Issuu on Google+

Aire Urbaine Mensuel d’information de l’Aire Urbaine

#40

Aire Urbaine Culture, tourisme et actualité

ACTU Strate College - Le Bus des Neiges CULTURE/ Aucan à La Poudrière - La rentrée du Noumatrouff - Les temps forts à MA Scène Nationale - Figurations et transfigurations de Belfort à la Tour 46 - Livres rares et précieux à l’Abbaye et la Médiathèque de Baume-lesDames - Arrivée du PASS Musées en Franchejanvier - février Comté... + l’agenda du mois 2012 Chroniques CD, Livres / Sorties Cinéma...


C

M

J

CM

MJ

CJ

CMJ

N


Aire Urbaine diversions-magazine.com

cultures sorties actualité tourisme

#40 #26

Aire Urbaine AGENDA - 4

janvier-février 2012

SORTIES / CULTURE - 7

Aucan à La Poudrière La rentrée du Noumatrouff Les temps forts à MA Scène Nationale dans le Pays de Montbéliard Figurations et transfigurations de Belfort à la Tour 46

DANS L’ACTU - 6

Strate College forme les designers industriels Le Bus des Neiges d’Optymo

Livres rares et précieux à Baume-les-Dames Arrivée du PASS Musées en Franche-Comté Sati(e)rik Excentric à Pôle Sud

CHRONIQUES LIVRES - 12 CHRONIQUES CD- 13 SORTIES CINÉMA - 14

Découverte d’Oiko Crédit lors d’un déjeuner solidaire à l’Escapade Le repas du 25 novembre dernier à Audincourt, qui se déroulait au centre social Escapade sous l’égide de l’association Oiko Crédit Franche-Comté Bourgogne, a donné un bel exemple d’économie solidaire. Dans un cadre convivial et détendu qui mêlait bénévoles associatifs et élus, la lutte contre la pauvreté dans les pays en voie de développement a été abordée.

© Frédéric Dassonville

Oiko Crédit est une coopérative qui regroupe 35 associations dont celle basée à Valentigney, Oiko Crédit Franche-Comté Bourgogne. Ces associations financent le capital d’Oiko Crédit sous forme d’épargne, un capital redistribué à travers des prêts à des porteurs de projets dans les pays en voie de développement. L’argent récolté est soit attribué aux coopératives agricoles, pour le commerce équitable ou la transformation de denrées alimentaires, soit utilisé pour financer des institutions pratiquant le micro-crédit. Oiko est inspiré de l’étymologie grecque signifiant maison. Un terme symbolique qui nous ramène à la notion de communauté et donc de solidarité. A terme, il faut arriver à

Au centre social Escapade à Audincourt des repas solidaires sont organisés les vendredis midi ce que les pays en voie de développement deviennent indépendants. L’investissement solidaire, qui consiste à permettre aux petits entrepreneurs pauvres d’accéder à un financement, peut aider à cela.

© Frédéric Dassonville

Martial Bourquin et Pierre Moscovici représentaient PMA à Escapade Diversions - Edition Aire Urbaine Journal d’information gratuit 1, rue de Vittel 25000 Besançon 03 81 87 40 05 - 06 34 12 01 91 www.diversions-magazine.com diversions@orange.fr Editeur : SARL Diversions RCS : 508 184 934 Directeur de la publication : Boban Stanojevic 03 81 87 40 05 / 06 34 12 01 91 diversions@orange.fr

Le repas solidaire du 25 novembre au centre social Escapade d’Audincourt avait pour but de rendre compte de la dynamique sociale qu’insuffle l’interconnexion entre solidarité et économie

En Afrique, le cœur de cible est la femme vivant en zone rurale. Oiko Crédit va la former à devenir autonome, l’accompagne pour la diriger vers des emprunts. Ce parcours intègre l’apprentissage de la lecture et de l’écriture. Pratiquer l’économie solidaire, c’est ainsi permettre aux pays en voie de développement d’acquérir leur autonomie, leur permettre aussi de créer des écoles pour que le niveau d’instruction s’élève. Oiko Crédit Franche-Comté Bourgogne est l’antenne chargée de récolter localement les fonds. Les 2 % d’intérêt dégagés reviennent aux travailleurs à travers des organismes et des coopératives. Cette récolte des fonds fonctionne sur le principe du livret d’épargne. La personne ouvre un compte au nom

d’Oiko Crédit qui peut être alimenté à sa guise. L’argent qui travaille rapporte 2% d’intérêts par an au donateur. On dénombre près de 400 épargnants en Franche-Comté dont 75% de particuliers. Les 25% restants se partagent entre les associations paroissiales et les entreprises - classiques ou d’insertion -. L’économie sociale et solidaire est annoncée comme un axe fort de la politique de Pays de Montbéliard Agglomération. Durant le repas, Martial Bourquin, sénateur-maire d’Audincourt et Pierre Moscovici, président de PMA, ont souligné la nécessité d’une économie solidaire pour soutenir les plus faibles. A l’initiative de M. Humbert, le repas solidaire du 25 novembre avait pour but de rendre compte de la dynamique sociale qu’insuffle l’interconnexion entre solidarité et économie.

Rédaction : Florian Antunes Pires, Gilles Bloin, Aurélie Choley, Frédéric Dassonville Dominique Demangeot, Manu Gilles, Simon Grangereau, Bruno Kolanek Amandine Mannier, Sébastien Marais, Paul Sobrin, Boban Stanojevic Marc Vincent, Caroline Vo Minh

Régie publicitaire : Boban Stanojevic - 03 81 87 40 05 / 06 34 12 01 91 - diversions@orange.fr

- Frédéric Dassonville -

Pour en savoir plus sur Oiko Crédit, contacter l’antenne Franche-Comté Bourgogne : 12, rue des Chardonnerets Valentigney - 03 81 34 78 74 www.oikocredit.org

Toute l’année à midi, le mardi à la salle Jules Verne de Montbéliard et le vendredi au centre social Escapade d’Audincourt, des

Rédacteur en chef : Dominique Demangeot magazine.diversions@yahoo.fr

Comité de relecture : Dominique Demangeot, Caroline Vo Minh

associations du Pays de Montbéliard organisent des repas dont les bénéfices sont réinvestis dans des projets solidaires. Les repas sont servis par des personnes en insertion professionnelle et les produits achetés à des producteurs locaux. Cette démarche, accompagnée par Pays de Montbéliard Agglomération, s’incrit tout à fait dans un esprit d’économie solidaire.

Dépôt légal : janvier 2012 © Diversions 2012 Imprimé en Espagne - Rotimpres ISSN : en cours valeur : 1,15 euros offert Diversions est diffusé gratuitement sur l’Aire urbaine (près de 50 communes) à 40.000 exemplaires Prochaine parution : vendredi 24 février 2012


Diversions

Le journal de l’Aire Urbaine, culture et actualités

L’agenda de janvier

BEAUCOURT Foyer Georges Brassens 22 janvier à 17h : Création Marie Tout Court + Jacques Bouduban - Chanson 25 janvier à 15h : Jofroi «Bienvenue sur la terre» + André Borbé « Brouhaha»

BELFORT Le Granit 5 janvier à 19h30 et 6 janvier à 20h30 : Invisibles - Théâtre 10 janvier à 12h20 : Evolution / Marcel Oetiker Trio - Concert et danse sandwich Jazz Folk 12 janvier à 19h30 et 13 janvier à 20h30 : La grande et fabuleuse histoire du commerce Du 13 janvier au 25 février : Exposition Aki Lumi - Photographie/Dessin 17 janvier à 20h30 : Michel Portal/Bojan Z - Jazz 19 janvier à 19h30 et 20 janvier à 20h30 : Dieu est-elle une particule ? - Humour 24 janvier à 20h30 : Yiddishland - Musique 27 janvier à 20h30 et 28 janvier à 19h30 : Murmures des murs - Cirque 31 janvier à 20h30 (à la Maison du Peuple) : La petite renarde rusée - Opéra jeune public

La Mals

L’homme de l’Atlantique Temple

Figurations et transfigurations à la Tour 46 de Belfort

Tour 46 A partir du 22 octobre : Bernard Gantner - Aquarelles et gouaches, photographies DELLE Caveau des Remparts 27 janvier à 21h : Trio Patrice Thomas - Jazz

La Poudrière 21 janvier : Malevolentia + Otargos + Kause 4 konflikt + Crucifiction - Black Métal 28 janvier : VII + LXD - Hip Hop La Voile Sucrée Du 3 janvier au 5 mars : Exposition Manu «Destroy» Art - Dessin Vernissage le 13 janvier à 19h

SOCHAUX

10 janvier à 20h30 : Le dindon - Théâtre 17 janvier à 20h30 : Le gai mariage - Théâtre 19 janvier à 20h30 : Umoja - Comédie musicale 27 janvier à 20h30 : L’homme de l’Atlantique - Danse

Tour 41, Musée des beaux-arts A partir du 1er octobre : La rivière sans retour, Riviera Fabula par Delphine Ziegler - Photographie/Vidéo

Michel Portal au Granit

4

Halle des 5 Fontaines 22 janvier de 14h à 17h : Chorales en fête Chorale Coup de coeur d’Audincourt Chorale Si de la de Seloncourt Groupe Harlem Choeur de jeunes de Couroux Courcelon en Suisse MONTBÉLIARD Atelier des Môles 14 janvier : Temple Of Baal + Christicide + Ritualization + Malcuidant - Black Metal 21 janvier : Connivence + Bumblebeez - Blues Rock / Pop Rock 28 janvier à 20h30 : Lofofora + 7 Weeks + The Unloaders + Show de la Toupie Désaxée - Metal

Musée Château des ducs de Wurtemberg Jusqu’au 5 février 2012 : A.B.C…Lilli, Tressy, Barbie et les autres - Les poupées mannequins de 1960 à 1985 Jusqu’au 1er avril 2012 : Ariel Schlesinger, Phenomena of resonance - Art contemporain

VANDONCOURT

22 janvier à 15h : Comme Bach #2 - Orchestre/Atelier 27 janvier à 20h30 : Mesparrow + Emmanuelle Parrenin - Folk

Pavillon des Sciences Jusqu’au 18 mars : Expositions «Ponts» et «Grains de bâtisseurs»

PAYS DE MONTBÉLIARD MA Scène Nationale Du 11 au 13 janvier : Un point c’est tout - Numérique/Cirque (Scène numérique) 19 et 20 janvier : Toute liberté - Théâtre/ Cinéma (Arche de Bethoncourt) Du 24 au 27 janvier : Bruissements - Théâtre/Musique/Jeune public (Arche de Bethoncourt) 24 janvier : Dans la nuit la plus claire jamais rêvée - Théâtre (Théâtre de Montbéliard) 28 et 29 janvier : 2 - Cirque/Jeune public (Mathay) 31 janvier : Hand Stories - Marionnettes/ Théâtre d’objets (Théâtre de Montbéliard)

Lofofora à l’Atelier des Môles Axone 6 janvier : Une soirée à l’opéra - Orchestre Besançon Montbéliard Franche-Comté 26 janvier : Les Prêtres « Gloria »

Exposition « Destroy Art » à La Voile Sucrée

Hôtel Beurnier-Rossel Jusqu’au 11 mars 2012 : Textiles d’enfance Porte-bébés de la province chinoise du Guizhou - Textile

Hand Stories

Un hommage est rendu en janvier et février à l’artiste graveur Mic’Torn disparu en octobre dernier. La FJT Les Oiseaux et l’ISBA (ancienne ERBA) à Besançon et la galerie Ces Arts du Catering Café à Héricourt exposent ses oeuvres


5

L’agenda de février

Le journal de l’Aire Urbaine, culture et actualités

BEAUCOURT Foyer Georges Brassens 3 février à 20h : André Borbé - Chanson jeune public 14 février à 20h : Richard Gotainer - Chanson

BELFORT Le Granit 2 février à 20h30 : Ad Vitam - Danse 4 février à partir de 18h30 : Soirée festive avec David Gauchard - à la Poudrière (apéroconcert), puis au Granit (ciné-concert Duel d’Olivier Mellano) 8 février à 20h30 et 9 février à 19h30 : 8760 heures - Théâtre Concert Du 14 au 16 février : Le songe d’une nuit d’été - Théatre Musique / Vidéo 21 février à 12h20 : Streeo - Concert et danse sandwich - Jazz 22 février à 19h30 : (Super) Hamlet - Ciné spectacle jeune public La Poudrière 4 février : Olivier Mellano (lecture accompagnée de guitare improvisée) - Apéro concert 11 février : Virades de l’espoir Vaincre laMucoviscidose : The Shoepolishers + DJ - Rock 16 février : Tremplin Musique de RU 24 février : Aucan + Picore - Electro Rock 25 février : Burning Heads + The Rebel Assholes - Punk Rock

Burning Heads à La Poudrière le 25 février

(Super) Hamlet au Granit le 22 février

MONTBÉLIARD Atelier des Môles 10 février : Gilby Clarke + Badmouth + Blacksheep - Heavy Metal 17 et 18 février : Festival Rock Inter Ecole : Sélections Franche-Comté 24 février : Manu Lanvin & The Devil Blues + Jancee Pornick Casino - Rythm’n’Blues/ Rockabilly Axone 3 février : Nicolas Canteloup - Humour 15 février : Les étoiles du cirque de Pékin dans la légende de Mulan 21 février : Les hommes viennent de mars et les femme de Vénus

Théâtre de marionnettes Du 24 au 28 février : Festival de la Marionnette

Tour 41, Musée des beaux-arts A partir du 1er octobre : La rivière sans retour, Riviera Fabula par Delphine Ziegler - Photographie/Vidéo

Halle des 5 Fontaines 19 février à 16h : Sacré Georges - Théâtre

Maison des Remparts Du 4 au 12 février : Exposition Guibal / Priet - Peinture HÉRICOURT Galerie Ces Arts Du 6 au 15 février : Exposition hommage à Mic’Torn - Gravure

Pavillon des Sciences Du 26 septembre au 18 mars : Expositions «Ponts» et «Grains de bâtisseurs»

PAYS DE MONTBÉLIARD MA Scène Nationale 2 et 3 février : Eclats et autres libertés - Théâtre (Arche de Bethoncourt) 5 février à 11h30 : Adventures in front of the TV set / Dimanche en famille - Musique/ Jeune public/Théâtre/Atelier (Scène numérique) Du 7 au 9 février : Jeu des forces - Musique/ Marionnettes (Arche de Bethoncourt) 11 février à 20h : Victor Hugo et la musique - Orchestre (Théâtre de Montbéliard) 14 février à 20h : Voyageurs immobiles - Théâtre/Cirque (Théâtre de Montbéliard) 16 et 17 février : Abeilles, habillez-vous de moi - Théâtre jeune public (Arche de Bethoncourt) 17 février à 20h : Pudique Acide / Extasis - Danse (Théâtre) Du 21 au 23 février : Le miroir aux fourmis - Marionnettes/Théâtre d’objets jeune public 21 février à 20h : Please Kill Me - Théâtre/ Musique (Théâtre de Montbéliard) La Mals

SOCHAUX

3 février à 20h30 : I Muvrini - Chants corses 7 février à 20h30 : Noces de sang et Suite flamenca - Danse 10 février à 20h30 : Henri IV le bien aimé - Théâtre 17 février à 20h30 : Le jazz et la java - Jazz

Irish Legends, musiques

chants et danses irlandais 7 fév. Mulhouse - Parc Expo 8 fév. Colmar - Parc Expo

IRISH-LEGENDS-120X160:Mise en page 1

14/09/11

12:43

Page 1

UNE SOIRÉE AU CŒUR DE L’IRLANDE

MUSIQUES CHANTS ET DANSES

PLUS DE 20 ARTISTES SUR SCÈNE : “L’IRLANDE FAIT VIBRER LE PUBLIC”

Patrick Fiori

en concert L’instinct masculin

Tour 46 A partir du 22 octobre : Bernard Gantner - Aquarelles et gouaches, photographies DELLE Caveau des Remparts 17 février à 21h : Les ateliers régionaux de jazz

Musée d’art et d’histoire - Hôtel BeurnierRossel Jusqu’au 11 mars 2012 : Textiles d’enfance Porte-bébés de la province chinoise du Guizhou - Textile

Diversions

17 mars Montbéliard - Axone

Nicolas Canteloup à l’Axone le 3 février Château des ducs de Wurtemberg Jusqu’au 5 février 2012 : A.B.C…Lilli, Tressy, Barbie et les autres - Les poupées mannequins de 1960 à 1985. Jusqu’au 1er avril : Ariel Schlesinger, Phenomena of resonance - Art contemporain

Elie Semoun

Nouveau spectacle Tranches de Vies

14 juin Montbéliard - Axone 03 80 410 333 / WWW.OXOPRODUCTION.COM Connectez-vous sur notre page Facebook et inscrivez-vous à la newsletter pour recevoir les infos exclusives sur vos spectacles ! Réservations : Fnac, Carrefour, Leclerc, Géant Casino, Cora, Cultura. ou sur www.fnac.com , www.ticketnet.fr , www.digitick.com


Diversions

Le journal de l’Aire Urbaine, culture et actualités

Dans l’actu

6

Strate Collège forme les designers industriels Strate Collège est un centre de formation de designers basé à Sèvres en région parisienne. Créé en 1993, il se classe aujourd’hui parmi les 60 meilleures écoles de design au monde - selon le classement Business Week -. Avec 500 étudiants et 3 cursus, Strate Collège se place également parmi les meilleures écoles françaises en matière de design. Le design automobile fait partie de ses formatons, intéressant ainsi particulièrement les constructeurs automobiles Une formation en design industriel en cinq ans est proposée. « Le coeur de notre métier est le design industriel produit », explique Philip Nemeth, directeur du Département transport et mobilité de Strate Collège que nous avions rencontré en octobre dernier lors du week-end Style & Design au Musée de l’Aventure Peugeot à Sochaux. « Cela intéresse d’ailleurs Peugeot dans le développement historique de leurs produits qui ont 200 ans d’âge aujourd’hui. Des produits de la vie courante, des deux roues également ».

Mobilité

La formation design transport ne se limite pas à l’automobile. Il existe une partie mobilité avec des options automobile, deux roues, aménagement intérieur de transports en commun... Mobilité, l’un des mots-clé de l’industrie automobile aujourd’hui, à l’heure où les préoccupations économiques et écologiques se font plus que jamais sentir. En matière d’éco-conception et d’optimisation des déplacements, les designers ont un rôle important à jouer. Optimiser l’espace, dessiner des voitures esthétiquement plaisantes tout

formation « réalisme et poésie, responsabilité et séduction ». Si le dessin est évidemment la base, envisagé sous tous les angles - perspective, volume, modèle vivant... -, l’étudiant participe activement à des projets. Dès la troisième année, il suit une initiation au marketing et effectue son premier stage professionnel dans une entreprise. Un second stage est organisé en cinquième année. Pour préparer à l’international, un séjour de plusieurs mois doit être réalisé entre les 3ème et la 4ème année.

Les trois cursus de Strate Collège en conciliant les contraintes aérodynamiques, sont des tâches clés pour l’avenir. « Mais on va aussi parler de services à la mobilité », souligne Philip Nemeth. « Les constructeurs proposent un certain nombre de garanties à leurs clients, des services pour les entretiens des véhicules, mais cela peut être aussi beaucoup d’autres choses. Les constructeurs se positionnent de plus en plus dans ces questionnements globaux liés à la mobilité et pas simplement la résolution formelle d’un objet automobile ». La filière Design industriel n’est pas la plus connue. Les places sont chères et les designeurs peu nombreux en comparaison des métiers du commerce ou de l’ingéniérie.

Le Bus des Neiges est de retour Jusqu’au 18 mars 2012

Sur les pistes du Ballon d’Alsace, la neige est de retour ! Le Bus des Neiges vous emmène à la station. La navette hivernale d’Optymo reste le meilleur moyen pour vous rendre sur la station, sans souci et en toute sécurité. Profitez au mieux de votre sortie… Optymo s’occupe du reste. Le bus circule, sauf en cas de fermeture des pistes :

- En période scolaire :

Mercredi (1 aller/retour). Samedi (2 allers/retours). Dimanche (3 allers/retours).

- Pendant les vacances scolaires zone B :

Du lundi au samedi (2 allers/retours) et le dimanche (3 allers/retours). Le bus dessert 14 arrêts depuis Belfort en passant par Valdoie, Sermamagny, Chaux, Giromagny, Lepuix-Gy puis le Ballon d’Alsace.

Tarifs aller/retour

Trajet normal : 5 €. De 5 à 16 ans : 4 €. Moins de 5 ans : gratuit. Groupe : 1 gratuit pour 10 payants.

TARIF REDUIT :

3 €, sur présentation des cartes Pass Optymo, Avantages jeunes et Cezam Achat des tickets à bord du bus ou à

la maison du tourisme de Belfort (les correspondances avec les lignes Optymo sont gratuites sur présentation du ticket du bus des neiges du jour).

Les + du bus des neiges

De nombreuses réductions chez les partenaires de la station. Sur présentation du ticket bus des neiges du jour profitez de remises sur les forfaits ski de fond et de descente, les sorties raquettes, la location de matériel, des repas en auberge, etc.

Infos et réservation Numéro vert : 0 800 824 923

(appel gratuit depuis une ligne fixe dans le Territoire de Belfort) De 9h à 12h et de 14h à 17h en semaine et de 9h à 12h le samedi. Réservation obligatoire pour les groupes, recommandée pour les individuels, à effectuer la veille au plus tard. Plus d’infos sur le Ballon d’Alsace :

www.smiba.fr www.belfort-tourisme.com

Toute l’information sur les horaires et réductions Bus des Neiges 2011/2012 sur

www.optymo.fr

« On a eu beaucoup de très jeunes, des enfants de huit, dix ans, des collégiens également, qui commencent à s’intéresser à ce qu’il existe comme formations. Beaucoup découvrent grâce au week-end Style & Design au Musée de l’Aventure Peugeot, qu’il existe des formations spécifiques au design industriel pour pouvoir dessiner des véhicules, des intérieurs, des extérieurs, dans le futur ».

Contenu des enseignements

Les cours dispensés à Strate Collège comportent des formations artistiques, techniques mais ont également trait aux sciences humaines, à la culture d’entreprises et aux fondements éthiques pour concilier, comme on peut le lire dans la brochure du centre de

- Cursus court de 3 ans Maquette et Sculture Numérique - Cursus de Design (Bac + 5) - Cursus post-diplôme sous la forme de deux parcours : à destination des étudiants diplômés d’écoles de commerce ou d’ingénieurs pour former des chefs de projets innovants, à destination des designers ou ingénieurs diplômés à la recherche en design. - Bertrand Demornieux -

Plus d’informations sur Strate Collège : Strate Collège - 27, avenue de la Division Leclerc 92318 Sèvres Cedex 01 46 42 88 77 - www.stratecollege.fr


7

Sorties/Culture

Le journal de l’Aire Urbaine, culture et actualités

Aucan et Picore à La Poudrière Le 24 février, La Poudrière de Belfort recevra deux groupes à la pointe de l’électro, deux formations qui devraient nous concocter une soirée pour le moins fiévreuse.

Aucan

Aucan sont les représentants d’un post rock versant dans l’électronique, à base de guitares, claviers, batterie et programmation, pour une musique qui oscille entre synthétique et organique, pesanteur d’une véritable batterie et caractère éthéré des progs. Le trio italien s’est fait une spécialité d’un broken beat hybride, entre électro et dubstep, mâtiné de hip hop et d’une touche de noise apportée par les guitares. Le son de ces dernières ne sort généralement pas par des amplis et se rapproche donc plus du synthétique. Ces fans d’Aphex Twin commencent à prendre de la bouteille comme on dit, et leur musique semble s’enrichir d’une jolie complexité qui a su évoluer. Leur nouvelle production studio Black Rainbow publiée en février dernier avance un mélange savamment dosé de gros beats électroniques et de riffs (gros également) particulièrement efficaces. Sur scène la formation n’hésite pas à sortir des sentiers battus de leurs albums pour amener leur musique ailleurs, vers des terres plus sauvages… Raison de plus pour aller les voir en live !

Picore

Picore proposera quant à lui une musique tout aussi hybride mais avec une instrumentation plus variée : theremin, guitare, voix, cuivres, harmonium, percussions, machines,

Aucan clarinette, le tout accompagné de visuels vidéo. Un répertoire éclectique, une musique à tiroirs que le groupe a eu tout loisir de faire mûrir durant une décennie. Il viendra présenter son troisième album, Assyrian Vertigo, un nouvel opus qui sait installer des ambiances multiples, au profit d’une musique sans étiquette aucune. Dub, trip hop, rock, indus teintées d’ambiances psychédéliques, les lyonnais de Picore font partie de l’écurie Jarring Effect depuis 2006. - Manu Gilles -

Aucan + Picore, La Poudrière, Belfort, 24 février - www.pmabelfort.com

La rentrée du Noumatrouff A peine dissipées les vapeurs des festivités du festival TGV Génériq et des réveillons de fin d’année, les affaires reprennent déjà au Noumatrouff à Mulhouse. Une saison hivernale qui s’annonce tout sauf frileuse avec la venue, entre autres convives, d’artistes aussi différents que Da Silva et Didier Super - deux manières radicalement opposées d’utiliser une guitare sèche -, ou encore de la pop classieuse de Cascadeur et de l’électro rock péchu de Nasser.

Orelsan le 9 février

Le rappeur Orelsan effectue son retour sur scène. Le festival TGV Génériq lui a donné l’occasion de mettre les dernières touches à sa nouvelle tournée après une première salve de concerts débutés en 2009. Son second album Le chant des sirènes est sorti en septembre. L’occasion de vérifier si les « chroniques d’un névrotique » comme il le disait sur son premier album ont évolué. A entendre Le chant des sirènes, l’artiste a fait du chemin, mentionnant en début d’opus la polémique montée en 2009 autour de son morceau Sale pute - qui ne figurait pas sur le premier album -. Sa plume en tous cas demeure acide – Suicide social -.

Imany le 25 février

Avec son album The Shape Of A Broken Heart, Imany effectue une entrée remarquée, après s’être fait les dents dans les petits clubs parisiens. Repérée en juin 2008 au Sentier des Halles par le découvreur d’Ayo, elle enregistre finalement ce premier opus durant l’été 2010, accompagnée de musiciens de luxe - Laurent Vernerey, Steve Shehan... -. Sa voix basse tisse des chemins langoureux

sur des compositions raffinées à l’image de You Will Never Know, belle composition pop ornée de violoncelle. Une tessiture grave qui reste pourtant sensuelle et mise en valeur par les compositions. Les morceaux, à tendance acoustique, laissent le champ libre à cette voix pour exprimer tout son potentiel. Une jolie simplicité dont on avait déjà pu avoir un aperçu sur un premier Ep justement intitulé Acoustic Sessions. Sur A Shape Of A Broken Heart, la production laisse respirer cette voix pleine de relief. A écouter : une belle complainte mélancolique au piano - Grey Monday - et Take Care, qu’elle chante en partie en comorien, rendant hommage à ses origines. I Lost My Keys est le premier titre qu’elle ait composé où l’on devine là encore ses origines africaines. C’est pourtant en France qu’Imany est née, et où elle revient pour présenter ce premier album aux arrangements subtils comme sur le très cool Seat With Me, une galette aux textes souvent autobiographiques à découvrir d’urgence. - Manu Gilles, Sébastien Marais -

www.noumatrouff.fr

Diversions


Diversions

Le journal de l’Aire Urbaine, culture et actualités

Sorties/Culture

Temps fort

Danse, théâtre, musique... Le rock dans tous ses états. Têtes Brûlées

En association avec le Moloco, la Poudrière et le Cinéma et rien d’autre, MA scène nationale nous invite à plonger dans l’univers rock des seventies. Au programme sur Belfort et Montbéliard : une série de rendez-vous révoltés, avec les duos de danse Pudique Acide /Extasis, la pièce Please Kill Me, un concert des Burning Heads, du cinéma et une conférence dédiée au Do It Yourself !

Groupe emblématique du hardcore punk français, Burning Heads sévit depuis le débuts des années 1990. Fort d’une réputation internationale avec les albums Dive (1994), Escape (1999) et Opposite (2001), le groupe passe dans l’autoproduction sans perdre un public fidèle à son style brut et efficace. Après un détour par le dub, l’album Spread the Fire revient au rock punk en 2009, suivi par le bien-nommé Hear This en 2011. Une soirée diablement rock, ouverte par les francs-comtois de The Rebel Assholes.

Substances chorégraphiques

1984. Deux danseurs français s’expatrient ensemble à New York pour étudier chez le grand Merce Cunningham… mais désertent vite les cours. Les jeunes Mathilde Monnier et Jean- François Duroure créent alors Pudique Acide, prolongé l’année suivante par Extasis. Entre contorsions carnavalesques et virtuosité technique, ces duos sont le témoignage d’une jeunesse combative et engagée, s’appropriant les revendications des mouvements punk et hip hop pour les traduire dans un univers bourré d’énergie. Reprises aujourd’hui par leurs auteurs, ces deux pièces n’ont rien perdu de leur urgence. Pudique Acide / Extasis, à voir le 17 février à 20h au théâtre de Montbéliard (12€ / 9€ / 7,5€). Tarif réduit sur présentation du billet pour le concert des Burning Heads.

Aventures rock’n’rollesques

Aventures épiques, personnages un brin fêlés, anecdotes croustillantes et scènes d’anthologie... Please Kill Me est d’abord un livre

Burning Heads, en concert le 25 février à 20h30 à la Poudrière de Belfort (10€ / 7€). Tarif réduit sur présentation de votre billet Pudique Acide / Extasis ou Please Kill Me.

A noter

Ne ratez pas la conférence gratuite de Fabien Hein, docteur en sociologie et enseignant à l’université Paul Verlaine à Metz : Ma petite entreprise punk : sociologie du système D, le 23 février à l’Hôtel de Sponeck (Montbéliard, horaire à préciser). Egalement en préparation, un film très rock programmé par le Cinéma et rien d’autre au Colisée à Montbéliard.

Please Kill Me, Cie Sentimental Bourreau - © Romain Etienne

culte. Ecrit par Legs Mc Neil et Gillian Mc Cain après des centaines d’heures d’entretien, il raconte l’odyssée du punk rock américain, l’un des mouvements culturels et musicaux les plus détonants de la fin du 20ème siècle. En interprétant sur scène Iggy Pop, Sid Vicious, les Ramones, Patti Smith ou le Velvet Underground la compagnie Sentimental Bourreau

livre une adaptation tragique et drôle, pleine de bruit et de fureur, de drogue, de catastrophes et de poésie. Please Kill Me, à voir le 21 février à 20h au théâtre de Montbéliard (12€ / 9€ / 7,5€). Tarif réduit sur présentation du billet pour le concert des Burning Heads.

Infos et réservations : MA scène nationale, 0 805 710 700 (n°vert gratuit) - www. mascenenationale.com ainsi que www. pmabelfort.com et www.lemoloco.com


9

Sorties/Culture

Le journal de l’Aire Urbaine, culture et actualités

Diversions

Figurations et transfigurations de Belfort à la Tour 46 La tour 46 à Belfort présente jusqu’au 26 février prochain une exposition sur le peintre Bernard Gantner, se basant sur une série de gouaches portant sur la ville de Belfort durant l’hiver 1967-1968, avant qu’un programme de réhabilitation urbaine ne soit engagé. Une exposition qui prend une résonance particulière tandis que le centre-ville de Belfort s’apprête à changer de visage une fois encore.

L’exposition s’attache à croiser le travail de Bernard Gantner avec d’autres artistes qui ont porté leurs regards sur Belfort

Au total ce sont quatorze gouaches et encres aquarellées de l’artiste belfortain qui sont mises en regard avec des photographies de Jean-Claude Marchand. Ce dernier a réalisé des clichés particulièrement réalistes des habitants de la cité du lion, dans la plus pure tradition humaniste de la photographie: enfants jouant sous un porche, place de la Grande Fontaine...

Jean-Paul Brun qui opte pour un travail soigné, évoquant un monde en train de disparaître pour laisser place à un nouveau. Cet amoureux des arts plastiques et du jazz réalisera de nombreuses séries notamment sur les chemins de fer ou les visages du jazz contemporain. Durant sa vie, Jean-Claude Brun s’intéressera aux paysages et aux mutations urbaines, notamment à Belfort.

Dans l’exposition qui leur est consacrée, les aquarelles et encres de Bernard Gantner - à gauche - côtoient les oeuvres d’autres artistes comme JeanClaude Marchand - ci-dessus, place de la Grande Fontaine -

La place de la Grande Fontaine à Belfort vue par Bernard Gantner

L’exposition s’attache également à croiser le travail de Bernard Gantner avec d’autres artistes qui ont porté leurs regards sur Belfort, tel Christian Ehlinger qui a réalisé un reportage sur les chantiers de réhabilitation de la ville autour de 1970. Ce photographe a choisi de présenter les travaux tels quels, de manière brute et avec un grand réalisme. L’exposition met ainsi en lumière la place de l’artiste dans notre société, un artiste dans le monde qui, à travers son regard tout personnel, garde trace du passé. Bernard Gantner s’est inspiré des techniques de ses prédécesseurs comme le chroma-

tisme de Corot ou encore le dessin à la plume de Foujita. Jean Bersier aura également une influence majeure sur l’artiste en matière de technique de gravure. Les toiles du belfortain expriment les aléas du temps de manière prépondérante : les nuages, le ciel occupent une grande place. Les murs des immeubles et les tours d’habitation reflètent le changement climatique. Il n’existe pas de présence humaine, presque pas d’indications sur les rues et les places comme si le temps s’était figé.

Institut supérieur des beaux-arts de Besançon Resonant Bodies

Beaux-arts/ Dessin

Musée du Temps de Besançon Grandville, un autre monde, un autre temps

- Caroline Vo Minh -

Figurations et transfigurations de Belfort, autour d’une acquisition de Bernard Gantner, Tour 46, Belfort, jusqu’au 26 février www.ville-belfort.fr

Ce choix artistique contraste avec celui de

Un site du journal

Retrouvez sur museesetgaleries.tv les derniers reportages de Diversions dans les musées et galeries du Grand Est Art contemporain

Charles Gustave Stoskopf est également évoqué dans cette exposition. Architecte et urbaniste ayant notamment exercé à Belfort et en Alsace, il suivit avec attention le travail de rénovation de la vieille ville. C’est lui qui a réalisé, en collaboration avec ses associés, de nombreuses opérations en Alsace et sur l’Aire urbaine comme la construction de logements sociaux à Montbéliard, Audincourt et Valentigney. Il s’est également fait connaître en dirigeant la rénovation urbaine du centre historique de Belfort. Notons que parallèlement à son métier d’urbaniste, Charles Gustave Stoskopf a réalisé plusieurs peintures dont la première exposition date de 1936 à Strasbourg.

REPORTAGES INTERVIEWS FOCUS SUR DES OEUVRES DOSSIER SPECIAUX...

Archéologie Art contemporain Beaux-Arts Design Ecoles d’art ...

museesetgaleries.tv est partenaire de l’Association du PASS Musées museesetgaleries.tv présente

L’actualité des expositions en vidéo


Diversions

Le journal de l’Aire Urbaine, culture et actualités

Sorties/Culture

10

Livres précieux et rares à Baume-les-Dames L’abbaye Sainte-Odile et la médiathèque de Baume-les-Dames qui accueillent régulièrement des expositions, invitent les visiteurs à se plonger dans le siècle de Gutenberg. C’est le nom de cette nouvelle exposition qui nous ramène aux origines de l’imprimerie.

NOTEZ-LE ! Les caméras de Diversions iront poser leurs lentilles curieuses sur les vénérables ouvrages à l’abbaye et la médiathèque de Baume-les-Dames. Un reportage proposé prochainement sur www.museesetgaleries.tv

Le Siècle de Gutenberg nous donne accès à des incunables, terme désignant les premiers livres imprimés entre 1450 et 1501. A l’abbaye de Baume-les-Dames récemment restaurée, le public peut ainsi en apprendre plus sur cette révolution que fut l’invention de l’imprimerie en admirant des ouvrages très rarement montrés au grand public.

Jusqu’au milieu du XVème siècle, le livre est un objet rare, confectionné à la main. Véhicule de savoir, il est inacessible aux couches les plus pauvres de la population qui ne peuvent accéder à l’éducation. L’invention de l’imprimerie va permettre de reproduire le livre à grande échelle, et d’en baisser le prix de manière significative. Dès lors les savoirs et les idées vont circuler plus facilement. Avec le livre et peut-être plus encore le journal, les peuples commencent à s’émanciper peu à peu, à dialoguer et à faire circuler leurs opinions. L’exposion a été conçue par l’agence de coopération régionale ACCOLAD, soutenue par la DRAC et la Région Franche-Comté. La Ville de Baume-les-Dames accueille la dernière étape de cette exposition qui a parcouru la région. Sont présentés des incunables uniques, issus des bibliothèques de

Besançon, Lons-le-Saunier, Dole et Montbéliard. Des panneaux nous en apprennent plus sur l’histoire générale de l’imprimerie, mais aussi sur sa diffusion en Franche-Comté. Les écoles, collèges et lycées de Baume-lesDames et d’ailleurs ont produit des travaux inspirés des incunables qui seront montrés durant l’exposition. Le samedi 4 février la classe de 4eme du collège Entre-Deux-Velles (Saône) avec la participation de la comédienne Sophie Kordylas (Théâtre du Pilier) jouera ses découvertes sur des chroniques de Nuremberg de 1493 étudiées avec une équipe pédagogique et un photographe (agence Iceci) coordonnées par le professeur de lettres François Guillaume depuis l’an dernier. Notons qu’à la médiathèque Jean-Grosjean, en parallèle de l’exposition, on pourra admirer des ouvrages du fonds patrimonial

Arrivée du PASS Musées en Franche-Comté Lancé à l’origine sur l’Alsace, la Suisse et l’Allemagne, le PASS Musées s’étend sur deux nouvelles régions en Franche-Comté et autour de Stuttgart en Allemagne. Les avantages de la carte s’appliquent à présent sur plus de 230 musées dès le 1er janvier 2012. A Besançon et Belfort, deux soirées de présentation sont programmées les 23 janvier et 9 février pour tout savoir sur le PASS Musées. L’offre des musées sur le Grand est s’avère particulièrement riche. Beaux-arts, sciences et techniques, histoire, art contemporain, design... la liste est longue et les occasions de faire des découvertes nombreuses. Créé en 1999, le PASS Musées est aujourd’hui détenu par près de 33.000 personnes. Il permet de bénéficier d’une entrée libre et illimitée durant un an sur tous les sites et musées membres de l’association du PASS Musées. Toujours pour favoriser la découverte, les détenteurs du PASS Musées peuvent être accompagnés gratuitement par 5 enfants de moins de 18 ans.

L’arrivée du PASS Musées sur la Franche-Comté

23 nouveaux sites et musées de FrancheComté intègrent aujourd’hui le PASS Musées. En vente à l’accueil de tous les sites et musées membres de l’association, le PASS Musées sera présenté officiellement les 23 janvier et 9 février, respectivement à Besançon et Belfort. Les personnels des musées, les élus et le public sont conviés à découvrir le PASS Musées mais aussi les 27 lieux auxquels il donne accès. Cette présentation se déroulera à Besançon au Théâtre musical le 23 janvier dès 18h30 et se poursuivra à 19h30 au Musée

de la Ville de Baume-les-Dames. La médiathèque possède en effet un riche fonds d’ouvrages dont les plus anciens datent du XVIe siècle avec Cicéron (1537), Erasme (1542), Plutarque (1542), une grammaire de 1525... L’exposition s’ouvre aussi sur notre époque et s’intéresse à l’évolution des métiers du livre et du papier, notamment à Baume-les-Dames. Si les chercheurs et les bibliophiles trouveront leur bonheur, le grand public sera accompagné à travers des visites, des ateliers et des temps forts les 7 et 8 janvier et les 21 et 22 janvier. L’inauguration du samedi 7 janvier propose une œuvre musicale spécialement créée pour l’occasion par le compositeur William Grosjean, à voir à 16h30 à l’abbaye. - Dominique Demangeot -

Le Siècle de Gutenberg, Abbaye et Médiathèque de Baume-les-Dames, du 7 janvier au 4 février - www.baume-les-dames.org

NOTEZ-LE ! Diversions vous invite aux soirées de présentation du PASS Musées les 23 janvier à Besançon et 9 février à Belfort. Des visites gratuites nocturnes des musées seront proposées après le buffet. Choisissez votre soirée et envoyez un mail à l’adresse suivante avec vos noms et prénoms avec en objet « PASS Musées »: magazine.diversions@yahoo.fr

du Temps. La cour du Palais Granvelle accueillera les invités pour un buffet. A partir de 22h, des visites des Musées du Centre - Musée des beaux-arts et d’archéologie et Musée du Temps - seront proposées. A Belfort la soirée PASS Musées se déroulera à la Salle des fêtes dès 18h30 le 9 février. Là encore des visites des différents musées de Belfort seront organisées durant la soirée.

Les 23 sites qui rejoignent le PASS Musées en Franche-Comté • Arbois Musée de la vigne et du vin • Arc et Senans Saline Royale - Patrimoine mondial de l’UNESCO • Belfort Citadelle - Parcours Découverte // Lion de Bartholdi // Musée d’Art moderne Donation Maurice Jardot // Musée d’Histoire // Musée des Beaux-Arts // Tour 46

• Besançon Citadelle de Besançon – Patrimoine mondial de l’UNESCO (3 musées) // Musée des Beaux-Arts et d’Archéologie // Musée du temps • Fougerolles Ecomusée du pays de la cerise • Gray Musée Baron Martin • Lons-le-Saunier La Maison de La vache qui rit // Musée d’Archéologie du Jura (Expositions au Musée des Beaux-Arts durant la réhabilitation) // Musée des Beaux-Arts • Montbéliard Musée d’Art et d’Histoire. Hôtel Beurnier-Rossel // Musée du Château des ducs de Wurtemberg • Nancray Musée des maisons comtoises • Ornans Musée Gustave Courbet • Salins-les-Bains La Grande Saline & le Musée du Sel - Patrimoine mondial de l’UNESCO • Saint-Claude Musée de l’abbaye - Dominique Demangeot -

www.passmusees.com

Retrouvez le PASS Musées sur le site de Diversions consacré aux expositions www.museesetgaleries.tv


11

Sorties/Culture

Le journal de l’Aire Urbaine, culture et actualités

Sati(e)rik Excentric à Pôle Sud Un septet de jazz et un comédien fouleront la scène de Pôle Sud le 20 janvier pour un hommage à Erik Satie. Stimulé par l’esprit nonconformiste du musicien, François Raulin et ses partenaires nous invitent à un périple dans le monde du compositeur. Le pianiste de jazz François Raulin a composé la partition sur des arrangements écrits avec le contrebassiste Pascal Berne et le clarinettiste Michel Mandel. Un parcours que les musiciens qualifient eux-mêmes de « fantasque, à la découverte du continent Satie ». Le terme de continent n’est pas exagéré tant Satie, né en 1866, a su défricher durant sa carrière un terrain musical extrêmement vaste. Le spectacle prend comme base les mélodies de Satie, des incontournables Gnossiennes aux Gymnopédies. Les écrits de Satie sont également mis à profit : lettres, critiques, aphorismes adaptés par le comédien Gilles Arbona qui disent beaucoup du Satie passionné et irrévérencieux. A Montmartre, il fréquentera les poètes dont Verlaine et Mallarmé. Pour porter ces écrits pleins d’humour, parfois caustiques, un comédien côtoie les sept musiciens sur scène. Sati(e)rik Excentric veut donner à voir le musicien « décalé et intègre » qu’il fut. Nul doute que des musiciens de jazz apprécient particulièrement la place que Satie laissait à l’improvisation dans ses compositions. Il y ménageait d’ailleurs des indications de jeu personnalisé. Considéré par Ravel comme un précurseur de la nouvelle musique, Satie a concilié rigueur et fantaisie, pour une vision de la musique sans compromission. Celui qui

a écrit la première pièce répétitive soixante ans avant la création du mouvement, est donc à l’honneur dans ce spectacle qui souhaite mettre en lumière son sens de la mélodie, sa liberté de ton et son esprit visionnaire. - Amandine Mannier -

A voir à Pôle Sud le 20 janvier à 20h30

Résidence des soeurs Sagna © Laurent Philippe

En janvier 2012, Caterina et Carlotta Sagna arrivent à Pôle Sud en tant qu’artistes associées. Lors de la soirée de fin de résidence de La Ribot en novembre dernier, nous avions rencontré Joëlle Smadja, directrice de Pôle Sud, qui évoquait la manière dont la structure aborde une résidence d’artiste. Si un point commun entre les différentes résidences à Pôle Sud est de ménager des passerelles entre les disciplines, chaque résidence est différente. Celle des soeurs Sagna sera beaucoup plus axée sur le rapport avec le théâtre. « On est plutôt sur le questionnement de la danse et du théâtre, de la coïncidence entre le texte et la danse et aussi dans le rapport entre le métier de danseur et le rôle du chorégraphe » explique Joëlle Smadja. D’autres partenariats se font jour, en particulier avec le Conservatoire, « pourquoi pas le TNS, des écoles de théâtre » ajoute la directrice de Pôle Sud qui là encore souhaite ménager des passerelles avec d’autres structures culturelles strasbourgeoises. « A chaque résidence, on essaie d’avoir des partenariats qui fassent évoluer l’idée de la danse, car la danse d’aujourd’hui n’est absolument pas cantonnée à un secteur du mouvement seul. On est dans des propos qui sont parfois politiques, esthétiques évidemment, mais il y a

toujours quelque chose qui est en rapport avec une autre forme d’art ». La résidence s’inscrit dans une dimension de laboratoire, « mais c’est aussi une rencontre avec un territoire » explique Joëlle Smadja. « C’est la différence avec l’accueil d’un spectacle. On demande à l’artiste d’être disponible, de rencontrer des gens ». Lors d’une résidence l’artiste a l’opportunité de mener des projets qu’il ne mènerait pas ailleurs. Les résidences sont aussi l’occasion pour Pôle Sud de promouvoir la danse auprès d’un public plus large. L’expérience de novembre à l’ESAD illustre bien cela. « On a des étudiants qui vont faire venir toute une série d’autres amis étudiants ou des gens qui s’intéressent aux arts plastiques, et qui vont se confronter à une oeuvre qui n’a peut-être rien à voir avec ce qu’ils ont déjà vu ». La directrice précise qu’il peut arriver que le public même de Pôle Sud soit décontenancé. C’est peutêtre aussi le rôle d’une résidence d’avancer des propositions artistiques hors des sentiers battus, décalées... « Le public est très étonnant parce qu’il est très mélangé, aussi bien au niveau des âges que des provenances. Et c’est ce qui nous intéresse le plus à Pôle Sud, de mélanger les publics ». - Dominique Demangeot-

www.pole-sud.fr

Diversions


Littératures

12

ROMAN

Journal d’un mythomane Vol.1 Nicolas Bedos

Robert Laffont

Nicolas Bedos n’est pas un inconnu, mais son talent ne se résume pas à être un «fils de». Touche-à-tout, il excelle dans la mise en scène, la comédie, mais c’est surtout en tant que chroniqueur satirique qu’il s’est fait connaître en 2010 par le grand public, dans l’émission «La Semaine critique» de Franz Olivier Giesbert sur France 2. Ce livre publié chez Robert Laffont fait la part belle à ses fameuses chroniques, qu’il assénait avec un débit proche du flow d’un rappeur aguerri dans l’exercice littéraire. Ce recueil préfacé par Régis Jauffret est un véritable bijou : drôle, intelligent et irrévérencieux, il est servi par une plume absolument formidable dont on ne peut qu’admirer la justesse et la virtuosité. Nicolas Bedos tire à vue sur tous les milieux : politique, sportif, artistique...Tout le monde passe à la moulinette, du chef de l’Etat, qualifié de «VRP cocaïné», ce qui lui valut les foudres du Président à Marine Le Pen dont il dresse un portrait inattendu. Cependant, Nicolas Bedos ne cède jamais à la facilité, et il ne s’épargne pas, se mettant en scène dans un personnage absolument détestable qui donne le titre à ses chroniques. Brouillant sans arrêt les pistes, il se permettra un bel hommage à son ami Jocelyn Quivrin, tout en pudeur et décalage, dans les pages qui suivent les chroniques télé. - Aurélie Choley -

ROMAN

Joueur_1

Douglas Coupland

Au Diable Vauvert

GUIDE

et René Girard pour nos contemporains, Nono n’oublie personne et fait preuve d’un bel esprit de synthèse pour donner les clés des grands concepts philosophiques. Il ne manque aucun grand courant de pensée. Ce cours de philosophie accéléré s’appuie sur des dessins à chaque page qui ne sont avares ni en calembours ni en situations cocasses. Chaque « leçon » s’avère pourtant structurée avec clarté et concision, et l’on reconnaît la rigueur de l’enseignant en philosphie qui a sûrement dû faire sienne cette pensée de Descartes : ce qui se conçoit bien s’énonce clairement ! Alors si vous avez un lycéen dans votre entourage qui passe la philo en juin, cet ouvrage est pour lui !

Petit précis de curiosités le long de la ligne TGV

ROMAN

de l’avenir dans un monde dépourvu de points de repère. L’auteur du roman culte Generation X paru en 1991, n’en a pas fini avec ses démons et poursuit sa quête dans une Amérique post onze septembre avec ce Joueur_1 dont le rythme heurté pourra en décontenancer certains - les changements de points de vue selon les personnages, les événements qui se précipitent d’une page à l’autre -. Un roman délicieusement anxyogène pour celui qui saura se frayer un chemin parmi les monologues intérieurs des divers personnages. Bienvenue dans le monde 2.0 de Douglas Coupland. - Samuel Effin -

Blandine et Philippe Sauter

Néo Editions

Les silences de la guerre Claire Fourier

Dialogues

- Marc Vincent -

ROMAN

Je vous prête mes lunettes A l’image du plafond de la salle à manger de l’hôtel de la Croix d’or à Montbéliard, caché durant des centaines d’années et redécouvert en 1976, la zone Rhin-Rhône recèle des trésors insoupçonnés. Blandine et Philippe Santer ont souhaité mettre à jour ces curiosités qui émaillent nos villes et nos campagnes. Il ne s’agit pas ici d’un énième guide touristique comme il en existe tant. Pas de photos alléchantes ni de glossaires exhaustifs des derniers endroits à la mode. Un simple classement alphabétique et un index de villes nous invitent à découvrir le Coup Franc, plus vieux bar de Besançon ouvert en 1952 ou une très ancienne coutellerie à Dijon. De Bâle à Vesoul, de Chalon-sur-Saône à Mulhouse, les deux auteurs prennent systématiquement les chemins de traverse pour raconter à leur manière très personnelle les histoires des coins et recoins de la Métropole Rhin-Rhône. Ce petit guide regorge d’anecdotes cocasses ou plus sérieuses, passe sans scrupules du chocolat - à Neuchâtel - ou cholérat - à Vesoul -, déniche des éléphants sur les murs d’une église carolingienne près du Creusot et un petit ruisseau de montagne où l’on pêche de tout... Chaque texte, d’une belle concision, dit l’essentiel de ces petites histoires, à grand renfort de chiffres et d’anecdotes, ces endroits peu médiatisés qui font pourtant eux aussi l’histoire de la Métropole Rhin-Rhône.

Anna Rozen

- Dominique Demangeot -

Un officier allemand chargé de superviser la construction du Mur de l’Atlantique et une jeune bretonne se rencontrent en 1940. Tout oppose évidemment les deux êtres qui vont pourtant peu à peu prendre conscience de leurs points communs. D’une écriture toute en pudeur, Claire Fourier dépeint cette union, sur fond d’occupation et de résistance. Le parallèle avec Le silence de la mer est tout à fait assumé par l’auteur. Mais alors que les personnages de Vercors s’enferment dans le mutisme par patriotisme, Hermann, Glaoda et le père de cette dernière, secrètement engagé dans la Résistance, optent pour le dialogue. Claire Fourier parvient à restituer l’atmosphère calme et mélancolique du bord de mer breton, gardant éloignés les bruits assourdissants de la guerre au loin sur Brest. La relation tissée entre l’officier allemand et la jeune Glaoda est de même nature, nourrie de lectures et de peinture, tenant la guerre à distance. Tandis que les paysages verts et bleus de la Bretagne, terre de brume, insoumise par tradition, s’accordent avec ceux de Rügen en Allemagne d’où est originaire Hermann, Claire Fourier parvient au moyen d’une écriture sobre à produire un livre profondément humaniste, opposant aux nationalismes la volonté de dialogue. - Dominique Demangeot -

BD/PHILOSOPHIE

PHOTOGRAPHIE

Dessine-moi la philo ! Nous vivons les cinq premières heures d’une catastrophe mondiale dont on ne connait pas l’origine. Cinq heures pour suivre quatre personnages - plus le cinquième, l’énigmatique Joueur_1 - que le hasard réunit dans le bar d’un aéroport. Kate, mère divorcée venue retrouver Warren rencontré sur internet, Luke, pasteur qui a volé l’argent de sa paroisse, Rick, barman alcoolique et Rachel, personnage archétypal de Coupland, d’une intelligence supérieure mais socialement inadaptée au physique de top modèle. Tandis que le prix du baril de pétrole ne cesse de grimper, l’auteur nous met en présence des doutes et des solitudes de ces cinq entités. La menace dont on ignore l’origine est très présente tout au long du roman, seul fil rouge finalement de cette histoire tissée principalement des cinq vies des protagonistes. On retrouve dans ce nouveau roman existentiel de Douglas Coupland les grandes préoccupations de l’auteur américain : l’effet pervers des nouvelles technologies et la peur

- Dominique Demangeot -

de vue. Les photographies d’André Steiner s’inscrivent dans ce contexte, lui à qui l’on confiera l’un des premiers Leica, même si l’artiste se garde bien de suivre les pas de ses contemporains preneurs d’images en restant à l’écart des courants. L’ouvrage, édité à l’occasion d’une exposition au Musée Nicéphore Niépce de Chalon-sur-Saône - d’octobre 2011 à janvier 2012 -, nous invite dans l’intimité familiale et amoureuse d’André Steiner. Ce juif hongrois, qui arrive en France avec sa femme Lily en 1928, veut prendre un nouveau départ et vivre de sa photographie. L’ouvrage propose des autoportraits de Steiner et des photographies de sa femme et sa fille Nicole. Ancien décathlonien très attaché à la beauté sculpturale du corps, cet ingénieur de formation conçoit ses clichés avec une grande rigueur formelle. S’il multiplie les images en studio et sur le terrain, le corps demeure sa plus grande passion. Ses photographies vont incarner la glorification du corps harmonieux entre les deux guerres, et en cela son plus beau modèle demeure sa femme que l’oeil de Steiner magnifie en pleine nature, nue ou habillée, une histoire intime qui irradie pour reprendre les termes d’Arnaud Cathrine dont on retrouve un texte dans l’ouvrage, éclairant la relation unissant Steiner et les deux femmes de sa vie.

Nono

Dialogues

Le titre est on ne peut plus limpide. Nono, professeur de philosophie de son état mais également dessinateur, a mis à profit sa retraite pour mêler ses deux passions. Dessine-moi la philo retrace donc, en textes et en dessins, plus de 2000 ans de philosophie. Des premiers penseurs de la Grèce antique à Michel Serres

André Steiner, Ce qu’on n’a pas fini d’aimer Avec des textes de François Cheval et Arnaud Cathrine

Le bec en l’air

A partir des années 20, la photographie est avide d’une Nouvelle Vision. Les évolutions technologiques rendent les appareils plus maniables et autorisent de nouvelles prises

Le Dilettante

Qu’est-ce donc que ce livre ? Un bien étrange texte, découpé en trois parties, trois nouvelles qui mettent en scène des personnages surprenants : une érotomane dont la salle de bain fuit, une jalouse maladive qui nourrit une bête en elle et un homme qui souffre d’agueusie (perte du goût). Ces trois personnages portent, comme chacun d’entre nous un regard différent sur la société et ses préoccupations. Ainsi s’explique le titre de ce livre : Anna Rozen nous propose de voir le monde avec d’autres yeux que les nôtres. Le dernier personnage se révolte contre une société qui cultive la vitesse et la productivité et les érige en valeurs suprêmes: « Le monde a besoin de spectateurs. On ne peut pas tous produire. Il faut des gens pour regarder les films, lire les livres, écouter la musique, des gens avec du temps, et un peu d’argent quand même. Voilà l’argument que j’avance quand on me représente le vide et l’inutilité de ma vie oisive ». Ce petit livre paru chez Le Dilettante permettra peutêtre de prendre de bonnes résolutions pour cette nouvelle année, des résolutions qui ne seraient pas teintées de bonnes intentions, mais qui permettraient de porter un regard différent sur la vie, la nôtre, mais aussi celle des autres, quelles qu’en soient les apparences. - Aurélie Choley -


13

Chroniques CD

POP ROCK

Nada Surf The Stars Are Indifferent To Astronomy (PIAS) Nada Surf fait montre dans ses productions discographiques d’une régularité étonnante. Le trio américain est synonyme de qualité pour les amateurs de pop rock, et Matthew Caws et ses collègues n’ont que rarement modifié leur recette. Le traitement des guitares est fidèle à lui-même. Pas de saturations excessives ici mais un son clair et cristallin, parfait écrin aux vocaux toujours léchés du groupe. Looking Through est construit sur une rythmique à laquelle il est bien difficile de résister, et Nada Surf sait toujours ménager ces subtiles accélérations qui nous donnent encore plus envie de les suivre. Cette véritable aisance pop, devenue une marque de fabrique qui fait qu’on reconnaît la formation dès les premières mesures, le groupe sait aussi en faire la démonstration en mode plus acoustique comme sur le délicat When I Was Young. Nada Surf peut finalement se résumer assez bien par le titre Teenage Dreams, un état d’esprit positif qui transpire dans leur musique toujours admirablement produite et dosée, qui leur a gagné un public d’une fidélité à toute épreuve. Matthew et ses collègues ont su conserver la fraîcheur de leurs débuts. - Dominique Demangeot -

Diversions METAL

Alan Corbel Dead Men Chronicles (Cinq 7 / Wagram)

Iron & Wine Morning Becomes Eclectic (Warner)

Humblement interprétées, les premières chansons d’un jeune homme à suivre. Après un premier EP produit par Edith Fambuena (ex-Les Valentins et derrière les manettes de pas mal de disques d’Alain Bashung à Etienne Daho en passant par Doriand ou encore Miossec), la réalisation du premier opus de ce Français a cette fois été confiée à Bertrand Belin, fin guitariste, auteur luimême de quelques bons disques. De finesse il est d’ailleurs question dans ce disque, tant Corbel trousse avec délicatesse une dizaine de titres soyeux. J’en veux pour preuve le premier morceau Children Of The Sun, où la voix de Corbel se marie avec une guitare, un piano discret et une batterie feutrée. On sent l’influence anglaise très forte sur Muse ou Time To Lose, deux autres belles chansons aux arrangements que Keren Ann affectionnerait. Bref, en une poignée de chansons à l’ambiance crépusculaire, Alan Corbel réussit à nous faire entrer (et rester) dans son univers pop-folk doux-amer, et nous on lui dit bravo. - Simon Grangereau -

Une petite performance live de l’ami Sam Beem, éditée pour le Back To Black Friday. Cet évènement a lieu chez les disquaires indépendants, l’équivalent hivernal du Record Store Day, et permet la parution de galettes en édition limitée. Pour cette occasion, Iron & Wine nous offre quelques chansons enregistrées pour la radio KCRW en janvier dernier. A la différence de sa Daytrotter Session, Beem offre des morceaux dans un apparât moins dépouillé et ne se contente pas uniquement du récent LP en date Kiss Each Other Clean. De ce dernier apparait un formidable Tree By The River aux arrangements entrainants de flûte et de saxo, lui conférant un côté springsteenien. Me And Lazarus garde sa ligne en retenue avant un final éclatant. Petite galette sympathique de Sam Beem, pour qui aura pu se la procurer. Les autres garderont espoir d’un jour tomber dessus au détour d’une bourse aux disques. - Florian Antunes Pires -

BANDE ORIGINALE

HIP HOP

(Universal) Rammstein, c’est un métal industriel lourd et violent mais mélodique, soutenu par un chant dans la langue de Goethe qui confère encore plus son côté agressif à la musique des Berlinois. Repérés par Trent Reznor qui les a inclus à la B.O. de Lost Highway, ils ont pu traverser l’Atlantique, embarqués sur le Family Values Tour de koRn, et s’imposer pour devenir une référence du genre. Au final, Mütter et Reise, Reise se partagent le plus grand nombre de pistes. On est tout de même étonné de ne pas voir apparaitre la reprise de Depeche Mode Stripped ou le morceau éponyme Rammstein. Une de leur place a sans aucun doute été laissée à Mein Land, morceau inédit d’usage. La deuxième galette est assez intelligente. Tous les singles édités ces 15 dernières années voyaient sur leurs faces B la présence de nombreux remixes. S’avaler cinq relectures d’un même morceau d’affilée pouvait vite devenir indigeste. La sélection du best of, même si difficile à écouter d’une traite, apporte un aperçu intéressant de la réappropiation des compos du sextet par des artistes variés, de Faith No More à Clawfinger, en passant par Scoote ou les Pet Shop Boys. - Florian Antunes Pires-

A.A. Bondy

Alfred Massaï

Son nom n’est pas sur toutes les lèvres. Pourtant, A.A. Bondy, signé sur le légendaire label Fat Possum, continue de dérouler tout son savoir-faire de songwriter. Peu de gens connaissent l’existence de ce jeune guitariste et chanteur qui, deux ans après When The Devil’s Loose (2009), met un peu d’électricité dans ses chansons, à l’instar des très beaux Scenes From A Circus et Down In The Fire (Lost Sea) qui convoquent à la fois la tension de Low et la pensateur de Bon Iver. Believers s’écarte donc du folk-blues dénudé des débuts au profit de titres à l’atmosphère mélancolique (le sublime Drmz, le dylanien The Twist, The Heart Is Willing qui évoque Wilco). Enregistré en Californie sous la bienveillance de Rob Schnapf (Elliott Smith, Beck, rien que ça), Believers a largement de quoi se retrouver cité dans les top lists de fin d’année. - Simon Grangereau -

FOLK

Made In Germany 1995-2011

CHANSONS

(Fat Possum Records/PIAS)

POP FOLK

Rammstein

FOLK

Believers

Retrouvez plus de chroniques, découvertes, interviews et infos musicales sur www.sensationrock.net

Tous dans le même caddie

(autoproduction) Ici plus qu’ailleurs, il est difficile de coller une étiquette à la musique d’Alfred Massaï qui, comme semble l’indiquer le sobriquet de l’artiste, oscille entre orient et occident, entre chanson et ce que l’on appelle communément musiques du monde. De la biguine d’Il pleut à la valse anachronique de Leur sommeil illuminée d’un vieil orgue de Barbarie, de Testostérone ou l’impertinence des choses, rock et sensuelle, à des morceaux plus acoustiques et délicatement produits, Alfred Massaï arrange brillamment ses inflluences. Quand il traite des fermetures d’usines, il le fait sur un rythme enjoué au chaloupement reggae avec Tous dans le même caddie. Quand il campe un technophobe hostile au progrès, il passe en mode redneck ironique avec Les Moulins Avant. Pour évoquer les exclusions, le manque ou la surconsommation, Alfred Massaï emploie une large palette musicale. Même s’il tourne depuis 2007, ce n’est qu’en 2011 qu’il enregistre ce premier album au studio Le Zèbre à Besançon, imprégné d’une atmophère live et authentique. - Dominique Demangeot -

Trent Treznor / Atticus Ross

The Girl With The Dragon Tatoo Soundtrack

(Null / Columbia / Sony) L’univers de Trent Reznor est noir et a déjà prouvé son efficacité pour habiller l’esthétique sonore de longs métrages (générique de Se7en ou encore Lost Highway). Le rapprochement avec Atticus Ross ne changera en rien cela, ce dernier aussi adepte des ambiances sombres (il a produit koRn sur See You On The Other Side et Untitled). Nous avons donc les candidats idéaux pour réaliser la B.O. de l’adaptation américaine du roman de Stieg Larsson. Et quiconque a lu Millenium connait cette atmopshère sombre et froide. Reznor et Ross en 39 morceaux (!!!) et 3h de musique unissent à la perfection tous ces univers. A quelques exceptions près, toutes les pistes sont instrumentales, parfois avec en fond les murmures de Mariqueen Maanding. On retrouve par moments l’ambiance des plages instrus de The Fragile (She Reminds Me Of You). Le parfait équilibre est trouvé entre des compos cristallines et des pistes noires et inquiétantes. On sent parfois une violence contenue (A Thousand Details) ou une tension latente (An Itch) dans ce labyrinthe sonore qui nécessite une totale immersion, casque sur les oreilles. - Florian Antunes Pires -

The Roots Undun (Def Jam / Universal) Cet album-concept parle de Redford Stephens, personnage semi-fictif qui tente de revenir sur son existence après sa mort : vivre une vie rangée ou devenir un criminel. Ici, pas spécialement de titres joyeux, le flow de Black Thought toujours aussi précis glisse sur les rythmiques élaborées par ?uestlove. The Other Side est l’un des morceaux les plus réussis du combo et l’un des plus remplis de spleen. Idem pour Tip The Scale, aussi dark que les photos de pochette. Ce qui ne change pas chez les Roots, c’est ce besoin de s’entourer de vocalistes et rappers de talent, tels que Dice Raw ou Big K.R.I.T. Là encore, un invité de choix mais dont la musique n’a pas trop à voir avec le hip hop. C’est au tour de Sufjan Stevens ou plutôt un titre de Sufjan Stevens d’être utilisé ici. Redford, instrumental au piano calé au milieu des quinze morceaux de Michigan, devient ici l’occasion d’évoquer le prénom du personnage dépeint dans Undun. Redford trouve sa place au début d’un mouvement, Redford Suite, qui clôture le disque, entre impro jazz et orientation classique, preuve que la musique de The Roots dépasse largement les limites du hip hop. - Simon Grangereau -


Cinéma

4 janvier Anonymous

14

Millenium - Les hommes qui n’aimaient pas les femmes De David Fincher Thriller

De Roland Emmerich Drame avec Jamie Campbell Bower, Rhys Ifans Le destin d’Edward De Vere, duc d’Oxford, qui prétend être le véritable auteur de toutes les pièces de William Shakespeare.

avec Daniel Craig, Rooney Mara Un journaliste décide de prendre du recul dans son métier à cause d’une condamnation pour diffamation. Un industriel l’engage afin d’élucider la disparition de sa nièce.

Le Pacte

De Roger Donaldson Drame avec Nicolas Cage, January Jones Un homme dont la femme a été violée accepte l’aide d’un inconnu qui lui propose de supprimer le violeur. Mais une contre-partie est exigée...

Un jour mon père viendra De Martin Valente Comédie

avec Olivia Ruiz, François Berléand Deux hommes que tout oppose sont persuadés d’être chacun le vrai père de Chloé. Ils décident de la retrouver. Mais la jeune femme, qui va se marier, a déjà un père.

Take Shelter

De Jeff Nichols Drame avec Michael Shannon, Jessica Chastain Un homme perturbe sa famille car il est persuadé qu’une tornade se rapproche.

Une nuit

De Philippe Lefèbvre Drame avec Roschdy Zem, Sara Forestier Spécialiste de la vie nocturne parisienne, un policier se retrouve piégé. Parviendra-t-il à sortir de cette impasse ?

Un jour mon père viendra le 4 janvier

11 janvier Intruders

De Juan Carlos Fresnadillo Thriller avec Clive Owen, Carice van Houten Deux enfants de deux familles différentes font d’horribles cauchemars : ils rêvent qu’un étranger entre dans leur chambre. Mais n’est-ce qu’un rêve ?

J. Edgar

De Clint Eastwood Biopic avec Leonardo DiCaprio, Naomi Watts L’histoire du président des Etats Unis J Edgar Hoover. Personnage respecté et admiré, mais possédant une face sombre...

ses auditeurs sur leur vie sentimentale. Elle vit néanmoins totalement recluse dans son appartement et décide de rechercher sa mère.

10 jours en or

De Nicolas Brossette Comédie dramatique avec Franck Dubosc, Claude Rich Un vendeur ambulant parcourt le pays. Il fait alors la connaissance de son fils de six ans.

Les Nouveaux chiens de garde De Gilles Balbastre Documentaire

L’emprise des groupes industriels et financiers sur les médias.

L’orpheline avec en plus un bras en moins De Jacques Richard Comédie avec Jean-Claude Dreyfus, Dominique Pinon Une jeune orpheline est adoptée par un juge de province. La jeune femme rencontre un prestidigitateur et tombe amoureuse.

La Colline aux Coquelicots De Goro Miyazaki Animation

Masami Nagasawa, Junichi Okada Une lycéenne a perdu son père disparu en mer. Depuis ce moment, elle hisse deux pavillons. Avec un camarade, ils vont découvrir de lourds secrets sur leur enfance.

Une vie meilleure De Cédric Kahn Drame

avec Guillaume Canet, Leïla Bekhti Un couple décide d’ouvrir un restaurant mais fait rapidement face à des dépenses imprévues. Nadia accepte à contre-cœur un travail à l’étranger afin de gagner plus d’argent.

Beau rivage

De Julien Donada Fantastique avec Daniel Duval, Chiara Caselli Un fonctionnaire de police vit seul et a perdu le goût d’aimer. Il fait alors la connaissance d’une jeune femme qui va bousculer sa vie.

De Cyril Mennegun Drame avec Corinne Masiero, Jérôme Kircher Louise Wimmer a un travail mais vit dans sa voiture. Elle souhaite trouver un appartement et rencontre Paul.

Ici-bas

De Jean-Pierre Denis Drame avec Céline Sallette, Eric Caravaca Une sœur rencontre un aumônier et quitte le couvent pour cet homme. Mais les choses ne se déroulent pas comme elle l’espérait.

Turn me on

De Jannicke Systad Jacobsen Comédie avec Helene Bergsholm, Henriette Steenstrup Une adolescente subit de violents commérages dans son lycée. Elle décide de quitter la ville.

Et si on vivait tous ensemble ? De Stéphane Robelin Comédie

avec Claude Rich, Pierre Richard Des personnes âgées décident de vivre ensemble pour éviter le placement en maison de retraite.

Les paroles recueillies sur les actes du dirigeant khmer Kaing Guek Eav dit Duch, qui donna l’ordre d’éliminer plus de dix mille cambodgiens opposés au pouvoir en place.

L’Amour dure trois ans De Frédéric Beigbeder Drame

avec Gaspard Proust, Louise Bourgoin Un critique littéraire vient de divorcer. Persuadé que les histoires d’amour ne durent que trois ans, il rencontre Alice.

The Darkest Hour 3D De Chris Gorak Science-fiction

avec Emile Hirsch, Olivia Thirlby Un blackout se produit à Moscou. D’étranges individus non humains prennent le contrôle de l’électricité.

Dubaï Flamingos

De Delphine Kreuter Drame avec Sergi López, Vanessa Paradis Vincent part à la recherche de sa femme Livia, disparue. Durant son périple, il rencontre une jeune femme.

Dans la tourmente

Louise Wimmer

De Marie-Castille Mention Schaar Comédie avec Esther Comar, Martin Cannavo Deux lycéens que tout oppose vont se rapprocher et vivre un amour fort pendant six mois.

Duch, le maître des forges de l’enfer De Rithy Panh Documentaire

Les Acacias

De Pablo Giorgelli Drame avec German de Silva, Hebe Duarte Un routier de Buenos Aires accepte de voyager avec une jeune femme qui fait du stop. Une relation s’établit entre eux.

Ma première fois

De Christophe Ruggia Comédie avec Mathilde Seigner, Clovis Cornillac Un patron détourne de l’argent et délocalise son entreprise sans prévenir ses ouvriers. Un de ses employés découvre le complot et décide d’agir.

Parlez-moi de vous De Pierre Pinaud Drame

avec Karin Viard, Nicolas Duvauchelle Une célèbre animatrice radio tente de réconforter

El Chino La colline aux Coquelicots le 11 janvier Portrait au crépuscule De Anguelina Nikonova Drame

avec Sergei Borisov, Olga Dykhovichnaya Marina est mariée et vit confortablement. Suite à des violences qu’elle subit, elle décide de se venger.

18 janvier Trust

De David Schwimmer Drame avec Clive Owen, Catherine Keener La jeune Annie fait la connaissance d’un garçon sur internet et se sent peu à peu attirée par lui.

De Sébastien Borensztein

Comédie dramatique

avec Ricardo Darin, Muriel Santa Ana Jun, citoyen chinois, arrive en Argentine. Il fait la rencontre de Roberto, quincaillier.

Le Printemps de Téhéran - L’histoire d’une révolution 2.0 De Ali Samadi Ahadi Documentaire Des images filmées en temps réel font découvrir le printemps de Téhéran. Deux jeunes étudiants expriment leurs peurs et leurs rêves.

A travers les branches d’un arbre De Daniel Duqué Drame

Avec Philippe Le Gall, Laetitia Spigarelli Un jeune homme souffre de l’absence de son père. Il décide de se rendre avec sa soeur sur les lieux où ce dernier l’emmenait prendre des clichés.


Cinéma

25 janvier

One for the Money

The Descendants

De Julie Anne Robinson Comédie avec Katherine Heigl, Jason O’Mara Stéphanie Plum est une jeune femme qui vient de perdre son emploi. Elle est embauchée par son cousin afin de devenir chasseur de primes.

De Alexander Payne Drame avec George Clooney, Judy Greer Suite à l’hospitalisation de sa femme, Matt King tente de renouer des liens avec ses deux filles. Cette dernière lui révèle que sa mère avait une liaison. Il décide de partir à la recherche de cet homme accompagné de ses filles.

Aurore

De Cristi Puiu Drame avec Clara Voda, Catrinel Dumitrescu Voirel voyage seul. Il est armé et sillonne la ville.

Jack et Julie

De Dennis Dugan Comédie avec Adam Sandler, Al Pacino, Katie Holmes Un père de famille voit sa tranquillité chamboulée par l’arrivée inopinée de sa sœur jumelle qui vient du Bronx et ne veut plus partir.

Sherlock Holmes 2 : Jeu d’ombres De Guy Ritchie Aventure

avec Robert Downey Jr., Jude Law Le prince héritier d’Autriche est retrouvé mort : tous les indices laissent penser que Moriarty, l’ennemi de Sherlock Holmes, est le coupable.

Cendrillon 3D, Elle était une fois dans l’ouest De Pascal Hérold Aventure

La Taupe Viva Riva !

De Djo Tunda Wa Munga Drame avec Patsha Bay Mukuna, Manie Malone Riva retourne à Kinshasa après dix ans d’absence. Il a fait fortune et souhaite profiter de cet argent. De Rabah Ameur-Zaimeche Drame avec Jacques Nolot, Christian Milia-Darmezin Les successeurs du célèbre hors-la-loi Louis Mandrin continuent de faire de la contrebandes.

Café de Flore

De Jean-Marc Vallee Drame avec Vanessa Paradis, Kevin Parent Les destins croisés de deux personnes : une mère célibataire parisienne et un DL montréalais.

De Patricia Mazuy Comédie avec Marina Hands, Bruno Ganz Une cavalière quitte son travail pour devenir palefrenière dans un haras de dressage. Elle fait la connaissance d’un entraîneur allemand, ancien champion international.

L’Oiseau

De Yves Caumon Comédie dramatique avec Sandrine Kiberlain, Clément Sibony Anne vit seule, sans enfants ni mari. Mais un jour, un oiseau entre dans son appartement...

avec Yolande Moreau, Alexandra Lamy Le conte de Cendrillon revisité en version Far West.

The Descendants le 25 janvier

Les Chants de Mandrin

Sport de filles

Tahrir, place de la Libération De Stefano Savona Documentaire

Detachment

De Tony Kaye Drame avec Adrien Brody, Bryan Cranston Un enseignant doit effectuer un remplacement dans un établissement difficile. Cette expérience va changer sa vision des choses.

Félins

De Alastair Fothergill Documentaire La vie d’un groupe de lions, d’un léopard et d’un couple de guépards dans les plaines du Serengeti en Tanzanie.

La Vérité si je mens ! 3 De Thomas Gilou Comédie

avec Richard Anconina, José Garcia Les nouvelles aventures de Eddie, Dov, Yvan et les autres qui ont déménagé pour la banlieue d’Aubervilliers.

La révolution égyptienne vue par trois jeunes égyptiens. L’occasion pour le peuple égyptien de s’exprimer pour la première fois.

De Jeffrey Friedman Biopic avec James Franco, Rep Epstein L’histoire de l’écrivain Allen Ginsberg qui publia le poème Howl, jugé obsène pour l’époque.

avec Thierry Neuvic, Hélène Fillières Antoine quitte sa femme et s’installe chez son ami d’enfance. Il souffre de l’absence de ses enfants qu’il ne peut voir qu’un week end sur deux.

avec Kate Bosworth, Ellen Barkin Lors d’un mariage, les membres d’une famille se retrouvent. Des personnages hauts en couleur réunis lors d’une journée.

Zarafa

De Rémi Bezançon Animation avec Thierry Frémont, Simon Abkarian Un lien unit Maki, un enfant de 10 ans, avec Zarafa, une girafe orpheline. Le prince du désert doit conduire la girafe en France mais le jeune garçon veut la ramener sur sa terre natale.

avec Vincent Lacoste, Elsa Zylberstein La vie d’un jeune homme surdoué à l’école comme au cinéma : il gagne sa première Palme d’Or à quinze ans et un César à seize ans.

Jeux d’été

Tucker & Dale fightent le mal De Eli Craig Comédie

avec Tyler Labine, Alan Tudyk Deux paysans inoffensifs rencontrent des étudiants en pleine forêt. Les deux étudiants sont persuadés que ces deux agriculteurs sont des tueurs en série alors que ces derniers croient que les étudiants font partie d’une secte...

De Rolando Colla Drame avec Armando Condolucci Un couple tente de se retrouver dans un camping en Toscane.

Un monde sans femmes De Guillaume Brac Comédie dramatique

avec Vincent Macaigne, Cédric Cailleux Sylvain fait la connaissance de deux jeunes femmes. Mais Gilles, un dragueur invétéré, perturbe leurs relations.

Sur la planche De Leïla Kilani Drame

La Folie Almayer

avec Soufia Issam, Mouna Bahmad Quatre jeunes femmes de Tanger travaillent sans cesse. Elles sont ouvrières et se répartissent en deux castes : les textiles et les crevettes.

De Chantal Akerman Drame avec Stanislas Merhar, Aurora Marion Un lien très fort unit un père et sa fille. Une relation qui mêle passion, racisme et argent.

L’Uomo In Piu

De Paolo Sorrentino Drame avec Toni Servillo, Andrea Renzi Un chanteur et un acteur qui portent le même nom se rencontrent.

Elles

De Malgorzata Szumowska Drame avec Juliette Binoche, Anaïs Demoustier Une journaliste s’intéresse au monde de la prostitution étudiante et découvre un univers de détresse.

8 février

Glenn the flying robot De Marc Goldstein Science-fiction

avec Billy Boyd, Dominic Gould Suite à un accident, Jack perd l’usage de sa main. Son ennemi décide de lui offrir Glenn, un robot domestique. Mais Glenn ne s’avère pas être un robot comme les autres.

De Maryam Keshavarz Drame avec Nikohl Boosheri, Sarah Kazemy Des parents iraniens doivent faire face aux problèmes de leurs enfants.

JC Comme Jésus Christ De Jonathan Zaccaï Comédie

Howl

Another Happy Day De Sam Levinson Drame

En secret

avec Agathe Bonitzer, Mahmoud Shalaby Une jeune française résidant à Jérusalem écrit une lettre où elle exprime ses pensées sur la haine entre la Palestine et Jérusalem. Son frère jette la bouteille à la mer.

1er février

De Baltasar Kormakur Thriller avec Mark Wahlberg, Kate Beckinsale Un agent de sécurité s’est rangé. Mais ses anciennes activités de trafiquant le rattrapent lorsqu’un vieil ami le contacte...

De Tomas Alfredson Thriller avec Gary Oldman, Colin Firth Une taupe s’est infiltrée au sein des services secrets britanniques. George Smiley, lieutenant du MI6, tente de débusquer cet agent infiltré.

Une bouteille dans la mer De Thierry Binisti Drame

Contrabande

Les papas du dimanche De Louis Becker Drame

15

Underworld : nouvelle ère De Mans Marlind Fantastique

Contrabande le 1er février

avec Kate Beckinsale, Charles Dance Quatrième volet de la saga Underworld où le monde des vampires est en guerre avec celui des lycans.

Underworld : nouvelle ère le 8 février


BELFORT - Maison du Peuple 22 janvier à 16h Loc : Projet 90 : 03 84 26 79 65 PONTARLIER - Espace Pourny 26 janvier à 20h30 Loc : Virgo Music : 03 81 46 54 69 Office du tourisme : 03 81 46 48 33

BESANCON - Théâtre musical 11 février à 20h30 Loc : Lionel Patrick Productions : 03 81 81 11 11 Ticketlive : 03 81 54 20 47 Tous les autres points de vente: Géant, Leclerc, Carrefour Hyper U Fnac : 0892 683 622 Ticketnet: 0892 390 100


Diversions Aire urbaine janvier-fevrier 2012