Page 1

M A I T R E D ’ O U V R A G E OPERATEUR DU PATRIMOINE ET DES PROJETS IMMOBILIERS DE LA CULTURE

PARIS V

EGLISE DU VAL DE GRÂCE RESTAURATION DU PARQUET DE LA CHAPELLE DU SAINT SACREMENT

AVP Juillet 2017

BUREAU MANCIULESCU ACMH & ASSOCIES 214, rue de Grenelle 75007 PARIS Tél : 01 45 50 22 01 E-mail : s.manciulescu@wanadoo.fr E-mail : s.manciulescu@gmail.com


SOMMAIRE

I

NOTE DE PRÉSENTATION 1. CONTEXTE ET LOCALISATION 2. RAPPEL HISTORIQUE 3. ETAT DES LIEUX 4. PARTI D'INTERVENTION

II

DESCRIPTION SOMMAIRE DES TRAVAUX

III

ESTIMATION SOMMAIRE DES TRAVAUX

IV

CALENDRIER

V

REPERAGE PHOTOGRAPHIQUE

VI

DOCUMENTS GRAPHIQUES

VII

ANNEXE


M A I T R E D ’ O U V R A G E OPERATEUR DU PATRIMOINE ET DES PROJETS IMMOBILIERS DE LA CULTURE

PARIS V

EGLISE DU VAL DE GRÂCE RESTAURATION DU PARQUET DE LA CHAPELLE DU SAINT SACREMENT

AVP Juillet 2017

RAPPORT DE PRESENTATION

BUREAU MANCIULESCU ACMH & ASSOCIES 214, rue de Grenelle 75007 PARIS Tél : 01 45 50 22 01 E-mail : s.manciulescu@wanadoo.fr E-mail : s.manciulescu@gmail.com


I

NOTE DE PRÉSENTATION 1. CONTEXTE ET LOCALISATION La présente étude d'avant projet concerne le parquet de la chapelle du Saint-Sacrement, chapelle hors

œuvre avec son accès par le couloir périphérique (en porte-à-faux), dans l’axe du chœur liturgique double avec lequel il communique à travers une grille.

Plan du site: Localisation de la chapelle du Saint Sacrement

Vue générale de la pièce et de coupole

Cette chapelle est édifiée à partir de 1645, sous la direction de François Mansart, puis à partir de 1947 sous la direction de Jacques Lemercier dont les deux marchés concernent les ouvrages en charpente des bas-côtés de la nef et de la chapelle du Saint-Sacrement.

Cette chapelle présente un parquet à la française en chêne dont la disposition et la fixation semblent dater du XVIIème siècle (les clous très anciens l’attestant), mais qui présente en périphérie de chaque feuille des irrégularités et un recalibrage (laissant à penser qu’il peut être très anciennement de remploi).

A l’occasion d’une demande d’intervention d’urgence en date du 30 octobre 2015, une expertise a été réalisée le 5 novembre 2015 et une étude AVP a été proposée pour approfondir la connaissance de l’ouvrage, complétée d’une mission de sondage commandée au bureau d’études Yves Gilbert.

 VAL DE GRACE / Chapelle du Saint Sacrement /AVP

BUREAU MANCIULESCU ACMH & ASSOCIÉS

Juillet 2017

RAPPORT

1


Le parquet de la chapelle du Saint-Sacrement présente d’importantes altérations des parties structurelles : -

Plusieurs campagnes de ponçage ont réduit l’épaisseur du parquet le rendant cassant ;

-

La rétractation des bois, du au séchage naturel des bois, a provoqué l’ouverture des joints d’assemblage des panneaux et des frises et sur quelques zones son désassemblage ;

-

L’état sanitaire du bois présente au droit des baies une attaque très ponctuelle d’insectes xylophages jusqu’à atteindre la résistance mécanique du parquet.

La présente étude d'avant projet précise les types d’intervention qu’il convient d’envisager pour un tel ouvrage afin qu'il retrouve un bon état de conservation, les méthodes pour son réassemblage et sa meilleure présentation.

Paris, le 28 Juillet 2017 S. Manciulescu, ACMH

Nota : Les parquets des chapelles Saint-Benoît et Sainte-Scolastique (XVIIIème siècle) présentent le même état d’altérations, Le parquet de la chapelle Saint-Benoît fait parti intégrante du parcours de visite (accès de la chapelle du Saint-Sacrement) et présente des risques d’effondrement. Il conviendrait d’intégrer ces prestations en prestations supplémentaires éventuelles (PSE), les entreprises étant missionnées et présentes dans le cadre de la restauration du parquet de la chapelle du saintSacrement.

 VAL DE GRACE / Chapelle du Saint Sacrement /AVP

BUREAU MANCIULESCU ACMH & ASSOCIÉS

Juillet 2017

RAPPORT

2


2. RAPPEL HISTORIQUE La commande et le projet de François Mansart (1644 – 1646).

En 1644, en reconnaissance de la naissance du dauphin Louis Dieudonné, Anne d’Autriche décide la construction d’un nouveau temple et la reconstruction totale de l’encore inachevé couvent des bénédictines de l’abbaye du Val de Grâce de Bièvres, au faubourg Saint-Jacques. La reine en confie le projet à François Mansart, qui avait notamment réalisé la construction de l’autel de la Vierge à Notre-Dame de Paris. Les premiers dessins de Mansart datent des années 1644 et 1645, et présentent un parti architectural très ambitieux d’un palais relié à la chapelle de la reine occupant le côté Nord de la parcelle.

1.

François Mansart, « grand plan pour le couvent-palais du Val de Grace » 1644, BNF

 VAL DE GRACE / Chapelle du Saint Sacrement /AVP

BUREAU MANCIULESCU ACMH & ASSOCIÉS

Juillet 2017

RAPPORT

3


L’église articule les édifices du monastère et du palais de la reine. La chapelle de la reine reliée directement à ses appartements est symétrique au chœur des religieuses et dans l’axe, l’église s’ouvre directement sur la chapelle du saint-sacrement ; un couloir périphérique permet de relier tous les espaces. Le problème de la coexistence du chœur liturgique et de la chapelle du Saint-Sacrement est résolu en ramenant l’autel sous le cul-de-four axial et la chapelle hors œuvre avec son accès par le couloir périphérique bâti en porte-à-faux.

2.

François Mansart, Demi-plan élévation 1644, Stockholm, National muséum

En avril 1645 est signé le premier marché pour la consolidation des anciennes carrières qui occupaient l’ensemble du sous-sol du site, ensuite en juillet 1645, le marché pour la construction des ouvrages de maçonnerie de pierre de taille du premier ordre de l’église. Les travaux devaient être achevés pour le 30 juin 1646 mais en novembre 1646 les murs du portail et de la nef ne s’élevaient que de 33 pieds sur les 42 prévus dans le contrat. Du fait des retards constatés, des modifications introduites par Mansart après la signature des marchés5 et la crainte de nouveaux retards et surcoûts, Jacques Tubeuf, alors intendant et contrôleur général des bâtiments annula le contrat de François Mansart et confia la direction des travaux à Jacques Lemercier, premier architecte du Roi.

 VAL DE GRACE / Chapelle du Saint Sacrement /AVP

BUREAU MANCIULESCU ACMH & ASSOCIÉS

Juillet 2017

RAPPORT

4


Les travaux sous la direction de Jacques Lemercier (1647-1648). Lemercier propose quelques variantes au grand dessin de Mansart, visant à la réduction et la simplification des bâtiments latéraux de l’église (la sacristie, la circulation périphérique, le chœur des religieuses) et la à suppression définitive du palais de la reine. En revanche, il ne propose aucune modification à la façade occidentale de l’église, et continue donc le projet de Mansart. Le chantier redémarre en février 1647 et va se dérouler sous la direction de Lemercier jusqu’à la fin de l’année 1648, où du fait des problèmes financiers et politiques provoquées par la Fronde les travaux vont être arrêtés. Pendant cette période seulement deux marchés sont passés, tous les deux concernant les ouvrages en charpente pour les bas-côtés de la nef et pour la chapelle du Saint-Sacrement.

3

Projet modificatif par Lemercier 1647

 VAL DE GRACE / Chapelle du Saint Sacrement /AVP

BUREAU MANCIULESCU ACMH & ASSOCIÉS

Juillet 2017

RAPPORT

5


Le projet et les travaux sous la direction de Pierre Le Muet (1655 – 1666). La Fronde et le départ de la reine et de ses enfants de Paris en 1649 entraînent une longue interruption dans le chantier du Val-de-Grâce qui ne redémarre qu’en 1655. Entretemps, Lemercier ayant décédé, Tubeuf confie la poursuite des travaux à Pierre Le Muet et Gabriel Le Duc. Le Muet élabore un nouveau projet pour les parties hautes de l’église, en modifiant notamment le second ordre de la façade occidentale. Les ailerons qui reliaient les deux niveaux sont remplacés par des volutes ornées de têtes de chérubins et de guirlandes ; la baie centrale en plein-cintre est couronnée par un fronton surbaissé porté par des colonnes corinthiennes engagées, formant tabernacle ; des niches sont disposées entre les colonnes jumelées. L’ensemble des travaux de gros œuvre concernant la façade occidentale est parachevé en 1662. Les travaux de décor sculpté et de second œuvre, restent à réaliser. Les travaux sous la direction de Germain Soufflot (1775). La façade occidentale ne subit pas de modifications jusqu’en 1775 lorsque Soufflot modifie l’ancien degré à seize marches alors très détérioré, remplaçant les degrés entrants des angles par des murs d’échiffre en retour d’équerre, encadrant un emmarchement central et deux volées latérales.

4-

L'encyclopédie monumentale de Diderot et d'Alembert Planche « marbrerie – plan du pavé du val de Grace » édité en 1762.

 VAL DE GRACE / Chapelle du Saint Sacrement /AVP

BUREAU MANCIULESCU ACMH & ASSOCIÉS

Juillet 2017

RAPPORT

6


La lecture de la planche « marbrerie » de l’encyclopédie de Diderot d’Alembert, indique qu’en 1762, un parquet est présent dans la chapelle du Saint-Sacrement, tandis que les chapelles Saint-Benoît et SainteScolastique sont marbrées.

Les travaux de restauration sous la direction du Génie (1862 – 1866). En 1790 l’abbaye est fermée. L’église est conservée comme « monument d’architecture » grâce à l’intervention d’Alexandre Lenoir. A partir de 1793 l’ensemble des bâtiments abbatiaux est affecté à hôpital militaire. En 1827, l’église rendue au culte devient la chapelle de l’hôpital. En 1862, l’église est classée parmi les monuments historiques et une importante campagne de restauration est entreprise sous la direction du chef de bataillon du génie Darodes. Les maçonneries sont restaurées principalement en pierre calcaire du Val-de-Oise Pour inventaire et après son classement, la chapelle du Saint –Sacrement est photographiée pour inventaire.

Légende Chapelle du Saint‐Sacrement, ensemble intérieur  Auteur photo Léger (photographe)  Type de support Négatif  N° phototype (NUMP) MH0081854  Crédit photo Ministère de la Culture (France) –  Médiathèque de l'architecture et du patrimoine  Référence APMH00081854       VAL DE GRACE / Chapelle du Saint Sacrement /AVP

BUREAU MANCIULESCU ACMH & ASSOCIÉS

Juillet 2017

RAPPORT

7


3. ETAT DES LIEUX A. Description, composition et techniques de pose Le parquet de la chapelle du Saint-Sacrement est un parquet à la française en chêne d’une surface de 95m² constitué de panneaux (appelés feuilles) de deux modèles disposés selon l’axe de la pièce depuis la porte d’entrée, soit depuis la diagonale (axe en rouge identifié n°1 sur le plan ci-dessous) par rapport à l’axe de la nef (axe en rouge identifié n°2sur le plan ci-dessous).

 VAL DE GRACE / Chapelle du Saint Sacrement /AVP

BUREAU MANCIULESCU ACMH & ASSOCIÉS

Juillet 2017

RAPPORT

8


Les deux modèles de feuilles sont les suivantes : La feuille identifiée « c » est une feuille « au point de Chantilly » : Une feuille de 980x980min (soit 3 pieds par coté) composée de 16 compartiments carrés arasés et assemblés de façon parallèles aux battants périphériques à rainures et languettes.

La feuille identifiée « v » est une feuille « au point de Versailles » : Une feuille de 980x980min (soit 3 pieds par coté) composée de 16 compartiments diagonaux arasés et 16 assemblés par les angles aux battants périphériques à rainures et languettes.

On notera que ces feuilles ont été décrites en 1672 par Andrée Jacob Roubo dans son manuel « l’art du menuisier » qui est l’ouvrage de référence en terme d’exécution des parquets à la française. On note qu’à l’exception d’une modification par rapport au modèle : le colifichet (en violet sur le schéma) est manquant, la totalité des feuilles répondent au modèle au millimètre près.

Les feuilles sont assemblées par des navettes périphériques (ou « frises ») en forme d’échiquier : Les frises (« b » sur le schéma) sur la longueur de deux feuilles en forme d’échiquier. Cette disposition renforce l’assemblage. Au raccordement avec les murs, les panneaux sont découpés à la géométrie de la pièce. On note un point : les battants périphériques (dont la largeur est à la norme à l’identique des frises) semblent être rééquilibrés. Le parquet peut être en remploi ou a subi un remaniement.

 VAL DE GRACE / Chapelle du Saint Sacrement /AVP

BUREAU MANCIULESCU ACMH & ASSOCIÉS

Juillet 2017

RAPPORT

9


B. Les techniques de pose Le parquet est posé sur des lambourdes (en vert sur le schéma ci-dessous) de 101mm (soit 4,5 pouces) espacées de 290mm (1 pied) selon un axe perpendiculaire à l’axe diagonal de composition, soit à la diagonale de chaque feuille.

Coupe de principe sur le parquet, avec représentation des lambourdes et des assemblages (André Jacob Roubo)

Un vide sanitaire de 50mm environ est assuré, pour la conservation de l’ouvrage, entre l’ouvrage et le fond des augets.

 VAL DE GRACE / Chapelle du Saint Sacrement /AVP

BUREAU MANCIULESCU ACMH & ASSOCIÉS

Juillet 2017

RAPPORT

10


Le parquet est cloué sur les lambourdes au moyen de clous très anciens en fer forgé masqués par des bouchons de bois de forme oblongue, technique qui est courante au XVIIème et au XVIIIème siècle.

Ce parquet présente les caractéristiques suivantes : - un parquet à la française en chêne dont la disposition est caractéristique d’un plancher ancien, tel que le décrit André Jacob Roubo dans son manuel « l’art du menuisier » ; - un remploi ou un remaniement : les bois sont très anciens. - la nature des bois en refendu pour les pièces carrés laissant apparaitre une surface « marbrée » présente une grande facture ; - la technique de fixation (clous en fer forgé) et les bouchons de bois de forme oblongue sont d’utilisation courante au XVIIème siècle ; - les dimensions (en pouces et en pieds) et la composition répondent aux standards du XVIIème siècle ; indiquent clairement qu’il est de facture du XVIIème siècle. La conservation de ce parquet et des bois qui le constituent doit être intégrée dans le parti de restauration.

C. L’état sanitaire des feuilles, des frises et des lambourdes (Complétée du rapport de sondage commandé au bureau d’études Yves Gilbert en annexe)

Les lambourdes présentent un bon état de conservation. Les augets sont très empoussiérés et des gravats empêchent la libre circulation d’air, ce qui a un effet pathogène (sur les zones en contact avec les maçonneries humides) de provoquer le développement de champignons lignivores : augets et lambourdes pulvérulents (très ponctuellement).

Au niveau des ébrasements des croisées, 10 feuilles et les frises et lambourdes correspondantes ont perdu toute résistance mécanique. On note la présence de champignons lignivores qui ont entrainé la ruine ponctuelle des feuilles et des lambourdes et qui ont permis le développement de grosses vrillettes (insectes xylophages).

 VAL DE GRACE / Chapelle du Saint Sacrement /AVP

BUREAU MANCIULESCU ACMH & ASSOCIÉS

Juillet 2017

RAPPORT

11


On remarque, sur des parties encore saines, un début d’attaque de petites vrillettes (insectes xylophages) attesté par les sciures de déjections observés lors de notre études, au revers des feuilles.

Au niveau structurel, la rétractation naturelle des bois a provoqué l’ouverture des joints d’assemblage au niveau des feuilles et des frises. On remarque sur cette photographie ci-contre : des restaurations maladroites des lacunes et des éclats des joints ouverts des joues des feuilles brisées la reprise du battant périphérique présentant une largeur réduite.

Le parquet été plusieurs fois poncés : on remarque des déformations de la surface très caractéristiques. Ces ponçages ont affaibli les assemblages en retirant de 0,6 à 0,6mm environ de matière.

On note des remaniements de parquets : des zones sont cloués et laissent à penser qu’il existe au revers un élément non sondé ; ou bien, de par la composition, cet élément de parquet est la trace de l’emplacement d’un ancien dispositif. De toute, évidence, il convient de restituer ces « traces ».

Une zone à été modifiée pour intégration des grilles de soufflages de part de d’autre de la baie sur le chœur de l’église ; le parquet a été repris en faux-parquet cloué sur sous-parquet de sapin.

 VAL DE GRACE / Chapelle du Saint Sacrement /AVP

BUREAU MANCIULESCU ACMH & ASSOCIÉS

Juillet 2017

RAPPORT

12


4. PARTI D'INTERVENTION Les interventions proposées visent, d'une part à la conservation du parquet d’origine avec le maximum de bois, à traiter les altérations qui affectent le parquet, et d'autre part, d'en améliorer la présentation générale. De manière générale, il est proposé de conserver les dispositions actuelles, y compris les traces que nous avons repérées. La technique de reprise des rainures périphériques est favorisée de façon à conserver le maximum de bois. Les frises présentant un intérêt moindre et surtout de nombreux remaniement (greffes) absorberont le remaniement projeté. La finition du parquet encaustiqué (avec interdiction de tout ponçage) avec plusieurs couches de cires vierges après repose du parquet et recalage garantit une bonne présentation et une bonne conservation de l’ouvrage.

1. Assainissement des augets et des lambourdes : Après dépose du parquet en conservation, les augets seront purgés de tous les gravats et contrôlés. Le traitement des lambourdes sera systématique avec produits insecticide et fongicide non aqueux et non gras. L’attaque de champignons lignivores sera traitée par la mise en œuvre de grilles de ventilation et la découpe très ponctuelle des lambourdes, assurant ainsi une ventilation des augets. 2. Restauration du parquet en conservation : Le parquet sera démonté en conservation. Les panneaux seront restaurés en atelier, la conservation des bois étant favorisée. Le rainurage des joues périphériques étant préconisé avec ré-usinage des frises pour adaptation ou bien remplacement par des neuves. L’ensemble des bois correspondant aux greffes, des remaniements de faux-parquet à proximité des bouches de soufflages, les parties effondrés ou ruinées seront remplacés par bois neuf en chêne de même nature, de même grain, de même hygrométrie.

 VAL DE GRACE / Chapelle du Saint Sacrement /AVP

BUREAU MANCIULESCU ACMH & ASSOCIÉS

Juillet 2017

RAPPORT

13


M A I T R E D ’ O U V R A G E OPERATEUR DU PATRIMOINE ET DES PROJETS IMMOBILIERS DE LA CULTURE

PARIS V

EGLISE DU VAL DE GRÂCE RESTAURATION DU PARQUET DE LA CHAPELLE DU SAINT SACREMENT

AVP Juillet 2017

DESCRIPTION SOMMAIRE

BUREAU MANCIULESCU ACMH & ASSOCIES 214, rue de Grenelle 75007 PARIS Tél : 01 45 50 22 01 E-mail : s.manciulescu@wanadoo.fr E-mail : s.manciulescu@gmail.com


II

DESCRIPTION SOMMAIRE DES TRAVAUX

1. MACONNERIE/ PIERRE DE TAILLE État des lieux avant travaux - Etablissement avant travaux d'un état des lieux contradictoire des parties de l'édifice concernées par les travaux et de l’emprise de l’installation de chantier, en présence du représentant de l'affectataire de l'édifice, de l'architecte et du maître d'ouvrage (OPPIC), compris photographies couleur (en original) et rapport en 4 exemplaires. Installations de chantier et protections - Branchement électrique, branchement d'eau - Aménagement et entretien pendant la durée des travaux d'une base vie de chantier : baraquements, vestiaires, réfectoire, sanitaires, clôture périphérique, etc. - Pose et entretien du panneau de chantier pendant la durée des travaux. - Protections complémentaires: mise en place d’aggloméré sur les lambourdes permettant la circulation (chemin de service de 1,5m x 10m au droit des deux portes d’accès & une lisse sera prévue). - Repliement de l’ensemble des installations, nettoyage pendant et en fin de chantier, manutention, évacuation des gravois. Traitement des lambourdes - Les augets seront purgés de tous les gravats et contrôlés en recherche. - Scellement des lambourdes neuves. - Les maçonneries en périphérie du parquet seront contrôlées.

2. MENUISERIE Dépose de parquet en conservation Dépose et traitement des lambourdes - Dépose soignée du parquet depuis les parties les plus altérées vers les parties les plus saines) avec repérage des feuilles et des des clous en fers forgés d’origine datant du XVIIème siècle prévus en conservation pour restauration en atelier. - Toutes précautions de stockage des frises et des feuilles conservées en atelier. - Le traitement des lambourdes sera systématique avec produit insecticide et fongicide. - Mise en œuvre ponctuelle des lambourdes ruinées. - Amélioration de la ventilation par aménagement d’ouvertures au droit des lambourdes. En atelier - Nettoyage et dé-cirage contrôlé d’ensemble sans ponçage. - Désassemblage si nécessaires des feuilles, le rainurage étant favorisé pour conservation du bois. - Ré usinage des frises ou leur remplacement. - Les bois neufs seront de 3ans d’âge minimum après abattage de même nature, de même grain, de même hygrométrie, vieillis par oxydation puis brossés pour retrouver un aspect de bois anciens. Repose du parquet dans la chapelle - La repose du parquet sera minutieuse avec recalage traditionnel, les clous en fers forgés seront remployés masqués par des bouchés de bois à l’identique et des éléments restaurés à l’identique. - Mise en œuvre des grilles de ventilation 10 x 20cm (en laiton ou fonte). - Le parquet sera encaustiqué avec de la cire vierge, brossé et patiné (sans ponçage).

 VAL DE GRACE / Chapelle du Saint Sacrement /AVP

BUREAU MANCIULESCU ACMH & ASSOCIÉS

Juillet 2017

RAPPORT

14


M A I T R E D ’ O U V R A G E OPERATEUR DU PATRIMOINE ET DES PROJETS IMMOBILIERS DE LA CULTURE

PARIS V

EGLISE DU VAL DE GRÂCE RESTAURATION DU PARQUET DE LA CHAPELLE DU SAINT SACREMENT

AVP Juillet 2017

ESTIMATION SOMMAIRE

BUREAU MANCIULESCU ACMH & ASSOCIES 214, rue de Grenelle 75007 PARIS Tél : 01 45 50 22 01 E-mail : s.manciulescu@wanadoo.fr E-mail : s.manciulescu@gmail.com


III

ESTIMATION SOMMAIRE DES TRAVAUX

 VAL DE GRACE / Chapelle du Saint Sacrement /AVP

BUREAU MANCIULESCU ACMH & ASSOCIÉS

Juillet 2017

RAPPORT

15


M A I T R E D ’ O U V R A G E OPERATEUR DU PATRIMOINE ET DES PROJETS IMMOBILIERS DE LA CULTURE

PARIS V

EGLISE DU VAL DE GRÂCE RESTAURATION DU PARQUET DE LA CHAPELLE DU SAINT SACREMENT

AVP Juillet 2017

ESTIMATION SOMMAIRE

BUREAU MANCIULESCU ACMH & ASSOCIES 214, rue de Grenelle 75007 PARIS Tél : 01 45 50 22 01 E-mail : s.manciulescu@wanadoo.fr E-mail : s.manciulescu@gmail.com


III

ESTIMATION SOMMAIRE DES TRAVAUX

 VAL DE GRACE / Chapelle du Saint Sacrement /AVP

BUREAU MANCIULESCU ACMH & ASSOCIÉS

Juillet 2017

RAPPORT

15


M A I T R E D ’ O U V R A G E OPERATEUR DU PATRIMOINE ET DES PROJETS IMMOBILIERS DE LA CULTURE

PARIS V

EGLISE DU VAL DE GRÂCE RESTAURATION DU PARQUET DE LA CHAPELLE DU SAINT SACREMENT

AVP Juillet 2017

CALENDRIER PREVISIONNEL

BUREAU MANCIULESCU ACMH & ASSOCIES 214, rue de Grenelle 75007 PARIS Tél : 01 45 50 22 01 E-mail : s.manciulescu@wanadoo.fr E-mail : s.manciulescu@gmail.com


PARIS V / EGLISE DU VAL DE GRÂCE Restauration du parquet de la chapelle du Saint-Sacrement

CALENDRIER PRÉVISIONNEL DES TRAVAUX RESTAURATION DU PARQUET DE LA CHAPELLE DU SAINT SACREMENT

TRANCHE FERME Restauration du parquet de la chapelle du Saint-Sacrement préparation-------CHANTIER------repli chantier 6 mois mois M0 1

2

3

4

5

6

7

8

lots 1 MAÇONNERIE PIERRE DE TAILLE 2 MENUISERIE PARQUET

ATELIER D

R

D : dépose du parquet R : Répose du parquet

BUREAU MANCIULESCU ACMH ET ASSOCIES

Juillet 2017


M A I T R E D ’ O U V R A G E OPERATEUR DU PATRIMOINE ET DES PROJETS IMMOBILIERS DE LA CULTURE

PARIS V

EGLISE DU VAL DE GRÂCE RESTAURATION DU PARQUET DE LA CHAPELLE DU SAINT SACREMENT

AVP Juillet 2017

REPORTAGE PHOTOGRAPHIQUE

BUREAU MANCIULESCU ACMH & ASSOCIES 214, rue de Grenelle 75007 PARIS Tél : 01 45 50 22 01 E-mail : s.manciulescu@wanadoo.fr E-mail : s.manciulescu@gmail.com


Chapelle du Saint Sacrement PARIS V / EGLISE DU VAL DE GRACE / BUREAU MANCIULESCU ACMH & ASSOCIÉS / AVP JUILLET2017 / PHOTOS / PAGE 1


PARIS V / EGLISE DU VAL DE GRACE / BUREAU MANCIULESCU ACMH & ASSOCIÉS / AVP JUILLET2017 / PHOTOS / PAGE 2


Chapelle du saint – Sacrement Vue dans l’axe et vue en diagonale PARIS V / EGLISE DU VAL DE GRACE / BUREAU MANCIULESCU ACMH & ASSOCIÉS / AVP JUILLET2017 / PHOTOS / PAGE 3


Détails de la cour d’honneur

PARIS V / EGLISE DU VAL DE GRACE / BUREAU MANCIULESCU ACMH & ASSOCIÉS / AVP JUILLET2017 / PHOTOS / PAGE 4


PARIS V / EGLISE DU VAL DE GRACE / BUREAU MANCIULESCU ACMH & ASSOCIÉS / AVP JUILLET2017 / PHOTOS / PAGE 5


PARIS V / EGLISE DU VAL DE GRACE / BUREAU MANCIULESCU ACMH & ASSOCIÉS / AVP JUILLET2017 / PHOTOS / PAGE 6


Parquet de la chapelle Saint-Benoît

Parquet de la chapelle Sainte-Scolastique PARIS V / EGLISE DU VAL DE GRACE / BUREAU MANCIULESCU ACMH & ASSOCIÉS / AVP JUILLET2017 / PHOTOS / PAGE 7


M A I T R E D ’ O U V R A G E OPERATEUR DU PATRIMOINE ET DES PROJETS IMMOBILIERS DE LA CULTURE

PARIS V

EGLISE DU VAL DE GRÂCE RESTAURATION DU PARQUET DE LA CHAPELLE DU SAINT SACREMENT

AVP Juillet 2017

DOCUMENTS GRAPHIQUES

BUREAU MANCIULESCU ACMH & ASSOCIES 214, rue de Grenelle 75007 PARIS Tél : 01 45 50 22 01 E-mail : s.manciulescu@wanadoo.fr E-mail : s.manciulescu@gmail.com


Sacrement  
Sacrement  
Advertisement