Page 1

REVUE PROFESSIONNELLE POUR ARCHITECTES & CONSULTANTS

ANNEE 10 APV-MAI-JUI 2016 - N40

DIMENSION

Afgiftekantoor Oostende X - P602602 - Driemaandelijks tijdschrift - Verantwoordelijke uitgever: Filip Cossement - Bld. des Canadiens 118 - B-7711 Dottignies

ARCHITECT@HOME DIRK D’HERDE & JEAN PAUL MUYLE: ARCHIPELAGO, FUSION ENTRE AR-TE ET BAEV • PROECT UN PIED DANS LE PASSÉ, L’OEIL TOURNÉ VERS L’AVENIR: BOGDAN & VAN BROECK - KANAAL VERVOORDT R.E. • UNE VILLE EN IMAGE OSTENDE • PROBLÈMES D’HUMIDITÉ: DIAGNOSTIC, TRAITEMENT ET PRÉVENTION

BAEV © F.Mainil


Donnez des ailes à votre imagination avec Masterline 8 de Reynaers Aluminium Reynaers Aluminium repousse les limites de la technologie grâce au système de châssis en aluminium ultramoderne MASTERLINE 8 qui garantit un maximum de confort et de sécurité tout en offrant une grande liberté architecturale ainsi qu’un large choix de designs. Cette nouvelle génération de châssis innovants répond à la tendance actuelle qui consiste à créer des espaces lumineux, ainsi qu’aux exigences les plus sévères en matière d’efficacité énergétique.

www.reynaers.be

TOGE THER FOR BE T TER


REVUE PROFESSIONNELLE POUR ARCHITECTES & CONSULTANTS

DIMENSION

CONTENU

06

20

« Pas de fusion réussie sans bons contacts personnels »

Un pied dans le passé, l’oeil tourné vers l’avenir

Dirk D’herde & Jean Paul Muyle: archipelago, fusion entre ar-te et BAEV

BOGDAN & VAN BROECK Kanaal Vervoordt r.e.

30 « Ostende est la plus petite des grandes villes d’Europe occidentale »

38 Problèmes d’humidité: diagnostic, traitement et prévention

Johan Vande Lanotte, Bourgemestre

Juridique 15 Dossier 38 Foire 47 Intérieur 50 Media 54 News 65

18

25

26

42

50

COUVERTURE La résidence Passacaille Voir page 08 BAEV ©F.Mainil

28


lambdabloc La solution robuste pour vos nœuds constructifs N ot just ano ther in the wa ll

It’s all about the details notre focus: • Moins de coûts, plus d’avantages • Isolant multidirectionnel • Une stabilité inégalée • Une isolation naturelle

SA Briqueteries de / Steenbakkerijen van Ploegsteert nv ∙ Rue du Touquetstraat 228 ∙ 7782 Ploegsteert ∙ T. +32 56 56 56 56 ∙ info@ploegsteert.com ∙ www.ploegsteert.com


REVUE PROFESSIONNELLE POUR ARCHITECTES & CONSULTANTS

DIMENSION

PREFACE

Periodicité Trimestrielle Rédactrice en chef Tilly Baekelandt T +32 (0)56 33 42 72 tilly.baekelandt@fcomedia.be Rédaction Staf Bellens & Colette Demil, Philip Declercq, Rudy Gunst Publicité - conseil Katja Wijffels GSM +32 (0)473 86 59 70 katja.wijffels@fcomedia.be Conception graphique marieke.veys@fcomedia.be Editeur responsable FCO Media: Filip Cossement Boulevard des Canadiens 118, 7711 Dottignies - T 056 77 13 10 Nederlandse versie op aanvraag

Aucune partie de cet ouvrage ne peut être reproduite et/ou publiée par impression, photocopie, microfilm ou de quelque manière que ce soit, sans accord écrit préalable de l’éditeur. Les articles signés n’engagent que la responsabilité de leur auteur. Le contenu des publicités n’engage que la responsabilité des

Rénover sans architecte ? Mais vous êtes fou ? Dans la lutte contre le changement climatique, le parc de logement belge est encore porteur d’un gros potentiel. Aujourd’hui, 1% à peine de ce patrimoine pourtant souvent obsolète est rénové chaque année. Nos divers pouvoirs publics cherchent donc activement comment encourager la rénovation. Mais les propositions qui sont mises sur la table me font systématiquement froncer les sourcils, car l’accent est toujours mis sur l’énergie. De ce fait, quantité de questions qui sont - et je pèse mes mots - au moins tout aussi importantes restent complètement négligées. Les maisons en question sont-elles en ordre du point de vue de la construction ? Les transformations s’inscrivent-elles dans le cadre d’un plan d’ensemble, pour éviter tout risque de démolition ou de remplacement par la suite ? Il suffit de penser à des mesures ponctuelles comme l’isolation d’un toit sans sous-toiture, ou de l’isolation a posteriori de murs creux sans détecter les ponts thermiques au préalable, avec toute une série de problèmes d’humidité à la clé. Bien trop souvent, par manque d’avis expert préalable, un projet devient un véritable trou noir absorbant primes, avantages fiscaux et autres soutiens financiers sans apporter les résultats escomptés. C’est regrettable, surtout dans cette période d’économies où les ressources sont chiches. Ce qu’il faudrait, c’est un plan d’ensemble digne de ce nom tenant compte de l’environnement, de l’état du logement, du confort des habitants, une approche rationnelle des interventions et un équilibre optimal entre l’efficacité et le coût des travaux. Pour mener tout cela à bien, inutile de chercher un spécialiste dans telle ou telle matière ou un énième nouvel acteur sur un chantier immobilier déjà surpeuplé. Car nous disposons depuis longtemps d’un expert qui allie une base de connaissances suffisamment vaste et une vue d’ensemble : l’architecte. Qu’on se le dise !

annonceurs. L’éditeur se réserve le droit de refuser d’insérer les publicités proposées.

DIMENSION

Membre de l’union des editeurs de la presse periodique.

05


@HOME

Dirk D’herde & Jean Paul Muyle: archipelago, fusion entre ar-te et BAEV

DIMENSION

© Studio Dann

« Pas de fusion réussie sans bons contacts personnels »

06


@HOME

Mais commençons par les présenter. ar-te a vu le jour en 1995 à Louvain, pour concrétiser le département architectural d’un bureau de conseil et d’ingénieur; elle est principalement active dans l’Est de la Région Flamande. La nouvelle dynamique résultant de cette prise d’indépendance s’est traduite par une belle croissance. Après un exercice stratégique en 2002, et au vu de sa croissance, ar-te a décidé de se spécialiser dans quelques secteurs bien définis et d’y acquérir de l’expertise : hôpitaux, soins au sens large, bureaux pour donneurs d’ordre/utilisateurs et logistique (liée à l’alimentation). Une excellente décision, car la croissance s’est maintenue, et même la dépression économique n’a pas affecté les résultats, notamment grâce au poids relativement important des soins dans le portefeuille. Les derniers liens avec le bureau d’ingénieurs ont été coupés l’an dernier, et l’actionnariat (ar-te est une coopérative) a été réaménagé. La distribution plus équilibrée entre les 9 associés et leur implication plus poussée ont mis en branle une dynamique commerciale dans ce bureau de design qui compte plus de 50 collaborateurs. Situé à Bruxelles, BAEV a été créé voici 55 ans par Emile Verhaegen, professeur d’architecture à l’UCL. Suite à la crise de la construction des années 1980, le bureau qui cherchait des commandes a participé avec plusieurs autres entrepreneurs bruxellois à un concours pour la construction d’hôpitaux en Algérie. Avec succès, car il y a construit

douze hôpitaux jusqu’à la moitié des années 1980. Cette expertise s’est vue consolidée en Belgique, lorsqu’en 1989, BAEV a remporté un concours pour le Centre médical universitaire SaintPierre (Bruxelles), où ils ont travaillé de manière pratiquement ininterrompue par la suite. Depuis lors, ils ont également construit un impressionnant portefeuille d’hôpitaux notamment à Bruxelles, en Wallonie, en Algérie et au Sénégal. Cette spécialisation a bien servi BAEV et a jeté les bases d’un groupe qui emploie une soixantaine de personnes. En 2001, un management buy out a mis fin à l’actionnariat limité de jadis, qui ne comptait que 3 actionnaires. Dans un premier temps, la direction a repris 70% des parts, distribuées entre treize actionnaires. Aujourd’hui, le reliquat a également été réparti.

En quête d’espace (vital) La première approche en vue d’une éventuelle fusion est venue d’ar-te. Dirk D’herde : « Voici dix-huit mois, conseillés par un consultant externe, nous avons estimé que le temps d’un nouvel exercice stratégique était venu. Pour maintenir notre spécialisation compte tenu de notre croissance, nous devions augmenter le nombre de projets. La question était de savoir quelle démarche entreprendre : devions-nous viser le reste de la Flandre ou privilégier les régions voisines, autrement dit Bruxelles et la Wallonie ? C’est cette seconde option que nous avons retenue. »

« Une deuxième question s’est aussitôt posée : comment nous y prendre ? Se lancer seuls impliquait la perspective d’une longue période d’intégration, pour constituer un réseau et surmonter les différences de culture. C’est pourquoi nous avons préféré nous allier à un partenaire complémentaire. Nous avons dressé un portrait du candidat idéal en concertation avec le consultant. Celui-ci aurait de préférence une taille comparable à la nôtre, pour faciliter l’accord économico-financier. Son domaine d’activité devrait être similaire, pour que l’augmentation d’échelle envisagée reste dans notre spécialisation. Bien entendu, il faudrait une certaine complémentarité des activités ou du rapport entre les spécialisations en question. Nous avons dressé une liste de candidats sur la base de ces critères, et nous avons pour ainsi dire commencé à les ‘aborder’. »

« Pour les hôpitaux, nous pouvons apporter une valeur ajoutée à l’étranger, surtout avec notre taille actuelle. » « Nous avons eu la bonne surprise d’être bien reçus partout. Nous n’avons pas tardé à émettre des candidatures communes avec certains partenaires. Car le fait que le courant passe bien au sein d’un groupe de réflexion restreint ne veut pas dire que ce sera la même chose dans la réalité quotidienne. BAEV est le dernier bureau avec lequel nous nous sommes entretenus. Les interlocuteurs s’entendaient particulièrement bien, et les concours auxquels les équipes communes participaient soulevaient beaucoup d’enthousiasme : c’est pourquoi nous avons décidé d’aller droit au but. Avant même les vacances d’été 2015, un protocole d’accord était sur la table; il contenait toutes les lignes de force d’une collaboration, y compris les points épineux comme le volet financier, la distribution des parts et l’attribution des postes. Des groupes de tra- » DIMENSION

Lorsque vous lirez ces lignes, les dernières formalités de la fusion des sociétés d’architectes ar-te (Wijgmaal) et BAEV (Buro Architectuur Engineering Verhaegen, Auderghem) seront bouclées. Les bureaux navigueront désormais ensemble sous la bannière d’archipelago, à cela près que les dossiers seront toujours gérés par un des deux partenaires, en fonction de la langue véhiculaire. Dimension a sondé auprès des associés administrateurs Dirk D’herde et Jean-Paul Muyle, tous deux ingénieurs-architectes, les motifs de la fusion et les perspectives d’avenir.

07


© BAEV

@HOME

01

vail se sont ensuite chargés de négocier les détails. » Étonnamment, BAEV avait déjà parcouru un bout de chemin similaire avant le premier contact. Jean Paul Muyle : « Depuis trois ans, nous nous efforçons de différencier notre spécialisation unilatérale sur les hôpitaux et les institutions similaires. En effet, le paysage du subventionnement des hôpitaux a beaucoup changé, avec un impact croissant des acteurs privés. Dans cette quête de différenciation, la Flandre était incontournable, d’autant que nous étions déjà actifs en Région Flamande depuis plusieurs décennies, notamment pour la brasserie Maes aujourd’hui démolie, ou des maisons de l’armée belge non loin de Louvain. Mieux encore, quand ar-te s’est manifesté, j’avais déjà loué un bureau à Malines en vue de l’expansion. Mais dès les premiers entretiens, les deux parties ont été convaincues qu’il valait mieux travailler ensemble plutôt que se faire concurrence. »

Trois en un

DIMENSION

La structure de la fusion est greffée sur une approche similaire des projets. Les deux bureaux misent sur un service complet de A à Z au donneur d’ordre, ce qui présuppose une continuité au niveau des collaborateurs avec qui ce dernier travaille directement. C’est pourquoi les deux bureaux continuent à exister en tant qu’entités juridiques et

08

veillent aux missions individuelles, selon une répartition dictée par le rôle linguistique. Un responsable suit le projet du début à la fin. Dirk D’herde en Jean Paul Muyle : « Grâce à cette formule, le contact avec le donneur d’ordre et le marché reste tel qu’il était, autrement dit parfaitement identifiable. Nous ne voulons en aucun cas donner l’impression d’être une ‘grosse boîte’ où les responsables de projet changent tous les six mois. C’était d’ailleurs la seule objection de nos clients quand nous les avons informés de nos projets de partenariat. » Les deux bureaux sont coiffés par archipelago, la structure faîtière horizontale qui permettra d’organiser le développement souhaité des compétences. « La phase de conception est dirigée par un responsable au niveau du groupe, assisté par des spécialistes du segment concerné : hôpitaux, soins au sens large, et secteur privé. C’est seulement au moment de l’élaboration technique du concept - disons la création du projet définitif et la phase de chantier proprement dite - que le dossier est transféré vers une des ‘anciennes’ sociétés. Ce pilotage central de la phase de conception permet une pollinisation croisée au niveau des connaissances au sein des trois segments et entre eux. Nous pouvons ainsi systématiser la R&D, même si le terme peut sembler étrange venant d’un bureau d’architectes. Les connaissances que nous acquérons grâce à ces

« Un pilotage central de la phase de conception permet une pollinisation croisée au niveau des connaissances au sein des trois segments sur lesquels nous nous concentrons. »

01. Si tout se passe comme prévu, le Centre de Technologie China-Belgium s’établira à Louvain-laNeuve dans quelques années. Cette plateforme scientifique de 120 000 m² sera destinée aux entreprises chinoises qui souhaitent développer des projets innovants en coopération avec, notamment, l’Université de Louvain (Leuven). Le projet inclut des bureaux, un hôtel, un centre de services et de réunion, une partie logistique et un parking. 02. L’hôtel de congrès trois étoiles PARK-INN se trouve à l’intérieur du Kop van Kessel-Lo, et donc à proximité immédiate de la gare de Louvain. Il propose 133 chambres, un centre de congrès pour 250 personnes avec cinq salles de réunion modulables, deux foyers, un bar-restaurant et deux espaces sanitaires. 03. La zone résidentielle de ‘t Bad fait partie du plan urbanistique à grande échelle pour le Kop de Kessel-Lo, et inclut un immeuble composé de volumes allongés sur la Martelarenlaan et l’Oude Diestsesteenweg, ainsi qu’un deuxième volume orienté vers la Benedenplein appartenant au développement de la gare. 04. Impression du futur Musée de Louvain-laNeuve, un concept de BAEV en partenariat avec Perkins+Will Inc. (Chicago). La mission a été remportée en 2008 suite à un concours international de design. Le permis de bâtir est prêt depuis un moment, mais les travaux n’ont pas encore commencé.


@HOME

sommes en contact avec un bureau français très bien ancré localement, mais qui n’a pas d’expérience au niveau des hôpitaux. Nous nous sommes porté candidats avec lui pour le concours de l’ambassade belge à Pékin.»

Le rôle complexe d’une fusion Le meilleur des deux mondes, c’est également ce que recherche la fusion. Il ne fait aucun doute que les différences sur le plan de l’organisation, de l’approche et de l’équipement des deux bureaux ouvrent des perspectives en ce sens. Ainsi, la différence au niveau des projets - de par sa spécialisation plus affirmée dans le secteur hospitalier, BAEV a annuellement des projets moins nombreux mais plus divers qu’ar-te avec son portefeuille mixte - va de pair avec une autre organisation. BAEV pratique »

03

© BAEV – Perkins+Will

02

04 DIMENSION

© ar-te

fusionné a déjà des ambitions internationales. Jean Paul Muyle : « Pour les hôpitaux, nous pouvons apporter une valeur ajoutée à l’étranger, surtout avec la taille que nous avons acquise. Par rapport à d’autres pays, la Belgique peut se targuer d’une expérience et d’un savoir-faire considérables en ce qui concerne le secteur médical et la qualité des soins de santé. Là aussi, la fusion nous renforce. En tant que bureau francophone, nous sommes plus familiers de l’évolution dans les pays latins, tandis qu’ar-te est plus proche des développements anglo-saxons aux PaysBas et dans les pays nordiques. Notre alliance nous permet d’avoir le meilleur des deux mondes. Pour notre expansion internationale, nous visons d’abord la France, où des concours ou des candidatures sont actuellement ouvertes à Nice, Clermont-Ferrand et Reims. La Chine est un autre objectif. Nous y

© ar-te

© ar-te

projets sont réparties entre les divers collaborateurs. Le nom de la nouvelle société faîtière, archipelago, évoque la structure du groupe fusionné, une unité contenant des entités distinctes. Le a en couleur du logo évoque celui qui est présent dans les deux noms, ainsi que le voile rose dans lequel Christo a emballé les îles dans son projet Surrounded Islands à Biscayne Bay, en Floride. Le rose incarne aussi l’émotion, la passion et la motivation. archipelago rassemble toutes les parts, avec des accords concernant les engagements financiers en cours, mais veut aller beaucoup plus loin qu’une holding qui n’héberge que l’actionnariat. Le but est de porter rapidement à ce niveau l’ensemble des services et du personnel de support. À terme, le dénominateur commun accueillera aussi une entité internationale, en plus d’ar-te et de BAEV, car le groupe

09


@HOME

tés. Par exemple, les deux bureaux admettent honnêtement que leur marketing est passible d’amélioration et que le développement interne des compétences reste un défi. Jusqu’à présent, les investissements dans ces postes n’ont pas passé le cap d’une analyse rationnelle des coûts/bénéfices. Mais cela pourrait changer avec l’agrandissement d’échelle. En revanche, les bureaux sont tous deux agréés ISO 9001. Dans la mesure où la norme changera en 2017, et où ils devront quoi qu’il arrive passer à une nouvelle version, son intégration ne pose donc pas problème, que du contraire. Dirk D’herde : « L’objectif est que le système de qualité forme l’épine dorsale de la R&D. Pour l’évaluation de la qualité que nous voulons atteindre et la manière dont nous communiquons sur cette qualité avec les donneurs d’ordre

© F. Mainil

né : plans, cahiers des charges, comptes rendus, fiches techniques. Pour mettre ces outils au service de tout le groupe, archipelago a décidé d’investir dans une plateforme commune qui prévoit notamment une connexion à grande vitesse entre Auderghem et Wijgmaal. Les deux bureaux ont déjà une vaste expérience du BIM et utilisent la même plateforme de CAO (Revit). Mais là encore, il y a des différences. Si BAEV utilise principalement l’outil pour créer des métrés, ar-te s’en sert surtout pour l’intégration de la programmation, afin de disposer immédiatement d’un inventaire détaillé complet pour examiner, par exemple un projet de chambre d’hôpital. Ici encore, une combinaison ne peut que profiter aux deux parties. Mais les atouts existants ne sont pas les seuls avantages. Les projets à venir constituent eux aussi des opportuni-

© F. Mainil

une séparation relativement poussée entre conception et exécution. Mais, sachant que l’avenir devrait tout de même générer un portefeuille plus mélangé, cette séparation cédera la place à une structure plus perméable. A l’inverse, l’infrastructure informatique et la gestion documentaire plus perfectionnées de BAEV se généraliseront. BAEV a mis au point un système de gestion unique permettant d’attribuer immédiatement tous les documents analogiques ou numériques au projet correspondant, en précisant qui est responsable du suivi, qui doit recevoir ou demander quelles informations etc. Ce système de courrier électronique a demandé un solide investissement et deux administratifs pour le maintenir à jour. BAEV dispose aussi sur son site Internet d’une section ‘my e-team’ qui rassemble toutes les informations relatives à un projet don-

DIMENSION

10

© BAEV

© BAEV

05

06

07


© ar-te

@HOME

08

05. En collaboration avec le bureau d’architectes Blaffart-Ciplet, BAEV a transformé en centre administratif pour la commune et l’OCMW de Wanze la ferme Mottet, dont certaines parties datent du 17e siècle. La nouveauté porte sur les galeries en métal et en verre qui relient les quatre bâtiments, ainsi que le volume entre la grange et les écuries. 06. Étude en partenariat avec ETEC (Liban) pour l’avant-projet d’un hôpital de type 100 + 10 lits en Arabie Saoudite, qui servira de référence pour les

à la fois le quatrième paramètre et notre dénominateur. Nous souhaitons améliorer notre connaissance de ces quatre paramètres, plus spécifiquement pour nos segments de marché. Sur cette base, nous pourrons alors améliorer de manière démontrable le niveau de performance de nos projets. Nous créons ainsi en lien entre le système de qualité et notre R&D. Attention, il s’agit d’une donnée extrêmement complexe. Tous les paramètres interfèrent entre eux, de sorte qu’une modification sur un point affecte les autres. Mais nous disposons ainsi d’un cadre qui peut aussi s’étendre aux collaborations avec des interlocuteurs externes. Nous nouons notamment des contacts avec le monde universitaire, par exemple dans le but de proposer des suggestions de thèses ou de mettre sur pied des projets de recherche communs afin d’éclaircir les relations entre tel ou tel aspect des paramètres, p. ex. la relation entre lumière naturelle, expérience, chauffage, coût de l’investissement et d’entretien dans un hôpital, etc. »

futurs hôpitaux à construire partout dans ce pays. 07. BAEV a conçu, à Wuhan en Chine, le Dong Feng Technical Center, un bâtiment de 220 000 m² sur deux étages et une structure modulaire reliée aux canalisations de gaz et d’énergie pour permettre un aménagement aussi flexible que possible. 08. Construction neuve du Bureau du bien-être pour le CPAS de Louvain. L’immeuble de cinq étages a un socle transparent pour l’espace central de rencontre et d’accueil, avec desk et mur d’information. Un escalier ouvert mène aux locaux où le public est reçu. Les autres étages abritent des postes de travail et une salle multifonctions accessible séparément.

Pas de fusion sans bonne entente Enfin, nos interlocuteurs soulignent la nécessité du facteur humain dans une fusion de bureaux d’architectes. « Il est indispensable que le courant passe à toutes les étapes du processus. S’il n’y a pas d’affinités personnelles lors des premiers entretiens, il sera impossible de parvenir à des accords fonctionnels.

Mais elles doivent aussi persister dans les deux entités au moment de la mise en œuvre. En fait, on pourrait un peu nous comparer à des partis politiques qui ont chacun leur propre base. Nous devons rendre des comptes à nos collaborateurs dès lors qu’ils sont confrontés aux conséquences pratiques de la fusion. Il arrive que des frictions se produisent quand on demande aux gens de changer d’avis, ou quand nous décidons de telle ou telle méthode de travail, qui demande une adaptation plus importante pour l’un ou l’autre groupe. Il arrive que cela suscite des déceptions ou des questionnements. Quand cela arrive, il faut avoir suffisamment de marge de manœuvre pour faire machine arrière si nécessaire et chercher un nouvel équilibre. Ce n’est possible que si la direction parle d’une seule voix. Heureusement, l’enthousiasme parmi les collaborateurs l’emporte sur les questions qu’ils se posent. Les opportunités de travailler ensemble sur des projets réels pèsent plus lourd que, par exemple, la question de savoir via quel organe et dans quelle langue nous développerons une candidature commune. Dans la pratique, nous constatons que cette question se résout d’ellemême. Néerlandais, français, anglais, voire espagnol, les choses se décantent d’elles-mêmes à un moment donné. » u www.archipelago.be u www.ar-te.be u www.baev.be Par Colette Demil & Staf Bellens DIMENSION

et les parties prenantes, nous avons développé une formule relativement contrôlable et mesurable au cours de notre exercice stratégique et de la phase de fusion. Nous essayons d’identifier quatre paramètres d’un quotient. Pour le numérateur, il s’agit de la programmation - disons l’aspect fonctionnel d’un projet -, du sentiment, autrement dit la valeur émotionnelle et culturelle, et de la durabilité. Le niveau doit atteindre un maximum pour chacun de ces paramètres, et ce pour un TCO aussi faible que possible, celui-ci constituant

11


PROJET

01

02

Des pare-soleil architecturaux animent la façade de l’immeuble Livingstone Pour la réaffectation du ‘Livingstone’ - l’ancien bâtiment des assurances DVV -, le bureau Archi 2000 a fait cause commune avec Duco Ventilation & Sun Control. En choisissant ce partenaire, les architectes ont résolument opté pour des solutions durables et architecturales. Le résultat ? Un immeuble magnifique qui a de quoi inspirer bien des projets de rénovation.

L

DIMENSION

e projet répondait à l’ambition de réintégrer la fonction résidentielle parmi des superficies de bureaux excessives. Le bureau d’architectes a décidé de conserver le caractère horizontal affirmé de la façade existante, mais tout en scindant le complexe en deux. Une superficie d’environ 17.000 m² sera affectée à la construction de logements, sur quatre blocs. Cette partie accueillera un pub, un supermarché, un bureau de poste et 122 appartements. La sobriété professionnelle des bureaux a été transformée de manière durable et fonctionnelle en espace de vie ouvert, agréable et attentif à l’esthétique où il fait bon flâner en hiver, mais surtout en été. Archi 2000 et Duco ont porté ce projet à un niveau supérieur. Dans le bloc résidentiel le plus élevé, ils ont délaissé les plaques en fibrociment au profit de pare-soleil architecturaux de Duco entre les bandes blanches. Ce choix crée

12

un climat intérieur confortable tout en donnant au bloc une touche unique visà-vis du reste du bâtiment. Les pare-soleil extérieurs doivent créer un équilibre idéal entre luminosité, vue sur l’extérieur et protection efficace contre le rayonnement solaire.

Interaction parfaite entre bois et aluminium Le choix s’est porté sur DucoSlide Wood, qui combine des lamelles de bois mobiles et un cadre en aluminium. Il a été dicté par la valeur ajoutée que la fixation invisible des lamelles à l’intérieur du cadre donne à la façade. Cette disposition laisse du jeu au bois, ce qui élimine les risques de déformation. La combinaison entre le cèdre rouge - une essence durable et flexible -, la légèreté et la finesse des panneaux DucoSlide Wood complètent le tableau. Cette finesse d’épaisseur était indispensable

pour pouvoir poser deux panneaux l’un derrière l’autre. Le résultat donne à la façade une certaine dynamique qui anime le bâtiment.  

Surplomb esthétique Les lamelles en ellipse du DucoSun Ellips 150, qui surplombe la terrasse tout en étant intégré à la structure, sont à la fois fonctionnelles et esthétiques. « Ce type de pare-soleil, avec ses fixations minimalistes et son système de fixation simple, se fond parfaitement dans le concept architectural. Tout comme la manière dont l’extrémité de l’auvent s’amincit avec l’angle d’inclinaison des lamelles », explique Archi 2000. « Le ton gris clair du pare-soleil DucoSun Ellips 150 reflète la lumière, et les lamelles s’intègrent esthétiquement avec la couleur du ciel. » Les deux systèmes empêchent les rayons solaires de chauffer directement l’intérieur du bloc le plus haut du Livingstone. Avec des valeurs Ket E-respectives de 30 et 70, l’immeuble est performant au niveau de la consommation énergétique. u www.duco.eu Par Philip Declercq | Photos: Duco

01. DucoSlide Wood avec lamelles en bois mobiles dans un cadre d’aluminium. 02. Les lamelles en ellipse du DucoSun Ellips 150 surplombent la terrasse tout en étant intégrées à la structure.


DucoTronic System La forme LA PLUS AVANCÉE de la ventilation

FACTEUR DE RÉDUCTION LE PLUS BAS DU MARCHÉ ! FRÉDUC, VENT

JUSQU’À 0,35

LE BOX LE PLUS ET INTELLIGENT DE L’EUROPE!

VENTILATION EN FONCTION DU TAUX DE

CO2

We inspire at www.duco.eu

31/03/16 13:33

® Marque déposée - un produit HunterDouglas®

20121219_Dimension_liggend.indd 20

Systéme Grille

Apparence naturelle, excellente acoustique

Bois Massif Plafond Grille Le Systéme Plafond Grille en Bois Massif est un plafond certifié stable au feu, composé de lames en bois massif fixées à des goujons spéciaux. Le caractère ouvert, le large choix d’essences de bois, de finitions et la liberté des dimensions offrent des possibilités infinies pour l’apparence de votre plafond. En outre, le plafond répond aux exigences de stabilité au feu. Hunter Douglas Belgium SA Industriezone E17/1080 – Dijkstraat 26 – 9160 Lokeren T +32 (0)9 340 44 66 - F +32 (0)9 340 44 86 - info@hunterdouglas.be - www.hunterdouglas.be

160859_Adv Linear Wood_205x132_FR.indd 1

Projet : Volvo Retail Experience Produit : Bois Massif Plafond Grille 8-25-20-55 chêne rouge

11-04-16 16:13


JURIDISCH


JURIDIQUE

Vous êtes cité devant le juge répressif : votre assureur protection juridique fait défaut ? Dire qu’en tant qu’architecte vous courez un risque sérieux au niveau de la responsabilité, revient à enfoncer une porte ouverte. Vous pouvez même être poursuivi au pénal. Installer un chantier, en infraction avec les prescriptions du permis – aussi petit que puisse être cet écart – est considéré comme un délit. Une telle infraction peut déboucher sur une procédure devant le tribunal correctionnel.

Assureur de la responsabilité civile ou assureur protection juridique ? Si ce scénario catastrophe devait vous arriver, vous comptez peut-être sur l’assistance de votre assureur. La pratique

nous apprend cependant que l’(es) assureur(s), dans de telles circonstances, sont régulièrement aux abonnés absents. Assureurs, au pluriel, parce que sous ce rapport, il faut tout d’abord faire la différence entre l’assureur en responsabilité professionnelle d’un côté et l’assureur en protection juridique de l’autre côté. Votre assureur en responsabilité professionnelle n’interviendra que si, en plus des poursuites pénales, vous êtes aussi attaqué en dédommagement. En effet, ce n’est que lorsque l’infraction pénale a occasionné des dommages et que la partie lésée a pris la peine de se porter partie civile lors de la procédure pénale, que votre assureur en responsabilité professionnelle devra intervenir. S’il n’y a pas de dommages ou si la partie lésée n’intente pas d’action en justice, alors votre assureur en responsabilité civile refusera de couvrir. « Pas de problème », pensez-vous. Vous avez normalement de toute manière

souscrit à une couverture protection juridique. L’un des arguments de vente de cette couverture facultative de protection juridique est justement la ‘défense pénale’. Quasiment toutes les sociétés prévoient de plus pour cette garantie un montant fortement assuré, allant même souvent jusqu’à 50.000,00 euro. Avec une telle couverture, vous vous croyez - du moins en ce qui concerne votre défense pénale – en sécurité. Ceci est cependant calculé hors de la valeur des conditions générales d’assurance.

La garantie ‘défense pénale’ dans l’assurance protection juridique est-elle une coquille vide ? L’analyse des différentes polices présentes sur le marché, nous apprend que les exclusions suivantes reviennent quasiment toujours : I. Il n’y a pas de couverture pour des crimes et des crimes correctionnalisés, même en cas d’acquittement. II. Pour tous les autres délits (volon- » DIMENSION

N

otre longue expérience, nous a appris qu’un certain arbitraire en la matière n’est jamais très loin. Il suffit que votre maitre d’ouvrage ait la malchance d’avoir un voisin rancunier : ce genre de personnage peut transformer une minuscule infraction en affaire d’état. Sachant que chaque citoyen qui subit des dommages peut initier personnellement une procédure pénale, ne rend le danger que plus évident. De plus, vous savez aussi qu’un fonctionnaire de l’urbanisme n’est pas l’autre... . En bref, même l’architecte le plus consciencieux court tôt ou tard le risque d’être cité un jour devant le juge pénal.

15


JURIDIQUE

taires), la garantie ne sera accordée que si l’architecte est acquitté par une décision judiciaire passée en force de chose jugée (pour des raisons autres que des raisons juridico-techniques (prescription, raisons procédurales)). I. La première exclusion classique demande une explication juridico-technique. Dans notre droit belge, il y a trois sortes de délits : crimes (cour d’assises), délits (tribunal correctionnel) et infractions (tribunal de police). Si l’on garde ceci en mémoire, il semble logique que les crimes, soit grosso modo, les crimes capitaux, soient exclus de la couverture. Cependant vous pouvez aussi dans la cadre de l’exercice normal de votre profession être accusé d’un crime correctionnalisé. Le faux en écriture est de toute manière aussi un crime, qui est quasiment toujours correctionnalisé. Si vous introduisez un plan qui ne tient pas compte de l’état existant réel du bâtiment, vous commettez un faux. Idem dito si vous apposez sur un rapport de chantier des indications qui ne reflètent éventuellement pas tout à fait correctement la réalité. Ou encore, si vous rédigez une facture au nom d’une personne (morale) qui n’est en fait pas vraiment le commettant. Il est certain que lorsque vous êtes finalement acquitté, il ne semble pas correct que ceci soit exclu, sans plus, de la couverture assistance juridique. Dans cette hypothèse, on devrait pour le moins exiger qu’en cas d’acquittement ultérieur, l’on vous accorde encore cette couverture.

DIMENSION

II La deuxième exclusion, qui est rencontrée de manière standard dans les polices est sans aucun doute trop extrême. Ceci vaut certainement pour les polices qui ‘excluent tous les autres délits’ à moins que l’on en arrive finalement à un acquittement. Formulés de cette

16

manière, même les nombreux ‘délits de négligence’ sont exclus de la couverture. Cependant notre droit est rempli d’obligations qui – aussi en cas de pure négligence – sont sanctionnées pénalement. Ceci vaut par exemple pour les infractions à la législation sur l’urbanisme et à la législation sur le bien-être. Le problème est d’autant plus pointu puisqu’en tant qu’architecte vous ne devez même pas être l’auteur ‘réel’ du délit. En vertu de notre droit pénal vous pouvez être poursuivi comme ‘co-auteur’ parce que vous auriez prétendument omis de contrôler les autres acteurs de la construction. Ainsi, vous pouvez être poursuivi lors de la méconnaissance d’une condition du permis alors qu’il est établi que l’écart en luimême, a été commis par l’entrepreneur, à la demande ou non du maitre d’ouvrage et sans que vous soyez ou non au courant de cela. Vous pouvez aussi être poursuivi lors d’un accident du travail mortel, alors qu’il est pourtant établi que, par exemple, c’est le sous-traitant qui n’a pas respecté les prescriptions de sécurité de la Règlementation RGPT ou du PSP. Tous les délits de négligence, au minimum, devraient ressortir de cette couverture. Il est clair qu’avec l’ajout du mot délit ‘volontaire’, on tient compte partiellement de cette préoccupation justifiée. De toute manière cette ajoute n’est pas vraiment un détail. Elle élargit réellement la couverture. La condition aussi, selon, laquelle ‘il n’y a d’intervention qu’en cas d’acquittement ultérieur’, met l’existence même de cette police naturellement en question. Ne fut-ce que parce que vous avez naturellement acheté cette assistance juridique pour en bénéficier au moment où vous en avez le plus besoin, en d’autres termes lors d’une procédure pénale. Même l’intervention dont on aura finalement bénéficié – a posteriori – sera perçue comme des figues après Pâques.

Ces polices, qui estiment encore devoir élargir ces exclusions qui sont déjà extrêmes en soi, en ajoutant qu’une intervention est exclue ‘lors d’un acquittement suite à une prescription ou autres motifs procéduraux’ sont totalement à proscrire. Ne fut-ce que, tout simplement, parce que dans de tels cas il ne sera jamais établi qu’un acquittement au fond aurait suivi : avant de pouvoir traiter le fond de l’affaire, le juge répressif a de toute manière dû constater que l’action publique était irrecevable du chef de non respect d’une quelconque disposition procédurale mais était éteinte à cause de la prescription. Cela semble à tout le moins correct que vous, en tant qu’assuré, puissiez partir du principe que votre propre assureur protection juridique souscrit à l’adage que vous, en tant qu’architecte assuré, êtes innocent jusqu’à ce que votre culpabilité pénale ne soit constatée par un tribunal.

Conclusion Il nous semble opportun de vérifier à fond votre assurance assistance juridique et - si nécessaire - avec l’aide d’un intermédiaire en assurance formé professionnellement, de négocier une adaptation de la police.

Par Gert Geerts, Avocat-associé GSJ avocats


Nous donnons vie à vos idées

© 2016 VELUX GROUP ® VELUX ET VELUX LOGO SONT DES MARQUES DÉPOSÉES ET UTILISÉES SOUS LICENCE PAR LE GROUPE VELUX.

Verrières modulaires par Foster & Partners et VELUX

VELUX innove et ouvre de nouvelles perspectives à vos projets commerciaux et institutionnels. VELUX BIM Objects Rapide, facile & précis

DESIGN FIABILITÉ SERVICE

Téléchargez-les maintenant sur velux.be/verrieresmodulaires


PROJET

Un CPAS parfaitement intégré dans un couvent brugeois À Bruges, le centre de repos et de soins (CPAS) aménagé dans le couvent d’Engelendale, qui héberge depuis 1865 des Dominicaines, est un projet résidentiel collectif adoptant une vision claire sur les soins aux personnes âgées. Une vision d’avenir pour le site avait été développée dès la fin du siècle dernier sous la perspective visionnaire de la communauté des religieuses et l’impulsion de l’asbl Volkswelzijn (l’asbl patrimoniale de la Mutualité chrétienne brugeoise). Depuis lors, elle a donné naissance à un couvent rénové qui accueille également un centre de repos et de soins, d’après un projet de Gino Debruyne & Architecten. Le choix des matériaux utilisés renforce la qualité architecturale.

L

DIMENSION

es religieuses sont depuis longtemps présentes dans le centre de Bruges et à l’extérieur. Dès le début des années 1990, l’architecte Gino Debruyne fut consulté sur l’avenir du site situé sur la Vlamingdam. Une approche par étapes fut privilégiée. La communauté religieuse, dont les effectifs se clairsemaient, souhaitait pouvoir continuer à occuper le couvent (à rénover). Une éventuelle construction neuve devait garantir l’ensemble, en vue d’aménager par exemple une MRS. Le plan d’affectation de la ville de Bruges permettait une construction de plus grande hauteur sur la Vlamingdam, et par conséquent la suppression du magnifique et grand jardin. Mais l’architecte a préféré conserver le profil à rue tel quel et respecter les hauteurs de construction des immeubles voisins. Dans le couvent transformé en centre de repos et de soins, le couloir reste

18

l’axe central autour duquel s’articulent notamment les patios et les chambres.

Volumes en méandres La phase de construction neuve a suivi en 2010, sur un terrain adjacent acquis pour la circonstance dans la Kapelstraat, parallèle à la Vlamingdam. Mais il était impossible de prolonger la structure du couvent sur cette parcelle tout en longueur. L’entrée principale - greffée sur la chapelle du couvent - a été transférée vers le milieu du site élargi. Pour des raisons d’ordre acoustique, l’architecte a prévu d’aménager le couloir, ainsi que les salles de réunion et d’accueil, du côté de la rue et non près du jardin intérieur. L’intérieur du centre est subdivisé en 4 groupes de vie de 24 résidents. Ce projet d’imbrication brode également sur les articulations horizontales existantes des façades et des fenêtres. Pour atteindre le nombre de


PROJET

chambres voulu (96), l’architecte a créé un socle avec un parking souterrain. Celui-ci supporte 3 volumes en méandres, comptant 1 étage et un toit, qui constituent un phénomène unique en matière d’architecture de soins dans le centre de Bruges. À l’instar des maisons urbaines de la Kapelstraat, ces volumes serpentent et se lovent dans le nouvel espace intérieur.

Briques vertes vernies La construction neuve renforce la qualité architecturale du couvent existant, dont contexte est prolongé par le choix des matériaux utilisés. L’architecte a opté pour les mêmes briques, les Terca Olm de Wienerberger, réalisés non plus en mode classique, mais en appareil avec mortier en couche mince. En des endroits stratégiquement choisis, des briques à boutisses vertes vernies - également fabriquées par Wienerberger - ont été intégrées aux façades, auxquelles ces éléments fabriqués sur mesure confèrent une certaine horizontalité. Leur brillant ajoute également une touche subtile ça et là. En ce qui concerne le toit, la construction neuve recourt à la même tuile plate rustique 301 de Koramic que le couvent rénové. u www.wienerberger.be u www.ginodebruyne.be Par Philip Declercq | Photos: Klaas Verdru

DIMENSION

En des endroits stratégiquement choisis, des briques à boutisses vertes vernies ont été intégrées aux façades.

19


PROJET

Un pied dans le passé, l’oeil tourné vers l’avenir

BOGDAN & VAN BROECK - Kanaal Vervoordt r.e. Un petit ‘village’ est né sur le site d’une ancienne brasserie au bord du Canal Albert, où d’anciens silos et entrepôts réaffectés sont devenus des immeubles d’appartements. Le projet propose des alternatives à haute valeur ajoutée à la villa plongée dans la verdure à un jet de pierre d’Anvers. BOGDAN & VAN BROECK sont notamment les concepteurs des ‘cubes’, des blocs résidentiels dont les unités ne peuvent pas vraiment être qualifiées d’appartements.

DIMENSION

Axel Vervoordt, le célèbre collectionneur et marchand d’art, a acquis en 1998 une partie du terrain situé juste en-dehors du centre de Wijnegem. Alors que celui-ci était initialement destiné à stocker une partie de sa collection qui compte plus de 13.000 antiquités, l’idée est peu à peu venue de le transformer en site résidentiel. Mais les bâtiments de ce qui fut jadis la plus grande installation de maltage d’Europe n’ont pas seulement été transformés en logements. Des fonctions de support axées sur l’alimentaire (des services de catering, un restaurant, un boulanger et un épicier) et sur la santé (un médecin, un dentiste et du wellness) y ont pris place. Le nouveau musée de la Vervoordt Foundation donnera lieu à une véritable injection de culture. Jean Aerts a été approché pour concevoir un master plan. BOGDAN & VAN BROECK, Stéphane Beel Archi-

20

tects et COUSSÉE & GORIS architectes ont coopéré sur ce dernier, en prenant chacun une partie de l’architecture en charge, tandis que Michel Desvigne était désigné comme architecte paysager. Les immeubles existants ont été assainis, et de nouveaux volumes s’y sont ajoutés. Stéphane Beel Architects a transformé les silos bien reconnaissables en appartements. Sur les huit hauts silos de béton, les deux moins visibles ont été démolis et remplacés par des volumes en grande partie vitrés, au plan de surface carré. Cette idée a permis de créer à chaque étage deux appartements ayant trois chambres rondes, cinq pièces fermées et un espace lumineux. Un volume de même hauteur a été érigé à côté. Ce plan carré a permis d’intégrer, à côté d’appartements spacieux, la circulation verticale qui dessert les ‘logements en silo’. COUSSÉE &

GORIS architectes ont supprimé les annexes des anciens entrepôts, qu’ils ont couronnés de penthouses. La structure en acier qui coiffe les bâtiments, avec ses denses colonnes ouvertes, crée un beau contraste avec le volume existant en brique et ses ogives caractéristiques. Dans le même ordre d’idées visuel, ils ont également ajouté un volume entièrement nouveau au-dessus d’une plinthe en béton, de manière à créer une loggia. BOGDAN & VAN BROECK ont pris le reste du projet à leur charge. C’est à eux que l’on doit le parking souterrain de deux étages surmonté de quatre ‘cubes’ résidentiels, ainsi que les ateliers. Les blocs résidentiels ont été implantés dans la zone séparant les entrepôts du canal. Ils sont relativement proches les uns des autres, sans que l’ont ait jamais l’impression de manquer d’espace.


PROJET

Les angles des bâtiments se touchent presque, créant des espaces extérieurs bien proportionnés. Ceux-ci donnent sur le Canal et sont par conséquent, au même titre que les pièces de vie des appartements, des ‘pièces avec vue’. La forme des quatre immeubles résidentiels se poursuit dans une variante un peu plus basse dans les volumes des ateliers qui bordent le terrain. Ces deux blocs, qu’une vue du dessus révèle découpés en biais, ont été coulés dans un volume noir et bas à toiture en pente. Les ateliers constituent l’amortisseur (sonore) pour atténuer l’activité industrielle présente le long du canal. BOGDAN & VAN BROECK ont développé une nouvelle typologie de logement en connectant plusieurs duplex. Il en résulte des unités résidentielles à deux ou trois façades. De ce fait, chaque appartement donne sur le canal, les bâtiments anciens et les espaces extérieurs. Chaque habitant peut ainsi profiter d’une verdure et d’un ensoleillement suffisants. Chaque logement possède en outre une pièce à double hauteur avec une fenêtre en accordéon de quatre mètres et demi de haut qui s’ouvre entièrement, transformant l’espace en terrasse intérieure. Les pièces de l’appartement sont entièrement orientées sur ces loggias.

Du bois pour la façade

DIMENSION

Le bois est régulièrement présent comme revêtement de façade. Les ajouts contemporains de Stéphane Beel Architects ont été peints en blanc, ceux de COUSSÉE & GORIS architectes ont conservé leur couleur naturelle. BOGDAN & VAN BROECK ont opté pour du bois brûlé pour les ateliers. La firme néerlandaise Zwarthout, qui a livré le bois, base son procédé sur le Shou Sugi Ban (cyprès brûlé), une technique japonaise traditionnelle de brûlage du bois résineux sur une face. La technique an- »

21


PROJET

level +5 level +4

level +3 level +2

level +1 level 0

DIMENSION

cestrale consiste à relier trois planches pour en faire une cheminée avant d’allumer un feu dessous. Au Japon, le bois était calciné pour éviter les incendies. La couche charbonneuse ralentissait le feu et protégeait ainsi les maisons en bois. De plus, elle constitue également un bon rempart contre les nuisibles et les moisissures. À Wijnegem, l’essence choisie est le Douglas de Naoshima/mélèze, du bois débité sur dosse et brûlé en profondeur. Les poutrelles en bois noir

22

entourent tout le volume, toit inclus. Près de douze kilomètres de bois ont ainsi été montés sur le lattis au moyen de vis à tête fraisée en acier inoxydable à tête noire posées sur les côtés des lattes. La couche charbonneuse des lattes prendra au fil du temps une agréable patine qui s’inscrit dans la philosophie caractérisant tout le projet. Les matériaux sont choisis de manière à vieillir en beauté, comme la couche de chaule

sur les briques des cubes. Même dans le parking, le béton poli habituel est remplacé par une variante plus grossière dont l’usure laissera - littéralement des traces. La coexistence harmonieuse d’ancien et de nouveau permet à ce projet contemporain de contempler le passé avec respect. Mais en choisissant un habitat plus dense, il tourne aussi résolument son regard vers l’avenir. Par Arnaud Tandt | Photos: Tim Van de Velde


ARCHITECTURAL VERTICAL ALUMINIUM FACADE SYSTEM Le système ALINEL a été conçu avec une attention rigoureuse portée aux détails, comme les coins et les raccordements pour fenêtres. ALINEL est un système complet rempli de détails, une composition entièrement mise au point pour le revêtement de presque toute les surfaces imaginables. Par type, ALINEL comprend une série de 8-10 profilés. Ensemble, ils constituent un système unique et breveté. Une technique ingénieuse qui permet de fixer les profils de manière invisible et la technique inventive qui permet de les emboîter afin qu’ils puissent s’adapter à chaque surface. Design: C’est du Belge!

ALINEL Type A : les lignes uniques à symétrie verticale et en forme de bloc.

ALINEL Type C : Les lignes uniques à symétrie verticale et en forme de bloc. Ce qui est caractéristique est la variation en profondeur.

ALINEL Type D : Cette série se caractérise par les ailettes nervurées à froid.

Fenêtres pour toits plats FaKro :

un design magnifique et d’excellentes qualités thermo-isolantes

ALINEL NV

info@alinel.be

www.alinel.be


StoColor Dryonic La peinture de façade pour des façades sèches en un temps record. Inspirée par le désert.

Comme la carapace du scarabée, la peinture StoColor Dryonic est pourvue d‘une microstructure hydrophobe-hydrophile. Cette structure unique garantit un séchage rapide de la surface, empêchant ainsi toute prolifération d‘algues et de moisissures. Plus d‘informations? www.sto.be

006057fr_BE_205x132mm_01_2016.indd 6

07.04.2016 13:47:08

chaque CENTIMETRE compte Découvrez N70.

Avec sa longueur exclusive de 24 cm et sa profondeur de 7 cm, elle est plus longue et plus fine que ses collègues. La différence compte! N70 est disponible en 2 épaisseurs de 4 et 5 cm. plus de liberté architecturale plus de caractère plus d’isolation moins de mortier moins de perte d’espace moins d’impact sur l’environnement

Plus d’infos sur www.nelissen.be/N70

N70/4

N70/5

±240x70x40

±240x70x50

Kiezelweg 460 I B-3620 Kesselt (Lanaken) I + 32 12 44 02 44


PROJET

Un système domotique exclusif pour le Château de Bleid 01

L

e château de Bleid, qui était à l’origine une ferme carrée dotée d’une longue histoire, a été racheté dans les années 1960 par une famille luxembourgeoise connue. Au cours des décennies, les bâtiments ont été démolis, à l’exception de la partie destinée à l’habitation. Récemment, un des petits-fils a fait procéder à une rénovation en profondeur qui n’a laissé intacts que les murs extérieurs. La structure du bâtiment a été modifiée en profondeur : les nombreuses petites pièces du rez-de-chaussée et des étages ont été transformées en salles plus vastes et en chambres à coucher. Le bâtiment existant, qui compte trois niveaux, s’est vu flanqué d’une construction neuve. Celle-ci compte deux niveaux et inclut

notamment une grande cuisine et des chambres à coucher qui le sont tout autant. Dans le château rénové de Bleid, un chauffage par le sol a été installé tant au rez-de-chaussée qu’aux étages.

01. Écrans tactiles, interrupteurs et prises en finition Axolute de BTicino 02. Le poste extérieur de vidéosurveillance est raccordé au système MyHOME.

02

Intégration complète de la domotique En concertation avec l’architecte, le maître d’ouvrage (sur la base d’une étude de BTicino) a choisi de faire installer le système domotique MyHOME de BTicino. La mise au point a été effectuée par l’installateur arlonnais Dany Marchal, qui a suivi les formations requises chez BTicino, et maîtrise tous les aspects de l’installation. « J’avais déjà réalisé quelques projets MyHOME chez des clients, et j’avais été frappé par la simplicité d’installation et d’utilisation du système. Il s’agit d’une solution entièrement intégrée d’un seul et même fabricant, ce qui permet à l’installateur de fournir un service optimal au client. » Le système domotique permet d’automatiser toutes les fonctions techniques de la maison. « Dans ce projet, il s’agissait notamment de la gestion intelligente de l’éclairage, de la surveillance vidéo, des écrans tactiles... . MyHOME permet également de commander les unités de ventilation installées dans le grenier. Les personnes qui optent pour MyHOME peuvent également agrémenter les écrans tactiles, les interrupteurs et les

prises d’une finition exclusive Axolute », ajoute David Pirson (Legrand Group).

Des bandes led discrètes Étant donné les grandes distances et le câblage qu’elles impliquent, un seul tableau de distribution ne suffisait pas. Il a donc fallu prévoir cinq tableaux décentralisés répartis à travers le bâtiment. Dans l’ancienne partie, principalement, l’installateur a dû procéder avec beaucoup de précautions afin d’éviter d’endommager la bâtisse. Le maître d’ouvrage voulait notamment faire installer un éclairage d’ambiance discret constitué de bandes led dans les anciennes poutres de toiture au grenier, qui héberge la partie wellness. À terme, la construction d’une piscine et de la maisonnette qui l’accompagne sont également prévues. La fonctionnalité du système MyHOME lui permettra d’être étendue à ces installations. u www.bticino.be Par Philip Declercq | Photos: Legrand Group DIMENSION

Niché dans les plaines champêtres du Pays de Gaume, entre Ardennes et Lorraine, le hameau de Bleid fait partie de l’entité de Virton. Le château local, construit au 17e siècle, a récemment été rénové de fond en comble et équipé des techniques les plus modernes, y compris le système domotique MyHOME de BTicino.

25


PROJET

Une maison-témoin RénovActive en construction Simulation 3D

APRÈS

Avec RenovActive, le Groupe Velux lance son premier concept de rénovation climatique en Belgique. Ici, santé et bien-être grâce à un climat intérieur agréable vont de pair avec une efficacité énergétique élevée et un impact positif sur l’environnement. Avec quelques partenaires fabricants de matériaux de construction, VELUX adapte actuellement ce concept de rénovation abordable et reproductible à un logement existant, propriété du Foyer Anderlechtois.

L

e concept ‘Active House’ de VELUX offre une combinaison particulière de trois dimensions : confort, énergie et environnement. Avec RenovActive, le fabricant danois propose désormais un concept de rénovation qui privilégie au maximum la luminosité naturelle et le confort thermique d’un bout à l’autre de l’année. Dans ce cadre, un système de ventilation hybride et des fenêtres automatisées optimisent

l’air intérieur et empêchent toute surchauffe grâce au refroidissement par ventilation. Des évaluations actuelles témoignent de l’efficacité énergétique du concept : la demande nette d’énergie pour le chauffage est faible et l’énergie primaire consommée, peu importante. La maison d’Anderlecht, par exemple, a un besoin énergétique net estimé de 25 kWh/m² pour le chauffage, ce qui est remarquable pour ce type de rénovation.

DIMENSION

AVANT

26

La consommation primaire d’énergie s’établit à 76 kWh/m², la valeur K à 27 (< 40), le niveau E à 34 (< 70), et la surchauffe à 3604 (<6500Kh). L’utilisation de triple vitrage fournit une isolation adéquate. L’énergie utilisée est exclusivement renouvelable. Grâce à l’utilisation (ou la réutilisation) de matériaux choisis avec soin et à l’installation de systèmes écoresponsables, l’impact environnemental de RenovActive est limité.


Abordable et reproductible Mais le concept de rénovation de VELUX est-il abordable ? Le coût est harmonisé par rapport au cadre budgétaire des sociétés de logement social bruxelloises et la directive européenne relative aux prestations énergétiques des bâtiments. Pour 50 rénovations similaires, le coût de reproduction avec RenovActive est inférieur au cadre budgétaire pour la reproduction de logements sociaux. Le concept de rénovation VELUX, applicable à grande échelle sur le parc d’immeubles européen, peut être copié sur le plan financier et technique. Le concept pour les maisons 2 et 3 façades se décline facilement sur d’autres logements du même type. Complet, ou partiel pour certains éléments spécifiques du concept. Il peut s’agir de créer un puits d’air et de lumière en installant un escalier ouvert central surmonté de fenêtres VELUX INTEGRA® qui s’ouvrent et se ferment automatiquement. Cette combinaison crée un effet de cheminée pour la ventilation et permet à la lumière de pénétrer profondément à l’intérieur de la maison. Le système de ventilation hybride, les pare-soleil, le chauffage et l’isolation sont autant d’autres éléments possibles. Au printemps 2016, RenovActive ouvrira ses portes pendant un an pour montrer au grand public qu’il est possible de rénover de manière abordable tout en améliorant ‘durablement’ la qualité de vie. Par la suite, la maison du Foyer Anderlechtois sera louée à une famille en attente d’un logement social. Le Groupe VELUX suivra la consommation énergétique et vérifiera dans quelle mesure le concept influence l’existence quotidienne des habitants, dans le but de collecter des connaissances importantes sur la manière idéale d’aborder une rénovation.

UNE PROTECTION PROFONDE POUR UNE PROFESSION SOLIDE

AiNB est soutenu par:

u www.renovactive.velux.be Par Philip Declercq | Photos: Velux

www.hansgrohe.be

Simulation 3D

APRÈS www.nmc.be

www.potierstone.be

www.ainb.be


PROJET

Une maison compacte, extrêmement bien isolée, et à petit budget

Ce ‘diamant rose’ est une maison compacte et peu coûteuse conçue par l’architecte Bert Stals qui, avec ce projet, parvient à créer un volume vertical aussi original que ludique avec un plan de sol ouvert.

L

a parcelle se trouve dans un nouveau lotissement de quatre parcelles situé dans une rue où les constructions sont principalement rurales. L’environnement richement boisé compense l’orientation un peu moins favorable de la maison (le Sud se trouve côté rue).

Le choix des bons matériaux

DIMENSION

Le propriétaire envisageait un programme résidentiel standard, mais pas selon une forme ou un agencement classiques. L’architecte a répondu à ce souhait en donnant à la maison une forme originale, mais surtout compacte, qui capte immédiatement l’attention. De plus, cette compacité accorde à chaque fonction la superficie dont elle a besoin sans gaspiller les mètres carrés. C’est pourquoi tous les matériaux et leurs méthodes de traitement ont été pondérés, tant sur le plan fonctionnel que budgétaire, face à leurs alternatives.

28

Concrètement, cela signifie que le maître d’œuvre a privilégié les matériaux et l’équipement de base, surtout pour l’aménagement. Au niveau du gros oeuvre, qui est définitif, il a préféré les matériaux un peu plus haut de gamme. Ainsi, sur le plan des normes d’isolation et énergétiques, la maison répond amplement à toutes les exigences, grâce à une concertation régulière avec le rapporteur PEB. Le toit plat a été équipé de 18 cm d’isolation au lieu de 20 car cela ne faisait quasiment aucune différence en pratique. Il s’agit plus précisément d’une isolation Eurothane Bi-4 de Recticel, posée en 2 couches de 9 cm. L’économie réalisée grâce à une brique plus mince (7 cm) a été investie dans une isolation de façade plus épaisse, à savoir des panneaux pour murs creux Eurowall de Recticel Insulation de 14 cm d’épaisseur. Le chauffage est assuré par une chaudière à gaz à condensation et un chauffage par le sol, et la ventilation par un système C+. Pour les menuiseries extérieures, le choix s’est porté sur un profil plus isolant plutôt qu’un triple vitrage.

idées innovantes, il a permis à l’architecte d’apposer sa marque sur ce projet personnalisé. Un budget limité ne doit donc pas nécessairement restreindre le choix ou les détails de l’architecture : construire une maison hors du commun offrant une expérience unique pour un budget limité est parfaitement possible, pour peu que l’on pense ‘compact’ et que l’on choisisse les bons matériaux. (Photographe : Yannick Milpas – At home publishers. Ce projet est repris dans l’ouvrage ‘Buitengewoon & betaalbaar bouwen’ publié chez Lannoo et At home publishers.) u www.recticelinsulation.be

Une expérience unique Il est clair que ce projet est le fruit d’une belle collaboration dans laquelle le maître d’ouvrage a participé à la recherche de solutions, y compris pour l’isolation. En se montrant ouvert aux

L’économie réalisée grâce à une brique plus mince (7 cm) a été investie dans une isolation de façade plus épaisse.


We make your sectional door invisible

Inspiration et conseils sur www.cre-8-ive.be et dans notre concept store Une porte de garage de CRE-8-IVE by L-DOOR se fond dans le revêtement de façade et confère à l’habitation un cachet unique. Le maître d’ouvrage et l’architecte peuvent confier l’entièreté du trajet à L-DOOR, de l’idée créative à la finition parfaite. La porte de garage et la façade peuvent être réalisées dans un vaste éventail de matériaux de revêtement de façade proposés par des fabricants renommés. Du design belge sur mesure.

TECHNOLOGIE DE CHAUFFAGE

Se chauffer durablement n’a jamais été aussi confortable.

Nos pompes à chaleur vous font économiser jusqu’à 40% d’énergie sans toucher à votre confort. Se chauffer durablement? Telle est la mission des pompes à chaleur Mitsubishi Electric. En construction comme en rénovation, leur technologie de pointe vous permet d’économiser l’énergie tout en augmentant votre confort thermique. Du 1e mars au 31 août 2016, vous profiterez aussi d’une réduction cash-back pouvant atteindre 420€ à l’achat d’un pompe à chaleur Ecodan ou Hyper Heating.

CASH-BA CK JUSQU’À

420€

www.mitsubishi-electric.be


UNE VILLE EN IMAGE

Johan Vande Lanotte, bourgmestre Ostende

DIMENSION

© Studio Dann

« Ostende est la plus petite des grandes villes d’Europe occidentale »

30


UNE VILLE EN IMAGE

Comment évaluez-vous l’état actuel de la ville ? Johan Vande Lanotte, bourgmestre : « L’état des lieux est mitigé. Du côté positif, je suis heureux de pouvoir citer le domaine public. Depuis vingt ans, nous n’avons cessé d’investir sans dans la rénovation de la digue, des villes, des places, des fontaines, des pistes cyclables, du grand parc Maria Hendrik et d’autres lieux publics. Nous poursuivons nos efforts se poursuivent, car certaines rues méritent encore d’être rafraichies. Au vu de cette longue période, nous pourrons recommencer dans quelques années, lorsque tout sera terminé, ce qui démontre que le retard à combler était très important. » « Je revendique une deuxième distinction pour le rayonnement de la ville grâce à des activités et événements socio-culturels et sportifs. Ces douze dernières années, principalement, nous avons eu la possibilité de beaucoup investir dans la culture, notamment dans la bibliothèque et le musée, sans oublier le centre culturel de la grande Poste, une rénovation magnifique qui fonctionne parfaitement. L’offre culturelle est également de premier plan, avec le Theater Aan Zee, le Vrijstraat O, le Klein Verhaal et d’autres initiatives qui sont de véritables aimants. » « Je dois attribuer une mauvaise note au logement. Une partie de notre parc de logements, qu’il s’agisse de maisons dans des quartiers ouvriers plus anciens

ou de blocs d’appartements construits juste après la Deuxième Guerre mondiale, est vieillissante et difficile à rénover. Les propriétaires, qui sont souvent âgés, n’investissent plus dans leur bien et la qualité décline peu à peu. Cette qualité du logement bancale attire un public moins aisé, ce qui entraine une concentration de personnes à faibles revenus ou à la limite de la pauvreté. Les nouveaux emplois créés ces dernières années ne l’ont pas été en ville, mais dans les communes périphériques. Notre taux de chômage élevé est directement lié au problème du logement, qui constitue aussi un obstacle considérable par rapport au fait d’attirer de jeunes familles. »

Comment avez-vous l’intention d’y remédier ? Johan Vande Lanotte : « Au niveau de la performance énergétique des logements, nous avons fait de gros efforts par l’intermédiaire d’EOS, le service communal qui est chargé des scans énergétiques, des conseils en matière d’isolation et des prêts énergétiques. Grâce à ce rôle de précurseur, nous avons touché 3% environ du parc de logements. Mais ce scénario ne peut pas s’appliquer à la rénovation, qui exige des investissements financiers bien plus conséquents. Il faut rénover le logement, mais c’est un travail de très longue haleine, et extrêmement ardu si l’on veut éviter les grands problèmes sociaux. Il y a des gens qui

vivent derrière toutes ces façades délabrées, on ne peut pas se contenter de tout raser. Depuis un moment, nous contrôlons systématiquement toutes les maisons à plusieurs sonnettes. Souvent, elles sont subdivisées de manière peu responsable, et même sans les permis requis. Du point de vue urbanistique, une ville est relativement démunie. Si l’infraction date de plus de cinq ans, il n’est plus possible d’introduire de recours en restauration, sauf si la sécurité est en jeu ou si les voisins interviennent juridiquement. Depuis le 1er avril, nous sommes émancipés en tant que commune, ce qui nous donnera - espérons-le - des armes supplémentaires. Nos efforts portent d’ailleurs déjà leurs fruits dans une modeste mesure. Le Collège échevinal approuve régulièrement des permis de bâtir annulant telle ou telle subdivision. »

Une ville de riches ou de pauvres ? Qui dit logement dit aussi création de logements. Où en êtes-vous dans ce domaine ? Johan Vande Lanotte : « Notre plan de logement prévoit 3000 nouveaux logements dans dix ans, dont 1000 maisons unifamiliales. À mi-chemin, nous en sommes à 1170, mais quelques projets vont encore suivre. Nous sommes confrontés à une carence majeure : nous sommes à court de terrains à bâtir. Notre plan de logement bis définit encore une douzaine de projets de moindre envergure et exempts de risque financier, que l’administration communale concrétisera en partenariat avec l’Atelier communal (dont le président est le Maître-architecte observateur flamand Stefan Devoldere, ndlr) et mettra sur le marché au moyen de concours. »

Pour qui un Atelier communal ? Johan Vande Lanotte : « L’Atelier communal doit veiller à une réalisation de qualité des grands projets qui nous incombent, et participer à la réflexion sur » DIMENSION

À Ostende, la flamme des débats politiques est toujours plus vive, et la critique a la dent plus dure qu’ailleurs. Pour ne citer que quelques problématiques, la ville est dégradée, les belles enclaves sont réservées aux secondes résidences des nantis, le déficit des caisses communales rivalise en profondeur avec que la Mer du Nord, et le patrimoine disparait à grands coups de pelleteuses. Juste avant de remettre les clés de la ville et donc le pouvoir (« symboliquement », nuance-t-il entre sérieux et plaisanterie) au Prince Carnaval, le bourgmestre Johan Vande Lanotte a pris le temps de partager avec nous sa vision pour la ville où son parti est le premier en importance depuis vingt ans déjà.

31


UNE VILLE EN IMAGE

01

le caractère opportun de la construction en hauteur. Nous l’autoriserons en certains endroits, sauf si nous devons nous résigner à perdre 10 000 habitants dans les 20 années à venir. L’ancienne norme de sept ou neuf étages n’est plus tenable, notamment parce qu’elle implique une généralisation de ce nombre dans les faits. Il doit être possible de construire plus en hauteur, à condition d’intégrer plus d’espaces ouverts. Le plaidoyer de certains développeurs pour remplacer les anciens immeubles d’appartements par des constructions neuves de qualité pêchait peut-être par excès d’enthousiasme, mais il n’y a rien de mal à acheter trois vieux immeubles, à les démolir et à les remplacer par une construction neuve où l’espace libre abonde. Il faut seulement éviter de se retrouver avec une construction neuve et deux anciens immeubles. Les remarques concernant le problème de la copropriété sont également pertinentes. À l’heure actuelle, un ou deux copropriétaires récalcitrants peuvent empêcher une rénovation indispensable. La loi est en cours d’adaptation, mais les mentalités n’évoluent pas vite. Une modification de la législation devait toutefois imposer l’obligation, pour l’association des copropriétaires, de racheter l’appartement si l’un d’entre eux est dans l’incapacité de faire l’investissement nécessaire ou s’y refuse. »

Un reproche récurrent veut que les nouveaux développements résidentiels ostendais soient réservés aux privilégiés.

DIMENSION

Johan Vande Lanotte : « C’est pertinemment inexact. Si l’on observe l’ensemble

32

des immeubles résidentiels neufs, on ne peut vraiment pas dire qu’ils soient réservés aux propriétaires fortunés. Le gros des logements est destiné à des personnes qui habitent Ostende, ou qui viennent y vivre, et pas à des propriétaires de résidences secondaires, y compris dans le développement de la Rive Est. On évoque toujours les mêmes projets de prestige pour se justifier. En outre, il s’agit de projets qui ne sont pas encore réalisés, comme The White sur le site du Mediacenter et le développement du site de l’École d’hôtellerie. On crée ainsi l’impression fallacieuse que les projets exclusifs sont la forme de construction prédominante à Ostende. » « Le public estime aussi, à tort, que l’on y construit beaucoup, alors que nous sommes la commune la moins active de la côte sur le plan de la construction. C’est dommage, car en réalité, nous devrions construire beaucoup plus pour renouveler notre parc immobilier vieillissant. Mais étant donné que les appartements sont interdits dans les quartiers résidentiels, ils s’élèvent tous le long des voies d’accès, où l’activité bat toujours son plein. C’est précisément par là que les gens arrivent en ville. Ils ne passent pas, disons, par le quartier du Phare ou le Quartier Ouest, où l’on ne trouve que des maisons unifamiliales et où la construction est pratiquement inexistante. » « Autre problème : bâtir coute de l’argent. A Koekelare, où mon ami Patrick Lansens est bourgmestre, les prix sont 30% moins élevés qu’ici. Pourtant, les habitants se plaignent qu’on ne construit que pour les riches. Ce n’est pas parce que le logement coute cher

qu’il faut tirer les conclusions que l’on bâtit uniquement la classe plus aisée. »

Le parc existant de logements sociaux vous permet-il de répondre à la demande ? Johan Vande Lanotte : « Nous en sommes actuellement à 8% environ et nous visons l’objectif flamand de 9% pour 2020. Mais quelle est la demande ? Sachant que nous attirons des familles aux revenus modestes, le contingent de candidats potentiels pour un logement social est important à Ostende. La question est de savoir dans quelle mesure y répondre. Nous comptons actuellement plus de 1200 bénéficiaires du revenu d’insertion sur une population de plus de 70 000 personnes. C’est dans la tranche supérieure de la Flandre en termes de pourcentage. Parmi ces 1200 personnes, deux tiers sont allochtones. Depuis huit ans, le nombre d’allochtones est passé de 3% à 9% dans la ville, notamment suite à l’arrivée de réfugiés. Cela provoque des tensions au sein de la communauté, qui n’est pas préparée à une augmentation aussi explosive. »

Patrimoine, caisse communale et restaurants On reproche aussi à la ville de se montrer peu attentive à son patrimoine et de faire abattre de nombreux immeubles de valeur. Johan Vande Lanotte : « Je suis content que l’amour du patrimoine immobilier soit vif dans la ville, car nous avons besoin de ces immeubles pour lui donner une identité, mais je tiens à préciser une chose. On répète sans cesse qu’Ostende a beaucoup démoli, mais la réalité est


UNE VILLE REPORTAGE EN IMAGE

01. La SNCB, Infrabel, De Lijn et la Ville d’Ostende travaillent main dans la main pour rénover la gare

liste d’immeubles ayant une valeur de mémoire importante, qui ne peuvent en principe être démolis bien qu’ils ne soient pas protégés. Hé bien, sur ces 700 immeubles environ, quatre ou cinq tout au plus ont été démolis ces dernières années parce qu’il était impossible de faire autrement. Pour ceux dont la valeur de mémoire est moindre, nous nous montrons plus souples. La démolition est autorisée sous réserve que l’immeuble concerné soit remplacé par une architecture de qualité. Le problème, pour les propriétaires d’immeubles de notre inventaire, c’est que ces derniers ne sont généralement pas protégés par l’Autorité flamande et n’ont donc pas droits à une intervention financière pour leur restauration et leur entretien. Seules quelques communes disposent d’une politique et d’une panoplie d’outils comparables aux nôtres. »

et ses environs. Les quais de train, de tram et de bus parking et un hangar à vélo sont à la disposition des voyageurs. Un nouveau hall sera destiné à l’accueil des passagers des croisières et à l’organisation d’événements. Un auvent au-dessus des quais rassemblera ancien et nouveau. L’ensemble est orchestré par le bureau d’architectes franco-autrichien DietmarFeichtinger Architectes, lauréat du concours international. 02. Dans le cadre du Projet Tryptique - les deux autres projets sont le centre multifonctionnel Nieuw Helmond et la rénovation du Palais des Fêtes et de la Culture -, B-Architecten a rénové la Poste pour en

Johan Vande Lanotte : « Extrêmement important. En été, la population augmente de 30.000 à 40.000 personnes, mais la ville est capable d’absorber ce surplus. Nos hôtels et nos cafés ont monté d’un degré sur l’échelle de la qualité, mais les restaurants ont du mal à suivre. Comme sur toute la côté, et sous l’influence du tourisme de masse, les exploitants peuvent être tentés de choisir la solu-

© Philippe van Gelooven

© Philippe van Gelooven

faire le Centre culturel de la grande Poste.

À quel point le tourisme est-il important pour la ville ?

Du point de vue financier, comment se porte la ville ? Johan Vande Lanotte : « Si nous poursuivons notre programme de rééchelonnement de la dette, elle redescendra d’un peu plus de 100 millions à 75, alors que nous en étions encore à 125 millions en début de législature. Nous avons de ce fait la dette la plus faible de toutes les villes centrales, à l’exception d’Alost, qui n’est pas un centre décisionnel, et de Bruges qui dispose de beaucoup de moyens. Nous avons aussi fait attention à notre argent, en conservant uniquement le cœur d’activité au niveau de la ville et en externalisant le reste ou en le déplaçant vers des régies communales »

© Philippe van Gelooven

seront voisins sur une place ouverte. Un nouveau

tion de facilité. Nous avons instauré une commission des restaurants voici six mois; il s’agit de quatre personnes qui se rendent dans les restaurants et font des suggestions portant sur l’approche, l’aménagement, l’agencement, les plats, le service. Ils rédigent ensuite des rapports. Le but est que les clients en aient pour leur argent dans toutes les catégories de prix, qu’il s’agisse d’une friterie ou d’un restaurant trois étoiles. Nous évaluerons bientôt l’efficacité de cette commission, pour voir si ses recommandations portent leurs fruits. Car nous sommes en terrain délicat : nous pourrions facilement passer pour des mêle-tout. »

02 DIMENSION

que les deux guerres mondiales y ont provoqué beaucoup de dégâts. Après la Deuxième Guerre mondiale, toute la digue était pratiquement en ruine, les Allemands avaient fait sauter le Kursaal, et l’hôtel de ville ainsi que les environs avaient brulé suite à un bombardement. Tout cela a beaucoup influencé notre patrimoine. Nous sommes confrontés à un mélange peu esthétique d’ancien et de nouveau, et les blocs résidentiels homogènes sont rares. « Par la suite, il est vrai que des faits regrettables se sont produits, comme la démolition du théâtre. Nous disposons depuis quelques années d’un inventaire du patrimoine immobilier. Il inclut une

33


UNE VILLE EN IMAGE

autonomes. Du coup, nous avons réduit nos frais fixes, et en période de moyens moins abondants, nous ne devons pas céder à la tentation de moins investir. En fin de compte, la ville est là pour l’être humain. » « Nous ne devons pas nécessairement assumer nous-mêmes certains éléments typiques d’une ville côtière touristique. Par exemple, la gestion du yacht club, qui était jadis un service communale, a été confiée au yacht club proprement dit pour que les Ostendais ne doivent plus payer d’impôts afin qu’un Néerlandais puisse venir amarrer son voilier. Le bâtiment du Kursaal, dont l’exploitation est restée problématique pendant un moment après un bon départ, est actuellement géré par une SA tandis qu’une asbl liée au tourisme s’occupe de la programmation. Les deux entreprises sont aujourd’hui autosuffisantes. Mais bien entendu, l’argent investi dans la rénovation ne rapporte

03

DIMENSION

Les régies communales autonomes ne génèrent-elles pas d’autres dettes cachées ? Johan Vande Lanotte : « C’était le cas, mais l’essentiel de cette dette sera également épongé en 2018. La Minque est en liquidation, ce qui a effacé la dette. La régie portuaire est bénéficiaire. Cette année, la régie foncière et immobilière réduira à 10 millions sa dette de 40 millions principalement due à la rénovation du Centre Culturel de la grande Poste, et la vente du Mediacenter devrait générer d’autres recettes ; de ce fait, nous aurons une ardoise vierge en 2018. La régie énergétique EOS a des emprunts

04

05

34

rien. D’autant que cette rénovation nous a couté 20 millions d’euros de plus que prévu, alors que nous avions convenu une intervention forfaitaire avec la Région flamande. Mais chaque événement organisé au Kursaal draine des visiteurs qui font tourner les magasins et les restaurants du voisinage. »

06

en cours, mais elle n’est pas confrontée à des défauts de paiement. La dette du développement urbain se chiffre à 40 millions, mais dès que le plan d’aménagement de l’école d’hôtellerie sera en ordre, elle récupèrera 32 millions. Il faudra toutefois contracter une dette complémentaire pour le développement de la Rive Est, mais là aussi, nous bénéficierons d’un flux progressif de recettes à venir. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle nous avons placé les dettes dans les régies communales autonomes. Une ville comme Ostende n’a pas la taille suffisante pour mener à bien des projets comme le Kursaal et la grande Poste. Le financement et la vente d’actifs les ont rendus possibles. »

Les anges du Tettenbrug Quels sont les projets individuels prévus ? Johan Vande Lanotte : « Le permis de bâtir pour une nouvelle minque, l’European


UNE VILLE EN IMAGE

07

03. Bootsman Jonsen est un PPP de Willemen Real Estate, DMI, Democo et de la Ville d’Ostende. Les casernes d’une partie du site de l’ancienne caserne Bootsman Jonsen, non loin du centre-ville, vont céder la place à un nouveau projet urbanistique jouant sur le logement abordable pour les jeunes familles ou les jeunes isolés. Conception : De Smet Vermeulen architectes. 04. Dans le quartier du Phare, le projet Mansveldstraat est un immeuble intégrant un centre de rencontres, une crèche et un accueil extrascolaire, d’après un projet du bureau d’architectes A1Planning. La livraison est prévue pour 2017. 05. Pour rendre la plage plus attrayante même en hiver, la ville d’Ostende a publié un concours international. Sur les 68 envois, 5 équipes ont été retenues et ont présenté en mars leur projet à un jury présidé par Marcel Smets. C’est le Collectif OMNE (Iris Chervet, Pierre Chastel et Adrien Daniel) qui l’a emporté grâce à son projet Crossing Landscape. 06. La Minque (criée aux poissons) flamande construit à Ostende un nouveau European Food Centre, un centre professionnel pour la pêche, selon un projet du bureau d’architectes arQ. 07. Ostende souhaite transformer le quartier du port Rive Est insalubre en quartier à part entière, avec infrastructures destinées au logement, au travail et aux loisirs. Mille deux cents appartements y seront construits dans les prochaines années. CONIX RDBM Architectes réalise respectivement, avec le projet Baelskaai, 8 et 12 appartements avec locaux commerciaux et un parking souterrain, et une tour résidentielle 49 appartements, dont la superficie ira de 88 à 270 m².

« La piscine communale des Drie Gapers sera démolie avec l’aval du Patrimoine immobilier, qui s’y opposait dans un premier temps, et l’espace public du site sera donc rétabli. La rénovation prévue, pour laquelle un appel public avait été lancé, s’est avérée impossible. L’appel pour une nouvelle piscine sur le site de l’école Vercaemer, à l’angle de la Northlaan et de la Nieuwpoortsesteenweg, est sur le marché. » « Pour le Thermae Palace hôtel, nous cherchons des candidats qui souhaitent établir un droit réel sur le site et le rénover. La préparation de ce dossier, en partenariat avec la Région flamande, n’est pas si simple. » « L’approche des environs de la gare avance, mais elle menace d’être hypothéquée par un litige portant sur des droits de propriété de la zone du quai Churchill entre la Région flamande et l’autorité fédérale. Il est actuellement devant les tribunaux. Nous avons plaidé pour une solution raisonnable auprès des ministres Weyts et Jambon, car un procès pourrait constituer une entrave considérable. Si aucune solution n’a été trouvée dans les six mois, nous serons contraints d’interrompre les travaux. » « Les subsides qui proviennent des travaux publics me satisfont moins. Ces trois dernières années, nous avons reçu en tout et pour tout 200 000 euros, suffisants pour une seule étude, alors qu’un centre-ville obtient normalement entre 5 et 10 million. Un des deux derniers points noirs de Flandre se trouve à Ostende. La solution que nous-mêmes, mais également d’autres services, avons

identifiée est considérée comme trop onéreuse, mais les alternatives se font attendre. » « Le concours international de design pour l’infrastructure de plage, clôturé récemment, est un élément réjouissant. Nous cherchions à mieux exploiter l’ensoleillement hivernal, qui est présent sur la plage mais pas sur la digue, un peu à l’instar des Planches à Deauville. Parmi quelque 75 envois, nous avons sélectionné cinq équipes qui ont eu la possibilité d’affiner leur proposition sur place en mars dernier, à l’occasion d’un séminaire d’une semaine, et parmi lesquelles nous avons désigné un vainqueur. Cette initiative mérite assurément d’être répétée. Un autre projet est déjà fixé : une étude pour une liaison piétonne et cyclable franchissant le chenal du port entre les rives Ouest et Est. Nous souhaitons vérifier la faisabilité et rassembler des idées. L’étude débutera avant la fin de l’année et les plans seront prêts pour le début de la prochaine législature. » « Enfin, en 2018, nous voulons replacer les bustes sur le Tettenbrug, nom que les Ostendais donnent au pont Smet de Naeyer. Durant la Première Guerre mondiale, les Allemands ont transformé en canons les anges de bronze aux poitrines généreuses qui s’y trouvaient initialement. Nous allons décrire une mission consistant à créer une réplique de ces statues et à restaurer le pont dans sa gloire d’antan. » Par Colette Demil & Staf Bellens DIMENSION

Food Centre Oostende, est prêt mais le gouvernement flamand doit chercher un autre emplacement pour l’Institut flamand de la Mer. Les travaux pourront commencer dès que la question sera réglée. »

35


PROJET

Un toit parfaitement isolé et étanche à l’air

La rénovation de la toiture d’une école à Knokke-Heist a fait appel à un système innovant permettant de réaliser de manière simple et efficace un toit à l’isolation optimale et parfaitement étanche à l’air. Les nouvelles suspentes ISOVER Suspente PlaGyp I, qui incluent des plaques de plâtre en tant que finition, rendent la menuiserie superflue.

P

DIMENSION

our la rénovation de l’école Sint-Margareta à Knokke, le maître d’ouvrage (l’asbl Saefthinge-Oostkust, département Sint-Margareta) a travaillé avec l’architecte brugeois Gilbert Tamsin. La rénovation du bâtiment situé sur la Sportlaan, qui date des années 1950, inclut plusieurs phases. Suite aux rénovations du toit, le grenier a été transformé en 2 grandes classes et quelques locaux secondaires. Dans ce cadre, l’architecte avait prévu 2 chiens-assis et 20 fenêtres de toit. La toiture en pente proprement dite, qui couvre 256 m², a été entièrement isolée conformément au décret PEB pour les écoles, ce qui a constitué l’occasion de tester le nouveau système Suspente PlaGyp I d’ISOVER. Les plaques en laine de verre Isoconfort du fabriquant permettent de placer l’isolation jusque dans les moindres recoins. La pose de ces plaques à l’aide des nouvelles suspentes ISOVER permet encore d’accélérer le travail et de le rendre plus efficace.

36

Testé et approuvé En isolant la toiture de l’école, l’entrepreneur Wim Rogge (Wontergem) a pu tester le système. Les suspentes ont l’aspect de flèches jaunes émoussées terminées par une rondelle. Elles se vissent sur la structure du toit, après quoi la première couche d’isolation est collée entre les chevrons, et la seconde enfilée sur les tiges. Après avoir fixé les rondelles jaunes, l’écran pare-vapeur est passé par-dessus, fermé à l’aide du bouchon jaune et rendu étanche à l’air grâce à du ruban adhésif et du mastic. Des profilés de plafond Gyproc PlaGyp peuvent être collés sur les bouchons jaunes pour y placer les panneaux Gyproc. Les canalisations électriques prennent place dans l’espace entre le pare-vapeur et la plaque de plâtre.

La toiture rénovée de l’école Sint-Margareta à Knokke. Les suspentes ISOVER Suspente PlaGyp I, qui incluent des plaques de plâtre en finition, rendent la menuiserie superflue.

du système. Elle offre la certitude que l’écran pare-vapeur régulant l’humidité est posé correctement et qu’il reste étanche partout. Par ailleurs, sa pose demande moins de ruban adhésif que précédemment, et l’installation est plus rapide. Elle commence dans les coins de chaque surface de la toiture, à 10 cm des pannes. Les distances verticales entre les tiges dépendent du type de plaque utilisé. Les distances horizontales sont définies par le poids que supporte la suspente. Dès que quelques tiges sont vissées au bon emplacement - verticalement ou horizontalement - les autres peuvent être alignées à l’aide d’un cordeau. Le système permet de simplifier toutes les étapes suivantes pour une isolation efficace et étanche à l’air. Les éléments de charpente en bois entre les pannes permettant de poser des éléments d’isolation de plus grande taille deviennent superflus. u www.isover.be

Plus efficace et plus rapide La possibilité d’intégrer les câbles électriques sans percer l’isolation ni le pare-vapeur est un des avantages

Par Philip Declercq | Photos: Isover


PROBLÈMES D’HUMIDITÉ

Problèmes d’humidité : diagnostic, traitement et prévention Plus d’un sinistre du bâtiment sur cinq est imputable à l’humidité. Les causes peuvent être multiples : humidité de l’air ou des matériaux, infiltrations, humidité ascensionnelle et causes aléatoires. Plus de 700 architectes ont assisté aux séances d’information de la NAV, organisées dans chaque province flamande et ont dressé un inventaire précis des problèmes d’humidité sous toutes leurs coutures.

Humidité aérienne

DIMENSION

Qui dit problèmes d’humidité aérienne pense souvent à la condensation de surface, la condensation interne et, pour les matériaux poreux, l’hygroscopicité qui peut notamment entraîner la formation de moisissures sur les murs froids. « Ces problèmes peuvent être circonscrits en augmentant la température de surface de l’élément de construction touché, que ce soit par isolation thermique ou en augmentant la température ambiante. Il peut aussi être indispensable de juguler l’humidité relative (HR) en installant une ventilation efficace. Dans les logements, l’humidité relative se maintiendra de préférence entre 30 et 60%. Mais en général, créer d’importants débits d’air (p. ex. ouverture des fenêtres) ne la réduira que temporairement, au risque d’un refroidissement excessif des éléments de construction (et d’une diminution des températures de surface) », explique Ilse de Pot, ingénieur de la WTCB. « Autre problème : la formation de condensation interne dans les murs et les ossatures suite à des fuites convectives ou une pression de vapeur

38

excessive. Il est donc important, à titre préventif, d’assurer la bonne étanchéité à l’air et à la vapeur d’une toiture ou d’autres éléments. On peut aussi voir apparaître des taches d’humidité suite à la présence de sels hygroscopiques. Ceux-ci sont parfois présents dans les bâtiments existants (p. ex. d’anciens bâtiments de ferme) qui ont été confrontés à une humidité ascensionnelle. Toutefois, ils peuvent également survenir dans des constructions plus récentes (p. ex. une construction neuve en brique de récupération). Il est relativement facile de vérifier leur présence en utilisant des bâtonnets analytiques.

Humidité des matériaux L’humidité des matériaux résulte de l’absorption d’eau par les matériaux avant et pendant les travaux. Elle est pratiquement inévitable, mais peut être limitée. Les matériaux de construction et la structure déjà érigée doivent être protégés au mieux des précipitations. La présence d’humidité des matériaux peut aussi avoir des conséquences sur le moment où certaines finitions seront

posées. Ainsi, pour les finitions de sol sensibles à l’humidité, et en fonction de la finition et du type de sol, des taux d’humidité maximaux admissibles seront imposés. Par exemple : 2 %-masse pour une chape à base de ciment sans chauffage par le sol, fini à l’aide d’un revêtement de sol élastique étanche à la vapeur.

Infiltrations Les infiltrations peuvent notamment se produire à la hauteur de façades, des canaux de cheminée ou des menuiseries extérieures, sachant que l’exposition, l’orientation, la conception, le soin apporté à l’exécution et les matériaux utilisés sont souvent des facteurs (co) déterminants. Pour réduire au maximum les infiltrations dans les structures souterraines, le choix du système de protection est primordial. Celui-ci dépendra de divers paramètres, mais l’éventuelle présence d’une finition intérieure sensible à l’humidité sera souvent déterminante. On peut ainsi opter pour un cimentage, une structure en béton (complétée éventuellement par


PROBLÈMES D’HUMIDITÉ

Humidité ascensionnelle et causes aléatoires

des injections) ou un cuvelage souple qui constitue la solution la plus performante. Dans ce cadre, il faut parfois tenir compte de certaines limitations inhérentes au processus, comme l’apparition de taches d’humidité lors d’un cimentage, de certaines infiltrations au niveau de fissures et/ou des joints pour les structures en béton... .

Les problèmes d’humidité se produisent principalement dans des bâtiments existants plus anciens, qui sont dépourvus d’écrans pare-humidité dans les pieds des murs. Pourtant, certains bâtiments plus récents peuvent également y être sujets en présence de défauts, ou par exemple d’un contournement à hauteur de la membrane de drainage de l’intervalle. Les problèmes d’humidité peuvent également provenir de causes ‘aléatoires’, telles que fuites dans les ca-

« Dans certains cas, la cause et l’emplacement du problème d’humidité sont dissociés », explique Ilse De Pot, ingénieur à la WTCB.

nalisations des murs ou l’alimentation en eau, pour les dispositifs sanitaires ou autres. « Pour limiter les problèmes d’humidité, il faut leur accorder suffisamment d’attention, tant lors de la conception que de l’exécution. Si une pathologie se manifeste malgré tout, un diagnostic correct est indispensable », conclut Ilse De Pot. L’architecte ingénieur Koen Willem a ensuite donné un aperçu des solutions pratiques proposées par les partenaires. Par Philip Declercq

Ilse De Pot

01 RENSON®: C+® en E+® avec Breeze Tant la Healthbox que l’unité de ventilation Endura dans les systèmes de ventilation C+® et E+®de Renson sont désormais équipées en standard de la fonction Breeze. Celle-ci limite tout risque de chauffage excessif de la maison en mesurant la température en continu. Le système E+® (photo) combine une ventilation à la demande et la production de chaleur pour le chauffage des pièces et l’eau chaude sanitaire. L’apport PEB plus précis du rendement selon Ecodesign permet au système E+® d’offrir une diminution supplémentaire allant jusqu’à 6 points. Consultez le configurateur PEB et le tableau des valeurs PEB sur : u www.renson-architects.be

01

02 DERBIGUM®: le bon écran pare-vapeur

02

» DIMENSION

Pour DERBIGUM®, un écran pare-vapeur est indispensable pour la gestion de l’humidité. Ce fabricant de membranes propose une vaste gamme de solutions pour éviter la condensation, en fonction de la situation concrète. Derbicoat® S (sur béton) est la solution de base. Lorsque le support est mouvant, comme par exemple une grille en bois, Derbicoat® HP augmente la résistance aux déchirures grâce à son renfort en fibre de verre. Derbigum® NT est une solution écologique généraliste à base de matériaux de récupération. La solution Derbicoat® Alu atteint une classe climatologique IV grâce à sa sous-couche en aluminium. u www.derbigum.be

39


PROBLÈMES D’HUMIDITÉ

»

03 SIKA: SikaProof A Sikaproof A est une membrane d’étanchéité totalement adhérente entièrement étanche à la vapeur pour les structures souterraines en béton. Ses propriétés adhésives empêchent toute migration latérale de l’eau, de façon non seulement à assurer l’étanchéité, mais aussi à protéger le béton contre les effets de l’eau souterraine. La membrane constitue un système d’étanchéité à l’eau conformément à la classe 3 du CSTC. Grâce à son étanchéité à la vapeur, SikaProof A convient pour les structures souterraines exigeant une bonne étanchéité à l’eau, comme les pièces de vie, les vestiaires et les locaux techniques. u www.sika.be

03

04 SOUDAL Aquaswell Développé pour assurer l’étanchéité à l’eau et au gaz des traversées pour câbles et conduites, SOUDAL Aquaswell est un mastic polyuréthane monocomposant qui s’expanse au contact de l’eau. Livrable en cartouches en aluminium ou en poches, il se pose à l’aide d’un pistolet à colle standard. Ce produit convient pour l’étanchéité de nombreux types de canalisations dans les passages de gaz, d’eau et de câbles, pour l’étanchéité à l’eau des joints de construction en béton, et pour la fixation de bandes d’étanchéité en bentonite sur les surfaces rugueuses. La surface peut être légèrement humide, mais elle doit être propre et exempte de poussières. u www.soudal.com 04

05 Sikkens: peinture pour murs humides Sikkens Alphaxylan SF permet de peindre des murs humides. La peinture respire très bien, est sans tension et adhère aussi à des couches calcaires froides. Les caractéristiques de cette peinture permettent de l’utiliser sur des murs humides. L’humidité résiduelle peut s’évaporer, ce qui lui évite de se détacher et de former des cloques. Il s’agit d’une peinture murale intérieure sans solvant en phase aqueuse à base de polysiloxane de haute qualité, disponible dans une vaste gamme de couleurs. u www.sikkens.be

05

06 FEBE: béton architectonique et humidité Une coupure thermique permet d’éviter la condensation dans les bâtiments intégrant des éléments de béton architectonique. Le système est simple : le dépassement est accroché au sol à l’aide de barres d’attente. Ceux-ci sont ancrés dans la couche de compression des hourdis ou des prédalles. Le matériau isolant est posé entre le surplomb et la structure intérieure. Ainsi, les balcons, auvents, bandes ou éléments décoratifs et garde-fou sont fixés à la structure mais en sont séparés thermiquement. u www.febelarch.be 06

07 ISOVER Comfortpanel 32

DIMENSION

07

40

Pour isoler, mieux vaut procéder de l’extérieur vers l’intérieur afin d’éviter les ruptures de la couche d’isolation et les problèmes de condensation. S’il est impossible d’isoler de l’extérieur a posteriori, un panneau indépendant en ISOVER Comfortpanel 32 à entaille est la solution pour l’isolation a posteriori des murs extérieurs par l’intérieur. Elle se compose d’un panneau en laine de verre revêtu de part et d’autre d’un voile doux protecteur. Le panneau est muni d’une entaille longitudinale qui permet de le glisser aisément dans ou derrière les profilés en métal pour éviter les ponts thermiques qu’ils provoquent. u www.isover.be


to i b a H

TM�

soutient tout ,

reves les plus fo s o v e us. m e m

Résistantes, durables et insonorisantes, les nouvelles plaques Habito™ par Gyproc permettent de donner vie à vos projets, même les plus ambitieux… Et passionné, comme votre nouveau salon. Permettant sans effort un accrochage de 15 kg par point de fixation, laissez libre cours à votre imagination. www.gyproc.be


PROJET

Quatre variantes en brique de parement rouge donnent un caractère ludique à De Muze C’est à Muizen, près de Malines, que le centre de repos et de soins De Muze s’intègre peu à peu dans la nouvelle zone de parcs longeant la Rubensstraat. La créativité de l’architecte et le travail sur mesure de la briqueterie Floren & Cie ont donné naissance à des contrastes surprenants dans les surfaces de brique rouge.

suit l’architecte Tom Verschueren. Les prescriptions urbanistiques précisaient également que la façade provisoire et la cabine haute tension existante, situées à l’entrée du site, devaient être intégrées dans l’ensemble architectural. C’est pourquoi une conciergerie annonçant subtilement le centre qui se trouve plus loin a été prévue.

Points d’orientation

L

e site de Muizen a une longue histoire. Cette ancienne usine a été rachetée en 2006 par une famille qui a obtenu un permis d’urbanisme pour construire un centre de repos et de soins. En 2011, le projet a été transféré à Senior Living Group (SLG, Kontich). Cette entreprise, qui fait partie du groupe européen Korian coté en bourse, exploite 56 établissements dans notre pays. Avec l’aide d’un troisième financier, le projet malinois a été dûment mis en place. « Nos projets de soins ne se limitent pas à la construction neuve. Nous participons aussi à des rénovations, combinées ou non à des projets d’extension » explique Alexandre Bullynck de SLT.

Construction imbriquée

DIMENSION

Le concept existant du collectif architectural malinois dmvA, qui compte deux niveaux, a été optimalisé en concertation avec SLG. « L’implantation et la na-

42

ture du site, dont l’accès forme un goulot, ne permettaient pas de construire un bâtiment compact. Le permis d’urbanisme existait déjà, et il n’était dès lors plus possible de modifier le volet architectural. Le plan de surface, qui prévoyait trois groupes de vie d’une trentaine de résidents, a été conservé pour l’essentiel. Quelques éléments ont été ajustés d’un point de vue fonctionnel. Le sous-sol, qui était creusé plus en retrait sous le bâtiment dans les plans initiaux, a été déplacé du côté rue, notamment pour faciliter l’approvisionnement des fournisseurs. Vu le caractère vert du site, les caves ont été aménagées sous la moitié de l’immeuble, notamment en vue de créer un parking souterrain. Les habitants du quartier craignaient les nuisances visuelles des groupes d’aération sur le toit. C’est pourquoi nous avons sacrifié quelques locaux du rezde-chaussée pour les y installer » pour-

Les concepteurs souhaitaient réaliser un bâtiment flexible qui serait à la fois identifiable et compréhensible. C’est ce qui justifie la présence des deux grands patios qui permettent aux résidents de s’orienter. Ainsi, le premier - où se trouve également l’entrée - est aussi relié à la cafétéria. Toujours pour faciliter l’orientation, quelques chambres prévues dans le concept original ont été supprimées au profit d’un petit coin salon. Le plan de sol a évolué pour devenir une sorte de ‘8’ avec circulation verticale entre les deux patios. Pour le revêtement de façade, c’est un matériau neutre qui a été retenu : une brique rouge qui se fond dans les immeubles du voisinage immédiat (voir plus loin). Les colonnes en V qui, tout au long du bâtiment longiligne, donnent accès à l’accueil, ont un aspect attrayant. L’intérieur de l’immeuble, avec les patios assurant l’apport de lumière naturelle, a été plâtré de blanc. Toutes les


PROJET

Jeu de surfaces L’architecte a voulu apporter des contrastes dans les surfaces des façades en faisant alterner deux bandes de brique différentes : l’une entièrement lisse, l’autre entièrement poncée brut. « Les façades sont construites en respectant un jeu de surfaces, un échiquier, sachant que l’une est entièrement réalisée en maçonnerie et alterne avec l’autre, dont la finition est traditionnelle. On obtient ainsi un bâtiment tactile. Du côté intérieur, on constate que la longueur considérable, réalisée dans le même matériel, est interrompue de façon différente. Les claustras qui ‘chevauchent’ les parties ouvertes des fenêtres donnent aux façades un caractère ludique» poursuit l’architecte.

Un puzzle subtil Le maître d’ouvrage et l’architecte ont opté pour une façade rouge en format standard. Il s’agit d’une brique relativement dure combinant faible porosité et résistance à la pression élevée. « Pour que les dimensions des briques soient identiques, la production des deux variantes s’est effectuée en parallèle. Dans la perspective d’un collage, il était important qu’elles se correspondent » explique Michel de Corswarem de la Briqueterie Floren & Cie. Cette entreprise familiale de Brecht est dirigée par la quatrième génération. « Toutes nos briques ont fabriquées à partir d’argile

campinoise. Nous pouvons ainsi commercialiser un produit de qualité et durable (car d’extraction locale). Ce projet, par exemple, est du sur-mesure de A à Z. Pour obtenir l’effet des diverses surfaces, il a fallu adapter la production. Certaines briques ont été perforées de diverses manières, d’autres entièrement remplies, sans aucune concession sur le plan des dimensions. En tout et pour tout, nous parlons de 4 variantes sur l’ensemble de la superficie. Le fait qu’il s’agisse d’une façade collée renforce son caractère massif et brut. Un des avantages du collage par rapport à la maçonnerie classique est qu’il permet d’éviter les efflorescences - qui, comme une étude récente l’a démontré, sont dues au mortier. » Le fait que Floren produise en extrudé permet de garantir une grande stabilité dans les dimensions des briques. « La presse comprime

l’argile, la compacte, et y fait le vide, de manière à obtenir une brique très dure. La tolérance sur nos briques est très limitée, ce qui n’empêche pas que pour l’entrepreneur de gros oeuvre - Democo en l’occurrence -, cela reste un puzzle subtil, parce qu’il peut toujours y avoir des différences minimes » conclut de Corswarem. u www.floren.be u www.dmvA-architecten.be Par Philip Declercq Photos: Bart Gosselin Photography

01. Les deux grands patios qui permettent aux résidents de s’orienter. 02. Les claustras qui ‘chevauchent’ les parties ouvertes des fenêtres donnent aux façades un caractère ludique.

01

02 DIMENSION

unités résidentielles ont à peu près la même forme et la même superficie. Les concepteurs ont opté consciemment pour une hauteur de 3 mètres, afin de créer une impression d’espace sans augmenter l’empreinte écologique. Les finitions intérieures jouent sur des nuances apaisantes de brun, de gris et de jaune. Les portes intérieures, par exemple, présentent une couleur claire différente des poignées. Autre exemple : d’un point de vue opérationnel, les WC dames et hommes sont très faciles à distinguer grâce aux couleurs et aux motifs.

43


PROJET

Pour une sécurité respectueuse de l’architecture existante Dans un des bâtiments de KBC Groupe sur l’avenue du Port à Bruxelles (un projet de Jaspers-Eyers Architectes qui date du début des années 1990), l’accueil a récemment été réaménagé - sécurité incluse. Les portails d’accès SpeedStiles FL et Glasstile de Gunnebo s’intègrent parfaitement dans le décor sobre et minimaliste.

L

e vaste hall d’entrée de l’immeuble KBC a été entièrement réaménagé dans le but de pousser plus loin encore l’optimisation du contrôle des accès. KBC Groupe souhaitait intégrer sécurité, design, couleurs et architecture en un ensemble harmonieux, tout en respectant l’architecture existante et le jeu des lignes des sols de marbre.

Effet spatial, plus de lumière naturelle

DIMENSION

Dans le cadre des formes minimalistes existantes, la banque a donné la préférence à des portails d’accès conviviaux, avec des portes battantes qui s’ouvrent dans le sens de la marche. Les SpeedStiles FL de Gunnebo répondent parfaitement à cette description. La meilleure solution possible a été étudiée avec l’architecte d’intérieur de KBC Banque. L’appli 2D de Gunnebo a permis d’intégrer les portails dans des photos de la situation existante, de manière à permettre une visualisation immédiate des

44

simulations. Le client a opté pour une solution intégrée : 2 SpeedStiles FL, 1 Glasstile (pour les usagers en fauteuil roulant), et une cloison de séparation en verre feuilleté à hauteur identique (180 cm). Le contrôle des accès est assuré par des lecteurs de badges de proximité. Un SpeedStile permet le passage de 40 personnes (une par une) à la minute. Dans un souci de sécurité (en cas d’évacuation), les portails s’ouvrent aussi dans le sens de la fuite. Une cloison de 25 mm de verre feuilleté avec support en aluminium a été intégrée dans le concept d’ensemble. La réorientation de l’accueil crée un effet spatial. Les fenêtres situées à l’arrière du hall d’entrée, qui donnent sur un beau jardin d’intérieur, améliorent l’éclairage naturel.

Environnements à haut risque Les SpeedStiles sont en matière synthétique, équipés de moteurs silencieux, et modulaires. Ils se distinguent par leur design sobre, une interface utilisateur intuitive ainsi qu’une intégration et

KBC Groupe a opté pour une solution intégrée : 2 SpeedStiles FL, 1 Glasstile, et une cloison de séparation en verre feuilleté. La réorientation de l’accueil crée un effet spatial.

une connexion flexibles. Ils sont équipés de détecteurs de mouvement réglables et sont polyvalents. Ces portails très rapides sont destinés à l’entrée et aux ascenseurs d’immeubles de catégorie supérieure tels qu’hôtels de luxe, bâtiments utilitaires, environnements publics à haut risque belges et européens... S’il s’agit d’immeubles administratifs à haut risque tels que ce projet KBC et de grands hôtels, Gunnebo Belgium s’occupe elle-même de l’installation. Deux autres immeubles du Groupe KBC doivent également accueillir des SpeedStiles. Pour les applications en PME, le spécialiste de la protection travaille avec d’autres installateurs spécialisés dont Syx Automations et Krautli. u www.gunnebo.be Par Philip Declercq


L’ardoise céramique Bellus : Super légère Super esthétique Super fine.

Architecte Erik Maeyaert, Diksmuide

Il n’existe pas d’ardoises céramiques plus légères ou plus fines que Bellus de Wienerberger. Avec ses lignes contemporaines, elle confère un look très épuré à votre toit. En nouvelle construction comme en rénovation, cette alternative à la fois élégante et qualitative aux tuiles et aux ardoises est disponible en teinte ardoisé ainsi qu’en teintes rouge naturel et terra brun.

www.koramic.com

Découvrez Bellus dans nos showrooms de Londerzeel et Courtrai. Ou demandez votre brochure via info@koramic.com.


Seule l’expérience du matériau vous conduit à sa maîtrise.

I N V I TAT I O N Durant toute l’année 2016, les Carrières du Hainaut ® invitent les architectes à une visite privée au sein du plus grand site d’extraction de pierre bleue d’Europe. Une expérience exclusive «grandeur nature» dont personne ne sort indifférent.

Réservez votre visite par mail à l’adresse architecte@carrieresduhainaut.com ou sur www.carrieresduhainaut.com/fr/architectes


© Messe Frankfurt Exhibition GmbH - Pietro Sutera

FOIRE

«Where modern spaces come to life » était le mot d’ordre de cette édition du salon mondial de l’éclairage et de la technique des bâtiments. Cette fois, Light + Building était entièrement placé sous le signe de la numérisation, des réseaux et du design.

A

ujourd’hui, des technologies de choix constituent les piliers fondateurs de la technique des bâtiments. C’est notamment le cas des concepts de maison intelligente, simples à installer et commandés au moyen de smartphones. Les applis iOS et Android apportent l’intelligence aux installations techniques. Le concept de Smart Powered Building rassemble quant à lui connexion intelligente des bâtiments, gestion de l’énergie et durabilité, le concept clé étant de synchroniser la gestion, le contrôle et le suivi de l’énergie. En ce qui concerne la sécurité des bâtiments, le salon a accueilli pour la première fois une plateforme baptisée Intersec Forum. Celle-ci présentait de nouvelles solutions et innovations en matière de techniques de sécurité, composante essentielle d’une technique des bâtiments performante. Tout comme BIM, méthodologie de planification d’avenir du secteur de la construction, qui reste un pilier essentiel de la construction moderne. Les regards sur l’avenir ainsi que l’harmonisation croissante entre design et fonctionnalité ont

également constitué des thèmes clés de cette édition.

Digital Building Le show Digital Building qui mettait l’accent sur les ‘espaces dans les bâtiments utilitaires’ a constitué une des nouveautés de cette édition. Les visiteurs pouvaient y découvrir la technique ainsi que la coopération systémique et connectée des composants dans les immeubles de bureaux modernes. Des îlots technologiques présentaient les derniers développements et exemples pratiques pour divers sous-domaines de la technique des bâtiments. L’événement Building Performance a permis aux visiteurs professionnels de s’informer lors de séminaires portant sur l’éclairage et la technique de construction intégrée. Le Trendforum, où les tendances résidentielles 2016/2017 étaient présentées, a eu le succès habituel auprès des architectes, architectes d’intérieur et designers. On pouvait y visualiser plusieurs scénarios résidentiels intégrant des produits (d’éclairage) sélectionnés dans des mises en scène spatiales inhabituelles.

Le LED à l’honneur Les visites guidées ont été l’occasion de commenter une série de points marquants du marché de l’éclairage (led). Reinhard Germer, concepteur d’éclairages berlinois, a pris en charge une de ces visites destinées aux architectes (d’intérieur). Sous le slogan ‘de la source led à l’armature led’, il a commencé par reprendre un bref historique de l’éclairage : « Chaque fois qu’une nouvelle source lumineuse fait son apparition, il faut un certain temps avant que les designers ne s’approprient les fondamentaux de la nouvelle technologie et ne découvrent son potentiel en matière de design. » Lors de cette édition, et plus encore qu’en 2014, le led est devenu le standard de l’éclairage. « L’étalon de l’éclairage, qu’il soit conventionnel ou led, reste encore et toujours la lumière naturelle », commente Germer. « Ce qui est remarquable, c’est de voir que l’efficacité du led a considérablement augmenté. Les lampes led ont une efficacité de 115 lumens par watt, et l’éclairage led représente aujourd’hui 80%, les 20% résiduels consistant en chaleur. Alors que la proportion était très différente voici quelques années encore, avec 60% de dégagement de chaleur et 40% seulement pour l’éclairage. L’éclairage led moderne résiste mieux aux chocs, et ses couleurs sont plus cohérentes. Certaines leds sont véritablement minuscules, mais sans perdre de leur flexibilité en matière de diffusion de la lumière. La variété des produits leds n’a jamais été aussi grande. Grâce à ces évolutions » DIMENSION

« Numérique - Individuel – Connecté » sera le leitmotiv de Light + Building 2016

47


FOIRE

technologiques, le led atteint de plus en plus de marchés de niche. Lors de cette édition du salon, la tendance était aux couleurs et aux textures métalliques, tant pour les supports que pour les interrupteurs. Les tons pastel ont poursuivi leur progression au sein de l’éclairage architectural. » Notons une nouveauté chez OSRAM : le luminaire Omnipoint, qui permet d’orienter individuellement toutes les diodes. Un seul luminaire flexible permet ainsi d’éclairer plusieurs parties d’une pièce.

Nouvelles solutions, formes et technologies Les nouveautés foisonnaient également chez les exposants belges. Dans la collection Delta Light, le Pintor a attiré l’attention : une collection variée de luminaires à monter et à encastrer pour créer des effets lumineux discrets mais divers. Want-in est une nouvelle collection d’appliques murales destinées à l’extérieur comme à l’intérieur. Wever & Ducré ont présenté, parmi d’autres produits-phares, le luminaire minimaliste Bebow et le modèle couleur béton Bishop. Les solutions systémiques intelligentes étaient un des thèmes du stand ETAP, avec notamment le système de commande central Excellum 2 et la gamme de diffuseurs R2, une évolution des modèles R8. La technologie DUAL.LENS était à l’honneur : une lentille linéaire garantissant une répartition adéquate de l’éclairage grâce à sa structure interne et externe. Modular Lighting Instruments a notamment présenté ses solutions Kanon et Semih. Basalte complète Asano, premier système audio multiroom pour KNX, en y ajoutant le serveur musical Asano S4 et l’amplificateur multiroom M4.

L’éclairage led moderne résiste mieux au choc, et ses couleurs sont plus cohérentes. Certaines leds sont véritablement minuscules, mais sans perdre de leur flexibilité en matière de diffusion de la lumière.

meubel

Éclairage connecté En plus des nouveaux produits, le salon offrait également d’autres nouveautés. Ainsi, Philips Lighting va se lancer dans un partenariat avec Vodaphone pour l’Internet des objets et la connectivité. Ce partenariat permettra aux administrations locales de mettre en oeuvre des systèmes d’éclairage public connectés. Les systèmes, reliés entre eux sans fil, produiront d’importantes économies d’énergie et rendront l’entretien plus efficace et plus facile. u www.light-building.messefrankfurt.com Par Philip Declercq

ACERBIS ALESSI ALIAS AMAT ANTA ARCO

ARPER ARTEK ARTEMIDE ARTIFORT AUPING BALERI ITALIA BAUMANN BEKA BELUX B&B ITALIA BONALDO BONTEMPI BROKIS

DRIADE E15 EDRA EXTREMIS FATBOY FSM FIAM FISCHBACHER CAPPELLINI FLEXFORM CARL HANSEN FLOS CARLUCCI FONTANA ARTE CARPET SIGN FOSCARINI CASALIS FRITZ HANSEN CASAMILANO GAL. & RADICE CASSINA CATTELAN ITALIA GELDERLAND CATTELANI & SMITH GERVASONI GIORGETTI CLASSICON GLASS CLEI GUBI COR GUFRAM DANSKINA DAVIDE GROPPI GUTZZ HAY DE PADOVA H. MILLER DESEDE INDERA DESALTO DESIGN ON STOCK INGO MAURER DRAENERT

INTERLUBKE JAB JORI JOV KARTELL KASTHALL KINNASAND KNOLL KRISTALIA KUNDALINI KVADRAT LABEL LAGO LANGE PROD LA PALMA LEOLUX LIBECO LIGNE ROSET LINTELOO LIVING DIVANI LUCEPLAN LUMINA MAGIS MARTINELLI MAXALTO M. GRASSI MDF ITALIA METAFORM MINOTTI MISSONI MOLINARI

MOLTENI MONTIS MOOOI MOROSO MUUTO NANIMARQUINA NEMO NIMBUS NYA NORDISKA OLUCE OPINION CIATTI PAOLA LENTI PASTOE PORRO POLIFORM POLTRONA FRAU PRANDINA QUINZE & MILAN REXITE RIMADESIO RIVA 1920 ROLF BENZ S. HESSLEIN SCHÖNBUCH SERRALUNGA SILENT GLISS SUR & PLUS SWISSFLEX TECNO THONET VAN ROSSUM VITRA WALTER KNOLL WITTMANN XO ZANOTTA ZIMMER+ROHDE

LIGHT+BUILDING 2016 EN CHIFFRES

DIMENSION

- 216.000 visiteurs de 160 pays, 2.589 exposants - Pays les mieux représentés : Allemagne, Italie, Pays-Bas, France, Royaume-Uni et Chine. - Nombre de visiteurs en augmentation pour notamment l’Espagne, la Pologne, la Tchéquie, la Hongrie, la Turquie, l’Inde, le Maroc.

48

DES MEUBLES DESIGN • ARCHITECTES D’INTERIEUR • ARMOIRES ET RIDEAUX

MASTER MEUBEL NV • STEENWEG OP DIEST 111 • 2300 TURNHOUT OPEN VAN 10 TOT 18U • ZAT. & ZONDAG VAN 11 TOT 18 u. • VRIJDAG GESLOTEN WWW.MASTERMEUBEL.BE • MASTER@MASTERMEUBEL.BE

MasterMeubel_2016_Dimension_fr.indd 1

19/04/16 11:48


LIGHTLAB, a concept of Rexel Belgium Lightlab est le bureau d’études en éclairage de Rexel Belgique, grossiste en matériel électrotechnique. Lightlab se définit comme un espace de collaboration entre les fabricants d’éclairage, les architectes, les décorateurs, les installateurs et les clients finaux. Lightlab regroupe des lighting consultants & advisors professionnels qui mettent leurs compétences à votre service et vous informent sur les derniers développements et tendances dans le monde de l’éclairage. Une visite dans l’un de nos showrooms vous permettra de recevoir des conseils avisés. Lightlab se met à l’écoute de vos souhaits et de vos besoins pour réaliser vos projets. Retrouvez quelques-unes de nos réalisations sur notre site web.

14 showrooms Lighting consultants & advisors professionels Avis personnalisés Etudes d’éclairage et plans en 3D Eclairage d’intérieur et d’extérieur

Plus d’infos : www.lightlab.be


INTERIEUR

À la recherche du Calacatta de demain La pierre naturelle est à la fois une valeur sûre dans les intérieurs et extérieurs, qu’ils soient classiques ou modernes, et un matériau de prédilection pour les architectes (d’intérieur). Le marbre, en particulier, semble faire son grand retour. Mais bien souvent, aligner les possibilités techniques sur la demande architecturale n’a rien d’une sinécure. D’autant que pour obtenir un produit naturel, il faut être disposé aux compromis. Un accompagnement professionnel du concepteur et du menuisier est donc indispensable dès la phase d’étude. Le spécialiste de la pierre naturelle Potier Stone et son partenaire Cromarbo ont invité Dimension à visiter le quartier général du fournisseur de pierre naturelle Antolini à Vérone.

L

DIMENSION

a pierre naturelle possède une beauté intemporelle. Elle peut indifféremment s’intégrer sous forme de détail dans un intérieur, ou être utilisée en abondance pour des projets prestigieux, avec un budget à l’avenant. Dans les carrières du monde entier, on cherche le bloc qui présentera la veinure ou la couleur idéales pour donner au projet l’aspect souhaité. Un traitement de qualité fait le reste. Chez Potier Stone, l’art de travailler la pierre naturelle se perpétue de père en fils. L’entreprise, qui en est à sa quatrième génération, a procédé à un changement de cap en 2013. Wim Nelis, associé : « En arrivant dans l’entreprise, j’ai constaté que nous étions très bons sur des commandes spéciales ou des projets qui semblaient à première vue irréalisables, comme la réalisation du bar à champagne et à cocktails du Sandton Grand Hotel Reylof à Gand. Mais nous le communiquions insuffisamment. C’est pourquoi nous avons décidé de nous concentrer sur les travaux d’intérieur

50

plus raffinés et les projets globaux de A à Z, en étroite concertation avec les architectes d’intérieur et les menuisiers d’intérieur. En effet, trop souvent, on nous contacte après coup et il n’est techniquement plus possible de réaliser ce qui nous est demandé. Sans concertation entre l’homme de métier et le concepteur, il ne reste post-réalisation qu’un maigre ersatz de la créativité du projet. C’est pourquoi nous dialoguons avec le concepteur et le menuisier avant même le lancement du projet. »

« La différence par rapport à naguère, c’est que l’on sait de mieux en mieux protéger la pierre. » 01. Cette cuisine (conçue par Tim Rogge) est entièrement réalisée en marbre de Calacatta, la Ferrari du marbre. Potier Stone a réalisé le bloc cuisine, y compris évier et crédence, en pose en livre ouvert. Le dessin se propage le long de chaque côté de la cuisine. La partie réservée à la cuisson est en pose en livre ouvert avec l’îlot du plan de travail. L’intégration du lave-vaisselle n’a pas été simple, car il fallait tenir compte du poids de la pierre pour la

Le retour du marbre

porte du lave-vaisselle. Une bonne coopération avec

La pierre naturelle, et plus précisément le marbre, connaît actuellement un regain de popularité, surtout dans le segment haut de gamme. Les motifs du marbre et sa dureté sont autant de critères de qualité imposés au processus de production, tandis que le raffinement de la finition détermine la qualité. Wim Nelis : « Jadis, la proportion était de 70% de composite pour 30% de pierre naturelle, mais actuellement, c’est l’in-

le cuisiniste InterioreS Speeckaert a permis de régler le problème. Le surplomb de la table repose sur un pilier de 2 cm d’épaisseur. Visuellement, le plan de travail n’a qu’une épaisseur de 1 cm. 04. Parcourir l’impressionnante Carrara Stone Gallery est une véritable expérience. Sur 12.000 m², le visiteur découvre des pierres naturelles venues du monde entier. Un sondage auprès des architectes (d’intérieur) présents a permis de conclure qu’Invisible Grey, Bronze Armani et Sahara noir sont particulièrement appréciés. Photo 04 : Application de Nero Dorado à la conception de Van Den Bossche keukens.


INTERIEUR

verse qui se produit. Sur ces 70%, la préférence va dans la moitié des cas à du marbre de Carrare, de Calacatta et autres variétés similaires. Parfois, dans les projets à l’étranger, nous voyons des choix de tonalités audacieux. En Belgique, ce sont d’une part les gris et les noirs et d’autre part les blancs qui ont la cote. Poitier Stone a beaucoup de métier en interne, et essaye de faire la différence à l’aide de travail manuel. La différence par rapport à naguère, c’est que l’on sait de mieux en mieux protéger la pierre. Nous effectuons des tests quotidiens dans notre laboratoire. Par exemple, nous avons mis au point le traitement pour la pierre naturelle QTOP®+, une combinaison high tech de facteurs mécaniques et chimiques qui permettent d’obtenir une protection inégalée de la pierre. C’est la seule solution valable pour l’utilisation du marbre en cuisine. »

INSPIRE HOME Chez Duotecno à Bruges, l’Inspire Home (un projet de SheCi.be) propose conseils et inspiration aux architectes (d’intérieur). Potier Stone a participé à la réalisation des nouveaux bureaux de Duotecno, qui sont pour ainsi dire conçus comme une salle d’exposition présentant les réalisations de leurs partenaires, avec notamment une impressionnante cuisine en marbre de Carrare (photo 03). Le plan de travail occupe huit mètres de long sur un mètre de large. C’est un véritable défi technique, car les seuls supports se trouvent à gauche et à droite : toute la longueur est entièrement rigidifiée. Le bord du plan de travail est fini à la main et la matière est rendue translucide. La cuisine est entièrement finie en pose en livre ouvert. Autre particularité : la porte pivotante en Emperador Black (marbre anthracite), d’un mètre de large, trois de haut, et douze centimètres d’épaisseur. Son poids ne pouvait dépasser les 200 kilos (photo 02). u www.inspire-home.be

Le défaut parfait 01

02

03

04 DIMENSION

Cromarbo, spécialiste de l’import et de la vente de marbre, granit, autres pierres naturelles et matériaux composites, cherche la plaque idéale chez le fournisseur Antolini pour le compte de Potier Stone. Cette entreprise italienne fondée en 1956 produit chaque année 1 million de m², propose un millier de matériaux, possède ou gère 30 carrières et emploie plus de 300 personnes. Elle porte en haute estime les recherches visant à améliorer les technologies de traitement et de découpe, axées sur l’amélioration de la qualité et la réduction de l’impact environnemental. Antolini a mis au point et breveté divers processus qui garantissent des solutions exclusives et répondent aux problématiques de rigidité, d’éventuels dégâts, ou encore liés à l’entretien. Citons en exemple A Zerobact, un traitement bactériostatique innovant qui utilise une nanotechnologie basée sur les ions. Le traitement est appliqué à même la plaque, et offre un immense avantage dans les cuisines. Ou encore l’AVP® (Antolini Vacuum Process) qui, en faisant appel aux technologies »

51


INTERIEUR

du vide les plus innovantes et à des résines de la meilleure qualité, renforce la plaque sur toute son épaisseur alors qu’auparavant, le matériel ne pouvait être utilisé que dans un nombre restreint d’applications. Marco Di Giorgi (key account manager Antolini) : « Ces procédés facilitent le traitement de matériaux uniques et permettent de renforcer la beauté de la pierre. Mais quand on veut un produit naturel, il faut toujours s’attendre à devoir accepter des compromis, et admettre que la production prend du temps. Si la livraison tarde un peu, c’est souvent pour des raisons techniques. Il est important que le client le sache. Chaque matériel fait l’objet d’un traitement spécifique, mais il arrive que celui-ci ne soit pas parfait. L’essentiel est surtout de respecter la pierre et de l’aimer. C’est ce que j’appelle le ‘défaut parfait’. »

05

www.potierstone.be Par Tilly Baekelandt

06

07

05. La réalisation du bar à champagne et à cocktail du Sandton Grand Hotel Reylof à Gand fait la fierté de Potier Stone. Le revêtement est en Prexury, un composite de pierre fine, principalement mis en valeur par l’éclairage d’arrière-plan composé de quelques dizaines de milliers de leds.

06. Conformément au projet de « Stijn ontwerpt », l’on a choisi une paroi en marbre artistique pour dissimuler le salon aux regards du voisinage. 07. Hertog Jan ©Dries Bonamie et Another office

08

BIËNNALE INTERIEUR 2016 – BAR NOSE

DIMENSION

La Biennale Intérieur 2016 aura lieu du 14 au 23 octobre à Courtrai (plus de détails dans la prochaine édition de Dimension). Les cinq projets des vainqueurs des Interieur Awards 2016 dans la catégorie Spaces y seront présentés. Mission des candidats pour la deuxième édition de ce concept : concevoir un bar offrant un lien fort entre le concept alimentaire et le design. Un des projets est le Bar Nose (foto 08 © Wim Goes Architectuur), un concept de Mayu Tagasugi (Tokyo) et de Johannes Berry (Afrique du Sud). Ils ont choisi Potier Stone pour fabriquer les tables de pierre selon le concept unique de Wim Goes. Bar Nose est un projet longiligne et minimaliste inspiré du rituel japonais classique du Kōdō. L’équipe le décrit comme un « lieu de repos sensoriel » où l’odorat occupe une place centrale. L’utilisation de pierre naturelle constitue un point d’orgue au cœur du projet.

52


Esthétique, la prise de courant affleurante est également sûre et facile à entretenir. Une installation électrique mûrement réfléchie vous garantit davantage de confort et de sécurité. La prise de courant affleurante est tellement fine qu’elle forme un ensemble discret avec le mur. Elle affiche un look esthétique et est particulièrement facile à entretenir. Discutez des multiples possibilités avec votre installateur pour réduire votre facture énergétique et gagner du temps. L’ÉLÉGANCE

L’INGÉNIOSITÉ L’INNOVATION

LE CONFORT


MEDIA

The flexible city L’Europe est un continent en transition. Démographie, migration, changement climatique, stagnation économique, réglementation, différences politiques et culturelles y rendent l’évolution des régions et des villes imprévisible. Le débat sur le développement, la forme, le rôle et la viabilité des villes fait rage. Les décideurs politiques et les acteurs de terrain s’opposent parfois de front, en fonction des intérêts et de la puissance des groupes de pression. Pour autant, chacun comprend que bétonner les villes n’est pas une garantie d’habitat urbain de qualité. Pour les architectes Tom Bergevoet & Maarten van Tuijl, auteurs du livre « The Flexible City », d’autres ingrédients sont nécessaires : la gestion, la restructuration et l’utilisation durable de l’espace, l’évaluation des constructions existantes avec, si nécessaire, une densification ou un éclaircissement, l’inventaire des espaces ouverts et des fonctions, le fait de repenser le concept spatial, l’implémentation de modèles flexibles et adaptables. Les auteurs prédisent que la demande d’espace évoluera du quantitatif vers le qualitatif. De nouveaux développements doivent voir le jour dans le tissu urbain et les limites existantes de la ville. La croissance expansive que les villes et métropoles européennes ont connue au siècle dernier est terminée. Nonobstant cette évolution, les instruments de planning, dans la ligne du passé, continuent à se concentrer sur la construction neuve et l’élargissement urbain. La règlementation, ainsi que les aspects financiers et juridiques, confirment cette approche. Plutôt que flexibles et adaptables à des évolutions imprévisibles, les plannings sont rigides et fixés. Existe-t-il un format pour la ville européenne du futur ? Dans « The Flexible City. Sustainable Solutions for a Europe in Transition », les auteurs proposent à l’aide de directives méthodologiques une série d’instruments applicables aux villes en transition. En ce qui concerne les projets d’inspiration, ils optent non pas pour les villes asiatiques et africaines qui ne cessent de s’étendre, mais bien pour des role models européens. Ils comparent, analysent et décrivent nombre d’exemples concrets au Danemark, en Allemagne, en Grande-Bretagne, aux Pays-bas, en Autriche et en Belgique. Chez nous, ils se concentrent notamment sur le projet Phœnix dans la ville basse de Charleroi ainsi que sur la politique des terrains et des immeubles de la régie autonome immobilière anversoise (AG Vespa) sur la Coninckplein à Anvers. La synthèse est claire : la flexibilité locale stimule la pensée créative et innovante et permet de réagir rapidement à des situations et besoins changeants au sein d’une agglomération urbaine. Le bureau d’architectes a publié précédemment l’ouvrage « De flexibele stad - Oplossingen voor leegstand en krimp ». Sur le plan du contenu, le livre s’aligne sur le fonctionnement de leur bureau Temp.architecture.urbanism qui, par le biais de l’urbanisme, de la recherche et de l’architecture, se préoccupe surtout des transformations urbaines.

DIMENSION

« The flexible city - Sustainable solutions for a Europe in transition » - Tom Bergevoet & Maarten van Tuijl - 222 pages - anglais - nai010 publishers - ISBN 978-94-6208287-8.

54

L’architecte au 21e siècle Nombre de développements dans la construction, y compris les scénarios de croissance pour les DBFM, les PPP et la promotion de la construction, impliquent de plus en plus souvent la nécessité de poser une série de questions cruciales. Comment le métier d’architecte va-t-il évoluer ? Quel est le rôle qui lui est dévolu ? Le carcan du passé n’est-il pas trop pesant ? Le cadre légal régissant l’exercice de la profession ne doit-il pas être modernisé d’urgence ? Le récent ouvrage intitulé « L’architecte au 21ième siècle - Profession libérale ou entreprise protégée ? » reprend une série de considérations relevant de ce type de questionnement. Le livre est le fruit d’une journée d’étude organisée fin 2014 à l’occasion du 75e anniversaire de la Loi du 20 février 1939 relative à la protection du titre et du métier d’architecte. Cet anniversaire a constitué un point de réflexion idéal pour s’arrêter sur le rôle et le statut de l’architecte aujourd’hui et dans l’avenir. Dans diverses contributions, des architectes et juristes approfondissent les conséquences juridiques de l’évolution de profession libérale à entrepreneur. Ils examinent aussi la protection du titre, le monopole de l’architecte, les incompatibilités entre, notamment, les métiers d’architecte et d’entrepreneur, les tâches, responsabilités et honoraires, la responsabilité et l’assurance, la déontologie et la discipline, la réforme nécessaire ou non du droit de procédure disciplinaire de l’architecte. À suivre. « L’architecte au 21ème siècle - Profession libérale ou entreprise protégée ? » - Kristof Uytterhoeven - 290 pages - français et néerlandais - Éditions Intersentia ISBN 978-94-000-0585-3. Par Colette Demil


Plus d’info ? Télécharge notre brochure sur :

DESIGNING RESIDENTIAL COMFORT

www.renson.be

DESIGNING RESIDENTIAL COMFORT

Découvrez comment optimiser encore davantage l’esthétique et la fonctionnalité de vos projets. Grâce à une combinaison intelligente de ventilation, protection solaire et solutions Outdoor, RENSON ® contribue à créer des espaces de vie sains et confortables, tout en réduisant au maximum la consommation énergétique.

archi m innovat

dimension_FR_205x132_0315.indd 1

16/03/15 11:58

Fabricant de revêtements de façade et de terrasses

Caserne de pompiers (Lanaken) Arch. Sofie Merckx

Projet pour la banque Crelan (Lo) Architecture d’intérieur iXtra – Vanryckeghem Filip

Visitez notre show-room et recevez votre boîte à idées gratuite. Prenez rendez-vous par le biais du site web. www.outdoorwoodconcepts.be

Immeuble Take Off, Brantsandpatents Bontinck architecture

Doorniksesteenweg 202 8580 Avelgem, Belgique

Tél.: Fax:

+32 (0)56 64 40 42 +32 (0)56 64 58 82

www.outdoorwoodconcepts.be info@outdoorwoodconcepts.be


Letâ&#x20AC;&#x2122;s get ntgrated. Discover our new designs in premium woven vinyl flooring. Collections Gentle, Noble & Brave.

www.ntgrate.eu


© GRADA International

© Aaron Lapeirre - arch. Charlotte Pattyn

PRODUCTSPOT

01

02

Une grille de ventilation résidentielle à la finition architecturale GRADA International se profile comme le spécialiste belge des grilles de ventilation avec des solutions orientées projets et des délais de livraison très rapides. Avec ImaginAIR, l’entreprise lance une gamme innovante axée sur la ventilation résidentielle, et incluant une vaste palette de possibilités de finition.

‘Clearly Invisible’ Aussi vaste que complète, la gamme ‘GRADA’ se concentre sur le secteur HVAC, mais l’aspect architectural gagne lui aussi constamment en importance. C’est pourquoi l’entreprise lance ‘ImaginAIR’, une nouvelle marque qui cible la

ventilation résidentielle. ImaginAIR est une ligne de produits de qualité supérieure à la finition architecturale raffinée. Le modèle résidentiel RLV est la clé de voûte de la gamme. Il est disponible en deux versions de base, selon le montage, et se combine avec 3 panneaux de finition : ‘Small’ (rond), ‘Large’ (rond) et ‘Square’ (carré aux angles arrondis). « Ces grilles de ventilation s’adaptent à n’importe quel intérieur. Un espace de qualité et bien fini, équipé de techniques modernes, requiert des grilles de ventilation offrant une finition impeccable. Sous le slogan ‘Clearly Invisible’, soit bien en évidence, soit intégré de manière indécelable selon les préférences du maître d’ouvrage », poursuit Jeff Stubbe. La marque propose toute une gamme de possibilités de finition qui mettent l’accent sur la personnalisation : couleurs RAL standard, placage bois, teinte dorée, primaire avec peinture murale spécifique recouvrable... .

Une finition parfaitement étanche à l’air La conception du RLV privilégie aussi la

simplicité d’installation. Il existe deux possibilités de montage, en fonction du type de plafond ou de cloison. Pour un plafond ou une cloison en Gyproc, la grille est fixée à l’aide de colliers à ressort permettant d’obtenir une finition invisible. Pour le béton ou d’autres matériaux, la fixation est assurée par un cintre de montage. Un simple raccord à vis permet d’assembler la base et la plaque. Le double joint assure une étanchéité à l’air parfaite, tout en évitant les déperditions d’énergie. Pour éviter toute détérioration sur le chantier, il est possible de monter préalablement les structures de base et de n’assembler les panneaux frontaux qu’à la livraison. u www.grada.com u www.imaginairbygrada.com Par Philip Declercq

01. La personnalisation est possible grâce à tout un éventail de finitions. 02. La grille résidentielle RLV est la clé de voûte de la gamme. DIMENSION

«N

ous produisons nos grilles in-house de A à Z, ce qui nous permet de garantir des délais de livraison très serrés, de l’ordre de 6 jours. C’est indispensable compte tenu de notre spécialisation sur le marché des projets » explique Jeff Stubbe, Product Manager de cette entreprise de Lokeren qui pratique l’intégration verticale à 100%. « Les grilles de ventilation doivent garantir le confort de l’aération, mais sans pour autant provoquer de bruits indésirables. Nous disposons d’un service d’étude et d’un laboratoire pour la préparation et la validation de projets grâce à divers tests. Nous pouvons ainsi assurer le soutien technique requis pour garantir un fonctionnement parfait de nos grilles dans les projets.

57


PRODUCTSPOT

01

02

Les châssis en aluminimum des générations à venir MasterLine 8, le ‘châssis en aluminium de l’avenir’, est le vaisseau amiral des innovations que propose Reynaers Aluminium. ‘Slimline’, un système de châssis ultra-mince à haut pouvoir isolant, ainsi que le système de châssis coulissant ‘Hi-Finity’ à collage d’angle, comblent également les attentes.

A

près le lancement du Système Thermo dans les années 1970 et du Reynaers Concept System vingt ans plus tard, Reynaers Aluminium repousse à nouveau ses limites. Avec l’introduction du nouveau système de châssis en aluminium MasterLine 8, le fabricant européen de solutions architecturales durables en aluminium propose un système de pointe très performant sur le plan de l’efficacité énergétique, et qui offre au consommateur final un confort maximal. C’est un nouveau moment clé dans les 50 années d’histoire de l’entreprise.

système offre une grande liberté architecturale avec de nombreuses variantes au niveau du design, et est entièrement orienté selon les besoins de construction ou de rénovation actuelles. Avec les versions HI et HI+, le système MasterLine 8 présente des variantes à haut pouvoir isolant pour tous les types de logement, depuis la rénovation jusqu’à la maison passive. La série existe en cinq variantes distinctes : Fonctionnel, Renaissance, Aile cachée et Déco. Celles-ci permettent au profil de s’adapter parfaitement à n’importe quel style.

u www.reynaers.be

Collage aux angles Nombreuses variantes

DIMENSION

Le développement du système MasterLine 8 a accordé une attention toute particulière au processus de fabrication et d’installation des châssis. Leur caractère innovant se révèle dans un processus de production optimisé, un montage efficace des composants, et la pose simplifiée des éléments finis. Le

58

le SL 38 permet de jouer à la perfection sur les tendances architecturales mettant la transparence et l’authenticité à l’honneur. De plus, le système de châssis coulissant à haut pouvoir isolant Concept Patio 155 est désormais aussi disponible avec ouverture d’angle. Les ailes coulissantes de la solution d’angle CP 155 permettent une expérience de plein air optimale puisqu’aucun profil d’angle ne gêne la vue ou l’accès. Grâce à cette prouesse fonctionnelle, la limite entre extérieur et intérieur est encore plus ténue. Le système minimaliste Hi-Finity surprend par le collage d’angle lancé récemment. Ce système ouvert aux profilés dissimulés permet désormais de réaliser un vitrage entièrement transparent, y compris à l’angle de la maison. La fenêtre coulissante Hi-Finity est disponible en double ou triple vitrage. Les deux variantes répondent à des exigences de sécurité très strictes et supportent le poids de vitrages de grande dimension.

Mais Reynaers Aluminium présente aussi plusieurs autres innovations remarquables. C’est le cas de la série SlimLine (SL) 38, lancée récemment. Ces châssis ultra-fins à haut pouvoir isolant sont disponibles en trois variantes qui sont donc à leur aise dans tous les styles de construction. Avec ses performances thermiques améliorées et ses variantes,

Par Philip Declercq | Photos: Reynaers Aluminium

01. Avec ses versions HI et HI+, le système MasterLine 8 présente des variantes à haut pouvoir isolant pour tous les types de logement. 02. Le système minimaliste Hi-Finity surprend par le collage d’angle lancé.


Ambiance domestique Recherchez-vous de l’inspiration pour donner un caractère plus domestique à votre environnement de travail traditionnel ? Souhaitez-vous retravailler vos bureaux pour les rendre plus attrayants. Alors, laissezvous surprendre et inspirer par notre « Lounge ». Vous y retrouvez notre interprétation d’une configuration de réunion, un coin de salon informel, un coin café et un bureau de direction. Des meubles aux lignes épurés, des matériaux riches, des accents design et des accessoires domestiques en font partie sans pour autant perdre la fonctionnalité.

The Lounge by Kinnarps sa - Heide 15 - 1780 Wemmel - 02 456 0 456 - info@kinnarps.be - www.kinnarps.be


Isolation, essentiel pour notre monde.

Laine de roche ROCKWOOL . ®

L’isolation naturelle et durable. www.rockwool.be ®


PRODUCTSPOT

Économiser jusqu’à 50% sur le chauffage et le refroidissement

L’

économie résulte principalement d’une utilisation intelligente de la pompe à chaleur commandée par le logiciel Siemens le plus récent. « Le refroidissement produit de la chaleur, et vice versa », explique Filip Van Hulle (sales manager d’ECR Belgium). « Triple Aqua stocke simultanément cette chaleur et ce froid pour une réutilisation ailleurs dans le bâtiment, ou à un autre moment. Grâce à un système breveté, et comme le nom l’indique, nous y parvenons au moyen de trois canalisations d’eau : une alimentation en eau chaude (28 à 36°C), une alimentation en eau froide (12 à 18°C) et un retour pour l’eau à température ambiante. »

Stockage Le système TripleAqua est idéal pour les pays ayant un climat comme celui de la Belgique, car il peut à la fois chauffer et rafraîchir. Dans les bâtiments de plus grande taille, les pièces exposées au soleil ou contenant des appareils qui chauffent beaucoup ont souvent

Triple Aqua stocke la chaleur et le froid pour une réutilisation ailleurs dans le bâtiment, ou à un autre moment.

besoin d’être rafraîchies, tandis qu’il est nécessaire de chauffer celles qui se trouvent à l’ombre. « Comme le système stocke et réutilise la chaleur ou le froid excédentaire, il est donc deux fois plus économique que les alternatives traditionnelles, d’autant qu’il tire son avantage d’un concept rénové et non de technologies nouvelles. Tous les éléments de l’installation sont disponibles depuis des années sur le marché, et ont déjà amplement démontré leur qualité. On n’achète donc pas un chat dans un sac, mais bien une fiabilité, une sécurité et des économies d’énergie qui ont fait leurs preuves. »

Durabilité La durabilité de Triple Aqua est un de ses grands atouts. Tout d’abord, le système permet d’importantes économies d’électricité, ce qui est une bonne chose pour le budget et pour l’environnement. Mais ce n’est pas tout, car la pompe à chaleur utilise ce réfrigérant 100% naturel qu’est le R433A propène, constitué d’un mélange de R290 propane et de

R1270 propylène. Choisir le propène aujourd’hui pourrait éviter bien des soucis et des investissements supplémentaires dans les années à venir. De plus, la quantité de propène nécessaire est très faible, car il n’est utilisé que dans la pompe à chaleur à haut rendement située hors du bâtiment. Les canalisations intérieures qui mènent aux systèmes de diffusion ne contiennent que de l’eau. » TripleAqua peut équiper divers systèmes de diffusion tels que chauffage/ refroidissement par le sol, plafonds refroidissants, radiateurs et convecteurs LT et rideaux d’air. « Le système démontre qu’une réduction de l’énergie et l’utilisation de pompes à chaleur à haut rendement, combinées à l’inventivité et à l’expertise - permettent de réaliser de belles économies » conclut Filip Van Hulle. u www.ecr-belgium.be Par Rudy Gunst DIMENSION

Le système de climatisation TripleAqua est une innovation révolutionnaire pour le chauffage, le refroidissement et le stockage thermique. Un système unique, qui a recours à l’eau pour transporter la chaleur et le froid à travers le bâtiment. Seule une quantité minimale de fluide réfrigérant naturel propène est nécessaire dans l’unité extérieure. Le système permet d’économiser jusqu’à 50% sur le chauffage et le refroidissement. TripleAqua est distribué par ECR Belgium en Belgique.

61


PRODUCTSPOT

Des solutions économes en énergie et faciles à installer 01

Rechercher résolument des technologies éprouvées et de qualité, faciles à installer et à entretenir : pour Bulex, c’est par là que passe la possibilité d’offrir plus de confort. Aujourd’hui, la marque propose une gamme complète de systèmes de chauffage et de production d’eau chaude offrant des solutions pour tous les projets, qu’ils soient à base de combustibles fossiles ou d’énergie renouvelable. Dans ce dernier secteur, le boiler thermodynamique Magna AQUA 150/2 et le module hydraulique pour pompes à chaleur Genia SET sont des innovations de premier plan.

«A

DIMENSION

vec sa nouvelle stratégie « effort minimal, performances maximales », Bulex a la volonté de faciliter la vie de l’homme de métier et du client. Cette volonté se traduit par la simplicité, l’efficience, un excellent rapport qualité-prix et un service après-vente de haut niveau. Sur ce dernier point, l’installateur peut compter sur un soutien efficace, sans que le fabricant n’intervienne à sa place. Tous les produits de Bulex - y compris les nouveaux s’inscrivent dans cette philosophie. En 2015, avec sa nouvelle gamme Thermo MASTER et son thermostat intelligent MiGo, le fabricant a lancé des produits de qualité qui offrent un confort d’utilisation maximal. Avec le MiGo et l’appli gratuite qui l’accompagne, il est possible de régler à distance, de manière simple et précise, le chauffage et la production d’eau chaude, à partir d’une tablette ou d’un smartphone. Grâce à sa diversité, la gamme de chaudières à

62

condensation Bulex - Thermo MASTER, Thema CONDENS et Isotwin CONDENS répond à toutes les demandes, qu’il s’agisse de construction neuve ou de rénovation. Le fabricant lance à présent 2 nouveaux produits dans la gamme énergie renouvelable. »

Solution peu énergivore pour eau chaude sanitaire Avec le modèle Magna AQUA 150/2, Bulex ajoute à sa gamme de boilers thermodynamiques un nouveau modèle de 150 l qui se distingue par les raccordements placés sous l’appareil. Cette version peut être fixée au mur ou installée sur le sol à l’aide d’un trépied disponible séparément. Ce boiler thermodynamique présente un COP de 2,59 sous 7°C et porte le label énergétique A pour la production d’eau chaude sanitaire. Le Magna AQUA 150/2 est la solution parfaite pour économiser de l’énergie lors du remplacement d’un chauffe-eau électrique.

02

Installation de pompes à chaleur Bulex : encore plus facile Pour encore simplifier l’installation des pompes à chaleur Genia AIR, Bulex lancera le Genia SET sur le marché en juin 2016. Ce module hydraulique complet intègre tous les composants nécessaires, comme un chauffe-eau intégré de 184 l et le module de commande de la pompe à chaleur. De plus, le boitier offre suffisamment de place pour que l’on puisse y intégrer ultérieurement des accessoires supplémentaires, comme un kit multizone. Étant donné que tout est intégré dans un seul boitier, ce système permet un gain de place et une installation rapide. Il vous suffit de combiner le Genia SET à l’intérieur (à placer partout dans l’habitation) avec la pompe à chaleur Genia AIR, placée à l’extérieur. Cette solution facilite non seulement l’installation, mais aussi l’entretien, car tous les composants sont facilement accessibles via des panneaux latéraux amovibles. u www.bulex.be Par Philip Declercq | Photos: Bulex

01. Le boiler thermodynamique Magna AQUA 150/2 présente un COP de 2,59 sous 7°C et porte le label énergétique A pour la production d’eau chaude sanitaire. 02. Le module hydraulique complet Genia SET intègre tous les composants nécessaires, comme un chauffeeau intégré et le module de commande de la pompe à chaleur.


OB64797

PROOF PDF

Comment améliorer le rendement de vos investissements énergétiques ? Z-energy vous éclaire sur l’efficacité énergétique, les énergies renouvelables, l’approvisionnement en énergie et la mobilité verte. Z-energy, chaque mardi sur Canal Z dès 20h00. Egalement sur www.canalz.be En collaboration avec

OB64797_ZENERGY.indd 2

BRICKS & BRICK SOLUTIONS

11/01/16 13:50

NOUVEAU FORMAT

LF 40 240 x 90 x 40 mm

En savoir plus? www.vandersandengroup.be

+32 (0)89 510 140

Une nouvelle dimension à l’élégance.


Tout sous un toit!  Des

caniveaux en ABC, polymère et béton, classes de résistance de A15 à F900 et différentes propositions de grilles

 DITEC:

séparateurs à coalescence avec marquage CE jusqu’à 200 L/s. (cf. NBN EN 858-1)

 AGORA:

séparateurs lamellaire avec marquage CE jusqu’à 1300 L/s. (cf. NBN EN 858-1)

CONSEIL

DEVELOPPEMENT

LIVRAISON

SERVICES

CWS Paradise en acier inoxydable

Paradise Dry Slim Distributeur automatique d‘essuiemains pour rouleaux de coton

Paradise Paper Slim Distributeur de serviettes

Paradise Foam Slim Distributeur de savon sous forme de mousse ou de crème

Paradise Superroll Distributeur automatique de papier hygiénique avec rouleau jumbo ou manège pivotant pour 4 rouleaux

Paradise DUO Distributeur de papier toilette pour 2 rouleaux

Poubelle Elégant couvercle à charnière, disponible en option.

Pour un aperçu complet de la gamme de produits inox, consultez la page www.cws-boco.be

E.R.: Gino Verbelen - 03-2015. Red Spot.

Conditions dures comme fer, prix de velours

CWS-boco BeLux S.A. | Berchemstadionstraat 78 | B-2600 Berchem Tél. +32 (0)3 328 11 00 | Fax +32 (0)3 326 37 28 | www.cws-boco.be | cstbe@cws-boco.com CWS-boco Luxembourg S.A. | Zone Industrielle Rolach - Hall 6 | L-5280 Sandweiler Tél. +352 51 88 11 | Fax +352 51 88 58 | www.cws-boco.lu | info@cws-boco.com

ADV-168*125-RVS-V3.indd 2

6/03/15 13:25


NEW REPORTAGE

Nouveautés de Beltrami, pierres naturelles

Ceppo

San Pietro

Ceppo: ce Brèche italien de la région de Bergame séduit par ses nombreuses incrustations de marbre et de calcaire visibles à la surface de la pierre. Avec son « aspect béton », il integer parfaitement la tendance des matériaux industriels élégants pour des applications variées : finitions de sols, murs et d’escaliers et revêtement de façade. Woodstone Grey : ce calcaire chinois, grâce à sa structure de bois, confère un caractère particulièrement chaleureux et naturel à tout intérieur. San Pietro : grâce à son coloris gris tendance, à sa surface aux pores irréguliers et à sa finition très matte ce travertine italien répond parfaitement à la demande de matériaux industriels pour applications à l’intérieur. u www.beltrami.be

ALINEL • Système de revêtement de façade ‘vertical’ en aluminium ALINEL comprend une série de 8-10 profilés. Ensemble, ils constituent un système unique et breveté. Les profilés principaux assurent une première répartition sur la surface, les profilés angulaires assurent une finition discrète. La jonction dent-crochet permet un réglage plus fin. Une technique ingénieuse qui permet de fixer les profils de manière invisible et la technique inventive qui permet de les emboîter afin qu’ils puissent s’adapter à chaque surface. u www.alinel.com

Potier Stone présente Unseen Potier Stone a conçu Unseen grâce à son savoir-faire inégalé : une plaque de commande WC en pierre naturelle. Avec Unseen, Potier Stone apporte la touche finale luxueuse dans la salle de bain ou au petit coin. La toute nouvelle plaque de commande convient parfaitement pour une chasse d’eau à double touche et est disponible dans une grande variété de matériaux : pierre de taille, marbre, calcaire, ardoise, basalte, pierre bleue, faïence, quartz composite. Vous pouvez ainsi rechercher un motif original de la pierre, ou mettre en valeur la veine bien visible d’un morceau de marbre. u www.potierstone.be

Duco renouvelle son catalogue de produits belge

AG Plastics • Une nouvelle gamme de coupoles Skylux AG Plastics présente une nouvelle gamme de coupoles Skylux : les modèles Skylux iWindow2™, Skylux iWindow3™ en Skylux iDome™. Skylux iWindow2™et Skylux iWindow3™sont constituées respectivement de double et triple vitrage, pour un aspect esthétique et sobre qui s’intègrent parfaitement aux toitures plates ou en légère déclivité, tous styles confondus, grâce à leur bords en céramique et leur châssis en aluminium anodisé à rebord de faible hauteur de 28 mm (double) et 55 mm (triple). Skylux iDome™ va encore plus loin en combinant les avantages du synthétique et ceux du verre. u www.agplastics.com

DESSOL-SUNTECH DESSOL-SUNTECH toits de terrasse, adaptés pour des fins privées et pour des fins commerciales. Le système coulissant avec profiles en alu et tissu en PVC, est en effet adapté à toutes les saisons. Il est résistant à l’eau, au feu et au vent. Il y a six modèles standard qui peuvent être fermés par un système cloison vitrée, un screen vertical ou volets en bois ou en alu. En option, les systèmes peuvent être équipés d’un éclairage led. Le DESSOL-SUNTECH est fait sur mesure. u www.dessol.be

DIMENSION

Forte de 25 ans d’expérience, Duco peut désormais proposer un tout nouveau catalogue de produits complet. Lors de la mise à jour du catalogue de produits, on a non seulement consacré une attention particulière à la convivialité pour guider chacun rapidement et efficacement à travers les Systèmes de ventilation Naturelle à la Demande et leurs composants respectifs. Les informations techniques concises sur les produits sont enrichies notamment par des prix, références, nouveaux produits et configurations système modernisées, avec leurs valeurs PEB. u www.duco.eu

65


NEW

Renson® Endura Delta

Megasmooth: un poids léger de format Pour les dalles Megasmooth, les créateurs ont été chercher l’inspiration dans un environnement industriel où le béton est utilisé dans sa forme la plus pure. Le résultat sont les dalles Megasmooth, douces comme une caresse, et qui deviennent, grâce à leur look royal et leurs dimensions généreuses, un absolu succès d’Ebema. En raison de leur caractère doux et le nouveau épaisseur de 4cm le Megasmooth est la dalle rêvée pour des toitures-terrasses. Avec une épaisseur adaptée de 6cm à 4cm et la réduction du poids (33% moins) cette dalle, plus facile à poser, devient le poids léger parmi les dalles en béton. u www.ebema.be

Avec l’Endura Delta, Renson présente un système D+ commandé à la demande qui va bien plus loin que les autres systèmes D existants. Des détecteurs dans l’unité d’extraction déterminent sur base de mesures continues le degré de ventilation nécessaire. Les utilisateurs peuvent intervenir dans la commande de leur système au moyen d’une application pour smartphone. Via l’app on peut vérifier la qualité d’air intérieur et programmer le niveau de ventilation sur base de détection de CO2 et de la pollution dans la maison. L’app signale en plus lorsqu’il est temps de remplacer les filtres. u www.renson.be

Vandersanden Group introduit nouveau long format de briques de parement Vandersanden Group introduit un nouveau long format de briques de parement. Ce nouveau format mesure 240 x 90 x 40 mm, des dimensions parfaites pour combiner l’esthétique et la technique de maçonnerie. Avec le nouveau format LF40, vous créez une horizontalité élégante sans toucher à la qualité de la maçonnerie. Ce format vous inspirera à construire des bâtiments aux divers appareillages et aux types de joints créatifs. u www.vandersandengroup.be

Ntgrate®: premium woven vinyl flooring

Kingspan Kooltherm® K10 Plus Panneau Plafond Pour isoler (a posteriori) les plafonds dans les caves, il faut tenir compte de l’efficacité de l’isolation mais aussi de l’épaisseur et de l’aspect du matériau. Le nouveau Kingspan Kooltherm® K10 Plus Panneau Plafond associe tous les critères dans un panneau isolant léger et compact qui se place et se fixe vite et bien u www.kingspaninsulation.be/fr

Ntgrate propose sa nouvelle collection en vinyle tissé : 3 nouveaux designs, 34 nouvelles couleurs. Collection “gentle” : un minimum design pour un style maximum; Collection “noble” : la beauté de l’assurance soimême; Collection “brave” : dites oui à l’aventure. u www.ntgrate.eu

HILOW: design à la hauteur

DIMENSION

Alke présente Hilow, un nouveau concept surprenant axé sur un confort optimal, une création d’Axel Enthoven. Les lavabos situés à différentes hauteurs permettent d’accomplir les petits rituels propres à la salle de bains tels que se brosser les dents, se raser, se coiffer… . Tout en étant assis. Le lavabo le plus bas permet aux enfants de pouvoir atteindre plus facilement leurs affaires. Outre les lavabos placés à différentes hauteurs, Hilow est équipé d’un éclairage intégré, d’un petit fauteuil assorti ainsi que d’armoires et de tiroirs spacieux offrant de nombreux espaces de rangement. Disponible en trois coloris : noyer, milk oak et blanc mat. u www.alke.be

66


IMAGINAIR RLV 125

“Bouche de ventilation résidentielle aux possibilités de personnalisation illimitées. Pour les nouveaux bâtiments ou rénovations.” VISITEZ: IMAGINAIRBYGRADA.COM ET CONSULTEZ LES DIVERSES EXÉCUTIONS POSSIBLES

Projet: Superfloor, Architecte: Charlotte Pattyn

MONTAGE FACILE

AVANTAGES

HAUTE PERFORMANCE

FAIBLES NIVEAUX DE BRUIT

WWW.IMAGINAIRBYGRADA.COM

Découvrez notre toute dernière génération de coupoles.

PLAFOND/ MUR

INSTALLATION FACILE

RACCORDEMENT ETANCHE

COULEUR PERSONNALISÉE

EXTRACTION & APPORT D’AIR

HYGIÉNIQUE

Grada International N.V. | Toekomstlaan 18, Lokeren

Skylux iWindow3

La coupole super isolante à triple vitrage

NOUVEAU

La nouvelle coupole Skylux iWindow3™ au look uniforme procure la meilleure isolation. Cette coupole plate est super isolante (valeur Ut de 0,5 W/m2.K) grâce au châssis en pvc compact et isolant et au vitrage de sécurité super isolant HR+++. Le Skylux iWindow3™ offre encore d’autres avantages : • s’utilise dans chaque toiture plate avec inclinaison de 2° à 15° • sécurité garantie grâce au triple vitrage trempé • excellente insonorisation de 41 dB • demande peu d’entretien et offre une protection anti effraction et anti chute • parfaite intégration dans la toiture grâce à la finesse du châssis de seulement 55 mm d’épaisseur

member of Passive for architects


Stones & Stories

Thala Beige adouci

Thala Beige : pierre calcaire tunisienne de caractère Avec le tout nouveau complexe résidentiel et commercial Toison d’Or, Bruxelles se dote à nouveau d’un point de ralliement à l’élégance raffinée. Le jeu subtil des lignes sensuelles, les vastes verrières et les accents dorés confèrent un look « Art nouveau » typique à cet impressionnant bâtiment. Les mouvements inclinés inhérents au style dominent aussi la luxueuse partie résidentielle qui abrite 83 appartements élégants et un superbe penthouse. Pour la réalisation de l’impressionnant escalier en colimaçon et des 600 m² d’espaces communs, l’équipe de designers a retenu le calcaire tunisien Thala Beige en finition adoucie. Sa palette de tons beiges chaleureux insuffle harmonie et sérénité au jeu des lignes ondulées et des accents dorés.

SHOWROOM – DEPOT DALLES & TRANCHES Venetiëlaan 22, 8530 Harelbeke T +32 56 23 70 00 F +32 56 23 70 02 info@beltrami.be beltrami.be HEURES D’OUVERTURE SHOWROOM:

Lundi, mercredi et vendredi: 9h-17h. Samedi ouvert de 8h30 tot 12h30. Attention! Mardi et jeudi: sur rendez-vous.


NEW

Sto lance son générateur de cahier des charges en ligne pour les architectes Sto présente son nouveau générateur de cahier des charges. Cet outil permet aux architectes de créer, en quelques clics, un devis complet du système d’isolation de façade souhaité. De quoi leur faciliter la tâche tout en leur faisant gagner un temps appréciable. L’outil en ligne est fluide, intuitif et s’adapte spécifiquement à chaque projet. Il est accessible gratuitement sur le site Internet. u www.sto.be/lastenboekgenerator

Cloison portante REI 60 Pour répondre à la législation stricte en matière de lutte contre l’incendie et aux normes de plus en plus sévères concernant la construction à ossature bois, fermacell, ROCKWOOL et UNILIN division panels ont conçu ensemble une cloison portante combinée offrant une résistance au feu d’au moins 60 minutes (REI 60). Celle-ci se présente sous la forme d’une structure très légère (35 kg/m²), très compacte (210 mm de largeur seulement) et étanche. La cloison, qui supporte une charge élevée (3 à 5 niveaux), peut être utilisée en intérieur ou en extérieur, comme élément de remplissage de façade, cloison de séparation entre unités de logement en maison ou appartement, ou encore comme mur porteur intérieur. u www.fermacell.be / www.rockwool.be / www.unilinpanels.com

Legrand Group introduit NUVO

Les Zip Screens Umbris sont une solution idéale qui protège à la fois du vent, de la pluie, du soleil ou des regards indiscrets. De plus, ils s’encastrent parfaitement dans le profil supérieur d’Umbris et la latte de support intégrée dans le caisson, n’altère en rien le design de qualité. La force du Zip Screen est qu’il est 100% sans coutures et ses dispositifs de fixation sont invisibles. u www.umbris.be

Fakro • Fenêtre praticable pour toit plat DXW FAKRO introduit la fenêtre pour toit plat DXW. La conception spéciale, le vitrage supérieur feuilleté très épais et résistant, ainsi que le recouvrement extérieur antidérapant permettent un passage tout à fait sans danger sur cette fenêtre, qui forme une solution idéale et esthétique dans une pièce située sous une terrasse de toit plat. u www.fakro.be

nora • noraplan® valua Au sein des établissements de santé ou scolaires et les bureaux, l’influence du facteur bien-être est grandissante. Grâce à ses coloris chaleureux et sa surface, le noraplan® valua crée une atmosphère de bien-être. Il séduit par son aspect attrayant, mais aussi par les propriétés du caoutchouc. Résistant et ergonomique à la fois, il possède des qualités acoustiques exceptionnelles et se nettoie facilement. u www.nora.com DIMENSION

La distribution sonore NUVO est un produit du fabricant américain du même nom qui fait partie du Groupe Legrand depuis 2012. NUVO présente aujourd’hui une solution Hi-Fi sans fil qui permet de profiter de la musique numérique en haute qualité dans chaque pièce de la maison, peu importe la source. NUVO est facile à installer et particulièrement conviviale. Il suffit de télécharger l’app pour la configuration du système et pour la gestion de toutes les fonctions via tablette ou smartphone. u www.bticino.be

Umbris Zip Screen

69


REPORTAGE NEW

Grada - Fermeture universelle étanche Grada a conçu une nouvelle fermeture étanche universelle à doubles lèvres pour tous ses produits à plénum, pour en optimiser les performances et l’utilisation. Le montage et le démontage de l’ensemble du raccordement s’effectue facilement et sans accessoires. La fermeture à double lèvres et le joint sont en TPE, ce qui garantit la fermeture étanche à l’air entre le plénum, le raccordement et le canal. La soupape de réglage en option facile à enlever donne un accès simple et rapide au canal. Les plénums de raccordement Grada, d’un diamètre de 125, 160, 200 et 250mm, sont en en standard de classe D selon EN1751. u www.grada.com

Schüco • Solution révolutionnaire pour les fenêtres sur toute la hauteur d’étage Avec le nouveau système de façade Schüco FWS 60 CV, Schüco a conçu une solution révolutionnaire pour les fenêtres sur toute la hauteur d’étage. Ce système combine d’excellentes propriétés d’isolation acoustique et thermique à un système de profilés filiformes pour l’ensemble de la fenêtre. Les vantaux ont la même apparence que la structure portante. Cette « fusion visuelle » implique que, de l’extérieur, les éléments d’ouverture paraissent identiques aux parties fixes. La protection contre les chutes n’a pas non plus été oubliée, grâce à l’intégration d’une balustrade en verre. u www.schueco.be

ISOVER Suspente PlaGyp I Les nouvelles flèches de suspension ISOVER Suspente PlaGyp I rendent plus facile et efficace la mise en place d’un système d’isolation et d’étanchéité à l’air pour la toiture, y compris la finition en plaques de plâtre, sans ouvrage de menuiserie supplémentaire. Le nouveau système garantit une isolation parfaite et une étanchéité à l’air impeccable et il permet en plus de réaliser un sérieux gain de temps en facilitant la mise en œuvre. u www.isover.be

SVK lance le nouveau panneau de façade Colormat Scripto SVK a ajouté début de cette année le Colormat Scripto à sa gamme de panneaux de façade en fibres-ciment ce panneau, teinté dans la masse, est disponible en 12 teintes contemporaines et parachevée par une couche hydrofuge incolore. Ces panneaux de façade se différencient par leur relief unique sur la face visible. Cette structure typique permet de jouer de manière créative avec la lumière et les ombres. En combinant les sens verticaux et horizontaux du ponçage, on obtient un surprenant jeu de lignes, qui apporte plus de profondeur et de caractère à la façade. Ces plaques de 8mm d’épaisseur sont disponibles dans les formats 3050x1220mm et 2500x1220mm. u www.svk.be

Armstrong Plafonds • Nouvel ouvrage « A Book Journey 2016 »

DIMENSION

Armstrong dévoile la nouvelle édition « A Book Journey 2016 ». Cet ouvrage met en exergue plus de quarante réalisations européennes, construites ou rénovées en 2015. Au fil de ces 94 pages, le lecteur est invité à un voyage architectural, de l’Espagne à l’Italie, en passant par le RoyaumeUni, le Benelux, l’Allemagne, la Suisse, la Pologne, l’Autriche, la Lituanie, la Lettonie ou encore la Russie ou la Turquie. Maîtres d’oeuvre, architectes d’intérieur, designers…, trouvent l’inspiration et les clés pour créer des intérieurs aux identités singulières, empreints d’efficacité acoustique, d’élégance et de design. u www.armstrongplafonds.be

70


VOLA Waterfall Shower and Kneipp Hose Sleekly Therapeutic. Visibly VOLA.

VOLA Studio Tour & Taxis Avenue du Port BE-1000 Bruxelles Tel.: 02 465 96 00 sales@vola.be www.vola.be


SOLESIA, L’ARDOISE SOLAIRE INTÉGRÉE Produire de l’énergie photovoltaïque sans défigurer votre toiture par des panneaux en surépaisseur ? C’est possible ! Eternit a conçu une ardoise photovoltaïque intégrée qui génère de l’énergie verte. Les panneaux photovoltaïques se combinent avec des ardoises placées selon différents modes de pose. La nouvelle technique Quarto, utilisée avec des ardoises de grand format, permet désormais de créer avec Solesia une toiture solaire à la fois esthétique et abordable. Solesia 40 Wc pour ardoises 45/32 posées en recouvrement double

Solesia 85 Wc pour ardoises 45/32 en pose Quarto

Solesia 127 Wc pour ardoises 60/32 en pose Quarto

La solution la plus avantageuse !

Schaffen (Diest) - Tom Jonckers, BXL-Architecten (Sterrebeek)

Découvrez le calculateur Solesia ! Calculez rapidement combien une toiture — www.eternit.be/fr/Solesia solaire Solesia coûte et combien d’énergie elle produit.

I

ARDOISES TUILES EN TERRE CUITE TUILES EN BÉTON TOITURES SOLAIRES TOITURES VERTES

Eternit SA - Kuiermansstraat 1 - 1880 Kapelle-op-den-Bos - Belgique - Tél. +32 (0)15 71 73 54 - Fax +32 (0)15 71 71 79 - info@eternit.be - www.eternit.be

DIMENSION 40 - FR  

Revue professionnelle pour architectes & consultants - AVR/MAI/JUIN 2016

DIMENSION 40 - FR  

Revue professionnelle pour architectes & consultants - AVR/MAI/JUIN 2016

Advertisement