Issuu on Google+

6 - 9 juin 2012 Voyage d’étude technique en Finlande

Avec le soutien de : Union européenne Fonds Européen de Développement Régional


Sommaire Introduction Programme du voyage mercredi 6 juin Trajet Bruxelles - Helsinki Nouveau Quartier écologique de Viikki jeudi 07 juin

Centre de bien-être Onni Quartier de logements de Porvoon Länsiranta Immeuble en copropriété de Porvoon Jokineito Immeuble en copropriété de Laamanninpolku Vieille ville de Porvoo Immeuble en copropriété d’Omenamäki et Keltakanelinaukio Immeuble en copropriété d’Omenankukka Maisons en copropriété de Helsingin Huvitus Pavillon du World Design Capital Helsinki 2012 Rencontre avec les architectes d’EKO-SAFA vendredi 08 juin

Usine Metsä Wood KERTO Chapelle de Narinkkatori Rencontre avec le Département d’Urbanisme de la ville d’Helsinki dans l’espace d’exposition Laituri Eglise de Viikki Quartier d’Arabianranta samedi 09 juin

Maison de l’architecte Alvar Aalto Eglise de Myyrmäki Trajet Helsinki - Bruxelles Informations complémentaires

Voyage d’étude technique en Finlande 6-9 juin 2012.


La Finlande Informations générales D’une superficie de 337 032 km² (un peu plus petite que l’Allemagne), la Finlande (en finnois : Suomi) est un État d’Europe du Nord (un quart du territoire s’étendant au-delà du cercle polaire) limité à l’est par la Russie, au nord par la Norvège, au nord-est par la Suède ; le pays est baigné à l’ouest par le golfe de Botnie et au sud par le golfe de Finlande. La population finlandaise s’élève à 5,2 millions d’habitants, ce qui représente une densité de 15 habitants par km². Le point culminant est à 1324m. La république de Finlande s’appelle Suomen Tasavalta en finnois. Suomi signifie « pays des lacs (ou des marais) ». La Finlande est un pays unitaire. Sa capitale est Helsinki depuis 1812 ; la ville compte un peu plus d’un demi-million d’habitants. L’agglomération comprend aussi les villes de Vantaa, Espoo et Kauniainen, soit un million d’habitants. Avant la réforme de 1997, la Finlande comptait 12 provinces administratives. Depuis, ces provinces sont passées à six : la Laponie au nord, la province d’Oulu au centre, la Finlande occidentale à l’ouest, la Finlande orientale à l’est, la Finlande méridionale au sud et la province d’Åland. Les plus grandes villes finlandaises — Helsinki (Helsingfors), Turku (Åbo) et Tampere (Tammerfors) — sont situées dans la province de la Finlande méridionale.

Voyage d’étude technique en Finlande 6-9 juin 2012.


Helsinki


Helsinki et ses environs Situation : Helsinki, capitale de la Finlande. Contexte géographique : Région côtière au sud du golfe de Finlande. Superficie : 18.500 ha (68.600 ha en comptant les zones maritimes et 269.800 ha pour l’ensemble de la région d’Helsinki), dont 7.700 ha de surfaces non-bâties, 98 km de côtes et 315 îles, soit 100 m² d’espace vert ou naturel par habitant.

Contexte démographique : Ville, 21.500 habitants en 1850, 315.895 habitants en 1941, 500.000 habitants en 1970, 550.000 en 2000 ; région, 1.200.000 habitants en 2000 (dont 375.000 habitants dans la zone métropolitaine, qui compte quatre municipalités) ; densité de la région (douze municipalités) 39,5 habitants/km².

Contexte économique : Helsinki, ville universitaire et capitale administrative (secteur public employant 84 % de la population active) ; pôle économique au cœur d’un marché en expansion comprenant le nord de la Russie, les pays baltes et les pays scandinaves ; importants groupes industriels liés à la nouvelle économie comme Nokia, de nombreux pôles technologiques mixtes de renommée mondiale.

Mesures en faveur du développement durable : Programme d’économies d’énergie pour le parc immobilier de la ville ; 91% des logements et 95% des bureaux reliés au chauffage public (cogénération fonctionnant au gaz naturel à 52 %, au charbon à 46 %, au fuel à 1 %) ; densification urbaine en cours ; programme de protection de la nature et de gestion écologique des forêts ; 10 m² de jardins municipaux par habitant ; développement des transports publics (part de 70 % aux heures de pointe) et des déplacements en deux-roues (850 km de pistes cyclables) ; réalisation de quartiers expérimentaux respectant les principes du développement durable.

Dominique GAUZIN-MÜLLER Architecte L’Architecture Écologique 29 exemples européens Éditions du Moniteur Textes de Nicolas FAVET Architecte www.nfa.fr

Voyage d’étude technique en Finlande 6-9 juin 2012.


Helsinki 2012 WORLD DESIGN CAPITAL HELSINKI 2012 Helsinki a été choisie comme Capitale mondiale du Design 2012, un honneur que la capitale finlandaise partage avec les communes d’Espoo, Kauniainen, Vantaa et Lahti. Le titre World Design Capital est une distinction attribuée tous les deux ans à une ville du monde dont il aura été estimé qu’elle fait appel de façon méritoire au design, non sans mettre celui-ci au service de son développement économique, social et culturel. Cette nomination est le fait de l’International Council of Societies of Industrial Design (ICSID), Helsinki étant la troisième grande ville du monde à avoir été honorée au titre du design après Turin (2008) et la capitale sud-coréenne Séoul (2010). Le programme de l’année propose de découvrir près de 300 projets différents, dont plus de la moitié sont des initiatives issues de la coopération entre les citoyens et les villes impliquées, toutes mises en œuvre dans un objectif d’amélioration sur du long terme des conditions de vie locales. Le slogan « Embedding Design in Life » signifie que le design, jusque-là cantonné à la création d’objets, a vocation à étendre ses champs d’application jusqu’à concerner un certain nombre de structures de la société, comme par exemple les services publics ou le système de santé. L’idée que le design soit partie intégrante du quotidien implique aussi la prise en compte des besoins des usagers, ce dès le tout début du processus de conceptualisation. La planification et la mise en application du programme de l’année fait appel à de nombreux intervenants, qu’il s’agisse de ministères, de plusieurs universités du pays, de sociétés privées ou encore de musées. L’objectif de cet événement est d’accroître l’intérêt pour le design tant en Finlande qu’à l’échelle internationale, ainsi que d’améliorer le cadre de vie des citadins. Le quartier dédié au design, appelé « Helsinki Design District » (http://www.designdistrict.fi) forme un vivier de créativité en plein cœur d’Helsinki, en proposant sur à peine plus d’un kilomètre carré une concentration de plus de 180 boutiques de design, d’ateliers de créateurs et de bars et restaurants branchés, sans oublier plusieurs hôtels aménagés dans un style résolument design. Facile à localiser grâce à un plan d’Helsinki spécialement édité pour l’événement, ce quartier compte notamment le Design Museum, le Musée d’Architecture et le Design Forum Finland. A titre d’information, tous les ans à l’automne, l’Helsinki Design Week attire l’attention sur les métiers créatifs en lançant de nouvelles idées et en suscitant le débat public. Egalement, l’événement The Masters of Arts organisé chaque printemps par l’Université des Arts et du Design d’Helsinki, sert de vitrine aux diplômés les plus talentueux de cette institution. Enfin, la Nuit des Arts, qui se tient à Helsinki tous les ans à la fin août, attire un très grand nombre d’habitants autour de différents spectacles, expositions, concerts gratuits et autres événements proposés pour l’occasion.

Voyage d’étude technique en Finlande 6-9 juin 2012.


Quartier Viikki


Programme de la journée

11h40

Départ de l’aéroport de Bruxelles

15h15

Arrivée à l’aéroport d’Helsinki

16h00

Départ de l’aéroport d’Helsinki

17h00

Visite à pied du nouveau Quartier écologique de Viikki

19h00

Arrivée et installation à l’hôtel Radisson Blu Plaza

20h00 Départ de l’hôtel en bus puis en bateau vers le restaurant

mercredi 06 juin

Mercredi 6 juin

20h30 Diner au restaurant Saaristo sur l’île de Klippan en face d’Helsinki

11

Voyage d’étude technique en Finlande 6-9 juin 2012.


à Helsinki, le développement durable se matérialise par l’engagement des acteurs et par la hiérarchisation des problèmes écologiques à l’échelle de la ville, du quartier et des bâtiments. Des outils d’évaluation originaux permettent un suivi favorisant la reproductibilité, en particulier dans le quartier expérimental de Viikki. Contexte Helsinki s’est développée sur une péninsule du golfe de Finlande, selon le principe d’un urbanisme « en phalanges », avec des zones bâties espacées aux contours clairement délimités, situées le long de cinq axes de circulation et traversées par des ceintures vertes. Le dernier schéma directeur, en 1992, a entériné la densification de l’importante réserve de terrains constituée par les zones intermédiaires, ainsi qu’une exploitation plus intense des infrastructures existantes. Ces objectifs urbains sont facilités par la politique foncière de la ville : 81% des terrains sont publics (ville 65%, État 16%) avec des baux emphytéotiques de cinquante à cent ans.

12

Les services de l’agence municipale d’urbanisme assurent le suivi des projets et mènent des études afin d’optimiser la mixité sociale dans les nouvelles opérations et favoriser la proximité et l’équilibre entre logements et emplois à l’intérieur de chaque quartier. L’urbanisme finlandais se distingue par la qualité et la dimension humaine des traitements paysagers et des espaces publics. Ces caractéristiques se retrouvent même dans les grands ensembles modernes des années 50, comme Tapiola, ou dans le quartier de Ruolahti, terminé à la fin des années 90 et associant logements, équipements, bureaux et commerces de chaque côté d’un canal.

Voyage d’étude technique en Finlande 6-9 juin 2012.


Un quartier autonome dédié aux biotechnologies À 8Km du centre d’Helsinki, sur un terrain de plus de 1.100 ha, le nouveau quartier de Viikki a été conçu selon les principes du développement durable. En conformité avec Agenda 21, il s’intègre dans le principe de la structure urbaine existante. (Pour en savoir plus sur Agenda 21 :http://www.un.org/esa/sustdev/documents/agenda21/french/action0.htm) La conception du quartier de Viikki a donné lieu à une étroite coopération entre la ville d’Helsinki, son université, l’État et des entreprises privées, dans le but de créer un pôle international de recherche et de développement spécialisé dans les biosciences, les biotechnologies, l’agronomie et l’agriculture. Le programme a pour objectif de faire coexister trois entités pourtant difficilement conciliables : un parc universitaire et technologique, une réserve naturelle et des quartiers résidentiels.

mercredi 06 juin

Quartier écologique de Viikki

Un équilibre socioéconomique a été recherché pour obtenir une relative autonomie des nouveaux quartiers en termes de travail (6.000 emplois et 6.000 étudiants pour 13.000 nouveaux habitants) et de services (université, écoles, crèches, commerces...). Les déplacements vers l’extérieur en sont automatiquement réduits. L’organisation interne du quartier repose également sur une limitation de la circulation automobile, grâce à plusieurs mesures : réduction des distances (création de deux centres urbains), circulations des piétons et des voitures dissociées, réseau performant de transports en commun internes et externes (bus, train et réserve de terrain pour une ligne de tram rapide).

La protection des espaces naturels La proximité d’une réserve naturelle de plus de 250 ha de marais, à l’accès strictement limité, nécessite une intervention fine et raisonnée pour la protection de ce « paradis des oiseaux ». Le plan initial a été modifié afin d’accorder la place nécessaire à la faune protégée : l’implantation des zones construites a été rectifiée, et une coulée verte vers le nord assure la continuité des écosystèmes tout en préservant le paysage agricole traditionnel, composé de champs ouverts. Les zones bâties sont implantées au nord, le long d’une bretelle d’autoroute, et sont strictement limitées par rapport aux espaces naturels. Les équipements tertiaires et universitaires servent de barrière acoustique aux zones d’habitation. Le nouveau quartier et ses aménagements innovants constituent aussi un objet d’étude pour les instituts universitaires implantés sur le site.

13


Un habitat écologique contrôlé

14

Les 63.500 m2 de logements du quartier expérimental ont été attribués par concours en 1996 à huit groupements d’architectes répondant à un cahier des charges rigoureux (système Pimwag). Si la plupart des opérations sont développées par des promoteurs publics ou privés, un lot a été réservé à des coopératives d’habitants engagées dans des projets de petite échelle. Une réflexion générale a été menée sur les possibilités de jardinage à proximité, le travail à domicile, l’intégration de planchers solaires directs, le traitement des eaux grises et la récupération de chaleur à l’aide d’échangeurs air neuf/air extrait.

Voyage d’étude technique en Finlande 6-9 juin 2012.


Le quartier résidentiel expérimental Latokartano est la principale zone d’habitation de Viikki. Elle comptera à terme 8 000 à 9 000 résidents et offrira des logements de types très divers, susceptibles de créer une mixité urbaine (parc locatif, accession à la propriété et secteur privé). Dans la partie sud de Latokartano, un quartier expérimental de 1.700 habitants a été choisi dans le cadre du programme Eco-communauté, qui s’appuie sur une coopération entre l’Association des architectes finlandais (SAFA), le ministère de l’Environnement et le Centre de développement technologique (Tekes). Les expériences et les résultats obtenus dans ce quartier serviront ensuite à enrichir d’autres projets au niveau national. La mise en œuvre d’une grille d’évaluation de la qualité environnementale des bâtiments (système Pimwag) a aussi pour objectif de développer des technologies, produits et expertises dans le domaine de la construction écologique. Le plan du quartier expérimental a été défini par un concours ouvert, sur les bases d’un cahier des charges rigoureux. Le projet gagnant de Pétri Laaksonen reproduit le principe urbain d’Helsinki : des coulées vertes pénétrant des alignements d’îlots de logements. Comme souvent en Scandinavie, la rue reste secondaire et l’essentiel se passe dans les cœurs d’îlot ouverts auxquels les bâtiments ont directement accès. Le plan de masse optimise l’orientation des constructions, qui bénéficient d’un maximum de rayonnement solaire, et les distances entre les bâtiments ont été étudiées pour éviter les ombres portées. Des barrières végétales réduisent l’exposition aux vents dominants ; la hauteur des bâtiments reste inférieure à celle des plantations des parcs environnants. La biodiversité des espaces naturels est préservée et renforcée par la constitution de biotopes variés. Les coulées vertes sont dédiées à la promenade ainsi qu’aux jardins individuels, et offrent une surface importante pour l’infiltration des eaux de pluie. Chaque îlot est équipé pour produire du compost destiné aux jardins. Le recyclage des déchets ménagers est facilité par l’installation de locaux spécifiques. Les parcours des piétons et des cyclistes sont intégrés au concept de circulation et séparés des voies pour véhicules motorisés.

mercredi 06 juin

Quartier écologique de Viikki

Des bâtiments publics exemplaires Les bâtiments publics de Viikki démontrent qu’innovation programmatique, écologie et qualité architecturale peuvent s’associer avec succès. Le centre d’informations de l’université (ARK-House), conçu par les architectes Erholtz, Kareoja, Herranen et Huttunen, est entouré par une enveloppe à triple vitrage permettant un préchauffage de l’air entrant. Des jardins à thème (japonais, romain, nilotique) ont été aménagés entre les deux parois. Gardénia, la colossale serre expérimentale de l’agence Artto, Palo, Rossi et Tikka, est gérée en coopérative par les habitants. Elle abrite une école de la nature pour les enfants, un centre d’informations sur le jardinage et l’environnement, des salles de conférences, un café et sert également d’espace de réception et d’exposition. La crèche du quartier doit sensibiliser les enfants à leur environnement naturel tout au long des saisons.

15


La grille et méthode d’évaluation finlandaise Pimwag

16

Pour vérifier l’efficacité du projet de Viikki par rapport à ses impératifs d’urbanisme globaux et pour renforcer sa crédibilité, la ville d’Helsinki a demandé à un groupe d’experts d’élaborer des critères d’évaluation. Cette grille, intitulée Pimwag selon les initiales de ses auteurs (Pennanen, Inkinen, Majurinen, Wartiainen, Aaltonen et Gabrielsson), est moins « anthropologique » que la HQE française. Elle s’appuie davantage sur les principes de l’écologie fondamentale, selon lesquels l’humanité n’a pas de légitimité sur la nature. Cinq secteurs d’intervention ont été définis : pollutions (émissions de C02, maîtrise des eaux usées, gestion des déchets de construction et des déchets domestiques, écolabels) ; ressources naturelles (combustibles fossiles et énergie de chauffage, énergie électrique et énergie spécifique, flexibilité et multifonctionnalité des espaces) ; santé (climat intérieur, humidité, bruit, exposition au vent et au soleil, variété des logements) ; biodiversité (végétation, gestion des eaux de pluie) ; production alimentaire (jardinage, qualité du sol). L’application de la grille Pimwag s’appuie sur des objectifs permettant l’accumulation

Voyage d’étude technique en Finlande 6-9 juin 2012.


Ruisseau urbain et centre de jardinage Un ruisseau existant sur le site, le VIIKKINOJA, a été détourné en limite des quartiers résidentiels. Long de 740 m et d’un dénivelé de 40 cm, il est distant de 50 à 100 m des zones résidentielles. Son aménagement a été conçu par une équipe associant paysagistes, horticulteurs, botanistes, géotechniciens et hydrotechniciens. Selon des principes naturels permettant une purification biologique, l’eau de pluie est conduite depuis les logements jusqu’à trois bassins. Elle s’écoule d’abord en cascade, puis dans des mares profondes présentant une végétation abondante. Son cours est dessiné de manière à éviter tout risque d’inondation. Enjambé par de nombreuses passerelles, le ruisseau urbain constitue un élément paysager essentiel. Il crée un nouveau type de milieu humide avec une flore et une faune spécifiques, grâce au dessin accidenté de ses berges. Objet de recherche pour l’université, il peut être utilisé à des fins pédagogiques. Enfin, le volume de terre déplacé pour la création du ruisseau a été répandu en couche fine au centre du quartier et utilisé pour les aménagements extérieurs. Outre les jardins individuels, situés à proximité des logements, un centre de jardinage a été créé dans le quartier, en lisière de forêt. Ouvert sur un vaste espace de champs, il est géré par une entreprise privée, en coopération avec la ville. On y propose des jardins de différentes tailles et la possibilité de partager une serre. Une zone de pâturages y est aménagée pour les animaux domestiques. Des conseillers sont à la disposition des utilisateurs, et des coopérations avec les écoles et les crèches sont programmées.

mercredi 06 juin

Quartier écologique de Viikki

de points, dont la somme conditionne l’obtention du permis de construire. Pour un projet dont les émissions de CO2 n’excèdent pas 3 200 kg/m2 en cinquante ans, soit 20 % de moins qu’un logement moyen en Finlande, on acquiert zéro point. En les réduisant de 33 % et en prouvant une utilisation judicieuse de l’énergie solaire passive, on obtient 1 point. Pour obtenir 2 points, c’est 45 % qu’il faut gagner, ce qui implique, entre autres, l’introduction de zones tampons et un système solaire actif. De la même manière, la consommation d’énergie de chauffage se situera entre 105 et 65 kWh/m2 par an, les consommations d’eau potable entre 125 et 85 Iitres par habitant et par jour, les déchets de chantier entre 18 et 10 kg/m2, suivant les bons et les mauvais élèves. Les objectifs sont étudiés pour que les minima correspondent à un surcoût inférieur à 5 %, récupérable sur les coûts d’exploitation des bâtiments.

17 Source : Texte de Nicolas Favet paru dans Dominique Gauzin-Muller, L’Architecture Ecologique 29 exemplaires européens, 2001


Notes -quartier écologique viikki

18

Notes Voyage d’étude technique en Finlande 6-9 juin 2012.


mercredi 06 juin

Notes -quartier écologique viikki

19

Voyage d’étude technique en Finlande 6-9 juin 2012.


Porvoon L채nsiranta


Programme de la journée

08h30

Départ de l’hôtel en bus pour Pukkila

09h30

Visite du Centre de bien-être Onni

10h30

Départ de Pukkila vers Porvoo

11h30

Visites :

Quartier de logements de Porvoon Länsiranta

Immeuble en copropriété de Porvoon Jokineito

Immeuble en copropriété de Laamanninpolku

12h30

Visite à pied de la Vieille ville de Porvoo

13h30

Déjeuner au restaurant Wanha Laamanni à Porvoo

14h30

Départ de Porvoo vers la zone résidentielle en bois d’Omenamäki d’Helsinki

15h30

Visites :

Immeuble en copropriété d’Omenamäki et Keltakanelinaukio

Immeuble en copropriété d’Omenankukka

Maisons en copropriété de Helsingin Huvitus

17h30

Visite du pavillon du World Design Capital Helsinki 2012

18h00

Rencontre avec les architectes d’EKO-SAFA (Section écologique de l’Association des Architectes de Finlande SAFA) au Musée d’Architecture de Finlande

jeudi 07 juin

Jeudi 07 juin

Rencontre animée par : Simon le Roux, chercheur à l’Université Aalto et président d’EKOSAFA, Anneli Lyytikkä, Marja Sopanen et Yrjö Suonto

20h15

Arrivée à l’hôtel Radisson Blu Plaza

20h45

Départ de l’hôtel en bus vers le restaurant

21h00

Diner au restaurant Kappeli à Helsinki

Voyage d’étude technique en Finlande 6-9 juin 2012.

21


22

Voyage d’étude technique en Finlande 6-9 juin 2012.


Maitre d’œuvre : Arkkitehtitoimisto L & M Sievänen Oy Liisa Sievänen, Markku Sievänen, architectes SAFA Maitre d’ouvrage : Commune de Pukkila et Fondation Onni Nurmi Réalisation : 2004 – 2007 Surface : 2 760 m² Adresse : Onnintie 3, Pukkila Visite guidée avec : Seija Huttunen, directrice du centre de bien-être Le centre de bien-être Onni fournit des logements aux personnes âgées et des services à tous les habitants de la commune. Il complète un ensemble de bâtiments entourant la place du marché de Pukkila et requalifie la place tout entière. La haute entrée, où se trouve le café, est le cœur du bâtiment. Il fait fonction de salle de séjour pour tous les habitants de la commune. Tout comme une lanterne, la partie supérieure de cette entrée, qui donne vers le jardin japonais, s’étire en hauteur et, soutenue par des piliers ronds en bois lamellé-collé, forme le point le plus élevé de ce bâtiment. Ce bâtiment en bois aux longues corniches est organisé en différentes unités selon les activités. Ces unités reproduisent un microcosme villageois, presque intime. L’abri en bois qui longe la place se prolonge à l’intérieur. Ces couloirs aux murs vitrés conduisent aux cours intérieures et aux terrasses. Le tracé précis sans être contraignant facilite le déplacement à l’intérieur du bâtiment. Les structures en bois, intérieures et extérieures, impactent l’architecture du bâtiment. L’emploi abondant du bois améliore l’acoustique des locaux et crée une atmosphère chaleureuse. Les plafonds sont réalisés en divers types de contreplaqué mais aussi en lattes ou en planches d’aulne glutineux. Des panneaux en contreplaqué de bouleau et des lattes en bois habillent les parois. Les planchers des salles polyvalentes et de musculation sont en bouleau massif thermiquement traité. Le système d’extincteurs à brume d’eau qui couvre tout le bâtiment autorise l’emploi des structures et des revêtements en bois. Le maintien d’une indépendance de vie pour les personnes âgées, l’accès dégagé et l’emploi de couleurs et de matériaux en bois pour créer une ambiance agréable sont les principaux critères ayant régi la conception de cet équipement communal qui devait par ailleurs offrir une polyvalence d’usage obtenue par la flexibilité des locaux.

jeudi 07 juin

Centre de bien-être Onni

Source : Liisa & Markku Sievänen, PUU 3/2008

23


24

La cathédrale de Porvoo domine un paysage chargé d’histoire. Plan cadastral de Porvoo, 1696

Voyage d’étude technique en Finlande 6-9 juin 2012.


La Finlande ne comptait que six villes au Moyen Age. Turku et Viipuri reçurent leur charte communale avant 1300, Porvoo et Ulvila au milieu du XIVe siècle, Rauma et Naantali dans les années 1440. Dans aucune de ces villes, on ne trouve aujourd’hui ce dédale de ruelles tortueuses et de petites maisons bâties les unes sur les autres qui forcent, depuis la fin du XIXe siècle, l’admiration des touristes qui visitent l’Europe continentale. Les villes médiévales finlandaises étaient de petite taille et leurs modestes maisons d’habitation en bois eurent le temps de brûler de nombreuses fois. A Viipuri, on n’a conservé que quelques modestes maisons d’habitation en pierre. Ulvila, construite sur les rives du Kokemäenjoki, a entièrement disparu : la ville portuaire avait perdu tout son sens, l’exhaussement de la côte l’ayant repoussée à l’intérieur des terres. La vielle ville de Porvoo s’est constituée autour de l’église bâtie à l’intersection de plusieurs routes et du fleuve de Porvoo. Selon Gardberg, la place située au nord de l’église est aussi ancienne que l’église elle-même. L’Hôtel de Ville fut ultérieurement rapproché du fleuve et jouxte de sa propre place. Les ruelles étroites et escarpées ainsi que l’alignement de vieux magasins le long du fleuve confèrent au vieux Porvoo un cachet particulier. Bien que les incendies aient anéanti toutes les maisons d’habitation antérieures à 1760, le fleuve et dédale de ruelles qui épousent un relief fort inégal continuent de conférer au quartier une atmosphère moyenâgeuse. Les terrains s’étirent d’une rue à l’autre et, du côté fleuve, descendent jusqu’aux berges. Ce milieu a été menacé aux cours des cent dernières années par plusieurs projets d’aménagement. La protection du vieux quartier a eu pour instigateur un artiste suédois, Louis Sparre, qui fit en 1898 une conférence sur les mérites esthétiques de la vieille ville médiévale et créa un mouvement de défense du vieux Porvoo.

jeudi 07 juin

Porvoo

Gustave Vasa encouragea vivement l’essor des villes finlandaises. Il y concentra tout le commerce et lutta contre le commerce extérieur auquel s’adonnaient volontiers les paysans navigateurs. Il fonda en 1546 Tammisaari, en 1550 Helsinki à l’embouchure du Vantaa. L’idée était de faire rivaliser Helsinki avec Tallinn en matière de commerce mais les habitants de la ville, qu’on avait fait venir de force d’Ulvila, de Rauma, de Porvoo et de Tammisaari, avaient fui pour regagner leurs foyers d’origine. C’est ainsi qu’avorta le fastueux projet de Helsinki. Les habitants de Tammisaari furent autorisés à regagner leur ville d’origine dès 1556. La ville a préservé, dans la presqu’île de Barcken, un joli ensemble de vieilles maisons en bois dont les plus anciennes datent du XVIIIe siècle. Les plans urbains de Jean III n’eurent pas plus de chance que ceux de père. La modernisation de Turku ne fut pas réalisée. Pori devient une modeste ville allure irrégulière. Les villes d’Espoo et de Tornio restèrent à l’état de projet. A Viipuri, le roi Jean réussit à encourager la construction de maisons en pierre. A l’est de l’enceinte médiévale, le quartier de Valli fut entièrement refait et entouré par des bastions. Le roi y interdit formellement toute reproduction des rues incommodes de la vieille ville. Nous ne disposons toutefois d’aucune information précise sur la réalisation de ces plans.

Source : Riitta Nikula, Construire avec le paysage Le modèle finlandais, 1993

25


26

Voyage d’étude technique en Finlande 6-9 juin 2012.


Maitre d’œuvre : Arkkitehtitoimisto Hedman & Matomäki Oy Mari Matomäki, Anders Hedman, Aapo Salmi, Hanna Pietarila, Kristiina Östman, architectes SAFA Maitre d’ouvrage : YH-Suomi Réalisation : 2000 – 2003 Surface : 5 325 m² Adresse : Nässe-Jutten katu, Länsiranta, Porvoo Ce quartier situé sur la rive occidentale de la rivière de Porvoo dans un paysage connu de tous les finlandais pour son intérêt culturel est un exemple de la construction urbaine en bois moderne et dense à petite échelle. Le quartier est réparti en deux copropriétés séparées par un parking placé dans le sens est-ouest. Les abris en pierre pour les voitures divisent le quartier en zones de protection anti-incendie. Les bâtiments sont des maisons individuelles en rangée et jumelées. Le défi posé par la construction a été de créer des espaces privés, semi privés et publics. Il fallait d´une part assurer une vue sur la rivière de Porvoo et d´autre part protéger les appartements des regards des autres propriétaires. Les locaux d´habitation donnent sur le sud et l´ouest. La salle de séjour, la cuisine et la terrasse principale sont au premier étage. Les accès aux cours des maisons se fait par les locaux de sauna ou par les pièces munies d´une cheminée. Les rez-de-chaussée des maisons situées près de la rive abritent des ateliers. Les longues corniches, les revêtements extérieurs en planches épaisses, la peinture cuite traditionnelle et les hauts soubassements sont semblables à ceux des anciennes maisons. Le système pré-cut (bois taillés à longueur et assemblés sur chantier) représente la technologie moderne. Le fournisseur du bois scié faisait un modèle des éléments en bois de chaque maison et livrait sur le chantier les pièces en bois scié coupées selon les mesures voulues et marquées de leur dénomination. Les planches épaisses du revêtement extérieur sont peintes avec une peinture cuite ou à l´huile. Les éléments en contreplaqué préfabriqués sont peints avec une peinture transparente. Les revêtements en bois tranchent sur les abris en acier et en verre et sur l´escalier intérieur en acier qui rappelle les anciens yawls (bateaux) à sable de Porvoo. Le quartier est entouré d´une clôture en bois, dont les ouvertures et les portes offrent des vues diverses. L´ambiance générale du quartier est moderne tout en étant traditionnelle et il émane une odeur de bois.

jeudi 07 juin

Quartier de logements de Porvoon Länsiranta

Source : Mari Matomäki, PUU 3/2004

27


28

Voyage d’étude technique en Finlande 6-9 juin 2012.


Maitre d’œuvre : Arkkitehtitoimisto Tuomo Siitonen Oy Tuomo Siitonen, Freija Ståhlberg, architectes SAFA Maitre d’ouvrage : SRV Westerlund Oy Réalisation : 2002 – 2005 Surface : 2 335 m² Adresse : Nässe-Jutten katu, Länsiranta, Porvoo

Ce bloc d’habitations fait partie de la zone de concours ‘’Ville moderne en bois sur la rive ouest de la rivière de Porvoo’’. Ce quartier qui donne sur la rivière á l’est est limité par un parc au sud. Une clôture en planches relie les extrémités et les côtés longs des immeubles placés aux limites du terrain. Dans l’esprit d’une ville en bois traditionnelle, la limite entre la rue, qui est un espace public, et la cour, qui est un milieu semi privé, est clairement définie. Les immeubles sont des maisons en bois à deux niveaux. Les maisons en rangée et les maisons jumelles sont placées sur le côté ouest du quartier et les maisons individuelles sur le côté de la rive. Le parking est entouré de murs et d’entrepôts et reste ainsi à l’intérieur du bloc. L’ossature de l’immeuble, dont la profondeur correspond à une pièce et demie, respecte les mesures caractéristiques des maisons en bois et produit des appartements bien éclairés. Les socles et les sous-planchers sont en béton. Les murs extérieurs des bâtiments ont été livrés sur le chantier en éléments en bois munis de fenêtres et d’un revêtement en planches larges. Les éléments ont également été peints à l’avance avec une peinture cuite bien adaptée à ce milieu. Les immeubles de ce quartier ont été construits en 2005. L’esprit du projet national ‘’Ville moderne en bois’’, qui avait donné des ailes au concours, s’est affaibli en sept ans. L’enthousiasme s’est transformé en une partie de bras de fer très banale entre les chefs de projets de l’entreprise en bâtiment et l’architecte.

jeudi 07 juin

Immeuble en copropriété de Porvoon Jokineito

Source : Tuomo Siitonen, PUU 4/2006

29


30

Voyage d’étude technique en Finlande 6-9 juin 2012.


Maitre d’œuvre : Arkkitehtitoimisto Vainio & Ekman Oy Sami Ekman, étudiant d’architecture Maitre d’ouvrage : AV Insto Oy Réalisation : 2002 – 2005 Surface : 3 450 m² Adresse : Laamanninpolku 10-14, Länsiranta, Porvoo

jeudi 07 juin

Immeuble en copropriété de Laamanninpolku

Trois immeubles en bois à quatre niveaux sont reliés entre eux, comme les perles d’un collier, par une clôture en bois. La structure portante de ces immeubles est en béton et leurs revêtements extérieurs sont en bois peint en ocre rouge et jaune. L’immeuble peint en ocre rouge est complété par des parties basses peintes en jaune et par des grilles peintes avec une peinture transparente jaunâtre. Le socle et le garage sous-terrain sont revêtus de granit. Le dernier étage, plus étroit que les trois étages inférieurs, allège cet immeuble à structure profonde. Les appartements sont petits et le plus grand nombre possible possède une vue au-delà de la nouvelle ville en bois vers la rivière Porvoo. Les fenêtres traditionnelles sont complétées par des balcons vitrés. La cour, limitée par les immeubles et la clôture qui les relie, a des proportions humaines. Ces immeubles à quatre niveaux sont un bon intermédiaire entre la ville en bois à deux niveaux et les anciens immeubles en béton de la rive ouest. Source : Sami Ekman, PUU 4/2006

31


32

Voyage d’étude technique en Finlande 6-9 juin 2012.


Omenamäki - est une zone résidentielle où le plan d’occupation des sols prévoit que les revêtements extérieurs et les structures des immeubles soient en bois. Cette zone se trouve à une distance faisable à pied d’une station de métro et d’un centre commercial. Les aires de récréation du côté est s’étendent jusqu’à la mer à travers des parcs. Cette zone appartient au paysage culturel du manoir de Nordsjö. Une petite cabane et des bâtiments datant des années 1940, l’époque où la briqueterie Saseka était en activité, sont conservés. Les anciens bâtiments et les immeubles en bois créent l’ambiance de cette zone. Les blocs d’immeubles en bois sont placés dans un des coins de cette zone. Les parkings se trouvent au sous-sol, ce qui a permis de conserver de grands arbres dans les cours. Les groupes de pins les plus anciens et les plus beaux du terrain étaient restés à l’extérieur de la zone de construction. L’ancienne cabane, qui avait appartenu au manoir, se trouve au milieu des quartiers résidentiels. Sa cour et son jardin constituent maintenant le parc Omenapuisto. Le terrain réservé à un jardin d’enfants et à une école se trouve juste à côté. Des maisons en rangée à deux ou trois niveaux longent la rue Omenamäenkatu. Les extrémités étroites des maisons individuelles de la rue Punakanelinkuja jalonnent la rue.

jeudi 07 juin

Omenamäki (colline de pomme)

Le plan d’occupation des sols avait pour objet de créer une zone résidentielle originale et chaleureuse dans un environnement de style jardin. La conception tenait compte de la sauvegarde et de l’exploitation des caractéristiques de la région. L’accent était mis sur des valeurs telles que celles du développement durable, de la nature et de l’histoire proche. Source : Suvi Tyynilä, PUU 4/2007

33


Visite guidée avec : Mikko Kalkkinen

omenamâki et keltakanelinaukio

34

Voyage d’étude technique en Finlande 6-9 juin 2012.


Maitre d’œuvre : Arkkitehtitoimisto Helamaa ja Pulkkinen Oy Jarmo Pulkkinen, Mikko Kalkkinen, architectes SAFA Maitre d’ouvrage : ATT Ville d’Helsinki Réalisation : 2001 – 2007 Surface : 15 030 m² Adresse : Porslahdentie, Vuosaari, Helsinki

jeudi 07 juin

Immeuble en copropriété d’Omenamäki et Keltakanelinaukio

Ce projet de construction comprend trois immeubles en bois, une maison en rangée et un garage. Les anciens entrepôts en briques rénovés témoignent des traditions industrielles de cette région et les vieux pins à écorce épaisse de sa nature. Les immeubles à trois ou quatre niveaux sont entièrement en bois, y compris leurs structures portantes. Les côtés longs des immeubles et les murs de l’escalier sont portants, ce qui crée un espace ouvert de 6,2 x 23,4 m à l’intérieur du bâtiment. Cet espace peut être divisé en appartements de différentes manières. De plus, il y a aux extrémités des bâtiments des espaces qui peuvent être utilisés pour différents appartements. Des conduits systématiques ont été réservés pour la technique de chauffage, de sanitaire et de climatisation, ce qui permet de varier les appartements. Les murs extérieurs, les revêtements et les parois sont en éléments de bois. Le plancher se compose d’une structure en treillis de bois et en béton, ce qui a permis d’avoir des portées longues. Le béton a été employé comme raidisseur dans le garage et les escaliers. Les appartements sont munis d’un système d’extincteurs automatiques destiné à des immeubles résidentiels à trois ou quatre niveaux. Une attention particulière a été portée à l’insonorisation des structures. Les mesures et les commentaires des habitants ont montré qu’une insonorisation supérieure aux exigences avait été atteinte. Ce projet avait pour objet de créer un immeuble résidentiel modifiable qui respecte les cycles de réparation fondamentaux et qui est fonctionnel en ce qui concerne le cycle de vie d’un bâtiment. Une innovation relative aux supports séparés des structures horizontales en bois a de plus été développée en connexion avec le concept de flexibilité en ce qui concerne les changements éventuels. Source : Jarmo Pulkkinen et Mikko Kalkkinen, PUU 4/2007

35


Visite guidée avec : Pekka Heikkinen, professeur à l’Université Aalto

Omenankukka

36

Voyage d’étude technique en Finlande 6-9 juin 2012.


Maître d’œuvre : Arkkitehtitoimisto 6B Pekka Heikkinen, Peter Westerlund, architectes SAFA Maitre d’ouvrage : ATT Ville d’Helsinki Réalisation : 2003 – 2007 Surface : 2 900 m² Adresse : Omenamäenkatu, Vuosaari, Helsinki

jeudi 07 juin

Immeuble en copropriété d’Omenankukka

Quatre petits immeubles et une longue maison en rangée sont placés le long de la rue Omenamäenkatu, sur un terrain en pente douce donnant au nord. Les appartements du côté rue des immeubles ont deux niveaux et l’appartement du côté cour trois niveaux. Une partie de la maison en rangée qui se trouve sur le bord nord du terrain a un niveau et l’autre partie a deux niveaux. On accède à la cour par un escalier placé entre les petits immeubles. Les parties à deux niveaux de la maison en rangée se trouvent au bout du chemin d’arrivée. Les espaces entre les petits immeubles placés transversalement sur la pente nord Asunto-oy Omenankukka permettent à la lumière de pénétrer dans les cours de la maison en rangée. L’ensemble d’immeubles en copropriété Omenankukka comprend deux types d’appartements. On accède aux petits immeubles par des terrasses en bois placées sur le côté du chemin d’entrée. Il y a une petite cour de l’autre côté de l’immeuble. Les entrées des appartements de la maison en rangée se trouvent sur le côté nord et les appartements donnent sur des cours placées au sud. Le rez-de-chaussée de ces appartements est un espace ouvert. Les chambres et le sauna sont à l’étage et ils donnent sur un balcon. Chaque appartement possède une cour. De plus, une petite cour commune est placée au milieu du terrain. Les voitures accèdent au terrain par le bout de la rue Omenamäenkatu et les parkings sont placés dans les coins du terrain. Tous ces immeubles sont faits en éléments préfabriqués. Les planchers sont en bois lamellé et les plafonds ont une structure croisée. Les revêtements extérieurs sont en planches de sapin peintes avec une peinture à l’huile. Les balcons ont été assemblés avec des éléments préfabriqués. La longueur de la corniche varie de 30 centimètres à deux mètres. Source : Peck Heikkinen, PUU 4/2007

37


Helsingin Huvitus

38

Voyage d’étude technique en Finlande 6-9 juin 2012.


Maitre d’œuvre : Arkkitehtitoimisto Korhonen ja Penttinen Oy Kirsi Korhonen, Mika Penttinen, architectes SAFA Maitre d’ouvrage : ATT Ville d’Helsinki Réalisation : 2003 – 2007 Surface : 2 560 m² Adresse : Omenamäenkatu, Vuosaari, Helsinki

jeudi 07 juin

Maisons en copropriété de Helsingin Huvitus

Huvitus est une maison en rangée à trois niveaux en bois dont chaque appartement est une unité individuelle et indépendante. Elle constitue une alternative aux maisons individuelles traditionnelles. Le terrain à bâtir se trouvait sur une pente recouverte de pins, ce qui a permis de créer une différence d’un étage entre le côté rue et le côté cour. Les bâtiments sont placés sur le côté nord du terrain qui suit la ligne courbe de la rue Omenamäenkatu. Côté rue, les appartements sont placés sur trois niveaux et, côté cour, sur deux niveaux. Des bâtiments de sauna séparés pour chaque appartement se trouvent au bout des cours donnant au sud. Les maisons ont une ossature en bois et le rez-de-chaussée a une structure en béton. Ce bâtiment a été construit en éléments préfabriqués. Le plancher supérieur et le plafond sont en bois. Le toit en appentis est recouvert de bitume. Les éléments à caissons en bois lamellé des planchers ont été laissés visibles pour créer une ambiance de bâtiment en bois. Le revêtement extérieur est en planches verticales de 28 mm peintes avec une peinture au goudron foncée. Les panneaux horizontaux sont traités avec une peinture au goudron claire. Les balcons et les éléments décoratifs sont en laminé rouge. Les appartements ont une superficie de 144 m² à laquelle s’ajoutent le bâtiment du sauna ainsi que l’entrepôt et le garage situés au sous-sol. Une verrière est annexée à la cuisine sur le côté cour. Source : Mika Penttinen, PUU 4/2007

39


40

Voyage d’étude technique en Finlande 6-9 juin 2012.


Maître d’œuvre : Aalto University Wood Studio Pyry-Pekka Kantonen, étudiant d’architecture Maitre d’ouvrage : World Design Capital Helsinki 2012 Réalisation : 2011 – 2012 Surface : 800 m² Adresse : Ullanlinnankatu 2-4, 00100 Helsinki « Le projet du World Design Capital pavillon a été une expérience unique pour le Studio de Bois » selon le professeur Pekka Heikkinen. Le pavillon est conçu par Pyry-Pekka Kantonen, étudiant d’architecture. Les autres étudiants du Studio ayant participés au projet sont Markus Heinonen, Marko Hämäläinen, Janne Kivelä, Wilhelm Kosonen et Inka Saini. « Etudier au sein du Studio de Bois nous oriente vers un travail en équipe » explique Kantonen. « Par ailleurs, pendant nos études au sein du Studio, il est très enrichissant pour nous de participer à l’ensemble d’un processus, depuis la conception jusqu’à la construction d’un projet, depuis les premières esquisses jusqu’à la finalisation du bâtiment. Le bois est un matériau traditionnel pour les finlandais, porteur de connotations culturelles et collectives fortes » rajoute Kantonen. Le pavillon est conçu pour être ouvert et facilement accessible, il peut accueillir divers évènements pendant les 105 jours d’ouverture annuelle. La construction consiste en une terrasse couverte et deux espaces secondaires de forme triangulaire. Le plus petit triangle abrite la cuisine et un comptoir extérieur. Le plus grand accueille un espace média, qui peut s’étendre sur la terrasse couverte. La cuisine, l’office ainsi que l’espace média peuvent chacun être fermés et bénéficier du chauffage. La transparence de la structure triangulaire de la toiture permet un jeu changeant de lumière sur la terrasse. La toiture est réalisée avec une structure triangulaire associée à une couverture transparente. Les poutres sont des caissons réalisés en bois scié revêtus de contreplaqué en bouleau de 18mm. La couverture transparente est faite avec des panneaux en polycarbonate. La surface couverte totalise environ 470 m². Le pavillon est composée de quatre éléments principaux : le socle et la terrasse, les espaces secondaires, les poteaux et enfin la toiture. Les poteaux de la terrasse sont posés sur les plaques en béton qui reposent sur un lit de gravillons. Chaque poteau en forme d’étoile est constitué de six caissons qui sont reliés par des éléments métalliques. Le caisson est constitué d’un cœur en bois scié couvert par des panneaux en contreplaqué de bouleau de 18mm. Les structures de la terrasse sont faites presque entièrement en bois, et la surface est couverte par des panneaux collés en pin. Les espaces secondaires sont réalisés par des éléments préfabriqués en pin. Les enseignants du Studio de Bois : Pekka Heikkinen, professeur, Hannu Hirsi, ingénieur, Risto Huttunen, architecte, Mikko Paakkanen designer, Karola Sahi, architecte et Ransu Helenius, coordinateur de projet. Les bancs de la terrasse sont conçus par Philip Tidwell, architecte de l’Université d’Aalto, le design et la réalisation du mobilier par Martela et Trash Design et la programmation des évènements coordonnée par Demos Helsinki.

jeudi 07 juin

pavillon du World Design Capital Helsinki 2012

41


Notes - Centre de bien-être Onni

Notes - Quartier de logements de Porvoon Länsiranta

42

Notes Voyage d’étude technique en Finlande 6-9 juin 2012.


jeudi 07 juin

Notes - Immeuble en copropriété de Porvoon Jokineito

Notes - Immeuble en copropriété de Laamanninpolku

43

Voyage d’étude technique en Finlande 6-9 juin 2012.


Notes - Immeuble en copropriété d’Omenamäki et Keltakanelinaukio

Notes - Immeuble en copropriété d’Omenankukka

44

Notes Voyage d’étude technique en Finlande 6-9 juin 2012.


jeudi 07 juin

Notes - Maisons en copropriété de Helsingin Huvitus

Notes - pavillon du World Design Capital Helsinki 2012

45

Voyage d’étude technique en Finlande - 6-9 juin 2012.


Eglise de Viikki


Programme de la journée

08h00

Départ de l’hôtel en bus pour Lohja

09h00

Visite de l’usine Metsä Wood KERTO

12h00

Départ de Lohja vers Helsinki

13h00

Déjeuner au restaurant Lasipalatsi à Helsinki

14h00

Visite de la Chapelle de Narinkkatori

14h30

Rencontre avec le Département d’Urbanisme de la ville d’Helsinki dans l’espace d’exposition Laituri Rencontre animée par : Tuomas Hakala, architecte de la Ville d’Helsinki

16h00

Visite de l’Eglise de Viikki

17h00

Visite du Quartier d’Arabianranta

19h00

Arrivée à l’hôtel Radisson Blu Plaza

20h30

Départ de l’hôtel en bus vers le restaurant

21h00

Diner au restaurant Elite à Helsinki

vendredi 08 juin

Vendredi 08 juin

47


48

Voyage d’étude technique en Finlande 6-9 juin 2012.


Metsä Wood est une entreprise de produits bois qui utilise du bois de haute qualité nordique comme matière première. En raison de la lente croissance des forêts nordiques, les produits présentent une excellente durabilité et d’excellentes propriétés d’apparence, ce qui les rend idéal pour les applications les plus exigeantes et les utilisations finales. En outre, en utilisant du bois comme matériau de construction, les clients peuvent contribuer à atténuer le changement climatique. L’entreprise s’est spécialisée dans la satisfaction des besoins de l’industrie de la construction, qu’elle soit industrielle ou familiale, ainsi que dans l’aménagement intérieur. Dans ces segments, Metsä Wood est le principal fournisseur de produits du bois en Europe, et est présent dans 20 pays. Les ventes annuelles totalisent 902 millions d’euros, et l’entreprise Metsä Wood emploie 3.000 professionnels. Metsä Wood est une partie du groupe Metsä, groupe industriel mondial présent dans le secteur forestier dans quelque 30 pays. http://www.metsawood.com

vendredi 08 juin

Usine Metsä Wood - KERTO

Visite guidée avec : Arto Salo, directeur de l’usine

49


50

Voyage d’étude technique en Finlande 6-9 juin 2012.


Chapelle de Narinkkatori

Une vision hors du commun attend le piéton qui marche d’un pas pressé dans les rues animées du centre-ville d’Helsinki : la Chapelle du Silence, une structure circulaire et tout en bois, à l’intérieur de laquelle règne un calme invitant à la contemplation. Gérée conjointement par la communauté des paroisses d’Helsinki et la Direction des Affaires sociales de la ville, la Chapelle du Silence est un élément particulièrement remarquable de la programmation de l’année World Design Capital 2012 en cours. En 2008, le cabinet d’architectes K2S remporta un concours public lancé par la Direction de l’Urbanisme de la Ville d’Helsinki pour l’édification d’une chapelle dans le quartier de Kamppi, le début des travaux étant programmé pour 2011. « Nous avons conçu ce bâtiment en partant de la notion de calme » précise Mikko Summanen, l’architecte responsable du projet. « Nous souhaitions faire en sorte que le monde extérieur n’interfère pas avec la chapelle, afin que les visiteurs puissent se concentrer sur l’essentiel. L’atmosphère du lieu est un élément important, de même que sa forme et les matériaux utilisés, sapin et aulne noir essentiellement. A cela, s’ajoute la lumière particulière qui baigne cet espace, le tout contribuant à une ambiance évocatrice du sacré. » La structure en bois de la chapelle détone au milieu d’éléments architecturaux en pierre et autres surfaces vitrées et métalliques qui constituent les façades de l’hôtel et du centre commercial voisin : « L’architecture extérieure de la chapelle a été délibérément conçue pour contraster fortement avec les immeubles environnants » commente Summanen. « Il lui faut afficher une identité spécifique forte pour s’imposer au milieu d’un paysage urbain aussi vaste que celui-ci, où l’espace est presque entièrement occupé par des commerces. C’est pourquoi, il fallait que la forme et les matériaux présents dans le bâtiment communiquent un certain nombre de valeurs. » « Nous avons essayé de créer une ambiance à la fois intime et propice au recueillement » nous dit encore Summanen. « Cela dit, chaque visiteur percevra l’espace et ce qui s’en dégage de façon strictement individuelle. »

vendredi 08 juin

Maître d’œuvre : Arkkitehtitoimisto K2S Oy Kimmo Lintula, Niko Sirola, Mikko Summanen, architectes SAFA Maître d’ouvrage : Communauté des Paroisses d’Helsinki Réalisation : 2008-2012 Surface : 800 m² Adresse : Narinkkatori, Kamppi, 00100 Helsinki

Source : Laila Escartin-Sorjonen, VOICI LA FINLANDE, 3/2012

51


Maître d’œuvre : Arkkitehtitoimisto JKMM Oy Samuli Miettinen, architecte SAFA Maître d’ouvrage : Communauté des Paroisses d’Helsinki Réalisation : 2002-2005 Surface : 1.400 m² Adresse : Agronominkatu, Viikki, 00170 Helsinki

52

Voyage d’étude technique en Finlande 6-9 juin 2012.


Le maître de l’ouvrage souhaitait une église en bois moderne et conforme à la tradition architecturale finlandaise, dans la conception de laquelle tant les anciennes méthodes que l’expérimentation de nouvelles solutions constructives ont été étudiées. La réalisation conjugue les qualités architecturales du projet avec une forte exigence constructive de la mise en œuvre du bois. Atteindre ces objectifs exigeait d’intégrer une logique technique de préfabrication dès la conception de l’ouvrage tout en maintenant l’homogénéité du projet. Priorité a été donnée à l’architecture par rapport à l’efficacité structurelle, mais la fabrication des éléments a dirigé les choix architectoniques. Le bâtiment s’installe au sein du parc environnant et les lignes de corniches suivent la dynamique des arbres. En contournant le clocher, on arrive à l’église qui s’intègre dans un espace comprenant la place et le parc. Les piliers des salles joignent les charpentes qui limitent l’espace et entre lesquelles la lumière naturelle éclaire l’église. Les espaces ainsi créés rappellent les clairières d’une forêt. Les piliers en bois lamellé en forme de gerbes sont reliés aux fondations et au plancher en béton. Le bâtiment est renforcé par le raccordement des murs extérieurs isolés thermiquement aux piliers et par les éléments de toiture aux charpentes en bois lamellé. Le voligeage a déjà été fabriqué et fixé en usine aux panneaux de renforcement des murs intérieurs. L’architecture des espaces a été réalisée en une seule fois. Des matériaux durables et réparables ont été utilisés pour la construction. Les façades patinées en gris sont revêtues de bardeaux en tremble et de planches horizontales sciées fin. Pour assurer la qualité, une attention particulière a été portée à l’origine et à l’abattage du bois, à son séchage et à son usinage, au transport, au stockage et au montage.

vendredi 08 juin

Eglise de Viikki

Les panneaux en sapin des salles ont été sciés radialement, ce qui minimalise le travail du bois et augmente la résistance à l’usure. Les surfaces en bois ont été lavées au savon à la soude (savon noir), ce qui les rend faciles à nettoyer et à renouveler. Les éléments acoustiques de plafond suspendu sont des éléments de placage formés sous pression. L’ameublement est fait sur mesure pour les fonctions de l’église. Les chaises jumelées donnent l’impression de longs bancs d’église. Les meubles d’autel rehaussés de pièces de revêtement en tremble se projettent contre le retable en forme de triptyque, dont la couleur de la vigne qui y est représentée varie sous l’effet de la lumière. Le bois est un matériau humain. Le lien entre la matière et les impressions est caractéristique de l’architecture en bois. La construction moderne est souvent considérée comme propre à satisfaire à son objet et c’est pourquoi la tâche du concepteur est de trouver un lien entre l’architecture et la tradition vivante. L’église de Viikki a pour objet de rendre visible ce qui ne peut pas se décrire avec des mots.

Source : Samuli Miettinen, PUU 4/2005

53


54

Voyage d’étude technique en Finlande 6-9 juin 2012.


Réalisation : 2005 – 2009 Adresse : Arabianranta, 00100 Helsinki Visite guidée avec : Tuomas Hakala, architecte de la Ville d’Helsinki

vendredi 08 juin

Quartier d’Arabianranta

55


Notes - Usine Metsä Wood - KERTO

Notes - Chapelle de Narinkkatori

56

Notes Voyage d’étude technique en Finlande 6-9 juin 2012.


Notes - Quartier d’Arabianranta

vendredi 08 juin

Notes - Eglise de Viikki

57


Eglise de Myyrm채ki


Programme de la journée

Samedi 9 juin

10h00

Visite de la maison de l’architecte Alvar Aalto

11h00

Départ d’Helsinki vers Vantaa

12h00

Visite de l’Eglise de Myyrmäki

13h00

Déjeuner pique-nique

14h00

Départ en bus vers l’aéroport d’Helsinki

14h30

Arrivée à l’aéroport d’Helsinki

16h40

Départ de l’aéroport d’Helsinki

18h15

Arrivée à l’aéroport de Bruxelles

samedi 09 juin

09h30 Départ de l’hôtel en bus

59

Voyage d’étude technique en Finlande 6-9 juin 2012.


60

Au-dessus, le plan de rez-de-chaussée. De droite à gauche : l´atelier, le séjour, la salle à manger et la terrasse couverte. Côté rue, les espaces servants

Voyage d’étude technique en Finlande 6-9 juin 2012.


maison de l’architecte Alvar Aalto

La maison de Riihitie a été habitée jusqu´en 1994. La même année, la Fondation Alvar Aalto a acquis la propriété. La maison a été entièrement restaurée pendant les années 2000-2002 et a ouvert à nouveau ses portes au public en automne 2002. Conçue d´origine comme maison particulière avec un atelier, elle sert maintenant, après la construction d´un nouvel atelier (en 1955 à Tiilimäki 20, Munkkiniemi), uniquement d´appartement privé. Il s’agit d’une ossature en tubes d´acier remplis de béton. Les murs de façades sont en briques, badigeonnées en blanc. Les parois de l´habitation sont en bois, les toits n´ont qu´une faible pente, la terrasse de l´étage supérieur forme le jardin entre l´habitation et l´agence.

samedi 09 juin

Maître d’œuvre : Aino et Alvar Aalto, architectes SAFA Maître d’ouvrage : Aino ja Alvar Aalto Réalisation : 1934-1936 Adresse : Riihitie 20, Munkkiniemi, 00330 Helsinki

Source : Karl Fleig, Alvar Aalto, œuvres complètes, 1963.

Visite guidée avec : Säde Oksala de la Fondation d’Alvar Aalto

61


62

Voyage d’étude technique en Finlande 6-9 juin 2012.


Eglise de Myyrmäki

Maître d’œuvre : Arkkitehtitoimisto Helander & Leiviskä Oy Juha Leiviskä, architecte SAFA Maître d’ouvrage : Communauté des Paroisses de Vantaa Réalisation : 1982-1984 Adresse : Uomatie 1, 01600 Vantaa

L’église de Myyrmäki avec le centre paroissial fut terminée en 1984. Tournant le dos à la voie de chemin de fer, elle s’ouvre sur une futée de bouleaux élancés. Le rythme des suites spatiales en ascension est clos par une profusion de la lumière naturelle, des groupes de petites lampes et des textiles muraux.

samedi 09 juin

Source : Riitta Nikula, Finlande une approche culturelle, 1999

63


Notes - maison de l’architecte Alvar Aalto

64

Notes Voyage d’étude technique en Finlande 6-9 juin 2012.


samedi 09 juin

Notes - Eglise de Myyrm채ki

65


Liste des participants  Nom

Prénom

Activité

Leblanc

Aurore

Chargé de mission

Gunther

Charles

Chargé de mission

Broquet

Hélène

Chargé de mission

Moretti

Laura

Chargé de mission

Poskin

Hervé-Jacques

Chargé de mission Délégué régional

Delecluse

Rémy

Peltola

Toni

Architecte

Navez

Jean-Pierre

Architecte

Abrassart

Nathalie

Architecte

Barattucci

Marcel

Architecte et vice-président de l'ARAC

Chantry

Marc

Architecte

Chambon

Bernard

Architecte

Salingros

Pierre

Architecte

Accardo

Jean-Francois

Entrepreneur en construction générale du batiment

Reinbold

Francois

Architecte

Lhoest

Julie

Architecte

Barez

Eric

Gérant de l'entreprise de charpentes industrielles

Corset

Hélène

Architecte-urbaniste de l’état et chef de service du STAP

Corset

Frederic

Architecte-urbaniste et vice-président de l'OA de Champagne Ardenne

Denisart

Frederic

Architecte-urbaniste et vice-président de l'OA de France

Berthelemy

Gérard

Architecte

Jourdain

Philippe

Président de l'entreprise générale en bâtiment

Liverani

Elsa

Architecte

Boulet

Benoit

Gérant de l'entreprise en charpentes

Graff

Hervé

Architecte

Durville

Jacques

Architecte

Debuire

Cédric

Entrepreneur en construction ossature bois

Truccolo

Patrick

Directeur de l'entreprise de formation en construction ossature bois

Thomas

Michel

Directeur de l'entreprise de formation en construction ossature bois

Bronchart

Sophie

Architecte et conseillère en énergie et construction durable

Salerni

Philippe

Enseignant

Solheid

Pierre

Administrateur-délégue de l'entreprise en construction ossature bois

66

Voyage d’étude technique en Finlande 6-9 juin 2012.


Portables en service pendant le voyage : Aurore Leblanc : +32 (0) 494 65 12 57 Rémy Delecluse : +33 (0) 6 82 86 05 79 Coordonnées de l’ hôtel : Radisson Blu Plaza Hôtel Mikonkatu, 23 FI-00100 Helsinki - Suomi Tel : +358 20 1234 703 http://www.radissonblu.fi/plazahotelli-helsinki

Préparation, organisation, accompagnement Aurore Leblanc (Bois & Habitat Asbl) Gestionnaire des projets européens Av. Gouverneur Bovesse, 117 - Bte 7 B-5100 Namur Tél : +32 (0) 81 32 19 25 a.leblanc@bois-habitat.com www.archibois.be Graphic Design : Frédéric LORIAU Industrial Designer Tél : +32 (0)81 32 19 20 mail : f.loriau@bois-habitat.com BOIS&HABITAT Avenue G. Bovesse, 117 bte 7 B - 5100 NAMUR

Rémy Delecluse (Comité National pour le Développement du Bois) Délégué régional 34 bis rue Émile Zola F-59650 Villeneuve d’Ascq Tél : +33 (0) 3 20 19 06 81 r.delecluse@cndb.org www.cndb.org

Organisation sur place, traduction : Toni Peltola, Architecte SAFA Photos : Rémy Delecluse © tous droits réservés.

Informations complémentaires

Infos pratiques :


conjuguer construction rentable et développement durable au-delà des frontières ...

Partenaires transfrontaliers BEP / Bureau Économique de la Province de Namur Avenue Sergent Vrithoff, 2 B- 5000 NAMUR

Bois & Habitat ASBL Avenue Gouverneur Bovesse,117 boîte 7 B-5100 Jambes

Chambre de Commerce et d’Industrie des Ardennes Service des Relations Internationales 19, Boulevard Fabert BP90313 F-08201 SEDAN

Cluster Eco-construction Rue Henri Lecocq, 47 bte 7 B-5000 NAMUR

Nord Picardie Bois 2, allée de la Pépinière Centre Oasis, Dury F-80 000 AMIENS

Voyage d’étude technique en Finlande 6 - 9 juin 2012


Carnet de visites en Finlande juin 2012