Page 1

REVUE PROFESSIONNELLE POUR ARCHITECTES & CONSULTANTS

ANNEE 8 JAN-FEV-MAR 2014 - N31

DIMENSION © Photo: MASS architects

ARCHITECT@HOME LUDO BEKKER - A33 ARCHITECTES • UNE VILLE EN IMAGE BRUGES • TECHNIQUE PROTECTION DES SURFACES EN ACIER DANS LA CONSTRUCTION • PROJET LA GHELAMCO ARENA: VICTOIRE À DOMICILE • DOSSIER CONSTRUIRE EN BÉTON • CONSTRUIRE À UN PRIX ABORDABLE • SPÉCIALISTE COMMENT GÉRER UN MAITRE D’OUVRAGE CAPRICIEUX

Bureau de dépot 1099 Bruxelles X - P602602 - Périodique trimestriel - Editeur responsable: Filip Cossement - Bld. des Canadiens 118 - B-7711 Dottignies


Eurowall® 21, la nouvelle isolation des murs creux de Recticel Insulation Ultra mince avec une excellente valeur isolante: c’était déjà le slogan d’Eurowall®. La nouvelle isolation des murs creux franchit encore une étape supplémentaire avec une valeur isolante de 10% supérieure (λD: 0,021 W/mK). Vos clients font ainsi de sérieuses économies sur leurs factures d’énergie et sont prêts pour l’avenir.

Découvrez nos nouvelles solutions d’isolation à Batibouw (stand 4-420). www.recticelinsulation.be

21

l’isolation des murs creux


04

ARCHITECT@HOME Ludo Bekker – A33 architectes

06

REPORTAGES Un océan de lumière naturelle même sous un toit plat 14 Des ardoises blanches 42

LA PAROLE AU SPECIALISTE UNE VILLE EN IMAGE: BRUGES

16 / 29 / 44 20

DIMENSION

HELPDESK

PREFACE

KISS Keep it simple, stupid. Plus facile à dire qu’à faire. Les bâtiments sont bourrés de techniques destinées au contrôle de la température intérieure et de la qualité de l’air ainsi qu’à la génération de leur propre énergie. On peut se poser la question de savoir si cela procure une moindre consommation énergétique surtout si l’on tient compte de tous les entretiens et du remplacement au terme de la durée de fonctionnement. Sans parler du confort d’utilisation.

TECHNIQUE Protection des surfaces en acier dans la construction 30

PROJET La Ghelamco Arena: victoire à domicile 37

DOSSIER Construire en béton: etat des lieux 46 Construire à un prix abordable 53

MEDIA

58

EVENTS

60 - 62

PRODUCTSPOTS Définisseurs d’ambiance et accroches-regard éclairent chaque intérieur La transparence intemporelle de l’interrupteur en verre

NEW

rEVuE prOfEssiONNEllE pOur ArChiTECTEs & CONsulTANTs ANNEE 8 OCT-NOV-DEC 2013 - N30

Bureau de dépot 1099 Bruxelles X - P602602 - Périodique trimestriel - Editeur responsable: Filip Cossement - Bld. des Canadiens 118 - B-7711 Dottignies

67 68

DIMENSION Un nouveau point de repère pour Hasselt © Photo: Marc Scheepers

architect@home Edith WoutErs Et Paul VandEnbusschE - tEEMa architEctEs • une ville en image liEgE • RePORTage la justicE PlantE un arbrE à hassElt • DOSSieR coûts dE construction: la partie visible et son iceberg • tendances dans l’architecture dE soins • SPeCialiSTe coMMEnt arMEr VotrE burEau contrE la crisE • evenT intErnational holciM aWards

64

RECTIFICATION: Dans le numéro précédent, nous vous avons présenté le Palais de Justice d’Hasselt fraîchement ouvert. Dans l’enthousiasme de cette information, nous avons oublié de mentionner que les photos avaient été mises à notre disposition par la Régie des Bâtiments qui loue également l’immeuble pendant une période de 36 ans.

Nous devons choisir de construire de manière véritablement innovante. L’inspiration divine n’est pas un must pour y parvenir. Il suffit que nous revenions à l’essentiel: un bâtiment bien conçu, compact, implanté correctement, orienté de façon optimale et exécuté avec soin avec des matériaux durables et recyclables. Parce que la construction peut faire beaucoup plus que la technique. Prenons le nouveau bureau de Baumschlager & Eberle. Grâce aux murs massifs de brique, aux volumes élevés, aux fenêtres profondément enfoncées à triple vitrage, le chauffage, le refroidissement ou la ventilation ne sont pas nécessaires. Seules, les grilles de ventilation en bois sont contrôlées par un capteur de CO2. Le résultat est un environnement de travail agréable avec une température stable entre 22 et 26 ° C. Oui, ce bâtiment coûte moins cher qu’un bureau comparable «normal». Aucune innovation n’est-elle donc nécessaire? Bien sûr que si mais avec la bonne orientation. La préfabrication, une isolation ultra mince, de nouvelles applications pour les matériaux: il reste encore pas mal de pain sur la planche. Pourquoi les fabricants ne laissent-ils pas le lobbying un peu en paix pour consacrer leur attention à cela? Nous avons aussi besoin d’une meilleure organisation du processus de construction. Et nous devons continuer à peaufiner d’autres innovations comme le vivre-ensemble. Plus il y a de fonctions communes, moins élevés seront les coûts de construction pendant et après la réalisation. Mais le gouvernement doit aussi en avoir la volonté et promouvoir, par exemple, le chauffage urbain au lieu de le freiner. Nous, architectes, devons nous assurer que la vie en commun ne compromette pas la qualité de vie, la vie privée, l’acoustique et autre confort. Parce que, finalement, construire tourne autour de l’utilisateur.


DIMENSION

REVUE PROFESSIONNELLE POUR ARCHITECTES & CONSULTANTS

Periodicité Trimestrielle Redaction Philip Declercq Staf Bellens & Colette Demil FCOmedia - redactie@fcomedia.be - T 056 77 13 10 Publicité - conseil FCOmedia - Katja Wijffels Boulevard des Canadiens 118, 7711 Dottignies 0473 86 59 70 - F 056 77 13 11 katja.wijffels@fcomedia.be Conception graphique marieke.veys@fcomedia.be Editeur responsable FCOmedia - Filip Cossement Boulevard des Canadiens 118, 7711 Dottignies

HELPDESK

01 Nous avons une mission d’architecture pour

une septantaine de flats. L’assistance aux acheteurs et l’intérieur des studios ne font pas parties de notre mission. Notre convention mentionne cependant: «le concepteur portera assistance lors de la réception provisoire des travaux». Le maitre d’ouvrage exige maintenant que nous soyons présents lors de la réception des appartements privatifs, avec les acheteurs. Il a fait contrôler ceci au niveau juridique et selon la loi Breyne, nous y sommes obligés. Nous contestons ce fait. Existe-t-il une base juridique à laquelle nous pouvons faire appel? La disposition que le maitre d’ouvrage invoque, ne m’est pas connue. De toute manière, la loi Breyne ne mentionne nulle part que l’architecte du promoteur doit être présent lors de la réception ayant lieu entre le promoteur et les acheteurs. Sans avoir connaissance de l’entièreté du contrat d’architectes, il me semble que la clause à laquelle l’architecte renvoie, est à mettre en rapport avec la réception (acceptation) par le maître d’ouvrage, des travaux qui ont été exécutés par l’entrepreneur. C’est donc également lors de cette réception (entre maître d’ouvrage et entrepreneur)que l’aide de l’architecte vis à vis du maître d’ouvrage est utile. Pour les réceptions qui sont effectuées entre le maître d’ouvrage et les différents acheteurs, ce sont les acheteurs qui doivent réceptionner/accepter. Ils décident si les appartements livrés peuvent ou non être acceptés. Ce sont donc aussi ces acheteurs qui devraient de préférence être assistés par l’architecte quand il sera procédé à la réception/acceptation. Naturellement, ceci ne peut être effectué par l’architecte du maître d’ouvrage, puisque les intérêts du maitre d’ouvrage ne sont pas toujours identiques à ceux des acheteurs et que de ce fait l’architecte du maître d’ouvrage va se retrouver dans une situation impossible. Joris Wouters, GSJ Avocats

Nederlandse versie op aanvraag Aucune partie de cet ouvrage ne peut être reproduite et/ou publiée par impression, photocopie, microfilm ou de quelque manière que ce soit, sans accord écrit préalable de l’éditeur. Les articles signés

02 Pour des transformations à une habitation,

les entrepreneurs peuvent appliquer le taux de TVA de 6%, s’il est satisfait aux conditions légales. Ceci est-il aussi valable pour les transformations apportées à des bâtiments annexes?

n’engagent que la responsabilité de leur auteur. Le contenu des publicités n’engage que la responsabilité des annonceurs. L’éditeur se réserve le droit de refuser d’insérer les publicités proposées.

DIMENSION

Membre de l’union des editeurs de la presse periodique.

04

Le tarif de TVA réduit de 6%, est appliqué à des travaux de rénovation à un bien immobilier, qui est exclusivement ou principalement destiné au logement privé, âgé d’au moins 5 ans, et il doit s’agir de travaux dans une état immobilier ou de travaux qui peuvent y être assimilés. Par logement privé, on désigne tous les espaces qui font nécessairement parties de

»


HELPDESK

Leslie Rottiers, SBB Accountants & Adviseurs

03 Récemment, nous avons reçu un paiement

d’un maître d’ouvrage pour des prestations effectuées concernant un avant-projet. Comme communication, le maître d’ouvrage a mentionné «note d’honoraires, sous réserve et sans aucune reconnaissance préjudiciable». On peut supposer que cette communication sera mentionnée sur toutes les notes d’honoraires suivantes. Cette mention a-telle une quelconque portée juridique?

Le maître d’ouvrage semble vouloir éviter que le paiement des notes d’honoraires soit considéré comme l’acceptation (définitive) des prestations de l’architecte. Cependant, j’estime qu’un maître d’ouvrage dispose encore toujours de la possibilité de contester les prestations de l’architecte et le cas échéant peut exiger le remboursement des honoraires ou un

dédommagement s’il est constaté que certaines prestations sont effectuées de manière défectueuse. L’intérêt de cette mention semble donc assez limité.

04 Le code civil détermine que les vues directes

minimales doivent être placées à 180 cm de la limite de la parcelle. Lors d’une transformation, la façade actuelle (avec ouvertures de fenêtres) se trouve à 190 cm, mais à cause d’une isolation extérieure supplémentaire, la nouvelle façade se trouvera à 170 cm. Les fenêtres restent inchangées, au niveau de l’implantation. Est-ce permis?

L’art. 678 du Code civil stipule que: «On ne peut avoir des vues droites ou fenêtres d’aspects, ni balcons ou autres semblables saillies sur l’héritage clos ou non clos de son voisin, s’il n’y a dix-neuf décimètres [] de distance entre le mur où on les pratique et ledit héritage». L’art. 680 du Code Civil établit que: «La distance dont il est parlé dans les deux articles précédents, se compte depuis le parement extérieur du mur où l’ouverture se fait, et, s’il y a balcons ou autres semblables saillies, depuis leur ligne extérieure jusqu’à la ligne de séparation des deux propriétés». La distance jusqu’au mur semble déterminante. Il serait possible d’argumenter que la distance jusqu’aux fenêtres doit être mesurée parce que le but du législateur était d’éviter des regards permanents sur le bien du voisin et que l’on ne peut regarder qu’à partir des fenêtres (et non pas à partir du mur). Cette argumentation n’est pas en concordance avec le texte du Code civil. A côté de cela, le permis d’urbanisme est en principe délivré sous réserve des droits civils. Le fait qu’un permis d’urbanisme soit donné, ne donne pas nécessairement de certitude juridique du maître d’ouvrage vis à vis de son voisin. Il est conseillé d’obtenir un accord écrit du voisin pour avoir une certitude juridique au niveau de cette intervention. 03 & 04: Joris Wouters, GSJ Avocats

Le helpdesk de NAV a pour but de répondre aux questions de première ligne de ses membres dans un délai raisonnable de quelques jours. Dans cette optique, NAV fait appel à un réseau de conseillers et spécialistes: architectes, UNIZO/FVIB, SBB Accountants et Adviseurs et GSJ Avocats et le bureau d’advis VEKMO. NAV et les personnes consultées ne sont pas responsables du contenu et de l’interprétation des réponses données. DIMENSION

»

l’habitation. Par exemple, un garage situé à l’arrière du jardin entre aussi en ligne de compte pour le tarif réduit, même s’il s’agit d’un deuxième garage. Pour faire partie de l’habitation proprement dites, les annexes ne peuvent pas pouvoir fonctionner indépendamment de l’habitation. Elles doivent constituer un tout cohérent et complémentaire avec celle-ci et n’ont pas d’identité propre. La transformation d’un garage en bureau pourrait entrer en ligne de compte pour le tarif de TVA réduit, mais si les travaux sont uniquement en rapport avec la partie utilisée professionnellement, alors le taux d’application sera celui de 21% étant donné qu’il n’y a pas d’utilisation privée, pour l’entièreté ou à titre principal. Un autre exemple: supposons que la famille va s’agrandir et qu’il n’y a plus assez de place dans l’habitation proprement dites. Le maitre d’ouvrage décide de transformer son garage en chambre d’adolescent, pour les deux enfants plus âgés. Pour cette transformation, on appliquera normalement le taux de 6%, puisqu’il est satisfait aux autres conditions, étant donné que ceci sera une chambre supplémentaire pour le bâtiment principal (l’habitation proprement dites). Reprendre la transformation d’un bâtiment professionnel séparé, dans un grand ensemble de transformations (d’une habitation privée) ne va pas aider beaucoup. Il faut considérer l’utilité de l’annexe pour l’habitation. Un certain nombre d’opérations sont ainsi exclues du tarif réduit de TVA, comme par exemple celles se rapportant à une piscine ou au poolhouse ou à un abri de jardin. En cas de doute, il est conseillé de demander conseil au bureau de contrôle compétent, c’est-à-dire le bureau de la région où le bien immobilier est situé.

05


@HOME

Ludo Bekker – A33 architectes

DIMENSION

© Studio Dann

«Pour moi, l’architecture doit être socialement pertinente»

06


@HOME

«A l’époque, lors d’un séminaire estival international à Urbino, en Italie, Giancarlo De Carlo nous a imprimé dans l’esprit qu’un architecte qui voit son travail sous un angle participatif doit disposer d’un bagage très important, que l’engagement professionnel ne suffit pas»: c’est sur ces mots que Ludo Bekker (58 ans) conclut une longue après-midi d’entretien. Avec un plaisir manifeste, il nous montre les deux plateaux du Silo T où A33 architectes, qui fêtera ses 20 ans cette année, a pris ses quartiers. Ludo Bekker s’est personnellement impliqué pour transformer cet ancien silo à grain construit en 1938 en un ensemble combinant bureaux et horeca, donnant ainsi au quartier délaissé du Vaartkom, à Leuven, une première impulsion dont il avait bien besoin.

Du sérieux tout de suite Mais celui qui sait où il va identifie les opportunités dès qu’elles se présentent. Au lieu d’entamer sa carrière par les habituelles transformations de cuisines et de salles de bains, Ludo Bekker

a pu travailler d’emblée sur un grand projet: la transformation de l’ancienne usine de tricots Fabota, à Leuven, en 25 logements sociaux, avec droit de regard des occupants. « L’idée m’était venue pendant mon service civil, au cours de conversations avec mes collègues des travaux de proximité et avec la société de logement social de l’époque, Heuvelhof. Après mon service civil, il a été décidé que la transformation ferait l’objet d’un concours restreint entre trois bureaux: Stabo, de Leuven, l’atelier de bOb Van Reeth et un bureau malinois. Je suis allé travailler comme stagiaire chez STABO pour pouvoir participer à ce concours, que nous avons remporté en 1982 grâce à notre concept rationnel et abordable. » Un projet encore plus ambitieux n’a pas tardé à suivre sous la forme du développement privé des Moulins de la Dyle, toujours à Leuven, en communauté de logement et de travail rassemblant 35 appartements et 15 locaux à vocation économique. « J’ai travaillé avec le groupe malinois URBA, où j’ai eu l’occasion de me faire les dents en matière de pratiques urbanistiques. Pour un jeune architecte, ce type de missions n’avait rien d’évident, et il n’existait en Belgique aucun exemple dont j’aurais pu m’inspirer. J’ai passé plus d’une nuit blanche. » Mais le train était définitivement lancé, avec dans ses wagons toute une brochette de projets de logement social, dont sa ‘maîtrise’: la transformation avec apport artistique, souvent applaudie, d’une ancienne école de la ville en 28 logements sociaux, dont 6 pour personnes en fauteuil roulant.

L’envol d’A33

©A33

Même si Ludo Bekker choisissait des chantiers qu’il pouvait rejoindre à vélo, au bout d’un moment, il est devenu impossible de faire face aux missions avec un seul collaborateur. « J’avais rencontré Johan Cokelaere à des conférences et des réunions de quartier; il avait suivi un parcours comparable au mien, et nous partagions la même vision et les mêmes valeurs. Il habitait à trois rues de chez moi, venait de rénover et disposait d’un immense espace de travail. Je lui ai dit qu’il fallait qu’on parle. Nous avons joint nos forces, créé A33 (en référence à nos deux numéros de maison à l’époque), et avons démarré avec un effectif de six personnes pour atteindre rapidement l’équipe actuelle qui en compte 23. » Une importante poussée de croissance s’est produite durant » DIMENSION

Il précise d’ailleurs qu’il a grandi non loin de là, dans un quartier ouvrier où il a vu beaucoup de pauvreté. Par bonheur, il possédait les capacités nécessaires pour poursuivre des études. Il a opté pour une formation d’ingénieur-architecte à l’université de Leuven, manquant de moyens pour louer une chambre d’étudiant ailleurs. Après ses études, il s’est familiarisé avec le travail de proximité dans le cadre de son service civil, avant de suivre une formation complémentaire en urbanisme. « Je voulais faire quelque chose pour remédier à la dégradation et à la désaffection que connaissaient les villes dans les années 1970. Pour des considérations écologiques, j’ai toujours été un fervent citadin: vivre en ville impacte beaucoup moins notre environnement qu’une villa de rêve avec vue sur les prés. Mais à l’époque, j’étais pratiquement seul à partager ma vision: tout le monde voulait fuir les villes livrées aux entreprises, aux administrations et aux services, et étouffant sous le trafic automobile. La ville en tant qu’habitat était honnie, mais on évoquait déjà l’émergence d’une conscience écologique. Nous n’en avons pas suffisamment conscience, mais le texte ‘Le pays le plus laid du monde’ de Renaat Braem est en réalité un manifeste écologique. Braem a développé ses concepts modernistes à partir d’une authentique préoccupation pour la nature. » Son engagement social est lui aussi profondément enraciné. « Dans le sillage de la génération de 1968, qui se souciait surtout du désir de libération, nous nous sommes plutôt demandés à quoi nous pourrions occuper cette liberté fraîchement acquise. Cette réflexion a donné naissance à un patrimoine intellectuel de gauche et à une implication sociale affirmée, mais a aussi suscité des doutes quant au choix de mes études - devais-je me lancer dans la construction de bureaux à Bruxelles et de jolies villas en périphérie? - jusqu’à ce que je comprenne qu’un architecte peut tout aussi bien s’attaquer aux vrais problèmes. Cela n’a pas été évident: essayez donc de trouver ce genre de donneurs d’ordre. La plupart des étudiants de mon année ne juraient que par la sécurité d’un poste dans un bureau d’études ou au sein d’une instance publique. »

07


©A33

@HOME

Le projet Passive-Live, une initiative de Tom Tweepenninckx d’A33, inclut la construction d’une maison-modèle passive à la Baraque Fraiture, un des endroits de Belgique connaissant le climat le plus rigoureux. Le projet a pu être suivi sur le site du même nom. La forme découle des prescriptions urbanistiques: volume quadrilatéral avec

les premières années du XXIème siècle. « Nous envisagions depuis un moment de prendre un associé plus jeune, mais les candidats se désistaient, sans doute par crainte de ne pas être à la hauteur face à Johan et moi. C’est durant cette période que, pour la première fois depuis des années, les sociétés de logement social ont recommencé à organiser des concours pour de la construction neuve. Nous avons été en mesure de présenter un superbe palmarès de projets de rénovation, comme Sint-Maartensdal et le quartier de Casablanca, mais nous avions le désavantage que notre dernier projet de construction neuve datait trop. Nous sommes donc allés parler à Stefaan Feys, qui habitait à Leuven et qui gérait, avec un associé, un bureau à Lier disposant des références requises. L’associé en question, Joek Gouwy, venait de décéder et Stefaan rechignait à continuer à faire le déplacement chaque jour. Nous lui avons demandé de se joindre à nous, en introduisant dans la foulée trois nouveaux associés chez A33. Aujourd’hui, nous sommes six associés âgés de 35 à 58 ans. Je trouve la présence de jeunes très importante: les jeunes architectes ne s’arrêtent pas aux problèmes, ils s’y attaquent, avec bien souvent une utilisation intelligente de l’informatique. Leurs collègues plus âgés sont souvent freinés par des questions complémentaires récurrentes, et un antidote juvénile leur vient donc bien à point.

Salle de qualité interne

DIMENSION

La coopération reste un facteur délicat pour les architectes, comme en témoignent les nombreux bureaux qui se scindent après avoir fusionné. Comment A33 parvient-il à tenir le coup depuis 20 ans? « Chaque associé travaille à partir de sa propre société et utilise la société de moyens A33 qui inclut le bâti-

08

toiture à deux versants en ardoises, façades en pierre naturelle et fenêtres de petite taille. Le bâtiment est aménagé comme une maison de vacances.

ment, l’infrastructure et les collègues. En même temps, nous cherchons consciemment à suivre une méthode de travail intégrée et uniforme, car nous souhaitons que le monde extérieur nous perçoive comme un acteur fournissant une qualité élevée et cohérente. Plus le groupe est vaste, plus l’uniformité est importante. Cette uniformité, nous l’avons développée petit à petit en examinant chaque étape des processus: analyse de l’environnement et du programme, contacts avec le client et reporting, élaboration des devis et des métrés, manière de dessiner et de présenter... » « Chaque associé travaille à ses propres risques. Pour chaque projet, une équipe composée d’un ou de plusieurs chargés de mission, d’un chef de projet, d’un architecte et d’un stagiaire est désignée. Nous mettons généralement deux associés sur les grands projets. On obtient ainsi une coopération entre des équipes qui changent constamment, ce qui se traduit par une approche intégrée. Dès qu’un projet est lancé, tous les associés ainsi que les meilleurs concepteurs - comme dans une sorte de salle de qualité interne - l’examinent d’un oeil critique et le rectifient ce qui doit l’être. Au besoin, nous demandons à plusieurs personnes de passer quelques jours sur le projet pour relever le niveau. » « Nous étendons cette approche à tous les autres éléments. Pour l’exécution, nous disposons d’une personne qui passe tous les projets au crible: ponts thermiques, sécurité incendie, »


Commander de manière simple la technique de bâtiment intelligente – à la maison et en route www.gira.be/fr/interface Batibouw 2014 – Hall 9 Stand 219

Commande centrale à l‘aide des Gira Control Clients Commander automatiquement l‘éclairage, le chauffage et les stores, diffuser de la musique dans toutes les pièces, mettre tous les appareils électriques hors service d‘un seul actionnement de touche: le Gira Home Server rend les bâtiments plus confortables, assure plus de sécurité et contribue en même temps à économiser l‘énergie. Il commande toutes les fonctions de l‘installation KNX / EIB et intègre les systèmes de communication de porte, systèmes multimédia, caméras, appareils ménagers et bien plus de manière parfaite dans la commande de bâtiment.

Les Gira Control Clients servent d‘appareils de commande centrale pour le Gira Home Server. Avec des écrans sensitifs brillants, ils permettent une commande confortable de l‘ensemble de la technique de bâtiment d‘un seul doigt. L‘interface utilisateur à la compréhension intuitive de la Gira Interface assure ce faisant un accès rapide à toutes les fonctions. Illustration à gauche: Gira Control 19 Client, verre noir / aluminium Illustration à droite: Gira Control 9 Client, verre noir / aluminium

Commande mobile par Smartphone et tablette La Gira Home Server / FacilityServer App permet de commander l’ensemble de la technique de bâtiment de manière confortable et mobile – par iPhone, iPad, iPod touch et maintenant également avec les appareils Android. L’interface de commande au design homogène de la Gira Interface offre un guidage par menu facilement compréhensible et intuitif

et affiche toutes les fonctions d’un coup d’œil. La Gira Home Server / FacilityServer App est disponible dans l’Apple App Store et sur Google Play. Illustrations à gauche et à droite: Gira Home Server / Facility Server App sur l’iPad et l’iPhone

Prix de design: Plus X Award 2011, red dot award 2011, interior innovation award 2011 [Gira Control 19], Plus X Award 2011, iF award 2011 [Gira Control 9], red dot award 2011, Plus X Award 2009, iF gold award 2008 [Gira Interface, Conception/design de l’interface: schmitz Visuelle Kommunikation]


©A33

@HOME

Le consortium A33-ESSA-Constructor/Establis a réalisé la rénovation et la réhabilitation des trois tours Silvertop à Anvers, construites au début des années 1970 par l’architecte Jules De Roover. Les socles dotés de nouvelles fonctions et l’aménagement de l’espace extérieur permettent une meilleure intégration urbanistique des immeubles.

acoustique, étanchéité et autres détails matériels. Les devis sont établis par un seul membre du personnel, qui a parcouru toutes les étapes du processus de construction et sait par conséquent très bien où se situent les pièges. Pour le reste, nous externalisons tout ce qui n’est pas lié aux aspects pratiques de la conception: stabilité, techniques, acoustique, PEB, coordination de la sécurité, et jusqu’à l’impression des plans. Nous tenons à nous concentrer sur notre coeur de métier. »

Structure horizontale

DIMENSION

La structure horizontale d’A33 est une de ses caractéristiques marquantes. « Tous les associés ont des compétences et une vision comparables. Cela facilite l’expansion d’un bureau. Si les partenaires sont complémentaires et que chacun a sa tâche spécifique, il existe un risque de perdre de vue la globalité de la mission de conception. Nous nous efforçons d’y échapper en donnant les mêmes responsabilités à chacun, tout en respectant une certaine répartition des tâches au niveau de notre expansion: ressources humaines, comptabilité et finances, IT, formations, missions publiques, gestion de l’immeuble... En répartissant les tâches entre nous, la gestion du bureau nous prend moins d’un jour par semaine, ce qui nous permet de nous consacrer à notre véritable travail d’architecte. Il nous est aussi plus facile de reprendre les tâches de quelqu’un d’autre si nécessaire. » A l’exception d’un architecte d’intérieur, tous les collaborateurs sont des indépendants. « Nous décrochons la plupart de nos missions sur concours. Les honoraires y sont souvent un facteur déterminant, et il faut donc régulièrement les revoir à la baisse, ce qui est impossible avec des architectes salariés sauf à pouvoir compter sur un carnet de commandes garanti, pour des développeurs par exemple. Nous encourageons donc

10

nos collaborateurs à faire leur propre parcours en parallèle d’A33. Heureusement, le travail ne nous a jamais manqué, et nous n’avons dû licencier par manque de missions que de manière exceptionnelle. » Pour Ludo Bekker, le bureau a encore une marge de croissance. « Si un jeune architecte de la région de Leuven en a assez de travailler seul, il est plus que bienvenu. »

Anvers, deuxième point de chute A33 travaille de Beringen/Genk jusqu’à Gand et possède un palmarès bien fourni. Parmi les références de choix figure la rénovation des tours Silvertop à Anvers, qui marquent le paysage de la ville juste avant la jonction entre l’autoroute A12 et le Ring sud. « Pour ces tours de logements sociaux, nous avons envisagé tous les scénarios financiers avant d’opter pour la rénovation. L’intérêt du projet, c’est que nous avons pris en charge les tours, mais aussi leur socle, avec services et fonctions publiques, ainsi que l’aménagement extérieur. Pour nous distinguer des architectes locaux, nous avons choisi d’élargir la concertation aux habitants, mais aussi à d’autres témoins privilégiés comme l’institut régional pour l’amélioration de la communauté, la société de développement de proximité, l’agent de quartier et le fonctionnaire responsable de la mobilité. Nous avons demandé aux habitants ce qu’ils considéraient comme des atouts ou des problèmes. Ils ont par exemple validé notre choix de supprimer les terrasses extérieures, qui étaient sources de problèmes au lieu d’apporter une valeur ajoutée. En revanche, ils ont souligné l’importance d’un espace de rangement et de maintenir les couloirs de 60 mètres avec leurs grandes fenêtres, qu’un de nos principaux concurrent voulait précisément supprimer pour les remplacer par des ascenseurs. La morale de cette histoire, c’est que s’il est souvent possible d’évaluer de manière relativement exacte ce qu’il y a à faire, il vaut mieux se tourner vers les usagers en cas de doute. »


@HOME

©Studio Morales.

Autre projet impressionnant: la rénovation du Quartier modèle de Laeken, une mission qu’A33 a remportée en 2006 aux côtés d’ARCHI+I et de Jan Maenhout/Steven Van Ben Bergh architectes. Il s’agit de douze grands immeubles d’habitation à l’architecture de béton caractéristique, dont huit ont été dessinés par Renaat Braem, qui a par ailleurs défini les grandes lignes de l’ensemble. Pour être certain de respecter le patrimoine de Braem, les architectes ont fait appel au bureau néerlandais Wessel de Jonge, connu pour la transformation de l’usine Van Nelle et du sanatorium Rayon de Soleil. Depuis lors, 378 logements ont été construits ou rénovés, 68 maisons neuves en sont au stade du gros oeuvre, 60 autres entrent dans la troisième phase de leur rénovation et 110 appartements ainsi qu’une crèche et 24 appartements (constructions neuves) font l’objet d’un permis de bâtir pour la quatrième phase. Comment ce type de partenariat se déroule-t-il? « Étonnamment bien », confirme Ludo Bekker. « Bien entendu, la communication demande de l’énergie et du temps, mais compte tenu

de l’ampleur du projet, il est possible de compenser cette perte et de parvenir à un meilleur résultat. Chacun a pu contribuer au plan d’ensemble qui a été élaboré en commun, et par la suite, les diverses tâches ont été bien réparties. Pour le plan d’ensemble, c’est le bureau bruxellois ARCHI+I qui a analysé le contexte juridique et les conditions-cadres urbanistiques. Steven Van den Bergh, associé de Jan Maenhout, qui avait choisi le Quartier modèle pour son travail de fin d’étude durant sa spécialisation en préservation des monuments, a apporté ses connaissances en matière de données historiques, de recherches relatives à la technique des matériaux etc. Wessel de Jonge a étudié les interventions possibles dans le patrimoine de Braem pour résoudre une série de problèmes. En tant qu’urbaniste et architecte ‘social’ expérimenté, je me suis penché sur l’analyse urbanistique du contexte d’ensemble: verdure et immeubles, typologie des bâtiments, infrastructure socio-culturelle, commerces et écoles présents, organisation du trafic. J’ai aussi analysé le contexte social, ce qui m’a permis de constater que le Quartier modèle comptait 25% de femmes en plus que d’hommes et plus de 800 enfants de moins de 12 ans. Je n’ai pratiquement relevé aucun problème de commu- »

C’est grâce à un concours international qu’A33 et l’architecte es-

Pour la revalorisation du Quartier modèle de Laeken, créé par Renaat

pagnol Manuel de Sola Morales ont remporté le réaménagement de

Braem, A33 travaille en partenariat avec ARCHI+I et Jan Maenhout/

l’Operaplein et de la Keyserlei à Anvers. Le concept inclut un tunnel

Steven Van Den Bergh architectes. Ils ont remporté le concours en-

routier entre la Frankrijklei et l’Italiëlei ainsi qu’un parking souter-

semble avant d’inclure le bureau néerlandais Wessel de Jonge dans

rain à côté du tunnel qui passe sous l’Operaplein.

le projet.

©A33

Le Quartier modèle de Laeken

« Aujourd’hui, nous sommes six associés âgés de 35 à 58 ans. Je trouve la présence de jeunes très importante. Les jeunes architectes ne s’arrêtent pas aux problèmes, ils s’y attaquent, avec bien souvent une utilisation intelligente de l’informatique. »

DIMENSION

Toujours à Anvers, on doit à A33 le réaménagement de l’Operaplein et de la Keyserlei, en partenariat avec l’architecte espagnol Manuel de Sola Morales. « Nous avions déjà travaillé ensemble pour les bâtiments de De Lijn sur la Stationsplein, à Leuven. A Anvers, la concurrence internationale était rude, mais de Sola Morales possède une telle maturité que son concept avait deux longueurs d’avance. Il est malheureusement décédé le lendemain du jour où le projet a été définitivement terminé. »

11


@HOME

nauté, à l’exception de quelques endroits où un petit nombre de jeunes faisaient la loi ou dealaient. Nous avons transformé ces endroits ou en avons fait des places. Nous avons aussi appris qu’un petit groupe de jeunes accaparait constamment le terrain de football. Nous avons donc prévu pour les plus jeunes deux places plus petites où ils peuvent jouer au ballon sans être dérangés ni provoquer de nuisances. Étonnamment, dans les galeries ouvertes, les occupants ne se plaignaient pratiquement pas du vent, notamment grâce à l’implantation de l’ascenseur et de la cage d’escalier. Il suffit que nous installions, aux endroits stratégiques, un écran de verre oblique sur la façade. »

Collision avec Uplace

©A33

Ludo Bekker souligne qu’en tant qu’urbaniste, il a réalisé dans sa carrière plusieurs plans structurels, plans d’aménagement du territoire et plans d’aménagement particuliers. Il cite l’exemple du plan d’aménagement structurel de la commune de Machelen-Diegem. « En matière de qualité de vie, c’est sans doute la commune la plus menacée de Flandre. Si l’on excepte le parc communal, les bermes de l’autoroute y sont la seule verdure ayant une quelconque valeur écologique. La commune est traversée par trois autoroutes, le boulevard de la Woluwe, la chaussée de Haecht et trois lignes de chemin de fer, sans oublier trois échangeurs routiers et la partie de l’aéroport située sur son territoire. Cette petite commune se trouve donc écartelée en huit morceaux, et elle n’a même pas voix au chapitre puisque tout ce qui la menace relève du pouvoir décisionnel flamand. » « Dans de telles conditions, par quel bout aborder un plan d’aménagement structurel communal? Comme je n’en savais rien, j’ai demandé aux membres du GECORO, la commission

communale d’aménagement du territoire, de me confier une mission. Ils ont tous rédigé un document sur leurs idées et analyses, que j’ai classées par thème avec le GECORO et répliqué sur la carte... et soudain, nous tenions la solution. Si nous pouvions fragmenter le boulevard de la Woluwe et supprimer le trafic de transit, nous résolvions deux tiers du problème. Nous avons remis le ruisseau de la Woluwe dans un lit à ciel ouvert, aménagé un parc, permis aux constructions de se rejoindre et recréé ainsi un village cohérent. De plus, nous avons été dans les temps pour faire ajouter au projet Diabolo un tunnel cycliste avec ses accès. La ministre Crevits a d’ailleurs repris l’idée de remplacer le boulevard de la Woluwe par deux allées parallèles pour l’aménagement de bandes de répartition sur le ring bruxellois. C’était une belle histoire... Jusqu’à ce que surgisse Uplace, un projet qui mettra sans doute beaucoup de pression pour que le boulevard de la Woluwe reste une voie d’accès au complexe. Quoi qu’il en soit, le conseil communal a approuvé le plan structurel à l’unanimité, et l’enquête publique n’a fourni que quatre objections qui portaient d’ailleurs uniquement sur des parcelles individuelles. » Aussi frustrante cette évolution soit-elle, Ludo Bekker affirme en avoir tiré ses conclusions et avoir cessé de s’occuper de plans d’aménagement structurels communaux. « Les grandes villes disposent de services d’urbanisme très compétents qui sont en mesure de veiller à l’application des décisions prises. Ce n’est pas le cas pour les communes plus petites, et la relève de la garde entraîne souvent une modification radicale de ce qu’il y a à faire. »

www.a33.be Rédaction: Colette Demil & Staf Bellens

La crèche De Katjes (Tervuren) à été dotée d’une enveloppe extérieure en plaques de fibrociment modulaire, interrompue par de petites fenêtres à hauteur d’enfant et de regard. L’accueil en verre et béton ornemental se détache du volume principal. L’artiste Philippe Gouwy a réalisé, à partir

DIMENSION

de châtaigniers vieux de 250 ans, des sculptures qui ont pris place dans le couloir central.

12


Venez découvrir notre savoir-faire à Batibouw !

L’intégralité de l’appareillage Berker by hager ainsi que notre système domotique tebis y seront présentés. Venez nous rendre visite au palais 9, stand 9221.

www.hager.be


REPORTAGE

Albintra-FAKRO

Un océan de lumière naturelle même sous un toit plat Récemment, le centre de jeunesse d’Opwijk situé dans une zone boisée de plus de 5000 m² a été fondamentalement rénové et agrandi. Un nouveau bâtiment de quelque 480 m² a été construit à la gauche de la partie rénovée. Dans la zone centrale et le bloc sanitaire, les fenêtres pour toit plat de Fakro offrent suffisamment de lumière et assurent une consommation énergétique raisonnable. Le concept des architectes Baert & Van Der Goten d’Opwijk comprend la construction d’une nouvelle aile qui confère une forme rectangulaire à la structure actuelle en T du centre de jeunesse. Il avait été initialement prévu d’héberger l’espace polyvalent dans le bâtiment existant avec ses poutrelles d’acier et ses grandes baies vitrées et de réserver la nouvelle extension à tous les espaces de jeux Cette solution aurait cependant engendré des zones relativement petites et peu fonctionnelles tout en n’apportant pas beaucoup d’avantages énergiques. L’architecte Diego Baert: «En concertation avec le maître d’ouvrage – le groupe de travail Jeugdheem (centre de jeunesse) – nous avons résolument opté pour un nouveau concept dans lequel la salle polyvalente est utilisée comme zone centrale à partir de laquelle tous les locaux voisins sont accessibles. La partie arrière est rénovée et intégrée au nouveau bâtiment sur la partie gauche. L’entrée de l’immeuble se trouve maintenant du côté gauche «vert» de la nouvelle construction.»

Des espaces de jeux flexibles

DIMENSION

Victor Emmerechts, président du groupe de travail Jeugdheem est le mentor de ce projet de construction: «Outre la cafétéria et le bloc sanitaire, le centre de jeunesse comprend principalement de petites et de grandes aires de jeux. Nous avons 10 espaces de jeux d’une superficie de 40 à 50 m², le Chiro et la KSA (Action des Etudiants catholiques) se sont vu chacun attribuer cinq locaux. À terme, l’objectif est aussi de diviser en deux zones distinctes la grande salle centrale

14

au moyen d’une cloison coulissante ». Dans le bâtiment, le béton visible est un élément majeur. Le sol est en polybéton isolé de manière optimale. Le centre de jeunesse est chauffé par deux chaudières gaz à condensation. On a également prévu des perforations dans le toit pour placer un boiler muni de capteurs solaires. Les hautes fenêtres étroites en aluminium avec rupture de pont thermique sont munies de vitrage feuilleté tant à l’intérieur qu’à l’extérieur dans le but d’obtenir une isolation optimale et en vue d’assurer la protection contre les chutes.

Fenêtres pour toit plat Pour permettre une entrée suffisante de lumière du jour dans l’espace central, on a d’abord pensé installer un lanterneau combiné à une structure de toit constituée de poutres en bois. Mais cette piste fut rapidement abandonnée: trop peu de lumière en raison de la grande hauteur de construction des poutres ainsi que des problèmes de résistance au feu. Nous avons opté pour un toit en béton muni de lucarnes plates et, plus particulièrement, les fenêtres pour toit plat avec profilé en PVC multi-chambres du fabricant polonais Fakro. Celles-ci livrent d’excellents paramètres d’isolation. Il existe un modèle standard en verre feuilleté P2 - Ug = 1,1 W / m² K - mais ici, on a opté pour la version super isolante équipée d’un triple vitrage DU6 - Ug = 0,5 W / m² K. 10 de ces fenêtres de 1,5 sur 1 mètre ont été intégrées dans la zone centrale et 3 plus petites fenêtres de toit plat FAKRO de 1 m sur 1 m ont été placées dans le bloc sanitaire. L’ingénieur Thierry Raets de chez Albintra, distributeur de Fakro: « L’architecture moderne réclame des solutions innovantes. Avec ces fenêtres pour toit plat, on a également fait un grand pas en termes d’esthétique. Les espaces sous les toits plats ne reçoivent pas uniquement beaucoup de lumière naturelle. Ils ont également la possibilité d’être ventilés avec de l’air frais. La fenêtre pour toit plat de Fakro existe avec ou sans coupole en polycarbonate très résistant. Elle peut être commandée soit manuellement, soit électriquement avec le système Z-Wave. » www.albintra.be - www.bvw-architecten.be


Soyez prêtS pour leS marchéS de demain Des formations et outils adaptés aux professionnels du bâtiment actifs en Région de Bruxelles-Capitale

FoRmations Bâtiment DuRaBle • Bâtiment durable de A à Z // 5 j • Passif et (très) basse énergie // 7 j • Rénovation passive et (très) basse énergie : détails techniques // 3 j • Rénovation durable : aperçu // 2 j • énergie dans le bâtiment de A à Z // 6 à 12 j • Les techniques (chaleur, ventilation, ECS) : conception et régulation // 3 j • Suivi et monitoring des bâtiments durables // 1 j • Matériaux durables : comment choisir ? // 2 j • Menuiseries extérieures : comment choisir ? // 2 j • Acoustique : conception et mise en œuvre // 2 j • Toitures vertes : du concept à l’entretien // 2 j • Gestion des eaux pluviales sur la parcelle // 2 j • Gestion de chantier plus durable // 3 j

FaCilitateuR Bâtiment DuRaBle

© MDW Architecture – Photo Y. Glavie

un helpdesk d’experts gratuit pour vos projets en Région de Bruxelles-Capitale 0800/85.775 - facilitateur@environnement.irisnet.be

nouveau : guiDe Bâtiment DuRaBle outil d’aide à la conception www.bruxellesenvironnement.be/guidebatimentdurable

50€/jouR · FévRieR › juin 2014 inFos et insCRiptions : www.BRuxellesenviRonnement.Be/ FoRmationsBatiDuRaBle


SPECIALISTE REPORTAGE

La parole au spécialiste

Des paramètres très influents sur la consommation énergétique et le confort estival des logements à faible consommation Les recherches menées dans le cadre du projet IWT TETRA BEP2020 visaient les paramètres qui influencent le plus la consommation énergétique. Il ressort de l’étude que partant d’un bon niveau d’isolation, il convenait d’accorder davantage d’attention à l’étanchéité et à la ventilation. Une fois la bonne valeur U appliquée, une augmentation de l’épaisseur a relativement peu d’importance. Il semble de plus que l’utilisateur lui-même a une très grande influence sur la consommation énergétique de son habitation. Grâce à une ventilation nocturne complémentaire, l’utilisateur pourra également améliorer son confort. Afin de limiter les changements climatiques, des exigences de plus en plus sévères sont imposées à la consommation des habitations (1).Pour ce faire, la consommation énergétique théorique a été calculée avec une grande précision. Or il ressort des recherches multiples que les performances réelles de ces habitations peuvent s’en écarter fortement. Une campagne de mesure a été effectuée dans le cadre du projet de recherche IWT TETRA BEP 2020 pour déterminer la consommation énergétique réelle ainsi que le degré de confort intérieur dans les habitations récentes. Par ailleurs des simulations ont été étudiées afin de calculer divers concepts de logements et d’en déduire les paramètres qui influent le plus la demande de chaleur ainsi que la température maximum en été. Cet article a pour objectif de présenter un résumé de ce dernier aspect. Les résultats de la recherche se retrouvent sur le site http//bep2020 pxl.be

ANALYSE DE SENSITIVITÉ

DIMENSION

La consommation énergétique est influencée tant par divers choix à la conception (épaisseur de l’isolation, type de ventilation,…) que par différentes incertitudes telles que par ex. la température instaurée et le débit de ventilation. Pour pouvoir analyser l’influence de ces deux paramètres, l’on a utilisé des

16

simulations dynamiques pour cinq types d’habitation(2).Une analyse de sensitivité a permis d’évaluer l’influence de divers paramètres tant sur la demande chaleur que sur la température estivale maximum.

Paramètres instaurés. En tant que paramètre influent de la construction physique (avec ou sans récupération de chaleur et avec ou sans débit variable) l’étanchéité à l’air, la capacité de chaleur de l’immeuble, les valeurs U du toit, des sols et cloisons, le type de pare-soleil installé, la qualité de verre utilisés ont été incorporés dans l’étude. Une gamme de valeurs fut attribuée à chaque choix de conception comme nous les retrouvons dans les habitations récentes présentant une consommation énergétique théorique basse, voire très basse. De plus, afin de vérifier aussi l’influence du comportement de l’utilisateur dans l’étude, le chauffage dans la simulation fut contrôlé par quelques températures instaurées et par les profils d’utilisateurs issus de la campagne de mesures (3). Par ailleurs une gamme de gains internes et de débits de ventilation ont été supposés.

Besoins de chaleur Il ressort de l’analyse sensitive relative aux besoins de cha-

»


Prêts pour

2014 et le futur !

+

E

Système

Système E+®

jusqu’à

=

climat intérieur sain

+

économie de chaleur

+

récupération de chaleur

-33 points E

Plus d’infos ? www.renson.be dimension_sys_E_FR_0114_205x132.indd 1

w

!

Paleis 4 - stand 214

9/01/14 16:49

Garage Doors. Crafts. Simplicity. Passion. Wood. www.separat.be


La solution Gyproc pour les locaux humides

Des performances testées et garanties Facile à traiter et à poser

Résistance élevée à l’humidité et aux moisissures

Finition à sec facile à poser, donne des résultats rapides

Surface prétraitée au primer Solide et durable

Plaques de plâtre recyclables indéfiniment

Excellentes performances anti-feu (classe A1)

Solution de qualité et avantageuse dans les locaux humides

SAINT-GOBAIN CONSTRUCTION PRODUCTS BELGIUM NV/SA Division Gyproc Sint-Jansweg 9 Haven 1602 B-9130 Kallo Tél.: +32 (0)3 360 22 11 Fax: +32 (0)3 360 23 80 info@gyproc.be www.gyproc.be

Extrêmement résistante à l’humidité et aux moisissures

Surface prétraitée au primer pour carrelage

une barrière contre l’eau, pas contre le temps


REPORTAGE SPECIALISTE

leur que l’étanchéité et le système de ventilation (avec récupération de chaleur et débit variable) ont l’influence la plus forte. Les valeurs U des fenêtres ont également une influence significative mais de moindre importance. Les autres valeurs U n’ont qu’une influence minime. Il est important d’observer que seuls des composants de séparation parfaitement isolés ont été étudiés. Si l’on applique une valeur U correcte pour les composants (soit inférieure à 0,3 W/m²K, une amélioration ultérieure aura peu d’influence. Les températures instaurées, la quantité de ventilation et les gains internes apparaissent comparativement comme les incertitudes les plus influentes. Elles sont même souvent plus importantes que les paramètres de conception.

plus une mesure très économique. Même dans un système bien équilibré, il est recommander d’ouvrir les fenêtres la nuit afin d’atteindre ainsi de plus hauts débits de ventilation et par conséquent un meilleur rafraîchissement.

FINANCEMENT Cette étude a été conduite par le groupe de recherche ARCK de la division Architecture de PHL (Université à Hasselt depuis le 1/10/13) et le département physique de la Construction Civile KUL Leuven, financé par le programme IWT TETRA. Davantage d’informations, un rapport de recherche détaillé et des informations au sujet des partenaires se trouvent sur le site web: http://bep2020.pxl.be

Température estivale maximum

RECOMMANDATIONS Il ressort clairement de l’étude que l’utilisateur a lui-même une grande influence sur la sobriété énergétique de son habitation. Elle est même plus importante que la plupart des choix de conception. Baisser le thermostat de quelques degrés et débrancher pendant la nuit ou les absences aura donc une influence non négligeable sur la facture énergétique. Au plus bas la température sera instaurée au cours des absences et présences, au plus bas sera la consommation énergétique, même dans les maisons dites sobres. La sensibilisation et l’automatisation sont des pistes importantes sur lesquelles il sera bon d’intervenir. Une tâche importante attend aussi l’architecte qui pourra indiquer à l’occupant l’influence de son comportement dans son habitation. Il y a lieu d’apporter une attention particulière au confort estival principalement dans les constructions légères telles que les constructions à ossature bois. L’utilisation des pare-soleil est dans ce cas une solution très efficace. Par ailleurs, la ventilation est essentielle pour un bon confort en été. Une ventilation supplémentaire pendant les nuits plus fraîches est de

Sources: [1] EPB (2010). Besluit van de Vlaamse Regering houdende algemene bepalingen over het energiebeleid. Bijlage V Bepalingsmethode van het peil van primair energieverbruik

van

woongebouwen.

Belgisch Staatsblad, 8 december 2010. [2] Van Gelder, L., Janssen, H., Roels, S., Verbeeck, G., Staepels, L. (2013), Effective and robust measures for energy efficient dwellings – probabilistic determination., 13th International Building Simulation Conference, 25-28 augustus, Chambéry, Frankrijk. [3] Staepels, L., Verbeeck, G., Roels, S., Van Gelder, L., Bauwens, G. (2013), Evaluation of Indoor Climate in Low Energy Houses. Symposium on Simulation for Architecture and Urban Design, 7-10 april, San Diego, USA.

Ingénieur architecte Liesje Van Gelder poursuit son doctorat dans la division Physique de la Construction du département Construction Civile à la KUL de Leuven DIMENSION

L’analyse de sensitivité pour une température estivale maximale indique que cette température semble souvent plus élevée dans une construction à ossature bois que dans une construction massive. Par ailleurs, les protections solaires et la valeur g des fenêtres sont également des options de conception de forte influence. Les gains internes ont également une influence importante. Un débit de ventilation bien adapté au cours des journées chaudes de l’été et, particulièrement la création d’une bonne ventilation nocturne s’avèrent particulièrement efficaces.

19


UNE VILLE EN IMAGE

Renaat Landuyt, bourgmestre de Brugesi

DIMENSION

© Studio Dann

« Comment donner un avenir à notre ville historique? »

20


UNE VILLE EN IMAGE

Avec l’ironie et la touche de cynisme qu’il a, selon la presse locale, introduites au conseil communal, il nous raconte l’histoire de son cabinet. « J’ai fait vérifier si les meubles et les couleurs de la pièce étaient protégés. Comme ce n’était pas le cas, nous avons éliminé les fauteuils défoncés et la vieille armoire, repeint en blanc les murs bleu pâle et dégagé les fenêtres. » Cette intervention symbolise le traitement dont il entend bien faire bénéficier la ville: respect pour l’histoire, mais touches de modernité. « Une beauté à la fois minimale et typiquement brugeoise », explique-t-il pour décrire son souhait. « Nous avons sondé la population juste avant les élections communales, et il s’est avéré que le Brugeois attache beaucoup d’importance à la beauté. » Sa deuxième grande intervention a eu lieu non loin de là, sur le Burg, avec la suppression du pavillon de Toyo Ito. « Le concept initial était complètement parti à la dérive. Pour trancher dans la discussion entre les partisans de la conservation et ceux de la démolition, nous avons préparé un ‘colis’ de 23 éléments que nous pourrons réassembler pour une résurrection temporaire. J’attends avec beaucoup d’impatience les débats intéressants sur la manière dont nous pourront donner un aspect neuf à cette place, qui est le berceau de l’histoire de Bruges. Mais il est hors de question de précipiter les choses. Prenons le temps de réfléchir sereinement dans l’ombre des arbres bicentenaires. » En troisième lieu, il esquisse les grands traits d’un projet ambitieux: une triennale d’art et d’architecture dont la première édition aura lieu en 2015. « Nous souhaitons utiliser les arts graphiques et des éléments architecturaux pour répondre à la question suivante: si cette ville comptait 4 millions d’habitants, à quoi ressemblerait-elle? (il sourit d’un air entendu). Si la réponse inclut des structures provisoires, la réflexion doit aussi s’étendre à leur démantèlement. Pour donner corps à la triennale, les amateurs d’art les plus brillants de la ville ont mis leurs connaissances en commun. Il ne faut donc surtout pas mal interpréter le démontage du pavillon Ito. Nous

ne remontons pas le temps; au contraire, nous cherchons un moyen de donner un avenir à notre ville historique, en offrant un espace de liberté à l’architecture et à l’art contemporains.»

Cependant, l’UNESCO pointe la ville du doigt: Bruges doit faire plus d’efforts si elle veut conserver son statut de patrimoine mondial. D’autre part, les architectes estiment que Bruges est la pire ville du pays où travailler. Renaat Landuyt: « Nous avons obtenu le statut de patrimoine de l’humanité sans que la planification urbaine n’y soit préparée, ce qui implique le risque d’un certain conservatisme. Nous analysons chaque dossier pour voir s’il est susceptible de compromettre ce statut. Faute de règles strictes et objectives, c’est un exercice difficile qui peut rapidement se teinter de considérations esthétiques, et donc subjectives. Des critères fixes offriraient beaucoup plus de sécurité, tant pour l’administration que pour les investisseurs. Mais il ne faut pas non plus les établir à la hâte, car on risquerait alors de se retrouver pieds et poings liés. » « Le statut de patrimoine mondial confirme le caractère unique de Bruges, et le perdre représenterait une moins-value considérable. D’autre part, nous devons mieux l’exploiter. Le fait de mentionner ‘Patrimoine mondial de l’UNESCO’ sur notre logo et de jouer cette carte à l’échelle nationale n’est guère porteur: nous devons l’intégrer à l’échelle internationale dans notre marketing. En même temps, il faut renforcer le soutien au niveau des Brugeois eux-mêmes, et c’est un élément que nous étudions en ce moment. »

Bruges: jeune et abordable? U wilt ook een stadsontwikkelingsbedrijf opzetten. Met welke bedoeling? Renaat Landuyt: « Comme n’importe quelle commune, nous sommes aux prises avec deux grands problèmes: la sécurité du trafic et le logement abordable. Ce dernier point est très contraignant, car l’immobilier brugeois constitue un investissement attrayant. En acquérant une seconde résidence à Bruges, des personnes fortunées venues de partout en Europe perturbent le marché, et c’est pourquoi nous avons considérablement augmenté la taxe sur les secondes résidences. L’étape suivante - développer une offre de logements abordables -, est plus délicate. Les investisseurs veulent être certains de leur rentabilité, et ils recherchent donc en priorité les acheteurs qui ont les moyens. Sachant que la population ne doit en aucun cas être victime de l’auréole de luxe dont bénéficie la ville, nous allons constituer une entreprise de développement urbain qui pourra agir pour garantir la présence de logements abordables. C’est une nouveauté pour Bruges, et je dois apaiser une certaine méfiance de bon aloi au conseil communal. Le secteur privé, qui a bénéficié à une époque » DIMENSION

Le bourgmestre de Bruges, Renaat Landuyt, nous reçoit dans son cabinet. A l’exception du bureau ancien, la pièce peinte en blanc est sobrement meublée de chaises et de fauteuils design. Une lumière généreuse entre par les fenêtres qui montent jusqu’au plafond et donnent sur le jardin, en contraste frappant avec l’hôtel de ville historique, où il fait toujours un peu sombre même en journée. « C’est une prise de position », confirme le bourgmestre.

21


© Klaas Verdru

UNE REPORTAGE VILLE EN IMAGE

Aux abords de la ville, Buro II & ARCHI+I a conçu le projet de logement ‘De Blauwe Reiger’, qui abrite 88 studios, 5 maisons multifamiliales et

d’une marge de manœuvre particulièrement généreuse, suit lui aussi l’initiative de très près. « Le fait que nous voulions rendre Bruges plus attrayante pour des personnes jeunes et créatives est un défi qui découle du précédent. Pour l’instant, ces profils partent généralement à Gand. C’est pourquoi je souhaite créer une ville universitaire. Grâce à une combinaison de formations à Bruges, rassemblant plusieurs universités, et la présence du Collège européen international, ce devrait être possible. En tant qu’homme politique national et ancien ministre, je dispose de certains contacts. Je m’efforce de les convaincre en mettant la ‘marque Bruges’ en avant, car nous avons beaucoup de potentiel. Avec le port maritime (Zeebruges, ndlr), dont je suis président depuis avril 2013, nous pouvons chercher ensemble des formations adéquates, et le port est le partenaire idéal pour des missions ou des études. J’essaie de relier tous ces éléments isolés. C’est la même chose pour la ville et ses voisins: je préside la concertation des bourgmestres entre la ville et une série de communes périphériques. Bruges fournit des services pour à zone bien plus étendue, et si on envisage la situation sous cet angle, l’agglomération urbaine brugeoise devient tout à coup beaucoup plus attrayante pour les jeunes familles. Bien entendu, ce type de réflexion implique de dépasser l’esprit de clocher, mais la confiance s’installe peu à peu. Aujourd’hui, par exemple, nous menons plusieurs initiatives en matière d’économie sociale. » « Enfin, il faut aussi connaître ses propres capacités. Une étude récente démontre que 30 pour cent des jeunes touristes internationaux passent par Bruges, et 25 autres pour cent par Malines, Anvers et Gand. Si nous jouons habilement cette carte, il ne fait aucun doute que nous en recueillerons les fruits. »

dérer avec la suspicion de rigueur. D’autre part, j’ai beaucoup moins de travail que l’ancien bourgmestre, dans la mesure où je fais confiance aux gens. Je laisse la politique au collègue des échevins, et je confie la gestion aux collaborateurs de l’administration communale. Quand on est aux commandes, il ne faut pas se laisser entraver par les soucis du quotidien, car ils vous empêchent de garder un regard neuf. C’est pour cela que je m’y prends autrement. » « Le stade de football le démontre à merveille: Bruges, ville du centre de la Flandre, compte 117 000 habitants et deux clubs de football en Jupiler Pro League. Le stade où jouent ces deux clubs appartient à la ville, et inclut aussi des infrastructures pour les sportifs amateurs. Auparavant, la ville assumait l’entretien et les clubs lui versaient un loyer. J’ai réduit ce loyer et autorisé les clubs à décider librement de l’implantation des terrains en échange de l’entretien. Un éventuel déménagement du Club de Bruges signifierait que seul le Cercle continuerait à jouer dans le stade Jan Breydel, ce qui aurait bien entendu des conséquences pour la ville. C’est pourquoi je leur ai dit de se concerter pour trouver une solution qui ne me laisse pas avec un problème sur les bras. Ils ont alors émis l’idée des deux stades, qui est manifestement moins chère qu’une rénovation du stade Breydel. Je n’y vois pas d’inconvénient, à condition que je ne doive pas mettre la main à la poche s’il s’avère que leurs calculs étaient faux et que le sport amateur – qui est beaucoup plus important à mes yeux – n’en pâtisse pas. Je ne vais ni construire ces stades ni payer pour eux, mais je leur offre la possibilité de prendre l’initiative. Pour ma part, je vois plusieurs possibilités de délocaliser une série d’activités vers le nord de la ville, de manière à renforcer le lien avec la mer. »

Vous avez beaucoup de casseroles sur le feu…Et vous parvenez encore à faire une percée dans le dossier du stade de football.

Un pélican à la pêche aux projets

DIMENSION

Renaat Landuyt: « J’ai effectivement eu l’obligeance de m’installer au sommet partout, ce qui permet au secteur culturel, au port, aux investisseurs et aux autres groupes de me consi-

22

Compte tenu des économies, reste-t-il encore de l’argent pour de grands projets? Renaat Landuyt: « Oui, nous économisons tout comme les autres villes centrales de Flandre, mais pas pour combler un »

© Kris Vandamme.

deux garages souterrains.


>>> Votre avenir s’annonce tout assuré

Wie kiest voor een loopbaan als architect of als ingenieur weet dat dit niet helemaal risicovrij is. de vereiste beroepsverzekering is zo specifiek dat u beter geen risico neemt en meteen kiest voor dé specialist en marktleider in België, Protect.

DES FENETRES DE TOIT AVEC UNE LONGUEUR D’AVANCE

Votre responsabilité professionnelle mieux assurée grâce à Protect! Tout qui opte pour une carrière d’architecte ou d’ingénieur sait que cela n’est pas sans risque. L’assurance professionnelle requise est à ce point spécifique qu’il vaut mieux ne pas prendre de risque et opter d’emblée pour LE spécialiste et leader du marché en Belgique, Protect. PRotect vous PRoPose simultAnément: • une assurance protection juridique • une assurance accidents • une assurance tRc et une police décennale par chantier vous bénéficierez par ailleurs de la longue et précieuse expérience de Protect à travers divers séminaires, un bulletin d’information, une assistance téléphonique permanente, une assistance juridique assurée par un service juridique propre, un service personnalisé et 45 collaborateurs particulièrement expérimentés

ssible e c c a nt le cileme ue optimatinu a f e é Poign on thermiqble en con us de Isolati ation régla ur créer pl Ventil olutions po n ractio ff e ’ d Des s re t en lumiè e retardeme qualité Effet d n et bois d Finitio ieure C supér nible en PVtie Dispo s de garan 20 an vitrage sur le

Tel. 02 411 41 14 • www.protect.be

companie d’assurances agréée sous le n° de code 1.009

www.fakro.be Maison passive à Sint-Pieters-Leeuw, construite en 2013, fenêtres de toit FAKRO super isolantes FTT U6.


© Wienerberger

UNE REPORTAGE VILLE EN IMAGE

La Rijksarchief (Archives de l’État) est un projet DBFM réalisé à la demande de la Régie des Bâtiments par le consortium Algemene Aannemingen Van Laere et Leasinvest Real Estate, en collaboration avec Salens architectes. Les partenaires sont parvenus à intégrer harmonieusement un important programme dans l’environnement historique. La construction neuve autonome doit son aspect aérien à l’esplanade piétonnière qui s’étend devant elle, et est reliée à la Coupure ainsi qu’à la rue située derrière pour donner accès au parking souterrain de 200 places qu’utilisent également les clients de la

DIMENSION

trou: pour créer des réserves en vue d’éventuels investissements. Notre budget ne comporte pas de projets concrets, mais ce fonds destiné aux besoins futurs nous permettra de répondre aux propositions d’investisseurs. Ce type de projets privés est indispensable, car la ville n’a pas l’intention de se lancer dans des projets déficitaires. Et si le privé ne voit pas les profits potentiels d’un projet, je pars du principe qu’il est déficitaire. Je ne pense pas que les pouvoirs publics puissent se permettre ce que d’autres évitent de faire. J’ai beau être un socialiste, cela ne fait pas de moi un partisan des entreprises publiques déficitaires. Je dirai même plus: je ne suis pas un partisan des entreprises publiques en général. A chacun son rôle: le marché doit faire son travail, je dois préserver les deniers publics et organiser les services nécessaires. C’est pourquoi je mets toujours la balle dans le camp de l’autre, en toute transparence. Plutôt qu’un aigle, je suis un pélican: je regarde les poissons qui passent et je prends ceux qui me plaisent, pour les partager avec les autres. » « De quels projets pourrait-il s’agir? Il y en a plusieurs qui sont dans le pipeline depuis un moment. Pour ce qui est du palais des expositions, nous avons décidé qu’il n’y aurait pas de hall événementiel derrière le stade. En revanche, des négociations sont actuellement en cours avec un candidat qui envisage une implantation sur le site de La Brugeoise. L’idée

24

© Wienerberger

Langestraat, également à l’arrière.


UNE VILLE REPORTAGE EN IMAGE

Selon les termes de l’accord budgétaire, vous n’avez pas l’intention d’agrandir le territoire dans la ville ou par le biais de zones d’expansion résidentielle. Est-ce une stratégie viable?

d’une nouvelle administration communale centralisée me laisse froid: les divers services de la ville créent de l’animation dans le centre tout en occupant les anciens immeubles. Nous donnerions le mauvais exemple en les déplaçant. Une bonne informatisation – un point sur lequel nous restons désespérément à la traîne – devrait résoudre le problème en mettant un terme au va-et-vient permanent de documents. Je préfère de loin une ‘Maison du Brugeois’ plutôt que du ‘fonctionnaire communal brugeois’, une infrastructure d’accueil sur le Zand pour les citoyens qui souhaitent faire appel aux services de la ville. On y trouve un parking souterrain offrant des possibilités d’agrandissement, ce qui reviendrait moins cher que de construire un parking flambant neuf quelques mètres plus loin. » « Autre piste de réflexion possible: un nouveau centre de soins résidentiels au nord de la ville. Les soins sont un domaine dans lequel nous sommes bons, et nous voulons pousser cet atout sur le plan économique, au même titre que les activités portuaires et, bien entendu, le tourisme. Car à part cela, il n’y a pas d’industrie à Bruges, sauf si l’on dépasse les limites de la ville pour regarder à l’échelle de l’agglomération urbaine. »

Renaat Landuyt: « Nous avons encore la possibilité de mener certains projets à bien dans la ville sans que ce ne soit au détriment de l’espace. A proximité de la Groenstraat, par exemple, on trouve un site de petits parkings où l’on pourrait réaliser un beau projet à condition que tout le monde soit sur la même longueur d’onde. Le principal souci, là encore, c’est le logement abordable. Pour que le prêt soit à la portée des jeunes couples, il faudrait par exemple arriver à un plafond de 280 000 euros. Or, comme je le disais tout à l’heure, on se heurte vite à la demande de rendement. Tant qu’il n’existera pas de société de développement urbain capable de développer ces projets elle-même, nous devrons donc tâcher de les gérer via le plan communal d’exécution spatiale. » « En ce qui concerne les zones d’extension résidentielle, je n’ai pas l’intention de bloquer le planning de la ville par des décennies de palabres théoriques: je préfère examiner ce qui est réalisable. A une certaine époque, on voulait transformer le quartier de la Chartreuse en zone de quartiers généraux. Mais quels quartiers généraux au juste? Qui aurait été la locomotive? Dans le même ordre d’idées, j’envisage de miser sur la navigation intérieure pour améliorer la mobilité en ville, au lieu de continuer à attendre le verdict sur l’élargissement du canal de Schipdonk. C’est pourquoi je préfère me pencher, avec les communes voisines, sur des dossiers plus modestes pour lesquels je peux aller chercher des investissements à Bruxelles. D’ailleurs, en matière de subsides, un mouvement

« Nous devons valoriser notre statut de patrimoine mondial de l’humanité à l’échelle internationale dans notre marketing, tout en augmentant le soutien des Brugeois. » Le commissariat de police de Bruges, une réalisation des architectes

»

Beel & Achtergael, vainqueurs du concours organisé par la ville, se trouve en périphérie et doit ouvrir la voie à la reconversion du site

© Filip Dujardin DIMENSION

© Filip Dujardin

portuaire.

25


De l’importance du trottoir On a récemment déploré une série de cambriolages dans un certain quartier de la ville. Pieter Aspe est-il plus présent à Bruges que l’inspecteur Morse à Oxford?

DIMENSION

Renaat Landuyt: « Je tiens à être très clair au sujet des chiffres et des mesures qui ont été prises – un élément qui avait tendance à faire défaut dans le passé. Chaque année, on compte 440 cambriolages à Bruges sur un total de 70 000 à l’échelle nationale. Il n’y a pas de quoi paniquer, mais cela en fait trois par week-end, et c’est tout de même préoccupant. La police s’en occupe, et il a été convenu avec les hôteliers qu’ils allaient signaler tous les individus et tous les faits suspects. L’objectif est de nous permettre d’intervenir pour éviter des situations plus graves. C’est d’ailleurs notre attitude vis-à-vis de tout ce qui perturbe la vie quotidienne. Par exemple, il est important que les trottoirs restent en bon état, et nous misons sur les petites réparations rapides. Les grands projets sont là pour l’honneur, mais ce sont les petits détails qui font la qualité de vie. Une salle de concert? D’accord, mais pas au détriment des trottoirs. Cela aussi est typiquement brugeois. » « En ce qui concerne les SAC, nous les maintenons pour les comportements inadéquats, comme le fait d’uriner sur la voie publique ou les décharges sauvages, mais nous avons supprimé celles qui sanctionnaient l’ébriété publique nocturne. Certains SAC transforment tout le monde en coupable, parce qu’il n’est pas possible d’appréhender un coupable individuel. C’est pourquoi j’utilise mes pleins pouvoirs de bourgmestre, quitte à aller jusqu’à la fermeture si nécessaire. Avec le parquet, nous avons aussi décidé que les interventions de la police seraient toujours poursuivies, afin de garder nos policiers motivés. Nous avons déjà fermé un café dont l’exploitant nous narguait, et pris des accords très stricts avec les autres débits

26

Le Concertgebouw des architectes Robbrecht et Daem.

©Toerisme Brugge - Jan Darthet

de rattrapage s’impose aussi au niveau européen. Nous devons d’urgence travailler notre réseau, et nous allons engager quelqu’un pour s’en occuper. Il n’est tout de même pas envisageable que Bruges ne soit la locomotive d’aucun projet européen? » « Le patrimoine religieux requiert lui aussi notre attention. L’Église catholique fait des économies sur le personnel, mais pas sur l’immobilier, dont l’entretien est payé par la communauté. Actuellement, par le biais de notre cellule patrimoine, nous établissons de bonnes relations avec l’Église en ouvrant des jardins au public en échange de leur entretien. Nous nous efforçons ainsi de la convaincre en douceur que nous ne pouvons pas attendre qu’un promoteur vienne rouspéter à la porte. Heureusement, c’est une préoccupation partagée. En fin de compte, l’Église a toujours bien entretenu son riche patrimoine, qui est le fruit de nombreuses donations. »

©Toerisme Brugge - Jan Darthet

UNE REPORTAGE VILLE EN IMAGE

Le front de mer de Zeebruges.

de boissons, notamment au niveau de la propreté de la rue jusque sur le trottoir d’en face. Nous allons faire la même chose avec les magasins de nuit et les friteries. » « Pour le reste, j’ai l’intention d’interdire le périmètre du centre aux grands bus de De Lijn et de n’autoriser que leurs véhicules plus petits, mais les discussions sont encore en cours. Je veux aussi veiller plus fermement à l’application des prescriptions en vigueur. Dans le centre historique, par exemple, les livraisons sont autorisées jusqu’à 11 heures du matin. Mais dans le passé, on avait tendance à fermer les yeux, ce qui a entraîné bon nombre d’entorses à ce règlement. Je ne le tolèrerai plus. Si Bruges est patrimoine mondial de l’UNESCO, c’est grâce à une certaine fermeté. Si l’on cède à la moindre demande de chaque commerçant, elle deviendra très vite une ville comme les autres. C’est pourquoi je ne veux plus voir sur le Markt des terrasses qui sont en réalité de grandes vérandas, des extensions couvertes et chauffées des commerces horeca. Je vais aussi agir contre les néons aveuglants des magasins, un autre phénomène qui sape complètement la spécificité de Bruges. Je suis à la recherche de solutions, qu’elles soient juridiques ou, de préférence, décidées en concertation avec les commerçants. Inutile de dire que cette fermeté me vaut de nombreuses critiques, mais heureusement, certaines sont constructives. » Rédaction: Colette Demil & Staf Bellens


an St d 13 02

We make your sectional door invisible Sectional doors. The new generation.

100% Belgian product

Materials by Outdoor Wood Concepts - Designed by Roel Vandebeek

L-DOOR présente aujourd’hui la nouvelle génération de portes de garage sectionnelles. La porte de garage ne fait désormais plus qu’un avec la façade, se fondant entièrement dans le même plan. Pour la conception de cette dernière innovation, L-DOOR a conclu un partenariat avec Outdoor Wood Concepts en vue de recouvrir la porte de garage sectionnelle de Woodface®. Ce revêtement de façade vertical se compose de profils en bois massif composés de Western Red Ceder et se déclinant en 3 largeurs et épaisseurs différentes, combinés à un profil en aluminium offrant la possibilité d’intégrer un diffuseur pour éclairage LED. L’automatisation de la porte de garage est assurée par des moteurs à faible consommation énergétique, qui se distinguent en outre par leur design et leur fiabilité. L-DOOR propose par ailleurs l’assortiment de base le plus large de portes de garage sectionnelles et de portes sectionnelles en bois. Découvrez davantage d’informations et la gamme complète sur le site www.l-door.be.

L-DOOR Group Denderstraat 29 B-1770 Liedekerke T 0032 (0)53 64 44 00 F 0032 (0)53 66 94 02 info@l-door.be www.l-door.be

Osez être exigeant


SPECIALISTE REPORTAGE

La parole au spécialiste

Règlementation particulière de la TVA pour les architectes TVA due au fur et à mesure de la réception des honoraires D’après la règlementation sur la TVA, celle-ci est exigible au moment de la livraison des biens ou des services. Dans ce cadre, une note de frais est aussi considérée comme une facture si elle contient aussi tous les éléments d’une facture. Il est cependant prévu une exception pour l’architecte, à condition qu’il exerce sa profession en tant que personne physique ou au sein d’une société. En quoi consiste cette exception et comment l’obtenir en tant qu’architecte? Les règles concernant l’exigibilité de la TVA ont été créées pour faire en sorte que le fournisseur ou le prestataire de service qui doit calculer la TVA sur une fourniture ou une prestation de service imposable la reverse aussi à temps au trésor public. Dans le chef du client, les règles d’exigibilité ont aussi leur importance, plus précisément pour savoir quand on peut réclamer au plus tôt la TVA payée.

Causes d’exigibilité Sur base de la législation sur la TVA, la TVA est exigible au moment où la livraison des biens a lieu, ou au moment où le service est terminé. La TVA devient exigible ou bien au moment où la livraison ou la prestation de service a effectivement eu lieu, ou quand le fournisseur ou le prestataire de service a reçu un montant de son client. Il peut s’agir d’une avance ou du montant total. Le premier moment est le moment dont il faut tenir compte et est celui qui détermine dans quelle déclaration TVA la prestation doit être reprise.

DIMENSION

Jusqu’au 31 décembre 2014 inclus, la date de facturation est également une cause d’exigibilité de la TVA. Cette date est actuellement souvent prise comme point de référence, mais à partir de 2015, on ne peut plus se baser sur la date de facturation pour déterminer dans quelle déclaration TVA, la facture doit être reprise. Cependant, la majorité des systèmes comptables n’est pas encore adaptée à ceci. Quand la TVA est devenue exigible, on a encore le temps, jusqu’au 15ème jour du mois suivant, pour rédiger sa facture, si ceci n’a pas encore été fait.

28

Un exemple pour clarifier ceci. Le 15 décembre 2013 une offre est faite pour le remplacement d’une fenêtre pour un montant d’EUR 1.000 (hors TVA). Il faudra payer la moitié lors de l’acceptation de l’offre et l’autre moitié au moment où les travaux seront terminés. Au moment où le client va payer l’acompte le 26 février 2014, ceci va rendre la TVA exigible, du moins en ce qui concerne la TVA sur l’acompte. L’entrepreneur a alors le temps jusqu’au 15 mars 2014 pour rédiger sa facture. Cette facture doit ensuite être reprise dans la déclaration TVA de février 2014 ou sur la facture du premier trimestre 2014. C’est au moment où les travaux sont effectivement réalisés, le 20 avril 2014, que se situe le deuxième moment d’exigibilité. Une deuxième facture, pour le montant restant dû de 500 €, augmenté de 105 EUR de TVA, devra être rédigée, au plus tard le 15 mai 2014. Cette facture sera reprise dans la déclaration TVA de mai 2014 ou dans celle du deuxième trimestre de l’année 2014. Si l’on attend trop longtemps pour rédiger la facture ou pour reverser la TVA au trésor public, en cas de contrôle TVA, on pourra se voir appliquer des amendes éventuelles et des intérêts de retard. L’application de ces règles, peut avoir pour conséquence que l’on doive verser la TVA au trésor public, alors que l’on n’a pas encore reçu le paiement de son client. Cela sera le cas, si les prestations de service ont déjà été effectuées ou si le bien a déjà été livré et que la TVA est déjà devenue exigible pour ces raisons.


Isolez-vous déjà de façon étanche à l’air ?

Spécifique aux architectes Afin de recevoir le paiement de leurs honoraires, les architectes adressent parfois une note de frais, même si aucune prestation n’a encore été effectuée. Si cette note de frais contient tous les éléments d’une facture (par ex. le numéro de TVA, le numéro de facture, la description des prestations, le montant de TVA,...) cette note de frais est considérée comme une facture. La date de cette note de frais, sera donc aussi considérée comme le moment de l’exigibilité de la TVA, indépendamment du fait que le client ait payé ou non pour les prestations de service effectuées. Mais, spécifiquement pour les architectes, et d’ailleurs aussi pour les géomètres et les ingénieurs une réglementation particulière a été prévue. Cette dérogation aux règles normales de l’exigibilité de la TVA est uniquement d’application si l’architecte exerce sa profession en tant que personne physique ou au sein d’une société. Pour les services qu’un architecte preste dans le cadre de ses activités professionnelles normales, la TVA ne devient seulement exigible qu’au fur et à mesure que les honoraires sont effectivement encaissés, indépendamment du fait qu’une facture ait été rédigée ou non. Donc ce n’est que lorsque l’on a reçu sa rémunération que la TVA doit être reversée au trésor public. L’architecte qui souhaite postposer le paiement de la TVA qu’il a calculée sur sa note de frais jusqu’au moment du paiement de sa rémunération, doit indiquer la mention suivante sur sa note de frais: « «TVA non déductible; retrait à effectuer éventuellement sur base du reçu prévu par l’arrêté ministériel du 28 septembre 1992 ou sur base de la note d’honoraires que je vous remettrai, signée pour acquis, après paiement des honoraires». Il ne faudra donc pas préfinancer la TVA, étant donné que celle-ci ne devra être versée qu’au moment du paiement. Naturellement le client ne pourra aussi demander la restitution de la TVA qu’à partir de ce moment-là. Bien que la TVA ne devienne exigible qu’au fur et à mesure de l’encaissement, même si la facturation a eu lieu avant, l’architecte reste toujours libre de procéder volontairement au paiement de la TVA.

Leslie Rottiers est collaboratrice auprès du Service d’Etudes de SBB accountants & adviseurs

S’il est indispensable d’isoler, il est encore mieux de le faire de manière étanche à l’air pour éviter toute fuite de chaleur et prévenir des problèmes de condensation. Avec Vario Xtra, ISOVER lance la solution complète et extrèmement efficace pour une étanchéité à l’air parfaite des toitures et murs isolés. Le nouveau système de fixation scratch de l’écran pare-vapeur est unique, il évite ainsi le colmatage des trous d’agrafes. De plus, il est facile à poser par une seule personne. Les accessoires spéciaux comme la bande adhésive et le mastic d’étanchéité complètent le système.

Visitez Isover Hall 5 n° 201

Vario Xtra, Xtra simple, Xtra fiable


Ghelamco © Bontinck Architecture & Engineering

TECHNIQUE

Protection des surfaces en acier dans la construction Les traitements de surface sont principalement destinés à protéger l’acier contre la corrosion et / ou à changer les caractéristiques de la surface de sorte que l’acier obtiennent des propriétés spécifiques ou des caractéristiques esthétiques. Dans cet article, nous donnons un aperçu des systèmes anticorrosion habituels et les règles élémentaires que nous devons observer lors de leur application. L’objectif est de donner aux professionnels qui doivent rédiger ou appliquer les clauses pertinentes d’un devis une meilleure vue d’ensemble des procédés thermique, mécanique ou chimique et de permettre de mieux estimer les conditions préalables à l’application. On distingue deux grandes catégories de protection de surface: - Les revêtements organiques parmi lesquels le laquage en peinture liquide et en poudre sont les plus importants. - Les revêtements métalliques parmi lesquels le zingage («galvanisation») et la métallisation sont les plus importants. En outre, il existe aussi de l’acier qui ne nécessite pas de protection de surface: acier inoxydable («inox») et acier «autopatinable» («Corten®»). Ceux-ci ne seront pas abordés dans cet article.

Exposition atmosphérique: - C1: très faible (en général: l’intérieur des bâtiments) - C2: faible - C3: moyenne - C4: haute - C5-1: très élevée (industrielle) - C5-M: très élevée (marine) Pour les pièces en acier immergées ou enterrées: - Im 1: dans l’eau douce - Im 2: dans l’eau de mer ou l’eau saumâtre - Im 3: dans le sol

PRÉPARATION DE LA SURFACE POUR LES SYSTÈMES DE PEINTURE Afin d’éliminer les impuretés sur la surface et pour assurer une bonne adhérence de la couche primaire, il est nécessaire de réaliser la préparation du support. Celle-ci est en général réalisée par sablage ou, plus souvent, par grenaillage. • Sablage: projection à grande vitesse d’un abrasif, le corindon, à l’aide d’air comprimé au travers d’une buse soit, à dépression par l’intermédiaire d’un venturi à air comprimé,

CATÉGORIES DE CORROSIVITÉ

DIMENSION

Selon l’exposition de l’élément (en acier), il est classé dans une catégorie de corrosivité. D’une part, on considère les expositions atmosphériques et, d’autre part, les expositions au sol et / ou à l’eau:

30

C1 Exemples de catégories de corrosivité:

C2


TECHNIQUE

intégré au pistolet, qui aspire l’abrasif, soit à surpression, c’est-à-dire. en mettant sous pression d’air comprimé, un récipient à abrasif de manière à expulser ce dernier. • Grenaillage: consiste à projeter, dans une enceinte fermée, des billes de corindon, à grande vitesse, à l’aide de turbines. Ce système incorpore le recyclage de l’abrasif et permet d’éliminer les traces de calamine, de rouille ou de peinture ancienne et de créer une rugosité suffisante permettant une bonne adhérence du système de protection.

applicables aux types de corrosion et donne une indication de la durabilité attendue. La durée de vie est basée sur l’expérience acquise et spécifie le délai à prévoir a partir duquel il faudrait envisager une réfection partielle du système avec éventuellement l’application totale d’une nouvelle couche de finition, après réparation, si les exigences architecturales l’exigent. En effet, même si les réparations sont efficaces, les différences de teinte de celles-ci demeurent visibles.

L’état de la surface à obtenir est réparti selon les degrés suivants: - SA1: obtenu par décapage avec une brosse métallique, seule une partie de la calamine et de la rouille est enlevée. - SA2: la majeure partie des impuretés est éliminée et la couleur grise de l’acier devient visible. - SA2 ½: de très légères traces d’impuretés et une couleur grise plus marquée. - SA3: toutes les impuretés sont parties - couleur gris blanc uniforme.

Un système de laquage par peinture liquide se compose d’une couche primaire suivie d’une ou de plusieurs couches de finition (en fonction de l’épaisseur souhaitée).

Pour la longévité de la protection de surface, la préparation du substrat est au moins aussi importante que le revêtement lui-même.

Ces primaires constituent la base du système de protection. En outre, on en pulvérise souvent une couche mince de 20 à 30 μm avant la fabrication alors que l’acier vient juste d’être décapé (souvent inclus dans la ligne de grenaillage). Ce primer de préfabrication permet de travailler sur un matériau propre et offre une protection limitée pendant le temps nécessaire au stockage et au transport. Dans la détermination de l’épaisseur totale du système de protection, il n’est pas tenu compte de l’épaisseur de cette couche.

REVÊTEMENTS ORGANIQUES

Différentes sortes de couches de finition

Laquage en peinture liquide Pour la sélection des différents types (et épaisseurs de couches requises), la norme EN ISO 12944-5 reprend dans les tableaux A1 à A8 de l’annexe A les différents systèmes

C3

La couche de peinture primaire peut être de deux types, selon la teneur en zinc du pigment: - les primaires riches en zinc dont la teneur de poussière de zinc est égale ou supérieure à 80 % en masse - ceux contenant d’autres pigments anticorrosion dont la teneur en poussière de zinc est inférieure à 80 %

C4

- Peinture à séchage à l’air Peintures à mono composant qui sèche par évaporation du solvant. Le système se recompose par réaction du liant avec l’oxygène de l’air. Types de liants usuels: alkydes, alkydes » uréthanes, esters époxydiques.

C5

DIMENSION

En outre, on spécifie également un certain degré de prétraitement: P1, P2 ou P3. Ceux-ci déterminent le degré d’imperfections autorisé avant que ne soit appliquée la protection contre la corrosion. Par exemple, l’élimination des éclaboussures de soudure, la rugosité des points de soudure, la netteté des bords et des orifices.

• Couche de peinture primaire

31


TECHNIQUE

- Peintures en phase aqueuse Peintures à mono composant. Le liant est dispersé dans l’eau qui s’évapore et le liant dispersé se recombine avec l’oxygène pour former le film de protection. Les types de liants usuels sont les polymères acryliques, les polymères vinyliques et les résines polyuréthanes. - Peintures à durcissement chimique Constituées par un composant de base et un durcisseur. Le solvant s’évapore et une réaction chimique s’opère entre les composants. Ce sont principalement de l’époxy à deux composants et de la peinture polyuréthane à deux composants que l’on retrouve ici. Les liants sont des polymères combinés à des durcisseurs compatibles. - Peintures durcissant à l’humidité Le film se forme par réaction chimique avec l’humidité de l’air. Les liants les plus usuels sont le polyuréthane mono composant et le silicate d’éthyle (mono- ou bi composant). - Oxyde de fer micacé Il s’agit d’un pigment permettant de constituer une couche barrière efficace dans des atmosphères très agressives (en milieu marin notamment).

Thermo laquage Le thermo laquage, appelé aussi revêtement par poudre, est une technique de recouvrement qui s’applique en cabine ventilée et qui consiste à déposer, par effet électrostatique, des peintures en poudre qui polymérisent à 200 °C. Après poudrage, les éléments passent dans une étuve à 200 °C durant une période de temps dépendant de leur masse.

PROTECTION DE SURFACE MÉTALLIQUE Ici, nous décrivons les trois procédés les plus communs pour appliquer un revêtement métallique: - Galvanisation par trempage - Galvanisation en continu - Métallisation Les deux premiers forment en fait un seul groupe de «galvanisation à chaud», mais en raison de leurs applications très différenciées, nous les décrivons ici séparément.

Galvanisation à chaud par trempage L’application d’un revêtement de zinc par trempage s’effectue en plusieurs étapes. Avant d’entamer l’immersion même, il faut dégraisser, rincer, nettoyer, rincer et fluxer. Lors de la galvanisation, les pièces sont immergées dans un bain de zinc fondu à 450°C pendant une durée dépendant de l’importance de la pièce. En dehors du zinc, le bain se compose d’étain pour favoriser la fluidité du zinc, d’aluminium (moins de 0,01 %) afin d’éviter l’oxydation superficielle du bain et donner la brillance, d’autres éléments (Ni ou Bismuth) pour favoriser la réactivité fer/zinc. En outre, d’autres alliages peuvent être utilisés autres que le zinc seul: zinc + aluminium, zinc + magnésium, zinc + magnésium + aluminium. Ces nouvelles formules offrent une protection encore plus performante contre la corrosion.

Galvanisation à chaud en continu ou procédé Sendzimir Ce système s’applique principalement à la protection de base des tôles minces. Les bandes de tôles refendues sont déroulées, dégraissées et préchauffées. Elles passent ensuite, en continu, dans un bain de zinc à 450-500°C pour être finalement séchées et de nouveau enroulées. Ici aussi, on utilise d’autres alliages que le seul zinc (zinc + magnésium, zinc + magnésium + aluminium). En galvanisation à chaud en continu, ceci est plus courant que pour la galvanisation par trempage.

Protection par métallisation

DIMENSION

Exemple d’un tableau issu de EN ISO 12944-5

32

Le principe consiste à fondre le métal d’apport qui se présente sous forme de fil et de le projeter sur la pièce à protéger à l’aide de pistolets à flamme (oxygène/propane).

»


Geberit AquaClean Le W.-C. qui vous nettoie à lʼeau.

Lʼart du bienêtre. Découvrez une toute nouvelle sensation de fraîcheur et de propreté avec Geberit AquaClean : en appuyant sur une touche, un jet à température corporelle vous nettoie. Pour une hygiène parfaite et un réel bien-être. → www.geberit-aquaclean.be


TECHNIQUE

L’adhérence du revêtement provient de l’accrochage mécanique des couches de zinc dans les aspérités du support. Endéans les 4 heures, le système est revêtu d’une couche de vieillissement (bouche pores) et ensuite, après séchage adéquat, d’une couche de finition. Pour appliquer ce système, il est absolument important d’avoir un état de surface du substrat de niveau SA3.

Systèmes duplex

Lors d’une protection par galvanisation, il est essentiel d’apporter des perforations de sorte que le fluide puisse s’écouler lorsque la pièce est sortie du bain. Il est également important d’éviter les situations dans lesquelles les gaz ne pourraient pas s’évacuer des pièces (risque d’explosion). Il est également important de faire correspondre la taille des pièces à celle des bains de zinc disponibles. Il est donc également recommandé pour tous ces aspects de demander au préalable conseil au galvaniseur.

Dans ce cas, une couche adhérente posée sur l’acier galvanisé est revêtue d’une couche de finition en revêtement organique. Habituellement, cela est réalisé afin de répondre aux exigences architecturales spécifiques tout en améliorant les performances de la protection contre la corrosion.

CONCEPTION DE PIÈCES D’ACIER Dans le cas de la protection avec peinture, toutes les pièces doivent être conçues pour que n’importe quel endroit soit accessible lorsque la protection est appliquée. Si ce n’est pas le cas, les zones inaccessibles doivent être protégées avant que l’élément considéré soit utilisé.

A. CLIMAT EXTÉRIEUR Environnements types

B. CLIMAT INTÉRIEUR Environnements types

Vous trouverez de plus amples informations auprès d’Infosteel. Avec la collaboration de la VOM (association belge des traitements de surface) et de ZinkinfoBenelux, Infosteel a publié un document (sous forme de grand tableau) qui montre de manière pratique les types les plus courants de protection avec les épaisseurs requises en fonction des 5 catégories de corrosivité atmosphérique.

Atmosphère à faible niveau d’encrassement. Principalement territoires ruraux Bâtiments non chauffés où la condensation peut entrer Exemples: espaces de stockage, salles de sport…

C. Classes de corrosivité (corrosion atmosphérique)

C2

D. Numéro de système

2/1

2/2

2/3

2/4

2/5

E. Type système de protection

peinture

peinture

peinture

galvanisation thermique

peinture duplex

F. Référence à norme ou à directive

EN ISO 12944-5 EN ISO 12944-5 (système A2.03) (système A2.08)

EN ISO 12944-5 (système A2.07)

EN ISO 14713 EN ISO 1461

EN ISO 14713 EN ISO 1461 EN ISO 12944-5 (système A7.09)

galvanisation thermique 85µm

galvanisation thermique 85µm + léger sablage ou traitement chimique

G. Traitement préalable

sablage SA21/2

sablage SA21/2

sablage SA21/2

H. Couche primaire

alkyde 80µm

époxy -primaire riche en zinc 60µm

époxy 80µm

I. Couche intermédiaire J. Couche de finition

alkyde ou acrylique 80 µm

K. Epaisseur nominale totale de la couche sèche

160 µm

L. Durée de vie attendue avant première intervention

> 15 ans

polyuréthane 80 µm

polyuréthane 80 µm

60 µm

160 µm

80 µm (sur couche de zinc)

> 15 ans

> 15 ans

DIMENSION

Exemple pour la catégorie C2 issu du guide « Infosteel – Gids voor oppervlaktebescherming »

34

> 100 ans

> 15 ans


SOLUTIONS CREATIVES POUR DES REVÊTEMENTS DE FACADES A CASSETTES Johnson & Johnson, Diegem

Limeparts fournit des façades ventilées à cassettes dans une gamme large de matériaux. Des solutions en aluminium laqué, anodisé ou perforé, en acier laqué, en zinc couleur standard ou coloré, en corten et en inox font partie des possibilités. Limeparts a également une façade végétalisée dans sa gamme; un système réalisé sur mesure avec des plantes vivantes, qui ne demandent que très peu d’entretien.

Visitez notre site web: www.limeparts.be Intéressé? Contactez-nous pour tout conseil concernant le design pour votre façade !

Différents matériaux peuvent être combinés, afin de créer d’une manière ludique et créative, une façade unique à la demande du client. Uni, sans soudures et de qualité supérieure, durable, facilité d’entretenir, matériau très solide au look caractéristique. Pour chaque conception de façade, il y a une solution! Notre atout est la réalisation unique de chaque concept de façade en étroite collaboration avec l’architecte. Limeparts nv, GZ-Zone 8, Oosterring 21 B-3600 Genk T +32(0)89 62 09 11 info@limeparts.be www.limeparts.be


Eco-brick : ®

La différence ne réside pas seulement dans sa minceur.

Traditionele steen

Format traditionnel WF

Eco-brick

Eco-brick WF6,5

L’Eco-brick est moins large, ce qui vous laisse jusqu’à 3,5 cm de plus pour isoler. Un super économiseur d’énergie. + vous gagnez en esthétique, car l’Eco-brick est désormais disponible dans une série de nouvelles teintes de la gamme de briques de parement Terca et Desimpel. + vous gagnez en surface d’habitation, car la brique occupe moins d’espace à l’intérieur de votre maison. + vous gagnez de l’espace si vous rénovez et souhaitez post-isoler votre habitation par l’extérieur. + cette brique plus légère rend son transport moins énergivore, et c’est un excellent point pour l’environnement.

www.wienerberger.be

Visitez-nous à Batibouw stand 309, hall 5


Même ceux qui pensent que le football se joue sur patins à roulettes et avec une crosse connaissent la Ghelamco Arena de La Gantoise. Ce projet à la fois prestigieux et visuellement très affirmé a enfin donné à la Belgique un stade de football multifonctionnel de 20.000 places répondant aux exigences de l’UEFA et de la FIFA. Reste à attendre le Spartacus qui saura propulser la Gantoise dans les hautes sphères du ballon rond. DIMENSION a demandé aux concepteurs du stade, Bontinck Architecture & Engineering, comment ils avaient abordé un projet à la fois ambitieux et de longue haleine. On ne s’étonnera pas d’apprendre que Bontinck Architecture & Engineering s’est vu confier ce projet voici plus de dix ans. Le bureau a acquis une solide réputation, est bien implanté à Gand depuis plusieurs générations, bénéficie d’excellents contacts avec les entreprises et les gestionnaires locaux, et on lui doit la dernière transformation de l’ancien stade Jules Otten. Celui-ci avait fait son temps, était trop petit pour les ambitieux administrateurs du club, et se trouvait à côté d’un quartier résidentiel où il créait tous les quinze jours les nuisances et problèmes de parking que l’on imagine. Dans une première phase, le programme du nouveau stade multifonctionnel a pris la forme d’un croquis. Les divers acteurs souhaitaient recenser les terrains de la ville susceptibles d’être pris en compte pour bail emphytéotique, et c’est l’ancien marché de gros, le Groothandelsmarkt, qui s’est imposé comme meilleur choix. Il ne tournait pas comme prévu, se trouvait stratégiquement situé (du point de vue de la mobilité)

Pendant la première saison, le nouveau stade a attiré de nombreux abonnés supplémentaires.

à côté de l’échangeur E40-E14 et du ring (R4), et ne risquait pas d’entraîner de nuisance immédiate, aucun logement ne se trouvant à proximité. Le choix s’est donc imposé de lui-même, avec à la clé la démolition du Groothandelsmarkt en 2006.

3 x 360° Pour préparer le projet de la nouvelle structure, les concepteurs et les porteurs de l’initiative ont visité une quinzaine de stades aux Pays-Bas, en Allemagne et en France. « Évidemment, les éléments positifs qu’on découvre sont très instructifs, mais les points négatifs le sont encore davantage car ce sont ceux qui marquent le plus », explique l’architecte Danny Vandewalle. « Après notre visite au stade AFAS de l’AZ à Alkmaar, nous avons par exemple modifié l’auvent. Initialement, nous pensions l’évider sur les côtés longitudinaux, comme c’est le cas aujourd’hui, et le faire descendre sur les côtés comme pour l’AFAS. Mais nous avons constaté que ce mouvement descendant privait le centre opérationnel – le CP OPS – d’une vue sur tous les sièges, ce qui était impensable pour les services d’urgence. Le GelreDome d’Arnhem, une sorte de salle des fêtes avec toit coulissant et gazon se déroulant à l’extérieur, avait quatre angles fermés à cause des rouleaux pneumatiques qu’inclut le système. On obtenait un terrain bordé de quatre tribunes séparées, où tous les spectateurs ne se voyaient pas... Une solution hors de question pour nous. C’est ainsi que nous avons mis au point un concept de ‘3 x 360°’. Nous avons 360° dans les tribunes, pour que chacun puisse voir tout le monde et que les ‘olas’ puissent véritablement faire le tour du stade. Nous avons un couloir circulaire couvert sur 360° où chacun peut se rencontrer et descendre vers les tribunes, ainsi qu’un auvent à 360° qui protège contre la pluie et garde les supporters au sec. » A l’époque, nous avions donc un concept, mais pas encore de stade. Nous avons confié le dossier à l’architecte Ruth Pollet début 2007: « Nous connaissions le dossier sur le bout des doigts, mais passer à la phase d’exécution s’est avéré beaucoup plus difficile que prévu. Nous avons travaillé pendant des » DIMENSION

La Ghelamco Arena: victoire à domicile

Bontinck Architecture & Engineering. © Koen Van Damme.

PROJET

37


PROJET

années pour boucler le financement. Dans un premier temps, nous avons travaillé en partenariat avec Besix, Bontinck et la scrl Artevelde-Stadion, qui rassemble la SA Buffalo et Optima. Cette solution a échoué, et nous avons été contraints de chercher un autre partenaire privé. Une rencontre fortuite entre le bourgmestre Daniël Termont et Paul Gheysens, CEO de Ghelamco, a permis de le dénicher.

D’un concept à un projet financièrement viable

Pour obtenir le dessin de la façade courbe et découpée, celle-ci a été dessinée avec Auto-

DIMENSION

© Koen Van Damme.

Bontinck Architecture & Engineering.

desk Revit.

38

çade. Nous avons aussi réduit la superficie et rendu l’édifice un peu plus petit en poussant les escaliers et les pièces contre le couloir circulaire au niveau 2. Nous avons ainsi gagné 8 mètres sur la longueur et jusqu’à 1,50 mètre sur la largeur, ce qui donne à l’immeuble plus d’espace sur le site, réduit la profondeur des salles à l’étage et améliore la luminosité naturelle. En ramenant la façade inférieure de 4 mètres vers l’intérieur, nous avons créé un surplomb et donné aux espaces situés sous les tribunes, et destinés à la commercialisation, des superficies nettes et brutes intéressantes. » L’implantation d’un supermarché Albert Heijn dans le stade démontre que Ghelamco avait analysé correctement la viabilité financière en tablant sur une exploitation plus diversifiée du site. Car en plus du stade proprement dit, la structure accueille divers autres projets. Un immeuble destiné au

© Bontinck Architecture & Engineering.

© Bontinck Architecture & Engineering.

Ruth Pollet: « Nous cherchions alors de nouveaux clients, et à la demande de Paul Gheysens, nous avons revisité en fonction de cette situation le projet, qui avait été accepté en 2008. Nous avons procédé à quelques modifications de fond pour garantir sa viabilité financière. Comme les fonctions n’étaient pas encore définies pour de bon, nous avions dessiné une cuve assortie d’une façade dans laquelle nous pouvions encore jongler librement avec les fenêtres, en fonction de ce qui était souhaité. C’est pourquoi nous avons opté pour une façade en béton avec fenêtres précédée d’une pré-façade en métal déployé. Sachant que Paul Gheysens voulait commercialiser tous les espaces, nous avons supprimé la double façade à sa demande, tout mis à l’extérieur et vitré intégralement la fa-

« Ce type de parcours implique une foule de décisions que l’on prend sans toujours savoir exactement où l’on va, avec un immeuble très spécifique qui devait répondre à une multitude de conditions-cadre. »

L’implantation sur le site. En face du stade, on distingue le Brico Plan-It et le futur hôtel. Les Blue Towers se dressent le long de la R4.

»


DUCO at HOME

Duco Comfort System ‘Plug-and-Play’ et ventilation contrôlée à la demande

> Ventilation diurne > Transfert d’ air > Extraction d’ air > Ventilation nocturne > Brise-soleil extérieur

NOUVEAU

Extraction d’air ‘silencieux’ avec DucoBox Focus NOUVEAU

Bouches d’extraction acoustiques NOUVEAU

Aérateurs autoréglables

DUCO @ BATIBOUW 2014 Visitez nous à PALAIS 12, STAND 501 Du 20 fév. 2014 à 2 mrs. 2014

We inspire at www.duco.eu

> NOUVEAU: www.duco-installateur.be

HOME OF OXYGEN

Sonde CO2 et humidité (HR)

info@duco.eu - Handelsstraat 19 - 8630 Veurne - Belgium - tel +32 58 33 00 33 - fax +32 58 33 00 44

Le système d’isolation pour bardages métaliques

Installation rapide, rendement maximum ISOTEC® LINEA est un système d’isolation thermique développé pour toîtures et bardages métalique (zinc/cuivre). Les panneaux ISOTEC® LINEA s’installent rapidement grâce à leur légèreté, leur facilité de manutention et mise en oeuvre. Une fois posés, ils réalisent rapidement une surface portante et isolante. ISOTEC® LINEA rend l’isolation des façades et toîtures plus efficace et moins coûteuse.


© Bontinck Architecture & Engineering.

PROJET

Le vaste hall d’entrée au niveau 0.

commerce de détail s’est construit en face du stade; il accueille pour l’instant un Brico Plan-It. Un hôtel d’environ 270 chambres, dont la construction a déjà commencé, est aussi prévu à proximité. Un parking souterrain constitue le troisième volet de ce plan élargi. Enfin, les Blue Towers, deux tours situées sur la R4 et destinées à accueillir des espaces de bureaux, entrent progressivement en service.

Plus VIP, toujours plus VIP Conformément au slogan, les spectateurs présents dans le stade sont tous traités comme des VIP. Pour les « vrais » VIP, diverses formules business sont prévues. « Nous avons suivi au mieux le cahier des charges commercial, mais pour le

AMBITION COMMUNE

DIMENSION

Le stade est bâti sur une structure en béton préfabriquée, un toit et un auvent en acier revêtus de plaques en aluminium, une façade intérieure en béton et en verre, et une façade extérieure vitrée combinant courbes et découpes. Pour obtenir les courbes, la façade a été dessinée avec Autodesk Revit, un logiciel de modélisation 3D permettant de réaliser rapidement des découpes. Les 58 poutres du toit sont identiques, ce qui a influencé favorablement le prix et la réalisation. Seule l’inclinaison de la pose diffère, donnant au toit son galbe. La structure et les divers équipements techniques sont signés VK Engineering, la climatisation et les installations sanitaires ont été confiées au bureau d’études Van Reeth. Le maître d’œuvre, la SCRL Artevelde-Stadion, a travaillé avec Ghelamco comme partenaire privé, ce qui a permis de concrétiser sous une forme originale le triangle traditionnel architecte-entrepreneur-maître d’œuvre. Ruth Pollet: « Mais comme chacun avait la même ambition – construire un beau stade dans des délais serrés –, la collaboration entre les diverses parties s’est très bien déroulée. »

40

club, l’exercice a vraiment été difficile. C’était comme s’ils avaient, pour ainsi dire, toujours roulé à bicyclette et qu’on leur demandait soudain quelles options ils voulaient sur leur Porsche. Par exemple, ils n’avaient aucune idée du nombre de clients qu’ils devraient pouvoir accueillir dans le restaurant de jour et le restaurant étoilé Horseele. Nous avons pris cela en charge là où c’était possible. C’est notamment nous qui avons proposé les salons du niveau +1, qui peuvent facilement accueillir 1500 invités VIP et les guider vers leurs places. Nous avons aussi cherché une différenciation qui permettrait d’interpréter le concept VIP de la manière la plus large possible. C’est ce qui explique la diversité des formules avec ‘executive club’, ‘presidential skybox’, ‘skyboxes’, ‘offices boxes’ (bureaux avec vue sur le terrain), loges jumbo et sièges business. La gestion est également un processus d’apprentissage. Le club venait d’un stade qui pouvait sans inconvénient rester sale pendant quinze jours après un match. Mais le nouveau stade accueille divers événements, y compris en semaine, et il faut donc qu’il soit toujours impeccable. Ce que l’on ne maîtrise pas, c’est la qualité du football. La première saison a vu la vente d’abonnements augmenter en flèche, car tout le monde voulait voir le stade. Mais pour réitérer l’exploit la saison suivante, il fallait que la qualité footballistique suive.

Parcours mouvementé Tout le parcours a été marqué par une concertation intensive avec les pompiers, les services de police, la ville, le club de football, les financiers, la cellule Football du Ministère de l’Intérieur… Ruth Pollet: « Ce type de parcours implique une foule de décisions que l’on prend sans toujours savoir exactement où l’on va, avec un immeuble très spécifique qui devait répondre à une multitude de conditions-cadre. Nous avons par exemple travaillé pendant des années dans la perspective d’une future modification de la loi relative à la sécurité incendie dans les stades de football, qui a fini par être coulée en forme de texte définitif en 2013. Après coup, on se rend compte qu’il faut rouvrir le débat pour toute une série de choses, demander une dérogation et faire réaliser


Le couloir circulaire au niveau 2

© Bontinck Architecture & Engineering.

PROJET

« Le matin du match d’ouverture, je suis allée acheter des autocollants et des marqueurs indélébiles et j’ai vite numéroté la moitié des sièges business. » des études pour l’obtenir. Dans des projets qui s’étendent sur une telle durée, il arrive aussi que certaines personnes s’en aillent en cours de route et que leurs remplaçants remettent en questions certains éléments acceptés préalablement. Tout résoudre en concertation, c’est très bien, mais entre ce que l’on dit et ce que l’on fait, on constate a posteriori qu’il peut quelquefois y avoir de grandes différences d’interprétation. » Et c’est sans parler du timing serré qui a imposé un rythme infernal pendant les derniers mois de la réalisation, créant un fort sentiment de scepticisme tant parmi certains acteurs du projet qu’à l’extérieur. Ruth Pollet: « Pour inaugurer un stade de football, il n’y a qu’un seul moment propice dans l’année: le début de la nouvelle saison. Attendre l’interruption hivernale n’était pas une solution, car qu’aurions-nous fait des

abonnements? On aurait pu tout reporter à 2014, à condition de renoncer à une année supplémentaire de recettes, de réinvestir dans le stade Otten en fin de vie et de demander pour celui-ci toute une série de dérogations et d’attestations provisoires au Ministère de l’Intérieur. »

Rythme infernal « Nous avons donc choisi la date du 21 juillet 2012, à laquelle Gand devait tâcher d’obtenir un ticket pour l’Europe. Lorsque la fameuse punition infligée par le Standard a mis fin à cette ambition, c’est le match amical contre Stuttgart, le 17 juillet, qui a été fixé comme date pour l’ouverture. Un pari? Peutêtre, car lors de la conférence de presse en février dans ce qui devait devenir l’entrée un peu plus tard, il n’y avait pas encore de façade. Mais quand on a travaillé si longtemps sur un projet, la seule chose à faire est d’aller de l’avant. Il ne sert à rien de s’asseoir pour pleurer au bord de la route, mieux vaut retrousser ses manches et faire face aux problèmes qui se présentent. Nous avons passé de nombreux dimanches avec la direction de projet de Ghelamco, en compagnie des pompiers, des sous-traitants etc. Il a notamment fallu contrôler toutes les limites des compartiments, ce qui présupposait d’ouvrir les plafonds pour vérifier que tous les manchons étaient bien en place. Le matin du match d’ouverture, je suis allée acheter des autocollants et des marqueurs indélébiles et j’ai vite numéroté la moitié des sièges business. En fin de compte, il a encore fallu régler toute une série de questions au cours de la deuxième moitié de 2013, mais au final, nous avons un stade bénéficiant d’une finition soignée comme on n’en trouve pas beaucoup en Europe. Rédaction: Colette Demil & Staf Bellens

DE L’AIR TOUJOURS FRAIS

DIMENSION

Dans un projet tel que celui du Ghelamco Arena résident trop de techniques pour pouvoir les traiter dans cette contribution. C’est pourquoi, nous nous limiterons à un exemple, à savoir celui du traitement de l’air qui a été réalisé par Aircotech sur base du dossier du bureau d’études Van Reeth. Dans une première phase, Aircotech a placé avec l’installateur Devis Group des centrales de traitement de l’air et des groupes froids réalisés sur mesure pour la ventilation et le refroidissement, entre autres, de la grande salle de réception et des loges. Une exigence essentielle fut celle de la récupération de chaleur qui atteint jusqu’à 80% et qui fut réalisée au moyen d’un récupérateur rotatif. Les groupes froids de classe énergétique A fonctionnent avec le réfrigérant écologique R-134A. En outre, des ventilo-convecteurs et des cassettes ont été installés. Dans une deuxième phase, les autres zones ont été abordées, cette fois en collaboration avec l’installateur Zaman. Pour les magasins une conduite d’eau a été posée sur laquelle les utilisateurs peuvent se brancher.

41


REPORTAGE

Eternit

Des ardoises blanches pour accentuer les contrastes et les volumes Dans la Nieuwstraat à Lede, le bureau d’architectes BuroBill a créé un échantillon d’architecture audacieuse en transformant de fond en comble une maison deux façades des années 1950 en habitat unifamilial original, vaste et transparent. A l’arrière de la maison, toute la largeur de la parcelle a été utilisée comme espace de vie. Les façades et la nouvelle toiture ont été revêtues d’ardoises Eternit... blanches, qui contrastent joliment avec les briques noires. « Pour nous, l’architecture audacieuse consiste à explorer les potentialités et à oser saisir les opportunités », explique l’architecte Lien Moens, du bureau BuroBill. Une maison deux façades classique de Lede, avec garage attenant et agrandie au fil du temps par diverses annexes, a été démolie et reconstruite à près de 50%. La disparition des revêtements de façade et de la finition intérieure dans la partie conservée a mis au jour toute une série de défauts: mérule, murs mal asséchés, tuyaux d’évacuation horizontaux et linteaux manquants.

Des demi-niveaux pour ouvrir les perspectives

DIMENSION

La partie de la maison située côté rue a été entièrement recouverte d’une couche isolante et munie d’une nouvelle façade en brique conservant les emplacements des fenêtres. Celles-ci sont posées derrière le parement de brique qui a luimême été maçonné à hauteur des fenêtres – avec ouvertures – pour combiner luminosité et intimité, tandis que les anciens châssis en bois étaient remplacés par de l’aluminium. Côté jardin, l’immeuble a été agrandi sur toute la largeur de la parcelle pour offrir un grand espace de vie. Les niveaux ont été modifiés, et reliés par un escalier de bois ouvert qui n’existait pas auparavant. La cage d’escalier sépare les deux parties, et compense la différence de niveau entre l’avant et l’arrière. Les demi-niveaux ouvrent des perspectives neuves. La struc-

42

ture est composée de poutres en acier et complétée par des lattis de bois et des plaques de plâtre. La façade arrière est percée de grandes fenêtres en aluminium avec pare-soleil. Cette partie de la maison – tant les façades que la nouvelle toiture – a été revêtue d’ardoises Eternit sur lattes de bois.

Souligner les contrastes et les volumes Les architectes ont plus particulièrement jeté leur dévolu sur les ardoises Alterna d’Eternit (format 60 x 32 mm) en blanc. Comme l’explique l’architecte Lien Moens, « pour souligner les contrastes et les volumes, nous voulions des matériaux convenant à la fois pour les façades et la toiture: les ardoises étaient un choix évident. Les ardoises Alterna ont été posées en pose à recouvrement double. En début de projet, Eternit a commercialisé une ardoise blanche relativement bon marché par rapport à d’autres solutions. Pour la brique noire, les détails de la réalisation ont été réalisé avec des strips de brique. La partie noire fermée est réalisée en Caprice WF Vormbak Pinot Noir, avec quelques surfaces en assemblage ouvert (claustras) pour garantir l’intimité là où il y a lieu, par exemple au niveau de la façade à rue où se trouve le coin salon. » www.eternit.be www.burobill.be


Un boiler thermodynamique

avec un COP de 3,03

et 36 dB(A) seulement

Plus d’information

Tél. 02 555 13 13 www.bulex.be

Magna AQUA • 75% d’eau chaude est produite grâce à l’énergie renouvelable • Solution compacte (H. 166 cm) et discrète (36 dB(A)) • Performance : COP de 3,03 selon EN 16147 • Possibilité de le transporter à l’horizontal • Capacité de 290 litres • Appoint possible par une chaudière ou électrique • Type air/eau


SPECIALISTE REPORTAGE

La parole au spécialiste

Comment gérer un maitre d’ouvrage capricieux

DIMENSION

Mener à bien un projet de construction reste une activité complexe où le risque de problème est toujours présent. Votre tâche en tant qu’architecte consiste entre autres à guider le maitre d’ouvrage à travers le processus de construction tout en gardant un oeil sur ses intérêts et en les préservant par rapport à l’entrepreneur. Cependant, vous ne formez pas toujours un tandem solide avec le maitre d’ouvrage, agissant de concert pour mener le chantier à son terme. Force est de constater que certains maitres d’ouvrages ont un caractère particulièrement capricieux et attendent de vous, en tant qu’architecte, que vous vous pliiez à leurs caprices.

44

Des plans qui doivent être modifiés un nombre incalculable de fois, des matériaux qui sont changés avec les suites logiques que cela entraîne pour l’exécution et les ordres donnés directement par le maître d’ouvrage à l’entrepreneur en charge sont des choses auxquelles vous pouvez être confronté. La question qui se pose est de savoir si, en tant qu’architecte vous devez tolérer tout ceci et si vous êtes tenu d’exécuter tout simplement, l’ensemble du travail supplémentaire que le maître d’ouvrage vous fournit.

taires dont le maître d’ouvrage vous sera redevable. La même chose vaut pour les plans que vous réalisez et qui sont approuvés par le maître d’ouvrage. Si ce dernier veut encore, par la suite, apporter des modifications aux plans approuvés, et ce à un stade ultérieur, ces prestations ne peuvent en principe faire parties des honoraires convenus à l’origine. Il faut par conséquent répondre au maitre d’ouvrage qui demande de telles modifications, que celles-ci pourront être réalisées à condition qu’elles soient rémunérées de manière complémentaire.

L’aspect financier

Impact sur la qualité et la responsabilité

L’éventuel comportement capricieux du maître d’ouvrage vous amènera à fournir un certain nombre de prestations non prévues que vous aimeriez bien voir rémunérées. Si vous avez convenu d’honoraires forfaitaires, le risque que le maître d’ouvrage vous oppose que toutes vos prestations sont couvertes par ce forfait, est bien réel. Pour cette raison, il est important que le contrat délimite clairement les prestations qui feront parties des honoraires forfaitaires. Toute prestation supplémentaire, en-dehors du forfait, donne en principe droit à une rémunération supplémentaire à un tarif qui est fixé contractuellement. En guise d’exemple, on peut faire référence à l’avant-projet. La fonction de l’architecte ne peut être de rédiger indéfiniment des nouveaux avant-projets ou de continuer à modifier sans cesse les avant-projets existants à la demande du maitre d’ouvrage. Vous pouvez fixer contractuellement le nombre maximum d’avant-projets qui sera établi et déterminer pour les avant-projets supplémentaires, le montant des honoraires supplémen-

Il est nécessaire d’attirer l’attention sur le fait que les deux parties du contrat d’architecture, ont aussi bien des droits que des obligations. Ainsi le maître d’ouvrage, à côté du paiement des honoraires, a aussi l’obligation de rendre la réalisation de votre mission possible. Cela signifie en premier lieu qu’il doit vous donner les informations nécessaires à l’exécution de vos tâches. Ceci implique également qu’il doit prendre les décisions nécessaires et faire les choix en temps utiles pour qu’ils puissent être intégrés dans vos plans et que vous puissiez en tenir compte lors de l’exécution des travaux. Si le maître d’ouvrage change tout le temps d’avis ou s’il vous transmet tardivement les informations, et que cela vous oblige à modifier les plans déjà réalisés, alors on peut en arriver à la conclusion qu’il vous est impossible de réaliser vos tâches. Dans ce sens, il est question de manquements contractuels du maître d’ouvrage. Si vous constatez ce type d’attitude perturbante chez le maître d’ouvrage, il est conseillé de le mettre en défaut, par écrit, afin


niveau urbanistiques, ne peuvent être tolérées. En plus d’informer le maître d’ouvrage, il est également nécessaire d’adresser une mise en demeure au maître d’ouvrage par laquelle vous le sommez de se mettre immédiatement en ordre. Dans certains cas, vous serez même obligé de mettre fin à votre mission et de cesser de collaborer au projet. Il est recommandé d’intégrer autant de situations que possible dans votre contrat d’architecture, afin de limiter la marge de manoeuvre du maître d’ouvrage pour la suite de l’exécution de la mission. Par conséquent, il faut clairement décrire les prestations que vous allez précisément réaliser dans le cadre du contrat avec le maître d’ouvrage. De cette manière, vous avez prise, pour la suite des discussions sur le maitre d’ouvrage et vous pourrez faire référence au contrat pour déterminer quelles sont les prestations pour lesquelles vous êtes lié (ou non). Vous pouvez aussi reprendre une clause qui vous donne le droit de procéder à la résiliation du contrat (avec dédommagement) si le maitre d’ouvrage interfère dans votre mission et donne directement des instructions au maître d’ouvrage, sans votre approbation.

Joris Wouters GSJ Avocats DIMENSION

qu’il fasse les choix nécessaires à temps et ne plus avoir à revenir dessus. A défaut d’amélioration et si des modifications constantes continuent à apparaitre aux plans déjà approuvés, une résiliation du contrat d’architecture, à charge du maître d’ouvrage peut être envisagée. Dans la même optique, le maître d’ouvrage doit s’abstenir de tout agissement qui aurait pour conséquence que vous ne puissiez effectuer normalement votre mission. Le fait pour le maître d’ouvrage de donner directement des instructions à l’entrepreneur afin de faire effectuer certains travaux contrairement à vos plans fait partie de ce genre d’agissement. De ce fait, votre tâche est rendue très difficile, puisque le maître d’ouvrage va en fait effectuer vos tâches (légalement protégées) avec comme conséquence que votre projet sera modifié et que vous ne serez plus en mesure d’effectuer un contrôle efficace. A côté de cela, les interventions unilatérales du maître d’ouvrage peuvent avoir pour conséquence que des défauts sérieux pourraient apparaitre. Si vous constatez de tels agissements de la part de votre maitre d’ouvrage, vous êtes tenu de réagir immédiatement. Vous devez notamment informer le maître d’ouvrage par écrit des conséquences (négatives) de ses modifications unilatérales. Si vous omettez de faire cela, vous courrez le risque d’être tenu pour responsable des conséquences négatives, puisque votre silence sera considéré comme une acceptation et un accord des modifications réalisées par le maître d’ouvrage. Des modifications transmises directement par le maître d’ouvrage à l’entrepreneur, pouvant comporter des risques sérieux au niveau de la sécurité ou des infractions au

45


DOSSIER

Construire en béton

Etat des lieux

Fin janvier ont été présentés à Gevel 2014 de Rotterdam les résultats de la neuvième et provisoirement dernière édition des « Casestudies Prefab Beton » dédiées au thème de l’innovation et de la rénovation. Lors de ces sessions où concepteurs et technologues en béton s’inspirent mutuellement, l’industrie recherche chaque année de nouvelles méthodes. Les idées les plus inventives de toutes les éditions et les huit réalisations concrètes basées sur cette réflexion sont maintenant rassemblées dans une édition spéciale numérique que vous trouverez sur www. febelarch.be. Une bonne occasion de discussion sur les récents développements dans le secteur du béton avec l’architecte Jef Marinus de la FEBE.

DIMENSION

Bonnes nouvelles pour les amateurs d’architecture en béton: d’ici l’été paraîtra une nouvelle version de la PTV 21-601 consultable via www.febelarch.be. Jef Marinus: «Le changement le plus important est que l’information technique traite exclusivement du béton architectonique. Les prescriptions relatives au béton décoratif industriel, à savoir les panneaux en silex bien connus destinés à la construction industrielle, déménagent pour se retrouver dans la norme générale NBN B 21-600 avec probablement certains cas spécifiques dans la NBN B 21-612 en ce qui concerne les cloisons. Dans l’ancienne PTV 21-601, les deux types de béton préfabriqué étaient traités conjointement. Si un architecte se référait à ces spécifications techniques mais ne mentionnait pas explicitement la classe visée, cela réservait parfois des surprises. Pour le reste, le document est adapté aux nouvelles normes européennes et les mises à jour nécessaires y sont apportées. En ce qui concerne l’avenir, nous travaillons également à une détermination plus objective des tolérances de couleurs que l’actuel nuancier du gris CIB. A cette fin, un système est en cours de développement mais celui-ci est encore à l’essai en collaboration avec la Haute Ecole catholique d’Ostende. Nous travaillons également à un nouveau système pour déterminer de manière objective la présence acceptable de bulles d’air. »

46

Pour être tout à fait clair: même pour le béton apparent coulé sur place, une description normative est en voie de réalisation mais celle-ci doit encore subir les tests nécessaires. Elle sera probablement d’application en 2015. Quel que soit votre choix, un beau béton n’est pas bon marché car il nécessite beaucoup de travail de réflexion, de préparation et de soin lors de l’exécution. Un point important est sans aucun doute la finition. Jef Marinus: «En travaillant et en enlevant la couche de ciment entre les granulats et le coffrage, plus poreuse que le reste, on améliore la résistance du béton contre les pollutions. Les granulats lisses qui apparaissent ainsi en surface emmagasinent moins de saleté. En outre, celle-ci est moins visible sur les surfaces dont la couleur est inégale comme les sols. Selon l’apparence et le montant que vous accorderez, vous pourrez faire briller, acidifier, laver ou polir la surface de béton. » L’application d’un hydrofuge est une autre opération qui peut être ou non combinée avec la précédente et qui conduit à coup sûr à une meilleure résistance à la saleté. «La saleté est amenée dans les pores par l’eau. En rendant la surface hydrophobe, elle s’y interpose. Le traitement doit être répété tous les dix ans. Nous vous recommandons également de mettre l’hydrofuge sur le chantier même sinon il est possible


Cette habitation a été réalisée en béton apparent coulé sur place. Massimo Pignanelli de MASS architects a fixé minutieusement tous les détails au préalable: électricité, ventilation, sanitaire, détails des fenêtres, éclairage, murs intérieurs flottants au-dessus du sol rendant inutile le placement de plinthes… Les plaques de coffrage extrême-

© MASS architects.

DOSSIER

© J. Van Hevel.

ment lisses devaient apporter un résultat parfait durant le versage.

que certaines détériorations survenues lors du montage et réparées par la suite ne soient pas traitées. Il est préférable de poser un hydrofuge sur le béton sec, et sur le chantier, le béton est naturellement déjà plus sec. »

Habitation en béton auto plaçant conçue par l’architecte Annekatrien

Une conception rationnelle tire plus d’avantages du préfabriqué

Mouton. L’exécution fut effectuée par Furnibo.

© Martine Neirynck L’immeuble de bureaux Twelve, conçu par le bureau d’architecture Govaert & Vanhoutte a été couronné l’an dernier d’un Iconic Award décerné par le German Design Council. La conception fait référence à un périscope: une haute construction en béton massif fait saillie sur toute la longueur du dernier des trois étages du bâtiment. Les visiteurs sont guidés vers l’entrée grâce au profond auvent de sept mètres et au large pilier en béton de trois mètres. Exécution: Furnibo, bureau

»

d’étude: Dexco. DIMENSION

L’arrivée de la PTV 21-601 est d’autant plus une bonne nouvelle qu’à l’avenir, le préfabriqué ne fera que croître en importance. Jef Marinus: «L’attente générale est qu’à partir de 2015, la construction à l’échelle européenne se déroulera de nouveau à des régimes plus élevés. A ce moment, nous risquerons de connaître une pénurie de travailleurs sur le chantier. Cette situation fera le lit de la préfabrication d’éléments. Pour profiter de tous les avantages du préfabriqué, les architectes devront utiliser une approche de conception différente. Ils pensent parfois que tout définir à l’avance constitue un obstacle alors que c’est juste un avantage. Des changements en cours d’exécution vont souvent de pair avec la pression du temps nécessaire et augmentent le risque d’erreurs et de problèmes sur le site. En préparant le tout soigneusement, le chantier se déroule plus aisément, vous rencontrez moins de problèmes en cours de route et vous pouvez vous appuyer sur un fabricant et un exécutant qui réfléchissent à un stade précoce et rapportent ce à quoi vous devez faire attention. » « Mais il y a plus. Pour profiter au maximum des avantages et des possibilités du préfabriqué, vous devez tendre vers une conception rationnelle. Le mieux est de commencer avec une matrice de sorte que vous puissiez travailler sur base de mesures standard et de répétitions. Cela optimise la construction, par exemple, parce que vous n’avez pas à scier les panneaux, ce qui vous permet de gagner du temps, d’obtenir moins de déchets et de réaliser des économies sur le matériel. Cette

Verdickt en collaboration avec Marc Belderbos et le bureau d’étude

47


DOSSIER

option n’est ni ennuyeuse ni monotone car vous pouvez jouer dans cette matrice avec différentes tailles: 30, 60, 120 cm... Avec la matrice, vous concevez la structure que vous pouvez rendre créative en alternant sections ouvertes et fermées, des murs, des colonnes et d’autres éléments, ce qui crée de l’espace et des effets visuels. Au sein de ce support, vous pouvez ensuite, indépendamment de la ligne directrice ou selon une méthode différente, aménager l’intérieur en toute liberté. Cette approche vous permet de franchir le pas vers un bâtiment flexible pouvant accueillir différentes fonctions au cours du temps: bureau, logement, commerce de détail. De cette façon, vous prolongerez la vie de l’immeuble de manière significative. »

Conception rationnelle: un must durable également La conception rationnelle est donc un must du point de vue de la durabilité. Elle se joint à la recommandation des trois R, à savoir réduire, réutiliser, recycler. Jef Marinus: « Avec la conception rationnelle, vous obtenez une structure de très longue durée. Vous pouvez ainsi étaler le dégagement de CO2 sur une longue période. Une structure en béton préfabriqué s’y prête depuis le montage à sec jusqu’en théorie au démontage, au recyclage et à la réutilisation même si pour le moment cela ne se produit toujours pas dans la pratique. Enfin, le béton est en principe recyclable à un niveau de même qualité élevé. Bien que ce ne soit pas encore le cas aujourd’hui puisque tous les granulats concassés sont utilisés dans des applications de moindre qualité. Il reste encore beaucoup de travail de réflexion nécessaire pour éviter certaines impuretés. De petites quantités d’impuretés inertes telles que le plâtre ou le polyuréthane avec lesquels les fissures sont colmatées n’influent pas sur la qualité du béton mais peuvent

engendrer des imperfections d’ordre esthétique. Nous y travaillons actuellement. » «La législation à venir concernant l’utilisation durable des matériaux conduira à une conception complètement différente de la durabilité. Nous n’aurons plus besoin de chercher des produits mais des bâtiments et des sites. L’exemple est connu: une maison passive à la campagne avec deux voitures et beaucoup de déplacements réalise des scores plus mauvais qu’une habitation citadine mal isolée où tout est accessible à vélo. En outre, il est possible d’observer des différences en termes de durabilité entre la structure et l’aménagement d’un bâtiment. Pour obtenir une structure de longue durée, vous aurez besoin d’autres matériaux que ceux utilisés pour l’aménagement qui eux sont plus liés à des tendances et à des pratiques et qui doivent donc être remplacés plus rapidement. »

Le béton à ultra-haute résistance frappe à la porte Un développement qui va progressivement se poursuivre sur le marché belge est l’utilisation du béton à ultra-haute résistance (BUHP ou BFUP). Dès que les autorisations seront accordées, on pourra commencer la construction d’une ligne électrique à haute tension près de Malmedy. Celle-ci sera ré-

Pour la conception de l’école primaire ’t Egeltje de Mol, Cuypers & Q Architecten ont recherché une typologie de construction modulaire et compacte. La standardisation et la préfabrication permettent de construire rapidement et facilement sans sacrifier à la créativité comme le prouve le design de ces panneaux de façade préfabriqués. Pour la réalisation de la construction, le choix se porta sur l’utilisation de panneaux sandwich avec fibres de carbone dans lesquels les raccords sont remplacés par un grillage en fibre de carbone (C-grid) qui rend le mur composite à 100%. Cette technologie Carboncast® appliquée par Verheyen Beton offre de nombreux avantages. Les panneaux sandwich sont plus solides et plus légers de sorte que de plus grandes dimensions sont réalisables. Grâce à la section de béton et une feuille

DIMENSION

© Cuypers & Q Architecten.

interne plus mince, plus de place peut être accordée à l’isolation.

48


Et pour l’énergie, à quoi avez-vous pensé? Cela nous amène à la question de l’énergie. Jef Marinus: «En raison des exigences PEB plus élevées, nous remarquons que les murs destinés à la construction à faible consommation d’énergie ou de maisons passives sont très épais. Pour le nouvel hôpital fusionné AZ Delta de Roeselare, par exemple, on a utilisé des parois sandwich de 68 cm d’épaisseur dans

treprise de construction Furnibo a fait usage de béton apparent.

Dans l’immeuble commercial d’Enjoy Concrete, le bureau d’architecture Govaert & Vanhoutte illustre tant la force de l’architecture en béton que les possibilités de création de ce matériau. Enjoy Concrete est également spécialisé dans la production de béton apparent préfabriqué, la réalisation sur mesure en béton pour extérieur et intérieur et le béton graphique. Pour ce dernier, les photos, les dessins et les motifs sont intégrés dans les panneaux de béton préfabriqué.

lesquelles on trouve 28 cm d’isolation. Une autre solution intéressante réside dans des « pré-murs » en béton industriel, une combinaison de deux larges panneaux pré- isolés et reliés par un système d’ancrage qui limite considérablement la conductivité thermique. Vous obtenez ainsi un mur relativement bon marché avec de chaque côté une surface lisse en béton industriel que vous pouvez peindre ou finir avec de l’enduit pour application par projection. » Une application qui émerge de plus en plus est l’activation du noyau de béton (ANB). Cette méthode peut évidemment être appliquée à des dalles de sol creuses mais aussi à de larges dalles comme AirDeck. Les dalles Activ (Kerkstoel 2000 +) sont relativement nouvelles. Les conduites sont intégrées dans les éléments du plancher de sorte, qu’en théorie, on court moins de risques de détériorations sur le chantier. Le stockage (temporaire) de l’énergie dans les éléments structuraux (ANB) ou dans le sol (scf / stockage chaud/froid, pieux énergétiques, stockage d’énergie via forage) combiné ou non à l’utilisation de PCM (phase changing materials) est étudié dans le projet Smart Geotherm de la CSTC (www.smartgeotherm.be). Vous trouverez toutes les informations à ce sujet » sur ce site. DIMENSION

Jef Marinus: « Si des architectes sont intéressés par une collaboration à la réflexion concernant des solutions en vue de réaliser des panneaux sandwich pour la rénovation, ils peuvent me contacter»: jm@febe.be, 0476 653 194.

Pour le crématorium de Courtrai, une conception de SUM Project, l’en-

© Martine Neirynck

alisée avec des piliers en béton minces BUHP. À l’étranger, il existe déjà de nombreuses réalisations comme le célèbre Pont du Diable à Gignac (FR) dû à l’architecte Rudy Ricciotti ou une extension d’une piste d’atterrissage sur la mer de l’aéroport japonais Haneda Airport. Au Japon toujours, le BUHP a été choisi en raison de sa plus grande résistance à l’eau et au sel ainsi que parce que ce concept plus cher se rembourse par lui-même. En raison de la légèreté de la piste, le nombre de piliers de fondation en acier a pu être réduit de deux tiers. Jef Marinus: «Les études de la CSTC ont démontré que le BUHP pouvait être utilisé en toute sécurité. Entre-temps, nous avons effectué des études sur son employabilité et ses avantages potentiels. Esthétiquement, un concepteur peut créer des éléments et des structures plus fines. Du point de vue financier, un promoteur peut gagner en espace grâce auquel il pourrait louer de plus grandes surfaces, par exemple, dans les parkings souterrains en raison de colonnes moins épaisses ou avec la création d’un étage supplémentaire rendu possible grâce à l’utilisation de poutres de plancher d’épaisseur réduite. Une application spécifique possible serait le remplacement des étroites terrasses des bâtiments côtiers par des réalisations beaucoup plus grandes, plus minces et plus légères qui pourraient être supportées sans surpoids par les fondations actuelles. Bien sûr, il y a toujours lieu d’examiner le coût total. » Dans le cadre de la rénovation qui ne cessera de croître et pour laquelle l’énergie deviendra plus que jamais un point d’attention important, il reste encore beaucoup de travail à réaliser, reconnaît Jef Marinus. «Je pense par exemple aux panneaux sandwich en béton à haute ou ultra-haute résistance dans lesquels les fenêtres et les portes seront posées d’avance de sorte que vous pourrez remplacer la façade existante en un minimum de temps. Pour rendre ceci financièrement viable, nous devons bien-sûr chercher les possibilités de fabriquer de telles cloisons esthétiques de manière industrielle. Par exemple, grâce à l’utilisation de BHP BUHP, il serait possible de conserver les fondations existantes et de limiter l’épaisseur des panneaux. »

© DSP

DOSSIER

49


Un développement récent est le tuyau d’évacuation préfabriqué avec échangeur de chaleur intégré qui transfère la chaleur de l’eau usée et l’utilise pour le chauffage d’un quartier, par exemple. A l’avenir, une telle solution pourrait être intégrée dans les murs de sous-sol en béton de telle sorte que la température souterraine relativement constante puisse être utilisée pour chauffer ou refroidir le bâtiment via un échangeur de chaleur.

© Decomo

DOSSIER

Le collège van der Meij d’Alkmaar est une conception de BRTArchitecten d’Alkmaar. Pour les façades en panneaux sandwich (paroi ex-

Bon à savoir: vous trouverez tout sur les ponts thermiques PEB acceptés pour les constructions en béton sur le site de Febelcem, www.febelcem.be.

terne de110 mm, haute valeur d’isolation de 70 mm, paroi intérieure de 140 mm), les architectes ont recherché un matériau blanc brillant permettant un profond relief et résistant aux coups. Pour l’ingénierie, la fabrication et l’assemblage des éléments de façade ornés de dessins en

Autres développements

DIMENSION

Pour clôturer, nous nous pencherons sur les possibilités de certains développements relativement récents ou qui sont toujours en cours d’étude: ciment de haut fourneau, béton auto plaçant, béton transparent, béton lumineux, béton purificateur d’air, béton auto régénérateur, béton en flexion, impression 3D. Jef Marinus: « le béton auto plaçant gagne en importance en raison de ses qualités spécifiques. Vous obtenez un béton solide avec moins de bulles d’air de sorte que vous pouvez laisser apparents des poutres et d’autres éléments en tant que béton industriel. Et surtout, il ne doit pas être vibré en usine ou sur chantier, ce qui est socialement responsable. Il a connu des maladies de jeunesse, en particulier des fissures, mais tout est maintenant sous contrôle et les architectes peuvent le proposer en toute sécurité. Avec le béton auto plaçant, vous pouvez également créer de hauts murs en béton apparent parce que vous pouvez le pomper par le bas plutôt que de le verser par le haut. « Le ciment de haut fourneau CEM III est réalisé à l’aide de laitier de haut fourneau moulu comme liant, ce qui améliore fortement le bilan CO2 du ciment. Vous pouvez en faire des éléments ayant une couleur plus uniforme. Lors de la fabrication de grands éléments massifs, vous aurez moins de problèmes de réchauffement et donc moins de risques de contraintes thermiques. L’inconvénient est que le ciment de haut fourneau durcit plus lentement, de sorte qu’il est moins rentable dans les applications préfabriquées puisque les coffrages doivent être utilisés de manière optimale. » «Le béton transparent avec fibres optiques est maintenant bien connu mais le nombre d’applications reste limité en raison du coût. Vous obtenez le béton lumineux grâce à l’installation de leds ou par l’utilisation de granulats fluorescents. Les bétons purificateurs d’air et autonettoyants sont également utilisés mais il faut se rendre compte que l’effet reste généralement limité. Pour détruire la saleté par catalyse, la lumière solaire est nécessaire et les impuretés dégradées doivent être évacuées par la suite. Il est donc préférable d’y adjoindre un hydrofuge. L’effet de purification d’air est éga-

50

relief, ils ont fait appel à Decomo. Bien que tous les éléments aient été coulés avec seulement deux moules de base en caoutchouc, ils sont tous différents. Ceci a été rendu possible par le positionnement des moules à différents endroits du coffrage. Le relief ne présente aucune discontinuité le long des différents éléments. Pour éviter la souillure, la surface a été polie et protégée par hydrofugation après le placement.

lement assez faible. L’adjonction de titane rend le béton plus blanc, un avantage non négligeable. »

Toujours dans le pipeline « Le béton auto régénérateur est encore au stade expérimental. La VUB a développé un béton souple, l’EEC qui est, en fait, un matériau composite comportant du « ciment vert » et des fibres de verre. Nous recherchons maintenant des possibilités pour l’utiliser de manière rationnelle dans un bâtiment. Enfin, l’impression 3D est en plein développement. Des chercheurs de l’Université de Loughborough au Royaume-Uni, par exemple, ont mis au point une technique pour imprimer des éléments de construction en ciment (www.buildfreeform.com) et le bureau d’architectes néerlandais Universe Architecture possède un concept prêt pour l’impression sur chantier d’une maison en béton (www.universearchitecture.com). Pour leur part, les fabricants examinent les possibilités de l’impression en 3D d’éléments nécessitant un coffrage complexe et coûteux. Dans le domaine du coffrage, il se passe aussi beaucoup de choses, par exemple, le coffrage textile, des techniques de broyage et des moules en caoutchouc qui permettent de réaliser toutes sortes de formes et imiter les matériaux. Dans la dernière étude de cas Prefab Beton, nous avons développé un coffrage avec des pixels réglables en hauteur, ce qui vous permet de créer différentes formes et d’automatiser le coffrage au lieu de l’adapter manuellement. C’est ainsi que vous pouvez, par exemple, laisser des ouvertures pour les fenêtres, réaliser des éléments en relief et ainsi de suite. Mais ce n’est évidemment toujours qu’un prototype. » Rédaction: Colette Demil & Staf Bellens


Verrières modulaires VELUX Développées en collaboration avec Foster + Partners

Réinvention du concept de la verrière:

système préfabriqué de “ Leverrière assure un processus

d’installation simplifié et une fermeture rapide de l’enveloppe du bâtiment.

Brent Møller Architecte MAA, Design industriel VELUX Ce nouveau concept de verrière complètement préfabriquée, et adaptée à tous les bâtiments commerciaux, offre non seulement tous les avantages d’un système modulaire, mais se fait également remarquer par son design élégant et par ses performances énergétiques impressionnantes. Plus d’info sur: velux.be/verrieresmodulaires


Chauffer et rafraîchir de manière durable ? Faites-le avec la nouvelle aroTHERM de Vaillant.

Très efficace et exceptionnellement flexible: l’aroTHERM, la nouvelle pompe à chaleur air/eau de Vaillant. Que ce soit pour une nouvelle construction ou pour une rénovation, en solution “stand-alone” ou en solution “hybride”, l’aroTHERM est parfaitement adaptée aux besoins de vos clients. Cette pompe à chaleur monobloc à compresseur inverter modulaire bénéficie d’une efficacité* extraordinaire et peut être installée sans effort. Répondez aux besoins et aux exigences de vos clients avec cet appareil respectueux de l’environnement, qui fournit un confort maximum en hiver et en été. Disponible en 2 puissances, 8 ou 11 kW, l’aroTHERM est la dernière-née des pompes à chaleur de grande qualité Vaillant. Découvrez l’aroTHERM lors de Batibouw, palais 12 - stand 403 ou sur www.vaillant.be. * COP de 4,8 et 4,2 en A7/W35 et 3,8 et 3,4 en A2/W35

Chaudières à condensation

Energie solaire

Pompes à chaleur


DOSSIER

Il n’existe pas de solution miracle

Construire à un prix abordable Les terrains à bâtir sont coûteux et construire suppose un solide budget. Le marché des habitations à vendre ne constitue guère une alternative parce que l’évolution des prix de la plupart des catégories prend la forme d’une exponentielle. Il n’est donc pas étonnant que (re)construire et vivre de manière abordable constitue de plus en plus le thème central des conférences et des séminaires. Mais peut-on y faire quelque chose? Il n’existe pas de solution miracle mais sur base d’une série de questions, nous pouvons épingler quelques points sensibles.

Une surface limitée, pas ou peu de murs intérieurs et pas de techniques coûteuses si ce n’est le système de ventilation, voici ce qui fait que la maison passive de stArchitecten n’est pas plus chère qu’une maison «ordinaire».

L’offre de logements est-elle suffisante?

Réutiliser? Oui, si cela a un sens. L’équipe de z-architecten a transformé un ancien café villageois en une habitation extrêmement compacte de 9m30 sur 8m30 avec une hauteur sous corniche de 4m25 et une pente de toit de 45 °. A l’intérieur, tout a été démoli et réaménagé avec une structure en bois.

vigueur est de supprimer la possibilité de construire dans les zones d’extension d’habitat qui ne s’y prêtent pas, pensons aux zones potentiellement inondables. La réutilisation s’impose donc. Cela peut prendre des formes diverses et les architectes peuvent y jouer un rôle important. Dans les villes, les friches industrielles, les halls désaffectés, les vieux bâtiments d’exploitations et autres reliques du passé industriel offrent des opportunités pour des projets d’extension de construction. Sous certaines conditions, les bureaux » DIMENSION

Le think-tank indépendant Itinera a mis les pieds dans le plat avec son étude de 2011 Huisvesting in tijden van schaarste (se loger en temps de crise). L’analyse a mis en évidence que l’offre de logements neufs est annuellement de 20.000 à 24.000 unités inférieure à la demande. La cause en est l’écart entre la réduction du marché de la construction neuve et l’augmentation du nombre de familles en raison de la croissance de la population et de la division en unités familiales plus petites. La pénurie de logements neufs fait monter les prix dans le marché du logement. C’est principalement le segment de l’achat d’habitation abordable qui a connu de fortes augmentations au cours des dernières années. Comme intervenir dans l’évolution démographique n’est pas possible, l’offre doit donc être augmentée. Mais comment? Pratiquement personne ne veut consacrer à la construction plus d’espace libre que celui qui est actuellement prévu par la loi. Au contraire, le Groenboek Vlaanderen in 2050 (livre vert pour la Flandre en 2050) rédigé en préparation du Beleidsplan Ruimte Vlaanderen (Politique environnementale en Flandre), plaide pour un arrêt de la construction. Une action à court terme pour mettre cette nouvelle politique spatiale en

53


DOSSIER

vides peuvent être convertis en appartements. La division de grandes maisons, l’habitation au-dessus des commerces et l’approche intensive de logements désaffectés tant privés qu’appartenant à des sociétés de logement social créent des opportunités. La construction neuve continuera à être importante pour soutenir l’offre, entre autres sous la forme d’immeubles de grande ou de moyenne hauteur aux endroits appropriés. Des bâtiments de remplacement constituent une autre option étant donné l’âge du parc de logements. Quelque 30% de toutes les maisons flamandes datent d’avant la Seconde Guerre mondiale et on estime que 300 000 foyers sont de mauvaise qualité. Démolir et remplacer par de nouveaux bâtiments est souvent indiqué des points de vue technique, économique et énergétique. Mais réaliser cela à grande échelle se heurte au niveau de la conception fragmentaire de la propriété. La sensibilisation des propriétaires individuels aux avantages d’une approche collective combinée à des projets

Démolir et reconstruire offrent des possibilités. Le Group O Architecten a choisi une construction à ossature en acier rapide à réaliser et qui ne grève pas le budget, composée de panneaux sandwich en métal pour la reconstruction d’une maison semi-ouverte.

pilotes pourrait éventuellement être en mesure d’ouvrir la voie. Ceci doit être accompagné d’une politique réfléchie de rajeunissement de l’habitat basée sur des données concrètes telles que l’identification des zones à problèmes et des études sur les possibilités de développement.

Y a-t-il trop de règlementite? Nul ne contestera que les coûts de la construction ou de la rénovation soient augmentés par la réglementation en place. Pour ne citer que quelques mesures récentes et plus anciennes: la nécessité d’un screening d’incidence sur l’environnement pour les petits projets de développement urbain, la coordination de la sécurité, la norme sur le verre, la réglementation PEB... soulèvent à juste titre la question de savoir s’il existe toujours un équilibre entre les principes de base valables et les objectifs, leur effet juridique, leur faisabilité économique et la réalité du chantier. Prenons la réglementation PEB. Le surcoût associé à des exigences PEB plus sévères est susceptible d’engendrer un effet pervers. Selon Itinera, une augmentation de 10% du coût d’investissement peut faire chuter de 20% la production de nouvelles constructions. Cela augmente l’écart entre l’offre et la demande, chasse des personnes supplémentaires sur le marché secondaire et fait monter encore plus le prix des maisons à vendre. Le danger est réel que de nombreux acheteurs doivent y consacrer jusqu’à leurs derniers sous et ne peuvent pas avoir de réserves pour les investissements d’économie d’énergie. De cette manière, la réglementation PEB provoque le contraire de ce qu’elle vise.

Les impôts absorbent-ils une partie trop importante du budget de la construction? La fiscalité est un autre facteur qui affecte fortement les coûts de construction ou de rénovation. Selon une étude réalisée par l’Union professionnelle du Secteur immobilier (UPSI), 43% du coût total d’une maison neuve construite sur un terrain acheté va à l’Etat sous la forme de divers prélèvements et contributions. Dans ce chiffre, ne sont pas inclues la TVA ni l’ONSS qui se rapportent à la production des matières premières. Ces paramètres constitueraient encore un surcoût de 3 à 5% du budget de construction.

Jongle-t-on trop avec les incitations financières?

Le bureau d’architectes Architextuur a conçu sur un terrain de 4,5 mètres de large, cette maison unifamiliale compacte. La construction non traditionnelle et le choix des matériaux ont contribué à un gain

DIMENSION

de temps et d’argent.

54

L’absence de politique cohérente soutenue est préjudiciable à la confiance. Cela vaut également pour le constructeur privé. La réglementation sur les primes et interventions ne cessent de changer. Le vaudeville relatif aux panneaux solaires en est une parfaite illustration. Pour le moment, l’incertitude relative au bonus habitation fait hésiter le candidat à la construction ou à la rénovation. Des engagements clairs à long terme ainsi que des discussions ouvertes sont indispensables. En ce qui concerne le bonus

»


Re B 2 nd AT 0 s e Pl I 1 t a us nd z-n BO 4 o d’ in 2 0 u s U W 6 - vi fo :w p si w w ala te a u i .b tic s 9 in

LE DESIGN EN TOUTE SIMPLICITÉ

CHARGEUR USB 3 FINITIONS BLANC - TECH - ANTHRACITE

1 OU 2 PORTS USB

1 OU 2 PORTS • 3 FINITIONS : BLANC, TECH ET ANTHRACITE • COMPATIBLE AVEC DIFFÉRENTS MODÈLES ET MARQUES D’APPAREILS ÉLECTRIQUES • FACILE À CONNECTER • PEUT ÊTRE MONTÉ À LA PLACE D’UNE PRISE DE COURANT NORMALE • FACILE À PLACER DANS DES BOÎTES D’ENCASTREMENT TRADITIONNELLES • DEUX VERSIONS DIFFÉRENTES : AVEC UN PORT USB (COURANT DE CHARGE MAXIMAL 750 MA) OU DEUX PORTS USB (COURANT DE CHARGE MAXIMAL 1500 MA)

o.

be


UNE ÉQUIPE DE PROFESSIONNELS PASSIONNÉS ENFILENT LEURS GANTS ET MONTENT SUR LE RING, CHAQUE JOUR...

... POUR VOUS !!

Who else ?

HEATING WATER NEW-ENERGY SERVICE Riello S.A. - Waverstraat 15 - 9310 Moorsel - www.riello.be - 053/769 030


DOSSIER

habitation, par exemple, il serait utile de se poser quelques questions pertinentes. Dans quelle mesure, le bonus habitation a-t-il fait augmenter le prix de l’immobilier? Un avantage fiscal étalé sur vingt ans ou plus opère-t-il une différence pour ceux qui ont besoin de l’argent aujourd’hui? Comment pouvons-nous trouver logique que tous les contribuables, dont les locataires, doivent apporter chaque année leur contribution à cet avantage fiscal? Un abaissement du taux de TVA dans une première phase d’un projet de construction, lié ou non à des critères de durabilité, n’est-il pas plus approprié?

Le financement actuel est-il encore suffisant?

Les locataires bénéficient-ils de plus d’attention? L’acquisition d’une habitation est fiscalement fortement soutenue. Pour les locataires, en revanche, il n’existe que des ressources limitées. En 2011, près de 62% des budgets de subventions fédérales et flamandes en matière de logement ont été consacrés à la déduction hypothécaire. Pour la location, 13% et 2% ont respectivement été accordés au logement social et à la location privée. Si construire et acheter devient trop cher pour de plus en plus de gens, une correction s’impose. Le logement social ne suffit pas à inverser la tendance même avec 43 000 logements sociaux supplémentaires prévus à l’horizon 2023 étant donné les longues listes d’attente (62 000 ménages) et le nombre de bénéficiaires (320 000 ménages). La répartition du nombre de logements sociaux sur les différentes communes ne semble avoir guère de sens en raison des différences dans l’afflux des locataires potentiels d’un logement social. Construire plus de logements sociaux à vendre (on en annonce 21.000 supplémentaires pour 2023) soulève de gros points d’interrogation. Selon Itinera, un bien identique coûte 90.000 euros de moins sur le marché social que sur celui du logement privé. Celui qui peut acheter un tel logement social a gagné le gros lot! Des subsides à la location combinés à des mesures visant à améliorer la qualité des logements locatifs et un contrôle des loyers peuvent aider à stimuler le marché locatif privé. La réponse habituelle est alors que la possession d’une maison est la meilleure chose qui permette de vivre une retraite sans soucis. Mais que faire si les propriétaires ne peuvent pas se permettre de payer les coûts d’entretien avec toutes les consé-

L’espace est rare et coûte donc cher. Cette maison citadine de trois mètres de large par l’architecte Zoë Van de Velde démontre qu’il y a encore beaucoup de potentiel en ville et qu’il n’y a rien à perdre en transparence, en sensation d’espace et en lumière.

quences afférent au confort et à la consommation d’énergie? Qu’en est-il du risque que des personnes âgées continuent à vivre trop longtemps dans une trop grande maison parfois loin de toutes les commodités?

Un autre regard sur la propriété est-il nécessaire? Si l’espace est limité, nous devons peut-être définir d’une autre manière la notion de propriété. Retirer tant que possible l’apport du terrain lors de l’achat d’une maison constitue une telle option. Le gouvernement peut donner ses terres en emphytéose ou accorder un droit de superficie au lieu de vendre. Les gens choisissent (en partie pour d’autres raisons) peu à peu de plus en plus diverses formes de cohabitation comprenant des surfaces et des espaces communs. A l’image d’exemples étrangers, le Community Land Trust Bxl est actif depuis quelque temps, une initiative qui a le soutien de la Région de Bruxelles-Capitale. Les Community Land Trusts (CLT) sont des organisations à but non lucratif qui acquièrent et gèrent des terres sur lesquelles on construit des habitations et où on réalise des affectations supplémentaires. Les maisons sont vendues en emphytéose aux riverains. Le sol reste la propriété de la CLT. Des restrictions relatives au prix de revente assurent un paiement abordable continu. Un autre moyen de remplir la structure de propriété d’une autre manière est la coopérative. En Suisse, elle rencontre un fort succès depuis de nombreuses années. Nombreux sont ceux qui sont d’avis que ne plus posséder mais partager est l’avenir: depuis l’ordinateur, le vélo, la voiture jusqu’à la maison. Une pensée à partager? Rédaction: Staf Bellens DIMENSION

Les jeunes rencontrent de plus en plus de difficultés à financer la construction, l’achat ou la rénovation d’une maison. Les banques veulent se débarrasser de prêts à long terme et exigent un apport propre important. Il est urgent de trouver un moyen de faire mieux correspondre le prêt à la capacité de remboursement. Quiconque investit dans une maison économe en énergie dispose par la suite de plus d’argent grâce à des factures énergétiques plus basses et peut donc sans trop de problèmes supporter un remboursement plus élevé ou plus long.

57


MEDIA

Réaffectation de bureaux de poste En dix ans à peine, le nombre de bureaux de poste a diminué de moitié dans notre pays, entraînant la désaffection d’un patrimoine immobilier hétérogène. De quoi se demander si une deuxième vie est possible pour ce patrimoine architectural typique, depuis le bureau de poste plein de caractère du centre du village jusqu’à la poste monumentale en ville. Cette question, Koos Havelaar et Annette Wiesman se la sont également posée en voyant de nombreux bureaux de poste fermer leurs portes dans leur contrée d’origine, les Pays-Bas. En cherchant la réponse, ils ont collationné de nombreux exemples d’anciens bureaux de poste entre-temps réaffectés. Ils présentent en détail seize de ces projets dans l’ouvrage Herbestemming van Postkantoren (‘Réaffectation de bureaux de poste’). Les auteurs examinent également l’architecture et l’intérêt historico-culturel des bureaux de poste, les possibilités de

préservation et de rénovation, ainsi que les nouvelles fonctions et rôles possibles. A Alkmaar, le bureau de poste de 1878 est devenu un hôtel-restaurant; celui de Leeuwarden un centre de congrès flanqué d’un hôtel; la belle Poste d’Arnhem abrite aujourd’hui une attrayante librairie. A Amsterdam, la Poste centrale est aujourd’hui un centre commercial, et la poste de quartier est devenue un musée de l’architecture de l’École d’Amsterdam. Les anciens bureaux de poste de La Haye et de Deventer accueillent quant à eux des complexes d’appartements. La poste de Geleen fait office de maison de la culture pour de la musique pop et des événements musicaux, et celui de Voorburg s’est transformé en cabinet dentaire.

‘Herbestemming van postkantoren. Een tweede leven voor de burchten van de post’ - Koos Havelaar et Annette Wiesman - 176 pages - néerlandais- nai010 Uitgevers - ISBN 978-94-6208-056-0.

Housing +

DIMENSION

La construction d’habitats collectifs a la cote et se répand de plus en plus. De nombreuses typologies d’habitats groupés, depuis les gratte-ciel jusqu’aux maisons mitoyennes, marquent le paysage urbain et l’environnement. Par leur échelle, ils contribuent à définir l’aspect, la dimension sociale et la qualité architecturale de l’habitat et de l’espace public. En bien... ou en mal, comme on le voit trop souvent. Dans Housing+, l’architecte Ulrike Wietzorrek affirme qu’un projet d’habitat collectif est plus qu’une façade masquant un empilement horizontal ou vertical de plans de superficie répétitifs. Dans cet ouvrage conséquent, elle argue que pour être réussi, un projet implique que l’on se préoccupe de divers éléments clés. Housing + est subdivisé en quatre chapitres qui, en combinant une introduction détaillée et une série de projets, mettent chacun en lumière un aspect

58

important: la planification et le contexte urbains, l’accès et le rez-de-chaussée, les matériaux et la construction et enfin la façade. L’énumération de plus de 70 projets internationaux présentant des typologies, architectures, fonctions, échelles, implantations et échéances variées suscite à la fois l’intérêt et l’inspiration. Ulrike Wietzorrek décrit et cisèle les projets choisis à l’aide de photos, croquis, coupes et plans, le tout complété par une fiche d’information. Elle se penche ainsi sur des projets d’architectes comme Le Corbusier, Alvar Aalto, Jean Nouvel, MVRDV, Claus en Kaan, Alvaro Siza Vieira, Kollhoff et Timmermann, Riken Yamamoto & Field Shop, Steven Holl, Herzog & De Meuron, VMX, Baumschlager Eberle, FOBA, Gigon/Guyer, Diener & Diener, PLOT = JDS + BIG, Atelier 5, Manabu Chiba, KCAP, etc. Chaque référence a sa propre histoire, car l’habitat au pluriel a de multiples visages

‘Housing+’ - Ulrike Wietzorrek - 453 pages – anglais – Birkhäuser/De Gruyter - ISBN 978-3-0-346-0614-1. Rédaction: Colette Demil


AR+. Architectuur- & interieurprojecten

Une solution totale d’éclairage à LED* Niko élargit sa gamme de produits LED. Les barrettes de LED 24 V blanches, blanc réglable, RVB et RVBB garantissent un rendu des couleurs de grande qualité. Pour un effet optimal, les barrettes de LED sont finies à l’aide de profilés de différentes hauteurs et de couvercles. La commande murale RVB(B) sans fil est unique et parfaitement assortie à l’appareillage électrique de Niko. Ces barrettes de LED peuvent aussi être commandées depuis une tablette ou un smartphone. Cette solution totale de Niko est synonyme de qualité supérieure, 4 ans de garantie et un prix compétitif. Plus d’infos ? Rendez visite à Niko au salon Batibouw, Brussels Expo, palais 9, stand 205

PA-661-02

www.niko.be

* disponible auprès des grossistes dès fin février 2014


EVENT

blyweert aluminium

Un regard lucide sur la nouvelle norme PEB Avec des partenaires tels que AGC, Soudal et ACK, blyweert aluminium a récemment organisé un événement PEB qui a obtenu un grand succès auprès des architectes, des entrepreneurs et des maîtres d’ouvrage. La question-clé était la suivante: comment la nouvelle norme PEB se situe-telle par rapport au vitrage, à l’étanchéité à l’air et aux châssis de fenêtres? L’objectif était de donner aux participants une vision claire de la nouvelle norme PEB. Katrien Cleemput du bureau-conseil ACK a donné un aperçu des changements et des modifications à appliquer. Jan Vandenberghe, manager de Soudal Window System (SWS), a expliqué la solution adoptée par Soudal: «Le système contribue à l’étanchéité à l’air et à la vapeur, offre de hautes performances acoustiques et thermiques et veille à la protection contre le vent et la pluie. La solution hermétique Soudal se limite à trois produits: la mousse souple PU, SWS Inside Tape et Outside Tape, et SWS Soudafoil 360H, une colle hybride de couleur grise. Cette dernière permet un collage et une étanchéité complémentaires aux membranes SWS ainsi qu’une étanchéité supplémentaire entre la menuiserie et le cadre multiplex ».

Revêtement anti-condensation Comment éviter la formation de condensation sur la feuille de verre extérieure d’un vitrage super isolant est un thème qui a été abordé par Rudy Van de Put, Project & Sales Manager chez AGC Kempenglas. «L’application d’un revêtement Low-E pyrolytique, transparent et peu réfléchissant isole la feuille de verre extérieure contre le froid. Après la solution pyrolytique ‘Planibel AF’, AGC lance maintenant une technique de revêtement complémentaire et innovante qui permet de combiner sur la même feuille de verre un deuxième revêtement soft isolant ou de protection solaire avec le revêtement pyrolytique AF. Avec un double vitrage, il s’agit de Thermobel qui peut être combiné sur la même feuille de verre avec Planibel AF et Top N ou Stopray. La solution TG Thermobel est destinée au

Batibouw

Le secteur de la construction se prépare Du 20 février au 2 mars 2014 inclus, le rendez-vous annuel de la construction BATIBOUW sera un phare pour ce secteur en difficulté. Cette fois, les thèmes abordés relèvent presque tous de la construction énergétiquement neutre, du logement abordable et du retour du bois.

DIMENSION

« Le nombre d’architectes qui visitent BATIBOUW chaque année, soit durant les journées consacrées aux professionnels, soit après, que ce soit ou non avec les clients, est compris entre 4000 et 4500 «, a déclaré Geert Maes, directeur général de BATIBOUW. « La zone d’influence relative à la (re) construction a été largement développée ces dernières années de sorte qu’elle a des répercussions sur le rôle de l’architecte. Il existe plusieurs déclencheurs qui inciteront l’architecte à visiter BATIBOUW: le nouvel ‘Innovation Lounge’ entre les palais 11 et 12 où sont exposées les innovations remarquables de tous les segments du secteur de la construction. En ce qui concerne les « Belgian Building Awards », le prix international revient cette fois au jeune architecte belge Julien Desmet qui conçoit des projets à Bruxelles, Copenhague et Shanghai. En outre, une conférence de presse conjointe relative au volet environ-

60


EVENT

triple vitrage: la feuille de verre extérieure est pourvue d’un revêtement pyrolytique AF combiné à un revêtement Top N ou Stopray. Les recherches menées par l’Institut allemand Fraunhofer ont démontré que l’application d’un revêtement anti-condensation réduit le risque de buée sur la feuille de verre extérieure. Les tests effectués en laboratoire ont révélé une différence remarquable. Sans revêtement anti-condensation, le phénomène apparaît à partir de 77 % d’humidité sur un double vitrage traditionnel. Avec l’utilisation d’un revêtement anti-condensation sur le même verre, la buée n’est apparue qu’à partir d’un (très) haut niveau d’humidité de 97 % ».

Systèmes conformes PEB pour fenêtres, portes et façades Kenneth Wartel de blyweert aluminium, fournisseurs de solutions intégrées de profilés design pour portes et fenêtres en aluminium, a parlé des valeurs U des solutions pour systèmes de fenêtres, de portes et à glissières du fabricant de Hamme: Les systèmes de portes et de fenêtres «Onze Triton HI, Thémis HI, Hermès HI et Olympia HI ainsi que le châssis coulissant Kolos HI satisfont au niveau PEB requis pour 2014. Pour ces solutions, notre brevet européen ‘Spidertechnology’ et la technologie d’isolation ABS ont été appliqués.

Cette dernière possède une valeur très élevée de résistance et peut être considérée comme la meilleure solution alternative à l’utilisation de polyamide. Pour la détermination thermique des valeurs U, blyweert aluminium a utilisé Chacal, un logiciel professionnel pour le calcul de systèmes de fenêtres et de portes.

nemental a été planifiée. Au cours de celle-ci, les ministres flamands Bourgeois, Muyters et Schauvlieghe présenteront, chacun selon leurs compétences, une demande simplifiée de permis de bâtir. «Chaque année, BATIBOUW met l’accent sur trois thèmes aux points de vue de la technicité, de la nouveauté et du style de vie. Maes: « En ce qui concerne la technicité, nous ne pouvons pas négliger la « construction presque énergétiquement nulle ». La prime au logement n’est pas non plus sortie de l’actualité, d’où notre choix du thème de « logement abordable ». Et notre troisième thème, « Bois: Atout d’authenticité » s’intègre parfaitement aux tendances du style de vie contemporain».

est un choix judicieux. Cependant, les exigences énergétiques plus strictes augmentent l’investissement initial. Les incitations fiscales comme des primes à la construction renouvelées ou adaptées peuvent jouer un rôle majeur. «Afin de continuer à construire de manière abordable, nous devrons aussi «vivre autrement »: construction en hauteur, habitat groupé... Un immeuble élevé n’est plus associé aux horribles blocs d’appartements des années 70 mais à un défi pour l’architecte. Ce thème s’inscrit parfaitement dans l’un de ceux de notre édition précédente, à savoir « Retour à la ville», a déclaré Maes. Même pour le thème « Bois: atout d’authenticité », l’architecte a un message à faire passer. «Dans cette ère du numérique, les gens commencent à chercher une ambiance chaleureuse, un « look vintage »... Le bois s’intègre parfaitement à cette tendance. Les applications sont nombreuses: en tant que matériau pour le mobilier, dans le plan de travail de la cuisine, pour les sols et les murs ainsi qu’en tant que matériau de construction. Pensez à l’ossature bois et à la construction massive. Lors de la conception des maisons, les architectes utilisent de plus en plus le bois pour le revêtement des façades », conclut Maes.

www.batibouw.be DIMENSION

Notre pays a encore beaucoup de travail à faire afin d’atteindre en 2021 l’ambitieux projet européen de construction presque énergétiquement neutre. « Les Régions cheminent chacune à leur propre rythme pour atteindre cet objectif. Pour les nouvelles constructions, les données sont assez évidentes. Pour la rénovation, c’est quelque peu plus difficile, surtout si vous voulez aussi la maintenir abordable. Un coordinateur d’énergie qui coordonnerait au cours des années sur chantier tous les projets énergétiquement liés pourrait peut-être constituer un lien utile dans le processus de rénovation », a déclaré Maes. Investir dans une rénovation plus verte et plus durable

www.a-c-k.be - www.soudal.com - www.yourglass.com www.blyweertaluminium.com

61


EVENT

Light+Building 2014

Découvrez la technologie pour la vie ‘Light+Building’ se tiendra du 30 mars au 4 avril inclus au Messe de Francfort. Il s’agit du plus grand salon au monde consacré à l’éclairage et aux technologies de systèmes de construction intelligents. Le thème principal de cette édition: « Découvrez la technologie pour la vie: la meilleure énergie est celle qui n’est pas utilisée ».

7000 m² des ign de meubles

AC E R B IS ALIAS AMAT ANTA AR C O AR K E TIP O

AR P E R AR TE K AR TE MIDE AR TIF OR T AUP ING BE KA B E LUX B & B ITALIA B ONALDO B ONTE MP I C AP P E LINI C AR P E T S IG N

C AS ALIS C AS AMILANO C AS IMIR C AS S INA C LAS S IC ON C LE I C OR DANS K INA DE PADOVA DE S E DE DE S ALTO DR AE NE R T DR IADE DUR LE T E DR A E MME B I E MME MOB ILI E XTR E MIS

FATB OY FS M F E LIC E R OS S I F IAM F LE XF OR M F LOS F ONTANA AR TE F OS C AR INI F R ITZ HANS E N G AL. & R ADIC E G E LDE R LAND G E NIO G E R VAS ONI G IOR G E TTI G LAS S G UF R AM HAY H. MILLE R INDE R A ING O MAUR E R INTE R LUB K E J OR I K AR TE LL K AS THALL K INNAS AND

O R A P R O NO B IS PAL L U C O PAO L A L E NT I PAS T O E P OR R O P O L IF O R M P O LT R O NA F R AU K NOLL P R ANDINA K R IS TALIA P R O ME MO R IA K VADR AT Q U INZE & MIL AN LAB E L R E X IT E LAG O LANGE PR ODUCTION R IMADE S IO R IVA 1920 LA PALMA R O L F B E NZ LE OLUX R O NAL D S C HMIT T LIB E C O S . HE S S L E IN LIG NE R OS E T S C HÖ NB U C H LINTE LOO S E R R AL U NG A LIVING DIVANI S IL E NT G L IS S LUC E P LAN S IMO N LUMINA S UR & P LUS LUXAF LE X S P E C T R UM M.V. S E VE R E N S W IS S F L E X MAG IS T E C NO MAXALTO T O NE L L I M. G R AS S I T HO NE T MDF ITALIA T R IANG O L O ME TAF OR M U NIF O R MINOTTI VAN B E S O U W MIS S ONI VAN R O S S U M MOB LE S 114 V E R AR DO MOLINAR I V IT R A MOLTE NI WALT E R K NO L L MONTIS W IT T MANN MOOOI XO MOR OS O ZANOT TA NE G G E R S OLUC E ZE U S

MA INT E NA NT: MA S T E R MAG A ZINE , A B ONNE Z-VOUS PA R WWW.MA S T E R ME UB E L .B E

Light + Building est la biennale des innovations et des tendances dans les domaines de l’éclairage, de l’électrotechnique et de l’automatisation de la maison et du bâtiment ainsi que dans celui des logiciels pour l’industrie de la construction. Pour cette édition, les groupes de produits représentés seront étendus à la production d’énergie grâce à sa régénération dans et autour des bâtiments et à son emmagasinage. L + B est une plate-forme en matière d’innovation pour l’électrotechnique et l’automatisation de la maison et du bâtiment. Le thème principal comprend différents aspects tels que la durabilité intelligente, les bâtiments dans le smart grid et la lumière pour une vie confortable. La durabilité intelligente concerne tant la conservation / durabilité de l’environnement et l’efficacité des ressources économiques que la numérisation dynamique et intelligente de la lumière. La tendance vers une gestion intelligente de l’énergie pour l’alimentation décentralisée se transfère, entre autres, par smart grid, smart metering et réseaux de système. Les sujets connexes à la lumière tels que sa conception et son contrôle efficace par logiciel sont également concernés. Pour obtenir plus d’informations, contactez Kristof Nelis de Messe Frankfurt Belux au 02/880.95.87 ou via kristof.nelis@messefrankfurt.be. Les 50 premiers lecteurs qui enverront un e-mail à cette adresse avec comme sujet « billet gratuit Light + Building – action Dimension» recevront par courriel un ticket gratuit pour une journée d’une valeur de 17 euros.

www.light-building.com - www.messefrankfurt.be

ARCHITECT@WORK LUXEMBOURG

Architect meets innovations ARCHITECT@WORK est un événement international qui se focalise sur les innovations des industriels de la construction à destination des architectes et architectes d’intérieur, mais aussi économistes de la construction et bureaux d’études. La première édition au Luxembourg est organisée à Luxexpo les 23 & 24 avril 2014. Outre la présentation de nombreuses nouveautés sélectionnées par un comité technique et présentées dans un cadre conviviale et raffiné, que peut-on attendre d’ARCHITECT@ WORK? Cette édition aura pour thème ‘Architecture et Minéralité’. Comme pour les autres éditions, des expositions et des interventions de qualité sont annoncées. Entrée rapide et gratuite via pré enregistrement sur le site avec le code 19100.

S TE E NWE G OP DIE S T 111 • TUR NHOUT • OUVE RT DE 11 à 18H • OUVE RT LE DIMANCHE • FE R ME LE VE NDR E DI W W W. MAS T E R ME U B E L . B E

MAS T E R @ MAS T E R ME U B E L . B E

www.architectatwork.lu


Journées exclusives pour l’architecte le jeudi 20 février 2014 de 10h à 18h30 et le vendredi 21 février 2014 de 10h à 21h.

BATIBOUW

‘BUILD-IT’

Hal astrid 20 & 21/2/2014 Nouveaux logiciels et solutions IT spécifiques au secteur de la construction.

www.build-it.be

En tant qu’architecte, vous tracez littéralement les lignes dans lesquelles se développe le secteur de la construction. C’est pourquoi nous nous ferons un plaisir de vous accueillir lors des journées professionnelles organisées à Batibouw. L’occasion idéale de découvrir les dernières tendances et les développements récents, d’assister à des tables rondes et de rencontrer des collègues. Le badge qui vous sera remis vous offre un accès illimité à Batibouw les 20 et 21 février. Si vous n’utilisez pas le badge ces jours-là, il reste valable pour une journée de votre choix pendant la durée du salon. Nous avons également le plaisir de vous inviter, en votre qualité d’architecte, à la remise des Belgian Building Awards le mercredi 26 février 2014 à 18h30 à l’Auditorium 2000 de Brussels Expo. Infos : bba@batibouw.be. Batibouw grand public : du 22/2 au 2/3 de 10h à 18h30. Nocturne le jeudi 27/2 jusqu’à 23h.

www.batibouw.com


PRODUCTSPOT

Kardeco

Définisseurs d’ambiance et accroches-regard éclairent chaque intérieur Kardeco de Lierre apporte des solutions d’éclairage surprenantes qui définissent l’ambiance ou accrochent le regard. Elles définissent l’ambiance car elles diffusent une lumière agréable comparable à celle du jour en ce qui concerne les panneaux Foto LED. Accroche-regard car ces panneaux sont installables dans pratiquement n’importe quel plafond standard et parce qu’ils permettent de mettre des accents là où on le souhaite. Avec les panneaux ASTRO®Foto LED, l’ASTRO®SYSTEM CIEL ÉTOILE et l’ASTRO®LINE LED ÎLES CIEL ÉTOILÉ, Kardeco offre des solutions d’éclairage pour presque n’importe quel environnement intérieur. Ainsi, le panneau Astro® Foto LED permet au client d’habiller son plafond de l’image ou du logo qu’il désire, ce qui confère une plus-value notable à son intérieur. Le panneau est parfaitement intégrable dans presque tous les plafonds avec ses dimensions de 600mm x 600mm, 600mm x 1200mm et, sur demande, même de 1200mm x 1200mm. Ces dernières dimensions sont également parfaitement intégrables dans les plafonds de plâtre. Outre les endroits où on reçoit peu de lumière du jour, ces applications sont placées, entre autres, dans les hôpitaux, les salles de soins, les salles d’attente, les salles de sport et les centres de loisirs (par exemple, les Center Parcs, les jardins zoologiques). D’autres applications sont également possibles dans les boutiques, les restaurants, les hôtels, les clubs, les lieux de divertissement, les établissements de soins de santé, de bienêtre et les centres de spa, les écoles, les jardins d’enfants, les réceptions, les salles de réunions et les couloirs.

Eclairage étoilé dans les plafonds

DIMENSION

En outre, Kardeco propose également Astro®System, une solution développée en collaboration avec Rockfon. Il s’agit de panneaux préassemblés sur base d’Astro®Fiber et d’un éclairage étoilé qui peuvent être intégrés de manière simple dans

64

des systèmes de plafond standard. L’Astro®System confère une atmosphère et un vécu particuliers dans les salles d’audition, le magasin ou le restaurant, par exemple. Les panneaux pour plafond Rockfon de 1200x1200 mm sont équipés au choix de 30, 60 ou 90 points lumineux. Ils peuvent être exécutés à la fois en blanc brillant ou chaleureux et, éventuellement, être munis d’un transducteur adapté qui crée un ciel étoilé scintillant. Cette solution, bien que particulièrement adaptée pour une utilisation dans les restaurants, les hôtels, les salles de fêtes et les magasins, l’est aussi dans les lieux de culte, par exemple.

Fibre et technologie d’éclairage par leds Last but not least, voici Astro®Line, un luminaire au ciel étoilé reposant sur la fibre et la technologie d’éclairage par leds. 60 points lumineux créent une atmosphère agréable dans des applications horeca mais aussi dans la salle de bains, la chambre ou le salon. Cette suspension libre de 1200 x 1200 mm reposant sur Rockfon Fibral est finie avec un cadre en aluminium spécial. Les points lumineux peuvent être exécutés en blanc, blanc chaud ou changer de couleur (RVB). La version RVB fonctionne avec une télécommande RF ou un panneau mural. Le luminaire Astro®Line est livré avec le matériel de montage et installé en suspension libre au plafond. www.kardeco.be


L’avenir, c’est aujourd’hui

• Intégralement coloré • Score énergétique supérieur • Profilés amincis • 100% recyclable • Intégration parfaitement étanche à l’air grâce au précadre

www.deceuninck.be Excellente isolation grâce à la technologie unique Linktrusion Zendow#neo

Uw

0,65 W/m²K avec vitrage Ug = 0,4 W/m²K

Uf

0,98 W/m²K P 5001 / P 5510 Rapport Test CSI 187/12

Fenêtres & portes


PRODUCTSPOT

Berker by Hager

La transparence intemporelle de l’interrupteur en verre

Il y a 150 ans le triomphe du verre commençait déjà en tant que matériau de construction dans l’architecture. Le premier bâtiment fascinant où le verre fût utilisé était le Crystal Palace à Londres. Les maîtres du Bauhaus à Dessau habillaient aussi les façades des ateliers avec du verre. Grâce à la lumière et à la transparence, le bâtiment obtenait une dimension totalement nouvelle. A l’intérieur, les interrupteurs de la jeune société Berker du Sauerland pilotaient l’éclairage et étaient, très faciles à utiliser. Conformément aux règles de design „form follows function“, l’interrupteur rotatif, avec une surface arrondie en verre, servait pour commuter les ampoules de verre.

Form follows function La Serie Glas de Berker by Hager est basée sur ce principe ‘Form follows function’. Grâce à la plaque de recouvrement en verre, le papier peint, le revêtement de mur et les structures murales sont à peine dissimulés. A l’intérieur de l’interrupteur, les dernières technologies sont utilisées et répondent à toutes les normes VDE. Le succès du verre continue, de préférence en combinaison avec de l’acier ou de l’aluminium. La pyramide du Louvre à Paris et le dôme de verre du Reichtstag à Berlin en sont des illustrations. Dans l’architecture des bureaux, l’accent est mis sur la transparence et la communication. Ce qui était vu uniquement dans les immeubles de haute technologie, est maintenant aussi demandé par les constructeurs de maisons unifamiliales. Des grandes fenêtres du sol au plafond laissent entrer la lumière et la chaleur. Le verre se trouve partout: les carreaux de cuisine sont remplacés par des

panneaux de verre coloré, et les portes en verre remplacent les vieilles portes en bois.

Le monde des interrupteurs en verre Pour les nouveaux programmes d’interrupteurs Berker by Hager R.1, R.3 et Serie R.classic, le designer Werner Aisslinger a choisi le verre combiné à d’autres matériaux. Une particularité est la plaque de recouvrement de 3 mm en verre blanc polaire ou en verre noir qui est montée sur une plaque de fond stable. Ces produits, d’une simplicité pure, conviennent comme accessoire décoratif aussi bien dans les anciens bâtiments rénovés que dans les constructions modernes. R.1 et R.3 sont des programmes d’interrupteurs complets rassemblant des mécanismes traditionnels et des poussoirs sensoriels KNX.

Transparence intemporelle Le programme d’interrupteurs B.7 rayonne par sa transparence intemporelle. Les interrupteurs et les prises de courant angulaires brillent grâce aux plaques de recouvrement en verre blanc polaire, verre noir ou verre alu. Les poussoirs sensoriels KNX B.IQ assortis et les TS ou Touch Sensor permettent une commande facile de la maison intelligente. Les combinaisons ouvrent de nouvelles possibilités pour l’équipement complet des maisons par le standard KNX. TS Crystal Ball est un véritable accroche-regard. Le cœur est un cristal à facettes avec de véritables CRYSTALLIZED™ - Swarovski Elements, sous lequel se trouve une reconnaissance optique sensitive. Un effleurement suffit et le Crystal Ball commande la lumière, les volets et les stores. Un matériau ancien, tel que le verre, est ici réinventé à plusieurs reprises. La marque Berker by Hager se positionne comme étant un pionnier dans un domaine où le design entre en harmonie avec les dernières technologies.

www.hager.be DIMENSION

Auparavant, le verre était utilisé pour la réalisation d’interrupteurs grâce à sa faible conductivité électrique. A ce jour, rien n’a changé: les interrupteurs en verre Berker s’intègrent parfaitement dans les bâtiments - aussi bien anciens que modernes et sophistiqués - où la transparence est souhaitée.

67


REPORTAGE NEW

Isoproc • Nouvelle marque d’isolation ‘i3’ Avec i3 comme nouvelle marque d’isolation, ISOPROC SOLUTIONS ajoute un produit fort à sa gamme avec Celit (LE standard en matière de panneau de fibre de bois isolant pour les sous-toitures), pro clima (le 1er choix en étanchéité à l’air) et DämmRaum (profils d’extension pour plus d’espace d’isolation). i3 (isolation à insuffler ISOPROC) associe toutes les caractéristiques de l’isolation par cellulose (pas de fente - ignifuge – multiple – fiable) et offre une interprétation complète du concept durabilité: économique, écologique, longévité. www.i3cellulose.be

Koramic • Fleece Premium Une structure de toit de qualité et durable exige un écran de sous-toiture adapté. Et cela vaut d’autant plus pour les toitures à faible pente. C’est pourquoi Wienerberger présentera à Batibouw Koramic Fleece Premium, un tout nouvel écran de sous-toiture doté d’une perméabilité extrêmement élevée à la vapeur et précisément destiné aux toitures affichant une pente à partir de 10°. Koramic Fleece Premium présente une perméabilité à la vapeur élevée et fait partie d’un système total, conçu pour réaliser une structure de toit respirante et à l’étanchéité garantie. www.koramic.com

Knauf lance la gamme SHEETROCK® L-DOOR Nouvelle génération de portes de garage sectionnelles CRE-8-IVE, l’entité de L-DOOR en charge de l’innovation, présente la nouvelle génération de portes de garage sectionnelles. La porte de garage ne fait désormais plus qu’un avec la façade, se fondant entièrement dans le même plan. Pour la conception de cette dernière innovation, L-DOOR a conclu un partenariat avec Outdoor Wood Concepts en vue de recouvrir la porte de garage sectionnelle de Woodface® (un concept de Roel Vandebeek). L’automatisation de la porte de garage est assurée par des moteurs à faible consommation énergétique, qui se distinguent en outre par leur design et leur fiabilité.

A travers l’introduction des pâtes d’enduit SHEETROCK directement prêtes à l’emploi, Knauf complète sa gamme d’enduits de finition et de jointoiement. Les poudres et les pâtes SHEETROCK peuvent aussi bien être appliquées séparément, ou alors unir leurs propriétés et se renforcer. Ces enduits de finition et de jointoiement prêts à l’emploi peuvent être appliqués sur des plaques de plâtre, du crépi, du béton, du béton cellulaire ou sur tout autre type de surface. Ils sont synonymes de gain de temps, de travail plus aisé et d’un niveau de qualité élevé.

www.l-door.be DIMENSION

www.knauf.be

68


Laissez-vous surprendre par Zehnder Zehnder montre son côté le plus innovant. Lors de Batibouw 2014 Zehnder présentera des innovations révolutionnaires dans la ventilation ainsi que des nouveaux concepts design de techniques de chauffage. Visitez le stand de Zehnder et découvrez l’avenir de la ventilation et du chauffage.

Chauffage

Rafraîchissement

Ventilation

Purification d’air

20/02 > 02/03 Palais 12 – Stand 402 www.zehnder.be

Applications accordant une attention particulière aux espaces où n’entre éventuellement qu’une faible lumière du jour: • Hôpitaux, cabinets médicaux, salles d’attente, soins de santé • Boutiques, restaurants, hôtels, clubs, salles de fêtes et autres centres de divertissement • Ecoles, garderies, gymnases, centres de loisirs (par exemple Center Parcs, jardins zoologiques) • Centres d’accueil, réceptions, salles de réunion et couloirs • Centres de bien-être et de spa • Dans résidence privée, séjour, salle de bain ou chambre (ciel étoilé)

Astro®Foto LED panneaux, Astro®System Ciel étoile, Astro®Line LED Îles ciel étoile Accroche-regard ou définisseur d’ambiance, toujours un résultat surprenant! Une forme unique et innovante d’éclairage de plafond. La création d’une plus-value pour votre plafond avec l’image ou le logo que vous désirez sur les panneaux ASTRO®Foto LED. Parfaitement intégrable dans presque tous les systèmes de plafonds.

KARDECO bvba Veemarkt 1 – 2500 Lier T. +32 (0)478/37 58 75 info@kardeco.be www.kardeco.be


REPORTAGE NEW

Codumé Ventilation pour logements Basalte • Asano système audio multi-pièces A la gamme des produits de Basalte s’ajoute Asano, un système audio multi-pièces KNX qui distribue une sonorité exceptionnelle vers chaque pièce d’un bâtiment. Ce produit sera présenté au salon Light+Building. C’est un système audio décentralisé. Les sources et les amplificateurs peuvent être installés dans n’importe quelle chambre d’un bâtiment. Asano s’intègre parfaitement dans les installations KNX, sans besoin d’interface. Le système est composé de différents dispositifs qui se programment directement dans le logiciel ETS de KNX.

Le ventilateur Codumé SCVU2 convient à toutes les applications de ventilation du logement et est également conforme à la PEB. Plus design et plus silencieux, ce ventilateur est facile à utiliser et a une consommation électrique réduite. L’idéal donc pour le remplacement d’un ventilateur existant, rénovation de cuisine, salle de bains, WC, buanderie, nouvelle construction, appartements et logements sociaux. www.codume.eu

www.basalte.be

DERBIGUM® Retour sur Batibouw DERBIGUM® est de retour sur Batibouw. En outre l’introduction du nouveau réseau d’applicateurs DERBIGUM.NET, d’autres utilisations alternatives de toitures y sont également montrées. Une attention spéciale est prêtée aux architectes et applicateurs car un événement est organisé spécialement pour eux. En outre du stand pour ses membranes de toiture, Derbigum a également prévu un stand séparé pour les membranes Vaeplan®. Cette étanchéité synthétique pour toiture plate de première qualité a déjà fait ces preuves depuis des décennies dans la pratique.

DIMENSION

www.derbigum.com

70

Cosentino • Nouveau matériau architectural Dekton est ultracompact et entièrement nouvelle dans la catégorie des produits à base de pierre, rassemblés sous la dénomination de surfaces ultracompactes. Il permet également de créer des sols, des parois murales ou encore des escaliers à l’élégance extrême. Quant à ses possibilités dans la cuisine, elles sont infinies. Par ailleurs, les veines et motifs décoratifs sont insérés dans le matériau de façon à ce que les dessins se fondent dans la masse. Le motif de la plaque est donc également reproduit sur les parties latérales. Il est possible d’appliquer un large éventail de structures sur la surface. www.cosentinogroup.net


REPORTAGE NEW

Bulex Nouvelle gamme Bulex lance un boiler thermodynamique unique, le Magna AQUA 300/2C, grâce auquel on peut économiser jusqu’à 75% sur la facture d’énergie pour l’eau chaude. La nouvelle gamme de pompes à chaleur air/eau Genia AIR, comme solutions individuelles ou composantes d’un système hybride de chauffage et d’eau chaude ne présentent pas uniquement un champ d’application vaste. Leur utilisation a également un effet positif sur l’environnement ainsi que sur le portefeuille du consommateur. Bulex lance aussi un nouveau système de climatisation: SDH 18 (fonctionnement silencieux et facilité d’utilisation). www.bulex.be

Duco • DucoTop 60 ZR (AK+) Le DucoTop 60 ZR (AK+) est un aérateur qui s’intègre derrière la face extérieure du mur de refend sur chaque profilé de fenêtre et qui permet une pose quasi invisible. Grâce à la nouvelle grille intérieure, sans perforation apparente, le DucoTop 60 ZR (AK+) est désormais encore plus esthétique. De plus, la profondeur variable (de 68 à 188 mm) assure que l’aérateur épouse parfaitement la forme de n’importe quel profil de fenêtre. La partie supérieure transparente, dotée de pièces de jonction pré-percées et renforcées à la fibre de verre, est un atout innovant pour la pose de l’aérateur. www.duco.eu

Deceuninck • mise résolument sur l’innovation

www.deceuninck.be

Design Express Vectorworks Vectorworks Service Select est un service disponible pour tous les utilisateurs Vectorworks. Les membres profitent notamment de mises à jour, formations, support premium et Cloud Services gratuitement. Avec Cloud Services, vous consultez, annotez et partagez vos projets Vectorworks où et quand vous le voulez. De nouvelles fonctionnalités ont récemment été ajoutées aux Cloud Services. L’application mobile Nomad prend désormais en charge le magnétisme, pour que vous mesuriez vos dessins précisément. Et grâce à l’intégration complète de Dropbox, vous consultez vos fichiers encore plus facilement. www.designexpress.eu

DIMENSION

Deceuninck a tiré la carte de l’innovation, de l’écologie et du design à l’occasion de la foire professionnelle Polyclose. La devise de Deceuninck «Construire un habitat durable» s’adresse à toutes les parties concernées. En innovant continuellement, Deceuninck réussit à infléchir les menaces en chances. C’est sur cette lancée que Deceuninck présentera à Polyclose, parmi ses autres produits, la technologie révolutionnaire Linktrusion, le pré-cadre Deceuninck, la série Zendow#neo, la collection de coloris Omniral et son vaste assortiment pour bardages.

71


REPORTAGE NEW

Bticino • Variateur LED Le nouveau variateur LED universel de BTicino permet de régler l’intensité lumineuse de toutes sortes de sources de lumière. Outre les halogènes 230V et les halogènes 12 V avec transfo électronique ou ferromagnétique, les lampes économiques dimmables graduables et les LED dimmables graduables peuvent aussi être commandées. Grâce aux niveaux préalablement paramétrés, on a le choix entre 33% ou 66% d’intensité lumineuse. Le variateur est équipé d’une fonction de mémoire. Un raccordement sur deux fils rend le conducteur neutre inutile. Le variateur peut en outre être raccordé à un ou plusieurs boutons-poussoirs. www.bticino.be

Hunter Douglas • En primeur en Belgique Hunter Douglas lance une application innovante pour panneaux aluminium pour plafonds: ils préservent l’acoustique du local sans déperdition thermique significative dans les bâtiments à activation du noyau de béton. Grâce aux tailles variées des panneaux BXD, en largeur comme en hauteur, les architectes peuvent en outre les combiner à l’infini. Outre leurs atouts acoustiques, thermiques et esthétiques, les panneaux aluminium pour plafonds ont également des qualités écologiques, puisqu’ils sont fabriqués pour 90 % à partir de matériaux recyclés.

DIMENSION

www.hunterdouglas.be

72

Gunnebo • SpeedStile

Gyproc Les nouveaux profilés Gyproc® Metal Stud®

Un design élégant et raffiné, combiné avec la meilleure technologie disponible, rend SpeedStile approprié pour toutes les situations où les valeurs esthétiques, le flux important des personnes, une fiabilité maximale et une sécurité sans compromis sont importants. En intégrant des systèmes de contrôle d’accès, les SpeedStiles offrent une haute protection et capacité en une solution empêchant efficacement l’accès non autorisé. Les SpeedStiles sont également disponibles en version extra large, accessibles pour les personnes à mobilité réduite.

Les profilés Gyproc® Metal Stud® subirent une métamorphose. Ils se distinguent grâce au poinçon Gyproc au milieu du profilé, au marquage bleu sur les ailes, et les rainures longitudinales qui indiquent le centre du profilé. Ces rainures permettent un positionnement aisé des plaques de plâtre Gyproc. La nouvelle structure poinçonnée de l’acier assure l’ancrage des profilés. Les profilés verticaux disposent de perforations en H arrondi qui permettent de passer aisément le câblage. Les profilés sont adaptés aux différentes plaques de plâtre Gyproc®.

www.gunnebo.be

www.gyproc.be


Waterproofing insulation Waterproofing&solutions

in

t r r e e p g n x i p f o EEWxaterprloation su ns n i & in

io t u l so

Rencontrez nos experts Palais 5 | stand 5-519 Bouwelven 5 | 2280 Grobbendonk | T: 014/23 07 07 | F: 014/23 07 77 | info@soprema.be | www.soprema.be


REPORTAGE NEWS NEW

Promat • Centre d’accueil pour jeunes SWITCH Le CPAS de Bruges construit à Assebroek une maison d’accueil pour jeunes sous la direction de Luc Verbrugghe et architecte Marc Van Acker. « Switch » a été construit conformément aux normes écologiques les plus strictes. La sécurité incendie joue un rôle important: la protection des cloisons et plafonds, qui sont entièrement élevés en bois, est réalisée en plaques de PROMATECT®-100 de 10 mm et 15 mm. On a aussi fait usage de plaques de PROMATECT®-100 avec 2 et 4 bords amincis. Ceux-ci permettent un jointoiement bien lisse au moyen de l’Enduit Promat® prêt à l’emploi. www.promat.be

Gira • Mise en réseau intelligente Il existe déjà de nombreuses maisons intelligentes. Et Gira propose les solutions adéquates à cet effet: une technique de bâtiment qui rend la vie à domicile plus confortable, veille sur la sécurité et contribue en outre à économiser l’énergie. La condition en est que le maître d’ouvrage opte dès la planification de sa maison pour un système KNX/EIB. Via le système KNX/EIB, les fonctions intelligentes sont adaptées individuellement l’une à l’autre. La distraction à domicile peut être intelligemment intégrée dans la technique: Gira et le spécialiste audio suisse Revox ont développé en commun des solutions. www.gira.be

RENSON® • le Système E+ ventile et chauffe en harmonie Recticel Insulation • Nouveautés La construction presque zéro énergie ou NZEB (Nearly Zero Energy Building) deviendra le standard pour les constructions neuves en Europe à partir de 2021. Cette année aussi Recticel Insulation présente de nouveaux concepts et produits isolants. La gamme Powerroof® pour toitures inclinées est étoffée avec l’isolation Powerroof® Maxx. Pour ces panneaux d’isolation, la membrane de sous-toiture pare-vapeur est déjà collée au préalable et une trame imprimée est présente. La pose de l’isolation pour toiture s’en trouve accélérée. www.recticelinsulation.be

+

E

Après le système de ventilation C+ et l’Healthbox® (Smartzone), RENSON® lance le système E+. L’air chaud de l’extraction est combiné avec de l’air frais de l’extérieur, qui grâce à la source d’énergie renouvelable du système, est utilisé Systeem pour produire de l’eau chaude sanitaire et du chauffage ambiant. L’amenée continue d’air frais dans les pièces sèches est combinée au moyen d’aérateurs autoréglables avec l’évacuation mécanique de l’air vicié dans les pièces humides et sèches au moyen d’un ventilateur central d’extraction. L’air vicié est récupéré en tant qu’énergie renouvelable pour la technologie de pompe à chaleur intégrée. Le Système E+ permet une diminution des points de niveau E jusqu’à 33 points.

DIMENSION

www.renson.be

74

pp


AiNB wordt ondersteund www.argentalu.be door:

www.dedon.be

www.desso.be www.glazz.eu

www.giroflex.be

Des portes et fenêtres ultrafines en acier (inox) avec des valeurs d’isolation encore plus élevées www.silestone.com

een solide een solide UNE PROTECTION bescherming EENbescherming SOLIDE EEN SOLIDE PROFONDE POUR voor een voor een BESCHERMING BESCHERMING een solide UNE PROFESSION stevig stevig beroep beroep VOOR EEN VOOR EEN bescherming EEN SOLIDE SOLIDE STEVIGSTEVIG BEROEP BEROEP voor een BESCHERMING stevig beroep VOOR EEN www.vola.be

www.bosspaints.be

www.gira.be

www.interfaceflor.be www.aquaconcept.be

www.lambrechts.eu www.aro.be

the future of Glass since 1665 www.saint-gobain-glass.com www.giroflex.be

www.deltalight.be

Ainb wordt ondersteund door:

STEVIG BEROEP

www.sigma.be www.giroflex.be www.argentalu.be www.giroflex.be AiNB wordt ondersteund AiNB www.argentalu.be wordt door: ondersteund www.argentalu.be door:

Ainb wordt ondersteund door:

AiNB est soutenu par:

www.dedon.be www.dedon.be

een solide bescherming EEN SOLIDE voor een BESCHERMING stevig beroep VOOR EEN www.desso.be www.silestone.com www.argentalu.be www.formica.be www.glazz.euondersteundwww.silestone.com www.abet.be AiNBwww.silestone.com wordt door:

www.dedon.be www.desso.be www.desso.be www.silentgliss.be www.glazz.eu www.glazz.eu

www.giroflex.be www.sv.be www.giorgetti.eu

www.ainb.be

partnerpagina ainb.indd 1

www.vescom.be www.vescom.be

www.dedon.be www.vola.be www.bosspaints.be www.bosspaints.be

www.desso.be www.bosspaints.be www.glazz.eu

STEVIG BEROEP

www.vescom.be www.vola.be www.vola.be

www.silestone.com

Avec Forster UnicoHi, les fenêtres et portes répondent aux dernières exigences en termes d’isolation thermique (valeurs Uw inférieures à www.vola.be www.lambrechts.eu www.aro.be 1.3W/m2K). www.bosspaints.be www.giroflex.be

Ainb wordt ondersteund door:

www.gira.be www.gira.be

Hi

27/02/12 09:51

www.vescom.be

www.interfaceflor.be www.interfaceflor.be www.lambrechts.eu www.aro.be www.gira.be www.interfaceflor.be www.lambrechts.eu www.aro.be www.aquaconcept.be www.giroflex.be www.argentalu.be AiNBwww.aquaconcept.be wordt ondersteundwww.aquaconcept.be door:

88

Ainb wordt ondersteund door:

www.vescom.be

30

24

Même un triple vitrage iso62 lant jusqu’à 60mm d’épaisseur peut être intégré – avec des valeurs Uw allant jusqu’à 0.9W/m2K. Les profilés sont entièrement fabriqués en acier, www.lambrechts.eu www.aro.be exempts de tout isolant en matière synthétique et de tout élément de remplissage (100% recyclable). Les profilés sont ultrafins, pour inonder les pièces de lumière.

www.sigma.be www.sigma.be

the the future future of of Glass Glass since since 1665 1665 www.sigma.be www.dedon.be www.saint-gobain-glass.com www.saint-gobain-glass.com www.argentalu.be

the future of Glass since 1665 www.gira.be www.saint-gobain-glass.com www.desso.be www.deltalight.be www.glazz.eu www.deltalight.be

www.interfaceflor.be www.aquaconcept.be www.deltalight.be www.silestone.com

www.formica.be www.formica.be

www.formica.be www.vescom.be www.abet.be www.abet.be www.vescom.be

www.sigma.be www.sv.be www.abet.be www.vola.be www.sv.be www.giorgetti.eu www.giorgetti.eu www.sigma.be

the future of Glass since 1665 www.saint-gobain-glass.com www.sv.be www.bosspaints.be www.giorgetti.eu

partnerpagina partnerpagina ainb.indd ainb.indd 11

DEJOND SA. Terbekehofdreef 55 - 59 www.ainb.be 2610 Wilrijk (Anvers)

www.ainb.be www.ainb.be

partnerpagina ainb.indd 1

www.ainb.be 27/02/12 27/02/12

www.deltalight.be

09:51 09:51

27/02/12 09:51

TEL: +32 (0) 3 820 34 43 FAX: +32 (0) 3 820 35 43 dbs@dejond.com

www.dejond.com www.forster-unico.be


architect meets innovations

L’ÉVÉNEMENT EXCLUSIF RÉSERVÉ AUX ARCHITECTES, INGENIEURS-CONSEILS, ARCHITECTES D’INTÉRIEUR, URBANISTES-AMÉNAGEURS, ARCH-/ING-PAYSAGISTES ET AUTRES PRESCRIPTEURS

architect @work luxemBourg

Luxexpo 23 - 24 avril 2014 1e édition - 13:00 - 20:00 ÉVÉnement exclusif présentant les innovations d'industriels de la construction

architect @work

concePt Qualitatif et scénographie originale

Belgium

confÉrences sur l'architecture et débats

architect @work

the netherlands

thème 2014: architecture & minéralité

architect @work

matÉriauthèQue schwergewichte selected by raumProBe

france

exPositions PhotograPhiQues global award for sustainable architecture 2007 > 2013 par la Cité de l’architecture et du patrimoine (Paris)

architect @work germany

architect @work

re●architecture, re●cycler, ré●utiliser, ré●investir, re●construire présentée par le Pavillon de l’Arsenal (Paris)

united kingdom

architect @work

installation by matali crasset

italy

headQuarters

images by daPh

architect @work

liBrary by ait

switzerland

PrÉ rezgist e r en Vous net ter Via in ode c on itati d’inV9100 1

w w w. a r c h i t e c tat w o r k . l u

Tel +32 (0)56 24 11 11 luxembourg@architectatwork.eu

Association des ordres des architectes de la Grande Région

Evénement organisé avec la collaboration de www.oai.lu


NEW REPORTAGE

Schöck België Premiers projets du Schöck Isokorb® R Le nouveau Isokorb® R est une rupture de pont thermique permettant de placer des balcons sur une construction existante. Ce système est utilisé dans la construction du Centre psychiatrique médico-légale (CPL) à Gand et Het Vogelnest (Le Nid des Oiseaux) à Hoboken. Les 3 auvents en béton préfabriqués du CPL sont fixés avec le Isokorb® RK pour liaisons béton-béton, qui permet de reprendre les moments fléchissant et les efforts de traction. Le dernier balcon du Nid des Oiseaux est fixé par après avec le Isokorb® RKS pour liaisons acier-béton, car le balcon peut entrainer un moment fléchissant.

www.schock-belgie.be

UNILIN • lance le système Air-Tight UNILIN présente le système Air-Tight garantissant une étanchéité parfaite des toitures par l’intérieur - basé sur un système de ressorts -, sans nuire à l’esthétique extérieure du bâtiment. Ce nouveau système pour les panneaux de toiture SWHPUR permet d’abaisser le niveau E de l’habitation et d’atteindre plus facilement le niveau E-60 bientôt obligatoire pour toutes les nouvelles demeures. Air-Tight est le nouveau moyen de réaliser une toiture 100 % étanche et basse énergie. Le mariage entre le nouveau système Air-Tight et le pistolet injecteur de mousse PU UNIFLEX garantit une étanchéité maximale à l’air.

Schréder Nouvel éclairage à la Grand-Place de Bruxelles

Vaillant l’aroTHERM

Bruxelles a muni sa Grand-Place d’un nouveau système d’éclairage par leds qui génère plus de 80% d’économie d’énergie. De la sorte, la ville veut promouvoir son rôle et ses fonctions de capitale en plaçant en premières loges la richesse architecturale de la Grand-Place déclarée patrimoine mondial par l’UNESCO. Schréder a couplé la technologie led avec un système intelligent de gestion qui procure une réponse immédiate du matériel et fournit de nombreux effets de lumière ainsi qu’une grande accessibilité du système.

Avec l’aroTHERM, Vaillant lance sur le marché un nouveau type de pompe à chaleur air/eau qui représente la solution idéale pour le chauffage et la production d’eau chaude économiques d’un logement unifamilial ou d’un appartement. Cette pompe à chaleur de type monobloc se distingue par une unité extérieure compacte, un compresseur inverter modulaire et des possibilités d’installation flexibles. Grâce à l’aroTHERM, on peut chauffer le logement en hiver et le refroidir en été.

www.schreder.com

www.vaillant.be

DIMENSION

www.unilin.be

77


NEW

VMZINC • Le nouveau VMZ Profil à clin A l’occasion de Batibouw, VMZINC présente son nouveau VMZ Profil à clin. Semblable au VMZ 200 Panneau à clin, ce profil se pose horizontalement avec encore plus de facilité. Les VMZ Profils à clin sont extrêmement légers et s’emboîtent facilement du bas vers le haut part auto calage. Le nouveau VMZ Profil à clin peut être monté par une seule personne. Le gain en terme de main d’œuvre est considérable. Ajoutez à cela l’usage des profils de finition de la gamme VMZ Unicprofile facade pour les pourtours de portes et fenêtres et le temps d’installation sera de 20 à 30% plus rapide. www.vmzinc.be

VOLA • présente des nouveautés dans la gamme Round Series VOLA commercialise deux nouveautés dans sa gamme Round Series pour salle de bains et toilettes. Le distributeur électronique de savon a un concept modulaire qui a été dessiné conformément au design circulaire propre à VOLA. Il s’insère à la perfection dans le mur. L’anneau visible est disponible en chrome (brossé), inox brossé et dans 14 teintes. La chasse d’eau électronique est harmonieusement dissimulée dans le mur. La famille Round Series est dessinée par le bureau d’architectes Aarhus Arkitekterne. www.vola.com

Wienerberger & Recticel Insulation la rénovation basse énergie sous la loupe Avec la KUL et l’architecte Cyndie Hanssens, Wienerberger et Recticel Insulation ont entamé un chantier pilote - une maison d’environ 1900 - à Espierres, sous la devise ‘mesurer, c’est savoir’. D’un point de vue technique, la structure était en bon état, une rénovation en profondeur s’imposait. Pour traduire l’impact de la rénovation basse énergie en chiffres, les fabricants ont initié un partenariat avec le département de génie civil de la KUL. Le confort intérieur, la consommation énergétique, l’étanchéité à l’air et les nœuds constructifs seront contrôlés pendant et après les travaux. Les résultats serviront de base pour élaborer une approche pour la rénovation basse énergie de maisons comparables.

DIMENSION

www.wienerberger.be - www.recticelinsulation.be

78


VOLA Bvba Tour & Taxis Havenlaan 86c 1000 Bruxelles Tel: +32 2 465 96 00 sales@vola.be www.vola.be


Des rénovations qui inspirent avec des ardoises en

fibres-ciment

T I U T GNRLAIVRE POIRUERR U SP N I S VOU

72 pages 29 projets originaux La série à succès des Best of Slates s’agrandit avec la venue du Best of Renovation. Dans cette édition, seuls des projets de rénovation avec des ardoises en fibres-ciment sont repris. On y illustre les ardoises utilisées en toiture, en façade ou encore une combinaison des deux. Peu de matériaux créent autant de possibilités architecturales que les ardoises en fibres-ciment dès qu’il s’agit de mettre en valeur une toiture ou une façade. Le format réduit des ardoises en fibres-ciment permet de négocier courbes, arêtes, projections et renfoncements de façades sans la moindre difficulté. Les toitures, elles aussi, peuvent se concevoir dans tous les styles : du purement traditionnel au résolument moderne, sans saillie et avec gouttières et descentes invisibles.

De nombreux exemples repris dans ce livre sont agrémentés de dessins à l’échelle 1:10.

Vous pouvez obtenir votre exemplaire gratuit via info@eternit.be.

Eternit NV-SA

Kuiermansstraat 1 B-1880 Kapelle-op-den-Bos

Tél. +32 (0)15 71 71 71 Fax +32 (0)15 71 71 79

RPR Brussel-RPM Bruxelles BTW BE 0466 059 066 TVA

KBC 482-9098061-09 info@eternit.be

www.eternit.be

DIMENSION 31 - FR  

Revue professionnelle pour architectes & consultants

DIMENSION 31 - FR  

Revue professionnelle pour architectes & consultants

Advertisement