Page 1

7 ème Journées Auressiennes de Pneumologie 18 Avril 2012 BATNA

Le contrôle de l'asthme en Algérie* R. ABDELLAZIZ ,H.DOUAGUI

* SERVICE DE PNEUMO-ALLERGOLOGIE , D’ONCOLOGIE THORACIQUE ET LABORATOIRE DU SOMMEIL. CHU BENI MESSOUS –ALGER.


Introduction • Dans les années 90 des recommandations internationales sur la prise en charge de l’asthme se sont révélées nécessaires. •

A cause d’un constat relatif : – – – –

Chiffres inquiétants d’augmentation de la prévalence. Un contrôle faible de la maladie. Nombre de décès important. L’absence de stratégie clairement définie de prise en charge.


Problématique L’asthme est une maladie inflammatoire chronique des bronches responsable d’une symptomatologie dominée par la dyspnée. Pose un problème de santé publique par sa fréquence, son retentissement sur le vécu des patients ainsi que par son important coût direct ou indirect. Malgré toutes les recommandations publiées et la disponibilité de thérapeutiques de plus en plus performantes beaucoup d’asthmatiques restent mal suivis, mal traités et mal contrôlés. 3


Définition du contrôle de l’asthme Concept nouveau, fondé sur un score associant des paramètres cliniques ; fonctionnels respiratoires et de qualité de vie. Evaluer la maladie à chaque consultation et adapter en conséquence le traitement de fond. Complète la notion de sévérité, définie par le niveau de pression thérapeutique nécessaire à l’obtention d’un contrôle durable de l’asthme. Trois niveaux : inacceptable, acceptable et optimal. Objectif : obtenir un contrôle au minimum acceptable, au mieux optimal de l’asthme.

4


Objectif de l’ étude Objectif de l’ étude

-Déterminer le pourcentage de patients contrôlés dans une consultation spécialisée en pratique de routine.

5


Matériel et Méthodes 1-Population étudiée : cohorte de 232 patients présentant un asthme ont été recrutés de façon aléatoire . 2- Type d’enquête : étude prospective de type descriptive, enquête par questionnaire et fiches de surveillances. 3-Lieu de l’enquête : consultation du service de Pneumo-Allergologie de Bouzaréah du Pr DOUAGUI du CHU de Béni-Messous. 4-Période de l’ enquête : l’étude s’est déroulée de septembre 2008 à Mai 2010. 5-Critères d’inclusions et de non inclusions : Critères d’inclusions : Patients asthmatiques des deux sexes adolescents et adultes dont l’âge est supérieur ou égale à 16 ans. Critères de non inclusions : tous les patients présentant une pathologie pouvant simuler un asthme bronchique : une bronchopathie chronique obstructive, une insuffisance cardiaque, des dilatations de bronches…… 6


Méthodologie L’inclusion des patients à l’étude s’est faite de façon aléatoire, d’arrivée des patients à la consultation.

par ordre

Lors de la 1ère consultation tous les patients inclus dans l’étude ont été soumis à une évaluation initiale par le questionnaire sur le contrôle de l’asthme selon les critères de l’ANAES . Ensuite le traitement a été adapté en fonction du niveau de contrôle de leurs maladies ; selon les recommandations internationales de l’ANAES. Education sanitaire: messages éducatifs avec apprentissage du maniement des dispositifs d’inhalation et du DEP. En fonction du niveau de contrôle de l’asthme et au cours de la période de surveillance, des réadaptations régulières du traitement ont été faites en fonction du consensus international de l’ANAES. 7


Le contrôle de l’asthme selon le consensus de l’ANAES

Paramètres

Valeur ou fréquence moyenne sur la période d’évaluation du contrôle (1 semaine à 3 mois)

Symptôme diurnes

< 4 jours/semaine

Symptôme nocturnes

< 1 nuit/semaine

Activité physique

Normale

Exacerbations

Légères*, peu fréquentes

Absentéisme professionnel ou scolaire

Aucun

Utilisation de bêta-2 mimétiques courte durée d’action

< 4 doses/semaine

VEMS ou DEP

> 85% de la meilleure valeur personnelle

8


Résultats Quel est le niveau de contrôle des patients ?

Les principaux résultats de cette étude :Le contrôle de l’asthme dans notre pays est faible ,seul 34.5% des patients ont un asthme 9 contrôlé.


Contrôle de l’asthme dans les pays du Maghreb

Niveau de contrôle Selon le consensus GINA

Algérie (N : 154)

Maroc (N : 236)

Tunisie (N : 234)

Notre étude Alger (N : 232)

Contrôlé

10,6 %

4,2 %

9,1%

7.2%

Partiellement contrôlé Non contrôlé

35,9 %

39,5 %

46,5 %

27.2%

53,5 %

56,3 %

44,4 %

65.5%

Nos résultats sont similaires aux études des pays du Maghreb. AIR MAG :Control of asthma in the Maghreb: results of the AIRMAG study. Respiratory Medicine 2009; 103. Etude épidémiologique transversale observationnelle réalisée auprès d’un échantillon aléatoire de population générale, de Janvier à Mai de l’année 2008


Contrôle

de l’asthme dans les études internationales récentes

Etude

Année

Nombre de patients

Méthode d’évaluation du contrôle

Type de l’étude

Niveau de contrôle

RABE .K. F

2000

2803

GINA

Étude multicentrique dans 7 pays européen par téléphone

Bien contrôlé :5%

2006

2062

ACT

Etude rétrospective de

Contrôlé:41% Non contrôlé :59%

Etude AIRE

C.K.W.Lai

l’AIRIAP dans 8 pays

Partridge

2006

3415

ACQ

Etude prospective multinationale dans 11 pays

Bien contrôlé :28% Insuffisamment contrôlé :21% Non contrôlé :51%

2007

1812

ACT

Enquête de cohorte par internet

Contrôlé:45% Non contrôlé :55%

2009

2949

GINA

Etude multinationale observatoire dans 6 pays

Bien contrôle:31.7% Mal ou non contrôlé :63.3%

ETUDE INSPIR

Peters Étude REACT

THOMAS .M

ACT

Nos résultats sont aussi similaires aux études internationales.

contrôlé :56.6% Non contrôlé :47.4%


Conclusion I L’amélioration du contrôle de l’asthme en Algérie nécessite une série d’actions à différents niveaux :

-Pour les patients : Introduire et renforcer l’éducation sanitaire des malades, élément important dans la prise en charge de l’asthme. -Pour le médecin : Il est impératif de renforcer la formation médicale continue des médecins généralistes et spécialistes.

12


Conclusion II -Pour la relation médecins – malades :

La sensibilisation sur l’utilisation des moyens de contrôles simples , sensibles rapides et accessibles. -Pour les autorités publiques : Continuer les efforts fournis pour la prise en charge intégrale de cette affection. Nécessité aussi d’améliorer l’accès aux soins aux malades démunis. -Pour les sociétés savantes : la publication et la diffusion de recommandations de prise en charge régulièrement mises à jour.

13


Recommandation I Afin d’améliorer le contrôle de l’asthme, au cours de chaque consultation: -Le score clinique (interrogatoire minutieux à la recherche de symptômes diurnes et nocturnes ,d’exacerbations ,de limitation des activités physiques et d’hospitalisation dans une structure d’urgence entre deux consultations). - Le score pharmacologique (recours à d’autres traitements de la maladie asthmatique, en plus de ceux prescrits par le médecin traitant). - Le score fonctionnel (la mesure du DEP à chaque consultation doit être réalisée de façon impérative, par tout médecin qui prend en charge les asthmatiques).

14


Recommandation II -Le score de qualité de vie : à la recherche d’un retentissement sur les activités courantes et d’absentéisme professionnel ou scolaire. - L’éducation sanitaire répétée à chaque consultation doit rechercher si le malade utilise correctement les dispositifs d’inhalations. - l’éviction des allergènes quand cela est possible et la lutte contre toutes les formes de tabagisme.

15


1er CONGRÈS AFRICAIN D’ASTHMOLOGIE , D’ALLERGOLOGIE ET D’IMMUNOLOGIE CLINIQUE HÔTEL SHERATON ALGER SAMEDI 2, DIMANCHE 3 ET LUNDI 4 JUIN 2012


2ème ATELIER AFRICAIN DE FORMATION MÉDICALE CONTINUE EN ALLERGOLOGIE DU 1er AU 15 JUIN 2012 CHU BÉNI-MESSOUS

controle de l'asthme en algerie BATNA  

R. ABDELLAZIZ ,H.DOUAGUI * SERVICE DE PNEUMO-ALLERGOLOGIE , D’ONCOLOGIE THORACIQUE ET LABORATOIRE DU SOMMEIL. CHU BENI MESSOUS –ALGER . Le c...

controle de l'asthme en algerie BATNA  

R. ABDELLAZIZ ,H.DOUAGUI * SERVICE DE PNEUMO-ALLERGOLOGIE , D’ONCOLOGIE THORACIQUE ET LABORATOIRE DU SOMMEIL. CHU BENI MESSOUS –ALGER . Le c...

Advertisement