Page 31

En 2005, une recherche de l’IRSST établit un lien entre les activités du travail en bibliothèque et de nombreux facteurs de risque de troubles musculosquelettiques (TMS). Qu’il s’agisse de travailler au comptoir ou de placer des livres sur des rayons, les tâches comportent des exigences physiques qui peuvent mener à l’apparition de TMS. Une équipe composée de Marie Bellemare, Louis Trudel, Sylvie Montreuil, Micheline Marier, Marie Laberge et MarieJosée Godi, de l’Université Laval, Élise Ledoux, de l’IRSST, et Patrick Vincent, de l’Association sectorielle paritaire du secteur des affaires municipales (APSAM), élabore un modèle d’intervention

Trois outils pour les quais de transbordement La majorité des établissements industriels sont pourvus d’un ou de plusieurs quais de transbordement. Trois principaux risques d’accidents sont liés aux activités qui s’y font, soit le départ inopiné d’un camion, le glissement d’une remorque ou son basculement. Par exemple, si un chariot élévateur tombe du quai à la suite du départ inopiné d’un

nous avons alors couvert le sujet complètement. Il synthétise une dizaine d’années de travaux et de recherches. Cependant, les connaissances évoluent, de nouveaux produits apparaissent et les règlements changent. (…) Le livre est toujours disponible dans plusieurs bibliothèques et l’idéal serait qu’il soit en accès libre sur le Web. L’édition électronique est sans aucun doute une voie d’avenir. »

qui permet d’agir dès l’aménagement des lieux de travail. Plusieurs documents vulgarisés sont issus de ces travaux, dont un guide, La bibliothèque publique, un lieu de travail, édité par la CSST et rédigé en collaboration avec Patrick Vincent de l’APSAM. Ce guide propose une approche ergonomique qui place le ser‑ vice aux usagers au cœur de la conception des lieux de travail. Il donne quelques précisions sur le problème des TMS tel qu’il se présente dans les bibliothèques et offre des conseils sur la façon d’intégrer leur prévention dans un projet d’aménagement. Inspiré de la démarche ergonomique, il propose des principes directeurs, des critères d’optimisation et une façon d’encadrer les projets qui permettront d’orienter le travail d’aménagement d’un comptoir de service. Un

autre ouvrage, édité par l’Association pour l’avancement des sciences et techniques de documentation (ASTED), porte sur l’aménagement complet d’une bibliothèque. L’APSAM a également produit deux fiches tech‑ niques à ce propos. « Le guide a fait boule de neige et a été distribué dans tout le Québec, raconte Sylvie Poulin, conseillère à l’APSAM. Nous avons même collaboré à la cons‑ truction de la Grande Biblio‑ thèque. (…) Par la suite, nous avons réalisé d’autres outils, dont une vidéo, une affiche, deux fiches techniques et un autre guide pratique en ergonomie pour concevoir les espaces. Enfin, de 2004 à aujourd’hui, nous avons donné plusieurs conférences et de la formation continue sur le sujet. Maintenant, lorsqu’on construit une nouvelle

camion, le cariste peut subir des blessures graves. À la suite de nombreuses recherches de l’IRSST, une fiche technique, un questionnaire et un outil informatique ont été créés en 2007, grâce aux travaux de l’ingénieur stagiaire Laurent Giraud, pour aider les entreprises à évaluer la

sécurité de leurs quais de transbordement et à sélectionner des moyens pour l’améliorer. En répondant aux questions de la fiche technique, on peut ap‑ précier le degré de sécurité des quais d’un établissement. Onze mesures de retenue du camion y sont également proposées. Enfin,

Illustration : Ronald DuRepos

Sans risque, le travail en bibliothèque ?

choses faites bibliothèque au Québec ou dans le cas de rénovations majeures, nous sommes consultés. C’est vraiment une réussite. » Illustration : Philippe Béha

à faire… tant de

l’outil informatique fait ressortir encore en détail l’information sur la sécurité des quais d’une entreprise en calculant le degré final visé selon les trois principaux risques énoncés et les mesures de retenue choisies. « J’ai utilisé les trois outils afin d’évaluer la sécurité des installations de notre entreprise, explique Jean Houde, spécialiste en environnement, santé et sécu‑ rité au centre de tri de la compagnie Purolator, à Montréal. Ce qu’il y a d’intéressant avec l’outil informatique, c’est qu’on peut modifier certaines options choisies préalablement pour vérifier jusqu’à quel point notre sécurité augmentera en fonction des améliorations que nous pourrions faire. Il est très pra‑ tique. »

Hiver 2010

Prévention au travail

29

Profile for irsst

Prévention au travail  

Prévention au travail s'adresse à tous ceux et celles qui ont un intérêt ou un rôle à jouer dans le domaine de la santé et de la sécurité du...

Prévention au travail  

Prévention au travail s'adresse à tous ceux et celles qui ont un intérêt ou un rôle à jouer dans le domaine de la santé et de la sécurité du...

Profile for docirsst
Advertisement