Page 1

DIPLOMATICA n°55 - 2013

40DH - 6€ - 9US$ -

Directeur de la Publication: Abdelati Habek

Diplomacy & Business

Le Maroc

Résolument Africain

DÉBAT: L’OPPOSITION, DROITS ET EXERCICE DE DÉMOCRATIE


Photo: Michel Gibert.

l’art de vivre by roche bobois

Fabrication Européenne

Grand canapé APOGEE, design Sacha Lakic.

CASABLANCA 36, rue Charam Achaykh Palmiers. 20170 Tél : 05 22 99 00 82 rocheboboiscasa@mtds.com

RABAT Km 5, avenue Mohammed VI - ex Zaers Souissi. 10170 Tél : 05 37 65 85 05 rochebobois@mtds.com

Catalogues, actualités et magasins www.roche-bobois.com


Editorial Une diplomatie en mouvement perpétuel

A

vec le retour des beaux jours, force est de constater que les activités diplomatiques foisonnent. Le Maroc ne fait pas défaut en cela, avec un magazine enrichi, qui ne retrace néanmoins qu’un portrait succinct et réducteur de l’immense énergie constamment déployée par les diverses forces vives de la Nation et qui contribuent ainsi au rayonnement du Royaume. Dix-sept nouveaux Ambassadeurs ont été nommés très récemment par Sa Majesté le Roi. Leurs biographies témoignent d’elles-mêmes quant à la richesse de la diplomatie marocaine où se mêlent les meilleures compétences du Maroc, issus d’univers hétéroclites et rassemblés autour de la même vision d’un Maroc aux premières lignes des grands dossiers diplomatiques internationaux. Dans la lignée des grands débats initiés par la Fondation Diplomatique, cette édition vous présente deux rencontres significatives. Le premier dossier concerne le grand débat ayant pour cadre la politique marocaine, dans les secteurs de l’habitat et de la politique de la ville. Le Ministre Nabil Benabdellah a rencontré les Ambassadeurs et dresse un portrait fin des forces, mais également des défis rencontrés par ce secteur, l’un des principaux moteurs du développement économique et social au Maroc. La Fondation Diplomatique a également proposé aux Ambassadeurs un débat passionnant, tout à fait inédit, avec les dirigeants des grands partis politiques constituant l’opposition parlementaire au Maroc. C’est en effet une première: l’invitation de responsables des partis politiques qui se situent dans l’opposition du Gouvernement. Si pour certains cela pourrait paraître étrange, cette initiative est pleinement justifiée dans notre état démocratique. Les Ambassadeurs accrédités au Maroc ont comme tâche de connaître au mieux la réalité du pays et, à ce titre, la présentation et le dialogue avec des membres de l’opposition rentre parfaitement dans leurs tâches et l’exercice de leurs fonctions. Cette édition marque également une transition conceptuelle, puisque vous êtes désormais majoritairement devant votre ordinateur pour lire cette édition du magazine «Diplomatica». Pour nos lecteurs traditionnels, sachez qu’au moment de mettre sous presse cette édition, 37.424 lecteurs uniques avaient déjà consultés la version électronique de notre précédent numéro!

W

ith the arrival of spring, it is clear that diplomatic activities proliferate. Morocco does not fail in this, with an enriched magazine tracing a succinct and restrictive portrait of the huge efforts constantly deployed by the various forces of the Nation and which contribute to the development of the Kingdom. Seventeen new Ambassadors were appointed recently by His Majesty the King. Their biographies show themselves the importance of Moroccan diplomacy combining the best skills of Morocco, issued from disparate universes and gathered around the same vision of Morocco at the forefront of major international diplomatic issues. In line with the major debates initiated by the Diplomatic Foundation, this edition presents two significant meetings. The first one concerns a major debate on the Moroccan policy relating to housing and urban policy fields. Minister Nabil Benabdellah met Ambassadors and portrays the forces at play, but also the challenges faced by this sector, one of the main driving forces of economic and social development in Morocco. The Diplomatic Foundation has also proposed to the Ambassadors an exciting debate, totally new, with the leaders of the major political parties constituting the parliamentary opposition in Morocco. Indeed, for the first time, the Foundation invites leaders of political parties that are in the Opposition of the Government. Even if for some this may seem strange, this initiative is fully justified in our democratic state. Ambassadors accredited to Morocco have to know better the country’s reality and, as such, the presentation and dialogue with members of the opposition fits perfectly into their tasks and the performance of their functions. This edition also marks a conceptual shift, since you are now mostly at your computer to read this edition of Diplomatica magazine. For our traditional readers, let me tell you that at the time of printing this edition, 37,424 unique readers had viewed the electronic version of our previous edition!

Jean-Christophe Bertrand


SOMMAIRE

ans ce numéro

Activités Royales

Dossier

SA MAJESTÉ LE ROI EN VISITE OFFICIELLE AU SÉNÉGAL, EN CÔTE D’IVOIRE ET AU GABON

Activités Royales Sa Majesté le Roi décore l’Ambassadeur de Chine

Détour SAR la Princesse Lalla Hasnaa au Conseil d’Administration de la PNUE

Dazibao Brèves Diplomatiques

6

Diplomat ie Alliances des Civilisations

Développement

Dr. Otmani rencontre Ban Ki-moon

HAMID CHABAT FACE AUX AMBASSADEURS ARABES ET AFRICAINS

Décryptage Diplomatie Partisane: Quelles Missions? Analyse par Abdelali Hamiddine

Découverte Bagdad 2013 Capitale de la Culture Arabe

41 Dossier

Diplomates Fêtes Nationales Rencontres avec les Ambassadeurs étrangers à l’occasion de leurs Fêtes Nationales

Départ

THE WORLD COMES TO AGADIR: VISITE SOCIO ÉCONOMIQUE DES AMBASSADEURS À AGADIR

Fin de Mission de l’Ambassadeur Américain L’Ambassadeur Kaplan et son épouse honorés

84 56

carrefour des idées l’opposition parlementaire: droits et exercice de démocratie


Document

Diplomacy & Business

17 AMBASSADEURS RÉCEMMENT NOMMÉS PAR SA MAJESTÉ LE ROI

外交

对外交往与贸易

Directeur de la Publication Publisher - 发行经理 Abdelati HABEK 阿布德拉迪·哈拜克 Directeur Général Managing Director - 总经理 M’Hammed GUENNOUNE 摩哈麦德·葛努那

20

Rédacteur en Chef Editor-in-Chief - 总编辑

Diplomatie

Jean-Christophe BERTRAND 让-克里斯多夫·贝尔堂 Conseiller à la Rédaction Editorial Counselor Batoul NAFAKH-LAZRAQ Y. HASSAN

DOSSIER SAHARA CHRISTOPHER ROSS EN VISITE AU MAROC

Rédaction et Contributeurs Editorial Staff and Freelancers Marie-Jeanne DURAND Hafida HABEK Lilian CASSIEDE Seydina Ousmane MBAYE Crédits Photographiques Photographic Credits Mohamed ABBASSI MAP - AFP

36

CTP & Print Idéale - Casablanca Email

Dossier

info@diplomatica.org

HABITAT & URBANISME LE MINISTRE NABIL BENABDELLAH RÉPOND AUX AMBASSADEURS ET DRESSE LE PLAN DE SON ACTION

Administration 94, rue Azzouza 10210 Rabat (Beausite) Tél: +212-5-37.63.99.99 Fax: +212-5-37.63.88.88 Publicité - Abonnements Advertisements - Subscriptions Tél: +212-5-37.63.91.91 Dossier de Presse 1/1999 ISSN 1114-9442

42 Déjà plus de 17.000 «Fans» pour:

Diplomatica Magazine

English Content 20 28 30 42 56 84 96

Document Détour Dazibao Dossier Destination Débate Découverte

HM the King appoints 17 Ambassadors HRH Princess Lalla Hasnaa at UNEP Diplomatic short news Housing & Urban Planning Discovering the region of Agadir Opposition: rights & exercice of democracy Baghdad, Capital of Arabic Culture

本期发表的文章和图片仅由作者负责 并不反映本期刊的任何立场 Les articles et les illustrations publiés dans ce numéro n’engagent que leurs auteurs et ne sauraient refléter une quelconque prise de position du magazine.  The articles and pictures published in this edition are the sole responsibility of their respective authors and could not reflect the magazine’s opinion

Tous droits réservés - Reproduction interdite

All rights reserved – No unauthorized copying allowed

Tirage du numéro: 12.000 ex (papier) 本期印刷量:12 000 册 (纸版) Version électronique sur demande Electronic version upon request 期刊电子版可免费索取


ocument

6 NumĂŠro 55 - 2013


ocument

Sa Majesté le Roi en visite au Sénégal >>His Majesty the King visits Senegal

LavisitedeSaMajestéleRoiauSénégalaétéune occasionpourlesdeuxpartiesderéitérerleurengagementfermeenfaveurdelaconsolidationetdel’approfondissementdupartenariatstratégique,cimenté parplusieurssièclesd’histoirecommuneetdesliens culturels,religieuxetéconomiquesimportants.

ThevisitofHisMajestytheKingtoSenegalwasan opportunity for the two sides to reiterate their firm commitment to consolidating and deepening their strategicpartnership,boundbyseveralcenturiesof common history and strong cultural, religious and economicties.

Majesté le Roi Mohammed VI, dans le cadre d’une tournée africaine, a effectué une visite officielle au Sénégal, du 15 au 19 mars 2013, accompagné par S.A. le Prince Moulay Ismaïl, Cherif Moulay Youssef, les Conseillers du Souverain, Mme Zoulikha Nasri et M. Fouad Ali El-Himma, les Ministres des Affaires étrangères et de la Coopération, M. Saad Dine El Otmani, des Habous et des Affaires islamiques, M. Ahmed Toufiq, de l’Equipement et du transport, M. Aziz Rabbah, de la Santé, M. El Houcine El Ouardi et de l’Energie, des mines, de l’eau et de l’environnement, M. Fouad Douiri et d’autres personnalités. A sa descente d’avion, Sa Majesté le Roi a été accueilli par le Président sénégalais, M. Macky Sall, en présence du Président de l’Assemblée nationale sénégalaise, M. Moustapha Niasse, le Premier ministre, M. Abdoul Mbaye, ainsi que de hautes personnalités de l’Etat.

is Majesty King Mohammed VI, as part of an African tour, paid an official visit to Senegal, from March 15 to 19, 2013, accompanied by HH Prince Moulay Ismail, Cherif Moulay Youssef, the Sovereign’s Advisors, Mrs. Zoulikha Nasri and Mr. Fouad Ali El-Himma, Ministers of Foreign Affairs and Cooperation, Mr. Saad Dine El Otmani, of Endowments and Islamic Affairs, Mr. Ahmed Toufiq, of Equipment and Transport: Mr. Aziz Rabbah, of Health: Mr. El Houcine El Ouardi, and of Energy, Mines, Water and Environment: Mr. Fouad Douiri and other important figures. Upon his arrival at the airport, His Majesty the King was welcomed by the President of Senegal, Mr. Macky Sall, in the presence of the Chairman of the National Assembly of Senegal, Mr. Moustapha Niasse, the Prime Minister, Mr. Abdoul Mbaye, and other senior State figures.

Renforcer les relations économiques. Sur le plan économique, les deux parties se sont félicitées de la signature de l’Accord de transport routier international de voyageurs et de marchandises et du Protocole d’Accord de coopération dans les domaines des mines, des hydrocarbures, de l’électricité et des énergies renouvelables. Les deux chefs d’Etat ont aussi procédé à la finalisation d’un Accord sur le transport maritime prévoyant l’ouverture d’une ligne maritime entre le Maroc et le Sénégal. Celui-ci sera signé très prochainement, a indiqué le communiqué conjoint à l’issue de la visite. Egalement, Sa Majesté le Roi et le Président sénégalais M. Macky Sall ont instruit leur délégation respective d’imprimer une nouvelle dynamique à la relation bilatérale, par la tenue, «le plus tôt possible», de la 14ème Session de la Grande Commission Mixte de Coopération Maroco-sénégalaise. D’autres dossiers ont rythmé les entretiens entre les deux chefs d’Etat. Il s’agit notamment de la question du développement économique et social du continent africain, ainsi que celle de la crise malienne.

Strengthening economic relations. Economically, the two sides welcomed the signing of the Agreement on International Road Transport of passengers and Goods and the Memorandum of Understanding for cooperation in fields relating to mining, hydrocarbons, electricity and renewable energy. The two heads of State also finalized an agreement on maritime transport providing for the opening of a shipping line between Morocco and Senegal. The latter will be signed soon, indicated the joint statement at the end of the official visit of His Majesty the King to Senegal. Also, His Majesty King Mohammed VI and the Senegalese President Mr. Macky Sall have instructed their respective delegations to give new impetus to the bilateral relationship by holding, «as soon as possible», the 14th Session of the Great Moroccan-Senegalese Joint Cooperation Commission. Other issues were included in talks between the two heads of state, mainly the issue of economic and social development of the African continent, as well as the crisis in Mali.

La Religion, une facette de l’amitié commune. D’autre part, Sa Majesté le Roi Mohammed VI a accordé, dans sa Résidence Royale de Dakar, une série d’entretiens aux représentants des confréries religieuses les plus importantes du Sénégal, en l’occurrence les confréries Tijane, Mouride, Layène et Khadiria.

Religion, an aspect of common friendship. In addition, His Majesty King Mohammed VI has granted in his Royal Residence in Dakar, a series of talks with representatives of the most important religious brotherhoods in Senegal, namely Tijane, Mouride, Layene and Khadiria brotherhoods.

Remerciant le Président sénégalais pour le dîner offert en son honneur, Sa Majesté le Roi a invité M. Macky Sall à effectuer une visite officielle au Maroc. Une invitation que le Président sénégalais a acceptée. La date en sera fixée d’un commun accord par la voie diplomatique.

Thanking the President of Senegal for the dinner offered in his honour, His Majesty the King has invited Mr. Macky Sall to pay an official visit to Morocco. An invitation that the President of Senegal accepted. The date will be set by mutual agreement through diplomatic channels.

Sa

H

7 Numéro 55 - 2013


ocument

Sa Majesté le Roi inaugure deux projets médicaux à Dakar >> His Majesty the King inaugurates two medical projects in Dakar

Lors du séjour de Sa Majesté le Roi au Sénégal, les deux chefs d’Etat ont procédé à l’inauguration de la clinique d’ophtalmologie, située en banlieue de Dakar et construite grâce à un don personnel du Roi, ainsi que l’unité de fabrication de médicaments West Africa Pharma, construite par la société marocaine SOTHEMA (Société de Thérapeutique Marocaine).

L

a clinique d’ophtalmologie Mohammed VI vise à donner une forte impulsion à la lutte contre la cécité au Sénégal. Elle est dotée d’un matériel de dernière génération. La clinique comporte également trois salles de consultations et de diagnostic, trois blocs opératoires, un pôle de stérilisation, des services d’hospitalisation conventionnelle. Elle dispose aussi d’une plateforme de formation pour les praticiens de l’Afrique de l’Ouest, et une salle de conférence destinée à accueillir des journées de formation postuniversitaire et des colloques thématiques sur l’ophtalmologie. La 8 Numéro 55 - 2013

During His Majesty the King’s stay in Senegal, the two heads of State inaugurated the ophthalmology clinic, located in the suburbs of Dakar and built with a personal donation of the King, as well as the unit of medicine manufacturing West Africa Pharma, built by the Moroccan society SOTHEMA (Moroccan Therapeutics Company).

M

ohammed VI ophthalmology clinic aims to give a strong push to the fight against blindness in Senegal. It is equipped with the newest equipment. The clinic has three diagnostic and consultations rooms, three operating theatres, a division of sterilization, and conventional hospitalization services. It also has a training platform for practitioners from West Africa, and a conference room to host postgraduate training days and themed conferences on ophthalmology.


ocument Clinique Mohammed VI dispose de postes de consultations pouvant diagnostiquer différentes pathologies ophtalmologiques avec une capacité d’accueil de 50.000 malades annuellement. Les postes de consultation permettent de réaliser les diagnostics standards mais aussi les examens complémentaires en cas de besoin. Outre les traitements dispensés de manière permanente à vocation humanitaire, la clinique Mohammed VI pourra abriter des campagnes organisées par des médecins marocains au profit des populations locales nécessiteuses. Dès le démarrage, plus de 2.500 opérations pour le traitement de la cataracte pourront ainsi être effectuées chaque année.

Mohammed VI Clinic has consultation suites to diagnose various ophthalmology disorders with a reception capacity of 50 000 patients annually. The consultation suites allow the carrying out of standard diagnostics and additional tests if necessary. Besides the treatment provided permanently for humanitarian purposes, Mohammed VI clinic can host campaigns organized by Moroccan doctors for the benefit of local people in need. After its opening, more than 2,500 cataract operations can thus be carried out annually.

Inauguration à Dakar d’une filiale de SOTHEMA MAROC

The medicine production unit «West Afric Pharma» will supply quality generic medicines to Senegal, West African Economic and Monetary Union countries (WAEMU) and those of the Economic Community of West African States (ECOWAS). Over an area of two hectares, this production unit, the setup of which required an investment of 8 million euros, will also participate in the development of pharmaceutical industrial fabric in Senegal through the transfer of technology and knowhow of Sothema Maroc laboratories. It includes an administrative building, a warehouse of raw materials, packaging items and finished products, a quality control laboratory, a manufacturing plant of dry forms, and an area for liquid solutions manufacturing.

Pour ce qui est de l’unité de production de médicaments «West Afric Pharma», elle permettra d’approvisionner en médicaments génériques de qualité le Sénégal, les pays de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) et ceux de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO). D’une superficie de deux hectares, cette unité de production de médicaments, dont la réalisation a nécessité un investissement de 8 millions d’euros, participera également au développement du tissu industriel pharmaceutique au Sénégal par le transfert de technologie et du savoir-faire des laboratoires Sothéma Maroc. Elle comporte un bâtiment administratif, un magasin de stockage des matières premières, des articles de conditionnement et des produits finis, un laboratoire de contrôle qualité, une usine de fabrication des formes sèches, ainsi qu’une zone dédiée à la fabrication des solutions liquides.

Inauguration in Dakar of a SOTHEMA subsidiary.

Sa Majesté le Roi Mohammed VI visite l’unité de production «West Afric Pharma» Hiis Majesty the King Mohammed VI visits production unit «West Afric Pharma»

9 Numéro 55 - 2013


ocument

10 NumĂŠro 55 - 2013


ocument

Sa Majesté le Roi en visite en Côte d’Ivoire >> His Majesty the King visits Ivory Coast Sa Majesté le Roi Mohammed VI, dans le cadre d’une tournée africaine qu’il a débutée au Sénégal , a effectué une visite officielle en République de Côte d’Ivoire, du 19 mars au 25 mars 2013.

His Majesty King Mohammed VI, on an African tour that began in Senegal, paid an official visit to the Republic of Côte d’Ivoire, from March 19 to March 25, 2013.

sa descente d’avion à l’aéroport international Félix Houphouët-Boigny, Sa Majesté le Roi a été accueilli par le Président ivoirien, M. Alassane Dramane Ouattara, les membres du gouvernement ivoirien, ainsi que le corps diplomatique arabe et africain accrédités à Abidjan.

A

O

Le Souverain s’est entretenu en tête-à-tête avec le Président ivoirien, M. Alassane Dramane Ouattara, au Palais présidentiel à Abidjan. L’occasion pour les deux chefs d’Etat de procéder à un vaste tour d’horizon de la coopération bilatérale et de réitérer leur engagement ferme pour la consolidation de leur partenariat.

The Sovereign talked one-on-one with Ivorian President, Alassane Dramane Ouattara, at the Presidential Palace in Abidjan. It was an opportunity for the two heads of State to have a broad review of bilateral cooperation and reaffirm their strong commitment to consolidating their partnership.

Six accords de coopération bilatérale La visite de Sa Majesté le Roi Mohammed VI a notamment permis aux deux parties de renforcer davantage leur coopération bilatérale, par le biais de la signature de six accords dans différents domaines. Il s’agit d’un mémorandum d’entente sur la coopération entre les ministères des Affaires étrangères des deux pays, un accord concernant la coopération en matière d’encouragement et de protection réciproque des investissements. Le troisième accord porte sur la coopération bilaté-

Six bilateral cooperation agreements. The visit of His Majesty King Mohammed VI has allowed both parties to further strengthen their bilateral cooperation through the signing of six agreements in various fields. They concern a memorandum of understanding on cooperation between the ministries of foreign affairs of the two countries, and an agreement on cooperation for the promotion and reciprocal protection of investments. The third agreement covers bilateral cooperation in fisheries and aquaculture,

n his arrival at the international airport Felix Houphouet-Boigny, His Majesty the King was welcomed by Ivorian President, Mr. Alassane Dramane Ouattara, members of the Ivorian government, as well as the accredited Arab and African diplomatic corps to Abidjan.

11 Numéro 55 - 2013


ocument

rale en matière de pêche et d’aquaculture, alors que le quatrième concerne les services aériens entre les deux pays. Deux autres accords ont également été signés dans le domaine de la formation professionnelle dans le secteur du tourisme, ainsi que de la coopération maroco-ivoirienne en matière de protection civile. Ces accords sont motivés par une volonté ferme de Sa Majesté le Roi et du Président Ouattara d’imprimer une nouvelle dynamique dans les relations bilatérales qui unissent les deux pays et les deux peuples frères. Dîner offert en l’honneur du Souverain Le Président de la République de Côte d’Ivoire, M. Alassane Dramane Ouattara, a offert, au palais des Congrès à Abidjan, un Dîner officiel en l’honneur de Sa Majesté le Roi Mohammed VI à l’occasion de sa visite, au début duquel le Souverain a remis au Chef de l’Etat ivoirien le Collier du Wissam Al Mohammadi. Le Président Ouattara a remis, quant à lui, à Sa Majesté le Roi, la Grand-Croix de l’Ordre National de Côte d’Ivoire, la plus haute distinction décernée par la République de Côte d’Ivoire. Dans une allocution, lors de ce Dîner, Sa Majesté le Roi a réitéré «la ferme volonté du Maroc d’ériger avec la Côte d’Ivoire soeur, un modèle fécond et prospère, symbole d’une coopération Sud-Sud en Afrique, au service du progrès et du bien-être» des deux peuples. Sa Majesté le Roi a, dans cette optique, exprimé le souhait d’approfondir la 12 Numéro 55 - 2013

while the fourth concerns air services between the two countries. Two other agreements were also signed in the field of vocational training in the tourism sector, as well as on Moroccan-Ivorian cooperation in civil protection field. These agreements are motivated by the strong commitment of His Majesty the King and President Ouattara to create a new dynamic in the bilateral relations between the two countries and their brotherly peoples. Dinner in honour of the Sovereign. President of the Republic of Côte d’Ivoire, Mr. Alassane Dramane Ouattara, offered, at the Palace of Congress in Abidjan, a formal dinner in honour of His Majesty King Mohammed VI on the occasion of his visit, at the beginning of which the Sovereign handed to the Ivorian leader the Wissam Al Mohammadi Medal. President Ouattara handed, in turn, to His Majesty the King, the Grand Cross of the National Order of Côte d’Ivoire, the highest distinction awarded by the Republic of Côte d’Ivoire. In his speech, during this dinner, His Majesty the King recalled «Morocco’s strong willingness to build, with the sisterly Côte d’Ivoire, a fruitful and prosperous model, a symbol of South-South cooperation in Africa, to serve the progress and well-being» of the two peoples.


ocument

concertation politique sur les questions fondamentales touchant à la sécurité et à la stabilité collectives des Etats du Maghreb et ceux de l’Afrique de l’Ouest, «aux intérêts stratégiques indissociables». Dans ce contexte, Sa Majesté le Roi a qualifié l’implication de la Communauté d’affaires de «levier déterminant pour la croissance et l’emploi ainsi qu’un facteur de renforcement du partenariat», relevant avec satisfaction que, depuis 2011, des institutions et groupes marocains s’installent et investissent en Côte d’Ivoire qui retrouve les chemins d’une croissance soutenue. Le Souverain a cité, à cet égard, les partenariats noués en matière bancaire et les projets engagés dans les domaines de l’habitat et de la cimenterie, ainsi que les financements marocains pour la réalisation de différents projets d’infrastructures.

In line with this, His Majesty the King expressed His wish to deepen the political dialogue on the fundamental issues relating to the collective security and stability of the Maghreb States and those of West Africa, «that have inseparable strategic interests». In this context, His Majesty the King has described the involvement of the business community as «crucial leverage for growth and employment as well as an element to strengthen partnership», satisfactorily noting that, since 2011, some Moroccan institutions and groups settle and invest in Côte d’Ivoire finding the paths of sustained growth. On the same topic, the Sovereign mentioned partnerships in banking field and projects engaged in housing and cement fields, as well as the Moroccan funding for the achievement of various infrastructure projects.

Pour sa part, M. Alassane Dramane Ouattara a tenu à exprimer la gratitude du peuple ivoirien pour les efforts consentis par Sa Majesté le Roi en faveur du retour de la paix et de la stabilité en Côte d’Ivoire, depuis l’éclatement de la crise ivoirienne en septembre 2002. Le président ivoirien, M. Alassane Dramane Ouattara a salué la «sagacité politique» de Sa Majesté le Roi Mohammed VI qui a permis au Maroc de consolider sa démocratie, ainsi que la «maturité» et la «sagesse» du peuple marocain qui a réussi à traverser sans dégâts le «printemps arabe». Il a ajouté que cette visite «restera gravée dans les annales de l’histoire de nos deux pays» et constitue un «témoignage éloquent» de la qualité des liens historiques qui unissent les deux Nations depuis l’ère des pères fondateurs des deux Etats modernes, feu Sa Majesté Hassan II et feu le Président Félix Houphoüet-Boigny. En effet, a-t-il dit à l’adresse du Souverain, «votre pays a participé activement à la sortie de crise en Côte d’Ivoire, par le biais de l’ONUCI, où il compte un contingent fort de plusieurs centaines de soldats».

For his part, Mr. Alassane Dramane Ouattara wished to express the gratitude of the Ivorian people for the efforts of His Majesty the King for the return of peace and stability in Côte d’Ivoire since the outbreak of the Ivorian crisis in September 2002. Ivorian President Mr. Alassane Dramane Ouattara praised the «political sagacity» of His Majesty King Mohammed VI which enabled Morocco to consolidate its democracy, as well as the «maturity» and «wisdom» of the Moroccan people who succeeded to safely cross the «Arab Spring». He added that the visit «will be recorded in the annals of the history of our two countries» and is an «eloquent testimony» of the quality of historic ties between the two Nations since the era of the founding fathers of the two modern states, the late King Hassan II and the late President Felix Houphouet-Boigny. In fact, he said to the Sovereign, «Your country has actively participated in settling the crisis in Côte d’Ivoire, through UNOCI, with a strong contingent of several hundreds of soldiers».

Visite de Délégations Ivoiriennes Par ailleurs, lors de son séjour en Côte d’Ivoire, Sa Majesté le Roi a reçu, dans sa résidence Royale à Abidjan, M. Guillaume Soro, président de l’Assemblée Nationale de Côte d’Ivoire. Sa Majesté le Roi a également reçu une délégation du Conseil Supérieur des Imams de Côte d’Ivoire, conduite par son Président, Cheikh Boikary Fofana ainsi qu’une délégation de la Conférence épiscopale de Côte d’Ivoire, conduite par son président, Monseigneur Alexis Touabli Youbo.

Visit of Ivorian Delegations In addition, during his stay in Côte d’Ivoire, His Majesty the King received Mr. Guillaume Soro, Chairman of the National Assembly of Côte d’Ivoire at his Royal residence in Abidjan. His Majesty the King also received a delegation of the Higher Council of Imams of Côte d’Ivoire, led by its Chairman, Sheikh Boikary Fofana and a delegation of the Episcopal Conference of Côte d’Ivoire, led by Chairman Bishop Alexis Touabli Youbo. 13 Numéro 55 - 2013


ocument

14 NumĂŠro 55 - 2013


ocument

Sa Majesté le Roi en visite au Gabon >> His Majesty the King visits Gabon Sa Majesté le Roi Mohammed VI, dans le cadre de la troisième et dernière étape de sa tournée africaine, est arrivé au Gabon le lundi 25 mars 2013 pour effectuer une visite officielle.

His Majesty King Mohammed VI, under the third and final leg of his African tour, arrived in Gabon on Monday, 25 March 2013 for an official visit.

A

O

sa descente d’avion à l’aéroport international de Libreville, Sa Majesté le Roi a été accueilli par le Président gabonais, SEM. Ali Bongo Ondimba. Les deux Chefs d’Etat ont assisté à une parade militaire avant de passer en revue un détachement d’honneur. Sa Majesté le Roi a ensuite été salué par le Général d’armée, chef d’Etat-major des Armées, le Général de brigade, chef de la Gendarmerie nationale, ainsi que par le Premier ministre et les membres du gouvernement gabonais. Le Souverain a également été salué par l’ambassadeur du Maroc à Libreville, M. Ali Bojji, les membres de la mission diplomatique marocaine et par les représentants de la communauté marocaine établie au Gabon. A Sa sortie de l’aéroport, Sa Majesté le Roi a tenu à saluer la foule, venue nombreuse souhaiter la bienvenue au Souverain. Le cortège officiel s’est par la suite ébranlé vers le Palais Présidentiel à Libreville. Des portraits géants de Sa Majesté le Roi Mohammed VI et du Président Ali Bongo, et des panneaux sur lesquels sont inscrits des expressions de bienvenue ornaient depuis plusieurs jours les principales artères, marque de la fierté et de l’enthousiasme de tout un peuple pour accueillir le Souverain marocain et lui souhaiter un bon séjour au Gabon.

n his arrival at the international airport of Libreville, His Majesty the King was welcomed by the President of Gabon, H.E.Mr. Ali Bongo Ondimba. The two heads of state attended a military parade before reviewing an honour guard. His Majesty the King was then welcomed by the Army General, the Chief of Defence Staff, Brigadier General, the Chief of the National Gendarmerie, the Prime Minister and members of the Gabonese government. The Sovereign was also welcomed by Ambassador of Morocco in Libreville, Mr. Ali Bojji, members of the Moroccan diplomatic missions and representatives of the Moroccan community in Gabon. As he came out of the airport, His Majesty the King greeted the large crowd, which came to welcome the Sovereign. The official motorcade then headed to the Presidential Palace in Libreville. Giant portraits of His Majesty King Mohammed VI and President Ali Bongo, and panels on which were inscribed words of welcome decorated the main streets for several days, reflecting the pride and enthusiasm of an entire people to welcome the Moroccan Sovereign and wish him a pleasant stay in Gabon. 15 Numéro 55 - 2013


ocument

a Majesté le Roi Mohammed VI a eu, mardi 26 mars au Palais présidentiel à Libreville, des entretiens en tête-àtête avec le Président de la République gabonaise, M. Ali Bongo Ondimba.

S

H

Six Accords de Coopération Bilatérale Sa Majesté le Roi Mohammed VI et le Président de la République gabonaise, SEM. Ali Bongo Ondimba ont ensuite présidé la cérémonie de signature de six accords de coopération bilatérale dans divers domaines.

Six Bilateral Cooperation Agreements His Majesty King Mohammed VI and President of Gabon, H.E.Mr. Ali Bongo Ondimba then presided over the signing ceremony of six bilateral cooperation agreements in various fields.

Il s’agit d’un accord de coopération dans le domaine de la Santé, signé par M. El Hossein El Ouardi, ministre de la Santé et son homologue gabonais, M. Léon N’Zouba. Aux termes de cet accord, le Royaume du Maroc apporte son appui au secteur de la santé au Gabon, notamment pour le développement de l’Institut national gabonais de formation, d’action sanitaire et sociale (INFASS), et fournit une assistance technique en matière de management des services de santé et d’épidémiologie. Le deuxième accord porte sur une convention de partenariat relative à la formation des personnels de santé à l’INFASS, laquelle prévoit un accompagnement de cet établissement par l’Institut de formation en carrières de santé de Rabat. Il s’agit également d’un accord de coopération en matière de protection civile, notamment dans les activités de prévention et de gestion des risques majeurs qui représentent une sérieuse menace

These included a cooperation agreement in the health field, signed by Mr. El Hossein El Ouardi, Minister of Health and his Gabonese counterpart, Mr. Leon N’Zouba. Through this agreement, the Kingdom of Morocco supports the health sector in Gabon, mainly for the development of the National Gabonese Institute of Training, Health and Social Services (INFASS), and provides technical assistance for management of health services and epidemiology. The second agreement concerns a partnership agreement on the training of INFASS health staff, which provides assistance to this institution with the Health Career Training Institute in Rabat. There is also a cooperation agreement in civil protection, especially in activities relating to the prevention and management of major risks threatening the security of people, property and environment. The fourth

16 Numéro 55 - 2013

is Majesty King Mohammed VI held, Tuesday 26 March at the Presidential Palace in Libreville, one-to-one talks with President of the Republic of Gabon, Mr. Ali Bongo Ondimba.


ocument pour la sécurité des personnes, des biens et de l’environnement. Le quatrième accord est un protocole de coopération dans les domaines technique, de la répression des fraudes et du laboratoire, signé par le ministre de l’Agriculture et de la pêche maritime, M. Aziz Akhannouch, et le ministre gabonais de l’Economie, de l’emploi et du développement durable, M. Luc Oyoubi. Cet accord prévoit la création d’un comité sectoriel maroco-gabonais qui se réunira alternativement à Rabat et à Libreville tous les deux ans et arrêtera les programmes et actions de coopération en la matière. Il permettra une collaboration entre le Laboratoire officiel d’analyses et de recherches chimiques de Casablanca et le Laboratoire de contrôle qualité de Libreville, ainsi qu’entre la Direction de la protection des végétaux, du contrôle technique et de la répression des fraudes et la Direction générale gabonaise de la concurrence et de la consommation. Il s’agit également d’une convention portant autorisation d’émission en modulation de fréquence à Radio Méditerranée internationale (RMI) en République gabonaise. Les deux parties ont enfin signé une convention mettant en place un cadre de partenariat stratégique dans les domaines des technologies et des systèmes d’information. Cette convention a été signée par M. Mohamed Bachir Rachidi, président directeur-général de la Société Involys, et Mme Rose Christiane Ossouka Raponda, ministre du budget, des comptes publics et de la fonction publique, chargée de l’Etat. Ces accords, qui sont de nature à donner une forte impulsion au partenariat bilatéral, illustrent la ferme volonté de Sa Majesté le Roi et du Président Bongo d’impulser et de raffermir la coopération entre les deux pays et les deux peuples frères. La cérémonie s’est déroulée en présence, notamment, de SA le Prince Moulay Ismaïl et Cherif Moulay Abdallah. Etaient également présents les Conseillers du Souverain, Mme Zoulikha Nasri et M. Fouad Ali El-Himma ainsi que la délégation marocaine et des membres du gouvernement gabonais. Le Président Gabonais, M. Ali Bongo Ondimba, a offert, mardi 26 Mars au Palais présidentiel à Libreville, un dîner officiel en l’honneur de Sa Majesté le Roi Mohammed VI. A Son arrivée, le Souverain, qui arborait la Grand-Croix de l’Ordre national du Gabon, a été accueilli par le chef de l’Etat gabonais. Dans une allocution prononcée à cette occasion, Sa Majesté le Roi Mohammed VI a affirmé que la visite officielle qu’Il effectue au Gabon constituera «un jalon supplémentaire et significatif» dans l’évolution des relations entre les deux pays. Le Président Bongo a par ailleurs réitéré «le soutien inconditionnel du Gabon à l’initiative marocaine visant à doter la région du Sahara d’une autonomie élargie dans le cadre de l’intégrité territoriale et l’unité nationale du Royaume du Maroc».

agreement is a memorandum of understanding in the technical, fraud prevention and laboratory fields, signed by Minister of Agriculture and Fisheries, Mr. Aziz Akhannouch and the Gabonese Minister of Economy, employment and sustainable development, Mr. Luc Oyoubi. This agreement provides for the creation of a sectoral MoroccanGabonese committee to be held alternatively in Rabat and Libreville every two years and which will decide on cooperation programs and actions in this field. It will allow collaboration between the official laboratory of chemical and Research Analysis of Casablanca and the Laboratory of Quality Control of Libreville and between the Directorate of Plant Protection,Technical Control and Fraud Prevention and the Gabonese General Directorate of Competition and Consumption. There is also an agreement concerning the authorization of FM emission at the International Mediterranean Radio (RMI) in the Republic of Gabon. The two sides finally signed an agreement setting up a strategic partnership framework in the domains of technology and information systems. This agreement was signed by Mr. Mohamed Bachir Rachidi, CEO of Involys Company and Mrs. Rose Christiane Ossouka Raponda, Minister of Budget, Public Accounts and Civil Service, in charge of the State. These agreements, which will boost the bilateral partnership, reflect the commitment of His Majesty the King and President Bongo to stimulate and strengthen cooperation between the two countries and the two brotherly peoples. The ceremony took place in the presence of HH Prince Moulay Ismail and Cherif Moulay Abdallah notably. It was also attended by the Sovereign’s Advisors, Mrs. Zoulikha Nasri and Mr. Fouad Ali El Himma, the Moroccan delegation, and members of the Gabonese Government. President of Gabon, Ali Bongo Ondimba, has offered Tuesday, March 26 at the Presidential Palace in Libreville, an official dinner in honor of His Majesty King Mohammed VI. On His arrival, the Sovereign, who wore the Grand Cross of the National Order of Gabon was greeted by the Head of State of Gabon. In a speech on this occasion, His Majesty King Mohammed VI said that the official visit He made to Gabon will be «an other and significant milestone» in the evolution of relations between the two countries. President Bongo also reiterated «the unconditional support of Gabon to the Moroccan initiative aimed at providing the Sahara region of greater autonomy within the framework of the territorial integrity and national unity of the Kingdom of Morocco». 17 Numéro 55 - 2013


ocument

Sa Majesté le Roi reçoit l’Ambassadeur de Chine >>HisMajestytheKingreceivestheAmbassadorofChina

Sa

Majesté le Roi Mohammed VI a reçu, vendredi 1er mars au Palais Royal à Rabat, S.E.Mme XU Jinghu, Ambassadeur de la République Populaire de Chine, venue prendre congé du Souverain au terme de sa mission diplomatique dans le Royaume. A cette occasion, Sa Majesté le Roi a décoré Mme XU Jinghu d’Al Ouissam Al Alaoui de l’Ordre de Grand Officier. Cette audience s’est déroulée en présence du Ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Dr. Saad Dine El Otmani et du Chambellan de Sa Majesté le Roi, Brahim Frej.

18 Numéro 55 - 2013

H

is Majesty the King Mohammed VI received, on Friday 1 March at the Royal Palace of Rabat, the Ambassador of the People’s Republic of China, who came to take her leave of the Sovereign at the end of her diplomatic mission in Morocco. On this occasion, His Majesty the King decorated Mrs. XU Jinghu with Al Ouissam Al Alaoui, to the Order of Grand Officer. The audience took place in the presence of the Minister of Foreign Affairs and Cooperation, Dr. Saad Dine El Otmani, and the Chamberlain of His Majesty the King, Mr. Brahim Frej.


ocument

Sa Majesté le Roi Mohammed VI nomme de Nouveaux Ambassadeurs >>His Majesty King Mohammed VI receives new Ambassadors

Sa

Majesté le Roi Mohammed VI a reçu, samedi 9 mars à la salle du Trône du Palais Royal de Fès, plusieurs nouveaux Ambassadeurs auprès de pays frères et amis, auxquels le Souverain a remis leurs dahirs de nomination. Les Ambassadeurs, nouvellement nommés, ont prêté serment devant Sa Majesté le Roi. Cette audience s’est déroulée en présence du Ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Dr. Saad Dine El Otmani et du chambellan de Sa Majesté le Roi, M. Brahim Frej.

H

is Majesty King Mohammed VI received, on Saturday 9 March at the Throne Room of the Royal Palace of Fez, several new Ambassadors to brotherly and friendly countries, to whom the Sovereign gave dahirs of nomination. The Ambassadors, newly appointed, were sworn in before His Majesty the King. The audience took place in the presence of the Minister of Foreign Affairs and Cooperation, Dr. Saad Dine El Otmani and Chamberlain to His Majesty the King, Mr. Brahim Frej.

M. Mohamed Saâd ALAMI Ambassadeur en Egypte, Erythrée et Somalie Ambassador of Morocco to Egypt, Erythrea and Somalia Mr. Mohamed Saâd Alami est né en avril 1948 à Chefchaouen. En 1967, il obtient une licence en droit à la Faculté de Rabat. Il fut Secrétaire Particulier d’Allal El Fassi de 1969 jusqu’à son décès en 1974. Écrivain, journaliste depuis les années 60, il est fondateur et rédacteur en chef de la revue «Al Hadaf» en 1970. Élu député en 1977 à Chefchaouen, il a été réélu en 1984 et en 1993. En 1997, il a été élu à la Chambre des Conseillers. En 2002, il est nommé Ministre chargé des Relations avec le Parlement. En octobre 2007, il est reconduit au même poste sous le Gouvernement d’Abbas El Fassi. Le 4 janvier 2010, il a été nommé Ministre délégué chargé de la Modernisation des Secteurs publics.

Mr. Mohamed Saâd Alami was born in April 1948 in Chefchaouen. In 1967, he obtained a degree of law from the Faculty of Rabat. He was Private Secretary of Allal El Fassi from 1969 until his death in 1974. Writer, journalist since the 60s, he is the founder and editor-in-chief of «Al Hadaf» magazine in 1970. Elected deputy in 1977 in Chefchaouen, he was reelected in 1984 and 1993. In 1997, he was elected at the House of Councillors. In 2002, he was appointed Minister in charge of Relations with the Parliament. In October 2007, he was reappointed to the same position under the Government of Abbas El Fassi. On January 4, 2010, he was appointed Minister of State in charge of Public Sectors Modernization.

M. Chakib BENMOUSSA Ambassadeur en France, Andorre et Monaco Ambassador to France, Andorra and Monaco M. Benmoussa est né en 1958 à Fès. En 1976, il intègre Polytechnique à Paris puis les «Ponts et Chaussées». Il obtient un Master au MIT pour évoluer au Ministère de l’Equipement et des Transports de 1983 à 1995. Il est nommé ensuite Secrétaire Général de la Primature. Entre 1998 et 2000, il devient Président de Sonasid, puis de Tanger Free Zone. En 2000, Chakib Benmoussa est Directeur Général aux Brasseries du Maroc. En décembre 2002, il est nommé Wali, Secrétaire Général du ministère de l’Intérieur. De février 2006 à janvier 2010, il occupe les fonctions de Ministre de l’Intérieur. En 2011, il est nommé Président du Conseil économique, social et environnemental. 20 Numéro 55 - 2013

Mr. Benmoussa was born in 1958 in Fez. In 1976, he joined the Ecole Polytechnique in Paris and then the Ecole Nationale des Ponts et Chaussées (ENPC). He obtained a Master at MIT to progress at the Ministry of Equipment and Transport from 1983 to 1995. Then he was appointed Secretary-General of the Prime Minister. Between 98 and 2000, he became President of Sonasid, then of Tangier Free Zone. In 2000, Mr. Benmoussa was the Director General of Brasseries du Maroc. In December 2002, he was appointed Wali, Secretary General of the Ministry of the Interior. From Feb. 2006 to Jan. 2010, he served as Minister of the Interior. In 2011, he was appointed President of the Economic, social and Environmental Council.


ocument

M. Abdeslam BARAKA Ambassadeur en Arabie Saoudite Ambassador of Morocco to Saudi Arabia Abdeslam Baraka, né le 5 mai 1955 à Tétouan, est un avocat et homme politique marocain. Avocat au barreau de Tétouan puis au barreau de Rabat, il est élu, lors des législatives de 1983, député de la ville de Tétouan. Le 22 avril 1987, il est nommé Ministre chargé des Relations avec le Parlement, poste qu’il occupe jusqu’en août 1992. Lors des législatives de 1993, il est réélu député. Le 31 janvier 1995, Abdeslam Baraka est à nouveau nommé Ministre chargé des Relations avec le Parlement, avec également la charge de l’UMA et ce jusqu’en août 1997 (Gouvernement Filali II). Il a également été Ambassadeur du Maroc en Argentine et Uruguay (1998- 2000) puis en Espagne (2000-2004).

Mr. Abdeslam Baraka, born on May 5, 1955 in Tetuan, is a Moroccan lawyer and politician. Lawyer at the Tetouan bar then at the Rabat bar, he was elected deputy of the city of Tetouan, in the parliamentary elections of 1983. On April 22, 1987, he was appointed Minister in charge of Relations with the Parliament, a position he held until August 1992. During the parliamentary elections of 1993, he was re-elected deputy. On January 31, 1995, Mr. Baraka was again appointed Minister in charge of Relations with the Parliament, and also in charge of AMU until August 1997 (Government of Filali II). He was also Ambassador of Morocco to Argentina and Uruguay (1998 - 2000) and to Spain (2000-2004).

Mme Latifa AKHARBACH Ambassadeur en Bulgarie Ambassador of Morocco to Bulgaria Mme Latifa Akharbach a été Secrétaire d’Etat aux Affaires Etrangères et à la Coopération de 2007 à 2012. Elle avait auparavant occupé plusieurs postes de responsabilité dont la direction générale de la Radio publique Marocaine et la direction de l’Institut Supérieur de l’information et de la communication. Mme Akharbach a elle-même formé les journalistes pendant vingt ans et exercé en tant que consultante auprès de plusieurs organismes nationaux et internationaux, en matière de formation des journalistes, de leadership féminin, de coaching dans les organismes publics et privés: collectivités locales, élus municipaux, administrations centrales, associations civiles, etc.

Mrs. Latifa Akharbach was Secretary of State for Foreign Affairs and Cooperation from 2007 to 2012. She has previously held several senior positions including the general management of the Moroccan Public Radio and the management of the Higher Institute of Information and Communication. Mrs. Akharbach herself has trained journalists for twenty years and worked as a consultant for several national and international organizations in fields relating to journalists training, female leadership, coaching in public and private organizations: local authorities, municipal elected representatives, central governments, civil associations, etc.

M. Mohamed FARAJ DOUKKALI Ambassadeur en Tunisie Ambassador of Morocco to Tunisia M. Mohammed Frej Doukkali est né en 1937 à Tanger. Ancien Cadre du Ministère des Affaires Etrangères, il travailla également au sein du Ministère de l’Habitat. Il devient Ambassadeur de Sa Majesté Le Roi à Oman de 1985 à 1992. Il occupe le poste d’Ambassadeur au Liban de 1993 à 1997 puis en Syrie entre 1999 et 2003. Le 12 décembre 2003, il prend la tête de l’Ambassade d’Egypte jusqu’au 10 février dernier. M. Mohammed Frej Doukkali est marié et père de deux enfants.

Mr. Mohammed Frej Doukkali was born in 1937 in Tangier. Former senior executive in the Ministry of Foreign Affairs, he also worked in the Ministry of Housing. He became Ambassador of His Majesty the King to Oman from 1985 to 1992. He served as Ambassador to Lebanon from 1993 to 1997 then to Syria between 1999 and 2003. On December 12, 2003, he became head of the Egyptian Embassy until February 10, 2013. Mr. Mohammed Frej Doukkali is married and a father of two children.

21 Numéro 55 - 2013


ocument

M. Larbi MOUKHARIQ Ambassadeur au Brésil et Suriname Ambassador of Morocco to Brazil and Surinam M. Larbi Mourkhariq est lauréat de la Faculté de Droit de Rabat et de l’Ecole Nationale d’Administration. De 1975 à 1980, il occupa les fonctions de vice-consul chargé du bureau des intérêts du Maroc au Consulat Général du Maroc à Alger. Il occupa par la suite les fonctions de Chargé d’Affaires en Centrafrique (1986-1989), puis en Yougoslavie (1986-1989). De 1994 à 2000, il est nommé Ambassadeur en Angola, Namibie et Zambie. Il fut par la suite Ambassadeur au Nigéria et au Libéria. De 2005 à 2010, Larbi Moukhariq fut Ambassadeur en Inde, Népal et aux Maldives. Larbi Moukhariq est Officier du Wissam Al Arch et membre actif du Bureau du Club Diplomatique Marocain.

Mr. Larbi Moukhariq is a graduate of the Faculty of Law of Rabat and the Ecole Nationale d’Administration. From 1975 to 1980, he was a ViceConsul in charge of Morocco Interests section at the Consulate General of Morocco in Algiers. Then he held the positions of Chargé d’Affaires in Central Africa (83-86) then in Yugoslavia (1986-1989). From 1994 to 2000, he was appointed Ambassador of Morocco to Angola, Namibia and Zambia. Then he was Ambassador to Nigeria and Liberia. From 2005 to 2010, Larbi Moukhariq was the Ambassador of Morocco to India, Nepal and the Maldives. He is Officer of the Order of the Throne and member of the Diplomatic Club’s board.

M. Abdelouahab BELLOUKI Ambassadeur aux Pays-Bas Ambassador of Morocco to The Netherlands M. Abdelouahab Bellouki est né le 18 novembre 1954 à Al-Hoceima. Licencié en Droit de l’Université de Rabat en 1976, il a poursuivi ses études à Paris, Bruxelles, au Caire, à La Haye et à New-York. Il a été Chef de Cabinet du Ministre des Affaires Etrangères entre 1999 et 2001. Il a occupé le poste d’Ambassadeur de Sa Majesté Le Roi entre 1996 et 1999 en Irak, en Norvège de 2001 à 2003 et en Syrie de 2003 à 2008. Depuis, il a exercé les fonctions de Directeur du Protocole au Ministère des Affaires Etrangères.

Mr. Abdelouahab Bellouki was born on November 18, 1954 in Al-Hoceima. Holder of a bachelor degree in Law from the University of Rabat in 1976, he pursued his studies in Paris, Brussels, Cairo, The Hague and New York. He was Head of Cabinet of the Minister of Foreign Affairs between 1999 and 2001. He served as Ambassador of His Majesty the King to Iraq between 1996 and 1999, to Norway from 2001 to 2003 and to Syria from 2003 to 2008. Since then he has served as Director of Protocol at the Ministry of Foreign Affairs.

M. Mohammed BELAICH Ambassadeur en Libye Ambassador of Morocco to Libya M. Mohammed Belaich est né en 1950 à Taza. C’est en 1976 qu’il obtient une licence de l’Université de Droit de Rabat. Suite à l’obtention de son Diplôme, M. Belaich travaille au Ministère des Affaires Etrangères. Par la suite, il devient successivement Consul Général à Bastia et à Madrid. Il devient pour la première fois Ambassadeur de Sa Majesté Le Roi en 2001. Il prend ses fonctions au Soudan, et ce, jusqu’en 2005. Après quoi il est nommé Ambassadeur du Maroc au Koweït. Il occupe ce poste de 2005 à 2011.

22 Numéro 55 - 2013

Mr. Mohammed Belaich was born in 1950 in Taza. In 1976, he got his bachelor degree in Law from the University of Rabat. He then worked in the Ministry of Foreign Affairs. Subsequently, he became Consul General in Bastia and then in Madrid. He became for the first time Ambassador of His Majesty the King in 2001. He took up his duties in Sudan until 2005. He was then appointed Ambassador of Morocco to Kuwait. He held this position from 2005 to 2011.


ocument

M. Mustapha SALAHDINE Ambassadeur au Pakistan Ambassador of Morocco to Pakistan M. Mustapha Salahddinne est né le 10 mars 1948 à Meknès. Titulaire d’une Licence en Droit de l’Université de Rabat en 1975, il décroche, deux ans plus tard, un Diplôme du cycle supérieur de l’Ecole Nationale d’Administration Publique. Ancien Cadre du Ministère des Affaires Etrangères, il devient Consul Général à Francfort puis à Barcelone. Secrétaire Général de la Fondation Hassan II pour les Marocains Résidant à l’Etranger entre 1991 et 1995, Sa Majesté Le Roi l’envoie en poste en Belgique de 2001 à 2008. M. Salahdine est marié et père de deux enfants.

Mr. Mustapha Salahddinne was born on March 10, 1948 in Meknes. Holder of a Bachelor degree in law from the University of Rabat in 1975, he got, two years later, a Post-graduate Diploma from the National School of Public Administration. Former senior executive in the Ministry of Foreign Affairs, he became Consul General in Frankfurt and then in Barcelona. Secretary General of Hassan II Foundation for Moroccans Residing Abroad between 1991 and 1995, His Majesty the King posted him to Belgium from 2001 to 2008. Mr. Salahdine is married and the father of two children.

Mme Mina TOUNSSI Ambassadeur en Ukraine Ambassador of Morocco to Ukraine Mme Mina Tounssi est née le 15 avril 1953. Titulaire d’une licence en droit de la Faculté Mohammed V de Casablanca, Mme Tounssi a obtenu un DEA et un doctorat à l’Université Paris X-Nanterre. Elle a intégré le Ministère des Affaires étrangères en 1983. De 1989 à 1993, elle a occupé les fonctions de conseiller à Bruxelles, chargé des relations avec le parlement Européen, puis conseiller auprès de la Mission Permanente du Maroc à Genève (1993/1996). Après plusieurs postes au Maroc, elle est nommée directeur de la communication en 1999. Chargé d’Affaire en Irlande dès 2003, elle est nommée Ambassadeur en Finlande en 2008.

Mrs. Mina Tounssi was born on April 15, 1953. Holder of a degree of law from Mohammed V Faculty of Casablanca, Mrs. Tounssi obtained a Master and a PhD from Paris X-Nanterre University. She joined the Ministry of Foreign Affairs in 1983. From 1989 to 1993, she served as advisor in Brussels, in charge of relations with the European Parliament and then advisor to the Permanent Mission of Morocco in Geneva (1993-1996). After several positions in Morocco, she was appointed director of communication in 1999. Chargé d’Affaires a.i. in Ireland since 2003, she was appointed Ambassador to Finland in 2008.

M. Ahmed FAOUZI Ambassadeur en Malaisie Ambassador of Morocco to Malaysia M. Ahmed Faouzi est né le 2 mai 1956 à Ben Ahmed. Titulaire d’un doctorat en Histoire et civilisation en 1985 à Paris, il intègre le Ministère l’année suivante. De 1993 à 1996, il est nommé second de l’Ambassade du Maroc à Londres. Il occupe différentes fonctions au Ministère de 1997 à 2001 pour être nommé, de 2001 à 2006, second auprès de l’Ambassade du Maroc à Rome avant d’assurer les fonctions de Chef de Division des Organisation internationales (MAEC), de 2006 à 2008. Il est nommé Ambassadeur du Maroc en Côte d’Ivoire le 7 novembre 2008, poste qu’il a occupé jusqu’à cette nouvelle nomination en Malaisie.

Mr. Ahmed Faouzi was born on May 2, 1956 in Ben Ahmed. Holder of a PhD in History and Civilization in 1985 in Paris, he joined the Ministry the following year. From 1993 to 1996, he was appointed second to the Embassy of Morocco in London. He held different positions at the Ministry from 1997 to 2001 to be appointed from 2001 to 2006, the second to the Embassy of Morocco in Rome before assuming the position of Head of Division of International Organization (MAEC), from 2006 to 2008. He was appointed Ambassador of Morocco to Côte d’Ivoire on November 7, 2008, a position he held until his new appointment in Malaysia.

23 Numéro 55 - 2013


ocument

M. Abdelilah EL HOUSNI Ambassadeur en Thaïlande, Laos, Cambodge et Myanmar Ambassador of Morocco to Thailand, Laos, Cambodge and Myanmar M. Abdelilah El Housni est né le 5 mai 1958 à Rabat. Diplômé de l’Ecole Nationale d’Administration Publique de Rabat en 1981, il décroche, dix ans plus tard, un Master en Administration Publique aux EtatsUnis. Après avoir été Cadre au Ministère des Affaires Etrangères, il devient Chef du Service gestion des ressources humaines. Plus tard, il est nommé Chef de Mission Adjoint à l’Ambassade du Maroc à Tokyo. Ancien Chef de la Division de la Réglementation à la Direction du Personnel et de la Formation, il est, depuis mars 2009, Directeur des Ressources Humaines.

Mr. Abdelilah El Housni was born on May 5, 1958 in Rabat. A graduate of the National School of Public Administration in Rabat in 1981, he got, ten years later, a Masters in Public Administration in the United States. Having been senior executive in the Ministry of Foreign Affairs, he became Head of Human Resources Management Department. Later, he was appointed Deputy Head of Mission at the Embassy of Morocco in Tokyo. Former Head of Regulation Division at Staff and Training Department, he is, since March 2009, Director of Human Resources.

M. Youness TIJANI Ambassadeur en Pologne Ambassador of Morocco to Poland M. Youness Tijani est né le 23 décembre 1952 à Rabat. Licencié en Droit de l’Université de Rabat en 1978, il est employé par la suite au sein du Ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération en tant que Cadre. Il travaille ensuite en tant que Chef du Service de la Coopération avec l’Amérique du Nord et le Mexique avant d’être promu Chef de la Division des Echanges éducatifs et Scientifiques et de la Division des Affaires Sociales. En 2007, il devient Consul Général à Madrid jusqu’en 2010 puis à Paris de 2010 à 2011.

Mr. Youness Tijani was born on December 23, 1952 in Rabat. Holder of a Bachelor degree in Law from the University of Rabat in 1978, he was employed in the Ministry of Foreign Affairs and Cooperation as senior executive. He then worked as Head of Cooperation with North America and Mexico Department before being promoted to Head of Educational and Scientific Exchanges Division and Social Affairs Division. In 2007, he became Consul General in Madrid until 2010 and then in Paris from 2010 to 2011.

Mme Nezha ALAOUI M’HAMMEDI Ambassadeur au Ghana Ambassador of Morocco to Ghana Mme Nezha Alaoui M’Hammeddi est née le 4 septembre 1967 à Rabat. Elle obtient son diplôme de l’Ecole Nationale d’Administration Publique de Rabat en 1989 puis son premier et deuxième Certificats d’Etudes Supérieures en Relations Internationales en 1990 et 1991 avant de devenir Doctorante en Relations Internationales en Mai 2008. Cadre du Ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération puis Chef de Service des Relations avec le Parlement européen, elle devient Chef de Mission Adjointe à l’Ambassade du Maroc au Ghana avant d’accéder au poste de Chef de Division de la Coopération Bilatérale à la Direction des Affaires Africaines. 24 Numéro 55 - 2013

Mrs. Nezha Alaoui M’Hammeddi was born on September 4, 1967 in Rabat. She got a diploma from the National School of Public Administration in Rabat in 1989 and then her first and second certificates of Post-Graduate Studies in International Relations in 1990 and 1991 before becoming a PhD candidate in International Relations in May 2008. Senior executive in the Ministry of Foreign Affairs and Cooperation and then Head of the Department of Relations with the European Parliament, she became Deputy Chief of Mission at the Embassy of Morocco in Ghana before becoming Head of Bilateral Cooperation Division at the African Affairs Directorate.


ocument

M. Mustapha JEBBARI Ambassadeur en Côte d’Ivoire Ambassador of Morocco to Ivory Coast M. Mustapha Jebari est né le 10 octobre 1955 à Larache. Licencié en Droit à l’Université de Rabat en 1978, il obtient, trois ans plus tard, un Diplôme d’Etudes Approfondies. Il commence sa carrière en tant que cadre au sein du Ministère des Affaires étrangères et de la Coopération et la poursuit en tant que Chef du Service des Accords bilatéraux et du Service de la Coopération multilatérale. Par la suite, il devient Chef de Mission Adjoint à l’Ambassade du Maroc à Tokyo. Depuis le 9 janvier 2012, il est conseiller au Cabinet du Ministre des Affaires étrangères.

Mr. Mustapha Jebari was born on October 10, 1955 in Larache. Holder of a Bachelor degree in Law from the University of Rabat in 1978, he got three years later a Post-graduate Diploma. He started his career as a senior executive in the Ministry of Foreign Affairs and Cooperation and continues as Head of the Bilateral Agreements Department and Multilateral Cooperation Department. Then, he became Deputy Chief of Mission at the Embassy of Morocco in Tokyo. As of January 9, 2012, he is advisor at the Cabinet of the Minister of Foreign Affairs.

M. Mohamed BENJILANI Ambassadeur à Sainte-Lucie, Dominique, Trindad & Tobago, St Christophe & Nievès, Saint-Vincent et les Grenadines Ambassador to France, Andorra and Monaco M. Mohammed Benjilani est né le 21 mai 1965 à Rabat. Au cours de ses études, il acquiert un Diplôme universitaire d’Etudes linguistiques à Tunis en 1985, une Maîtrise de traduction dans la même ville deux ans plus tard et un Diplôme d’Etudes Supérieures en Diplomatie à Malte en 2004. Cadre du Ministère des Affaires étrangères et de la Coopération puis Chef du Service des Organisations européennes régionales, M. Benjilani exerce, entre 2008 et 2012, la fonction de Chef de Mission Adjoint à la Mission du Maroc auprès de l’Union Européenne.

Mr. Mohammed Benjilani was born on May 21, 1965 in Rabat. During his studies, he got a University degree in Language studies in Tunis in 1985, a Masters of translation in the same city two years later and a Post-graduate Diploma in Diplomacy in Malta in 2004. Senior executive in the Ministry of Foreign Affairs and Cooperation then Head of the European and regional organizations Department, Mr. Benjilani held between 2008 and 2012, the position of Deputy Chief of Mission at Morocco Mission to the European Union.

M. Mohamed ARIADE Ambassadeur en Finlande et Estonie Ambassador of Morococ to Finland and Estonia M. Mohammed Ariade est né à Tanger en 1959. Il est diplômé d’une Licence en Sciences Humaines de l’Université de Fès et d’un Master en Science Politique de l’Ecole des Etudes Orientales et Africaines dépendante de l’Université de Londres. Ancien Cadre du Ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération, il devient Chef de Mission Adjoint à l’Ambassade du Maroc à Washington puis à celle de Bruxelles. Suite à quoi il travaille en tant que Conseiller au Cabinet du Ministre Délégué. M. Ariade est marié et père de quatre enfants.

Mr. Mohammed Ariade was born in Tangier in 1959. He holds a Bachelor degree in Humanities from the University of Fez and a Masters in Political Science from the Oriental and African Studies School at the University of London. Former senior executive in the Ministry of Foreign Affairs and Cooperation, he became Deputy Chief of Mission at the Embassy of Morocco in Washington and then in Brussels. He worked then as Advisor at the Cabinet of the Deputy Minister. Mr. Ariade is married and the father of four children.

25 Numéro 55 - 2013


étour

28 FÉVRIER 2013 SIXIÈME ANNIVERSAIRE DE SAR LA PRINCESSE LALLA KHADIJA

28 FEBRUARY 2013 SIXTH BIRTHDAY OF HRH PRINCESS LALLA KHADIJA


étour

SAR lA pRINCeSSe lAllA HASNAA AU CoNSeIl D’AMINIStRAtIoN De lA pNUe HRHPRinCessLALLAHAsnAA ontHeBoARdofdiReCtoRsoftHeUneP

L

a Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement et le Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE) ont signé, lundi 18 février à Nairobi, un mémorandum d’entente visant à promouvoir leur coopération pour le développement de projets communs liés à l’éducation environnementale et au développement durable. La signature de cet accord a eu lieu après la séance plénière de la 27ème session du Conseil d’administration du PNUE, en présence de SAR la Princesse Lalla Hasnaa, Présidente de la Fondation et invitée d’honneur de la session. L’accord, paraphé par le Président Délégué de la Fondation, M. Lahoucine Tijani, et le directeur exécutif du Programme onusien, M. Achim Steiner, a pour objet de fournir un cadre de coopération tendant à inciter les deux parties à poursuivre leurs objectifs communs à travers la sensibilisation aux questions environnementales, la participation des ONG du Maroc et des acteurs privés et public à la protection de l’environnement. La séance d’ouverture de la 27ème session a été marquée notamment par la lecture du message du Secrétaire Général de l’ONU, M. BAN Ki-moon, et la déclaration du Directeur exécutif du PNUE. SAR La Princesse Lalla Hasnaa a prononcé une allocution lors de la séance plénière de la session, dans laquelle Son Altesse Royale a souligné l’intérêt particulier qu’accorde la Fondation aux questions d’éducation et de sensibilisation en tant qu’éléments clés pour la protection de l’environnement et la réalisation du développement durable. Cette session, qui s’est tenue du 18 au 22 février sous le thème «Rio+20: des résultats à l’exécution», a réuni des responsables de haut niveau de différents pays du monde. 28 Numéro 55 - 2013

O

n Monday 18 February in Nairobi, the Mohammed VI Foundation for the Protection of the Environment and the United Nations Environment Programme (UNEP) signed a memorandum of agreement celebrating their cooperation in the development of environmental education and sustainable development projects. The signing took place after the plenary session of the UNEP Governing Council’s 27th meeting and in the presence of HRH Princess Lalla Hasnaa, Chairwoman of the Foundation and Guest of Honour. The agreement, signed by the Deputy Chairman of the Foundation, Mr. Lahoucine Tijani, and the UN Programme Executive Director, Mr. Achim Steiner, aims to provide a framework for their cooperation, encouraging both parties to pursue their shared objectives by working together to address environmental concerns and promoting the participation of Moroccan NGOS as well as public and private players. The opening session of the 27th meeting was marked by the reading of a message from the UN Secretary General, Mr. BAN Ki-moon, and a declaration by the UNEP Executive Director. HRH Princess Lalla Hasnaa also gave a speech emphasizing the special interest that the Foundation places on education and public awareness in the protection of the environment and sustainable development. The session was held from February 18 to 22 under the theme «Rio+20: results to be implemented» and was attended by senior officials from several countries.


Createur JOAILLERIE & OBJETS D’EXCEPTION

GUY DE PUYRAIMOND On murmure ci et là que quelque part à Rabat des doigts d’or façonnent des objets et des bijoux d’exception... Un écrin à l’abri des regards indiscrets, seul connu de ceux qui font de l’élégance et du souci du détail un savoir-vivre à part entière. Nous avons rencontré celui qui comble de bonheur cette clientèle si exclusive et exigeante... Entrez dans l’atelier secret de Guy de Puyraimond. LE SAVOIR FAIRE DE LA PLACE VENDÔME

Puyraimond est un créateur singulier qui ne sait s’arrêter à la seule joaillerie.

Il suffit de pénétrer dans la boutique de Guy de Puyraimond, installée

Sa dextérité et son inventivité sont mises au service d’objets précieux et

dans le quartier chic de Souissi à Rabat, de poser un œil sur l’une de

de présents rares... Cadres en galuchat et or, coffrets en cuir, or et pierres

ses vitrines pour le comprendre instantanément, c’est un esprit créatif

précieuses, étuis à cigare en crocodile et or, flacons de parfum en ambre,

foisonnant et un maître en la matière qui y officie. L’homme est un

boutons de manchettes en diamants, hochets en or... Sans oublier des

amoureux des pierres et un adorateur du travail parfaitement exécuté.

pièces extraordinaires comme cette cave à cigares monumentale en

Chacune de ses créations est la digne représentante du triomphe de

citronnier et laque noire ornée d’or, qui s’ouvre en silence à l’aide d’une

la main de l’homme sur le concept de la perfection. Chaque détail du

télécommande, dont l’autre exemplaire a su séduire Michael Schumacher.

bijou, de l’objet: attache, fermoir, revers est minutieusement travaillé... c’est la quintessence de la finition. Expliquer cette inclinaison et ce

DES CRÉATIONS UNIQUES & EXCLUSIVES

savoir faire est parfaitement aisé. Guy de Puyraimond, gemmologue

Ultime originalité du créateur, chaque bijou ou objet précieux est

de formation, gratifie chacune de ses « œuvres » de quarante années

unique et sur-mesure. Chaque modèle est dessiné, savamment tra-

d’expérience, dont dix-huit au sein de la célèbre Maison Chaumet.

vaillé, du croquis au choix minutieux des pierres, Guy de Puyraimond

Fervent défenseur du travail fait main et réalisé selon les méthodes traditionnelles, du croquis au sertissage, Guy de Puyraimond voue sa vie à la création de pièces d’exception.

JOAILLERIE ET OBJETS PRÉCIEUX Parures et ceintures beldi en or, serties de diamants, montres en or et pierreries, créations contemporaines, bijoux en pierres fines, pendentifs

répond aux désirs de luxe absolu d’une clientèle experte et raffinée qui ne pourrait tolérer le manque de discrétion. Une vision bien à lui du luxe et du savoir-vivre qui lui a permis de devenir l’un des joailliers de feu Sa Majesté Hassan II. Il continue aujourd’hui à servir la famille royale et à surprendre une clientèle fidèle qui compte parmi ses rangs des chefs d’Etat et des femmes comblées.

en pierres semi-précieuses ou encore pièces de haute joaillerie...

Espace Prestige, Angle route des Zaers & rue Ahmed Rifaï, Souissi - Rabat.

L’imagination et le savoir faire de l’artiste n’a aucune limite. Guy de

05 37 75 65 56 - guydepuyraimond@mtds.com


azibao

Maroc-UE: Barroso au Maroc

Un Accord sur la Migration

Morocco-EU: Barroso in Morocco

An Agreement on Immigration

L

e Chef du Gouvernement, M. Benkirane, s’est entretenu, le 1er mars, avec le Président de la Commission Européenne, José Manuel Barroso, dans le cadre d’une visite de travail de ce dernier au Maroc. Au menu des discussions, le partenariat privilégié entre l’Union européenne et le Maroc ainsi que les différents chantiers engagés dans les domaines politique et commercial. Accompagné de la Commissaire en charge des Affaires intérieures, Cécilia Malmström, M. Barroso a abordé la question du lancement des négociations pour un nouvel accord de libre-échange complet et approfondi (ALECA).

O

n March 1, Prime Minister Abdelilah Benkirane met with the with the President of the European Commission, José Manuel Barroso, as part of Barroso’s working visit to Morocco. Their discussion topics included the special partnership between the EU and Morocco as well as their various political and commercial projects. Accompanied by the Commissioner for Home Affairs, Cecilia Malmström, Mr. Barroso also spoke of the launch of negotiations for a new deep and comprehensive free trade agreement (DCFTA).

Le Conseiller Fassi Fihri à Tunis Advisor Fassi Fihri in Tunis

L

e président tunisien, Mohamed Moncef Marzouki a reçu, mardi 12 mars à Tunis, M. Taib Fassi Fihri, conseiller de Sa Majesté le Roi. Au cours de cette audience, M. Fassi Fihri a transmis au Président tunisien un message du Souverain. Cette audience s’est déroulée en présence du ministreconseiller et du conseiller diplomatique du président tunisien, respectivement Aziz Krichen et Heddaoui Khettab, ainsi que du chargé d’Affaires du Maroc à Tunis, Hassan Arkas. On Tuesday 12 March in Tunis, the Tunisian President Mohamed Moncef Marzouki received Mr.Taib Fassi Fihri, adviser to His Majesty the King. During the audience, Mr. Fassi Fihri conveyed a message to the Tunisian President from the Sovereign. The audience was in the presence of the Minister-Counsellor and Diplomatic Adviser to the Tunisian president, respectively Aziz Krichen and Heddaoui Khettab, as well as the Chargé d’Affaires of Morocco in Tunis, Hassan Arkas. 30 Numéro 55 - 2013

S

aad Dine El Otmani, le Ministre des Affaires Étrangères et de la Coopération, s’est entretenu avec Mme Cécilia Malmström, la Commissaire Européenne en charge des Affaires intérieures, vendredi 1er mars 2013, à Rabat. Les entretiens ont mis à l’honneur la mobilité entre le Maroc et l’Union européenne dans le domaine de la migration. Le but de cet accord est de faciliter l’octroi de visas pour les Marocains à destination de l’UE, ainsi que la garantie des droits des Marocains établis dans cet espace, a indiqué Dr. El Otmani. «Cet accord est de nature à consolider les relations, déjà excellentes, entre le Maroc et l’Union européenne», a affirmé, pour sa part, Mme Malmström, soulignant que cet accord constitue un tournant dans la relation de partenariat Maroc-UE, dans le domaine, notamment, de la migration.

O

n Friday 1 March 2013 in Rabat, Mr. Saad Dine El Otmani, the Minister of Foreign Affairs and Cooperation, met with Mrs. Cecilia Malmström, European Commissioner for Home Affairs. Their discussions focused on mobility between Morocco and the European Union in the domain of immigration. The goals of the agreement are to facilitate the visa acquisition process for Moroccans immigrating to the EU and to guarantee the rights of those immigrants, explained Dr. El Otmani. «This agreement would strengthen the already excellent relationship between Morocco and the European Union», said Mrs. Malmström, emphasizing that the accord is a turning point in Morocco-EU partnership, particularly in for the issue of immigration.


azibao

Maroc-Portugal: franchir un nouveau pas Morocco-Portugal: A Step Forwards

L

e Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération, Dr. Saad Dine El Otmani a rencontré, mardi 19 février 2013, à Rabat, M. Antonio Monteiro, Président du Groupe maroco-portugais d’impulsion économique. Ce groupe œuvre pour le développement d’une nouvelle vision dans le but de trouver des opportunités pour la promotion des relations économiques entre les deux pays. Des relations qui, néanmoins, restent en deçà des attentes, a indiqué Dr. El Otmani.

O

n Tuesday 19 February 2013 in Rabat, the Minister of Foreign Affairs and Cooperation, Dr. Saad Dine El Otmani met with Mr. Antonio M o n t e i r o , Chairman of the M o r o c c a n Portuguese Group for Economic Development. This group works to promote economic relations between Morocco and Portugal – relations that are currently below expectations, according to Dr. El Otmani.

Droit des Femmes: satisfecit finlandais

D

Progress in Women’s Rights: Finland Approves

r Saad Dine El Otmani, Ministre des Affaires Étrangères et de la Coopération, a reçu, lundi 4 mars 2013, à Rabat, la Ministre finlandaise du Développement international, Mme Heidi Anneli Hautala, en visite au Maroc. L’entretien a porté principalement sur les opportunités d’élargissement du champ de la coopération bilatérale. Mme Heidi Anneli Hautala a salué, au terme de la rencontre, le pas franchi par le Royaume en faveur de la promotion des droits et des libertés notamment en matière d’émancipation de la femme, du respect de ses droits et de l’égalité entre les deux sexes.

O

n Monday 4 March 2013 in Rabat, Saad Dine El Otmani, the Minister of Foreign Affairs and Cooperation, received the Finnish Minister of International Development, Mrs. Heidi Anneli Hautala, who is visiting Morocco. Their meeting focused on expanding opportunities for cooperation between Morocco and Finland. At the end of the meeting,Mrs. Hautala praised the step taken by the Kingdom for the promotion of human rights and civil liberties, particularly in the domains of women’s issues and gender equality.

Loulichki à CNN

L

Loulichki invited by CNN

e représentant permanent du Maroc à l’ONU, Mohamed Loulichki était l’invité de la célèbre journaliste Christiane Amanpour sur la chaîne américaine «CNN», le 6 mars dernier. La thématique était placée sous le signe du «dernier territoire occupé: le Sahara Occidental», ce qui n’a pas manqué d’irriter d’emblée Loulichki. Selon l’Ambassadeur Loulichki, quant au Polisario, «il s’agit d’un groupuscule qui prospère dans l’illégalité et l’irrespect des droits de l’homme, avec des accointances avec le terrorisme de la région du Sahel».

O

n March 6, the Permanent Representative of Morocco at the United Nations, Ambassador Mohamed Loulichki, was invited by the famous journalist Christiane Amanpour to speak on the American television channel CNN. The theme of the interview was «The Last Occupied Territory: Western Sahara», which clearly irritated the Ambassador. According to Loulichki, Polisario «is a tiny group that thrives on illegality and disrespect for human rights, with connections to terrorism in the Sahel region».

No Comment

31 Numéro 55 - 2013


azibao

Le Ministre Saad Dine El Otmani en Mauritanie

Pour un partenariat maroco-sénégalais fort!

Minister Saad Dine El Otmani in Mauritania

Towards a strong Moroccan-Senegalese Partnership

L

e Ministre El Otmani, a effectué, le 11 mars, un visite officielle en Mauritanie. Lors de cette visite, M. le Ministre a été reçu, au palais présidentiel à Nouakchott, par le Président mauritanien, Mohamed Ould Abdel Aziz. Les entretiens ont porté sur les relations bilatérales et la volonté commune des deux parties de les hisser à de meilleurs niveaux, ainsi que sur les préparatifs de la 7éme session de la commission mixte, prévue en avril à Nouakchott. Le dossier du Mali fut également très largement abordé. Enfin, la première pierre de la nouvelle Ambassade du Maroc a été posée à Tefregh Zeina On March 11, Saad Dine El Otmani, the Minister of Foreign Affairs and Cooperation, paid an official visit to Mauritania during which he was received at the presidential palace in Nouakchott by President Mohamed Ould Abdel Aziz. Their discussions focused on the promotion of MoroccanMauritanian relations as well as on preparations for the 7th session of the two nations’ Joint Committee, to be held in April in Nouakchott. The issue of instability in Mali was also broached. At the end of the trip, the first stone of the new Embassy of Morocco was laid in Tefregh Zeina.

François Hollande au Maroc Francois Hollande visits Morocco Le Président François Hollande effectuera, les 3 et 4 avril, une visite d’Etat au Maroc, à l’invitation de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, a annoncé l’Elysée, lundi 25 mars. Le Chef de l’Etat français se rendra à Casablanca et Rabat. Sa visite devrait comporter également un important volet économique, notamment dans le domaine de l’agroalimentaire et des énergies renouvelables, a récemment indiqué l’Ambassadeur de France au Maroc, S.E.M. Charles Fries, qui a concédé que son pays est désormais dépassé par l’Espagne, premier partenaire commercial du Royaume. Lors de sa visite, M. Hollande a prévu de s’adresser à la communauté d’affaires marocaine et française. President Francois Hollande will pay, on 3 and 4 April, a State visit to Morocco, at the invitation of His Majesty King Mohammed VI, announced the Elysee Palace, Monday, March 25. The Head of the French State will travel to Casablanca and Rabat. His visit should also include an important economic component, especially in the field of food industry and renewable energy, recently said the Ambassador of France in Morocco, HE Mr. Charles Fries, who conceded that his country is now exceeded by Spain, Morocco’s largest trading partner. During his visit, Mr. Hollande is scheduled to address the Moroccan and French business community.

32 Numéro 55 - 2013

D

iversifier la coopération bilatérale et en élargir l’éventail. Telles sont les ambitions qui ont été au cœur de la réunion d’experts préparatoire de la 14ème session de la Commission mixte de coopération maroco-sénégalaise, coprésidée par M. Nasser Bourita, Secrétaire Général du Ministère des Affaires étrangères et de la Coopération, avec le Secrétaire Général du Ministère des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur, M. Papa Omar Ndiaye, le lundi 4 mars 2013, à Rabat. L’objectif est clair: «le contexte économique et sécuritaire régional et international exige des liens encore plus étroits entre le Maroc et le Sénégal», ont argué les deux parties, plaidant que l’heure est à l’approfondissement et à l’intensification des relations d’amitié et de partenariat. Et ce, dans les domaines politique, humain et économique. The main ambitions of the participants at the preparatory meeting of the 14th session of the Joint MoroccanSenegalese Commission were to diversify the nature of cooperation between the two countries and expand the range of their bilateral projects. The meeting, which took place this Monday 4 March 2013 in Rabat, was cochaired by Mr. Nasser Bourita, Secretary General of the Ministry of Foreign Affairs and Cooperation, and Mr. Papa Omar Ndiaye, Secretary General of the Ministry of Foreign Affairs and Senegalese Abroad. Both parties agreed that with the current regional and international economic and political situations, even closer ties are necessary between the two countries. The time has come to deepen their relations – politically, socially, and economically.


azibao

CENTRAFRIQUE

Les rebelles de la Seleka ont pris le pouvoir à Bangui, le 24 mars, forçant à l’exil le Président Bozizé. Deux jours après, le nouvel homme fort, Michel Djotodia, s’est emparé d’un pays qui sombre dans le chaos. Entre péril confessionnel, désorganisation rebelle et tradition putchiste, à Bangui, l’avenir est plus incertain que jamais. Central African Republic: Seleka rebels took power in Bangui, Sunday, March 24, forcing President Bozizé into exile. Two days later, the new strong man, Michel Djotodia, grabbed a country sinking into chaos. Between confessional risks, rebel disorganization and putschist tradition, in Bangui, the future is more uncertain than ever.

ISRAEL

Barack Obama, en visite en Israël sort de son discours et déclare, suite à une rencontre avec de jeunes palestiniens le matin-même: «En leur parlant, ils n’étaient pas si différents de ma fille ou de vos enfants. Je crois sincèrement que si des parents israéliens étaient assis avec eux, ils diraient: - Je veux que ces enfants réussissent. Je veux qu’ils prospèrent. - J’en suis convaincu». Barack Obama, speaking during his visit to Israel ventured off script, saying he met a group of Palestinians earlier in the day. «Talking to them, they weren’t that different from my daughter, form your daughters or sons. I honestly believe that if any Israeli parents sat down with them, they’d say, - I want these kids to succeed. I want them to prosper. - I believe that».

SYRIE

Un drapeau «pré-Baas» syrien, utilisé par l’opposition syrienne, en face du siège de la délégation syrienne, lors de l’ouverture du Sommet de la Ligue arabe à Doha (Qatar), le 26 Mars 2013. Les opposants au régime du Président al-Assad ont représenté leur pays pour la première fois durant les deux jours du sommet de la Ligue Arabe, en dépit de désaccords qui ont terni leurs gains politiques. A pre-Baath Syrian flag, currently used by the Syrian opposition, is seen in front of the seat of the Syrian delegation at the opening of the Arab League summit in the Qatari capital Doha on March 26, 2013. A two-day summit in Doha where opponents of President Bashar al-Assad represented Syria for the first time, despite rifts which have marred their political gains.

VATICAN

Lors de la cérémonie d’investiture du Pape François, mardi 19 mars au Vatican, en présence de plus de 130 délégations de par le monde, le Chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, a transmis les salutations et les félicitations de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Amir Al Mouminine, à Sa sainteté le pape François. During the inauguration of Pope Francis, Tuesday, March 19 at the Vatican, attended by more than 130 delegations from around the world, the Head of Government, Mr. Abdelilah Benkirane, conveyed the greetings and congratulations of His Majesty King Mohammed VI, Commander of the Faithful, to His holiness Pope Francis. 33 Numéro 55 - 2013


iplomatie

Réunion de Haut niveau du Conseil des Droits de l’Homme >> AnimportantMeetingoftheHumanRightsCouncil

O

P

renant part, lundi 25 février 2013 à Genève, au segment de Haut niveau de la vingt-deuxième session du Conseil des Droits de l’Homme, le Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération, Dr Saad Dine El Otmani, a exprimé la profonde préoccupation du Royaume du Maroc, suite aux rapports du Conseil des Droits de l’Homme, qui ont fait état d’un manque d’amélioration de la situation des droits de l’Homme dans les territoires palestiniens occupés. Réitérant le soutien permanent du Maroc à une «solution juste et définitive» au problème palestinien, le Ministre a appelé à une cessation des travaux de démolition de la ville sainte, visant les monuments islamiques et chrétiens; mais aussi la démolition visant Bab Al Maghariba, site central pour les croyants des religions monothéistes. D’autre part, le Ministre s’est prononcé au sujet de la question syrienne à propos de laquelle «le Maroc condamne fermement les abus et les violations graves des droits de l’Homme et du droit international humanitaire». Concernant la crise malienne, soulignant l’importance particulière qu’accorde le Maroc à ladite question, le Ministre a exprimé les souhaits du Royaume de voir la communauté internationale soutenir le Mali, pour lui permettre de prendre un nouvel élan vers une perspective de développement. En marge de la réunion, Dr Saad Dine El Otmani s’est entretenu avec la Haut-commissaire aux Droits de l’Homme, Mme Navi Pillay, sur la question de la relation de coopération entre le Maroc et le Haut-commissariat des Droits de l’Homme, mais aussi avec le Haut-commissaire des Nations Unies pour les Réfugiés, M. Antonio Guterres. Un entretien portant sur la coopération entre les deux parties. Par ailleurs, le Ministre a eu des entretiens portant sur des questions d’intérêt commun avec le Ministre brésilien des Affaires Etrangères, M. Antonio de Aguiar Patriota, le Ministre lituanien des Affaires Etrangères, M. Neris Germanas, le Vice-président du Conseil et Ministre des Affaires Etrangères de la Bosnie-Herzégovine, M. Zlatko Lagumdzija, et le Conseiller du gouvernement monégasque aux affaires extérieures, M. José Badia. 34 Numéro 55 - 2013

n Monday 25 February 2013 in Geneva, during the high level portion of the twenty-second session of the Human Rights Council, the Minister of Foreign Affairs and Cooperation, Dr. Saad Dine El Otmani, expressed the Kingdom of Morocco’s deep concern regarding the state of human rights in the occupied Palestinian territories following reports made by the Council on that subject. Dr. El Otmani reiterated Morocco’s continued support for a «just and definitive solution» to the Palestinian issue and called for a stop to demolition in the holy city. This demolition has targeted Islamic and Christian monuments as well as Bab Al Maghariba, an important site for all followers of monotheistic religions. As well, the Minister spoke about the situation in Syria: «Morocco strongly condemns these abuses and serious violations of human rights and international humanitarian law». Regarding the crisis in Mali, stressing the particular importance that Morocco attaches to the said issue, the Minister expressed the Kingdom’s wishes to see the international community supporting Mali, so that it could take a new direction towards development. Outside the meeting, Dr Saad Dine El Otmani talked with the High Commissioner for Human Rights, Mrs. Navi Pillay, regarding the issue of a cooperative relationship between Morocco and the High Commissioner for Human rights, but also with the UN High Commissioner for Refugees, Mr. Antonio Guterres. A meeting about cooperation. In addition, the Minister held talks on issues of common interest with the Brazilian Minister of Foreign Affairs, Mr. Antonio de Aguiar Patriota; the Minister of Foreign Affairs of Lithuania, Mr. Neris Germanas; the Vice- President of the Council and Minister of Foreign Affairs of Bosnia-Herzegovina, Mr. Zlatko Lagumdzija; and the Advisor to the Government of Monaco for External Affairs, Mr. José Badia.

Poignée de main entre le Ministre Saad Dine El Otmani et M. Antonio Guterres Haut-commissaire des Nations Unies pour les Réfugiés Handshake between Minister Saad Dine El Otmani and Mr. Antonio Guterres, UN High Commissioner for Refugees


iplomatie

5ème Forum «Alliance des Civilisations» >>5thGlobalforumoftheAllianceofCivilizations

L

e Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération, Dr. Saad Dine El Otmani, a pris part, les 27 et 28 février 2013, à Vienne, aux travaux du cinquième Forum Global de l’Alliance des Civilisations.

T

he Minister of Foreign Affairs and Cooperation, Dr. Saad Dine El Otmani participated, on February 27 and 28, 2013 in Vienna, in the work of the fifth Global Forum of the Alliance of Civilizations. On the sideEn marge de ce Forum, qui s’est lines of the Forum, which tenu sous le thème «Promouvoir was held under the theme un leadership responsable dans «Promotion of responsible la diversité et le dialogue», M. leadership in diversity and Otmani s’est entretenu avec le dialogue», Mr. Otmani held Secrétaire Général de l’ONU, M. talks with the UN Secretary Ban Ki-Moon. Une occasion pour General, Mr. Ban Ki-Moon. les deux responsables de passer It was an opportunity for en revue, d’une part, l’action du Le Ministre El Otmani et le Secrétaire Général Ban Ki-Moon (archive) the two leaders to review, Maroc au plan régional, et, d’au- Minister El Otmani and UN Secretary General, Ban Ki-Moon (archive) on the one hand, Morocco’s tre part, son rôle au sein du action at the regional level Conseil de Sécurité des Nations-Unies. and, on the other hand, its role within the UN Security Council. La question du droit universel à la liberté de religion, la consolidation des processus démocratiques par le biais de The issue of freedom of religious rights, bolstering of l’éducation, le pluralisme des médias ainsi que de leur democratic processes through education, media pluradiversité en matière de contenu devant promouvoir le lism and their content diversity to promote public débat public, la démocratie, le respect de la pluralité et debate, democracy, respect for plurality and migration, la migration, l’intégration et la mobilité dans l’économie integration and mobility in the global economy, were mondiale, ont été les thématiques centrales autour des- the central themes around which revolved the discusquelles s’articulaient les discussions lors de cette cin- sions at the fifth edition of the Global Forum of the quième édition du Forum Global de l’Alliance des Alliance of Civilizations. Civilisations. Such an Alliance, according to the Moroccan position, is Une telle Alliance, selon la position marocaine, constitue an essential platform for intercultural religious and une plateforme incontournable de dialogue interculturel, civilizational dialogue. The aim is to improve the interreligieux et civilisationnel. Et ce, dans l’optique d’abou- national political climate. To achieve this, values and tir à une amélioration du climat politique international. principles such as diversity, tolerance and respect for Pour y arriver, les valeurs et principes tels que la diver- otherness must be set. Values that Morocco, has been sité, la tolérance et le respect de l’altérité doivent être calling for and observing. de mise. Des valeurs que le Maroc, jusque là, n’a cessé de réclamer. Et d’observer. Dr. Saad Dine El Otmani a, par Dr. Saad Dine El Otmani has also met, on the sidelines of ailleurs, rencontré, en marge de ce Forum, M. Mikael this Forum, with Mr. Mikael Spindelleger, Austrian Spindelleger, Ministre autrichien des Affaires Étrangères, Minister of Foreign Affairs, Mr. Vuk Jeremic, of Serbia, M. Vuk Jeremic, de la Serbie, Président de l’Assemblée President of the UN General Assembly, and Mr. Lamberto Générale des Nations Unies, M. Lamberto Zannier, Zannier, Secretary General of the Organization for Secrétaire Général de l’Organisation de la Sécurité et la Security and Cooperation in Europe. The Minister also Coopération en Europe. Le Ministre s’est aussi entretenu held talks with Mr. Yury Fedetov, Executive Director of avec M. Yury Fedetov, Directeur Exécutif de l’Office des the UN Office on Drugs and Crime. Talks were driven by Nations Unies contre la Drogue et le Crime. Des entretiens the concerned parties’ willingness to further strengthen animés par une volonté des concernés de consolider their ties and bilateral cooperation. davantage les liens de coopération bilatérale. 35 Numéro 55 - 2013


iplomatie

christopher ross l’envoyé personnel de Ban Ki-moon

en visite de travail au maroc

L’

T

envoyé personnel du Secrétaire Général des Nations unies pour le Sahara, Christopher Ross, a eu, mardi 19 mars à Madrid, un entretien avec le secrétaire d’Etat espagnol aux Affaires étrangères, Gonzalo de Benito. Christopher Ross a ensuite entrepris une visite au Maroc, qui s’est déroulée du 20 au 24 mars 2013.

he Personal Envoy of the UN Secretary General for the Sahara, Christopher Ross, held, Tuesday 19 March in Madrid, talks with the Spanish Secretary of State for Foreign Affairs, Gonzalo de Benito. Christopher Ross then started a visit to Morocco, from March 20 to 24, 2013.

Le président de la Chambre des représentants, Karim Ghellab a eu un entretien avec Christopher Ross, le jeudi 21 mars. M. Ghellab a indiqué que l’évolution de la sécurité dans la région confirme «la justesse de la position du Maroc qui a longtemps attiré l’attention de la communauté internationale sur les dangers guettant cette région et qui nécessitent de fédérer les efforts pour y asseoir la stabilité politique». Au cours de sa rencontre avec M. Ross, jeudi 21 mars, le Chef du Gouvernement, Abdelilah Benkirane, a fait part de la ferme volonté du Maroc de contribuer à l’édification du grand Maghreb arabe et de garantir les conditions de sécurité, de stabilité et de bien-être aux peuples de la région.

The Speaker of the House of Representatives, Karim Ghellab met Christopher Ross, on Thursday 21 March. Mr. Ghellab pointed out that the security development in the region confirms «the soundness of Morocco’s position that has long attracted the attention of the international community about the dangers threatening this region and requiring joint efforts to build political stability». During his meeting with Mr. Ross, on Thursday 21 March, the Head of Government, Abdelilah Benkirane, has expressed Morocco’s strong commitment to contribute to the building of the Great Arab Maghreb and to ensure the security, stability and well-being of the peoples of the region.

Christopher Ross s’est entretenu, le même jour, avec le Ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Dr Saad Dine El Otmani. Dans une déclaration à l’issue de ses entretiens, M. Ross a affirmé qu’il «entame à Rabat une nouvelle tournée consacrée à la recherche d’une solution à la question du Sahara

Christopher Ross met, on the same day, Minister of Foreign Affairs and Cooperation, Dr. Saad Dine El Otmani. In a statement at the end of his talks, Mr. Ross said that he «starts in Rabat a new tour to find a solution to the

36 Numéro 55 - 2013


iplomatie

M. Christopher Ross et le Chef du Gouverment, M. Abdelilah Benkirane Mr Christopher Ross and the Chief of Government, Mr. Abdelilah Benkirane

Mr. Christopher Ross, le Wali de Laâyoune et des représentants et élus de la ville Mr Christopher Ross, the Wali of Laâyoune and some representatives of the city

conforme aux résolutions successives du Conseil de sécurité», relevant que «la situation dans la région du Sahel et son voisinage, rend une solution de la question du Sahara plus urgente que jamais». De son côté, Dr El Otmani a indiqué avoir «assuré l’Envoyé onusien du soutien du Maroc et sa détermination à faire réussir cette mission en vue de parvenir à une solution définitive et durable à la question du Sahara marocain». «Nous avons procédé à une analyse approfondie des étapes à venir proposées par M. Ross dans le cadre de sa tournée régionale qu’il a entamée à Rabat».

Sahara issue, in compliance with the successive resolutions of the Security Council», stating that «the situation in the Sahel region and its neighbourhood, requires an urgent solution to the Sahara issue more than ever». For his part, Dr. El Otmani said to have «ensured to UN Envoy Morocco’s support and determination to make this mission a success to reach a final and lasting solution to the Sahara issue»... «We have conducted a thorough analysis of the next steps proposed by Mr. Ross as part of his regional tour that he started in Rabat».

Le Président du Conseil Royal Consultatif pour les Affaires Sahariennes (CORCAS), M. Khalihenna Ould Errachid, a également reçu M. Ross. Lors de cet entretien, MM. Khalihenna et Ross ont «réaffirmé la nécessité de trouver une solution rapide, réaliste et définitive qui permet de réduire les menaces qu’induit le maintien du conflit artificiel sur le Sahara, dans le contexte agité qui caractérise actuellement le Sahel».

Chairman of the Royal Advisory Council for Saharan Affairs (CORCAS), Mr. Khalihenna Ould Errachid, also received Mr. Ross. During these talks, Mr. Khalihenna and Mr. Ross «reaffirmed the need to find a quick, realistic and definitive solution to reduce threats due to the artificial conflict over the Sahara, in the turbulent conditions prevailing in the Sahel».

L’envoyé personnel du Secrétaire Général des Nations unies pour le Sahara a rencontré ensuite des représentants de partis politiques originaires des Provinces du Sud. M. Ross a réitéré que la situation dans la région du Sahel et son voisinage «rend plus que jamais urgent» le règlement de la question du Sahara, précisant avoir entamé à Rabat «une nouvelle tournée pour trouver une solution au problème du Sahara, conformément aux résolutions du Conseil de sécurité». Il a ajouté que les conclusions de cette tournée seront présentées au Conseil de sécurité le 22 avril 2013.

The Personal Envoy of the UN Secretary General for the Sahara then met representatives of political parties from the Southern Provinces. Mr. Ross recalled that the situation in the Sahel region and its neighbourhood «makes more urgent than ever» the settlement of the Sahara issue, pointing out having started in Rabat «a new tour to find a solution to the Sahara, following the Security Council resolutions». He added that the results of this tour will be presented to the Security Council on April 22, 2013.

A Laâyoune, des défenseurs des droits de l’Homme ont exprimé à Christopher Ross leur condamnation des violations graves des droits de l’Homme subies par les séquestrés dans les camps de Tindouf. Dans ce sens, M. Dahi Agay, Président de l’Association des disparus victimes du «polisario» et l’un des anciens prisonniers dans les camps de Tindouf, a souligné que le mouvement séparatiste continue d’infliger toutes sortes de torture aux séquestrés de Tindouf, ajoutant qu’au moment où les sahraouis vivant dans les Provinces Sud du Royaume jouissent de la liberté et d’une vie digne, les marocains séquestrés dans les camps de Tindouf vivent dans l’humiliation et l’op-

In Laayoune, human rights defenders have expressed to Christopher Ross their condemnation of serious violations of human rights suffered by the sequestered in Tindouf camps. In this sense, Mr. Dahi Agay, Chairman of the Association of «Polisario» Missing Victims and one of the former prisoners in Tindouf camps, noted that the separatist movement continues to inflict all kinds of torture to the Tindouf sequestered, adding that while the Sahrawis living in the southern Provinces of the Kingdom enjoy freedom and a dignified life, Moroccans sequestered in Tindouf camps suffer from humiliation and oppression. 37 Numéro 55 - 2013


évouement

la Femme Rurale au coeur des débats >>Rural Women at the heart of the discussion

L’UnionNationaledesFemmesduMaroc organise à Rabat un colloque de trois jours sur le thème «femme rurale: partenaireduprocessusdedéveloppement».

S

ous le Haut patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Son Altesse Royale la Princesse Lalla Meryem, Présidente de l’U.N.F.M. (Union Nationale des Femmes du Maroc), a présidé, vendredi 8 Mars 2013, à Rabat, la cérémonie d’ouverture du Congrès international auquel ont participé, trois jours durant, des experts venus de soixante-trois pays et représentant une vingtaine d’organismes internationaux. 38 Numéro 55 - 2013

EN BREF 600 Nombre de participants au Congrès 63 Nombre de pays représentés

«La femme rurale, un maillon actif du processus de développement durable»

Organisée à l’occasion de la célébration de la Journée mondiale de la femme, cette rencontre avait pour thème: «la femme rurale: partenaire du processus de développement». Une occasion de réflexions et d’échanges importants afin de revaloriser la place de la femme rurale dans la société. La «dynamisation des réseaux au profit de la femme rurale», l’«approche genre et bonne gouvernance», l’«autonomisation des femmes rurales», «femmes rurales et Objectifs du Millénaire pour le Développement». Telles ont été les différentes problématiques traitées au cours de ces trois jours.

The National Union of Women of Morocco in Rabat organized a conference for three days on the theme «Rural Women: Partner in the Development Process». Under the High patronage of His Majesty King Mohammed VI, Her Royal Highness Princess Lalla Meryem, Chairwoman of the U.N.F.M. (National Union of Women of Morocco), chaired Friday 8 March 2013 in Rabat, the opening ceremony of the International Congress which was attended, for three days, by experts from sixty-three countries and representing about twenty international organizations. Organized on the occasion of the celebration of the World


évouement Parmi les personnalités qui ont participé à la rencontre, M. Abdelilah Benkirane, chef du Gouvernement, Mme Bassima Hakkaoui, Ministre de la Solidarité, de la Femme, de la Famille et du Développement Humain, M. Altwaijri, Directeur Général de l’ISESCO., M. Michael George Hage, représentant de la FAO, M. Seddiki, Secrétaire Général du Ministère de l’Agriculture et de la Pêche Maritime, Mme Leila Rhiwi, représentante de l’O.N.U. Femme et Mme Bahija Simou, Présidente de la Commission Scientifique de l’U.N.F.M.. Durant son intervention, M. Benkirane a rappelé la volonté ferme du Gouvernement de placer la femme rurale au centre des actions de développement, sous la conduite éclairée de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, indique-t-il. Des propos consolidés par le Ministre de la Communication, Porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi. Selon lui, le budget consacré au Fonds de Développement Rural (F.D.R.) a été revu à la hausse. Ce dernier passe désormais de «deux milliards de dirhams, contre un milliard en 2012», confie-t-il. Un certain nombre de recommandations ont découlé de cette rencontre. Il s’agit d’abord d’impliquer les femmes rurales dans le processus d’élaboration, la mise en œuvre, le suivi et l’évaluation des politiques et des programmes visant la promotion de leur situation et de leur statut. Ensuite, les mettre au cœur des priorités de développement humain, culturel, économique, social et environnemental. Enfin, leur permettre d’accéder et de contrôler les ressources pour parvenir à leur autonomisation économique.

Day of Women, the meeting had as theme «Rural Women: partner in the development process». An opportunity for important reflection and exchange to upgrade the role of rural women in society. «Dynamism of networks for the benefit of rural women», «gender and good governance», «empowerment of rural women», and «rural women and the Millennium Development Goals». These were the various issues dealt with during these three days. Among the important figures who attended the meeting, Mr.

Mustapha El Khalfi. According to him, the budget devoted for the Rural Development Fund (RDF) has increased to «two billion dirhams, compared to one billion in 2012», he says.

EN BREF  SAR la Princesse Lalla Meryem est la Présidente de l’Union Nationale des Femmes du Maroc

A number of recommendations have resulted from this meeting. First of all, the involvement of rural women in the process of development, implementing, monitoring and evaluating policies and programs aimed at promoting their position and status, then, placing them at the heart of human, cultural, economic, social and environmental development priorities and finally, enabling them to access and control resources to achieve their economic empowerment. IN BRIEF 600: Number of participants at the Congress. 63: Number of represented countries.

Abdelilah Benkirane, the Head of Government, Mrs. Bassima Hakkaoui, Minister of Solidarity, Women, Family and Human Development, Dr. AlTwaijri, Director General of ISESCO, Mr. Michael George Hage, FAO Representative, Mr. Seddiki, Secretary General of the Ministry of Agriculture and Fisheries, Mrs. Leila Rhiwi, UNO representative and Mrs. Bahija Simou, Chairwoman of UNFM Scientific Commission. During his speech, Mr. Benkirane recalled the firm commitment of the Government to place the rural woman at the heart of development, under the enlightened leadership of His Majesty King Mohammed VI. Statements consolidated by Minister of Communication, Government Spokesman,

«Rural women, a vital element in the process of sustainable development». IN BRIEF 20: Number of international organizations participating in the Congress. FIGURES 1969, Year of creation of U.N.F.M.

CHIFFRES 1969 Année de la création de l’U.N.F.M.

39 Numéro 55 - 2013


évouement

Congrès UNFM: Une opinion sénégalaise >> UNFM Congress: A Senegalese perspective A l’occasion du Congrès international organisé par l’UNFM, Madame Innocence Ntap Ndiaye, Présidente du Réseau des Femmes innocentes, a accepté de répondre à nos questions.

D

iplomatica: Madame Ntap Ndiaye, vous avez été Ministre sénégalaise du Travail et de la Fonction Publique. Aujourd’hui vous vous lancez dans la lutte pour l’amélioration des conditions des femmes. Qu’est-ce qui motive ce choix?

Si, aujourd’hui, je suis engagée à diriger une association de femmes, c’est parce que je me suis rendue compte que les politiques publiques n’atteignent par les cibles pour lesquelles on les élabore. Nos gouvernants élaborent un certain nombre de politiques publiques dans le but de réduire la pauvreté et d’accroître la production. Mais, par nos fonctions, en allant dans les zones urbaine et rurale, ce que nous voyons m’a convaincue qu’il y avait quelque chose à faire. Raison pour laquelle j’ai commencé à installer mon réseau. Il s’agit du R.F.I. (Réseau des Femmes Innocentes). D’abord chez moi au Sud du Sénégal où les femmes vivent les effets néfastes de la guerre en Casamance. Ensuite, j’étais obligée de l’étendre un peu partout. J’ai mis en place une mutuelle qui leur octroie des crédits et qui leur permet de s’investir dans l’Agriculture et l’Artisanat. Nous sommes là pour porter leur voix. Et nous devons la porter au-delà de nos pays respectifs et au niveau des Nations Unies. Pour cela, je pense qu’on doit être ensemble. Notre volonté exprimée c’est de casser les barrières, d’accroître la solidarité.

40 Numéro 55 - 2013

EN BREF Madame Ntap Ndiaye a été Ministre du Travail, de la Fonction Publique et des organisations professionnelles au Sénégal. IN BRIEF Mrs. Ntap Ndiaye was Minister of Labour, Public Service and professional organizations in Senegal.

«La femme rurale, un maillon actif du processus de développement durable» EN BREF «Nous sommes là pour porter la voix de ces femmes»

Diplomatica: Quelles conclusions faites-vous à la suite de cette conférence? C’est une très bonne rencontre. Elle nous permettra de voir de plus près la situation afin de réfléchir aux mesures adéquates à prendre pour y remédier. Ainsi, nous voulons que les Nations Unies, en faisant leur plan ou programme, puissent tenir compte de l’extrême urgence. Si nous avons vécu toutes ces turbulences, c’est parce que les jeunes ont soif d’égalité. Ils ont soif de travail et d’avoir des activités génératrices de revenus. Le printemps arabe c’est les jeunes. L’alternance politique chez moi c’est les jeunes. Ailleurs c’est les jeunes. Donc, ayant cela en commun, si l’on améliore les conditions de vie de ces catégories les plus importantes de la population à savoir les femmes et les jeunes, on pourra connaître un développement endogène et homogène. On the occasion of the International Congress organized by UNFM, Mrs. Innocence Ntap Ndiaye, Chairwoman of Innocent Women Network, agreed to answer our questions. Diplomatica: Mrs. Ntap Ndiaye, you were Senegalese Minister of Labour and Public Service. Today you are engaged in fighting for the improvement of women conditions. What has motivated this choice? If, today, I am committed to lead a women’s association, it is because I have realized that public policies do not reach the targets for which they are developed. Our leaders develop a number of public policies in order to reduce poverty and increase production. But,

through our functions, and going to urban and rural areas, what we see has convinced me that there was something to do. We began, in southern Senegal where women suffer from the negative impact of war in Casamance. Then I extended it everywhere. I set up a benefit society that gives them credits and that allows them to invest in agriculture and handicrafts. We are here to carry their voice. And we must carry it beyond our respective countries and to the UN. To do this, I think we should be together. Our wish is to break down barriers and increase solidarity. Diplomatica: What are the conclusions you have drawn from this conference? It is a very good meeting. It will allow us to see more closely the situation in order to think about appropriate measures to be taken to remedy the situation. So, we want the United Nations, when setting their plan or program, to take account of the extreme urgency. The turmoil we are experiencing is due to the fact that young people are thirsty for equality. They are thirsty for jobs and to have income-generating activities. The Arab Spring is the young people. The political change in southern Senegal is the young people. Elsewhere it is the young people. Hence, with this common situation, if we improve the living conditions of the most important categories of the population, namely women and young people, we can witness an endogenous and homogeneous development. I hope that the recommendations resulting from this meeting will not be forgotten.


éveloppement

chabat face aux ambassadeurs arabes et africains >> chabat facing the arab and african ambassadors

D

ans le cadre du programme périodique « Carrefour des Idées » organisé au profit du corps diplomatique accrédité à Rabat, la Fondation Diplomatique a accueilli le Secrétaire Général du parti de l’Istiqlal, M. Hamid Chabat. M. Chabat a ainsi pu répondre aux questions des Ambassadeurs arabes et africains. Cette rencontre a été l’occasion de mettre en lumière les liens très étroits entre le Maroc et les pays arabes et africains. Bien plus que de les souligner d’ailleurs, cette rencontre s’inscrit dans le droit fil de la nouvelle Constitution. Cette dernière rappelle, dès son préambule, l’importance pour le Royaume du Maroc de consolider les relations de coopération et de solidarité avec les peuples et les pays d’Afrique. Le Secrétaire Général du parti de l’Istiqlal a tenu à remercier la Fondation Diplomatique pour cette invitation à débattre et a présenté ses salutations sincères à tous les Ambassadeurs des pays arabes et africains. De même, il a confirmé sa joie de pouvoir être, à cette occasion, parmi des frères avec qui il partage des liens d’arabité, d’Islam et également une appartenance au continent africain considérés, au sein du parti de l’Istiqlal, comme étant l’avenir des cinq conti-

ENBREF

M. Chabat entouré par le Président de la Fondation Diplomatique, et M. Rahhal Makkaoui, membre du comité exécutif de l’Istiqlal. Mr. Chabat surrounded by the President of the Diplomatic Foundation, and Mr. Rahhal Makkaoui, executive committee member of Istiqlal

ENBREF

Hamid Chabat, Secrétaire Général du Parti de l’Istiqlal Hamid Chabat, Secretary General of the Istiqlal Party

nents, avec la volonté de Dieu. Il a également déclaré que la force de cette rencontre est qu’elle se déroule avant la réunion qui sera organisée le lendemain avec les Ambassadeurs de l’Union européenne, en raison de l’importance géographique du Maroc et des relations avec les pays arabes et africains qui se rencontrent dans différentes instances autour de sujets très importants. C’est donc une priorité au sein du parti qui est l’un des partis les plus anciens du Maroc comme l’a rappelé Monsieur Chabat. Le résumé complet du débat fera l’objet d’un article détaillé dans une prochaine édition de Diplomatica Magazine.

U

nder the regular program «Crossroads of Ideas» organized on behalf of the diplomatic corps accredited to Rabat, the Diplomatic Foundation welcomed the General Secretary of the Istiqlal party, Hamid Chabat. Mr.

Chabat had the opportunity to answer questions from the Arab and African ambassadors. This meeting was an opportunity to highlight the close ties between Morocco and the Arab and African countries. More than to emphasize these ties, this meeting falls in line with the new Constitution. From its preamble the Constitution stresses the importance for the Kingdom of Morocco to strengthen its relations of cooperation and solidarity with the peoples and countries of Africa. The General Secretary of the Istiqlal party thanked the Diplomatic Foundation for the invitation to debate and presented his sincere greetings to all the Ambassadors of Arab and African countries. Similarly, he confirmed his joy to be, on this occasion, among brothers with whom he shares bonds of Arabism, of Islam and also of belonging to the African continent, who are considered, by the Istiqlal party, as the future of the five continents, with the will of God. He also said that the force of this meeting is that it took place before the meeting to be held the day after with the Ambassadors of the European Union, due to the geographical importance of Morocco and its relations with the Arab and African countries who meet in various forums around very important issues. It is therefore a priority for the party, which is one of the oldest in Morocco, as recalled Mr. Chabat.The full summary of the debate will be detailed in an article in an upcoming edition of Diplomatica Magazine.

41 Numéro 55 - 2013


O

n utilise souvent l’image de «grand chantier», pour parler de la marche rapide du Maroc vers le progrès. Et ce sont, à point nommé, ces grands chantiers urbains qui furent l’objet du débat mensuel de la Fondation Diplomatique, consacré à la politique du Maroc dans les domaines de l’urbanisme, de l’habitat et de la politique de la ville. Le Ministre Nabil Benabdellah a rencontré un large groupe d’Ambassadeurs étrangers venus s’enquérir des directions nouvelles imprimées à son ministère et des opportunités ouvertes à la coopération internationale.

«Major yard» image is often used to refer to Morocco’s rapid progress. These major urban projects were the subject of the monthly debate of the Diplomatic Foundation, devoted to Morocco’s politics in urban planning, housing and urban policy. Minister Nabil Benabdellah met a large group of foreign Ambassadors who came to know the new directions brought to his ministry and opportunities open to international cooperation.

43 Numéro 55 - 2013


ossier

le Ministre N. Benabdallah répond aux Ambassadeurs >> Diplomatic Debate hosted by Minister Nabil Bendabdallah

La Politique nationale dans les secteurs de National Policy in the areas of housing and l’habitat et de l’urbanisme présentée est urban development is presented and discusdébattue avec 40 Ambassadeurs étrangers sed with 40 foreign Ambassadors

A

W

ccueillant le Ministre, les Ambassadeurs, les Chefs de Missions Diplomatiques et les représentants de la presse, le Président de la Fondation Diplomatique, M. Abdelati Habek, a souhaité rappeler à l’abord l’importante conférence internationale, organisée par le Ministre Benabdellah en collaboration avec l’ONU-Habitat, et consacrée à l’expérience marocaine dans le cadre de la résorption des bidonvilles et autres habitats insalubres. Une expérience saluée pour son efficacité et qui peut être l’un des axes des débats de la rencontre. Le Ministre Nabil Benabdellah, remerciant les diplomates participants ainsi que les représentants des grands opérateurs nationaux dans le domaine de compétence de son ministère, cadre sa présentation dans la politique de son ministère et de sa «branche ouvrière», la société «Al Omrane», représentée par le Président du Conseil, M. Kanouni. Le Ministre présente également l’Agence Urbaine de Rabat-Salé, en la personne de son Directeur Général – M. Khalid Ouaya – , qui constitue, à côté des autres agences urbaines du Royaume, un outil d’application des politiques urbanistiques du Royaume.

elcoming the Minister, Ambassadors, Heads of Diplomatic Missions and press representatives, the President of the Diplomatic Foundation, Mr. Abdelati Habek, wished firstly to recall the important international conference, organized by Minister Benabdellah in collaboration with UN-Habitat, and devoted to the Moroccan experience as part of slums and other unhealthy housing clearance. Experience praised for its efficiency and which may be one of the main axes of the meeting debates.

Minister Nabil Benabdellah, thanking the participating diplomats and representatives of major national operators within the competencies of his ministry, gave a presentation about his ministry’s policy and its «workers branch», «Al Omran» company represented by the Council President, Mr. Kanouni. The Minister also presented the Urban Agency of Rabat-Salé, represented by its CEO Mr. Khalid Ouaya – which is, alongsides other urban agencies in the Kingdom, a tool for implementing urban policies of the Kingdom.

Le Ministre Bendabdellah rappelle l’année charnière de 2004. A ce moment, une forte impulsion est donnée par Sa Majesté

Minister Bendabdellah recalls the pivotal year of 2004. At this time, a strong impetus was given by His Majesty

«Le Gouvernement Benkirane s’est engagé devant le Parlement»

44 Numéro 55 - 2013


ossier le Roi faisant désormais de l’habitat social l’une des grandes priorités du Maroc, afin de contribuer à la résorption des bidonvilles et des habitats insalubres à travers, notamment, la mise en œuvre d’une politique dynamique et audacieuse. En héritant, l’année dernière, du portefeuille de l’habitat, le Ministre Benabdellah a pu bénéficier de cette dynamique, avec tous ses succès, mais également, comme toute politique, de ses quelques imperfections que le Ministre souhaite corriger. le referentiel La nouvelle Constitution du Maroc inscrit en son sein une nouvelle génération de droits, avec notamment les droits économiques et sociaux comme étant partie prenante des Droits de l’Homme. C’est donc le droit au logement et le droit à un niveau de vie décent qui est mis en avant. A la constitution, s’ajoutent le dynamisme des orientations royales et le suivi personnel que le Souverain accorde aux projets de l’habitat, notamment ceux réalisés par Al Omrane. Finalement, le Gouvernement Benkirane s’est engagé, devant le Parlement, à accorder au secteur de l’habitat un intérêt majeur. Une nouveauté: les problèmes urbains sont désormais pris dans leurs dimensions globales, ce qui justifie l’extension des compétences du ministère à la «politique de la ville».

the King making henceforth social housing one of the major priorities of Morocco, to contribute to slum and unhealthy housing clearance, mainly through the implementation of a dynamic and daring policy. By inheriting, last year, the housing portfolio, Minister Benabdellah has benefited from this dynamic, with all its successes, but also, like any policy, of its few shortcomings that the Minister wishes to correct.

tHe reference Morocco’s new constitution includes new human rights, mainly economic and social rights as an integral part of Human Rights. It is therefore the right to housing and the right to a decent standard of living that is highlighted. To the constitution are added the dynamism of the royal guidance and the Sovereign’s personal monitoring granted to housing projects, particularly those achieved by Al Omran. Finally, The Benkirane Government committed itself, before the Parliament, to give the housing sector major interest. A new development: urban problems are now handled in their overall dimensions, which justifies the extension of the Ministry’s competencies to «city policy».

«The Government Benkirane is committed to Parliament»

le contexte General Les principaux indicateurs du secteur affichent son dynamisme certain. Au souhait de résorber les bidonvilles, est venue naturellement la politique de constructions massives d’habitats compatibles avec les capacités financières des couches les moins aisées de la population. L’augmentation de l’offre s’est faite à travers les mises en chantier (MEC) de près de 160.000 unités courant le premier semestre 2012 (parmi les 212.000 MEC tout type de logement confondu). Dans le contexte marocain, ces chiffres sont très importants. La consommation de ciment est en constante augmentation, malgré la conjoncture globale défavorable. la Garantie « foGarim » Afin d’appuyer la politique d’accès aux logements sociaux, un fonds de garantie, intitulé «FOGARIM» a été institué pour aider les populations dont les revenus sont jugés modestes ou irréguliers. Depuis la création du Fonds, plus de 82.400 prêts ont été octroyés en bénéficiant de la garantie de ce fonds pour un montant de crédits de l’ordre de 12,25 milliards de dirhams. un secteur dYnamiQue Le secteur de l’habitat reste l’un des secteurs les plus porteurs sur le plan économique au Maroc. Ainsi, il emploie plus d’un million de personnes. Les encours bancaires pour l’immobilier oscillent autour d’une moyenne annuelle de 17 milliards avec un léger tassement en 2012. Le Ministre Benabdellah informe les Ambassadeurs de nouvelles mesures destinées à passer outre le ralentissement constaté. Enfin, les

BacKGround The main indicators of the sector show its strong dynamism. To clear slums, a policy of massive constructions of housing consistent with the financial capacity of the less affluent population has been adopted. Offer increase was made through the housing starts (MEC) about 160.000 units covering the first half of 2012 (among the 212.000) (MEC) all kinds of housing). In the Moroccan context, these numbers are very significant. Cement consumption is steadily increasing, despite the unfavourable global economic conditions. «foGarim» Guarantee To support the policy of access to social housing, a guarantee fund, called «FOGARIM», has been created to help the populations with modest or irregular incomes. Since the creation of the Fund, over 82.400 loans have been granted taking advantage of the guarantee of this fund for loans amount of about 12.25 billion dirhams a dYnamic sector The housing sector is still one of the most profitable sectors at the economic level in Morocco. It employs about one million people. Banking exposures for real estate are around an annual average of 17 billion with a slight fall in 2012. Minister Benabdellah informed the Ambassadors about new measures to overcome the observed slowdown. Foreign direct investments in the sector reach 1.410 billion dirhams, with a net decrease of 35% in 2012, a figure affected by the difficult economic conditions, especially in the Euro Zone.

45 Numéro 55 - 2013


ossier

Les Ambassadeurs du Cameroun et de Palestine Ambassadors of Cameroon and Palestine

Le Président du Holding «Al Omrane» et le Ministre The president of «Al Omrane» holding and the Minister

investissements directs étrangers dans le secteur sont de l’ordre de 1,410 milliard de dirhams, avec un recul net de 35% en 2012, un chiffre impacté par la conjoncture économique difficile, notamment dans la Zone Euro. une presence locale Le Ministère, avec toutes les directions qui le composent, veille à l’élaboration des stratégies et des lois adéquates et à la mise en place de programmes d’intervention. Sa politique urbanistique est relayée et mise en place à travers son réseau de 26 Agences Urbaines, auxquelles 4 nouvelles Agences viendront porter appui en 2013. De plus, chacune des 16 régions du Maroc possède son inspection régionale. L’action locale se complète par 29 délégations provinciales. La holding d’aménagement « Al Omrane «, et ses 14 filiales, constitue enfin le bras armé d’intervention de la politique nationale dans le domaine de la résorption des bidonvilles, de l’habitat social et de la mise à niveau urbaine.

Intervention de l’Ambassadeur du Mali à Rabat Discussion led by the Ambassador of Mali to Rabat

a local presence The Ministry, with all its departments, ensures the development of relevant strategies and laws and the setting of intervention programs. Its urban policy is promoted and implemented through a network of 26 Urban Agencies, which will be supplemented by four new agencies in 2013. In addition, each of the 16 regions of Morocco has its regional inspection. Local action is completed by 29 provincial delegations. «Al Omrane» holding and its 14 subsidiaries, is the armed wing of intervention of the national policy in the field of slums clearance, social housing and urban upgrading. leVers of interVention For the implementation of slums and unhealthy housing clearance policies, the main leverage of intervention is the Fund of Housing Solidarity and Urban Integration which was supported by a cement tax and as of 2013, by two new taxes, one on concrete iron and the other on sand. These new resources will allow an intervention in projects integrated in city policy and strengthening of intervention in derelict housing as well as the development of new urban areas. In rural areas, Morocco has a Rural Development Fund, 40% of the resources of which are granted to the Ministry of Housing, Urban Planning and City Policy and 60% to the Ministry of Agriculture. Another leverage of action of the Ministry works through the mobilization of public land, including a part for programs fighting against unhealthy housing.

«Al Omrane est le bras armé d’intervention du Ministère»

les leViers d’interVention Pour la mise en application des politiques de résorption des bidonvilles et de l’habitat insalubre, le principal levier d’intervention est le Fonds de Solidarité Habitat et Intégration Urbaine qui a été alimenté par une taxe sur le ciment et, à partir de 2013, par deux nouvelles taxes, l’une sur le fer à béton, et l’autre sur le sable. Ces nouvelles ressources permettront d’intervenir dans des projets intégrés dans le cadre de la politique de la ville et de renforcer l’intervention dans l’habitat menaçant ruine, ainsi que le développement de nouvelles zones urbaines. En milieu rural, le Maroc dispose d’un Fonds de Développement Rural, dont 40% des ressources sont octroyées au Ministère de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Politique de la Ville et 60% au Ministère de l’Agriculture. Un autre levier d’action du Ministère s’active à travers la mobilisation du foncier public, dont une partie est réservée aux programmes de lutte contre l’habitat insalubre. le partenariat puBlic-priVe Dans sa présentation introductive, le Ministre Nabil Benabdellah n’a pas manqué de noter que l’une des principales raisons de l’effervescence du secteur est à mettre au bénéfice du partenariat public-privé, particulièrement créatif de dynamisme. En effet, et malgré l’action importante de 46 Numéro 55 - 2013

puBlic-priVate partnersHip In his introductory presentation, Minister Nabil Benabdellah noted that one of the main reasons behind the sector’s booming is the benefit of a public-private partnership, so important to dynamism. Indeed, despite the important work of «Al Omrane» public holding efforts in the housing field cannot overcome the deficits known without the private sector’s support. Thus land areas, dedicated for public-private partnership, are reserved at the areas on which the Ministry’s action is committed. For this purpose, precise specifications are established.


ossier la holding publique «Al Omrane», les efforts dans le domaine de l’habitat ne peuvent venir à bout des déficits connus sans l’appui du secteur privé. C’est ainsi que des zones foncières, dédiées au partenariat public-privé sont réservées au niveau des zones sur lesquelles l’action ministérielle s’engage. A cet effet, des cahiers des charges précis sont établis. l’etat des lieux A travers les différents programmes mis en œuvre pour la réduction du déficit en logement, les conditions d’habitat de 616.000 ménages, autrefois en habitat insalubre, ont pu être améliorées. Aujourd’hui, grâce au partenariat public-privé - principal exécutant des programmes de logement sociaux à 250.000 Dhs - quelques 1.100.000 unités conventionnées sont annoncées. Les promoteurs immobiliers qui respecteront un cahier des charges pourront bénéficier d’une exonération fiscale quasitotale. Ces unités viendront combler le déficit actuel estimé à moins de 800.000 unités. A l’échéance 2016, le Ministre Benabdellah estime que 450.000 unités seront réalisées. Outre ces logements sociaux vendus à 250.000 Dhs, un autre programme, à faible valeur immobilière, prévoit la construction de 130.000 unités qui seront chacune vendues à 140.000 Dhs.

state of plaY Through the different programs implemented to reduce housing deficit, housing conditions of 616,000 households, which were in slums, have been improved. Today, through public-private partnership – the main creator of social housing programs at 250,000 Dhs some 1,100,000 units agreed upon have been announced. These promoters, which will respect a strict specification, can thus benefit from almost a complete tax exemption. These units will fill the current deficit estimated at less than 800,000 units. By the end of 2016, Minister Benabdellah estimated that 450,000 units will be realized. Besides these social housing sold at 250,000 Dhs, another program, with low property values, plans for the building of 130,000 units to be sold at 140,000 Dhs each.

«Al Omrane is the armed arm of leverage of the Ministry»

les defis maJeurs Le Ministre Benabdellah appelle les Ambassadeurs à estimer à leur juste valeur les problèmes engendrés par le déséquilibre de l’armature urbaine au Maroc. Pour ce faire, rien de tel que l’examen attentif de la carte du Maroc: l’essentiel des villes marocaines est en effet situé sur le littoral atlantique et méditerranéen. Le rythme d’urbanisation, très soutenu, est, selon le Ministre, également à surveiller. Aujourd’hui, plus de 60% de la population marocaine est urbanisée. Un chiffre qui devrait s’élever à 75% à l’horizon 2025. Cette augmentation reflète bien la forte pression exercée sur les villes, quand on sait que l’urbanisation des populations ne s’élevait qu’à 8% seulement il y a un siècle. Pour accueillir ces exodes massifs de populations, l’offre en logement doit être disponible, faute de quoi les habitats

Intervention de l’Ambassadeur du Sénégal à Rabat Adress of the Ambassador of Senegal to Rabat 48 Numéro 55 - 2013

maJor cHallenGes Minister Benabdellah called Ambassadors to estimate at their just value the problems caused by the imbalance of the urban framework in Morocco. To do this, a careful examination of Morocco’s map shows that the main Moroccan cities are actually located on the Atlantic coast and the Mediterranean. The strong pace of urbanization has to be, according to the Minister, also monitored. Today, more than 60% of the Moroccan population is urbanized. A figure that should go up to 75% in 2025. This increase reflects the strong pressure on cities, if we take into account that the urbanization of populations was only 8% a century ago. To accommodate this massive exodus of populations, housing supply must be available, otherwise illegal and unhealthy housing will proliferate. Public land mobilization is made difficult. Some public lands belong to the State. Other lands called «collective» have a very special status and are used by tribes. There is still a part of the national territory managed by the Ministry of Agriculture or by the Ministry of Water and Forests. In the North, there is also a special «Khalifan» status,

Les Ambassadeurs de Rep. Dominicaine et du Soudan Ambassadors of Dominican Republic and Sudan

L’Ambassadeur de Finlande, S.E.Mme Harttila Ambassador of Finland, HE Mrs Harttila


insalubres et clandestins vont proliférer. La mobilisation du foncier public est rendu difficile. Certains terrains publics appartiennent à l’Etat. D’autres terrains, qualifiés de «collectifs», ont un statut bien particulier et sont utilisés par des tribus. Il existe encore une partie du territoire national géré par le Ministère de l’Agriculture ou par les Eaux et Forêts. Dans le Nord, il existe aussi un statut particulier «Khalifien», remontant au Protectorat Espagnol, car à l’époque, il n’existait pas de titres fonciers. Dans la partie du Maroc sous Protectorat Français, le système de la «Conservation Foncière» avait été instauré. Il existe encore d’autres statuts particuliers: les terrains «Guich» et les terrains «Habous» ayant un statut religieux particulier. Toute la difficulté rencontrée par le Ministre Benabdellah est de pouvoir mobiliser, dans les pourtours des villes, des terrains publics pour la mise en œuvre de sa politique des logements sociaux étant donné que les terrains privés restent prohibitifs quant à leur acquisition. Le Ministre Benabdellah estime un besoin de 20.000 Ha à mobiliser dans les prochaines années. Dans le secteur de l’habitat, l’arsenal juridique dont jouit le Maroc est, pour le Ministre Benabdellah, développé, lourd, mais aussi dépassé, notamment en matière d’urbanisme. Dans le cadre des habitats menaçant ruine, le problème est d’autant plus grave qu’il n’existe pas de loi qui permettrait l’intervention précoce de l’Etat. Dans les zones rurales, la législation requiert un terrain d’au moins un hectare pour construction, alors que les populations ne disposant pas de cette superficie peuvent être confrontées au problème de délivrance de l’autorisation de construire. Ce sont là quelques défis majeurs à relever. Le Ministre Benabdellah soulève ensuite les problématiques nouvelles rencontrées par les habitants et futurs habitants des logements sociaux. En effet, ces derniers ont également besoin d’un accès aux autres services publics (école, hôpital, mosquée, transport en commun,…) et des efforts de concertation important doivent être menés afin de coordonner l’action gouvernementale, malgré les priorités divergentes pouvant apparaître.

dating back to the Spanish Protectorate, because at that time, there were no land titles. In Morocco under the French Protectorate, the system of «Land Registry» was introduced. There are still other special status: «Guich» lands and «Habous» or «Endowments» lands having a specific religious status. The challenge encountered by Minister Benabdellah is to mobilize, in cities peripheries, public lands for the implementation of his social housing policy as private lands remain difficult for acquisition. Minister Benabdellah estimates a need for 20.000 hectares to be mobilized in the next years. In the housing sector, the legal arsenal in Morocco is, for Minister Benabdellah, developed, heavy, but also outdated, particularly in urban planning. Concerning derelict housing, the problem is even more serious as there is no law that would allow early intervention of the State.

«Le statut foncier particulier pour le Nord: un héritage espagnol»

les oBJectifs Face aux problématiques et limitations soulevées, l’action ministérielle vise à développer cinq axes majeurs: l’amélioration des méthodes de planification territoriale (pour rendre accessible l’ensemble des services publics aux populations), l’opérationalisation de la politique de la ville (car une ville doit être créatrice de richesses pour pérenniser son existence), la réduction du déficit en logement (avec la construction de 170.000 unités par an en moyenne et l’accès facilité à la location), la qualification et l’encadrement du secteur (avec la mise à niveau de la législation) et, enfin, le renforcement de la gouvernance (en rendant les interventions plus transparentes et efficaces).

In rural areas, the legislation requires a field of at least one hectare for construction, so that people do not have this area may face the problem of issuance of the building permit. These are some of the major challenges to be faced. Minister Benabdellah then raises the new problems encountered by residents and future residents of social housing. In fact, they also need to have access to other public services (school, hospital, mosque, public transport, ...) and major coordination efforts must be undertaken to coordinate government action, despite the differing priorities that may arise.

Goals Given the problems and limitations raised, ministery action aims to develop five major axes: improvement of territorial planning methods (to make available all public services to populations), the operationalization of city policy (as a city has to create wealth to sustain its existence), reduction of housing deficit (with the construction of 170.000 units per year in average and easy access to renting), sector qualification and regulation (with legislation upgrading) and, finally, the strengthening of governance (by making interventions more transparent and effective).

49 Numéro 55 - 2013


ossier

le deBat

tHe deBate

sur l’appui aux paYs africains Plusieurs Ambassadeurs souhaitent connaître les procédures existantes et relatives au transfert de savoir marocain vers les pays africains. Le Ministre informe que ses départements sont entièrement ouverts à la coopération internationale qui peut se matérialiser dans différents secteurs, notamment les conseils pour la planification urbaine, l’opérationalisation d’une politique aux logements, le transfert de compétences humaines. Aujourd’hui, plusieurs projets sont développés en Afrique, notamment au Sénégal et en Côte d’Ivoire. Le Ministre indique que l’expansion, en Afrique, de nombreuses banques marocaines permet également de soutenir le développement africain d’entreprises marocaines, notamment dans le secteur de la construction. De plus, la holding publique «Al Omrane» peut nouer, à la demande, des collaborations avec ses homologues à l’étranger.

on support to african countries Several Ambassadors wish to know the existing procedures relating to the transfer of Moroccan knowledge to African countries. The Minister informed that his departments are fully open to international cooperation which can be realized in different sectors, mainly urban planning councils, operationalization of a housing policy, and the transfer of human skills. Today, several projects are being developed in Africa, particularly in Senegal and Côte d’Ivoire. The Minister points out that the expansion, in Africa, of many Moroccan banks also allows supporting the African development of Moroccan companies, particularly in the construction sector. Besides, «Al Omrane» public holding may establish, upon request, collaborations with its counterparts abroad.

sur la formation des acteurs En complément aux axes de coopération abordés, l’Ambassadeur du Soudan souhaite savoir si la formation peut également entrer en ligne de compte. Ce à quoi le Ministre répond qu’il est également prévu d’ouvrir davantage les écoles marocaines d’architecture et d’urbanisme aux étudiants africains. Des institutions spécialisées peuvent également contribuer à la formation de base ou continue des cadres spécialisés.

on plaYers traininG In addition to the discussed axes of cooperation, the Ambassador of Sudan wished to know whether training can also be taken into account. As a reply, the Minister says that more Moroccan architecture and urban planning schools will be open to African students. Specialized institutions can also contribute to the basic or continued training of the specialized senior executives.

sur la proBlematiQue du foncier L’Ambassadeur du Cameroun souhaite obtenir quelques éclaircissements concernant les techniques de mobilisation du foncier au Maroc, car la problématique se pose de manière cruciale dans son pays. Le Ministre Benabdellah confirme que le problème du foncier est important, car les terrains publics ont largement été utilisés dans les pourtours urbains dans le passé. Actuellement, son action vise à prévoir les besoins dans les 20 prochaines années tout en sensibilisant les autres acteurs gouvernementaux afin de pallier les discordances entre les priorités ministérielles respectives. Des procédures

on land proBlem The Ambassador of Cameroon wishes to have some clarification concerning mobilization techniques of land in Morocco, as at is a significant issue in his country. Minister Benabdellah confirms that land problem is important as public lands have been widely used in urban peripheries in the past. Currently, its action aims to forecast the needs in the next 20 years while raising the awareness of other governmental players to make up for inconsistencies between the respective ministerial priorities. Compensation procedures between public

«A different land status for the North: a Spanish heritage»

Le Ministre accueille l’Ambassadeur de Chine Minister Benabdellah welcomes China’s Ambassador 50 Numéro 55 - 2013

L’Ambassadeur de Roumanie salue M. Benabdellah Ambassador of Romania greets Minister Benabdellah

Le Ministre Benabdellah et l’Ambassadeur de Gambie Minister Benabdellah and Ambassador of The Gambia


ossier

L’Ambassadeur a.i. Eduardo Barboso du Brésil Ambassador a.i. of Brazil, HEMr Eduardo Barboso

Le Ministre et le Directeur Général de l’Agence Urbaine Minister and Director General of Urban Agency

de compensations entre opérateurs publics sont envisagées pour le rassemblement de plus grands lots de terrains. sur l’accompaGnement social S.E.Mme Christina Hartilla, l’Ambassadeur de Finlande au Maroc soulève les problèmes rencontrés lors du transfert des habitants des bidonvilles et s’interroge sur l’accompagnement social proposé. Elle souhaite savoir dans quelle mesure la population adhère aux programmes offerts. Le Ministre répond en parlant des deux types d’actions offertes aux habitants des bidonvilles: le recasement (en offrant un lot foncier) ou le relogement (en proposant un appartement). Les premières interventions concernaient l’attribution de lots aménagés. Ensuite, le Gouvernement a pu proposer des appartements à hauteur maximale de 140.000 Dhs, avec un apport de l’Etat de 40.000 Dhs. Le Ministre confirme l’existence de résistances lors de la mise en œuvre des programmes d’éradication des bidonvilles. Face à l’expansion rapide des familles, les problèmes doivent être traités avec célérité. Dans la périphérie de Casablanca, un lot de 80m² est offert à 2 familles, en compensation de 2 ménages, avec autorisation de construire en R+3 (rez-de-chaussée commercial et 2 niveaux d’appartements). A Rabat, il reste environ 5000 ménages bidonvillois, mais beaucoup de réticences sont rencontrées pour le relogement dans la ville nouvelle de Tamesna, malgré la valeur importante du terrain occupé par les bidonvilles. Un problème identique est rencontré dans les médinas concernant l’habitat menaçant ruine: à ce niveau, le Gouvernement s’emploie tout d’abord à trouver des solutions immédiates et adéquates aux ménages concernés et les transférer vers des logements décents. Le Ministre rappelle que le Gouvernement doit conserver son autorité. Les opérations de délogement par force sont parfois nécessaires, mais ne constituent nullement une «atteinte aux Droits de l’Homme» car les bidonvilles apportent plus de problèmes qu’ils n’apportent de solutions pour ses habitants.

Avec le Directeur Régional d’Attijariwafa Bank With the Regional Director of Attijariwafa Bank

operators are planned for gathering largest lots of land.

on social support H.E.Mrs Christina Hartilla, Ambassador of Finland in Morocco raises the problems encountered during transfer of slum inhabitants and wonders about the proposed social support. She wished to know to what extent the population adheres to the offered programs. This problem is also tackled by the Ambassador of Mali. The Minister answered by speaking about the two types of actions offered to slum inhabitants: resettlement (by providing a land lot) or relocation (by offering an apartment). The first interventions concerned the allocation of equipped lots. Then, the government offered apartments up to 140.000 Dhs (12.500€), with a contribution from the State of 40.000 Dhs (3.600€). The Minister confirms the existence of resistance during the implementation of slums eradication programs.

«Les opérations de délogement de force est parfois nécessaire»

sur la HoldinG «al omrane» L’Ambassadeur de Palestine, S.E.Dr. Ahmed Soboh, questionne ensuite le Ministre sur la holding «Al Omrane». Le Ministre Benabdellah informe qu’à l’origine, les 7 régions économiques du Maroc étaient dotées d’un établissement de ges-

In view of the rapid expansion of families, problems should be treated promptly. In Casablanca outskirts, an 80 square meters lot is offered to two families, as a compensation for two households, with a building permit of R+3 (commercial ground floor and two levels of apartments). In Rabat, there are still about 5.000 slum households, but many problems are encountered for relocation in the new city of Tamesna, despite the high value of the land occupied by slums. A similar problem is encountered in the medinas concerning derelict housing. In this regard, the Government is the first to find immediate and adequate solutions for affected households and transfer them to decent housing. The Minister recalls that the Government must maintain its authority. Operations of dislocation by force are sometimes necessary, but do not constitute a «violation of human rights» as slums bring more problems than solutions for their inhabitants.

on «al omrane» HoldinG Ambassador of Palestine, H.E.Dr. Ahmed Soboh, then questioned the Minister on «Al Omran» holding. The Minister informs that originally the 7 economic regions 51 Numéro 55 - 2013


ossier tion «ERAC». La Holding «Al Omrane» a repris ces établissements. Il s’agit d’un établissement sous tutelle du Ministère, avec directorat et conseil de surveillance. Al Omrane jouit d’une autonomie financière, mais reste au service des orientations de l’Etat. Particulièrement active dans les logements sociaux, «Al Omrane» peut néanmoins, exceptionnellement, construire des logements de moyen-standing afin d’équilibrer ses comptes. Aujourd’hui, Al Omrane est logée à la même enseigne que les grands groupes privés, avec une nécessité de bonne gouvernance. Grâce aux taxes de solidarité prélevées sur le fer à béton et le sable, une enveloppe de 500 millions d’Euro pourra être consacrée aux projets d’habitats sociaux au Maroc.

of Morocco were endowed with a management institution «ERAC». «Al Omran» Holding took over these institutions. It is an institution under the supervision of the Ministry with a directorate and supervisory board. Al Omran enjoys financial autonomy, but remains at the service of State guidelines. Particularly active in social housing, «Al Omran» can however, exceptionally, build middle-class housing in order to balance its accounts. Today, Al Omran is in the same boat with the major private groups, with a need for good governance. Owing to solidarity taxes on concrete bars and sand, a budget of 500 million euros will be devoted to social housing projects in Morocco.

sur la reGionalisation aVancee L’Ambassadeur du Sénégal, S.E.M Amadou Habibou Ndiaye, évoque ensuite la dichotomie entre la régionalisation avancée et l’action centralisée de la politique de l’habitat. Le Ministre présente aux Ambassadeurs les domaines d’actions des Agences Urbaines et confirme que les régions doivent avoir la pleine paternité des décisions urbanistiques locales. Aujourd’hui, la centralisation est encore importante au niveau de la prise de décisions. Le système de dérogations aux plans d’aménagements – initialement réservés aux grands projets, mais monnaie courante de nos jours persiste pour la seule raison que les plans urbanistiques ont pris du retard dans leur mise en oeuvre et, de ce fait, ils ne correspondent pas à la réalité du moment. Lorsque le retard sera résorbé, ces «dérogations», qui font les choux gras de la presse, n’auront plus raison d’être.

on adVanced reGionaliZation Ambassador of Senegal, H.E.Mr. Amadou Habibou Ndiaye, then discusses the dichotomy between advanced regionalization and the centralized housing policy. The Minister presents to the Ambassadors action areas of Urban Agencies and confirms that the regions should be fully involved in taking local urban decisions. Today, centralization is still significant in taking decisions. The system of deviations from development plans - initially reserved for big projects, but so common nowadays - persists for the sole reason that there were delays in urban plans implementation, hence, they do not reflect the current reality. When delays will be eliminated, these «deviations», which are devoured by the media, will no longer exist.

sur l’efficacite enerGetiQue A plusieurs reprises, les Ambassadeurs ont interrogé le Ministre sur les dispositions prises afin d’assurer des logements également économiques en énergie, avec notamment l’utilisation plus importante de l’énergie thermique d’origine solaire. Le Ministre Nabil Benabdellah confirme que, dans le cadre des cahiers des charges remis aux bâtisseurs, les contraintes d’efficacité énergétique figurent en bonne place. Actuellement, des études sont menées sur la mise en œuvre, en gestion collective, de chauffage d’eau par énergie solaire.

on enerGY efficiencY On several occasions, the Ambassadors have questioned the Minister on the measures taken to ensure housing with energy saving, particularly with the important use of thermal energy of solar origin. Minister Nabil Benabdellah confirms that, within the framework of specifications given to builders, energy efficiency constraints are well placed. Currently, studies are being conducted on the implementation, in collective management, of water heating by solar energy.

«The operations of eviction by force is sometimes necessary»

L’Ambassadeur d’Algérie participant aux débats Ambassador of Algeria participating to the debates 52 Numéro 55 - 2013

L’Ambassadeur du Vietnam, S.E.M. Cao Xuan Than Ambassador of Vietnam, HE Mr Cao Xuan Than

L’Ambassadeur de Norvège, S.E.M. Fred Nomme Ambassador of Norway, HE Mr Fred Harald Nomme


ossier

sur l’ouVerture du marcHe national L’Ambassadeur du Brésil interroge le Ministre Nabil Benabdellah sur l’ouverture des marchés marocains dans le secteur de l’immobilier social aux grands groupes étrangers. La réponse est on ne peut plus claire: «il y a de la place pour tout le monde». Plusieurs coopérations étrangères sont en cours et les attributaires bénéficient des mêmes abattements fiscaux que les entreprises nationales. Le débat s’est poursuivi durant le dîner offert par la Fondation Diplomatique et clotûrant la rencontre. Plusieurs Ambassadeurs ont souhaité continuer les échanges à l’occasion de rencontres bilatérales ultérieures. La Fondation Diplomatique tient à remercier le Ministre pour son soutien et sa disponibilité, ainsi que toute son équipe pour son efficacité souriante.

L’Ambassadeur d’Autriche salue le Ministre Ambassador of Austria congratulates the Minister

on tHe national marKet openinG Ambassador of Brazil asked Minister Nabil Benabdellah on opening Moroccan markets in the real estate sector to large foreign groups. The answer is clear: «There is room for everyone». Foreign cooperation is ongoing and the beneficiaries receive the same tax deductions as national companies. The debate continued during the dinner, hosted by the Diplomatic Foundation, and closing the meeting. Several Ambassadors wanted to continue the exchange during later bilateral meetings. Diplomatic Foundation wishes to thank the Minister for his support and availability, as well as his entire team for its effectiveness.

Nabil Benabdellah et l’Ambassadeur de Guinée Nabil Benabdellah and the Ambassador of Guinea

L’Ambassadeur de la République Dominicaine Ambassador of the Dominican Republic 53 Numéro 55 - 2013


ossier

l’Agence Urbaine simplifie les procédures pour la promotion et la valorisation de la Capitale >>theUrbanAgencysimplifiesprocedures forthepromotionandenhancementoftheCapital

Visite des Ambassadeurs à l’Agence Urbaine de Rabat-Salé, en 2011, sous la direction de Khalid Ouaya Ambassadors visit the Urban Agency of Rabat-Salé in 2011 under the leadership of Khalid Ouaya

D

Khalid OUAYA, Directeur Général de l’Agence Urbaine de Rabat-Salé depuis 2010, architecte de formation, est également Président du Conseil Régional de l’Ordre des Architectes Khalid OUAYA, CEO of the Urban Agency of RabatSalé since 2010, trained as an architect, is also Chairman of the Regional Council of the Order of Architects

epuis sa nomination à la tête de l’Agence Urbaine de Rabat-Salé (AURS) en 2010, le Directeur Général, M. Khalid OUAYA, travaille sur plusieurs chantiers, entre autres: la mise en place des assises à un développement durable de la capitale, une plus grande transparence et une meilleure qualité du niveau des prestations rendues par l’Agence. Ainsi, l’AURS a été la première Agence Urbaine marocaine certifiée «ISO 9001». Elle est en charge de la planification, de la gestion urbaine, ainsi que du suivi des chantiers. Pour Khalid Ouaya, l’Agence Urbaine doit mettre en œuvre «une politique des villes s’appuyant sur une stratégie de marketing territorial: de meilleures infrastructures attirent davantage les hommes, les capitaux et les investissements», confirme-t-il après en avoir fait l’objet d’une rencontre avec les représentativités diplomatiques de Rabat (Photo ci-haut).

1- M. Khalid Ouaya et son Ministre de tutelle, M. Nabil Benabdellah. 2- Le Directeur Général de l’AURS reçoit une délégation espagnole 3- M. Khalid Ouaya reçoit les félicitations de la Secrétaire d’Etat Américaine, Mme Hillary Clinton, lors de sa visite à Rabat 54 Numéro 55 - 2013

S

ince his appointment to head the Urban Agency of RabatSalé (AURS) in 2010, the Director General, Mr. Khalid OUAYA, has been working on several projects, including: the setting up of the foundations for sustainable development of the capital, greater transparency and a better quality of services provided by the Agency. Thus, AURS was the first Moroccan Urban Agency certified «ISO 9001». It is in charge of planning, urban management, and projects monitoring. For Khalid Ouaya, the Urban Agency should implement «a city policy based on a territorial marketing strategy: better infrastructure attract more men, capitals and investments», he says after a meeting with the diplomatic representatives of Rabat (Photo above).

1- Khalid Ouaya and his supervising Minister, Nabil Benabdellah. 2- The Director General of AURS receives a Spanish delegation. 3- Khalid Ouaya receives congratulations from U.S. Secretary of State Hillary Clinton, during her visit to Rabat

1

2

3


ossier

L’Agence Urbaine présente sur la scène internationale

>>theUrbanAgencypresentontheinternationalscene

L

e portail institutionnel de l’AURS est un outil de choix pour la mission de transparence que s’est fixée Khalid Ouaya, proposant notamment aux investisseurs/architectes un accès rapide aux décisions des commissions, ainsi qu’une dématérialisation de certaines procédures. La pré-instruction des dossiers, que l’on peut déposer en ligne, permet essentiellement de gagner du temps et de rationaliser les efforts. A travers le portail, l’AURS a ouvert plusieurs canaux de communication destinés à un large public. D’ailleurs, ces deux dernières années, l’expertise de l’AURS a été fortement sollicitée par plusieurs entités étrangères. Aussi, les performances réalisées par l’AURS ont été louées dans une lettre de reconnaissance de la Banque Mondiale, qui lui ont valu les félicitations de la Secrétaire d’Etat Américaine Mme Hillary Clinton et ont été couronnées par la réception du Prix «Emtiaz 2011» (décerné par le Ministère de la Fonction Publique et de la Modernisation de l’Administration). La coopération Sud-Sud s’ouvre désormais à l’AURS, pour répondre aux demandes de plusieurs pays africains, souhaitant s’inspirer de l’expérience concluante de l’Agence en matière de résorption des bidonvilles, de restructuration des secteurs d’habitat irrégulier et de valorisation du patrimoine.

A

URS institutional portal is a tool of choice for transparency mission that Khalid Ouaya has set, offering mainly to investors/architects quick access to committees’ decisions and a dematerialization of certain procedures. Pre-instruction of files, which can be filed online, also allows time saving and efforts streamlining. Through the portal, AURS has opened several communication channels for a wide audience. Moreover, over the last two years, AURS’s expertise has been strongly requested by several foreign entities. Also, AURS’s performances were praised in a letter of recognition of the World Bank, and by the American Secretary of State Hillary Clinton and were crowned by being awarded «Emtiaz 2011» Award (awarded by the Ministry of Public Service and Modernization of Administration). SouthSouth now opens up to the AURS to meet the requests of several African countries wishing to learn from the successful experience of the Agency in slum clearance, restructuring of irregular housing and heritage development. web: http://www.aurs.org.ma

Khalid Ouaya recevant du Ministre de l’Emploi et de la Formation Professionnelle, le Prix Emtiaz d’Encouragement, en juin 2012 Mr. Khalid Ouaya receiving from the Minister of Employment the «Emtiaz Encouragement Award» in June 2012

Le plan de la nouvelle structure urbaine de Rabat-Salé, présentant 11 zones de projets urbains, dont la gare LGV, la Corniche et le Plateau d’Akrech The map for the new urban structure of Rabat-Salé, with 11 zones of urban projects, including high-speed train station, the Corniche and the Akrech highland

55 Numéro 55 - 2013


ossier

the

World comes

to agadir

56 NumĂŠro 55 - 2013


ossier

U

ne délégation d’une quinzaine d’Ambassadeurs africains, américains, asiatiques et européens a répondu positivement à l’invitation de la Fondation Diplomatique et de Diplomatica, pour découvrir une région en pleine ébulition, moteur du développement régional au sud du Maroc: Agadir, le joyau du Souss dont la richesse ne se réduit pas à ses seules plages magnifiques. Ce voyage a été l’occasion pour les Ambassadeurs de s’informer, en suivant des exposés et en échangeant leurs points de vues sur les potentialités de la ville et de sa région, particulièrement accueillante pour les projets et investisseurs étrangers.

Visite des Ambassadeurs à AGADIR

les ambassadeurs à la découverte d’agadir

A

delegation of fifteen African, American, Asian and European Ambassadors responded positively to the invitation of the Diplomatic Foundation and Diplomatica to discover a booming region, the driving force of the regional development in Southern Morocco: Agadir, the jewel of Souss which wealth goes beyond its beautiful beaches. This trip was an opportunity for Ambassadors to get informed, by following presentations and exchanging their views on the potential of the city and its region, particularly hospitable to foreign projects and investors.

57 Numéro 55 - 2013


ossier

la Région «Souss-Massa-Drâa», un pôle national dynamique >> the region of Souss-Massa-Draa: a national economic hub

Le groupe des Ambassadeurs embarque pour le programme «The World Comes to Agadir», à la découverte des potentialités socio-économiques de la région The Ambassadors group embarks on the program «The World Comes to Agadir» to discover the socio-economic potential of the region

L

a visite des Ambassadeurs dans la région d’Agadir n’est pas fortuite. L’intérêt indéniable de la ville et de sa région dans le domaine du tourisme aurait tendance à reléguer la zone dans une stricte vocation d’estivage. Il n’en est rien. Ce pôle régional majeur excelle dans nombre de secteurs, et cette visite diplomatique fut l’occasion d’un recentrage conceptuel, unanimement apprécié par la communauté diplomatique. Quelques chiffres pour mettre en relief l’importance de cette destination. La Région d’Agadir présente 10,3% du territoire national avec un taux d’urbanisation de 42%. Elle comporte deux préfectures et sept provinces. La Région compte trois aéroports, 8000 km de routes, deux ports et plusieurs villages de pêche et de débarquements. L’aéroport d’Agadir accueille chaque année 1,4 millions de passagers soit 12% des passagers au niveau national. Le Port d’Agadir est le premier port de pêche et le deuxième port de commerce du Maroc avec 2,3 millions de tonnes de marchandises et 45.000 containers par an. La Région joue un rôle dans le PIB du pays à hauteur de 76 milliards de dirhams. Première destination balnéaire du Royaume. On fait état de plus de 5,4 millions de nuitées soit 24% au niveau national, plus de 1,2 millions d’arrivées (30% au niveau national). Pour le tourisme, il y a des niches d’investissement dans les activités sportives, culturelles, la pêche, la chasse, l’hébergement,... Les touristes pourront découvrir le Salon Halieutis et beaucoup d’autres événements phares tels que le Festival Timitar ou encore le concert de la tolérance qui rassemble plus de 250.000 participants. 58 Numéro 55 - 2013

A

mbassadors’ visit in the region of Agadir is not coincidental. The undeniable interest of the city and its region in tourism field tends to restrict the area in a summering site. However, this major regional centre excels in many sectors, and this diplomatic visit was an opportunity for a conceptual focusing, unanimously appreciated by the diplomatic community. Some figures to highlight the importance of this destination. The region of Agadir covers 10.3% of the national territory with an urbanization rate of 42%. It comprises two prefectures and seven provinces. The Region has three airports, 8,000 km of roads, two ports and several fishing and landing villages. Agadir Airport receives every year 1.4 million passengers, i.e. 12% of passengers nationally. The Port of Agadir is the first fishing port and the second trade port of Morocco with 2.3 million tonnes of goods and 45.000 containers per year. The region plays a role in the country’s GDP up to 76 billion dirhams. First seaside destination in the Kingdom. Reports indicate more than 5.4 million of overnight stays, i.e. 24% nationally, over 1.2 million arrivals (30% at the national level). For tourism, there are niches of investment in activities relating to sports, culture, fishing, hunting, accommodation,... Tourists can discover the Halieutis Fair and many other key events such as Timitar Festival or Tolerance Concert gathering more than 250.000 participants.


Visite des Ambassadeurs à AGADIR Arrivée à l’aéroport Agadir (Al-Massira) Arrival at the airport (Al-Massira)

Dans l’Agriculture, Souss-Massa-Drâa a réalisé une part importante de la valeur ajoutée agricole avec une moyenne de 32%. C’est près de 930 000 tonnes d’exportations agricoles, soit 34% au niveau national, plus de 1,5 millions de tonnes de production marchande et environ 560 000 tonnes de production avicole. Un agropole est également en train d’être mis en place, regroupant les activités de l’agro-alimentaire, un plan d’encouragement des initiatives de valorisation des produits du terroir et bio. Concernant l’Industrie, on recense 560 unités industrielles en activité. Dans le secteur de l’agro-alimentaire, la Région occupe la deuxième place après Casablanca et la quatrième en termes de chiffre d’affaires avec 17 milliards de dirhams pour l’ensemble des secteurs industriels. Il y a, en outre, plusieurs zones industrielles: Teïma, Tiznit, Ouarzazate, Sidi-Ifni et la zone de Tarougaht en cours d’élaboration et d’aménagement. Pour la Pêche, on peut citer le Parc Haliopolis. C’est un site de deuxième génération sur 150 hectares qui regroupe toutes les entreprises pour la transformation des produits de la mer. Il y a ainsi 53 Ha pour les industries de transformation, 21 Ha pour les industries support, 24 Ha pour les activités logistiques, 13 Ha pour les activités de service. Il y a aussi le plan destiné pour le parc national de Souss-Massa dont des efforts importants sont en train d’être déployés pour la préservation de ce site écologique. Des projets dans ce volet avec un souci de préservation de la biosphère sont donc encouragés. Pour ce qui est de l’énergie renouvelable, le Royaume a annoncé en novembre 2009 un projet de production d’énergie à partir de l’énergie solaire. Il s’agit d’un investissement de 9 milliards de dollars consistant en la création de cinq stations sur 10 000 hectares avec également la construction de la centrale solaire d’Ouarzazate pour

In Agriculture, Souss-Massa-Draa achieved a significant share of agricultural value added, with an average of 32%. It is about 930 000 tonnes of agricultural exports, i.e. 34% at the national level, more than 1.5 million tonnes of market production and about 560 000 tonnes of poultry production. An agro-pole is also being set up, including food industry activities, a plan for encouraging initiatives to enhance local and organic products. Regarding industry, there are 560 operating industrial units. In food industry sector, the region ranks second after Casablanca and fourth in terms of turnover with 17 billion dirhams for all industrial sectors. There are also several industrial zones: Teima, Tiznit, Ouarzazate, Sidi-Ifni and Tarougaht area being prepared and planned. For Fisheries, there is the Haliopolis Park. This is a second generation site stretching over 150 hectares which includes all businesses of seafood processing. Thus, there are 53 Ha for the processing industries, 21 Ha for support industries, 24 Ha for logistics activities, 13 Ha for service activities. There is also a plan for the national park Souss-Massa for which significant efforts are being made to preserve this ecological site. Projects in this section to preserve the biosphere are hence encouraged. As for renewable energy, the Kingdom announced in November 2009 a project of energy production from solar energy. It concerns an investment of 9 billion dollars consisting of the creation of five stations with 10 000 hectares, besides the construction of Ouarzazate solar power plant with an investment of 20 billion dirhams. 59 Numéro 55 - 2013


ossier

Balade apéritive en bord de mer avec le Député-Maire d’Agadir >> leisurely aperitif walk by the sea with the Mayor of Agadir

L

e Président du Conseil Municipal de la ville d’Agadir, M. Tariq Kabbage (député USFP) accueille les Ambassadeurs et leurs épouses pour une balade apéritive au bord de la plage, sur la corniche piétonne, l’une des récentes réalisations de la mairie d’Agadir. M. Kabbage saisit l’occasion de cette rencontre pour rappeler aux Ambassadeurs les points saillants de l’histoire de la ville ainsi que les grands chantiers de développement qu’il supervise à travers son mandat public. Agadir se doit, selon M. Kabbage, être une ville productive, génératrice d’emplois. Il informe les Ambassadeurs du projet «Technoparc», initié pour offrir aux jeunes une zone universitaire au centre de l’agglomération où les entreprises engagées dans les domaines des nouvelles technologies pourront s’installer. Enfin, le Maire d’Agadir déplore, depuis les années 80, l’absence de réflexion profonde sur le futur de la ville. Selon lui, il en résulte une politique de lotissement dont le seul but est de profiter des opportunités du foncier. Au coeur de son mandat mayoral, une politique réorientée visant une attractivité accrue, basée une meilleure qualité de vie. Les interactions sont bien engagées! 1

P

resident of the Municipal Council of the city of Agadir, Mr. Tariq Kabbage (deputy USFP) welcomes Ambassadors and their wives for an aperitif walk at the beach, on the pedestrian ledge, one of the recent achievements of the town hall of Agadir. Mr. Kabbage avails himself of the opportunity of this meeting to remind Ambassadors about the historical highlights of the city as well as the major development projects he oversees through his public mandate. According to Mr. Kabbage, Agadir must be a productive city, generating jobs. He informed Ambassadors about «Technopark» project, initiated in order to provide young people with university area at the city centre where companies involved in the field of new technologies can be installed. Finally, the Mayor of Agadir deplored, since the 80s, the lack of deep reflection on the future of the city. According to him, this leads to a political subdivision which sole purpose is to take advantage of land opportunities. This policy that should be redirected through an attractiveness based on providing a better quality of life is at the heart of his mayoral mandate. Interactions are well on track.

1- Le Président du Conseil Municipal de la Ville d’Agadir reçoit l’Ambassadrice du Mali. 2- L’Ambassadeur du Vietnam, S.E.M. Cao Xuan Than salue le Président du Conseil Municipal en présence du Directeur du Centre Régional d’Investissement. 3- Photo de famille du groupe des Ambassadeurs en présence du Marie de la ville et quelques amis proches. 1- The President of the Municipal Council of the City of Agadir receives the Ambassadress of Mali. 2- The Ambassador of Vietnam, HE Mr Cao Xuan Than greeted by the President of the Municipal Council along with the Director of the Regional Investment Center of Agadir. 3- Family picture of the group of Ambassadors with the Mayor of the city of Agadir and a couple of friends

3

2

60 Numéro 55 - 2013


ossier Visite des Ambassadeurs à AGADIR

Dîner d’Accueil et d’orientation au «Sofitel Agadir» >> Welcome dinner and orientation at the «Sofitel Agadir»

R

ien de mieux que le Sofitel Agadir pour s’asseoir à son aise et démarrer la soirée dans une ambiance festive et conviviale. A la tombée de la nuit, le grand riad intérieur s’anime au rythme de la cérémonie des feux. L’ambiance arabisante d’une escale caravanière est appuyée par le thé à la menthe siroté par les clients. Après cette entrée en matière, le groupe des Ambassadeurs s’est dirigé vers le grand buffet du Sofitel, dressé avec soin et articulé autour de la cuisine centrale, où les plats sont concoctés, à la demande, par une poignée de chefs expérimentés. Le thème du jour était la cuisine asiatique, qui a également fait l’unanimité. Le Président du groupe pharmaceutique «Zenith Pharma» était là pour accueillir les Ambassadeurs et présenter, de manière informelle, le dynamisme de la ville d’Agadir et de sa région, certes éloignée de la capitale économique du Royaume, tout en constituant néanmoins un pôle national majeur d’agrégation de compétences, au-delà même de l’image touristique de la ville, toujours prépondérante dans le sens commun. La soirée s’est terminée autour d’un verre de thé où chacun présentait à l’autre les priorités.

1

2

3

4

N

othing better than the Sofitel Agadir to sit comfortably and start the evening in a festive and friendly ambience. At nightfall, the great riad inside beats to the rhythm of ceremonial fires. The Arabian atmosphere of caravan stopover is enhanced by cups of mint tea sipped by customers. After this start, the group of Ambassadors headed to the big Sofitel buffet, carefully prepared and based on the central cuisine, where dishes are prepared, upon request, by a handful of experienced chefs. The theme of the day was Asian cuisine, which was also unanimous. The President of the pharmaceutical group «Zenith Pharma» was there to welcome the Ambassadors and present, informally, the dynamism of the city of Agadir and its region, far from the economic capital of the Kingdom, while still constituting a major national hub of skills aggregation, even beyond the tourist image of the city, still prominent in the common sense. The evening ended around a cup of tea where everyone presented to the other the priorities.

1. Le Sofitel Agadir brille de tous ses feux et offre une ambiance de caravanserail dès la tombée de la nuit 2. Le Directeur de Zenith Pharma accueille les Ambassadeurs à l’occasion du dîner de bienvenue 3. Des spécialités asiatiques particulièrement appréciées par l’Ambassadeur du Vietnam 4. Un buffet riche et varié pour le plaisir de l’ensemble des participants 1. Sofitel Agadir shines in all its splendor and ambiance offers a caravanserai at the nightfall 2. Director of Zenith Pharma welcomes Ambassador at the first dinner 3. Asian specialties particularly appreciated by the Ambassador of Vietnam 4. A rich and varied buffet for the sake of all participants

61 Numéro 55 - 2013


ossier

Accueil des Ambassadeurs

par le Wali du Souss-Massa-Drâa

62 Numéro 55 - 2013


Visite des Ambassadeurs à AGADIR

ossier

Le Wali de la Région Souss-Massa-Drâa et Gouverneur de la Préfecture Agadir Ida Outanane, M. Mohamed El Yazid Zellou a organisé, au sein de la grande salle de la Wilaya, une table ronde à laquelle il a convié les élus de la région et principaux représentants des corps constitués. Un échange ouvert, axé sur les acquis et potentialités de la région, s’est rapidement installé entre les Ambassadeurs et leurs hôtes.

The Wali of the Souss-Massa-Draa Region and Governor of the Prefecture of Agadir Ida Outanane, Mr. Mohamed El Yazid Zellou, organized in the Great Hall of the Wilaya, a roundtable in which he invited the elected representatives of the region and leaders of public bodies. An open exchange, focused on the achievements and potential of the region, quickly installed between the Ambassadors and their guests. 63 Numéro 55 - 2013


ossier

Rencontre-Débat présidée par le Wali Mohamed el Yazid Zellou >>Meeting-debatechairedbyWaliMohamedelYazidZellou

A

près avoir accueilli et souhaité la bienvenue à ses invités, Mohamed El Yazid Zellou remercie chaleureusement M. Abdelati Habek ainsi que l’ensemble des personnes ayant pris part à la réalisation de ce week-end de découverte de la ville d’Agadir et de sa région.

M. El Yazid Zellou expose ensuite les différentes étapes qui composent ce week-end tout en insistant en premier lieu sur la difficulté de choisir un nombre relativement limité de visites tant les Le Wali El Yazid Zellou accueille les Ambassadeurs sites et les infraThe Wali El Yazid Zellou welcoming Ambassdors structures d’intérêt sont nombreux dans la région Souss Massa Draa. Ce sera l’occasion d’effectuer une présentation de la préfecture d’Agadir Idou Tanane avant d’aborder les questions socio-économiques de la préfecture et de la région ainsi que les projets actuels et à venir grâce à M. Khalil Nazih, Directeur du CRI. Deux films seront projetés après, traitant du potentiel touristique de la région ainsi que de l’essor des produits du terroir. Après cela, avec la participation de MM. les présidents, ce sera l’occasion d’un échange sur les moteurs du développement et les opportunités d’investissements dans la région. M. El Yazid Zellou revient ensuite sur la présentation de la ville d’Agadir. Il commence tout d’abord par présenter son rôle stratégique de charnière entre le Nord et le Sud du pays comme l’a justement indiqué SM le Roi Mohammed VI lors de son discours du 4 mars 2000. Ajouté à l’atout du climat et de sa démographie, la région d’Agadir bénéficie d’une économie forte et ce dans de nombreux domaines: tourisme, agriculture, pêche… Par ailleurs, M. El Yazid Zellou rappelle le patrimoine culturel et historique tout à fait conséquent de la région avec des villes comme Tiznit, Taroudant ou Ouarzazate. Il insiste en outre sur la force majeure d’Agadir qu’est le facteur humain. C’est d’ailleurs l’occasion pour lui de saluer le courage des Soussis et l’envergure des tâches et des défis qu’ils entreprennent. Ces défis relevés sont par exemple ceux du stress hydrique. Grâce à l’audace et l’innovation de ces Hommes, Agadir fait aujourd’hui figure de précurseur en la matière et dans le Monde. Ce pari de l’innovation se retrouve également dans la pratique agricole et peut être constaté lors d’un salon international, le SIFEL, qui se tient chaque année à Agadir. Cette audace a permis de désenclaver la région par la construction de routes. Ainsi l’autoroute Marrakech-Agadir inaugurée en juin 2010 a permis le lien entre différents pôles économiques marocains. Le courage de ces Hommes a aussi été salué à la suite du 64 Numéro 55 - 2013

A

fter welcoming his guests, Mohamed El Yazid Zellou warmly thanks Mr. Abdelati Habek and all the persons who participated in the realization of this weekend of discovery of the city of Agadir and its region.

Mr. El Yazid Zellou then outlines the various steps of this weekend while focusing primarily on the difficulty of choosing a limited number of visits as the important sites and infrastructure are numerous in Souss-Massa-Draa. It will be an opportunity to make a presentation of the Prefecture of Agadir Ida Ou Tanane before dealing with the socio-economic issues of the prefecture and the region as well as current and future projects thanks to Mr. Nazih Khalil, Director of the Regional Centre of Investment. Two films will be screened later, about tourism potential of the region as well as the development of local products. After that, with the participation of the Presidents, it will be an occasion to exchange on the driving forces of development and investment opportunities in the region. Mr. El Yazid Zellou then reconsidered the presentation of the city of Agadir. He starts by presenting its strategic role as a link between the North and the South as rightly pointed out by HM King Mohammed VI in his speech of March 4, 2000. Besides climate asset and demography, Agadir region benefits from a strong economy in many fields: tourism, agriculture, fishing ... Moreover, Mr. El Yazid Zellou recalls the cultural and historical heritage of the region absolutely consistent with cities such as Tiznit, Taroudant and Ouarzazate. He also insists on Agadir’s major strength which is the human factor. This is also an opportunity for him to praise the courage of Soussi and importance of tasks and challenges they undertake. The challenges faced are for example water stress. Owing to these men’s boldness and innovation, Agadir is now a pioneer in this field and in the World. This innovation challenge is also found in agricultural practice and can be seen at an international fair, the SIFEL, which is held every year in Agadir. This boldness has helped the region to be opened up through the construction of roads. Thus Marrakech-Agadir motorway inaugurated in June 2010 enabled the link between different Moroccan economic hubs. These men’s courage was also praised in the wake of the earthquake of February 29, 1960 in which about a third of the population of Agadir and many of its infrastructure were lost. Its reconstruction was therefore the result of hard work that characterizes the people of the region. Agadir is thus an attractive city that has many cultural


ossier

S.E.M. l’Ambassadeur de Pologne se demande si cette urbanisation rapide de la ville ne risque pas de détériorer le renom d’Agadir comme station balnéaire. Selon Monsieur Oummani, Président du Conseil Régional du Tourisme et du Conseil préfectoral d’Agadir, l’urbanisation constitue plutôt un atout de développement et non un frein. Cette urbanisation devrait être en excellente harmonie avec le statut touristique de la ville. Monsieur Oummani profite de l’occasion pour faire part de son souhait d’organiser un jumelage entre la ville d’Agadir et une ville polonaise. Il pense que ce serait une occasion de développer davantage les relations entre les deux pays. A ce sujet, Monsieur le Maire pense qu’il faut tempérer, essayer de limiter l’augmentation de la population et veiller à ce qu’il n’y ait pas une hausse abusive de celle-ci. Le prochain plan d’aménagement qui sera mis en place représente pour les autorités un cadre de préservation de l’avenir de la ville, a-t-il noté. L’idée du Président de la Région, M. Hafidi, est de mettre en place une stratégie de développement qui doit tenir compte de deux objectifs: développer les infrastructures urbaines et préserver

events as recalled by Mr. El Yazid Zellou. Timitar Festival, Concert for Tolerance, Agadir International Triathlon... In fact, encounters are various. Mr. El Yazid Zellou Présence du Doyen du Corps Diplomatique Accrédité wishes that this Participation of the Dean of the Diplomatic Corp weekend will draw the interest of his guests and make them aware of the many assets of the region. At the end, he thanks all the participants and invites them to watch two promotional films before the presentation of Mr. Nazih, the Director of the Regional Investment Center.

Visite des Ambassadeurs à AGADIR

tremblement de terre du 29 février 1960 qui vit la perte de près d’un tiers de la population d’Agadir et d’un grand nombre de ses infrastructures. Sa reconstruction fut donc le fruit d’un labeur acharné qui caractérise les habitants de la région appuyé par une forte solidarité nationale et internationale. Agadir est donc une ville attractive qui bénéficie de nombreux événements culturels comme le rappelle M. El Yazid Zellou. Festival Timitar, concert pour la Tolérance, Triathlon International d’Agadir… Les rencontres ne manquent pas. M. El Yazid Zellou exprime le souhait que ce week-end saura intéresser ses invités et les sensibiliser aux nombreux atouts de la région. Pour terminer, il remercie l’ensemble des participants et les invite à visionner deux films promotionnels avant la présentation de M. Nazih, Directeur du Centre Régional d’Investissement.

H.E.Mr. Ambassador of Poland wonders if this rapid urbanization of the city is not liable to damage the reputation of Agadir as a seaside resort. According to Mr. Oummani, Chairman of the Regional Council of Tourism and Prefectural Council of Agadir, urbanization is rather a development asset and not a hindrance. This urbanization should be in excellent harmony with the status of tourism in the city. Mr. Oummani seizes this opportunity to express his wish to organize a twinning between Agadir and a Polish city. He thinks it would be an opportunity to further develop relations between the two countries. In this regard, the Mayor thinks it is necessary to alleviate, try to limit the increase of the population and ensure that it is not excessive. The next development

1

2

4

5

3

Le Wali de la Région Souss Massa Draâ et Gouverneur de la Préfecture Agadir Ida Outanane salue les Ambassadeurs de Pologne (1), de Roumanie (2), de Guinée (3) et de Gambie (4). Un souvenir est remis au Wali par le Doyen du Corps Diplomatique (5). The Wali of the Souss-Massa-Draa and Governor of the Prefecture Agadir Ida Outanane greet the Ambassadors of Poland (1), Romania (2), Guinea (3) and The Gambia (4). A souvenir is offered to the Wali by the Dean of the Diplomatic Corps (5). 65 Numéro 55 - 2013


ossier

les Ambassadeurs veulent en savoir plus sur Agadir >> Ambassadors want to know more about Agadir Le développement économique au coeur du débat initié avec les autorités locales le caractère touristique de la ville. Les autorités sont en train de travailler non seulement à l’aménagement de la ville d’Agadir mais également à ses environs. Ce qui permettra de désengorger la ville tout en gardant la qualité du niveau de vie. L’Ambassadeur de Serbie a pu noter que l’Agriculture est un pilier de développement de la région. Il souhaite savoir s’il y a des institutions régionales, des associations et des producteurs privés qui peuvent être partenaires dans le cadre de la mise en place d’un partenariat de production comL’Ambassadeur de Pologne questionne le Wali mune entre les The Ambassador of Poland questionning the Wali deux pays, notamment en ce qui concerne les machines agricoles. Prenant la parole, le Maire souligne qu’il existe beaucoup d’entreprises privées qui travaillent dans le domaine de l’agriculture, notamment de la distribution. Dans ce cadre là, il serait envisageable de rapprocher les entreprises des deux pays dans le cadre d’un partenariat, ajoute-t-il, soulignant qu’il ne s’agit pas ici de la grande agriculture mais plutôt de l’arboriculture et des cultures maraîchères. L’Ambassadeur du Sénégal revient sur l’écart de pauvreté entre les zones rurales et le milieu urbain. Il s’attarde, par la suite, sur la question des infrastructures et de l’Education. Il se demande pourquoi il y a, à Agadir, environ 45 établissements publics et 177 établissements privés qui, pourtant, accueillent environ le même nombre d’élèves. Il tient enfin à savoir si parmi les projets en cours, existe celui de promouvoir une internationalisation du potentiel de coopération via par exemple des pays du Sud. Le Président du Conseil Régional explique qu’un diagnostic a été tenté. Résultat: 80% des richesses sont concentrées sur 9% de la superficie du territoire régional. Et les 9% représentent particulièrement la ville d’Agadir, le reste étant constitué de montagnes et de désert. Il ne pense pas qu’il y ait un grand contraste par rapport à la pauvreté. En effet, la pauvreté moyenne est de 13%. L’objectif est de la réduire à 9% au niveau national. Concernant l’Education, le Président rappelle l’importance de la coopération. Il y a, pour l’heure, cinq coopérations décentralisées. Monsieur le Wali avance que la Région de Souss-Massa est l’une des rares régions marocaines à avoir établi un plan stratégique de développement économique 66 Numéro 55 - 2013

plan that will be set up represents for authorities a framework to preserve the future of the city, he said. The idea of the Chairman of the Region, Mr. Hafidi, is to set up a development strategy that must take into account two goals: develop urban infrastructure and preserve the tourist nature of the city. Authorities are working not only for the development of the city of Agadir but also of those surrounding, which will ease congestion of the city while keeping the quality of living. H.E. Mr. Ambassador of Serbia noted that agriculture is a pillar of development of the region. He wants to know if there are regional institutions, associations and private producers who can be partners in order to establish a partnership of joint production between the two countries, particularly concerning agricultural machinery. The Mayor stresses that there are many private companies working in agriculture field, mainly distribution. In this context, it would be possible to bring businesses of the two countries together within the framework of a partnership, he adds, emphasizing that it is not a question of a large-scale agriculture but rather arboriculture and vegetable crops. Ambassador of Senegal gets back to poverty gap between rural and urban areas. Then, he focuses on the issue of infrastructure and education. He wonders why there is, in Agadir, about 45 public institutions and 177 private institutions which, however, receive about the same number of students. Finally, he wants to know whether among the ongoing projects there is a project for the promotion of internationalization of cooperation potential, through for example the southern countries. The Chairman of the Regional Council explains that a diagnosis has been attempted. Result: 80% of the wealth is concentrated in 9% of the regional territory area. And 9% represent particularly the city of Agadir, while the rest consists of mountains and desert. He does not think that there is a big contrast vis-à-vis poverty. In fact, the average poverty is 13%. The objective is to reduce it to 9% at the national level. As for education, the Chairman recalls the importance of cooperation. There are, currently, five decentralized cooperation. Three cooperation agreements are made with three French cities on different themes. There is also South-South cooperation. This is the case with the city of Fatick in Senegal, and also with the Canary Islands. The Wali argued that Souss-Massa is one of the few Moroccan regions to have set up a strategic plan for economic and social development, established within the framework of dialogue so as to set prio-


L’Ambassadeur du Sénégal parle de sa diaspora Ambassador of Senegal speaks about his diaspora

L’Ambassadeur de Grèce sur l’essor du tourisme Greek Ambassador invokes tourism development

et social, établi dans le cadre de la concertation pour pouvoir fixer des priorités et se mettre d’accord sur le diagnostic. Pour ce qui est de la pauvreté, il fait une grande différence entre la ville d’Agadir, la Préfecture d’Agadir et le reste de la Région. Parce qu’au niveau de la Région, la pauvreté avoisinait les 19% en 2004 et en 2007 elle a baissé à 12,5%, alors que dans la ville d’Agadir, elle est de 9% en 2004 et de 4,5% en 2007. Il s’agit là de chiffres officiels du Haut-commissariat au Plan qui montrent que les efforts menés par les élus et acteurs locaux dans le cadre de l’INDH (chantier lancé par Sa Majesté le Roi Mohammed VI en mai 2005) ont commencé à porter leurs fruits, même si le travail est encore long, avance-t-il. Parlant d’Education, M. Nazih, Directeur du Centre Régional d’Investissement, a tenu à préciser que le Gouvernement du Maroc a mis en place un arsenal juridique dans le but d’encourager l’Enseignement aussi bien dans le domaine de la Formation Professionnelle, de l’Enseignement Supérieur ou le cycle normal. Le but est de faire des partenaires privés des partenaires potentiels pour booster le secteur de l’enseignement. Aussi, pour les 45 établissements publics, si l’on prend la capacité unitaire d’un établissement, elle peut représenter trois ou quatre fois celle du privé. Le privé, dans un souci de proximité et sous le poids de la rareté du foncier, se limite à de petites parcelles à cotés des quartiers résidentiels pour faire de petits établissements d’enseignement, explique-t-il. Monsieur l’Ambassadeur du Vietnam souhaite tout d’abord savoir si des projets dans le domaine de la Pêche Maritime pouvant régulièrement faire appel à des investissements étrangers sont développés. De plus, il souhaiterait des précisions concernant la production ainsi que la commercialisation des produits de l’Agriculture. En ce qui concerne la Pêche, Monsieur le Président de la Région répond que 50% de la production est importée des autres régions. La Région est à la recherche d’investisseurs dans la transformation et surtout dans l’innovation. Pour l’Agriculture, la Région possède l’argan. Elle dispose ainsi d’une forêt unique au Maroc qui a été labélisée et protégée par des lois. Une coopération existe avec la Région d’Aquitaine en France dans le cadre d’un transfert de savoir-faire pour protéger les produits du terroir. Les travaux en cours s’efforcent de développer davantage le volet exportations. La Région possède des laboratoires qui fabriquent des produits cosmétiques et des crèmes. Tout ceci entre dans le cadre de la transformation et de la valorisation des produits locaux.

Visite des Ambassadeurs à AGADIR

ossier

L’Ambassadeur de Guinée participe au débat Ambassador of Guinea involved in the debate

rities and agree on the diagnosis. Concerning poverty, there is a big difference between the city of Agadir, Prefecture of Agadir and the rest of the region. Because at the Regional level, poverty was about 19% in 2004 and in 2007 it decreased to 12.5%, while in the city of Agadir, it is of 9% in 2004 and 4.5 % in 2007. These are official figures of the High Commissioner for Planning showing that the efforts of elected and local representatives in the framework of the INDH (National Initiative for Human Development, launched by His Majesty King Mohammed VI in May 2005) have started to give results, even if there is still much work to be done, he argues. Talking about education, Mr. Nazih, Director of the Regional Investment Centre, has emphasized that the Moroccan Government has set up a legal arsenal in order to promote education in the field of Training professional, Higher Education or the normal cycle. The goal is to make private partners of potential partners to boost education sector. Also, for the 45 public institutions, if we take the unit capacity of an institution, it may represent three or four times that of the private sector. The private sector, for proximity concern and under the weight of land scarcity, is limited to small plots alongside the residential districts to build small schools, he says. This is why if we take the overall capacity, we obtain a ratio of 50-50 but if we take the capacity for each school, the State schools are huge reception institutions. Ambassador of Vietnam wishes first to know whether projects in the field of fisheries, which is likely to draw foreign investment, are developed. In addition, he would like some details about the production and marketing of agriculture products. Concerning fisheries, the Chairman of the Region answers that 50% of the production is imported from other regions. The Region is looking for investors in the processing and especially in innovation. For agriculture, the Region has argan. It has therefore a unique forest in Morocco which was labelled and protected by law. Cooperation exists with Aquitaine Region in France as part of a know-how transfer to protect local products. Ongoing works strive to further develop exports aspect. The Region has laboratories that manufacture cosmetics and creams. All this comes within the processing and promotion of local products.

67 Numéro 55 - 2013


ossier

M. l’Ambassadeur de Grèce voudrait que l’on porte à sa connaissance la répartition du tourisme par pays d’origine dans la Région. En outre, il souhaiterait connaître la vision des autorités concernant le développement des infrastructures portuaires dans la Région sachant qu’il y a un autre pôle émergent qui est Dakhla. Il voudrait savoir si des projets et des partenariats d’entreprises étrangères sont en train d’être développés dans le domaine des infrastructures portuaires. Pour la répartition des arrivées touristiques pour Agadir, Monsieur le Président du Conseil Régional du Tourisme explique que le premier marché est national avec 29% des touristes, le deuxième marché est français avec 26% suivi du marché allemand avec 9%. Le marché anglais représente 8%, le Benelux 7%, la Pologne 4,5% et le reste représente tous les autres marchés confondus. Mais à court terme, et même à plus moyen terme, des marchés émergents comme les marché polonais, russe, tchèque sont en pleine expansion. Le marché arabe devient très important aussi. Toujours est-il que la Région travaille activement sur des stratégies pour développer davantage le premier marché qui est national. En ce qui concerne la question des ports, Monsieur le Wali précise qu’il y a un port commercial de grande importance, un port militaire et deux ports de Pêche. Il a été tout de même recensé un certain nombre de contraintes qui limitent les exportations et le trafic de voyageurs. Actuellement il y a un partenariat qui est en cours d’élaboration avec des pays étrangers dont l’Espagne et les Iles Canaries. Il y a aussi une nouvelle ligne maritime qui est en cours d’installation. Monsieur le Wali estime qu’il est toujours bon qu’un certain esprit d’émulation demeure entre les différentes villes. Concernant l’augmentation du nombre de touristes, l’Ambassadeur de Pologne lance un appel pour la réouverture de la ligne Varsovie-Casa-Agadir qui facilitait beaucoup les échanges touristiques. En ce qui concerne les jumelages, il juge l’initiative bonne. Une ville ressemblant beaucoup à Agadir a déjà été ciblée et les efforts nécessaires vont être entrepris. 68 Numéro 55 - 2013

Ambassador of Greece enquired about the distribution of tourism according to country of origin in the Region. In addition, he would like to know the vision of the authorities concerning the development of port infrastructure in the Region knowing that there is another emerging pole that is Dakhla. He asked whether projects and partnerships of foreign companies are being developed in port infrastructure field. For the distribution of tourist arrivals to Agadir, the Chairman of the Region explains that the first market is national with 29% of tourists, the second market is French with 26% followed by the German market with 9%. The English market represents 8%, Benelux 7%, Poland 4.5% and the rest represents all the other markets. But in the short term, and even in more medium term, emerging markets such as the Polish, Russian, Czech market are fully expanding. The Arab market has also become very important. However, the Region has to actively work on strategies to further develop the first market which is national. Regarding the issue of ports, the Wali points out that there is a very important commercial port, a military port and two fishing ports. A number of constraints that limit exports and passenger traffic have been identified. Currently, there is a partnership which is being drawn up with foreign countries including Spain and the Canary Islands. There is also a new shipping line that is being installed. The Wali believes it is always good that a competitive spirit remains between the different cities. As for the increase of the number of tourists, the Ambassador of Poland wants to launch a call for the reopening of Warsaw-CasaAgadir line that greatly facilitated tourist trade. Concerning the twinning, he considers that the initiative is good. A city which is much like Agadir has already been targeted. Necessary efforts will be made to make it a reality.


ossier Visite des Ambassadeurs à AGADIR

Delassus: un investisseur agricole innovant >> Delassus: an innovative agricultural investor

Les techniciens agricoles du complexe «Duroc» présentent le schéma simplifié de recyclage des eaux d’irrigation Agricultural technicians of «Duroc» farm present the simplified process for recycling irrigation water

E

I

n janvier 2011, Sa Majesté le Roi a effectué une longue visite au sein du complexe agricole «DUROC», joyau technologique du groupe Delassus, et situé en périphérie d’Agadir. Le Président du Groupe, Kacem Bennani Smirès a accueilli et présenté aux Ambassadeurs le système novateur d’irrigation et de recyclage des eaux utilisées, et qui permet à la station d’économiser jusqu’à 1 million de m3 par an. Par la même occasion, Kacem Bennani Smires a exposé aux Ambassadeurs les efforts déployés depuis plusieurs années par son groupe, à travers leur «Fondation Sanady» qui offre, aux enfants des ouvriers agricoles, des cours de soutien scolaire.

n January 2011, His Majesty the King carried out a long visit to the agricultural complex «DUROC», a technological jewel of Delassus Group, located on the outskirts of Agadir. President of the Group, Kacem Bennani Smires welcomed and presented to Ambassadors the innovative system of irrigation and recycling of waste water, which allows the station to save up to 1 million cubic meters per year. On the same occasion, Kacem Bennani Smires outlined to Ambassadors efforts deployed for several years by his Group, through their «Sanady Foundation» that offers to children of agricultural workers, tutoring classes.

Duroc, c’est 10.000 tonnes de fruits et légumes récoltés et conditionnées chaque année pour l’exportation. Quelques 200 Ha de serres en culture hydroponique

Duroc, it’s 10,000 tons of fruits and vegetables harvested and packed for export each year. Some 200 hectares of greenhouses in hydroponics culture 69 Numéro 55 - 2013


ossier

Delassus: Allier productivité et responsabilité sociale >> Delassus: combining productivity and social responsibility

M. Kacem Bennani Smirès, Président du Groupe Delassus, a offert un déjeuner à l’issue de la visite du complexe agricole «Duroc», en présence de M. le Wali.

Mr Kacem Bennani Smires, CEO of Delassus Group, offered a luncheonat the end of the visit of Duroc Agricultural facility, attended as well by the Wali

A

D

u cours du déjeuner, M. Bennani Smirès a rappelé aux Ambassadeurs que la mission portée par la Fondation Sanady trouve son origine dans une initiative lancée en 2006 par le Groupe Delassus, son groupe agro-industriel fortement implanté en milieu rural au Maroc. Devant le faible niveau d’instruction des employés du Groupe et l’absence d’infrastructures éducatives et culturelles, il est apparu nécessaire d’apporter un accompagnement scolaire aux enfants des employés afin qu’ils élargissent leurs perspectives d’avenir. Les premiers cours de soutien ont touché 60 élèves de l’entreprise Packsouss en 2006. Satisfaits des résultats obtenus et devant l’engouement des parents et des enfants pour cette action, il a été décidé d’étendre le programme aux autres sociétés du Groupe. Pour structurer davantage le programme, renforcer son cadre professionnel et assurer sa pérennité, la Fondation Sanady a été créée en 2009. A la rentrée 2009, 7 nouvelles entreprises ont rejoint la Fondation Sanady portant ainsi le nombre d’entreprises adhérentes à 10 et le nombre de bénéficiaires à 1100. Selon Kacem Bennani Smirès, la croissance est désormais exponentielle, avec 1500 élèves pris en charge durant l’année scolaire 2010-2011, sans compter les 88 professeurs formés. Ce sont, en 2012, plus de 10.000 heures de soutien scolaire qui ont ainsi pu être offertes aux jeunes étudiants. Outre les 10 centres ouverts de la Fondation, la démarche s’articule autour d’un partenariat avec les écoles publiques puisque leurs locaux sont utilisés après les heures de cours. Parmi les objectifs de développement, la Fondation Sanady cherche à développer des bibliothèques, pour offrir aux enfants la possibilité de découvrir les plaisirs de la lecture et participer à renforcer leur ouverture sur le monde extérieur et leurs compétences en lecture. 70 Numéro 55 - 2013

uring lunch, Mr. Bennani Smires reminded Ambassadors that the origin of Sanady Foundation’s mission is the initiative launched in 2006 by Delassus Group, its food industrial group strongly present in rural area in Morocco. Due to the low level of education of employees of the Group and the lack of educational and cultural infrastructure, it became necessary to provide educational support to children of employees so that they increase their future prospects. The first tutoring classes concerned 60 students of Packsouss Company in 2006. Satisfied with the results achieved and given parents and children’s enthusiasm for this action, it has been decided to extend the program to other Group companies. For further structuring of the program, strengthening of its professional framework and ensuring its sustainability, Sanady Foundation was created in 2009. In 2009, 7 new companies have joined Sanady Foundation bringing the number of member companies to 10 and the number of beneficiaries to 1100. According to Kacem Bennani Smires growth is now exponential, with 1500 students supported during the 2010-2011 school year, not counting the 88 trained teachers. In 2012, more than 10.000 hours of tutoring classes were offered to young students. In addition to the 10 open centres of the Foundation, the approach revolves around a partnership with public schools as their premises are used after school hours. Among the objectives of development, Sanady Foundation seeks to develop libraries to offer to children the opportunity to discover the pleasures of reading and participate in strengthening their openness to the outside world and their reading skills.


ossier

Visite de l’usine de orness par les Ambassadeurs >> Ambassadors visit orness Cosmetic laboratory

D

ans le secteur des petites entreprises qui montent dans la région d’Agadir, les Ambassadeurs ont fait escale au sein du laboratoire cosmétologique «Orness», une unité de recherche et de fabrication de produits cosmétiques répondant aux exigences du marché de la cosmétologie d’origine naturelle, en totale harmonie avec la réglementation européenne. Alliant technologie et nature, tradition et innovation, Orness adopte une nouvelle approche du soin cosmétique efficace et agréable, respectant les codes classiques du luxe, tout en explorant les richesses du patrimoine naturel régional avec l’Aloe Vera (cactus), l’huile de pépins de figue de barbarie et l’huile d’argan. La gamme Orness est vendue en pharmacie et parapharmacie au Maroc et cherche désormais de nouveaux marchés en Europe et au Moyen Orient.

72 Numéro 55 - 2013

I

n the small business sector blossoming in the region of Agadir, Ambassadors stopped at the cosmetic laboratory «Orness», a unit for research and manufacturing of cosmetics that meet the market requirements of natural cosmetology, in line with European regulation. Combining technology and nature, tradition and innovation, Orness adopts a new approach of efficient and pleasant cosmetic care, respecting the classical codes of luxury, while exploring the rich natural regional heritage with Aloe Vera (cactus), oil of prickly pear seed and argan oil. Orness range is sold in pharmacies and Para-pharmacies in Morocco and is now seeking new markets in Europe and the Middle East.


ossier

AGRUpA MARCA: exporter les primeurs en Afrique >> Agrupa Marca: export spring vegetables in Africa

Avec une croissance soutenue et l’émergence d’une classe moyenne, l’Afrique est un nouveau débouché pour les légumes primeurs cultivés dans la région d’Agadir With sustained growth and the emergence of a middle class, Africa is a new market for early vegetables grown in the region of Agadir

O

utre les grandes exploitations agricoles faisant la fierté de la région, les Ambassadeurs ont également souhaité entrer en contact avec de jeunes start-ups innovantes. C’est ainsi qu’une rencontre-débat a été initiée avec «Agrupa Marca», une jeune société dynamique, créée en 2005. Actuellement à la tête d’une exploitation maraîchère de 140 hectares sous serres, la jeune société exporte, au gré des saisons, quelques 4000 à 5000 tonnes de légumes primeurs. L’originalité d’Agrupa Marca réside dans l’agrégation de petits agriculteurs, la programmation en amont des besoins et la garantie d’un conditionnement à la hauteur des attentes du marché. En minimisant le nombre d’intervenants, Agrupa Marca arrive à maintenir une excellente compétitivité tout en rétribuant les petits producteurs à la juste valeur de leurs efforts. Aujourd’hui, au bénéfice d’un fort développement en Afrique, Agrupa Marca se tourne vers le sud et cherche de nouveaux marchés en Afrique où une nouvelle classe moyenne émerge, à la recherche de qualité. www.agrupamarca.com

74 Numéro 55 - 2013

W

ith sustained growth and the emergence of a middle class, Africa is a new market for early vegetables grown in the region of Agadir. Besides the large farms, pride of the region, Ambassadors also wished to get in touch with young innovative start-ups. Thus, a discussion meeting was initiated with «Agrupa Marca», a young and dynamic company, founded in 2005. This company currently leading vegetable farms of 140 hectares, under greenhouses, exports, along seasons, some 4000 to 5000 tonnes of early vegetables. Agrupa Marca’s originality lies in the aggregation of small farmers, the upstream programming of needs and ensuring packaging up to the expectations of the market. By minimizing the number of involved parties, Agrupa Marca can maintain excellent competitiveness while fully rewarding the small producers’ efforts. Today, for a strong development in Africa, Agrupa Marca turns to the south and is seeking new markets in Africa where a new middle class emerges, in search of quality. www.agrupamarca.com


ossier

le président de la Région offre un dîner en l’honneur du groupe des Ambassadeurs participants >> the president of the Region of Agadir offers a dinner in honor of the Ambassadors

Le Doyen du Corps Diplomatique, S.E.M. Ismaila Nimaga, Ambassadeur de République Centrafricaine, assisté de plusieurs autres Ambassadeurs, remet, au Wali de la Région du Souss-Massa-Drâa, un diplôme «Special Achievement Award» pour ses efforts notables dans le domaine de la diplomatie régionale

The Dean of the Diplomatic Corps, HE Mr Ismaila Nimaga, Ambassador of the Central African Republic, assisted by several other ambassadors, presents, the Wali of the region of Souss-Massa-Draa, a «Special Achievement Award» for his significant efforts in the field of regional diplomacy

L

T

e Président de la Région Souss-Massa-Drâa, M. Brahim Hafidi a convié les Ambassadeurs, pour le traditionnel dîner officiel, dans un lieu peu commun, situé à une vingtaine de kilomètres à peine du centre-ville, au sein du complexe «Chems Ayour». Ce projet est l’aboutissement du combat d’une jeune gadirie, Mlle Meryem El Ouafi, qui propose, dans une ambiance conviviale et festive, un dîner sous tentes caïdales avec un bel aperçu du folklore marocain, dans un complexe moderne aux couleurs chaleureuses et décors originaux. Au fil de la soirée, des troupes folkloriques en provenance de sept régions du Maroc ont allumé les feux de la fête, se produisant sur une aire de spectacle grandiose de 1200 m². Les Ambassadeurs ont été transportés, au gré de la soirée, dans une magie digne des mille et une nuits, emportés par les rythmes variés des Dekka Marrakchia, Ahwash, Rways, Houara, jongleurs et de cracheurs de feu, ainsi que par une fantasia traditionnelle en apothéose de la soirée. Cette soirée fut l’occasion d’approfondir les liens d’amitié tissés avec le Wali et les différents interlocuteurs de la visite. A l’issue du dîner, le Doyen du Corps Diplomatique a remis, au nom de l’ensemble des Ambassadeurs, un diplôme de reconnaissance à Monsieur le Wali, saluant par ce geste l’implication forte déployée dans le domaine neuf de la Diplomatie des Régions. 76 Numéro 55 - 2013

he President of Souss-Massa-Draa region, Mr. Brahim Hafidi invited the Ambassadors for the traditional official dinner in an unusual place, twenty kilometres far from downtown, within «Chems Ayour» complex. This project is the fruit of the struggle of a young girl from Agadir Ms. Meryem El Ouafi, who offers, in a friendly and festive ambience a dinner under Berber tents with a beautiful overview of Moroccan folklore, in a modern complex with warm colours and original decorations. Throughout the evening, folk troupes from seven regions of Morocco were performing over a scenic show area of 1200 sq meters. Ambassadors were taken, through the evening, into a magic worthy of a thousand and one nights, taken by the various rhythms of Dekka Marrakchia, Ahwash, Rways, Houara, jugglers and fireeaters, as well as a traditional fantasia, the highlight of the evening. The evening was an opportunity to deepen friendship ties with the Wali and the various interlocutors of the visit. After dinner, the Dean of the Diplomatic Corps presented, on behalf of all the Ambassadors, an award of recognition to the Wali, praising the strong involvement deployed in the new field of Diplomacy of Regions.


Visite des Ambassadeurs à AGADIR Chems Ayour c’est aussi un voyage dans les couleurs et sonorités d’un Maroc riche d’une culture métissée. Sept troupes musicales régionales animent le dîner tandis qu’un spectacle de jongleurs et de cracheurs de feu, ainsi qu’une fantasia traditionnelle, clôturent la soirée proposée aux Ambassadeurs

Chems Ayour is also a journey into the colours and sounds of Morocco full with mixed culture. Seven regional musical troops host the dinner while a show of jugglers and fire-eaters, and a traditional fantasia, ended the evening proposed to Ambassadors

Crée en 2005, «Chem’s Ayour» est le résultat d’un vrai challenge. Meryam El Ouafi, la fondatrice et la gérante n’était alors âgée que de 20 ans. Elle a été sélectionnée parmi les meilleurs porteurs de projet au niveau national par la chaîne 2M. Grâce au soutien de plusieurs opérateurs, Meryam El Ouafi a initié un chantier d’un hectare afin de donner naissance au premier espace dîner-spectacle de la région d’Agadir, avec une architecture traditionnelle aux couleurs chaleureuses et un décor raffiné où se retrouvent les plus belles expressions du patrimoine marocain. D’une capacité de 1200 couverts, le complexe Chem’s Ayour met à l’honneur la gastronomie marocaine et propose des menus offrant tout un choix de plats raffinés, aux parfums et saveurs typiques de la région Souss-Massa-Drâa.

Created in 2005, «Chem’s Ayour» is the result of a real challenge. Meryam El Ouafi, the founder and manager, at the time only 20 years of age. She was selected among the best project holders at the national level by 2M. Thanks to the support of several operators, Meryam El Ouafi initiated a one-hectare site in order to create the first dinner-show space in the region of Agadir, with traditional architecture with warm colours and refined decoration where are found the most beautiful expressions of Moroccan heritage. With seating capacity of 1200, Chem’s Ayour complex honours Moroccan cuisine and offers menus with a choice of refined dishes with typical fragrances and flavours of Souss-Massa-Draa region. 77 Numéro 55 - 2013


ossier

Hautes technologies: Visite de pharmacom >> high-tech pharmaceutical factory in Agadir

Le Directeur Général de Zenith Pharma dirige la visite des Ambassadeurs The CEO of Zenith Pharma directs the Ambassadors visit

A

u coeur de la zone industrielle d’Agadir se cache un fleuron technologique qui a été présenté aux Ambassadeurs. M. Hamid Ouahbi de la société Zénith Pharma a offert une visite exceptionnelle au sein même de ses laboratoires pharmaceutiques. Né de la complicité et de la complémentarité de ses associés, le laboratoire Zénith Pharma est résolument jeune, innovant et audacieux, tout en répondant aux normes et aux standards internationaux les plus stricts. Depuis 2002, Zénith Pharma noue des partenariats avec les grands laboratoires multinationaux et développe ses propres produits. En choisissant ce métier, et en localisant la production dans une zone excentrée, les dirigeants de Zénith Pharma ont pris l’engagement de faire progresser la médecine au Maroc en permettant l’enregistrement et la mise sur le marché de produits innovants, efficaces, beaucoup plus abordables et en toute sécurité. Grâce au large réseau de distributeurs, Zénith Pharma a réussi à se hisser, en une décennie, parmi les acteurs incontournables du système de santé au Maroc, grâce à des hommes compétents et motivés qui font la richesse de notre entreprise. La visite technique a ainsi offert l’opportunité de suivre les différentes étapes menant à la fabrication des médicaments et compléments alimentaires. Accompagnés de pharmaciens et d’ingénieurs industriels du groupe, les Ambassadeurs ont démarré leur visite par les zones d’arrivée des matières premières, les laboratoires d’analyse où elles sont validées avant d’entrer dans la chaîne de fabrication. Un antispasmodique célèbre, produit chez «Zénith Pharma» a pu être suivi, des ingrédients constitutifs jusqu’aux caisses de médicaments prêts à être acheminés dans les pharmacies, en passant par le dosage minutieux des principes actifs et l’enrobage des comprimés. A travers cette visite, les Ambassadeurs ont pu se rendre compte par l’exemple des grandes capacités de coopération internationale qu’offrent les entreprises marocaines et dont l’expertise peut favorablement être exportée, notamment auprès des pays frères africains. Conscients de l’excellence des installations et des compétences de l’usine pharmaceutique «Zénith Pharma» d’Agadir, les Ambassadeurs ont décerné, à l’issue de leur visite, un diplôme «Achievement Award» dans le domaine de la diplomatie économique à Zénith Pharma, en espérant que cet encouragement leur facilite une future extension de leurs activités à l’étranger. 78 Numéro 55 - 2013

Un diplôme de mérite est décerné par les Ambassadeurs de Roumanie et de Guinée An Achievement Award is delivered by the Ambassadors of Romania and Guinea

A

t the heart of the industrial area of Agadir hides a technological flagship that has been presented to Ambassadors. Mr. Hamid Ouahbi from Zenith Pharma Company offered a special visit within its pharmaceutical laboratories on the cutting-edge of technology in this field. Fruit of the complicity and complementarity of its partners, Zenith Pharma laboratory is definitely young, innovative and bold, meeting the strictest international standards. Since 2002, Zenith Pharma forms partnerships with the major multinational laboratories and develops its own products. By choosing this profession, and locating production in an eccentric area, managers of Zenith Pharma undertook to make advance medicine in Morocco by the registration and marketing of innovative and efficient products, much more affordable and safe. Owing to the wide network of distributors, Zenith Pharma has succeeded in being, in a decade, among the key players in the health care system in Morocco, thanks to the competent and motivated men who are the wealth of this company. The technical visit thus offered to Ambassadors the unique opportunity to follow the different steps of producing medicines and food supplements produced at Zenith Pharma. Accompanied with pharmacists and industrial engineers, the visit began with the arrival areas of raw materials, analytical laboratories where they are validated before entering in the production chain. A famous antispasmodic produced at Zenith Pharma has been followed, from the constituent ingredients to medicines funds ready to be transported to pharmacies in the Kingdom, through the careful dosing of active ingredients and tablets coating.Through this visit, Ambassadors were able to realize the example of the major international cooperation capacities offered by Moroccan companies, already widely established across all regions of Morocco and which expertise can be favourably exported mainly to brotherly African countries. Aware of the excellent facilities and expertise of the pharmaceutical plant «Zenith Pharma» of Agadir, Ambassadors awarded, at the end of their visit, an «Achievement Award» in the field of economic diplomacy to Zenith Pharma, hoping that their encouragement helps make future expansion of their activities abroad.


ossier

entretien avec M. H.ouahbi DG de Zenith pharma >> MeetingwithMr.H.ouahbiCoofZenithPharma

Vêtus des habits de protection réglementaires, les Ambassadeurs, guidés par les scientifiques du laboratoire Zenith Pharma prennent connaissances des processus industriels de pointe mis en application pour la production des médicaments sous licences des plus grands laboratoires pharmaceutiques internationaux Wearing regulatory protective clothing, the Ambassadors, guided by laboratory scientists of Zenith Pharma, discover the advanced industrial process implemented for the production of drugs under licenses of the largest international pharmaceutical companies

A l’occasion de leur visite dans la Région d’Agadir, les Ambassadeurs ont eu la possibilité de rencontrer un certain nombre de responsables politiques et d’acteurs du monde économique marocain. Parmi eux, on peut citer M. Hamid Ouahbi, Directeur Général du laboratoire pharmaceutique Zenith pharma. Diplomatica a pu le rencontrer et lui poser quelques questions.

D

iplomatica: Monsieur Ouahbi, pouvez-vous brièvement nous présenter les activités de Zénith Pharma? Hamid Ouahbi: Zenith pharma est un laboratoire pharmaceutique marocain. Son siège est à Casablanca et son unité de production, d’une surface de 20 000 m², 80 Numéro 55 - 2013

ENBREF 1000 : c’est le nombre d’employés qui travaillent au service du groupe

« Resserrer les liens entre les différents pays dans le secteur pharmaceutique»

est située à Agadir. Le laboratoire produit des cachets, des gélules, des sirops et de nombreux autres médicaments. L’entreprise assure la fabrication, le contrôle mais aussi la distribution des produits à plus de 3500 clients tels que des pharmacies, des cliniques privées ou encore des hôpitaux. Cette distribution est assurée grâce à notre service de livraison et aux trois grossistes que nous possédons. Diplomatica: Quel secteur couvre l’ensemble de vos services de livraison ? Hamid Ouahbi: actuellement, Zenith pharma est à

On the occasion of their visit to the region of Agadir, Ambassadors had the opportunity to meet a number of Moroccan political officials and economic players. Among them Mr. Hamid Ouahabi, Managing Director of the pharmaceutical laboratory Zenith pharma. Diplomatica met him and ask him some questions. Diplomatica: Mr. Ouahbi, could you give us a brief presentation of the activities of Zenith Pharma? Hamid Ouahabi: Zenith Pharma is a Moroccan pharmaceutical laboratory. Its headquarters is in Casablanca and its production unit, with an


ossier area of 20,000 sq meters, is situated in Agadir. The laboratory produces tablets, capsules, syrups and many other medicines. The company ensures the manufacturing, control and distribution of products to over 3500 customers such as pharmacies, private clinics and hospitals. This distribution is ensured through our delivery service and owing to

Diplomatica: Avez-vous des projets en cours de réalisation au sein de l’entreprise ? Hamid Ouahbi: Notre souci premier c’est de répondre à la demande nationale et de satisfaire les besoins des Marocains en médicaments. C’est pourquoi nous sommes en pleine élaboration de projets. Nous allons ouvrir cette année une nouvelle antenne de grossiste dans la Région de Marrakech. Par ailleurs, nous souhaitons agrandir l’unité de production existante et en installer une nouvelle dans la Région de Casablanca. Je pense que nous serons prêts d’ici trois à quatre ans. Nous souhaitons, en outre, ouvrir une gamme plus large de produits. C’est pourquoi nous allons étendre nos activités à l’oncologie et à la production d’injectables. Je pense qu’il est important que l’Etat marocain intervienne pour mettre en place des mesures favorables au développement du marché de la Santé. Il convient aussi de resserrer les liens entre les différents pays dans ce secteur pour favoriser les échanges commerciaux pharmaceutiques.

Hamid Ouahbi: Our first concern is to meet the national demand and the needs of Moroccans for medicines. This is why we are developing more projects. We will open this year a new wholesaler branch in the region of Marrakech. In addition, we wish to expand the existing production unit and install a new one in the Region of Casablanca. I think we will be ready within three to four years. We wish also to open a broader range of products. Hence, we will expand our activities to oncology and production of injectable medicines. I think it is important that the Moroccan State intervenes to take actions for the promotion of health market. It is also necessary to strengthen the links between the different countries in this sector to promote pharmaceutical trade.

Visite des Ambassadeurs à AGADIR

même d’approvisionner la demande en médicaments de ses clients sur l’ensemble du territoire du Maroc. On travaille localement au niveau du Maroc. Nos grossistes travaillent de façon complémentaire pour créer une synergie. Si nous travaillons avec plusieurs grossistes plutôt qu’un seul c’est avant tout parce que nous avons fait le choix de faire de la proximité et de la préservation de la qualité de service une priorité dans nos activités. On va commencer en 2014 à faire de l’export pour les pays du Golfe Arabique et pour l’ensemble de l’Afrique.

our three wholesalers. Diplomatica: Which sector covers all your delivery services? Hamid Ouahbi: Currently, Zenith pharma can supply the demand for medicines of its customers throughout the territory of Morocco. We work locally in Morocco. Our wholesalers work in a complementary way to create synergy. If we work with several wholesalers rather than one this is primarily because we have chosen proximity and the preservation of service quality as a priority in our business. We will start in 2014 to export to the countries of the Arabian Gulf and the whole of Africa. Diplomatica: Do you have projects being carried out within the company? 81 Numéro 55 - 2013


ossier

Pour une diversification des investissements à Agadir >> Diversifying investments in Agadir 3 Questions à Khalil Nazih, Directeur du Centre Régional d’Investissement du Souss-Massa-Drâa 3 Questions to Khalil Nazih, Director of the Regional Center for Investment of Souss-Massa-Draa Diplomatica: Au niveau de la région, le tourisme bénéficie de la majorité des investissements. Est-ce que cela ne risque pas de fragiliser l’équilibre de la région? Khalil Nazih: Agadir, constitue la première destination balnéaire du Maroc, avec 780.000 touristes par an. En 2012, 246 projets d’investissement ont été validés, pour 25,6 milliards de Dhs, générant 46.000 emplois. Effectivement, le secteur du tourisme a occupé la première place avec 50% des investissements engagés, suivi du secteur de l’énergie (30%) et mines (10%) et le secteur du BTP (10%). Ainsi et en dehors de ses piliers de croissance qui sont le tourisme, l’agriculture et la pêche, d’autres projets viennent également, renforcer le tissu économique régional. On peut citer le lancement en 2009 du Parc Haliopolis, premier parc halieutique du Royaume, qui s’étend sur 150ha, avec un investissement de 6,6 Milliards de Dirhams et permet la création de plus de 20.000 emplois. La commercialisation de la deuxième tranche du PII (Parc Industriel Intégré) a été lancée en 2013. La région travaille sur le projet de l’Agropôle. Ainsi, la diversification des investissements demeure une préoccupation importante du CRI-SMD ainsi que tous ces partenaires. Diplomatica: Quels sont les leviers que le CRI peut actionner pour attirer de nouveaux investisseurs dans la région? Khalil Nazih: La région Souss Massa Drâa et pour deux ans consécutives a été déclarée 1ère région en matière «d’Amélioration du Climat des Affaires au Maroc » selon le rapport Doing Business de la Banque Mondiale. Elle est également classée première en matière de délai lié à l’acte de création d’entreprise. Ainsi et dans un souci d’amélioration continue, Le Centre Régional d’Investissement de la région Souss Massa Drâa (CRI-SMD), acteur privilégié dans l’acte d’investir, a consenti de grands efforts durant les années de son existence pour la facilitation et la promotion de l’investissement. Sa contribution aux différents programmes mis en œuvre au profit de la région a eu un impact des plus positifs sur le volume des investissements sur les plans quantitatifs et qualitatifs. De ce fait, et dans le cadre de sa mission d’accompagnement et d’appui aux investisseurs, le CRI-SMD est appelé à encourager et à favoriser davantage l’initiative privée génératrice d’emplois et d’activités économiques innovantes. Dans cette perspective, le CRI-SMD a 82 Numéro 55 - 2013

Diplomatica: At the regional level, tourism receives the lion's share of investments. Could this undermine the stability of the region? Khalil Nazih: Agadir is the first seaside destination in Morocco, with 780.000 tourists per year. In 2012, 246 investment projects were approved, for 25.6 billion Dhs, generating 46.000 jobs. Indeed, tourism sector has occupied the first place with 50% of the investments undertaken, followed by energy sector (30%) and mining (10%) and construction sector (10%). Thus, besides these growth pillars, namely: tourism, agriculture and fishing, other projects will be created to strengthen the regional economic fabric. These include the launch in 2009 of Haliopolis Park, first fisheries park in the Kingdom, stretching over 150 ha, with an investment of 6.6 billion dirhams and allowing the creation of over 20.000 jobs. Marketing of the second phase of PII (Integrated Industrial Park) was launched in 2013. The region works on Agro-pole project. Thus, diversifying investment remains a major concern of the Regional Centre for Investment of Souss-Massa-Drâa (CRI-SMD) and all these partners. Diplomatica: What are the levers that the Regional Centre for Investment can operate to attract new investors in the region? Khalil Nazih: The region of Souss-Massa-Drâa was declared for two consecutive years the first region in terms of «improving the Business Climate in Morocco» according to the Doing Business Report of the World Bank. It is also ranked first in terms of the time limit of the creation of companies. Thus and in order to ensure a continuous improvement, the Regional Centre for Investment of Souss-Massa-Drâa (CRI-SMD), major player in investment, has made great efforts during the years of its existence to facilitate and promote investment. Its contribution to the various programs implemented for the benefit of the region has a very positive impact on the volume of investment at quantitative and quali-


ossier

Diplomatica: Où se situe Agadir dans les domaines des énergies renouvelables et de l’environnement ? Khalil Nazih: La région Souss massa Drâa bénéficie de ressources solaires considérables, elle offre un rayonnement solaire annuel de plus de 2500 kWh/m et d’énormes potentialités tant humaines qu’environnementales. Partant de ce constat et s’inscrivant dans le droit fil de la stratégie nationale énergétique, la région a vu le lancement en 2010 du projet de la Centrale Solaire Thermodynamique de Ouarzazate porté par la société MASEN, (la Moroccan Agency for Solar Energy), avec une enveloppe de 20 milliards de dhs, permettant la création de plus de 5000 emplois. Ce complexe consiste à la production de l’énergie électrique à partir de l’énergie solaire, avec une capacité de production de 500 mégawatts au niveau de la province d’Ouarzazate, il constitue la première phase du programme intégré de l’énergie solaire prévue par le pays à l’horizon 2020 et sera développé en plusieurs phases sur un site d’environ 2.500ha. La première phase de ce complexe solaire a été entamée en 2012, où le CRI-SMD a validé le projet de réalisation d’une centrale électrique thermo-solaire (CSP), avec une puissance installée de 160 MW et 3 heures de stockage thermique. Cette opération est prévue au niveau de la Commune Rurale de Ghessat, à environ 10 kilomètres à l’Est-Nord-Est d’Ouarzazate et à environ 4 kilomètres au Nord du Barrage Mansour Ad-Dahbi. Le projet a été présenté par la Société ACWA POWER OUARZAZATE SA (APO SA), en cours de constitution, et drainera un investissement de près de 6,9 Milliards de Dhs. Le CRI-SMD reçoit ainsi plusieurs investisseurs et porteurs de projets intéressés par le domaine des énergies renouvelables, qu’il essaye d’accompagner, notamment avec les différentes institutions spécialisées dans le domaine.

tative levels. Therefore, as part of its mission to assist and support investors, CRI-SMD should encourage and foster more private initiative generating jobs and innovative economic activities. In this context, the CRI-SMD has set up the human and material resources, mainly through the opening of CRI-SMD annexes in Taroudant and Tiznit for greater proximity and in order to control and actively participate in a set of operations to support local project managers. This willingness has been also reflected by the participation of the CRI-SMD in the regional orientation of most national strategies, as well as the creation of local committee in various prefectures and provinces in the region to promote the regional business climate. The CRI-SMD hosts and provides several seminars and workshops for the young people proposing innovative projects, for whom it provides advice and information on existing funding methods and steps to follow for the realization of their projects. The CRI-SMD is also involved in the launch of calls for projects organized at the regional level as well as the setting up of several regional incubators and competitive clusters. Work and mobilization of CRI-SMD team were crowned in 2011 by obtaining quality certification standard ISO 9001 version 2008. This certificate confirms the know-how and capacity of the CRI-SMD, to pay attention to the needs of its customers, and to implement a system of quality management with tangible effects on clarifying the relationships and work procedures.

Visite des Ambassadeurs à AGADIR

mis en place les moyens humains et matériels, notamment à travers l’ouverture des annexes du CRI-SMD à Taroudant et Tiznit pour une plus grande proximité et en vue de piloter et de participer activement à un ensemble d’opérations d’appui aux porteurs de projets locaux. Cette volonté s’est également traduite par la participation du CRI-SMD dans la déclinaison régionale de la plupart des stratégies nationales, ainsi que la création de comité local dans divers préfectures et provinces de la région afin de promouvoir le climat des affaires régional. Le CRI-SMD, anime et assure plusieurs séminaires et ateliers en faveur des jeunes porteurs de projets, qu’il conseille et informe sur les modalités de financement existantes et les étapes à suivre pour la concrétisation de leur projet. Le CRI-SMD intervient également au lancement d’appels à projets organisés au niveau régional ainsi que dans la mise en place de plusieurs incubateurs régionaux et pôles de compétitivité. Le travail et la mobilisation de l’équipe du CRI-SMD ont été couronnés en 2011, par l’obtention de la certification qualité à la norme Iso 9001 version 2008. Ce certificat confirme le savoir-faire et la capacité du CRI-SMD, à être à l’écoute des besoins de ses clients, et de mettre en œuvre un système de management de la qualité avec des effets tangibles sur la clarification des relations et procédures de travail.

Diplomatica: What role does Agadir play in the fields of renewable energy and the environment? Khalil Nazih: The region of Souss-Massa-Drâa benefits from significant solar resources, it offers an annual solar radiation of 2500 kWh/m and enormous potential both human and environmental. On this basis and in line with the national energy strategy, the Ouarzazate Thermodynamic Solar Plant Project was launched in 2010 by MASEN Company (the Moroccan Agency for Solar Energy) with a budget of 20 billion dirhams, allowing the creation of over 5000 jobs. This complex consists of the production of electricity from solar energy, with a generating capacity of 500 megawatts in the province of Ouarzazate, it is the first phase of the integrated solar energy program scheduled by the country in 2020 and will be developed in several phases over a site of about 2.500 Ha. The first phase of the solar complex started in 2012, after the CRI-SMD’s approval to build a solar thermal power plant (CSP) with an installed capacity of 160 MW and 3 hours of thermal storage. This operation is expected in the Rural District of Ghessat, about 10 kilometers east-north-east of Ouarzazate and about 4 kilometers north of Mansour Ad-Dahbi dam. The project was presented by ACWA POWER OUARZAZATE Ltd Company (APO SA), underway, and attracts an investment of nearly 6.9 billion Dhs. The CRI-SMD receives several investors and project managers interested in the field of renewable energy, it tries to support, mainly with the various specialized agencies in the field. 83 Numéro 55 - 2013


ébat

penser le rôle de l’opposition à l’heure de la nouvelle Constitution >>thinkingabouttheroleoftheoppositionatthetimeofthenewConstitution

La Fondation Diplomatique, dans le cadre de ses débats mensuels, a tenu, vendredi 15 février 2013, une rencontre placée sous le thème «Droits de l’Opposition et son rôle politique dans la consécration de l’action démocratique au Maroc», à laquelle étaient conviés les Secrétaires Généraux des partis de l’Opposition.

The Diplomatic Foundation, within the framework of its monthly debates, held, on Friday 15 February 2013, a meeting under the theme «Rights of the Opposition and its political role in consolidating the Democratic Action in Morocco», to which were invited the Secretaries General of the Opposition parties.

«M

«S

Le débat, auquel ont pris part M. Mustapha Bakkoury, Secrétaire Général du PAM (Parti Authenticité et Modernité), M. Driss Lachgar, Premier Secrétaire de l’Union Socialiste des Forces Populaires (USFP), M. Abdelaziz Alaoui El Hafidi, ancien Président du groupe parlementaire du RNI (Rassemblement National des Indépendants), et M. Mohamed

The debate, attended by Mr. Mustapha Bakkoury, Secretary General of the PAM (Authenticity and Modernity Party), Mr. Driss Lachgar, First Secretary of the Socialist Union of Popular Forces (USFP), Mr. Abdelaziz Alaoui El Hafidi, former Chairman of the parliamentary group of the RNI (National Rally of

ettre en relief l’important rôle que joue l’opposition dans l’action politique au Maroc, ainsi que ses prérogatives conformément à la nouvelle Constitution». Tels sont les termes utilisés par M. Abdelati Habek, Président de la Fondation Diplomatique, pour relater, à l’abord de son discours d’ouverture, l’objectif de la rencontre, aux Ambassadeurs venus très nombreux participer au débat qui s’est tenu dans les salons de l’Hôtel Sofitel à Rabat.

84 Numéro 55 - 2013

potlighting the important role of the Opposition in the political action in Morocco, as well as its powers pursuant to the new constitution». These are the words used by Mr. Abdelati Habek, President of the Diplomatic Foundation, to relate, at the beginning of his opening speech, the purpose of the meeting, to the numerous Ambassadors who came to participate in the debate held in Sofitel Hotel lounges in Rabat.


ébat Tamaldou, membre du bureau politique de l’Union Constitutionnelle (UC) était organisé sur trois axes: «l’Opposition et la pratique démocratique à la lumière de la nouvelle Constitution», «l’Opposition et la majorité: quelle relation et quelle perspective d’avenir?».

Un rôle nouveau pour l’Opposition?

Independents) and Mr. Mohamed Tamaldou, member of the political bureau of the Constitutional Union (UC) was organized around three axes: «the Opposition and democratic practice in the light of the new constitution», «the Opposition and the majority: what relationship and what future prospects?», «the Opposition and the media».

Le constat était unanime! Interrogés sur le rôle de l’Opposition dans le contexte de la nouvelle Constitution, A new role for the Opposition? tous les Secrétaires Généraux des partis de l’Opposition ont A unanimous conclusion! When asked about the role of reconnu les avancées notées dans le cadre de la consolida- the Opposition within the framework of the new tion du rôle de l’Opposition dans l’action politique au Maroc. Constitution, all the General Secretaries of Opposition «Les Constitutions qui se sont succédé dans parties have recognized the pronotre pays jusqu’en 1996 n’ont véritable- «L’Opposition a toujours gress noted in the context of ment pas fait de place à l’Opposition. A vrai strengthening the role of the dire, c’est la Constitution de 2011 qui consa- été liée à toute initiative Opposition in the political action in cre les droits de l’Opposition», a affirmé Morocco. «The Constitutions that de consécration Driss Lachgar, Premier Secrétaire de l’USFP, have succeeded each other in our de la démocratie». rappelant que«l’Opposition, au Maroc, a country until 1996 have not truly commencé au lendemain même de l’indéincluded the Opposition. Indeed, it pendance avec le Mouvement Nationaliste». is the Constitution of 2011, which enshrines the rights A en croire le responsable de l’USFP, «les droits de of the opposition», said Driss Lachgar, Secretary l’Opposition ne se limitent pas seulement à des droits General of the USFP, recalling that «the Opposition in constitutionnels comme le stipule l’article 10 de la Morocco has started following the independence with Constitution». Ses droits sont aussi «consacrés par le the Nationalist Movement». préambule de ladite Constitution qui reconnait le droit et la liberté d’expression, la liberté d’affiliation, de grève, According to USFP leader, ‘the rights of the Opposition protestation, manifestation», pour reprendre ses mots. are not limited only to constitutional rights as stipulated in Article 10 of the Constitution». Its rights are also Etayant son propos, Mustapha Bakkoury, Secrétaire Général «enshrined in the preamble of the Constitution which du PAM, ira dans la même logique pour affirmer que recognizes the rights and freedom of expression, freedom of affiliation, strike, protest, «l’Opposition a toujours été liée à «The Opposition has demonstration», as he says. Elaborating toute initiative de consécration de la démocratie». Seulement, «ce qui est always been related to any on his approach, Mustapha Bakkoury, Secretary General of the PAM, and within nouveau et original, c’est que la nouvelle Constitution consacre ces préro- initiative for the consoli- the same reasoning, argues that «the Opposition has always been related to gatives et ces droits», ajoute-t-il, dation of democracy» any initiative of the consolidation of considérant qu’«il appartient aux partis politiques, quelle que soit leur obédience, de traduire en democracy». But «what is new and original, is that the réalité concrète ces acquis». Cependant, même si, selon new Constitution establishes the powers and rights», he Mohamed Tamaldou, «la place de l’Opposition est bien meil- adds, considering that «the political parties, irrespecleure qu’elle ne l’était par le passé», force est de reconnaî- tive of their allegiance, have to translate these achietre que «la problématique réside sur le plan pratique», a-t- vements into reality». However, even if, according to il défendu, appelant le Gouvernement à mettre en place Mohamed Tamaldou, «the Opposition’s role is much bet«les lois organiques nécessaires à l’application complète de ter than it was in the past», we must recognize that «there is a problem in the practical terms», he defenla Constitution». ded calling on the Government to establish «organic laws necessary for the full implementation of the Sur la participation à la législation Constitution». Concrétiser les acquis de la constitution? Oui! Mais comment? «Le Gouvernement doit mettre en place le projet de lois orgaOn participation in legislation niques sans lesquelles l’Opposition ne pourrait pas jouir pleiImplementing the outcomes of the constitution? Yes! But nement de ses droits et pouvoirs», répond Driss Lachgar. Selon how? «The Government must set up the organic draft lui, la Constitution garantit, en son article 10, un certain nomlaws without which the Opposition could not fully enjoy bre de libertés et de droits à l’Opposition. Mais, la procédure its rights and powers», says Driss Lachgar. According to de mise en application de ces dispositions, selon le même him, the Constitution guarantees, in Article 10, a number article, est fixée «par des lois organiques». of rights and freedoms to the Opposition. But the process of implementing these provisions, pursuant to the same article, is determined by «organic laws». 85 Numéro 55 - 2013


ébat

De telles lois organiques, à en croire Abdelaziz Alaoui El Hafidi, sont nécessaires pour permettre à l’Opposition de jouer pleinement son rôle tel que défini par la nouvelle Constitution. «Le Gouvernement n’a pas encore mis en place le projet de loi organique concernant le Conseil du Gouvernement. Idem pour les lois organiques concernant l’exercice des droits de l’opposition tels que consacrés par l’article 10 selon lequel un projet de loi définit les conditions d’exercice des droits de l’Opposition», a-t-il argué.

Sur la question des moyens humains et matériels Répondant à la question, Mustapha Bakkoury

Such organic laws, according to Abdelaziz Alaoui El Hafidi, are necessary to allow the Opposition to fully play its role as defined by the new Constitution. «The Government has not yet set up the organic draft law concerning the Council of Government. The same goes for the organic laws on the rights of the Opposition as enshrined in Article 10 pursuant to which a draft law defines the conditions for exercising the rights of the Opposition», he argued.

On the issue of resources

human

and

material

As a reply, Mustapha Bakkoury recognizes a significant reconnait une nette progression sur le volet humain. increase on the human side. «We have noted a noticea«Nous avons constaté une nette améliorable improvement of MPs’s profiles tion des profils des parlementaires à la «Le Gouvernement n’a pas following the last legislative elecsuite des élections législatives précéencore mis en place le projet tions. Today, we have MPs who dentes. Nous avons des parlementaires qui have high individual abilities comont, aujourd’hui, des capacités indivi- de loi organique concernant pared to the past», he said. duelles d’un niveau supérieur par rapport le Conseil du Gouvernement» à ce qu’on a vu par le passé», a-t-il On the logistics side, Mr. Bakkoury affirmé. Sur le volet logistique, M. distinguishes two levels: within each party and in the Bakkoury distingue deux niveaux: au sein de chaque Parliament. In the latter, he noted «improvement», but parti et au sein du Parlement. Dans ce dernier, il «which remains below expectations», he says, consideremarque «une amélioration», ring that, on the political parties side, «we mais qui «reste en dessous des have experts mobilized from outside». For attentes», indique-t-il, considé- «The Government has not his part, Abdelaziz Alaoui El Hafidi underrant que, du coté des partis poli- yet set up the organic draft lines that «in the RNI, continuous efforts tiques, «l’on dispose de vrais law concerning the Council are made to better meet the expectations experts qui font honneur à leur of members and citizens», even if the logisof Government». tâche». tics are sometimes lacking, he says. Pour sa part, Abdelaziz Alaoui El Hafidi souligne qu’«au sein du RNI, les efforts se multiplient pour mieux répondre aux attentes des membres et des citoyens», même si les moyens logistiques font parfois défaut, nuance-til.

De la coordination au sein de l’Opposition «Nous devons coordonner nos efforts concernant certaines initiatives législatives et pour mettre en place les commissions d’enquête car aucun des partis à lui seul ne peut le faire», a affirmé, d’un ton des plus francs, M.

86 Numéro 55 - 2013

Coordination within the Opposition «We need to coordinate our efforts concerning some legislative initiatives and in order to set up inquiry commissions because none of the parties alone can do it», said Mr. Driss Lachgar, in an outspoken tone. But according to him, it is a question of alliance. «The alliance requires uniformity of ideologies. Consequently, a left-wing party cannot form an alliance with a liberal Party. They may, however, be coordinated during a given phase to achieve a given objective», he argued. These statements were confirmed by Mr.


ébat

Driss Lachgar. Mais, selon lui, il ne s’agit pas de question d’alliance. «L’alliance demande l’uniformité des idéologies. Par conséquent, un parti de gauche ne peut pas tisser une alliance avec un parti libéral. Ils peuvent, par contre, être coordonnés pendant une phase donnée pour aboutir à un objectif donné», a-t-il argué. Des propos corroborés par M. Abdelaziz Alaoui El Hafidi qui considère que «l’alliance n’est pas exclue», mais, «pour le moment, l’Opposition se contente de la coordination». Dans la même logique d’idée, Mustapha Bakkoury estime qu’il n’ya pas de contradiction entre le fait qu’ils soient différents et le fait qu’il faille travailler ensemble et assumer leur rôle d’opposition.

Sur la diplomatie parlementaire Selon Driss Lachgar, la diplomatie parlementaire ne date pas d’aujourd’hui. «Le Parlement a pris part à des rencontres internationales telles que l’organisation interparlementaire arabe», indique-t-il, regrettant, par ailleurs, le fait que «l’Opposition ne soit pas complètement impliquée dans la gestion de certaines problématiques touchant à la politique externe». Des propos consolidés par Abdelaziz Alaoui El Hafidi, rappelant la création, en 1978, de l’Union Parlementaire Africaine, à Nouakchott. Le renforcement du rôle de l’Opposition dans la diplomatie parlementaire relèverait, selon lui, de la responsabilité du Gouvernement. «Quand il s’agit d’initiative à prendre, elle appartient au Gouvernement, en ce sens que le Gouvernement dispose de l’administration», a-t-il défendu. 88 Numéro 55 - 2013

Abdelaziz Alaoui El Hafidi who considers that «the alliance is not excluded», but «in the present, the Opposition settles for coordination». By the same reasoning, Mustapha Bakkoury believes that there is no contradiction between being different and working together to fulfil the role of the Opposition.

On parliamentary diplomacy According to Driss Lachgar, parliamentary diplomacy is not a new concept. «The Parliament has participated in international meetings such as the Arab Inter-parliamentary organization», he said, regretting the fact that «the Opposition is not fully involved in the management of certain issues relating to external policy». Within the same context, Abdelaziz Alaoui El Hafidi recalls the establishment, in 1978, of the African Parliamentary Union in Nouakchott. Strengthening the role of the Opposition in parliamentary diplomacy is, according to him, an established responsibility of the Government. «As for the initiative to be taken, it belongs to the Government, as it directs the administration», he defended.

Exploitation of the religious discourse. Answering the question of Mr. Habek, President of the Diplomatic Foundation, on the issue of the exploitation of religious discourse by some political parties, Mustapha Bakkoury recalls that «the Constitution prohibits political parties to be formed on the basis of religious, racial or regional considerations»; the goal is «to preserve Morocco’s cultural diversity», he pointed out, defending that «this misleads citizens», while the role


ébat

S.E.M l’Ambassadeur de Palestine prend la parole HE the Ambassador of Palestine taking the floor

S.E.M. Kaplan, l’Ambassadeur américain et son épouse HE Mr Kaplan, American Ambassador and his wife

L’instrumentalisation du discours religieux Répondant à la question posée par M. Habek, Président de la Fondation Diplomatique, sur la problématique de l’instrumentalisation du discours religieux par certains partis politiques, Mustapha Bakkoury rappelle que «la Constitution interdit aux partis politiques de se constituer sur la base de considérations religieuses, raciales ou régionales». Et ce, «pour préserver cette pluralité culturelle du Maroc», indique-t-il, défendant que «cela induit en erreur les citoyens», alors que le rôle des partis politiques est de «se pencher sur les priorités et les préoccupations du peuple», conclu-t-il. Allant dans le même sens, Mohamed Tamaldou estime que «ce moyen pour s’attirer la sympathie politique» est dangereux. L’accent doit être mis sur «les programmes et stratégies pouvant garantir un meilleur avenir aux citoyens».

Un échange enrichissant! Plusieurs Ambassadeurs étaient conviés à la rencontre. Entre questions, contributions et suggestions, leurs interventions ont été riches.

Sur la mise en œuvre des dispositions de la constitution L’Ambassadeur de Palestine, après avoir remercié la Fondation Diplomatique pour la tenue de ce débat, a félicité le Maroc pour l’ensemble des réformes entre-

L’Ambassadeur du Mexique interroge les orateurs Ambassador of Mexico asking questions to orators 90 Numéro 55 - 2013

L’Ambassadeur du Bénin commente les discussions The Ambassador of Benin commening discussions

of political parties is to «address the priorities and concerns of the people», he concluded. Within the same logic, Mohamed Tamaldou believes that «exploiting this means to attract political sympathy» is dangerous. The main focus is the «programs and strategies to ensure a better future for citizens».

An enriching exchange! Several Ambassadors were invited to the meeting. Their interventions were rich including questions, suggestions and contributions.

On the implementation of the provisions of the Constitution The Ambassador of Palestine, having thanked the Diplomatic Foundation for this debate, praised Morocco for all the reforms undertaken for the consolidation of the democratic Action, initiated by His Majesty King Mohammed VI. Reforms crowned by the adoption of the new Constitution which, according to him, is a source of hope. Thus, noting a slow progress in implementing the provisions of the Constitution, the Ambassador of Palestine wanted to know the responsible entities behind this slowness.As a reply to this question, the Secretaries General of the Opposition parties evoke the Government’s delay in setting up the organic laws, even if they consider that the implementation of the provisions of the Constitution must be the responsibility of all parties, both of the opposition and the majority.

S.E.M. l’Ambassadeur du Soudan intervient au débat The Ambassador of Sudan taking part in the debate

L’Ambassadeur d’Oman était présent à la rencontre Sultanate of Oman’s Ambassador attending the meeting


ébat

91 Numéro 55 - 2013


ébat Les Ambassadeurs de Jordanie, du Burkina Faso, de Finlande, de Guinée Bissau, de Pologne et d’Irak Participation of the Ambassadors of Jordan, Burkina Faso, Finland, Guinea Bissau, Poland and Irak

prises dans le cadre de la consolidation de l’action démocratique, au devant desquelles se trouve Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu l’assiste. Des réformes couronnées par l’adoption de la nouvelle Constitution qui est, selon lui, porteuse d’espoir. Ainsi, constatant une lenteur dans la mise en œuvre des dispositions de la Constitution, l’Ambassadeur de la Palestine a voulu savoir qui en sont les vrais responsables. A cette question, les Secrétaires Généraux des partis de l’Opposition évoquent le retard accumulé par le Gouvernement dans la mise en place des lois organiques, même s’ils considèrent que la mise en œuvre des dispositions de la Constitution doit être l’affaire de toutes les parties, aussi bien celle de l’opposition que de la majorité.

Sur le multipartisme A son tour, l’Ambassadeur des Etats-Unis a interpelé l’Opposition sur sa diversité. Considérant que celle-ci serait plus efficace si elle était un seul parti et agissant comme un seul bloc, une seule unité, il a voulu savoir ce qui différencie un parti d’un autre au sein de l’Opposition, ainsi que les raisons que expliquent que tel ou tel parti résiste à rejoindre un autre. L’Ambassadeur du Bénin abonde dans la même direction. Selon lui, «le multipartisme est une maladie infantile de la démocratie». D’où la nécessité, d’après lui, de « repenser les modèles d’opposition, afin d’aboutir à des blocs plus unifiés. Pour sa part, l’Ambassadeur du Mexique parlera d’alliances. Elle considère également que c’est de la responsabilité et de l’opposition et du Gouvernement de promouvoir la participation de la société civile à la vie politique du pays. Les partis de l’opposition ont été unanimes sur la question de la multiplicité des partis. Selon les Secrétaires Généraux respectifs, il est difficile, à l’heure actuelle, de parler de bloc unique au sein de l’Opposition, alors qu’au sein de la majorité gouvernementale elle-même, cela fait défaut. Ils mettent ainsi la coordination au centre de leur stratégie d’union. L’Alliance va devoir attendre, tempèrent-t-ils. 92 Numéro 55 - 2013

L’Ambassadeur du Canada assite aux débats Ambassador of Canada taking part into the debates

On multiparty system In his turn, the Ambassador of the United States enquired the Opposition about its diversity. Considering that the latter would be more effective if it was a single party and acting as a single block, a single unit, he wanted to know what differentiates one party from another within the Opposition, and why a party resists joining another. The Ambassador of Benin echoes this comment. According to him, «the multiparty system is an infantile disease of democracy». Hence the need, he said, to «reconsider models of the opposition, in order to achieve more unified blocks». For his part, the Ambassador of Mexico talks about alliances. She also considers that it is the responsibility of the opposition and the Government to promote the participation of civil society in the political life of the country. The opposition parties were unanimous on the question of the multiplicity of parties. According to the respective Secretaries General, it is difficult, for the time being, to talk about a single block in the Opposition, while within the government majority itself, this block does not exist. Thus, for them, coordination is at the centre of their union strategy. Alliance will have to wait, they say.


ébat

Les Ambassadeurs de Rép. Dominicaine, d’Algérie, d’Ukraine, de Malaisie et d’Allemagne attentifs aux déclarations Ambassadors of Dominican Republic, Algeria, Ukraine, Malaysia and Germany very attentive to statements

La représentante de la BAD, Mme Abou Zeid The representative of ADB, Mrs Amani Abou Zeid

Sur la politique étrangère

On foreign Policy

C’est sur cette question que l’Ambassadeur du Soudan a axé son intervention. Après avoir remercié la Fondation Diplomatique, il a interrogé les Secrétaires Généraux des partis sur leur participation aux questions relatives à la politique étrangère. Ces derniers estiment qu’il est nécessaire d’avoir des concertations d’autant que «la politique étrangère ne doit pas être l’apanage du Gouvernement», selon les mots d’Abdelaziz Alaoui El Hafidi.

It is on this issue that the Ambassador of Sudan has focused his intervention. Having thanked the Diplomatic Foundation, he asked the Secretaries General of the parties on their participation in issues relating to foreign policy. They agree on the necessity to have dialogue as «foreign policy should not be confined to the Government», says Abdelaziz Alaoui El Hafidi.

Pour conclure le débat, les responsables de la Fondation Diplomatique ont exprimé leurs remerciements aux différents Secrétaires Généraux de l’Opposition. Ils ont aussi remercié le Corps Diplomatique pour leur intérêt renouvelé au programme «Carrefour des Idées».

A l’issue de la rencontre, une photo a été prise pour immortaliser ce moment magnifique d’échanges d’idées, auquel ont participé plusieurs Ambassadeurs et Chefs de Missions Diplomatique.

As a conclusion to the debate, representatives of the Diplomatic Foundation, expressed their thanks to the Secretaries General of the Opposition. They also thanked the Diplomatic Corps for their renewed interest in «Crossroads of Ideas» program.

At the end of the meeting, a photo was taken to capture this beautiful moment of exchange of ideas, which was attended by several Ambassadors and Heads of Diplomatic Missions.

93 Numéro 55 - 2013


écryptage

La Diplomatie Partisane: quelles missions?

B

ien souvent, certains médias aiment à embarrasser leurs invités, des responsables de partis politiques, avec une question piège pour laquelle ils n’ont pas de réponse claire. A savoir: «quel rôle a joué votre parti au service de notre cause nationale» et «pourquoi ne pas avoir fait usage de votre diplomatie partisane pour telle ou telle décision»? La diplomatie partisane est devenue synonyme du discours politique général au Maroc. En fait, on attend beaucoup des partis politiques en la matière et à chaque fois que la question du Sahara marocain, ou tout ce qui a attrait aux intérêts suprêmes de l’Etat, est soulevée, les caméras de télévision se précipitent sur eux pour prendre les réactions de leurs responsables qui, d’habitude, répètent quelques expressions mentionnées au préalable dans un discours du Roi. En fait, la politique étrangère du pays est le travail des plus hautes institutions de l’Etat, et elle est entièrement prise en charge par la diplomatie officielle. Toutefois, le travail parlementaire et partisan ne peut s’inscrire que dans la politique générale de l’Etat et fondé sur le niveau extérieur et sur une plateforme d’intérêts fondamentaux et bien fondés pour l’Etat. La problématique au Maroc est d’une double nature. La diplomatie partisane joue un rôle dans les systèmes démocratiques qui ont accumulé certaines traditions de complémentarité entre les partis et les institutions décisionnelles externes. Au Maroc, on ne fait appel aux partis politiques, en diplomatie, que pour des situations exceptionnelles. Mais dans des circonstances normales, le domaine diplomatique est un domaine «réservé»… De plus, l’image habituelle du Maroc à l’étranger est celle d’un pays qui a pris la décision irréversible de développer ses institutions à

94 Numéro 55 - 2013

Ÿ¿ƢȀǷƨȇ¢ƨȈƥDŽƸdz¦ƨȈLJƢǷȂǴƥƾdz¦ ǶȀǧȂȈǓ ¦ȂƳǂŹ À¢ śȈǷȐǟȍ¦ ǒǠƦdz ȂǴŹ ÀƢȈƷȋ¦ ǺǷ ŚưǯĿ Ƣƥ¦ȂƳ ÀȂǰǴŻ ȏ ¿ȂǤǴǷ ¾¦ƚLjƥ ƨȈLJƢȈLjdz¦ §¦DŽƷȋ¦ ©¦®ƢȈǫ ǺǷ ƨȈǼǗȂdz¦ ƨȈǔǬdz¦ ƨǷƾŬ ǶǰƥDŽƷ ¿ƾǫ ¦¯ƢǷ Ȃǿ ȏ¢ ǾȈǴǟ ƢŹǂǏ Ÿ½¦¯¢°¦ǂǬdz¦¦ǀǿĿŚƯƘƬǴdzƨȈƥDŽū¦ǶǰƬȈLJƢǷȂǴƥ®¦ȂǯǂŢѦ¯Ƣŭ  Ŀ¾Â¦ƾƬŭ¦ȆLJƢȈLjdz¦§ƢǘƼǴdzƨǧ®¦ǂǷƪƸƦǏ¢ƨȈƥDŽū¦ƨȈLJƢǷȂǴƥƾdz¦ ǪƫƢǟȄǴǟ¨ƢǬǴŭ¦ƨŷȂƬŭ¦©¦°ƢǜƬǻȏ¦ǺǷŚưǰdz¦½ƢǼǿƨȈƥǂǤŭ¦ƨƷƢLjdz¦ ¢ƨȈƥǂǤŭ¦ ¦ǂƸǐdz¦ƨȈǔǫ©ŚƯ¢ƢǸǴǯ¾ƢЦ¦ǀǿĿĺDŽū¦DzǟƢǨdz¦ ¾ÂǂēÂȏ¤ƨdzÂƾǴdzƢȈǴǠdz¦ŁƢǐŭƢƥƨǫȐǟƢŮŖdz¦ƢȇƢǔǬdz¦ǺǷƢǿŚǣ ƢȀȈȇ®ƢȈǫ©ƢŹǂǐƫǀƻȋƨȈLJƢȈLjdz¦§¦DŽƷȋ¦ȂŴ¨DŽǨǴƬdz¦n¦ŚǷƢǯ~ ȆǰǴǷ§ƢǘƻĿ©®°ÂÀ¢ǪƦLJŖdz¦©¦°ƢƦǠdz¦ǒǠƥ¨®Ƣǟ°ǂǰƫŖdz¦ ƨdzÂƾdz¦ ©ƢLjLJƚǷ ƢȀǠǼǐƫ ƨdzÂƾǴdz ƨȈƳ°ƢŬ¦ ƨLJƢȈLjdz¦ À¢ Ǟǫ¦Ȃdz¦Â ƢȀǨȇǂǐƬƥ ƨȈũǂdz¦ ƨȈLJƢǷȂǴƥƾdz¦ ¿ȂǬƫ ƢēƢȇȂƬLjǷ ȄǴǟ¢ ȄǴǟ À¢ ȏ¤ Ǿdz ǺǰŻ Ȑǧ ĺDŽū¦Â ňƢŭŐdz¦ DzǸǠdz¦ ƢǷ¢ DzǷƢǰdzƢƥ ÃȂƬLjŭ¦ ȄǴǟ ¨ƾǸƬǠŭ¦ ƨdzÂƾǴdz ƨǷƢǠdz¦ ƨLJƢȈLjdz¦ Ŀ ¶ǂƼǼȇ ƨdzÂƾǴdz ƨƬƥƢưdz¦Â ƨȇȂȈū¦ ŁƢǐŭ¦ ƨȈǓ°¢ ȄǴǟ Ǯdz¯Â ȆƳ°ƢŬ¦ ƨȈƥDŽū¦ƨȈLJƢǷȂǴƥƾdz¦À¢Ǯdz¯ƨƳ®DŽǷƨǠȈƦǗ©¦¯§ǂǤŭ¦ĿƨǴǰnjŭ¦ ƨȈǗ¦ǂǫȂŻƾdz¦ ƨǸǜǻȋ¦ Ŀ °Â® ƢŮ ÀȂǰȇ DzǷƢǰƬdz¦ Ŀ ƨǼȈǠǷ ƾȈdzƢǬƫ ƪǸǯ¦° Ŗdz¦ °¦ǂǬdz¦ ƨǟƢǼǏ ©ƢLjLJƚǷ §¦DŽƷȋ¦ śƥ §¦DŽƷȋ¦½ǂnjƫȏ§ǂǤŭ¦ĿȆƳ°ƢŬ¦ ƨȇ®ƢǠdz¦ »Âǂǜdz¦ Ŀ ƢǷ¢  ƢǼưƬLJ¦ ȏ¤ ·ȂǨŰ¾ƢůȂǿȆLJƢǷȂǴƥƾdz¦¾ƢЦÀƜǧ §ǂǤŭ¦ ¨°ȂǏ À¢ Ǯdz¯ ń¤ »Ƣǔȇ Äǀdz¦ ƾǴƦdz¦ ¨°ȂǏ Ȇǿ «°ƢŬ¦ Ŀ ¿ȂȈdz¦ ǾƫƢLjLJƚǷ°ȂǘȈdzǾȈǧƨǠƳ°ȏ¦°¦ǂǫǀţ¦ ƨȈƫƢLjLJƚǷ ƨȈLJƢȈLJ ©ƢƷȐǏ¤ Őǟ ©ƢLjLJƚǸǴdz °ƢƦƬǟȏ¦ ƾȈǠƫ ƨǬȈǸǟ

Ȃǿ © ¸¦ŗ

ƢǟȂ ǪȈǫ

© ŁƢ Ƕƴ ǺǷ ŁƢ ƨǴƟ

Śǣ ȆǬ DzǛ


écryptage deśȈǷȐǟȍ¦ profondes réformes politiques et instituǶȀǧȂȈǓtravers ¦ȂƳǂŹ À¢ ǒǠƦdz ȂǴŹ ÀƢȈƷȋ¦ ǺǷ ŚưǯĿ tionnelles de réhabilitation, et en établissant une Ƣƥ¦ȂƳ ÀȂǰǴŻ ȏ ¿ȂǤǴǷ ¾¦ƚLjƥ ƨȈLJƢȈLjdz¦ §¦DŽƷȋ¦ ©¦®ƢȈǫ ǺǷ approche différente de traitement des dynamiques du ƨȈǼǗȂdz¦Printemps ƨȈǔǬdz¦ ƨǷƾŬ ǶǰƥDŽƷIl ¿ƾǫ ¦¯ƢǷ ȂǿÂune ȏ¢Constitution ǾȈǴǟ ƢŹǂǏ plus Arabe. en résulte démocratique que laDŽū¦ǶǰƬȈLJƢǷȂǴƥ®¦ précédente, ȂetǯǂŢѦ¯Ƣŭ des élections Ÿ½¦¯¢°¦ ǂǬdz¦¦ǀǿĿŚƯƘƬǴdzƨȈƥ justes qui ont porté, par les urnes, un parti d’opposi tion au pouvoir. A un stade antérieur, notre comportement diplomatique, dans certainesDŽū¦ƨȈLJƢǷȂǴƥƾdz¦ situations, appaĿ¾Â¦ƾƬŭ¦ȆLJƢȈLjdz¦§ƢǘƼǴdzƨǧ®¦ ǂǷƪƸƦǏ¢ƨȈƥ raissait marqué par l’émotion et les réactions ǪƫƢǟȄǴǟ¨ƢǬǴŭ¦ ƨŷȂƬŭ¦ °ƢǜƬǻȏ¦ǺǷŚưǰdz¦ ½ƢǼǿƨȈƥ ǂǤŭ¦deƨƷƢLjdz¦ n’étaient pas©¦ toujours prises en compte façon précise. Dans les relations¾ƢЦ¦ǀǿĿĺDŽū¦DzǟƢǨdz¦ internationales, il n’y a pas ¢ƨȈƥǂǤŭ¦ ¦ ǂƸǐdz¦ƨȈǔǫ©ŚƯ¢ƢǸǴǯ d’animosité ou d’amitié permanente. Il y a plutôt des ¾ÂǂēÂȏ¤ƨdzÂƾǴdzƢȈǴǠdz¦ŁƢǐŭƢƥƨǫȐǟƢŮŖdz¦ƢȇƢǔǬdz¦ǺǷƢǿŚǣ intérêts permanents évalués par des cadres supérieurs de l’Etat, et fondés sur lesDŽƷȋ¦ȂŴ¨DŽǨǴƬdz¦n¦ profits et les pertes qu’apƢȀȈȇ®ƢȈǫ©ƢŹǂǐƫǀƻȋƨȈLJƢȈLjdz¦§¦ ŚǷƢǯ~ portent les relations avec d’autres Etats. La politique ȆǰǴǷ§ƢǘƻĿ©®°ÂÀ¢ǪƦLJŖdz¦ ©¦°ƢƦǠdz¦ǒǠƥ¨®Ƣǟ°ǂǰƫŖdz¦ extérieure agit en faveur de la protection de ces intérêts pour lesquels les Etats intelligents mobilisent d’énormes possibilités diplomatiques…

ƨdzÂƾdz¦ ©ƢLjLJƚǷ ƢȀǠǼǐƫ ƨdzÂƾǴdz ƨȈƳ°ƢŬ¦ ƨLJƢȈLjdz¦ À¢ Ǟǫ¦Ȃdz¦Â ƢȀǨȇǂǐƬƥLa ƨȈũǂdz¦ ƨȈLJƢǷȂǴƥƾdz¦ ¿ȂǬƫ ƢēƢȇȂƬLjǷ ȄǴǟ¢ ȄǴǟ solution à ce problème, encore une fois, c’est la rien que la démocratie. Comment? À¢ ȏ¤ démocratie Ǿdz ǺǰŻ ȐǧetĺDŽū¦ ňƢŭŐdz¦ DzǸǠdz¦ ƢǷ¢ DzǷƢǰdzƢƥ C’est la véritable question que les acteurs décisionÃȂƬLjŭ¦nels ȄǴǟdevraient ¨ƾǸƬǠŭ¦ seƨdzÂƾǴdz ƨLJƢȈLjdz¦dans Ŀ un ¶ǂƼǼȇ poserƨǷƢǠdz¦ aujourd’hui, contexte de situation délicate de rapides changeƨdzÂƾǴdz ƨƬƥƢưdz¦  ƨȇȂȈū¦politique ŁƢǐŭ¦ ƨȈǓ°¢ ȄǴǟet Ǯdz¯Â ȆƳ°ƢŬ¦

ments internationaux qui ne laissent pas la place aux faibles…

Ȃǿ ĺǂǠdz¦ ǞȈƥǂdz¦ ƨȈǷƢǼȇ® ǞǷ ȆǗƢǠƬdz¦  Ŀ ƢǨǴƬű ƢƴȀǼǷ ǶLJǂƫ ©ƢƥƢƼƬǻ¦Â ǪƥƢLjdz¦ °ȂƬLJƾdz¦ ǺǷ ƨȈǗ¦ǂǫȂŻ® ǂưǯ¢ ¦°ȂƬLJ® ±ǂǧ¢ ƢǷ ¸¦ŗǫȏ¦ Ǫȇ®ƢǼǏ Őǟ ƨǘǴLjdz¦ ń¤ µ°ƢǠǷ §DŽŞ ƪƫ¢ ƨǿ¦DŽǻ ǂưǯ¢ ƢǟȂƦǘǷ©ƢǘƄ¦ǒǠƥĿȆLJƢǷȂǴƥƾdz¦ƢǼǯȂǴLJǂȀǛƨǬƥƢLJƨǴƷǂǷĿ ǪȈǫ®DzǰnjƥƨƥȂLjŰƢǸƟ¦®ǺǰƫŃDzǠǧ®Â®ǂƥƢǷȂǰŰÂƨȈdzƢǠǨǻȏ¦ǺǷ¸ȂǼƥ ©Ƣǫ¦ƾǏ ȏ ƨǸƟ¦® ©¦Â¦ƾǟ ½ƢǼǿ ƪLjȈdz ƨȈdzÂƾdz¦ ©ƢǫȐǠdz¦ Ŀ ŁƢǐŭ¦ ǽǀǿ ǂȇƾǬƫ ƨǸƟ¦® ŁƢǐǷ ½ƢǼǿ Ǻǰdz ƨǸƟ¦® ǶƴƷ  ȂǓ ȄǴǟ ƨdzÂƾdz¦ Ŀ śdzÂƚLjŭ¦ °ƢƦǯ »ǂǗ ǺǷ ǶƬȇ ǺǷ ƢǿŚǣ ǞǷ ƢēƢǫȐǟ Ŀ ƨdzÂƾdz¦ ƢȀȈǼš Ŗdz¦ ǂƟƢLjŬ¦Â ¬Ƣƥ°ȋ¦ ŁƢǐŭ¦ ǽǀǿ ƨȇƢŧ ȄǴǟ ƨȈƳ°ƢŬ¦ ƨLJƢȈLjdz¦ DzǸǠƫ ¾Âƾdz¦ ƨǴƟƢǿ ƨȈLJƢǷȂǴƥ® ©ƢȈǻƢǰǷ¤ ƨȈǯǀdz¦ ¾Âƾdz¦ ƢŮ ƾǼšÂ ƢȀƬȇƢǟ°Â  Śǣ  ȆNj ȏ ƨȈǗ¦ǂǫȂŻƾdz¦ Ȃǿ Ãǂƻ¢ ¨ǂǷ ¨ƾǬǠdz¦ ¬ƢƬǨǷ À¤ ȆǬȈǬū¦¾¦ƚLjdz¦ȂǿǶǰdz¯ŸDzƻ¦ƾǷƨȇƘƥÂǮdz¯ǦȈǯƨȈǗ¦ǂǫȂŻƾdz¦ DzǛĿƨǬȈǫ®ƨȈLJƢȈLJƨȈǧǂǛĿ¿ȂȈdz¦°¦ǂǬdz¦¸ƢǼǏȄǴǟ¬Âǂǘŭ¦  ƢǨǠǔǴdzƢȀȈǧÀƢǰǷȏƨǠȇǂLJƨȈdz®©ȏȂŢ

ƨȈƥDŽū¦ƨȈLJƢǷȂǴƥƾdz¦À¢Ǯdz¯ƨƳ®DŽǷƨǠȈƦǗ©¦¯§ǂǤŭ¦ĿƨǴǰnjŭ¦ ƨȈǗ¦ǂǫȂŻƾdz¦ ƨǸǜǻȋ¦ Ŀ °Â® ƢŮ are ÀȂǰȇits missions? partisan diplomacy: what artisan diplomacy become synonymous DzǷƢǰƬdz¦ Ŀhas ƨǼȈǠǷ ƾȈdzƢǬƫ ƪǸǯ¦ ° Ŗdz¦ with In addition, the current image of Morocco abroad is the the general political discourse in Morocco. In fact, image of a country that made an irreversible decision °¦ǂǬdz¦ ƨǟƢǼǏ ©ƢLjLJƚǷ §¦DŽƷȋ¦ śƥ much is expected from parties in this field, and to develop its institutions through profound political whenever the issue of the Moroccan Sahara is raised, and institutional reforms rehabilitating the institutions §¦DŽƷȋ¦½ǂnjƫȏ§ǂǤŭ¦ĿȆƳ°ƢŬ¦ TV camera rushes to the political parties to take the and establishing a different approach in dealing with ƨȇ®ƢǠdz¦leaders »Âǂǜdz¦who Ŀ ƢǷ¢  ƢǼưƬLJ¦ ȏ¤ some the dynamics of the Arab Spring. This has resulted in a statements of their usually repeat expressions already mentioned in a Royal speech. constitution more democratic than the previous one, ·ȂǨŰ¾ƢůȂǿȆLJƢǷȂǴƥƾdz¦¾ƢЦÀƜǧ

P

Often, some media likes to embarrass their guests, leaders of the political parties, with a trap question to which they do not a clear answer, §ǂǤŭ¦have ¨°ȂǏ À¢ Ǯdz¯ ń¤namely: »Ƣǔȇ what role has your party played to serve the national cause, Äǀdz¦ ƾǴƦdz¦diplomacy ¨°ȂǏ Ȇǿhas «°ƢŬ¦ ¿ȂȈdz¦moved and why your partisan notĿbeen to influence thisǾƫƢLjLJƚǷ°ȂǘȈdzǾȈǧƨǠƳ°ȏ¦ or that decision? In fact, the foreign °¦ǂǫǀţ¦ policy of the country is the work of the highest State ƨȈLJƢȈLJ ©ƢƷȐǏ¤ Őǟ institutions andƨȈƫƢLjLJƚǷ is fully run by the official diplomacy. The parliamentary and partisan ©ƢLjLJƚǸǴdz °ƢƦƬǟȏ¦work, ƾȈǠƫ however, ƨǬȈǸǟ can only be involved in the public policy of the State based on the external level and on a platform of fundamental and well-established interests of the State...

and fair elections that brought an opposition party to power through the ballot box. At an earlier stage, our diplomatic behaviour was emotional and reactions were not always accurately taken into account.

Partisan diplomacy plays a role in the democratic systems that have accumulated certain traditions in complementarity between parties and external decisionmaking institutions. In Morocco, political parties are involved in diplomacy in exceptional situations. But in usual circumstances, the diplomatic field is preserved…

The solution of the problem, once again, is democracy and nothing but democracy. How? This is the real question that decision-makers should be asked today in the context of a delicate political situation and under rapid international changes that leave no room for the weak...

In international relations, there are no permanent animosities or friendships. There are rather permanent interests that are assessed by senior State officials based on gains and loss in relationship with other countries. Foreign policy works for the protection of these interests for which intelligent States mobilize enormous diplomatic possibilities...

95 Numéro 55 - 2013


écouverte

Bagdad: Capitale de la Culture Arabe >> Baghdad: Capital of Arabic Culture

Le Premier ministre irakien Nouri alMaliki donne un discours lors de la soirée d’ouverture des festivités marquant Bagdad en tant que capitale 2013 de la culture arabe, le 23 Mars 2013.

Iraqi Prime Minister Nuri al-Maliki gives a speech during the opening evening of three days of celebrations to mark Baghdad as this year’s Capital of Arab Culture, on March 23, 2013

Bagdad est officiellement devenue, Premier ministre irakien Nouri samedi 23 mars, capitale culturelle du al-Maliki et celui du secrétaire général de la Ligue arabe, Nabil mondearabe2013 Baghdad has officially become, Saturday 23 March, the cultural capital of the Arab world 2013

B

agdad est officiellement devenue samedi 23 mars capitale culturelle du monde arabe 2013, un titre que la métropole compte bien faire fructifier pour redevenir un carrefour culturel, dix ans après l’invasion américaine de l’Irak. La cérémonie s’est déroulée dans le parc Zawra, au coeur de Bagdad, sous une immense tente. Le musicien irakien Nasser Chamma s’est produit sur scène, avant le discours du 96 Numéro 55 - 2013

EN BREF Avec 10 millions d’habitants, Bagdad est la deuxième ville la plus peuplée du monde arabe et du Moyen-Orient.

«Bagdad a par le passé, été une source de savoir pour le monde »

al-Arabi. «Bagdad a été par le passé une source de savoir pour le monde entier. Aujourd’hui, grâce aux efforts conjugués des Irakiens et de leurs frères arabes, Bagdad va retrouver sa place», a déclaré M. Maliki. Durant l’année, de très nombreux concerts sont prévus, ainsi que des expositions, des lectures, des spectacles de danse... Et la place Ferdaous, où se dressait jadis la statue du Président déchu Saddam Hussein, doit s’orner d’un monument grandiose à la gloire du passé plurimillénaire du pays. Bagdad compte sur son titre pour redorer son blason terni par

B

aghdad, the Cultural Capital of the Arab World 2013.

Baghdad has officially become, Saturday 23 March, the cultural capital of the Arab world 2013, a title that the city intends to develop in order to become again a cultural crossroads, ten years after the American invasion of Iraq. The ceremony took place in Zawra Park, at the heart of Baghdad, under a huge tent. The Iraqi musician Nasser Chamma performed on stage before the speech of Prime Minister Nouri al-Maliki and that of Secretary General of the Arab League, Nabil al-Arabi. «Baghdad was in the past a source of knowledge for the whole world. Today, owing to


écouverte des années de violences et de guerre durant lesquelles la sauvegarde des patrimoines culturel et architectural a été mise entre parenthèses. En 2013, 24 films seront produits ou réalisés autour de Bagdad, dont 9 longs métrages, 9 courts métrages et 6 documentaires, à l’occasion de cette célébration. Dans le cadre de ses efforts visant à améliorer le visage culturel de la capitale, le Ministre de la Culture a commandé des dizaines des monuments, de statues et d’objets d’art. La ville inaugurera également trois nouveaux grands monuments, imaginés par le sculpteur irakien Mohammed Ghani Hikmat, décédé en septembre 2011. La première sculpture, «Bagdad», représente une femme assise sur une chaise avec la tête haute, portant une coiffe traditionnelle et des vêtements arabes. La sculpture représente la ville de Bagdad, qui aspire à un brillant avenir, peu importe les épreuves qu’elle a dû traverser. La deuxième pièce, «Le salut de l’Irak», représente la volonté des irakiens à relever tous leurs défis afin d’élever le statut de leur pays. Le troisième monument, une grande fontaine, est baptisé «Poèmes de Bagdad». Autrefois capitale d’un empire et centre du monde musulman, la capitale irakienne a fêté, l’an dernier, ses 1.250 années d’existence. Avec pour objectif de faire revivre la vie culturelle et d’encourager la coopération dans la région arabe, la «capitale de la culture arabe» est une initiative de la Ligue Arabe, dans le cadre d’un programme mis en place en 1995 par l’UNESCO, et qui vise à mettre en évidence la valeur de la civilisation arabe et à encourager l’ouverture culturelle de la région.

the joint efforts of Iraqis and their Arab brothers, Baghdad will regain its place», said Mr. Maliki. During the year, many concerts are planned, as well as exhibitions, readings, dance shows ... And Ferdaous square, where was the statue of deposed President Saddam Hussein should be embellished with a magnificent monument to the glory of the millennial past of the country.

hard times it has endured. The second work piece, «The salvation of Iraq», represents the Iraqis’ willingness to fight all their challenges in order to raise the status of their country. The third monument, a big fountain called «Poems of Baghdad». EN BREF  Bagdad, dont le nom signifie «Don de Dieu» en langue persane, est la capitale de l’Irak

Baghdad relies on its title to improve its image tarnished by

Once capital of an empire and heart of the Muslim world, the Iraqi capital celebrated, last year, its 1250 years of existence. To revive the cultural life and encourage cooperation in the Arab region, the «capital of the Arab culture» is an initiative of the Arab League, as part of a program set up in 1995 by the UNESCO, which aims to spotlight the value of Arab civilization and promote the cultural openness of the region. IN BREF With 10 million inhabitants, Baghdad is the second most populous city in the Arab world and the Middle East.

years of violence and war during which the safeguarding of cultural and architectural heritage has been forgotten. In 2013, 24 films will be produced or directed around Baghdad, including 9 feature films, 9 short films and 6 documentaries, on the occasion of this celebration. As part of its efforts to improve the cultural image of the capital, the Minister of Culture has ordered dozens of monuments, statues and art objects. The city will also inaugurate three new major monuments, designed by the Iraqi sculptor Mohammed Ghani Hikmat, died in September 2011. The first sculpture, «Baghdad», represents a woman sitting on a chair with her head held high and wearing Arab clothing. The sculpture represents the city of Baghdad, which aspires to a better future, regardless of the

PHOTO Des danseurs irakiens se produisent au théâtre al-Khaima dans la parc Zawraa au cours de la soirée inaugurale, le 23 mars Iraqi dancers performing at Al Khaimah theater in Zawraa Park during opening ceremony, on March 23

«Baghdad was in the past a source of knowledge for the world» IN BREF Baghdad, which name means «Gift of God» in Persian, is the capital of Iraq.

PHOTO Un tailleur de pierre grave un poème sur la base de la statue «Bagdad» sur la Place Al-Andalus à Bagdad en 2012 A stone cutter carves a poem on the base of «Baghdad» statue in Al-Andalus Square in Baghdad in 2012

97 Numéro 55 - 2013


écryptage

L’avenir des femmes dans les pays émergents

D’

après les Nations Unies, 70% des femmes à travers le monde font l’expérience de la violence au cours de leur vie. La Banque mondiale ajoute que les femmes âgées de 15 à 44 sont plus susceptibles de subir un viol ou de la violence domestique qu’un cancer, un accident de voiture, la guerre ou le paludisme. Ces indicateurs sont encore plus inquiétants sur les marchés émergents, où la discrimination et l’inégalité des sexes sont particulièrement répandues. Ceci reflète en partie l’échec des politiques publiques pour atténuer les conséquences distributives d’une croissance économique rapide. Comme le secteur non structuré continue à jouer un rôle majeur dans les économies émergentes, les femmes ont souvent seulement accès à 98 Numéro 55 - 2013

des emplois peu fiables et de courte durée, à des salaires occasionnels et irréguliers. Simultanément, une urbanisation sans précédent bouleverse les structures familiales traditionnelles et sape d’autant plus le rôle que les femmes peuvent jouer dans l’économie et la société. L’impact préjudiciable d’une discrimination sexuelle active, comme l’immolation des épouses par le feu et l’infanticide des filles, est avéré. Mais une discrimination passive est tout aussi destructrice: car elle tolère des règlementations et des institutions qui ne mettent pas les femmes sur un pied d’égalité dans les décisions touchant à la reproduction, et qui leur refusent un accès égal à l’éducation et à l’emploi, à un salaire égal pour un travail égal, à des droits égaux et à une égale influence politique. Sous toutes ses formes, la discrimination sexuelle


écryptage rend les femmes vulnérables à l’esclavage sexuel, au trafic et au mariage forcé, prive les femmes de leurs droits inaliénables et détériore leur qualité de la vie. En même temps, cela empêche les garçons et les hommes de comprendre la situation difficile des femmes et affaiblit donc leur motivation à faire évoluer cette situation. Bien que ces problèmes touchent le monde entier, ils sont les plus urgents sur les marchés émergents, où ils minent un progrès économique et social dont dépend de plus en plus le reste du monde. À la suite de la crise économique mondiale, les marchés émergents sont devenus les moteurs de la croissance mondiale. Mais ces pays sont confrontés à des contraintes croissantes de durabilité, de cohésion sociale et de stabilité politique, mais aussi à l’érosion de leur compétitivité internationale, à la dégradation de l’environnement, à des faiblesses en matière de gouvernance nationale (notamment celle de la corruption), gouvernance locale et des entreprises, au gaspillage de capital humain et à une inégalité croissante, aussi bien sociale qu’économique, ou encore de discrimination sexuelle. L’incapacité à utiliser pleinement les qualifications des femmes sape le développement économique des marchés émergents, alors que la marginalisation et l’abus des femmes menace leur promotion sociale et détériore leur stabilité politique. Alors que la plupart des pays du monde sont dans une incertitude économique continue, la communauté internationale a un intérêt direct à la résilience des économies émergentes, à la capacité collective à répondre à la demande globale de biens et de services, et en leur capacité à faire face aux défis, en particulire à celui de l’inégalité des sexes, qui menacent leur succès. L’importance de surmonter ces barrières au développement a été soulignée à un colloque récent (que j’ai dirigé) à l’Université Green Templeton College, à Oxford. Cinquante chefs de gouvernement, chefs d’entreprise, décideurs de la société civile et du milieu universitaire ont défini l’inégalité des sexes comme la contrainte la plus urgente à une croissance durable, à la cohésion sociale et à la stabilité politique, et se sont mis d’accord sur les mesures à prendre pour résoudre efficacement ce problème. En premier lieu, les décisionnaires nationaux doivent prendre des mesures concrètes et complètes pour s’assurer que des femmes ne soient pas forcées d’abandonner leurs activités productives et reproductrices. À cette fin, les gouvernements doivent mettre en œuvre des mesures qui garantissent, directement ou indirectement, des systèmes de prise en charge des enfants et des systèmes de soins aux personnes âgées en faveur des parents actifs. En outre, il faut encourager les employeurs du secteur privé à construire des lieux de travail qui mettent en œuvre des

solutions créatives à des contraintes communes. Par exemple, MAS Holdings au Sri Lanka a intégré des postes de soins infirmiers en milieu professionnel, des services bancaires sur site et des transports par des autobus d’entreprise pour faciliter les déplacements des employés et pour les aider à participer à des programmes sportifs. De telles mesures non seulement favorisent une meilleure productivité, mais elles encouragent également la fidélisation, le moral et donc la pérennité du personnel. Dans le même temps, il est crucial que les femmes jouissent de leur totale autonomie reproductive et d’une pleine souveraineté sexuelle. Ceci ne peut être accompli qu’à condition de fournir un accès universel et libre aux services de reproduction et aux autres services de santé appropriés. Mais même la reproduction médicalement assistée a son côté sombre. Le néonaticide (le meurtre des nourrissons âgés de moins d’un jour), l’infanticide (celui des bébés âgés de plus d’un jour) et la pratique d’élimination des enfants de sexe féminin en faveur des enfants mâles ne sont pas seulement barbares, mais aboutissent au déséquilibre de la proportion hommes/femmes sur de nombreux marchés émergents. Les décideurs doivent appliquer des sanctions pénales à l’encontre de ces pratiques. Par la suite des programmes éducatifs pour enfants et adultes seront mis en place, en collaboration avec les groupes religieux, afin d’améliorer la compréhension de l’opinion publique de l’inégalité des sexes. En favorisant un changement dans la perception de l’opinion publique, de tels programmes peuvent catalyser des changements fondamentaux de comportement. Une action internationale est également essentielle. La Banque mondiale et les banques régionales de développement doivent être encouragées à intégrer l’égalité des sexes dans leurs critères d’admissibilité aux prêts et au crédit pour les gouvernances des marchés émergents et celles des entreprises du secteur privé. Un lien économique si évident aidera à motiver les décideurs locaux à prendre des mesures énergiques, tout en contribuant à renforcer le soutien de l’opinion publique en faveur des politiques de promotion de l’égalité des sexes. La communauté internationale a un intérêt profond à la performance future des marchés émergents. Afin de soutenir les avancées sociales et économiques de ces pays, l’ordre du jour du développement pour les années à venir doit prendre un engagement solide pour promouvoir l’égalité des sexes. *Analyse par Shaukat Aziz, ancien Premier ministre du Pakistan (20042007) - (c) PS Mars 2013

99 Numéro 55 - 2013


écryptage

emerging markets’ feminine future*

A

ccording to the United Nations, 70% of women worldwide experience violence in their lifetime. The World Bank adds that women aged 15-44 are more likely to experience rape or domestic violence than cancer, car accidents, war, or malaria. Such indicators are even more alarming in emerging markets, where discrimination and gender inequality are particularly prevalent.

This partly reflects the failure of public policy to ameliorate the distributive consequences of rapid economic growth. With the informal sector continuing to play a major role in emerging economies, women often have access to only unreliable and transitory employment that offers casual and irregular wages. Meanwhile, unprecedented urbanization has disrupted traditional family structures, further undermining the role that women can play in economies and societies. The damaging impact of active gender discrimination – such as bride burning and female infanticide – is clear. But passive discrimination – tolerating rules and institutions that deny women equal say in reproductive decisions, equal access to education and employment, equal pay for equal work, equal rights before the law, and equal political influence – is similarly destructive. In all of its forms, gender discrimination makes women vulnerable to sexual slavery, trafficking, and forced marriage, deprives women of their inalienable rights, and diminishes their quality of life. At the same time, it stunts the capacity of boys and men to understand women’s plight, thus diminishing their motivation to change the situation. While these issues are global, they are most urgent in emerging markets, where they are undermining the social and economic progress on which the rest of the world increasingly relies. In the wake of the global economic crisis, emerging markets have become the engines of worldwide growth. But these countries face growing constraints to sustainability, social cohesion, and political stability, including erosion of their international competitiveness, environmental degradation, weaknesses (including corruption) in national, local, and corporate governance, wasted human capital, and growing social, economic, and gender inequality. Failure to make full use of women’s talents undermines emerging markets’ economic development, while the marginalization and abuse of women threatens their social advancement and impairs their political stability. With most countries worldwide facing continued economic uncertainty, the international community has a vested interest in 100 Numéro 55 - 2013

emerging economies’ resilience, collective capacity to sustain global demand for goods and services, and ability to confront the challenges, such as gender inequality, that threaten their success. The importance of overcoming these barriers to development was emphasized at a recent symposium (of which I was the chair) at Green Templeton College, Oxford. Fifty leaders from government, business, civil society, and academia identified gender inequality as the most urgent constraint to sustainable growth, social cohesion, and political stability, and agreed on the steps needed to address the issue effectively. First and foremost, national policymakers must take concrete, comprehensive action to ensure that women are forced to abandon neither productive nor reproductive activities. To this end, governments should implement measures that guarantee, directly or indirectly, affordable child- and elder-care support systems for working parents. Moreover, private employers should be encouraged to build supportive workplaces by implementing creative solutions to common constraints. For example, MAS Holdings in Sri Lanka has incorporated into the workplace nursing stations, on-site banking, and company buses that ease employees’ commutes and facilitate participation in sports programs. Such measures not only lead to increased productivity; they also bolster loyalty, morale, and thus employee retention. At the same time, it is crucial that women enjoy total reproductive autonomy and sexual sovereignty. This can be achieved only with the provision of universal and unfettered access to reproductive and other relevant health-care services. But even healthy reproduction has a dark side. Neonaticide (killing infants that are less than one day old), infanticide (killing infants that are more than one day old), and the practice of disposing of female children in favor of male offspring are not only barbaric; they have led to imbalanced gender ratios in many emerging markets. Policymakers must enforce criminal sanctions against these practices. Subsequently, educational programs for children and adults should be launched, in collaboration with religious groups, in order to improve public understanding of gender inequality. By promoting a shift in public perceptions, such programs can catalyze fundamental behavioral changes. International action is also crucial. The World Bank and regional development banks should be encouraged to incorporate gender-equality criteria into their eligibility criteria for loans and credit to emerging-market governments and private-sector corporations. Such a clear economic link would help to motivate local policymakers to take strong action, while helping to bolster public support for policies promoting gender equality. The international community has a profound stake in the future performance of emerging markets. In order to bolster these countries’ social and economic advancement, the development agenda in the coming years should include a robust commitment to promoting gender equality. *Shaukat Aziz was Prime Minister of Pakistan from 2004-2007. (c) PS - 2013


ynamique

les diplomates du Gabon au chevet de la communauté gabonaise soignée au maroc >> Gabonese diplomats at the bedside of the Gabonese fellows treated in morocco

D

ans le cadre des accords conclus entre la Caisse Nationale d’Assurance Maladie et de Garantie Sociale Gabonaise (CNAMGS) et une clinique privée de Casablanca sur le transfert et la prise en charge des malades gabonais au Maroc, Monsieur Barthélémy Leboussi, le Chargé d’Affaires a.i. à l’Ambassade, également Haute Représentation de la République Gabonaise au Maroc, s’est rendu au chevet de patients gabonais, afin de leur témoigner son soutien et de constater par lui-même la bonne tenue des engagements pris.

Monsieur Leboussi était accompagné de plusieurs membres de la mission diplomatique gabonaise. Tous ont apporté un soin attentif à l’écoute des patients et à leurs remarques. Parmi les membres du personnel hospit a l i e r, l e D o c t e u r Chefchouani, chirurgien cardio-vasculaire, a exprimé son soin de voir les pourparlers relancés afin d’établir une prise en charge efficace des

PHOTO

M. Leboussi et son équipe au chevet d’un compatriote actuellement soigné au Maroc

PHOTO

Discussion entre le praticien et le malade, en présence du Chargé d’Affaires du Gabon

malades au Gabon même. Pour se faire, la logique sera inverse à celle qui prévaut actuellement: au lieu de faire déplacer les patients, ce seront les équipes médicales qui, dans un premier temps, effectueront les déplacements permettant ainsi de soigner un plus grand nombre de personnes, de limiter les dépenses et d’éviter un trop grand nombre d’évacuations sanitaires. Dans un second temps, la coopération bilatérale permettra la formation des futurs médecins et chirurgiens gabonais au Maroc. La partie marocaine s’est montrée tout à fait disposée à accueillir des techniciens gabonais, afin de renforcer leurs connaissances. On peut ainsi espérer d’ici un an, si les structures le permettent, les premières opérations cardio-vasculaires au Gabon effectuées par des chirurgiens marocains temporaires.

T

he Chargé d’Affaires of Gabon at the bedside of the Gabonese community treated in Morocco. As part of agreements signed

between the National Health Insurance and Social Security Fund of Gabon (CNAMGS) and a private clinic in Casablanca relating to the transfer and care of the Gabonese patients in Morocco, Mr. Bartholomew Leboussi, Chargé d’Affaires a.i. at the Embassy, also High Representation of the Gabonese Republic in Morocco, went to the bedside of Gabonese patients, to show them his support and see for himself the proper fulfilment of commitments undertaken. Mr. Leboussi was accompanied by several members of the Gabonese diplomatic mission. All had careful attention to listen to patients and their remarks. Among the hospital staff, Dr. Chefchouani, cardiovascular surgeon, expressed his concern to see talks started again in order to establish an effective care of patients even in Gabon. To do so, the situation will be reversed: instead of moving patients, medical teams will, at first, move to treat a greater number of people, limit expenses and avoid too many medical evacuation procedures. As a second step, bilateral cooperation will enable the training of future Gabonese doctors and surgeons in Morocco. The Moroccan side proved quite willing to host Gabonese technicians in order to strengthen their knowledge. We can therefore hope in a year, depending on available structures, the first cardiovascular surgeries in Gabon performed by temporary Moroccan surgeons. 101 Numéro 55 - 2013


écouverte

la diplomatie publique du Brésil triomphe par le sport >>thepublicdiplomacyofBraziltriumphsthroughsport

B

Le Brésil va devenir le centre du monde proche des standards des pays sportif et médiatique dans les trois les plus performants. annéesàvenir. Mais c’est surtout sa diplomatie the qui a été à l’oeuvre. Dans une

Brazil will become the centre of sports note consacrée à «la stratégie du and media world in the next three years. Brésil pour gagner les coeurs et

L

e pays va en effet accueillir la Coupe des confédérations de football en 2013, la Coupe du Monde en 2014, ainsi que les Jeux Olympiques d’été et les Jeux paralympiques en 2016. Il avait déjà été l’hôte des 15ème Jeux panaméricains en 2007 et des 5ème Jeux militaires en 2011. Une telle visibilité, sans doute la première depuis l’apparition du sport moderne, ne doit rien au hasard. Le Brésil a profité du dynamisme de son économie devenue la sixième du monde. Il s’appuie également sur des données géographiques et démographiques exceptionnelles: cinquième superficie mondiale, ressources naturelles remarquables, une population approchant les 200 millions d’habitants... Quant à son appareil militaire, il s’ap102 Numéro 55 - 2013

EN BREF Le Brésil, un marché de plus de 195 millions de consommateurs, 6ème dans le classement mondial des PIB et 5ème en terme de superficie

«Sports should be considered as elements of an ambitious strategy of public and cultural diplomacy»

les esprits grâce au sport et au football», la chercheuse Andreia Soares e Castro constate la volonté de puissance de son pays: «l’exportation de son influence et de son soft power est l’un des objectifs de la politique étrangère brésilienne. Elle vise à renforcer son influence dans la région et dans le monde». Cette stratégie d’influence n’a pas à souffrir de l’alternance politique puisque, commencée sous le président Lula, elle se poursuit sous la présidente Dilma Rousseff. Lors de son discours de politique générale devant le parlement, elle affichait sa volonté de jouer à fond la carte de la diplomatie culturelle: «nous allons investir dans la culture et accroître notre production de biens culturels. Nous allons également développer nos exportations de musique, de cinéma et de littérature qui sont les emblèmes vivants de notre présence dans le monde». Andreia Soares e Castro souligne que «le sport et le football sont utilisés comme de véritables outils de diplomatie culturelle en vue d’atteindre des objectifs spécifiques. Ils doivent être considérés comme les éléments d’une ambitieuse stratégie de diplomatie publique et culturelle. Leur objectif est de promouvoir une image positive du pays et améliorer le prestige, la visibilité et la crédibilité du Brésil dans le monde».

razil will host the Football Confederations Cup in 2013, the World Cup in 2014 and Summer Olympic Games and Paralympics in 2016. It had already hosted the 15th PanAmerican Games in 2007 and the 5th Military Games in 2011. Such visibility, probably the first since the emergence of modern sport is no coincidence. Brazil has benefited from the dynamism of its economy which has become the 6th in the world. It is also based on exceptional geographic and demographic: fifth World surface area, significant natural resources, a population approaching 200 million people. But it is its diplomacy which is behind the change. In a note on «Brazil’s strategy to win the hearts and minds through sport and football», the researcher Andreia Soares e Castro notes her country’s willingness of power: «exporting its influence and soft power is one of the objectives of the Brazilian foreign policy. It aims to strengthen its influence in the region and the world». This strategy of influence has not suffered from political alternation, since started under Lula, it continues under Dilma Rousseff. In her speech about general policy at the parliament, she showed her willingness to exploit fully the cultural diplomacy: «We will invest in culture and increase our production of cultural goods. We will also expand our exports of music, film and literature which are the living emblems of our presence in the world». Andreia Soares e Castro notes that «sport and football should be considered as elements of an ambitious strategy of public and cultural diplomacy. Their aim is to promote a positive image of the country and improve Brazil’s prestige, visibility and credibility in the world».


épart

cérémonie d’au revoir en l’honneur de s.e.m. samuel Kaplan, ambassadeur des etats-unis d’amérique et de son épouse sylvia >> farewell ceremony in honour of H.e. mr. samuel Kaplan, ambassador of the united states of america and his wife sylvia

A

l’occasion du terme de la mission diplomatique de S.E.M. Samuel Kaplan, Ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique au Royaume du Maroc, et de son épouse Sylvia, et afin de leur dire au revoir avant leur départ, la Fondation Diplomatique a offert une réception en leur honneur. La rencontre, qui s’est déroulée le 18 mars dernier à la Fondation Diplomatique, a été l’occasion, pour les membres du bureau de la Fondation, de remercier l’Ambassadeur Samuel Kaplan pour sa proximité constante, ainsi que pour les bons conseils prodigués à la Fondation, tout au long de sa mission au Maroc. Mais la tenue de cette rencontre a aussi permis de saluer les efforts et les actions entrepris par son épouse, Sylvia Kaplan. Cette place unique, occupée par Mme Kaplan, a permis de d’entrevoir une autre facette de la contribution de l’épouse

dans l’action diplomatique de son mari. Plusieurs figures emblématiques du paysage politique marocain, ainsi que de nombreux Ambassadeurs, ont tenu à participer à cette

PHOTO

Au nom de la Fondation Diplomatique, le Premier Secrétaire de l’USFP, Mr. Driss Lachguar, remet un souvenir à Madame Sylvia Kaplan

rencontre qui s’est également distinguée par un mini-débat au cours duquel l’Ambassadeur Kaplan et son épouse ont été questionnés sur les faits marquants de leur séjour au Maroc, sur leurs réalisations et leurs chantiers laissés ouverts.

A

s the diplomatic mission of H.E.Mr. Samuel Kaplan, American Ambassador, and his wife Sylvia, came to an end and to bid them farewell before leaving, the Foundation offered a reception in their honour. The meeting, which took place on March 18, was an opportunity to thank Ambassador Kaplan for his constant proximity, as well as for good advice provided to the Foundation throughout his mission. This meeting was also an opportunity to praise the efforts and actions undertaken by his wife, Sylvia Kaplan. In fact, her important position provides another facet of the contribution of the wife in her husband’s diplomatic action. Several leading figures in the Moroccan political scene, as well as Ambassadors, participated in this meeting, which included a short discussion in which Amb. Kaplan and his wife were asked about the highlights of their stay in Morocco.

Photo de Famille, à l’occasion de la fin de mission au Maroc de l’Ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique, S.E.M. Samuel Kaplan Family Photo, at the occasion of the end of mission of the Ambassador of the United States of America, HE Mr Samuel Kaplan

103 Numéro 55 - 2013


ynamique

Nomination du Consul Honoraire de Bulgarie >> AppointmentofHonoraryConsulofBulgaria

Le 5 Mars dernier, S.E.Mme Boriana Siméonova, Ambassadeur de la République de Bulgarie au Royaume du Maroc a offert, à la Résidence de Bulgarie, une réception pour célébrer la Fête NationaledelaRépubliquedeBulgarie.Cefutégalementl’occasiondecélébrerlanominationdunouveauConsulhonorairedeBulgarie,M.AliChraibi. TroisquestionsaunouveauConsulHonoraire. Monsieur le Consul, quel serait votre rôle dans le raffermissement des relations bilatérales? out d’abord je voudrais remercier l’Ambassadeur de Bulgarie, S.E.Mme Siméonova ainsi que M. Statkov pour leur aide dans cette nomination. Mon rôle sera d’aider à dynamiser les relations commerciales entre le Maroc et la Bulgarie et le rapprochement des hommes d’affaires entre les deux pays. Je suis également Président de la commission d’Affaires. A ce titre, je suis parti l’année dernière en Bulgarie avec une délégation 104 Numéro 55 - 2013

EN BREF M. Chraibi exerce son activité dans le milieu pharmaceutique Mr. Chraibi operates in the pharmaceutical business

«L’idéal serait le rétablissement de la ligne aérienne CasablancaSofia »

d’hommes d’affaires représentant le secteur pharmaceutique, celui du BTP, de l’Agriculture ou encore de la Pêche. Il était, à mon sens, important d’entamer cette démarche. Nous avons ainsi rencontré l’Ambassadeur du Maroc, le vice-Ministre des Affaires Etrangères bulgare ainsi que le Ministre de l’Economie. Le volet économique est donc un axe important entre les deux pays? L’économie est capitale. Il faut essayer de trouver des intérêts communs, convergents pour faire avancer nos relations. Surtout que la Bulgarie a toujours été aux côtés du Maroc pour défendre ses intérêts au sein de l’Union européenne. La Bulgarie est profondément pro-marocaine et c’est très important de tisser des liens étroits de partenariat avec ce

O

n March 5, H.E.Mrs. Boriana Siméonova, Ambassador of the Republic of Bulgaria in the Kingdom of Morocco offered, at the residence of Bulgaria, a reception to celebrate the National Day of the Republic of Bulgaria. It was also an opportunity to celebrate the appointment of the new Honorary Consul of Bulgaria, Mr. Ali Chraibi. What would be your role in strengthening the MoroccanBulgarian relations? My role is to give new impetus to trade between Morocco and Bulgaria and brin together businessmen of both countries. I am also Chairman of the Business Commission of Morocco. In this regard, I went last year to


ynamique pays. Ces liens d’amitié ne sont pas nouveaux. D’ailleurs le Roi Siméon de Bulgarie était l’un des très grands amis du Roi Hassan II du Maroc. Son petit-fils a d’ailleurs été nommé Siméon-Hassan du nom de notre défunt Roi. Avez-vous en tête certains domaines spécifiques dans lesquels votre fonction de Consul honoraire pourrait s’épanouir? C’est de dynamiser les relations commerciales bilatérales. Je dois poursuivre et renforcer une relation déjà excellente. D’ailleurs le Roi Siméon de Bulgarie était l’un des très grands amis du Roi Hassan II du Maroc.

Bulgaria with a businessmen delegation representing pharmaceutical sector, construction and fisheries. I was the initiator of this important visit. It was important, in my opinion, to start this step. We have thus met H.E.Mrs. the Ambassador of Morocco, the Minister of Deputy Foreign Affairs of Bulgaria and the Minister of Economy. The economic level is an important for relations between both countries? Economy is essential. Convergent common interests should be found to make

EN BREF Ali Chraibi: «La Bulgarie a toujours été aux côtés du Maroc» Ali Chraibi: «Bulgaria has always been on the side of Morocco»

Les échanges ne vont-ils d’ailleurs pas au-delà de l’aspect économique? On envisage aussi de créer une association des anciens étudiants marocains en Bulgarie pour essayer de voir dans quel sens ils peuvent aider à la médiation entre les deux pays. Il y a quand même une grosse communauté marocaine qui a fait ses études en Bulgarie et d’anciens étudiants qui ont des postes importants dans divers secteurs d’activités au Maroc. On va les rassembler pour voir de quelle manière ils peuvent aider à intensifier les relations. Les deux pays ont des secteurs qu’il convient de dynamiser. Il serait donc intéressant de faire connaître la Bulgarie au peuple marocain et le Maroc au peuple bulgare. Pour se faire, l’idéal serait le rétablissement d’une ligne aérienne Casablanca-Sofia. On pourrait ainsi trouver un lien direct avec la Bulgarie, ce qui permettrait aux hommes d’affaires et aux touristes d’aller d’un pays à l’autre plus facilement. Pour le volet culturel, on va essayer de faire connaître la Bulgarie à travers des foires au Maroc, des expositions de peintres marocains et bulgares aussi, tout en boostant davantage le partenariat dans ce domaine.

advance our relations . Especially that Bulgaria has been always with Morocco. Within the European Commission, the deputy who has filed and defended the Moroccan file about fisheries was Bulgarian. Bulgaria is basically pro-Moroccan and it is important to have close ties of partnership with his country. These friendships links are not new. King Simeon of Bulgaria was one of the great friends of the late King Hassan II of Morocco. His grand-son has also been named Simeon Hassan, honoring our late King.

EN BREF Le Consul Honoraire salue le Prince Simeon Hassan The Honorary Consul greets Prince Simeon Hassan

strengthen the excellent existing relations. King Siméon of Bulgaria was one of the major friends of King Hassan II of Morocco. His grand-son was named Siméon-Hassan of the name of the late King Hassan II. We plan also to create an association of former Moroccan students in Bulgaria to see in what sense they can help the mediation between both countries. There is an important Moroccan community which has carried out its studies in Bulgaria and former students who have today important positions in different sectors of activity in Morocco. We will gather them to see how they can help to intensify relations. Both countries have areas that should be boosted. I wish to create favorable conditions so that Bulgarian tourists would be various to come to visit Morocco. It would be interesting to present the Moroccan people to Bulgarians and Bulgarians to Moroccan people. To do so, the ideal would be the restoration of an airline Casablanca-Sofia. One might as well find a direct link with Bulgaria, which would allow businessmen and tourists to move from one country to another more easily. For the cultural side, we will try to make known Bulgaria through fairs in Morocco, and exhibitions of Moroccan and Bulgarian painters, while further boosting partnership in this field.

Do you have in mind some specific fields in which your position as Honorary Consul could be emphasized? Make advance bilateral business relations. I have to pursue and

EN BREF Le Directeur du Protocole au Ministère des Affaires étrangères et de la Coopération salue le nouveau Consul Honoraire

105 Numéro 55 - 2013


ivers Ambassadeur Américain à Luxembourg >> American Ambassador to Luxemburg

Dîner Amical Américain >> American Friendly Dinner La Fondation Diplomatique a été conviée à un dîner amical organisé par l’Ambassadeur des EtatsUnis d’Amérique en présence de nombreux autres Ambassadeurs étrangers accrédités au Maroc ainsi que des représentants du Département d’Etat Américain.

Diplomatic Foundation was invited to a friendly dinner hosted by the Ambassador of the United States of America in the presence of many foreign ambassadors accredited in Morocco as well as representatives of the U.S. State Department.

L’Ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique à Luxembourg, S.E.M. Robert Mandell, était de passage au Maroc avec son épouse. Ce fut une occasion pour organiser, au siège de la Fondation Diplomatique, un dîner de travail décontracté en présence de son homologue au Maroc, S.E.M. Samuel Kaplan et son épouse. The Ambassador of the United States of America to Luxembourg, HE Mr. Robert Mandell, visited Morocco with his wife. It was an opportunity to organize, at the headquarters of the Diplomatic Foundation, a relaxed working dinner in the presence of his counterpart in Morocco, HE Mr. Samuel Kaplan and his wife Sylvia.

Dîner Russe en l’honneur de l’Ambassadeur de Chine partant >> Russian Dinner in honor of the leaving Chinese Ambassador

A

l’occasion du départ de S.E.Mme. XU Jinghu, Ambassadeur de la République Populaire de Chine, son homologue et ami, l’Ambassadeur de la Fédération de Russie, S.E.M. Boris Bolotine et son épouse ont offert un somptueux dîner dans les salons de l’Ambassade. Plusieurs collègues Ambassadeurs ainsi que des amis proches ont été conviés pour cet hommage sincère.

106 Numéro 55 - 2013

O

n the occasion of the departure of H.E.Mrs. XU Jinghu, Ambassador of the People’s Republic of China, her colleague and friend, Ambassador of the Russian Federation, H.E.Mr. Boris Bolotine and his wife offered a sumptuous dinner in the lounges of the Embassy. Several colleague Ambassadors and close friends have been invited for this sincere tribute.


ynamique

Fête Nationale de Hongrie: Inauguration du Bureau de la représentation du Conseil d’Affaires Marocain-Hongrois >>National Day of Hungary: Inauguration of the Office of the representation of the Moroccan-Hungarian Business Council

A l’occasion de la célébration de la fête nationale de Hongrie et de l’inauguration du bureau de la représentation commerciale hongroise du Conseil d’Affaires Marocain-Hongrois, l’Ambassadeur de Hongrie, S.E.M. Janos Perényi et M. Sandor Balogh, Co-président hongrois du C.A.M.H., ont offert, le 15 mars dernier, une réception au siège de C.A.M.H.

On the occasion of the celebration of the National Day of Hungary and the inauguration of the office of the Hungarian trade representation of the Moroccan-Hungarian Business Council (C.A.M.H.), Ambassador of Hungary, H.E.Mr. Janos Perényi and Mr. Sandor Balogh, Hungarian Co-chairman of the Moroccan-Hungarian Business Council, offered, on March 15, a reception at the headquarters of the C.A.M.H.

Renforcements des liens bilatéraux

Strengthening of Bilateral Links

Au cours de cette rencontre, l’Ambassadeur de Hongrie a rappelé l’excellente teneur des liens tissés entre le Royaume du Maroc et la Hongrie tout en ajoutant que les relations économiques entre les deux pays n’étaient pas forcément encore à la hauteur de ce que leur amitié peut laisser penser. C’est pourquoi il a confié son espoir et sa confiance pour que l’inauguration de ce bureau favorise les partenariats économiques entre les deux acteurs.

During this meeting, the Ambassador of Hungary recalled the excellent ties between the Kingdom of Morocco and Hungary, adding that economic relations between the two countries were insufficient in comparison to their strong friendship. He thus expressed his wish and confidence so that the inauguration of the office should promote economic partnership between the two countries.

L’Ambassadeur Hongrois et le co-Président du CAMH Hungarian Ambassador and the coPresident of CAMH

Commercial Exchanges on the Rise Echanges Commerciaux Renforcés Ces propos ont été confirmés et renforcés par les déclarations de M. Sandor Balogh, Co-président du C.A.M.H. M. Balogh note, quant à lui, un changement dans les pratiques commerciales en Hongrie depuis la chute du régime communiste. Selon lui, une nouvelle génération de businessmen cherche à investir dans des projets d’avenir à l’étranger. Ce bureau se veut être l’incubateur de ces projets en accueillant les investisseurs.

M. Sandor Balogh, Co-Président du CAMH Mr Sando Balogh, Co-President of CAMH

These statements were confirmed and reinforced by the statements of Mr. Sandor Balogh, Co-Chairman of the Moroccan-Hungarian Business Council. Mr. Balogh notes, in turn, a change in business practices in Hungary since the fall of the communist regime. According to him, a new generation of businessmen seeks to invest in future projects abroad. This office will be the incubator of these projects in welcoming investors. Meknes region open its doors

La Région de Meknès ouvre ses portes Ces investisseurs intéressent justement M. Bahi, le Directeur du Centre Régional d’Investissement de la Région Meknès-Tafilalet. Il explique que la Hongrie est très avancée dans le domaine du thermalisme et qu’elle possède de grandes connaissances techniques en la matière. Selon lui, investir dans le tourisme thermal dans la région est une bonne idée.

These investors are of interest to Mr. Bahi, the Director of the Regional Investment Centre of the Region Meknès-Tafilalet. He explains that Hungary is very advanced in spa field and that it has great technical know-how in the field. According to him, investing in spa tourism in the region is a good idea. M. Bahi, l’Ambassadeur de Hongrie et M. Balogh Mr Bahi, Ambassador of Hungary and Mr Balogh 107 Numéro 55 - 2013


L’Ambassadeur de Bulgarie, S.E.Mme Boriana Simeonova et des diplomates de l’Ambassade accueillent les invités Ambassador of Bulgaria, HE Mrs. Boriana Simeonova and diplomats of the Embassy greet guests

S.E.Mme Boriana Simeonova, S.A. la Princesse Kalina de Bulgarie et son époux HE Mrs Boriana Simeonova, HE Princess Kalina of Bulgaria and her husband

Fête Nationale de la Bulgarie National Day of Bulgaria A l’occasion de la célébration de la Fête Nationale de la République de Bulgarie, S.E.Mme Boriana Siméonova, Ambassadeur de la République de Bulgarie au Royaume du Maroc a offert, le 5 Mars, à la Résidence de Bulgarie, une réception à laquelle un grand nombre de personnalités ont été conviées. Ce fut également l’occasion de célébrer la nomination du nouveau Consul honoraire de Bulgarie, M. Ali Chraibi.

Avec le Directeur de l’Académie Diplomatique (MAEC) With the Director of the Diplomatic Academy (MFA)

S.E.Mme Simeonova avec son homologue serbe HE Mrs Simeonova with her Serbian counterpart

Avec l’Ambassadeur d’Azerbeidjan With the Ambassador of Azerbaijan

On the occasion of the celebration of the National Day of the Republic of Bulgaria, HE Ms. Boriana Simeonova, Ambassador of the Republic of Bulgaria to the Kingdom of Morocco offered, March 5, at the residence of Bulgaria, a reception at which a many personalities have been invited. It was also an opportunity to celebrate the appointment of the new Honorary Consul of Bulgaria, Mr Ali Chraibi.

S.E.Mme Boriana Simeonova avec le Directeur du Protocole HE Mrs Boriana Simeonova and the Director of Protocol (MFA)

S.E.Mme l’Ambassadeur discute avec son homologue belge HE the Ambassador discuss with her Belgian counterpart

Discussion entre les Ambassadeurs de l’UE et de Bulgarie Discussion with Ambassadors of EU and Bulgaria

Avec l’Ambassadeur de Grèce With the Ambassador of Greece

Poignée de main avec son homologue turc Shaking hands with her Turk counterpart

Exposition de maquettes Exhibition of models


ynamique

Dîner offert par l’Ambassadeur du Brésil en l’honneur du Directeur du Protocole >> Dinner offered by the Ambassador of Brazil in honour of the Director of Protocol A l’occasion de la nomination de S.E.M. Abdelouahab Bellouki aux fonctions d’Ambassadeur du Royaume du Maroc au Pays-Bas, l’Ambassadeur du Brésil à Rabat, S.E.M. Frederico Duque Estrada Meyer a offert un dîner auquel plusieurs collègues et amis ont été conviés.

On the occasion of the appointment of H.E.Mr. Abdelouahab Bellouki as Ambassador of Morocco to the Netherlands, Ambassador of Brazil in Rabat, H.E.Mr. Frederico Duque Estrada Meyer offered a dinner to which several colleagues and friends were invited.

Escale navale du HMS Carlskrona (Suède) à Casablanca >> Stop naval HMS Carlskrona (Sweden) to Casablanca La visite du patrouilleur océanique suédois, long de 105 mètres et large de 15, a marqué, lors de son escale à Casablanca, la célébration des 250 ans de la signature du premier traité bilatéral de paix, de commerce et de navigation, qui a été signé entre la Suède et le Maroc en 1763. «Le HMS Carlskrona fait route en direction du Golfe d’Aden pour participer à une opération anti-piraterie de l’Union Européenne, dans le cadre de la force navale européenne, déployée depuis 2008 au large de la Somalie pour protéger les transports maritimes d’aide humanitaire aux personnes déplacées dans ce pays, et pour contrer la piraterie le long des côtes somaliennes», a indiqué, lors d’une réception à bord du bateau, le contre-amiral Jonas Haggren.

PHOTO

L’Ambassadeur de Suède à Rabat, S.E.Mme Anna Hammargren prononce un discours à l’occasion de l’escale casablancaise du HMS Carlskrona The Swedish Ambassador in Rabat, HE Mrs Anna Hammargren delivers a speech during the stopover in Casablanca of HMS Carlskrona ENBREF

HMS Carlskrona est le plus long bâtiment de la marine suédoise. Cet ancien mouilleur de mines issu de la guerre froide a été réaménagé en 2002 puis en 2010 en patrouilleur océanique

The visit of the Swedish ocean patrol, 105 meters long and 15 wide, marked during its stopover in Casablanca, the celebration of the 250th anniversary of the signing of the first bilateral treaty of peace, commerce and navigation, which was signed between Sweden and Morocco in 1763. «HMS Carlskrona sailed to the Gulf of Aden to participate in an anti-piracy operation in the European Union, as part of the European naval force, deployed since 2008 in waters off Somalia to protect maritime transport of humanitarian aid to displaced persons in the country, and to fight piracy along the Somali coasts», pointed out, during a reception aboard the boat, Rear-Admiral Jonas Haggren.

109 Numéro 55 - 2013


L’Ambassadeur du Ghana, S.E.M. Clifford Nii Amon Kotey (centre) entouré de diplomates de l’Ambassade et de l’ancien ministre ghanéen des Affaires étrangères The Ambassador of Ghana, HE Mr. Clifford Nii Amon Kotey (center) surrounded by diplomats of the Embassy and the former Ghanaian Minister of Foreign Affairs

Le Directeur du Protocole (MAEC) présente ses félicitations à l’Ambassadeur du Ghana The Director of Protocol (MFA) extends its congratulations to Ambassador of Ghana

Fête Nationale de la République du Ghana National Day of the Republic of Ghana A l’occasion de la Fête Nationale de la République du Ghana, S.E.M. Clifford Nii Amon Kotey, Ambassadeur de la République du Ghana au Royaume du Maroc et son épouse ont offert, le 6 Mars, à la Chancellerie, une réception à laquelle de nombreuses personnalités ont participé.

Avec la Directrice a.i. des Affaires Africaines (MAEC) With the Director a.i. of Africain Affairs (MFA)

L’Ambassadeur de la Gambie félicite son homologue Ambassador of The Gambia congratulates his counterpart

Avec son homologue ivoirien With his Ivorian counterpart

On the occasion of the National Day of the Republic of Ghana, HE Mr. Clifford Nii Amon Kotey, Ambassador of the Republic of Ghana in Morocco and his wife offered March 6, Chancellery, a reception with many personalities participated.

Avec Ismaila Nimaga, Doyen du Corps Diplomatique With Ismaila Nimaga, Dean of the Diplomatic Corp

Avec les Ambassadeurs du Nigéria et du Cameroun With the Ambassadors of Nigeria and Cameroon

L’Ambassadeur entouré par le C.A. du Gabon, les Ambassadeurs du Soudan et du Niger et l’ancien Ministre ghanéen des Affaires étrangères Ambassador of Ghana surrounded by C.A. of Gabon, Ambassadors of Sudan and Niger and former Ghanean Minister of Foreign Affairs

Une troupe folklorique ghanéenne anime la soirée A Ghanaian folk troupe animates the evening

Avec l’Ambassadeur du Burkina Faso With the Ambassador of Burkina Faso


L’Ambassadeur de Serbie et les diplomates de l’Ambassade accueillent les invités The Ambassador of Serbia and diplomats of the Embassy welcoming guests

L’Ambassadeur reçoit le Directeur Général des Affaires Bilatérales (MAEC) The Ambassador welcomes the Director General of Bilateral Affairs (MFA)

Fête Nationale de Serbie National Day of Serbia A l’occasion de la Fête Nationale de Serbie, S.E.M. Stanislav Stakic, Ambassadeur de Serbie à Rabat, a offert une très belle réception dans les salons de l’hôtel «Tour Hassan» de Rabat. Outre les représentants de la diaspora, la célébration a vu une forte participation de diplomates, membres de l’administration et amis de la Serbie en général.

L’Ambassadeur et le Directeur du Protocole (MAEC) Ambassador and the Director of Protocol (MFA)

Les Ambassadeurs de Serbie et de Roumanie Ambassadors of Serbia and Romania

On the occasion of the National Day of Serbia, HE Stanislav Stakic, Ambassador of Serbia in Rabat, offered a great reception at the hotel «Tour Hassan» in Rabat. In addition to representatives of the diaspora, the celebration saw strong participation of diplomats, members of the administration and friends of Serbia in general.

Les Ambassadeurs de Serbie et de Russie Ambassadors of Serbia and Russia

L’Ambassadeur de Serbie et S.E.M. Eneko Landaburu The Ambassador of Serbia and HE Mr Eneko Landaburu

Avec l’Ambassadeur d’Italie et son épouse With Italian Ambassador and his wife

Arrivée de l’Ambassadeur du Canada Arrival of the Ambassador of Canada

Un très beau buffet, dressé au centre de la grande salle de l’hôtel Tour Hassan pour ravir les papilles des convives A beautiful buffet up in the center of the great hall of the Tour Hassan Hotel to delight the taste buds of the guests

Les Ambassadeurs de Turquie, de Bulgarie et de Serbie accompagnés de la Chargée d’Affaires de Croatie Ambassadors of Turkey, Bulgaria and Serbia along with the Chargé d’Affaires of the Embassy of Croatia


M.Hipni Matarsad et son épouse reçoivent les invités Mr. Hipny Matarsad and his wife receiving guests

M.Mohamed Maliki, Directeur d’Asie, a participé à la cérémonie Mr. Mohamed Maliki, Director of Asia (MFA) participating to the ceremony

Fête Nationale du Brunei Darussalam National Day’s of the Brunei Darussalam En commémoration de la Fête Nationale du Brunei Darussalam, M.Hipni Matarsad, Chargé d’Affaires à l’Ambassade du Brunei Darussalam, et Madame ont offert une réception à l’Ambassade. Une réception à laquelle les Ambassadeurs, des représentants du Gouvernement et des membres de la société civile ont été conviés.

Avec l’Ambassadeur de Chine With the Ambassador of China

Avec l’Ambassadeur de Thaïlande et son époux With the Ambassador of Thailand and her husband

In commemoration of the National Day of Brunei Darussalam, Mr. Hipni Matarsad, Chargé d’Affaires at the Embassy of Brunei Darussalam, and his wife offered a reception at the Embassy. A reception in which Ambassadors, government representatives and members of civil society have been invited.

Avec l’Ambassadeur du Vietnam et son épouse With the Ambassador of Vietnam and his wife

L’Ambassadeur d’Inde et son épouse ont honoré la célébration The Ambassador of India and his wife honored the celebration Un grand buffet de spécialités offert aux invités A large buffet of specialties offered to guests

Les diplomates de Brunei et du Bangladesh The diplomats of Brunei and Bangladesh

Avec l’Ambassadeur d’Indonésie With the Ambassador of Indonesia

Avec l’Ambassadeur d’Azerbaïdjan et son épouse With the Ambassador of Azerbaijan and his wife


M. le Chargé d’Affaires et son épouse acueillent les invités Mr. the Chargé d’Affaires and his wife welcoming guests

M. Abdelilah Benkirane entouré par M. le Chargé d’Affaires et l’Attaché militaire de la Tunisie Mr Abdelilah Benkirane surrounded by Mr the Chargé d’Affaires and the Military Attaché of Tunisia

Fête Nationale de la République Tunisienne National Day of Tunisia A l’occasion de la Fête Nationale de la République Tunisienne, M. Noureddine ERRAY, Chargé d’Affaires a.i. de l’Ambassade de Tunisie au Maroc et son épouse ont offert, le 20 Mars 2013, à la Chancellerie, une très belle réception à laquelle de nombreuses personnalités ont été conviées.

Avec le Secrétaire Général du Gouverrnement With the General Secretary of the Government

Le Directeur Général des Relations Bilatérales (MAEC) salue le Chargé d’Affaires The Director General of Bilateral Relations (MFA) greets the Chargé d’Affaires

L’Ambassadeur d’Egypte, le Chargé d’Affaires et son épouse Ambassador of Egypt, Chargé d’Affaires and his wife

On the occasion of the National Day of the Republic of Tunisia, Mr. Noureddine ERRAY, Chargé d’Affaires a.i. of the Embassy of Tunisia to Morocco and his wife offered March 20, 2013, at the Chancery, a beautiful reception attended by many distinguished guests.

Discussion avec le Premier Secrétaire de l’USFP Discussion with the First Secretary of USFP

Avec le Président du groupe parlementaire du PAM With the President of PAM parliamentary group

Le Chargé d’Affaires et l’Ambassadeur de la Libye The Chargé d’Affaires and the Ambassador of Libya

Poignée de main avec le Maire de Rabat Handshaking with the Mayor of Rabat

Avec le Doyen du Corps Diplomatique With the Dean of the Diplomatic Corps

Avec l’Ambassadeur de la Jordanie et son épouse With the Ambassador of Jordan and his wife


Diplomatica 55  

Sa Majesté le Roi Mohammed VI en visite dans trois pays africains. Un dossier spécial "Opposition Parlementaire au Maroc" et la découverte d...

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you