Page 1

REVUE PROFESSIONNELLE POUR ARCHITECTES & CONSULTANTS ANNEE 10 JAN-FEB-MAA 2016 - N39

DIMENSION

Bureau de dépot Ostende X - P602602 - Périodique trimestriel - Editeur responsable: Filip Cossement - Bld. des Canadiens 118 - B-7711 Dottignies

ARCHITECT@HOME SVEN GROOTEN - B-ARCHITECTEN • PROJET LE CENTRE DU DESIGN, UN LIEN URBAIN - CENTRE DU DESIGN MONS - MATADOR • UNE VILLE EN IMAGE ROULERS • ACTUEL FAIRE PLUS AVEC MOINS : L’INSPIRATION DU MICRO ET MINI • TECHNIQUE UN ÉCLAIRAGE À LED POUR LA VIE ?

B-architecten © Olmo Peeters


Un style intemporel grâce à Reynaers Aluminium Vos idées, tout comme les matériaux que vous utilisez, doivent pouvoir traverser les époques. Les profilés de fenêtre et de porte Reynaers Aluminium offrent des solutions fonctionnelles et esthétiques idéales que vous ne manquerez pas d’admirer avec fierté. Petits chefsd’œuvre de créativité et très polyvalents, ils sont du plus bel effet dans les intérieurs tant modernes que classiques, dans les nouvelles constructions et les constructions rénovées. De plus, ils sont très pratiques : ils nécessitent peu d’entretien, garantissent une excellente isolation et sont fabriqués dans des matériaux durables. www.reynaers.be

Qui voit loin, choisit Reynaers Aluminium


REVUE PROFESSIONNELLE POUR ARCHITECTES & CONSULTANTS

DIMENSION

CONTENU

08

20

« Disons que nous sommes un atelier de création »

Le Centre du Design, un lien urbain

Sven Grooten - B-architecten

Centre du Design Mons - Matador

30

Helpdesk 06 Actuel 39 Dossier 51 Foires 56 Productspots 60 News 65

45

« Aujourd’hui, Roulers est une ville qui inspire »

Un éclairage à led pour la vie ?

Luc Martens Bourgmestre Roulers

Le maintien du flux lumineux de sources lumineuses

16

18

24

COUVERTURE Le bâtiment passif de l’école Zonnekind à Kalmthout Voir page 08 B-architecten © Olmo Peeters

27

36


L‘exclusivité de série.

Votre créativité aspire à la liberté. Votre client aspire à la sécurité. Le système paramétrique de Schüco vous offre les deux. La personnalisation élément par élément en lieu et place de l’uniformité assure des concepts uniques, une planification fiable et une fabrication précise. www.schueco.be

Windows. Fenêtres. Portes. Doors. Façades. Façades.


REVUE PROFESSIONNELLE POUR ARCHITECTES & CONSULTANTS

DIMENSION

PREFACE

Periodicité Trimestrielle Rédactrice en chef Tilly Baekelandt T +32 (0)56 33 42 72 tilly.baekelandt@fcomedia.be Rédaction Staf Bellens & Colette Demil, Philip Declercq, Alex Baumans, Koen Vandepopuliere, Bart Vancauwenberghe Publicité - conseil Katja Wijffels GSM +32 (0)473 86 59 70 katja.wijffels@fcomedia.be Conception graphique marieke.veys@fcomedia.be Editeur responsable FCO Media: Filip Cossement Boulevard des Canadiens 118, 7711 Dottignies - T 056 77 13 10

Nederlandse versie op aanvraag

Aucune partie de cet ouvrage ne peut être reproduite et/ou publiée par impression, photocopie, microfilm ou de quelque manière que ce soit, sans accord écrit préalable de l’éditeur. Les articles signés n’engagent que la responsabilité de leur auteur. Le contenu des publicités n’engage que la responsabilité des annonceurs. L’éditeur se réserve le droit de refuser d’insérer les

Darwin et l’architecte Se pourrait-il que Richard Darwin ait fondé sa théorie scientifique de la survie du mieux adapté sur une analyse de la population d’architectes ? Je ne serais pas étonnée si des recherches historiques le confirmaient demain. Pour maintenir la tête hors de l’eau, nous autres architectes devons faire appel à toutes les techniques de survie. Nous devons prendre des responsabilités excessives. Nous devons tenir compte d’une multitude d’interlocuteurs. Nous devons apaiser les tensions et dénouer les conflits. Nous devons viser la perfection et tout maîtriser en permanence. Autant d’éléments qui jouent un rôle important dans l’apparition d’un burnout. Ce n’est pas un hasard si, depuis quelques semaines, j’ai entendu parler à plusieurs reprises de collègues victimes de ce syndrome. Contrairement à beaucoup d’autres secteurs, nous ne pouvons pas régler le problème à l’aide d’une politique du personnel équilibrée, car les causes échappent à notre ressort. C’est pourquoi nous sommes aussi inflammables que des allumettes tout en étant beaucoup plus fragiles, car une fois allumés, nous brûlons par les deux bouts en même temps. Mais la théorie de la sélection naturelle offre également des opportunités. En unissant nos forces et en jouant adroitement sur la situation, nous pouvons non seulement la maîtriser mais aussi la tourner à notre avantage. C’est à cela que notre fédération professionnelle s’emploie pleinement. Le congrès prévu pour le 2 juin, où tous les architectes du pays seront les bienvenus, a par exemple choisi le thème ‘organisation des contrats architecturaux’. Nous passons ainsi à la vitesse supérieure contre les concours architecturaux et autres appels qui requièrent de la part des architectes des efforts gratuits ou rémunérés misérablement, en échange d’une chance de succès inéquitablement faible. Nous ne pouvons pas vous promettre de big bang unique qui mettra toutes les solutions à portée de main. Mais en travaillant pas à pas sur des améliorations souvent modestes -, nous pourrons échapper à la zone rouge des groupes de métiers menacés de burnout.

publicités proposées.

DIMENSION

Membre de l’union des editeurs de la presse periodique.

05


HELPDESK

HELPDESK 01

Cela fait déjà un an que je travaille comme stagiaire et je n’ai pas de projets propres. Quand est-ce que je dois devenir assujetti à la TVA et donc la répercuter sur mon maitre de stage ? Que se passe-t-il si j’ai déjà envoyé des factures sans TVA, mais qu’il faut quand même la payer ?

DIMENSION

Dans la question parlementaire n°341 du 01.01.1993 il est confirmé (et pas pour la première fois) qu’un architecte stagiaire n’a pas la qualité pour être assujetti à la TVA s’il travaille uniquement pour son maitre de stage-architecte (sauf s’il souhaite être considéré comme assujetti à la TVA). Cependant dès que l’architecte stagiaire réalise des activités indépendantes, à côté de son activité de stage, et réalise dans le cadre d’une activité économique ce que l’on appelle « des opérations imposables », il sera considéré comme indépendant pour l’ensemble de son activité (aussi pour les services rendus à son maitre de stage). Les services effectués pour son maitre de stage devront aussi être soumis à la TVA. Si par le passé vous avez envoyé des factures sans TVA, mais qu’il ressort que vous étiez quand même assujetti à la TVA, il vous faudra encore verser la TVA sur ces prestations dans les caisses de l’état. Le prestataire de services/fournisseur est en principe le débiteur de la TVA, vis à vis des caisses de l’état. Le fait que vous n’ayez pas calculé de TVA sur

06

la facture, ne fait pas obstacle à ceci. Vous pouvez éventuellement récupérer la TVA chez le preneur de services. Si vous ne redressez pas spontanément la situation, avant qu’un contrôle TVA ne soit annoncé, vous êtes susceptible de recevoir une amende de maximum 20 % du montant de la TVA, ainsi que des intérêts de retard de 0,8 % par mois. Il est également possible qu’une amende soit infligée pour ne pas avoir rentré dans les délais un formulaire 604A (demande d’assujettissement à la TVA).

manière pas possibilité de regard sur le bien du voisin. Seul un regard direct ou oblique sur la voie publique est possible, de sorte que la réglementation sur les ouvertures et vues n’est pas d’application (art. 680bis CC). La situation est différente si le voisin dispose d’un jardin-avant. Dans ce cas, un vue oblique serait possible sur la parcelle du voisin. D’après nous, in casu, aussi bien une fenêtre ouvrante simple que double peut être prévue, sans la limitation d’une distance minimum de 6 décimètres.

Leslie Rottiers et Filip De Scheemaeker, SBB Accountants & Adviseurs

Nick Pluim, GSJ Avocats

02

La règlementation concernant les ouvertures et les vues est-elle aussi valable si l’habitation longe la rue ? Est-ce que je peux prévoir une fenêtre à battant simple ou double à moins de 6 décimètres dans la façade avant ? La réglementation concernant les ouvertures et vues est rédigée avec l’intention de limiter les regards sur les parcelles avoisinantes. L’art. 679 du CC mentionne que : « On ne peut avoir des vues par côté ou obliques sur le même héritage [lire : bien du voisin], s’il n’y a six décimètres de distance.» Pour une fenêtre placée dans la façade avant qui longe immédiatement la rue, la limitation de l’art. 679 CC n’est selon nous, pas d’application. Il n’y a de toute

03

Le donneur d’ordre a des remarques à faire concernant l’exécution de la menuiserie extérieure et voudrait voir l’objet de ses remarques réalisé. L’entrepreneur ne souhaite pas y donner suite et n’est pas disposé à procéder à la réception des travaux. De plus, il laisse entendre qu’il va laisser tomber la dernière tranche. Comment dois-je gérer ceci ?

Tout d’abord, il faut faire remarquer que la réception (acceptation) est un acte juridique unilatéral qui émane du maître d’ouvrage. De plus l’entrepreneur est en principe tenu d’exécuter les travaux conformément au contrat entre les parties. Ceci implique également que les travaux doivent être réalisés selon les règles de l’art.

»


»

L’architecte se pose la question de savoir comment traiter la situation qui se présente à lui. L’architecte est tenu d’assister le maitre d’ouvrage lors de la réception provisoire et devra également le conseiller sur la possibilité de réceptionner les travaux effectués. Il faut analyser d’un point de vue technique si les travaux entrent en ligne de compte pour la réception provisoire. Si ceci n’est pas le cas, alors l’architecte devra conseiller au maitre d’ouvrage de refuser la réception provisoire. Il est bien entendu aussi possible de trouver un arrangement entre les parties (le maitre d’ouvrage et l’entrepreneur). Cet arrangement pourrait consister dans le fait que, par exemple, le maitre d’ouvrage n’effectue plus de paiements supplémentaires (j’ai cru comprendre que l’entrepreneur pourrait laisser tomber la dernière tranche du contrat d’entreprise). L’architecte n’est pas partie prenante dans un arrangement éventuel (règlement à l’amiable) entre le maitre d’ouvrage et l’entrepreneur. Cependant selon moi, il est exigé que l’architecte informe et conseille le donneur d’ordre sur les défauts et imperfections encore présents et sur la question de savoir s’ils sont proportionnels à la somme impayée. Joris Wouters, GSJ Avocats

04

Nous constatons que les entrepreneurs respectent de moins en moins souvent les délais, autour de la réception provisoire, ce qui prolonge inutilement le suivi du chantier. Nous conseillons aux donneurs d’ordre de les mettre en demeure, mais dans de nombreux cas, cela n’amène pas d’amélioration. Les amendes imposées par le maître

d’ouvrage sont généralement consciencieusement payées dans de nombreux cas par l’entrepreneur, mais ceci n’a pas d’influence sur les honoraires déjà convenus de l’architecte. Les donneurs d’ordre ne sont pas enclins à entreprendre des démarches juridiques de crainte que cela n’empire encore plus. Comment l’architecte doit-il réagir à cela ? Si la réalisation des travaux est prolongée pour des raisons qui sont à attribuer à l’entrepreneur, l’architecte fait bien de conseiller au maître d’ouvrage de mettre l’entrepreneur en demeure. Le maitre d’ouvrage est de toute manière tenu de faire le nécessaire vis à vis de l’entrepreneur pour que la mission d’architecte puisse être réalisée endéans un délai raisonnable. L’inaction du donneur d’ordre peut, d’après la doctrine justifier la résiliation du contrat d’architecture à charge du donneur d’ordre. (K. UYTTERHOEVEN, ‘De architectenovereenkomst’, dans K. DEKETELAERE e.a. (eds) Handboek Bouwrecht, Antwerpen, 2013 Intersentia, p. 683, n° V.297). Nous voyons aussi dans la question qu’une mise en demeure peut également ne pas avoir l’effet escompté sur l’entrepreneur. En outre, les maîtres d’ouvrage ne seraient pas fort enclins à entreprendre d’autres démarches juridiques et il ne serait pas évident pour l’architecte d’exercer une pression sur le maître d’ouvrage. Il va de soi que quand il devient évident que le maître d’ouvrage ne souhaite pas démarrer une procédure, une mise en demeure n’aura pas l’effet souhaité. En principe les mesures prises pour mettre fin à une mise en demeure, ne deviendront exécutoires qu’après qu’une procédure ait été menée devant le juge compétent ou après qu’une menace concrète d’entreprendre de nouvelles étapes juridiques (comme la résiliation ou le remplacement extra-

judiciaire) ne soit annoncée. L’architecte pourrait éventuellement dans son contrat avec le maître d’ouvrage inclure une clause qui stipule que l’architecte a droit à une rémunération pour des prestations complémentaires, dues à une prolongation de sa mission pour des raisons découlant de l’entrepreneur ou du maitre d’ouvrage. De cette manière l’architecte peut, sans mettre en route une procédure juridique, demander en principe des paiements complémentaires pour les prestations complémentaires. De cette manière, il est également possible d’exercer une pression sur le maître d’ouvrage afin qu’il fasse le nécessaire vis à vis de l’entrepreneur. L’architecte devra cependant, même dans le cas de l’introduction d’une clause dans le contrat, justifier quelles prestations complémentaires il doit effectuer suite à la prolongation, ainsi que sur quels éléments il base ses honoraires complémentaires. (P. BRULEZ, ‘Knelpunten architectenovereenkomst’, dans N. CARETTE et A. L. VERBEKE (eds.), ‘Knelpunten, Vastgoedpromotor, vastgoedexpert en architect’, Louvain 2011, Intersentia, p. 102 n° 23 avec référence au COB n° 26 ‘Conseil concernant les dispositions contractuelles dans les contrats entre un architecte et son client’, Bruxelles 2009, Commissie voor Onrechtmatige Bedingen, http://economie.fgov.be/nl/binaries.COB26_tcm325-97626.pdf, p. 31). Mattias Verbruggen, GSJ Avocats

Le helpdesk de NAV a pour but de répondre aux questions de première ligne de ses membres dans un délai raisonnable de quelques jours. Dans cette optique, NAV fait appel à un réseau de conseillers et spécialistes: architectes, UNIZO / Fédération des Professions Libérales, SBB Accountants et Adviseurs et le bureau d’avocats GSJ Avocats et le bureau d’advis VEKMO. NAV et les personnes consultées ne sont pas responsables du contenu et de l’interprétation des réponses données.

DIMENSION

HELPDESK

07


@HOME

Sven Grooten - B-architecten

DIMENSION

© Studio Dann

« Disons que nous sommes un atelier de création »

08


@HOME

« Après mes études au H.A.I.R anversois, qui allait devenir l’Institut Henry Van de Velde, je voulais absolument suivre la formation continuée d’architecture et d’urbanisme au Berlage Instituut, à Amsterdam », explique Sven Grooten. « Je me suis inscrit en dépit du fait que mes parents n’étaient pas capables de payer le minerval élevé et qu’en tant qu’étudiant, j’avais à peine de quoi tenir un trimestre. Heureusement, c’est juste à ce moment-là qu’Interbuild a mis une bourse à la disposition des étudiants prometteurs qui voulaient étudier à l’étranger. » C’est à Amsterdam que Sven Grooten rencontre ses deux partenaires actuels, qui ont trois ans de plus que lui et sont venus aux Pays-Bas pour la même raison. « Evert travaillait chez Neutelings Riedijk, et Dirk a passé un moment chez West 8 avant de retourner à Anvers. À l’époque, je partageais un appartement avec Evert à Amsterdam. » Mais qu’est-ce qui rendait le Berlage Instituut - à ne pas confondre avec l’actuel The Berlage qui, depuis la vague d’économies qui a déferlé sur les Pays-Bas, est intégré à la division Urbanisme de l’Université de Delft - tellement unique ? Sven Grooten : « C’était une formation à échelle particulièrement réduite, avec 34 étudiants à peine répartis sur les deux années. Et c’était aussi un environnement extrêmement international. Un maximum de deux étudiants par pays était autorisé. La formation était axée sur la créativité et la création. Chaque semaine, nous avions un séminaire ou une présentation, et il s’agissait unique-

ment de noms prestigieux : Rem Koolhaas, Zaha Hadid, Daniel Libeskind, Tadao Ando, Alejandro Zaera, Jean Nouvel. Tout cela avait un impact immense sur le blanc-bec que j’étais à l’époque. Nous travaillions d’arrache-pied, et nous apprenions non seulement comment traduire des programmes complexes en un concept et une forme, mais aussi comment présenter le résultat à un jury international. Comment, en une demi-heure, faire comprendre à quelqu’un un plan urbanistique qui couvre des dizaines de milliers de mètres carrés ? Avec un rythme aussi élevé, on apprenait également à travailler avec des individus aux nationalités et aux parcours diversifiés. Il était impossible de s’en sortir seul, il fallait créer des coalitions pour mettre un projet sur pied. C’est ainsi que l’on prend conscience que l’important n’est pas l’individu, mais le projet. Nous perpétuons cette culture chez B-architecten. Ce n’est pas par hasard que nous avons un nom générique dans lequel nos patronymes individuels n’apparaissent pas. Ici, tout tourne autour de l’équipe que nous assemblons et avec laquelle nous concevons des projets ensemble.

Un B aux multiples facettes Le nom de B-architecten découle lui aussi partiellement de la période amstellodamoise. « Des amitiés se sont scellées durant cette formation. Nous allions régulièrement les uns chez les

autres et tout le monde préparait des plats typiques de chez lui. Pour nous, les Belges, c’était les moules et les endives. Lorsque nous avons cherché un nom pour notre bureau, nous portions encore notre sobriquet de ‘Belges’. C’est ainsi que nous avons décidé d’adopter la lettre de l’autocollant de nationalité apposé sur les voitures. Quand il s’est avéré que le logo était encore libre, nous l’avons immédiatement déposé. Le B a aussi d’autres connotations. Il évoque l’opposition entre tendance généraliste et courants alternatifs, comme les séries B au cinéma ou les faces B des 45 tours. ‘Marina’ de Rocco Granata, par exemple, était une face B. Faute de véritable bureau ayant de véritables marchés, nous nous trouvions dans une ‘zone B’ similaire lors de la création de B-architecten.

« Les concours génèrent une énorme poussée d’énergie et de créativité dans le bureau, et créent de la marge pour la recherche. » C’est le concours d’architecture pour le Beursschouwburg, organisé par le département Culture de l’autorité flamande, qui a donné le coup d’envoi direct de la création. « C’était un des premiers concours anonymes, ce qui nous a donné confiance dans son objectivité. J’habitais Bruxelles avec mon amie à l’époque, et nous avions tous deux beaucoup d’affinités avec le monde du théâtre et de la danse. Des personnes qui en faisaient partie nous ont encouragés à participer au concours, que nous avons gagné en 1998. » Dans le monde de l’architecture, la jeune ‘harde’ de B-architecten était clairement un outsider. « C’était encore l’époque où l’architecture était une affaire extrêmement sérieuse. Notre parcours à l’Académie nous avait permis de nous lier d’amitié avec des gens du secteur de la mode, comme Walter van Beirendonck, Raf Simons, Veronique » DIMENSION

Sven Grooten, Evert Crols et Dirk Engelen ont créé B-architecten en 1997, après avoir été sélectionnés pour le deuxième tour du concours d’architecture pour la rénovation du Beursschouwburg à Bruxelles. « C’était un saut dans le vide », se souvient Sven Grooten, « car nous n’avions aucun marché digne de ce nom à présenter. » Mais tout peut changer. Aujourd’hui, le partenariat inclut deux sociétés d’architectes employant 42 personnes et affichant un caractère bien spécifique. Cette spécificité, ils la doivent notamment au véritable aimant qui les a rapprochés voici près de vingt ans : Le Berlage Instituut.

09


© Olmo Peeters

© Ilse Liekens ©?

© Ilse Liekens

@HOME

01

02 02

Branquinho ou Stephan Schneider. Quand Walter nous a demandé d’aménager son magasin, nous nous sommes donnés à fond, même si à l’époque, ce n’était pas de mise pour des architectes. C’est seulement deux ans plus tard, quand OMA s’est chargé de la boutique Prada à New York, que les esprits ont évolué. En 2001, à la demande de Walter, nous avons également mis au point la scénographie pour l’année de la Mode. Une expérience unique. Dans ces moments-là, il faut oser à la fois dépasser tout ce que l’on sait, et le partager avec les autres. Ce qui compte, là encore, c’est le projet et non l’ego. L’idée collait à ce que nous avions toujours ambitionné, et que nous ambitionnons toujours : un atelier de création qui, au-delà de l’architecture, s’occupe de créativité et part systématiquement d’une page blanche pour imaginer de nouveaux concepts basés sur une certaine tradition. Les solutions, les détails et les cahiers des charges standards, par exemple, nous sont étrangers. »

Angry young men

DIMENSION

Cette image récalcitrante s’est encore accentuée lors de l’aménagement de BSBbis, le hangar dans lequel le personnel du Beursschouwburg a trouvé refuge pendant les trois années qu’a duré la rénovation. Les jeunes architectes ont jeté un pavé dans la mare en ayant

10

recours à des solutions et matériaux plus surprenants les uns que les autres. « Faute de budget, nous avons dû faire preuve d’originalité. Pour les isolations sonores, nous avons proposé des sacs de sable que nous a cédés gratuitement la protection civile. Pour nous les procurer, nous avons épluché la loi, puis écrit au service que nous avions besoin de 4.000 sacs de sable pour éviter un problème social de nuisances sonores à Bruxelles. Pour les bureaux, nous avons cherché une alternative verrouillable, acoustiquement isolée et facile à chauffer aux solutions classiques trop coûteuses. Nous avons opté pour des serres préfabriquées, disponibles pour une bouchée de pain dans une chaîne de magasins de bricolage. Le résultat était étrange mais représentatif et, beaucoup plus important, il résolvait le problème. Un publicitaire nous a baptisés les ‘angry young men’ (jeunes en colère) de l’architecture. » Le concept d’atelier de création sans limites se déduit aussi du portefeuille diversifié que B-architecten s’est constitué en deux décennies. Il inclut toute une palette de bâtiments publics, de logement sociaux et autres formes d’habitat individuel ou groupé, de bureaux, de locaux commerciaux, d’écoles, de plans d’ensemble architecturaux, de stands pour salons et de scénographies pour expositions et représentations théâtrales. Pour Sven Grooten, l’échan-

tillon le plus original est le concept d’exposition pour le MAS, le Museum aan de Stroom anversois, un immeuble de Neutelings Riedijk. « Au début, les plans prévoyaient tout simplement d’empiler les diverses collections qui s’y trouvent - le musée d’ethnographie, le musée de la marine, d’anthropologie, les grues du port. Nous avons préféré une approche thématique. Ce marché nous a ouvert les portes d’un monde

01. Au rez-de-chaussée du bâtiment passif de l’école Zonnekind à Kalmthout se trouvent trois classes de maternelle et la pré-maternelle, tandis que l’étage rassemble la classe de première année, la cantine et une salle polyvalente. Un auvent pare-soleil crée une zone de jeu couverte. (voir aussi photo couverture) 02. C’est au deuxième étage de l’ancien siège des Antwerpsen Waterwerken que se trouvent les bureaux de l’agence de communication Prophets. Le sol, les îlots de travail et les bacs de plantes sont réalisés en divers types de plaques de multiplex disposées selon un motif graphique. 03. C’est après un concours que B-architecten a reçu le feu vert pour rénover un immeuble de bureaux des années 1970, un immeuble du 19e siècle et une ancienne maison de maître pour en faire un seul bâtiment public : le Muntpunt. 04. Dans le cadre du Contrat de quartier durable Albert, B-architecten a conçu cet immeuble portail avec infrastructures de proximité sur la chaussée d’Alsemberg à Forest. Les deux bâtiments hébergent des locaux pour sports doux, des espaces polyvalents et un restaurant social. L’espace public a lui aussi été entièrement réaménagé avec l’Environnement.


@HOME

Ressusciter un atelier de taille de diamants En 2001, le bureau s’installe dans les anciens locaux d’un tailleur de diamants à Borgerhout, un quartier qui se caractérise encore par sa population vulnérable, ses problèmes de drogue, ses décharges sauvages et autres nuisances. « Plusieurs architectes avaient déjà fait des projets pour ce site, en prévoyant généralement des flats luxueux. Mais ce public-cible préférait investir dans des quartiers plus attrayants, comme Anvers Sud ou les quais de l’Escaut. Dans notre quête de locaux, nous avons vu le potentiel du site. Après la résurrection de Zurenborg et le réaménagement des environs de la gare, avec une nouvelle sortie sur la Kievitplein, ce devait

© Ilse Liekens

« Dans un tissu urbain densifié, il faut prévoir de la place pour la communauté. Il ne s’agit pas seulement de l’espace public, mais aussi de lieux collectifs à l’intérieur des bâtiments. »

tout en tenant compte des sensibilités politiques ou autres. »

logiquement être le tour de ce quartier. Nous avons offert une rénovation douce au concept en conservant les volumes, à part une construction neuve combinant des appartements et un parking souterrain côté rue, où il a fallu démolir une petite maison. Toutes les portes extérieures donnent sur un jardin intérieur commun, et les lofts ont été livrés casco, de sorte que les acheteurs ont pu réaliser les finitions à leur rythme et selon leurs moyens financiers. Cela nous a permis d’acheter nous-même un espace. Peu de temps après, les rues ont été réaménagées et le coin est devenu un jeune quartier résidentiel. En fonction de notre croissance, nous avons acheté des locaux supplémentaires à mesure qu’ils se libéraient, par l’entremise d’une société de patrimoine qui loue au bureau d’architectes. Et comme nous sommes à présent dispersés sur quatre locaux et que nous recommen- »

© Ilse Liekens

tout nouveau. Nous avons dû consulter des spécialistes au sujet des thèmes et des connaissances techniques que nous devions acquérir. Quels artefacts a-t-on ou pas le droit de toucher ? Peut-on les fixer et si oui, comment ? Comment les éclairer ? Peuvent-ils rester dans le musée ou faut-il les mettre à l’abri au bout d’un certain temps ? En même temps, nous nous sommes lancés dans l’univers des techniques de présentation avec écrans tactiles, multimédia et ainsi de suite. Enfin, nous devions rendre l’ensemble accessible à un large public,

© B-architecten

03

DIMENSION

04

11


@HOME

DIMENSION

12

facilement un voire plusieurs siècles, et change de fonction pendant son existence, l’architecte doit commencer par envisager toutes les possibilités avant de démolir. »

De B à B-bis architecten À côté de B-architecten, les trois associés dirigent depuis quelques années, avec l’architecte d’intérieur Sebastiaan Leroy, la société B-bis architecten. Celleci prend en charge les marchés que leur taille ou leur signature économique rendent inaccessibles à B-architecten : la construction ou la rénovation de logements particuliers, d’espaces commerciaux, d’intérieurs. Le bureau B-bis occupe une place à part avec son décor propre et une équipe d’architecte distincte, mais il peut compter sur la structure organisationnelle de B-architecten. « L’échelle est tout à fait différente. Chez B-bis architecten, l’architecte se consacre à un ou plusieurs projets et l’on a tout le temps de choisir les matériaux, les couleurs etc. avec le client particulier. Chez B-architecten, tout s’articule autour du travail d’équipe et la relation avec le donneur d’ordre professionnel public ou particulier prend un tout autre sens. Nous partageons le même soutien administratif, de sorte que B-bis peut combiner des frais géné-

© B-architecten

supplémentaire minime par appartement, ou d’un espace commun pour les fêtes de famille, les réunions de quartier et autres occasions. » La réutilisation de l’atelier de tailleur de diamants qui était vide depuis 15 ans s’inscrit aussi dans la philosophie de ‘deuxième vie’ que les architectes ont adoptée. Sven Grooten : « Actuellement, on entend régulièrement plaider pour la démolition d’un immeuble existant et son remplacement par une construction neuve économe en énergie. Mais est-ce véritablement la solution la plus durable si l’on prend tous les paramètres en considération ? Nous n’avons certainement pas de réponse toute faite, mais nous estimons que l’étude vaut toujours la peine d’être réalisée. La Poste à Ostende, par exemple, était un bâtiment très difficile qui est protégé après de nombreuses péripéties, et dont nous avons fait un centre artistique et culturel qui fonctionne. Le Muntpunt à Bruxelles était un immeuble de bureaux banal que nous avons reconverti en bibliothèque. À Anvers, nous avons transformé un autre immeuble de bureaux tout aussi banal en Maison des Scouts et des Guides de Flandre, avec une tour en bois, une boutique, un hôtel, des bureaux et des salles de réunion. Nous pensons que dans une culture comme la nôtre, où le patrimoine dure

© Caffeine – Thomas De Bruyne.

çons à craquer aux entournures, nous cherchons à nouveau à déménager. » La transformation de l’atelier de taille du diamant illustre à plusieurs égards les lignes de force de B-architecten. Le jardin intérieur commun, par exemple, n’est pas là par hasard. L’espace collectif est une donnée importante quand l’on mise sur un habitat urbain densifié, comme en témoigne Sven Grooten. « On a souvent souligné l’importance des espaces publics. Une ville dotée d’une rivière ou d’un canal, par exemple, offre l’avantage d’avoir un espace qu’il ne sera jamais possible de développer. Il faut viser la même chose dans un plan d’ensemble et définir des lieux qui resteront toujours vides. C’est la même chose pour les immeubles individuels : souvent, on néglige d’y prévoir des espaces collectifs, pourtant très importants. Un hall ou un escalier où l’on ne doit pas se serrer, mais où l’on peut au contraire se rencontrer avec générosité, sont souvent un chaînon manquant. Un hall d’entrée généreux est une forme de durabilité sociale. Dans un environnement densifié, il faut créer de l’espace pour vivre ensemble. Pour prendre quelques exemples parmi nos propres marchés, il peut s’agir d’un abri de jardin de proximité où mettre des outils partagés, d’une piscine collective qui ne demande qu’un investissement

05

06


raux réduits avec le service d’un grand bureau. » Ensemble, les deux sociétés emploient actuellement 42 personnes. Chez B-architecten, le travail est organisé en équipes avec un chef de projet, un ou deux architectes dédiés, et des stagiaires. Deux matinées par semaine, les chefs de projet, généralement rejoints par les architectes, discutent des projets avec les trois associés au cours de réunions de création. « Nous analysons ensemble et d’un œil critique quelle est la meilleure réponse à la question qui se pose. C’est comme toujours le projet qui prime, pas la raison d’ l’un ou de l’autre. Durant la phase de chantier aussi, les décisions sont toujours prises lors de ces réunions. Nous refusons sciemment de faire la différence entre les créateurs et les architectes exécutants. Pour nous, il est important que la mémoire d’un projet soit présente sur le chantier. L’architecte qui y travaille doit savoir »

© B-architecten

@HOME

07

05. Le projet Zennetuin, réalisé en partenariat avec FLA, inclut trois logements, un grand jardin public à Molenbeek-Saint-Jean, un parvis côté rue, des zones de jeu couvertes et des relations potentielles avec les 06. Dans le cadre du Contrat de Quartier durable Bockstael, B-architecten rénove l’ancien bâtiment de gare de Laeken et le transforme en centre de quartier socio-culturel disposant entre autres d’un café, de salles polyvalentes et de différents ateliers. 07. Dans le quartier Maritime de Molen-

© B-architecten

parcelles et immeubles voisins.

08

beek-Saint-Jean, B-architecten a réalisé L28, un complexe incluant huit logements passifs, une crèche, une salle polyvalente pour les habitants du quartier et un local pour le gardien du parc. 08. Pour le domaine provincial du PIT à Tirlemont, un ancien internat dans un parc bordé d’un bois et d’un verger, B-architecten a réalisé le plan d’ensemble, le plan de lotissement et un plan de qualité de l’image pour des maisons de rangée autonomes

09. Le Musée d’Ixelles s’est vu doté d’une nouvelle zone de circulation avec hall d’entrée, billetterie, librairie et grand café, qui relie les quatre immeubles. Le jardin avant existant a été aménagé comme un lieu de séjour urbain à part entière.

09 DIMENSION

veau parc de 17 hectares.

© B-architecten

semi-ouvertes et des appartements dans un nou-

13


© B-architecten

© B-architecten

@HOME

10

quelles décisions ont été prises auparavant et pourquoi, d’autant que l’interlocuteur de la contrepartie change régulièrement. Nous pensons que scinder création et exécution n’apporte aucune valeur ajoutée, si ce n’est peut-être sur le plan économique. Mais un architecte reste un prestataire de service. Envoyer à mi-parcours un autre architecte qui mettra six mois à maîtriser le projet ne nous semble pas un bon service. » Pour la gestion au jour le jour, B-architecten dispose d’une ‘office manager’ qui s’occupe des affaires courantes : planning, contrats, facturation, offres d’emploi et politique du personnel. En sus, quelqu’un prend en charge la communication, l’accueil et les candidatures. Une troisième collaboratrice assure l’ensemble de la logistique, du papier aux véhicules.

Des projets à l’international ?

DIMENSION

Ses marchés, B-architecten les remporte surtout grâce à des concours. « Les concours créent une énorme poussée d’énergie et de créativité dans le bureau, et dégagent de la marge pour la recherche. Nous ne leur trouvons à vrai dire pas d’inconvénients. Bien entendu, on perd de temps à autre, mais c’est aussi le cas pour les équipes de football. Le design & build ne nous fait pas peur non plus. Au début, il faut s’habituer à voir quelqu’un brandir sa calculette dès qu’on formule une proposition, et à ce que le oui ou le non dépendent des chiffres qui s’affichent sur l’écran. Mais cette contrainte stimule la créativité. Certains architectes ont tendance à dé-

14

crire leur métier comme une vocation, mais en même temps, ils se plaignent. Dans ce cas, pourquoi le font-ils ? On ne vit qu’une fois, et le service militaire a disparu. Nous avons une excellente équipe qui parvient à résoudre tous les problèmes, avec ou sans le soutien de spécialistes externes. Bien entendu, cela demande des efforts. Nos collaborateurs suivent des formations et diffusent ce qu’ils ont appris en interne. En parallèle, nous organisons des formations internes, par exemple au sujet de la construction passive ou des marchés publics. Nous investissons ainsi dans la connaissance et dans les personnes, et nous nous affranchissons des spécialistes externes. Certains collaborateurs, par intérêt personnel, se penchent sur des niches comme les normes anti-incendie, la mobilité ou les matériaux spécifiques. À un moment donné, on sait qui s’y connaît dans quoi. » Qu’y a-t-il actuellement au programme ? En matière de master planning, des projets sont en cours pour les environs de la gare de Turnhout et un projet PPS à Tirlemont. D’autres missions concernent le site Brepols à Turhnout et un site non loin de la gare centrale d’Anvers. Sans oublier l’agrandissement du Musée d’Ixelles, celui du centre des visiteurs à l’abbaye d’Averbode, une construction neuve pour la formation des enseignants de la Haute École Erasmus à Bruxelles, du logement social à Ostende et à Anvers, un petit centre culturel à Landen et une salle des fêtes à Courtrai. Les sièges qu’ils ont dessinés pour le Muntpunt et que le fabricant portugais de meubles Iduna produira bientôt dans une version acier sont une

10. Non loin de la Grand-Place de Turnhout, B-architecten a dessiné dans le nouveau quartier de Turnova le projet De Schakel avec 35 appartements, un parking souterrain de 480 emplacements, une barre commerciale de plus de 11.000 mètres carrés flanquée d’une tour de 70 mètres de haut abritant notamment des appartements, des bureaux des établissements horeca et une terrasse publique sur le toit.

autre histoire. Et quid des éventuels plans à l’international ? Sven Grooten : « Dans le passé, nos projets internationaux ont eu un caractère très fortuit : les sièges de Bongo à Copenhague, Barcelone et Rotterdam, notre système de shop-in-shop pour Wrangler, beaucoup utilisé en Allemagne, quelques magasins pour enfants en Espagne pour Kids, une marque connexe du label de lingerie Woman’s Secret, et le Quartier des Modes à Roubaix. Nous réfléchissons actuellement pour savoir si franchir la frontière a du sens pour nous, mais sans y tenir spécialement. Sur ce point, nous adoptons le point de vue terre-à-terre de Jan Ceulemans, ancienne vedette du Club de Bruges. Lorsqu’on lui a proposé de partir jouer à Milan pour le double de son salaire, il a rétorqué : « De toute façon, on ne peut manger qu’un seul steak par jour. » Faire à l’étranger la même chose que les autres ne nous intéresse pas. Pas par manque d’ambition, mais parce que pour nous, c’est la qualité qui prime. Nous voulons apporter une valeur ajoutée. » u www.b-architecten.be Par Colette Demil & Staf Bellens


DucoTronic System

DUCO at HOME

La forme la plus avancée de la ventilation

La solution totale pour un intérieur sain et confortable Système de ventilation pilotée. Ventilation en fonction du taux de CO2, de l’humidité (HR) et de la température. Mesure directement près de la source. Communication sans fil. Gamme

jusqu’à freduc,vent

0,35

DUCO @ BATIBOUW 2016 Visitez nous à PALAIS 12, STAND 501 Du 25 fev. au 6 mrs. 2016 info@duco.eu - Handelsstraat 19 - 8630 Veurne - Belgium - tél +32 58 33 00 33

We make your sectional door invisible

Inspiration et conseils sur www.cre-8-ive.be et à Batibouw, stand 1-207 Une porte de garage de CRE-8-IVE by L-DOOR se fond dans le revêtement de façade et confère à l’habitation un cachet unique. Le maître d’ouvrage et l’architecte peuvent confier l’entièreté du trajet à L-DOOR, de l’idée créative à la finition parfaite. La porte de garage et la façade peuvent être réalisées dans un vaste éventail de matériaux de revêtement de façade proposés par des fabricants renommés. Du design belge sur mesure.

HOME OF OXYGEN

complète d’ aérateurs à commande électronique.


REPORTAGE

Une école supérieure se dote d’une façade préfabriquée innovante

Implantée à Apeldoorn, Deventer et Enschede, Saxion est une école supérieure de grande taille active dans l’est des Pays-Bas. Suite à l’augmentation du nombre d’étudiants et au développement d’activités de recherche sur le site d’Enschede, elle s’est récemment dotée d’un bâtiment neuf. Les façades se distinguent par leur aspect innovant. Une nouvelle façade en rideau préfabriquée se combine à des briques de parement de Vandersanden Group.

chitecte peut les faire ‘pivoter’ lors de la conception, tant en profondeur qu’en relief, et peut aussi jouer avec les couleurs et les motifs. À la fois esthétique et flexible, le système ouvre aussi de nombreuses possibilités. Les panneaux sont démontables, même après la pose.

« Slalom en zig-zag »

P

DIMENSION

our éviter que le nouvel immeuble de Saxion n’ait quatre entrées distinctes, IAA Architectes, dont le siège principal se situe à Enschede, a choisi de construire une partie du bâtiment en sous-sol. Une vaste structure souterraine assure la liaison entre les volumes individuels. Un motif de briques spécial constitue la réponse des architectes au contexte historique de la ville d’Enschede, qui se distingue par de très nombreux motifs et ornements en maçonnerie. Dès le début du projet, des spécialistes et experts se sont réunis pour déterminer comment réaliser une forme spéciale de maçonnerie. Une interaction permanente entre plusieurs techniques a permis de visualiser les schémas pour l’immeuble dès la phase de conception. En développant ces schémas, il s’est avéré que la grille, dont les dimensions initiales étaient de 1.200 mm, devrait passer à 1.260 mm ; en effet, les briques de type Wasserstrich mesurent 210 mm. IAA Architectes a donc inclus cette donnée dans le dessin

16

et l’ingénierie du bâtiment. « Le choix d’un extérieur en brique et maçonnerie correspond parfaitement à la culture de la construction aux Pays-Bas. Pour nous, le ‘genius loci’, l’esprit des lieux, est essentiel. Chaque endroit requiert une approche spécifique », explique Marko Matic d’IAA Architectes. Avec les conseillers d’ARUP Amsterdam et les constructeurs d’AD Develop, ils ont choisi de recourir au système Signa de Vandersanden Group.

Élément de façade en rideau pour construction en hauteur Jusqu’à présent, Vandersanden est relativement peu présent dans la construction en hauteur, alors que la demande de façades préfabriquées augmente. Avec Signa, la cellule innovation du fabricant de briques de parement a développé un élément en rideau utilisable dans la construction en hauteur. Ici, plus besoin de maçonnerie traditionnelle. Étant donné que les briques sont collées sur une plaque de substrat, l’ar-

Le dessin de la façade de Saxion répond à une série de conditions cadre. Le bâtiment scolaire est entouré de très beaux immeubles qui se caractérisent par une grande quantité de maçonnerie ornementale. Les architectes souhaitaient conserver cette caractéristique dans la construction. Par ailleurs, en corollaire du passé textile d’Enschede, on y rencontre beaucoup de maçonnerie ornementale. IAA Architectes souhaitait que la façade reflète ce passé d’une façon ou d’une autre. Le motif de slalom en zigzag est une métaphore du tissage. De plus, la flexibilité du contenu était déterminante pour le choix d’une subdivision verticale de la façade. u www.vandersandengroup.be Par Philip Declercq | Photos: Vandersanden


© 2016 VELUX GROUP ® VELUX, VELUX LOGO, CABRIO, INTEGRA, io-homecontrol ET Pick&Click! SONT DES MARQUES DÉPOSÉES ET UTILISÉES SOUS LICENCE PAR LE GROUPE VELUX.

Plus de blanc. Plus de lumière. Plus d’inspiration.

Avec la nouvelle fenêtre en bois peint en blanc, VELUX donne vie à vos réalisations sous les toits. • Une esthétique contemporaine mieux adaptée à vos projets • Peinture durable résistante aux rayons UV • Bois labellisé PEFC d’excellente qualité

pro.velux.be


REPORTAGE

Synergie entre architecture et robinetterie À Lokeren, l’architecte Iwan Vermeirsch d’EX-IT Architectuur a réalisé un immeuble contemporain dans l’ombre du restaurant ‘t Vier Emmershof. L’ensemble a la fonction d’un B&B et s’harmonise avec les couleurs de la forêt. « La fonctionnalité du projet reste la limite de base à laquelle un bâtiment doit répondre. Les qualités architecturales viennent compléter cette limite et y apporter une valeur ajoutée. Il existe une synergie évidente entre cette approche et la philosophie de VOLA. Chez eux aussi, le design complète la limite inférieure, la fonctionnalité de la robinetterie », explique l’architecte.

E

DIMENSION

X-IT Architectuur est active en (EX)térieur, en (I)ntérieur et dans les (T)echniques. Grâce à une structure et à une approche multidisciplinaire, le processus de création de chaque projet fait l’objet de beaucoup d’attention. « Dans ce projet, la façade est en harmonie avec les couleurs naturelles de l’environnement, les châssis restent neutres et les vitrages tempérés. Nous obtenons ainsi une façade sobre empreinte de sérénité tout en suscitant la tension nécessaire. Mais cette tension naît du jeu des volumes, avec les deux poutres en béton qui sont effectivement empilées et non pas imbriquées. Toutes les fonctions - portails, portes et fenêtres - sont intégrées de manière aussi discrète que possible dans les surfaces de la façade, et font partie intégrante du jeu de formes. La façade arrière entièrement vitrée attire en quelque sorte la nature - le bois d’épicéas voisin - à l’intérieur, » poursuit l’architecte. La maison d’un étage se caractérise par le jeu architectural de grandes surfaces ou-

18

vertes et fermées. Les matériaux utilisés sont notamment le verre, l’aluminium, la pierre naturel et le bois plaqué.

Un design qui complète la fonctionnalité de base Le choix d’une plomberie en inox de VOLA s’inscrit dans la même ligne intemporelle. Au rez-de-chaussée, la douche ouverte s’intègre discrètement à la chambre à coucher. Le robinet thermostatique minimaliste est basé sur le concept initial du créateur danois Arne Jacobsen : un simple tube d’où l’eau s’écoule. Une température stable est assurée en permanence, quel que soit le débit demandé. Une rainure discrète pratiquée dans la pierre naturelle du sol permet l’évacuation des eaux usées.

inox équipé d’une robinetterie VOLA a constitué un véritable défi technique, » admet Luc Janssens de VOLA. Des robinets d’eau (froide) sont également intégrés dans les murs des toilettes du rez-de-chaussée et de l’étage. Il a fallu raccourcir le bec du robinet en fonction du meuble du lavabo. Une solution de robinetterie a également été mise en place dans l’îlot de la cuisine. L’élément de base est le robinet de cuisine original de la collection du spécialiste danois. Ici encore, le bec a été modifié (allongé) pour s’adapter aux grands éviers. La solution très fonctionnelle tourne à 360° sur deux éviers pour permettre un rinçage dans toutes les directions. u www.vola.be u www.ex-it.be

Valeur ajoutée sur mesure Dans la chambre à coucher à l’étage, un meuble de lavabo très compact et longiligne avec miroir assorti attire l’attention. « L’intégration d’un petit lavabo en inox dans le meuble en MDF et

Par Philip Declercq | Photos: EX-IT Architectuur


P r o f e s s i on a l s

P rot e c t i n g

VOILÀ CE QU’IL

VOUS FAUT POUR

VOTRE TOIT PLAT

Protect : ProtectING ProFeSSIoNALS En tant qu’assureur niche belge indépendant, nous élaborons depuis 1990, au sein de Protect, des polices sur mesure couvrant la responsabilité professionnelle des professions libres, intellectuelles et prestataires de service. Nous avons une affinité particulière pour les assurances techniques et liées à la construction. Nous sommes également familiarisés avec les secteurs de l’environnement, de l’énergie et immobilier. Protect représente des solutions d’assurance ciblées, basées sur une connaissance approfondie des secteurs dans lesquels nous sommes actifs et motivées par une approche personnalisée. A côté de cela, nous offrons une gamme de services supplémentaires à nos assurés et courtiers.

Polices Protect Protect: polices responsabilité professionnelle

Protect: polices techniques

10

Concepteurs: -

Architectes Ingénieurs - bureaux d’études Géomètres-experts Coordinateurs de sécurité Experts en énergie Experts en environnement ...

10

Agents immobiliers, syndics

Assurances Tous Risques Chantier

Décennale

10

- Belgique - France

Assurance garantie

10

10 Courtiers d’assurances

- Polices projet (rénovation de façade) - Polices abonnement

Tous Risques Bris de machines

Protect services Des conseils juridiques Un service d’études technique Des séminaires Protect bulletin, e-newsflash Bibliothèque

FENÊTRES POUR TOITS PLATS FAKRO :

PROTECT PROTECTING PROFESSIONALS

Tél. (+32) 2 411 41 14 • www.protect.be

Entreprise d’assurances agréée sous le code administratif 1.009

un design magnifique et d’excellentes qualités thermo-isolantes www.fakro.be


PROJET

Le Centre du Design, un lien urbain

Centre du Design Mons - Matador Le Centre du Design à Mons réunit ancien et nouveau à l’échelle du bâtiment et de la ville. En partant de son emplacement en bordure de cette ville bourgeoise et populaire, le projet de Matador Atelier d’Architecture s’ouvre résolument aux deux. Avec d’un côté une rénovation rigoureuse, et de l’autre une construction neuve attenante. Le projet relie sans ambages les diverses fonctions, à la fois entre elles et avec les alentours.

DIMENSION

Dans une première phase, le bâtiment existant a bénéficié d’une restauration et d’une rénovation. L’extérieur de l’immeuble de la fin du 17e/début du 18e siècle, mieux connu comme « ancien mess des officiers », a été entièrement remis à l’honneur. La cour intérieure a été débarrassée de toutes ses annexes, et tant la façade avant classique que la façade arrière plus résidentielle ont été restaurées en partenariat avec Delaisse Micciche. La façade intérieure a été entièrement transformée pour offrir plus de lumière naturelle au bâtiment et lui donner l’aspect contemporain convenant à un centre du design. Dans une seconde phase, le prolongement d’une des ailes du bâtiment en U s’est vu adjoindre un nouveau volume longiligne. Cette annexe constitue, avec la paroi latérale de l’imposant corps de garde du 19e siècle, une seconde cour intérieure plus vaste. Le corps de garde,

20

mieux connu sous le nom de Carré des Arts, héberge plusieurs institutions artistiques. L’avant-projet prévoyait un passage entre les deux (trois portails, comme on peut le voir sur le plan), qui n’a cependant pas vu le jour.

Ancien et nouveau Le projet rassemble ancien et nouveau à l’échelle non seulement des bâtiments, mais aussi de la ville. Le site se trouve en bordure de l’ancien Mons. La façade avant classique fait partie de la ville bourgeoise qui a été entièrement rénovée. A l’arrière, la parcelle profonde débouche sur le quartier populaire qui est en plein développement. Le projet est organisé selon deux axes. Le premier grand axe va de l’entrée au grand espace extérieur à l’arrière en passant par la cour intérieure. En été, le portail de bois qu’il a fallu reconstruire est ouvert de manière à ne pas gêner

la vue. Les portes de verre qui font office de sas en hiver constituent alors la porte d’entrée. Le deuxième axe assure ainsi un lien visuel entre les deux parties de la ville. Le deuxième axe, plus court, relie le Carré des Arts et son extension. Trois portes pratiquées le long de cet axe ouvrent la cour intérieure du Carré des Arts sur l’extension. Un patio aménagé dans le volume de la construction neuve jouxte l’ensemble. Un contact direct serait ainsi possible entre les divers instituts du Carré des Arts et les ateliers et autres fonctions du Centre du Design.

La logique des lieux La reconstruction du grand mur à l’arrière de la parcelle peut aussi s’appréhender dans la logique urbaine de l’endroit, où d’autres immeubles se sont eux aussi dotés d’une robuste enceinte côté rue. Une grande ouverture per-


PROJET

0 10

DIMENSION

met suffisamment de contact visuel. De plus, une fenêtre pratiquée dans le volume en surplomb donne sur le quartier populaire situé à l’arrière pour démontrer que le Centre du Design ne s’en détourne pas. Elle fait office de vitrine donnant sur les logements ouvriers. L’extension reprend le gabarit de l’immeuble existant. Le bâtiment est étiré en longueur jusqu’à la limite arrière de la parcelle. L’étroit bâtiment abrite successivement, sur deux étages, deux salles de réunion superposées, un patio et neuf ateliers de production : trois grands au rez-de-chaussée et six plus petits à l’étage. Une galerie couverte sur les deux étages relie les trois éléments. La galerie est de composition classique, avec des colonnes élancées, et renvoie ainsi à l’architecture classique du bâtiment existant. Une enveloppe de plaques en acier pliées et perforées clôture la galerie. Celles-ci peuvent s’ouvrir et se fermer en fonction de l’humeur et des besoins des utilisateurs. L’enveloppe filtre la lumière solaire, tout comme les plaques de carbonate surmontant la galerie, de sorte que l’espace intermédiaire »

21


PROJECT

baigne dans une lumière tempérée. La structure de la galerie se compose de rangées de colonnes en acier galvanisé et de grilles de sol en acier. Le volume situé derrière a été équipé d’un revêtement en aluminium en cassettes. La construction suit la logique industrielle du design et peut s’envisager comme une carrosserie.

La communauté par l’architecture

DIMENSION

La façade arrière des ateliers de production est entièrement vitrée, de sorte qu’il se crée un contact optimal avec le grand espace extérieur. Lorsque les fenêtres coulissantes sont ouvertes par beau temps, la galerie est investie par les créateurs pour renforcer encore l’engagement. Toute la circulation passe par le côté extérieur de la galerie. Tout comme dans l’ancienne cour intérieure. Cet espace intérieur fermé sur trois faces assume le rôle principal dans le fonctionnement du centre du design. Les cinq studios du rez-de-chaussée (à gauche) sont désenclavés directement par la cour, de sorte que la circulation passe par la cour intérieure. Ils sont également reliés entre eux au moyen de parois qui peuvent s’ouvrir. Comme ailleurs dans l’immeuble, les murs, armoires, tables et même l’éclairage coïncident dans un élément unique qui se poursuit à travers les divers studios. L’utilisation de verre permet de les relier visuellement entre eux tout en agrandissant le sentiment d’espace intérieur. Les bureaux du premier étage de l’autre côté de la cour sont également orientés vers cet espace extérieur. Le plancher a été surélevé pour créer une vue vers le bas. Le rythme des façades et la structure portante qui s’y rattache se poursuivent également dans le fond plafond. Le projet exprime la volonté de créer une communauté par l’architecture. Les pièces sont parfois mesurées plus généreusement que nécessaire, afin de permettre les rencontres. Les murs qui

22

jouxtent les couloirs sont souvent des membranes transparentes ou translucides. On voit ainsi se créer un jeu d’espaces ouverts et fermés, publics et privés. La nouvelle cage d’escalier occupe un angle de l’immeuble le long de la façade (en bas à gauche sur le plan). La circulation intérieure est en contact avec la circulation publique qui la longe. En dépit du langage monumental des fenêtres,

la zone de l’escalier a été pensée à une échelle plus intime. La largeur des fenêtres ouvre la cage d’escalier sur le spectacle de la ville. Les murs de la cage d’escalier s’ornent de photos, et grâce au contact direct depuis la rue, l’escalier devient aussi un espace d’exposition. Ici encore, l’immeuble et ses utilisateurs dialoguent avec la ville. Par Arnaud Tandt | Photos: Tim Van de Velde


Integration Architecture

collection

DIAMOND The victory of fire

www.m-design.be

info@m-design.be

B - 8210 Zedelgem (Brugge)

+32(0)50 82 06 52


REPORTAGE

Les ardoises donnent à une maison campagnarde un aspect homogène et massif Entre les champs, les prairies et les quelques rares maisons de la rue Bollo à Heist-op-den-Berg, le bureau BNEARCHITECTEN (Aarschot) a réalisé une maison contemporaine pleine de caractère. Afin de mettre la forme bien en valeur, ils cherchaient tant pour la façade que pour le toit un matériau dont le grain soit aussi fin que possible. Leur choix s’est porté sur les ardoises Alterna d’Eternit, qui donnent à la maison un aspect à la fois homogène et massif.

L

DIMENSION

e maître d’ouvrage voulait faire construire une maison contemporaine au style inédit, mais qui renverrait en même temps clairement à l’archétype de la maison. « Pour y parvenir, nous avons placé le faîte du toit perpendiculairement à la rue », expliquent les architectes Ellen Vanhole et Bart Van Meerbeek. « Nous avons ainsi créé plus d’espace dans la maison proprement dite, tout en optimisant le lien avec le paysage en arrière-plan. Dans ce projet, l’accent est mis sur le contraste entre la façade avant, qui est introvertie et plutôt fermée, et une façade arrière extravertie et transparente. Les découpes des pans de toiture en biseau et le vide qui s’étend sur les trois niveaux de la maison à l’arrière optimisent l’ensoleillement. »

24

Des matériaux choisis avec soin Tout le système est conçu comme une structure hybride. Le mode d’exécution le plus opportun a été retenu pour chaque élément. Les murs extérieurs sont en éléments ICF emplis de béton. Les murs intérieurs sont en silicate, les planchers intermédiaires en pré-dalles. Le faîte du toit est quant à lui fait de bois. Mais le revêtement en ardoise donne à tous ces éléments un aspect uniforme.

qui donnent à la maison un aspect à la fois homogène et massif. La finition d’angle - un profilé en Y de même couleur - permet aux diverses surfaces de se fondre les unes dans les autres, pratiquement d’un seul tenant. On dirait que la maison a été taillée dans un seul et même matériau. La finition de la façade et du toit en demi-brique affine encore la texture de l’enveloppe extérieure », poursuivent les architectes. Le caractère spécifique de la forme et des exécutions a permis de concevoir et créer tous les détails de construction et esthétiques sur mesure. Les finitions d’angle et les gouttières incorporées ont été conçues à l’aide de travaux de pliage en zinc couleur cuivre de manière à se mêler à l’ensemble.

Une multitude d’exécutions Le bureau d’Aarschot a fréquemment utilisé les ardoises Eternit dans ses projets, souvent dans une quête d’exécution ton sur ton de la façade et du toit, ou dans des projets pour lesquels il était prévu de réaliser l’enveloppe extérieure dans un seul et unique matériau.

Un grain aussi fin que possible Pour mettre la forme de la maison en valeur, les architectes cherchaient - tant pour la façade que pour le toit - un matériau dont le grain soit aussi fin que possible. « Notre choix s’est porté sur les ardoises Alterna d’Eternit, en ton rouge,

u www.eternit.be u www.bnearchitecten.be Par Philip Declercq | Photos: Marcel Van Coile


Loxx Architects

Nelissen offre non seulement une vaste gamme de briques, vous pouvez également les combiner et faire des mélanges uniques. Essayez vous-même avec notre module «mélangez & jointoyez» sur www.nelissen.be. Les possibilités sont infinies!

TECHNOLOGIE DE CHAUFFAGE

Se chauffer durablement n’a jamais été aussi confortable.

Nos pompes à chaleur vous font économiser jusqu’à 40% d’énergie sans toucher à votre confort. Se chauffer durablement? Telle est la mission des pompes à chaleur Mitsubishi Electric. En construction comme en rénovation, leur technologie de pointe vous permet d’économiser l’énergie tout en augmentant votre confort thermique. Du 1e mars au 31 août 2016, vous profiterez aussi d’une réduction cash-back pouvant atteindre 420€ à l’achat d’un pompe à chaleur Ecodan ou Hyper Heating.

6

CASH-BA CK JUSQU’À www.mitsubishi-electric.be

420€

Venez découvrir nos toutes dernières solutions pendant le salon Batibouw, sur le stand 115, dans le Palais 12.


U A E

N

V U O

Élégant, super isolant et fort comme un ours

CO L É À 360° OR

Surfez sur www.deceuninck.be Fenêtres & portes

Aménagement extérieur

FENÊTRE

• Technologie Linktrusion pour les renforts • Jusqu’à 35% plus isolant • Design moderne, fin et épuré • Robuste et résistant à l’effraction • Des éléments de porte et fenêtre encore plus grands • Plus de 4.000 combinaisons de couleurs • 100% belge

PORTE

Zendow#neo, les profilés de porte et fenêtre de l’avenir

A++++

A++++

fibres de verre

fibres de verre

Ud (porte complète) jusqu’à 0,85 W/m2K

Uw (fenêtre complète) jusqu’à 0,65 W/m2K

Bardage & sous-toiture

PVC cellulaire fil d’acier

Décoration intérieure

Deceuninck SA - Benelux Bruggesteenweg 360 • BE-8830 Hooglede-Gits (BE) T +32 51 239 272 • F +32 51 239 261 • belux@deceuninck.com • www.deceuninck.be (NL) T +31 76 561 78 34 • F +31 76 750 23 53 • deceuninck.kunststof@deceuninck.com • www.deceuninck.nl


Un bel exemple de design de façade paramétrique pour la nouvelle Maison du port La ligne d’horizon anversoise va s’enrichir d’un nouveau monument, et non des moindres. Basé sur le projet du grand bureau d’architectes Zaha Hadid Architects, le futur siège de la régie portuaire d’Anvers prend forme peu à peu. La façade du volume expressif en forme d’étrave de la Maison du port donne lieu à une coopération intensive entre Schüco et le constructeur de façades Groven+. C’est une primeur pour le design paramétrique en architecture de façade.

L

e projet inclut la restauration de l’ancienne caserne de pompiers, au-dessus de laquelle se dresse un volume en forme d’étrave. Le design paramétrique de la façade évoque également l’activité diamantaire de la ville. La caserne existante, qui est classée, devait être restaurée et intégrée dans le nouveau bâtiment et faire partie intégrante du concept architectural. Le projet, qui réunit ancien et nouveau, fait assurément parler de lui à l’international. Le nouveau bâtiment centralisera bientôt tous les services logistiques de la régie portuaire.

Système de cadres La réalisation de la Maison du port est l’œuvre d’une équipe de projet rassemblant plusieurs entreprises spécialisées : Bureau Bouwtechniek, Studieburo Mouton, Ingenium, Daidalos Peutz, Origin et FPC. Interbuild, l’entrepreneur général, a signé un contrat d’entretien

pour la façade du nouveau volume pour une période de dix ans. Le point de départ est la construction d’une structure en acier sur laquelle des ancres sont alignées et posées. Une entreprise spécialisée dans le traitement de l’aluminium a réalisé un dessin en 3D de tout le projet en Revit. L’alignement des profilés avait déjà été déterminé par les architectes. Les calculs thermiques et acoustiques ont été réalisés avec Solid Works. Un système de cadres est apparu comme la solution la plus indiquée. « Plusieurs maquettes ont été réalisées et des tests ont été effectués, y compris chez Schüco, pour évaluer l’insonorisation ainsi que l’étanchéité à l’eau et au vent » explique Frans Soenen (Sales Manager de Schüco Belgium, qui passera bientôt le relais à Geert Michels). C’est finalement un vitrage SGG KS 147 qui a été retenu, en combinaison avec des panneaux sur mesure et des panneaux de type shadowbox.

‘Mass Customization’ Schüco avait déjà présenté un concept de système de façade paramétrique propriétaire lors du salon BAU 2013. Le système est aujourd’hui parfaitement au point. Comme l’explique Oliver Hans de Schüco International KG : « Grâce à ce logiciel innovant, l’architecte peut »

Structure de la maquette : Vitrage SGG KS 147 en combinaison avec des panneaux sur mesure et des panneaux de type shadowbox. DIMENSION

©Courtesy of Zaha Hadid Architects

REPORTAGE

27


DIMENSION

©Courtesy of Zaha Hadid Architects

©Courtesy of Zaha Hadid Architects

Par Philip Declercq

28

©Courtesy of Zaha Hadid Architects

u www.schueco.be

©Courtesy of Zaha Hadid Architects

concevoir des façades tridimensionnelles aux formes géométriques complexes, tout en conservant un maximum de liberté sur le plan de la création. Les éléments de surface peuvent être teintés en plusieurs niveaux de transparence. Des fonctions comme le contrôle de la lumière naturelle et des panneaux peuvent s’intégrer dans la façade. La base de données de composants flexible permet une multitude de solutions architecturales. Schüco offre non seulement un soutien complet au niveau de la fabrication 3D, mais aussi le contrôle de la faisabilité technique et financière de l’installation de manière à pouvoir traiter l’input. Pour autant, nous conservons une logique de système et un processus de production automatisés, nommés ‘mass customization’. »

©Courtesy of Zaha Hadid Architects

REPORTAGE


Les plafonds acoustiques Rigitone Activ’Air sont la référence en matière de confort acoustique dans les écoles, les institutions, les hôpitaux, les bureaux et les habitations. Les plafonds acoustiques Rigitone Activ’Air réduisent les temps de réverbération* et garantissent une meilleure compréhension de la parole. Le nouvel assortiment Rigitone Activ’Air est disponible en plaques de plâtres perforées formant une surface sans aucun joint apparent après montage. La technologie Activ’Air utilisée pour ces produits Rigitone élimine jusqu’à 70% de la concentration de formaldéhyde de l’air intérieur et associe un bienêtre acoustique et un meilleur confort de vie et de travail. Pour un complément d’information, consultez www.plafondssensationnels.be. *le son qui se répercute d’une paroi à l’autre et provoque des échos qui se succèdent rapidement.

Rigitone le plafond acoustique le plus durable


UNE VILLE EN IMAGE

Luc Martens - bourgmestre Roulers

DIMENSION

© Studio Dann

« Aujourd’hui, Roulers est une ville qui inspire »

30


UNE VILLE EN IMAGE

Le bourgmestre Luc Martens est venu habiter à Roulers alors qu’il était jeune enseignant ; mais par la suite, c’est principalement à Bruxelles qu’il a poursuivi sa carrière politique dans l’état-major de l’ancien CVP, chef de cabinet adjoint de feu le ministre Coens, parlementaire et ministre. Avant de reprendre en 2005 l’écharpe mayorale du bourgmestre sortant, il a procédé à une étude approfondie. « Pour bien comprendre la ville, je me suis mis à l’écoute d’un vaste groupe de population. De quelle autorité la ville peut-elle se prévaloir dans la région ? De quelle infrastructure a-t-elle besoin pour y parvenir ? Quels sont les contours de la ville ? » Les plans d’une nouvelle gare et du redéveloppement des alentours ont été le catalyseur de la rénovation de la ville. Le plan d’ensemble final, étayé par les recherches du bureau parisien d’urbanisme et d’architecture uaPS et le plan d’environnement de Bas Smets, fait le lien entre le centre-ville et le quartier de Krottegem, de l’autre côté de la butte du chemin de fer. Luc Martens, bourgmestre : « Le projet est né d’un dialogue permanent qui a créé un scénario fort dans lequel tous les éléments se répondent. La nouvelle gare déposera le voyageur au cœur de la ville. De par son rôle, la place de la gare deviendra un véritable espace de rencontre urbain. La transparence du bâtiment l’ouvre sur Krottegem, que nous avons aussi incorporé dans le nouveau petit ring ; celui-ci est conçu comme un boulevard urbain, et déjà terminé en grande par-

tie. C’est ainsi que ce quartier, qui témoigne du passé industriel de Roulers, forme désormais un tout avec le centre qui, en plus de sa fonction résidentielle, présente un caractère principalement commercial. »

Mastaba pour art urbain Dans ce quartier, qui s’est développé sous l’impulsion de l’industrie textile et de l’aménagement du chemin de fer et du canal qui s’y rattachaient, les anciens terrains industriels offrent de nombreuses opportunités de rédéveloppement. Luc Martens, bourgmestre : « La Vlaams Huis, la Maison Flamande a pris place dans une partie classée de la brasserie Rodenbach ; c’est un podium pour le secteur alimentaire qui est très important pour cette région. Dans le proche avenir, nous installerons la Streekhuis, la Maison Régionale, dans l’ancienne usine d’embouteillage. C’est là que s’installeront les collaborateurs du partenariat Midwest conclu entre 17 communes du centre de la Flandre Occidentale sous l’impulsion de Roulers pour partager connaissances et expertise. Le programme prévoit aussi de poursuivre le développement du site Dumont-Wyckhuyse, un ancien atelier de tissage où la société de logement social De Mandel a déjà construit des logements sociaux. D’autres investisseurs se proposent aujourd’hui pour de nouveaux développements. BURO II & ARCHI+I a réalisé une étude de réaffectation pour l’ancienne fabrique

de chicorée que le ministre-président Bourgeois a récemment classée. Parmi d’autres pistes de réflexion, on envisage que ce lieu avec son grand séchoir à chicorée, qui évoque pour moi des réminiscences d’un mastaba classique, devienne un espace dédié à l’art urbain, avec des ateliers pour les artistes et d’autres postes de travail créatifs. Cette solution pourrait offrir une belle opportunité d’ouvrir activement le dialogue avec les habitants du quartier d’origine allochtone, qui sont fortement représentés ici, et de leur permettre d’exprimer leur créativité et leur manière de penser. » « Voici quelques années, la ville a aussi acheté le site GLS et a demandé au bureau d’architectes gantois NERO d’élaborer un plan d’ensemble pour sa réaffectation. Il prévoit d’implanter, en plusieurs phases, un espace pour la jeunesse avec une salle des fêtes, des locaux de répétition et un centre de rencontres, tout cela regroupé autour d’une place couverte. Avec tous ces projets, sans oublier les autres plans et investissements dans le pipe-line, la butte de chemin fer deviendra peu à peu l’équivalent en modèle réduit du Parc Spoor Noord anversois. Plus au sud, le développement de l’embouchure du canal est au programme ; on pourrait le comparer à ce qui se passe sur le site du canal à Louvain. Dans le passé, c’était surtout des entreprises de transport qui s’y installaient. Nous souhaitons que les bâtiments de la famille Dossche soient réaffectés en zone verticale résidentielle et pour PME destinée aux secteurs créatifs. »

Projet phare : un centre de connaissances Dans le centre proprement dit, les choses bougent aussi beaucoup et plusieurs projets de réaffectation et d’imbrication sont prévus. Livré en 2014, l’ARhus, qui est à la fois un centre de connaissances et une bibliothèque, ainsi que le projet résidentiel et commercial » DIMENSION

À la fin de l’entretien, nous demandons si Roulers doit devenir une marque. Le bourgmestre Luc Martens réfléchit un instant. « Une marque ? Oui, mais une marque qui ne soit pas qu’un vernis. Je pense que nous sommes sur la bonne voie. Jadis, Roulers était connue comme une petite ville commerciale un peu léthargique. Mais les choses ont changé. Namur s’intéresse à notre city app destinée à soutenir le petit commerce. Rotterdam nous a invités à expliquer nos projets de gare en plein milieu de la ville. Nous acquérons une signification qui est susceptible d’inspirer les autres. »

31


UNE VILLE EN IMAGE

qu’à l’époque, nous cherchions un lieu où rassembler les trois bibliothèques séparées et dont nous pourrions faire un centre de connaissances d’avenir, nous avons réfléchi ensemble. C’est ainsi qu’a vu le jour un projet dont ARhus constituait l’argument-phare pour les investisseurs. Le bourgmestre en personne figure parmi les personnes qui y occupent un appartement. Et il estime lui-même que c’est le plus bel appartement. « La superficie répondait à mon besoin d’espace vital, et j’ai eu droit à une vue magnifique qui s’étend jusqu’à Passendale. L’appartement était à louer depuis

© Klaas Verdru

De Munt qui l’entoure, constituent un projet phare. Pour le centre de connaissances, un immeuble bancaire existant a été entièrement rénové et agrandi. Entouré par des logements négligés et un parking mal entretenu, il constituait jadis un quasi-chancre à un jet de pierre de la Grand-Place. Luc Martens, bourgmestre : « Le groupe Coussée, rejoint ensuite par le développeur Extensa, a vu le potentiel d’un développement intra-urbain de 10.000 m² de surface commerciale et plus de 100 appartements. Mais un projet d’une telle ampleur ne peut réussir que si l’on crée suffisamment de mouvement et si les personnes s’identifient à l’environnement. Sachant

DIMENSION

32

© Klaas Verdru

© Klaas Verdru

01

un moment quand j’ai réussi à vendre mon ancienne maison. J’habitais dans une villa que j’ai fait construire au début des années 1970 par Konstrukto, le bureau d’architectes bien connu, créé à l’époque par Georges Vandenbussche et Mark Verkest. »

Rendre la ville à ses habitants À côté du boulevard urbain, de la réactivation des ‘ganglions agonisants’ - c’est ainsi que le bourgmestre qualifie les sites industriels -, et des projets d’imbrication, la verdurisation constitue elle aussi un point d’attention. « La ville


UNE VILLE REPORTAGE EN IMAGE

02

03

« La ville est fortement bétonnée. C’est pourquoi nous avons chargé BUUR de concevoir un plan de verdurisation global. »

01. Le centre de connaissances ARhus, un projet de BURO II & ARCHI+I, est un élément d’un développement intra-urbain plus vaste selon un plan d’ensemble du même bureau d’architectes avec des appartements, des résidences pour seniors, des commerces, des bureaux, des hôtels, des parkings et des places réaménagées. Un bâtiment bancaire existant a été grandi sur toutes ses faces et rendu complètement transparent pour accueillir ARhus. Le centre de connaissances a ouvert ses portes en 2014 et a déjà reçu plusieurs distinctions et nominations. 02. La place de la gare a déjà été partiellement

est fortement bétonnée. C’est pourquoi nous avons chargé BUUR de concevoir un plan de verdurisation global. Au Sud, le bois du Sterrebos va être agrandi de 100 hectares, et nous allons verduriser plusieurs places de la ville proprement dite. En transformant le parking de la place De Coninck en place ouverte, nous allons créer une allée verte qui ira du centre commercial au Petit Bassin dans le Nord. » « Grâce à notre plan de parking, nous voulons aussi rendre la rue aux habitants. Une zone bleue va être instaurée autour de la gare afin d’inciter les navetteurs à utiliser le grand parking souterrain qui se construit à cet endroit. En échange, nous leur rembourserons la moitié de leur abonnement de parking. Aujourd’hui, se garer en surface est déjà

beaucoup plus cher qu’en sous-sol, et nous réduisons les emplacements. En revanche, là où c’est judicieux, nous conserverons des emplacements pour parking de courte durée afin d’éviter de créer des problèmes pour les commerçants et de donner aux gens la possibilité de s’arrêter quelques instants pour prendre de l’argent. Par rapport à notre politique en matière de shopping, nous sommes aussi heureux que la réforme de l’État ait donné à l’autorité flamande la compétence au niveau du mandat socio-économique, l’autorisation de certaines activités commerciales sur de grandes superficies. Nous souhaitons la fusionner avec le permis environnemental. Nous serons ainsi bien mieux en mesure de diriger, de contrôler et de doser les activités liées au shopping. »

réaménagée d’après un projet de Bas Smets. La gare existante sera transformée par Edward Sorgeloose Architecture en lien ouvert et transparent entre le 03. VK architects & engineers a remporté le concours d’architecture lancé par l’hôpital fusionné AZ Delta pour la construction d’un nouveau campus à Roulers et est responsable de l’architecture, de la stabilité, des techniques spéciales, de l’architectue de paysage et du design d’intérieur. Le masterplan est basé sur le clustering pathologique. 04. Dans le secteur d’Oekene, Architecten Groep III a signé la transformation et l’agrandissement de l’école

© ARCHITECTEN GROUP III

centre et le quartier adjacent.

04

primaire De Ark. Le projet fait partie de l’initiative

05. Les constructions existantes sur le site de l’école VMS Roeselare disparaîtront pour céder la place à un nouveau hall omnisport avec 2000 m² environ d’équipements, une plaine de jeu ouverte, une plaine de jeux partiellement couverte, de la verdure et des emplacements de parking. Le projet est signé Architecten Groep III, l’entrepreneur est Jan De Nul sa Van Laere.

05 DIMENSION

aux mains de Scholen vanDAAG.

© ARCHITECTEN GROUP III

Écoles de demain. La réalisation et l’entretien sont

33


UNE VILLE EN IMAGE

© Klaas Verdru

06

07

08

Faire revenir les jeunes

DIMENSION

Comme toutes les villes, Roulers accorde beaucoup de prix à la quête de jeunes familles. Luc Martens, bourgmestre : « Tout comme le reste de la province, nous souffrions d’une véritable fuite des cerveaux jusque récemment. Les jeunes partent étudier dans les hautes écoles ou à l’université, et ils ne reviennent pas. Nous nous efforçons d’inverser cette tendance en créant un environnement attrayant pour les tranches d’âge des vingt et trente ans. Nous offrons un soutien logistique à la multitude de nouvelles organisations qui voient le jour dans les quartiers, ainsi qu’une grande liberté de mouvement pour développer des initiatives dans l’espace public. Cela fonctionne, car non seulement elles se posent en analystes critiques, mais elles participent activement à la cohésion sociale sur les sites où le renouveau de la ville se joue. Elles rendent ainsi plus visible la transition que connaît la communauté. » « Pour les jeunes familles, Roulers a l’avantage que les maisons, et surtout les terrains, ne sont pas exagérément chers. Le marché de la location est certes sous pression, car 82% des habitants sont propriétaires de leur logement. Mais bien entendu, les jeunes ne sont pas notre seule préoccupation. Comme d’autres villes, nous comptons aussi beaucoup d’isolés, par exemple. C’est pourquoi nous nous efforçons de

34

faire une place aux nouvelles typologies de logement et aux formes de logement alternatives. La dernière délimitation du secteur de zone urbaine régionale pour Roulers, Ypres et Ingelmunster nous a notamment accordé la possibilité de développer 1000 maisons. Le plan d’ensemble, auquel chaque développeur doit s’inscrire pour obtenir un permis, est très cadrant, notamment en matière de typologies de logement, d’utilisation de notre réseau de chauffage, de gestion de l’eau, de verdurisation, des rôles des zones communales, de désenclavement et de la place des transports publics, du vélo et de la voiture. »

Convention des Maires Roulers a aussi signé la Convention des Maires de la Commission européenne, ce qui se traduit par une série d’initiatives. Luc Martens : « Nous avons déjà 20 années d’expérience des réseaux de chauffage. Grâce à l’évolution des technologies et à des partenariats forts comme Mirom et Eandis, nous pouvons les déployer à une échelle encore plus vaste dans une série de développements. » « Nous avons aussi fait réaliser une étude sur notre centre administratif actuel, les nouveaux bureaux communaux en quelque sorte. Il s’agissait de savoir si nous pouvions rendre l’hôtel de ville existant plus économique en énergie,

06. Dans le cadre des Écoles de demain, l’école espagnole de Roulers fera l’objet d’une rénovation partielle et d’une construction neuve partielle sur un projet d’Architecten Groep III. Les travaux auront lieu en deux phases pour que l’école puisse continuer à fonctionner. Interbuild NV-BAM Contractors sa assume la construction et l’entretien. 07. Muze’um L est un belle pièce d’architecture signée Marc Van Schuylenbergh. Avec le L de Lumière et de Longitude, il se caractérise par une encoche longitudinale qui transforme la longitude locale en méridien de lumière dont le soleil est l’artiste central. Il crée ainsi une ligne artistique transcontinentale qui va de Blankenberge à Lagos, au Nigeria. Info : www.muzeuml.be et www.lightmeridian.org. 08. En passant sur la A17 pour se rendre à Roulers, il est impossible de ne pas voir le site de l’Accent Business Park. C’est BURO II & ARCHI+I qui a signé le plan d’ensemble et le projet d’Accent Offices (4000 m² de bureaux) ainsi que l’hôtel Mercure. L’hôtel, qui propose 88 chambres, un auditorium et une salle de fitness, jouxte une place centrale arborée et fait office de maillon sur le site. 09. Le bureau d’architectes NERO a créé le plan d’ensemble pour la réorganisation du site GLS en TRAX. Un hangar sera ouvert sur les quatre côtés, créant ainsi une place urbaine couverte. L’auvent abritera divers volumes destinés à la jeunesse : une salle polyvalente, un espace de rencontre avec locaux de répétition, des ateliers. 10. Dans le centre de Roulers, le développeur HABITAR transforme un bâtiment mixte (bureaux et appartements) particulièrement bien situé en un projet résidentiel, De Boterbloem, qui proposera 10 appartements panoramiques et 2 penthouses avec garages et rangements en sous-sol. Le projet est signé BURO II & ARCHI+I.


ARCHITECTURAL VERTICAL ALUMINIUM FACADE SYSTEM

s’il valait mieux le démolir et le remplacer par une construction neuve, ou encore aller construire ailleurs. Le verdict est tombé. Nous allons déménager près de la gare, dans de nouveaux bureaux entièrement adaptés à notre organisation. Le déménagement devra encore attendre six ans. » « Pour ce qui est des maisons particulières, un projet pilote de rénovation énergétique est en cours dans la Blekerijstraat. Nous y procédons à la rénovation énergétique de petites maisons dont les propriétaires n’ont pas les ressources financières suffisantes pour s’y atteler eux-mêmes. L’idée est qu’ils remboursent cet investissement grâce aux économies qu’ils réaliseront sur leur facture énergétique. Si le bilan est positif, nous pourrons déployer l’initiative dans d’autres rues et quartiers où habitent des gens qui passent systématiquement à côté de tous les systèmes de primes. » « J’ai une formation classique et je suis un fervent adepte du dicton grec panta rhei, tout change. Je crois dans la dynamique des choses, mais il faut créer les opportunités sans être contraignant. Je veux transmettre à mon successeur et aux habitants de Roulers une ville qui sera bonne pour eux aujourd’hui, mais aussi demain. Pour accueillir dignement la génération montante, il faut réfléchir à de nouveaux modèles de transports publics, considérer le changement climatique avec précaution et manifester un grand respect pour la créativité et l’esprit d’entreprise des gens. Car celles et ceux qui prennent l’initiative et assument leurs responsabilités sont les pionniers de l’avenir et définissent ce qu’il sera. »

Le système ALINEL a été conçu avec une attention rigoureuse portée aux détails, comme les coins et les raccordements pour fenêtres. ALINEL est un système complet rempli de détails, une composition entièrement mise au point pour le revêtement de presque toute les surfaces imaginables. Par type, ALINEL comprend une série de 8-10 profilés. Ensemble, ils constituent un système unique et breveté. Une technique ingénieuse qui permet de fixer les profils de manière invisible et la technique inventive qui permet de les emboîter afin qu’ils puissent s’adapter à chaque surface. Design: C’est du Belge!

ALINEL Type A : les lignes uniques à symétrie verticale et en forme de bloc.

ALINEL Type C : Les lignes uniques à symétrie verticale et en forme de bloc. Ce qui est caractéristique est la variation en profondeur.

Par Colette Demil & Staf Bellens

ALINEL Type D : Cette série se caractérise par les ailettes nervurées à froid.

09

10

ALINEL NV

info@alinel.be

www.alinel.be


REPORTAGE

‘Digital Jungle’ - Tom Dekyvere

Un volume de verre en encorbellement pour relier ancien et nouveau Au cours des quinze derniers mois, Delta Light a ajouté à son siège existant une nouvelle aile qui inclut un impressionnant caisson lumineux architectural de pas moins de 26 mètres de haut. Le bureau d’architectes Govaert & Vanhoutte a conçu un volume de verre en encorbellement qui relie l’ancien bureau et la nouvelle extension. Quatre artistes internationaux de renom ont illustré la fonctionnalité, la technologie innovante et la qualité de l’entreprise au moyen d’installations uniques.

D

epuis 26 ans, la quête d’innovation du fondateur Paul Ameloot a fait de Delta Light, spécialiste de l’éclairage architectural, une entreprise active à l’international. Ses deux fils, Peter et Jan, qui sont respectivement Head of R&D - Operations et Head of Corporate Strategy, prendront bientôt la relève.

Une balise lumineuse le long de l’autoroute

DIMENSION

Voici quinze mois, le fabricant d’éclairage architectural a entamé la construction d’une nouvelle aile pour ses bureaux de Wevelgem, construits en 2005. Grâce à cette extension et au centre logistique de pointe qu’elle héberge, cette entreprise familiale qui a vu le jour en 1989 est fin prête pour son avenir international. L’entrepôt de 26 mètres de haut, qui n’est qu’une partie de la construction neuve, permet de libérer de l’espace ailleurs (plus de 5.500 m²) pour le développement et la production des

36

nouvelles collections. Conformément à sa tradition, Delta Light a combiné cette opération de rénovation technique avec une volonté d’innovation esthétique. L’architecte Damiaan Vanhoutte, du bureau Govaert & Vanhoutte, a conçu un volume de verre en encorbellement pour relier les anciens bureaux et la nouvelle extension, comme une balise lumineuse le long de l’autoroute qui donne à l’immeuble un cachet inédit.

Des installations éphémères montrent l’impact de la lumière Quatre artistes, deux Belges et deux Britanniques, ont été invités à créer une installation éphémère spécifique. Leur travail démontre à quel point l’impact de la lumière peut être puissant. Dans le prolongement de la philosophie de l’entreprise, ils prouvent que la lumière n’est pas simplement fonctionnelle, mais qu’elle a aussi un impact direct sur notre ressenti et sur notre humeur. On peut découvrir les réalisations, projets,

catégories de produits et innovations de Delta Light, belges et internationaux, dans des espaces d’inspiration assemblés spécialement à cette fin. Avec son installation de 7 mètres de hautintitulée ‘Shine’, Fred Eerdekens visualise la puissance du concept de ‘family business’. Avec ‘Digital Jungle’ , Them Sculptures du Gantois Tom Dekyvere symbolise le réseau mondial de l’entreprise. L’installation ‘Chromaphagia’ des Britanniques Bompas & Parr dévoile une nouvelle dimension de la lumière. L’œuvre permet aux visiteurs de ressentir l’impact de la lumière et du son sur le sens du goût, et fait ainsi un clin d’oeil au crédo du fabriquant : ‘Pure Lighting Pleasure’. Enfin, le londonien Ian Wright a déployé une installation intitulée ‘Paper in Progress’ en utilisant The Lighting Bible, le catalogue de Delta Light. u www.deltalight.com Par Philip Declercq | Photos: Delta Light


Encore plus léger, encore plus pratique

Not just anot her in t he wall

It’s all about the details

notre focus : • Poutre légère comme une plume (3 kg/m) • Champion en rénovation • 8 m (autoportant jusque 5 m) • Système de sol avec entrevous très légers

SA Briqueteries de / Steenbakkerijen van Ploegsteert nv ∙ Rue du Touquetstraat 228 ∙ 7782 Ploegsteert ∙ T. +32 56 56 56 56 ∙ info@ploegsteert.com ∙ www.ploegsteert.com


Relax, it’s a Bulex: Contrainte minimale : • Format compact • Installation et entretien aisés • Écran convivial

Prestations maximales :

• Technologie à condensation éprouvée • Fabriquée avec des matériaux de qualité supérieure

comme un corps de chauffe en fonte aluminium / silicium et un échangeur sanitaire en inox

• Rendement exceptionnel

Venez nous rendre visite au stand 12045 BATIBOUW 2016 - 25/2 - 6/3


ACTUEL

Faire plus avec moins :

l’inspiration du micro et mini Que ce soit à l’achat ou à la location, les prix dans les villes ne cessent de flamber. De plus, Bruxelles et la Flandre utilisent leur sol de manière particulièrement inefficace, avec à la clé toute une ribambelle de problèmes écologiques ou autres. On voit aussi se développer une tendance privilégiant des appartements de (parfois très) petite taille. Mais certains spécialistes savent comment faire pour qu’ils ne le cèdent en rien à leurs équivalents plus spacieux. Que du contraire, même. Une bonne morphologie, des meubles intelligents, des parois coulissantes, la palette de couleurs adéquate, etc. : pour partir à la conquête de l’espace, les moyens ne manquent pas. Un plan de superficie créé en réponse à l’appel de la

Leo Van Broeck (Enseignant à l’Université de Louvain)

social moyen en Belgique ? 100m². » Habiter plus ‘serré’ est possible en réduisant la superficie des appartements ou des maisons. Dans la catégorie des micro-appartements, Van Broeck range ceux dont la superficie va de 40 à 50 m². Les mini-maisons compactes couvrent quant à elles 80 à 100 m². En principe, on peut faire plus petit, mais au risque de voir le groupe-cible se réduire.

White Box Pour sa part, l’architecte Marc Van Schuylenbergh a développé un style propre pour gérer efficacement l’espace. En 2010, on lui a proposé le plan d’un appartement. Superficie : 110 m², escalier et ascenseur inclus. On ne peut donc pas parler de micro-appartement au sens strict, mais il illustre brillamment comment gérer l’espace avec efficacité. En effet, le maître d’ouvrage voulait y loger pas moins de huit personnes. Pour réaliser ce tour de force, Van Schuylenbergh a repensé à un projet résidentiel qu’il avait réalisé à Turin : installer dans un petit palais ancien un seul et unique meuble qui incluait la cuisine, la salle de bains, le WC, le dressoir et le rangement. Ces meubles multifonctionnels pourraient aussi fournir une solution à Knokke. « À la Côte, tous les appartements donnent sur la Mer du Nord, » commence Van Schuylenbergh.

Province du Brabant Flamand (Jacquemin-Daems & Livic).

« Or, ce n’est pas là que se trouve le soleil : il est derrière. C’est pourquoi nous avons dit au promoteur de ne pas poser de murs intérieurs. » Trois meubles multifonctionnels ont été installés dans l’espace. Contre le mur de gauche, un meuble avec salle de bains et WC pour les parents. Au centre, un meuble avec douche et WC pour les enfants. Il intègre aussi deux lits superposés qui se replient dans la structure. Contre le mur de droite, on trouve le meuble qui héberge la cuisine et deux autres lits superposés. L’arrière de l’appartement est composé de deux chambres ayant chacune un lit double : la première pour les parents, l’autre pour les enfants. Ces deux chambres sont équipées de portes coulissantes qui disparaissent dans le mur. Ainsi, l’intimité de chacun est préservée. Dès que les lits sont rabattus et que les portes coulissantes ont disparu dans le mur, la vue est dégagée d’un bout à l’autre de l’appartement. Il reste un grand miroir contre un des murs, près de la grande table de la salle à manger. Celui-ci reflète les lignes d’éclairage et ‘double’ la table ainsi que la mer de manière à améliorer encore l’impression d’espace. Van Schuylenbergh part également du principe qu’une couleur » DIMENSION

Leo Van Broeck enseigne à l’Université de Louvain, et est aussi un des administrateurs du bureau d’architectes Bogdan & Van Broeck. Il affirme que nous devons gérer notre espace de manière plus attentive. « La Flandre a l’utilisation du sol la plus importante du monde », explique-t-il. « En matière de densité de population mesurée au niveau du pays, la Belgique se classe troisième pour l’Europe. Mais si l’on mesure la densité dans la partie bâtie du pays, nous arrivons 23e avant le dernier. Le nombre d’habitants par hectare bâti est donc extrêmement faible. Nous devons donc viser à mieux utiliser le sol, et des logements plus petits font partie de la solution. En Europe, la superficie moyenne d’un appartement se chiffre à 65 m². En Belgique ? Elle est de 85 m². L’appartement

39


ACTUEL

Marc Van Schuylenbergh, architecte

fois fermés, ils se fondent dans l’ensemble. Les occupants disposent alors d’un espace grand ouvert qui préserve la lumière et la vue. Mais la cuisine, pour sa part, ne se dissimule pas derrière des cloisons coulissantes. En effet, les habitants cuisinent beaucoup et ont préféré l’aménager sous forme de niche ouverte, qui contient aussi les lave-vaisselles : pendant que le premier fonctionne, l’autre fait office d’armoire pour la vaisselle propre, et vice versa.

45 m² à Bruxelles unique renforce le sentiment d’espace et de lumière. Le maître d’ouvrage a choisi le blanc, pour intensifier encore la luminosité de l’appartement. Ce blanc présent en abondance (à côté du noir et du vert) a valu à l’appartement le surnom de ‘White Box’. Un des coins salon prévoit une télévision, mais les habitants ne la regardent pas souvent : c’est pourquoi l’écran est rangé dans une armoire, invisible. C’est seulement lorsqu’ils souhaitent l’allumer que les occupants déploient le support. Les panneaux amovibles dissimulent de nombreux éléments dans l’appartement. Tous les panneaux ainsi que les portes sont extrêmement discrets : une

Un concept similaire a vu le jour début 2016 à Bruxelles, dans un appartement de 45 m² pour deux personnes. Les grandes baies vitrées contribuent au sentiment d’espace. Ici, Van Schuylenbergh a choisi un meuble en L qui occupe deux murs. La porte d’entrée est intégrée dans la longueur du L, et l’entrée se fait par un sas qui contient aussi un cabinet de toilette, une salle de bains et une zone technique. Un peu plus loin dans ce meuble, on trouve la cuisine avec réfrigérateur, four, lave-vaisselle et armoire à pharmacie. Dans l’angle du L, une porte pivotante donne accès un espace avec lit qui se rabat le matin pour se transformer en coin à manger. A l’ex-

trémité de la petite barre du L, on trouve un rangement, un dressoir et une penderie. Un élément coulissant permet de faire apparaître le bureau. Le meuble est haut de 2m20 pour une hauteur de plafond de 2m60. La cloison de séparation est entièrement recouverte de miroirs, et les luminaires sont installés entre le meuble et le plafond pour créer un éclairage indirect. Van Schuylenbergh : « Le miroir prolonge visuellement le plafond, et le meuble paraît sortir du mur. De plus, le miroir double le mur de 8 mètres, qui semble soudain en faire 16. » Les fenêtres sont noires, tout comme les murs et le plafond. Le rideau de théâtre noir devant les fenêtres contribue à personnaliser l’ambiance. Lorsqu’il est fermé, un cocon noir se crée. Lorsque toutes les parois coulissantes sont fermées, le meuble en L apparaît comme un seul mur fermé. Entièrement blanc, il fait penser à une sculpture. Lorsque les cloisons coulissantes sont ouvertes, une niche noire apparaît à l’intérieur.

Des solutions intelligentes et partagées Il existe de multiples possibilités pour construire des appartements et des maisons de petite taille - mais de qua-

1

7

7

60

5 4

6

6

5

5

8

3

1 terras 2 zitplaats 3 eetzone 4 keuken 5 badkamer 6 slaapzone kinderen 7 slaapzone ouders 8 spiegel

2

3

4

5m

2

1

Knokke, appartement de 110 m2, escalier et ascenseur inclus, pour 8 personnes. Le sentiment d’espace est notamment renforcé par un grand miroir posé sur un des murs, près de la longue table de salle à manger. Sur le mur de gauche, un meuble avec salle de bains un des et WC. (Photo: PSG group) DIMENSION

1

8

4

40


110

25

110

25

200

160

110

25

290

110

25

290

25

110

25

110

24

La Province du Brabant Flamand a lancé un appel aux architectes : « Concevez un logement, fixe ou mobile, qui respecte toutes les règles, le tout à un prix abordable. » (Photo : Skilpod)

de vie de son logement. Le partage est une autre méthode importante pour permettre l’existence de logements plus petits. C’est possible sous la forme de parties collectives. Van Broeck : « Le co-housing, c’est le principe qui vous permet d’avoir votre chambre à coucher et votre coin cuisine à vous, tandis que la salle des fêtes, le grand living et la buanderie sont dans la partie collective du bâtiment. Tout comme la salle de jeux des enfants. Par exemple, il n’y a pas de garage individuel, car les 50 familles partagent 5 voitures en copropriété. Van Broeck énumère les nombreux

avantages - écologiques, économiques, sociaux - que des logements plus petits impliquent pour la communauté. Mais même le maître d’ouvrage aux visées purement individuelles a beaucoup à y gagner. Par exemple, il existerait un rapport presque linéaire entre la superficie construite et le coût. 20% de superficie en moins coûtent 15% moins cher. Il y a donc de nombreuses raisons de prédire un bel avenir à la tendance privilégiant l’utilisation plus efficace de l’espace. Door Koen Vandepopuliere

200 200

41

160 388

101

479

388

101

479

111 134

171 81

24 20

171 81

49

200

41

134

80

235

165

10 9565

20

10

121

80 49

80

235

165

10

65

121

111

80

20

20

10

RGH

t

110

25

110

25

200

160

110

25

290

110

25

290

25

110

25

110

24

200 200

41

160 388

101

388

101

479

111 134

171 81

24 20

171 81

41

200 479

20

10

49

134

80

235

165

10 9565

20

10

121

80 49

80

235

165

10

65

121

111

80

20

LE BRABANT FLAMAND ET GAND MONTRENT L’EXEMPLE La Province du Brabant Flamand a lancé un appel aux architectes : « Concevez un logement, fixe ou mobile, qui respecte toutes les règles, le tout à un prix abordable. » Le résultat est un catalogue d’une cinquantaine de projets de maisons dont la superficie ne dépasse pas 80 m². Elles coûtent moins de 90. 000 euros et répondent à toutes les normes. Les types de logement sélectionnés peuvent être consultés en détail depuis novembre 2015 : allez sur www.vlaamsbrabant. be et saisissez ‘Catalogus kleinschalig wonen’ dans le champ de recherche (60 pages). Le catalogue est le fruit d’une quête de solutions pour la problématique du logement permanent sur les campings et séjours de weekend. http://www. vlaamsbrabant.be/ La thèse pour architectes récemment diplômés a posé un précédent en 2010; l’initiative était organisée par la ville de Gand, et avait pour thème ‘habiter sur une superficie réduite’. C’est Marijn Vanhoutte, de Vanhoutte-beyl ir. Architecten, qui a remporté l’épreuve. Il a créé 21 maisons de rangée. Dans le champ de recherche https://stad.gent, saisissez ‘Smal bouwen, ruim wonen,’ et vous verrez s’afficher sur le site de la ville de Gand la brochure de modèles de logements (37 pages). https://stad.gent/

95

Bruxelles, appartement de 45 m

2

DIMENSION

t

lité - offrant des conditions de vie agréables, affirme Leo Van Broeck. Il évoque les nombreuses publications intéressantes déjà parues à ce sujet, telles que Mini Houses d’Alejandro Bahamon. Il explique que tout commence par une bonne morphologie du projet. Il ajoute : « On peut avoir en journée une table de 14 personnes et qui se rabat pendant la nuit. Et trois armoires sur rail contre le mur, qui s’ouvrent à partir de la paroi. Ces armoires libèrent des lits et des portes coulissantes... Il est donc possible d’utiliser doublement les mètres carrés. Soit on fait la fête, soit tout le monde dort. Les deux en même temps, c’est plutôt rare. Autre possibilité : imaginez un appartement dont la salle de bains occupe une partie surélevée, qui abrite un lit sur roulettes. Pendant la journée, c’est un divan que l’on va chercher par en-dessous. Le divan sort du mur, et il y a un lit sous la salle de bains. Il existe des meubles intelligents pour créer des pièces intelligentes. On peut se dire que l’on n’a pas besoin de couloir pendant la nuit et décider de le fusionner avec une chambre. C’est possible en rabattant la cloison. On peut donc utiliser deux fois les mètres carrés disponibles et peutêtre même améliorer encore la qualité

95

RGH

ACTUEL

41


REPORTAGE

Économiser de l’espace grâce aux buanderies collectives Nous vivons dans une société où l’espace disponible pour les projets de construction neuve ne cesse de s’amenuiser. Dans ce contexte, il est utile de réexaminer certaines infrastructures. C’est ainsi que LDL Equipement lance, avec LDL Care, le concept de ‘meet and wash’ destiné au lavage et au séchage collectif. « En créant des buanderies collectives, nous encourageons l’économie du partage ; de plus, dans de très nombreux logements, il devient inutile de prévoir des locaux destinés à installer une machine à laver et un séchoir », expliquent Johan et Julie Stuyven de LDL Care.

L

a population mondiale va continuer à croître dans le proche avenir. Avec l’espace destiné à la construction qui ne cesse de s’amenuiser et l’urbanisation qui progresse, les populations vont devoir se loger sur des superficies de plus en plus réduites. Le Flamand devra lui aussi s’y faire, et adapter son style de vie et ses moyens à cette tendance. « Dans le même temps, nous voyons se développer l’économie de partage », commente Julie Stuyven. « De très nombreuses personnes rogneront sur les frais et les achats coûteux en ayant recours au partage et à l’échange. Sans oublier qu’elles utiliseront davantage les services disponibles à temps partiel. »

Pas d’investissement, entretien gratuit

DIMENSION

C’est sur cette tendance que LDL Equipement veut anticiper en proposant le concept ‘Meet and Wash’. Sur la base de récentes expériences internationales, Julie Stuyven a développé un concept

42

dans lequel lessiveuses et séchoirs sont mis gratuitement à la disposition des maîtres d’ouvrage, avec entretien gratuit. « Les machines sont activées par l’insertion de pièces de monnaie. Le chiffre d’affaires réalisé est réparti mensuellement ou trimestriellement entre le fournisseur et le prestataire. Nous lançons ainsi une solution écologique, tout en encourageant les contacts sociaux entre utilisateurs. » Le concept peut également intéresser les architectes. « En dessinant des projets qui incluent des buanderies collectives, ils dégagent beaucoup de place dans les logements individuels. Notamment en supprimant la réserve, où la lessiveuse et le séchoir prennent souvent beaucoup de place. Ce n’est pas toujours sain, surtout s’il n’y a pas de ventilation ou d’évacuation de chaleur dignes de ce nom. La chaleur et l’humidité d’un séchoir à condensation auront alors tendance à rester dans la pièce, ce qui peut impacter les denrées alimentaires stockées dans la pièce. »

Renforcer les contacts sociaux Dans les pays anglo-saxons, ces buanderies collectives sont déjà très répandues. L’ambition de LDL est de faire décoller le concept en Belgique et dans les pays voisins. « Les nombreux clients qui utilisent déjà le système sont contents : ils n’ont plus besoin d’investir dans des machines individuelles, ils partagent les recettes et ils voient les contacts sociaux entre habitants se renforcer. Nous avons déjà intégré le concept dans des campings, des maisons d’étudiants, des appartements, des logements sociaux et des résidences-services. Les autorités flamandes ont récemment annoncé qu’elles s’y intéressaient de très près, ce qui nous confirme dans notre conviction que la formule peut vraiment connaître un grand succès, » concluent Johan et Julie Stuyven. u www.ldlnv.be Par Bart Vancauwenberghe


“Les réunions propre avec LDL Care”

Quoi? Grâce à LDL Care vous pouvez offrir à vos résidents ou clients une utilisation de machines à laver et des séchoirs avec monnayeurs et ce, sans frais d’investissement de votre part. La recette des machines à laver et des séchoirs sera partagée proportionnellement entre LDL Care et votre entité. En pratique LDL Care prend en charge : la livraison, le raccordement sanitaire et électrique sur votre installation existante, l’entretien et des dépannages.

LDL CARE – Europalaan 60/64 – 9800 Deinze – 09 282 22 07 – www.ldlcare.eu – sales@ldlnv.be

F-LDLcare-pub.indd 1

Isoler (davantage) votre toiture? Un coup dans le mille avec ISOVER Suspente PlaGyp I

Nouveau

• rapide • en plusieurs couches • étanche à l’air en permanence www.isover.be

8/12/15 12:00


Geberit AquaClean Le WC qui vous nettoie à lʼeau.

Lʼart du bienêtre. Appréciez la sensation de fraîcheur et de propreté avec Geberit AquaClean Sela : en appuyant sur une touche, un jet dʼeau à température corporelle vous nettoie. Pour une hygiène parfaite et un réel bien-être. → www.geberit-aquaclean.be/sela


TECHNIQUE

Un éclairage à led pour la vie ? Aujourd’hui, avant d’installer une nouvelle installation d’éclairage intérieur, on pense systématiquement aux possibilités qu’offre le led. Une étude préalable permet généralement d’en pondérer les avantages et inconvénients par rapport aux sources d’éclairages traditionnelles. La durée de vie du led est le paramètre qui pèse toujours sur la décision. Par analogie avec les sources utilisées actuellement (fluorescence, décharge haute pression, halogène...), elle garantirait un coût total de possession moins élevé. Mais est-ce bien le cas ? Opter pour le led ayant la plus longue durée de vie est-il toujours le choix le plus judicieux ?

Par définition, la durée de vie est la période de fonctionnement utile. Pour les lampes à incandescence et fluorescentes, c’est généralement la durée jusqu’à la panne moyenne.

Pourquoi est-ce différent pour l’éclairage à led ? Le led - ce semiconducteur qui convertit le courant continu en flux lumineux - tombe rarement en panne : la durée jusqu’à la panne moyenne est de l’ordre du million d’heures. Les pannes des appareils d’éclairage à led résultent plus souvent d’autres composants électroniques ou de ruptures des connexions électriques que du led proprement dit. Le flux lumineux du led diminue avec le nombre d’heures d’utilisation, et il se peut aussi que la couleur s’altère légèrement. En fonction de l’utilisation, le flux lumineux (lumen) finira par ne plus suffire à obtenir l’intensité lumineuse (lux) souhaitée. Ce sera la fin du fonc-

tionnement utile, et donc de la durée de vie pratique. Cette diminution du flux lumineux dépend non seulement des matériaux du led mais aussi de sa température et de l’électricité. En fonction de ces choix, il est possible d’une part de fabriquer des lampes à led ayant une durée de vie inférieure (70% du flux lumineux après 15.000 heures) ou supérieure (>90% du flux lumineux après 100.000 heures) avec toutes les possibilités intermédiaires. Les variantes sont donc plus nombreuses que pour les formules d’éclairage traditionnelles.

Comment est-ce exprimé ? Le maintien moyen du flux lumineux des appareils à led est généralement décrit à l’aide de la valeur Lx, qui indique une durée en fonction du maintien moyen du flux lumineux. La durée est généralement de L70, L80 ou L90, ce qui revient à une durée pour la préservation moyenne de 70%, 80% ou 90% du flux lumineux. Cette valeur dépend de

la température ambiante. Le fabricant d’appareils d’éclairage peut fournir les diverses valeurs Lx, souvent pour plus d’une température ambiante.

En quoi est-ce important ? Des normes telles que NBN EN 124641:2011 pour l’éclairage des lieux de travail dictent les intensités lumineuses qui permettent un éclairage suffisamment rentable, précis et confortable des tâches. Les puissances mentionnées doivent toujours être garanties, ce qui signifie que l’installation lumineuse doit initialement être surdimensionnée pour conserver une intensité suffisante (lux) en fin de vie. Le calcul (études d’éclairage) s’effectue à l’aide du maintenance factor MF – aussi nommé facteur de maintenance. Ce facteur englobe 4 sous-facteurs dont le LLMF: la maintenance du flux lumineux des sources lumineuses dans le temps (Lamp Lumen Maintenance Factor). Si l’on opte pour des appareils d’éclairage à faible (mauvaise) maintenance » DIMENSION

Quelle est la durée de vie des sources lumineuses

45


TECHNIQUE

du flux lumineux, il faudra un surdimensionnement plus important que si l’on choisit une maintenance du flux lumineux élevée. Ce flux lumineux initial plus important implique généralement aussi un nombre plus élevé d’appareils d’éclairage, ce que montrera dans un premier temps le calcul de l’éclairage. À rendement initial égal, cela signifie

aussi relativement constants (mais dépendent de la fréquence de nettoyage), on utilise généralement une constante de 0,8 pour le facteur de maintenance. Ce n’est plus le cas pour l’éclairage à led. Le flux lumineux des leds diminue progressivement dans le temps et comme on l’a vu, il est possible de créer d’importantes différences entre divers

nement requis sera moindre. Pour les locaux commerciaux, la durée d’activité par an est certes plus élevée, mais les périodes de leasing et les cycles de rénovation sont souvent plus brefs ; la durée d’utilisation est donc souvent inférieure à 50.000 heures, et l’on utilisera une valeur plus élevée pour le LLMF. Pour les salles de production et les en-

aussi une consommation électrique plus élevée (sauf tamisage immédiat ou réglage automatique de la luminosité).

modèles d’appareils d’éclairage à led. Il convient d’utiliser la bonne valeur pour le LLMF, et celle-ci peut être nettement supérieure ou inférieure à 0,9. Il est donc utile de prévoir la bonne durée d’utilisation. Ce n’est pas parce qu’un fabricant mentionne une valeur de (par exemple) L80 = 50.000 h que l’appareil sera utilisé pendant exactement 50.000 heures et que le LLMF sera égal à 0,8 (facteur de maintenance = 0,71). Dans les salles de classe, la durée d’activité est d’environ 1.000 heures par an et si l’on prévoit un LLMF de 0,8, cela signifie une intensité lumineuse suffisante jusqu’à 50 ans après installation, alors que la durée d’utilisation sera plus que vraisemblablement inférieure, que le LLMF en sera donc meilleur et que le surdimension-

trepôts où des équipes se relaient, la durée d’utilisation souhaitée dépassera souvent les 50.000 heures et il faudra compter avec un LLMF moins élevé. Il est important pour la conception lumineuse d’évaluer correctement la durée d’utilisation et d’utiliser un facteur de maintenance dont le LLMF correspond à la préservation du flux lumineux pour cette durée d’utilisation. On pourra ainsi planifier le nombre adéquat d’appareils d’éclairage et optimiser le choix parmi la multiplicité d’appareils d’éclairage à led.

Comment se comporte le LLMF visà-vis de la spécification Lx ?

DIMENSION

Pour les lampes fluorescentes, la majeure partie de la diminution du flux lumineux a lieu pendant les 5.000 premières heures d’activité de la lampe. Par la suite, le flux lumineux reste pratiquement constant à 90% environ. Au moment de la panne moyenne (∼ 20.000 heures pour les T5 les plus utilisés), le flux lumineux équivaut à 90% environ de sa valeur initiale. Le LLMF est donc de 0,9 pour les lampes fluorescentes et sachant que les autres sous-facteurs (encrassement de l’environnement et encrassement du luminaire) sont eux

46

Conclusion Pour vos nouveaux projets d’éclairage utilisant des appareils à led, demandez non seulement le rendement (luminaire efficacy) des luminaires (en lm/W), mais


TECHNIQUE

Un FM élevé pour les projets utilisant des leds ne doit donc pas toujours être considéré comme dénué de crédibilité, contrairement à ce qui était le cas jadis pour les sources d’éclairage traditionnelles. Dans un projet led, efforcez-vous d’obtenir, dans l’étude d’éclairage, une densité de puissance de 1W/m² 100lux. Une

mauvaise évaluation de la durée d’utilisation et donc du FM peut en effet entraîner un sur- ou sous-dimensionnement de l’installation, qui perdra alors en efficacité - ce qui n’est certainement pas le but avec le led. Cette approche va à l’encontre de la logique de la durabilité. N’oubliez pas non plus qu’un projet d’éclairage à led continue souvent à représenter un investissement un peu plus élevé. Évitez par conséquent de gâcher votre effet en prévoyant trop d’appareils d’éclairage ou un délai de remplacement inadéquat. Si l’avantage pour le client final n’est pas clair, il se pourrait que ce dernier opte pour une formule classique. On pourrait parler d’un paradoxe de l’investissement, que nous tenons à tout prix à éviter.

Pour plus d’informations, voir la brochure d’information « MF en levensduur » (en néerlandais) sur: u www.lichttechnologie.be/nl/laborato-

rium/downloads-groen-licht-vlaanderen/folders Par Peter Bracke, Catherine Lootens, Wouter Ryckaert, Laboratorium voor Lichttechnologie; KU Leuven Technologiecampus Gent; Groen Licht Vlaanderen 2020, de verlichtingssector in transitie (IWT VIS-traject 100955) | Photos: Delta Light

DIMENSION

informez-vous aussi de la durée de vie et des FM de l’appareil à utiliser en fonction de la durée d’utilisation. C’est en effet la combinaison de ces deux facteurs qui définit comment des appareils à première vue équivalents peuvent différer sur le plan du rendement énergétique. La maintenance du flux lumineux est ici la clé du succès.

47


REPORTAGE

Inventer la salle de bains de demain 01

02

Pour tous ceux qui suivent un peu le domaine du sanitaire design, le nom de Sieger Design n’est pas inconnu. Ce bureau a déjà conçu de nombreux classiques pour des fabricants renommés. Leurs dernières collections pour Dornbracht et Alape ont été présentées en Belgique chez le grossiste Desco. Avec ces séries, les designers veulent apporter une réponse à la croissance de la population mondiale, au phénomène de migration urbaine et aux modes d’habitat actuels.

Urbanisation croissante Ces nouvelles séries permettent aux frères Michael et Christian Sieger d’apporter leur contribution à la salle de bains de demain. Cette dernière ne peut être dissociée de la croissance de la population mondiale qui, elle-même, entraîne un flux migratoire vers les villes. Si en 1950, seulement 29% de la population mondiale vivait dans les villes, ce pourcentage est passé à 51% en 2010, soit 3,5 milliards de personnes. Et cette tendance ne va faire que se renforcer. La salle de bains du futur doit dès lors être conçue en fonction d’habitations urbaines plus compactes. L’espace de vie disponible va diminuer et son prix va augmenter. Selon Sieger Design, on tend dès lors vers des solutions très qualitatives, mais qui prennent peu de place. Leur Small Size Premium Spa offre par exemple un concept architectural de grand confort et très fonctionnel sur à peine six mètres carrés.

Simplicité sophistiquée

DIMENSION

Sieger Design a conçu la nouvelle série de mitigeurs CL.1 pour le robinetier

48

Dornbracht. Le nom est un clin d’œil à la devise de la marque : « Culturing Life ». L’allure dynamique de ce robinet est un mélange innovant de contours durs et doux. Le flux d’eau déversé par le mitigeur est en outre unique grâce à la présence de 40 jets distincts. Ce mitigeur présente de plus une faible consommation d’eau, avec un débit de 3,9 l/m. Cette série est disponible en chrome galvanisé et platine mat. Elle comprend une large gamme de mitigeurs et d’accessoires pour lavabo, douche, baignoire et bidet. Dornbracht propose aussi une commande numérique autorisant des scénarios individualisés en termes de température et de débit.

Minimalisme minutieux Alape est réputé pour ses vasques en acier aux lignes épurées. Avec 2step, Alape pousse ce concept encore un peu plus loin. Comme le nom l’indique, ces vasques possèdent deux niveaux. La cuve et le bloc robinet sont séparés ; et le deuxième niveau peut également servir à disposer des accessoires qui doivent rester au sec par exemple. Le

01. Desco Alape : La vasque 2step présente deux niveaux. 02. Desco Dornbracht : Les 40 jets distincts du mitigeur CL.1 de Dornbracht confèrent un aspect unique au flux d’eau. 03. Les designers Michael et Christian Sieger désirent, par le biais de cette série, apporter une réponse aux tendances sociétales actuelles.

03

lavabo est conçu en acier émaillé de 3 mm d’épaisseur, un matériau qui autorise des formes à la fois sobres et sans compromis. Les contours rectilignes confèrent à la vasque une impression de légèreté et un style aérien. Alape propose deux variantes à encastrer, permettant de placer la robinetteries soit à gauche ou à droite, soit parallèlement au mur. u www.desco.be u www.sieger-design.com u www.dornbracht.com u www.alape.com Par Alex Baumans


Slidefix® BATIBOUW

®

25.02.2016 > 06.03.2016

Palais 4 - stand 314

La première protection solaire coulissante latérale

• Idéale pour les fenêtres larges, coulissantes et en angle • Résistante au vent grâce à la technologie Fixscreen • Intégration discrète dans le bâtiment • Grandes dimensions : jusqu’à L 4000mm x H 3000mm par store

www.renson.be

dimension_FR_205x132_0116.indd 1

12/01/16 17:07

Fabricant de revêtements de façade et de terrasses

Caserne de pompiers (Lanaken) Arch. Sofie Merckx

Projet pour la banque Crelan (Lo) Architecture d’intérieur iXtra – Vanryckeghem Filip

Visitez notre show-room. Prenez rendez-vous par le biais du site Web. www.outdoorwoodconcepts.be

Immeuble Take Off, Brantsandpatents Bontinck architecture

Doorniksesteenweg 202 8580 Avelgem, België

Tél.: Fax:

+32 (0)56 64 40 42 +32 (0)56 64 58 82

www.outdoorwoodconcepts.be info@outdoorwoodconcepts.be


DOSSIER

7000 m² des ign de meubles MOLTE NI MONTIS MOOOI MOR OS O MUUTO NANIMAR QUINA NE MO INTE R LUB K E NIMB US JAB NYA NOR DIS K A J OR I OLUC E J OV O P INIO N C IAT T I K AR TE LL PAO L A L E NT I K AS THALL PAS T O E K INNAS AND P OR R O K NOLL P O L IF O R M K R IS TALIA P O LT R O NA F R AU K UNDALINI P R ANDINA K VADR AT Q U INZE & MIL AN LAB E L R E X IT E LAG O R IMADE S IO LANGE PR ODUCTION R IVA 1920 LA PALMA R O L F B E NZ LE OLUX S . HE S S L E IN LIB E C O S C HÖ NB U C H LIG NE R OS E T S E R R AL U NG A LINTE LOO S IL E NT G L IS S LIVING DIVANI S UR & P LUS LUC E P LAN S W IS S F L E X LUMINA T E C NO MAG IS MAR TINE LLI LUC I T HO NE T VAN R O S S U M MAXALTO V IT R A M. G R AS S I WALT E R K NO L L MDF ITALIA W IT T MANN ME TAF OR M XO MINOTTI ZANOT TA MIS S ONI ZIMME R + R O HDE MOLINAR I

7000 M² ME UB E L DE S IG N

AC E R B IS ALIAS AMAT ANTA AR C O AR P E R

AR TE K AR TE MIDE AR TIF OR T AUP ING B ALE R I ITALIA BAUMANN CR E ATION BE KA B E LUX B & B ITALIA B ONALDO B ONTE MP I B R OK IS

DR IADE E 15 E DR A E XTR E MIS FATB OY FS M F IAM C AP P E LLINI F IS C HB AC HE R C AR L HANS E N F LE XF OR M C AR LUC C I F LOS C AR P E T S IG N F ONTANA AR TE C AS ALIS F OS C AR INI C AS AMILANO F R ITZ HANS E N C AS S INA C ATTE LAN ITALIA G AL. & R ADIC E G E LDE R LAND CATTE LANI & S MITH G E R VAS ONI C LAS S IC ON G IOR G E TTI C LE I G LAS S C OR G UB I DANS K INA DAVIDE G R OP P I G UF R AM G UTZZ DE PADOVA HAY DE S E DE H. MILLE R DE S ALTO DE S IGN ON S TOCK INDE R A ING O MAUR E R DR AE NE R T

UNE PROTECTION PROFONDE POUR UNE PROFESSION SOLIDE

MA INT E NA NT: MA S T E R MAG A ZINE , A B ONNE Z-VOUS PA R WWW.MA S T E R ME UB E L .B E

S TE E NWE G OP DIE S T 111 • TUR NHOUT • OUVE RT DE 11 à 18H • OUVE RT LE DIMANCHE • FE R ME LE VE NDR E DI W W W. MAS T E R ME U B E L . B E • MAS T E R @ MAS T E R ME U B E L . B E

Appareil de ventilation tout-en-un LWZ 304/404 SOL

Multitalent pour ventiler, chauffer, refroidir et chauffer l’eau

AiNB est soutenu par:

www.hansgrohe.be

› Très haute efficacité

énergétique pour chaque fonction

› Ventilation avec jusqu’à 90% de récupération de chaleur

› Interface d’utilisation intuitive

www.nmc.be

www.potierstone.be

www.stiebel-eltron.be www.vispring.be

www.ainb.be


DOSSIER

Les nouvelles exigences énergétiques à partir de 2016

L

e niveau E obligatoire sera relevé progressivement jusqu’en 2021. Pour les projets impliquant une demande de permis d’urbanisme ou une notification, cela signifie que les exigences PEB en Flandre se sont à nouveau renforcées au 1er janvier 2016. Ainsi, le niveau E pour les constructions neuves redescend de E 60 à E50, tout comme les bureaux des administrations publiques (il s’agit par exemple des bâtiments des administrations communales). Le niveau E obligatoire pour les bureaux et les écoles passe de E60 à E55. « Les communes peuvent imposer des normes encore plus strictes, mais uniquement par quartier et pour les quartiers ou lotissements neufs encore à aménager pour lesquels le permis a été demandé à partir du 1er janvier 2016 », explique Benny Craenhals. Pour la menuiserie extérieure et les constructions souterraines aussi, les exigences PEB ont été revues à la hausse à partir du 1er janvier 2016. La liberté de choisir entre U et R disparaît. Depuis le 1er janvier 2016, il n’y a plus d’exigences pour des valeurs R minimales. La

barre des valeurs U est placée plus haut pour une série de constructions.

Une méthode de calcul adaptée aux nouvelles connaissances La méthode de calcul pour les immeubles d’habitation a subi une série de modifications. Des qualifications spécifiques au produit pour des systèmes d’eau chaude performants peuvent alimenter le logiciel EPB. C’est une conséquence des directives pour l’Ecodesign et l’Ecolabeling en vigueur depuis septembre 2015. Les producteurs sont tenus de communiquer les données techniques des appareils pour le stockage et la production d’eau chaude sanitaire. Une valeur par défaut a été reprise dans la méthode de calcul pour la production de chaleur extrême. Une demande d’équivalence n’est pas réellement indispensable, même si les valeurs par défaut sont plutôt conservatrices. En matière de ventilation estivale, le risque d’effraction a été réexaminé. Provisoirement, et dans l’attente des résultats d’études plus poussées, les fenêtres coulissantes situées aux étages et hors

des zones sensibles aux effractions peuvent être considérées comme des éléments ouvrants. Le fait de pouvoir ouvrir les fermetures de façade peut avoir un impact sur le calcul du risque de surchauffe, et indirectement sur le niveau E. Les modifications que nous connaissons dans la méthode de calcul pour les immeubles d’habitation s’appliquent aussi en bonne partie pour les écoles et les bureaux.

Nouvelle ventilation STS Les nouvelles STS (Spécifications Techniques/ Technische Specificaties) ventilation - STS P 73. Ces spécifications techniques décrivent les performances minimales pour les systèmes de ventilation de base dans les applications résidentielles. En revanche, l’introduction de l’avant-projet de ventilation est une nouveauté. Désormais, il faudra préciser au préalable, au moyen de plans et de descriptions, un minimum d’informations au sujet du système de ventilation. Le responsable à ce niveau est le ‘rapporteur d’avant-projet de ventilation’. Il assure aussi le rapport de prestation de la ventilation, au moyen d’un rapport pendant et après les travaux. C’est lui qui ouvre le dossier et qui le gère. D’autres intervenants (p. ex. le constructeur des fenêtres) peuvent se connecter et compléter le dossier. En dépit des demandes réitérées de NAV pour que la déclaration puisse s’effectuer à l’aide du logiciel PEB 3G, l’avant-projet de ventilation et le rapport de prestation de la ventilation doivent se faire à un guichet en ligne distinct, la ‘base de donnée du » DIMENSION

En automne, NAV a fait salle comble lors de 4 séances d’information portant sur les nouvelles exigences énergétiques en Flandre à partir de 2016. « Nous assistons non seulement à un renforcement des exigences PEB, mais aussi à un affinage de la méthode de calcul » explique l’architecte Benny Craenhals. Ce sont ensuite les nouvelles exigences et leurs conséquences que Nathan Van Den Bossche, ingénieur architecte de l’université de Gand et Benny Craenhals, architecte, ont passé en revue pour les menuiseries extérieures et les constructions souterraines.

51


DOSSIER

cadre de qualité’ (databank van het kwaliteitskader). Un bon point toutefois : les données issues du logiciel PEB 3G pourront être saisies de manière automatique dans cette base de données.

Étanchéité à l’air

DIMENSION

Durant la session, ce sont ensuite les nouvelles exigences et leurs conséquences que Nathan Van Den Bossche, ingénieur architecte de l’université de Gand et Benny Craenhals, architecte, ont passé en revue pour les menuiseries extérieures et les constructions souterraines. « Les choix en matière d’étanchéité à l’air du châssis et de son pourtour, les performances thermiques des profils, et les noeuds constructifs peuvent avoir un impact important sur le niveau E » explique Nathan Van Den Bossche, ingénieur architecte de l’université de Gand. « Des tests réalisés sur des menuiseries extérieures démontrent qu’une application uniforme de la pression sur le joint est également très importante. C’est pourquoi l’ajustement de la garniture est déterminant pour l’étanchéité

52

à l’air des menuiseries extérieures. En plus des mesures en laboratoire, des mesures de l’étanchéité à l’air des fenêtres ont été effectuées sur place dans le cadre du programme intitulé ‘Luchtdicht bouwen van A tot Z (LBAZ)’. Il s’avère que la fuite est souvent 2 à 3 fois plus importante qu’en laboratoire. La menuiserie elle-même est souvent relativement perméable à l’air. Des fuites sont souvent constatées au niveau des lattes de verre. La pose d’une bande de mousse derrière ces lattes ou leur sciage minutieux font partie des solutions possibles. Il est également important de faire correspondre la classe d’étanchéité à l’air de la menuiserie extérieure et les exigences d’étanchéité à l’air pour l’immeuble. C’est le point d’attention par excellence pour la menuiserie extérieure durant la conception. »

Prestations techniques et étanchéité à l’eau En ce qui concerne les prestations techniques pour la menuiserie extérieure, la valeur U requise s’applique toujours à l’ensemble des fenêtres, et non à

des sous-ensembles partiels. Pour les fenêtres de plus petite taille, en particulier, il n’est pas évident d’atteindre une valeur U basse car celle du profilé a beaucoup d’impact. L’entretoise du vitrage influence souvent davantage le risque de condensation que la valeur U. En ce qui concerne les prestations thermiques des ouvertures des fenêtres, il existe des règles de base en matière d’interposition. L’étanchéité à l’eau des menuiseries extérieures et des ouvertures des fenêtres est également à considérer. Pour ce dernier point, tant la pose traditionnelle en battée que la finition à l’EPDM ont été expliqués : en choisissant le système, il est important d’évaluer la charge de la pluie battante sur le bâtiment. S’agitil d’un immeuble d’appartements à la côte ou d’une maison de rangée en ville ? Et quelle sera la quantité d’eau qui s’infiltrera au-delà de la première couche jusqu’au creux ? Un système à joints ouvert ou maçonnerie collée demande donc plus de précautions qu’une construction en maçonnerie traditionnelle. Par ailleurs, le DPC au-dessus de »


L’ÉVÉNEMENT EXCLUSIF RÉSERVÉ AUX ARCHITECTES, INGENIEURS-CONSEILS, ARCHITECTES D’INTÉRIEUR, URBANISTES-AMÉNAGEURS, ARCH-/ING-PAYSAGISTES ET AUTRES PRESCRIPTEURS

ARCHITECT @WORK LUXEMBOURG

Luxexpo 13-14 avril 2016 2 édition - 13:00-20:00 ième

ÉVÉNEMENT EXCLUSIF présentant les innovations d'industriels de la construction CONCEPT QUALITATIF et scénographie originale CONFÉRENCES SUR L’ARCHITECTURE

THÈME 2016 : L’ARCHITECTURE & L’EAU < EXPOSITION MATÉRIAUX Wonders of Water by MATERIA < EXPOSITION PHOTOGRAPHIQUE ‘Mir maache Lëtzebuerg’ proposée par l’OAI < PROJECT WALL by world-architects.com < IMAGES by DAPh < BOOKSHOP by AIT PRÉ

REZGIST ENRE - CODE VOUS ITATION @ATW_INTL #ATWLU NV WWW.ARCHITECTATWORK.LU D’I 19100

HEADQUARTERS Kortrijk xpo T +32 (0)56 24 11 11 luxembourg@architectatwork.eu Evénement organisé avec la collaboration de

www.oai.lu

ARCHITECT @WORK

Association des ordres des architectes de la Grande Région

BELGIUM

ARCHITECT @WORK

THE NETHERLANDS

ARCHITECT @WORK

ARCHITECT @WORK

ARCHITECT @WORK

ARCHITECT @WORK

ARCHITECT @WORK

ARCHITECT @WORK

ARCHITECT @WORK

ARCHITECT @WORK

ARCHITECT @WORK

ARCHITECT @WORK

AUSTRIA

SWITZERLAND

LUXEMBOURG

ITALY

FRANCE

SPAIN

UNITED KINGDOM

DENMARK

GERMANY

TURKEY


DOSSIER

la fenêtre et l’étanchéité à l’air de l’ouverture de la fenêtre sont essentiels pour une bonne étanchéité à l’eau.

Constructions souterraines Les exigences en matière d’isolation des constructions souterraines changent elles aussi à partir de cette année. L’architecte ne peut plus choisir la résistance à la chaleur minimale ou valeur

R. L’incertitude quant au choix entre U-max et R-min est ainsi résolue. Désormais, le coefficient maximal de transmission thermique de 0,24 W/m2K correspond à la limite maximale. En fonction de la taille et de la profondeur de la dalle de sol, cet élément peut avoir des conséquences sur le projet. L’architecte Craenhals a évoqué les possibilités de répondre à la nouvelle exigence d’U-

max en isolant les sols sur sol plein et les constructions souterraines ainsi que l’impact des pertes de transmission via ces constructions. u www.meeroverepb.be Par Philip Declercq avec la participation de Benny Craenhals, architecte, et du Dr Nathan Van Den Bossche, ingénieur architecte - Photos: Tim Van Wichelen)

01 FEBE : C-GRID

01

Les panneaux en sandwich tirent principalement leur performance thermique de l’isolation, qui peut atteindre 25 cm d’épaisseur et convient donc aussi pour les immeubles passifs. Généralement, on utilise du PUR ou du PIR, mais des épaisseurs moindres sont possibles avec une isolation par le vide telle que SLIMVAC, éventuellement combinée à un fonctionnement composite de la feuille intérieure et extérieure. C-GRID offre un exemple de ce principe. L’étanchéité à l’air est obtenue par le bétonnage interne de profils compressibles ou des couches en EPDM. Des joints croisés au niveau de la feuille intérieure et extérieure optimisent la solution. u www.febe.be

02 FOAMGLAS® : Outil de calcul en ligne PCE À partir de 2016, le coefficient E des bâtiments neufs, reconstruits et rénovés en profondeur ne peut plus dépasser E50. Les exigences d’isolation pour les fenêtres, sols et murs souterrains seront également renforcées : la valeur U moyenne ne pourra dépasser 1,5 W/m²K, et celle des sols et des murs souterrains 0,24 W/m²K. Le gouvernement flamand imposera aussi des exigences PEB plus strictes pour les rénovations qui réclament un permis. Pour permettre un calcul rapide et aisé de l’isolation des murs souterrains, FOAMGLAS® PCE propose un outil de calcul pratique (et gratuit) qui vous donne directement l’épaisseur optimale de l’isolation FOAMGLAS, conforme aux nouvelles exigences PEB. u www.foamglas.be 02

03 HOLCIM : Gamme GEOROC

DIMENSION

Bien souvent, les fondations des bâtiments anciens ne permettent pas d’absorber de nouvelles charges résultant d’une rénovation et d’améliorations thermiques. Lors de la rénovation d’une ancienne ferme en maison énergétiquement efficace, un projet-pilote mené de concert par le VITO et le CSTC, les fondations ont été renforcées à l’aide de pieux de sol. Un mélange d’eau et de liant hydraulique (de la gamme GEOROC de HOLCIM Belgique) a été injecté dans le sol. Les pieux ont également été utilisés comme échangeurs de chaleur verticaux (pré-chauffage de l’air de ventilation à l’aide d’une pompe à chaleur). Les canalisations sont fixées aux barres de l’armature et enfoncées à 7 une profondeur de mètres dans le mélange encore fluide de liant. u www.holcim.be

54

04 PROMAT : Isolation à vide SLIMVAC®

03

04

SLIMVAC® est le nom des panneaux isolants hi-tech polyvalents de Promat. Ils ne contiennent pas d’air et atteignent dès lors des performances supérieures malgré une épaisseur moindre. Ils sont donc la solution idéale pour les projets où l’espace pour installer l’isolation est limité. Les panneaux isolants à vide SLIMVAC® ont une conductivité thermique très faible. Avec une valeur ƛ de 0,0042 W/m.K, et de 0,0061 W/m.K après correction des ponts thermiques et de l’obsolescence, ils se montrent plus performants que les matériaux d’isolation traditionnels. u www.promat.be

»


Visitez-nous: Stand 5-509

StoColor Dryonic La peinture de façade pour des façades sèches en un temps record. Inspirée par le désert.

Comme la carapace du scarabée, la peinture StoColor Dryonic est pourvue d‘une microstructure hydrophobe-hydrophile. Cette structure unique garantit un séchage rapide de la surface, empêchant ainsi toute prolifération d‘algues et de moisissures. Plus d‘informations? www.sto.be

20.01.2016 10:20:32

05 RENSON® : la fonction ‘Breeze’ Avec les principes de construction ‘presque zéro énergie’ et un niveau E allant jusqu’à E30 à partir de 2021, le risque de surchauffe des bâtiments est à l’ordre du jour. RENSON® répond en mettant à jour le système de ventilation à la demande C+evo ainsi qu’Endura (E+), un système doté de la fonction Breeze. En été, lorsqu’il fait trop chaud à l’intérieur et plus frais dehors, l’unité centrale de la ventilation désactive temporairement la commande à la demande. Celle-ci utilise sa pleine capacité pour refroidir naturellement l’habitation. En combinaison avec la technologie Smartzone+, le tout garantit une baisse du niveau E maximal pour la ventilation à la demande et une réduction de 50% du risque de surchauffe. u www.renson.be

05

06 Saint-Gobain Glass : SGG VIEWCLEAR Les exigences en matière d’isolation de l’enveloppe des bâtiments deviennent de plus en plus strictes. La qualité isolante du vitrage est un facteur important. L’isolation thermique performante des vitrages à haut rendement entraîne de plus en plus souvent la formation de condensation sur la vitre extérieure. C’est surtout le cas au printemps et en automne, quand l’humidité de l’air est relativement élevée et que l’air extérieur qui se réchauffe devient plus chaud que la surface du verre. L’air extérieur humide précipite alors sous forme de condensation sur la face extérieure du verre. Pour résoudre ce problème, Saint-Gobain Glass lancera au printemps le vitrage anticondensation SGG VIEWCLEAR. u www.saint-gobain-glass.com

06

07 Reynaers Aluminium : Slim Line 38

07

Reynaers Aluminium lance la série de profilés à haut pouvoir isolant SL 38 en plusieurs variances de design, qui permettent de mettre en valeur chaque style d’architecture. La Slim Line n’offre pas seulement une solution de rechange pour l’imitation des châssis en acier à profilés étroits, mais correspond aussi à l’architecture moderne et minimaliste. Avec ses excellentes prestations thermiques et ses trois variances de design, le système permet d’anticiper plus que jamais sur les tendances architecturales, dans lesquelles la transparence et l’authenticité tiennent une place centrale. u www.reynaers.com DIMENSION

»

006057fr_BE_205x132mm_01_2016.indd 6

55


FOIRE

« Les salons doivent aussi se réinventer »

Peter Coun (marketing director Fisa) : « Les Belgian Building Awards seront décernés à une date ultérieure et non plus à Batibouw. Nous voulons donner à cet événement toute l’attention qu’il mérite. »

P

eter Coun, auparavant responsable de l’introduction de la marque Luminus sur le marché, voit dans ce nouveau défi une opportunité de donner un nouveau panache au concept des salons : « Les salons ont fait face à de nombreux changements, notamment l’arrivée de nouveaux médias. Nous n’allons pas aller à contresens de ces médias. C’est à nous de nous réinventer et de rester pertinent. Le grand avantage d’un salon par rapport aux autres médias est l’expérience sensorielle (‘Découvrez Batibouw avec vos 5 sens’ est l’un de deux thèmes de cette année, ndlr). Nous avons encouragé les exposants à rendre leurs stands plus vivants pour stimuler le passage des visiteurs. Nous offrons une image globale en un seul jour qui rend la comparaison possible. Batibouw n’est pas uniquement le salon de la construction et de la rénovation, cet événement représente quatorze secteurs et abrite donc quatorze salons sous un toit. »

Nouveautés

DIMENSION

En août dernier, l’organisateur du salon a invité les responsables sectoriels/

56

exposants à un entretien. Peter Coun : « Nous voulions savoir ce que nous pouvions faire pour améliorer le salon, et nous réitérerons cela chaque année. L’objectif est que le salon soit le plus pertinent possible pour le visiteur et l’exposant. Via le thème ‘Entourez-vous de A à Z’, nous voulons accentuer le rôle de guide du salon. Nous incitons les exposants à prévoir les bonnes personnes sur leur stand. Pour cette édition, nous mettons les architectes à l’honneur. Le vendredi 26 février, ils pourront visiter Batibouw en avant-première, entre 8h et 10h. Par ailleurs, des petits déjeuners seront proposés sur certains stands. Un Label Architecte sera apposé sur les stands des exposants participants. Une nouveauté cette année est l’organisation des Belgian Building Awards à une date ultérieure et non plus à Batibouw. Nous voulons donner à cet événement toute l’attention qu’il mérite. » Outre la nocturne prévue pour les professionnels (vendredi 26 février, de 10 à 21h), cette 57ième édition propose deux autres nocturnes pour les journées réservées aux particuliers (les 1er

Un vent nouveau souffle sur Batibouw. Fisa, l’organisateur du salon, a engagé l’été dernier un nouveau director Housing (Jan Jughmans) et un marketing director (Peter Coun). « Organiser un salon comme par le passé est révolu en 2016. Nous devons nous réinventer et rester pertinent ».

et 3 mars). Peter Coun : « Nous voulons stimuler le visiteur à éviter les embouteillages. Un tarif préférentiel est prévu dès 16h, hors nocturnes. Les visiteurs qui viennent aux nocturnes paieront 7 euro à partir de 18h. » Autre nouveauté : un espace d’exposition à l’extérieur, devant la Palais 1, accueillera des exposants spécialisés dans l’aménagement extérieur (jardines, piscines, wellness, …) et leurs produits dans des vérandas aménagées. u www.batibouw.be Par Tilly Baekelandt

EN PRATIQUE Brussels Expo (tous les palais), les journées professionnelles ont lieu du jeudi 25 février (10h-18h30) au vendredi 26 février (10h-21h), les journées pour les particuliers ont lieu du samedi 27 février au dimanche 6 mars inclus (10u-18h30, mardi 1 et jeudi 3 mars : 10h-22h).


13 – 18. 3. 2016

Fenêtres et vitrages fixes ultrafins avec des profilés en acier d’une grande finesse

Frankfurt am Main

Salon phare mondial de la lumière et de la technique des bâtiments

88

Système à isolation thermique pour des fenêtres et des vitrages fixes ultrafins avec des profilés en acier d’une grande finesse et avec des valeurs d’isolation encore plus élevées.

Découvrir les tendances. Façonner l’avenir.

Forster Unico crée un nouveau barème esthétique dans le domaine 28 19des fenêtres en acier à 55 38 isolation thermique.

Des designs de luminaires créatifs et des techniques de bâtiments intelligentes : vivez la manière dont les éléments se fondent les uns dans les autres et comment naissent les tendances de demain. A Light + Building uniquement, le point névralgique pour les inspirations et les innovations. Where modern spaces come to life.

88

Les profilés sont ultrafins et pemettent de laisser passer un maximum de lumière du jour. Les faces vues pour les vitrages fixes sont à 23mm, pour les fenêtres ouvrants à 55mm.

70

88

Ces faces vues exceptionnellement fines associent la qualité architecturelle, le confort et le bien-être avec des excellentes valeurs d’isolation acoustique et thermique qui répondent aux 77 dernières exigences.

38

28

19 55

Dejond sa. Terbekehofdreef 55 - 59 2610 Wilrijk (Anvers)

38

TEL: +32 (0) 3 820 34 43 FAX: +32 (0) 3 820 35 43 dbs@dejond.com

88

23

www.dejond.com www.forster-unico.be

77

www.light-building.com info@messefrankfurt.be Tél. +32 (0) 2 880 95 88


Isolation, essentiel pour notre monde.

Laine de roche ROCKWOOL . ®

L’isolation naturelle et durable. www.rockwool.be ®


FOIRE

L’harmonie du design et du smart Le plus grand salon biennal mondial dédié à l’éclairage, à l’électrotechnique, à la domotique et à l’automatisation des bâtiments aura lieu du 13 au 18 mars à Francfort-sur-le-Main. Le thème de cette année - ‘Where modern spaces come to life : digital individual networked’ - a été dévoilé lors de la conférence de presse qui s’est tenue à La Villa in the Sky, sur une vue splendide de Bruxelles.

Les thèmes-phares Le salon se situe dans un contexte technico-économique. Le thème principal ‘Where modern spaces come to life’ touche à la qualité de vie dans un environnement professionnel et privé et aux technologies modernes et efficientes. Les trois aspects ‘digital-individual-networked’ sont les piliers qui donnent forme à des espaces de vie modernes. Iris Jeglitza-Moshage (Senior Vice President Messe Frankfurt) a souligné qu’il est plus que jamais question de Smart Buildings et de technologies sophistiquées. Le thème actuel de la sécurité y occupe une place importante. Les thèmes-phares de cette édition sont :

• Smart Home : installation aisée et contrôle par smartphones. • Smart Powered Building : combinaison intelligente et compatibilité entre les bâtiments, la gestion de l’énergie et la durabilité. • Sécurité des bâtiments : solutions novatrices dans le domaine de la sécurité en tant qu’élément essentiel d’une technologie du bâtiment perfectionnée. • Building Information Modeling (BIM). • Harmonie du design et de la fonction : dernières tendances design sur le marché du luminaire/L’homme et la santé ou Human Centric Lighting.

architectes intérieurs. Par ailleurs, la E-Haus de ZVEH démontrera comment allier, chez le consommateur, des techniques de bâtiment connectées à une gestion intelligente de l’énergie. Chez Young Design, de jeunes designers exposeront leurs dernières créations de luminaires. Autre événement : Luminale, la biennale de la culture de la lumière qui se tient parallèlement au salon, un spectacle de lumières à Francfort et dans les environs. u www.light-building.com Par Tilly Baekelandt

Programme cadre Un vaste programme cadre accordera une attention particulière aux architectes. En mettant l’accent sur les espaces des bâtiments utilitaires, le nouveau show Digital Building dope le slogan de Light+Building 2016 avec diverses solutions techniques. Outre le Building Performance et des thèmes comme l’éclairage et l’intégration de techniques de bâtiment, le Forum Tendance (tendances dans le résidentiel) est un must pour les architectes et les

50 TICKETS GRATUITS Dimension vous propose 50 tickets (entrées valables pour 1 personne et pour 1 jour). Intéressé ? Envoyez un e-mail à Kristof Nelis (Sales & Marketing Manager Messe Benelux – Belgium Luxembourg) via Kristof. Nelis@messefrankfurt.be en mentionnant ‘Ticket gratuit – Concours Dimension’. DIMENSION

L

’édition précédente de Light+Building (2014) a attiré 211.232 visiteurs et comptabilisé 2.495 exposants. Pour cette année, l’organisateur avance une estimation de 2.500 exposants (920 nationaux, 1.580 étrangers) et 210.000 visiteurs (111.545 nationaux, 99.687 étrangers – 2014). Le salon s’étend sur 22 halls dont un hall extérieur Agora.

59


DIMENSION

PRODUCTSPOT

60

Le premier store de protection solaire coulissant

Un nouveau regard sur l’outdoor

Avec Slidefix®, RENSON® offre une solution coulissante pour les baies coulissantes, les grandes fenêtres fixes et les fenêtres d’angle. Cette protection solaire qui s’ouvre de manière coulissante suit le mouvement de la fenêtre coulissante, un mouvement logique qui résulte en un système très pratique. Le mouvement coulissant facilite l’occupation de l’espace et la circulation d’entrée et de sortie.

C’est sous ce slogan que Corradi, le leader italien des toitures de terrasse, a pris un nouveau départ à l’occasion de Polyclose. Ce spécialiste en toitures de terrasse Pergotenda®, qui a été repris par Renson en juin 2015, y a présenté la Pergotenda® Palladia® et la Pergotenda® Move®.

Lors de la conception du Slidefix on a attaché une grande importance à l’intégration invisible des différents éléments. Le caisson et les coulisses du Slidefix sont entièrement dissimulés. Le caisson est intégré derrière la battée et il est possible de monter et démonter simplement le tube d’enroulement et le moteur grâce à la technologie brevetée ‘Connect&Go’. La coulisse inférieure est fixée au sol afin que l’intérieur et l’extérieur soient parfaitement alignés. Le rail inférieur comporte également un système d’évacuation d’eau et peut être démonté facilement à des fins d’entretien. La barre de charge disparaît entièrement dans le caisson en position ouverte et en position fermée elle peut également disparaître dans un profil spécial placé dans le mur. En configuration double, le Slidefix peut avoir une largeur maximale de 8 m sans profils intermédiaires inesthétiques. Le caisson a une dimension de 150 mm sur 110 mm. Le caisson, les coulisses et la barre de charge peuvent être finis en aluminium anodisé ou thermolaqués dans toutes les couleurs RAL. La manœuvre du Slidefix est électrique et peut également être couplée à différents détecteurs ou à un système de domotique pour l’habitation.

La Pergotenda® Palladia®, fabriquée en aluminium et en inox, est entièrement réalisée sur mesure et peut être montée contre une façade avec ou sans inclinaison. Grâce à sa largeur maximale de 13 m et son avancée de 6,5 m, elle permet de couvrir des surfaces allant jusqu’à +/- 85 m² simplement et à l’aide d’une seule toile. La toile exclusive Eclissi avec une couche intérieure occultante est équipée d’un système anti-gouttes. Le moteur radio-commandé permet une tension optimale de la toile (en cas de version inclinée), qui est en plus soutenue à des distances régulières par des profils inférieurs de support. La Pergotenda® Palladia® peut être fermée sur le pourtour par des portes coulissantes en verre ou à l’aide des stores Ermetika®.   La spécificité de la toiture de terrasse Move® se situe dans les colonnes verticales de soutien. Grâce à des charnières innovantes, on peut incliner ces colonnes sous différents angles. Les colonnes verticales peuvent être équipées d’enceintes et d’éclairage par LED RGB modulable, qui permet de modifier le coloris comme l’intensité. Avec une largeur maximale de 12 m et une avancée jusqu’à 6,5 m on peut couvrir des surfaces allant jusqu’à 78 m² avec une seule toile.

u www.renson.be

u www.corradi.eu


Visitez-nous à Batibouw: Hall 5, stand 5-311

Faisons les choses simplement.

En tant que professionnel, vous savez que la construction de maisons comporte de multiples défis. Alors pourquoi compliquer les choses ? Avec L-Ments®, nous avons une solution de toiture performante qui va à l’essentiel. Le système d’isolation « 5 en 1 » pour toitures inclinées combine écran de sous-toiture, contre-lattes en bois, revêtement multicouche kraft-aluminium, isolant en mousse PIR et raidisseurs en bois intégrés. Ultraléger, facile à installer, prix abordable et parfaitement isolant, il est idéal pour tous les projets : de la rénovation jusqu’au bâtiment passif de demain. Une simplicité dont vous ne pourrez plus vous passer.

www.recticelinsulation.be


PRODUCTSPOT

Pompes à chaleur intelligentes et efficaces Vaillant inaugure une nouvelle ère avec les flexoTHERM exclusive & flexoCOMPACT exclusive Green iQ, des pompes intelligentes, efficaces et économes en ressources naturelles.

L

DIMENSION

es pompes à chaleur disposent d’un COP très élevé [jusqu’à 5,1 en sol/eau (B0/W35), jusqu’à 4,2 en air/eau (A2/W35) et jusqu’5,4 en eau/ eau (W10/W35)] et le label ErP d’efficacité énergétique chauffage est le plus élevé dans leur classe: A++. Flexibles, ces pompes à chaleur sont les même pour toutes les sources de chaleur: le sol en direct, l’air grâce à l’aroCOLLECT (unité externe de captation de chaleur) et l’eau (nappe phréatique) grâce à l’échangeur intermédiaire fluoCOLLECT. Elles sont équipées d’un refroidissement actif intégré et permettent un refroidissement passif avec le module VWZ NC pour les pompes à chaleur sol/eau et eau/eau. Ce dernier permet un rendement 10X supérieur à celui du refroidissement actif et permet de limiter la surchauffe de bâtiments en été à un coût très économique.

62

Très silencieuses, ces pompes à chaleur peuvent être contrôlées à distance grâce à la passerelle internet VR 900 (accessoire), le régulateur multiMATIC VRC 700 et la multiMATIC app. En outre, elles conviennent parfaitement pour les nouvelles constructions, les rénovations, les maisons ou les immeubles d’appartements et disposent d’une garantie omnium de 2 ans et de 10 ans pour le compresseur.

flexoTHERM exclusive Pour la production de chauffage: • 5 puissances: 5,8,11,15,19 kW • Triphasé 400 V: 5,8,11,15,19 kW - Monophasé 230 V: 5,8,11 kW • Classe énergétique chauffage à W35/ W55 climat tempéré : A++/ A++ • Sans résistance électrique pour les versions triphasées • Avec résistance électrique de 5,5 kW pour les versions monophasées • Se combinent aisément avec un boiler d’eau chaude sanitaire

flexoCOMPACT exclusive Pour la production de chauffage et d’eau chaude sanitaire avec boiler intégré en acier inoxydable de 175 litres: • 3 puissances: 5,8,11 kW • Triphasé 400 V ou Monophasé 230 V

Le flexoTHERM exclusive, flexoCOMPACT exclusive et aroCOLLECT

• Classe énergétique chauffage à W35/ W55 climat tempéré: A++/ A++ • Classe énergétique sanitaire et profil de puisage eau chaude sanitaire: A / XL • Avec une résistance électrique de 9 KW en triphasé et de 5,5 kW en monophasé

Accessoires • L’aroCOLLECT - unité extérieure pour capter l’énergie de l’air extérieur. Une unité jusqu’à 11 kW et 2 unités pour les versions 15 et 19 kW – en triphasé 400 V • Le fluoCOLLECT VWW • Le module refroidissement passif VWZ NC u www.vaillant.be


FLOREN.be

SIZE DOES MATTER DES BRIQUES XL

San Marco 490 x 115 x 40 mm³ En 9 couleurs différentes

Floren 275 x 85 x 50 mm³ > 30 couleurs et surfaces différentes

Vaartkant rechts 4 B - 2960 St.-Lenaarts tél.:+32 (0)3 313 81 98 fax:+32 (0)3 313 71 56 info@floren.be www.floren.be


L’ecoTEC exclusive avec Green iQ.

5

ans de garantie

L’ecoTEC exclusive : le meilleur des technologies d‘avant garde en matière de condensation. Véritable concentré des dernières innovations dans la technologie de la condensation, l’ecoTEC exclusive de Vaillant vous offre une solution tournée vers l‘avenir. Avec cette chaudière murale à condensation au gaz et son nouveau système “all-gaz”, vous recevez la promesse d‘une efficacité et d‘une flexibilité maximales. C’est aussi le premier produit, d’une longue série, à porter le label Green iQ. Sous ce dénominateur, Vaillant rassemble de nouveaux produits durables qui utilisent de manière optimale les ressources naturelles et qui grâce à leur connectivité intelligente permettent de contrôler votre chauffage à distance. Profitez maintenant du summum de l’efficacité et du confort “Made in Germany” ainsi que d’une garantie de 5 ans*. Pour plus d‘information, surfez sur www.vaillant.be/ecoTEC-exclusive

Le sentiment de faire le bon choix.

classe énergétique

*Cette action est valable du 1er octobre 2015 au 31 décembre 2016 inclus. Retrouvez toutes les conditions sur www.vaillant.be/ecoTEC-exclusive

Le summum !


NEW REPORTAGE

Beltrami introduit de dallages format XL

Bette surprend avec nouveau concept

Il est indéniable que depuis quelques temps le style contemporain dans le paysage actuel tend vers des formats XL. Le succès de cette tendance réside dans le fait que visuellement, l’illusion d’optique nous fait paraître un espace plus grand des lors qu’il est recouvert de formats plus grands. L’espace et la vision s’ouvrent. Avec l’introduction des méga-dalles, Beltrami élargit encore sa gamme de pierres. Les premiers matériaux déjà commercialisés à bénéficier de ces nouveaux formats sont Pepperino Dark et Twilight. Le nouveau venu, Nero Santiago verra d’entrée les méga formats au sein de son offre disponible. u www.beltrami.be

Le designer et fabricant allemand Bette surprend avec une nouvelle génération de baignoires indépendantes, lavabos et accessoires, soutenus par un cadre en acier ouvert. La nouvelle série porte le nom de BETTELUX SHAPE et crée une ambiance totalement nouvelle dans les salles de bains. Le design est minimaliste, caractéristique et appliqué de façon cohérente dans tous les objets. Il est outre possible avec BETTELUX SHAPE de créer une image complète car le nouvel assortiment de baignoires et lavabos comprend également des accessoires multifonctions. Bette a également créé cette série unique en coopération avec le bureau d’étude Tesseraux + Partner de Potsdam. u www.bette.de

Dornbracht • Tara - Un bijou de robinetterie Ce concept de Sieger Design a été introduit pour la première fois il y a plus de 20 ans. Classique du design, cette robinetterie est encore aujourd’hui un ‘top of trend’. Réalisé ici en tant que mélangeur de cuisine dans une finition de luxe Cyprum, une finition brillante faite d’or 18 carats et de cuivre. u www.dornbracht.com

Bubox Systems • Une prise de sol étanche 100% belge

Deceuninck Zendow#neo Premium

Dotée de degrés IP67 et IK10 les plus élevés du marché, la conception innovante de Bubox Systems procure nombre d’avantages : une étanchéité à toute épreuve, une simplicité d’installation et d’utilisation, une gestion plus souple de l’approvisionnement et une parfaite finition. La gamme B10 s’installe aussi bien dans des constructions neuves qu’en rénovation et ce pour des installations résidentielles, tertiaires et industrielles. Grâce à ses deux couleurs disponibles, laiton MS58 ou inox 316, la prise de sol s’intègre parfaitement dans les sols béton ou faux-plancher. u www.bubox.systems

Linktrusion® est une technologie révolutionnaire qui repense complètement le mode de renforcement traditionnel des profils en pvc et qui équipe tous les profils de portes et fenêtres Deceuninck Zendow#neo, dans la version standard et dorénavant aussi dans la version Premium. u www.deceuninck.be

CJC Systems présente nouvelle série Flatline

DIMENSION

CJC Systems présente la nouvelle série Flatline pour ces collections des interrupteurs design ‘LARA’ & ‘LOLA’. La collection ‘VICTOR’ (plaques de couverture pour prises Legrand Mosaïc / Peha Concept 45) sera également disponible dans Flatline. Avec Flatline, CJC lancera un design plus fin de 2mm. Les collections LARA (touches planes carrées) et LOLA (touches planes) sont disponibles comme version bouton poussoir 24V ou directement sur KNX, la seule norme ouverte au monde en matière d’automatisation de logements et bâtiments. Les collections sont disponibles de 1 à 4 boutons (plaque simple) et de 5 à 8 boutons (plaques doubles). La nouvelle série est disponible en plus de 12 finitions et est réalisée en aluminium. u www.cjcsystems.com

65


NEW

VELUX • Le blanc, le nouveau standard des fenêtres de toit À l’occasion du Belgian Roof Day 2015, VELUX a présenté sa fenêtre de toit avec finition intérieure en bois peint en blanc. Ce modèle permettra aux installateurs d’adapter leur offre à la demande du marché pour des espaces intérieurs toujours plus clairs et lumineux. VELUX, à l’écoute de ses consommateurs et de ses installateurs, développe une nouvelle finition de fenêtre de toit : le bois peint en blanc. Cette finition illumine l’intérieur et offre de nombreuses possibilités de décoration grâce à sa couleur neutre. Considérant que 85% des murs en Belgique sont blancs, la fenêtre de toit en bois peint en blanc s’intégrera parfaitement dans les intérieurs contemporains. u www.velux.be

Gira Sensotec et Gira Sensotec LED Le Gira Sensotec et le Gira Sensotec LED assurent plus de sécurité dans l’obscurité: ces capteurs à haute fréquence enclenchent automatiquement la lumière lorsqu’ils identifient des mouvements dans la zone de détection lointaine. Alors que le Gira Sensotec enclenche l’éclairage d’ambiance varié, le Gira Sensotec LED dispose d’une lampe d’orientation LED intégrée. Dans la zone de détection proche, l’éclairage d’ambiance peut en outre être enclenché à 100 % en un seul mouvement – sans contact donc. u www.gira.com

Duravit développe receveur de douche Stonetto Duravit a developpé avec le trio de designers d’EOOS, le receveur de douche Stonetto. Le receveur est fabriqué en DuraSolid Q proche de la pierre tant au niveau optique que tactile. Ce matériau spécial en résine est utilisé pour la première fois dans le domaine sanitaire. Sa surface mate rappelle celle de la pierre authentique et existe en trois coloris : blanc, beige et anthracite. En raison de ses propriétés antidérapantes inhérentes, DuraSolid Q ne nécessite pas de revêtement antidérapant supplémentaire et obtient une sécurité de classe B, ce qui garantit une douche sans risques. u www.duravit.be

Monier ajoute 2 teintes à la palette de couleurs des tuiles Spécialement à l’intention du marché belge, Monier présente son modèle de tuile le plus typiquement belge, OVH 206 Bruegel, dans les teintes ‘gris belge historique engobé’ et ‘rouge belge nuancé’. u www.monier.be

FAKRO lance une fenêtre pour toit plat avec exutoire de fumée et de chaleur Les 4 électromoteurs et le système d’ouverture à ciseaux de ces nouvelles fenêtres pour toit plat sont dissimulés dans la construction de la fenêtre et donc invisibles. Parce que ces éléments sont intégrés au cadre de la fenêtre, les propriétés isolantes de cette famille de produits demeurent excellentes. L’ouvrant de la fenêtre s’ouvre parfaitement à la verticale sur une hauteur d’environ 50 cm, soit l’espace requis pour permettre une évacuation efficace des fumées. Cette innovation est disponible tant dans la version avec coupole et double vitrage (DSC-C P2) qu’en version plane avec triple vitrage (DSF DU6). u www.fakro.be

Duco • La gamme DucoDoor: portes à lamelles esthétiques et résistantes à l’effraction

DIMENSION

Dorénavant, Duco propose un choix parmi trois types de portes différentes -DucoWall Door, DucoLouvre Door et DucoGrille Door- pour cloisonner notamment des espaces techniques nécessitant une ventilation permanente. Grâce à un large éventail de lamelles, ces portes se prêtent idéalement à une intégration parfaite dans une paroi avec ou sans lamelles. En outre, il est possible d’appliquer les portes à lamelles tant de manière à offrir une ventilation qu’avec de fausses persiennes qui préservent des courants d’air. u www.duco.eu

66


THE LEADING SOLUTION PROVIDER OF A SAFER FUTURE

Lorsque la rapidité et le design s’imposent ! Dans le monde entier, de nombreux joyaux architecturaux conçus par des architectes de renom sont équipés de couloirs d’accès rapides et design « SpeedStile » de Gunnebo. Les entrées et ascenseurs de nombreux grands hôtels, des bâtiments administratifs à haut risque et sièges sociaux de banques sont pourvus des solutions de l’entreprise de sécurité suédoise orientée sur l’innovation. Un design élégant et raffiné, combiné avec la meilleure technologie disponible, rend « SpeedStile » approprié pour toutes les situations où les valeurs esthétiques, le flux important des personnes, une fiabilité maximale et une sécurité sans compromis sont importants.

www.Gunnebo.be En intégrant des systèmes de contrôle d’accès, les « SpeedStiles » offrent une haute protection et capacité en une solution empêchant efficacement l’accès non autorisé. Les « SpeedStiles » sont également disponibles en version extra large, accessibles pour les personnes à mobilité réduite.

www.Speedstiles.com Gunnebo Belgium Amadeus Square Avenue Mozart 6 1620 Drogenbos Belgium Tel : + 32 2 464 19 11 Fax : + 32 2 464 19 30 Email : info.be@gunnebo.com


REPORTAGE NEW

FOAMGLAS® Belgique introduit un outil de calcul en ligne

ISOVER lance Suspente PlaGyp I ISOVER propose le nouveau système Suspente PlaGyp I : des tiges de suspension qui permettent la mise en œuvre rapide et facile des panneaux d’isolation, du système d’étanchéité à l’air et des plaques de plâtre. Les tiges de suspension Suspente PlaGyp I ressemblent à des flèches jaunes à pointe aplatie avec une rondelle à l’extrémité et un capuchon qu’on visse par la suite. Ils rendent plus facile, efficace et rapide la mise en place des panneaux semi-rigides en laine minérale de la gamme Isoconfort, de la membrane d’étanchéité à l’air Vario KM Duplex ou Vario XtraSafe. Il suffit d’embrocher les éléments. u www.isover.be

Legrand• Soluflex (Service Channel) Legrand élargit son assortiment de systèmes de sols Soluflex avec de nouvelles hauteurs : 50, 70, 80 et 150 mm. Le Service Channel Soluflex est un exemple de flexibilité ultime. L’excellent rapport qualité-prix rend d’ailleurs cette innovation particulièrement attrayante.Le canal de service est proposé en différentes largeurs. Selon les fonctions devant être intégrées dans les canaux de sol, l’installateur a le choix entre une largeur de 2, 3, 4 ou 5 dalles. Pour la hauteur, on a le choix entre 37, 50, 60, 70, 80, 90, 120 et 150 mm. u www.legrand.be

À partir de cette année, la valeur U moyenne des fenêtres ne peut dépasser 1,5 W/m²K tandis que pour les sols et les murs souterrains, la valeur maximale est de 0,24 W/m²K. Pour les rénovations nécessitant un permis, le gouvernement flamand pose des exigences PEB plus strictes à partir de 2016. La valeur U moyenne de l’ensemble des fenêtres doit se limiter à maximum 1,5 W/m²K, tandis que pour les sols, les murs souterrains et les sols post-isolés, cette valeur ne peut dépasser 0,24 W/m²K. Pour permettre un calcul rapide et aisé de l’isolation des murs souterrains, FOAMGLAS® Belgique propose via son site web un outil de calcul pratique qui indique directement aux architectes, aux maitres d’œuvre et aux entrepreneurs l’épaisseur optimale de l’isolation FOAMGLAS® conforme aux nouvelles exigences PEB. u www.foamglas.be

L-DOOR lance un site web inspirant pour sa business unit CRE-8-IVE L-DOOR lance un nouveau site web dédié à sa business unit CRE-8-IVE. Les portes de garage sectionnelles de cette gamme ont pour particularité de s’inscrire dans le même plan que le revêtement de façade. L’objectif de ce nouveau site web est double : d’une part être une source d’inspiration pour les maîtres d’ouvrage et les architectes, et d’autre part marquer la distinction entre les portes de garage standard et cet assortiment haut de gamme de portes recouvertes des matériaux de fabricants renommés de revêtements de façade. L’ambition étant de lancer à terme ce produit à l’échelle internationale, le nouveau site web est proposé en quatre langues. u www.cre-8-ive.be

Moduleo Moods • Sols créatifs Avec Moods, Moduleo lance un studio créatif permettant aux clients de donner une touche personnelle à leur sol. Moduleo ajoute 8 formats innovants à ses célèbres collections Transform et Impress. Ces formes géométriques et rectangulaires - allant d’une planche en arête de poisson à un point hongrois, d’un hexagone à un triangle ou encore un losange - sont compatibles entre elles ainsi qu’avec les formats standard. Disponible à partir du printemps 2016. u www.moduleo.com

Reynaers Aluminium lance MasterLine 8

DIMENSION

Le lancement de cette nouvelle solution aluminium pour fenêtres marque une étape charnière dans le demi-siècle d’existence de l’entreprise, qui repousse toujours plus loin les limites techniques. Il apporte - par ses nombreuses variantes - une énorme liberté architecturale. Il est le gage d’un niveau de confort et de sécurité maximale pour l’utilisateur et excelle en matière d’efficience énergétique. Le caractère innovant du MasterLine 8 est tout aussi présent dans un processus de production optimisé, le montage efficient des composants et l’installation aisée des éléments finis. u www.reynaers.com

68


NEW REPORTAGE

VMZINC présente les nombreuses facettes des systèmes de toiture et de façade en zinc Mitsubishi Electric lance une unité type cassette discrète Avec la SLZ-KF/PLFY-VFM, Mitsubishi Electric lance sur le marché une nouvelle unité type cassette avec une répartition optimale du flux d’air et de la température dans l’ensemble de l’espace. Le résultat est une consommation d’énergie moindre, pour plus de confort. La SLZ-KF/PLFY-VFM a été conçue pour le refroidissement, le chauffage et la ventilation des bureaux, restaurants, magasins et salles de réunion. L’air est aspiré au milieu de la cassette et est ensuite pulsé sous la forme d’air chaud ou froid par les volets d’air sur les quatre côtés. L’unité peut être presque entièrement encastrée dans le faux plafond et est très compacte (60 x 60 cm). u www.mitsubishi-electric.be

Recticel Insulation • L-Ments éléments de toit autoportants et isolés thermiquement L-Ments, c’est la toute nouvelle génération d’éléments de toit autoportants et isolés thermiquement pour toitures inclinées. Ces éléments peuvent être recouverts de divers matériaux (tuiles, ardoises, zinc, etc.). La valeur lambda (λd) est 0,023 W/mK. Avec L-Ments, vous optez également pour un bouclier isolant continu. Une enveloppe isolante jamais interrompue grâce aux raidisseurs en bois intégrés. L’absence de ponts thermiques offre un gain énergétique maximal. Ce qui crée une solution durable. u www.recticelinsulation.be

VMZINC dévoile les nombreuses facettes des systèmes de toiture et de façade en zinc, en s’axant spécifiquement sur les 2 extrêmes de cette palette. Elle présente, d’une part, quantité de solutions en zinc pour toitures et façades, dans le but de démontrer que le zinc est nettement plus abordable et accessible que ce que l’on a tendance à croire. Sous le slogan ‘AMAZING ZINC’, elle expose d’autre part des prouesses architecturales en zinc, étonnantes et extravagantes. u www.vmzinc.be

Illumy by Luxlight • fenêtre de toit plat réunit lumière naturelle et artificielle Luxlight est la seule marque européenne à utiliser du triple vitrage Crystall HR++ qui laisse passer plus de lumière qu’un vitrage standard. Avec une surface de 1,6 à un peu plus de 10 m², Illumy est la plus grande source de lumière du jour de sa catégorie. Grâce à l’éclairage LED intégré, vous obtenez la même couleur de lumière que si le soleil brillait (blanc froid). Le soir, passez à un « blanc chaud » des plus conviviaux. L’éclairage provient d’un store plissé Verosol qui renforce le sentiment de confort et d’intimité tout en faisant office de couche d’air isolante supplémentaire entre la toile et la fenêtre. (valeur g = 0,54, valeur Ug de 0,6 W/ m2K, valeur Uw= 0,59 W/m2K / adapté aux habitations passives). u www.luxlight.eu

Wienerberger présente les nouvelles briques de parement Linaqua

DIMENSION

Avec son aspect incomparable et sa palette de couleurs époustouflante, la brique de parement Linaqua constitue le must absolu pour les maîtres d’ouvrage qui ne jurent que par des nouvelles constructions à l’architecture et à l’allure expressives, ou qui souhaitent rénover ou restaurer leur édifice précieux. Moulées-main, les briques Linaqua doivent leur aspect caractéristique à un processus de production spécifique dans lequel l’utilisation de l’eau joue un rôle capital. Elles sont disponibles en format linéaire Schouterden (256mm L x 88mm l x 43mm h). u www.wienerberger.be

69


REPORTAGE NEW

ATTB et WPAC lancent www.infopompeachaleur.be En 2015, l’Association sectorielle pour les Techniques Thermiques de Belgique ATTB – section 4 (pompes à chaleur et systèmes alternatifs) et l’Association belge des fournisseurs de pompes à chaleur WPAC, se sont alliés pour lancer une plateforme objective en vue de fournir des informations et de promouvoir les pompes à chaleur. Le nouveau site web www.infopompeachaleur.be (pour les flamands : infowarmtepomp.be) souhaite donner une réponse objective à toutes les questions que vous vous posez au sujet des installations de pompes à chaleur dans le cadre de votre projet de rénovation ou de construction. u www.infopompeachaleur.be

Armstrong Plafond • présente OPTIMA BAFFLES CURVES

Niko • Les produits sont désormais pris en charge par BIM

L’innovation, fer de lance d’Armstrong, est mise à l’honneur avec les OPTIMA BAFFLES CURVES*. Premiers baffles ondulés du marché, ils se distinguent par leur esthétique originale, qui offre une touche contemporaine aux environnements ouverts tout en optimisant le contrôle acoustique et la mise en oeuvre. (*Ils enrichissent l’offre multi-matériaux BAFFLES composée des gammes MÉTAL et OPTIMA STANDARD.) u www.armstrong.com

Les architectes, les entreprises de construction, les installateurs et autres hommes de métier trouvent tous les produits Niko dans une bibliothèque BIM pour Revit autodesk. BIM (Building Information Model) ou modélisation des données du bâtiment est l’avenir pour le secteur du bâtiment. La norme ouverte internationale accélère, facilite et comprime les coûts de la conception, de la construction et de la production en diminuant les erreurs et incohérences. u www.niko.eu/BIM

Wever & Ducré Un nouveau chez-soi

DIMENSION

Suite à une forte croissance continue, le spécialiste de l’éclairage design recherchait depuis un certain temps un nouvel endroit pour étendre et centraliser ses activités. Le choix s’est porté sur le jeune parc d’activités Evolis à Courtrai. L’entreprise a signé un accord avec l’intercommunale Leiedal. Le bureau d’architectes 3ARCHITECTEN de Roelers va se charger de la nouvelle construction, un bâtiment multifonctionnel dans un écrin vert. Le démarrage des travaux est prévu cette année, et le déménagement dans le courant de l’année 2017. u www.weverducre.com

70

Schréder et Mice fournissent une solution complète pour le tunnel Loi Parallèlement aux travaux de rénovation et d’embellissement à la sortie du tunnel Loi bruxellois pour le projet RER, le Ministère de la Région Bruxelles Capitale a décidé de remplacer son éclairage afin d’améliorer le confort des nombreux automobilistes qui l’empruntent au quotidien. Schréder et Mice ont fourni une solution complète de luminaires SCULPline, installés dans une main courante et les panneaux acoustiques. Cette solution améliore la sécurité et valorise cet ouvrage urbain. Résultat : une ambiance nocturne remarquable qui génère une économie d’énergie de 50%. u www.schreder.com

Zehnder présente deux nouveautés Zehnder présente deux innovations : le nouveau radiateur panneau design Zehnder Zmart qui allie efficacité énergétique et style épuré, et le ComfoSpot 50, une unité de ventilation compacte et économique pour les locaux séparés ou les petits logements. Outre le ComfoSpot 50, Zehnder présente également le ComfoAir Compact et le système de ventilation intelligent ComfoAir Q. Dans la gamme des radiateurs design, une attention est également accordée au ventilo-radiateur Nova Neo et au fameux radiateur de référence Charleston. u www.zehnder.be


VOLA Waterfall Shower and Kneipp Hose Sleekly Therapeutic. Visibly VOLA.

VOLA Studio Tour & Taxis Avenue du Port BE-1000 Bruxelles Tel.: 02 465 96 00 sales@vola.be www.vola.be


Anvaign - Luc Moulin & Ass

I

LES ARDOISES, UNE SOURCE D’INSPIRATION Demandez sans tarder votre échantillon de couleur gratuit via

Recevez notre livre présentant les références les plus inspirantes : Best of Slates 4

— samplerequest.eternit.be/fr

— Rendez-vous sur : www.eternit.be/fr/toiture/best-of-slates/

En votre qualité d’architecte, vous êtes mieux placé que quiconque pour savoir que le look d’une maison est déterminé par sa façade et sa toiture. Vos clients recherchent le style qui leur correspond sans vouloir faire de compromis en termes de qualité des matériaux. Des solutions durables et des garanties en béton : voilà ce que le maître d’ouvrage recherche. Eternit est le partenaire idéal et vous guide dans sa gamme de produits de qualité afin de vous permettre de conseiller votre client de façon optimale.

ARDOISES TUILES EN TERRE CUITE TUILES EN BÉTON TOITURES SOLAIRES TOITURES VERTES

Eternit SA - Kuiermansstraat 1 - 1880 Kapelle-op-den-Bos - Belgique - Tél. +32 (0)15 71 73 54 - Fax +32 (0)15 71 71 79 - info@eternit.be - www.eternit.be

DIMENSION 39 - FR  

Revue professionnelle pour architectes & consultants - JAN/FEV/MAR 2016

DIMENSION 39 - FR  

Revue professionnelle pour architectes & consultants - JAN/FEV/MAR 2016

Advertisement