Page 1

RAPPORT BEST 2013


Réduire la fraction numérique en Côte d’Ivoire et en Afrique à travers la sensibilisation et la formation. Tel est l’objectif que s’est fixée l’agence E-voir, en initiant l’E-School. Déja 3 éditions et nous avons convaincu plus d’un qu’aucune émergence, aucun développement ne peut être durable sans une appropriation de l’Internet par les citoyens. Retour sur les 2 jours de travaux de la dernière édition.

RAPPORT BEST 2013

2

E-voir Internet marketing & medias


Le #BEST13 en chiffres 2 Jours de travaux 10 speakers Plus de 300 participants Suivis en livestream par 90 personnes venant principalement de Côte d’Ivoire, de France et des USA Plus de 1486 mentions du hashtag #Best sur Twitter Plus de 3688 interactions sur Facebook

RAPPORT BEST 2013

3

E-voir Internet marketing & medias


1. Activités 1: CEREMONIE D’OUVERTURE de l’évènement. A la suite de la PCO, M. Israel Guébo (Manager Général de l’Agence E-voir), a pris la parole. Il a fait l’historique de l’E-School qui a débuté en 2011 à Abidjan avec le Summer E-School, puis le Yamoussoukro E-School ou YES, pour arriver enfin à cette édition de 2013 à Bouaké.

Le vendredi 16 Août 2013 s’est ouvert à l’Université Alassane Ouattara le Bouake E-School Time 2013 ou #BEST13. C’est à 9h 05 que la cérémonie a débuté. Par les propos de la Présidente du Comité d’Organisation (PCO), Elodie Yao, qui d’entrée de jeu a présenté l’Agence E-voir et ses objectifs. Les raisons du choix de Bouaké pour abriter cette édition de l’E-School et le programme des différentes activités de l’évènement n’ont pas été pas omis par la PCO.

Il a également insisté sur le choix de Bouaké qui n’est pas seulement un carrefour géographique mais un carrefour qui va concilier et réconcilier les citoyens avec les médias. A la fin de son allocution, il n’a pas manqué de remercier tous les participants du BEST 13.

La fin de son discours a été marquée par ses remerciements à l’endroit du président du BEST 13, M. Samba Koné (représenté par M. David Youant – président de Réseau des professionnels de la presse en ligne (REPPRELCI), l’assemblée et tous les partenaires

RAPPORT BEST 2013

4

E-voir Internet marketing & medias


Aux environs de 9h 30, la parole a été donnée au représentant du Président du BEST 13, M. David Youant. Dans son speech, il a tenu à remercier Israël Guébo dont les actions pour la promotion et l’appropriation des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) dépassent de loin les frontières ivoiriennes.

respect des normes éthiques peut faire progresser considérablement le civisme et l’esprit critique des Ivoiriens.

A travers son representant M. Samba Koné s’est dit honoré d’avoir été choisi comme président du BEST 13. Les jeunes sont les plus gros utilisateurs des TIC, a dit David Youant ; il les a donc invités à en faire un bon usage, tout en ayant une saine appréciation dudit outil. Le bon usage des TIC selon lui dans le

Il a donc exhorté les jeunes à prendre avec lui le pari de faire de nos nations africaines des bassins où pullulent des solutions High Tech.

RAPPORT BEST 2013

«Nous avons raté la révolution agricole et industrielle, nous ne pouvons pas rater cette énième révolution numérique», a lâché David Youant.

C’est sur le coup de 10h que les allocutions ont pris fin pour faire place à la table ronde.

5

E-voir Internet marketing & medias


2. Activités 2 : TABLE RONDE Theme : «Internet, media et citoyen, trio gagnant pour une paix durable» La table ronde qui a suivi la cérémonie d’ouverture avait pour thème : «Internet, Media et Citoyen, trio gagnant pour une paix durable». M. Israël Guébo en était le modérateur.

modérateur était à l’endroit de David Youant, également directeur d’Alerte Info.

Mohamed Diaby (Web activiste, Blogueur, Entrepreneur), Ghislaine Atta (Journaliste, Blogueuse), David Youant et Karim Diarrassouba (président de l’Union des Journalistes de Bouaké (UJB)) en constituaient les principaux intervenants.

Pour David Youant, internet n’est pas un danger pour les medias classiques mais un concurrent sérieux pour ces médias, du fait de sa rapidité. A cet effet, il a évoqué la mort de Me Jacques Vergès dont il a eu la nouvelle via Twitter, pendant que son Agence de presse n’en était pas encore informée.

Internet constitue-t-il un danger pour le journaliste ?

C’est sous la forme de causeriedébat que s’est déroulée la table ronde. Et la 1ère question du

RAPPORT BEST 2013

6

E-voir Internet marketing & medias


Est-il facile d’être dans la peau d’une journaliste-blogueuse ?

En tant que blogueur, vous n’avez pas souvent l’impression de marcher sur les plates- bandes des journalistes?

«Ce n’est pas du tout facile», a-telle fait savoir. Mais elle arrivait à s’adapter. Son travail de journaliste l’y aidait.

Selon Mohamed Diaby, le blogueur qui n’est pas journaliste est néanmoins le partenaire de celui-ci et, non son concurrent.

Il importe de souligner que, bien que les questions fussent destinées à des personnes précises, les autres panélistes ne manquaient pas de réagir pour des additifs. L’occasion a été également donnée à l’auditoire de poser des questions et d’ exposer ses préoccupations.

Internet a-t-il changé votre façon de faire ici à Bouaké ? Karim Diarrassouba, destinataire de la question, a répondu par l’affirmative, en ce sens qu’internet leur permettait d’envoyer plus rapidement les informations vers leur différentes rédactions. Ce qui n’était pas le cas avant, où l’information était expédiée par courrier express.

11h 30, la table ronde a pris fin.

A Ghislaine Atta, Israël Guébo a posé la question suivante :

RAPPORT BEST 2013

7

E-voir Internet marketing & medias


Biographie des panelistes Journaliste de formation, Israël Guébo Yoroba est le Manager Général de l’Agence E-voir. Spécialiste des Nouveaux Médias et Consultant Média, il est aussi Coordonnateur de Projet Web. Des compétences qui lui ont permis de décrocher plusieurs distinctions dont le Prix HARUBUNTU en 2011. Diaby Cheick Mohamed est le fondateur de Waleya Hub (une agence de marketing 360° et de gestion d’événementiel). Il est également activiste web, entrepreneur social et fait partie des premiers blogueurs ivoiriens. Linguiste de formation et journaliste de profession, David Youant est le Directeur d’Alerte info. En décembre 2012, il a été élu Président du Réseau des Professionnels de la Presse en ligne (REPPRELCI) pour un mandat de trois ans. Juriste de formation, Karim Diarrassouba – alias Kader Diaby – est aujourd’hui Journaliste, Correspondant à Bouaké de la Radio de l’Opération des Natons Unies en Côte d’Ivoire, ONUCI FM. Depuis septembre 2012, il préside aux destinées de l’Union des Journalistes de Bouaké (UJB). Ghislaine ATTA est journaliste (scientifique). Depuis septembre 2009, Ghislaine est journaliste web à Fratmat.info, après de belles expériences dans la presse people et la publicité. Egalement blogueuse, Ghislaine a pour «meilleur « ami » : Internet !».

RAPPORT BEST 2013

8

E-voir Internet marketing & medias


3. Activité 3 : Conférence animée par M. EBEN EZER GUEBO DJA Thème : «Wikipédia, les citoyens produisent du contenu» contenu libre, impartial; mais surtout «vérifiable», puisque tout ce qui doit être posté sur cette encyclopédie virtuelle doit indiquer sa source. Les «wikipédiens» sont des «bénévoles».

Vendredi 16 août 2013. Il est 11 h 45. C’est le top départ de la conférence autour du thème «Wikipédia, les citoyens produisent du contenu». A l’amphithéâtre Rotonde D de l’Université Alassane Ouattara. M. Eben Ezer Guébo Dja en est le conférencier.

Avec Wikipédia, le citoyen «n’est plus uniquement usager, mais producteur» de contenu. Le conférencier a déploré le fait que les Ivoiriens ne soient pas actifs dans cet «effort collectif déployé à l’échelle planétaire».

Selon les confidences faites par Eben Ezer Guébo Dja, «Wikipédia est la plus grande encyclopédie au monde», une «encyclopédie collective et multilingue» qui est alimentée par des centaines de milliers de contributions à travers le monde.

En effet, révèle-t-il, sur Wikipédia, Il n’y a que «04 articles de qualité» et «2377 ébauches» sur la Côte d’Ivoire.

La production de contenu sur Wikipédia consiste en un «travail collaboratif». Il s’agit d’un

RAPPORT BEST 2013

9

E-voir Internet marketing & medias


existe.

Pour rectifier le tir, le conférencier a invité les participants, et tous les Ivoiriens, à s’approprier cette «source d’information» et cet «espace de rédaction» qu’est Wikipédia. Il les a incités à adopter le «Wikiprojet Côte d’Ivoire», le portail d’informations sur la Côte d’Ivoire, dont lui-même est membre et rédacteur actif. Et ce, pour plusieurs raisons. Entre autres, pour :

Ces organisations, a suggéré Eben Ezer Guébo Dja peuvent prendre la forme de groupes informels (virtuels sur le web ou réels se réunissant en des lieux précis), de groupes formels (Associations wikimédia), etc. Eben Ezer Guébo Dja a également appelé à l’implication du monde universitaire par la divulgation des documents, recherches (…) empilés la plupart du temps dans les placards.

- Améliorer la présentation du pays, en vue de son rayonnement ; - Participer au progrès de l’Humanité et à la diffusion de la connaissance, etc.

A la fin de l’exposé du conférencier, les questions des participants - qui visiblement ont suivi avec beaucoup d’intérêt le thème développé – fusaient de partout. Eben Ezer Guébo Dja s’est attelé à répondre aux préoccupations des uns et des autres. A 12h 35, le rideau tombe sur cette première conférence du BEST 13.

Ce «défi», à en croire le conférencier, ne peut être relevé que par une bonne organisation des Ivoiriens. A l’image des nations du Nord de notre continent, comme le Maroc et la Tunisie où une véritable implication autour de ce projet

Biographie du conférencier Eben-Ezer Guébo Dja Enarque et haut fonctionnaire de l’administration ivoirienne, animateur et passionné de développement local, il est également un wikipédien (rédacteur d’articles sur Wikipédia) depuis 2007.

RAPPORT BEST 2013

10

E-voir Internet marketing & medias


4. Activités 4 : atelier animé par florent youzan Thème : «Produire du contenu à l’aide de logiciels libres sur du matériel de récupération » L’atelier a débuté à 14h10. L’animateur Florent Youzan a d’abord défini le logiciel libre : un logiciel dont l’utilisation, l’étude, la modification, l’adaptation à la réalité de l’utilisateur et sa diffusion sont permises, techniquement et légalement. Il a par la suite défini le logiciel propriétaire. Qui est un logiciel dont la duplication, la modification ou l’usage sont limités.

C’est après ces différentes définitions que le conférencier a expliqué comment chaque individu pouvait créer du contenu. En envoyant d’abord par SMS « START » au Jerry pour que le serveur puisse prendre en compte l’expéditeur comme contributeur. Après quoi, le citoyen reconnu par le serveur peut désormais envoyer son information en utilisant un mobile, la gamme important peu.

Il a enfin défini le Jerry qui lui , est un ordinateur fabriqué à partir de matériels de récupération assemblés dans un bidon. Sur le Jerry est installé Emmabuntüs, un logiciel libre.

RAPPORT BEST 2013

11

E-voir Internet marketing & medias


Le conférencier a fait la précision que tous les messages envoyés par les contributeurs sont soumis à une modération. C’est après vérification de l’information sa véracité et sa sensibilité - par les modérateurs que celle-ci est diffusé.

C’est après une série de questionsréponses que la conférence a pris fin à 15h 25.

Biographie de l’animateur

Ingénieur en Sciences Informatiques, Expert consultant en TIC et

innovation sociale, Florent Youzan est le fondateur du réseau AFRIWORKERS. 1ère plate forme africaine de développement de l’emploi par la promotion du Télétravail, du Coworking et de la Mutualisation de compétences.

RAPPORT BEST 2013

12

E-voir Internet marketing & medias


5. Activité 5 : ATELIER ANIMé PAR M. DONATIEN KANGAH Thème : «Lire autrement la Presse ?» Sous la houlette de Donatien Kangah (Responsable éditorial à Infopresse, 1ère agence ivoirienne de revue de presse), l’atelier a enregistré la participation de toute l’équipe d’Infopresse, de nombreux étudiants et des membres de l’Union des Journalistes de Bouaké (UJB). «Lire autrement la presse ?» était le thème de ce Workshop dont l’objectif – à n’en point douter était de briser les barrières entre les citoyens et les médias, plus particulièrement la presse.

Quels reproches faites-vous à la presse ivoirienne? A cette interrogation, les participants n’ont pas manqué de faire le procès des journalistes. Mauvaise implication de la presse dans le domaine politique, titres accrocheurs des journaux mais des contenus vides, manque d’objectivité, mensonges des journalistes, etc. sont entre autres les griefs faits à la presse.

Le déroulement de cet atelier qui se voulait participatif

RAPPORT BEST 2013

13

E-voir Internet marketing & medias


Qu’est-ce qu’on recherche quand on achète un journal ?

primer dans leur approche avec les journaux leurs motivations (instruction, information, divertissement …).

On achète un journal pour s’informer, s’instruire, se divertir, ou contribuer à la vie de son parti politique ou de son association, on répondu les participants.

A 15h 34, KOUADIO Evrard Aka (Rédacteur Infopresse) qui accompagnait Donatien Kangah a mis fin à cet atelier, non sans revenir sur les recommandations faites par ses prédécesseurs.

Israël Guébo a demandé aux participants d’aider les journalistes à être et à écrire vrai, tout en leur suggérant de lire tout le contenu du journal, avant tout jugement. Idem pour le Président de l’UJB, Karim Diarrasouba qui a souhaité que les lecteurs lisent les contenus au lieu de faire de ‘’la titrologie’’. Donatien Kangah a pour sa part remercié dans un premier temps tous les participants. Il leur a ensuite demandé de ne pas se faire de préjugés, et que seules doivent

Biographie de l’animateur Diplômé de Droit Public, Donatien Kangah est actuellement le responsable éditorial d’Info Presse, 1ère agence de revue de presse ivoirienne.

RAPPORT BEST 2013

14

E-voir Internet marketing & medias


6. Activité 6 : ATELIER ANIMé PAR M. ISRAEL GUEBO Thème : «la posture d’un journaliste-blogueur» Il est 15 h 35, ce vendredi 16 août 2013, quand Israël Guébo (Journaliste, Blogueur et Manager Général de l’Agence E-voir) entame son Workshop. A l’auditoire composé en grande majorité d’étudiants et de participants venus d’Abidjan, Israël Guébo a expliqué les trois (03) postures que doit avoir le journaliste-blogueur. La première posture est celle de «la compétence dans les deux domaines (Journalisme et Bloguing)». Sur le plan journalistique, la règle des 5W (Who, what, when, where, why), principe basique de la profession, doit être respectée. Au niveau du Bloguing, c’est la maîtrise des outils informatiques qui s’impose. La deuxième posture, aux dires d’Israël Guébo a trait à «la

RAPPORT BEST 2013

spécialisation». Cela consiste à choisir un sujet ou un domaine particulier, à aller chercher l’information et à la traiter. Dans son cas, il dit avoir choisi de «parler du quotidien des Ivoiriens». La troisième posture consiste à «s’imposer une double rigueur». Rigueur journalistique, pour la conquête de l’«espace national». Et rigueur en matière de bloguing, dans la perspective de toucher l’ «espace international». Que ce soit du point de vue journalistique ou du bloguing, Israël recommande de la rigueur dans l’écriture, notamment en évitant les fautes.

15

E-voir Internet marketing & medias


Aux nombreux participants à ce Workshop, Israël n’a pas manqué de révéler que c’est «pour contribuer à une autre vision de la Côte d’Ivoire» plus positive qu’il a commencé à bloguer. Car, soutient-il : «il faut qu’on construise l’Histoire de la Côte d’Ivoire». A 17h 25, un terme a été mis à cet atelier.

Le sérieux, «la crédibilité» et l’audience du rédacteur en dépendent, foncièrement. Pour ce faire, il importe d’avoir des prérequis en matière d’orthographe, de grammaire, de vocabulaire, etc. il faut également se faire relire par d’autres personnes, avant la publication de l’article. Israël a aussi invité tous ceux qui veulent bloguer à être «très interactifs». Diaby Mohamed (Web activiste), présent à cet atelier, a indiqué qu’en matière de bloguing, il n’y a «pas d’organe de régulation, mais plutôt l’autocensure». Il conseille donc de publier juste et vrai pour se bâtir une bonne «réputation». Pour en savoir davantage sur le thème, dont l’exposé a captivé l’attention des auditeurs, les questions de ces derniers n’ont pas manqué. Pour ceux des participants qui n’avaient pas de boîte électronique, il leur en a été créé, séance tenante.

RAPPORT BEST 2013

16

E-voir Internet marketing & medias


7. Activité 7 : ATELIer ANIMé PAR EDITH BROU Thème : «bloguer au féminin » Le samedi 17 août 2013 a eu lieu un workshop destiné aux femmes à l’Université Alassane Ouattara de Bouaké. Le thème retenu était : «bloguer au féminin». Sous la conduite d’Edith Brou (Blogueuse et fondatrice d’Ayana webzine), cet atelier a enregistré la présence de nombreuses étudiantes (et étudiants) de l’Université de Bouaké. A 9h 10, la rencontre s’est ouverte avec la présentation d’Edith Brou. Elle a ensuite expliqué aux participants comment elle a créé son blog et la nécessité d’en avoir un, en tant que femme. Par un système de questions-réponses, elle a mené de bout en bout ce workshop.

RAPPORT BEST 2013

«Qu’est ce qu’un blog ? » C’est la première question qu’elle a posée aux participants. Nombre d’entre eux ne tardent pas à dire que bloguer : c’est lire les articles des journalistes sur internet. A Edith Brou de rectifier qu’un blog est une sorte de journal de bord un peu plus structuré. «Qui a déjà un blog ? » Personne. Edith reprend alors la parole pour indiquer qu’un blog permet de s’ouvrir au monde. En prenant des exemples de femmes qui ont un blog, Edith a invité les participants, mais plus particulièrement les dames à avoir aussi leur blog. Mais indique-t-elle, être blogueur ou blogueuse exige un peu de sacrifice et un peu de temps.

17

E-voir Internet marketing & medias


Edith a souligné que le blog permet de rencontrer d’autres cultures et également d’avoir de l’argent à condition que les contenus soient intéressants, faciles à lire. Pour ce faire, il faut écrire juste et être le plus bref possible. Elle a exhorté toutes les participantes à s’approprier l’outil internet. Pour apporter un plus à la société. Car soutiendra Edith : «nous (les femmes) sommes le sexe fort (…) le levier».

La prise en main s’est faite avec la création du blog d’une participante au workshop. Edith a indiqué, à cet effet, qu’il faut bien choisir sa ligne éditoriale avant d’écrire, c’est-à-dire se rappeler ce qu’on aime. Après plusieurs déclinaisons de noms, un a été retenu finalement pour le titre du blog de cette dernière qui porte sur la musique. Plus précisément sur la musique nigériane. Pour encourager la participante à tenir effectivement son blog, Diaby Cheick Mohamed a précisé que si elle écrivait dix (10) articles avant la fin du mois prochain (avant fin septembre), il lui donnerait le contact de FUSE ODG (un groupe d’artiste ghanéen).

A 10h 45, ce workshop a pris fin.

Biographie de l’animatrice Edith Brou Son amour pour les TIC lui a permis de se consacrer après son DEUG aux métiers du web. A 27 ans, Edith est à la fois blogueuse, co-fondatrice du magazine féminin «ayana webzine», trésorière générale du Réseaux des Professionnels de Presse en ligne de Côte d’Ivoire (REPPRELCI).

RAPPORT BEST 2013

18

E-voir Internet marketing & medias


8. Activité 8 : ATELIER DE FORMATION ANIMé par DAVID YOUANT Thème : «Les nouveaux supports de diffusion de l’information alerte par sms » A cette conférence, il s’agissait de présenter un nouveau support de diffusion de l’information qui a fait son apparition, il y a moins de 10 ans « le SMS » (le Short Message Service), d’expliquer également comment ce support fonctionne et d’indiquer le type de media qui utilise cet outil. David Youant a commencé par faire l’historique des agences de presse. Comme exemple, l’ Agence France Presse (AFP) qui, avant, s’appelait Havas. Celle-ci pour donner l’information économique entre Londres et Paris, à l’époque, utilisait les pigeons voyageurs ; ce qui mettait entre trois (3) et quatre (4) jours.

RAPPORT BEST 2013

Le conférencier a également fait une liste non exhaustive des innovations qui sont intervenues dans le domaine entre 1835 et 2013 : le télex, l’ordinateur, le téléphone portable, l’outil SMS, etc. Les avantages de l’outil SMS on été exposés. Aujourd’hui, le SMS permet aux citoyens d’être informés rapidement et instantanément. Le conférencier a aussi montré qu’avec les alertes par SMS, le citoyen n’avait pas besoin d’aller à l’information : c’est plutôt l’information qui venait vers lui, désormais.

19

E-voir Internet marketing & medias


A en croire David Youant, ce service est encore plus utilisé par les organes de presse pour éditer leurs articles.

Mieux les agences de presse ne peuvent aucunement concurrencer les organes de presse, sur ce terrain.

En effet, les agences de presse donnent des brèves aux autres medias qui, eux, à leur tour le commercialisent aux citoyens.

C’est aux alentours de 10h 50 que cette conférence a pris fin.

Pour lui, les alertes envoyées par les agences de presse ne font que 160 caractères et cette information ne peut se substituer un dossier complet, pour informer les citoyens.

RAPPORT BEST 2013

20

E-voir Internet marketing & medias


9. Activité 9 : KEYNOTE ANIME PAR M. DIABY MOHAMED Thème : «Comment Bloguer Pro» Au dernier jour du Bouaké E-School Time 2013 ou BEST 13, le samedi 17 août 2013, Diaby Mohamed (Entrepreneur, Web activiste) a animé la keynote autour du thème «comment bloguer pro». A l’Université Alassane Ouattara. C’est à 10h 54 que les choses sérieuses commencent. Dans une salle qui refusait du monde. Des tables de la salle ont dû être sorties, pour faire de la place. Des participants doivent s’asseoir sur les rebords de la salle ou se tenir aux portes et fenêtres, pour ne rien rater de la formation qui va être donnée.

Les termes d’identité et d’entrepreneur ont donc été longuement expliqués au cours de ce moment de partage. L’identité, selon Mohamed Diaby, est toujours «contextuelle». Pour les individus, trois éléments sont à prendre en compte, pour mieux cerner ce terme : l’éducation, la formation et l’expérience personnelle. Ce sont ces éléments qui forgent «la personnalité» par rapport à laquelle tout individu s’oriente.

Mohamed Diaby a tenu à s’adresser aux participants «en tant qu’entrepreneur».

RAPPORT BEST 2013

21

E-voir Internet marketing & medias


Pour être un (bon) entrepreneur, Diaby Mohamed n’a pas manqué d’indiquer à l’auditoire que trois principes fondamentaux doivent être respectés, si tant est que l’on veut avoir du succès. Il s’agit entre autres de «l’éthique dans le travail», «la logique de crédibilité et de confiance» et «l’estime de soi». L’éthique dans le travail consiste à respecter le travail qu’on effectue, sans transiger. La logique de crédibilité et de confiance découle de la maîtrise du domaine d’activité. Quant à l’estime de soi, il s’agit d’un mélange de respect et de charisme.

rentabiliser ses affaires en dépend. Et sur internet ou en matière de bloguing, recommande Mohamed Diaby, il faut suffisamment produire du contenu, faire la veille et être le plus possible connecté. En effet, soutient-il : «plus on est connecté, plus on a des opportunités». Mais, «en toute chose, il faut montrer d’abord son bénévolat», ajoute Edith Brou – blogueuse qui se veut adepte du «give to get» (donner pour recevoir). C’est ainsi que l’on décrochera le gros lot, certainement. Sur ce point, Florent Youzan ne dira pas le contraire; lui qui «chômeur dans la vie réelle» est aujourd’hui un grand homme d’affaires, via «le télétravail». Et ce, pour avoir un jour ‘’offert’’ un service sur internet. Florent Youzan ne manquera pas d’indiquer que «aider quelqu’un, écrire sur internet laisse des traces», des références que l’on capitalisera plus tard, à coup sûr.

Selon Mohamed Diaby, en matière de business, il n’y a ni vieux ou grand, ni petit ou jeune : ce qui importe, c’est la compétence dont on fait montre. Ce qui imposera le respect. Il a donc invité à «oublier la logique des compromis». Le charisme, c’est aussi «être focus», éviter de s’éparpiller, «créer sa bulle», c’est-àdire son environnement particulier, parfait, dans lequel les idées se battent pour prendre forme, tout en faisant «fi des réalités» implacables du moment. Ces valeurs et principes susmentionnés sont primordiaux. La crédibilité qui va permettre de

RAPPORT BEST 2013

22

E-voir Internet marketing & medias


Le succès sur internet ou avec internet ne vient pas du jour au lendemain, la crédibilité, l’audience dont on a besoin pour pouvoir monétiser son blog peut prendre du temps, a tenu à préciser Gislaine Atta, journaliste-blogueuse. C’est pourquoi Josias Yobou, Community Manager recommande la passion. Car «la passion, ça paie toujours», signe-t-il. A ce keynote, des astuces pour twitter sans internet via le service 4443 de MTN ont été révélé à l’auditoire par Mohamed Diaby. Tout comme le protocole SIP. D’autres blogueurs et web activistes tels Cyriac Gbokou, Delmo Lintouchable, etc. sont intervenus pour apporter leurs expériences aux participants. Ce keynote auquel a été inséré l’ ‘’Open Speech’’ a vu l’intervention de certains partenaires du BEST 13 tels Les Mys’Tic, Epistrophe (société promotrice de web.ci – plateforme de création de site web), etc. A 13h 30, les participants voient se succéder devant eux Gislaine Atta, Edith brou, le Secrétaire Général de l’Union des journalistes de

RAPPORT BEST 2013

Bouaké (UJB), Donatien Kangah (Responsable Commission Communication BEST 13), Jean Delmas Ehui (alias Delmo Lintouchable), Cyriac Gbokou, Diaby Mohamed, David Youant (journaliste et président du Réseau des professionnels de la presse en ligne de Côte d’Ivoire (REPPRELCI)), Elodie Yao (Présidente Comité d’Organisation BEST 13). Tous saluent les participants pour leur exemplaire mobilisation et l’intérêt accordé à l’évènement. Ils leur suggèrent également de s’approprier ce cadre créé par le BEST 13. A 13h 56, l’intervention de M. Israël Guébo met fin à ce keynote. Tout comme le BEST 13.

23

E-voir Internet marketing & medias


10. Activité 10 : MATCH DE FOOTBALL

autres matches ont été joués. Des matches de «mise en jambe», selon l’expression d’un journaliste.

Le samedi 17 août 2013 a eu lieu à 16h 56, un match entre les blogueurs venus d’Abidjan et les journalistes de Bouaké.

En effet, il s’est agi dans un premier temps de l’opposition journalistesétudiants de Bouaké et dans un second temps du match blogueursétudiants de Bouaké.

C’est le Campus 1 de l’Université Alassane Ouattara de Bouaké qui a accueilli cette rencontre. Plusieurs personnes ont pris part à ce match. Cette rencontre était placée sous le sceau de la convivialité et de la fraternité.

Les étudiants ont dominé les journalistes par un score de 2-0. Face à ces mêmes étudiants, les blogueurs ne feront pas mieux que les journalistes. Ils prendront 3 buts sans en marquer.

Chaque équipe avait ses supporters. La première mi-temps de 15 minutes n’a pas enregistré des buts. Il a fallu attendre la seconde période pour voir les journalistes de Bouaké ouvrir le score, sur une attaque bien menée. Ce score restera inchangé jusqu’à la fin du match.

A 17h 30, la compétition prend fin avec la remise symbolique du trophée aux journalistes de Bouaké.

Les journalistes de Bouaké remportent ainsi le trophée Sambe Koné. Mais, avant d’en arriver à cette rencontre qui a opposé Blogueurs et Journalistes, deux

RAPPORT BEST 2013

24

E-voir Internet marketing & medias


En 2014, ce sera encore #BEST...

E-mail: contact@e-voir.net / Site web: www.e-voir.net

RAPPORT BEST 2013

25

E-voir Internet marketing & medias

Rapport #best13  
Advertisement