Page 1

n° 6

12 Avril 20

UIT

GRAT

ipatif

Partic

ain

s toulou t n a i d u

ét

ITV Décalée

Quand Diselo consulte une Médium Focus

L’anxiété, comment l’aborder en période d’examen ?

aces Gagnez voosnpl cert ! de c

www.facebook.com/diselomag


rubrique


Échos | 4-5

Elections présidentielles

sommaire

Avril - N° 6

qu’en pensent les syndicats étudiants ? Nathan Poaouteta et Mathieu Stricot

Interview décalée | 6-7 Quand Diselo consulte une Médium Octavie Udave et Manon Bonan

Café de l’Actu | 8-9 Présidentielles :

que pense la e-génération ? Céline Vignes et Cyrille Venaruzzo

p6 p 12

Au mois d’avril ne nous découvrons pas d’un fil. Plus qu’un fil, c’est tout un pan de la toile

Carte blanche à... | 11 Lucie Paimblanc

Dans les coulisses | 12-13 d’un meeting

politique que nous allons soulever dans ce 6ème numéro. Actualité oblige, nous ne pouvions aborder ce mois électoral sans évoquer la chose publique. Des syndicats étudiants

Damien Triomphe et Mickaël Rodrigues

aux coulisses d’un meeting politique, Diselo,

focus | 14-15

Lombricompostage / L’anxiété Cyrille Venaruzzo

Coups de Projo | 17-19 joignez-nous !

Re

Envoyez-nous vos informations !

edito

comme toujours cherche un angle imprévu et

p 15

décalé. Une flopée de nouveaux-velles rédacteurs-trices participe à ce numéro 6. Et vous ?

p 17

C’est quand que vous vous y mettez ? On vous attend. D’ici là, bonne lecture. La Rédac

www.facebook.com/diselomag Contact : Cyrille

Tél. 06 61 78 67 39 | diselo.mag@gmail.com

pas à N’hésitez pas ! franchir le uipe

éq Rejoignez notre ! n de rédactio

édité par Diselo : 16, rue des Teinturiers 31300 TOULOUSE SARL AU CAPITAL de 3000 € - N° SIREN : 535 243 786 RCS Toulouse mail.com diselo.mag@g Directeur de la publication : Cyrille Venaruzzo ILs ont participé à ce numéro : Manon BONAN, Lucie PAIMBLANC, Nathan POAOUTETA, Mickaël RODRIGUES, Mathieu STRICOT, Damien TRIOMPHE, Octavie UDAVE, Cyrille VENARUZZO, Céline VIGNES CONCEPTION & RÉALISATION : DISELO - IMPRESSION : COREP

diselo mag

|3


s o h c é rubrique

Toulouse est un passage obligé des candidats. Obligé par sa forte population étudiante en état de voter. La ville rose entretient un berceau syndical encore marqué dans le milieu universitaire. À la veille des élections présidentielles, trois syndicats représentatifs étudiants ont répondu à quelques questions. Tous ont livré leur vision de la campagne et des thèmes qui, selon eux , doivent être au cœur de celle-ci. Au fil des entretiens il est constaté que certains soutiennent, certains attendent plus et d’autres dénoncent.

Sud-Etudiant : Le Mirail

Electionselles : i t n e d i s é r s t p a c i d n y s s e ent l qu’en pens ? étudiants 

Mathieu et Amaël, militants de SUD, dénoncent une campagne superflue. « il y a beaucoup d’effet d’annonces, mais lorsque les vrais problèmes et thèmes sont abordés tels que le travail SUD Étudiant : valent tous » qui se ou le logement, ils font simple« des candidats ment de fausses promesses.  » constate Mathieu. Tous deux pensent que la campagne des différents candidats est très similaire. Ils se disent désintéressés d’une campagne présidentielle qui présente des candidats qui se valent tous. « Sarkozy et Hollande, c’est la même chose. Il n’y aura pas de changement. ». Ils revendiquent clairement une indépendance vis-à-vis de tout parti, même ceux de leur obédience tel que le parti radical ou le NPA. En clair aucun lien structurel ou officiel en tout cas c’est ce qui est annoncé. Pour ces deux militants de SUD, ce dont la France a besoin c’est de changement profond. La Vème république n’est pas, selon eux, bénéfique pour le peuple français de par son déficit démocratique. Le social, voici le thème qu’il faudrait aborder plus activement dans la campagne. «  Beaucoup d’effets d’annonces, mais dès que les vrais problèmes sont abordés il y a un black-out sur le sujet ». Le logement, le travail et la régularisation des étudiants étrangers sont pour eux les vrais thèmes à débattre. Moins

4|

diselo mag

Au centre de la photo Virgil Torres, responsable adjoint du MET Toulouse. A gauche Thomas Bertrand, responsable MET de toulouse. A droite, pascal

l’environnement, même s’il y a consensus sur le démantèlement des centrales nucléaires. Mathieu conclut l’entretien par une phrase qui résume la position de SUD : « il faut que ces présidentielles se terminent rapidement, que l’on puisse passer à autre chose. »

L’UNEF : Le Mirail, Paul Sabatier et Arsenal.

Le syndicat situé historiquement à gauche adopte, lui, une ligne de conduite précise. C’est un observateur, non-partisan mais politique. En clair ils se définissent à gauche, mais ne sont liés ou récupérés par aucun parti. Stéphane, responsable UNEF de Toulouse, ne définit pas sa position du syndicat vis-à-vis d’un parti politique et notamment le Parti Socialiste. Il se dit non affilié, de plus François Hollande ne propose pour l’instant rien de concret vis-à-vis des réformes universitaires. Alors que Jean-Luc Mélenchon pour le parti du front de gauche et Philippe Poutou pour le NPA se sont déjà prononcés. Ils ont intégré à leur programme de campagne les revendications étudiantes. Plus septique, Stéphane pense que « l’université n’est pas au centre de la campagne, c’est l’économie qui bé-


échos

GERARD DROUOT PRODUCTIONS ET ALHAMBRA PRODUCTIONS PRESENTENT

THRILLER-LIVE

MAX BOUBLIL

Mardi 29 mai 2012 · 20H30 Zénith — Toulouse

Mardi 29 mai 2012 · 20H30 Zénith — Toulouse

GUNS N’ROSES

THE CRANBERRIES

Jeudi 14 juin 2012 · 20H00 Zénith — Toulouse

Vendredi 06 juillet 2012 · 20H00 Zénith — Toulouse

Jean-Claude Camus Productions présente

6 JUILLET

ADAM & EVE

DEEPTOULOUSE PURPLE I ZÉNITH

« la seconde chance » Vendredi 19 & Samedi 20 octobre 2012 en tournée Zénith — Toulouse

WWW.CRANBERRIES.COM

Jeudi 06 décembre 2012 · 20H00 LE SPECTACLE N°1 DANS LE MONDE Zénith — Toulouse N°1 DANS LE MONDE LE SPECTACLE LOCATIONS : GDP.FR, 0 892 392 192

, FNAC ET POINTS DE VENTE HABITUELS

(0.34 /min)

LE SPECTACLE N°1 DANS LE MONDE EN FIN À ES !À OGFIN LIMEN TO UL OU SE !

SHY’M

MAMMA MIA !

Vendredi 14 décembre 2012 · 20H00 Zénith — Toulouse

Du ven. 18 au mer. 23 janvier 2013 Zénith — Toulouse

Locations : BOX OFFICE — 2 rue du taur – 31000 toulouse 05 34 31 10 00 – www.box.fr – facebook : Box-Office Toulouse Fnac – Carrefour – Virgin – Auchan – E.Leclerc – Cultura myticket.fr fnac.com ticketnet.fr PROMOTIONS

& points de vente habituels

shymofficiel.com

diselo mag

|5

euterpe promotions : 05 56 52 45 19 – rcs limoges 325 528 347 — licences n 870483–870484 – capital 142500 euros NE PAS JETER SUR LA VOIE PUBLIQUE.

Propos recueillis par Nathan Poaouteta et Mathieu Stricot.

MAGIC SYSTEM Samedi 12 mai 2012 · 20H00 Le Phare Club — Tournefeuille

© 2012 GDP - LICENCE III N°1033172 - VI N°13623 - DESIGN : LILI’S COM

Reçu par Virgil, responsable adjoint du MET pour Toulouse, celui-ci ne cache pas le soutien partisan pour Nicolas Sarkozy. « Nous nous reconnaissons en lui et ses valeurs, nous soutenons le collectif des étudiants pour Nicolas Sarkozy et les jeunes pour Sarkozy. Alors oui, sans se cacher on le soutient. ». Conformément à sa ligne politique à droite, le MET se retrouve dans les thèmes abordés par le candidat UMP. Le premier est la gestion de la dette publique qui doit être surveillée et être mieux gérée dans un souci d’efficience, c’est un des enjeux du prochain mandat s’il est réélu. L’autre point concerne l’enseignement supérieur, où le MET s’estime satisfait sur les dispositions de la loi d’autonomie des universités. Celle-ci donnant au président d’université un contrôle sur les budgets, le recrutement et sur la gestion du patrimoine immobilier et mobilier universitaire. Malgré tout Virgil considère MET : que l’autonomie des universités, même si «  un accès à to us elle doit encore être améliorée, ne doit pas enseignement de qu à un alité » pousser à une certaine privatisation. «  Il faut un accès pour tous à un enseignement de qualité qui débouche sur un emploi à la fin du cursus suivi. » c’est là pour lui que réside la philosophie dominante de Nicolas Sarkozy concernant l’enseignement supérieur. Néanmoins il modère son propos « Mais attention, en aucun cas nous ne souhaitons une autonomie complète des universités. L’Etat doit avoir un contrôle sans pour autant tout centraliser au même endroit. ».

DRACULA « L’amour plus fort que la mort » Vendredi 11 & Samedi 12 mai 2012 Zénith — Toulouse

2-1016066

Le MET (Mouvement des étudiants, branche étudiantes de l’UNI) : Arsenal et Paul Sabatier.

Votre billetterie Spectacles & Sports vous propose

2-1016066

néficie de plus d’attention. ». Début février il avait organisé des assises étudiantes à Paris sur la question des étudiants étrangers. L’UNEF retrouve ici le même positionnement que SUD. A cette occasion ils ont lancé un appel signé Mathieu et Amaël par tous les candidats de gauche. En bref, Stéphane exprime une certaine attente, « les candidats restent flous à propos des revendications étudiantes, on UNEF : n’appelle à voter pour personne, on veut iversité n’est pas ’un « l juste faire pencher la balance. » gne » tre au cen de la campa


w e i m u v i d é M e r n u e t in

rubrique interview lte u s n o c o e l é e l s i a D c é d Quand Parlez-nous un peu de la situation actuelle en France… Que sentez-vous, que prévoyez-vous pour l’avenir ? Je sens une énergie lourde, pesante… La politique ne peut pas nous sauver, nous sommes dans le faux  ! Je dirais même, aux prémices d’une guerre civile.

Tremb car rien à lez, citoyens, l’h rien ne pe eure actuelle, u monde dut sortir le chaos !

Comme vous avez pu le constater, le nouveau numéro de Diselo est axé politique et sujets polémiques. Mais plutôt que de faire nous-même un Mais de qui doit-on se méfier ? sondage (trop banal) ou interviewer Tout ce que je peux vous dire, c’est que certaines personnes restent une personnalité (trop langue de bois), cachées derrière le mensonge et l’hypo«Nous sommes aux nous avons décidé de demander à une e civile » crisie. Mais restez sur vos gardes : il s’agit err gu ne d’u s ice prém voyante ce qu’elle prédit pour notre du calme avant la tempête. avenir… Et ce n’est pas tout rose ! Mais ne vous inquiétez pas chers Ça devient inquiétant… Que pournt le llule e t, on tie rait-on mettre en place pour limilecteurs, car nous avons aussi prévu Ça y es Grâce à une c rerons ble ! arcé s a c s ter les dégâts ? in n s o quelques questions décalées pour u p on , no res roriste t nous passerr. r e t iIl faudrait commencer par arrêter de Nathalie, notre médium. t an rche Noël e le Père traîneau au kä faire des cadeaux à ceux qui n’en ont son pas besoin.

vé à DSK ?

Nous aimerions élucider une affaire bien mystérieuse avec votre aide… Qu’est-il vraiment arri-

C’est un complot ! C’est sûr et certain. Il dérangeait dans le monde politique, il a toujours dérangé parce que c’est un homme qui aurait pu être président. Mais qui aurait pu faire ça ?! Nicolas Sarkozy, évidemment. Je pense qu’il a eu très peur.  Enfin, cela pourrait s’aggraver, car je sens la présence de la mort autour de ces élections … A propos de Sarkozy, que se passera-t-il s’il perd ?

? vous plaît e rubrique s! Cett On attend vos idée

6|

il.com

diselo mag

diselo.mag@gma

Il entraînera du monde dans sa chute, c’est évident. Mais pas tout de suite, il attendra un peu. C’est un homme intelligent quand même, avec du caractère, même s’il n’est pas parfait contrairement à ce qu’il voudrait montrer.


interview décalée Et les autres ? Mélenchon nous réserve des surprises amusantes. Il faut dire que c’est un sacré personnage ! Sinon, Eva Joly risque de disparaître complètement.

La dé s’étendraforestation -t l’électora -elle jusqu’à Ecologie t d’Europe Les Verts ?

Est-ce que vous prévoyez un événement particulier qui va changer la donne, par rapport aux intentions de vote et à l’issue du scrutin ? Cet événement a déjà eu lieu quand Mohamed «C’est François Hollande Merah a attaqué. Je sentais des énergies négaqui sera élu » tives quelques jours auparavant, et elles n’ont pas cessé. Marine Le Pen risque très fortement de faire un gros score, mais les Français vont voter en masse pour François Hollande. C’est lui qui sera élu. Toutes ces énergies négatives vous influencent-elles dans votre travail ? Oui, on travaille plus parce que les gens qui viennent ont besoin d’être rassurés, on prie beaucoup pour eux. Quand ils viennent, ils mettent leur vie entre nos mains. Il y a une sorte de détresse humaine qui plane. Nous sommes dans une époque où tout tombe, tout s’écroule. Ça ressemble à Mai 68. Les énergies négatives sont ambiantes. Le lundi du meurtre des enfants, j’ai annulé tous mes rendez-vous, c’était beaucoup trop fort et omniprésent. Je ne pouvais pas bien travailler dans de telles conditions. Ce n’est pas possible d’exercer dans le stress. On ressentait tout ça depuis plusieurs jours, sans pouvoir dire qui, quand, et quoi. Mais c’était déjà bien présent. Alors quand c’est arrivé, on [elle et ses collègues ndlr] a enfin compris ce qui se tramait.

Enfin ne vous en faites pas, vous n’êtes pas seuls ! Villepin aussi semble avoir besoin de se réorienter… Un petit mot positif pour la fin ?

Enfin, il reste un détail crucial à clarifier. Qui chantera sur la Tour Eiffel ? A mon avis ? Du zouk, et surtout pas Mireille Mathieu ! On n’a pas pu résister à l’envie de poser Un la question : et promise peu déçues de n pour nous, vous le quarties à un bel avenir e pas être , sentez quelque un insta r de la gare, où n nous regagnons n t d e p rendre ous envisageo partan chose de ravisons ce pour l’étrangele premier train e ns spécial ? L’amour, n vite. r. Ma la gloire… la tion de pQuoi de mieux qu is nous nous op c ’une beauté ? télévisé orn devant un d dégustaébat p o u r s e Je ne peux pas vous rem de ses é motions ettre dire comme ça. Vous  ? savez, une certaine préparation est nécessaire avant de lire en quelqu’un. A moins que ça ne soit d’une force incroyable, Après il faut être concentré.

Une question qui préoccupe nos lecteurs : que va-t-il se passer pour les étudiants ? Je suis désolée de vous l’annoncer mais ça ne va pas s’arranger pour vous. Il n’y a pas de travail, vous êtes soit sous-, soit sur-diplômés. Après autant d’années Nous vous annonçons donc que la petite équipe de Diselo envisage d’études, c’est dommage mais il va falloir penser d’adopter une couleur de cheveux platine et à se réorienter pour pouvoir gagner sa vie. Pouvez-vous nous indiquer un métier d’avenir ? Nous sommes un peu désespérées… Pourquoi pas dans la téléréalité  ? Ça, ça marche bien, et ce n’est pas prêt de s’arrêter.

Ah quand même,

tout n’est pas Il faut prendre tout le positif qu’on peut perdu !... trouver, se contenter de ce qu’on peut avoir. Ce n’est pas facile, et c’est sans doute pour ça que les gens ne le font pas. Mais c’est tout ce qu’il y a faire pour s’en sortir. La vie est belle !

de se faire poser des implants mammaires, pour se transformer en créatures irrésistibles. Les Paul en proie valent mieux que le Pôle Emploi !

l’entretien avec Nathalie, nous nous comprenons en un regard : vivement le 6 mai pour vérifier les dires de notre voyante !

Propos recueillis par Octavie Udave et Manon Bonan

Crédit Photo : Samba Résille

diselo mag

|7


é f Ca Café de l’Actu

La génération Y et la campagne présidentielle

Si tu as aujourd’hui entre 18 et 29 ans, alors tu fais partie de cette génération ultra-connectée, née à l’ère des textos, du mp3 et d’Internet : tu es un Y. Tu as lâché la télécommande familiale trop has-been, pour t’approprier cet objet bien plus funky qu’est la souris. Les générations précédentes, qui ont longtemps diabolisé les jeunes, prennent aujourd’hui la culture du clic très au sérieux. Le digital est devenu une affaire de société, au-delà même du Lol, du Like et autres bizarreries que les plus de 30 ans ne peuvent pas connaître. Forte d’une parfaite maîtrise des outils de demain, la e-génération est en passe de s’imposer et de prendre les commandes à sa manière. En cette période de présidentielles, Diselo se demande comment les jeunes vivent ces élections, et quelles sont leurs aspirations.

Nouvel Espace de Travail à Toulouse Co-Working - Conférences - Ateliers - Rencontres

AVRIL / MAI 2012 ~ LA PROGRAMMATION Lundi 2 avril - 18h30 ~ Mobile Monday #5 : le M-Commerce Vendredi 6 avril - 10h30 à 14h30 ~ SFR présente Déjeuner sur Web : « Politique 2.0 » Jeudi 3 mai - 9h00 ~ La Commission Emploi / Formation présente : Jeudi de la Formation : « Le temps partagé, opportunité en temps de crise pour les directions d’entreprises. » Jeudi 3 mai - 18h00 à 22h00 ~ AG2R LA MONDIALE présente Soirée Séniors

GRATUIT Vous cherchez un lieu pour travailler en groupe ? DISELO et La Cantine s’associent pour vous offrir une journée de co-working sur présentation de ce numéro.

* Offre Valable du 2 au 31 avril 2012

INFOS

8|

La Cantine - 27 bd Matabiau - Toulouse

www.lacantine-toulouse.org

diselo mag

05 32 10 81 27

@LaCantine_tlse

Nos cafetiers de l’Actu

Mélissa, 21 ans, Aide soignante Mickaël, 22 ans, École d’architecture

Le rôle de la génération Y dans cette campagne ? Mélissa : Voter, comme tout le monde ! Pas mal de jeunes sont également impliqués dans les campagnes au niveau de la communication, justement parce qu’on maîtrise plus l’outil Internet. Mickaël  : On est peut-être plus connectés, mais personnellement je n’utilise pas les réseaux sociaux pour parler politique, ni pour m’informer. J’ai une page Facebook, mais je trouve que le web 2.0 a tendance à déformer la réalité. Twitter aussi est très limité. On poste de simples phrases, ça ressemble plus à des règlements de compte. On lance des vannes, mais on n’a pas de réflexion politique de fond. Mélissa : C’est vrai, le problème de Twitter c’est le mélange des genres. On y trouve tout et n’importe quoi, le meilleur comme le pire.

Les sites internet sont-ils davantage adaptés ?

« la peur d e

la précarité »

Mélissa : J’ai consulté les sites de deux partis politiques différents. Ce qui était marrant, c’est qu’ils se ressemblaient énormément sur la forme ! Mais il y avait un réel contenu, contrairement à ce que l’on peut trouver sur les réseaux sociaux. Mickaël : J’ai un parti politique bien défini, et je ne consulte que le site de ce parti. C’est vrai qu’à ce niveau là, c’est très utile, même si ce n’est pas la source d’information principale. Les journaux le sont plus.

Quelles sont les valeurs et les attentes de la génération Y ? Mélissa : Je ne peux pas être représentative de toute la jeunesse, mais je pense que les jeunes n’arrivent pas à s’identifier à un parti précis. Ils aimeraient pouvoir le faire, mais ils n’ont pas vraiment d’attachement comme pouvaient l’avoir nos parents, à un parti de droite ou de gauche. Du coup, il faut regarder partout. J’en vois beaucoup se tourner vers


Café de l’Actu de petits partis, qui peuvent répondre à une attente particulière, ou au contraire se tourner vers les grands partis très médiatisés. Mickaël : Ce qu’on retrouve souvent, c’est la peur de la précarité. On est en train de payer pour les erreurs du passé. C’est ce qui, je pense, unit toute notre génération. Pour le reste, c’est compliqué de généraliser. On a souvent des idées différentes, même si on appartient à la même génération.

Optimiste la génération Y ? Mélissa : Moi je suis une éternelle optimiste, alors je dirai oui ! Mais certains n’ont pas confiance en la politique, ni en l’avenir. On s’aperçoit qu’on peut tomber dans la précarité, même quand on a un certain niveau d’études, sans comprendre pourquoi. Beaucoup se découragent ! Mickaël : Optimiste par rapport aux possibilités à l’étranger, oui. Il y a 30 ans, peu de gens partaient. De nos jours, il y a un futur au-delà des frontières, c’est une bonne évolution.

Les jeunes seraient donc plus ouverts, plus humanistes. Plus de gauche peut être? Mickaël : Pas forcément ! Quand les gens émigraient il y a 30 ans, ils étaient issus du milieu rural et n’avaient pas de diplômes. La génération d’aujourd’hui qui migre est formée, et ce sont ces connaissances qui nous permettent de bouger, et non le bord politique. Mélissa : Oui car c’est un état d’esprit, une question d’aspiration de vie. On a été élevés dans un univers mondialisé, en regardant toujours audelà des frontières. Du coup on a plus envie de partir. De même pour la La centrale de Golfech carrière professionnelle. On sait qu’on va devoir changer de boîte durant sa vie, peut être de métier, alors que ça n’était pas du tout présent dans l’esprit de nos parents.

C’est la volonté d’un système politique plus souple, plus ouvert ? Mickaël : Je ne peux pas être d’accord avec ça, parce que ça me ferait paraître de gauche (rires)

Mickaël : C’est aussi une question de priorités, en France comme en Europe. Certains problèmes sont traités en premier, avant de prendre en compte les aspirations de la jeunesse. Mélissa : La solution ne pourrait-elle pas venir des jeunes, justement ? Mickaël : Dans un contexte difficile, je ne peux qu’approuver ce sens des priorités.

Un candidat de moins de 30 ans serait-il crédible ? Mélissa : Pourquoi pas ! Mickaël : Non. Pour être président, il faut de l’expérience, avoir été ministre, avoir connu l’étranger. Un jeune de moins de 30 ans n’a pas cette capacité là. Gérer une petite commune, je pense que c’est possible. Mais gérer un pays comme la France, il faut une certaine crédibilité. Mélissa : Cela n’empêche pas le fait qu’on puisse avoir de l’expérience assez tôt. Élire des présidents d’un certain âge ne veut pas dire qu’ils soient plus crédibles. On a l’impression aujourd’hui qu’il faut avoir fait son chemin et s’être « fabriqué » un réseau un peu partout, pour ensuite accéder au pouvoir. C’est justement ça qui décrédibilise les politiques, dans un sens.

Que proposerait ce candidat, représentatif de sa génération ? Quelles idées insufflerait-il ? Mickaël : De l’illusion, peut être.

s nous ! la majorité ce n’est pa Mélissa  : Il serait plus attaché à la culture, et mettrait les jeunes en avant, en tant que moteurs du pays.

Mickaël : Justement, c’est joli sur le papier, ça arrive à convaincre une multitude de jeunes de notre âge. Mais en pratique, est-ce-que ça marche ? Mélissa : On ne peut pas savoir si on ne teste pas… Mélissa : Je suis sceptique !

Votre président de moins de 30 ans, ce serait qui ?!

Mélissa : Moralité ? La droite n’assume pas !

Mélissa : En tout cas, ça ne serai pas Lorie quoi. Ma petite sœur, pourquoi pas ! Elle serait parfaite, une présidente peace and love.

Mickaël : Disons que tout peut être contrôlé. La souplesse doit avoir certaines limites.

Mickaël : Dur. Pour moi c’est la question piège ! J’aurais pas confiance, moins de 30ans c’est pas un âge simple (rires).

Les politiques prennent-ils suffisamment en compte les idées véhiculées par les jeunes ?

Propos recueillis par Céline Vignes et Cyrille Venaruzzo

Mélissa : N’étant pas la population majoritaire en France, on nous prend moins en considération. Les politiques veulent contenter la majorité, et la majorité ce n’est pas nous ! On se retrouve mis à l’écart.

diselo mag

|9


Carte blanche à...

nc Lucie Paimbla

L’idée, c’est de montrer l’étudiant perdu au moment de voter. Perdu parce qu’il y a trop de problématiques et de thèmes abordés par les candidats à la présidentielle, (quasi) impossible pour lui de voter sereinement pour un candidat plutôt qu’un autre.

diselo mag

| 11


Dans les coulisses

d’un Meeting

Laurent Dubois

est politologue pour France 3 Midi-Pyrénées, et intervient sur la chaîne lors des soirées électorales et dans le magazine La Voix est Libre aux côtés de Patrick Noviello. Il est également chroniqueur politique pour plusieurs hebdomadaires régionaux, ainsi que pour LCP et le média américain

Dans la campagne, les meetings sont un moment fort de la vie politique. Mais comment qualifier cette rencontre entre le candidat et les citoyens ? La prestance de l’orateur, héros du moment, rompt avec les accolades échangées dans les coulisses. Rencontre avec Laurent Dubois, chroniqueur politique.

12 |

diselo mag

Crédit photo : © DR

De la cérémonie… « Dans un meeting, le candidat est la personne la plus importante. Et, paradoxalement, c’est aussi celle qu’on voit le moins » commente Laurent Dubois. Avant et après sa prise de parole, impossible de rencontrer le candidat. Il reste caché. La communication du parti prend souvent soin de distribuer à la presse le discours qu’il va prononcer. Ni les journalistes, ni les politiques e de bataille » locaux ne pourront l’approcher ; le « Une logiqu cérémonial est programmé, encadré, fixé. Le candidat apparaît comme le monarque du meeting. « Il ne faut même pas imaginer l’attraper par sa veste pour lui poser quelques questions », explique Laurent Dubois. « D’abord, tu te fais arrêter par la sécurité ; ensuite, il suit un timing si précis qu’il n’a aucun instant à t’accorder », poursuit-il.


… à la foire politique Le meeting est le rendez-vous d’un homme avec les électeurs, un individu d’abord fédérateur, au-dessus d’une logique partisane. Mais les coulisses restent un espace éminemment politique. Surtout pour les élus locaux lorsque celui-ci se passe en province. Ce sont eux qui font le lien avec les médias. « Pour le député du coin, c’est tout son intérêt d’essayer de montrer qu’il est ami avec le candidat, qu’il peut avoir une influence sur lui  » raconte Laurent Dubois. «  Lorsqu’on veut des informations, lorsqu’on veut récupérer des petites phrases, c’est vers son entourage qu’il faut aller » . Les politiques locaux sont à l’aise dans les coulisses. Ils sont portés par la vague, par l’ambiance, il y a du bruit, il fait chaud, ils croisent leurs amis. Ils sont sur leur territoire, bien plus que sur un plateau télé, plus artificiel, plus feutré, dans lequel toutes les règles sont fixées d’avance. Les politiques se laissent plus aller dans la confidence. Ils oublient leurs fiches et les indications données par la communication du parti. « Lors d’un meeting, un élu haut garonnais, qui n’avait sans doute pas vu mon badge de presse, m’a pris par l’épaule en me disant « Putain ! On n’est vraiment pas nombreux comme élus aujourd’hui… », se souvient Laurent Dubois. Le genre de petite phrase qu’on ne peut obtenir que dans cette atmosphère. Un milieu loin d’être hostile, finalement, pour les journalistes. Une proximité se crée avec les interlocuteurs. Et plus le candidat est faible dans les sondages, plus les confidences sont faciles à obtenir. « Dans le milieu politique, on a toujours plus de mal à tacler l’homme fort, celui qui est pressenti pour « Un milieu loin d’être ho gagner… » ironise-t-il. sti

le»

Le meeting, moment fort de connivence entre journalistes et politiques ? « Disons que le jeu de dupes entre les deux est exacerbé pendant la campagne, étant donné qu’il y a des enjeux de victoires très forts  » estime Laurent Dubois. Du coup, les coulisses du meeting ressemblent plus à un regroupement de vieilles connaissances, loin du

discours solennel du candidat. « Mais n’oublions pas que, même si on se tutoie, même si on plaisante, un élu reste un politique jusqu’au bout des ongles… »

Propos recueillis par Damien Triomphe et Mickaël Rodrigues

à Savoir Le déplacement d’un candidat en province pour un meeting mobilise très souvent les services de police. Le meeting, organisé par le parti politique, est considéré par les forces de l’ordre comme une manifestation, de la même manière qu’un spectacle. Avec donc des risques de troubles de l’ordre public, notamment pour ce qui concerne la circulation. Il n’y a pas de dispositif particulier pour la réception d’un candidat, dont la sécurité est assurée par un service spécial de la police (le Service de protection des hautes personnalités). Crédits photo : Jacques Olivier Badia

Le quotidien du candidat est minuté, n’accorde aucune place à l’imprévu. Même pour celui qui veut se rendre un peu plus accessible. Laurent Dubois a tenté d’interroger François Bayrou lors de son dernier passage à la Halle aux Grains : la salle n’est pas trop grande, la sécurité n’était pas trop lourde. « Pas de plage horaire disponible », lui a-t-on répondu. L’équipe de campagne maîtrise le temps de son champion. Et lorsque celui-ci monte sur scène, il reprend sa couronne. Le candidat arrive sous les applaudissements, entouré par quelques gros bras et de nombreux cameramen. Quand il se présente devant la foule, il est dans une logique de bataille. Il a voulu le maximum de médias à coté des sympathisants. Et c’est lui qui jette la nourriture à la meute.

Ainsi, les forces de l’ordre ajustent leur déploiement selon la mobilisation qu’entraîne le meeting, en tentant de prévoir le nombre de participants. Les effectifs seront renforcés en cas de contre-manifestation, comme peuvent entraîner certains partis tel que le Front National, ou encore en fonction du « comportement  » de certains militants… la même méthode, en fait, que pour l’encadrement d’un match de football.

rographie

e rep service d

impression de

Thèse

Réactivité, Qualité, Conseils...

COREP est spécialisé dans l’impression de thèse depuis plus de 35 ans. www.corepimpression.fr

✆ 05 62 88 91 88 125, route de Narbonne - 31400 TOULOUSE Fax : 05 62 17 08 43 | imprimerie@corep.fr

diselo mag

| 13


s u c o f Focus I

e Recyclag Comment recycler une partie de mes

iques déchets organm ent ? dans mon apparte

en aura certainement à la rentrée (octobre peut-être), la date est à confirmer. Le principe ? « Cela para ît et surtout compliqué Un atelier qui se déroule en 2 sessions : technique » • Une partie technique pour présenter le cycle de la matière, les intérêts, les éléments nécessaires, pistes de réflexions… • Une partie pratique : démarrage du lombricompost C’est une question qui peut venir nous tarauder à un moment ou un autre : les gens qui ont un jardin ont bien de la chance, ils peuvent recycler une partie de leurs déchets par compostage. Mais l’odeur fait que les personnes habitant en appartement ne peuvent pas en faire de même ! Et bien il existe pourtant une solution, et inodore s’il vous plaît ! Il ‘agit du lombricompostage. Sous ce mot un peu barbare se cache un concept tout simple : faire ingérer ses déchets organiques par des vers de terre, les lombrics. On comprend mieux le terme. Il s’agit d’alimenter régulièrement nos compagnons de déchets dans un compost formé de trois caisses mises les unes sur les autres. On les alimente en leur versant régulièrement du marc de café, mouchoirs, épluchures de légumes. Attention, il existe plusieurs déchets qu’il faut éviter de mettre ! L’ail , les oignons, les agrumes en général sont à proscrire. Cela demande un entretien attentif pour démarrer, mais une fois le processus enclenché, cela ne vous occupe que quelques minutes par semaine. Il n’y aura pas d’odeur si votre compost est bien géré. S’il y a des odeurs, ça veut dire que quelque chose cloche au sein de votre lombricompost. En général, soit vous avez mis des déchets non appropriés, soit l’humidité y est trop forte. Cela paraît compliqué et surtout technique. On ne se sent pas forcément prêt à s’investir et faire emménager chez soi des vers de terre... C’est pourquoi la Glanerie peut vous proposer des ateliers lombricompostage, il y

14 |

diselo mag

Pour un coût de 10 € environ (le tarif n’est pas encore défini). Au total, créer votre lombricomposteur vous coûtera au total 40 € (prix des vers plus l’atelier) et vous fournira de l’excellent terreau pour vos plantes ! Propos recueillis par Cyrille Venaruzzo

lieu La Glanerie unir à découvr

Depuis 2009, La Glanerie a bien grandi. C’est une association en ressourcerie, c’est-à-dire qu’elle a pour but de favoriser la collecte des déchets, leur revalorisation, et la sensibilisation du grand public autours de ces thématiques. Elle emploie à ce jour 27 personnes, dont 20 salariés en contrat d’insertion. Ces personnes collectent auprès des déchetteries tout ce qui est récupérable, transformable. C’est pourquoi l’association est en partenariat avec les déchetteries dépendantes de la Communauté Urbaine de Toulouse entre autre. Une fois nettoyés, transformés ou détournés, les produits sont mis en vente dans leur très beau hall (37, Impasse de la Glacière, en haut de l’avenue des États Unis) à des prix défiant toute concurrence ! Pour l’anecdote, l’ancienne fonction du hall était d’entreposer des blocs glace, d’où le nom de son adresse. Ils ont accepté de nous recevoir et de nous donner quelques explications sur le lombricompostage.


s u c o f Focus II

Santé

L’anxiété,

comment l’aborder en période d’examen ?

Plus la date du concours approche, plus je me sens anxieux… Cette sensation, vous êtes nombreux à la partager. Mais comment l’expliquer ? Pourquoi ces contractions d’estomac, cette gorge sèche, ces battements de cœur ? Pourquoi cette nervosité, cette difficulté soudaine à se concentrer ? Peur diffuse, l’anxiété touche la majorité d’entre nous à l’approche de situations ou d’événements dont nous ne maîtrisons pas l’issue. Un examen, un voyage en pays inconnu, une rencontre décisive… et le cœur commence à battre un peu plus fort, la respiration à s’accélérer. L’anxiété est là.

Qu’est-ce que l’anxiété ? L’anxiété est une peur diffuse qui « mine » ceux qui en souffrent. Les sujets atteints de troubles anxieux ressentent une impression de malaise général, de désarroi, d’anéantissement. Traversés par des sentiments d’inquiétude, atteints de tension psychologique et somatique, toujours sur leurs gardes, ils éprouvent une souffrance (subjective) permanente qui entrave le bon déroulement de leur vie quotidienne.

Il existe différents types d’anxiété : Le trouble anxieux généralisé : Il se manifeste par des peurs, des angoisses persistantes à propos de tout et de rien : vie quotidienne, situation financière, études, avenir proche, imprévu… Le sujet anxieux est nerveux, il dort mal et laisse apparaître de nombreux signes de tension (fatigue, tremblements, agitation,…), ainsi que des symptômes incontrôlables (essoufflement, palpitations, vertiges, sécheresse de la bouche, extrémités froides). On peut notamment parler des phobies : Les phobies sont des troubles anxieux irrationnels persistants. Elles se déclenchent face à des objets ou des situations ne présentant pourtant pas de caractère objectivement dangereux. On distingue deux grands types de phobies. La phobie spécifique (la phobie des araignées, de l’altitude,…) et la phobie sociale (peur d’apparaître ridicule lors d’une prise de parole en public, d’un repas, d’un entretien - attention à l’oral !).

Comment éviter ces situations ?

« faire ses trois re pas par jour » Des conseils faciles à suive ! Avoir une activité physique régulière, dormir suffisamment et régulièrement, faire ses trois repas par jour en mangeant équilibré, diminuer sa consommation de café et de tabac, laisser de côté l’alcool, et faut-il le rappeler, toute consommation de drogues diverses, sont des conseils simples à suivre. Et en cas d’addiction, ne pas hésiter à demander un accompagnement spécifique. Vous pouvez également pratiquer quelques exercices simples de relaxation dans la journée : 1. Penchez délicatement la tête en avant en rentrant le menton. 2. Sentez vos muscles du cou s’étirer. 3. Relâchez en ramenant votre tête au centre. 4. Répétez 5 fois l’exercice. (Attention ! Ne cherchez pas le mouvement arrière en cas de douleurs !) La position idéale pour pratiquer cet exercice est d’être allongé au sol afin de relâcher complètement les muscles qui servent à maintenir la tête en position. Dans tout les cas, retrouvez plus d’informations concernant les questions de santé en général sur le site www.profilprof.com, rubrique «Santé». Vous y trouverez une mine d’informations pour vous aider à vous sentir bien ! Propos recueillis par Cyrille Venaruzzo

en partenariat avec la MGEN FILIA / EFFICIENCE SANTE diselo mag

| 15


Petit budget ? MMA vous réserve des prix

Cabinet DaubriaC et Letron

agent Général exclusif MMa

25 Avenue de l’URSS 31400 Toulouse

cabinet.daubriac-letron@mma.fr

05 34 313 913

N° Orias 07011021 - 07011988 - www.orias.fr 2011 05 - DCC Actions Commerciales et Locales - Chartres - Document à caractère publicitaire non contractuel. Illustration Osvaldo Cavandoli © CAVA/QUIPOS. MMA IARD Assurances Mutuelles société d’assurance mutuelle à cotisations fixes, RCS Le Mans 775 652 126 MMA Vie société anonyme au capital de 141 912 800 euros, RCS Le Mans 440 042 174 Sièges sociaux : 14 boulevard Marie et Alexandre Oyon - 72030 Le Mans cedex 9 - Entreprises régies par le Code des Assurances.

AssurAnce

Habitation l Spécia nt étudia

tout doux.


os Extra Mur

Colomiers

Siestes découvertes

Coup de Projo

Blagnac

Battle Hip-Hop

Depuis quelques mois, l’Auditorium du Pavillon Blanc à Colomiers propose une animation originale. S’asseoir sur une chaise longue le temps de l’écoute d’un extrait de texte, d’un morceau de musique ou d’un film et se laisser surprendre par des découvertes sonores, visuelles : voilà le doux objectif de ces siestes. Il est à noter que pour le mois d’avril, les thèmes abordés sont exprimés en espagnol.

Le Trophée Olympic se classe parmi les meilleures compétitions de danse urbaine de l’Hexagone. Les meilleures équipes du moment ont été rigoureusement sélectionnées pour offrir un spectacle entrecoupé de surprises et shows animés par l’incontournable Sidney, le tout dans une ambiance surchauffée par la présence de stars choisies pour faire vibrer. Pour les 10 ans du Trophée Olympic, des initiatives artistiques seront organisées autour des cultures urbaines. Alors venez découvrir, participer et encourager par l’énergie de vos applaudissements ces artistes, et laissez-vous emporter par une frénésie rythmique de défis hors normes !

Les Mardis et Jeudis - à 12h15 et 13h15 - Auditorium du Pavillon Blanc Accès libre et gratuit dans la limite des places disponibles Toutes les infos : www.pavillonblanc-colomiers.fr

Samedi 7 Avril – à 20h - Odyssud - Tarif moins de 26 ans : 10 €

Tournefeuille Rap mythologique

La Vieille et la Bête. C’est l’histoire, au départ, d’une reine qui mit au monde un âne et lui apprit à jouer du luth. Mais avec Ilka Schönbein, on dépasse très vite le cadre du conte traditionnel : marionnettiste de génie, danseuse au corps noueux et fragile, comédienne expressionniste impressionnante, elle embarque le public dans un univers décalé qui ne laisse jamais indemne.

C’est un événement pour la région toulousaine. Method Man passe par chez nous ! En digne représentant de Wu Tang Klan, c’est en tant que chanteur solo qu’il se présentera au Phare à Tournefeuille. Une occasion pour écouter et apprécier un show Rap US dans toute sa splendeur. Pour amateurs de rap, mais aussi toute personne ayant le sang chaud ! Il sera précédé de DJ Puke (d’Assassins) et de DJ Pone (Birdy Nam Nam). Un plateau épicé pour une soirée explosive !

Vendredi 27 Avril – à 20h30 - Centre culturel – Tarif étudiant : 8 €

Lundi 30 Avril - 20 h - Le Phare - Tarif étudiant : 25 €

Ramonville

Théâtre et Marionnettes

diselo mag

| 17


Coup de Projo Stage d’initiation à la garde d’enfants

nte Vie étudia Gala Multiboxe 1ère Edition à Toulouse

Ce stage d’initiation comprend : • des journées interactives et ludiques • des immersions en crèche et centre de loisirs • l’apport d’outils et de notions de base sur la garde d’enfants • une sensibilisation aux gestes de premiers secours

Cet événement sportif organisé par la Ligue Midi Pyrénées de Sport de Contact vous donne l’occasion d’apprécier et de découvrir des disciplines sportives en vogue, Kick boxing, full contacts, pancrace et boxe Thaï. De nombreux combats engageant des sportifs de haut niveau sont programmés. Une journée qui se déroule en deux parties. Une journée portes ouvertes, gratuite, qui est une occasion d’apprendre gestes, valeurs et coutumes du sport en dépassant le stéréotype du sport «violent». Et la soirée qui proposera un show compétitif, où les boxeurs s’affronteront sur le ring (de nombreux titrés en championnat de France) dans une ambiance survoltée.

Ce stage est basé sur l’échange, la pratique interactive et ludique et la mise en situation. Il est validé par une attestation.

Samedi 28 Avril - Gymnase Compans Caffarelli (Petit Palais des Sports) 20 h – Tarifs : de 9 à 15 €

Du 16 au 20 Avril – Date limite d’inscription : 6 Avril – Participation : 15 € renseignements et inscriptions : 05 61 00 32 16

Université Paul Sabatier

Vous voulez garder des enfants ? Il vous manque de l’expérience, du savoir-faire, de la confiance… ? Le secteur éducation jeunesse de Ramonville vous propose un stage d’initiation à la garde d’enfants.

Clôture des demandes de bourses et logement Attention ! Que ce soit pour une demande bourse ou de logement, les dossiers à retirer au CROUS ont une date limite. Il s’agit du 30 Avril Prochain. Vous pouvez faire une demande en ligne sur le site du CROUS que vous pouvez directement renseigner. Vous recevrez ensuite une copie papier par courrier et vous disposerez d’une période de 15 jours pour renvoyer le dossier validé ou corrigé. Tout les renseignements ici : www.crous-toulouse.fr

BOUTIQUE & E R U F F I CO S A LO N D E

le Retour du O lissage bresilien OM IS

O PRU M D

99 €

* supplément sur devis pour cheveux long épais et/ou frisés.

✆ 05 62 26 79 73 Sortie metro «Université Paul Sabatier vers Ramonville à deux pas du MacDonald’s

18 |

diselo mag

Autour de l’opéra «Les Indes Galantes» de Jean-Philippe Ramea Cet opéra-ballet en un prologue et quatre entrées, a été créé en 1735 à l’Académie Royale de Musique et de Danse de Paris, Palais Royal. La version dite de Toulouse, établie par Les Talents Lyriques d’après le manuscrit conservé à la Bibliothèque municipale de Toulouse, fonds du Conservatoire, sera dirigée par Christophe Rousset, la mise en scène et la chorégraphie étant assurées par Laura Scozzi. La présentation de l’œuvre par Serge Chauzy aura lieu dans le foyer du Théâtre du Capitole. Les étudiants présents seront invités à la répétition générale du spectacle. du 26 avril 2012 au 2 mai 2012 - Jeudi 26 avril, à 17h : présentation de l’œuvre - Mercredi 2 mai : répétition générale – Offre exclusivement réservée aux étudiants de l’UPS – Inscriptions jusqu’au 23 Avril au Service Culture de l’UPS, sur présentation de la carte d’étudiant

Université du Mirail

Exposition exceptionnelle consacrée à Roman Opalka

Le Centre d’Initiatives Artistiques de l’Université de Toulouse II-Le Mirail (CIAM) organise une exposition inédite des oeuvres de l’artiste de renommée internationale Roman Opalka. Après un ensemble de manifestations qui se sont tenues partout en Europe, l’exposition toulousaine rend hommage à un artiste majeur de la création contemporaine qui a vécu plus de vingt ans dans le sud-ouest de la France. Français d’origine polonaise, l’artiste a profondément marqué la ville de Toulouse de son empreinte en réalisant une oeuvre pour la station de métro Université Paul Sabatier. du 26 avril 2012 au 15 juin 2012 - Bâtiment art et culture situé à l’entrée de l’UTM, face à l’Arche (CIAM)


Le Marathon du mois d’avril

ros Intra Mu

C’est désormais une tradition ! Quelques mois avant le Marathon des Mots, les élèves ont leur propre marathon et la primeur des grands thèmes du festival de juin. Au programme  : des lectures, des rencontres et des ateliers. Pour le grand public, le Marathon d’avril invite l’écrivain Daniel Pennac à l’occasion de la récente publication du « Journal d’un corps » (Editions Gallimard), au centre culturel Alban Minville à 16h et à 17h30 au Théâtre Sorano. Du 2 au 5 avril – Toutes les infos : www.lemarathondesmots.com

Festival Women Summit On connaît bien Boudu les cop’s (ben si !!) on connaît leurs chansons ( y a quand même 3 CD !!), leur humour, leur folie, leur grain de sel, leurs régimes (ça va bien finir par marcher !), leurs monomanies, leurs délires mais on ne connaît pas encore toutes leurs mésaventures. Dans ce nouveau spectacle, un fait inattendu va bouleverser l’ordre établi si ordre il y a !!! Il en résulte 1h23 minutes et quelques secondes de chansons inédites plus boudufiantes les unes que les autres, entrecoupées d’éulub... d’équilibrat... d’équluvibra... d’élucubrations (pardon !) boudusidérantes comme vous les aimez. Il y aura aussi des tours de magie !!! (mais c’est pas sûr !). Mercredi 4 Avril – Salle Nougaro – 20h30 – Tarif étudiant : 9 €

Ersatz de Guantanamo Fiction élaborée à partir de contre-interrogatoires de prisonnniers du tristement célèbre centre de détention, « Guantanamo » permet de libérer toute la charge évocatrice, politique et poétique, de ces récits hors du commun, si difficiles à saisir ; et ne rend que plus éloquentes les destinées de ces bergers ou jardiniers venus du Yémen ou d’Ouzbékistan et pris dans le tourbillon d’un système qui les dépasse.Et les broie. Évoluant entre théâtre, composition sonore et installation plastique, ce spectacle où l’on retrouve la beauté visuelle propre aux mises en scène d’Eric Vigner, plasticien de formation, et le soin qu’il apporte au texte et au jeu, met à nu une implacable logique rhétorique. Réthorique dans laquelle l’absurde est une composante de l’horreur, et où l’absence de commentaire permet de mieux dire l’innommable.

Coup de Projo

lace p e r t o v z e Gagn oncert ! de c

www.facebook.com/diselomag Haut en couleurs Le lundi 25 avril, le Bijou met à disposition sa salle de concert à une soirée organisée par le collectif Dell’Arte dans le cadre de son festival Toucouleur. Et c’est Barrio Chino qui s’y colle. Découverte des Francofolies de la Rochelle 2000, Barrio Chino est un groupe scénique marseillais, précurseur des mélanges. Depuis 1992 il a fusionné avec talent les diverses influences musicales méditerranéennes, la Rumba, la musique Andalouse… Un appel aux voyages lointains et à une prise de conscience du public sur l’universalité de la culture méditerranéenne. Le bijou - 123 av de Muret - Lundi 25 avril – Tarifs : 15 à 20 €

Du 4 au 6 avril – Théâtre Garonne – infos et tarifs : www.theatregaronne.com

Garage Rock au Saint des Seins Friends of P nous propose une date des plus intéressantes en ce mois d’Avril. Après avoir conquis les Etats-Unis à coups de prestations explosives et de tournées marathon, Jessi, Kelley et Nikki Darlin de Those Darlins débarquent en Europe pour nous faire oublier nos préjugés sur Nashville. Spécialistes d’un garage rock bien ancré dans l’héritage rock indé, et teinté d’influences surf et country, Those Darlins devrait combler les fans de Vivian Girls et de la Carter Family. Le Saint des Seins – Place Saint Pierre - Lundi 23 avril – Tarif : 5 à 7 €

La petite édition a son festival Toulouse et le collectif Indélébile, spécialisé dans l’édition indépendante fêtent, durant tout le mois d’avril les arts de l’édition graphique et de la narration visuelle. Tout au long du mois d’avril, divers lieux de la ville rose accueilleront des expositions, des rencontres, des concerts ou encore des conférences avec des artistes et collectifs venus de toute la France tels que Frémonk, en rencontreconférence le 20 mars, Anke Feuchtenberger ou encore Martin Tom Dieck, les deux en exposition aux Goethe Insitut. Expositions durant tout le mois et un weekend de clôture au programme alléchant le 28 et 29 avril – Toutes les infos : www.indelebile.org

diselo mag

| 19


Ă partir du 26 avril

Les nuits des jeudis, vendredis et samedis entre 1h et 5h

Parce qu’il y a une vie après le jour !

Ma ville, mon trajet

tisseo.fr

DISELO N°6  

Le magazine participatif étudiant toulousain !

Advertisement