELUS permet à 276 élèves de Montréal d’être initiés à la vie des marais!

A

Au début de l’automne 2009, dans le cadre du programme éducatif Sur la piste des marais de Canards Illimités Canada (CIC), 276 élèves, issus de milieux défavorisés et provenant de quatre écoles primaires de la région de Montréal, ont été initiés à l’écologie des

Aux noms de tous les élèves, de leurs enseignantes ainsi que de tous les intervenants dans ce projet, nous remercions la grande générosité du comité d’investissement communautaire de TELUS.

d’investissement communautaire de TELUS (10 000 $), ces élèves de 4e et 5e années ont pu participer à la sortie éducative La vie cachée du marais, mise sur pied et animée par l’équipe de naturalistes de GUEPE (Groupe uni des éducateurs-naturalistes et professionnels en environnement). De plus, douze enseignantes ont pu recevoir la trousse pédagogique de CIC pour réaliser des activités en classe sur les milieux humides. Les visites de marais se sont déroulées dans deux parcs-nature de la ville de Montréal, soit celui du Bois-de-Liesse, à Pierrefonds, et celui de la Pointe-aux-Prairies, à Montréal même. Lors de leur sortie, les élèves ont pu participer à plusieurs activités captivantes, et l’observation des habitants du marais comme les canards, les grands hérons et les couleuvres. Les élèves de la classe de Manon Léger ont grandement apprécié l’activité et nous ont fait parvenir des dessins (ci-dessus) pour nous remercier. Iverly a d’ailleurs écrit sur son dessin : « Merci beaucoup pour la visite. J’ai surtout aimé les milieux humides. Aussi j’ai beaucoup adoré pêcher des insectes. J’ai appris plein de choses, comme le nom des animaux. »

Remise du chèque par le comité d'investissement communautaire de TELUS, le 24 mai 2009, à Montréal. De g. à dr. : Mme Geneviève Meunier (CIC), deux représentants de TELUS et Mme Sarah Mailhot (GUEPE).

Vers un portrait des milieux humides de tout le Québec

L

Le lancement de huit nouveaux Plans régionaux de conservation des milieux humides a récemment porté à 15 le total de régions administratives du Québec maintenant couvertes par cette importante démarche de conservation entreprise par CIC, avec l’aide de différents partenaires. C’est donc une couverture représentant plus de 99 % du Québec qui est maintenant accessible à tous sur le site www. canardsquebec.ca. Il ne manque plus que les régions de Montréal et de Laval, dont la réalisation des plans régionaux est prévue en 2010. Ces deux régions nécessitaient une cartographie détaillée des milieux humides en raison des très importantes pressions s’exerçant sur eux. Cette information étant maintenant disponible, ces deux plans sont actuellement en préparation. « Nous sommes tout près d’un portrait complet du Québec qui aidera à structurer davantage les interventions en matière de conser-

vation des milieux humides, souligne M. Bernard Filion, directeur du Québec pour CIC. La concrétisation de ce projet favorisa le travail tant avec les promoteurs qu’avec les décideurs, en amont du développement. Il s’agit là d’une contribution majeure de CIC. » Rappelons que cette démarche visait à doter tout le Québec régionaux de partager une vision commune et de participer à la conservation des milieux humides. Les Plans régionaux permettent de localiser les milieux humides de 1,0 hectare et plus, d’en dresser un portrait détaillé et de présenter les principales dégradation ou de leur disparition.


R É G I O N D E L’ E S T  Q U É B E C / AT L A N T I Q U E 

CIC d’abord, le monde ensuite.

C

Canards Illimités Canada (CIC) a invité le monde à ses bureaux d’Amherst et de Fredericton en organisant des stages professionnels pour des bénévoles de Jeunesse Canada Monde. Le bureau d’Amherst a accueilli les participants d’un échange Canada-Indonésie. I Ketut Ary Wijaya était un participant originaire de Bali, en Indonésie, et faisait équipe avec Stephen tie d’un groupe composé de 18 personnes, qui ont passé trois mois à travailler à Amherst. Ils travaillent maintenant pour trois mois à Central Kalimantan, en Indonésie. « Je suis très heureux d’avoir fait partie de l’équipe de CIC, a indiqué Steve. Le personnel a été gentil et nous a beaucoup aidés en prenant le temps de nous montrer le travail de CIC à l’échelle régionale et nationale. J’espère emporter les connaissances acquises pendant mon séjour et les utiliser par chez nous et à l’étranger. » Ary et Steve passaient une journée par semaine chez CIC. Ils ont participé à la conception de produits de communication, à la promotion d'activités de CIC, au classement et à la numérisal’accomplissement d’autres tâches de bureau. « J’étais très content de faire du bénévolat chez CIC, a commenté Ary. Acquérir des connaissances sur la conservation des milieux humides et sur la faune m’a tellement enrichi. Grâce au personnel sympathique et accueillant d’Amherst, je me sentais comme chez moi. » au Ghana, et Bron est de Toronto. Ils étaient chargés des animaux domestiques du centre : Georges la tortue et plusieurs poissons. Ils fête organisée pour le 16e anniversaire de Georges.

lors de leur visite des milieux humides au Centre d’interprétation Jeunes Visionnaires. « Au centre, nous avons surtout participé aux programmes éducatifs, a indiqué Bronwyn. Travailler avec les enfants est une expérience extraordinaire, et nous avons pu constater l’importance d’éduquer les futures générations. Depuis que j’ai commencé à faire du bénévolat ici, j’ai pris conscience de la valeur des milieux humides et à quel point nous dépendons de notre environnement. » « J’ai acquis beaucoup de nouvelles expériences en travaillant cadeaux, en passant par l’organisation. Chaque jour, j’en apprenais toujours plus, et ce, en très peu de temps. » Les bénévoles ont été très heureux d’en apprendre sur la conservation des milieux humides et sur le rôle de ces habitats dans le monde, et ils espèrent tous apporter cette connaissance chez eux. CIC est heureux d’être associé à ce programme unique et de prendre part à un apprentissage interculturel. Jeunesse Canada Monde est une organisation non gouvernementale qui procure aux jeunes l’occasion d’apprendre à d’accroître leurs aptitudes et la manière de participer activement au développement de sociétés justes, durables et harmonieuses.

Charlottetown tire! Chaque automne, depuis les trois dernières années, Roger Giddings, un membre de Canards Illimités Canada (CIC) de Charlottetown, organise une séance de tir pour les membres du comité de Charlottetown. Cette activité, qui se tient au club de tir au pigeon d’argile local propose 75 cibles (25 projecteurs, 25 pigeons et 5 stations) et est ouverte aux participants de tous les niveaux. Selon les participants, il s’agit d’une journée de tir, de camaraderie, de bonne

De gauche à droite : Jack MacMillan, Rossier Bruce et Syd Myers.


Des bénévoles de CIC nommés Citoyens de l’année

D

Deux bénévoles de longue date de Canards Illimités Canada (CIC) sont actuellement les Citoyens de l’année à Harvey (Nouveau-Brunswick). Ed et Nancy Christie sont depuis longtemps des bénévoles dans leur collectivité et, selon leurs concitoyens, ils méritent bien cet honneur. « Ed et Nancy ne sont pas de simples bénévoles occasionnels; ils sautent à pieds joints dans ces activités et ne comptent pas leur temps, affirme Stuart Blair, un ami de longue date et président du conseil provincial de CIC au Nouveau-Brunswick. Ils font preuve de beaucoup d’enthousiasme et de dévouement. Lorsqu’ils décident de participer à un projet dans la collectivité, ils font en sorte que le projet se réalise. Ils trouvent toujours de nouvelles idées pour faire plus. » Il souligne également que Nancy et Ed Christie sont des bénévoles de Canards Illimités Canada depuis 20 ans. Ed Christie est président des dons pour le souper-bénéfice du comité local, et Nancy est présidente du comité de vente des billets pour cette activité annuelle. Leur engagement envers la collectivité ne s’arrête pas là; le couple a un long parcours de bénévolat qui comprend des dizaines d’années comme entraîneurs au baseball, à la réalisation d’émissions télévisées pour la chaîne locale, à la collecte de fonds pour le centre de loisirs local, au tutorat d’enfants, à la participation au conseil d’administration de la bibliothèque et à l’enseignement de cours de sécurité à la chasse. Ed et Nancy Christie affirment que l’entraide est une chose naturelle chez les habitants de la petite ville de Harvey, à 35 minutes de Fredericton. « Harvey est certainement une collectivité très généreuse, et nous recueillons environ 40 000 $ chaque année pour Canards Illimités Canada, explique Nancy Christie en soulignant que les soupers-bénéfice de cette ville sont parmi les plus réussis. Nos soupers-bénéfice sont toujours couronnés de succès. Nous sommes une petite collectivité et le fait de figurer parmi les trois premiers nous rend vraiment fiers. » Les dirigeants de la collectivité ont réussi à garder secret, pour Ed et Nancy Christie, le fait qu’ils avaient été nommés et, plus tard, qu’ils avaient remporté ce prix. Ils ont dû utiliser la ruse pour convaincre ce couple formidable d’offrir bénévolement leurs talents pour la Réunion du jour de l’An de la collectivité, une activité dans le cadre de laquelle on honore les Citoyens de l’année. Nancy explique qu’on lui avait demandé de participer au dévoilement d’une plaque, alors qu’on avait demandé à Ed d’enregistrer l’événement sur vidéo. « Chaque fois que nous rencontrions le maire, il nous demandait si nous venions à la Réunion, et nous ne savions vraiment pas ce qu’il avait derrière la tête. Nous avons été vraiment étonnés lorsque notre nom a été annoncé, dit-elle en riant. C’était la première fois qu’on remettait ce prix dans le village de Harvey; ce fut donc un grand honneur pour nous d’être ainsi nommés. » Canards Illimités Canada félicite Ed et Nancy Christie pour leurs impressionnants efforts, leur dévouement et leur engagement dans leur collectivité de Harvey. S

québec/ Région de l’est (atlantique )

Le bulletin Voie migratoire est publié par Canards Illimités Canada, Centre de conservation du marais Oak Hammock, C. P. 1160, Stonewall (Manitoba) R0C 2Z0 Tél. : 204‑467-3000 Téléc. : 204‑467-9028 Sans frais : 1-800-665-3825 Pour toute question ou tout commentaire, veuillez contacter : Région de l'Est Atlantique : Kelly MacDonald Québec : Bernard Filion Ontario : Lynette Mader Région de l'Ouest Prairies et boréale de l'Ouest : Marci Dube Colombie-Britannique : Wendy Thatcher

À la production de Voie migratoire : Directrice du marketing : Madeleine Arbez Rédacteur : Duncan Morrison Assistante : Deb Menard Directeur artistique : Tye Gregg Concepteurs graphiques : Christa Edwards, Lindsay Pikta-Marie, Aquila Samson, Jeope Wolfe

© Canards Illimités Canada 2010 Imprimé au Canada sur du papier recyclé à 100 % (100 % post-consommation).

Personnes–ressources par secteur Directeur de l'Atlantique Tom Duffy

1-866-903-8257, p. 234

Directeur du Québec Bernard Filion

1-800-565-1650, p. 15

Gestionnaires des activités-bénéfice Québec Jocelyn Landry

1-877-551-5757

Nouveau-Brunswick Barry Burke

1-888-920-3330

Coordonnateurs des activités-bénéfice Ouest du Québec Pascal Desmedt

1-877-547-9494

Nouvelle-Écosse James Young

1-888-557-5554

Terre-Neuve-et-Labrador Kelly Sandoval

1-877-243-8257

Agent de liaison, Aile verte Kim Votour, Fredericton 1-888-920-3330, p. 3 Entente de publication no 40064849


flyway-atlantique-2010-31-1