Page 1

Programme_culture_2012-13-V8_Mise en page 1 09/10/13 15:33 PageI


Programme_culture_2012-13-V8_Mise en page 1 09/10/13 15:33 PageII

espace diamant /// saison 2013/2014 noVemBRe musique décemBRe théâtRe ciRque musique musique jp janVieR musique musique jp théâtRe jp musique humouR danse FéVRieR théâtRe musique théâtRe musique maRs théâtRe théâtRe théâtRe Visuel théâtRe aVRil danse / Visuel musique musique jp musique théâtRe jp théâtRe théâtRe théâtRe mai théâtRe musique musique danse danse danse juin théâtRe théâtRe

maRdi 5

conseRVatoiRe G. VeRdi de milan

p. 2

meR. 4 et jeudi 5 maRdi 10 meRcRedi 11 dimanche 15

indomita donna alice in china jakez oRkeztRa l’histoiRe du petit tailleuR

p. 3 p. 4 p. 5 p. 30

meRcRedi 8 lundi 13 jeudi 16 dimanche 19 jeudi 23 meRcRedi 29

souad massi / eRic FeRnandez aiRs tRaditionnels du pays de ma tête les petites chèVRes & le loup schuBeRt / caVanna demaison s’éVade passion simple

p. 6 p. 30 p. 31 p. 29 p. 7 p. 8

meR. 5 jeudi 6 meRcRedi 12 jeudi 13 jeudi 27

cinna jean-pieRRe Godinat RéGions en scène soiRée mezzo Voce

p. 9 p. 10 p. 11 p. 12

maRdi 4 maRdi 11 maRdi 25 meRcRedi 26

jouRnal d’un coRps le touR des maux dits mummenschanz poRtRaits

p. p. p. p.

13 14 15 16

jeudi 3 meRcRedi 9 jeudi 10 dimanche 13 jeudi 17 maRdi 22 meRcRedi 23 maRdi 29 et meR. 30

inFeRno diana saliceti le VoyaGe de BoB le GiGueuR les sept deRnièRes paRoles du chRist le petit Violon l’aVaRe le malade imaGinaiRe jeunesse sans dieu

p. p. p. p. p. p. p. p.

17 18 32 29 33 19 19 20

maRdi 6 meRcRedi 14 VendRedi 16 samedi 17 meR. 21 et jeudi 22 meRcRedi 28

pRotée j. knecht & le quintette à Vent de l’e.i.c. chRistophe : l’intime touR collectiF aRt mouV’/zone liBRe sophocléa de kaRine sapoRta poetRy eVent de caRolyn caRlson

p. p. p. p. p. p.

21 22 24 26 23 27

maRdi 3 meRcRedi 4

a mandRacula è più a Vindetta

p. 25 p. 25


Programme_culture_2012-13-V8_Mise en page 1 09/10/13 15:33 Page1

Le mot du Maire Le 5 novembre prochain, le rideau du Théâtre Municipal se lèvera sur le premier spectacle de la programmation 2013/2014 de la Direction de la Culture de la Ville d’Ajaccio. Fidèles aux engagements pris pour une culture populaire, accessible à tous, proche de nos racines insulaires, mais néanmoins exigeante sur la qualité et ouverte sur le monde, nous sommes à nouveau en mesure de vous proposer un mélange détonnant d’excellence, de fantaisie, de talent, de spontanéité, de brio, de rires, de drames et de rêves s’exprimant à travers le théâtre, la danse et la musique. Cette année nous avons voulu faire les choses en grand, car cette année est celle de la naissance d’un géant : le Palatinu ! Cette salle de sport et de spectacle, qui peut accueillir un public de trois mille personnes, ouvre de nouveaux horizons pour nos ambitions culturelles et nous projette dans de nouvelles dimensions, par la taille certes, mais également grâce à la conquête de nouveaux espaces, comme la hauteur qui permet d’investir les airs. Désormais Ajaccio pourra accueillir des spectacles de grande ampleur, ainsi ce nouvel antre de la culture offrira un décor somptueux à Inferno, composition inspirée de l’univers de Dante qui devrait surprendre le public ajaccien, peu habitué à ce que la pièce déborde de la scène. Mais la grandeur n’exclut ni la profondeur, ni encore moins l’authenticité. Socrate nous dit d’ailleurs que « la première clé de la grandeur est d’être en réalité ce que nous semblons être ». Et c’est bien là la véritable ambition de cette saison du Théâtre Municipal, et de toute la politique culturelle de la capitale de la Corse : permettre à chacun de nous de se trouver soi-même, dans le respect de notre identité et dans le désir de nous dépasser. Ajaccio accueillera des affiches prestigieuses, un concert de Christophe, un ballet chorégraphié par Carolyn Carlson, créé spécialement pour le Palais Fesch, et continuera d’offrir un espace d’expression pour les artistes corses, de Noël Casale à Diana Saliceti en passant par Jean-Pierre Godinat. Cette année encore le monde, dans toute sa richesse et sa diversité, s’invite sur les scènes ajacciennes et vient à votre rencontre. Pour ma part, je sais déjà que vous serez au rendez-vous !

simon Renucci, maire d’ajaccio


Programme_culture_2012-13-V8_Mise en page 1 09/10/13 15:33 Page2

maRdi 5 noVemBRe

Conservatoire Giuseppe Verdi de Milan

Espace Diamant 20h30

Dans le cadre des 15e Rencontres Musicales de Méditerranée

Musique Tarif B

le conservatoire Giuseppe Verdi de milan est le plus grand institut de formation musicale d’italie. son histoire est longue et glorieuse. dès 1796, Bonaparte libère milan. la vie culturelle, jusqu’alors bridée par l’occupation autrichienne, reprend vigueur tandis que s’affirme l’idée de la création d’un conservatoire. en 1803, le premier établissement accueille 36 étudiants… …Très vite, ce conservatoire s’affirma comme l’Institution la plus importante pour la formation des musiciens et devint une structure d’éducation et de formation réservée aux élèves les plus méritants qui eurent la possibilité de suivre, gratuitement, des cours d’instruments. Aujourd’hui, sont enseignées toutes les disciplines touchant à la musique et le Conservatoire Giuseppe Verdi, qui possède également une des plus importante bibliothèque de musique du monde, compte parmi les conservatoires les plus renommés à l’échelle mondiale. Les chefs d’orchestre Claudio Abbado, Riccardo Muti, Riccardo Chailly, les compositeurs Pietro Mascagni, Giacomo Puccini, les pianistes Arturo Benedetti-Michelangeli, Maurizio Pollini, la soprano Barbara Frittoli ont été, entre autres, élèves dans ce prestigieux établissement. Ironie de l’Histoire, seul, le grand compositeur de musique lyrique, Giuseppe Verdi, n’y fut jamais admis. Pour rehausser, plus encore, la 15e édition des « Rencontres Musicales de Méditerranée » - qui se dérouleront sur l’ensemble du territoire corse, du 3 au 10 novembre prochain - la commission artistique des Rencontres a fait appel aux interprètes des classes terminales de ce prestigieux établissement qui compte parmi ses étudiants des éléments qui font partie de l’orchestre de la Scala de Milan et sont présents dans les grands festivals européens.

2


Programme_culture_2012-13-V8_Mise en page 1 09/10/13 15:33 Page3

Indòmita donna / La femme indomptable Ecrit par Rinatu Coti Mise en scène : Saveriu Valentini Résidence de création

un umaghju à sta donna eroi, chjamata danielle casanova da u so veru nomu, Vincintella perini. hè militanti cumunista è risistenti, si ni mori spatriata calchì sittimana nanzu à a liberazioni. pà i chjassi di a mimoria, chjamemu à l’imaginariu pà suvità sta donna tistimonia di i scumbugli di a storia. si ghjova d’una magnifica scrittura sinsibuli è ritinuta, d’un sguardu novu annantu à u dulori, indòmita donna intreccia un universu pueticu incù l’assurdu di a tragedia.

MERCREDI 4 ET JEUDI 5 DÉCEMBRE Espace Diamant 20h30 Corse-français Tarif A

In Auschwitz, matriculu 31 655, Danielle Casanova spatriata incù i so amichi, ùn hà piantatu a lotta, di salvà viti, di sparghja a so voci è quissa di l’altri pà ch’è tuttu u mondu sapii. L’Indòmita donna, hè a vita di sta donna allivata in i tradizioni, a trasmissioni, a mimoria, a libertà è chì si trova in un infernu senza nomu, impinsevuli. Sti valori antichi di a so terra ùn sò ch’è ricordi landani, a rialità senza altru al di là di ciò chì omu pò pinsà. Estratti : ‘Chì hè a notti in u bughju ? Chì risorza s’avarà da tena. Da tena comu ? Da tena sin’à quandu ?’ ‘In u prati di l’alivetu, durmìa a màcina antica chì aia frantu l’alivi duranti sèculi è sèculi. Quali mai avaristi pensu tandu chì un tempu aia da vena chì i màcini àiani da turrà ghjenti pòlvara.’ ‘Resista, luttà, spirà, eccu Daniella una donna, è tutti i so cumpagni in i campi trimenti di u starminiu.’

Un hommage à une femme héroïque, Danielle Casanova – de son vrai nom Vincentella Perini – militante communiste et résistante, décédée en déportation quelques semaines avant la Libération. Sur les sentiers de la mémoire, c’est un appel à l’imaginaire pour la traversée de l’histoire d’une femme témoin de bouleversements de l’Histoire. Magnifiquement servie par une écriture sensible et pudique, par un regard inédit porté sur la douleur, Indòmita donna tisse la trame d’un univers poétique malgré l’absurde de la tragédie.

avec : Marianna Nativi textes corse et français : Rinatu Coti adaptation théâtrale : Marianna Nativi univers sonore, musique : Jean-Pierre Godinat Voix off : Delia Nativi-Sépulcre décor : Mario Sépulcre costumes : Cécile Eliche Régisseur son et lumières : Pierric Serre co-production : Locu Teatrale / Ville d’Ajaccio

3


Programme_culture_2012-13-V8_Mise en page 1 09/10/13 15:33 Page4

maRdi 10 dĂŠcemBRe

Alice in China

U Palatinu 20h30

Nouveau Cirque National de Chine Mise en scène : Petros Sevastikoglou (CrÊation)

Cirque-poème à partir de 4 ans Tarif Palatinu spectacle prÊsentÊ avec le soutien d’air France

d’après alice au pays des merveilles de lewis carroll

entre tradition et modernitĂŠ, la troupe d’acrobates chinois revisite lewis carroll pour un spectacle ĂŠblouissant. plus de mots mais des images Ă foison, une balade dans le monde de l’illusion et de la magie, ĂŠtoÊe de prouesses inimaginables. une fĂŠerie pour ralentir le temps et se plonger dans un univers de rĂŞve et de poĂŠsie. Tout commence par des chuchotements. Dans l’obscuritĂŠ totale. DĂŠjĂ  le frisson s’installe. Puis des boules magiques apparaissent dans une semi-pĂŠnombre. Une Alice asiatique et candide observe ce dĂŠlicieux prodige et finit par s’endormir hypnotisĂŠe. Une barque emporte la fillette assoupie‌ et le voyage merveilleux commence. Une acrobate jongle avec une table, une femme change plusieurs fois de visage, des contorsionnistes se tordent en tous sens et une hulahoopeuse disparaĂŽt avalĂŠe par ses cerceaux. Miraculeux est cet amalgame Orient-Occident prĂŠsent dans de nombreux dĂŠtails et inventions scĂŠniques. Les numĂŠros spectaculaires des acrobates chinois sont ĂŠpoustouflants d’adresse et de virtuositĂŠ. La performance est d’avoir transformĂŠ le vocabulaire en langage thÊâtral oĂš le jeu de l’acteur donne tout son sens Ă  chaque mouvement. ‘Grande illusion, numĂŠro de transformiste, acrobaties avec des rubans de soie, contorsion, jonglage, diabolo, ĂŠquilibrisme, les membres de la troupe de Tianjin incarnent les personnages mythiques de ce conte, pour le plus grand bonheur du public.’. LibĂŠ-Lyon

Photos :ŠElmarStolpe

avec :25 acrobates chinois du cirque de Tianjin dramaturgie : Fabrice Melquiot mise en scène : Petros Sevastikoglou crÊation musicale : Christian Boissel et Nicolas Lespagnol-Rizzi

4

“ Le spectacle rebondit d’un tableau Ă l’autre, exĂŠcutĂŠ avec une maestria qui emporte l’enthousiasme. â€? Figaro


Programme_culture_2012-13-V8_Mise en page 1 09/10/13 15:33 Page5

Jakez Orkeztra

meRcRedi 11 décemBRe Espace Diamant 20h30

Guitare acoustique, violon, contrebasse, accordéon, batterie et percussions emmènent les auditeurs dans un univers musical chatoyant, rythmé, inattendu, frôlant et détournant les tendances. toutes les tendances.

Musique Tarif A

Le Jakez Orkeztra, un nom qui sonne comme une voile qui claque, une poésie baladeuse et une musique colorée aux mélodies irrésistibles. Le plus corse des groupes de chanson française continue de balancer entre slam et vieille école du verbe. Ce nouveau spectacle dévoile un Jakez Orkeztra qui s'énerve toujours plus, et dans une musique qui va maintenant chercher du côté du rock le plus endiablé. Les musiciens laissent exploser leur créativité et leur folie douce. Créé en 2007, le groupe sort un premier album, Léon, qui revendique et signe l'état d'esprit du Jakez : celui d'une auberge espagnole où on abandonne dès l'entrée les frontières stylistiques. Essai confirmé en 2010 avec le deuxième album, Byzance, et le passage au Printemps de Bourges. La critique salue l’originalité poétique des textes, une musique vivante et expressive, une séduisante présence sur scène, et une « puissance de feu stupéfiante ».

chant, guitare, accordéon : Jacky Le Menn chant, violon : Celia Picciocchi chœurs, contrebasse : Jean Castelli Batterie, percussions : Pierre Michelangeli

5


Programme_culture_2012-13-V8_Mise en page 1 09/10/13 15:33 Page6

meRcRedi 8 janVieR Espace Diamant 20h30

Souad Massi /Eric Fernandez « Chœurs de Cordoue »

« ils ont en commun la passion de la musique et le goût du métissage. elle, chanteuse à la voix d’or et au talent étincelant ; lui, guitariste à la virtuosité rare et aux compositions éclectiques. ensemble, ils forment un duo exceptionnel. une création aux sonorités métissées faisant renaître cordoue, cité tolérante de « Merveilleuse Souad Massi qui nous rappelle que la l’espagne médiévale, lorsque les religions et les cultures cohabimusique peut être une force de vie… » taient en toute intelligence, dans un esprit de dialogue, de paix Le Monde et d’enrichissement mutuel. » télérama « Cette jeune chanteuse et musicienne algérienne

Musique du monde Tarif C

accorde sa guitare au ton vibrant de ses émotions, nourries de poésie mystique et de militantisme au quotidien. Sans démagogie, sans fard, ni folklore encombrant, elle est l’intelligence, l’altruisme et la chaleur d’une folk musique épurée. » Rocksound

composition et voix : Souad Massi composition et guitare : Eric Fernandez danse : Sabrina Romero accordéon : Alexandre Leauthaud percussions : José Cortès derbouka : Rabah Kalfa

6

Artiste phare de la nouvelle génération algérienne, Souad Massi s’inspire de son vécu et notamment de l’exil, pour écrire sur la nostalgie, la liberté et l’espoir. Avec justesse et lucidité, elle propose des textes humanistes, sensibles et poétiques. Sa voix douce et pure explore avec la même aisance la pop, le folk-rock, le chaâbi ou encore la musique arabo-andalouse. Un éclectisme qui fait écho au parcours artistique d’Eric Fernandez, reconnu pour sa musique inspirée du monde entier. Guitariste de génie, il honore et perpétue l’âme flamenca, déjà riche des multiples influences culturelles rencontrées par les Gitans pendant leurs voyages. Sa virtuosité est comme une offrande à la musique du monde et à ses origines andalouses. Accompagnés de trois musiciens et d’une danseuse, Souad Massi et Eric Fernandez unissent leurs talents pour un concert généreux, sensible et ouvert sur le monde. Une rencontre musicale cosmopolite, aux multiples facettes.


Programme_culture_2012-13-V8_Mise en page 1 09/10/13 15:33 Page7

Demaison s’Êvade !

jeudi 23 janVieR Espace Diamant 20h30

le style François-xavier demaison, c’est l’heureuse rencontre d’un sens aigu de l’observation, d’une imagination foisonnante qui enfante des histoires absurdes et d’un talent d’acteur Êpoustouant. les sketches s’enchaÎnent à cent à l’heure. savoureux !

Photos :ŠDelcey

Il est un des nouveaux hommes forts du cinÊma français et une valeur sÝre de l’humour contemporain. François-Xavier Demaison, qui a tournÊ pas moins de seize films en six ans, revient avec un nouveau spectacle. Il y incarne une galerie de personnages avec un sens de l’observation et du dÊtail Êpatants. François-Xavier Demaison nous livre son regard sur le monde à travers une toute nouvelle galerie de personnages singuliers, cruels, familiers, parfois dÊsespÊrÊs, souvent dÊsespÊrants : un couple de bobos en exil à Marrakech, un conseiller en adultère, un directeur de thÊâtre esclavagiste, un gynÊcologue italien qui pratique l'accouchement "Bel Canto", un grand-père ancien rÊsistant, fumeur de haschich, amateur de rap et de femmes fortes, un voyant masseur, un sommelier "saoul" tension... Dans un monde qui ne se soucie que des bulles de champagne et des bulles spÊculatives trouvera-t-il sa bulle d'oxygène ? Mais surtout Bitou, le castor, Êchappera-t-il au fameux sÊrial killer quÊbÊcois "Arthur Hache" ?

Humour – One Man Show Tarif C  François-Xavier Demaison ne tombe jamais dans la vulgaritÊ. Bien dans sa tête, gÊnÊreux, doublÊ d’un vrai tempÊrament comique, il compose des mimiques gÊniales sur un rythme haletant.  Le Figaro  Demaison est une poupÊe gigogne qui contient mille accents, mille inexions, mille physionomies, un conteur doublÊ d’un Fregoli [‌]. En sa compagnie, un terrain de golf succède à une boÎte de nuit, un cabinet d’avocats à un restaurant chic, une clinique à une prison [‌]. Demaison joue sur le cynisme ou l’aveuglement de ses personnages pour dÊbiter quelques atrocitÊs. On ne boude pas son plaisir.  Le Monde  L’humoriste fait, à nouveau, preuve d'un formidable talent de comÊdien. Il y enchaÎne sur un rythme soutenu les personnages les plus cruels, les plus singuliers, les plus extravagants. Les plus dÊsespÊrÊment drôles. Demaison s’Êvade ? N’hÊsitez pas à le suivre.  LibÊration

7


Programme_culture_2012-13-V8_Mise en page 1 09/10/13 15:33 Page8

Passion simple

meRcRedi 29 janVieR

RÊcit acro-chorÊgraphique AdaptÊ du roman Êponyme d’Annie Ernaux Une crÊation de Florence Caillon

Espace Diamant 20h30 Danse / Cirque CrĂŠation Tarif B

sous forme de quatre solos fÊminins, passion simple explore les mÊcanismes de la passion, point de friction le plus intense de la relation à l’autre et à soi-même, et aborde l’aspect initiatique de cette expÊrience de vie. À travers la mise en mouvement du texte d’Annie Ernaux – enregistrÊ en voix off - explorant toujours plus loin les territoires mouvants du cirque et de la danse, cette nouvelle crÊation inscrit le dialogue entre les mots et les corps, entre l’intime et l’universel.

ŠSteĚ phanieJaume

Les crÊations de l’Éolienne ont pour but de questionner le rÊel et le monde qui nous entoure. À travers les techniques circassiennes et chorÊgraphiques, elles portent un regard sur l’homme d’aujourd’hui inscrit dans son Êpoque et son environnement. Depuis 1999, Florence Caillon dÊveloppe une approche atypique du mouvement acro-chorÊgraphique mêlant Êtroitement techniques de cirque et mouvement dansÊ qu’elle nomme cirque chorÊgraphiÊ. À la prouesse circassienne traditionnelle, elle prÊfère d’autres formes de sollicitation du corps, moins sensationnelles et moins compÊtitives. L’exploration d’agrès inventÊs ou dÊtournÊs de leur utilisation traditionnelle participe de cette recherche corporelle. L’utilisation de la voix sous toutes ses formes, parlÊes, soufflÊes, chantÊes ; la prÊsence accordÊe à la musique et les liens avec l’univers cinÊmatographique constituent Êgalement une particularitÊ du travail de la compagnie.

la cie l’Êolienne est conventionnÊe par le Ministère de la Culture – DRAC Haute-Normandie – par le Conseil RÊgional de Haute-Normandie, par le Conseil GÊnÊral de Seine-Maritime et par la Ville de Rouen. Avec le soutien de la Ville d’Yvetot.

8

ŠSteĚ phanieJaume

avec : Justine Bernachon, Jennifer François, ClÊmentine Lamouret, Valentine Mathiez chorÊgraphie : Florence Caillon musiques : Florence Caillon, Xavier Demerliac Voix enregistrÊe : Annie Ernaux lumières : Dominique MarÊchal ingÊnieur du son : Xavier-Bernard Jaoul RÊgie gÊnÊrale : Gilles Mogis


Programme_culture_2012-13-V8_Mise en page 1 09/10/13 15:33 Page9

Cinna ou la clémence d’Auguste D’après la pièce de Pierre Corneille Mise en scène : Noël Casale Fêlures, failles, fuites. une confidence, un mot de trop, une trahison… ce que va alors accomplir d’inimaginable auguste visera à mettre un terme à des siècles de violences, de meurtres et de folies. et à donner naissance à un nouveau monde.

meRcRedi 5 et jeudi 6 FéVRieR Espace Diamant 20h30 Théâtre - création Tarif B

Une bande de jeunes Romains pris dans une fureur de meurtre. Beaux, insolents et ravagés par une énergie et une violence dévastatrice. C’est Auguste, le très grand empereur romain, qu’ils vont assassiner. Ils sont sur le point de tuer un homme pour mettre fin à son règne en solitaire et restaurer la République. C’est un meurtre politique. Auguste doit mourir. « Depuis trente-cinq ans, je n'ai jamais connu, sur mon île natale, une période de paix. En politique, dans les mafias et, par effet de contamination, dans l'ensemble de la société, le meurtre fait partie des possibilités de régler plus ou moins définitivement, une affaire d'argent, un contentieux commercial, un problème affectif, une frustration intime, une rivalité politique, une dispute... De sorte qu'il ne vient plus à l'esprit de presque personne de s'alarmer pour un énième assassinat. On vide des chargeurs, ça tire dans tous les sens, nul n'est encore mort d'une balle perdue "mais ça va bien finir par arriver" et bien que ce ne soit finalement pas beau à voir, un meurtre, on finit toujours pas entendre - Tant qu'ils se tuent entre eux – ou bien - S'ils l'ont tué(e), c'est qu'il devait y avoir quelque chose. Comme s’il allait vraiment de soi que l'on peut être assassiné pour quelque chose. Ce qui est, in fine, le point de vue des tueurs.» Noël Casale

cie théâtre du commun avec : Olivier Bonnefoy, Yann Boudaud, Antonia Buresi, Edith Mérieau, Moustapha Mboup mise en scène : Noël Casale scénographie / costumes : Anne Leverzant lumière : Pierre Peyronnet

co-production : Théâtre du Commun / Espace Diamant co-réalisation : Théâtre l’Échangeur - Bagnolet Le Théâtre du Commun, fondé en 1995 par Noël Casale, reçoit le soutien de la Collectivité Territoriale de Corse, du Ministère de la Culture et de la Communication et de la Ville d’Ajaccio.

9


Programme_culture_2012-13-V8_Mise en page 1 09/10/13 15:33 Page10

meRcRedi 12 FĂŠVRieR Espace Diamant 20h30 Musique Tarif A

Basta u pocu ? Concert solo de Jean-Pierre Godinat l’insatiable jean-pierre Godinat se lance dans une nouvelle aventure, son premier spectacle en solo. Dipoi piÚ di 25 anni avà , Jean-Pierre Godinat Ún hè piantatu di cantà in u mondu sanu. Cum’è tutti i musicanti di a so ginerazione, hà cuminciatu cÚ u cantu in pulifunia. Oghje, ancu s’ella li piace a musica tradiziunale, li piace ancu u rock, u jazz è u folk. D’esse un artistu di a musica di u mondu, instintivu è amatore d’emuzione li parmette d’andà piÚ luntanu, di sente l’altrò è di scopre d’altri chjassi. CÚ u spittaculu Basta u pocu? , Jean Pierre Godinat coglie ciò ch’ellu hà suminatu sti vinti cinque anni fà. Avà, l’artistu pare d’esse liberatu è bramosu di spirienze nove. Porta incun ellu u so publicu à scopre sti spazii musicali novi chÏ facenu d’ellu un artistu pocu cumunu in u paisaghju musicale corsu. Pà sta spirienza nova di cantadore solistu, Jean Pierre Godinat s’hè affullatu di musicanti talentuosi, cumpitenti è cunfirmati assai. Depuis plus de vingt-cinq ans, Jean-Pierre Godinat n’a eu de cesse de chanter à travers le monde. Comme tous les musiciens de sa gÊnÊration, il s’est d’abord exprimÊ en polyphonies. Aujourd’hui, non seulement fÊru de musique traditionnelle, Jean-Pierre Godinat a aussi un amour revendiquÊ pour la chanson, le rock, le jazz et le folk. Un artiste de la world music, un instinctif, un amateur d’Êmotions abruptes qui lui permettent d’aller plus loin, d’entendre l’ailleurs, d’explorer d’autres voies. Avec le spectacle Basta u pocu ?, Jean-Pierre Godinat apparaÎt dÊsormais libÊrÊ, avide de nouvelles expÊriences. Il embarque son public à la dÊcouverte des diffÊrents univers qui font de lui un ovni dans le paysage musical corse.

cètara, guitare folk, guitare Êlectrique‌ : Doc Rossi contrebasse, guitare basse : Bernard Santacruz Guitare amenca, laud, bouzouki‌ : Julien Coulon Batterie, sound designer : Pierric Serre

10

ŠJacquesMaton

http://www.jeanpierregodinat.com


Programme_culture_2012-13-V8_Mise en page 1 09/10/13 15:33 Page11

RÊgions en scène

jeudi 13 FĂŠVRieR

Festival itinĂŠrant

Espace Diamant 20h30 ThÊâtre EntrÊe libre La sÊlection des spectacles Êtant en cours au moment de la publication, la programmation du festival sera communiquÊe ultÊrieurement.

Ce festival itinÊrant dÊbute à Ajaccio, se poursuit en Plaine-orientale et se termine à Bastia. Avec une douzaine de spectacles, une centaine de professionnels ; cette Êdition spÊciale permettra aux artistes des rÊgions Provence Alpes Côte-d'Azur et Corse de faire dÊcouvrir leurs crÊations. Le Cercle de Midi est l'une des douze fÊdÊrations rÊgionales du rÊseau national ChaÎnon manquant. Il regroupe près de trente structures des rÊgions Paca et Corse. Toutes ces structures conduisent des projets culturels au quotidien et accompagnent des artistes français et internationaux.

ŠDominiqueAppietto

cette manifestation exceptionnelle, accueillie pour la première fois en corse, offre une riche programmation consacrÊe à la crÊation Êmergente.

Depuis sa crÊation, en 2000, le festival RÊgions en scène a programmÊ plus de cent cinquante spectacles, pour la plupart à caractère Êmergent, tous issus des rÊgions Provence Alpes Côte-d’Azur et Corse. Pour assurer la couverture et le maillage du territoire, le festival a trois objectifs principaux : animer le rÊseau rÊgional, promouvoir la diffusion des artistes sÊlectionnÊs et pratiquer un repÊrage pour la programmation du festival du ChaÎnon Manquant.

11


Programme_culture_2012-13-V8_Mise en page 1 09/10/13 15:33 Page12

jeudi 27 FéVRieR

Mezzo Voce

Espace Diamant 20h30

le concept de l’émission mezzo Voce, c’est avant tout l’intimité qui peut naître entre les artistes et leur public dans une proximité atypique .

Musique Tarif B

C’est une invitation à voyager dans l’univers des artistes venus du monde entier. Au fil des saisons, le studio de l’émission a abrité des musiciens de tous styles et de toutes provenances dont beaucoup ont foulé les scènes de l’Espace Diamant & de l’Aghja . C’est ainsi qu’une collaboration est née naturellement et c’est avec un très grand plaisir que nous accueillons un des artistes phares de la saison 2014.

12

Soirée en partenariat avec l’émission Mezzo Voce


Programme_culture_2012-13-V8_Mise en page 1 09/10/13 15:34 Page13

Journal d’un corps

maRdi 4 maRs

De et par Daniel Pennac adapté de son roman éponyme Mise en scène : Clara Bauer avec humour et tendresse, le journal de bord que daniel pennac prête au héros a pour premier objet cette enveloppe charnelle servant de véhicule du premier souffle au dernier soupir. de douze à quatre-vingt-sept ans, le narrateur a tenu le journal de son corps. ou plus exactement le journal des surprises que son corps fait à son esprit. et c’est souvent matière à rire ! L’auteur-interprète parcourt un chemin de soixante-quinze années de vie avec beaucoup de vérité et d’humanité. Avec comme appui de jeu, le récit d’un corps qui n’est pas le sien. Daniel Pennac captive par ce rapport subtil qu’il entretient avec ce texte. Les mots sont précisément choisis, les nuances sont parfaitement trouvées. Il sait aussi bien prendre la parole d’un enfant de douze ans que celle d’un homme aux derniers instants de sa vie, car il trouve sa justesse dans ce qu’il est, tout simplement.

Espace Diamant 20h30 Théâtre Tarif C extRaits : mercredi 18 novembre 1936 Je veux écrire le journal de mon corps parce que tout le monde parle d'autre chose. (13 ans, 1 mois, 8 jours) lundi 26 juillet 2010 Nous sommes jusqu'au bout l'enfant de notre corps. Un enfant déconcerté. (86 ans, 9 mois, 16 jours)

« Ce journal n'est pas un précis d’anatomie mais plutôt la chronique des messages envoyés notre vie durant par notre corps à notre esprit, avec ces longues plages de silence où notre corps nous parle peu, par exemple pendant la force de l'âge. C'est aussi la chronique des apprentissages, des douleurs, des plaisirs et des jouissances. » Daniel Pennac

« Un texte jubilatoire et rabelaisien (…) À travers le Journal d’un corps, Pennac livre une leçon d’humanisme passionnante sur une époque qui a sacralisé le corps pour mieux l’occulter » Télérama « Pour une fois, ce n’est pas le cœur qui se répand ou l’âme qui se confie, c’est le corps qui se raconte. » Marianne avec : Daniel Pennac mise en scène : Clara Bauer décors, costume et lumières : Oria Luppo animation, vidéo : Johan Lescure Production : C.I.C.T / Théâtre des Bouffes du Nord Coproduction : Les Théâtres de la Ville de Luxembourg

13


Programme_culture_2012-13-V8_Mise en page 1 09/10/13 15:34 Page14

maRdi 11 maRs

Le tour des maux dits Texte de Laure Salama Mise en scène : Pascal Tagnati

Espace Diamant 20h30 Théâtre Tarif A

drôle, incisif, jubilatoire... et poignant. cette nouvelle création de laure salama raconte des instants de vies touchés par un des pires maux de notre époque. des instants à part, des instants drôles, bizarres, troublants. Treize personnages et neuf tableaux composent des instants qui se répondent grâce aux mots/maux qui relient, connectent, malmènent et révèlent aussi. Des instants de ces trajets qui croisent la Maladie et qui éclairent littéralement les répliques, les réponses et les chocs provoqués. La scénographie, sobre, se résume à une structure mobile. Elle incarne le kaléidoscope des possibles réponses des personnages à l’apparition de la Maladie dans leur vie : selon l’angle choisi, le résultat est foncièrement différent… Si bien que les personnages s’aiment, se défient, se défendent et chantent, aussi.

extRait – taBleau 5

Je suis la femme à la page blanche Dessine ce que tu veux sur moi Sur la vie moche, prends ta revanche Mais oublie l’intérieur de moi Je suis la femme à la page blanche Mon cœur explose et je perçois Les larmes en vous, les pauvres branches Les petits plis et les surpoids avec : Laure Salama, Pascal Tagnati, Jean-Emmanuel Pagni mise en scène : Pascal Tagnati scénographie et costumes : Delphine Ciavaldini lumières : Jérémie Alexandre musique : Ben Foskett

14

La Compagnie des Désespérantes Idiotes, fondée par Laure Salama en 2002, revient avec un nouveau spectacle qui poursuit le fil des précédentes créations de cette jeune auteure de talent.


Programme_culture_2012-13-V8_Mise en page 1 09/10/13 15:34 Page15

Mummenschanz, les musiciens du silence la tournée d’anniversaire : 40 ans de la légendaire troupe du théâtre suisse Création de Floriana Frassetto et Bernie Schürch dans un monde poétique et mystérieux, à contre-courant de toutes les modes, les personnages se croisent, les créatures bizarres s’épient, les mains géantes se serrent et des vers de terre s’enroulent. des clins d’œil, des images fortes, des situations souvent farfelues font le bonheur d’un public très large. enfants comme adultes rient, s’émeuvent, ouvrent de grands yeux face à toutes ces histoires racontées en silence.

maRdi 25 maRs Espace Diamant 20h30 Mime / Théâtre visuel Tarif C

Oscillant entre mascarade et jeux de masques, les quatre personnages poussent très loin le mode artistique qu’est le mime. Au fil de petites histoires, de métamorphoses et de transformations, ils donnent vie et sens à toute une série d’étranges personnages qui évoluent dans notre quotidien. Costumés de noir et camouflés derrière des formes abstraites et colorées, les comédiens se meuvent dans un dialogue silencieux avec le public. Car le silence est devenu un instrument. Entre ombre et lumière, ils naviguent et jouent subtilement avec le visible. Pour imprimer la vision du spectateur, les Mummenschanz utilisent mouvements, mime, chorégraphies et acrobaties. Cependant, la particularité de la troupe, et celle qui lui assure son succès depuis le début, c’est de renforcer l’expression du mouvement par les masques. Ceux-ci sont faits d’objets quotidiens, de matières simples comme le carton, le plastique, le fil de fer, le papier et par la magie créative des Mummenschanz, ils content des petites histoires, des tranches de vie. Voilà pourquoi on les surnomme Les musiciens du silence, parce qu’ils font du théâtre sans parole. Du mime, oui, mais hybridé par le théâtre d’objets et la marionnette (…) une succession de numéros grotesques ou poétiques (…) On ressent une joie primitive à se laisser entraîner par ces histoires minimalistes et naïves, faites d’attirance et de répulsion. libération Au fil des années, les Mummenschanz ont créé des silhouettes inoubliables, racontant avec douceur et drôlerie les sentiments les plus viscéraux, les émotions les plus primaires. Sans doute est-ce pour cela que leurs spectacles emportent les publics de tous âges, et qu’ils sont joués sans relâche depuis 1972, triomphant de Broadway à Pékin. mouvement.net

avec : Floriana Frassetto, Raffaella Matiolli, Pietro Montandon, Philippe Egli conception et mise en scène : Floriana Frassett et Bernie Schürch directeur technique : Jan Maria Lukas

15


Programme_culture_2012-13-V8_Mise en page 1 09/10/13 15:34 Page16

meRcRedi 26 maRs

Portraits histoire courtes mais vraies‌ou presque

Pare Veru ! Espace Diamant 20h30 ThÊâtre Tarif A

huit habitants de corse se sont racontÊs face à la camÊra. de ces entretiens ont ÊtÊ extraits des monologues dactylographiÊs. l’aria a demandÊ à quatre metteurs en scène de se prêter à cet exercice ludique : mettre en scène, sur un temps très court, avec un comÊdien, cette matière devenue thÊâtre, sans avoir vu la vidÊo, sans même connaÎtre l’identitÊ de la personne interviewÊe. D’abord Êcouter et recueillir Un interviewer/confident et un vidÊaste recueillent les rÊcits. Huit personnes tÊmoignent, seules, dans le cadre qui leur plait, et racontent des moments de leur vie, guidÊes par les questions du confident. Les rÊcits de personnes de tout âge, de toute condition, les rÊcits prÊcieux du quotidien, de tout un chacun, merveilleusement unique. Ensuite, un long travail de visionnage et de montage se fait afin de sÊlectionner un bref passage dans chaque rÊcit en accord avec la personne filmÊe. C’est cet Êcrit qui va être remis à un metteur en scène pour qu’il en rÊalise la thÊâtralisation, sans aucun renseignement sur la personne qui a tÊmoignÊ. La restitution Le spectacle prÊsentera l’ensemble de ces rÊcits de vie en alternant  portrait thÊâtre  et  portrait video  et le public dÊcouvrira, amusÊ ou Êmu, le personnage puis la personne. C’est cette dÊcouverte - que l’Êquipe thÊâtrale et le public font d’ailleurs ensemble - avec parfois de singulières coïncidences, avec parfois de grandes surprises, qui crÊÊe un suspens, des rires, de l’Êmotion‌

comÊdiens : NathanaÍl Maïni, Marie Murcia ecrivain : Christophe Martin VidÊaste : Laurent Billard coordination artistique : Serge Lipszyc coproduction : Les TrÊteaux de France / Centre Dramatique National / L’Aria

16

Sur un concept original d’Alain Grasset et Georges Buisson. Ce projet s’inscrit dans un projet plus vaste menÊ par les TrÊteaux de France dans d’autres rÊgions.

Photo :Š EmilianoPellisari

metteurs en scène : Francis Aïqui (ThÊâtre Point) Charlotte Arrighi de Casanova ( A Funicella) Guy Cimino (U Teatrinu) Elise Orsetti (Nord-Sud Compagnie)


Programme_culture_2012-13-V8_Mise en page 1 09/10/13 15:34 Page17

Inferno / L’Enfer Le monde des damnĂŠs D’après La Divina Commedia, de Dante Alighieri CrĂŠation d’Emiliano Pellisari six danseuses et danseurs bougent, volent dans les airs et crĂŠent des ďŹ gures irrĂŠelles ! inspirĂŠ par les fĂŠĂŠries du thÊâtre baroque et puisant dans les possibilitĂŠs technologiques actuelles, emiliano pellisari, auteur de ce spectacle total, est l’inventeur d’un art chorĂŠgraphique singulier, au croisement de la magie, de l’illusionnisme et du cirque.

jeudi 3 aVRil U Palatinu 20h30 Danse – spectacle visuel Tarif Palatinu

­

Photo :Š EmilianoPellisari

InspirÊ de la Divine ComÊdie de Dante Alighieri, ce spectacle est l’expression du talent et de la persÊvÊrance, du savoir-faire et de l’expÊrience, le tout dÊveloppÊ sur scène dans un seul Êlan : le rêve de l’homme de voler et d’aller au-delà de toute comprÊhension. Les danseurs s’Êlancent dans les airs, sans harnais, grâce à un stratagème tenu secret. Tel un kalÊidoscope humain, ils Êvoluent d’une figure à l’autre avec une facilitÊ dÊconcertante. Ils s’envolent, retombent, semblent flotter. Magiques, les effets visuels coupent le souffle. Les personnages nagent dans les tÊnèbres, sont dÊchirÊs entre amour et violence, tentent de s’extraire de ce milieu sombre. Tout en fluiditÊ, ils forment un escalier humain ou une pyramide de leurs corps musclÊs, libÊrÊs des lois de la gravitÊ. L’Enfer et ses paradoxes entraÎnent le spectateur dans un monde d’illusions, vers des frontières inconnues, dans un rêve ÊveillÊ totalement imprÊvisible. C’est une suite de performances pour illustrer l’œuvre majeure de Dante, un poème vivant qui touche de près, qui sans cesse surprend, oÚ le poète narre un voyage à travers les trois règnes, l’Enfer, le Purgatoire et le Paradis.

ÂŤ Un travail insolite, stupĂŠďŹ ant d’imagination. Le but recherchĂŠ est indĂŠniablement de gĂŠnĂŠrer le merveilleux mais, de surcroĂŽt, le spectacle repose entièrement sur la gestuelle des corps et sur une machinerie complexe dĂŠnuĂŠe de tout ĂŠlĂŠment virtuel ou technologique. Seule subsiste la lumière qui s’inďŹ ltre en diagonale sur un noir permanent comparables aux plans de fond des tableaux de Caravage. Âť la Repubblica ÂŤ Le spectacle et ses eets magiques incomparables a conquis le public : très vite, le manège onirique devient aĂŠrien et l’ordre des choses est inversĂŠ ; une scène, envahie d’une multitude de ballons colorĂŠs et d’objets ĂŠvanescents, intrigue. PhĂŠnomĂŠnal. Âť corriere della sera

avec : quatre danseuses, deux danseurs mise en scène et chorÊgraphie : Emiliano Pellisari assistante : Marina Porceddu musiques : ethniques, techno et chants consultants pour la musique : Domenico Bulla, El Sander, Lorenzo Tozzi, Mariana Voix enregistrÊes : Laura Amadei, Carla Ortenzi, Marion Chiris costumes : Yari Molinari, Noemi Worfsdorf lumières : Filip Marocchi directeur plateau : Luca Berettoni

17


Programme_culture_2012-13-V8_Mise en page 1 09/10/13 15:34 Page18

meRcRedi 9 aVRil

Diana Saliceti

Espace Diamant 20h30 Musique Tarif A

un murmuru si pesa, una voci vibranti d’emuzioni, calda è miludiosa, s’intona pà cantà i gioii di a zitellina, i dulori di u dolu è a ghjenti ch’ùn ci hè più, i slanci di a passioni è di l’amori…

Pà stu cuncertu intimistu, intundata da amichi musicanti, Diana Saliceti ci canta i so ultimi criazioni, opari parsunali in giru à « a musica è à a lingua sputica di sta terra ». Azziccata da zitella da i viaghji in Castagniccia o in u Taravu, pà sti stradi torti è sti paisaghji à più pudè, da i musichi è i canti chì escianu da l’autoradio di u so babbu, Diana Saliceti hè prestu stata passiunata da l’artisti isulani è di i so voci. Tandu, metti a lingua corsa in cantu è si faci à l’arti di a pulifunia incù Natale Luciani po’ Jean-Pierre Godinat. Inspirata da i voci di i donni di u mediterraniu è i tecnichi vucali tradiziunali, Diana Saliceti si trova in a musica di u tempu…. In a mudernità. Annantu à a scena, a so parsunalità fatta di spartera è di voci assignalata hè un incantu pà stu cuncertu tintu di passioni.

un murmure s’élève, une voix vibrante d’émotions, chaude et mélodieuse, s’élance pour chanter les joies de l’enfance, les douleurs du deuil et le manque des êtres chers, les élans de la passion et de l’amour… Formée à l’art polyphonique auprès de Natale Luciani puis de Jean-Pierre Godinat, après avoir participé à l’aventure des Santavuglia, l’Altagna, puis Dopu Cena, Diana Saliceti se lance dans ses premières créations. Inspirée par les voix de femmes méditerranéennes et les techniques vocales traditionnelles, Diana Saliceti s’inscrit dans la musique de son temps… dans la modernité. Une présence sur scène faite de partages, une voix exceptionnelle qui enchante et un concert coup de coeur.

Voix, guitare, mandoline : Barthélémy Amidei

18


Programme_culture_2012-13-V8_Mise en page 1 09/10/13 15:34 Page19

deux pièces de molière présentées par la cie du Vol plané et mises en scène par alexis moati et pierre laneyrie

L’Avare plus que le portrait d’un homme consumé par le désir d’argent, molière pousse son personnage vers les confins de la folie. harpagon ne voit le monde qu’à travers le prisme de l’argent. plus rien de gratuit. objets, personnes, rapports entrent dans un processus de gain potentiel. Œuvre culte, la pièce donne toutes les permissions, permet de cultiver l’irrévérence et une forme d’insolence. Pour faire suite à la mise en scène du Malade imaginaire, la compagnie du Vol Plané a voulu prolonger le projet. Et l’idée est venue naturellement de monter un autre Molière, avec la même équipe d’acteurs, dans le même espace scénique. Créer une résonance. L’Avare s’est imposé comme le meilleur écho au Malade imaginaire : même figure centrale de la folie, rapports tyranniques à la filiation, mariages forcés, abîmes et vertiges de la raison. Miroir inversé de deux pathologies, celle d’un Argan égocentrique, tourné vers lui-même, aveugle, alors qu’Harpagon n’est qu’un œil acéré, s’oubliant lui-même dans la surveillance paranoïaque du monde.

Le malade imaginaire

maRdi 22 aVRil Espace Diamant 20h30 Théâtre Tarif C, Tarif JP (- de 18 ans ) « C’est un Avare innovant, déjanté, ludique, détruisant toute temporalité que le formidable quatuor de la compagnie Vol Plané présente. Sans jamais dénaturer l’œuvre de Molière et grâce à une inventivité artistique de tous les instants, la création épate, ravit de 7 à 77 ans et nous renvoie de façon frontale à l’argent, à ses tabous et aux problèmes qu’il engendre.» la marseillaise

meRcRedi 23 aVRil

la dernière pièce de molière, une pièce folle, trouve une nouvelle jeunesse, une force comique et une acuité inédite. des changements brusques, des tournures rapides, des passages sans transition, de la violence au rire franc, de la farce au tragique pour transmettre, comme molière, une pulsion de vie et rendre à la pièce son insolence.

Théâtre Tarif C, Tarif JP (- de 18 ans )

Les thèmes traversés sont chez Molière si intimement en résonance avec nos vies d’aujourd’hui – désir, jalousie, folies, grandeur et décadence de l’âme humaine – qu’ils rencontrent forcément un écho chez qui l’écoute. Entendre le sursaut du poète devant le scandale de la maladie, devant le scandale de la mort, à mi-chemin de la farce et de la tragédie, et restituer au théâtre un pouvoir d’exorcisme. .

« Un bel hommage, drôle et intelligent. Ce ‘Malade’ est un véritable régal de spectacle qui mérite plus que jamais son qualificatif de ‘vivant’. Avec un héros qui se croit toujours aux portes de la mort, c’est une véritable prouesse. » la marseillaise

Espace Diamant 18h30

avec : Carole Costantini, Sophie Delage, Pierre Laneyrie, Alexis Moati espace et costumes : Aude-Claire Amadeo Régie générale : Fabrice Giovansili co-production : Compagnie Vol Plané / Théâtre de la Calade (Arles)

19


Programme_culture_2012-13-V8_Mise en page 1 09/10/13 15:34 Page20

maRdi 29 aVRil meRcRedi 30 aVRil

Jeunesse sans dieu

Espace Diamant 20h30

DĂŠtenteur d’un passeport hongrois, OdĂśn von Horvath se dĂŠfend toute sa vie d’une appartenance Ă une nation. Fils d’un diplomate austro-hongrois, il grandit dans diffĂŠrentes villes : de Belgrade Ă  Budapest en passant par Vienne, Presbourg et enfin Munich, oĂš il dĂŠcide de poursuivre des ĂŠtudes de germanistique. Il quitte la ville, sans diplĂ´me, pour s’installer Ă  Murnau et se consacrer entièrement Ă  l’Êcriture. Près d’un an plus tard, il part pour Berlin oĂš une maison d’Êdition lui offre un contrat qui lui permet de vivre de sa plume. En 1931, il obtient le prix Kleist pour sa pièce ‘LĂŠgendes de la forĂŞt viennoise’. Il rejoint Vienne qu’il quittera Ă  son tour pour ĂŠchapper aux reprĂŠsailles du national-socialisme. Après quelques dĂŠtours par des grandes villes europĂŠennes, OdĂśn von Horvath pose ses valises Ă  Paris en 1938. Malheureusement, la capitale française lui sera fatale : lors d’une tempĂŞte, il est tuĂŠ par une branche d’arbre sur les Champs-ElysĂŠes. Auteur de dix-sept pièces de thÊâtre et de trois romans, OdĂśn von Horvath dĂŠnonce le fascisme dans ses dernières oeuvres.

ÂŤ Tous les nègres sont fourbes, lâches et fainĂŠants Âť ĂŠcrit un ĂŠlève dans sa copie. Face Ă ce signal d’alarme d’une jeunesse fasciste montante, un professeur est divisĂŠ entre ses convictions humanistes et le danger de ne pas se conformer. Le ThÊâtre devient alors le champ de bataille de ses pensĂŠes oĂš s’arontent culpabilitĂŠ, foi et libertĂŠ. Que reste-t-il pour se sentir vivant ? La pulsion : un meurtre, un dĂŠsir violent‌ Dans ce monde en perte d’illusions, un ĂŠlève, une conscience, une gĂŠnĂŠration entière seront jugĂŠs. Après JEAN LA CHANCE puis BAAL de Bertolt Brecht, François Orsoni revient avec une adaptation thÊâtrale aussi grinçante que rĂŠjouissante. Écrit en 1937, JEUNESSE SANS DIEU est le dernier roman d’ÖdĂśn von HorvĂĄth. Il est l’auteur de nombreuses pièces de thÊâtre Ă  succès, dont CASIMIR ET CAROLINE, montĂŠes Ă  Berlin dans les annĂŠes 30. En 1933, tandis que les nazis brĂťlent les livres, HorvĂĄth est peu Ă  peu qualiďŹ ĂŠ ÂŤ d’auteur dĂŠgĂŠnĂŠrĂŠ Âť. elsa kedadouche adaptation : Marie Garel-Weiss Distribution en cours la cie nĂŠnĂŠka est conventionnĂŠe par la CollectivitĂŠ Territoriale Corse et la Ville d’Ajaccio

20

Photo :Š HumaRosentalski

Photo :Š AlejandroGuerrero

ThÊâtre Tarif B

D’après ÖdÜn von Horvåth Mise en scène François Orsoni


Programme_culture_2012-13-V8_Mise en page 1 09/10/13 15:34 Page21

ProtÊe D’après l’œuvre de Paul Claudel Mise en scène Philippe Adrien

maRdi 6 mai

Photo :Š AlejandroGuerrero

Espace Diamant 20h30 ThÊâtre Tarif C

protĂŠe est un drame satyrique d’une extrĂŞme drĂ´lerie. tirant les ďŹ ls de la mythologie, paul claudel laisse aller sa plume et brode en libertĂŠ sur L’OdyssĂŠe d’homère et HĂŠlène d’euripide pour composer une farce lyrique qui pique la vanitĂŠ des hommes, la futilitĂŠ des femmes et leur humeur volage. ainsi, paul claudel, rĂŠputĂŠ grave, sĂŠrieux, mystique, peut faire rire ! ­ Sur l’Île de Naxos, le dieu ProtĂŠe garde prisonniers la nymphe Brindosier et ses amis, une troupe de satyres. Lasse de leur compagnie, la jeune fille rĂŞve de libertÊ‌ Le naufrage de MĂŠnĂŠlas et HĂŠlène vont lui permettre d’Êchafauder un stratagème pour prendre la fuite. Un spectacle qui fait tomber de leurs piĂŠdestaux les hĂŠros antiques. Les grands de ce monde sont des hommes comme les autres, semble dire le poète. Le prestige qu’ils affichent, et qu’on leur accorde, n’est qu’un masque. On les dĂŠcouvre cupides, ridicules, opportunistes‌ Ă€ hauteur du commun des mortels. Parodie, esprit de farce, Philippe Adrien reprend tous ces aspects dans la mise en scène inventive, ĂŠtonnante et dĂŠsopilante d’une pièce mĂŠconnue, rarement jouĂŠe et pourtant jolie pĂŠpite pleine d’audace. Il nous plonge dans le cinĂŠma burlesque avec les mouvements saccadĂŠs du jeu des comĂŠdiens. Le parti pris est ĂŠnoncĂŠ dès le dĂŠbut : une fin de fĂŞte oĂš le poète s’endort ivre mort. IdĂŠe rĂŠjouissante d’autant que de ce sommeil nait l’histoire, entre rĂŞve et cauchemar. Claudel devient ProtĂŠe et les invitĂŠs de la soirĂŠe sont les autres protagonistes. ÂŤ Ce ProtĂŠe est une pure merveille d’humour et d’audace, avec aussi des ĂŠclats de tirades lyriques des plus rĂŠjouissantes. Le texte, contemporain des Folies de MĂŠliès, suppose quelques expansions en images dont on aurait tort de se priver, les moyens d’aujourd’hui se prĂŞtant Ă revisiter les petits miracles du cinĂŠma des origines.Âť philippe adrien

ÂŤ Les acteurs mordent Ă pleine dent cette langue ornĂŠe de rĂŠjouissantes bouclettes et d’envolĂŠes comiques qui frĂ´leraient les plaisanteries de Khâgneux si elles n’Êtaient gorgĂŠes d’humour et d’audace. ElĂŠonore Joncquez, pĂŠtillante Brindosier, se distingue, louvoyant habilement entre cabotinage et matoiserie, mais ses compagnons de farces et attrapes ne sont pas en reste et servent en bons potaches ce drame satirique qui cĂŠlèbre au ďŹ nal le pouvoir fou des poètes‌Une joyeuse satire, portĂŠe avec malice par des acteurs en verve.Âť la terrasse ÂŤ Cette jolie pĂŠpite (‌) est particulièrement bien servie par des comĂŠdiens et une mise en scène inspirĂŠs. En ces temps de crise, ce spectacle jubilatoire agit comme un antidote contre la morositĂŠ ! Âť thÊâtrorama

avec : Dominique Gras, ElÊonore Jonquez, Matthieu Marie, Marie Micla, Jean-Jacques Moreau mise en scène : Philippe Adrien dÊcors et costumes : Elena Ant lumières : Pascal Sautelet, assistÊ de MaÍlle Payonne musique et son : StÊphanie Gibert VidÊo : Olivier Roset mouvement : Sophie Mayer maquillage : Sophie Niesseron direction technique : Erwan Cre collaboration artistique : ClÊment PoirÊe production : ARRT/Philippe Adrien. Compagnie subventionnÊe par le ministère de la Culture et la Ville de Paris, en corÊalisation avec le ThÊâtre de la Tempête.

21


Programme_culture_2012-13-V8_Mise en page 1 09/10/13 15:34 Page22

meRcRedi 14 mai

Julia Knecht, soprano Et le quintette à vent de l’Ensemble Instrumental de Corse

Espace Diamant 20h30 Musique Tarif B

chaque année, c’est un enchantement. des musiques de films, des grands airs du classique, des collaborations inédites et osées, l’ensemble instrumental de corse fait l’évènement à chacune de ses créations. cette saison, c’est la brillante soprano julia knecht qui est à l’honneur… Le programme de ce concert associe la soprano bastiaise Julia Knecht au quintette à vent emmené par Joël Nicod (cor solo de l’EIC). Véritable orchestre de poche cette formation interprète des arrangements des pages célèbres du répertoire d’opéra. Après avoir débuté par des études de piano et de théâtre, Julia Knecht obtient un prix de chant mention très bien à l'unanimité au Conservatoire Régional de Musique de Marseille puis, un premier prix de la ville de Marseille lui ouvrant ainsi les portes du Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris. Avant même d’intégrer le CNSM, Philippe Arlaud offre à Julia son premier beau rôle au théâtre de la Stadthalle à Bayreuth : Donna Luisa dans « Les Fiançailles au Couvent » de S.Prokofiev. C’est une révélation. Son passage au conservatoire d’art dramatique de Nice lui donne une diction parfaite et fait d’elle une comédienne talentueuse. Sa personnalité et sa plastique lui permettent d’aborder les rôles de Suzanne, Mimi, Donna Anna, Fiordiligi, Donna Luisa, ou la Reine de la nuit…

extrait du programme: Rossini Ouverture du Barbier de Séville Bizet Extraits de Carmen (arr. David walter) mozart Air de la reine de la nuit (La flûte enchantée), Air de Donna Anna (Don Giovanni ) Grieg La chanson de Solveig (Peer Gynt)

Flûte : Benoit Letouzé hautbois : Philippe Cairey-Remonay clarinette : Thierry Mussotte Basson : François Apa cor : Joël Nicod L’EIC est conventionné par la Collectivité Territoriale de Corse, la Ville d’Ajaccio et la Ville de Bastia.

22


Programme_culture_2012-13-V8_Mise en page 1 09/10/13 15:34 Page23

Sophocléa Une création de Karine Saporta Résidence de création

meRcRedi 21 mai jeudi 22 mai

sophocléa mêle musique, chant, danse et images filmées dans les plus beaux lieux de Balagne. soleil, terre, mer, rochers arides sont le cadre naturel de sophocléa, femme imaginée à partir des figures douloureuses et emblématiques d’antigone, médée et phèdre.

Espace Diamant 20h30

Le travail de recherche entrepris par Karine Saporta, dans le cadre d'une résidence à Pigna, en partenariat avec le Centre Culturel Voce et le centre Isadora Duncan d'Athènes, a pour objectif d'explorer les grands mythes de la Méditerranée.

Danse - création 2014 Tarif B

S'appuyant sur des textes grecs de Sophocle, Euripide et Eschyle, la création réunit Battista Acquaviva, talentueuse et prometteuse voix corse, et six danseurs/comédiens issus de cultures méditerranéennes. Le spectacle se fonde sur une approche sensorielle du théâtre grec faisant ressortir dans les textes la présence de la Nature autant que la spécificité féminine du rapport à la douleur. Les paysages méditerranéens, filmés de manière grandiose par la chorégraphe, constituent le cadre de l’action, une référence au chœur grec, écho de la douleur des personnages. Depuis près de vingt ans, l’œuvre de Karine Saporta est l’une des plus singulières dans l’histoire de la création chorégraphique contemporaine occidentale. Auteure de spectacles devenus mythiques, Karine Saporta est aussi plasticienne, photographe et réalisatrice. Sa compagnie, implantée en Ile-de-France, continue de mener cette politique audacieuse, en matière de recherches et d’expérimentations qui la caractérise, préoccupée des croisements entre les danses anciennes du monde, les expressions physiques de‘l’extrême’et la création contemporaine.

avec : Leida Taktikou, Ioanna Stouri, Georgia Mikou, Marina Piniatorou et distribution en cours. chant : Battista Acquaviva conception et chorégraphie : Karine Saporta scénographe : Jean Bauer chef opérateur : Laurent billard compositeur/arrangeur : Nando Acquaviva lumière : William mas costumes : Oria Steekiste

23


Programme_culture_2012-13-V8_Mise en page 1 09/10/13 15:34 Page24

VendRedi 16 mai U Palatinu 20h30 Musique Tarif Palatinu

Christophe Intime tour suite à la sortie, en 2008, de son neuvième album aimer ce que nous sommes, unanimement salué par la critique, christophe a réalisé plus de 100 concerts en France et à l’étranger (liban,Grèce, Belgique, suisse…) devant un public fidèle qui l’attendait, et un public nouveau, plus jeune, qu’il rencontrait pour la première fois, passant ainsi du statut d’icône à celui d’icône intergénérationnelle. Après avoir fêté en octobre 2012 ses 50 ans de carrière et après la sortie de son dixième album, Paradis retrouvé, en mars dernier, Christophe propose une série de concerts exceptionnels parce qu’inédits. L’artiste se produit seul en scène afin d’offrir à ses shows, une intimité, une magie, que seule la formation acoustique révèle. Christophe y balaie, au piano comme à la guitare, en suspension, l’ensemble de son répertoire : des titres classés aujourd’hui au Panthéon des légendes à ceux moins connus mais provoquant toujours une émotion rare. Entre chanson étrange, variétés françaises classieuses et pop stratosphérique, Christophe plane à des années-lumière au-dessus de ses confrères aux idées bassement terrestres... Ses disques récents sont aussi surprenants que captivants et ses concerts, quant à eux, sont habités ! L'intime Tour, une série de concerts exceptionnels parce qu'inédits.

« L'homme réussit systématiquement à donner le frisson grâce à sa miraculeuse voix d'acide mouillé. » Télérama

« Christophe est plus qu'un chanteur, qu'un auteur, qu'un compositeur. C'est une idole.. » Libération

24


Programme_culture_2012-13-V8_Mise en page 1 09/10/13 15:34 Page25

settimana di a lingua corsa - 2 spittaculi di a cia u teatrinu

maRdi 3 juin

A Mandracula è più D’après Machiavel Librement adapté en langue corse par Guy Cimino Une création de la compagnie U Teatrinu

Espace Diamant 20h30

Sta pezza mette in piazza quasi tutta a tematica di Machiavelli cù a figura di u sgiò ingannatu da un più ghjovanu è più malignu chì li vole piglià a so piazza. Quì si tratta di a so moglia ma Machiavelli darretu à u persunaghju di Lucrezia simbulizeghja micca solu a donna ma dinò u pudere. Ancu sè u scopu pare inacessibile, ci vole à mette in anda tutta a malizia pussibule, è prufittà di i desideri, di e brame d’ognunu per falli accettà ciò chì pare impussibile. Cum’è Machiavelli Guidu Cimino principia a pezza cù un prologu. Cum’è ellu, pianta u decoru è prisenta i persunaghji. Machiavelli ellu, purtava in più l’attenzione di u spettatore nantu a so cundizione d’autore di mala sorte in pettu à a critica di u pudere. Gallò, giuvanottu rivenutu da Parigi, aiutatu di u so servu Sirò è u s’amicu leccapiatti Licò, cercà à cunquerisce Lucrezia donna divota è pura, sposa di Nucè, puveru maritu nucente prontu à fassi ingannà… La Madragore de Machiavel préfigure le théâtre populaire italien de la Commedia dell’Arte. «Notre spectacle, en actualisant la comédie de Machiavel, avec un clin d’œil à Molière, respecte la forme de théâtre populaire avec chansons, adresses au public, travestissements, et d’autres atours à découvrir.» Guy Cimino

A Vindetta Messa in scena Guy Cimino Corse, français et italien U discorsu hè dramaticu ùn ci hè nisun dubbiu ma sta pezza corta d’una cinquantina di minute ci porta senza cuncessione in la prublematica di la nostra sucietà isulana oghjinca. Marco Cini Direttore di u Centru di studii Salavatore Viale di Bastia ci prupone una strage storica. E donne chjachjareghjanu d’Elli, quelli c’ùn si ponu palisà è chì culpiscenu a sucietà corsa, quelli c’omu teme senza parla mai, quelli chì l’autorità, a ghjustizia è a demucrazia facenu finta d’ùn vede è pudè li cundannà. O allora hè a Corsica, diventata u paese di « l’acqua in bocca », chì seria d’accusentu ? A prima scena di a pezza parla d’unu assassiniu, palisatu solu da una pistulittata è basta. Avec cette pièce de Marco Cini le drame humain, social et économique de la « vindetta » est sollicité sous ses aspects les plus vrais. La densité d’un texte et d’un jeu théâtral concentrés sur l’essentiel donne à ce spectacle toute l’intensité du tragique.

Théâtre Tarif A

Recitatu dà a truppa di u teatrinu

meRcRedi 4 juin Espace Diamant 20h30 Théâtre Tarif A

cun : Curina Mattei, Francine Massiani, Ghjuvanpetru Giudicelli, Arricu Olmeta, PL Santelli

25


Programme_culture_2012-13-V8_Mise en page 1 09/10/13 15:34 Page26

samedi 17 mai

COLLECTIF ART MOUV’/ZONE LIBRE

LA NUIT DES MUSEES 2014

Palais Fesch Musée des Beaux-Arts 20h30 Danse Entrée libre

pour la nuit européenne des musées 2014, le collectif art mouv’/zone libre vous invite à une déambulation poétique dans les espaces du palais Fesch. A la frontière de l’installation et de la performance in situ, cette proposition pluridisciplinaire danse, musique, vidéo va à la rencontre du public dans un esprit contemporain, confrontant passé et présent, patrimoine et modernité. Le mouvement des corps, éphémère de nature, se déploie dans ce lieu où les œuvres d’art traversent l’espace et le temps… Solos, duos, unissons, images projetées, musique électronique et vivante appellent une atmosphère envoûtante et surprenante.

chorégraphie : Hélène Taddei Lawson conception sonore : Tommy Lawson Violoncelle : Anne-Lise Herrera danseurs : Davia Benedetti, Gaele Pfugler, Hélène Taddei Lawson, Jean-Baptiste Bartoli, Joël Makroumi, Loic Sekli , Natacha Conti (liste susceptible d’être modifiée)

26


Programme_culture_2012-13-V8_Mise en page 1 09/10/13 15:34 Page27

Poetry event

meRcRedi 28 mai

Une création de Carolyn Carlson inspirée par la mémoire des lieux, la chorégraphe américaine a conçu un poetry event pour le palais Fesch. une chorégraphie, non reproductible, qui n’aura lieu qu’une seule fois. carolyn carlson, entourée des interprètes emblématiques de sa compagnie, s’imprègne de l’atmosphère du musée pour faire de ce moment un événement exceptionnel, laissant des vibrations singulières et indéfectibles.

Palais Fesch Musée des Beaux-Arts 20h30 Danse Tarif C

Avec Carolyn Carlson, la danse est poésie visuelle, ses poèmes constituant l’essence de toutes ses créations. Les mots, la calligraphie et la danse dessinant librement l’espace de son imaginaire, le Poetry event est la plus belle démonstration publique de sa manière de donner instantanément corps à la magie. La musique nourrit l’improvisation, un art dont l’immense figure de la danse contemporaine a une maîtrise folle. Dans un cadre d’improvisation structurée, danse, lecture poétique et musique s’y entremêlent pour donner naissance à des instantanés portés par l’imaginaire de la Blue Lady. Un moment privilégié habité par une expression poétique d’une infinie liberté. Carolyn Carlson se définit avant tout comme une nomade. Héritière des conceptions du mouvement, de la composition et de la pédagogie d’Alwin Nikolais, elle a signé avec Rituel pour un rêve mort, un manifeste poétique qui définit une approche de son travail qu’elle n’a pas démenti depuis les années soixante-dix : une danse assurément tournée vers la philosophie et la spiritualité. Au terme chorégraphie, Carolyn Carlson préfère celui de poésie visuelle pour désigner son travail

chorégraphie : Carolyn Carlson Une production du centre chorégraphique national Roubaix nord-pas de calais, subventionné par le Ministère de la Culture et de la Communication, le Conseil régional Nord-Pas de Calais, la Ville de Roubaix et le Conseil général du Nord.

27


Les dimanches en musique au musée

Programme_culture_2012-13-V8_Mise en page 1 09/10/13 15:34 Page28

Dimanches en musique au Musée Grande galerie 18h00 comme chaque saison le palais Fesch-musée des Beaux-aRts accueille de pRestiGieux conceRts dans la GRande GaleRie.

16 FéVRieR 18 mai Hors abonnement

24 noVemBRe

Hors abonnement

15 décemBRe Tarif Jeune Public

28

Concerts du Conservatoire Henri Tomasi Une carte blanche a été proposée aux musiciens confirmés et jeunes talents du Conservatoire Henri Tomasi qui, au cours de l’année, donneront un écho musical aux œuvres du musée.

Concert de Catherine Zimmer et de sa classe de clavecin En 1713, François Couperin, maître de clavecin, édite le premier livre de pièces pour cet instrument. En passant de l'écriture de danses pratiquées au 17ème siècle (menuet, gavottes, sarabandes…) à celle de pièces descriptives, François Couperin ouvre la porte à un monde imaginaire. Catherine Zimmer et ses élèves de clavecin vont évoquer la naissance du "style français" en exécutant des extraits de ce livre, des pièces aux titres évocateurs et mystérieux tels que L'enchanteresse, Les idées heureuses, Les regrets, La pateline.

L'Histoire du Petit Tailleur Concert Jeune public du Conservatoire Henri Tomasi (détail page 30)


Schubert / Cavanna

19 janVieR

Ensemble Ars nova qui ne s’est jamais laissÊ aller aux rythmes envoÝtants des lieder de schubert, vÊritables chefs-d’œuvre marquÊs par le romantisme ?

Tarif A

Photo :Š ArthurPequin

Ces pages ont, bien entendu, fait le tour du monde, interprÊtÊes par de grands chanteurs, le plus souvent accompagnÊs du piano. Elles ont donnÊ lieu à de nombreuses transcriptions, de Schubert luimême (Romanze), de Brahms, Reger, Liszt, Offenbach ... jusqu’à aujourd’hui avec SchÜllhorn, Zender ... La plupart du temps, ces adaptations mettent en jeu l’orchestre symphonique et transposent à leur manière ces lieder dans une atmosphère proche de celle de l’opÊra. Bernard Cavanna, compositeur contemporain, ose le pari - tout à fait rÊussi - d’ajouter un accordÊon à la formation violon et violoncelle pour accompagner la voix de la soprano. Le mÊlange des sonoritÊs et des hÊritages musicaux des diffÊrents instruments crÊe une expÊrience sensible, Êmouvante et enrichissante, qui, à n’en pas douter, marquera les mÊmoires.

Les sept dernières paroles du Christ Quatuor Ludwig et Didier Sandre Ĺ’uvre bouleversante, la partition de Haydn illustre les Sept dernières paroles du Christ pour ĂŠvoquer en musique la cĂŠlĂŠbration de Pâques. Dans la tradition liturgique, cette Ĺ“uvre ĂŠtait entrecoupĂŠe de courts textes mĂŠditatifs. Didier Sandre, comĂŠdien et homme de convictions, accompagne le quatuor en lecture. D’une poignante humanitĂŠ, il s’inspire des textes bibliques pour leur donner une actuelle perspective. Un concert-lecture crĂŠĂŠ pour le Palais Fesch par le Quatuor Ludwig et Didier Sandre. Didier Sandre a participĂŠ aux grandes aventures du thÊâtre subventionnĂŠ avec Catherine DastĂŠ, Michel Hermon, Bernard Sobel, Jorge Lavelli, Jean-Pierre Miquel, Jean-Pierre Vincent, Maurice BĂŠjart, Giorgio Strehler, Patrice ChĂŠreau, Luc Bondy et Antoine Vitez. Mais il est aussi un passionnĂŠ de musique. Il participe Ă de nombreux concerts qui intègrent un rĂŠcitant dans des oeuvres de rĂŠpertoire, ou construits spĂŠciďŹ quement pour la scène. Ă€partir du 1er novembre, Didier Sandre devient pensionnaire de la ComĂŠdie Française.

chant : Isa Lagarde violon : Marie Charvet Violoncelle : Isabelle Veyrier accordĂŠon : Pascal Contet

13 aVRil

Les dimanches en musique au musĂŠe

Programme_culture_2012-13-V8_Mise en page 1 09/10/13 15:34 Page29

Tarif B

le quatuor ludwig : Violon : Jean-Philippe Audoli Violon : Elenid Owen alto : Padrig Faure Violoncelle : Anne Copery

29


Programme_culture_2012-13-V8_Mise en page 1 09/10/13 15:34 Page30

dimanche 15 dÊcemBRe Palais Fesch MusÊe des Beaux-Arts 18h00 Musique Tarif Jeune Public Ecrite en 1939 pour Ýte, clarinette, basson, trompette, piano, violon, violoncelle et percussion, la musique du compositeur hongrois Tibor Harsanyi (1898-1954), est très descriptive, comme la bande-son d'un dessin animÊ. Harsanyi a d’ailleurs beaucoup composÊ pour le cinÊma.

L'Histoire du Petit Tailleur Conte musical de Tibor Harsanyi Conservatoire de Corse Henri Tomasi Il Êtait une fois‌ Et puis, non. Les contes ne dÊbutent pas forcÊment par cette formule consacrÊe, comme le dÊmontrera cette "Histoire du Petit Tailleur", inspirÊe du conte des frères Grimm: "Sept d'un coup ou le hardi petit tailleur". Du ballet des sept mouches à l'Êcroulement des gÊants, les Êpisodes de l'histoire sont illustrÊs avec beaucoup d'humour et de poÊsie et la musique nous rend bien sympathique ce petit homme à la fois naïf, ambitieux et rusÊ. Loin de trahir l'univers imaginÊ par les cÊlèbres frères Grimm, musique et texte n’habitent pas deux espaces parallèles, ils forment un tout. Les musiciens sont donc des partenaires de jeu car leurs instruments incarnent les personnages du conte dans ce spectacle qui associe la musique au thÊâtre et au dessin.

Ensemble instrumental du Conservatoire de Corse Henri Tomasi RÊcitante : ValÊrie Furiosi direction : BÊatrice Maei

Espace Diamant 18h30 Musique (Ă partir de 6 ans) Tarif Jeune Public

chant et contrebasse : Charlène Ploner percussions : Maxime Ottinger

30

Airs traditionnels du Pays de ma tête Jeunesses Musicales de France assister à ce concert, c’est comme atterrir dans un pays Êtranger sans en parler la langue ! et pourtant, nous comprenons tout. Musiques inventÊes sur des histoires racontÊes en langue charabia‌ Les sens se dÊmultiplient pour se raccrocher aux accents et intonations, pour saisir l’histoire de ces contes sans mots. Charlène Ploner est un de ces personnages lumineux, dont le visage raconte dÊjà une belle histoire. Il suffit de regarder ses expressions et de se laisser entraÎner dans son univers. Maxime Ottinger, fabuleux percussionniste, accompagne de toutes ses nuances ce voyage musical et onirique. Un spectacle pour tous, dÊlicieux, dÊlicat et enivrant.

Photos :Š GuyVivien

lundi 13 janVieR


Programme_culture_2012-13-V8_Mise en page 1 09/10/13 15:34 Page31

Les petites chèvres et le loup D’après un conte slovène Une création de Tiziana Lucattini le loup, à la fois drôle et maladroit, joueur et dangereux, n’est pas aussi méchant qu’on pourrait le croire… surtout quand la chevrette tombe dans un piège. une histoire touchante qui mêle le théâtre et la danse, les comptines et la musique, pour parler de rencontre, de respect, de tolérance, d’affection. la vie, quoi ! La fable parle de la menace terrible que le loup représente pour les chevrettes, de leurs peurs, d’une lutte à coups de stratégies amusantes et palpitantes, des petites chèvres qui momentanément se trouvent dans la gueule du loup, mais aussi d’une heureuse conclusion grâce à la biquette, sa ruse, son intuition et son alliance avec la maman. Les artistes de la célèbre compagnie italienne, Ruotalibera, ont choisi de revisiter une fable bien connue des enfants, inspirée d’un conte populaire slovène. Le récit dialogue avec le mouvement, la musique et les comptines, répétées par le loup imposteur et par la maman désespérée. Une répétition qui permet de jouer avec les mots, les rythmes et les sonorités. Le message que cette fable porte à l’enfant est encourageant et rassurant quant à l’avenir. Un avenir, celui des fables, où l’on arrive toujours à avoir le dessus sur les loups et sur les ogres, sur les géants et sur les sorcières.

jeudi 16 janVieR Espace Diamant 18h30 Théâtre et danse (à partir de 3 ans) Tarif Jeune public « Un modèle de spectacle pour enfants, qui fascine et libère l’imaginaire. » libération La compagnie Ruotalibera fait partie du panorama culturel italien depuis 1977. Sa recherche, à travers la pratique de l’animation théâtrale, tend à développer la synergie du travail d’auteur et d’acteur avec l’écriture scénique et dramaturgique. Le trait caractéristique de la compagnie est son approche sensible du monde de l’enfance et de la jeunesse, son engagement poétique pour faire entendre la voix de ceux qui sont sans voix et qui ne savent pas encore parler, les enfants.

avec : Rossana Damiani, Simona Parravicini, Fabio Traversa scénographie et mise en scène : Tiziana Lucattini chorégraphie : Fanny Guinsbourg, Rossana Damiani direction musicale : Antonella Talamonti costumes : Paola Romoli Venturi lumières : Martin Beeretz Film : Nicolas Personne Régie générale : Nicolas Dalban-Moreynas

31


Programme_culture_2012-13-V8_Mise en page 1 09/10/13 15:34 Page32

jeudi 10 aVRil

Le voyage de Bob le gigeur Musiqu’à deux - JMF

Espace Diamant 18h30 Musique (à partir de 6 ans) Tarif Jeune Public

ce concert étonnant nous emporte sur les traces du petit pantin Bob, un voyage aux amériques, plein de rebondissements ! Quand les Français débarquent sur le Nouveau Continent, ils amènent avec eux leurs coutumes et leur culture. Du Québec aux Appalaches, de la Louisiane au Rio Grande, les musiciens vont diffuser leurs répertoires à travers l’immense pays. Ainsi naît un formidable métissage culturel raconté par Bob le gigeur. Il relate la fabuleuse aventure d’instruments aussi rares que fascinants. Violon trompette, mélodéon, vielle à roue, cornemuses font partie de ce voyage qui continue d’inspirer les plus grands compositeurs d’aujourd’hui. Les deux musiciens, fins connaisseurs des musiques populaires, interprètent des pièces traditionnelles du Québec, des Etats-Unis et d’Europe, jouent avec les sonorités de ces étonnants instruments, pour la grande joie des enfants.

musiciens : Jean-Yves Lameyre et Myriam Lameyre

32


Programme_culture_2012-13-V8_Mise en page 1 09/10/13 15:34 Page33

Le petit violon De Jean-Claude Grumberg Mise en scène Alexandre Haslé léo, le camelot, est seul dans sa roulotte et découvre le secret du bonheur : ne pas rester seul… débute alors une palpitante aventure, riche de rebondissements, de rires et de surprises.

jeudi 17 aVRil Espace Diamant 18h30 Théâtre de marionnettes (à partir de 8 ans)

Les héros de cette histoire s’adressent aux enfants et parlent aux adultes. Sarah, la petite violoniste sourde et muette, doit affronter beaucoup de dangers : Monsieur Univers, Léo le camelot, le plus grand Géant du monde et tous les autres personnages de cette pièce émouvante et drôle. Une roulotte, un cirque, une petite fille, des solitudes qui se croisent et s’entraident, une histoire qui se prête merveilleusement à l’imaginaire. Les marionnettes, à taille humaine, sont des personnages sublimes. Elles sont bien d’avantage que des petits comédiens de chiffon, elles ont une dimension profonde, poétique et apaisante. « Alexandre Haslé a conquis le public avec un théâtre de masques et de marionnettes d'une profonde humanité. Ses spectacles se reconnaissent immédiatement à cette façon sensible d'approcher au plus près de la nature humaine au travers de personnages solitaires confrontés au monde. » l’express

Tarif Jeune public « Ce merveilleux moment de grâce restera dans notre mémoire. Alexandre Haslé apprivoise le temps, fait naître le silence, croise les mots et la musique à l’image des fils invisibles de ses marionnettes. Un monde reconstitué par un marionnettiste de génie qui a su emporter dans son récit un public bouleversé par tant de poésie, de justesse de ton et de délicatesse dans le traitement d’un sujet où tout n’est finalement que suggéré. » ouest-France

avec : Alexandre Haslé, Thierry Delhomme, et au violon, Jeanne Cortes scénographie, masques et marionnettes : Alexandre Haslé assistante : Manon Choserot costumes : Laetitia Raiteux lumières : Bruno Teutsch Film : Nicolas Personne Régie générale : Nicolas Dalban-Moreynas conception : Cie les Lendemains de la Veille et Cie Les Têtes d’Atmosphère co-production : Les tréteaux de France – Centre Dramatique National

33


Programme_culture_2012-13-V8_Mise en page 1 09/10/13 15:34 Page34

L’ESPACE DIAMANT C’EST AUSSI‌

Dans les ĂŠcoles

Les Zanimaux Semaine danse et enfance (à partir de 4 ans) Un spectacle innovant oÚ la danse donne vie aux poules, lion, tortue, ÊlÊphant, oiseaux, poissons et cygne. Une mÊnagerie drôle et fantaisiste ! Une façon très amusante de regarder de la danse contemporaine, d’Êcouter de la musique classique teintÊe de notes d’Êlectro . chorÊgraphie : Pat O’Bine mise en scène : Jean-Michel Ropers danse : Kevin Naran musique : Camille Saint SaÍns, Simon Guerrini costumes : CÊcile Eliche dÊcor : AndrÊ Cerviotti Graphisme : Jean-Baptiste Cleyet crÊation : Compagnie CrÊacorsica

le partenariat dÊjà mis en œuvre depuis de nombreuses annÊes avec l’Êducation nationale, se poursuit . au programme : thÊâtre & cinÊma jeune public, stages de pratiques artistiques, ateliers rÊguliers pendant le temps scolaire, rencontres avec les artistes et nouvelles activitÊs autour des arts plastiques.

Des boucles de Boucle d’or Librement inspirĂŠ du conte traditionnel Mise en scène Camille Nesa et Charlotte Arrighi de Casanova Il ĂŠtait une fois, une petite ďŹ lle toute blonde, toute petite et toute bouclĂŠe que l’on appelait ‘Boucle d’or’, et cette petite ďŹ lle‌ Vous connaissez la suite. Sauf que pour une fois, l’histoire ne commence pas comme ça. Un spectacle succulent et farceur. avec : Camille Nesa et Charlotte Arrighi de Casanova scĂŠnographie et costumes : Emilie Fenouil crĂŠation : Compagnie A funicella

Des actions de Sensibilisation* Autour de la programmation sont proposÊes de nombreuses actions d’initiation, de sensibilisation et de formation aux diffÊrentes pratiques artistiques. Stages, ateliers, cours rÊguliers sont pour les petits et les grands, les amateurs confirmÊs ou les nÊophytes, autant d’occasions d’explorer les territoires de l’art avec des intervenants qualifiÊs‌Cette annÊe encore du thÊâtre, de la danse, du chant polyphonique‌

Des Expositions* La salle d’exposition amÊnagÊe au premier Êtage accueille des plasticiens insulaires, peintres, photographes, vidÊastes, performeurs. Ainsi qu’un exposition annuelle avec le Fonds RÊgional d’Art Contemporain et le Centre MÊditerranÊen de la Photographie. horaires d’ouverture des expositions du mardi au vendredi de 10h à 12h et de 14h à 19h, le samedi de 14h à 18h. entrÊe libre

Photos :Š R.Battistini

ConfÊrences* À partir d’outils forgÊs par des penseurs, le cycle de confÊrences se dÊcline en trois volets : Culture et Civilisation, Arts et psychanalyse ainsi que Culture et patrimoine corses. les lundis et mercredis. 18h30, entrÊe libre

* des programmes spĂŠciďŹ ques seront ĂŠditĂŠs ultĂŠrieurement

34


Le printemps des poètes Cette année, en plus des soirées habituelles autour de la poésie en langue corse et en langue française, c’est un magnifique spectacle poétique qui entraînera le public dans les rues d’Ajaccio.

Samedi 15 marS 2014

Les Souffleurs commandos poétiques une manufacture de regards poétiques posés sur le monde

Semaine Napoléonienne Cinq jours durant, la cité accueillera une pléiade d'événements qui permettront à chacun de découvrir ou de redécouvrir la richesse du patrimoine napoléonien. Expositions, conférences, visites guidées, cinéma, théâtre, un programme éclectique destiné aux Ajacciens et aux visiteurs. Avec la Compagnie Theatr’Europa et la Cie Une fois dans mes rêves.

Cinéma* D’octobre à juin, l’Espace Diamant proposera une programmation régulière de Cinéma d’auteurs les vendredis et samedis pour permettre au plus grand nombre de profiter des dernières « sorties cinéma »… séances à 14h, 16h, 18h15 et 20h30 le vendredi / séances à 14h, 16h, 18h15 le samedi. a suivre dans votre quotidien régional mais aussi sur allociné. la billetterie cinéma est ouverte ½ heure avant le début de la séance.

mais l’espace diamant témoigne aussi de la vitalité des associations. Festivals, soirées documentaires, de l’espagne à la Russie, un vrai territoire de cinéma : Samedi 26 octobre à 18h30

Ateliers Varan / Corsica.Doc / le CSJC

www.ateliersvaran.com

projection publique des films réalisés pendant le stage

du 7 au 15 décembre

Festival du film anglais & britannique

www.under-my-screen.com

la sélection scolaire est présentée à l’espace diamant

du 14 au 22 février

Festival du cinéma espagnol et latino-américain xViième édition / association latinità

Lundi 7 et mardi 8 avriL

Ciné Résistance / A.N.A.C.R.

www.resistance-corse.asso.fr

www.latinita.fr

L’ESPACE DIAMANT C’EST AUSSI…

Programme_culture_2012-13-V8_Mise en page 1 09/10/13 15:34 Page35

du vendredi 16 au dimanche 18 mai

Journées du film russe

www.cinema-russe-ajaccio.com

35


Opérations communes

AGHJA/ESPACE DIAMANT

Programme_culture_2012-13-V8_Mise en page 1 09/10/13 15:34 Page36

36

comme chaque année nous aVons tRaVaillé en conceRtation étRoite aVec l’aGhja pouR pRoposeR aux ajacciens des spectacles, aux tonalités et aux ReGistRes diFFéRents adaptés aux capacités des lieux et nous Reconduisons des opéRations communes témoins de la conVeRGence de nos intéRêts mais aussi siGniFiant notRe Volonté de « décloisonneR » les GenRes et les puBlics.

Ven. 29 / sam. 30 Agnès moins 3652 Mise en scène Théo Kailer noVemBRe Dramaturgie Werner Kolk Aghja - 21h00 Théâtre

Distribution en cours production : Helios Perdita avec le soutien de la CTC Remerciements à la mairie de Sarrola Carcopino

meR. 19 / jeu. 20 FéVRieR Aghja - 21h00 Théâtre

Au printemps 2013, à Cleveland, trois jeunes femmes séquestrées depuis plusieurs années, s’échappent de chez leur ravisseur. Plusieurs affaires du même ordre ont défrayé la chronique ces dernières années. L’ affaire Kampush (2006) et Fritzl (2008), toutes deux surgies en Autriche. Frappé par la récurrence odieusement réelle de ces faits divers, j’ai eu envie de creuser cette folie monstrueuse à partir de la pièce de Molière «L'Ecole des femmes» et d’un récit extrait de «Brefs entretiens avec des hommes hideux», des nouvelles de David Foster Wallace. Derrière le génie comique de Molière qui peut faire lire la pièce comme une comédie, il y a une dimension tragique chez Agnès, comme chez Arnolphe, d’ailleurs. A travers les récits de DFW s’exprime le paysage mental masculin de jeunes blancs universitaires. Sous des discours très construits s’abritent des personnalités «fracassées». On a l’impression de passer de l’autre côté du miroir et d’accéder à un univers réfracté, parfois inquiétant. Plutôt qu’une énième relecture de classique, j’ai eu envie de faire résonner des fragments de la pièce avec ce texte contemporain.

Work in progress Théâtre Point Il y a deux ans, presque jour pour jour, Théâtre Point vous conviait à partager la toute première étape de sa création en devenir : Love and Money de Dennis Kelly. La traduction encore inédite en langue française était lue pour la première fois devant vous, à l'Aghja, deux soirs de suite. Ce texte, qui nous avait emportés dans sa version originale, gardait-il toute sa force, une fois traduit ? Parlait-il aussi haut et fort que nous le pensions ? Nous eûmes notre réponse. Le texte nu, dans sa mise en lecture, vous avait convaincus, au-delà même de nos attentes. Deux ans plus tard, nous souhaitons, en quelque sorte, renouveler cette expérience. Mais cette fois-ci "les jeux sont encore moins faits" qu'ils ne l'étaient, il y a deux ans. Nous sommes en pleine période de recherche, d'écriture, de lecture de textes, certains traduits en français, d'autres pas encore. Période exaltante, mais fragile aussi. C'est donc à une étape encore plus en amont de la création, que nous vous convions. Un rendez-vous sur deux soirs, au cours desquels plusieurs textes seront mis en lecture et soumis à votre écoute. L'occasion de nous accompagner dans nos choix pour notre prochaine création. L'occasion aussi de découvrir parmi ces textes retenus, inédits pour certains, de nouveaux auteurs, qui s'imposent peu à peu sur la scène internationale.


Programme_culture_2012-13-V8_Mise en page 1 09/10/13 15:34 Page37

SaiSon 2013/2014 A l’Aghja octobre VendRedi 11 et samedi 12 VendRedi 18

théâtRe ReGGae (sénéGal)

"stRiptease" - cie la tRaVeRsée meta and the coRneRstones

novembre samedi 2 VendRedi 15 samedi 23 maRdi 26 meRcRedi 27 VendRedi 29 et samedi 30

Rock electRo hip-hop (coRse & saRde) hip-hop (usa) maRdi caBaRet "incultuRe(s) 1" théâtRe

poni hoax - 1èRe paRtie : sulFuR iodatum isulana Familia Raashan ahmad dominique ottaVi chante FeRRé conFéRence Gesticulée de FRanck lepaGe "aGnès moins 3652" - cie hélios peRdita

chant coRse jazz théâtRe

dopu cena mimi Romano et joseph caRBoni "l'enclos de l'éléphant" - cie le thé à tRois plate-FoRme Rock

nlle. scène FRançaise théâtRe indie pop danse

éléphant - 1èRe paRtie : misteR pop "FRançois d'assise" - cie du passaGe Baden Baden "au Fait qu'est-ce qu'il a Voulu diRe l'auteuR ?" - aRt mouV'

février VendRedi 7 samedi 8 jeudi 13 samedi 15 meRcRedi 19 et jeudi 20

jazz WoRk in pRoGRess

jazz in aGhja session Rézo FestiVal RéGions en scène Guillaume peRRet & the electRic epic cie théâtRe point

marS samedi 15 samedi 22 maRs VendRedi 28 et samedi 29

aFRo electRo Funk (kenya) just a Band FestiVal les Femmes s'en mêlent théâtRe "la nuit juste aVant les FoRêts" : théâtRe VaRia

avriL samedi 5 VendRedi 11 et samedi 12 VendRedi 25

théâtRe soundsistemi

décembre jeudi 5 VendRedi 6 du maRdi 10 au samedi 14 VendRedi 20 janvier sam. 11 VendRedi 17 et samedi 18 samedi 25 VendRedi 31

mai jeudi 15 et VendRedi 16 samedi 24 juin juin

théâtRe

comptoiR coRse "la léGende de BoRnéo" - collectiF l'aVantaGe du doute pieRRe GamBini

"le poRteuR d'histoiRe" - cie mises en capsule conceRt de clôtuRe

plate-FoRme théâtRe

37


meR. 16 / jeu. 17 Les Olympides, chapitre 3 PrÊsentÊ par la ComunautÊ d’AgglomÊration octoBRe du Pays Ajaccien Espace Diamant 20h30 ThÊâtre

jeudi 7 noVemBRe Espace Diamant 20h30 Musique

Ven. 8 / sam. 9 noVemBRe

Une comÊdie citoyenne qui soulève par un humour corrosif, des dialogues percutants et des vidÊos improbables les questionnements liÊs à un enjeu majeur de notre sociÊtÊ : l’eau. Dans un dispositif insolite, dÊbattent quatre intervenants ayant chacun des caractères bien trempÊs et des caps divergents: un Êlu consensuel, une Êcologiste radicale, un scientifique progressiste, une poÊtesse Êbleuïe...

Paul Mancini Paul Mancini revient avec un spectacle haut en couleurs. Après son expÊrience aux USA, le saxophoniste corse a dÊcidÊ de prÊsenter son nouvel album et sa tournÊe à travers l’Île de beautÊ avant de rejoindre Marseille, Nice, Paris, Londres, New York, Miami, San Francisco et Los Angeles‌ info@silverprod.us

8 Heures pour la solidaritÊ 7e Êdition - Avec la Ligue des Droits de l’Homme Avec les jeunesses, vers un avenir solidaire.

HĂ´tel de rĂŠgion Espace Diamant HĂ´tel de ville 38

ŠDominiqueAppietto

Scènes ouvertes et Partenariats

Programme_culture_2012-13-V8_Mise en page 1 09/10/13 15:34 Page38


Ven.15 / sam.16 noVemBRe Espace Diamant Colloque- conférence

Six millénaires en Cinarca : archéologie - histoire - architecture - toponymie D’importantes opérations archéologiques ont été menées dans le canton de la Cinarca. Les résultats de ces travaux seront présentés à la communauté scientifique, au grand public ainsi qu’aux partenaires institutionnels soutenant les opérations archéologiques. Les intervenants (universitaires, scientifiques, archéologues) tendront à restituer une image variée de ce patrimoine. Dimanche 17 : visite de sites archéologiques. Laboratoire Régional d’Archéologie en partenariat avec la Ville d’Ajaccio, la Collectivité Territoriale de Corse, le pôle touristique Ouest-Corsica et avec la collaboration de la DRAC de Corse.

jeudi 27 maRs

Felì Felì s’inscrit dans le concert de la chanson corse, comme quelqu'un d'enraciné dans la culture populaire et de particulier à la fois. « Sa voix, grave et limpide, n'a jamais été autant en symbiose avec ses textes qui le dévoilent plus intimement que jadis. » J.M. Raffaelli

Espace Diamant 20h30 Musique

Mr & Mrs Macbeth Théâtre en Anglais

maRdi 15 aVRil Espace Diamant 20h30 Théâtre

Le crime et le châtiment inéluctable qui en découle. Ce thème central de l’œuvre la plus appréciée de Shakespeare a toujours le même écho auprès du public moderne. Cette création met en valeur, grâce à l’apport du multimédia, les éléments surnaturels de la pièce - hallucinations, visions inquiétantes, tourments intérieurs – provoqués par la succession de meurtres commis par Macbeth. La prophétie des sorcières se réalise, Macbeth sera roi d’Ecosse, Lady Macbeth, quant à elle, sombre dans la folie…

Scènes ouvertes et Partenariats

Programme_culture_2012-13-V8_Mise en page 1 09/10/13 15:34 Page39

Concerts du Conservatoire Henri Tomasi Tout au long de la saison les professeurs et élèves d’Ajaccio proposent une programmation variée à l’Espace Diamant : 19 décembre, 24 avril, 17 & 18 juin, 23 juin, 25,26 & 27 juin.

39


Le théâtre municipal en pratique...

Programme_culture_2012-13-V8_Mise en page 1 09/10/13 15:34 Page40

Billetterie, Abonnements, Ajaccio Culture, Accueil Renseignements...

espace diamant, Bd pascal Rossini (à côté du casino municipal) mail : billetterie.diamant@ville-ajaccio.fr

téléphone : 04 95 50 40 80

Accueil du public :

Les représentations commencent à l’heure indiquée dans le programme. Par respect du public et des artistes les retardataires ne seront admis dans la salle qu’avec l’accord des artistes. 5 minutes avant le lever de rideau les places numérotées ne sont plus réservées. Les retardataires seront placés de façon à ne pas gêner les spectateurs déjà installés dans la mesure des places disponibles. Le public est accueilli sur les lieux des spectacles une heure et demi avant le début de la représentation. Les photos avec ou sans flash ainsi que les enregistrements sont formellement interdits.

Comment réserver ?

La location s’effectue un mois avant chaque spectacle, du mardi au samedi à l’Espace Diamant, Bd. Pascal Rossini

hoRaiRes du mardi au vendredi : 13h-18h30, le samedi de 13h30 à 17h30, à partir de 19h les soirs de spectacles sur place.

Les tarifs :

40 40

nouVeau ! aVec l’ouVeRtuRe du palatinu la pRoGRammation du théâtRe municipal s’enRichit de spectacles qui nécessitent un espace de GRande enVeRGuRe et auxquels seRont appliqués des taRiFs spéciFiques.

plein tarif carte ajaccio culture chômeurs, Rsa, intermittents, moins de 25 ans

tarif a tarif B tarif c jeune public 15 € 20 € 25 € 12 € 15 € 19 € 3€ jusqu’à 18 ans 7€

11 €

14 €

7 € pour les accompagnants


Abonnement Solo( 6 spectacles )

abonnez-vouS

2 spectacles tarif a + 2 tarif B + 2 tarif c Plein tarif : 70 € Tarif Carte Ajaccio Culture : 60 € Chômeurs, RSA, Moins de 25 ans : 40 €

NOUVEAU ! Solo Palatinu

Les tarifs

sont bien plus

( 6 spectacles )

2 spectacles tarif a + 2 spectacles tarif B + 1 spectacle tarif c + 1 spectacle tarif palatinu

avantageux !

Abonnement Duo( 6 spectacles ) abonnez-vous à deux pour un prix réduit ! 2 spectacles tarif a + 2 tarif B + 2 tarif c Plein tarif : 130 € Carte Ajaccio Culture : 118 €

NOUVEAU ! Duo Palatinu ( 6 spectacles )

2 spectacles tarif a + 2 spectacles tarif B + 1 spectacle tarif c + 1 spectacle tarif palatinu devenez relais : constituez un groupe de 5 abonnements, un 6e abonnement vous sera offert !

Carte Ajaccio Culture la carte ajaccio culture continue de vous offrir des prix doux sur les spectacles et les évènements culturels, l’achat de biens culturels… Vous êtes informés des manifestations culturelles tout au long de l’année par mail. Plein tarif : 10 € Étudiants, plus de 60 ans, chômeurs, RSA, Intermittents : 6 € (joindre une copie de justificatif) Photo obligatoire pour la délivrance de la carte Pour tout achat groupé à partir de 10 personnes : 6 € La carte est valable un an à partir de sa date d’émission

Où s’abonner : du mardi au samedi, à l’espace diamant, Boulevard Pascal Rossini

horaires :

du mardi au vendredi 13h-18h30, le samedi de 13h30 à 17h30

Renseignements : 04 95 50 40 80

ce programme peut être consulté sur: http://espace-diamant.ajaccio.fr toutes les infos de l’espace diamant sont aussi sur Facebook ! (espace diamant – théâtre municipal d’ajaccio)

Le théâtre municipal en pratique...

Programme_culture_2012-13-V8_Mise en page 1 09/10/13 15:34 Page41


Programme_culture_2012-13-V8_Mise en page 1 09/10/13 15:34 Page42

L’equipe de L’eSpace diamant : directrice : Marie-Jeanne Nicoli / adjointe : Françoise Pierson / administration des spectacles : Catherine Dujardin / comptabilité : Ghjuvanna Ceccaldi / Secrétariat de direction : Nathalie Carta relations extérieures : Elisabeth Arbori / documentation - communication visuelle : Dominique Appietto / diffusion des supports de communication : Martin Marcaggi / médiation culturelle spectacle vivant et patrimoine, relation avec les associations : Marie-Luce Paccioni, Mickaela de Peretti / médiation culturelle - cinéma et arts plastiques : Sabah Garani / jeune public : MarieThérèse Poli / patrimoine : Mickaële Laury / conférences : Santa Simonpietri / billetterie : Joëlle Andrea, Prescillia Martinetti, Cécilia Ortolano / accueil : Monique Denura.

L’equipe technique : régisseur Général : Jean-Luc Tucci / adjoint : Philippe Pleiber / régie Son : Fabrice Bonelli, Antony Bartoli / régie Lumière : Mathieu Papini, Jean Ruggiu, Pascal Santu / régie plateau & machinerie : Denis Sleiman, Frédéric Tucci / affichage : Laurent Scarbonchi / video conférence : Jean-François Gambarelli / habilleuse : Virginie Vacca.

Espace Diamant ajaccio 2013 14  

le programme de l'Espace DIamant - Théâtre Municipal d'Ajaccio. Saison 2013-2014