Issuu on Google+

PREMIÈRE BAC PRO AGRICOLE

Expression Française MG 1 Travaux dirigés


A V A N T - P R O P O S Le manuel Afin de pratiquer des lectures diversifiées, ce manuel a été découpé en cinq séquences correspondant aux cinq thèmes suivants, dont deux se référant aux caractères professionnels de l’enseignement agricole :

- Le siècle des Lumières. - La poésie. - Le théâtre. - Le paysan et son environnement. - Les services en milieu rural. Chacune de ces séquences est découpée en séances où l’on présente à l’étudiant une multitude de textes et de documents regroupés selon une thématique et choisis pour la pertinence de leur contenu. Néanmoins, afin de l’amener vers une culture humaniste, quelques textes plus classiques ont été insérés afin de poser les bases d’une réflexion approfondie et de jeter des ponts entre le présent et le passé. Mais le souci constant de ce manuel est de rendre les élèves actifs. Ainsi les documents sont accompagnés de multiples questionnements et activités afin de provoquer une réflexion, de s’entraîner à communiquer et de produire des écrits variés. Des encadrés guident par ailleurs l’étudiant en lui prodiguant des conseils qui lui seront utiles en vue de son futur examen.

Le cahier de travaux dirigés Un cahier de travaux dirigés accompagne le manuel en s’y référant en permanence. Ainsi l’étudiant trouvet-il la place de répondre aux questions qui accompagnent les documents du livre de cours. Des activités, des textes et des informations complémentaires lui sont également proposés sous la rubrique Allons plus loin.

ISBN 978-2-35497-093-2

Docéo éditions 5 rue de l'Ancienne Mairie 92110 Clichy www.doceo.fr

Ce manuel a été réalisé dans le cadre de la convention de coopération signée entre l’APECITA et le Ministère de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Pêche. Éditeur : Docéo Éditions


S O M M A I R E S É QUENCE 1 : P. 4 L E S I ÈCLE DES LUMIÈRES Séance Séance Séance Séance

1 : Les philosophes du siècle des Lumières Raison, Tolérance et Humanité.............................................................................. p. 5 2 : L’Encyclopédie / les encyclopédistes....................................................................... p. 9 3 : Dénonciation de l’intolérance............................................................................... p. 13 4 : Combat contre l’absolutisme................................................................................ p. 17

S É QUENCE 2 : P. 20 LA POÉSIE Séance Séance Séance Séance Séance Séance

5 : 6 : 7 : 8 : 9 : 10

Des mots qui sonnent......................................................................................... p. Des mots qui dénoncent / Des mots qui luttent.................................................... p. Des mots qui émeuvent...................................................................................... p. La poésie et la chanson....................................................................................... p. Des mots de la rue : SLAM ET RAP...................................................................... p. Le temps qui passe............................................................................................. p.

20 22 29 33 36 43

S É QUENCE 3 : P. 46 LE THÉÂTRE Séance Séance Séance Séance

11 12 13 14

: Le : Le : Le : Le

théâtre théâtre théâtre théâtre

pour rire............................................................................................ p. pour pleurer....................................................................................... p. qui dénonce....................................................................................... p. de l’absurde....................................................................................... p.

46 52 55 59

S É QUENCE 4 : P. 66 L E P A Y S AN ET SON ENVIRONNEMENT Séance Séance Séance Séance

15 16 17 18

: Le paysan d’antan.............................................................................................. p. : Agriculteur : un nouveau visage, un nouveau métier............................................. p. : Agriculture et environnement ............................................................................. p. : Ruralité et patrimoine......................................................................................... p.

66 73 76 78

S É QUENCE 5 : P. 79 L E S S E R V ICES EN MILIEU RURAL Séance 19 : La fracture territoriale......................................................................................... p. 79 Séance 20 : Les ADMR.......................................................................................................... p. 82 Séance 21 : Les MARPA......................................................................................................... p. 86


SÉQUENCE 1 LE SIÈCLE DES LUMIÈRES Le XVIIIe siècle : histoire et littérature Le contexte historique Ce siècle est d’abord une vaste époque de croissance. Il y avait moins de 100 millions d’Européens au temps de Louis XIV, il y en aura plus de 200 sous la Révolution. Cette croissance a plusieurs facteurs : une meilleure alimentation, moins de guerres, plus de soins, une natalité élevée et une mortalité infantile en nette diminution. En 1789, la France est, avec 28 millions d’habitants, le pays le plus puissant et le plus peuplé d’Europe occidentale. La Régence En 1715, Philippe d’Orléans arrive au pouvoir. Avec lui, la France se rapproche de certaines nations libérales et protestantes comme l’Angleterre et la Hollande. La Régence coïncide aussi avec la relance économique. Le billet de banque et le crédit apparaissent. La voie s’ouvre pour la stabilisation de deux monnaies fortes : la livre sterling et le franc français (1720). Autre fait positif : les persécutions religieuses tendent à diminuer. Philippe d’Orléans laisse les protestants tranquilles et cette tolérance permet à l’Église catholique un certain renouveau à travers plus de justice et d’honnêteté. Le despotisme éclairé Vers 1750, apparaît un nouveau style de gouvernement plus proche du bonheur de ses sujets. On parle de despotisme éclairé. Les pratiques politiques se modifient et l’Administration devient plus efficace et performante. On tente de nombreuses réformes mais certaines forces conservatrices, notamment l’Église, font blocage. La France de Louis XV La Régence et l’arrivée sur le trône de Louis XV offrent calme et paix. La situation nationale comme internationale se détend. Plus tard, 4

influencé par Mme de Pompadour, Louis XV sera protecteur des philosophes et des intellectuels. De grands philosophes, comme Voltaire, Montesquieu, Diderot peuvent répandre les idées favorables au gouvernement de type anglais (monarchie constitutionnelle). Le royaume est dans une période de prospérité et une partie non négligeable de la population se hisse jusqu’au niveau de la classe moyenne et s’arrache à la pauvreté. Cette marche vers le progrès ne s’est pas faite en un jour : à partir des années 1770, les dernières réformes du règne de Louis XV modernisent l’organisation des tribunaux et abolissent la vénalité des charges. Quand ce règne s’achève (1774), le bilan est favorable : longue croissance économique du pays, prestige culturel et artistique de la France.

La Chambre des communes en Angleterre : la monarchie constitutionnelle anglaise demeure un modèle de gouvernement pour de nombreux philosophes et penseurs.

Vers la Révolution Avec Louis XVI, jeune et peu politique, une redoutable crise de régime menace la monarchie française. La noblesse veut désormais participer à la direction du pays comme en Angleterre. Les paysans s’en prennent directement à leurs seigneurs, propriétaires des terres qu’ils cultivent. Rousseau propose un système démocratique fondé sur la souveraineté du peuple et sur l’égalité de tous les citoyens. Quelques ministres essaient d’améliorer encore le système gouvernemental. L’exemple des États-Unis d’Amérique (17831787) montre aux Européens qu’une


démocratie modérée peut fonctionner. Pour contrer cette crise, Louis XVI se croit obligé de convoquer les États généraux, assemblée représentative des trois ordres (Clergé, Noblesse, Tiers état). Mais le roi va être incapable de contrôler un processus qu’il déclenche lui-même et qui va lui échapper. En outre, cette réunion tombe mal car l’hiver 1789 est terrible et le pain se fait rare. Les paysans finissent par se soulever tandis qu’à Paris la Bastille est prise. Le pouvoir est enlevé aux bureaucraties royales pour être transféré aux représentants du peuple.

Le bilan de la Révolution – Abolition de l’Ancien Régime (régime seigneurial et droit féodal) – Suppression des ordres privilégiés – Proclamation des Droits de l’Homme et du Citoyen – Liberté de presse et de réunions – Vente aux laïcs de propriétés appartenant au Clergé – Diminution des pouvoirs de l’Église – Émancipation des Juifs et des Protestants

Document

1

(Page 6)

1) À la lumière de cet article, dites en quoi la conception de l’aspect philosophique est « élitiste ».

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. ..................................................................................................................................................................................

2) À l’exception de la réflexion, quel est l’autre rôle du philosophe ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. Document

2

(Page 7)

1) Dans un tableau, dressez la liste de ce qui distingue le philosophe des autres hommes.

HOMME « ORDINAIRE »

PHILOSOPHE

5


2) Quels éléments du texte peuvent nous permettre de penser que le philosophe peut éclairer le peuple ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. Document

3

(Page 8)

1) Quelles conséquences le monde clos du cloître a-t-il sur les novices ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 2) Diderot critique ouvertement le couvent, comment dépeint-il les sœurs ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 3) Ce roman est rédigé à la première personne. Quelles impressions sont ainsi générées ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. Document

4

(Page 10)

1) Trouvez la progression narrative de ce conte en énumérant les péripéties.

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 2) Quels sont les éléments qui relèvent du conte ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 3) Retrouvez les éléments qui donnent à ce conte des « allures » orientales.

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 6


4) De quelle manière Voltaire condamne-t-il la justice ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. Document

5

(Page 11)

1) Quelle critique formule Rousseau à l’encontre de l’éducation traditionnelle ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 2) Quelle conception a-t-il de l’éducation ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 3) Pourquoi peut-on dire que la conception de l’éducation de Rousseau est basée sur l’acquisition de l’autonomie ?

.................................................................................................................................................................................. ..................................................................................................................................................................................

On façonne les plantes par la culture, et les hommes par l'éducation. Si l'homme naissait grand et fort, sa taille et sa force lui seraient inutiles jusqu'à ce qu'il eût appris à s'en servir ; elles lui seraient préjudiciables, en empêchant les autres de songer à l'assister ; et, abandonné à lui-même, il mourrait de misère avant d'avoir connu ses besoins. On se plaint de l'état de l'enfance ; on ne voit pas que la race

humaine eût péri, si l'homme n'eût commencé par être enfant. Nous naissons faibles, nous avons besoin de force ; nous naissons dépourvus de tout, nous avons besoin d'assistance ; nous naissons stupides, nous avons besoin de jugement. Tout ce que nous n'avons pas à notre naissance et dont nous avons besoin étant grands, nous est donné par l'éducation. Rousseau

1) Quelle définition le philosophe donne-t-il de l’éducation ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 2) Donnez le plan de ce texte.

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 7


3) Rédigez un commentaire sur les principes éducatifs de Rousseau.

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. « L'Ingénu » de Voltaire, raconte les aventures d'un jeune Huron (Indien du Canada) dans la France au XVIIe siècle. L'action se déroule entre 1689 et 1690, mais « L'Ingénu » est paru en 1767. La candeur du héros permet à Voltaire de faire une critique du monde civilisé. « L'Ingénu » est un apologue, un conte philosophique, un conte satirique, sentimental, dramatique, c'est un pamphlet sur les valeurs de la société française de l'époque de Voltaire. Quelques jours après, Gordon lui demanda : "Que pensez-vous donc de l'âme, de la manière dont nous recevons nos idées, de notre volonté, de la grâce, du libre arbitre ? – Rien, lui repartit l'Ingénu ; si je pensais quelque chose, c'est que nous sommes sous la puissance de l'Être éternel comme les astres et les éléments ; qu'il fait tout en nous, que nous sommes de petites roues de la machine immense dont il est l'âme ; qu'il agit par des lois générales et non par des vues particulières ; cela seul me paraît intelligible, tout le reste est pour moi un abîme de ténèbres. – Mais, mon fils, ce serait faire Dieu auteur du péché ! – Mais, mon père, votre grâce efficace ferait Dieu auteur du pé-

ché aussi : car il est certain que tous ceux à qui cette grâce serait refusée pécheraient ; et qui nous livre au mal n'est-il pas l'auteur du mal ?" Cette naïveté embarrassait fort le bonhomme ; il sentait qu'il faisait de vains efforts pour se tirer de ce bourbier, et il entassait tant de paroles qui paraissaient avoir du sens et qui n'en avaient point (dans le goût de la prémotion physique) que l'Ingénu en avait pitié. Cette question tenait évidemment à l'origine du bien et du mal ; et alors il fallait que le pauvre Gordon passât en revue la boîte de Pandore, l'œuf d'Orosmade percé par Arimane, l'intimité entre Typhon et Osiris, et enfin le péché originel ; et ils couraient l'un et l'autre dans cette nuit pro-

fonde, sans jamais se rencontrer. Mais enfin ce roman de l'âme détournait leur vue de la contemplation de leur propre misère ; et, par un charme étrange, la foule des calamités répandues sur l'univers diminuait la sensation de leurs peines : ils n'osaient se plaindre quand tout souffrait. Mais, dans le repos de la nuit, l'image de la belle Saint-Yves effaçait dans l'esprit de son amant toutes les idées de métaphysique et de morale. Il se réveillait les yeux mouillés de larmes ; et le vieux janséniste oubliait sa grâce efficace, et l'abbé de Saint-Cyran, et Jansénius, pour consoler un jeune homme qu'il croyait en péché mortel. (1767)

1) À travers cet extrait, Voltaire critique une conception particulière de l’éducation. Laquelle ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 2) En quoi peut-on dire que mettre en scène un Indien lui permet de critiquer ses contemporains ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 8


Document

1

(Page 13)

1) En examinant les trois domaines de l’entendement (MÉMOIRE, RAISON et IMAGINATION) que constatez-vous sur l’importance donnée à ces trois domaines ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 2) Le constat est-il conforme à la philosophie des Lumières ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. Document

2

(Page 14)

Comment ce texte manifeste-t-il ces trois caractères des Lumières que sont l'amour du genre humain, la confiance dans ses progrès grâce au savoir et l'exercice critique de la raison ?

amour du genre humain

confiance dans ses progrès

critique de la raison

.......................................................

.......................................................

.......................................................

.......................................................

.......................................................

.......................................................

.......................................................

.......................................................

.......................................................

.......................................................

.......................................................

.......................................................

.......................................................

.......................................................

.......................................................

Document

4

(Page 16)

Relevez dans ce texte les allusions polémiques et les précautions prises par l’auteur. Allusions polémiques

Précautions

....................................................................................

....................................................................................

....................................................................................

....................................................................................

....................................................................................

....................................................................................

....................................................................................

....................................................................................

....................................................................................

.................................................................................... 9


Document

5

(Page 17)

Constitué pour l’essentiel d’interrogations, ce texte affirme néanmoins une thèse. Reformulez-la nettement et précisez ses trois arguments essentiels.

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. ..................................................................................................................................................................................

Étienne Noël Damilaville, né à Bordeaux le 21 novembre 1723 et mort le 13 décembre 1768, était un homme de lettres français, ami de Voltaire et de Diderot. L'article "Paix" renvoie à l'article "Guerre" et lui fait écho dans une même dénonciation de la violence et des caprices des conquérants. Sous le prétexte de parler de la paix, Damilaville souligne à quel point la guerre apparaît comme une entreprise contre la nature et contre la raison. Elle est condamnée parce qu'elle s'oppose aux intérêts des citoyens et au bonheur de l'homme. PAIX La guerre est un fruit de la dépravation des hommes ; c'est une maladie convulsive et violente du corps politique ; il n'est en santé, c'est-à-dire dans son état naturel, que lorsqu'il jouit de la paix ; c'est elle qui donne de la vigueur aux empires ; elle maintient l'ordre parmi les citoyens ; elle laisse aux lois la force qui 10

leur est nécessaire ; elle favorise la population, l'agriculture et le commerce ; en un mot, elle procure au peuple le bonheur qui est le but de toute société. La guerre, au contraire, dépeuple les États ; elle y fait régner le désordre ; les lois sont forcées de se taire à la vue de la licence qu'elle introduit ; elle rend incertaines la liberté et la propriété des citoyens ; elle trouble et fait négliger le

commerce ; les terres deviennent incultes et abandonnées. Jamais les triomphes les plus éclatants ne peuvent dédommager une nation de la perte d'une multitude de ses membres que la guerre sacrifie ; ses victoires même lui font des plaies profondes que la paix seule peut guérir. Si la raison gouvernait les hommes, si elle avait sur les chefs


des nations l'empire qui lui est dû, on ne les verrait point se livrer inconsidérément aux fureurs de la guerre ; ils ne marqueraient point cet acharnement qui caractérise les bêtes féroces. Attentifs à conserver une tranquillité de qui dépend leur bonheur, ils ne saisiraient point toutes les occasions de troubler celle des autres ; satisfaits des biens que la nature a distribués à tous ses enfants, ils ne regarderaient point avec envie ceux qu'elle a accordés à d'autres peuples ; les souverains sentiraient que des conquêtes payées du sang de leurs sujets ne valent jamais le prix qu'elles ont coûté. Mais, par une fatalité déplorable, les nations vivent entre elles dans une défiance ré-

ciproque ; perpétuellement occupées à repousser les entreprises injustes des autres ou à en former elle-mêmes, les prétextes les plus frivoles leur mettent les armes à la main. Et l'on croirait qu'elles ont une volonté permanente de se priver des avantages que la Providence ou l'industrie leur ont procurés. Les passions aveugles des princes les portent à étendre les bornes de leurs États ; peu occupés du bien de leurs sujets, ils ne cherchent qu'à grossir le nombre des hommes qu'ils rendent malheureux. Ces passions, allumées ou entretenues par des ministres ambitieux ou par des guerriers dont la profession est incompatible avec le repos, ont eu, dans tous les âges, les effets

les plus funestes pour l'humanité. L'histoire ne nous fournit que des exemples de paix violées, de guerres injustes et cruelles, de champs dévastés, de villes réduites en cendres. L'épuisement seul semble forcer les princes à la paix ; ils s'aperçoivent toujours trop tard que le sang du citoyen s'est mêlé à celui de l'ennemi ; ce carnage inutile n'a servi qu'à cimenter l'édifice chimérique de la gloire du conquérant et de ses guerriers turbulents ; le bonheur de ses peuples est la première victime qui est immolée à son caprice ou aux vues intéressées de ses courtisans. Damilaville, Encyclopédie

1) Précisez le thème essentiel de chacun des deux paragraphes.

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 2) Montrez que le second paragraphe est construit sur une hypothèse démentie. Quels sont les reproches adressés aux princes ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 11


Les planches de l’encyclopédie

• Serre-attache • L’écoffroi* (vu de face) • Couteau à pied • Les deux mâchoires de la pince vues en perspective • Trois alênes de différentes grandeurs • Le veilloir** (vu de face) • Broche de fer • Le marteau du bourrelier • La pince vue de profil

*

Écoffroi : table pour couper le cuir

Veilloir : table sur laquelle le bourrelier posait ses outils. **

Observez cette planche et essayez de donner la légende des différents éléments, en vous aidant de la liste ci-dessus. Fig 1 :

.............................................................................

Fig 6 :

.............................................................................

Fig 2 :

.............................................................................

Fig 7 :

.............................................................................

Fig 3 :

.............................................................................

Fig 8 :

.............................................................................

Fig 4 :

.............................................................................

Fig 9 :

.............................................................................

Fig 5 :

.............................................................................

12


Document

1

(Page 19)

Après avoir lu cette « Prière à Dieu », vous expliquerez la stratégie argumentative de Voltaire.

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. Document

2

(Page 21)

1) En quoi la condamnation et l’exécution du Chevalier est-elle disproportionnée par rapport à son « crime » ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 2) Citez des extraits de cet article où Voltaire fait preuve d’une ironie grinçante.

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. Document

3

(Page 22)

1) Par quel procédé l’auteur met–il de la distance avec ce qu’il affirme ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 2) Quel est le plan de son argumentation ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 3) Dites en quoi le texte de Montesquieu s’apparente au pamphlet ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 13


Document

4

(Page 23)

1) Sur quel registre Voltaire joue-t-il pour dénoncer l’esclavage ? Donnez des exemples précis tirés du texte.

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 2) « C’est à ce prix que vous mangez du sucre. » Quelle est la signification de cette remarque et la farce de la formule ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. THÉISTE, Voltaire Le théiste est un homme fermement persuadé de l’existence d’un Être suprême aussi bon que puissant, qui a formé tous les êtres étendus, végétant, sentant, et réfléchissants ; qui perpétue leur espèce, qui punit sans cruauté les crimes, et récompense avec bonté les actions vertueuses. Le théiste ne sait pas comment Dieu punit, comment il favorise, comment il pardonne ; car il n’est pas assez téméraire pour se flatter de connaître comment Dieu agit ; mais il sait que Dieu agit, et qu’il est juste. Les difficultés contre la Providence ne l’ébranlent point dans sa foi, parce qu’elles ne sont que de grandes difficultés, et non pas des preuves ; il est soumis à cette Providence, quoiqu’il n’en aperçoive que quelques effets et quelques dehors ; et, jugeant des choses qu’il ne voit pas par les choses qu’il voit, il pense que cette Providence s’étend dans tous les lieux et dans tous les siècles. Réuni dans ce principe avec le reste de l’univers, il n’embrasse aucune des sectes qui toutes se contredisent. Sa religion est la plus ancienne et la plus

étendue ; car l’adoration simple d’un Dieu a précédé tous les systèmes du monde. Il parle une langue que tous les peuples entendent, pendant qu’ils ne s’entendent pas entre eux. Il a des frères depuis Pékin jusqu’à la Cayenne, et il compte tous les sages pour ses frères. Il croit que la religion ne consiste ni dans les opinions d’une métaphysique inintelligible, ni dans de vains appareils, mais dans l’adoration et dans la justice. Faire le bien, voilà son culte ; être soumis à Dieu, voilà sa doctrine. Le mahométan lui crie : « Prends garde à toi si tu ne fais pas le pèlerinage de la Mecque ! » « Malheur à toi, lui dit un récollet, si tu ne fais pas un voyage à Notre-Dame de Lorette ! » Il rit de Lorette et de la Mecque ; mais il secourt l’indigent et il défend l’opprimé.

1) En quoi cet article contribue-t-il à montrer que Voltaire ne remet pas en question la place de Dieu, mais ce que les hommes ont fait de la religion ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 2) Quelle image donne-t-il du théiste ?

3) Quelle image donne-t-il des croyants ?

......................................................................................

......................................................................................

......................................................................................

......................................................................................

......................................................................................

......................................................................................

......................................................................................

......................................................................................

......................................................................................

......................................................................................

......................................................................................

......................................................................................

14


Voltaire excelle dans le pamphlet, genre qui lui permet de se livrer à une critique virulente et de montrer ses qualités polémiques. On y retrouve des thèmes récurrents dans ses essais et ses contes philosophiques : la dénonciation de l'intolérance, des préjugés, de la superstition, de la censure, de l'arbitraire de certaines décisions autoritaires, etc. Ce pamphlet est une synthèse des idées des Lumières. L'auteur fait ici la parodie des textes explicitant les déci-

sions d'interdiction ; il se place dans le contexte oriental pour composer un édit d'interdiction de l'imprimerie et de la lecture (à ce moment-là l'imprimerie venait d'être introduite en Turquie). C'est un texte construit sur des procédés d'antiphrase systématiques, et sous le couvert des accusations à l'égard de l'imprimerie il faut en voir un éloge. Voltaire critique également les pouvoirs arbitraires qui maintiennent les peuples dans l'ignorance : c'est un plaidoyer pour la diffusion des œuvres et des idées.

De l’horrible danger de la lecture Nous Joussouf-Chéribi, par la grâce de Dieu mouphti du SaintEmpire ottoman, lumière des lumières, élu entre les élus, à tous les fidèles qui ces présentes verront, sottise et bénédiction. Comme ainsi soit que SaïdEffendi, ci-devant ambassadeur de la Sublime-Porte vers un petit État nommé Frankrom, situé entre l’Espagne et l’Italie, a rapporté parmi nous le pernicieux usage de l’imprimerie, ayant consulté sur cette nouveauté nos vénérables frères les cadis et imans de la ville impériale de Stamboul, et surtout les fakirs connus par leur zèle contre l’esprit, il a semblé bon à Mahomet et à nous de condamner, proscrire, anathématiser ladite infernale invention de l’imprimerie, pour les causes ci-dessous énoncées. 1° Cette facilité de communiquer ses pensées tend évidemment à dissiper l’ignorance, qui est la gardienne et la sauvegarde des États bien policés. 2° Il est à craindre que, parmi les livres apportés d’Occident, il ne s’en trouve quelques-uns sur l’agriculture et sur les moyens de perfectionner les arts mécaniques, lesquels ouvrages pourraient à la longue, ce qu’à Dieu ne plaise, réveiller le génie de nos cultivateurs et de nos manufacturiers, exciter leur industrie, augmenter leurs richesses, et leur inspirer un jour quelque élévation d’âme, quelque amour du bien public, sentiments absolument opposés à la saine doctrine.

3° Il arriverait à la fin que nous aurions des livres d’histoire dégagés du merveilleux qui entretient la nation dans une heureuse stupidité. On aurait dans ces livres l’imprudence de rendre justice aux bonnes et aux mauvaises actions, et de recommander l’équité et l’amour de la patrie, ce qui est visiblement contraire aux droits de notre place. 4° Il se pourrait, dans la suite des temps, que de misérables philosophes, sous le prétexte spécieux, mais punissable, d’éclairer les hommes et de les rendre meilleurs, viendraient nous enseigner des vertus dangereuses dont le peuple ne doit jamais avoir de connaissance. 5° Ils pourraient, en augmentant le respect qu’ils ont pour Dieu, et en imprimant scandaleusement qu’il remplit tout de sa présence, diminuer le nombre des pèlerins de la Mecque, au grand détriment du salut des âmes. 6° Il arriverait sans doute qu’à force de lire les auteurs occidentaux qui ont traité des maladies contagieuses, et de la manière de les prévenir, nous serions assez malheureux pour nous garantir de la peste, ce qui serait un attentat énorme contre les ordres de la Providence. À ces causes et autres, pour l’édification des fidèles et pour le bien de leurs âmes, nous leur défendons de jamais lire aucun

livre, sous peine de damnation éternelle. Et, de peur que la tentation diabolique ne leur prenne de s’instruire, nous défendons aux pères et aux mères d’enseigner à lire à leurs enfants. Et, pour prévenir toute contravention à notre ordonnance, nous leur défendons expressément de penser, sous les mêmes peines ; enjoignons à tous les vrais croyants de dénoncer à notre officialité quiconque aurait prononcé quatre phrases liées ensemble, desquelles on pourrait inférer un sens clair et net. Ordonnons que dans toutes les conversations on ait à se servir de termes qui ne signifient rien, selon l’ancien usage de la Sublime-Porte. Et pour empêcher qu’il n’entre quelque pensée en contrebande dans la sacrée ville impériale, commettons spécialement le premier médecin de Sa Hautesse, né dans un marais de l’Occident septentrional ; lequel médecin, ayant déjà tué quatre personnes augustes de la famille ottomane, est intéressé plus que personne à prévenir toute introduction de connaissances dans le pays ; lui donnons pouvoir, par ces présentes, de faire saisir toute idée qui se présenterait par écrit ou de bouche aux portes de la ville, et nous amener ladite idée pieds et poings liés, pour lui être infligé par nous tel châtiment qu’il nous plaira. Donné dans notre palais de la stupidité, le 7 de la lune de Muharem, l’an 1143 de l’hégire

15


1) Comment ce texte est-il construit ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 2) Quels sont les risques apportés par l’imprimerie ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 3) Pourquoi peut-on qualifier ce texte de pamphlétaire ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 4) Quels sont les indices de la fiction orientale ?

................................................................................. ................................................................................. ................................................................................. ................................................................................. ................................................................................. 5) Pourquoi situer l’action dans un autre pays rend–il le texte efficace ?

................................................................................. ................................................................................. ................................................................................. ................................................................................. ................................................................................. ................................................................................. ................................................................................. ................................................................................. 16

Voltaire montre à travers ce texte que l'imprimerie est indispensable dans tous les domaines en exposant les pseudo-avantages que pourrait tirer un régime autoritaire en la condamnant, c'est-à-dire en condamnant la connaissance et ses bienfaits. La violence des termes « pernicieux usage », « proscrire », « infernale » qui sont censés justifi er la décision de l'imprimerie, permettent à l'auteur d'insister sur ses bienfaits. En effet, pour l'état autoritaire, l'imprimerie est une invention pernicieuse, tandis que pour Voltaire la connaissance est indispensable pour lutter contre l'obscurantisme.

Elle faE v o r i s e IRAG A L C le pro- E grès, le confort, et fait progresser la vertu (progrès moral). Ainsi, l'ignorance de l'histoire maintient le peuple dans le mensonge et le merveilleux, alors que sa connaissance permet la réfl exion historique, source de raison. L'ignorance du vrai sentiment religieux condamne à la superstition et à des pratiques superfi cielles ; l'ignorance de la médecine soumet la population à la providence, alors que sa connaissance permettrait de guérir des épidémies, etc.


Document

1

(Page 25)

1) En quoi le premier paragraphe oppose-t-il la France et l’Angleterre ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 2) a) Recherchez au CDI ou sur internet les rôles respectifs de la Chambre de pairs et de la Chambre des communes. Chambre des pairs

Chambre des communes

b) Quel est l’avantage de deux chambres dans une démocratie ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 3) Essayez d’après ce texte de définir en cinq lignes la monarchie anglaise.

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. Document

2

(Page 26)

1) En quoi ce texte est-il une critique de l’autorité du roi ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 17


2) De quelle manière le philosophe expose-t-il la légitimité de l’autorité ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 3) Pourquoi, selon lui, le peuple est-il responsable de sa servitude ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. ..................................................................................................................................................................................

Document

3

(Page 26)

1) Quels sont les deux pouvoirs critiqués par Montesquieu dans cette lettre ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 2) De quelle manière souligne-t-il la naïveté du peuple ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. ..................................................................................................................................................................................

Document

4

(Page 27)

1) D’après Montesquieu, quels sont les trois pouvoirs que l’on trouve dans chaque ��tat ? Quel est le rôle de chacun de ces trois pouvoirs ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. ..................................................................................................................................................................................

2) Qu’arrive-t-il lorsque ces trois pouvoirs sont réunis dans les mains d’une seule personne ? Que propose Montesquieu ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 18


.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. ..................................................................................................................................................................................

Document

5

(Page 28)

1) À quel ordre de la société Figaro appartient-il ?

.................................................................................................................................................................................. 2) À quel ordre social le comte Almaviva appartient-il ?

.................................................................................................................................................................................. 3) Relevez les mots du texte montrant que le comte Almaviva a des privilèges.

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. Document

6

(Page 28)

1) De quelle hypothèse part Rousseau pour définir son contrat social ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. ..................................................................................................................................................................................

2) De quelle manière le citoyen est-il protégé par la société ? Comment sauvegarde-t-il sa liberté individuelle ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 19


SÉQUENCE 2 LA POÉSIE

Document

1

(Page 31)

1) Comptez les pieds de chacun des vers composant « Nuit rhénane ». 2) Qu’évoque la chanson du batelier ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 3) En quoi les jeunes filles blondes viennent-elles compenser le côté inquiétant des sept filles aux cheveux verts ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 4) Comment comprenez-vous le dernier vers ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. Document

2

(Page 31)

Comment imaginez-vous la scène ? Rédigez un petit texte racontant, en prose, la même histoire.

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 20


.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. Document

3

(Page 33)

Déterminez à quel type de rimes appartiennent les extraits cités.

1) ............................................................................................................................................................................... 2) .............................................................................................................................................................................. 3) .............................................................................................................................................................................. Document

4

(Page 33)

1) Étudiez les rimes des deux premières strophes de ce poème. Sont-elles riches, pauvres ou suffisantes ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 2) Étudiez l’implication de l’auteur, qu’en déduisez-vous ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 3) Que déduisez-vous des répétitions ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 4) Que pensez-vous du premier vers ? Le souvenir est-il précis ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 21


La poÉsie eNGaGÉe Document

1

(Page 34)

1) Repérez les éléments qui font comprendre que ces poèmes sont engagés c'est-à-dire qu'ils servent, qu'ils défendent une idée, une valeur.

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 2) Montrez la différence entre les deux poèmes.

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 3) En quoi la stratégie des deux poèmes est-elle différente ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. Document

2

(Page 36)

1) Que dénonce Victor Hugo dans ce poème ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 2) Comment est décrite la manufacture ? Quel procédé utilise-t-il ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 22


3) Vous pouvez retrouver des références à Dieu, relevez-les.

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. Document

3

(Page 37)

1) Trouvez dans ce poème les allusions à la Résistance.

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 2) Trouvez dans ce poème des allusions à l’Occupation.

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 3) Le poète met en scène deux personnages, qui sont-ils ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 4) Que symbolise « la belle » ?

.................................................................................................................................................................................. 5) Cherchez à qui est dédié ce poème.

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 6) Trouvez l’idée du sacrifice, dans quel but ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 7) Étudiez l’allégorie de la France, que remarquez-vous ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 23


Victor Hugo, L’échafaud C'était fini. Splendide, étincelant, superbe. Luisant sur la cité comme la faulx sur l'herbe, Large acier dont le jour faisait une clarté, Ayant je ne sais quoi dans sa tranquillité De l'éblouissement du triangle mystique, Pareil à la lueur au fond d'un temple antique, Le fatal couperet relevé triomphait. II n'avait rien gardé de ce qu'il avait fait Qu'une petite tache imperceptible et rouge. Le bourreau s'en était retourné dans son bouge ; Et la peine de mort, remmenant ses valets, Juges, prêtres, était rentrée en son palais, Avec son tombereau terrible dont la roue, Silencieuse, laisse un sillon dans la boue Qui se remplit de sang sitôt qu'elle a passé. La foule disait : bien ! car l'homme est insensé, Et ceux qui suivent tout, et dont c'est la manière, Suivent même ce char et même cette ornière. J'étais là. Je pensais. Le couchant empourprait Le grave Hôtel de Ville aux luttes toujours prêt, Entre Hier qu'il médite et Demain dont il rêve. L'échafaud achevait, resté seul sur la Grève, La journée, en voyant expirer le soleil. Le crépuscule vint, aux fantômes pareil. Et j'étais toujours là, je regardais la hache, La nuit, la ville immense et la petite tache. À mesure qu'au fond du firmament obscur L'obscurité croissait comme un effrayant mur, L'échafaud, bloc hideux de charpentes funèbres, S'emplissait de noirceur et devenait ténèbres ;

Les horloges sonnaient, non l'heure, mais le glas Et toujours, sur l'acier, quoique le coutelas Ne fût plus qu'une forme épouvantable et sombre La rougeur de la tache apparaissait dans l'ombre. Un astre, le premier qu'on aperçoit le soir, Pendant que je songeais, montait dans le ciel noir. Sa lumière rendait l'échafaud plus difforme. L'astre se répétait dans le triangle énorme ; II y jetait ainsi qu'en un lac son reflet, Lueur mystérieuse et sacrée ; il semblait Que sur la hache horrible aux meurtres coutumière, L'astre laissait tomber sa larme de lumière. Son rayon, comme un dard qui heurte et rebondit, Frappait le fer d'un choc lumineux ; on eût dit Qu'on voyait rejaillir l'étoile de la hache. Comme un charbon tombant qui d'un feu se détache, II se répercutait dans ce miroir d'effroi ; Sur la justice humaine et sur l'humaine loi De l'éternité calme auguste éclaboussure. « Est-ce au ciel que ce fer a fait une blessure. Pensai-je ? Sur qui donc frappe l'homme hagard ? Quel est donc ton mystère, ô glaive ? » Et mon regard Errait, ne voyant plus rien qu'à travers un voile, De la goutte de sang à la goutte d'étoile. 1856

1) Retrouvez le thème du poème. Quel effet produit cette évocation implicite ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 2) Étudiez la rime du poème.

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 3) Comment comprenez-vous le premier vers ? Quels éléments expliquent les premiers mots ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 24


4) Quel regard porte Hugo sur la foule qui a suivi l’exécution ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 5) Expliquez le contraste entre le lexique de l’obscurité et de la lumière au fil du poème.

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 6) Retrouvez le lexique implicite du sang. Associé à celui de la mort, quel est son effet ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 7) Repérez la métamorphose de l’échafaud au fil du poème.

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 8) Quelle ambiance se dégage de ce poème ? Quel est l’enjeu du poète ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. Julien Clerc, L’assassin assassiné

C'était un jour à la maison Je voulais faire une chanson D'amour peut-être À côté de la fenêtre, – Quelqu'un que j'aime et qui m'aimait Lisait un livre de Giono Et moi penché sur mon piano Comme sur un établi magique J'essayais d'ajuster les mots À ma musique... Le matin même, à la Santé Un homme... un homme avait été Exécuté... Et nous étions si tranquilles

Là, au cœur battant de la ville C'était une fin d'après-midi À l'heure où les ombres fidèles Sortant peu à peu de chez elles Composent doucement la nuit Comme aujourd'hui... Ils sont venus à pas de loup Ils lui ont dit d'un ton doux C'est le jour... C'est l'heure Ils les a regardés sans couleur II était à moitié nu Voulez-vous écrire une lettre II a dit oui... il n'a pas pu II a pris une cigarette... 25


Sur mon travail tombait le soir Mais les mots restaient dans le noir Qu'on me pardonne Mais on ne peut certains jours Écrire des chansons d'amour Alors j'ai fermé mon piano Paroles et musique de personne Et j'ai pensé à ce salaud Au sang lavé sur le pavé Par ses bourreaux Je ne suis président de rien Moi je ne suis qu'un musicien Je le sais bien... Et je ne prends pas de pose Pour dire seulement cette chose Messieurs les assassins commencent Oui, mais la Société recommence Le sang d'un condamné à mort C'est du sang d'homme, c'en est encore

C'en est encore… Chacun son tour, ça n'est pas drôle On lui donne deux trois paroles Et un peu... d'alcool... On lui parle, on l'attache, on le cache Dans la cour un grand dais noir Protège sa mort des regards Et puis ensuite... ça va très vite Le temps que l'on vous décapite Si je demande qu'on me permette À la place d'une chanson D'amour peut-être De vous chanter un silence C'est que ce souvenir me hante Lorsque le couteau est tombé

Julein Clerc, dans les années 1970

Le crime a changé de côté Ci-gît ce soir dans ma mémoire Un assassin assassiné Assassiné... Chanson de Julien Clerc, paroles J.-L. Dabadie

1) Trouvez Le thème.

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 2) Étudiez la situation d’énonciation et l’implication du chanteur.

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 3) Étudiez le message et l’enjeu de la chanson.

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 4) Retrouvez les points communs entre cette chanson et le texte de V. Hugo.

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 26


poÉsie Et combat Document

4

(Page 38)

1) Reconstituez le contexte historique dans lequel a été rédigé ce poème.

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 2) Repérez le champ lexical propre à la guerre.

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 3) En quoi ce poème incite-t-il à la révolte et à la résistance ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. Document

5

(Page 39)

1) Après la lecture du discours d’Éluard, réalisez une courte biographie de Robert Desnos.

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 2) En quoi Robert Desnos légitime-t-il la violence et le combat ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 27


.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. Documents 7 et

8

(Page 41)

1) Répertoriez dans le poème d’Aragon les éléments empruntés à la lettre de Manouchian.

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 2) En quoi ce poème se montre-t-il plein d’espoir ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 3) Mettez en évidence, avec l’étude des vers, du rythme et des sonorités, la force combative de ce poème.

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. ..................................................................................................................................................................................

28


Document

1

(Page 43)

1) Quel est le thème dominant de ce sonnet ?

.................................................................................................................................................................................. 2) De quelles manières sont évoqués les sentiments personnels ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 3) À quel temps sont évoquées les étapes ?

.................................................................................................................................................................................. 4) L’amour est-il réciproque ?

.................................................................................................................................................................................. ..................................................................................................................................................................................

5) Pourquoi peut-on dire que les métaphores font le présage d’un amour malheureux ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. Document

2

(Page 43)

À la manière de Brel, créez un poème en utilisant une anaphore.

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 29


.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. Document

3

(Page 44)

1) Étudiez le mouvement du regard du poète, qu’observez-vous ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 2) Comment est représentée la nature ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 3) Après avoir lu l’encadré sur l’enjambement, les rejets et les contre-rejets, retrouvez-en dans le poème.

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 4) Pourquoi ce poème est-il un sonnet ?

.................................................................................................................................................................................. 5) Quelles impressions se dégagent du dernier vers ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 6) Quels indices pouvaient préfigurer cette découverte ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 30


En 1843, Victor Hugo perd sa fille Léopoldine qui s’est noyée dans la Seine à Villequier. Il est en plein chagrin lorsqu’il écrit ces vers.

1) Étudiez la rime.

.............................................................................. 2) Retrouvez les mots qui appartiennent au champ lexical de l’amour.

.............................................................................. .............................................................................. .............................................................................. 3) Retrouvez ceux qui appartiennent au champ lexical de la mort.

.............................................................................. .............................................................................. .............................................................................. .............................................................................. .............................................................................. ..............................................................................

Champ lexical On appelle champ lexical l’ensemble des mots qui se rapportent à une même réalité.

J’ai cueilli cette fleur pour toi sur la colline. Dans l’âpre escarpement qui sur le flot s’incline, Que l’aigle connaît seul et seul peut approcher, Paisible, elle croissait aux fentes du rocher. L’ombre baignait les flancs du morne promontoire ; Je voyais, comme on dresse au lieu d’une victoire Un grand arc de triomphe éclatant et vermeil, À l’endroit où s’était englouti le soleil, La sombre nuit bâtir un porche de nuées. Des voiles s’enfuyaient, au loin diminuées ; Quelques toits, s’éclairant au fond d’un entonnoir, Semblaient craindre de luire et de se laisser voir. J’ai cueilli cette fleur pour toi, ma bien-aimée. Elle est pâle, et n’a pas de corolle embaumée, Sa racine n’a pris sur la crête des monts Que l’amère senteur des glauques goémons ; Moi, j’ai dit : Pauvre fleur, du haut de cette cime, Tu devais t’en aller dans cet immense abîme Où l’algue et le nuage et les voiles s’en vont. Va mourir sur un cœur, abîme plus profond. Fane-toi sur ce sein en qui palpite un monde. Le ciel, qui te créa pour t’effeuiller dans l’onde, Te fit pour l’océan, je te donne à l’amour. – Le vent mêlait les flots ; il ne restait du jour Qu’une vague lueur, lentement effacée. Oh ! comme j’étais triste au fond de ma pensée Tandis que je songeais, et que le gouffre noir M’entrait dans l’âme avec tous les frissons du soir ! Victor Hugo (1802-1885), Les Contemplations (1856), Livre V, XXIV.

31


Les figures de style Figures de style

DÉFINITIONS

EXEMPLES

Comparaison

Elle suggère par association (utilisation d’un outil de comparaison).

Le rêve de l’homme est semblable aux illusions de la mer.

Métaphore

Création d’une image plus forte qui s’adresse à la sensibilité.

Le jour ouvre ses ailes blanches.

Personnification

Elle prête une personnalité à une chose ou à des idées abstraites.

L’aurore aux doigts de rose.

Métonymie

Consiste à remplacer un mot par un élément qui lui est proche (contenant / contenu, effet / cause...).

C’est une bonne raquette. (→ bon joueur de tennis) Fumeur de Havanes. (→ cigares)

Périphrase

32

Elle désigne une chose par une phrase ou expression (avec un rapport étroit).

Le jardin d’Eden. (→ paradis) La Venise du nord. (→ Bruges)

Pléonasme

Emploi et répétition de mots proches pour renforcer la pensée.

J’ai marché à pied. Je suis descendu en bas.

Gradation

Suite de mots de force croissante ou décroissante.

Je me meurs, je suis mort, je suis enterré.

Hyperbole

Comparaison exagérée.

Je suis plus que mort.

Antithèse

Opposition de deux termes pour frapper.

Paris est tout petit. C’est sa vraie grandeur.

Litote

Consiste à affaiblir en apparence pour donner plus de force.

Va, je ne te hais point. (→ je t’aime toujours)

Euphémisme

Adoucissement de la pensée pour éviter une idée fâcheuse.

Le quatrième âge. (→ vieillard)


Document 2

(Page 47)

1) Après avoir lu cet article et les paroles de la chanson, dites ce que vous pensez de la censure que subit Ferrat avec Potemkine.

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 2) Pensez-vous que cette censure a été injuste et arbitraire ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. Document

3

(Page 48)

1) Pourquoi peut-on dire que cette chanson est, dans une certaine mesure, engagée ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 2) Relevez les signes qui prouvent, selon Renaud, que les « bobos » sont plus bourgeois que bohême.

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. actiVitÉ (Pages 49 à 51) Retrouvez pour les sept poésies-chansons, leurs titres, les poètes et les interprètes. 33


Titre 1

Poète

Interprète

.................................................... .................................................... .................................................... .................................................... .................................................... ....................................................

2

.................................................... .................................................... .................................................... .................................................... .................................................... ....................................................

3

.................................................... .................................................... .................................................... .................................................... .................................................... ....................................................

4

.................................................... .................................................... .................................................... .................................................... .................................................... ....................................................

5

.................................................... .................................................... .................................................... .................................................... .................................................... ....................................................

6

.................................................... .................................................... .................................................... .................................................... .................................................... ....................................................

7

.................................................... .................................................... .................................................... .................................................... .................................................... ....................................................

aNaLYse De poÈmes

Jean Ferrat, Nuit et brouillard Ils étaient vingt et cent, ils étaient des milliers Nus et maigres tremblants, dans les wagons plombés, Qui déchiraient la nuit de leurs ongles, cherchant : Ils étaient des milliers, ils étaient vingt et cent.

Les allemands guettaient du haut des miradors, La lune se taisait comme vous vous taisiez En regardant au loin, en regardant dehors : Votre chair était tendre à leurs chiens policiers.

Ils s’appelaient Jean-Pierre, Natacha ou Samuel, Certains priaient Jésus, Jéhovah ou Vishnou, D’autres ne priaient pas, mais qu’importe le ciel, Ils voulaient simplement ne plus vivre à genoux.

On me dit à présent que ces mots n’ont plus cours, Qu’il vaut mieux ne chanter que des chansons d’amour, Que le sang sèche vite en rentrant dans l’histoire, Et qu’il ne sert à rien de prendre une guitare.

Ils n’arrivèrent pas tous à la fin du voyage, Ceux qui sont revenus peuvent-ils être heureux ? Ils essayent d’oublier, étonnés qu’à leur âge Les veines de leurs bras soient devenues si bleues.

Mais qui donc est de taille à pouvoir m’arrêter, L’ombre s’est faite humaine, aujourd’hui c’est l’été, Je twisterais les mots s’il fallait les twister Pour qu’un jour les enfants sachent qui vous étiez. 1963

1) À quelle période de l’histoire cette chanson fait-elle référence ? Pourquoi ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 34


2) Étudiez la versification de « Nuit et brouillard ».

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. Juliette, Garçon manqué

Toute seule sur une marche d’escalier J’ai dix ans demain matin et je m’ennuie Je regarde le grand tapis de l’entrée Et j’imagine un pari contre lui C’est un long fleuve de laine Rouge et noire Dans le noir Des serpents, des aliens Scolopendres Salamandres Des pythons gluants qui bougent Mais danger À côté Faut pas tomber dans le rouge Brûlé ! Heureusement pour traverser y’a un pont C’est le jaune comme une pass’relle De bambous Sans jamais toucher la lave en fusion Ni tomber dans les reptiles noirs et mous Faudrait qu’j’arrive à passer jusqu’au bout Refrain Et pour mon anniversaire On me donnera demain, un beau sabre de corsaire Une boîte de meccano Un vrai camion de pompiers, une tenue de Zorro Des soldats d’Napoléon ! Adieu les sales poupées, les jupes et les jupons La perpétuelle punition, la cruelle contrefaçon, L’erreur de fabrication !

Attention ! Par là ça grouille De cobras et de rats Faudrait bien que je m’débrouille Pour sauter Sur ce gué... Ça va être périlleux ! Mais hop-là ! Indiana Jones ferait pas beaucoup mieux Que moi ! Je reprends mon souffle et mon équilibre Titubant sur un rocher qui vacille Encore un effort et je serai libre Loin des charbons ardents, des noires anguilles Où je joue mon dernier jour de p’tite fille. Refrain Ne jamais sous-estimer l’ennemi ! Jusque-là c’était presque ridicule Mais à l’instant, sur mon pied, j’ai senti S’agripper une froide mandibule Ça me tire, ça m’entraîne, ça me mord ! Et ça siffle et ça souffle en colère ! Le pont craque ! Le pont grince et se tord ! Et je glisse, je m’accroche mais je perds ! Un pied dans la braise rouge écarlate Un pied dans le fond d’la désillusion Je n’aurai pas mon sabre de pirate C’est encore manqué, pour être un garçon !

Maintenant, assez parlé, faut y aller Et sur la pointe des pieds, je me lance L’œil rivé sur le chemin, concentrée Les deux bras en balancier dans la danse.

actiVitÉ Reprenez l’idée principale de la chanson de Juliette pour en faire un poème en alexandrins.

35


Document

1

(Page 52)

1) De quel type de rime s’agit-il ?

.................................................................................................................................................................................. 2) Recherchez des extraits de texte mettant en évidence le travail sur les mots et les sonorités.

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 3) Repérez les expressions de la rue.

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. Document

2

(Page 53)

1) L’association de l’amour et du voyage en train est le thème de ce slam. Dans un tableau à deux colonnes faites correspondre l’un et l’autre au travers d’exemples empruntés au texte.

36


2) « On s’est quitté d’un commun accord mais elle était plus d’accord que moi ». Quel est le sens de ce vers ? En quoi est-il révélateur de la désillusion ambiante du texte ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. Document

3

(Page 54)

1) Relevez dans ce slam les reprises d’une chanson de Jacques Brel.

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 2) Abd Al Malik parle de son passé. Quelles sont les deux périodes qu’il dénonce ? Pour chacune d’elles relevez les critiques qu’il s’adresse.

3) Citez des expressions relevant du registre de langue propre à la rue.

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 37


Document

4

(Page 56)

1) En quoi la rue décrite par Doc Gynéco est-elle en dehors de l’ordre social et très différente d’une rue « habituelle » ? Vous donnerez des exemples précis empruntés au texte.

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 2) La rue et la banlieue sont souvent décrites comme inhumaines. Montrez que Doc Gynéco en brosse un portrait plein de tendresse.

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. Document

5

(Page 57)

1) Jeux de mots et de sonorités foisonnent dans ce texte. Dressez-en une petite liste puis choisissez celui que vous préférez et dites pourquoi.

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 38


2) « Une démo de mots qui démontre qu’il y a pas mal de maux ». Répertoriez les maux dénoncés par MC Solaar.

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 3) Quelle est la méthode préconisée par MC Solaar pour éviter que ces maux ne dégénèrent ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. Document

6

(Page 58)

1) « J’aurais (…) ». Choisissez un exemple de la chanson qui vous interpelle plus particulièrement et expliquez la raison de votre choix.

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 2) En quoi s’agit-il d’un texte pacifiste ? Montrez que les exemples prennent en compte tous types d’injustices ou de victimes.

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 3) Inventez une ou deux strophes qui pourraient s’intégrer dans la chanson avec des injustices ou des catastrophes que vous souhaiteriez empêcher.

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 39


Document

7

(Page 60)

1) « Le temps va, tout s’en va, pas l’amour que j’ai pour toi, Papa ». À quelle chanson vous fait penser ce vers ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 2) Montrez qu’il s’agit d’un véritable hymne à l’amour pour son père sans pour autant l’idéaliser.

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. ..................................................................................................................................................................................

Le sLam

Grand Corps Malade, Je viens de là On peut pas vraiment dire qu'on choisit son lieu de naissance Ce que vont découvrir petit à p'tit les cinq sens Moi un jour mes parents ont posé leurs valises alors voilà, Ce sont ces trottoirs qu'ont vu mes premiers pas J'viens de là où les mecs traînent en bande pour tromper l'ennui J'viens de là, où en bas, ça joue au foot au milieu de la nuit J'viens de là où on fait attention à la marque de ses textiles Et même si on les achète au marché on plaisante pas avec le style J'viens de là où le langage est en permanente évolution Verlan, rebeu, argot, gros processus de création Chez nous, les chercheurs, les linguistes viennent prendre des rendez-vous On a pas tout le temps le même dictionnaire mais on a plus de mots que vous J'viens de là où les jeunes ont tous une maîtrise de vannes Un DEA de chambrettes, une répartie jamais en panne Intelligence de la rue, de la démerde ou du quotidien Appelle-ça comme tu veux mais pour nous carotter tiens-toi bien On jure sur la tête de sa mère à l'âge de neuf ans On a l'insulte facile mais un vocabulaire innovant 40


J'viens de là, où dans les premières soirées, ça danse déjà le Break J'viens de là où nos premiers rendez-vous s'passent autour d'un Grec J'viens de là où on aime le rap, cette musique qui transpire, Qui sent le vrai, qui transmet, qui témoigne, qui respire, J'viens de là où y a du gros son et pas mal de rimes amères J'viens de là où ça choque personne qu'un groupe s'appelle Nique Ta Mère J'viens de là et j'kiffe ça malgré tout ce qu'on en pense À chacun son territoire, à chacun sa France Si j'rends hommage à ces lieux, à chaque expiration C'est que c'est ici que j'ai puisé toute mon inspiration In Enfant de la ville, 2008

1) Grand corps malade parle « d’un vocabulaire innovant ». Précisez à partir du texte ce qu’il entend par cela.

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 2) Quelle description fait-il des quartiers difficiles ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. ..................................................................................................................................................................................

ACTIVITÉ SLAM Individuellement ou en groupe, proposez un texte de slam (sans musique) sur un des sujets suivants : - Ma vie à moi ; - Mon avenir à moi ; - Mes doutes à moi.

QUELQUES CONSEILS • Être vivant. • Les poètes peuvent traiter le sujet dans n’importe quel style. • Les poètes doivent utiliser leurs propres textes. • L’utilisation d’accessoires est interdite. La performance du poète repose sur son texte et sa relation avec le public. Cette règle est importante car elle vise à rappeler que l’art du slam se concentre uniquement sur les mots, et non sur les objets. • Les costumes et déguisements sont interdits. Le poète doit porter les vêtements qu’il porte dans la vie de tous les jours. • ne menacez personne, ni sur scène, ni en dehors. • Limitez les passages dans le temps : aucune performance ne doit durer plus de trois minutes. • écoutez attentivement quand un poète est sur scène. 41


Le Rap

MC Solaar, Caroline

J’étais cool assis sur un banc, C’était au printemps Ils cueillent une marguerite, ce sont deux amants Overdose de douceur, Ils jouent comme des enfants Je t’aime un peu, beaucoup, à la folie, passionnément Mais à la suite d’une douloureuse déception sentimentale D’humeur chaleureuse je devenais brutal La haine d’un être n’est pas dans nos prérogatives Tchernobyl, Tcherno-débile ! Jalousie radioactive Caroline était une amie, une superbe fille Je repense à elle, à nous, à nos cornets vanille À sa boulimie de fraises de framboises de myrtilles À ses délires futiles, à son style pacotille Je suis l’as de trèfle qui pique ton cœur, Caro-line Comme le trèfle à quatre feuilles, je cherche votre bonheur Je suis l’homme qui tombe à pic, pour prendre ton cœur Il faut se tenir à carreau, Caro ce message vient du cœur Une pyramide de baisers, une tempête d’amitié Une vague de caresse, Un cyclone de douceur Un océan de pensées, Caroline je t’ai offert un building de tendresse J’ai une peur bleue, je suis poursuivi par l’armée rouge Pour toi j’ai pris des billets verts, il a fallu qu’je bouge

Pyromane de ton cœur, Canadair de tes frayeurs Je t’ai offert une symphonie de couleurs Elle est partie, maso, avec un vieux macho Qu’elle avait rencontré dans une station de métro Quand je les vois main dans la main fumant le même mégot Je sens un pincement dans son cœur, mais elle n’ose dire un mot Je suis l’as de trèfle qui pique ton cœur, Caro-line Claude MC prend le microphone genre love story raggamuffin Pour te parler d’une amie qu’on appelle Caroline Elle était ma dame, elle était ma came, elle était ma vitamine Elle était ma drogue, ma dope, ma coke, mon crack Mon amphétamine, Caroline Je repense à elle, femme actuelle, 20 ans, jeune et jolie Remets donc le film à l’envers, magnéto de la vie Pour elle, faut-il l’admettre, des larmes ont coulé Hémorragie oculaire, Vive notre amitié Du passé, du présent, je l’espère du futur Je suis passé pour être au présent dans ton futur La vie est un jeu d’cartes, Paris un casino Je joue les rouges cœur, Caro... Je suis l’as de trèfle qui pique ton cœur, Caro-line In Le tour de la question, 1992

1) Citez un extrait du texte qui montre que le poète est « accroc » de Caroline.

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 2) En quoi cette déception sentimentale a-t-elle marqué MC Solaar ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 42


Document

1

(Page 61)

1) Relevez les vers qui évoquent les assauts du temps.

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 2) En quoi la rose symbolise-t-elle la fragilité de notre existence ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. Document

2

(Page 61)

1) Relevez les champs lexicaux appliqués : • à la Rome triomphante ; • à la Rome vaincue. Rome triomphante

Rome vaincue

......................................................................................

......................................................................................

......................................................................................

......................................................................................

......................................................................................

......................................................................................

......................................................................................

......................................................................................

......................................................................................

......................................................................................

......................................................................................

......................................................................................

......................................................................................

......................................................................................

......................................................................................

......................................................................................

2) Quelle est la morale de cette méditation poétique ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 43


Documents 3

et 4

(Page 62)

1) Comparez les deux documents et expliquez de quelle manière Ridan, en s’inspirant du poème, a conçu une chanson.

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 2) À quel héros de la mythologie fait-il référence en évoquant le chant des sirènes ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 3) Quelle est la forme de ce poème ? (voir document 1)

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. Document

5

(Page 63)

1) Étudiez les rimes de ce poème, précisez si elles sont féminines ou masculines.

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 44


2) Pourquoi peut-on dire que la construction de ce poème est classique ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 3) Quelle progression peut-on trouver dans le récit du poète ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. ..................................................................................................................................................................................

ACTIVITÉ (Pages 64 à 65)

Perceptions

Poèmes, Numéro et titre .....................................................................................................................................

La nostalgie et le regret

..................................................................................................................................... ..................................................................................................................................... .....................................................................................................................................

La rêverie et la sagesse

Le temps effroyable et oppressant

.....................................................................................................................................

..................................................................................................................................... .....................................................................................................................................

La révolte contre le temps

.....................................................................................................................................

La résignation

.....................................................................................................................................

45


SÉQUENCE 3 LE THÉÂTRE ACTIVITÉ Cherchez dans un dictionnaire, une encyclopédie ou un ouvrage spécialisé sur le théâtre, la signification des termes suivants : • Scène : .................................................................................................................................................................... • Avant-scène : ............................................................................................................................................................ • Balcon : .................................................................................................................................................................... • Corbeille : ................................................................................................................................................................. • Poulailler : ................................................................................................................................................................. • Brigadier : ................................................................................................................................................................ • Côté cour : ............................................................................................................................................................... • Côté jardin : .............................................................................................................................................................. • Plateau : ................................................................................................................................................................... • Coulisses : ................................................................................................................................................................ • Cintres : ................................................................................................................................................................... • Gril : ......................................................................................................................................................................... • Orchestre : ............................................................................................................................................................... • Baignoire : ...............................................................................................................................................................

Document

1

(Page 68)

1) Quel est le type de cette réplique ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 2) Recherchez dans cette scène d’exposition les réponses à ces questions :

.................................................................................................................................................................. • quand ? .................................................................................................................................................................. • qui ? .................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................. • quoi ? .................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................. • où ?

46


Document

2

(Page 68)

1) En vous aidant du petit vocabulaire théâtral, donnez les particularités de cette réplique.

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 2) Comment Molière a-t-il rendu le trouble de l’avare qui a perdu son trésor ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 3) Quelles sont les idées qui obsèdent Harpagon ?

..................................................................................................................................................................................

Document

3

(Page 69)

1) Quels sont les personnages de cette scène ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 2) Quels sont leurs traits de caractère ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 3) Quelles sont les réactions de Géronte par rapport à l’enlèvement de son fils ?

.................................................................................................................................................................................. ..................................................................................................................................................................................

4) Quelles sont les réactions de Géronte vis-à-vis de son argent ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 5) Quelles similitudes de réaction constatez-vous entre Géronte, des « Fourberies de Scapin » et Harpagon dans « l’Avare » ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 47


6) Quel effet produit la répétion de la réplique « mais que diable allait-il faire dans cette galère ? » ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. Document

4

(Page 72)

1) Que dénonce ici Beaumarchais ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 2) Quel effet comique utilise-t-il ?

.................................................................................................................................................................................. 3) Quelle est la particularité de cette réplique ?

..................................................................................................................................................................................

Document

5

(Page 73)

1) De quelles manières sont écrites les didascalies ?

..................................................................................................................................................................................

2) À quoi servent-elles ?

.................................................................................................................................................................................. ..................................................................................................................................................................................

3) Quels sont les effets comiques de cet extrait ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 48


Le comiQUe tRaDitioNNeL

Le Mariage de Figaro, Acte III, Scène 15

Figaro, au service du comte Almaviva, compte épouser Suzanne, femme de chambre de la comtesse. Mais Marceline souhaite épouser Figaro et compte se servir de mots doux envoyés jadis par Figaro. L’affaire passe dans cette scène en justice.

DOUBLE-MAIN prend un troisième dossier. Bartholo et Figaro se lèvent. – « Barbe-Agar-Raab-Madeleine-Nicole-Marceline de VerteAllure, fille majeure (Marceline se lève et salue) ; contre Figaro... ». Nom de baptême en blanc.

hors le fait, s’embarrassent aussi peu de ruiner le plaideur que d’ennuyer l’auditoire et d’endormir messieurs : plus boursouflés après que s’ils eussent composé l’Oratio pro Murenas. Moi, je dirai le fait en peu de mots. Messieurs...

FIGARO. – Anonyme. BRID’OISON (juge expert). – Aanonyme ! Qué-el patron est-ce là ?

DOUBLE-MAIN.– En voilà beaucoup d’inutiles, car vous n’êtes pas demandeur, et n’avez que la défense. Avancez, docteur, et lisez la promesse.

FIGARO. – C’est le mien.

d’aller plus loin, avocat, convienton de la validité du titre ? BRID’OISON à Figaro.– Qu’oppo... qu’opposez-vous à cette lecture ? FIGARO.– Qu’il y a, messieurs, malice, erreur, ou distraction dans la manière dont on a lu la pièce : car il n’est pas dit dans l’écrit : « laquelle somme je lui rendrai, ET je l’épouserai », mais « laquelle somme je lui rendrai, OU je l’épouserai », ce qui est bien different.

FIGARO.– Oui, promesse ! DOUBLE-MAIN écrit : Contre Anonyme Figaro. – Qualités ?

BARTHOLO, mettant ses lunettes. – Elle est précise.

FIGARO. – Gentilhomme.

LE COMTE.– Y a-t-il ET dans l’acte, ou bien OU ? BARTHOLO.– Il y a ET.

BRID’OISON.– Il faut la voir. LE COMTE. – Vous êtes gentilhomme ? (Le greffier écrit.) FIGARO.– Si le Ciel l’eût voulu, je serais le fils d’un prince. LE COMTE, au greffier .– Allez. L’HUISSIER, glapissant.– Silence ! messieurs. DOUBLE-MAIN lit.– ...Pour cause d’opposition faite au mariage dudit Figaro par ladite de VerteAllure. Le docteur Bartholo plaidant pour la demanderesse, et ledit Figaro pour lui-même, si la cour le permet, contre le vœu de l’usage et la jurisprudence du siège. FIGARO.– L’usage, maître DoubleMain, est souvent un abus. Le client un peu instruit sait toujours mieux sa cause que certains avocats qui, suant à froid, criant à tue-tête, et connaissant tout,

FIGARO.– Il y a OU. DOUBLE-MAIN.– Silence donc, messieurs !

BRID’OISON.– Dou-ouble-Main, lisez vous-même.

L’HUISSIER, glapissant.– Silence ! BARTHOLO lit.– « Je soussigné reconnais avoir reçu de damoiselle, etc... Marceline de VerteAllure, dans le château d’AguasFrescas, la somme de deux mille piastres fortes cordonnées ; laquelle somme je lui rendrai à sa réquisition, dans ce château ; et je l’épouserai, par forme de reconnaissance, etc. Signé Figaro, tout court. » Mes conclusions sont au paiement du billet et à l’exécution de la promesse, avec dépens. (Il plaide.) Messieurs... jamais cause plus intéressante ne fut soumise au jugement de la cour ; et, depuis Alexandre le Grand, qui promit mariage à la belle Thalestris... LE COMTE, interrompant.– Avant

DOUBLE-MAIN, prenant le papier. – Et c’est le plus sûr ; car souvent les parties déguisent en lisant. (Il lit.) « E.e.e.e. Damoiselle e.e.e. de Verte-Allure e.e.e. Ha ! laquelle somme je lui rendrai à sa réquisition, dans ce château... ET... OU... ET... OU... » Le mot est si mal écrit... il y a un pâté. BRID’OISON.– Un pâ-âté ? je sais ce que c’est. BARTHOLO, plaidant.– Je soutiens, moi, que c’est la conjonction copulative ET qui lie les membres corrélatifs de la phrase ; je paierai la demoiselle, ET je l’épouserai. FIGARO, plaidant.– Je soutiens, moi, que c’est la conjonction alternative OU qui sépare lesdits 49


membres : je paierai la donzelle, OU je l’épouserai. À pédant, pédant et demi. Qu’il s’avise de parler latin, j’y suis Grec, je l’extermine. LE COMTE.– Comment juger pareille question ? BARTHOLO.– Pour la trancher, messieurs, et ne plus chicaner sur un mot, nous passons qu’il y ait OU.

BARTHOLO, vite.– Oui ; nous nous marions séparés de biens. FIGARO, vite.– Et nous de corps, dès que le mariage n’est pas quittance. (Les juges se levent et opinent tout bas.) BARTHOLO.– Plaisant acquittement ! DOUBLE-MAIN.– sieurs !

Silence,

mes-

FIGARO.– J’en demande acte.

L’HUISSIER, glapissant.– Silence !

BARTHOLO.– Et nous y adhérons. Un si mauvais refuge ne sauvera pas le coupable. Examinons le titre en ce sens. (Il lit.) Laquelle somme je lui rendrai dans ce château, où je l’épouserai. C’est ainsi qu’on dirait, messieurs : « vous vous ferez saigner dans ce lit, où vous resterez chaudement ; c’est dans lequel. Il prendra deux grains de rhubarbe, où vous mêlerez un peu de tamarin » ; dans lesquels on mêlera. Ainsi « château où je l’épouserai » messieurs, c’est « château dans lequel... ».

BARTHOLO.– Un pareil fripon appelle cela payer ses dettes.

FIGARO.– Point du tout : la phrase est dans le sens de celle-ci : « ou la maladie vous tuera, ou ce sera le médecin » ; ou bien le médecin ; c’est incontestable. Autre exemple : « ou vous n’écrirez rien qui plaise, ou les sots vous dénigreront » ; ou bien les sots ; le sens est clair ; car, audit cas, sots ou méchants sont le substantif qui gouverne. Maître Bartholo croit-il donc que j’aie oublié ma syntaxe ? Ainsi, je la paierai dans ce château, virgule, ou je l’épouserai... BARTHOLO, vite.– Sans virgule. FIGARO, vite.– Elle y est. C’est virgule, messieurs, ou bien je l’épouserai. BARTHOLO, regardant le papier, vite.– Sans virgule, messieurs. FIGARO, vite.– Elle y était, messieurs. D’ailleurs, l’homme qui épouse est-il tenu de rembourser ? 50

LE COMTE s’assied.– Non, greffier, je ne prononcerai point sur mon injure personnelle ; un juge espagnol n’aura point à rougir d’un excès digne au plus des tribunaux asiatiques : c’est assez des autres abus. J’en vais corriger un second, en vous motivant mon arrêt : tout juge qui s’y refuse est un grand ennemi des lois. Que peut requérir la demanderesse ? mariage à défaut de paiement  ; les deux ensemble impliqueraient. DOUBLE-MAIN.– Silence ! messieurs ! L’HUISSIER, glapissant.– Silence !

FIGARO.– Est-ce votre cause, avocat, que vous plaidez ? BARTHOLO.– Je défends cette demoiselle.

LE COMTE.– Que nous répond le défendeur ? qu’il veut garder sa personne ; à lui permis. FIGARO, avec joie.– J’ai gagné !

FIGARO.– Continuez à déraisonner, mais cessez d’injurier. Lorsque, craignant l’emportement des plaideurs, les tribunaux ont toléré qu’on appelât des tiers, ils n’ont pas entendu que ces défenseurs modérés deviendraient impunément des insolents privilégiés. C’est dégrader le plus noble institut. (Les juges continuent d’opiner tout bas.)

LE COMTE.– Mais comme le texte dit : « laquelle somme je paierai à sa première réquisition, ou bien j’épouserai, etc. », la cour condamne le défendeur à payer deux mille piastres fortes à la demanderesse, ou bien à l’épouser dans le jour. (Il se lève.) FIGARO, stupéfait.– J’ai perdu.

ANTONIO (jardinier du château) à Marceline, montrant les juges.– Qu’ont-ils tant à balbucifier ? MARCELINE.– On a corrompu le grand juge ; il corrompt l’autre, et je perds mon procès. BARTHOLO, bas, d’un ton sombre.– J’en ai peur. FIGARO, gaiement.– rage, Marceline !

Cou-

DOUBLE-MAIN se lève ; à Marceline.– Ah! c’est trop fort ! je vous dénonce ; et, pour l’honneur du tribunal, je demande qu’avant faire droit sur l’autre affaire, il soit prononcé sur celle-ci.

Représentation du Mariage de Figaro, Musée Carnavalet


1) Quelle est l’institution qui est tournée en dérision ? Pour y parvenir, Beaumarchais utilise le registre comique : choisissez deux exemples tirés du texte.

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 2) En quoi assiste-t-on, à la fin de la scène, à un rebondissement ? Quel est le but recherché ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. ..................................................................................................................................................................................

51


Document

1

(Page 74)

1) En quoi ce prologue annonce-t-il les difficultés que rencontreront les jeunes amants ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 2) De quelle manière peut-on en déduire que la fin sera tragique ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 3) Comment comprenez-vous ce prologue ? Reformulez-le en vos propres termes en soignant le style et l’orthographe.

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. Document

2

(Page 75)

1) Où se situent les deux amants ?

.................................................................................................................................................................................. ..................................................................................................................................................................................

52


2) Comment se traduit la passion qu’ils nourrissent l’un pour l’autre ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. Document

3

(Page 77)

L’avenir se présente sous la forme d’un problème qu’il va falloir résoudre. Quel est-il ici ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. Document

4

(Page 77)

De quel type de dénouement s’agit-il ?

.................................................................................................................................................................................. ..................................................................................................................................................................................

Document

5

(Page 78)

1) Oreste se sent victime. En lisant attentivement cet extrait, expliquez de quelle force surnaturelle.

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. ..................................................................................................................................................................................

2) Quelle issue semble possible pour laver son honneur ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 53


Shakespeare, Roméo et Juliette, Acte III, Scène 5

La chambre à coucher de Juliette. Entrent Roméo et Juliette. JULIETTE. – Veux-tu donc partir ? le jour n'est pas proche encore : c'était le rossignol et non l'alouette dont la voix perçait ton oreille craintive. Toutes les nuits il chante sur le grenadier là-bas. Crois-moi, amour c'était le rossignol. ROMÉO. – C'était l'alouette, la messagère du matin, et non le rossignol. Regarde, amour, ces lueurs jalouses qui dentellent le bord des nuages à l'orient ! Les flambeaux de la nuit sont éteints, et le jour joyeux se dresse sur la pointe du pied au sommet brumeux de la montagne. Je dois partir et vivre, ou rester et mourir. JULIETTE. – Cette clarté là-bas n'est pas la clarté du jour, je le sais bien, moi ; c'est quelque météore que le soleil exhale pour te servir de torche cette nuit et éclairer ta marche vers Mantoue. Reste donc, tu n'as pas besoin de partir encore.

mort ; je suis content, si tu le veux ainsi. Non, cette lueur grise n'est pas le regard du matin, elle n'est que le pâle reflet du front de Cynthia ; et ce n'est pas l'alouette qui frappe de notes si hautes la voûte du ciel au-dessus de nos têtes. J'ai plus le désir de rester que la volonté de partir. Vienne la mort, et elle sera bienvenue !... Ainsi le veut Juliette... Comment êtes-vous, mon âme ? Causons, il n'est pas jour. JULIETTE. – C'est le jour, c'est le jour ! Fuis vite, vat'en, pars : c'est l'alouette qui détonne ainsi, et qui lance ces notes rauques, ces strettes déplaisantes. On dit que l'alouette prolonge si doucement les accords ; cela n'est pas, car elle rompt le nôtre. On dit que l'alouette et le hideux crapaud ont changé d'yeux : oh ! que n'ont-ils aussi changé de voix, puisque cette voix nous arrache effarés l'un à l'autre et te chasse d'ici par son hourvari matinal ! Oh ! maintenant, pars. Le jour est de plus en plus clair. ROMÉO. – De plus en plus clair ?... De plus en plus sombre est notre malheur.

ROMÉO. – Soit ! qu'on me prenne, qu'on me mette à

1) À quel moment de la journée se situe cette scène ?

.................................................................................................................................................................................. ..................................................................................................................................................................................

2) Pourquoi cette scène est-elle lourdement chargée de symboles par rapport à la fin tragique qui s’annonce ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 54


Document

1

(Page 79)

1) À quoi ressemble ce dialogue ?

.................................................................................................................................................................................. 2) Quelle stratégie emploie Figaro ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 3) Qui gagne ce « duel » ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. Document

2

(Page 81)

1) De quelle manière Oreste donne-t-il sa propre conception de la liberté ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 2) Quels indices précisent qu’Oreste se met en opposition avec la foule ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. Document

3

(Page 82)

1) Quels champs lexicaux trouvez-vous dans cet extrait ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 55


2) Comment sont les répliques d’Antigone ? Quel état d’esprit cela traduit-il ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 3) Quelle comparaison fait-elle ? Relevez la réplique.

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 4) Quelle est l’attitude du garde ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 5) Que ressent Antigone ? Quel geste traduit ce sentiment ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. ..................................................................................................................................................................................

ACTIVITÉS 1) Cherchez le résumé de la pièce.

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 56


.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. ..................................................................................................................................................................................

2) Remettez cette œuvre dans le contexte historique de sa première représentation. Qu’en déduisez-vous de l’intention de l’auteur ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. ..................................................................................................................................................................................

Bertolt Brecht, Mère courage et ses enfants (Mutter Courage und ihre Kinder) Cette pièce de théâtre porte un sous-titre – Chronique de la guerre de Trente Ans. – Extrait 1 COURAGE. – Ça doit être un bien mauvais capitaine. LE CUISINIER. – Il est glouton, mais pourquoi mauvais capitaine ? COURAGE. – Parce qu'il lui faut de braves soldats. S'il savait faire un bon plan de bataille, il n'aurait pas besoin de braves, des soldats suffiraient. D'ailleurs partout où on trouve de grandes vertus, on peut être sûr qu'il y a quelque chose qui va de travers. LE CUISINIER. – Je croyais que c'était bon signe les grandes vertus.

COURAGE. – Non, c'est signe que quelque chose va de travers. Pourquoi ? lmagine que le capitaine est un sot, il conduira ses hommes dans un cul-de-sac. lls devront déployer du courage pour ne pas y laisser leur peau. Si le chef est un avare qui lésine sur le nombre de soldats à recruter, il faudra que tous ses gens soient d'une force herculéenne du premier au dernier. Si c'est un Jean-Foutre qui ne se soucie pas de ses hommes, ils seront forcés de se conduire avec la prudence du serpent. S'il les accable de ses exigences, ils ne tiendront qu'à force de fidélité. Tout cela, ce sont des vertus dont on n' a pas besoin dans un pays ordonné, avec un roi et des capitaines à la hauteur. 57


Extrait 2

Berceuse de Mère Courage pour sa fille morte sous la mitraille Dors mon amour Fais dodo mon trésor On crie chez la voisine, Chez nous on câline Tu vas dans la soie, Dans la robe d'un ange Retaillée pour toi.

Mère Courage et ses enfants constitue sans conteste un des E piliers du répertoire de brecht. IRAG A L C E Alors que l’Europe se précipite dans l'horreur de la Seconde Guerre mondiale, l’auteur allemand va écrire une œuvre pamphlétaire, visant à dénoncer l’absurdité d’une guerre, dite de religion, mais aux tenants fortement politiques. C’est une chronique de la guerre de trente Ans, vue à travers les vicissitudes d'une vaillante cantinière, mère de trois enfants qu'elle perdra l'un après l'autre, avant que la paix ne la prive aussi de son métier.

eXTrAIT N° 1 Quelles conceptions de la guerre Mère Courage décrit-elle dans cet extrait ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. ..................................................................................... ..................................................................................... .....................................................................................

eXTrAIT N° 2 1) Après avoir lu cet extrait, justifiez le choix du titre de la pièce.

..................................................................................... ..................................................................................... ..................................................................................... ..................................................................................... ..................................................................................... ..................................................................................... 2) Recherches : constituez un dossier sur l’œuvre.

58


Document 2

(Page 84)

1) Observez les didascalies, que constatez-vous ? Quel est leur rôle ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 2) Combien de parties pouvez-vous dégager du monologue de Bérenger ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 3) Quel message transmet ainsi l’auteur ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. ..................................................................................................................................................................................

ACTIVITÉ

(Pages 83 à 86)

Essayez, à votre manière, de créer un dialogue qui reprend les thèmes et le type de dialogues du théâtre de l’absurde.

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 59


.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. ..................................................................................................................................................................................

Ionesco, La leçon La leçon a été écrite en juin 1950 et représentée pour la première fois au Théâtre de Poche le 20 février 1951. La pièce retrace l'histoire d'une simple leçon de français et de mathématiques qui se transforme en une prise de pouvoir et un autoritarisme dangereux. Un professeur âgé donne une leçon particulière à

une élève de dix-huit ans, pleine de zèle, mais bornée. Le professeur parle de géographie, d’additions, de multiplications, de linguistique, et de bien d’autres sujets.

Extrait 1

LE PROFESSEUR – Arithmétisons donc un peu.

LE PROFESSEUR – Combien font un et un?

L'ÉLÈVE – Oui, très volontiers, Monsieur.

L’ÉLÈVE – Un et un font deux.

LE PROFESSEUR – Cela ne vous ennuierait pas de me dire...

LE PROFESSEUR, émerveillé par le savoir de l'ÉIève. – Oh, mais c'est très bien. Vous me paraissez très avancée dans vos études. Vous aurez facilement votre doctorat total, Mademoiselle.

L’ÉLÈVE – Du tout, Monsieur, allez-y.

60


L’ÉLÈVE – Je suis bien contente. D'autant plus que c'est vous qui le dites. LE PROFESSEUR – Poussons plus loin : combien font deux et un ? L’ÉLÈVE – Trois. LE PROFESSEUR – Trois et un ?

LE PROFESSEUR – Je m'excuse d'être obligé de vous contredire. Quatre moins trois ne font pas sept. Vous confondez : quatre plus trois font sept, quatre moins trois ne font pas sept... Il ne s'agit plus d'additionner, il faut soustraire maintenant.

LE PROFESSEUR – Arrêtez-vous, Mademoiselle. Quel nombre est plus grand ? Trois ou quatre ?

L'ÉLÈVE s'efforce de comprendre. – Oui... oui...

LE PROFESSEUR – Il y a des nombres plus petits et d'autres plus grands. Dans les nombres plus grands il y a plus d'unités que dans les petits...

L’ÉLÈVE – Quatre. LE PROFESSEUR – Quatre et un ?

LE PROFESSEUR – Quatre moins trois font... Combien ?... Combien ?

L’ÉLÈVE – Cinq. L’ÉLÈVE – Quatre ?

L’ÉLÈVE – Euh... trois ou quatre ? Quel est le plus grand ? Le plus grand de trois ou quatre ? Dans quel sens le plus grand ?

L’ÉLÈVE – ... Que dans les petits nombres ?

LE PROFESSEUR – Cinq et un ? L’ÉLÈVE – Six.

LE PROFESSEUR – Non, Mademoiselle, ce n'est pas ça.

LE PROFESSEUR – Six et un ?

L’ÉLÈVE – Trois, alors.

L’ÉLÈVE – Sept

LE PROFESSEUR – Non plus, Mademoiselle... Pardon, je dois le dire... ça ne fait pas ça... mes excuses.

LE PROFESSEUR – Sept et un ? L’ÉLÈVE – Huit. LE PROFESSEUR – Sept et un ? L’ÉLÈVE – Huit... bis. LE PROFESSEUR – Très bonne réponse. Sept et un ? L’ÉLÈVE – Huit ter. LE PROFESSEUR – Parfait Excellent. Sept et un ? L’ÉLÈVE – Huit quater. Et parfois neuf. LE PROFESSEUR – Magnifique. Vous êtes magnifique. Vous êtes exquise. Je vous félicite chaleureusement, Mademoiselle. Ce n'est pas la peine de continuer. Pour l'addition vous êtes magistrale. Voyons la soustraction. Dites-moi, seulement, si vous n'êtes pas épuisée, combien font quatre moins trois ? L’ÉLÈVE – Quatre moins trois ?... Quatre moins trois ? LE PROFESSEUR – Oui. Je veux dire : retirez trois de quatre. L’ÉLÈVE – Ça fait... sept ?

L’ÉLÈVE – Quatre moins trois... Quatre moins trois... Quatre moins trois ?... ça ne fait tout de même pas dix ? LE PROFESSEUR – Oh, certainement pas, Mademoiselle. Mais il ne s'agit pas de deviner, il faut raisonner. Tâchons de le déduire ensemble. Voulez-vous compter ? L’ÉLÈVE – Oui, Monsieur. Un..., deux... euh ? LE PROFESSEUR – Vous savez bien compter ? Jusqu'à combien savez-vous compter ? L’ÉLÈVE – Je puis compter... à l'infini. LE PROFESSEUR – Cela n'est pas possible, Mademoiselle. L’ÉLÈVE – Alors, mettons jusqu'à seize. LE PROFESSEUR – Cela suffit. Il faut savoir se limiter. Comptez donc, s'il vous plaît, je vous en prie. L’ÉLÈVE – Un, deux..., et puis après deux, il y a trois... quatre...

LE PROFESSEUR – À moins que les petits aient des unités plus petites. Si elles sont toutes petites, il se peut qu'il y ait plus d'unités dans les petits nombres que dans les grands... s'il s'agit d'autres unités... L’ÉLÈVE – Dans ce cas, les petits nombres peuvent être plus grands que les grands nombres ? LE PROFESSEUR – Laissons cela. Ça nous mènerait beaucoup trop loin : sachez seulement qu'il n'y a pas que des nombres. Il y a aussi des grandeurs, des sommes, il y a des groupes, il y a des tas, des tas de choses telles que les prunes, les wagons, les oies, les pépins, etc. Supposons simplement, pour faciliter notre travail, que nous n'avons que des nombres égaux, les plus grands seront ceux qui auront le plus d'unités égales. L’ÉLÈVE – Celui qui en aura le plus sera le plus grand ? Ah, je comprends, Monsieur, vous identifiez la qualité à la quantité. LE PROFESSEUR – Cela est trop théorique, Mademoiselle, trop théorique. Vous n'avez pas à vous inquiéter de cela. Prenons notre exemple et raisonnons sur ce cas précis. Laissons pour plus tard les conclusions générales. Nous avons le nombre quatre et le nombre trois, avec chacun un nombre toujours égal d'unités ; quel nombre sera le plus grand, le nombre plus petit ou le nombre plus grand ? 61


L’ÉLÈVE – Excusez-moi, Monsieur... Qu'entendez-vous par le nombre le plus grand ? Estce celui qui est moins petit que l'autre ? LE PROFESSEUR – C'est ça, Mademoiselle, parfait. Vous m'avez très bien compris. L’ÉLÈVE – Alors, c'est quatre. LE PROFESSEUR – Qu'est-ce qu'il est, le quatre ? Plus grand ou plus petit que trois ? L’ÉLÈVE – Plus petit... non, plus grand. LE PROFESSEUR – Excellente réponse. Combien d'unités avezvous de trois à quatre ?... ou de quatre à trois, si vous préférez ?

vous en avez quatre j'en retire une, combien vous en reste-t-il ? (On ne voit pas les allumettes, ni aucun des objets, d'ailleurs, dont il est question ; le professeur se lèvera de table, écrira sur un tableau inexistant avec une craie inexistante, etc.).

sieur. Je ne sais pas, Monsieur. LE PROFESSEUR – Prenons des exemples plus simples. Si vous aviez eu deux nez, et je vous en aurais arraché un... combien vous en resterait-il maintenant ? L’ÉLÈVE – Aucun.

L’ÉLÈVE – Cinq. Si trois et un font quatre, quatre et un font cinq. LE PROFESSEUR – Ce n'est pas ça. Ce n'est pas ça du tout. Vous avez toujours tendance à additionner. Mais il faut aussi soustraire. Il ne faut pas uniquement intégrer. Il faut aussi désintégrer. C'est ça la vie. C'est ça la philosophie. C'est ça la science. C'est ça le progrès, la civilisation. L’ÉLÈVE – Oui, Monsieur.

LE PROFESSEUR – Comment aucun ? L’ÉLÈVE – Oui, c'est justement parce que vous n'en avez arraché aucun, que j'en ai un maintenant. Si vous I'aviez arraché, je ne l'aurais plus. LE PROFESSEUR – Vous n'avez pas compris mon exemple. Supposez que vous n'ayez qu'une seule oreille.

L’ÉLÈVE – Il n'y a pas d'unités, Monsieur, entre trois et quatre. Quatre vient tout de suite après trois ; il n'y a rien du tout entre trois et quatre !

LE PROFESSEUR – Revenons à nos allumettes. J'en ai donc quatre. Vous voyez, elles sont bien quatre. J'en retire une, il n'en reste plus que...

L’ÉLÈVE – Oui, après ?

LE PROFESSEUR – Je me suis mal fait comprendre. C'est sans doute ma faute. Je n'ai pas été assez clair.

L’ÉLÈVE – Je ne sais pas, Monsieur.

L’ÉLÈVE – Deux

L’ÉLÈVE – Non, Monsieur, la faute est mienne. LE PROFESSEUR – Tenez. Voici trois allumettes. En voici encore une ça fait quatre. Regardez bien,

LE PROFESSEUR – Voyons, réfléchissez. Ce n'est pas facile, je l'admets. Pourtant, vous êtes assez cultivée pour pouvoir faire l'effort intellectuel demandé et parvenir à comprendre. Alors ? L’ÉLÈVE – Je n'y arrive pas, Mon-

LE PROFESSEUR – Je vous en ajoute une, combien en auriezvous ?

LE PROFESSEUR – Bon. Je vous en ajoute encore une. Combien en auriez-vous ? L’ÉLÈVE – Trois oreilles. LE PROFESSEUR – J'en enlève une... Il vous reste... combien d'oreilles ? L’ÉLÈVE – Deux. LE PROFESSEUR – Bon. J'en enlève encore une, combien vous en reste-t-il ? L’ÉLÈVE – Deux LE PROFESSEUR – Non. Vous en avez deux, j'en prends une, je vous en mange une, combien vous en reste-t-il ? L’ÉLÈVE – Deux. LE PROFESSEUR – J'en mange une... une.

La leçon au Théâtre Le Valet de Cœur à Clermont-Ferrand 62

L’ÉLÈVE – Deux.


LE PROFESSEUR – Une. L’ÉLÈVE – Deux. LE PROFESSEUR – Une ! L’ÉLÈVE – Deux ! LE PROFESSEUR – Une !!! L’ÉLÈVE – Deux !!! LE PROFESSEUR – Une !!! L’ÉLÈVE – Deux !!! LE PROFESSEUR – Une !!!

LE PROFESSEUR – Procédons autrement... Limitons-nous aux nombres de un à cinq, pour la soustraction... Attendez Mademoiselle, vous allez voir. Je vais vous faire comprendre. (Le professeur se met à écrire à un tableau noir imaginaire. Il l'approche de l'Élève, qui se retourne pour regarder.) – Voyez, Mademoiselle... (Il fait semblant de dessiner, au tableau noir, un bâton ; il fait semblant d'écrire au-dessous le chiffre 1 ; puis deux bâtons, sous lesquels il fait le chiffre 2, puis en dessous le chiffre 3, puis quatre bâtons au-dessous desquels il fait le chiffre 4.) – Vous voyez...

L’ÉLÈVE – Deux !!! L’ÉLÈVE – Oui, Monsieur. LE PROFESSEUR – Non. Non. Ce n'est pas ça. L'exemple n'est pas... n'est pas convaincant. Écoutez-moi.

LE PROFESSEUR – Ou des chiffres  ! ou des nombres ! Un, deux, trois, quatre, cinq, ce sont des éléments de la numération Mademoiselle. L'ÉLÈVE, hésitante. – Oui, Monsieur. Des éléments, des chiffres, qui sont des bâtons, des unités et des nombres... LE PROFESSEUR – À la fois... C'est-à-dire, en définitive, toute l'arithmétique elle-même est là. L’ÉLÈVE – Oui, Monsieur. Bien, Monsieur. Merci, Monsieur. LE PROFESSEUR – Alors, comptez, si vous voulez, en vous servant de ces éléments... additionnez et soustrayez... L'ÉLÈVE (comme pour imprimer dans sa mémoire). – Les bâtons sont bien des chiffres et les nombres, des unités ?

L’ÉLÈVE – Oui, Monsieur. LE PROFESSEUR – Vous avez... vous avez... vous avez...

LE PROFESSEUR – Hum... si l'on peut dire. Et alors ?

L’ÉLÈVE – Dix doigts !... L’ÉLÈVE – On peut soustraire deux unités de trois unités, mais peuton soustraire deux deux de trois trois ? et deux chiffres de quatre nombres ? et trois nombres d'une unité ?

LE PROFESSEUR – Si vous voulez. Parfait. Bon. Vous avez donc dix doigts. L’ÉLÈVE – Oui, Monsieur. LE PROFESSEUR – Combien en auriez-vous, si vous en aviez cinq ?

LE PROFESSEUR – Non, Mademoiselle. L’ÉLÈVE – Pourquoi, Monsieur ?

L’ÉLÈVE – Dix, Monsieur. LE PROFESSEUR – Parce que, Mademoiselle.

LE PROFESSEUR – Ce n'est pas ça ! L’ÉLÈVE – Si monsieur. LE PROFESSEUR – Je vous dis que non ! L’ÉLÈVE – Vous venez de me dire que j'en ai dix... LE PROFESSEUR – Je vous ai dit aussi, tout de suite après, que vous en aviez cinq ! L’ÉLÈVE – Je n'en ai pas cinq, j'en ai dix!

LE PROFESSEUR – Ce sont des bâtons, Mademoiselle, des bâtons. Ici c'est un bâton ; là ce sont deux bâtons ; là, trois bâtons, puis quatre bâtons, puis cinq bâtons. Un bâton, deux bâtons, trois bâtons, quatre et cinq bâtons, ce sont des nombres. Quand on compte des bâtons, chaque bâton est une unité, Mademoiselle.. Qu'est-ce que je viens de dire ? L’ÉLÈVE – "Une unité, Mademoiselle ! Qu'est-ce que je viens de dire ?"

L’ÉLÈVE – Parce que quoi, Monsieur ? Puisque les uns sont bien les autres ? LE PROFESSEUR – Il en est ainsi, Mademoiselle. Ça ne s'explique pas. Ça se comprend par un raisonnement mathématique intérieur. On l'a ou on ne l'a pas. L’ÉLÈVE – Tant pis ! LE PROFESSEUR – Écoutez-moi, Mademoiselle, si vous n'arrivez pas à comprendre profondément ces principes, ces archétypes 63


arithmétiques, vous n'arriverez jamais à faire correctement un travail de polytechnicien. Encore moins ne pourra-t-on vous charger d'un cours à l'École polytechnique... ni à la maternelle supérieure. Je reconnais que ce n'est pas facile, c'est très, très abstrait... évidemment... mais comment pourriez-vous arriver, avant d'avoir bien approfondi les éléments premiers, à calculer mentalement combien font, et ceci est la moindre des choses pour un ingénieur moyen – combien font, par exemple, trois milliards sept cent cinquante-cinq millions neuf cent quatre-vingt-dix-huit mille deux cent cinquante et un, multiplié par cinq milliards cent soixante-deux millions trois cent

trois mille cinq cent huit ? L'ÉLÈVE, très vite. – Ça fait dix-neuf quintillions trois cent quatre-vingt dix quadrillions deux trillions huit cent quarante quatre milliards deux cent dix-neuf millions cent soixante-quatre mille cinq cent huit... LE PROFESSEUR, étonné. – Non. Je ne pense pas. Ça doit faire dixneuf quintillions trois cent quatrevingt-dix quadrillions deux trillions huit cent quarante-quatre milliards deux cent dix-neuf millions cent soixante-quatre mille cinq cent neuf...

LE PROFESSEUR, de plus en plus étonné calcule mentalement. – Oui... Vous avez raison... le produit est bien... (il bredouille inintelligiblement)... quintillions, quadrillions, trillions, milliards, millions... (distinctement.) ...cent soixante-quatre mille cinq cent huit... (stupéfait.) Mais comment le savez-vous, si vous ne connaissez pas les principes du raisonnement arithmétique ? L’ÉLÈVE – C'est simple. Ne pouvant me fier à mon raisonnement, j'ai appris par cœur tous les résultats possibles de toutes les multiplications possibles.

L’ÉLÈVE – ... Non... cinq cent huit...

1) Quelles sont les réactions du professeur ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 2) Quel est l’impact de la dernière réplique ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. ..................................................................................................................................................................................

Extrait 2

LE PROFESSEUR – Toute langue, Mademoiselle, sachez-le, souvenez-vous-en jusqu'à l'heure de votre mort...

L’ÉLÈVE – Phonèmes... LE PROFESSEUR – J'allais vous le dire. N'étalez donc pas votre savoir. Écoutez, plutôt.

L’ÉLÈVE – Oh ! Oui, Monsieur, jusqu'à l'heure de ma mort... Oui, Monsieur...

L’ÉLÈVE – Bien, Monsieur. Oui, Monsieur.

LE PROFESSEUR – ... et ceci est encore un principe fondamental, toute langue n'est en somme qu'un langage, ce qui implique nécessairement qu'elle se compose de sons, ou...

LE PROFESSEUR – Les sons, Mademoiselle, doivent être saisis au vol par les ailes pour qu'ils ne tombent pas dans les oreilles des sourds. Par conséquent, lorsque vous vous décidez d'articuler, il

64

est recommandé, dans la mesure du possible, de lever très haut le cou et le menton, de vous élever sur la pointe des pieds, tenez, ainsi, vous voyez... L’ÉLÈVE – Oui, Monsieur. LE PROFESSEUR – Taisez-vous. Restez assise, n'interrompez pas... Et d'émettre les sons très haut et de toute la force de vos poumons associée à celle de vos cordes vocales. Comme ceci : regardez : "Papillon", "Euréka",


"Trafalgar", "papi, papa". De cette façon, les sons remplis d'un air chaud plus léger que l'air environnant voltigeront, voltigeront sans plus risquer de tomber dans les oreilles des sourds qui sont les véritables gouffres, les tombeaux des sonorités. Si vous émettez plusieurs sons à une vitesse accélérée, ceux-ci s'agripperont les uns aux autres automatiquement, constituant ainsi des syllabes, des mots, à la rigueur des phrases, c'est-à-dire des groupements plus ou moins importants, des assemblages purement irrationnels de sons, dénués de tout sens, mais justement pour cela capables de se maintenir sans danger à une altitude élevée dans les airs. Seuls, tombent les mots chargés de signification, alourdis

par leur sens, qui finissent toujours par succomber, s'écrouler...

L’ÉLEVE, qui a l'air de souffrir de plus en plus. – Oui, Monsieur.

L’ÉLÈVE – … dans les oreilles des sourds.

LE PROFESSEUR – J'attire au passage votre attention sur les consonnes qui changent de nature en liaisons. Les f deviennent en ce cas des v, les d des t, les g des k et vice versa, comme dans les exemples que je vous signale : "trois heures, les enfants, le coq au vin, l'âge nouveau, voici la nuit".

LE PROFESSEUR – C'est ça, mais n'interrompez pas... et dans la pire confusion... Ou par crever comme des ballons. Ainsi donc, Mademoiselle... (L'élève a soudain l'air de souffrir.) Qu'avezvous donc ? L’ÉLÈVE – J'ai mal aux dents, Monsieur.

L’ÉLÈVE – J'ai mal aux dents. LE PROFESSEUR – Continuons.

LE PROFESSEUR – Ça n'a pas d'importance. Nous n'allons pas nous arrêter pour si peu de chose. Continuons...

L’ÉLÈVE – Oui.

1) Quels changements de comportements pouvez-vous remarquer entre l’extrait 1 et l’extrait 2 ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. ..................................................................................................................................................................................

2) Imaginez la suite de cette scène.

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. ..................................................................................................................................................................................

65


SÉQUENCE 4 LE PAYSAN ET SON ENVIRONNEMENT

Document

1

(Page 89)

1) Répertoriez dans un tableau à double entrée les éléments du texte qui relèvent du réalisme et de l’idéalisme.

réalisme

idéalisme

2) Selon vous, en quoi cette vision très idéaliste vous semble vécue différemment par le paysan ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 66


Document

2

(Page 90)

1) Relevez les termes qui appartiennent au champ lexical de la couleur.

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 2) Après avoir fait quelques recherches sur la vie de l’auteur, vous expliquerez pourquoi il utilise autant les termes associés aux couleurs.

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 3) Quelles impressions se dégagent de cette description ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 4) À quoi sont comparés les champs de céréales ? Que signifie cette métaphore ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. ..................................................................................................................................................................................

ACTIVITÉ À la manière de Zola dans « La Terre », faites une description d’une quinzaine de lignes d’un paysage rural contemporain.

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 67


.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. Document

3

(Page 92)

1) De quelle manière Zola exprime-t-il l’oppression des paysans ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 2) Que vous évoque la phrase « les bourgeois sont pires que les seigneurs » ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 3) Comment pressent–on un vent de révolte ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. Document

4

(Page 92)

1) Quelle image l’auteur donne-t-il du « montagnard » traditionnel ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 2) Comment explique-t-il l’exode rural ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 3) Comment expliquez-vous les vers suivants ?

Ils avaient tous l’âme bien née Noueuse comme un pied de vigne Les vignes elles courent dans la forêt

................................................................................................ ................................................................................................ ................................................................................................ ................................................................................................ ................................................................................................ ................................................................................................ ................................................................................................

68


Les paysages ruraux contemporains ont été modelés, génération après génération, par une agriculture séculaire dont ils portent encore les marques. Ils sont aussi le résultat de l'évolution récente de l'agriculture et dépendent aujourd'hui des politiques agricoles, actuelles et à venir. Si les enjeux de l'agriculture durable sont à peu près connus et reconnus, ceux de la prise en compte du paysage le sont beaucoup moins. Or le paysage représente aujourd'hui un enjeu, notamment pour l'éducation à l'environnement et pour le développement durable, mais la

réalité complexe à laquelle il renvoie est souvent méconnue hors de l'université. Cet ouvrage vise tout d'abord à mettre à la disposition des acteurs, qui façonnent ou vont façonner au quotidien les paysages ruraux, un discours scientifique qui s'est considérablement enrichi ces vingt dernières années. D'autre part, il est conçu comme une aide méthodologique et comme un outil didactique. Ce livre a pour objet le paysage et la formation à l'agriculture durable. Il présente des principes et une méthodologie enrichis de l'expérience d'un réseau d'établissements d'enseignement agricole. La méthode proposée, l'approche paysagère, a fait la preuve de sa valeur tant opérationnelle que pédagogique. Le paysage est pris en compte aux différentes étapes de la démarche d'élaboration d'un projet d'agriculture durable, telles qu'elles ont été définies dans le cadre des plans de développement durable : diagnostiquer (diagnostic du territoire et diagnostic agrienvironnemental), faire un projet, suivre et évaluer. À chaque étape de la construction du projet d'exploitation, le paysage est très présent, comme révélateur d'abord, comme facteur de développement agricole et d'aménagement du territoire ensuite, comme indicateur de suivi et d'évaluation enfin.

À votre avis, pourquoi ce type d’ouvrage a-t-il lieu d’être dans le monde agricole actuel ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. Guy de Maupassant, Aux champs À Octave Mirbeau Les deux chaumières étaient côte à côte, au pied d'une colline, proches d'une petite ville de bains. Les deux paysans besognaient dur sur la terre inféconde pour élever tous leurs petits. Chaque ménage en avait quatre. Devant les deux portes voisines, toute la marmaille grouillait du matin au soir. Les deux aînés avaient six ans et les deux cadets quinze mois environ ; les mariages et, ensuite les naissances, s'étaient produites à peu près simultanément dans l'une et l'autre maison.

Les deux mères distinguaient à peine leurs produits dans le tas ; et les deux pères confondaient tout à fait. Les huit noms dansaient dans leur tête, se mêlaient sans cesse ; et, quand il fallait en appeler un, les hommes souvent en criaient trois avant d'arriver au véritable. La première des deux demeures, en venant de la station d'eaux de Rolleport, était occupée par les Tuvache, qui avaient trois filles et un garçon ; l'autre masure abritait les Vallin, qui avaient une fille et

trois garçons. Tout cela vivait péniblement de soupe, de pomme de terre et de grand air. À sept heures, le matin, puis à midi, puis à six heures, le soir, les ménagères réunissaient leurs mioches pour donner la pâtée, comme des gardeurs d'oies assemblent leurs bêtes. Les enfants étaient assis, par rang d'âge, devant la table en bois, vernie par cinquante ans d'usage. Le dernier moutard avait à peine la bouche au niveau de la planche. On posait devant eux l'assiette creuse 69


pleine de pain molli dans l'eau où avaient cuit les pommes de terre, un demi-chou et trois oignons ; et toute la lignée mangeait jusqu'à plus faim. La mère empâtait ellemême le petit. Un peu de viande au pot-au-feu, le dimanche, était une fête pour tous, et le père, ce jour-là, s'attardait au repas en répétant : "Je m'y ferais bien tous les jours". Par un après-midi du mois d'août, une légère voiture s'arrêta brusquement devant les deux chaumières, et une jeune femme, qui conduisait elle-même, dit au monsieur assis à côté d'elle : – Oh ! regarde, Henri, ce tas d'enfants ! Sont-ils jolis, comme ça, à grouiller dans la poussière. L'homme ne répondit rien, accoutumé à ces admirations qui étaient une douleur et presque un reproche pour lui. La jeune femme reprit : – Il faut que je les embrasse ! Oh ! comme je voudrais en avoir un, celui-là, le tout petit. Et, sautant de la voiture, elle courut aux enfants, prit un des deux derniers, celui des Tuvache, et, l'enlevant dans ses bras, elle le baisa passionnément sur ses joues sales, sur ses cheveux blonds frisés et pommadés de terre, sur ses menottes qu'il agitait pour se débarrasser des caresses ennuyeuses. Puis elle remonta dans sa voiture et partit au grand trot. Mais elle revint la semaine suivante, s'assit elle-même par terre, prit le moutard dans ses bras, le bourra de 70

gâteaux, donna des bonbons à tous les autres ; et joua avec eux comme une gamine, tandis que son mari attendait patiemment dans sa frêle voiture. Elle revint encore, fit connaissance avec les parents, reparut tous les jours, les poches pleines de friandises et de sous. Elle s'appelait Mme Henri d'Hubières. Un matin, en arrivant, son mari descendit avec elle ; et, sans s'arrêter aux mioches, qui la connaissaient bien maintenant, elle pénétra dans la demeure des paysans. Ils étaient là, en train de fendre du bois pour la soupe ; ils se redressèrent tout surpris, donnèrent des chaises et attendirent. Alors la jeune femme, d'une voix entrecoupée, tremblante commença : – Mes braves gens, je viens vous trouver parce que je voudrais bien... je voudrais bien emmener avec moi votre... votre petit garçon... Les campagnards, stupéfaits et sans idée, ne répondirent pas. Elle reprit haleine et continua. – Nous n'avons pas d'enfants ; nous sommes seuls, mon mari et moi... Nous le garderions... voulez-vous ? La paysanne commençait à comprendre. Elle demanda : – Vous voulez nous prend'e Charlot ? Ah ben non, pour sûr. Alors M. d'Hubières intervint : – Ma femme s'est mal expliquée. Nous voulons l'adopter, mais il reviendra vous voir. S'il tourne bien, comme tout porte à le croire, il sera notre héritier. Si nous avions, par hasard, des enfants, il partagerait également avec eux. Mais s'il ne répondait pas à nos soins, nous lui donnerions, à sa majorité, une somme de vingt mille francs, qui sera immédiatement déposée en son nom chez un notaire. Et, comme on a aussi pensé à vous, on vous servira jusqu'à

votre mort, une rente de cent francs par mois. Avez-vous bien compris ? La fermière s'était levée, toute furieuse. – Vous voulez que j'vous vendions Charlot ? Ah ! mais non ; c'est pas des choses qu'on d'mande à une mère çà ! Ah ! mais non ! Ce serait abomination. L'homme ne disait rien, grave et réfléchi ; mais il approuvait sa femme d'un mouvement continu de la tête. Mme d'Hubières, éperdue, se mit à pleurer, et, se tournant vers son mari, avec une voix pleine de sanglots, une voix d'enfant dont tous les désirs ordinaires sont satisfaits, elle balbutia : – Ils ne veulent pas, Henri, ils ne veulent pas ! Alors ils firent une dernière tentative. – Mais, mes amis, songez à l'avenir de votre enfant, à son bonheur, à... La paysanne, exaspérée, lui coupa la parole : – C'est tout vu, c'est tout entendu, c'est tout réfléchi... Allezvous-en, et pi, que j'vous revoie point par ici. C'est i permis d'vouloir prendre un éfant comme ça ! Alors Mme d'Hubières, en sortant, s'avisa qu'ils étaient deux tout petits, et elle demanda à travers ses larmes, avec une ténacité de femme volontaire et gâtée, qui ne veut jamais attendre : – Mais l'autre petit n'est pas à vous ? Le père Tuvache répondit : – Non, c'est aux voisins ; vous pouvez y aller si vous voulez. Et il rentra dans sa maison, où retentissait la voix indignée de sa femme. Les Vallin étaient à table, en train de manger avec lenteur des tranches de pain qu'ils frottaient parcimonieusement avec un peu de beurre piqué au couteau, dans une assiette entre eux deux. M. d'Hubières recommença ses propositions, mais avec plus d'insinuations, de précautions oratoires, d'astuce. Les deux ruraux hochaient la tête en signe de refus ; mais quand ils apprirent qu'ils auraient cent francs par mois, ils se considè-


rent, se consultant de l'œil, très ébranlés. Ils gardèrent longtemps le silence, torturés, hésitants. La femme enfin demanda : – Qué qu't'en dis, l'homme ? Il prononça d'un ton sentencieux : – J'dis qu'c'est point méprisable. Alors Mme d'Hubières, qui tremblait d'angoisse, leur parla de l'avenir du petit, de son bonheur, et de tout l'argent qu'il pourrait leur donner plus tard. Le paysan demanda : – C'te rente de douze cents francs, ce s'ra promis d'vant l'notaire ? M. d'Hubières répondit : – Mais certainement, dès demain. La fermière, qui méditait, reprit : – Cent francs par mois, c'est point suffisant pour nous priver du p'tit ; ça travaillera dans quéqu'z'ans ct'éfant ; i nous faut cent vingt francs. Mme d'Hubières trépignant d'impatience, les accorda tout de suite ; et, comme elle voulait enlever l'enfant, elle donna cent francs en cadeau pendant que son mari faisait un écrit. Le maire et un voisin, appelés aussitôt, servirent de témoins complaisants. Et la jeune femme, radieuse, emporta le marmot hurlant, comme on emporte un bibelot désiré d'un magasin. Les Tuvache sur leur porte, le regardaient partir muets, sévères, regrettant peut-être leur refus. On n'entendit plus du tout parler du petit Jean Vallin. Les parents, chaque mois, allaient toucher leurs cent vingt francs chez le notaire ; et ils étaient fâchés avec leurs voisins parce que la mère Tuvache les agonisait d'ignominies, répétant sans cesse de porte en porte qu'il fallait être dénaturé pour vendre son enfant, que c'était une horreur, une saleté, une corromperie. Et parfois elle prenait en ses bras son Charlot avec ostentation, lui criant, comme s'il eût compris : – J't'ai pas vendu, mé, j't'ai pas vendu, mon p'tiot. J'vends pas m's éfants, mé. J'sieus pas riche, mais vends pas m's éfants. Et, pendant des années et encore des années, ce fut ainsi chaque jour des allusions grossières qui étaient

vociférées devant la porte, de façon à entrer dans la maison voisine. La mère Tuvache avait fini par se croire supérieure à toute la contrée parce qu'elle n'avait pas vendu Charlot. Et ceux qui parlaient d'elle disaient : – J'sais ben que c'était engageant, c'est égal, elle s'a conduite comme une bonne mère. On la citait ; et Charlot, qui prenait dix-huit ans, élevé dans cette idée qu'on lui répétait sans répit, se jugeait lui-même supérieur à ses camarades, parce qu'on ne l'avait pas vendu. Les Vallin vivotaient à leur aise, grâce à la pension. La fureur inapaisable des Tuvache, restés misérables, venait de là. Leur fils aîné partit au service. Le second mourut ; Charlot resta seul à peiner avec le vieux père pour nourrir la mère et deux autres sœurs cadettes qu'il avait. Il prenait vingt et un ans, quand, un matin, une brillante voiture s'arrêta devant les deux chaumières. Un jeune monsieur, avec une chaîne de montre en or, descendit, donnant la main à une vieille dame en cheveux blancs. La vieille dame lui dit : – C'est là, mon enfant, à la seconde maison. Et il entra comme chez lui dans la masure des Vallin. La vieille mère lavait ses tabliers ; le père, infirme, sommeillait près de l'âtre. Tous deux levèrent la tête, et le jeune homme dit : – Bonjour, papa ; bonjour maman. Ils se dressèrent, effarés. La paysanne laissa tomber d'émoi son savon dans son eau et balbutia : – C'est-i té, m'n éfant ? C'est-i té, m'n éfant ? Il la prit dans ses bras et l'embrassa, en répétant : – "Bonjour, maman". Tandis que le vieux, tout tremblant, disait, de son ton calme qu'il ne perdait jamais : "Te v'là-t'i revenu, Jean ?". Comme s'il l'avait vu un mois auparavant. Et, quand ils se furent reconnus, les parents voulurent tout de suite sortir le fieu dans le pays pour le montrer. On le conduisit chez le maire, chez l'adjoint, chez le curé, chez l'instituteur. Charlot, debout sur le seuil de sa chaumière, le regardait passer. Le soir, au souper il dit aux vieux : – Faut-i qu'vous ayez été sots pour laisser prendre le p'tit aux Vallin ! Sa mère répondit obstinément : – J'voulions point vendre not' éfant ! Le père ne disait rien. Le fils reprit : – C'est-i pas malheureux d'être sacrifié comme ça ! Alors le père Tuvache articula d'un ton coléreux : – Vas-tu pas nous r'procher d' t'avoir gardé ? Et le jeune homme, brutalement : – Oui, j'vous le r'proche, que vous n'êtes que des niants. Des parents comme vous, ça fait l'malheur des éfants. Qu'vous mériteriez que j'vous quitte. La bonne femme pleurait dans son assiette. Elle gémit tout en avalant des cuillerées de soupe dont elle répandait la moitié : – Tuez-vous donc pour élever d's éfants ! Alors le gars, rudement : 71


– J'aimerais mieux n'être point né que d'être c'que j'suis. Quand j'ai vu l'autre, tantôt, mon sang n'a fait qu'un tour. Je m'suis dit : "V'là c'que j'serais maintenant !". Il se leva. – Tenez, j'sens bien que je ferai mieux de n'pas rester ici, parce que j'vous le reprocherais du matin au soir, et que j'vous ferais une vie d'misère. Ça, voyezvous, j'vous l'pardonnerai jamais ! Les deux vieux se taisaient, atterrés, larmoyants.

Il reprit : – Non, c't'idée-là, ce serait trop dur. J'aime mieux m'en aller chercher ma vie aut'part ! Il ouvrit la porte. Un bruit de voix entra. Les Vallin festoyaient avec l'enfant revenu. Alors Charlot tapa du pied et, se tournant vers ses parents, cria : – Manants, va ! Et il disparut dans la nuit.

1) Quelle image l’auteur donne-t-il des paysans Vallin ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 2) Les enfants sont comparés à des animaux. Relevez dans le texte un passage qui renforce cette idée.

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 3) Les pères sont-ils impliqués dans l’éducation des enfants ? Pourquoi ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. ..................................................................................................................................................................................

ACTIVITÉ d’écriture Imaginez le même scénario en inversant les familles, les Tuvache acceptent de céder leur petit.

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 72


Document

1

(Page 93)

Après avoir lu ce texte, donnez les nouveaux aspects du métier d’agriculteur.

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. ..................................................................................................................................................................................

ACTIVITÉ Constituez un dossier sur la production électrique en France.

Document

2

(Page 93)

1) Quel rôle doit jouer l’agriculteur dans la préservation de l’environnement ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 2) Qu’est-ce que les accords de Grenelle ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 3) Quelle aide propose le CEMAGREF ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 73


Document

3

(Page 94)

Expliquez en quoi l’agriculture raisonnée peut être utile à l’agriculture intensive ou conventionnelle.

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. Document

4

(Page 95)

1) En vous référant à l’article, dressez la liste des avantages liés au secteur bio.

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 2) Et si vous n’étiez pas d’accord ? Dans un court article d’une vingtaine de lignes, vous dénoncerez cette filière comme un effet de mode, incapable de rivaliser avec les méthodes productivistes.

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 74


Au Nord de Bédée, en Ille-et-Vilaine, un hangar neuf sort de terre. Sa particularité : 250 m² de toiture sont composés de panneaux photovoltaïques installés par la société Facilasol. Cette dernière invitait le vendredi 19 septembre les agricul-

Sur le toit de ce hangar destiné à stocker du fourrage et de la paille, 198 modules photovoltaïques ont été installés. L’installation (hors hangar) représente 190 000 euros pose comprise. Le projet prévoit la production d’au minimum 34 500 kilowatts par an. Pourquoi cette taille ? Jusqu’à 36 000 kilowatts, la production peut être revendue à EDF en se connectant simplement au réseau électrique par un branchement pour 700 euros. Au-delà, il est nécessaire de renforcer le réseau ce qui est nettement plus coûteux. Voilà

teurs qui lui avaient rendu visite sur le Space à venir découvrir sur le terrain une installation qui devait le soir même produire ses premiers kilowatts. Rendez-vous était pris au Gaec Montjardin pour une visite « énergétique ».

pourquoi la plupart des investissements en agriculture se situent à moins de 200 m². L’installation photovoltaïque au total a mobilisé l’équipe de Facilasol pendant deux semaines, alors que la toiture était elle-même terminée. Six onduleurs reçoivent la production des panneaux et l’envoient vers le réseau EDF. Le prix de revente à EDF est de 57 centimes et devrait monter à 59 centimes en 2009. La reprise est garantie par contrat sur une durée de 20 ans. Les panneaux ont une durée de vie de plus de 25 ans et doivent au bout de 20 ans encore avoir un potentiel de production correspondant à 80 % d’un panneau neuf. Au Gaec Monjardin entre le début des démarches et des travaux, et la production des premiers kilowatts huit mois se sont écoulés. En moyenne les projets s’étalent au minimum sur six mois.

Dans tout l’Ouest, l’engouement pour cette nouvelle production d’électricité prend de l’ampleur, il suffisait pour s’en rendre compte de regarder la fréquentation des halls lors du Space. David Hermani, directeur général de Facilasol, précise « qu’au moins » une centaine de rendezvous ont été pris lors de cette manifestation. Ce qui laisse à penser que, dans les prochains mois, on devrait voir fleurir en Bretagne mais aussi dans les Pays de Loire et la Basse-Normandie bon nombre de toitures photovoltaïques ! D’ailleurs, pendant toute la journée de ce vendredi, les visiteurs se succédaient. Le soleil, lui aussi, était au rendezvous. L’énergiculture a de l’avenir, et accessoirement ces installations permettront aussi de faire mentir tous ceux qui disent que l’on ne voit jamais le soleil en Bretagne ! Terragricoles de Bretagne (TERRA), 21 mars 2008

Lors de votre visite, cette réalisation vous a séduit et vous projetez de vous lancer dans l’aventure. Rédigez un petit argumentaire à remettre à votre banquier pour solliciter son soutien.

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 75


Document

1

(Page 97)

Repérez les champs lexicaux propres au travail du laboureur d’antan et à celui de l’agriculteur. Quelle conclusion tirez-vous ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. Document

2

(Page 98)

1) Essayez de définir en cinq lignes l’idée que se fait Bernard Guidez sur le métier d’agriculteur.

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 2) En quoi est-il partisan d’une agriculture raisonnée ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. Document

3

(Page 98)

1) Quelles sont les raisons qui poussent à s’orienter vers un modèle différent d’agriculture ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 2) Qu’entend-on par durabilité du développement ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 76


3) Trouvez des exemples concrets de cette durabilité dans la pratique culturale.

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. Document

4

(Page 99)

Quelles sont les raisons qui impliquent un changement de comportement de l’agriculteur dans son travail ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. Document

5

(Page 100)

Dans un paragraphe argumenté d’une dizaine de lignes, expliquez pourquoi ce changement est nécessaire à l’avenir de notre planète.

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. ..................................................................................................................................................................................

ACTIVITÉ Pour clore ce dossier, rien de tel qu’un débat. Séparez-vous en deux groupes : un favorable à l’agriculture biologique, l’autre partisan d’une agriculture intensive. Chacun des groupes préparera une introduction favorable à ses opinions et présentera ses arguments. Le débat est lancé… 77


ACTIVITÉ Travaillez sur un patrimoine bâti local. 1) Recherchez autour de votre village les éléments visibles d’un patrimoine bâti. Faites des photos de ce bâtiment et organisez une exposition autour de ce thème en insistant sur les rapports entre la construction et l’environnement local. 2) Vous pouvez également réaliser un croquis à main levée de ce que vous voyez. 3) Parlez de l’histoire de cette construction (des renseignements précieux peuvent vous être fournis à la Mairie). - Relevez précisément son implantation (orientation, repères visuels...). - En quels matériaux est-elle construite ? - Quelles sont ses dimensions ?

Document 2

- Est-elle en voie de restauration ? - À quoi sert cet édifice (ou servait) ? - Qui l’a construit ? - Décrivrez son utilité. - Dans le cadre d’un projet d’utilité sociale, quelqu’un a-t-il envisagé de sauvegarder cette construction et a-t-il demandé un appui technique (où ? quand ? comment ?) ?

(Page 104)

1) Quel est le thème essentiel que vous dégagez de ce discours ? En quoi rejoint-il le document 1 ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 2) Pourquoi, à l’avenir, devra-t-on renoncer aux matériaux modernes de construction pour revenir à ceux d’autrefois ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. Document 3

(Page 105)

1) De quelle manière la région du Morvan justifie-t-elle l’entretien et la restauration de son patrimoine rural ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 2) Après avoir effectué des recherches sur votre patrimoine local, déterminez les actions qui peuvent être entreprises pour sa valorisation.

78


SÉQUENCE 5 LES SERVICES EN MILIEU RURAL

Document

1

(Page 108)

1) Quelles sont les nouvelles aspirations des habitants en zone rurale ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 2) Pourquoi les maires sont-ils inquiets ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. ..................................................................................................................................................................................

3) Quels sont les services qui font déjà défaut dans les villages ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 79


Document

2

(Page 109)

1) Qui sont ces nouveaux habitants qui ont « des envies de campagne » ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 2) Pourquoi est-il important de leur offrir une meilleure qualité de vie ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. ..................................................................................................................................................................................

3) Pourquoi la Nièvre cherche-t-elle à inverser le processus en créant un « bouclier rural » ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. Document

4

(Page 111)

1) En comparant ce document aux documents relatifs aux ADMR, que constatez-vous ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 2) Dans un paragraphe argumenté, vous exposerez votre point de vue sur ce type d’association (10 lignes).

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 80


.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. • Les actions de Familles Rurales – Cap'Âge Ce projet consiste en un après-midi d’animation régulier pendant lequel une dizaine de personnes se retrouvent autour d’une animatrice et d’une équipe de bénévoles. Il leur est proposé des activités variées et adaptées dont l’objectif est de passer un moment agréable et convivial. Les bénévoles assurent le transport des personnes, leur évitant ainsi de faire appel à leur entourage si elles ne peuvent pas se déplacer seuls. – Le réseau « Voisineurs » Les « voisineurs » sont un groupe de bénévoles proposant de rendre visite aux personnes souffrant d’isolement. Ces visites sont l’occasion de discuter autour d’un café, se balader dans le village, jouer à des jeux ou encore rencontrer d’autres personnes isolées de sa commune... Cette activité, complémentaire aux services à la personne, est centrée sur l’échange et la création de lien social. Elle n’est donc en aucun cas assimilable à une activité professionnelle.

– Le relais voiture

– La prévention routière

Compte tenu du manque de transport en milieu rural, il est difficile pour les personnes ne possédant pas de véhicule de se déplacer pour faire leurs achats, se faire soigner, rendre des visites... Le réseau de bénévoles du relais voiture organise donc un système de covoiturage et utilise ses propres véhicules pour transporter les personnes, favorisant ainsi le maintien du lien social.

La sécurité routière est un sujet qui nous concerne tous. Familles Rurales agit pour prévenir les dangers de la route de différentes manières : stages de révision du code de la route destinés aux aînés, forums et conférences sur la sécurité routière...

– Le système d’échange local (SEL) Un système d'échange local est un système d'échange alternatif basé sur le troc, le respect de l’autre et l’esprit de coopération. Il rassemble au sein d'un réseau des personnes qui échangent entre elles des biens et des services sans utiliser d'argent mais en faisant appel à une unité de compte basée sur le temps passé. Le SEL permet donc à chacun de participer à l’économie locale en apportant son savoir-faire.

Proposez à votre tour, à la manière de Familles Rurales, des services qui pourraient être fédérateurs.

81


Document

1

(Page 112)

1) En quelle année et pourquoi les premières Aides Familiales Rurales (ADMR) sont-elles fondées ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 2) Quelles sont les différentes appellations des employées de l’ADMR au fur et à mesure de l’évolution de leurs tâches ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 3) En quelle année les Admr vont-elles se tourner vers l’aide auprès des personnes âgées ?

.................................................................................................................................................................................. 4) En quelle année les Admr vont-elles créer un service d’auxiliaire de vie auprès des handicapés ?

.................................................................................................................................................................................. 5) Pourquoi l’année 1988 est-elle importante ?

.................................................................................................................................................................................. 6) À votre avis, pourquoi les Admr ont-elles étendu leur champ d’investigation en 1998 ?

.................................................................................................................................................................................. 7) Qu’est-ce que le plan Borloo de services à la personne ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 82


Document

2

(Page 114)

1) Expliquez en quoi ce compte-rendu d’assemblée générale se situe bien dans la philosophie des Admr.

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 2) Quels sont les principaux usagers de cette Admr ? Quels sont les services proposés ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. ..................................................................................................................................................................................

3) En effectuant des recherches personnelles, expliquez pourquoi cette Admr est gérée par des bénévoles ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. ..................................................................................................................................................................................

Document

3

(Page 114)

1) En comparant cet article à vos recherches sur la loi Borloo, que pouvez-vous constater ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 2) Qui sont les principaux employeurs des auxiliaires de vie ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 83


Document

4

(Page 115)

1) À travers le premier témoignage, quelles qualités pensez-vous qu’une auxiliaire de vie doit posséder pour mener à bien sa mission ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 2) D’après le deuxième témoignage, que signifie « aidant » ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 3) Imaginez un dialogue entre cette dame et l’auxiliaire.

..................................................................................................................................................... ..................................................................................................................................................... ..................................................................................................................................................... ..................................................................................................................................................... ..................................................................................................................................................... ..................................................................................................................................................... ..................................................................................................................................................... ..................................................................................................................................................... ..................................................................................................................................................... ..................................................................................................................................................... ..................................................................................................................................................... ..................................................................................................................................................... ..................................................................................................................................................... ..................................................................................................................................................... ..................................................................................................................................................... ..................................................................................................................................................... ..................................................................................................................................................... ..................................................................................................................................................... ..................................................................................................................................................... ..................................................................................................................................................... .....................................................................................................................................................

84


1) Observez ce logo et dites ce que vous en pensez.

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 2) Recherchez dans votre rĂŠgion les diffĂŠrentes mesures mises en place pour faciliter la vie des ruraux. Constituez un dossier.

85


Document

1

(Page 116)

1) Qui sont les résidents d’une MARPA ?

.................................................................................................................................................................................. 2) Quel accueil est réservé aux personnes choisissant de vivre aux Nacres ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 3) Quel organisme est à l’origine du projet MARPA ?

..................................................................................................................................................................................

4) En quelle année s’est ouverte la première maison ?

..................................................................................................................................................................................

5) À votre avis, quel est l’objectif de la photo qui illustre la fin de l’article de présentation des Nacres ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. Document

2

(Page 117)

1) Que pensez-vous de ce témoignage ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 2) Quels principes fondamentaux de MARPA sont mis en avant ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 86


Document

3

(Page 117)

1) Qui sont les acteurs locaux dont on parle en début d’article ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 2) De quelle manière cette initiative s’inscrit-elle dans la promotion du patrimoine régional ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 3) Comment se traduit l’aspect nostalgique de cet article ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. Document

4

(Page 118)

1) Expliquez pourquoi il semble crucial de conserver les services dans les villages.

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. ..................................................................................................................................................................................

2) Quelles sont les aides fournies à ces projets ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 87


Les MARPA

Un mode d’hébergement innovant Les Maisons d'Accueil Rural pour Personnes Âgées

LA MARPA, un label des Caisses Centrales de MSA, est un mode d’hébergement innovant pour ceux qui ne peuvent rester à domicile mais souhaitent vieillir au pays.

« Vivre comme chez soi » La MARPA est une petite unité de vie chaleureuse et ouverte sur l’environnement. Elle accueille une vingtaine de résidents dans des logements privatifs. La préservation et la stimulation de l’autonomie sont au cœur d’un projet de vie, articulé au-

tour des habitudes de vie de chacun. La personne accueillie amène ses meubles, peut recevoir sa famille, conserve son médecin traitant et bénéficie des services de maintien à domicile. Il existe actuellement une centaine de MARPA en France.

L’organisation des MARPA L’objectif affiché des MARPA, dès l’origine, était de recréer des conditions de vie proches de celles qu’avaient connu les résidents. Formule souple et conviviale, les MARPA appartiennent à une génération de structure d’accueil non médicalisée, où chaque résidant s’investit dans la vie de la maison, tout en conservant son indépendance et son intimité. Afin de maintenir l’accès au plus grand nombre, les MARPA s’appliquent à offrir un coût de séjour abordable. Le résident, selon ses ressources, peut

demander à bénéficier d’une Aide au logement (APL), de l’Allocation personnalisée d’autonomie (APA). La MARPA est une réelle alternative au soutien à domicile. La MSA est un acteur dans la réflexion et la mise en place, le soutien aux initiatives locales concourant au maintien à domicile.

Site MARPA : http://www.marpa.fr/ Document tiré du site de la MSA Ardèche / Drôme / Loire

« La MARPA est une réelle alternative au soutien à domicile ». Que pensez-vous de cette affirmation ?

.................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................. 88


français travaux dirigés première bac pro