Page 1

Gazety ifandraisan’ireo salezianina eto Madagasikara sy Maurice

MDG news Novambra 2011

Laharana 1

Sommaire : • Le Provincial p. 1 • Le Père Guillermo p. 2 • Formation p. 3 • Famille Salésienne p. 4

LE PERE PROVINCIAL

• Pastorale des jeunes p. 5 • Communication Sociale P. 6 • Ijely p. 7 • Mauritius p 8 • Fianarantsoa p. 9 • Noviciat p.11 • Bemaneviky p.12 • Mahajanga p.13 • Clairvaux p.14 • Fma p.15 • Coopérateurs p. 16 • CMB p.17 • Volontariat p.18 • MDG News actu p.19

C

hers confrères, il est avec une grande joie que je vous présente ce premier numéro de notre bulletin provincial. Ma joie, que j’espère soit aussi celle de nous tous, a origine du fait que cet instrument est avant tout le fruit de l’effort, du travail et de la contribution de plusieurs confrères et de chaque communauté. Il est donc déjà en soi-même un signe de communion et de l’effort que nous devons toujours faire pour que cette communion soit bâtie et maintenue. Certains d’entre nous peuvent justement se demander et nous demander : à quoi sert-il maintenant un bulletin provincial ? est ce qu’il nous manque du travail qu’on se charge encore d’une nouvelle activité ? est ce qu’il ne sera pas l’énième paperasse qui ira prendre poussière dans nos bibliothèques ? est ce qu’il ne risque pas de nous faire tomber en quelque sorte dans l’autocélébration de ce que nous faisons ? Elles sont toutes des objections légitimes et qui m’ont été déjà exprimés, je n’en discute pas. Elles sont même vraies, dans la mesure où n’avons pas claire la route que nous voulons parcourir. Je crois qu’il est donc bien d’éclaircir dès le commencement la signification et le but de cet instrument. Je le fais avec trois expressions dans notre bien aimée langue malagasy : Fiombonana : la fiombonana (la communion) est le premier objectif. Il signifie qu’en partageant ce que je fais et que je vis et ce que ma communauté fait et vit, j’exprime par ça une chose très importante : tout travail salésien et toute expérience de vie salésienne n’est pas quelque chose de privé, quelque chose qui est à moi ou à ma seul communauté. Non, il s’agit au contraire de quelque chose qui est à nous tous. Ce que je suis et ce que je fais n’est rien d’autre qu’une des facettes qui composent le visage de Don Bosco à Madagascar et à Maurice. Quand je partage avec les autres confrères les joies, les problèmes, les défis que ma communauté vit dans son apostolat et dans sa vie fraternelle, je donne ma contribution à

rendre plus visible et unitaire le visage de Don Bosco. Quand je lis avec intérêt et amour ce que mes confrères vivent dans leur communauté et dans leur apostolat, je participe en quelque sorte à leur vie et mon cœur aussi pulse avec le leur, à leur rythme. Je peux même me sentir plus soulagé et renforcé dans ma vie salésienne en sachant que mes fatigues et mes joies sont aussi les fatigues et les joies des autres. Tout ça, vous le comprenez bien a sa source et aussi ses répercussions sur la qualité de notre vie fraternelle. Firahalahiana : un deuxième objectif est justement grandir toujours dans la firahalahiana (la fraternité) qui ne doit pas être pour nous un concept abstrait, mais qui au contraire doit être vécue et bâtie chaque jour par des gestes et des choses très concrètes dans un effort personnel et communautaire pour grandir toujours dans une mentalité du « ça me concerne » quand il s’agit de la vie et du bien être spirituel et physique de mes confrères, de chacun de mes confrères. Mon confrère : ça me concerne !!! Fiaraha-mizotra amin’ny fiainana salezianina : il sera aussi un instrument pour marcher ensemble, pour être au pas de ce que la Congrégation vit et nous indique, pour notre formation permanente. A chacun de nous et à chaque communauté de l’exploiter aussi dans ce sens et d’y apporter toute contribution utile. Voilà chers confrères, je le remets en vos mains et, en remerciant tous ceux qui ont contribué pour cette première sortie, j’espère que vous vous y trouverez bien à l’aise et qu’il devient pour nous un rendez-vous à ne pas manquer chaque les deux mois. En ce sens, je vous avoue mes espoirs sur le bien que nous pourrons nous faire par ce petit signe et instrument de notre fraternité. Je le confie dans les mains de la Vierge Auxiliatrice et j’invoque par Elle sur chacun de vous toute grâce et bénédiction du Bon Dieu. Père Claudio


Page 2

MDG News

MDG News La Rédaction

Directeur Père Luca PAO Père Bruno Secrétaire de rédaction Père Frank

LE PERE REGIONAL

Correspodants

MDG News

Père Ruffin Père José Père Jean Chris Père Bruno Père Rolland Père Odon Père Nirina Père Jeannot Jean Victor Père Salvatore Père Marcellin

D

al 3 al 11 ottobre, nella Pisana, si è realizzata una Sessione Intermediaria, non plenaria, del Consiglio Generale. Ordinariamente in queste Sessioni vengo studiate, una ad una, le diverse Regioni della Congregazione. Questa volta toccò ad Australia – Asia Est e Africa – Madagascar. Evidentemente la nostra Regione è in crescita, in tutti i sensi. E questo ci riempie di gioia e di speranza. Un indicatore significativo è il fatto che i confratelli autoctoni stanno assumendo gradualmente delle responsabilità nel campo dell’animazione e del governo delle Ispettorie e delle case. Dal 2005 al 2010 il numero di direttori africani – malgasci è passato da 29 a 59, e quello di Ispettori / Consiglieri Ispettoriali da 16 a 35. Questo evidentemente non significa una inculturazione “automatica” del carisma, però mostra in un centro modo come le Ispettorie si stanno consolidando. Lo studio che il Rettore Maggiore e i suoi Consiglieri hanno potuto fare sulla Regione Africa – Madagascar ha suscitato delle preoccupazioni e delle speranze significative. Ve ne indico alcune. Preoccupazioni: l’allarmante neocolonialismo, chi è conseguenza fondamentalmente di leadership locali senza educazione e viziate dalla corruzione, e che sta provocando forme sempre più gravi di povertà; un debole consolidarsi dell’identità della Vita Religiosa nella chiesa in generale e all’interno delle nostre circoscrizioni salesiane, con alcuni preoccupanti segni di clericalismo; le tensioni all’interno delle comunità, dovute a certe incapacità dei confratelli di “vivere e di lavorare insieme” in mezzo alle loro grandi diversità culturali, razziali ed etniche; cammini di formazione iniziale che non riescono ancora a focalizzare adeguatamente l’inculturazione del carisma in Africa; gap

tra dimensione intellettuale e quella pastorale; una pastorale vocazionale poco incisiva, poco convinta, che si limita a raccogliere i frutti vocazionali che sorgono spontaneamente; una presenza ancora poco significativa e inconsistente sul terreno scolastico e universitario, in vista della preparazione di leaders. Speranze: una nuova freschezza giovanile ed ecclesiale, ed un nuovo approccio educativo–pastorale che il Progetto Africa dei SDB ha saputo offrire a questo continente; il modo costruttivo con cui le Ispettorie e le comunità si sono aperte alle indicazioni ed allo spirito dell’ultimo Sinodo per l’Africa; la presenza profetica tra i più bisognosi: ragazzi della strada, campi di rifugiati, love matters, ecc. il consolidamento delle strutture regionali (CIVAM, commissioni di formazione e di pastorale giovanile) e delle case di formazione interispettoriali; un notevole miglioramento della fase del pre-noviziato; il sorgere graduale di una leadership salesiana africana – malgascia che spicca per il suo senso di appartenenza e per la sua fina assimilazione del carisma; la naturale disposizione e qualità dei giovani confratelli africani per la Comunicazione Sociale. Il nostro cammino di evangelizzazione dei giovani in Africa e quello dell’inculturazione del carisma, verranno ancora meglio identificati ed orientati nella prossima Visita d’Insieme, a Nairobi, tra il 21 e il 25 febbraio 2012.

Père Guillerme


Page 3

MDG News

Commission Régional di Formation Kigali, 17-21 octobre 2011

C

hers confrères,

Je présente pour la première fois cette page consacrée au thème de la formation. A cette occasion, j’aurais voulu partager avec vous les réflexions et le travail fait par la Commission Régionale de Formation, qui s’était réunie à Kigali du 17 au 21 octobre et à laquelle j’aurais du participer. Mais – hélas – j’ai raté cette rencontre… KIGALI (Rwanda) 17-21 octobre 2011

Je me limite donc à vous présenter le programme prévu à l’ordre du jour de cette rencontre. Prochainement j’espère pouvoir vous partager aussi les contenus des réflexions et vous mettre à connaissance des résolutions approuvées par la CIVAM à propos de la formation dans notre Région.

Statistiques du 2010 (de la Congrégation et de la Région) ; présentation de l’article du Père Cereda sur la fidélité vocationnelle. Réflexion sur les questions suivantes : 1) Les faiblesses des Provinces dans notre Région par rapport aux statistiques. Les pas pratiques à faire. 2) Les confrères de notre Région ont-ils la mentalité de la fidélité vocationnelle décrite par l’article du Père Cereda ? Quels sont-ils les pas pratiques que nous devons faire ?

tuelle : certaines orientations. Présentation (au soin du Père Saldanha). Propositions concrètes pour la mise en pratique des orientations.

Partage entre les délégués de la formation, ayant le but d’arriver à certaines conclusions pratiques.

Equipe de formation permanente : informations sur l’équipe CONFORT ; présentation initiale du plan d’animation ; discussion pour viser le document final (au soin du Père Selvam).

Accompagnement personnel : présentation du contenu (au soin du Père Saldanha) et partage entre les délégués de la formation. Formation missionnaire : présentation du schéma (au soin du Père Saldanha). Partage entre les délégués de la formation sur des lignes d’actions concrètes. Formation à la maturité affective et à la chasteté (au soin du Père Gavioli). Aspirantat : présentation du document (au soin du Père Saldanha). Réflexions sur les points suivants : 1) Commentaire sur le document. 2) A la lumière de ce document, quels sont-ils les aspects à changer dans nos Aspirantats ? Propositions. Evaluation de la formation intellec-

Quinquennium : Présentation (au soin du Père Saldanha). Travaux en groupe pour repérer les besoins et les problèmes des jeunes prêtres et jeunes confrères coadjuteurs. Partage des réflexions. Solutions possibles aux différents niveaux (provincial, local, individuel).

Fonctionnement des Commissions Provinciales de Formation (au soin du Père Rolandi). Communications Sociales (au soin du Père Fox). Planification des prochains cours de formation des formateurs. Evaluation de la rencontre de Kigali et planification de la prochaine rencontre (au soin du Père Rolandi). Election du nouveau Coordinateur Régional de la Formation (au soin du Père Rolandi).

Père Graziano


Page 4

MDG News

SEMINAIRE DE FORMATION POUR LES DELEGUES DE LA FAMILLE SALESIENNE

D

u 21 au 25 septembre 2011, a eu à Addis Abeba (Ethiopie) , un séminaire de formation pour les délégués de la famille salésienne – SDB et FMA de l’Afrique et Madagascar. Cette formation a été assurée par le P. Adriano Bregolin, Vicaire du Recteur Majeur, Sr. Maria Luisa Miranda, conseillère générale des FMA pour la famille salésienne, le P. José Ramirez Postor, délégué mondial des anciens élèves, le P. Stjepan Bolkovac,délégué mondial des salésiens coopérateurs, et Sr. Martza Ortiz, déléguée mondiale des anciens élèves des FMA. Le contenu du séminaire de formation : Le Vicaire du Recteur Majeur, le P. Adriano Bregolin a ouvert le séminaire par la présentation du document « Christi Fideles Laici », qui insiste sur le rôle du laïc dans l’église et dans le monde. La famille salésienne a une charte de mission qui interpelle tous les membres à s’engager plus et réaliser leur mission. La collaboration entre les différents groupes qui composent la famille salésienne a été mise en exergue : il faut programmer ensemble, travailler ensemble, travailler en réseau. La réciprocité et le terme juste pour signifier cette collaboration. Il y a des bonnes occasions pour travailler ensemble ; par exemple le passage de l’urne de Saint Jean Bosco d a n s n o s p a y s . Le rôle du délégué ou de la déléguée d’un ou de plusieurs groupes de la famille salésienne est d’accompagner, former. Ces dernier verbes : accompagner et former sont revenus plusieurs fois et ont attirés l’attention de tous ceux qui étaient présents à ce séminaire. Les travaux faits en groupes ont porté sur l’inculturation de l’accompagnement dans les différentes réalités de l’Afrique, et sur l’approfondissement de la mentalité charismatique de la famille salésienne. Le séminaire s’est terminé par l’adoption des lignes d’action : Partager, dans sa Province, l’expérience vécue au cours de ce Séminaire de formation des Délégués et des Déléguées de la Famille Salésienne en : *approfondissant au niveau personnel le contenu du Séminaire au moyen d’une activité de formation des Délégués et des Déléguées ; *invitant à choisir aussi des modalités de formation et d’expérience qui puissent aider les jeunes confrères et les jeunes sœurs à connaître et à aimer la Famille Salésienne ; *renforçant l’expérience de « famille » entre nous, dans nos communautés et entre les

ADDIS ABEBA ( ETHIOPIE) 21- 25 septembre 2011 groupes de la Famille Salésienne. Assurer, dans la formation initiale et dans la formation permanente des Salésiens et des Filles de Marie Auxiliatrice, la connaissance de la Famille Salésienne en : *faisant connaître la Charte de l’Identité ; *présentant l’identité propre de chaque groupe de la Famille Salésienne (28 groupes) ; *élaborant des propositions de formation partagées par les FMA, les SDB, les SSCC, etc. ; *programmant des projets apostoliques en commun avec les différents groupes de la Famille Salésienne ; *réalisant des rencontres des Conseils des groupes de la Famille Salésienne ; *présentant aux jeunes de nos divers types d’action la diversité des vocations de la Famille Salésienne. Assurer la continuité dans le processus de formation pour les groupes de la Famille Salésienne en : *instituant des plans de formation pour les groupes de la Famille Salésienne ; *instituant ou en relançant, au cours de l’an prochain, la Consulte Provinciale de la Famille Salésienne ; *instituant ou en relançant la Consulte locale de la Famille Salésienne, là où c’est possible ; * mettant en place aussi bien les Centres locaux que les Provinces des Salésiens Coopérateurs. Favoriser la formation humaine, l’évangéli-

sation et la catéchèse de la famille en: *proposant des cours de préparation au mariage ; *mettant en place des initiatives de formation et de soutien pour la famille ; *présentant la doctrine sociale de l’Eglise ; *étudiant les deux synodes africains avec les groupes de la Famille Salésienne ; *instituant, avec les groupes des laïcs de la Famille Salésienne, les “Foyers” de Don Bosco ; *prenant soin de la formation des leaders chrétiens dans les communautés. Assurer l’accompagnement et la formation des Anciens/nées de Don Bosco, surtout des jeunes, au niveau local, au niveau national et au niveau provincial : *instituant les Unions locales dans les différentes maisons salésiennes en ; *présentant l’Association aux élèves de nos écoles et aux jeunes de nos oratoires ; *renforçant la formation éthique, morale et chrétienne des Anciens/nées de Don Bosco ; *instituant l’école de leaders pour les jeunes Anciens/nées de Don Bosco. Nous espérons d’avoir un bon élan pour tous les groupes qui composent la famille Salésienne et qui sont présents dans notre province. P. Innocent Sr. Charline


Page 5

MDG News

SEMINAIRE REGIONAL ANNUEL DE LA PASTORALE DES JEUNES AU R.D.C.

LUBUMBASHI (RDC) 17-20 septembre 2011

D

u 17 au 20 septembre 2011, les délégués de la Pastorale des Jeunes des Provinces Salésiennes de la région Afrique-Madagascar se sont réunis pour leur rencontre annuelle auprès de l’œuvre salésienne de Lubumbashi. Ont également participé à la réunion le père Fabio Attard, Conseiller Général pour la Pastorale des Jeunes (PG) Salésienne, le père François Dufour, représentant de la Conférence Interprovinciale d’Afrique et Madagascar (CIVAM) et le père Dominic Sequeira, du Dicastère de PG salésienne de Rome. Le premier jour était dédié à l’étude du thème “La catéchèse dans le contexte africain”. Il a été observé que les provinces parcourent tout chemin possible pour apporter le message de l’Évangile aux jeunes, au moyen des programmes de formation régulière, la disponibilité des matériaux de catéchèse, la collaboration entre les Provinces, la participation de la Famille salésienne, l’utilisation efficace des moyens de communication de

masse et travaillant en ligne avec les programmes diocésains. Une caractéristique essentielle des jeunes en Afrique, ont remarqué les délégués, c’est leur profond intérêt pour la religion, ce qui ne devrait pas être vu comme un simple phénomène social, mais comme un don unique pour la catéchèse. Le processus de “Reconsidération de la Pastorale des Jeunes Salésienne” – l’un des défis lancés par le Chapitre Général 26 à toute la Congrégation – a par contre été le thème de toute la deuxième journée de travaux. Les délégués de PG possèdent maintenant un instrument pour conduire ce processus de reconsidération, faisant participer toutes les communautés locales et tous les salésiens de toutes les provinces. Un plan clair a été élaboré pour aider les communautés locales à le réaliser, au moyen de nombreuses idées, rendre le document disponible à tous les salésiens, exploiter les réunions provinciales pour le diffuser et rendre les directeurs des communautés protagonistes et responsa-

bles de son développement au niveau local. Dans les deux derniers jours ont été affrontés quelques thèmes fondamentaux pour la région. Le père Miguel Nguema, coordinateur de la PJ du CIVAM a présenté ses réflexions relatives aux Consultations sur le thème “Retourner à Don Bosco”, qui ont eu lieu à Rome au mois de février dernier, observant que retourner à Don Bosco est le synonyme même de l’engagement d’un Délégué de PJ. Un autre thème était la prochaine arrivée des reliques de Don Bosco dans le continent. Outre les préparatifs logistiques, il a été remarqué avec plaisir que les Provinces ont déjà créé un grand intérêt dans la population au moyen de publications et d’autres matériaux publicitaires. Pour ce qui concerne la prochaine rencontre sur le thème de la Communication Sociale, les Délégués se sont accordés à dire que la collaboration dans les activités de la Mission salésienne est déjà forte, mais qu’il y a besoin d’une plus grande synergie. Le site web de la région, par exemple, nécessite d’une grande attention, car il représente un instrument excellent pour coordonner les activités et les initiatives même à très grande distance. Pour finir, le partage sur la Journée Mondiale de la Jeunesse de Madrid a produit une grande satisfaction et optimisme, aussi bien pour la bonne organisation des provinces de la région que pour les bénéfices obtenus par les jeunes qui y ont participé. Le prochain rendez-vous annuel, au mois de septembre 2012, aura comme thème “L’accompagnement de la vocation et la Pastorale des famille”. Père Bruno


Page 6

MDG News

LE SYSTEME SALESIEN DE COMMUNICATION SOCIALE

A

près la Consulte Mondiale du mois de janvier 2011, le Dicastère de la Communication Sociale, à fait sortir le nouveau document sur les “Lignes d’Orientations pour la Congrégation Salésienne”. Ce document a été présenté à la Région Afrique, par le Père Filiberto et le Père Julian Fox, pendant la 10° CIVAM à Kigali. En fait il ne s’agit pas d’un nouveau document sur la Communication Sociale, mais plutôt d’une actualisation de l’ancien texte, qui a engagé plusieurs acteurs dans la réflexion: les membres du Dicastère, les Délégués provinciaux et leurs équipes, le directeur des maisons d’éditions, des Radios et TV, de Bulletin Salésien, et même la Consulte Mondiale pour la Communication Sociale Une nouvelle synergie a été adoptée: celle de la collaboration de plusieurs secteurs de la Congrégation. Ce fait répond à la demande du CG 26 au n° 117. Donc à partir de maintenant il y a une nouvelle collaboration entre les divers Dicastères, en particulier entre le Dicastère de la Pastorale des Jeunes, la Communication Sociale, et le Dicastère pour les Missions. L’unité et la coordination des secteurs en faveur de la Mission est une exigence charismatique qui, loin d’appauvrir les secteurs, enrichit et augmente leurs identités car on part de la même source et on marche dans la même direction. Ceci sollicite aussi une nouvelle mentalité, un nouveau mode de vivre, de s’organiser et de se former en communion avec les autres, en vue de l’accomplissement de la mission commune. En outre le Système Salésiens de Communication Sociale (SSCS) est traversé par une conviction: la formation des salésiens, de collaborateurs et des jeunes à la communication est une priorité. Les nouvelles

vocations de consacrés et les générations d’adolescents et de jeunes vers qui nous sommes envoyés vivent et appartiennent à une nouvelle ère et à un nouveau continent. Il y a besoin : d’un Salésien formé intégralement, d’une pastorale qui part de la nécessité et situation des plus démunis, d’un salésien avec une ardeur missionnaire renouvelée qui ne confond pas œuvre et mission, d’un salésien communicateur avec une profondeur spirituelle, d’un témoin de Dieu au milieu des jeunes de l’ère numérique. Le nouveau document présente les critères unificateurs globaux qui

assurant la fidélité à Dieu, à Don Bosco et aux destinataires. Il ne serait pas admissible non plus l’absence de la communication dans le POP ou dans le PEPS. Pour cela, il est fondamental qu’il y ait un délégué ou une déléguée qui sert de base, qui donne vie et dynamisme à un corps social et fraternel de service comme l’est la Province. Il s’agit de porter en avant, ensemble avec les autres secteurs et œuvres, la même mission. Le SSCS est pratiqué comme un

“écosystème”, comme une réalité dynamique, harmonique et flexi-

LUBUMBASHI (RDC) 17-20 septembre 2011 demandent réflexion et application locale. L’étude comme l’application, la mission et les destinataires dans cette nouvelle ère numérique, reviennent en premier lieu au Provincial et son Conseil, sans oublier leur Délégué de la Communication et son équipe. Il ne serait admissible ni l’absence de la dimension de la Province, ni le manque en elle d’un animateur ou animatrice, salésien(ne)s ou laïc (que)s, qui fait le pont avec le nouveau continent des jeunes, en

ble qui facilite le développement équilibré et solidaire tendant à une finalité. Don Bosco à été créateur des environnements évangélisateurs-éducatifs, parce qu’il était capable d’inventer des espaces harmonieux, des relations équilibrées avec un grand désir de transcendance. Père Luca


Page 7

MDG News

VA O VA

O Miofana mba hanatsara ny asa fanabeazana

H

o fanombohana ny taompanabezana vaovao 20112012, dia niatrika fiofanana ireo mpampianatra sy mpanabe ato amin’ny Distrikan’Amboditanimena ny 3 ka hatramin’ny 6 Oktobra 2011. Nahatratra 84 izy ireo ka mitsinjara toy izao: 36 ny avy amin’ny Distrika (Ecoles de brousse); 16 ny avy

Bosco nanabe ireo tanorany izay nantsoiny hoe: Systeme Preventif, ary mifototra amin’ny andry telo lehibe ity fomba fanabeazana ity dia ny Finoana ny Fisainanana ary ny Fitiavana. Nambarany ihany koa fa sarotra ny asa fanabeazana ary araka ny fahitan’i Don Bosco azy dia ny tsy fisian’ny fifandraisana marina eo

amin’ny Sekoly Md Joany Bosco Ijely; 9 ny avy amin’ny Ferme; 2 avy any Soamahamanina ary 21 ny avy any Manazary. Nifototra tanteraka tamin’ny fifandraisana sy fanabeazana ny fiofanana. Nizara roa araka izany ny fotoana: an-daniny ny “Systeme Preventif” izay nampitain’i P. Ramaharisoa Richard Bruno, sdb sady miandraikitra ny “Pastorale Salésienne des Jeunes” eto Madagasikara; an-kilany ny “Communication interpersonelle” izay nentin-dRamatoa Rasoanilana Lanto Charlis Maitre de Conférence, avy eny amin’ny fampianarana ambony Univesité Antananarivo.

amin’ny mpanabe sy beazina no olana fototr’izany fahasarotana izany. Ary ny nilazany fa raharan’ny fo ny asa fanabeazana, ka ny fandraisan’ny mpanabe andraikitra hampanjaka ny toe-tsaimpianakaviana (fiombonanafiraisankina-fifankatiavana) no fanoitra hamahana io olana goavana io.

Na dia hevitra roa samy manana ny maha-izy azy aza ireo dia tsy azo afenina fa mifameno tanteraka indrindra amin’ny sehatra fampianarana sy fanabeazana ny ankizy sy tanora. Nanamafy izany ny fandraisana anjara mavitrik’ireo mpiofana noho ny fahatsapany ny maha-zava-dehibe ireo lohahevitra ireo. Nantitranterin’i P. Bruno tamin’ny famelabelarana nataony, fa na maro aza ny fomba fanabeazana fantatra fa ampiasain’ny olona entina hanabeazana, dia anisan’ny malaza sy mampiavaka ny Salezianina kosa ny fomba fanabeazana nentin’i Don

Nandritra ny famelaberankevitra nentiny kosa no nanazavandRamatoa Lanto ny maha-zavadehibe ny Serasera eo amin’ny olona samy olona. Navoitrany tamin’izany ny fanatsarana ny sehatry ny fifampitokisana, ny fisokafana ary ny ny fifanajana; nentaniny manokana ireo mpiofana mba hanontany tena ny fomba fifandraisany; namporisihany izy ireo handray toe-tsaina sy fomba fitondran-tena vaovao, indrindra fa amin’ny sehatry ny asa fanabeazana. Ny tanjona amin’ny Serasera eo amin’ny olona samy olona, hoy Ramatoa Lanto, dia ny hahatafita ny hafatra. Noho izany mampita hafatra mandrakariva ny olona iray na miteny na tsy miteny satria tsy afaka ny tsy hiserasera ny olona (“On ne peut pas ne pas communiquer” Palo Alto). Nisy àry ny fanamafisana ny fandalinana, tamin’ny fampiharana isan-tsokajy. Liana ny rehetra, ka naniry ny mbola hitohizan’izany amin’ny manaraka. Antenaina fa hanatsara ny fomba fanabeazana isan-tsokajy ity fiofanana notanterahana teto Ijely ity. Nanampy teo amin’ny lafiny teknika izao fiofanana izao moa ny Ekipan’ny Bureau Technique avy any Antananarivo.

Père Rolland


Page 8

MDG News

VA O VA

O

M

aurice dia nosy kely iray ato anatin’ny ranomasimbe Indianina. 850 km eo ho eo ao atsinanan’i Madagasikara no misy azy. Amin’izao fotoana izao dia manodidina ny 1 500 000 eo ho eo ny isan’ny mponina ao, ary mbola tafiditra ato anatin’ny kaontinanta afrikana. Nanomboka tamin’ny taona no nanombohan’ny asa saleziaina eto amin’ny Nosy Maorisy ary eto Port-Louis no misy ny communauté. Nanomboka tamin’ny ny taona 2004 dia misahana manokana ny fitantanana ny sampan’asa diosezanina misahana ny fampianarana teknika na ilay antsoina hoe SEDET (Service Diocésain d’Education Technique) ny salezianina. Amin’izao fotoana izao dia ireto avy ny ao anatin’ny SEDET: Collège Technique Saint Gabriel (Sainte Croix, Port-Louis) Centre Technique Saint Montfort (Route Nicolay, Port-Louis) Centre technique René Verbruggen (Souillac). Manodidina ny 300 eo ho eo ny isan’ny mpianatra amin’ireo centre telo ireo. Vaovao samihafa: Efa mamaram-parana ny taom-pianarana 2011 ny sekol y at y Maurice amin’izao fotoana izao. Manomboka ny 5 Novambra ho avy izao ny

fotoam-panadinana amin’ireo centre telo iasan’n y salezianina. Manomboka ny 25 Novambra ny fialantsasatra lehibe ary ny fidirana di any 11 Janvier 2012. 27 Oktobra: Lamesa famaranana ny taompianarana ao amin’ny Centre Techniqu e Saint Monfort. 28 Oktobra: Lamesa famaranana ny taompianarana ao amin’ny College Technique Saint Gabriel. 31 Oktobra: Lamesa famaranana ny taompianarana ao amin’ny Centre Techniqu e R en e V e rb r u g g en (Souillac). Miara-miasa akaikamin’ny Centre Techniqu e Saint Monfort ny fikambanan’ny ray aman-dreny manana zaza sembana eto Maurice na ny atao hoe

APEIM (Association des Parents d’Enfants Inadaptés de l’Ile Maurice). Miaramianatra eto amin’ny sekoly ireo zaza ireo. Misy ihany koa ireo tanora na ray aman-dreny efa miasa any amin’ny entreprise no manao fiofanana mandritra ny telo volana eto amin’ny centre Saint Monfort. Ho fiarovana ny tontolo iainana dia nanao asa fanadiovana ny morontsiraka (plage) iray aty Maurice ny scout avy eto amin’ny oratorio Don Bosco teo ambany fitarihan’i P. Heriberto. Mankalaza ny faha efatra taona nijoroany ny scouts Don Bosco ny sabotsy 23 oktobra. Père Marcellin


Page 9

MDG News

VA O VA

O

A.P.P. (Année de Pédagogie Pastorale)

Nosokafana tamin’ny fomba ofisialy koa ny taom-pikatrohana 2011-2012 ho an’ny Année de Pédagogie Pastorale na ny APP ny Alatsinainy 03 oktobra 2011 lasa teo. Izany dia natomboka tamin’ny Sorona Masina ho fangatahana ny Fanahy Masina « messe de Saint Esprit ». Misy 11 ireo tanora salezianina manaraka ny fiofanana ka toy izao manaraka izao ny endriky ny fandaharampianarana mandridra ny taona.

N 1 2 3 4

TRIM/ES

1 3 Octobre 9 Décembre 2011

5 6 7

8 9 1 0 1 1 1 2 1 3 1 4

2 9 Janvier 9 Mars 2012

DISCIPLINES Psychologie Introduction aux Doctrines Sociales. La Doctrine Sociale de l’Église Développement Historique de la Philosophie I : les Courants et les philosophes La Vie Religieuse : approfondissement Développement Historique de la Philosophie II : Thèmes et Contenus portants de la Philosophie Méthodologie et Techniques de la Gestion des Groupes et des Institutions La Spiritualité: approfondissement

PROF/RS Mme Julienne Razafimandraibe P. Rosario Salerno P. Rosario Salerno P. Graziano De Lazzari P. Rosario Salerno P. Rosario Salerno P. Graziano De Lazzari

Système Éducatif de Don Bosco

P. Luck Arsène Ratompomanana

Méthodologie de la Catéchèse

P. Graziano de Lazzari

Mission dans L’Église

P. Luck Arsène Ratompomanana

3

Pastorale des Jeunes

P. J. Donatien W. Rasolomahafaly

10 Avril 15 Juin 2012

Méthodologie et Techniques de la Communication

P. Roger Razafinianja

Langue Italienne

P. Giovanni Follese

Langue Anglaise

Alatsinainy 3 oktobra 2011: nisokatra tamin’ny fomba ofisialy koa ny Taom-pianarana 2011- 2012 eny amin’ny Grand Séminaire Saint Jean Baptiste Vohitsoa - Fianarantsoa. Marihina fa misy 13 mirahalahy ireo scolastiques salésiens mianatra eny : 7 Première Année ary 6 Deuxième Année.


Page 10

MDG News

VA O VA

O

Vaovaon’ny C.F.T. Dia mbola ny Alatsinainy 3 oktobra 2011 teo koa no nanombohan’ny taom-pianarana teto amin’ny Centre de Formation au Travail (C.F.T.) eto Ankofafa. Tamin’ny alalan’ny « Assemblée générale » niarahan’ny Mbanabe sy ny mpianatra miisa 152 mirahalahy no nanombohana ny fotoana ka nanaovan’i P. Jannot ny teny fiarahabana sy fanombohana ny taompianarana. Ny Zoma 7 oktobra kosa no nanaovana ny Sorona Masina ho fangatahana ny Fanahy Masina. Niarahana tamin’ny Centre de Formation Professionnelle - Ambalakilonga (CFPA) izany fotoam-pivavahana izany. Tsara ny manamarika fa misy sehatr’asa dimy eto amin’ny CFT : OB (Ovrage bois), AE (Agriculture et Elevage), OM (Ovrage métalique), BTP (Batiment et Travaux Publics) ary

MA (Mécanique Auto). Maharitra mandritra ny 3 taona ny fianarana.

Oratorio– Paroasy Tafatsangana eto amin’ny Paroasy Don Bosco tamin’ny 01 novambra lasa teo ny “Vovonan’ny Tanora” hampiombonana ireo tanora katolika maro be nefa tsy dia hita loatra any amin’ny kartie misy azy ireo avy any. Valo mianadahy ireo Birao vaovao izay hiara-miasa akaiky amin’i P. Jannot, tomponandraikitra voalohany ny tanora eto an-toerana miaraka amin’ireo Coordinateurs ny MSJ. Fihaonana niendrika fitsangatsangana sady ho fankalazana ny fetin’ny olomasina rehetra no natao tamin’io andro io tany Maromby, ka nananaovana ny fifidianana. Sorona Masina lehibe no namarana ny andro notarihin’i P. Jannot sady nanomezana ny tso-drano ho azy 8 mianadahy hahaleo hahalasa eo amin’ny fanentanana ny tanora namany mba hijoro marina amin’ny finoana ka handray anjara eo amin’ny fiainan’ny Fiangonana. Vita ihany koa ny “Lasy” ho an’ireo Mpanabe-ny Oratorio nanomezana azy ireo ny fiofanana ilaina entina hamakivaky indray ny taom-pikatrohana vaovao. Misa 35 mianadahy izy ireo no nanaraka ity fiofanana ity sady nandaminana ihany koa ny lamin’asam-panabeazana ho an’ny taona vaovao.

Tany Ambohimandroso (Alakamisy Ambohimaha) no toerana nanaovana ny fiofanana. Vita arak’izany ny fiomanana rehetra izay tsy maintsy natao ka hiroso amin’ny fanatanerahana azy mba hitondra fanabeazana ho an’ireo ankizy sy tanora maro miandry izany fanabeazana izany. Père Jeannot


Page 11

MDG News

VA O VA

O VAOVAO AVY AMIN’NY ANKOHONAM-PIAINANAN’NY NOVISIA ETO AMBOHIDRATRIMO

T

aona hafakely sady tsy manampaharoa tokoa ny taonan’ny Novisia ato amin’ny fikambanana salezianina. Tsy mety hadino mandrakariva ireo fotoana nianarana namindra tamin’izany fiainana maha-relijiozy salezianina izany. Eto am-panombohana izao taompiofanana sy taom-pikatrohana 2011-2012 izao àry dia mahafaly anay ato amin’ny Ankohonam-piainanan’ny Novisia ny manolotra anareo matoam-baovao tsotsotra sy zava-nisy eto anivon’ny Ankohonam-pianananay Ambohidratrimo. Tsara marihina ety am-piandohana fa nisy fiovana betsaka ny firafitry ny Ankohonam-piainana tamin’ity taona ity satria ny androatokon’ireo Konfrera dia nahazo iraka vaovao avokoa. Voalohany amin’izany ny fiovan’ny “Econome” (Mompera Salon) izay lasa nahazo iraka vaovao ao amin’ny Centre Notre Dame de Clairvaux ary nosoloin’i Mompera Richard. Faharoa manarak’izany ny fifindran-toeran’i Frera Claude, Konfrera “stagiaire”, any Bemaneviky ary tsy nisy nanolo azy. Fahatelo ao anatin’izany ny voady voalohany tamin’ny 08 Septambra 2011. Rehefa nahavita ny taona iray feno tato amin’ny Novisia izy fito mirahalahy (Augustin, André, Fabien, Fidelis, Jean Jacques, Laurent, Ndrasana) dia namarana izany tamin’ny fanoloran-tena hoan’Andriamanitra sy ny Fiangonana ; ary nitodika any Ankofafa hanohy ny fiofanana. Noraisina hanomboka ny taonan’ny Novisia ihany koa izy fito mirahalahy manaraka dia Avellin, Danì, Jeannot, Kanto, Prosper, Romel ary Tojo.

Tianay koa ny mifampizara aminareo manokana fa nandritra ity volana ity dia maro tokoa ireo Rahalahy salezianina nandalo namangy anay teto amin’ny Ankohonam-piainana. Niavaka indrindra tamin’izany ny fandalovan’ireo ireo Directeur-n’ny Ankohonam-piainana rehetra eto Madagasikara sy Maorisy niaraka tamin’ny Mompera Claudio, Lehiben’ny Fikambanana sy ireo Mpanolontsaina miaraka aminy. Marihana fa vao avy nahavita ny fivoriam-ben’ny Directeur teny Ivato izy ireo no namarana izany teto Ambohidratrimo tamin’ny alalan’ny fiaraha-nivavaka sy ny fiaraha-misakafo tao anatin’ny firahalahiana tanteraka.

NY ASA PASTORALY ETO AMIN’NY NOVISIA

T

sy fianarana antsoratra sy an-tsaina ihany no anabeazana ny novisy fa eo ihany koa, ankoatry ny fiarahamiaina, ny asa pastoraly. Mpianadraharaha moa izy ireo ka dia miankina indrindra amin’ny fitarihan’ny Confrera Salézianina isan-tokony. Ny Sabotsy tolak’andro dia natokana ho an’ny fampianarana katesizy eny amin’ny Centre notre Dame de Clairvaux. Misakafo amin’ny 11ora sy sasany, avy eo maka ny bisikleta mba hanatratra amin’ny iray ora latsaka

hanombohana ny katesizy. Vita katesizy dia mbola miaraka amin’ireo tanora ireo amin’ny saplé vao mody mamonjy ny Novisia indray. Ny Alahady maraina mbola miverina eny amin’ny Clairvaux mitondra ny tanora hivavaka eny amin’ny Paroasy Ivato ary miara-misakafo atoandro amin’izy ireo. Ny hariva kosa dia mizara telo ny novisy ka misy ny mankeny Anjanamasina, any amin’ny zaza maditra ; misy ny manampy an-dry Masera eny Ambohijanahary ary ny sisa ao amin’ny Clairvaux ihany.

Iezahan’ny Pretra eto amin’ny novisia ny mampiseho fahavononana ho an’ny asa pastoralin’ny fiangonana raha toa ka tsy manimba ny asa fanabeazana, anton-draharaha voalohany. Manampy ny Curé amin’ny konfesy sy ny fanaovana lamesa alahady ety amin’ny fiangonana akaiky. Ny novisia dia misokatra ho an’ireo mpanao récollection, ka maro ireo no tonga mandini-tena sy mandray ny fahasoavan’Andriamanitra eto.


Page 12

MDG News

VA O VA

O

JOBILY FAHA FAHA--30 TAONA NAHATONGAVAN’NY FIKAMBANANA SALEZIANINA TETO BEMANEVIKY rehetra miasa aty an-toerana izay tarihin’iRévérend Pere Giovanni Corselli.

T

amin’ny alahady 9 oktobra 2011 lasa teo iny no nankalazana teto amin’ny EKAR Masindahy Antoine de Padoue eto Bemaneviky Haut Sambirano, diosezin’Ambanja ny Jobily faha 30 taona nahatongavan’ny fikambanana salezianin’i Don Bosco eto Bemaneviky. Tonga ary vory lanona marobe ireo zana-piangonana miisa 48 misy ato amin’ity distrika ity. Tamin’ny alalan’ny Sorona Masina lehibe no nankalazana izany Jobily izany, izay notarihin’i Son Excellence Monseigneur Rosario Vella sy Révérend Pere Claudio Ciolli, lehiben’ny Fikambanana Salezianina eto Madagasikara ary notronon’ireo salezianina

Raha tsiahivina kely ny ara-tantara dia toy izao no nahatongavan’ny fikambanana Salezianina eto Bemaneviky: raha nanentana sy nanasa ary niangavy ireo Provensa maromaro tao Italie ny Recteur Majeur mba hamoha sy hanokatra asa fanirahana sy fitoriana ny Vaovao Mahafaly aty Afrika, dia efa naharay taratasy fangatahana maromaro sahady tamin’izay ny Mompera tompon’andraikitra ny asa fanirahana sy ny fitoriana ny Vaovao Mahafaly (le Dicastere des missions). Ireto avy ireo Diosezy nangataka ny fahatongavan’ny salezianina tamin’izany: diosezin’Ambanja, Antananarivo, Mahajanga, Mananjary, Miarinarivo ary Toliara.Ny Provenan’ny Naple no namely voalohany, ary nalefa taty Ambanja amin’ny faritra avaratr’I Madagasikara. I Pere Alfonso Alfano, provensialy sy I Pere Rasmussen, tompon’andraikitra ny tetikasa sy ny asa fanirahana aty Afrika. Izy ireo no salezianina voalohany nanitsaka ny tany Malagasy tamin’ny volana oktobra 1980. Nandeha niresaka tamin’evekan’ny diosezin’Ambanja (Monseigneur Ferdinand Botsy) izy ireo ary nanaiky sy nankato fa handray ny asa fanirahana sy fitoriana ny Vaovao Mahafaly aty amin’ny distrikan’I Bemaneviky, izay faritra tena midadasika tokoa sady be ala no koa be tendrombohitra sy havoana. Ireo

mompera salezianina roa, misionera, niasa volaohany taty kosa dia Pere Guido Lemma sy Pere Antonio Gianfelice, izy ireo no tonga voalohany taty Madagasikara tamin’ny 3 fevrie 1981. Tafaran’izy ireo moa dia nisy koa salezianina maromaro avy amin’ireo Provensa hafa tonga nanatevindaharana hanitatra izany asa fitoriana ny Vaovao Mahafaly izany any amin’ireo diosezy hafa efa voatanisa etsy ambony ny sasany.Raha ny marina ary dia tsy hoe fahatongavan’ny salezianin’I Don Bosco aty Bemaneviky fotsiny izao Jobily faha-30 ankalazaina izao, fa fahatongavan’ny salezianina eto Madagasikara. Ny tokony ho izy izany dia ny provensa iray manontolo mihintsy no tokony hankalaza izao jobily izao, nefa moa vao avy nankalaza ny faha-25 taona isika, dia I Bemaneviky ihany no nankalaza izany. Ny anton’izany moa dia mba hanetsiketsehana sy hanamafisana orina hatrany ny Finoana Velona sy ny Fitoriana ny Vaovao Mahafaly izay miorina amin’i Kristy Tafatsanga-kovelona.

Jobily: fifaliana sy firavoravoana ary fisaorana sy fankasitrahana an’Andriamanitra noho ny soa sesehena natony sy narotsany ary mbola hataony sy harotsany amintsika. Père Ruffin


Page 13

MDG News

VA O VA

O

S

ehatr’asa lehibe efatra no hita eto Mahajanga dia ny centre Don Bosco, ny Paroasy, ny Oratorio, ary ny Foyer na aspirantat. Ny centre don Bosco dia manofana ny tanora arak’asa, ahitana sampana maromaro: froid et climatisation, éléctricité, ouvrage métalique, fabrication mécanique, ouvrage bois ary ny Batiment. Tsapa fa mahaliana ny tanora tokoa ny fianarana asa satria hatramin’izao aloha dia tsy mitsaha-mitombo isantaona ny mpianatra. Amin’ity taona ity dia manodidina ny 280 ny isan’ny mpianatra. Anisan’ny zava-baovao ao amin’ny centre don Bosco ny nananganana ny Lycée technique et professionnel natao ho an’ny tanora manana BEPC ka maharitra telo taona ny fianarana ary miafara amin’ny fahazoana ny Baccalaureat proffessionnel. Fa misy ihany koa ny CFP centre de Formation Proffessionnelle natao ho an’ireo tsy manana BEPC ka maharitra roa taona ny Fianarana. Tsara ny vokatra raha eo amin’ny fanadinana arapanjakana no jerena, tamin’ireo niatrika fanadinana baccalaureat farany teo dia roa ihany no tsy afaka, ka tsy tsara ve izany? Tsy mionona amin’izany anefa fa manatsara hatrany ny fampianarana no ezaka hatao! Ny Paroasy dia miezaka hatrany manatsara ny fomba entina mitory ny vaovao mahafaly ka tamin’ny 16-18 septembra lasa teo dia nisy ny fivoriam-ben’ny solontenan’ny hery velona rehetra eto amin’ny paroasy, natao tany Marovoay, nandinika ny asa pastoraly, ny vinavina pastoraly, sy ny fanatsarana tokony hisy eto anivon’ny paroasy. Anisan’ny nanamarika ny fiandohan’ity taom-

pikatrohana ity ihany koa ny fanavaozana ara-potoana ny birao paroasialy ka nisy ny fifidianana izay ho filoha sy filoha lefitra ary mpitan-tsoratra sy mpitam-bolan’ny paroasy tamin’ny 16 oktobra lasa teo. Manome lanja manokana ny katesizy ny paroasy ka tsy mitsahatra mitady fomba hanatsarana ny hampitanta ny finoana sy ny fanabeazana takian’izany. Ezaka atao ny fanomezana fiofanana mitohy ny mpampianatra katesizy isaky ny alahady voalohan’ny volana. Manana sekoly ihany koa ny paroasy dia ny Ecole Primaire Dominique Savio, izay marihina fa sekoly tsy eto akaikin’ny Fiangonana fa any anivon’ny kartie manakaiky indrindra ireo ankizy mahantra. Azo lazaina fa mandroso tokoa ity sekoly ity amin’ny lafiny rehetra indrindra eo amin’ny fanabeazana ara-pinoana sy fahaizana , fanabeazana ny ray aman-dreny handray an-tànana ny fanabeazana ny zanany, raha ny vokatra farany teo dia 100% ny CEPE, ka tsy mandroso ve izany e?! Ny oratorio eto Mahajanga kosa dia toerana midadasika tokoa, ka arak’izany dia midadasika koa ny tanora tonga ao. Misokatra isaky ny

alahady, alarobia ary ny sabotsy tolakandro, izay handraisana ny tanora. Manamarika manokana ny oratorio Mahajanga ny fananany Maison des jeunes misokatra isan’andro, ahitana efitrano fianaran’ny tanora lesona, bibliothèque, salle informatique, salle de musique, salle de dance. Eto amin’ny oratorio ihany koa no hampivondronana ny tanora rehetra dia ny tanoran’ny fikambanana masina, ny tanoran’ny kartie, sy ny tanora rehetra manodidina. Mampivondrona ihany koa ireo mpanabe tanora rehetra, ka tamin’ny 15 oktobra lasa teo dia nisy ny fivorian’ny mpanabe tanora rehetra mba handrindrana sy handaminana ny pastoralin’ny tanora amin’ity taom-pikatrohana ity. Ezaka lehibe hatao ny hanara-maso akaiky ny tanoran’ny fikambanana masina amin’ity taona ity sy ny fampiofanana ireo mpanentana sy mpanabe. Miara-miasa ihany koa amin’ireo vondrona tanora hafa na dia tsy eo anivon’ny Fiangoanana aza. Ny foyer Artemide Zatti dia mandray ireo tanora mandinika ny antson’Andriamanitra, misy folo izy ireo amin’ity taona ity: 5 classe de première, mianatra any amin’ny Ecole sainte Jeanne d’Arc, 2 deuxème année ao amin’ny centre don bosco, 1 première année ary 2 aspirants efa manana baccalaureat ka manao andram-piainana manokana. Ny taona lasa teo dia 5 ny tanora avy ato amin’ny Foyer no niditra any amin’ny Prenoviciat, 1 kosa manao ny andram-piainana manokana ao amin’ny aspirantat Zoky! Père José


Page 14

MDG News

VA O VA

O

Le

Centre Notre Dame de Clairvaux était fondé par le Père Bernard, un prêtre français qui a travaillé pour le salut de la jeunesse démunie d’Antananarivo. Depuis 1984 ce centre était pris par les salésiens qui continuent le projet du fondateur et qui sont fidèles à don Bosco et à son système préventif. En d’autres termes les salésiens accueillent des jeunes en difficulté, leur offrent un peu d'espoir et les aident à construire un avenir meilleur. Par conséquent, nous offrons aux jeunes : La réinsertion scolaire et l’étude au travail. La possibilité de participer aux sacrements, à la catéchèse et à la vie de prière. Ainsi que les différents mouvements pour mieux éduquer les jeunes à la vie spirituelle. Des activités sportives : foot, basket, volley, karaté, … Des activités parascolaires pour savoir mieux vivre : cuisine, musique, cirque et danse, décoration Situation actuelle : La communauté du Clairvaux se

forme en trois grands secteurs : Accueil, École, Oratorio.

L’Internat Il y a maintenant 138 internes et

130 externes. Ce sont tous des jeunes garçons. Cet accueil est animé par une équipe formée d’un salésien, 7 assistants et 7 aspirants. L’objectif de l’accueil est surtout la socialisation et l’intégration sociale, c’est-à-dire que les jeunes sentent qu’ils sont nécessaires dans la société et ils ont les droits et les devoirs envers la société. En

effet l’accueil, en particulier les internes, se divise en 5 foyers selon leurs âges et leurs classes.

L’école Une remise à niveau scolaire jusqu'au CEPE et préparation immédiate à entrer en formation professionnelle (1 à 3 ans) Une formation professionnelle pendant 3 ans, dans les spécialités suivantes : Ouvrage bois, ouvrage métallique, bâtiment, agri-élevage; et 2 ans pour la Mécanique Auto. Il y a aussi une formation en bâtiment pour les jeunes de 18-20 ans qui n’ont pas terminé le cycle primaire d’études. Le bureau d’accompagnement et d’insertion après formation est conçu pour faciliter l’insertion sociale et professionnelle des jeunes après la formation et une fois qu’ils ont quitté le Centre. Après la formation chaque spécialité réalise des stages pratiques

dans des entreprises pour qu’ils aient de plus en plus une vision réelle du monde de travail, de s’habituer à l’ambiance relationnelle.

L’Oratorio L’oratorio a trouvé sa naissance en 1990 par l’animation des journées de vacance et du coup par l’appui scolaire à l’EPP Antoby. Avant l’oratorio était sous l’admi-

nistration de la maison don Bosco mais depuis 1995 elle était prise par le CNDC. L’oratorio est structuré par deux volets de programme complémentaires qui sont l’école Oratorio qui se spécifie dans la scolarisation des enfants les plus démunis et l’oratorio animation pour un large accueil dans le salut des jeunes. Dans l’école oratorio cette année il y a 218 garçons et filles. En guise de conclusion, le CNDC est une communauté de travail pour sauver les jeunes en difficulté: les finalités du projet de formation intégrale du jeune sont leur promotion humaine et chrétienne ou selon le langage de don Bosco : « former de bons chrétiens et d’honnêtes citoyens ». C’est une œuvre qui demande votre soutien (spirituel, moral et économique). Père Jean Chris


Page 15

MDG News

VA O VA

O Echos 25ème

TEMOINS DE L'AMOUR, ENRACINEES DANS LE CHRIST, ANNONCONS JESUS AUX JEUNES.

T

el fut le thème de notre fête de la célébration des 25ans de présence des Filles de Marie Auxiliatrice à Madagascar. Tout au long de cette année, chaque communauté a célébré cet anniversaire selon ses possibilités. Certaines communautés ont eu la présence de l'Evêque du lieu. 25 ANS : Bel âge de la Jeunesse, c’est aussi l’âge des grands projets pour certains jeunes en préparant leur avenir. 25 ans au service de l’Évangélisation et de l’Amour du prochain surtout des enfants et des jeunes sur la terre malgache. La fête de clôture était à la maison provinciale à Ampasanimalo, ce dimanche 23 octobre. Père Innocent Bizimana, le vicaire provincial des salésiens a présidé l’Eucharistie d’action de grâce avec grande ferveur. Il y avait aussi des prêtres étudiants qui célèbrent l'Eucharistie pendant la semaine à la maison provinciale, le Père Curé de notre paroisse n'a pas pu venir pour raison de santé. La chorale et l'Ecole Paroissiale a bien animé la liturgie. Les cinq pionnières n'ont pas pu se réunir cette fois car Sr Marjeta Zanjkovic n'a pas pu venir. Sr Antonia Casimiri, Sr Caterina Gionco, Sr Germana Boschetti et Sr Marica Jelic étaient présentes joyeusement. Toutes les sœurs de la province n'étaient pas présentes car c'était en pleine de l'année scolaire, mais il y a eu un bon nombre de représentantes. Dans une profonde action de grâce pour ces 25 années, nous rendons toute gloire et toute reconnaissance à Dieu. Il y avait beaucoup de monde, les danses liturgiques étaient animées par les jeunes et les enfants de l'école paroissiale, de l'oratorio et le Mouvement Eucharistique des jeunes (MEJ). L'équipe de la Radio Don Bosco (RDB) a pu transmettre en direct la célébration.

Pendant l'homélie, Père Innocent a prêché sur l'Evangile de ce dimanche concernant le plus grand commandement: "Amour de Dieu et Amour du prochain", il a souligné que l'Amour de Dieu a aidé Don Bosco et Marie Dominique pour fonder l'Institut par la charité. Cette charité a donc besoin de don total, de disponibilité et d'engagement. Pendant les discours, le Président de la Paroisse a présenté les souhaits, il a remercié aussi pour notre présence à l'école paroissiale où il y a beaucoup de changement dans l'éducation, par exemple un élève de 3è a été le lauréat du BEPC pour la région d'Analamanga. Il a remercié aussi pour la présence des sœurs dans les différents mouvements avec les jeunes, pour l'oratorio qui est une nouveauté dans ce quartier. Pour terminer, il a remercié les sœurs d'apporter le charisme à Madagascar surtout l'éducation intégrale des jeunes. Sr Ciri a laissé un message en remerciant le Seigneur pour la présence de nos cinq premières sœurs et pour le développement du charisme salésien à Madagascar. Elle a fait remarquer l'évolution de la province qui compte actuellement 42 sœurs dont 26 sœurs Malgaches et 16 sœurs missionnaires provenant de différents pays, reparties en sept communautés. Elle a souligné aussi la collaboration et la coresponsabilité qui existent avec la famille

salésienne, les laïcs collaborateurs et l'Eglise locale. Le Père Innocent, vicaire provincial, a souhaité que de nombreuses jeunes filles soient attirées par la vie salésienne afin que le charisme puisse être présent dans tout Madagascar pour le salut des jeunes. L’Eucharistie s'est terminée par l'hymne de ce jubilé qui a reçu le premier prix au concours auquel les jeunes ont participé. Puis, chacun a reçu une imagine de Marie Auxiliatrice comme souvenir. La célébration eucharistique terminée, les invités étaient attendus pour partager un repas de fête. Durant ce repas, c'était un moment d'échange et de convivialité. L'après-midi, c'était la fête ouverte par " Afindrafindrao": danse traditionnelle malgache réalisée par toutes les FMA présentes à la fête. De nombreux groupes de jeunes provenant de la paroisse St François d'Assise Tsiadana et d'Ivato se sont succédés sur la scène interprétant des danses traditionnelles malgaches de différentes régions. A la fin, Sr Ciri a remercié tous les participants. Tout le monde est parti avec le cœur plein de joie et un rendez-vous au prochain 25 ans.

Communauté Educative FMA Ampasanimalo


Page 16

MDG News

VA O VA

O

Kongresy Nationaly faha-3

T

anteraka soa aman-tsara ny Fihaonambe faha-telon’ny Kôperateran’i Madagasikara. (1 – 5 septambra 2011). Ny Sdb Tsaratanana Ijely no nampiantrano ny mpizaika 62 avy any amin’ny lafivalon’i Madagasikara : Bemanevika, Mahajanga, Ivato, Betafo, Fianarantsoa ary Toliara. Lohahevitra efatra no nohalalinina nandritra ireo telo andro ireo : Mômpera Innocent Bizimana, Vicaire-n’ny Prôvensialy Sdb sady délégué prôvensialy no nanao ny lahadinika mikasika ny Fiantsoan’Andriamanitra ho Saleziana Kôperatera. Masera Charline Rasoaniriana (Déléguée Prôvensialy Fma) kosa nanazava ny momba ny Satan’ny Fiombonana sy ny fanirahana iraisan’ny Fianakaviambe Saleziana. Ranaivomandroso F.Régis M. (Kôperatera) no nanolotra ny Sata sy Fitsipiky ny Fikambanana Kôperatera. Ny vokatry ny asa fandalinana nataon’ny gropy no natolotra ho loharanon-kevitra fototra handrafetan’ny Filankevitra Prôvensialy sy ny any anToerana tsirairay ny drafimpanentana : nisongadina mantsy ny lesoka sy ny efa tsara eo amin’ny fiainam-pikambanana ary ny fiainan’ny tsirairay, ny Antso sy ny Iraka. Tanjona banjinintsika ny fankalazàna ny faha-200 taona nahaterahan’i Don Bosco. Dingana lehibe amin’izany ny famangian’ny Taolambalon’i Don Bosco an’i Madagasikara (2012). Ny mameno ny asan’ny Kôngresy dia ny “Etrenne”, ho fiomanam-panahy.

Drafipanentanana ho an’ny telo taom-piasàny no harafitry ny Filankevitra Prôvensialy ; ary ho an’ny taom-pikatrohana hitsahina ny an’ny Filankevitra Eo an- Toerana. Ny alahady 4 septambra tolakandro kosa no natao ny fifidianana ireo mpikambana vaovao ao amin’ny Filankevitra Prôvensialy. Nahavita ny fetr’anjara fanompoany ny Fikambanana i : Régis, Lova Maurice, Virginie, Ramiaramanana. Voafidy kosa ho mpanentana handritra ny telo taona (2011 – 2014) ka hitantana ny Fikambanana hiroso mankany amin’ny Fankalazana ny faha-200 taona nahaterahan’i Don Bosco ny : . Mirary azireo handidy hahita ny vaniny ary hikapa hahita ny tonony, tsilovin’ny Fanahy Masina, tahian’i Masina Maria sy Don Bosco… tohanantsika mianakavy. Nanavao ny Fanomezantoky ny Kôperatera rehetra nandritra ny Sorona Masina fisaorana ka notolorana Hazofijaliana ireo vao mandray Fanompoana, ireo rehetra nanavao ny Fanomezantoky kosa notolorana fahatsiarovana. Ranomason-kafaliana no nisarahana, satria tena nifandray am-po ny Kôperatera rehetra nandritra ny Kôngresy Lalasy

LE NOUVEAU CONSEIL PROVINCIAL

Coordinateur : Tomara Manjaka Clarence (Lalasy) Administrateur : Andrianarison Heritiana (Doda) Formation : Raheliarisoa Jeanne Françoise Régine Secrétaire : Randriatsarafihavy Mahafaly Julien Conseillère : Razafiarinelina Jeanne Virginie Délégué SDB: Père Innocent Bizimana Déléguée FMA: Sœur Charline Rasoanirina

Ivato Ivato Toliara Mahajanga Mahajanga

NY HATANORANAREO NO ITIAVAKO ANAREO 16 Aout - 31 Aout 2012 Hitsidika antsika i Don Bosco COMMISSION PREPARATOIRE Coordinateur Père Bruno Logistique Père Pepi Media Père Luca - Père Franck - Mr Solofo Pastorale Soeur Alejandre - Mr Liva


Page 17

MDG News

VA O VA

O

D

Envoi des missionaires ans la Famille salésienne, comme dans l’Église

universelle,

la contribution des laïcs à l’évangélisation et à la responsabilité missionnaire s’est accrue au fil des années. Un exemple dans ce sens c’est la Communauté de la Mission de Don Bosco (CMB), une communauté fondée et formée par des laïcs, qui a participé cette année par 3 de ses membres à la 142ème expédition missionnaire. Partiront comme missionnaires dans

Angelo et Irène de la CMB avec le Recteur Majeur

l’esprit de Don Bosco la volontaire

nautés, selon les endroits et les cir-

siège – il a approfondi la spiritualité

italienne Renata Covito, destinée à

constances”.

et l’identité charismatique salésienne

Haïti; Angelo Fidèle Ravoaviarinony

Attirée par le monde des jeunes,

et a enrichi son engagement avec et

et Irène Raharimalala, un couple de

entrée en contact avec la CMB , elle

pour les jeunes.

jeunes malgaches, qui avec leur fils

a commencé à s’intéresser à la figure

Par la suite, toujours dans l’oratoire,

Irénée, âgé d’un an, seront actifs au

du saint turinois, à sa spiritualité et

il a connu Irène, avec laquelle il a

Burundi déjà au début du mois de

aux modalités de mise en œuvre du

poursuivi sa croissance dans la foi et

novembre.

charisme salésien propres à la CMB.

dans l’amour pour les jeunes. En-

Avec une licence en sociologie et

Ayant émis l’Acte d’Engagement qui

semble, les deux se sont engagé à

plusieurs expériences dans le do-

l’a liée officiellement à la commu-

poursuivre le chemin de formation

maine de l’éducation et du handicap,

nauté et à la Famille salésienne, elle

qui en trois ans les conduira à consa-

madame Covito a déjà été en Angola

a immédiatement montré son ex-

crer leur vie aux jeunes au moyen de

avec le Volontariat international

trême disponibilité à la mission:

la CMB. En 2009, après avoir été

pour le Développement (VIS). Après

“Envoyez-moi là où vous pensez que

pour 8 mois missionnaire au Burun-

avoir été pour deux ans au Brésil,

je puisse être utile, je pars avec

di, Angelo a épousé Irène.

elle était à la recherche de sa voca-

vous!”

On demande bientôt à la nouvelle

tion de vie: “Je suis à la recherche

Angelo Ravoaviarinony a par contre

famille la disponibilité à partir pour

d’une condition de vocation laïque,

connu Don Bosco dès son enfance:

la “missio ad gentes”, un défi auquel

dans le rôle et dans le charisme que

grandi dans l’oratoire de Vohimasi-

les deux ne se soustraient pas. Après

l’Église identifie dans les laïcs,

na, voisin de la mission salésienne

la naissance du petit Irénée, la possi-

orientée à une vie qui unit à la prière,

de Fianarantsoa, déjà à partir de l’an

bilité de partir se concrétise: Angelo

individuelle et communautaire, un

2000 il a commencé à rencontrer les

et Irène iront pour deux ans au Bu-

engagement avec les Églises locales.

volontaires de la CMB venus pour

rundi, où ils termineront leur forma-

La forme optimale – écrivit-elle – ce

supporter les salésiens malgaches de

tion et probablement émettront leur

serait celle qui existe déjà dans cer-

cette communauté. Après être entré

Acte de Dévouement (appartenance

taines expériences, de petites com-

dans le groupe de jeunes de la

définitive) à la CMB.

munautés qui assistent le chemin

CMB , il s’est rendu à Bologne – où

pastoral de paroisses ou de commu-

la communauté a été fondée et a son


Page 18

MDG News

AO V O VA

« La Vie est un trésor » VOLONTARIAT MISSIONNAIRE SALESIEN TAMATAVE 17 - 31 Juillet 2011

VOSAMI est reparti encore cette année et c’était la ème

2 expérience des jeunes missionnaires au sein de la pastorale salésienne des jeunes à Madagascar. Après des mois d’accompagnement et de préparation, 17 jeunes animateurs et animatrices ont répondu à cet appel de la mission pour Tamatave. En tout, nous étions 21. Avant de partir à Tamatave, nous sommes arrivés à la maison Don Bosco, à Ivato le Dimanche 17 juillet pour préparer ensemble cette mission. C’était déjà aussi le commencement de la mission. Le lendemain, la formation a commencé tout de suite par une prière et une présentation animée par le Père Jeannot, suivie de l’explication du concept de la mission et de celle de Tamatave par le Père Claudio et Sœur Alejandra : « la mission commence ici, donc il ne faut pas attendre d’ arriver à Tamatave ». Puis nous avons regardé le film « mission d’Ambanja » 2010 pour nous aider à avoir une idée claire sur ce qu’on va faire, suivi du partage. Les bans animés par Sr Dina ne nous manquent pas pendant la préparation en particulier le « merci » gestué. L’après midi, les jeunes commencent leur travail divisés en 3 groupes : le premier était accompagné par Sr Alejandra pour l’animation et le jeu, le second accompagné par le P. Jannot était engagé pour la formation donnée aux jeunes tamataviens et le dernier pour la liturgie était avec Sr Dina. En outre, on a commencé aussi chaque matin à travailler personnellement en réfléchissant sur la vie spirituelle autour du thème suivi du partage. Pendant les 3 jours où nous étions à Ivato, c’était le P. Claudio qui nous a guidés dans cette réflexion fondée sur l’Evangile de Saint Matthieu 13,44 « Le trésor caché ». Le soir du premier jour, après la récréation le P. Erminio de Santis, provincial des SDB à Madagascar nous a donné le mot du soir. Le mercredi après midi, c’était le partage entre chaque groupe de l’organisation générale. Puis, dans la prière du soir, on a célébré l’envoi des jeunes avec la réception de la croix qui leur rappelle qu’ils sont envoyés par Dieu et non pas par eux-mêmes et qu’ils vont à Tamatave avec leur trésor donné aux autres et ce trésor est la vie, celle-ci qui est à l’intérieur d’un vase fragile. Le jeudi matin sous un bon soleil, tous étaient prêts pour partir. On a fait un bon voyage avec joie et enthousiasme en chantant et en contemplant la belle nature remplie de verdure de la côte Est de Madagascar. La bienvenue nous a réservé une surprise formidable puisque l’endroit où il y avait le terrain de nos confrères était bien décoré. La cour était remplie de chrétiens venant du quartier Ste Anne, appartenant à la paroisse St Paul Mangarano. Les jeunes et les enfants ont chanté notre fameux chant « manahoana re salama ve… ciao ». Ils ont déjà appris ce chant avec le P. Claudio qui est allé quelques fois pour les rencontrer, accompagner et jouer avec eux Ensuite, l’accueil dans la nouvelle construction des salésiens qu’ils sont en train de finir, suivie des discours et des chants accompagnés de danses. Quand tous ont été partis, nous avons mis en place toutes nos affaires, chacun a pris sa responsabilité. Chaque matin, on a continué le travail spirituel, d’abord par la célébration Eucharistique et la réflexion avec le partage dirigé par Sr Alejandra sur l’histoire personnelle en se référant à l’histoire du salut. Après tout cela, le moment de la prière avec les jeunes de Tamatave « Mpanampy » et la formation donnée par les VOSAMI. Le thème qu’ils ont abordé était sur l’animation, le Système Préventif, l’Assistance salésienne ...On sentait qu’ils ont soif de l’esprit salésien. Après la formation, était la pratique sur terrain à travers la préparation ensemble de ce qu’ils vont faire l’après midi avec les enfants et les jeunes, Chaque après midi, c’était la pratique avec des différents

jeux, des bans. Le mot du soir pour les jeunes et les enfants était donné par les VO.SA.MI. Petit à petit jusqu’à la fin du dernier jour le nombre des arrivants augmentait. Ils étaient contents de jouer « midôla » avec différents jeux organisés. Ils ont la facilité pour danser et ont la soif de continuer mais le temps nous manquait. A la fin de la journée, il y avait l’évaluation avec eux « mpanampy» et le soir après le repas la nôtre en rappelant aussi ce qu’on allait faire le lendemain. Toutes ces activités étaient accompagnées dans la prière et le mot du soir. Nous avons vécu une ambiance familiale « esprit de famille ». Le jour du dimanche, nous sommes allés à la paroisse St Paul Mangarano, c’est un peu loin mais c’est la paroisse à laquelle les salésiens appartiennent. Ce sont eux avec les jeunes de la paroisse qui ont animé la liturgie. Le P. Claudio était le président de la célébration, concélébrée avec le P. Jeannot et le P. Vicaire de la paroisse. Pendant ce temps, nous avons eu la visite de l’archevêque de Toamasi-

na, Mgr Désiré Tsarahazana . Il a demandé aux jeunes ce qu’ils sont en train de faire dans son diocèse et les jeunes ont bien expliqué en évoquant le système éducatif de Don Bosco. Puis il a dit qu’il veut cela pour son Diocèse. A la fin, on a pris ensemble le repas du soir. Et le dernier jour, c’était le 30 juillet, nous avons eu la sortie avec les jeunes « mpanampy » au bord de la mer, le matin c’était l’évaluation avec eux et l’après midi, le partage dans la joie, le sourire, l’enthousiasme... Le P. Curé de la paroisse avec le responsable de la pastorale paroissiale est venu pour nous visiter et nous remercier. Le matin du 30 juillet, avant de partir à Antananarivo, c’était l’évaluation générale de VOSAMI. Pendant ce dernier partage, ils ont voulu encore la continuité de VOSAMI et ont demandé l’Ambohibosco trois puisque la majorité de ceux qui ont participé au VOSAMI se sont déjà rencontrés pendant la formation d’Ambohibosco. Ils ont reconnaissant de ce que la famille salésienne leur apporte. A la fin, c’était le souvenir inoubliable pour remercier le P. Claudio de tout ce qu’il a fait durant ces temps où il était le délégué de la pastorale des jeunes pour les Salésiens. Alors, au nom du MSJ à Madagascar, nous lui avons offert un petit cadeau typiquement malagasy avec notre cœur grande rempli de joie. Nous l’avons encouragé pour sa nouvelle mission par notre prière. Quand le P. Claudio a pris la parole, il nous a remercié tous, en particulier les jeunes. C’était dans cet esprit de générosité et de ferveur que nous avons laissé Tamatave pour rejoindre l’endroit où nous avons puisé l’ambiance salésienne. C’est ainsi que la mission est terminée mais elle continuera à susciter chez eux de partager leur expérience avec les autres et d’approfondir encore le sens de cette mission par le soin de leur vie spirituelle. Voilà ce que nous avons vécu ensemble pendant le VOSAMI, une belle expérience qui nous permet de vivifier notre identité charismatique avec les jeunes malagasy.

Sr Dina


Page 19

MDG News

VA O VA

O

SALVATORE AVALLONE avec les jeunes de Madagascar

Madagascar, un pays qui aimante les photographes… A Réponses Photo, nous avons souvent publié des images prises sur cette ile et pourtant, quand Salvatore Avallone est venu nous présenter son dossier, nous avons aperçu quelque chose différent. Une grande énergie et une belle spontanéité se dégagent de ses photos, cela vient sans doute du fait que se prêtrephotographe est immergé depuis 2000 dans le quotidiens de ses habitants et de sa jeunesse.

rencontre ou par des situations qui se présentent à moi. Les Malgaches ont des visages très expressifs et ils sont très naturels. C’est vrai que beaucoup de photographes qui viennent ici sont plus attirés par les forets de baobabs très impressionnants, d’ailleurs j’en ai pas loin de chez moi. Mais le paysage c’est le visage de la terre. Et le visage de l’homme c’est le paysage de sa vie. En le photographiant, j’ai l’impression de créer une rencontre, un partage. La grande difficulté provient de la lumière qui est très dure et contrastée. Je profite des journées où les nuages abondants diffusent les rayons du soleil pour éviter des ombres trop fortes sur les visages.

Un prêtre photographe ce n’est pas banal, comment êtes-vous venu à la photo?

Es-ce que le Malgaches se laissent facilement photographier ?

Je suis passionné de photo depuis l’âge de 12 ans. A la maison, il y avait un appareil Ferrania 6x4,5. A 16 ans, j’ai eu un Ricoh EE, un appareil télémétrique avec un 40mm f :1,8 que j’aimais beaucoup. Quand j’ai commencé à étudier la théologie à Turin, j’allais souvent à la galerie Agora voir les expos, j’ai découvert Kertesz, Edward Weston, Bill Brandt, Rodtchenko… Et quand j’avais un peu d’argent, j’achetais des livres de photo. Pendant mes études au séminaire, il y avait un labo photo. J’ai pu m’exercer au tirage noir et blanc. Ma culture photographique est don noir et blanc…

C’était assez difficile au début, surtout dans les villages reculés car les habitants avaient peur de la photo. Ils croyaient que c’était de la magie. Petit à petit, ils ont commencé à m’accepter comme « photographe ». Depuis 2010 et grâce au prix du Mois de la photo à Madagascar que j’ai remporté, la situation s’est nettement améliorée. J’avais envoyé un dossier de photos réalisées à Ankililoaka et, au journaliste qui m’interviewait, j’ai parlé de ce village. Il l’a mentionné dans son article et, à présent, ce sont les malgaches qui me demandent de le prendre en photo. Ils pensent ou espèrent qu’il conte se retrouver publiés dans des grands magazines à l’étranger. Et, finalement, avec cette parution, je ne peux pas leur donner tort !

Nous publions ici un extrait d’une interview de REPONSES PHOTO, un magazine sur la photo, au Père Salvatore Avallone

Vous photographiez surtout les gens et pas tellement les paysages, pourquoi ? Je suis surtout attiré par les visages des gens que je Faran’y volana octobra: namamgy an’izy 4 mirahalahy mianatra any Lubumbashi (RDC) i Père Claudio. Tamana tsara izy ireo ar y efa manomboka lasan’ny tanora any ny fon’izy ireo. Volana novambra: Tonga teto amintsika ny ekipan’ny ENEL avy any Italie; nametraka pilone 4 tany amin’ny diosezy izy ireo. Io asa io dia mariky ny fitiavan’izy ireo an’ny Madagascar ary indrindra fa ny fiaramiasa ny Radio Don Bosco miaraka amin’ny Diosezy. 9 novambra 2011: conseil Pronvicial SDB -FMA: nohamafisina tamin’izany ny hanatsarana ny fiaraha-miasa amin’ny sehatra Pastoraly.

Nomena maso manokana ireo Fianakaviam-be salezianina ary hatsaraina hatrany ny fiaramiasa.

handeha any Italie. Navela nanandrana niasa kely aloha dia izao vao homena lesona. Irina ny hiverenana tsy ho ela.

17 novambra 2011: Nivory niaraka tamin’ny Eveka teny Antanimena i Père Claudio ( Pr ovinc ial) niar ak a tamin’ny Père Bruno Richard nampahafantatra ny fandalovan’ny Taolambalon’i Don Bosco aty Madagasikara tamin’izy ireo. Ankafaliana tanteraka no naneken’ireo eveka izany vaovao mahafaly izany. Ary vonona izy ireo ny handray azy any amin’ny diosezy izay handalovany.

28-3 Desambra 2011 Quiquennium: fivorian’ny pretra zazakely latsaky ny 5 taona any Fianarantsoa.

4-20 desambra 2011 : tsy ho eto an-toerana ny lehibentsika, Père Claudio, fa

Tapaka tamin’ny fivoriam ben’ny evek a fa horaisina ho loha hevitra ny JMJ mada VII izay hatao any Diego ny teny faneva hoe: “Tanora katolika mijoro amin’ny finoana, manorina ny fiainany ao amin’ny Kristy”. Ny 5-12 septambra 2012 no hanatanterahana izany.


Page 20

MDG News

E T R E N N E 2 0 1 2

Togo

- Signature d’accord d’Etablissement de l’Ong Don

Bosco avec le Gouvernement Togolais En cette date évocatrice du 11 novembre 2011 l’institution des œuvres et missions de Don Bosco présente au Togo a signé avec le Gouvernement

Togolais

l’accord

d’établissement

en

qualité

d’organisation à caractère international « ONG Don Bosco ». En effet, la cérémonie de signature d’accord d’établissement a eu lieu au Ministère des Affaires Étrangères et de Coopération sis au quartier administratif.

RDC - Lubumbashi, 13 novembre 2011 Ce

missionnaires qui sont venus porter le charisme salésien il y

dimanche à la Cité de Jeunes de Lubumbashi, les salésiens

a cent ans, le remercier pour la beauté de ce charisme et

de l’Afrique Centrale ont clôturé leur année du centenaire

pour la croissance de la famille au file des jours.

avec la célébration eucharistique présidée par Mgr Gaston Ruvezi, sdb, accompagné par les confrères de la province. Toute

la

famille

salésienne

était

rassemblée

et

le

mouvement salésien de Lubumbashi s’est chargé de l’organis at ion

de

l’év énem ent .

Mgr Ruvezi, dans son introduction à l’Eucharistie a présenté le motif de louange de la journée : remercier le Seigneur pour les cent ans passés en Afrique Centrale par les Salésiens

de

Don

Bosco,

le

remercier

pour

les

Lomé (togo) - Session de formation en Communication Sociale Du mardi 6 au jeudi 8 septembre 2011, 5 post-novices ont suivi à la Maison Don Bosco d’Akodessewa une session de formation en communication sociale. Il s’agit en effet des confrères : Sylvere Biyogho, Bertin Diarra, Auguste Kambire, Joachim Koudaya et Romeo Salami. Cette formation

offerte par la Délégation Provinciale pour la Communication

Sociale a été animée respectivement par Estela Celada – journaliste espagnole, et M. Aristide Kueviedjin – journaliste togolais. Aussi avons-nous été honorés, tout au long des trois jours de formation, de la présence du P. Cleophas Braganza – délégué de ladite délégation.

MDG News 1  
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you