Page 1

BATNA : 18-19 Avril 2012

Profil Clinique et Evolutif de la BPCO sévère

Dj Terfani , F khalouf ,S Lellou

Service de Pneumologie EHU d’Oran


Problématique: 1

B.P.C. Maladie respiratoire O: handicapante .

Grand nombre de décès prématuré . Fréquente. En nette augmentation dans le monde. Liée au tabagisme, Diminution des débits aériens en relation avec une obstruction bronchique peu ou non réversible des V A. Sur le plan clinique, elle évolue vers l’IRCO


Problématique :2 PB de santé publique.

Mortalité: 6ème position, en1990

3ème position en 2020. Exacerbations

Evènements aigus

Majoration de symptômes toux, dyspnée, expectoration

Décompensations Pronostic vital

Impact négatif -Qualité de vie - Survie -Cout


Evolution des taux de mortalité standardisés pour les 6 principales causes de décès, Etats-Unis 1970 et 2002

Jemal, A. et al. JAMA 2005;294:1255-1259.

Données épidémiologiques : mortalité,Journée BPCO et travail, 21 décembre 2007


Problématique:3  1/3 n’est pas diagnostiqué ou Dc tardif  Symptômes banalisés par le patient et culturellement intégrés au tabagisme.  La dyspnée : IRO Le diagnostique est spiromètrique 4 stades : stade I, stade II, stade III et stade IV selon le niveau de gravité de l’obstruction bronchique en état stable .


Prévalence Données Algériennes

 Equipe d’Alger 4%  Equipe d’Oran 36% chez les symptomatiques  Enquête nationale en cours


Prévalence données françaises  3,5 millions de personnes soit 6 à 8%  100.000 malades présentent une forme sévère nécessitant une oxygénothérapie et une ventilation à domicile. Prévalence: bulletin épidémiologique hebdomadaire Juin 2007


Les facteurs de risques  tabac : lourd tribut

Lien causale démontré  80 à 90 % sont attribuables au tabac  Susceptibilité individuelle 

 Le narguilé une séance de chicha = 10 à 15 cigarettes Poumon d’un fumeur Poumon d’un non fumeur fumées en 45 minutes  Le cannabis 1j = 2.5 à 5 cigarettes

Autres  Professionnels  Pollution extérieure/intérieure  Génétiques (déficit a1AT)  Infections répétées dans l’enfance, petit poids de naissance, tuberculose  Asthme sévère, sous-traité


DIAGNOSTIC  Signes d’appel :  Facteurs de risque : TABAC, profession, autres  Cliniques :  Toux /expectoration chronique matinale  Bronchites fréquentes  DYSPNEE (effort, réduction activité physique)

 Confirmation : EFR  VEMS/CVF < 0,7 après bronchodilatateurs


STADES DE SÉVÉRITÉ

CLASSIFICATION GOLD (2008-2010) 4 stades évolutifs selon valeur du VEMS (%/pred.): I, léger

VEMS ≥ 80%

II, modéré 50% ≤ VEMS < 80% III, sévère

30% ≤ VEMS < 50%

IV, très sévère

VEMS < 30% ou

< 50% + IRC

(PaO2 < 60 mmHg ou PaCO2 > 50 mmHg)


STADES DE SÉVÉRITÉ

La BPCO sévère est un enjeu de santé publique , compte tenu du risque de mortalité, de morbidité et du cou qu’elle engendre ainsi que son impact sur la qualité de vie III, sévère

30% ≤ VEMS < 50%

IV, très sévère

VEMS < 30% ou

< 50% + IRC

mmHg ou PaCO2 > 50 mmHg)

(PaO2 < 60


Profil Clinique et Evolutif de la BPCO sévère

Etude rétrospective descriptive 25 Patients 24 Hommes et 1 Femme 2009 - 2011


Tabagisme


Tabagisme

Ex fumeurs

Fumeurs actuel

Total

Fr

16

9

25

%

64%

36%

100%


Evaluation Cardiaque Echocardiographie

Nle

HTAP

Non Faite

4

Cardiopathie gauche 9

Fr

6

%

24%

16%

36

24%

6


GazomĂŠtrie

Non faite 10 patients 40% Nle 5 patients 20% NĂŠcessitant OLD 3 patients 12% Insuffisance respiratoire 7patient 28%


Hospitalisation antĂŠrieure

Hospitalisation S. rĂŠanimation Fr

3

S. Pneumologie Exacerbation 14

%

12%

56%

Aucune hospitalisation 8 32%


Prise en charge Thérapeutique Optimisation du traitement (anticolinergique, B2 mimétique+ corticoïdes inhalés ) vaccination antigrippale antipneumococcique sevrage tabagique consultation antitabac ( motivés) Education thérapeutique Conseils (maintient d’une activité physique réhydratation, régime hypercalorique hyperprotéique )


Evolution On déplore 3 décès VEMS < 30 IMC < 18 chez 2patients


Conclusion La BPCO est une maladie handicapante, meurtrière et coûteuse, en pleine expansion dans le monde. Le sous diagnostic est uneRéalité. Une drogue banalisée en est la cause principale: le tabac Il est certain qu’un diagnostic précoce permette un meilleur pronostic avec un rapport coût/utilité favorable


Quand elle est sévère .La BPCO est une affection grave imposant une prise en charge précoce, pharmacologique Physique, Nutritionnelle adaptée ,


Certe Les objectifs du traitement sont Prévenir l’aggravation Soulager les symptômes Améliorer la tolérance à l’exercice Améliorer la qualité de vie Prévenir et traiter les complications Réduire la mortalité Rendre le malade acteur de sa prise en charge

Mais


Prévention

BPCO

=


Merci pour votre attention

Batna2,2  

BATNA : 18-19 Avril 2012 Service de Pneumologie EHU d’Oran Dj Terfani , F khalouf ,S Lellou Problématique: 1 Maladie respiratoire handicapa...

Batna2,2  

BATNA : 18-19 Avril 2012 Service de Pneumologie EHU d’Oran Dj Terfani , F khalouf ,S Lellou Problématique: 1 Maladie respiratoire handicapa...