Page 1

ARTS

DES

Hors-série 100 % pastel

Belloso - Champagne - Cristobal - Cullen -

Dum estre - Eagle - Greene - Groff - Hurtaud -

Marrec - Mc Kinley - Milner - Rescan -

Ruggeri -Schroeven-Verbiest - Texier - Verh elst

EXTRAIT

du pastel

Grands Maîtres

HS N°29

DOSSIER SPÉCIAL 12 pages pour bien choisir et préparer son support

GUIDE PRATIQUE des grands maîtres Conseils et tours de main pour un chef-d’œuvre

PORTFOLIO Paysage, portrait, nature morte, animalier, marine…

L 14793 - 29 S - F: 9,00 € - RD

Hors-série 100 % pastel

Pratique

Aracil - Autefage - Asselineau - Bellanger -


16

Paul Dum estre

64 68 DOSSIER

Jean-Pierre Rescan

30 Philippe Autefage

Ch oisir les bons supports

• Quel papier pour votre pratique? • Les enduits et les outils • Comment colorer son papier ?

22 Lionel Asselineau

36

Jean- Yves Marrec 4 Pratique des Arts GRANDS MAÎTRES DU PASTEL


8 Gisèle Hurtaud

58 Claire

Sch roeven-Verbiest

Sommaire 6

Où exposer en 2013 ? Les modalités d’inscriptions aux Salons pastel 2013

08 Gisèle Hurtaud Portraits sensibles

14 German Aracil Roses d’été

16 Paul Dumestre Des compositions maîtrisées

20 Juan Cristobal L’art des contrastes

22 Lionel Asselineau L’appel de la nature

28 Patrick Cullen Scène de rue en Inde

30 Philippe Autefage Entre dessin et couleur

34 Penelope Milner Portrait de Mélodie

36 Jean-Yves Marrec La mer est sa passion

40 PORTFOLIO 9 artistes internationaux

58 Claire SchroevenVerbiest La nature ensoleillée

62 Horace Champagne Au cœur de la nature

64 Jean-Pierre Rescan Sur les rivages du nu

40 Portfolio

68 Dossier supports 80 LIBRAIRIE 83 GUIDE PRATIQUE DES GRANDS MAÎTRES 15 pages de démonstrations

99 CARNET D’ADRESSES

83 LE GUIDE PRATIQUE DES GRANDS MAÎTRES 84 Gisèle Hurtaud Portrait d’une jeune Tibétaine

86 A.-Marie Ruggeri Une nature morte tout en contrastes

90 Wim Verhelst Écureuil roux aux crayons pastel 92 Écureuil gris au crayon blanc sur papier noir (variante)

94 Claude Texier La matière est lumière

96 Alain Bellanger L’art d’entretenir l’illusion


Dégradé de pommes. 15 x 40 cm.

Paul Dumestre

DES COMPOSITIONS MAÎTRISÉES Délaissant (temporairement?) la veine hyperréaliste, Paul Dumestre a embrassé le pastel et avec lui le thème de la nature morte. Depuis quelques années, il développe avec parcimonie de petites compositions fruitières qui lui permettent de se « lâcher », comme le lui a judicieusement conseillé son ami Chris. Avec succès, puisqu’il remporta en 2011 le premier prix Royal Talens à la 1re Biennale internationale du Pastel organisée par l’ASPAS en Espagne. Pratique des Arts : Paul, vous avez longtemps évolué dans ce cercle très fermé des artistes du trompe-l’œil. Comment avez-vous découvert le pastel? Paul Dumestre : En exposant un jour avec des pastellistes! J’ai trouvé la technique originale et, après avoir discuté avec un artiste, j’ai eu envie de m’y mettre. À ma grande surprise, dès que j’ai essayé, j’ai accroché. Avec le pastel, on est en contact direct avec la matière brute que l’on travaille avec les doigts, des sensations très différentes de celles auxquelles j’étais habitué avec l’huile. Au départ, ma tentation était de reprendre les mêmes sujets et de faire de l’hyperréalisme Soupe à la citrouille. 48 x 70 cm.

mais je me suis vite rendu compte que le pastel ne convenait pas à ce style. C’est possible en termes techniques, mais ce médium ne s’y prête pas. Au lieu de me sentir frustré, je me suis au contraire senti libéré. Je me suis tourné vers des œuvres moins détaillées, moins poussées tout en gardant le réalisme auquel je suis attaché. Du coup, j’ai lâché l’huile, mais ce n’est pas définitif… PDA : Vous avez changé de style et de sujets. Fini les compositions ultra-complexes qui vous caractérisaient? P. D. : Avec le pastel, je ne suis plus obligé d’aller aussi loin. Hors du trompe-l’œil, plus rien n’est codifié. Le pastel m’a donc vraiment poussé dans une autre direction. J’ai changé mes formats : plus petits, allongés ou carrés, ils m’ont permis de penser des compositions plus originales. En simplifiant mes sujets, j’ai pu travailler plus en profondeur les harmonies colorées et les textures. PDA : Héritage ou non du trompe-l’œil, vos compositions sont très équilibrées et semblent savamment orchestrées. Suivez-vous des règles précises? P. D. : Elles sont moins réfléchies qu’il n’y paraît. Je dispose les objets à l’œil jusqu’à ce que je trouve

16 Pratique des Arts GRANDS MAÎTRES DU PASTEL

l’ensemble satisfaisant. Il s’agit avant tout d’équilibrer les volumes, les couleurs, de gérer l’occupation de l’espace. Bien sûr, je tiens compte de certaines lois de base : j’évite les doublons, la symétrie, les vides au centre. C’est une étape qui peut prendre du temps mais j’y réfléchis en général à l’avance. Avant de prendre mes objets et de les arranger, j’ai clairement visualisé ma composition. Cela demande souvent de faire des compromis avec la réalité mais il faut savoir improviser… PDA : Votre galerie de natures mortes compte de nombreuses compositions aux fruits et légumes. Pourquoi ces motifs en particulier? P. D. : Au début, je peignais de vieux objets tels que des outils, dont j’aime les matières et textures. Mais je me suis rapidement trouvé limité dans les teintes qui tournent souvent autour des gris et des bruns. Les fruits ont ce même caractère intemporel, des textures et matières intéressantes mais offrent en plus de très belles harmonies colorées. Je compose mon sujet en partant de deux ou trois tons dominants. Il peut s’agir d’harmonies proches (abricots-prunes, poires-clémentines) ou contrastées (tomate-basilic, cerises-pamplemousse).


Ren c o n tr

e

Citrons et Avocats. 24 x 24 cm.

Portrait

Contact : rendez-vous page 99.

Né en 1974 à Périgueux, Paul Dumestre est un peintre autodidacte. Intéressé par l’art classique dont il copie les œuvres, il peint dans ses moments de loisir, parallèlement à sa carrière d’informaticien. Dans les années 1990, il expérimente les techniques et se tourne progressivement vers le trompel’œil et l’hyperréalisme à l’huile. En 2004, il découvre le pastel et varie ses thèmes (nature morte et paysage). Il rencontre Chris en 2006 et commence à exposer deux ans plus tard. Il a participé au Salon de Saint-Aulaye cet été.

Couleurs J’alterne les pastels Unison et Girault. Ces derniers proposent de très belles couleurs et une texture parfaite, ni trop tendre, ni trop dure. Les Unison sont plus tendres et leurs teintes uniques. Je complète parfois avec les Schmincke, encore plus tendres, que je réserve pour les taches de lumières, claires et intenses.

Support J’ai adopté le Pastelmat dont je trouve le grain plus fin que celui du Pastel Card. Il est notamment intéressant pour les détails. Il ne charge pas autant que le Pastel Card et limite les fondus. Si les dégradés sont moins évidents à obtenir, cela permet en revanche d’accentuer les effets de texture. Pratique des Arts GRANDS MAÎTRES DU PASTEL 17

III


Guide pratique des

Gisèle Hurtaud ■

Portrait de jeune Tibétaine

Anne-Marie Ruggeri ■

84

Grenades : une nature morte tout en contrastes

Wim Verhelst ■

86

Wim Verhelst ■

90

Écureuil roux aux crayons pastel Écureuil : variante au crayon blanc sur papier noir

92

Claude Texier ■

Alain Bellanger ■

94

La matière est lumière : travailler les cuivres

96

Traduire volume et profondeur

Pratique des Arts GRANDS MAÎTRES DU PASTEL 83


Pour toutes informations, téléphonez au :

05 49 90 09 16 Pour l’étranger : 00 33 549 900 916

www.pratiquedesarts.com LE GUIDE PRATIQUE

5ABONNER BONNES RAISONS

LE PORTFOLIO

DE VOUS

1. Vous bénéficiez d’une remise privilégiée. 2. Vous choisissez la formule d’abonnement qui vous convient le mieux.

Découvrez à travers de magnifiques reproductions les plus grands artistes d’aujourd’hui.

3. Vous ne manquez aucun numéro. 4. Vous évitez toute augmentation de prix pendant toute la durée de votre abonnement.

Retrouvez dans chaque numéro 16 pages d’idées, de recettes et solutions techniques proposées par les plus grands artistes pédagogues, le tout présenté étape par étape.

Plus de 200 photos gestes et plus de 100 conseils techniques et pratiques.

L’ACTU DES ARTS Toute l’actualité du monde des arts, les nouveautés, les expos, les événements… le tout décrypté pour vous par la rédaction.

CHEF D’ŒUVRE À L’ÉTUDE

L’AVENTURE DE LA CRÉATION Ils sont aquarellistes, céramistes, sculpteurs, Pratique des Arts les accompagne au plus près de leur création pour vous livrer en exclusivité les secrets de leur art.

5. Vous recevrez Pratique des Arts directement chez vous.

Qui n’a pas rêvé de peindre à la manière de Van Gogh, Caillebotte ou Vermeer ? Un rendez-vous pour tout connaître et ne rien oublier de ces grands maîtres.

PRATIQUE DES ARTS, C’EST AUSSI… 15 numéros spéciaux à thème

Des DVD vidéo

Une collection de livres

Le bookzine Grands Maîtres du Pastel par Pratique des Arts  

Partagez des moments d’exception avec les Grands Maîtres du Pastel : le 1er Bookzine 100 % Pastel, c'est une édition prestige de 100 pages (...

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you