Issuu on Google+

La Chambre d’agriculture

au service de tous les agriculteurs

Activités 2011

Rue Frère-Gagne BP 40463 - 60021 Beauvais cedex Tél. 03 44 11 44 11 Fax 03 44 11 45 50 accueil@agri60.fr


La Chambre d’agriculture au service de tous les agriculteurs Guide des actions

La Chambre d’agriculture : un ensemble de services d’intérêt général

Le conseil et la formation sont deux missions d’intervention exercées par la Chambre d’agriculture de l’Oise. Nos équipes sont organisées de telle sorte que nous puissions répondre au plus près aux demandes des agriculteurs et de nos ressortissants et ce, dans le respect de nos valeurs : anticipation, leadership, compétences, service et neutralité. Dans un esprit de partenariat avec l’ensemble des acteurs du monde agricole et rural, votre Chambre d’agriculture a pour ambition de montrer la voie pour une agriculture innovante, moderne et pérenne, dégageant de la valeur ajoutée et participant au développement durable des territoires. Pour la troisième année consécutive, nous vous proposons notre bilan d’activité de l’année 2011. Ce document n’est pas un inventaire, mais propose une vision de l’étendue des activités de l’année et les objectifs poursuivis. Nous avons, tout au long de cette année 2011, poursuivi nos travaux visant à la certification par l’Afnor de nos actions de conseil et formation. Cet engagement voulu par le bureau de la Chambre d’agriculture nous permettra de professionnaliser nos actions de conseil et de formation, de répondre au plus juste à vos attentes. Jean-Luc Poulain, président de la Chambre d’agriculture de l’Oise


3

Remplir des missions d’intérêt général Centre de formalités des entreprises (CFE)

Le CFE est le guichet unique où sont déclarées toute création, modification et cessation d’activité agricole exercée à titre individuel ou sous forme sociétaire. Le CFE reçoit également les demandes d’aide à la création ou à la reprise d’entreprise agricole. Il a la responsabilité de la tenue du registre agricole, des EIRL et des fonds agricoles.

L’identification des animaux

La Chambre d’agriculture est agréée établissement de l’élevage et délègue cette mission à l’association Asie (Association des services informatiques en élevage). Elle assure la gestion des détenteurs de bovins, ovins, caprins, porcins et volailles et la traçabilité des animaux en les identifiant et en enregistrant leurs mouvements dans une base de données informatique nationale. L’Asie collecte la contribution volontaire obligatoire (CVO) pour l’équarrissage.

Objectifs

Remplir les missions d’intérêt public définies par la loi

Apprentissage

La Chambre d’agriculture gère les agréments et les enregistrements des contrats d’apprentissage.

479 déclarations de création, modification ou cessation d’activité agricoles Plan de professionalisation personnalisé (PPP) traitées par le CFE, pour moitié en La Chambre d’agriculture est labellisée en tant que exploitations individuelles et pour moitié centre d’élaboration des plans de professionnalisaen société, 17 demandes d’Accre et tion personnalisés (PPP) pour l’installation des jeunes. 17 fonds agricoles inscrits au registre Le PPP consiste en la préconisation d’actions de professionnalisation jugées Au 31/12/2011 : gestion de 1.955 détenteurs indispensables à la réussite du projet d’animaux par l’Asie. 112.947 bovins, 25.501 de tout candidat à l’installation reproducteurs ovins et 1.270 reproducteurs caprins éligible aux aides publiques de recensés. 108.866 mouvements de bovins intégrés l’État et/ou des collectivités chaque année dans la base nationale, dont 59 % par territoriales.

l’Asie et 41 % par les éleveurs sur internet

34 entretiens réalisés, 35 PPP agréés et 27 validés Sur la période 2010-2011, 302 contrats d’apprentissage enregistrés


4

Concilier agriculture et développement des territoires Cas pratiques

Lors de l’élaboration de son schéma de cohérence territoriale, la communauté de communes du Pays d’Oise et d’Halatte a intégré un état des lieux de l’activité agricole réalisé par la Chambre d’agriculture de l’Oise.

Missions

Urbanisme : avis sur les documents, défense de l’activité agricole, formation des agriculteurs Infrastructures : avis donné aux pouvoirs publics sur les projets, information des propriétaires et agriculteurs, concertation avec les maîtres d’ouvrages, information sur les procédures d’aménagement foncier Protocoles et barèmes d’indemnisation : pertes de récoltes et dommages à la structure du sol, occupations temporaires, expropriation des propriétaires et éviction des locataires

Objectif

Veiller à la prise en compte de l’agriculture dans les documents d’urbanisme, projets d’équipements, aménagements fonciers (remembrements, expropriations)…

L’objectif de cette étude était de caractériser le potentiel agricole du territoire, de décrire l’activité (points forts, contraintes) et de mesurer la pérennité des exploitations existantes. La prise en compte de l’activité agricole est indispensable pour en préserver le rôle social, économique et environnemental. Autre cas : GRT Gaz qui projette d’implanter trois nouvelles canalisations de transport de gaz dans l’Oise. Un cahier des charges a été élaboré avec la Chambre d’agriculture pour tenir compte de la sensibilité des sols en amont du choix du tracé de l’ouvrage et pendant les travaux. Priorité à la prévention des dommages à la structure du sol.

693 communes dans l’Oise dont 449 dotées d’un document local d’urbanisme (POS, PLU, carte communale) 300 documents d’urbanisme en cours d’élaboration ou de révision


5

Anticiper les changements par la formation La formation, moteur des exploitations

En proposant un panel très varié de sujets de formation, la Chambre d’agriculture de l’Oise souhaite accompagner les exploitants et les salariés agricoles dans l’évolution des techniques et de l’environnement des entreprises. En 2011, les sujets classiques tels que l’informatique, les techniques culturales (protection intégrée, pulvérisation, bas-volume...) et le Certiphyto ont fait le plein. D’autres thématiques ont rencontré un beau succès : comprendre ses chiffres de gestion, étudier ses coûts de production, documents d’urbanisme.

Directives nitrates

Dans l’Oise, depuis 2009, près de 700 exploitants ont suivi la formation sur le raisonnement de la fertilisation azotée, rendue obligatoire par le 4e programme d’actions. Celle-ci permet de mieux appréhender les enjeux qualité de l’eau dans l’Oise et de renforcer le raisonnement agronomique des apports azotés. Les sessions de formation sont organisées en partenariat avec les organismes de l’Oise adhérents au système de conseil agricole Rioccap (coopératives, négoces, centres de gestion…).

80 % de stages de formation réalisés avec en moyenne 12 participants par session Certiphyto en phase expérimentale 2009-2011 dans l’Oise : 450 agriculteurs formés en lien avec la MSA et les coopératives de l’Oise

Mission

La Chambre d’agriculture est agréée organisme de formation et accède à ce titre à des fonds Vivea, Fafsea et des co-financements de l’Union européenne Cet appui financier permet à la Chambre d’agriculture de proposer des formations aux actifs agricoles et aux candidats à l’installation à des coûts modiques Chaque année, cette offre est publiée dans un catalogue envoyé dans toutes les exploitations

Objectif

Contribuer à former les publics agricoles pour qu’ils soient capables de demeurer maîtres de toutes décisions liées à leur périmètre d’activités ou à la conduite de leurs entreprises


6

Acquérir des références Plate-forme d’essais

En 2011, sur la plate-forme d’essais de Catenoy, les travaux sur l’efficience des intrants et sur les pratiques agronomiques alternatives se sont poursuivis. Ainsi, des dispositifs expérimentaux sur les cultures associées en colza, la localisation de l’azote ou l’optimisation des techniques de pulvérisation ont été mis en place. La finalité de ces expérimentations est de conjuguer rendement, en qualité et en quantité, et moindre consommation d’intrants. Notez le rendez-vous 2012 pour les visites, le 19 juin, et retrouvez les résultats de nos travaux sur le site portail des Chambres picardes.

Observatoire des systèmes d’exploitation

Mission

Chaque année, la Chambre d’agriculture collecte de nombreuses données en productions animales ou végétales Ce travail se fait en partenariat avec les organisations professionnelles agricoles, les instituts techniques et Agro-Transfert ressources et territoires

Objectifs

Disposer de repères techniques et économiques actualisés, adaptés au contexte local, qui permettent un conseil de qualité et contribuent à l’adaptation des exploitations aux futurs enjeux

Il est géré au niveau régional et est représentatif des systèmes d’exploitation présents en Picardie. La typologie des exploitations picardes a d’ailleurs été actualisée. Les travaux menés au sein de cet observatoire visent à fournir des indicateurs de fonctionnement des différents systèmes, mais aussi à appréhender les conséquences techniques et économiques de l’évolution de la Pac ou de nouvelles réglementations. En complément, des études thématiques sont réalisées à partir de ces exploitations sur des sujets variés tels que les temps de travaux et l’orga2.500 parcelles d’exnisation du travail, l’exploipérimentations, tation de l’herbe, l’utilisa581 jours de conseillers, tion de l’énergie et les 104 variétés blé testées et pistes d’économie 33 en colza, 6 essais cultures assopossibles, la reciées en colza, 116 parcelles en déscherche d’autoherbage alternatif nomie alimentaire…

60 exploitations dans le réseau : 10 bovins lait, 10 bovins viande, 9 ovins viande, 4 équestres (élevages de chevaux de sport et de loisirs, centres équestres, écuries de propriétaires) et 23 en grandes cultures


Accompagner les agriculteurs par des conseils techniques en groupe... Les groupes de développement cultures

Plus de 420 exploitations sont adhérentes à l’un des 21 groupes de développement cultures, lait ou viande. Elles bénéficient d’un accompagnement technique tout au long de l’année : tours de plaine, visites d’élevage, bilan de campagne, commande appro, InfoPlaine hebdomadaire, dossiers techniques… Les adhérents ont également l’opportunité de participer à des groupes de travail thématiques : pulvérisation bas-volume, marges brutes, coût de revient des productions… et de multiplier les échanges de pratiques pour améliorer la compétitivité économique de l’exploitation.

L’actualité des groupes tout au long d’une année, c’est aussi…

… un appui permanent sur les réglementations environnementales, des rencontres avec des agriculteurs d’autres pays ou d’autres départements, des réflexions quant aux enjeux qualité de l’eau sur les territoires, une réflexion et un accompagnement par rapport à Écophyto 2018…

6 régions agricoles : Adane, Adarso, CDR Bray, Cernodo, Odase et Oredap 26 Ceta, GDA et Geda, dont 3 groupes féminins, 1 groupe bas-volume, 1 groupe comptabilité-informatique Un groupe semis direct en constitution 600 agriculteurs et agricultrices adhérents Plus de 300 réunions et rendez-vous techniques cumulés sur l’année

Mission

Chaque jour, l’agriculteur doit prendre des décisions pour intervenir sur une culture ou dans l’élevage Le conseiller est à son écoute pour l’accompagner par une information objective et pertinente Du conseil de base diffusé au plus grand nombre aux conseils très pointus réservés aux groupes spécialisés, en passant par le conseil pour l’adhérent de Ceta, l’approche collective est en règle générale privilégiée Celle-ci est à la fois économe et plus efficace grâce aux échanges

Objectifs

Rendre accessible au plus grand nombre l’ensemble des acquis et outils techniques mis au point par la Chambre d’agriculture Accompagner les agriculteurs dans les décisions qu’ils sont amenés à prendre au quotidien

7


8

... et des conseils spécialisés Le conseil en élevage

Une analyse technico-économique des ateliers Analyse globale et optimisation des systèmes d’exploitation Étude de projets Organisation du travail Bilan fourrager, conduite des surfaces fourragères Bilan de reproduction, contrôle de performances Charte des bonnes pratiques, conditionnalité des aides Bilan de fertilisation Qualité du lait et contrôle machine à traire.

Agriculture biologique, un accompagnement concret

Mission

Le pilotage d’une exploitation agricole fait appel à de multiples compétences Les techniques et la réglementation évoluent très rapidement L’agriculteur peut obtenir auprès des services de la Chambre d’agriculture une réponse à une demande spécifique : conditionnalité des aides Pac, juridique, un conseil spécialisé… Quel que soit le thème, les compétences existent

Objectif

Associer les compétences et les connaissances des services pour fournir une réponse adaptée et pertinente à chacun

La Chambre d’agriculture de l’Oise propose une expertise en agriculture biologique s’appuyant sur deux conseillers, l’un spécialisé en élevage et l’autre en cultures. Du projet de conversion à l’accompagnement des producteurs en place, les services portent sur : - l’animation des échanges au sein du réseau - l’information technique et réglementaire - la possibilité de bénéficier d’un appui individuel.

Des juristes vous informent sur vos droits, vous conseillent et vous épaulent dans de nombreux domaines (statut du fermage, Pac, conditionnalité, contrôle des structures, voisinage…). Ils sont aussi les correspondants privilégiés des administrations et collectivités locales sur des questions aussi diverses que le foncier, l’environnement 63 producteurs et l’urbanisme.

biologiques sur 3.549 ha et 2,8 M l de lait


9

... et des conseils spécialisés Forêt

La Chambre d’agriculture sensibilise les propriétaires à la gestion forestière. Elle informe les sylviculteurs par des réunions techniques et la publication de L’Aubier. Des cycles de formation sont aussi proposés, entre 2 et 6 journées selon les thèmes.

Le contrat de progrès équin

Initié en 2009, il est destiné à faciliter l’investissement et la modernisation de structures : centres équestres, entraîneurs, écuries de propriétaires...

L’accompagnement projet bâtiment des éleveurs Un conseil global, dans le cadre de la modernisation de l’entreprise ou de la restructuration, qui comporte : - une approche technique personnalisée - une analyse de la faisabilité économique du projet - une évaluation des contraintes réglementaires - un accompagnement dans les démarches.

Amélioration génétique

Réalisation du contrôle de performances ovins et bovins, pour accroître le niveau génétique des troupeaux.

Petits fruits et maraîchage

Groupe forêt : 18 adhérents, 25 participants cycles de formation, 125 participants aux réunions, 30 diagnostics forestiers par an

Grâce à un recrutement de la Chambre régionale de Picardie, un accompagnement technique des producContrats de progrès équin : 7 projets teurs est proposé. Le groupe compte 68 producréalisés, 4 ont terminé la première phase, teurs en Picardie dont 26 dans l’Oise.

8 sont en cours d’audit et 16 en réflexion

Économie et production d’énergie

Mise aux normes des bâtiments : 80 % des 750

La Chambre d’agriculture réalise des élevages concernés et 250 élevages sans travaux diagnostics énergie et propose accompagnés par la Chambre d’agriculture des conseils personnalisés pour Modernisation des élevages : 190 projets réalisés et aidés réduire les consommations dont 95 % accompagnés par la Chambre d’agriculture d’énergie fossile et en substituer une partie par Contrôle de performances : 30 élevages ovins et 20 élevages bovins des énergies renouvelables. 20 diagnostics énergétiques suivis d’un investissement


10

Protéger les ressources naturelles et agir en faveur des milieux naturels À l’instar de Gestions de territoire®, les mesures AuxiProd et Auximore témoignent de notre volonté d’agir en faveur des milieux naturelles et de la biodiversité. Les Chambres d’agriculture de Picardie, avec l’aide de l’État, du Conseil régional et de l’Union européenne, proposent des solutions adaptées aux agriculteurs pour favoriser la biodiversité, renforcer les continuités écologiques (corridors…), entretenir, restaurer des milieux particuliers (pelouses, prairies humides…), lutter contre l’érosion et entretenir les paysages. C’est une démarche originale et volontaire qui comprend un diagnostic global à l’issue duquel des mesures sont proposées aux agriculteurs. Elles visent à optimiser le fonctionnement des écosystèmes et limiter le recours aux produits phytosanitaires par deux leviers : la production intégrée et les techniques alternatives, ainsi que les aménagements favorables aux auxiliaires de cultures. Une formation est dispensée pour le suivi des auxiliaires de cultures. Cette démarche est complétée par le programme Auximore dont l’objectif est d’optimiser le contrôle biologique des bio-agresseurs en systèmes de grandes cultures.

Mission

La Chambre d’agriculture accompagne les agriculteurs dans la prise en compte des préoccupations environnementales : gestion des milieux naturels, biodiversité, épandage des effluents… Cet accompagnement se fait en partenariat avec les collectivités territoriales, les organismes techniques et économiques

Objectif

Concilier une agriculture économiquement forte et la protection des milieux : sols, eaux, paysages

Mesures agri-environnementales (MAE)

Dans l’Oise, 24 territoires (bassins d’alimentation de captages, bassins versants…) proposent des mesures agro-environnementales sur l’enjeu de protection des ressources en eau. La Chambre d’agriculture intervient Gestions de Territoire® et aux côtés des collectivités pour contrats prairies et paysages : élaborer les projets, co-animer 160 exploitations engagées, 609 km les réunions d’information, de haies, 303 mares, 27,02 ha de accompagner les agriculteurs dans le montapelouses calcicoles préservées et ge de leur dossier entretenues, 3.887 ha de prairies en gestion MAE. extensive, 75 ha de bandes enherbées en maillage

écologique ou rupture de parcelle MAE réduction phytosanitaire 2011 : 70 contrats signés, soit 160 au total, 6.100 ha de cultures pour un cumul de 17.000 ha de surfaces engagées


Promouvoir l’agriculture auprès du grand public Le réseau Bienvenue à la ferme est animé par la Chambre d’agriculture. Le Printemps à la ferme est l’occasion pour le grand public de rencontrer les exploitants agricoles et de découvrir toute la diversité du métier et des activités proposées dans les fermes. Ces journées sont complétées par la mise à disposition des guides Détours gourmands et Détours à la ferme pour retrouver tous les produits fermiers et les loisirs à la ferme.

Marché du Conseil général de l’Oise : une valorisation des produits locaux

Chaque année depuis 7 ans, le Conseil général de l’Oise organise un grand marché fermier au mois d’octobre. Animations, démonstrations, jeux… et bien sûr des producteurs nombreux pour rencontrer le grand public. Sur les 68 exposants, 48 producteurs y participent.

Un site dédié à l’accueil à la ferme

Le site www.bienvenue-a-la-ferme.com/picardie présente les activités de tous les adhérents Bienvenue à la ferme et est devenu aujourd’hui une vitrine de l’accueil à la ferme picard. Avec 187 adhérents affichés, le site a connu une fréquentation d’environ 80.000 visites en 2011.

Et aussi…

des actions pour promouvoir l’installation en agriculture, avec notamment la participation à l’opération Graines d’éleveurs et 40 adhérents Bienaux Ovinpiades. venue à la ferme

12.000 visiteurs au marché fermier annuel du Conseil général

Mission

Au-delà de l’accompagnement des agriculteurs, la Chambre d’agriculture mène des actions de communication vers le grand public Elle initie des journées de sensibilisation, des événements de plus ou moins grande envergure Citons les différentes opérations du réseau Bienvenue à la Ferme, la participation aux foires agricoles et à divers salons organisés par des partenaires

Objectif

Donner une image vraie de l’agriculture et des métiers de l’agriculteur, sensibiliser les publics aux multiples fonctions et facettes de l’agriculture et ainsi favoriser les échanges entre les différentes catégories socioprofessionnelles

11


12

Encourager les filières courtes Terroirs de Picardie

C’est une marque régionale créée en 2009 qui regroupe 487 produits agréés. Déclinée en fonction des spécificités des produits (fermiers, Bienvenue à la Ferme, artisanaux…), elle se destine à être le repère des consommateurs au travers de multiples applications.

Convention d’affaires Terroirs de Picardie

Le 27 octobre 2011, s’est tenue la 3e convention d’affaires Terroirs de Picardie à Amiens. Véritable carrefour des acteurs agroalimentaires, ce rendez-vous professionnel est une opportunité de tisser des liens entre fournisseurs, producteurs, distributeurs picards...

Plate-forme de distribution de produits picards

Mission

Les agriculteurs s’engagent de plus en plus dans des démarchent collectives de valorisation de leurs produits Ils se mobilisent collectivement pour une reconnaissance de qualité de leurs productions et la valorisation de leurs savoir-faire Ces initiatives sont porteuses d’avenir et source de valeur ajoutée

Créée en 2007, cette association rassemble aujourd’hui 35 producteurs et artisans et a généré 450.000 € de chiffre d’affaire en 2011.

Elvea 60

Elvea60 est une association rassemblant éleveurs bovins et négociants en bestiaux qui ont pour objectif de développer des filières de valorisation de leur production. Terroirs de Picardie :

11.486.000 unités de vente consommateur commercialisées (+ de 9 millions de légumes, 200.000 baguettes, 1.700.000 produits de charcuterie…) 2011 : 4 marchés à la ferme, 3.500 visiteurs Plate-forme de distribution : 35 producteurs et artisans, Valoriser les productions 280 références, 84 clients dont 35 grandes surfaces agricoles par le reconnais17 octobre 2011 : 3e convention d’affaire autour des produits sance du savoir-faire des agroalimentaires, 65 exposants producteurs et 150 participants agriculteurs distributeurs Elvea 60 : 122 éleveurs, 10 négociants, 7 filières qualité pour 916 bovins livrés en 2011 et 30.953 euros de plus-value versés

Objectif


13

Développer et proposer des outils adaptés Contrôle pulvérisateur et banc d’essai moteur

Les Chambres d’agriculture picardes se sont dotées de 2 matériels permettant le contrôle des pulvérisateurs ou des moteurs de tracteurs. Au-delà de l’exigence réglementaire, ce service est l’occasion d’un conseil autour de la qualité de la pulvérisation, la prévention des risques ou l’économie de carburant et donc la réduction de la pollution.

L’extranet des groupes de développement

Les agriculteurs des groupes de développement de l’Oise disposent d’un espace abonné sur l’extranet. Chaque adhérent a ainsi accès à toutes les informations (techniques et générales) de son ou ses groupes d’appartenance. Cet extranet répond à 3 objectifs : informer, simplifier l’accès aux informations et rapprocher les adhérents entre eux.

Mission

Contrôles pulvérisateur : 115 en 2011, 150 prévus en 2012 188 tracteurs passés au banc d’essai en 2011 en Picardie, 300 prévus en 2012 Extranet : 750 agriculteurs des groupes de développement et de l’Association des éleveurs utilisateurs

La Chambre d’agriculture assure une veille, technique, réglementaire Elle informe et accompagne les agriculteurs dans les nécessaires adaptations aux nouveaux contextes Pour ce faire, elle construit et propose des outils facilitant le pilotage des entreprises agricoles

Objectif

Mettre à la disposition des agriculteurs des outils simples, conviviaux permettant d’améliorer la gestion quotidienne de leur exploitation


14

Développer et proposer des outils adaptés Mes p@rcelles, de la sécurité à la performance !

Leader du service en ligne aux agriculteurs, Mes p@rcelles permet de prévoir et d’enregistrer les pratiques de production végétale. Conçu par des conseillers terrain du réseau des Chambres d’agriculture, Mes p@rcelles facilite la gestion des données de l’exploitation agricole. Il apporte sécurité et performance. Ses fonctions essentielles : gestion cartographique du parcellaire, de l’assolement et des éléments topographiques, fertilisations, registre d’interventions, marges brutes et semi-directes, gestion des stocks d’intrants, déclaration Pac... mais aussi : indicateurs environnementaux (IFT indice de fréquence des traitements), BGA (balance globale azotée), vérification du ratio des 170 kg d’azote organique. Mes p@rcelles est jugé par la majorité de ses utilisateurs comme un outil pratique et facile à utiliser.

Synel

Cet outil informatique facilite la gestion administrative et technique des troupeaux bovins, ovins et caprins. Utilisé dans 43 départements, il est développé en synergie entre les principaux partenaires des éleveurs (contrôles laitiers, centres d’insémination et services identification des Chambres d’agriculture). Il permet de : - gérer ses animaux et leurs résultats - recevoir directement les résultats de laiterie, de contrôle laitier… - saisir les mouvements d’animaux et interventions - commander des boucles - être en règle : registre d’élevage, cahier sanitaire, directive nitrates… et bientôt, analyser ses ratios économiques, Mes p@rcelles : les comparer aux autres… Une offre commune Synel-Mes P@rcelles est proposée aux polyculteurs-éleveurs.

500 exploitations en Picardie, 12.500 parcelles gérées pour 64.000 ha de SAU

Synel dans l’Oise : 321 adhérents en bovins, 78 en ovins et caprins, 37.979 notifications de mouvements bovins


Chambre d’agriculture de l’Oise Rue Frère-Gagne - BP 40463 - 60021 Beauvais cedex Tél. 03 44 11 44 11 - Fax 03 44 11 45 50 www.chambres-agriculture-picardie.fr accueil@agri60.fr Une question ? une suggestion ? Contactez-nous !

Financement

Les actions menées par la Chambre d’agriculture de l’Oise sont possibles grâce au concours financier de : Agence de l’eau Artois-Picardie Agence de l’eau Seine-Normandie CasDar CIC (Comité interprofessionnel du cheval) Conseil général de l’Oise Conseil régional de Picardie Criel Crocit Fafsea Feader France Agrimer FSE Vivea

Crédit photo : Morguefile, L’Oise Agricole, CA 60 Mise en page : Dominique Lapeyre-Cavé Mars 2012


La Chambre d’agriculture

au service de tous les agriculteurs

Activités 2011

Rue Frère-Gagne BP 40463 - 60021 Beauvais cedex Tél. 03 44 11 44 11 Fax 03 44 11 45 50 accueil@agri60.fr


Chambre d'agriculture de l'Oise : activités 2011