Issuu on Google+

revue professionnelle pour architectes & consultants

ANNEE 7 AVR-MAI-JUI 2013 - N28

DIMENSION Art & Build - Le restaurant universitaire du Sart-Tilman, à Liège - © photo: BRISON

architect@home Luc Deleuze - Art & Build • TECHNIQUE Travailler avec un cahier de performances • ARCHITECTURE Ressuscité de ces cendres: l’histoire du Campus Vitra • DOSSIERS Cinq projets pilotes de soins prennent forme • Le laboratoire PEB • LA PAROLE AU SPECIALISTE Le stage en 20 questions et réponses

Bureau de dépot 1099 Bruxelles X - P602602 - Périodique trimestriel - Editeur responsable: Filip Cossement - Bld. des Canadiens 118 - B-7711 Dottignies


More than a rock. It’s a natural choice. De par la combinaison unique des propriétés thermiques, isolantes et accumulatrices, les produits ROCKWOOL sont des matériaux de constructions très durables. Le froid et la chaleur sont efficacement bannis d’un bâtiment, ce qui permet de réaliser une faible consommation d’énergie. Les produits ROCKWOOL contribuent considérablement à la réduction des émissions de CO2 et ont une ‘empreinte carbone’ positive. La laine de roche ROCKWOOL est 100% recyclable et peut être transformée en nouveaux produits de haute qualité. www.rockwool.be


HELPDESK

04

ARCHITECT@HOME Luc Deleuze - Art & Build

06

TECHNIQUE Travailler avec un cahier de performances

16

DOSSIERS L’histoire du Campus Vitra 28 Reconversion des immeubles inoccupés 40 Cinq projets pilotes de soins prennent forme 58 Le laboratoire PEB: simulation de E60 vers E40 jusqu’à E20 62

REPORTAGES Duco: Les lamelles donnent un caractère ludique intemporel au bâtiment noir 14 Soprema: Etanchéité de toiture durable TPO avec profils de couture debout 24 Limeparts: Caractère ludique et reconnaissable pour l’hôpital pédiatrique de Gand 26 SpanoGroup: Bâtiment B 34 HOLCIM: Ecoffice 38 Deceuninck: Une disposition ludique des fenêtres donne du dynamisme 46 Eternit: Maison patio avec profil oblique à Steenokkerzeel 48 Isover: Un ébéniste construit sa propre maison zéro énergie 56 Riello: La rénovation énergétique des appartements sociaux 60 VELUX: davantage de lumière et de confort 66 Techno Specials: MultiMedia Connect 68

LA PAROLE AU SPECIALISTE 36 & 50 MEDIA & FOIRES NEWS

70 & 73 78

DIMENSION

PREFACE

Un assist permet de marquer La saison de football est terminée mais l’importance de l’assist demeure intacte pour une équipe qui veut marquer. Nous pourrions parler longuement de ce qui ne va pas sur le terrain. Et si nous nous concentrions sur ce qui pourrait aller mieux? Voici cinq idées relatives à notre propre secteur et destinées à nos politiques.

1. Faites en sorte que les maîtres d’ouvrages qui investissent dans notre économie n’aient pas à payer davantage sur les honoraires de leur architecte. Le taux de TVA sur nos honoraires est actuellement de 21% même en cas de rénovations alors que le maître d’ouvrage tombe sous la règle des 6%. Lourdement touchés par la crise, les Pays-Bas ont temporairement ramené à 6% le taux sur les honoraires pour les rénovations d’habitations. Pourquoi cela ne pourrait-il pas se faire ici et, de préférence, de façon permanente? Une question pressante étant donné le rôle social que l’architecte joue en Belgique et qui va beaucoup plus loin qu’aux Pays-Bas ou dans de nombreux autres pays européens. 2. Fournissez de l’oxygène supplémentaire aux maîtres d’ouvrages qui mettent leur patrimoine à jour. Démolir et reconstruire sont actuellement réalisables avec une TVA de 6%, mais uniquement dans 32 zones urbaines. Est-ce toujours d’actualité? En 2009, la mesure prise dans le cadre de la lutte contre la crise a étendu ce taux à l’ensemble du territoire. Avec succès. Pourquoi ne pas réintroduire cette mesure sur base permanente afin de donner une incitation à renouveler un patrimoine obsolète? Plus d’un tiers du parc immobilier belge est antérieur à 1946. Il serait préférable d’en démolir une partie afin de libérer de l’espace, un bien précieux, pour la reconstruction. 3. Accordez un soutien aux maîtres d’ouvrages qui investissent dans l’efficacité énergétique afin de réduire l’écart qui existe entre les nouvelles constructions et la rénovation. À côté de bâtiments presque zéro énergie de 2021, il existe un parc immobilier vieilli dans lequel il est encore possible de récupérer pas mal de bénéfices énergétiques. Il s’agit de gains rapides qui peuvent apporter une réduction significative d’émissions de CO2 pour un investissement limité. Mais pour cela, il faut inciter les maîtres d’ouvrages à le faire. Aujourd’hui, c’est l’inverse qui se produit puisque les primes et les avantages fiscaux sont réduits. 4. Investir dans votre propre maison est bon pour l’individu et la société car cela permet aux gens de ne pas sombrer dans la pauvreté. Vous connaissez l’adage: avoir sa propre maison est la meilleure retraite. Soutenir l’acquisition d’un domicile privé prend tout son sens. La régionalisation prochaine de la prime actuelle au logement constitue le moment idéal pour peaufiner cet instrument. Les incitations fiscales ne sont pas destinées à des gens qui disposent des moyens nécessaires pour engranger de l’argent supplémentaire mais pour aller chercher des candidats à la construction ou à la rénovation qui ne pourraient pas se le permettre autrement. Cette idée devra être traitée dans la nouvelle réglementation. 5. Une politique de logement avec vision à long terme ne peut que renforcer le point précédent. Les incitatifs fiscaux pour la construction ou la rénovation de maisons ont plus d’impact s’ils ne sont pas auto-suffisants mais s’inscrivent dans une vision plus large. Que font les Régions dès qu’elles peuvent combiner ces compétences avec le précompte immobilier et les droits d’enregistrement? Il est temps d’y consacrer un exercice de réflexion... Comme vous le voyez, il y a encore pas mal de buts à marquer. Nous participerons volontiers comme attaquants.


DIMENSION

revue professionnelle pour architectES & consultantS

Periodicité Trimestrielle Redaction Philip Declercq Staf Bellens & Colette Demil FCOmedia - redactie@fcomedia.be - T 056 77 13 10 Publicité - conseil FCOmedia - Katja Wijffels Boulevard des Canadiens 118, 7711 Dottignies 0473 86 59 70 - F 056 77 13 11 katja.wijffels@fcomedia.be

Helpdesk 01 Dans le cadre d’un marché public, il y a un

seul contrat pour deux endroits. Un des endroits est prêt pour la réception provisoire, l’autre en principe pas. Peut-on procéder à une réception (partielle)? La réception comprend la constatation de l’achèvement de la mission. Si la mission se déroulait à deux endroits, et que seul un endroit est prêt et l’autre pas encore, il est difficile de procéder à la réception. Cependant l’article 40 du CGC peut cependant être appliqué: Art. 40. Par la réception provisoire, le pouvoir adjudicateur dispose de la totalité de l’ouvrage exécuté par l’entrepreneur. Avant la réception provisoire, lorsqu’il le juge souhaitable, le pouvoir adjudicateur peut cependant disposer successivement des différentes parties de l’ouvrage constituant le marché, au fur et à mesure de leur achèvement, à la condition d’en dresser un état des lieux. La prise de possession totale ou partielle de l’ouvrage par le pouvoir adjudicateur ne peut valoir réception provisoire. Dès que le pouvoir adjudicateur a pris possession de tout ou partie de l’ouvrage, l’entrepreneur n’est plus tenu de réparer les dégradations résultant de l’usage. Joris Wouters, GSJ avocats

Conception graphique marieke.veys@fcomedia.be Editeur responsable FCOmedia - Filip Cossement Boulevard des Canadiens 118, 7711 Dottignies

Nederlandse versie op aanvraag Aucune partie de cet ouvrage ne peut être reproduite et/ou publiée par impression, photocopie, microfilm ou de quelque manière que ce soit, sans accord écrit préalable de l’éditeur. Les articles signés n’engagent que la responsabilité de leur auteur. Le contenu des publicités n’engage que la responsabilité des annonceurs. L’éditeur se réserve le droit de refuser d’insérer les publicités proposées.

DIMENSION

Membre de l’union des editeurs de la presse periodique.

04

02 S’il n’existe pas d’accord explicite entre le bureau d’architectes/le gérant et le collaborateur indépendant, les droits d’auteurs (avant-projet/ détails/...) reviendraient à ce collaborateur. Cela serait également le cas s’il s’agit d’un projet du bureau d’architecte/du gérant. Est-ce exact?

La personne qui pose la question a raison. La loi d’auteur prévoit que chaque droit d’auteur nait chez une personne physique et non pas chez une personne morale (une société ou une association). Dans le cadre d’une collaboration cela signifie que les droits d’auteur naissent chez la personne physique qui a créé l’oeuvre. L’association commanditaire ne devient propriétaire de ces droits que si les droits sont cédés de manière contractuelle. Par rapport aux personnes physiques (travailleurs, collaborateurs indépendants) cette cession doit être constatée dans un document écrit. Il peut s’agir d’un document séparé, mais tout aussi bien d’une disposition dans un contrat de travail ou de collaboration indépendante. Pour les travailleurs, le règlement peut même être repris dans le

»


HELPDESK

règlement de travail. Il vaut mieux donner toute l’attention nécessaire à la rédaction de cette clause. Une autre règle découlant du droit d’auteur est d’ailleurs que toutes les clauses obscures doivent être interprétées dans l’intérêt de l’auteur, à savoir dans le sens où ce dernier cède le moins de droits possibles. Que cela peut mener loin, est illustré par la constatation que dans les contrats d’auteurs, le terme «cession» ne signifie pas toujours «vente», mais peut aussi signifier «licence». Dans ce cas, les droits ne sont pas totalement aliénés et il est possible de les récupérer. Il y a cependant une exception à ce qui précède. Est présumé être l’auteur: celui dont le nom ou les initiales qui le rendent reconnaissable, apparaissent sur l’oeuvre. La jurisprudence accepte aussi qu’une personne morale puisse faire usage de cette présomption et devenir de ce fait «auteur». Cela reste cependant un pis-aller parce qu’il est toujours possible de fournir la preuve contraire de cette présomption. La nécessité d’un règlement contractuel s’impose donc. Geert Philipsen, GSJ avocats

03 Une association momentanée (SM) participe

à un marché public. Ne doit-elle pas annexer une preuve de son association? Sinon n’importe qui peut s’inscrire et satisfaire avec les reconnaissances et les qualités conjointes à ce qui est demandé?

La réglementation concernant les marchés publics ne semble pas imposer d’obligation sur les contrats concernant les associations momentanées lors de l’inscription. Il n’est cependant pas interdit d’ajouter le contrat SM à l’offre. La crainte de l’architecte que l’on pourrait ainsi simplement affirmer que l’on a fondé une SM pour pouvoir s’inscrire est reprise en grande partie à l’article 93 de l’AR du 8 janvier 1996. Celui-ci détermine que tous les membres de la SM doivent signer l’offre. Ils doivent s’engager de manière solidaire. Ils doivent aussi désigner ceux d’entre eux qui vont représenter la SM vis à vis des pouvoirs adjudicateurs. Chaque membre de la SM (chaque membre de la SM doit signer l’offre) est tenu, vis à vis des autorités adjudicatrices d’exécuter la mission. Un pouvoir adjudicateur est tenu de rejeter l’offre d’une SM comme étant irrégulière si elle n’a été signée que par un seul membre de la SM et si les procurations ou autres actes né-

cessaires, qui doivent attester de la compétence de représentation n’étaient pas joint à cette offre (voir aussi CE 9 février 2012, n° 217.937, CE 23 février 2012,n° 218.181). Un seul membre de la SM doit disposer de la reconnaissance exigée lors du devis ou doit fournir la preuve pour pouvoir entrer en ligne de compte pour la reconnaissance. On peut estimer ceci sur base de l’art. 11 de la loi du 20 mars 1991, portant sur la règlementation de la reconnaissance des entrepreneurs de travaux. Etant donné l’obligation de s’engager tous, il semble que ceci ne devrait pas poser de problèmes. Joris Wouters, GSJ avocats

04 Quel est le contexte juridique d’un

‘consortium’. S’agit-il d’une forme de collaboration, comme dans une société?

Un consortium est défini comme suit au niveau du droit des sociétés (art. 10 code soc.): On parle de ‘consortium’ quand une société d’un côté, et une ou plusieurs autres sociétés de droit belge ou de droit étranger d’un autre côté, qui ne sont pas des filiales les unes des autres, ni des filiales d’une même société, se trouvent sous une direction centrale. Il y a présomption irréfragable que ces sociétés se trouvent sous une direction centrale: 1° quand la direction centrale de ces sociétés découle de conventions conclues entre ces sociétés ou de dispositions statutaires, ou 2° si leurs organes de direction, pour la plus grande part, sont composés des mêmes personnes. Sauf preuve du contraire, des sociétés sont supposées se trouver sous une direction centrale quand la majorité de leurs actions est détenue par les mêmes personnes. Isabel Dillen, SBB Accountants & Adviseurs

Le helpdesk de NAV a pour but de répondre aux questions de première ligne de ses membres dans un délai raisonnable de quelques jours. Dans cette optique, NAV fait appel à un réseau de conseillers et spécialistes: architectes, UNIZO/FVIB, SBB Accountants et Adviseurs et le bureau d’avocats GoossensSebreghts-Jacqmain et le bureau d’advis VEKMO. NAV et les personnes consultées ne sont pas responsables du contenu et de l’interprétation des réponses données. DIMENSION

»

05


@HOME

Luc Deleuze - Art & Build

“Si un architecte est incapable de défendre ses propres intérêts, comment peut-il le faire pour les autres?”

DIMENSION

© Art&Build

Il est partenaire du bureau international Art&Build. Il enseigne à la faculté d’architecture de l’ULB. Il a accompagné Alain Hubert dans l’Antarctique. Jusqu’il y a peu, il présidait la FAB. Pourtant, il s’appelle Luc et non Léonard. Luc Deleuze, pour être précis. DIMENSION s’est laissé entraîner dans le discours intarissable de ce Bruxellois francophone qui maîtrise parfaitement le néerlandais, a donné une partie de son cœur à Anvers, se montre intarissable sur la coopération, et trouve que gagner de l’argent n’a rien de répréhensible, mais s’irrite de ce qu’il devient une fois gagné.

06


@HOME

A propos des Bruxellois et des Anversois Luc Deleuze est né à Etterbeek en 1953. A quatre ans, il déménage pendant cinq ans à Anvers pour suivre son père, ingénieur chez Petrofina. «A l’époque, on pouvait encore aller à l’école en français à Anvers, mais mes parents ont préféré nous envoyer dans un établissement néerlandophone, mon frère et moi. Une démarche révolutionnaire pour la bourgeoisie francophone, dont je leur suis reconnaissant. Anvers aura toujours une place spéciale dans ma vie.» Répondant au souhait spécifique de son père, il fréquentera, des années plus tard, l’Alma Mater de Leuven (toujours bilingue à l’époque) pour y obtenir son diplôme d’ingénieur. La première année, il est partout sauf dans les hémicycles; le seul examen auquel il participe, suite à un pari, lui vaut un 2 sur… 60. Mais il en faut plus pour décourager le jeune homme aux cheveux longs, qui sait depuis longtemps qu’il deviendra architecte. «Je voulais dessiner. A posteriori, c’est un métier qui me va comme un gant, car tout tourne autour d’un triptyque: conception, collaboration et réalisation. Je suis un joueur d’équipe par excellence.» Pour suivre cette formation d’architecte, il s’inscrit à l’Académie de Bruxelles. «Un choix génial, car je me suis retrouvé là où tout se passait à Bruxelles, entouré par le martèlement des sculpteurs et l’odeur de térébenthine des peintres.»

rêtaient pas de me charrier à propos de mon diplôme ‘sorti d’un distributeur automatique’. Après six mois d’examens, il restait 19 candidats sur 250 – dont moi. Mais j’avais envie de tout sauf de me contenter d’un boulot au service d’entretien alors que je rêvais d’une mission à l’étranger. J’ai refusé l’offre en affirmant que je m’étais fait une clientèle au cours des mois précédents… Ce qui était un mensonge éhonté! A la recherche d’un revenu, Luc Deleuze rejoint une coopérative qui – est-ce que l’Ordre écoute? – accompagne ses clients depuis le concept jusqu’à la réalisation. «Toutes les décisions se prenaient à l’unanimité. Quelle foreuses allons-nous acheter? Après des heures de discussion et quatre bacs de bière, on n’était toujours pas décidés. C’est comme ça que j’ai appris que même quand on a les cheveux longs et des sabots suédois, il faut une hiérarchie et des gens qui prennent certaines responsabilités.»

«Je suis un citadin pur sang qui a besoin d’être entouré d’action, de lumière et de musées. Les villes portuaires m’attirent particulièrement. La lenteur d’un voyage en bateau me rend lyrique, tout comme les paysages qui défilent à bord d’un train.»

A propos de la crise et du fait de jouer les entrepreneurs En 1979, quand le jeune Deleuze quitte l’Académie, il tombe à pieds joints dans une crise économique houleuse. «C’est peut-être la vision d’un vieux con, mais ceux qui parlent aujourd’hui de crise ne savent pas ce qu’ils racontent. On n’avait littéralement rien à faire. Je me suis inscrit pour un examen de la fonction publique, notamment parce que mes amis n’ar-

A propos de Luc Schuiten et de Francis Metzger Voyant venu le temps de mettre son stage à profit, Luc Deleuze parvient à convaincre Luc Schuiten d’être son maître de stage et passe quatre ans dans son bureau d’Overijse. «Il m’a transmis sa passion, mais il a fallu que je rentre en ville car c’est là que se posent les véritables problèmes et défis.»

»

A Gennevilliers, Art & Build a participé au plan d’ensemble pour le terrain. L’implantation des immeubles donne un schéma modulaire très harmonieux

DIMENSION

en dépit du réseau d’espaces vides et bâtis.

07


© QuickIt

@HOME

Nous verrons sans doute bientôt débuter les travaux de Just Under The Sky, un centre commercial sur le site de l’ancienne usine Godin, au nord de Bruxelles. Le projet doit donner lieu au développement d’un nouveau quartier près du canal, et à une renaissance de ce

© BRISON

secteur paupérisé.

Sur le campus universitaire du Sart-Tilman, à Liège, Art & Build a réalisé en collaboration avec le Bureau d’Architecture Malherbe un nouveau restaurant universitaire. Le projet s’est articulé autour des concepts clés de durabilité et d’efficacité énergétique.

Il s’associe ensuite à Francis Metzger. Après une période de vaches maigres, le bureau grandit jusqu’à compter une douzaine de collaborateurs et se spécialise dans le patrimoine. «Trop petit pour une organisation professionnelle, je ne voulais plus m’occuper du paiement du loyer et des salaires, ni d’acheter du papier pour les toilettes et la photocopieuse. Le volet patrimoine était aussi trop important. Francis et moi trouvions tous les deux que Patrimoine en péril rassemblait aussi le patrimoine de demain que l’on ne construit pas aujourd’hui, mais la proportion de missions contemporaines restait trop faible. Quand on nous a confié la restauration de l’église de Laeken, je suis parti.» Paradoxalement, cette séparation a été à la fois extrêmement difficile et ridiculement simple. «Grâce au sens de l’humour de Francis, nous n’avions pas eu le moindre conflit en 15 ans. Les dossiers en cours ont vite été partagés, mais quid des actions de la SA? Après de longs calculs, Francis – qui est un vrai cordon bleu—a proposé qu’il cuisine pendant que je m’occupais du vin, et qu’on travaille au finish ce soir-là. A 4 heures du matin, comme on n’était toujours pas d’accord, j’ai tranché: «Francis, donne-moi un euro symbolique et c’est réglé.» Il a cru à une blague, a hésité, a pêché un euro dans sa poche et l’a mis sur la table, persuadé que j’allais éclater de rire. J’ai pris l’euro, je lui ai souhaité bonne continuation et je suis sorti en homme libre.»

© QuickIt

A propos de la valeur ajoutée de l’architecte

A Montpellier, Art & Build a tracé les croquis urbanistiques du quartier de Pierres Vives et pour l’ouverture et le développement des environs. A côté d’éléments clés comme la biodiversité, l’efficacité énergétique, le traitement biologique des eaux usées et la proximité des transports en commun, des fonctionnalités comme le logement, le travail, le sport, la culture et l’histoire y ont également une place fondamentale. Bureaux, commerces, centres de détente, places, promenades et un choix de plus de 700 logements doivent concrétiser ce mélange de fonctions. La médiathèque des Pierres Vives, une réalisation de Zaha Hadid, est

DIMENSION

déjà un élément marquant du projet.

08

Nous sommes en 2001. Art & Build, pour lequel Deleuze et Metzger viennent de terminer un projet, propose à Deleuze de rejoindre le bureau. L’invitation est d’autant plus tentante qu’il a entendu dire que ce sera non pas en qualité de chef de projet, mais d’associé. «Les onze associés prennent toutes les décisions en commun. Il y a une grande règle du jeu: on ne peut jamais dire non. Si quelqu’un propose quelque chose, il faut expliquer pourquoi on n’est pas du même avis. Cela donne plus de force aux idées et on ne se retrouve jamais dans un scénario de majorité/minorité. Il est étonnant de voir qu’Art & Build, bureau international, n’est pas actif en Flandre. «Pourtant, j’adorerais réaliser un »


wow! wood on walls by cras schaafwerk voor gevelconcepten

façades en bois

fabrication Cras - plusieurs finitions possibles

planchettes - sidings - shingles - façades en lattes - panneaux prémontés Demandez notre nouvelle brochure dans l’un des 12 sièges Cras. Toutes les infos sur

cras.be


© Art&Build

@HOME

Le projet +H3 se fonde sur la recherche de logements innovants, abordables et écologiques qui répondent à la philosophie du Cradleto-Cradle. Alternative possible: des constructions préfabriquées en bois que l’on empile pour obtenir un immeuble flexible fait d’éléments recyclables.

projet à Anvers. Même un petit projet, disons une friterie. Mais les francophones évitent de marcher sur les platesbandes des Flamands, et les Flamands se tiennent à l’écart de la Wallonie. Cet esprit de clocher joue des tours aux architectes, tout comme l’absence de respect pour sa valeur ajoutée. Dans les business plans belges, les honoraires de l’architecte sont souvent repris comme une moins-value pour la marge. C’est très différent en France. Pour un concours à l’occasion de la construction d’un nouvel hôpital de 180 millions d’euros à Toulouse, les 4 équipes sélectionnées ont reçu chacune 500.000 euros. En échange, elles devaient s’engager à fournir une solution d’ensemble chiffrée incluant tous les experts: architectes, ingénieurs, programmeurs, économistes etc. Pour un hôpital d’un budget identique, la Belgique n’avait que 125.000 euros à partager entre 8 équipes participantes. Comment voulez-vous obtenir le même niveau de réponse? Pourtant, le fossé entre programme et budget ne fait que se creuser quand on veut faire des économies de bout de chandelle au début. On risque fort de voir 180 millions se transformer en 250. Dans les discussions qui portent sur mes honoraires, je dis toujours que mon entreprise doit pouvoir payer tout son personnel et tous ses frais en fin de mois. Je convainc facilement mon interlocuteur en lui expliquant: «Si je n’arrive même pas à défendre mes propres intérêts, pourquoi voudriez-vous me confier les vôtres? Les architectes devraient utiliser cet argument plus souvent.»

A propos de son voyage en Antarctique

DIMENSION

Aujourd’hui, il enseigne aussi à la faculté d’Architecture de l’ULB, qui est une fusion de Horta et La Cambre. «Je dis toujours à mes étudiants qu’ils doivent se faire une idée par eux-mêmes. Prenez la durabilité. C’est un domaine d’expertise important au sein d’Art & Build, mais il ne faut pas que cela devienne une religion. Il faut toujours veiller à ce que les choses restent bien fondées. C’est pourquoi je donne à mes

10

Le ‘Waterwalk’, un exercice libre réalisé pour la ville de Bruxelles, a été élaboré comme un plan d’ensemble avec des logements écologiques, des écoles, une crèche, un centre culturel, des bureaux, de l’industrie urbaine et une zone piétonne longeant le canal pour les promeneurs.

étudiants des travaux intitulés ‘Éco-quartier = foutaise?’ Avec un point d’interrogation, car cela fait toujours partie de ma pédagogie. Je n’aime pas les points d’exclamation bruyants ni les personnes qui croient détenir la vérité. Les étudiants d’aujourd’hui sont les architectes de 2050, qui devront apporter des solutions nouvelles. C’est pour cela qu’aujourd’hui, l’enseignement doit leur donner la marge pour faire de la recherche, tant que c’est encore possible sans conséquences pour le domaine public ou le portefeuille du donneur d’ordre.


© BRISON

@HOME

Art & Build a déjà décroché de nombreuses récompenses au salon immobilier Mipim (Cannes). Le prestigieux immeuble administratif du Conseil de l’Europe à Strasbourg a reçu un Mipim Award 2008.

«Gagner de l’argent n’est ni bien ni mal. L’important, c’est la façon dont on le gagne et ce que l’on en fait.»

Pour le terrain de l’Université Libre de Bruxelles, Art & Build a développé un projet de réurbanisation mêlant logements et bureaux. Ceux-ci assureront par

© Art&Build

ailleurs une activité continue sur le campus.

A Andenne, Art & Build rénove le centre-ville et bâtit le quartier écologique de la

»

Promenade des Tilleuls. DIMENSION

+H3 est une expérience passionnante en matière de durabilité, un concept d’habitat modulaire et abordable qu’Art & Build a conçu en collaboration avec le Français Dumez Vinci. Il s’agit de modules en bois C2C certifié qui, sur un laps de teps de 30 ans, produiront plus d’énergie qu’il n’en ont absorbée pendant la production, la construction et l’utilisation. Le concept s’applique aux bâtiments neufs et aux extensions de constructions existantes, comme les immeubles de bureaux vides. «Initialement, nous pensions à un concept en carton, mais il ne tenait pas la route. En revanche, il m’a valu un voyage en Antarctique. J’avais dessiné pour Alain Hubert, qui est un ami, une extension de sa maison en échange d’une conférence pour nos principaux clients. Il était très satisfait de l’intervention, et m’a appelé le 24 décembre 2004 pour venir voir le résultat. Pendant que nous prenions le café, il m’a dit: «J’aimerais te parler de quelque chose, mais c’est très particulier et tu vas sans doute refuser.» En fait, il voulait me demander d’encadrer la conception et l’implantation de sa base dans l’Antarctique. Je suis parti là-bas avec lui, dormant dans une tente d’une personne par -18°C avec le plus proche voisin à 600 kilomètres. Unique! Le but était de construire la base en carton, ce qui était parfaitement possible vu la faible humidité qui règne là-bas. Malheureusement, elle n’a pas vu le jour, mais ça m’a permis d’aller en Antarctique. Il arrive que la vie fasse de beaux cadeaux.»

© Art&Build

Ce que j’appelle le ‘protocole des erreurs’ est le seul moyen de mettre leurs connaissances à niveau, ou mieux encore, de les élargir.»

11


@HOME

© QuickIt

A l’hôpital universitaire de Toulouse, divers services médicaux ont été regroupés dans le noyau central du complexe, y compris un service d’urgence et de réanimation. La nouvelle zone d’accès et d’entrée du bâtiment renforce l’identité du complexe, fait office de liaison et facilite la circulation des visiteurs qui utilisent les transports en commun.

A propos de l’argent que l’on gagne et des cadeaux que l’on fait Pour Luc Deleuze, les petits cadeaux ont de l’importance. Prenons le Waterwalk. Dans le carnet d’adresses de Luc Deleuze se trouve le Groupe Mestdagh, que l’on connaît grâce à sa chaîne de supermarchés et son complexe commercial Just Under The Sky (JUST). «Carl Mestdagh nous a demandé de l’aider à préparer ce projet. Cette demande est devenue un dossier qui est prêt à être mis en oeuvre. J’ai convaincu Carl de consacrer, dans le budget de JUST, un montant pour étudier l’environnement plus large. On a là un total de 30 hectares, avec le marché matinal qui finira tôt ou tard par déménager. Que faire d’un terrain pareil? Nous avons proposé à la ville de Bruxelles, sans engagement, le Waterwalk: un plan d’ensemble combinant des logements écologiques, des écoles, une crèche, un centre culturel, des bureaux et de l’industrie urbaine. Nous avons repoussé les voitures de l’autre côté du chemin de fer, afin de dégager la digue près du canal pour les

promeneurs. L’industrie fait office de tampon avec le chemin de fer et est déverrouillée par le train, la route et l’eau, via des grues qui font la liaison avec le canal par-dessus les rails. Les canalisations de chauffage de JUST, qui amènent la chaleur de l’incinérateur de Neder-Over-Heembeek jusqu’au centre commercial, sont déjà prévues pour ce type d’extension. C’est un beau projet, non? Sans rien revendiquer, car si la ville fait une demande préalable demain, nous partirons de zéro comme tout le monde.» Aujourd’hui, il est plongé dans le monde de l’argent. Qu’en pense-t-il? «Gagner de l’argent n’est ni bien ni mal. Ce qui compte, c’est comment on le gagne et ce que l’on en fait. Tout est une question de responsabilité publique et de légitimité financière. Si on les concilie, on va de l’avant. Dans le meilleur des cas, on acquiert alors la légitimité publique et la responsabilité financière.» www.artbuild.eu Rédaction: Colette Demil & Staf Bellens

© BRISON

Art & Build

Le nouveau siège du groupe Chèque Déjeuner, à Gennevilliers, a reçu le Mipim Award 2011. Le complexe de 30.000 m², sobre en énergie, est construit comme une série de volumes sur pieux groupés autour d’un atrium de 6 étages. La construction sur pieux et les plans d’eau qui entourent l’édifice forment une DIMENSION

barrière protectrice dans cette zone exposée aux inondations.

12

Art & Build a été fondé en 1989 par Pierre Lallemand, Philippe Van Halteren, Isidore Zielonka et Marc Thill, ces trois derniers étant encore à bord. Aujourd’hui, le bureau compte 11 associés et une centaine de collaborateurs répartis entre Paris, Toulouse, Strasbourg et Bruxelles. «Chaque bureau est supervisé par un associé. Le gros du travail, surtout la conception, se fait à Bruxelles.» Art & Build réalise une partie considérable de ses projets à l’étranger, surtout en France. «Là où nous n’avons pas de bureau, nous nous allions à des acteurs locaux qui connaissent l’environnement culturel, ont les bonnes connexions et se chargent de la réalisation. A l’inverse, à Bruxelles, nous travaillons régulièrement avec des architectes internationaux, et nous assurons la réalisation. Les principaux domaines d’expertise du bureau sont la santé et les laboratoires (36% du CA en 2102), les bureaux (26%), le résidentiel (16%) et le retail (14%).


Le béton,

pilier de la construction durable La construction durable, un concept global

Les qualités du béton pour une construction durable

L’homme vit dans un monde en constante évolution, influencé par ses propres comportements. Il vit dans des maisons, appartements,… travaille dans des bureaux, usines,… utilise des infrastructures pour ses loisirs et se déplace de manière à limiter au maximum son impact sur l’environnement. La construction durable prend en compte l’homme dans un contexte général et tient compte de tous ces paramètres.

Résiste au temps

Ainsi, la construction de bâtiments est pensée en termes de :

Innovant et esthétique

• localisation pour limiter les déplacements • orientation de la maison pour profiter des sources d’énergie naturelle • compacité, car plus le bâtiment est compact, moins il sera énergivore • intégration dans son environnement naturel et bâti • choix des matériaux de construction avec une priorité vers les matériaux locaux, produits avec un minimum d’énergie et recyclables • consommation d’énergie et d’eau afin de limiter les consommations et utiliser des sources d’énergies renouvelables • confort intérieur

Robuste, inaltérable, ... le béton protège votre patrimoine et en garantit la transmission à vos descendants. Naturel et sain Produit localement avec des matériaux naturels tels que la pierre calcaire, le sable et l’eau, présents en grande quantité dans nos régions, le béton exige peu d’énergie lors de sa fabrication (énergie grise).

Le béton permet toutes les audaces architecturales, tant à l’intérieur (mobilier, sols en béton lissé, plafonds apparents ...) qu’à l’extérieur (béton délavé, imprimé, ...). Il rend possible l’intégration parfaite du bâtiment dans son environnement. 100% recyclable, il peut être fabriqué avec des matériaux alternatifs et/ou recyclés. Economique à la construction et à l’utilisation Comparé à d’autres matériaux de construction, le béton est économique à l’achat. Grâce à sa forte inertie thermique, il permet la construction de bâtiments à faible consommation d’énergie et passifs. Il nécessite en outre extrêmement peu d’entretien. Confère un confort thermique et acoustique inégalé La masse importante du béton lui permet d’éviter les surchauffes en été. En hiver, il accumule la chaleur et la restitue quand le bâtiment se refroidit. Il régule ainsi la température à l’intérieur du bâtiment et lui assure un confort de vie agréable.

Demandez une documentation complète sur www.holcim.be


REPORTAGE

DUCO

Les lamelles donnent un caractère ludique intemporel au bâtiment noir Dans le cadre de la croissance de ses activités, XLBoom, une société qui développe et fabrique des accessoires pour habitations contemporaines, a opté pour une recherche architecturale forte, un bâtiment noir intemporel conçu par le cabinet d’architectes BOfA-architects. Les lamelles elliptiques Ventilation & Sun Control de Duco montées verticalement en diverses tailles devant la façade assurent un effet ludique. Les exigences de XLBoom consistaient en un programme logistique concret comprenant une zone d’entrée et de sortie, des bureaux, un espace pour le personnel et une salle d’exposition. Cet ensemble, implanté à Wijnegem dans une enceinte spacieuse, un terrain d’angle avec orientation à l’Est et au Sud-Ouest, a engendré un immeuble de 3 façades et 1 pignon en attente. Un jeu de volume apparaît en associant le grand hangar au quai de chargement, les bureaux sur 2 niveaux et la salle d’exposition à l’étage.

Code-barres Compte tenu de l’activité de design de l’entreprise, BOfAarchitects de Rhode-Saint-Genèse désirait réaliser un bâtiment de référence. Ils ont opté pour une allure architecturale forte, un bâtiment noir intemporel. Pour ce projet, un nouveau revêtement de façade originellement conçu pour être posé horizontalement en toiture a été placé pour la première fois à la verticale. Il en résulte une rainure très profonde et un jeu de lumière sur le mur noir. Pour les bureaux, on a choisi une façade entièrement vitrée. Celle-ci est munie d’une cloison à lamelles de Duco, spécialiste en systèmes de ventilation et de protection solaire naturelle. Elles ont été posées à la verticale sous des angles variables évoquant un code-barres.

Eyecatcher fonctionnel

DIMENSION

Les lamelles elliptiques de différentes tailles (150-200-300) ont été posées verticalement sur la façade pour procurer un effet visuel accrocheur. L’application de cette protection so-

14

laire architecturale DucoSun Ellips n’apporte pas seulement une valeur esthétique. Dans l’architecture contemporaine, on construit de plus en plus de façades entièrement vitrées. Cela peut toutefois provoquer une forte hausse de la température intérieure durant les chauds mois d’été. En appliquant cette protection extérieure, les rayons solaires n’ont pas la possibilité de réchauffer directement l’intérieur. Le réchauffement du bâtiment peut être contré de manière naturelle et économe en énergie et la charge de froid connaît une baisse pouvant atteindre 30%. La protection solaire DucoSun Ellips est disponible avec des lamelles fixes ou réglables électriquement montées horizontalement ou verticalement sur place dans la structure de soutènement. Il est possible de réaliser un grand nombre d’angles d’inclinaison permettant au système d’ombrager l’espace de façon optimale quelle que soit la surface vitrée ou d’où que vienne le soleil. Les lamelles elliptiques apportent un maximum de lumière naturelle diffuse. Le bâtiment de XLBoom se compose d’un bureau-loft et de bureaux fonctionnels au mobilier blanc élégant qui contraste avec le bâtiment noir. Les postes de travail sont éclairés par des luminaires leds architecturaux qui les mettent en valeur ainsi que le bâtiment vu de l’extérieur. Particulièrement bien isolé avec pénétration maximale de lumière naturelle, il dispose d’un système de ventilation avec refroidissement nocturne.

www.duco.eu


TECHNIEK

EXPERTISE

UN TRAVAIL PROFESSIONNEL SE CONÇOIT EN ÉQUIPE.

Quelle que soit l’importance de votre projet de peinture, chez Sikkens, vous n’êtes jamais seul. En tant que partenaires professionnels, nous combinons votre expertise, nos produits et nos services. Qu’il s’agisse de choisir entre du satiné ou du brillant. Ou de demander un conseil couleur ou un soutien technique.

Ensemble,

nous

travaillons pour trouver des idées et des solutions. Car finaliser parfaitement un projet est toujours le fruit d’une étroite collaboration. Découvrez nos produits et services sur www.sikkens.be


TECHNIQUE

Travailler avec un cahier de performances ^ Pour la commune de De Pinte et Artes Projects, l’association des bureaux d’études ‘ABSCIS - PROVOOST - INGENIUM - ASSET’ s’est chargée de l’étude et du réaménagement du parc du château Viteux. Le projet PPP, attribué par appel d’offre ouvert, comprend, entre autres, la construction de 28 nouveaux appartements, la rénovation et la réaffectation du château et de ses dépendances, la rénovation et le réaménagement du parc et de l’espace public ainsi que la construction d’un parking souterrain.

D’autres questions

DIMENSION

Chaque approche est évidemment différente mais maître Christophe Lenders (GSJ avocats) voit généralement en priorité les problèmes potentiels avec l’Ordre. Outre l’ensemble de la mission, le règlement impose aux professionnels la réalisation de métrés. Les cahiers de performances sont contradictoires à ce sujet. Par ailleurs, un arrêt récent de la Cour de Cassation donne à penser que ces règles font de facto partie de la loi. Selon maître Lenders, les cahiers de performances peuvent également créer des difficultés pour le maître d’ouvrage. Sait-il exactement ce qu’il veut? Cela est-il repris de manière suffisamment explicite dans le cahier de performances? La description des prestations rencontret-elle la définition des exigences et de la qualité fonctionnelles souhaitées? Le maître d’ouvrage peut-il résilier le contrat si cela se passe mal? Dans quelles conditions?

16

Le cahier des charges traditionnel descriptif ou d’exécution détermine avec quels matériaux et quelle technique un bâtiment doit être construit. Mais le cahier de performances rend uniquement les exigences de prestations, ne précise que les caractéristiques et les qualités quantifiables auxquelles la livraison doit répondre. Ces exigences, l’entrepreneur peut les traduire de façon libre dans des solutions techniques. De cette manière, il obtient la liberté d’action pour utiliser des produits et des techniques innovants. En Belgique, les cahiers de performances constituent encore largement un terrain inexploré. C’est en partie en raison de la loi et des règlements qui conduisent à une forte séparation entre la conception et la mise en œuvre. Le marché, lui aussi, n’attise pas l’utilisation de cahiers de performances en raison du nombre limité de grandes entreprises, du manque de partenariats solides et de maîtres d’ouvrage qui sont à peine au courant du phénomène. Les architectes sont généralement plutôt hésitants par rapport aux cahiers de performances mais ils se rendent compte que l’impact croissant de projets PPP et que des formules comme les DB (FM) vont en induire l’application. DIMENSION a parlé avec deux cabinets d’architectes quant à leur expérience avec les cahiers de performances, de leur vision ou de leurs questions.


TECHNIQUE

Les cahiers de performances soulèvent de nombreuses questions, juge l’ingénieur-architecte Pieter De Smet de ABSCIS Architecten. Il n’en est pas lui-même un ardent défenseur mais ABSCIS s’en occupe activement. «Soit vous vous y attelez et vous vous efforcez d’effectuer des travaux créatifs, soit vous vous mettez vous-même en dehors du marché. Ce dernier évolue inévitablement dans la direction des contrats DBFM, des projets PPP et des cahiers de performances. Il est donc préférable de comprendre comment faire pour y participer dans la pratique.» Nous résumons sa vision en cinq questions.

solution. Il peut entrer plus facilement que nous en partenariat avec un constructeur. Il peut en effet garantir au fabricant que c’est lui qui effectuera la livraison. Pour rendre le coût de la mise au point accessible, il doit s’agir d’une mission relativement importante ou d’une solution ayant un grand marché potentiel. Il est également important de ne travailler qu’avec un seul entrepreneur si vous rédigez un cahier de performances sinon le risque existe que l’un se cache derrière l’autre.»

Pieter De Smet: “Les cahiers de performances remettent en cause la tâche centrale de l’architecte”

1. Le cahier de performances offre-t-il une valeur ajoutée?

2. La conception globale n’est-elle pas négligée au profit d’autres paramètres?

«La base d’un cahier de performances est en fait une liste de normes. La question qui se pose est de savoir quelle en est la valeur pratique. Même dans les adjudications traditionnelles, l’architecte doit respecter ces normes pour lesquelles il apporte une solution immédiate. Avec un cahier de performances, c’est l’entrepreneur qui doit trouver lui-même une solution et le plus souvent à court terme. Le risque qu’elle ne soit pas optimale est réel étant donné les contraintes de temps. Régulièrement, l’entrepreneur demande à un bureau de conception s’il dispose d’un concept technique et d’un métré. La différence avec une adjudication traditionnelle est donc supprimée de cette manière. Il faudra cependant en tenir compte si l’architecte travaille non pas pour le maître d’ouvrage mais pour l’entrepreneur et donc selon ses contraintes (par exemple le budget). Le risque d’écart entre la conception architecturale originale et le concept technique est donc particulièrement important. Parfois, la contrainte de temps est très grande, ce qui peut aller au détriment de la qualité. Ne vaudrait-il pas mieux s’arrêter un peu plus longtemps dans un concept intégré, fixer les bonnes contraintes et demander des prix pour un concept global, prix que vous pourrez comparer plus facilement?» «Un cahier de performances peut prendre tout son sens en fonction du maître d’ouvrage et de la mission tout en bénéficiant d’une bonne qualité. Un avantage possible est que le cahier de performances favorise l’innovation du marché. Pour le Centre de Psychiatrie légale de Gand, par exemple, nous avons fixé la partie menuiserie et vitrage dans un cahier de performances. Les exigences en matière de sécurité (pression statique, fuite, perçage) et de performances physiques de construction (incendie, acoustique, contraintes énergétiques et autres) étaient si élevées que le marché n’avait pas de réponse à l’époque de la rédaction du dossier. Par conséquent, nous nous sommes limités à une description des prestations souhaitées complétée par les exigences esthétiques et nous avons transmis le tout à l’entrepreneur afin qu’il trouve une

«Sur base du programme des exigences et du contexte, vous développez une vision intégrée en collaboration avec tous les spécialistes. Dans cette dernière, les concepts architectural et technique forment un ensemble. Dans une adjudication traditionnelle, vous en décrivez concrètement tous les paramètres. Par exemple, vous indiquez la façon dont les jonctions du gros-œuvre doivent être réalisées pour répondre à la réglementation PEB. Le détail architectural répondra ici à une question architecturale et technique. En revanche, dans un cahier de performances, le côté technique sera partiellement déconnecté de la mission architecturale. La théorie veut que, de cette manière, l’entrepreneur puisse optimiser son concept technique et arriver à la solution la plus intéressante grâce à ses contacts. Mais vous risquez que l’entrepreneur prenne davantage en compte le budget ou la planification que la conception architecturale. Il peut, par exemple, utiliser des

»

C’est par la voie d’un concours d’architecture dans le cadre d’un PPP que ABSCIS Architecten a obtenu la conception d’une place durable comportant un parking souterrain et un bâtiment multifonctionnel passif à Mortsel. Le projet est réalisé selon une formule DBFM par Van RoeyDexia pour l’entreprise communale autonome de Mortsel. DIMENSION

CASE 1: ABSCIS Architecten

17


TECHNIQUE

4. Le maître d’ouvrage est-il conscient des conséquences de travailler avec un cahier de performances?

Grâce à un concours d’architecture, l’association professionnelle temporaire ‘Algemene Bouw MAES / VAN ROEY - ABSCIS - TECHNUM’ s’est vu confier la conception et la construction de l’auberge de jeunesse «De Ploate » à Ostende. Le projet PPP a été réalisé selon une formule DBF commandée par Toerisme Vlaanderen.

matériaux ou des techniques qui satisfont juste à la performance requise et qui lui donnent une grande marge de profit ou bien, il peut aller chercher d’autres matériaux, parfois plus chers, car ils peuvent être livrés plus rapidement». «En outre, le concept architectural peut être perdu dans un cahier de performances. En tant que concepteur, lorsque vous avez à l’esprit de coller une brique noire sur une façade massive, vous pouvez obtenir in extremis un bardage blanc. Cela peut être évité en décrivant de manière concrète tout ce qui est visible, par exemple, ou tout au moins en fixant certaines conditions esthétiques. Mais à un certain stade, la question se pose de savoir quel est le but du cahier de performances.»

3. Qu’en va-t-il de notre responsabilité?

DIMENSION

«En tant qu’architecte, vous vous retrouvez régulièrement dans une zone d’ombre en ce qui concerne votre responsabilité. Comment évaluer les différents entrepreneurs dans le cadre d’une offre de marché public? Ceux-ci ont interprété leur degré de liberté à leur manière. Si vous ne connaissez pas comment va se dérouler ultérieurement la réalisation exacte et si le temps disponible et les informations techniques sont limités, nous pouvons tout au plus faire une évaluation.» «Pendant la phase d’exécution, nous sommes de nouveau confront��s à un tout nouveau concept que nous devons étudier et évaluer sur base d’un nombre minimum de données et dans un court laps de temps. Nous devons évaluer des fragments sans avoir de vue d’ensemble. En fait, nous devrions nous déclarer dans l’impossibilité de le faire mais cela ne peut pas en raison de notre responsabilité juridique et de notre responsabilité décennale. Voici un peu de travail pour l’Ordre et les organisations professionnelles. Nous pouvons seulement essayer d’estimer les risques autant que possible et attendre comment cela sera examiné de manière juridique dans les dix années à venir. La même chose s’applique à l’entrepreneur et au maître d’ouvrage: eux aussi prennent les risques nécessaires».

18

«Le maître d’ouvrage n’est pas toujours conscient qu’il retire une partie de sa mission à l’architecte. En outre, il souhaite obtenir globalement les mêmes garanties de qualité et de budget que dans le cas d’une adjudication traditionnelle. Alors qu’un cabinet qui dispose des instruments appropriés dans le cadre d’une adjudication traditionnelle peut déterminer le budget consacré à chaque phase, vous ne pouvez pas fixer le montant exact pour un cahier de performances parce que tous les choix ne sont pas encore définis et qu’il n’existe aucun métré».

5. Pourquoi n’engageons-nous pas mieux notre unique proposition de vente? «Les maîtres d’ouvrage ont parfois recours à un cahier de performances parce qu’ils ont plus confiance dans l’expertise de l’entrepreneur que dans celle de l’architecte et parce qu’ils pensent mieux contrôler le budget de cette manière. Je suis convaincu que ce n’est pas le cas. Concevoir notre core business est un métier à part. Il est indispensable de développer les connaissances nécessaires et d’être au courant des derniers développements et normes. Ceci peut parfaitement se dérouler dans un grand bureau dans lequel on prend le temps de former une équipe de spécialistes. C’est pourquoi, nous ne devons jamais nous limiter uniquement au design créatif et laisser le reste à d’autres au moyen d’un cahier de performances, par exemple. Il appartient à la base de notre mission de surveiller l’ensemble du processus de construction. Nous visons les qualités conceptuelle et esthétique maximales tout autant que les qualités technique et fonctionnelle selon les exigences définies et le budget imparti. Dès que nous devons renoncer à certains aspects, notre responsabilité est également remise en question. Les cahiers de performances, tout comme les derniers développements en matière de DBFM et de PPP, remettent en cause la tâche centrale de l’architecte. Ces systèmes sont davantage créés à partir de préoccupations budgétaires qu’en termes de qualité. L’équilibre extrêmement difficile entre qualité et budget ne peut être trouvé que dans un concept global et intégré. Ce développement nécessite une approche philosophique car il ne doit pas être uniquement abandonné aux exigences du marché».

L’ingénieur-architecte Pieter De Smet (ABSCIS Architecten)

»


DucoSlide Wood Une alliance parfaite

L’alliance parfaite de 2 matières nobles, avec des lames en bois qui se marient à la perfection au cadre en aluminium. Effet haut de gamme et contemporain garanti! Vos exigences étant

HOME OF OXYGEN

les nôtres, des solutions spécifiques peuvent être créées.

We inspire at www.duco.eu

info@duco.eu - Handelsstraat 19 - 8630 Veurne - Belgium - tel +32 58 33 00 66 - fax +32 58 33 00 67

http://moderncomfort.grundfos.com

GRUNDFOS SOLOLIFT2 et le sanitaire trouve place partout…


TECHNIQUE

CASE 2: RDBM Architectes & Consultants RDBM Architecten & Adviseurs (Entre-temps CONIX Architects et RDBM Architecten & Adviseurs ont fait savoir qu’ils ont décidé d’unir leurs forces sous le nom CONIX RBDM, ndlr), un cabinet qui possède ses bureaux à Anvers, Rotterdam et Terneuzen, a développé une approche pour des projets importants et/ou complexes qu’il a baptisée construire avec comportement anti-risques dans laquelle le cahier des performances occupe une place importante. Le bureau commence par une enquête qui aboutit à un plan qualitatif. Celui-ci comprend les prestations souhaitées, les contraintes éventuelles, le budget et le délai d’exécution. Il sert de cadre légal à l’adjudication et au contrat avec les exécutants. Dans une phase ultérieure, tous les partenaires sont conviés autour de la table pour élaborer ensemble un concept intégré. Les solutions qui ressortent sont consignées dans un cahier des charges fonctionnel. L’exécution peut alors commencer.

sorte à pouvoir ensuite vérifier un modèle dessiné. Si le maître d’ouvrage pour l’une ou l’autre raison ne jure que par une solution particulière ou tout simplement n’en veut pas, nous tenons compte de ce souhait dans nos contraintes. C’est ainsi que nous définissons progressivement la liberté de l’exécutant pour remplir la prestation souhaitée. Dans son aspect, le plan de qualité comprend seulement une conception de la structure. Cela donne une direction à conférer au projet en partie déterminée par les règlements d’urbanisme ou, aux Pays-Bas, par la commission de l’esthétique.»

2. L’adjudication L’appel d’offre se déroule sur base du plan de qualité. «Habituellement, nous faisons une pré-sélection des entrepreneurs. Nous y tenons compte de leur expertise et des partenaires avec

Frederik Jacobs: “En se concentrant sur les prestations, on obtient des solutions créatives” 1. La phase de recherche

DIMENSION

L’architecte Frederick Jacobs, partenaire de RDBM: «En mettant l’accent sur les performances, vous évitez le piège de vues et de solutions partisanes et vous trouvez des solutions créatives. C’est certainement le cas pour les aspects techniques du projet concerné. Vous êtes également plus conscient de la qualité. Le maître d’ouvrage obtient plus de perspicacité dans les détails grâce à des questions pressantes, ce qui rend plus facile pour lui d’exposer ce qu’il veut vraiment. De cette manière, la qualité est plus en équilibre avec la demande.» La démarche nécessite bien sûr une certaine ampleur et de la complexité compte tenu de l’énergie que la phase de recherche et que les plans de qualité absorbent. «La phase de recherche est un travail intensif. Rien que l’estimation du budget sans connaître les solutions spécifiques ne peut se dérouler rapidement. Aux Pays-Bas, nous coopérons avec des bureaux spécialisés dans les coûts de construction.» Un facteur-clé est la valeur des plans de qualité. «Le cahier de performances doit tenir la route pour éviter les risques. Pour nos plans de qualité, nous partons du nombre souhaité de pièces et de mètres carrés utiles. Nous décrivons de quelles prestations le client a besoin et quelles sont les contraintes, cela étant examiné selon différents angles. Par exemple, en ce qui concerne l’électricité, vous considérez la performance en puissance de chaque espace donné mais aussi de tous les éléments individuels et de leur regroupement avec d’autres choses. Pour ce faire, nous utilisons une base de données. A terme, nous voulons l’associer à un composant graphique de

20

Le centre sportif et communautaire Haestinghe de Tholen comprend une salle de sport pour les clubs et l’enseignement communautaire, un local pour les jeunes, une salle de musique, une grande pièce avec cuisine et des locaux annexes tels que les salles de classe, un hall, une salle de premiers soins et un local pour les enseignants. Partant d’un plan de qualité de RDBM Architecten & Adviseurs, l’avant-projet et la conception définitive ont été réalisés en équipe.

Pour «Woongoed Zeeuws-Vlaanderen» et la fondation «Woonzorg West Zeeuws-Vlaanderen», RDBM Architecten & Adviseurs a réalisé à Breskens un nouveau centre de repos et de soins avec «boulevard de soins» selon la formule «anti-risque».


TECHNIQUE

Pour la commune néerlandaise de Tholen, RDBM Architecten & Ad-

3. L’équipe de construction Dans une étape suivante, on constitue l’équipe de conception qui réalise le projet intégral du plan de mise en œuvre. «C’est un enrichissement que de concevoir ensemble un bâtiment et d’utiliser tous notre savoir-faire sans se gêner les uns les autres comme c’est malheureusement encore trop souvent le cas dans des chantiers classiques, surtout quand il s’agit d’un appel d’offre public. Comme rien n’est figé, vous créez des occasions. Pour un projet aux Pays-Bas, l’entrepreneur est venu

viseurs a construit selon la formule «anti-risque» un vaste domaine scolaire comprenant deux écoles primaires, une bibliothèque, une crèche et une zone d’accueil après l’école.

avec des dalles rendant possibles une très grande portée. Il venait juste d’y consacrer une étude approfondie dans le cadre d’un autre projet. C’est ainsi que l’on peut bénéficier de techniques avancées que l’on ne trouvera probablement pas dans un devis traditionnel. Aux Pays-Bas, nous ne décidons pas si nous optons pour une construction en acier, en béton préfabriqué ou coulé, précisément parce que dans ce domaine la spécialisation d’un entrepreneur peut faire une grande différence en termes de gain de temps.» «Lorsque tous les choix ont été réalisés, nous les consignons dans un cahier des charges fonctionnel qui fait partie du contrat. En tant qu’architectes, nous disposons immédiatement d’un instrument pour effectuer le contrôle de l’exécution. Comme toutes les solutions ont été approuvées conjointement, elles sont plus contraignantes et beaucoup moins de discussions apparaissent sur le chantier.»

4. Expérience RDBM Architecten & Adviseurs a déjà réalisé une douzaine de projets aux Pays-Bas selon le concept de construction anti-risque. Le bureau est en train de préparer un projet à Tirlemont. Ici, il faut combiner logement social et maison de repos et de soins. Par conséquent, il s’agit d’un projet pilote pour la VMSW (Société flamande de Logement social). Celle-ci veut acquérir de l’expérience avec l’approche par les cahiers de performances. «Jusqu’à présent, nous avons surtout travaillé avec un entrepreneur, ce qui est la meilleure solution. Parfois, le maître d’ouvrage a insisté pour avoir des exécutants spécifiques pour une branche particulière. Ce n’est pas toujours » DIMENSION

lesquels ils s’associent. Un avantage peut être constitué par le fait que les entrepreneurs ont leur propre ingénieur en stabilité. Ensemble, ils peuvent en effet plus facilement chercher la solution économique la plus intéressante. Ni l’architecte ni le client n’ont intérêt à ce qu’il y ait trop de béton ou d’acier dans un projet, au contraire. L’argent qui y est récupéré peut être utilisé pour optimiser ailleurs. Et l’ingénieur en stabilité qui supervise veille bien sûr à ce que les marges de sécurité soient respectées.» «Pour faire jouer la concurrence, nous laissons la liberté aux entrepreneurs de faire des offres sous le budget fixé, avec une limite inférieure éventuelle, ou à faire valoir d’autres facteurs comme le temps d’exécution. Parfois, nous travaillons également avec des options concernant les exigences de prestation que nous ne croyons pas en équilibre avec le budget mais pour lesquelles certains entrepreneurs peuvent apporter une solution créative sans en avoir fait part. C’est ainsi que nous avons reçu pour une école aux Pays-Bas une climatisation CO2 pour quasiment le prix d’une installation normale. Ces options demeurent cependant limitées afin de conserver des candidatures comparables. D’avance, nous fixons avec le maître d’ouvrage le nombre de points attribués à l’offre: prix, temps, options et autres éléments.»

21


TECHNIQUE

Pour le centre de santé mentale du Nord-Brabant occidental, RDBM

facile mais ça fonctionne. Un autre point qui est parfois difficile, c’est que tous les ingénieurs ne sont pas toujours tentés par une mission de surveillance. Leur réaction est la suivante: Si nous devons encore tout recalculer, nous pouvons tout aussi bien réaliser la commande complète. Mais dans le bureau d’ingénieurs où j’ai effectué mon stage, j’ai découvert que c’était possible. La condition est que vous utilisiez une bonne méthodologie. Notre approche nécessite également une autre série de partenaires. Ils doivent être communicatifs et avoir suffisamment confiance. L’attitude personnelle est tout aussi importante. Avec certaines personnes, cela ne peut tout simplement pas fonctionner.» Des points de vue juridique et éthique, cette approche n’engendre pas de problème ou d’objection, déclare Frederik Jacobs. «Comme architectes, nous avons une commande complète et nous restons conceptuellement responsables, du moins en Belgique. Il en va autrement aux Pays-Bas. L’architecte n’y est responsable que de la façon dont les matériaux sont utilisés entre eux et l’entrepreneur est lié à une obligation de résultat. Le triangle classique architecte, entrepreneur, maître d’ouvrage reste intact, argument que nous faisons valoir à nos clients. L’assurance est également du type habituel puisque notre responsabilité reste la même. Toutefois, nous recommandons à nos clients de prendre une TRC pour couvrir les erreurs de conception de sorte, qu’en cas de problème, ils se trouvent à mi-chemin des compagnies d’assurance pour régler le différend et permettre au chantier de continuer.»

5. L’investissement Pour RDBM, l’approche signifie que l’investissement est fixe. «Nous venons de convertir nos conditions générales en droit belge. Il s’agit d’un travail très ardu parce qu’aux Pays-Bas, par exemple, il existe une garantie déterminée pour chaque élément. Cela est peu ou pas connu ici. Nous investissons

L’architecte Frederik Jacobs

Architecten & Adviseurs a réalisé à Halsteren un nouveau centre de soins psychiatriques et une maison de repos sur base de la formule «anti-risque».

également dans les personnes parce que les différentes étapes nécessitent chacune une spécialisation distincte. Pour la phase de recherche, il n’est pas nécessaire d’avoir un talent de designer. Il est certain qu’il s’y trouverait malheureux. Dans notre équipe d’architectes et d’ingénieurs, nous avons des personnes qui ont déjà acquis de l’expérience dans d’autres secteurs ou avec d’autres acteurs de celui de la construction. Cela procure un élargissement des compétences et du savoir-faire très pratique pour des formules innovantes.» «Nous mettons également notre savoir-faire à disposition comme consultants. En fait, c’est ainsi depuis le début. Voici une douzaine d’années, nous avons accompagné l’ancienne Alcatel en tant que consultant dans la préparation de son dossier relatif aux exigences de prestation pour un nouveau siège central. Nous nous sommes rendus chez le concepteur avec ce dossier. La tâche a été confiée à Robelco et Jaspers-Eyers & Partners. Nous nous sommes même occupés de l’intérieur, de nouveau sur base d’un cahier de performances. Nous menons actuellement une mission similaire pour le nouveau siège de Barco à Courtrai. Nous sommes responsables de la préparation du plan de qualité pour l’intérieur et l’aménagement de l’espace. De telles missions sont suivies de près ici par nos associés car elles nécessitent un personnel très intéressé.»

(Conix RDBM) DIMENSION

Rédaction: Staf Bellens

22


Réalisez des valeurs U plus faibles

023

• Prestations thermiques excellentes • Rainuré et langueté pour un emboîtement parfait • Des angles préfabriqués, assurant un raccord parfait de l’isolation • Solide et indéformable • Des produits spécifiques selon l’application

® More than insulation. Isolation PIR de haute performance pour les murs, toitures et sols

www.xtratherm.be


REPORTAGE

Soprema

Etanchéité de toiture durable TPO avec profils de couture debout Pour la rénovation du toit en trois blocs du projet de logements sociaux «Hofakker» de Leefdaal, A2D architects ont opté pour une étanchéité de toiture durable Flagon TPO de FLAG / Soprema. Au cours de 2012, le cabinet d’architectes A2D architects de Tervuren a été contacté par la société de logement social ”Elk zijn Huis” (à chacun sa maison) de Leefdaal pour une demande de rénovation d’un toit comportant trois blocs d’habitations. Il s’agissait plus précisément de remplacer la toiture en zinc existante par une variante durable. Au fil des années, il était apparu des fuites dans la finition de toiture existante avec, pour conséquence, des infiltrations d’eau.

Forme du toit atypique

DIMENSION

Les architectes Bruno Delva et Cindy De Lange de A2D architects: «la contrainte spécifique de ce chantier était que l’habitabilité des blocs de construction devait continuer à être garantie et ce, tout au long de sa durée. La nouvelle couverture de toit devait être placée de manière rapide et efficace sans causer de perturbations excessives aux résidents. Les blocs ont également une forme de toit inhabituelle ne rendant pas évidente la pose rapide du recouvrement. L’objectif était que la nouvelle toiture devait se trouver au plus près de la palette de couleurs et de la perspective générale de la situation existante. Pour s’approcher au mieux de l’aspect visuel des profilés de zinc pliés, des profils de couture debout ont été attachés au-dessus de la membrane de toiture. Des rives préfabriquées ont été placées pour assurer la transition avec les murs de façade. Celles-ci ont été mesurées sur place et pliées d’avance par le fabricant afin de pouvoir réaliser un placement aisé. D’autres variantes de membranes synthétiques avaient été

24

envisagées mais nous avons choisi Soprema pour sa meilleure maniabilité.»

Meilleure finition du détail Pour ce projet comportant des toits en pente d’une superficie totale d’environ 662 m², nous avons choisi plus précisément Flagon TPO EP / PR-F d’une épaisseur de 1,5 mm (polyester renforcé avec feutre polyester non tissé) réalisé en couleur antrazinc foncée avec utilisation de profils de couture debout. Eric Deckers de Soprema: «Flagon TPO a été préféré à d’autres membranes en raison de la meilleure finition du détail sur chantier des fenêtres de toit, des gouttières et des raccords de toiture. Ceci a été rendu possible grâce à des feuilles d’acier réalisées spécialement sur mesure dans la même couleur que Flagon TPO. L’étanchéité a été collée sur la sous-couche constituée de panneaux OSB d’une épaisseur de 22 mm. L’entreprise de couvreurs Zolderse Dakprojecten de Lummen fut responsable du placement. «Flagon TPO est constitué de polyoléfines thermoplastiques et est fabriqué à partir de polypropylène copolymère. Il ne contient pas de plastifiants, a une haute résistance au vieillissement, reste souple à basse température et présente une résistance mécanique élevée. C’est un produit respectueux de l’environnement pour lequel Soprema possède une approbation technique et une certification «clear water».

www.soprema.be


D’UN VASTE CHOIX VERS UNE GAMME COMPLÈTE Un pas de plus vers des solutions d’accès sans barrières.

Nous croyons que des solutions d’accès parfaites sont basées sur un progrès constant. C’est pourquoi nous nous efforçons d’innover en permanence à chaque niveau pour répondre aux visions de nos clients.

www.dorma.be

DORMA. THE ACCESS.

DORMA_FR_2013.indd 1

12/04/2013 14:37:33

Architecten De Bruyn

Le véritable expert des portes de garage sectionnelles

L-DOOR GROUP Denderstraat 29 B-1770 Liedekerke T 0032 (0)53 64 44 00 F 0032 (0)53 66 94 02 info@l-door.be www.l-door.be

Demandez notre nouveau catalogue produits sur communication@l-door.be


REPORTAGE

Limeparts

Caractère ludique et reconnaissable pour l’hôpital pédiatrique de Gand Avec les cassettes de façade en acier incurvées de Limeparts, le nouvel hôpital pédiatrique de l’UZ de Gand révèle un look moderne et un caractère ludique reconnaissable. «Ces cassettes de façade en acier nous ont offert des possibilités créatives pour concevoir des fenêtres de différentes hauteurs et briser le modèle sobre de l’hôpital classique», a déclaré l’ingénieurarchitecte Filip Deschryver de AR-TE. Après un appel d’offre européen, le projet de l’hôpital pédiatrique princesse Elisabeth de l’UZ de Gand a été attribué à l’association temporaire «de Jong Gortemaker Algra» (conception), AR-TE (de la conception à l’exécution) et STABO (stabilité et techniques), des partenaires qui ont déjà réalisé de nombreux projets de construction dans le domaine des soins de santé. D’autres références notables de cette association comprennent le projet d’extension de l’UZ Gasthuisberg de Louvain et le nouvel hôpital ‘Maas en Kempen’ de Maaseik qui est encore en cours de réalisation. La construction du nouvel hôpital pédiatrique de Gand était liée à un calendrier très serré. Le délai depuis le processus d’étude jusqu’à l’achèvement en mai 2011 s’est étalé à peine sur 44 mois. L’objectif était d’apporter dans ce bâtiment aux flux logistiques complexes une expérience agréable à toutes les parties concernées: patients, visiteurs et personnel. Le nouvel hôpital pédiatrique devait rayonner l’enjouement, former un point de repère marquant et, de cette manière, se différencier du milieu hospitalier sobre et classique.

Un socle en béton supporte un volume flottant

DIMENSION

Un grand socle de béton ‘supporte’ pour ainsi dire un remarquable volume flottant. Dans la base elle-même, on retrouve les consultations, le traitement et la recherche. «Cet hôpital pédiatrique réunit toutes les caractéristiques d’un grand éta-

26

blissement sous une forme concentrée», a déclaré Filip Deschryver, directeur ingénieur-architecte d’AR-TE. «La section flottante est conçue comme un contraste à la base plus lourde sur laquelle repose l’édifice. De la sorte, nous avons réussi à ne pas laisser percevoir le grand volume comme un bloc massif, ce qui favorise la visibilité du bâtiment », ont déclaré Maurice Algra et Tycho Saariste, respectivement architecte-directeur et senior architecte chez de Jong Gortemaker Algra. La division du volume en deux parties est réunie par une zone vitrée qui apporte la lumière au cœur du bâtiment et crée une sensation d’apaisement. Les toits verts que l’on regarde à partir de cette section flottante respirent également la même atmosphère.

Jouer avec des lignes horizontales Pour la façade extérieure, les architectes ont choisi une tôle d’acier à la fois pour des raisons techniques et esthétiques. «La feuille sélectionnée marque les façades. Les cassettes en acier de Limeparts nous ont offert des possibilités créatives pour concevoir des fenêtres de différentes hauteurs. Cela a permis de jouer avec des lignes horizontales et de suggérer une plus grande liberté. L’aspect ludique de ce canevas s’étend à l’intérieur du bâtiment. Les cassettes de Limeparts sont aussi durables (le bâtiment a un niveau K de23) et faciles d’entretien «, a déclaré l’ingénieur-architecte Filip Deschryver.


REPORTAGE

«Fourniture personnalisée de façon standard » Selon les architectes, la coopération avec Limeparts a été très constructive. «Dès la phase d’étude, Limeparts est spontanément venu avec des plans détaillés et nous a offert ainsi un bon soutien», a déclaré Maurice Algra, architecte-directeur chez de Jong Gortemaker Algra. La symbiose entre les architectes et Limeparts s’est également révélée évidente du fait que toutes les solutions proposées par les architectes (cassettes légèrement perforées, façades incurvées, intégration d’une garniture de rebord décorative extrudée) ont pu être réalisées et mises en place. «Les dimensions standard de nos cassettes de façade sont de 3850 sur 350 mm. Cependant, l’architecte n’a pas dû adapter son concept en fonction de nos produits. Nous pouvons produire de manière très flexible. Nous fournissons de manière personnalisée de façon standard », explique Geert Michels, directeur des ventes et du marketing chez Limeparts.

Premier label belge de Qualisteelcoat Limeparts est une entreprise de traitement de tôle qui appartient au groupe de sociétés de l’entrepreneur limbourgeois Jos Vaessen. Cette entreprise de sous-traitance de Genk est la première société belge à avoir acquis le Qualisteelcoat. En tant que fournisseur, entre autres, de l’ingénierie mécanique et de l’industrie de l’éclairage, Limeparts produit des revêtements de façade pour l’industrie de la construction. Engineering, pliage, poinçonnage, peinture et montage: tout est fait en interne sous le slogan «Made in Belgium». «Ce label Qualisteelcoat est la cerise sur le gâteau de notre philosophie de guichet unique», a déclaré Geert Michels de Limeparts. «Ce label européen reconnu doit promouvoir l’utilisation de notre système de cassettes de façade laquées auprès des leaders d’opinion et éliminer les préjugés concernant l’utilisation de l’acier dans l’architecture. L’acier est un matériau plus résistant que l’aluminium. Un maître d’ouvrage qui se réfère dans sa spécification à ce label Qualisteelcoat, s’assure de la qualité.» Voir également l’encadré.

OTAN Limeparts évolue actuellement dans de grands projets tant en Belgique qu’à l’étranger. La construction du nouveau siège de l’OTAN à Evere où Limeparts fournit et installe des cassettes de façade en acier et en aluminium est une réalisation tant en termes de grandeur que de rayonnement. Et bientôt, ce sera le tour du nouveau et prestigieux ministère de la Défense parisien «Le Pentagone» qui sera habillé de cassettes de façade en aluminium. D’autre part, le grand projet «Parc Solaris» a démarré dans la ville-lumière pour lequel Limeparts peut fournir le bardage en acier. En outre, il existe également de nombreux projets dans le secteur de la santé dont le plus important est la rénovation de l’AZ Jan Palfijn à Gand ainsi que la construction de bâtiments scolaires.

Le label de qualité des tôles en acier laqué Le label de qualité Qualisteelcoat pour tôle en acier laqué est une contrepartie du label Qualicoat de l’aluminium thermo-laqué. Dans notre pays, la VOM, l’association belge des traitements de surface des matériaux, est le seul titulaire de ce label de qualité européen. Veerle Fincken de VOM: «Les maîtres d’ouvrage veulent être sûrs de la qualité de leur fournisseur et demandent dès lors des labels de qualité. Le Coatings Research Institute est chargé de mener les audits dans les entreprises mêmes.» DIMENSION

www.limeparts.be

27


DOSSIER

Architecture à hautes doses

Ressuscité de ces cendres: l’histoire du Campus Vitra En 1981, un incendie réduisait en cendres le terrain du fabricant suisse de meubles Vitra. Un sinistre qui a permis à la passion de son président, Rolf Fehlbaum, de s’exprimer librement. Pendant les années qui ont suivi, il a confié le projet de reconstruction à des architectes prestigieux. Résultat: un site à Weil-am-Rhein (Allemagne) qui aligne les perles architecturales. La forme originale du nouveau hall de stockage et d’assemblage de SANAA

Cette année, le fabricant de meubles Vitra célébrera la fête de l’architecture sur son Campus. Le nouveau terrain de l’entreprise, un projet de SANAA, vient d’être terminé. La caserne de pompiers de Zaha Hadid s’y dresse depuis 20 ans, et le musée présente une magnifique exposition sur Louis Kahn.

Hadid. Hadid a conçu ce bâtiment pour les pompiers de l’entreprise juste après l’incendie. Après un séjour chez OMA, le bureau de Rem Koolhaas, l’architecte anglo-irakienne s’est fait un nom via divers concours, mais c’est seulement à Weilam-Rhein qu’elle a pu réaliser son premier projet.

Vitra n’est pas uniquement connue pour ses chaises et autres pièces de mobilier, dont certaines sont d’ailleurs de véritables classiques du design. Car le Campus Vitra, à Weil-am-Rhein, est lui-même un bel échantillon de design réussi. C’est même un véritable projet modèle: les bâtiments ont été conçus par les plus grands noms de l’architecture, vers lesquels Vitra s’est systématiquement tourné depuis l’incendie de 1981. Citons Philip Johnson à ce sujet: «Depuis la construction du quartier Weissenhof à Stuttgart en 1927, il n’y a pas aucun endroit dans l’hémisphère Nord où l’on trouve autant d’immeubles des meilleurs architectes.»

La caserne est une puissante sculpture en béton, une explosion pétrifiée. La violence visuelle contraste violemment avec les autres immeubles aux formes cubiques. Mais la caserne n’a pas servi longtemps. Les parois inclinées de l’intérieur désorientaient tellement les pompiers qu’il leur était presque impossible de rejoindre les camions à partir des vestiaires. L’unité a donc fini par déménager à l’extérieur du campus, et l’immeuble de Hadid accueille à présent des expositions.

Au niveau des lauréats du prix Pritzker, seule la Serpentine Gallery peut surpasser le Campus Vitra, à cela près que les pavillons londoniens ne se visitent que le temps d’un été. Mais ce qui rend les bâtiments de Weil-am-Rhein si impressionnants, c’est que Rolf Fehlbaum a attribué ces projets aux architectes avant qu’ils ne percent à l’international. En ce sens, on peut dire sans risque de se tromper que Fehlbaum est un véritable visionnaire.

Zaha Hadid: quand les pompiers doivent quitter leur caserne DIMENSION

Le meilleur exemple en est la caserne de pompiers de Zaha

28

Dans la même année (1993), Tadao Ando a signé sa première réalisation hors du Japon grâce au Campus Vitra. Le pavillon de conférences, avec ses diverses salles de réunion, s’affirme immédiatement comme une oeuvre du maître japonais. Tout comme la caserne de Hadid, il se compose de béton coffré édifié sur place. L’édifice est tout en sérénité, notamment grâce à la modulation des plaques de béton qui s’inspire des tatamis de l’architecture japonaise. L’ordre crée une structure paisible. Le sentier qui mène vers le pavillon renforce encore cette ambiance contemplative. Il évoque les sentiers de méditation que l’on trouve dans les jardins des monastères japonais. Dans un premier temps, il permet à deux personnes de se croiser, mais il va ensuite en se rétrécissant, contraignant chacun à longer le mur tour à tour. Tout est fait pour favoriser la concentration une fois à l’intérieur du bâtiment.


DOSSIER

Feuerwehrhaus/Fire Station Zaha Hadid 1993

Produktionshalle/Factory Building SANAA 2012

Produktionshalle/Factory Building Nicholas Grimshaw 1986

Produktionshalle/Factory Building Nicholas Grimshaw 1981

Produktionshalle/Factory Building Álvaro Siza 1994

Produktionshalle/Factory Building Frank Gehry 1989

Dome Richard Buckminster Fuller and T.C. Howard 1975/2000

Tankstelle/Petrol Station Jean Prouvé 1953/2003

VitraHaus Herzog & de Meuron 2010

Vitra Design Museum Gallery Frank Gehry 2003

Konferenzpavillon/Conference Pavilion Tadao Ando 1993

Pforte/Gate Frank Gehry 1989

Airstream Kiosk 1968/2011

Vitra Design Museum Frank Gehry 1989 Bushaltestelle/Bus stop Jasper Morrison 2006

Balancing Tools Claes Oldenburg & Coosje van Bruggen 1984

Rolf Fehlbaum a confié des missions à ces architectes avant qu’ils ne percent à l’international. La sculpture ‘Balancing Tools’ (1984) se dresse à côté du pavillon. Elle a été offerte au fondateur, Willi Fehlbaum, par ses enfants à l’occasion de son 70ème anniversaire. L’œuvre, signée par Claes Olenburg & Coosje van Bruggen, montre des outils de tapissier empilés les uns sur les autres. C’est d’ailleurs dans le studio de Claes Oldenburg que Rolf Fehlbaum a rencontré Frank Gehry. Cette icône de l’architecture a effectué quelques importantes missions pour Fehlbaum.

La caserne de pompiers (1993) de Zaha Hadid: les parois inclinées ont fini par décider l’unité de pompiers de l’entreprise à chercher un autre local.

Frank Gehry: des cubes, des plans inclinés et des tours Les interventions de Gehry sur le campus commencent en 1989 avec le Vitra Design Museum En dépit de ses dimensions modestes, ce musée est un exemple impressionnant d’architecture déconstructiviste, ainsi qu’une œuvre-clé dans l’itinéraire de Gehry. Composé de cubes, de plans inclinés et de tours, il offre environ 700 m² d’espace d’exposition répartis sur deux étages. La collection de chaises et de meubles est éclairée par une lumière zénithale. Le Vitra Design Museum est une institution indépendante vouée à la recherche et à la popularisation du design et de l’architecture. Dans ce cadre, il organise actuellement une exposition sur Louis Kahn (voir ci-dessous).

tout en sérénité.

Le Vitra Design Museum (1989) de Frank Gehry: un ensemble impression-

»

nant de cubes, de plans inclinés et de tours. DIMENSION

Le hall d’usine situé derrière, œuvre de Nicholas Grimshaw (dans les années 1980), est d’une taille et d’une hauteur similaires. Gehry y a ajouté des tours et des plans inclinés de façon à créer un lien visuel avec le musée. Le hall abrite les locaux de production, mais aussi un showroom, le centre d’essais, la cantine et les bureaux. En 2003, Frank Gehry a également construit la Vitra Design Museum Gallery. Enfin, en 1994, il a

Le pavillon de conférences (1993) de l’architecte japonais Tadao Ando,

29


DOSSIER

supervisé la construction du siège du fabricant de meubles à Birsfelden, juste de l’autre côté de la frontière suisse. Devant les immeubles de Gehry, en direction du Vitrahaus, une structure en pont d’Alvaro Siza cadre la caserne de pompiers au bout de la rue. Elle protège des intempéries le passage entre le hall de production en brique de Siza et l’immeuble Grimshaw. Pour conserver la vue sur la caserne, elle reste relevée par beau temps et ne s’abaisse que lorsqu’il pleut. Plusieurs autres reconstructions remarquables se présentent également à nous. Le Dome de Richard Buckminster Fuller (1975) a trouvé un nouvel hébergement sur le site en 2000. La station-service conçue par Jean Prouvé en 1953 a été ajoutée au patrimoine en 2003. Il s’agit d’un des trois exemplaires restants que Prouvé a conçus avec son frère Henry pour l’entreprise Mobiloil Socony Vacuum. Il a été démonté de son emplacement du Relais des Sangliers, en Haute-Loire. L’immeuble évoque le mobilier de Prouvé par ses éléments anguleux en aluminium, mais aussi sa propre maison grâce aux plaques percées de hublots.

Frank Gehry a ajouté des tours et des plans inclinés au hall original conçu par Nicholas Grimshaw dans les années 1980, de manière à créer un lien visuel avec le musée.

Depuis l’incendie de 1981, Vitra fait systématiquement construire des bâtiments par des architectes de renommée mondiale. Et pour terminer: l’usine ronde de SANAA Enfin, nous arrivons à la Vitrahaus (‘maison Vitra’) de Herzog & de Meuron (2010), pour laquelle ils s’inspirent du mobilier de la ‘maison archétypale’. A cette fin, ils empilent douze ‘maisons’ sur cinq niveaux. Ces volumes, avec leurs silhouettes archétypales, s’imbriquent partiellement et se dressent à près de 15 mètres. Vu de l’extérieur, cet empilement spectaculaire s’inscrit dans l’esprit des immeubles de Gehry et Hadid. A l’intérieur, les meubles se présentent à une échelle familiale. Les extrémités de presque toutes les structures en poutre sont vitrées pour donner vue sur les alentours.

DIMENSION

C’est SANAA qui a eu l’honneur de concevoir le dernier ajout en date au site. Le bureau a été chargé de remplacer un des derniers anciens bâtiments industriels restant sur un coin du terrain. Le nouveau hall de stockage et d’assemblage devait être deux fois plus grand que l’immeuble qu’il remplaçait. Les architectes ont choisi une forme circulaire comme alternative aux édifices rectilignes du site. Sa forme et sa position le distinguent de ses voisins. Dépourvu de façade avant ou arrière, on peut l’approcher sous n’importe quel angle. L’enveloppe extérieure suit les courants logistiques. Les camions »

30

La construction pont-toit d’Alvaro Siza ne s’abaisse que lorsqu’il pleut.

Le Dome de Richard Buckminster Fuller (1975).


Gyptone ACTIV air, le plafond acoustique le plus durable Les plafonds acoustiques Gyptone ACTIV air sont la référence en matière de confort acoustique dans les écoles, les institutions, les hôpitaux, les bureaux et les habitations. Les plafonds acoustiques Gyptone ACTIV air réduisent les temps de réverbération* et garantissent une meilleure compréhension de la parole. Le nouvel assortiment Gyptone ACTIV air est disponible en dalles démontables à encastrer et en panneaux formant une surface sans aucun joint apparent après montage. La technologie ACTIV air utilisée pour ces produits Gyptone neutralise le principal groupe de composés organiques volatils et associe un bienêtre acoustique et un meilleur confort de vie et de travail. Les dalles de plafond et panneaux Gyptone ACTIV air remportent le meilleur score en matière d’empreinte écologique**: entièrement recyclables, faible consommation d’eau et d’énergie et émissions réduites de CO2 dans le cadre de la production.

Pour un complément d’information, consultez www.gyproc.be. * le son qui se répercute d’une paroi à l’autre et provoque des échos qui se succèdent rapidement. ** sur base d’une comparaison des EPD publiés pour différents types de plafonds pour les paramètres principaux : consommation d’énergie, consommation d’eau et émissions de CO2 .

SAINT-GOBAIN CONSTRUCTION PRODUCTS BELGIUM

SA

- Sint-Jansweg 9 - Haven 1602 - 9130 Kallo - Tél. +32 3 360 22 11 - www.gyproc.be


DOSSIER

circulent autour du bord du bâtiment, déposent leur chargement et repartent dans diverses directions. Une fois à l’intérieur, le pourtour original fait place à un aménagement strict. De la structure aux sprinklers, tout est organisé en fonction d’une grille où les divers entrepôts ont également leur place. La structure du hall se compose de fines colonnes d’acier de 9,5 m de haut, les poutres horizontales couvrent 17,5 mètres sur 22,8. C’est la façade en béton qui assure la stabilité du bâtiment, ce qui a permis de limiter les structures d’acier à un minimum. Des problèmes au niveau de l’enveloppe de la façade ont provoqué des retards, mais c’est aujourd’hui une nouvelle acquisition exceptionnelle pour le campus. La passion de Rolf Fehlbaum, illustrée en 1997 dans le magnifique petit livre rouge ‘Chairman. Rolf Fehlbaum’, a donné naissance à un site qui regorge d’architecture d’élite. De quoi transformer une visite à Weil-am-Rhein en une découverte qui ne s’arrêtera pas au musée, mais vous immergera dans l’histoire récente de l’architecture. Prenez la peine de vous joindre aux visites guidées qui vous permettront d’examiner de plus près quelques-uns des bâtiments du campus. Celles-ci ont lieu tous les jours à 12 et 14 heures (durée: environ 2h). www.vitra.com La Vitrahous de Hergoz & de Meuron (2010): un empilement spectaculaire

Rédaction: Ingénieur-architecte Arnaud Tandt

de volumes dans l’esprit des bâtiments de Gehry et Hadid.

DIMENSION

La station-service conçue par Jean Prouvé (1953).

32

Louis Kahn


Faites la différence avec

SmartZone !

• Ventiler la pièce où se trouve les occupants grâce au principe révolutionnaire SmartZone • Extraction de l’air pollué commandée de manière intelligente grâce aux détecteurs d’humidité relative et de CO 2 • Réglage automatique et sans erreur du système en 12 minutes de moyenne

jusqu’à

-24 points E

w

! E VO I I

Davantage d’information ? www.renson.be

dimension_HDC_FR_0912_205x132.indd 1

13/03/13 09:47

Louis Kahn, The Power of Architecture L’architecte américain Louis Kahn (1901-1974) est considéré comme l’un des plus grands maîtres bâtisseurs du 20ème siècle. Avec ses compositions spatiales complexes et ses chorégraphies lumineuses magistrales, Kahn a créé des œuvres d’une beauté archaïque et d’une puissance symbolique universelle. Parmi ses œuvres principales, citons le Salk Institute à La Jolla (Californie, 1959-1965), le Kimbell Art Museum à Fort Worth (Texas, 1966-1972) et le Parlement du Bangladesh à Dhaka (1962-1983). L’exposition ‘The Power of Architecture’ au Vitra Design Museum est la première rétrospective consacrée à l’art de Louis Kahn depuis deux décennies. Elle a été précédemment présentée au NAi à Rotterdam.

Le Parlement du Bangladesh à Dhaka (1962-1983). DIMENSION

Jusqu’au 11/08. Vitra Design Museum, Weil-am-Rhein (Allemagne).

33


REPORTAGE

SpanoGroup

Bâtiment B: le bois – durable sous toutes ses facettes «Bâtiment B», le nouvel immeuble de bureaux d’Atlanbois, la fédération du bois du Pays de la Loire, prend progressivement forme à Nantes. Pour la réalisation de ce projet, les architectes français ont résolument opté pour des produits écologiques à base de bois parmi lesquels figure le ‘Naturspan® HS’ de SpanoGroup.

en bois de 15 mètres de haut, occupe une superficie totale de quelque 1.500 m². «Bâtiment B» sera chauffé de manière durable et respectueuse de l’environnement: le système de chauffage sera composé de deux poêles à pellets de 36 KW. En outre, il sera fait un usage maximal de la lumière du jour aux côtés de l’éclairage par leds et fluorescent.

Panneau écologique Le promoteur immobilier français ADI est le maître d’ouvrage de ce prestigieux projet «Bâtiment B (ois)», une conception du bureau d’architectes Cabinet Barré Lambot de Nantes. Le chantier a été lancé l’an dernier en février. La réception est prévue pour le printemps de cette année. Avec la réalisation de ce nouvel immeuble de bureaux, une prouesse architecturale audacieuse, la fédération du bois du Pays de la Loire a pour ambition de démontrer les possibilités qu’offre le bois en tant que matériau résolument écologique et économique.

Pour la réalisation de ce projet à ossature bois, les architectes français ont choisi le panneau ‘Naturspan® HS’ de SpanoGroup en raison de ses propriétés écologiques et techniques. Le Naturspan® HS est un panneau de particules de type P5 destiné à être utilisé dans des applications structurelles en milieu humide. Ce panneau de construction écologique a une émission de formaldéhyde extrêmement faible comparable à celle du bois naturel.

Etanchéité à l’air Plaque tournante d’un écosystème créatif

DIMENSION

Situé dans le Quartier de la Création au cœur de Nantes, le nouveau bâtiment doit devenir le point central d’un écosystème créatif. Selon les architectes Agnès Lambot et Philippe Barré, «Bâtiment B» doit se développer pour devenir un point de rencontre fonctionnel et un immeuble de bureaux flexible. Outre Atlanbois, d’autres acteurs régionaux de la filière bois comme le syndicat professionnel de l’ameublement UNIFA et l’Office national des Forêts ONF y seront accueillis. Une structure légère en bois supporte le bâtiment de forme elliptique comportant trois étages munis de grandes surfaces vitrées. L’immeuble basse consommation, ancré sur une ossature

34

Grâce à sa surface TopFinish, ce panneau est également étanche à l’air (N50 = 0,0025/h/m²). Il convient donc parfaitement pour la réalisation des murs mais aussi des planchers ou des toitures d’habitations basse énergie et passives. Le Naturspan® HS est également disponible avec VapourBlock, un écran pare-vapeur industriel qui, associé à la surface TopFinish, permet d’atteindre des valeurs étanchéité à l’air inférieures à 0,0010/h/m². www.spanogroup.be www.spanotech.be www.atlanbois.com/blog


inox métal aluminium

tous travaux de soudure construction et livraison livraison de toutes poutrelles balustrades escaliers et garde-corps portes produits de jardin

www.magi.be Magi Construct bvba | Industrielaan 33 | 8820 Torhout T 050 22 34 82 | F 050 22 34 83 | GSM 049518 85 71

ACO. The future of drainage.

Des solutions totales pour une gestion efficace de l’eau [L’EAU] est à l’origine de la vie et d’un monde plein d’excès: sécheresse et inondations, plaisirs aquatiques et désastres, … Le changement climatique aggravera encore ces contrastes et leur fréquence. Une gestion efficace de l’eau s’impose dès lors de plus en plus. Partout dans le monde, les solutions totales du groupe allemand ACO assurent une gestion optimale de l’eau.

Sélectionnez les produits souhaités à l’aide des dessins en 3D

www.aco.be

s.a. ACO Passavant, Preenakker 8, 1785 Merchtem, Tél. 052 38 17 70, Fax. 052 38 17 71, www.aco.be, info@aco.be


SPECIALISTE

La parole au spécialiste

Que faire si les canalisations d’évacuation des eaux usées de mon voisin traversent ma parcelle? Votre maitre d’ouvrage souhaite donner un coup de jeune à sa vieille habitation. Mais au cours des travaux de rénovation, vous faites une découverte. Les canalisations d’évacuation aussi bien du voisin de gauche que de celui de droite, traversent de manière souterraine la propriété de votre maître d’ouvrage et sont directement raccordées à son système d’évacuation. Votre maître d’ouvrage pense pouvoir régler ceci rapidement avec ses bons amis, les voisins, mais soudain ceux-ci ne semblent plus aussi accueillants. Votre maître d’ouvrage revient bredouille de chez ses voisins: ceux-ci rétorquent en faisant appel à une servitude. Et maintenant, que faire? Dans le cas présent, on part d’un «droit d’écoulement des eaux» (servitude de canalisation) sur la propriété d’autrui. Dans ce qui suit, on va d’abord analyser en quoi consiste précisément une servitude, si et comment un droit d’écoulement peut devenir une servitude et quelles sont les étapes qu’il faut entreprendre pour rétablir la bonne entente entre les voisins.

sauf s’il n’y a pas d’autre issue. Le droit d’écoulement des eaux n’est pas non plus, étant donné la construction, une servitude naturelle. Il peut cependant s’agir d’une servitude conventionnelle. Cette servitude conventionnelle peut toujours être fixée par un acte authentique. Elle peut parfois être fixée par prescription acquisitive.

En quoi consiste une servitude et comment apparait-elle?

Possibilité 1: Le droit d’écoulement est expressément décrit dans un acte authentique.

DIMENSION

Une servitude est un droit réel perpétuel qui est mis à charge d’un bien immobilier, au profit d’un ou plusieurs autres biens immobiliers (art. 637 C.C.). Ce droit réel implique que toutes les personnes qui exercent un droit sur un fonds, ce que l’on appelle le fonds «servant» (par ex. le droit de propriété ou l’usufruit, le droit d’action du preneur) devront supporter une certaine charge. Il peut s’agir par exemple d’un passage vers leur fonds, l’égout de toit, la limitation de construction,... Cette charge vaut pour toutes les personnes qui exercent un droit sur un autre fonds, ce que l’on appelle le fonds «dominant», (celui à qui la servitude est due). Le code civil, connait trois formes de servitudes différentes. La première découle de la situation naturelle du fonds. Ainsi, les fonds situés plus bas, reçoivent l’eau qui coule des fonds situés plus haut (article 60 C.C). A côté de cela, il y a aussi les servitudes légales. Le législateur les a expressément décrites au bénéfice de l’utilité publique (par ex. la distribution d’électricité, le droit de passage,...). Une troisième forme, importante pour cet article, est celle qui est fixée par la volonté de l’homme ou par des servitudes conventionnelles. Dans la suite de cet article, il sera uniquement question de cette dernière catégorie. Le droit d’écoulement sur le terrain d’autrui n’est cependant en principe pas une servitude légale,

36

Dans la première hypothèse, le droit d’écoulement des eaux est expressément repris dans l’acte d’achat authentique de votre maître d’ouvrage ou dans une convention conclue entre (les prédécesseurs juridique du) le maître d’ouvrage et les voisins ou leurs prédécesseurs juridiques. Pour l’opposabilité à des tiers de bonne foi, ce titre doit être transcrit (art. 1 Loi hyp.). Les voisins ont dans ce cas acquis définitivement le droit d’écoulement, tel qu’il est décrit dans l’acte. Le cas échéant, ils peuvent effectuer les travaux qui sont nécessaires pour rendre permanentes l’utilisation et la conservation de la servitude. Votre maître d’ouvrage est alors tenu de tolérer l’utilisation de la servitude, à savoir l’utilisation du système d’évacuation sur son domaine. Il n’est pas obligé d’en supporter les frais de maintenance (articles 698 et 699 C.C). Concrètement, ceci signifie que votre maître d’ouvrage ne pourra pas exiger des voisins qu’ils déconnectent ou déplacent le système d’écoulement, sauf s’il peut démontrer que le droit d’écoulement des eaux des voisins est éteint. Le droit d’usage des voisins peut s’éteindre quand le système d’écoulement se trouve dans un état tel que les voisins ne peuvent plus en faire usage (article 703 C.C). Attention cependant, la servitude revit quand elle est réparée de manière à ce que l’on puisse à


REPORTAGE

Bi+ nouveau en faire usage (article 704 C.C.). Si cependant il s’est écoulé une durée de 30 ans avant que les choses ne soient réparées, la servitude est définitivement éteinte.

ique isolation acoust des sols

Possibilité 2: Le droit d’écoulement des eaux peutil être obtenu par prescription après une possession trentenaire?

Cindy Meynendonckx GSJ Avocats

Insulit Bi+ : la nouvelle génération d’isolation acoustique La gamme insulit Bi+ répond aux différentes exigences acoustiques de la nouvelle norme NBN S01-400-1. Nos membranes ont été testées au CSTC en 2012 en conformité avec les dernières réglementations européennes EN ISO 10140-3. Les doubles couches d’isolant mince sont fiables et ne s’altèrent pas dans le temps. Elles réduisent considérablement les bruits d’impact entre étages et offrent les plus hauts niveaux de confort acoustique.

5

23 dB

∆Lw

7

26 dB

∆Lw

9

30 dB

∆Lw

www.insulit.be 067/41.16.10 insulco@insulco.be

DIMENSION

Dans l’hypothèse où les voisins de votre maître d’ouvrage ne peuvent présenter aucun titre, ils essayeront probablement d’invoquer la prescription acquisitive. Ils démontreront que les canalisations d’écoulement se trouvent depuis plus de 30 années consécutives sur la propriété de votre maître d’ouvrage et peuvent être donc effectivement utilisées. L’établissement de la servitude par prescription après possession trentenaire n’est seulement possible que si la servitude est simultanément apparente et continue (art. 692-691 C.C.). Dans la jurisprudence, il est essentiellement admis que le droit d’écoulement des eaux, ne constitue pas une servitude continue. L’évacuation des eaux usées implique toujours l’intervention humaine. Si le droit d’écoulement des eaux est apparent ou non, doit être estimé séparément, concrètement au cas par cas. De plus, que le fait d’être apparent se manifeste sur la propriété du maître d’ouvrage ou sur la propriété des voisins, ne joue aucun rôle, du moment qu’il est apparent à partir de la propriété de votre maître d’ouvrage. Etant donné qu’il n’est pas satisfait au caractère permanent exigé, les voisins ne pourront pas simplement invoquer une possession continue de 30 ans pour pouvoir conserver l’écoulement. Dans ce cas, votre maître d’ouvrage pourra donc exiger le déplacement de l’écoulement. S’il n’est pas possible d’arriver à un compromis entre le maître d’ouvrage et les voisins, je conseille à votre maître d’ouvrage, dans les deux hypothèses, de consulter un juge de paix. Ce dernier pourra se prononcer sur, d’un côté, (la négation de) l’existence d’une servitude et sur l’implication concrète de ceci au niveau des travaux et des frais, de l’autre côté. Il est préférable de consulter un juge de paix, avant d’entreprendre une action, par exemple la déconnexion des raccords des évacuations ou la réparation ou le remplacement des évacuations. En plus des servitudes, il serait bon de vérifier si le maître d’ouvrage ne pourrait pas invoquer le cas du trouble de voisinage. Ceci pourrait bien être le cas, s’il éprouve une gêne excessive suite à l’écoulement des eaux des voisins qui se trouve sur (au plus précisément sous) sa propriété. Votre maître d’ouvrage devra de toute manière s’armer contre une éventuelle défense des voisins, qui pourrait considérer la déconnexion et le déplacement des évacuations comme une forme d’abus de droit.

37


REPORTAGE

HOLCIM

Ecoffice, concordance parfaite entre écologie et économie Holcim a emménagé à Nivelles dans un bâtiment flambant neuf baptisé Ecoffice en référence à ses aspects écologique et économique. Cette construction passive - un projet du bureau d’architectes A2M - a également été certifiée selon la norme de durabilité la plus répandue au niveau mondial, à savoir la BREEAM, et a obtenu la note ‘Very good’. Ce bâtiment de 4500 m2 a fait l’objet d’une étude préalable d’un an et demi. Beaucoup de temps fut particulièrement consacré à définir des standards de construction qui permettent de concevoir un bâtiment qui minimise son impact sur l’environnement sans sacrifier au confort d’habitat des utilisateurs tout en alliant coûts de construction et d’utilisation raisonnables. Réalisé à l’initiative d’un consortium, Ecoffice est subsidié par la Région wallonne. Le CSTC, le Département Architecture et Climat de l’UCL, le bureau d’architectes bruxellois A2M et Thomas & Piron collaborèrent notamment à la réalisation de ce projet. Depuis sa mise en service, le bâtiment fait l’objet de divers tests ainsi que d’un suivi de ses performances.

Des paramètres mûrement pesés

DIMENSION

«Les différents paramètres étudiés peuvent être répartis en 5 grandes catégories», explique Séverine Baudoin, Marketing & Sustainable Construction Manager chez Holcim, qui a participé à l’entièreté du projet d’étude: «Le bâtiment a été implanté sur le côté Nord de la parcelle et a une forme simple. Quant à son orientation, elle a été définie en raison de son apport en lumière naturelle. Le choix s’est porté sur une compacité maximale afin de limiter la surface des façades. Diverses structures de construction ont été analysées au point de vue de leur impact environnemental et de leur coût. Une structure massive en béton a été retenue (voir ci-dessous). Selon le même principe, nous avons comparé différents types d’isolation et de vitrage - double ou triple. Le système de ventilation surdimensionné a été choisi pour permettre une ventilation intensive de nuit et ainsi rafraichir le bâtiment en période estivale. Une particularité de ce bâtiment réside dans le fait d’avoir intégré l’étude thermique et l’éclairage dès les premières phases de sa conception. L’éclairage naturel a été optimisé, notamment par l’ajout d’un puits de lumière. Les finitions ont été sélectionnées suivant leur impact environ-

38

nemental mais également en fonction du confort des utilisateurs. La finition des sols intérieurs, des murs, des plafonds et des sols extérieurs a non seulement été choisie en fonction de son impact sur l’environnement mais également pour le confort qu’elle offre aux utilisateurs.»

Structure en béton: réfléchie et budgétairement avantageuse Diverses structures de construction (légères ou massives) ont été analysées et comparées sur une durée de vie de 30 et de 60 ans au niveau de leurs impacts environnemental et budgétaire. Pour ce faire, tant les coûts de construction, d’entretien et d’éventuel remplacement ont été pris en ligne de compte. L’architecte Sebastian Moreno Vacca de A2M: «Nous avons opté pour une structure massive en béton: blocs béton et voiles coulés en place. Les façades Nord et Sud ont été recouvertes d’un enduit sur l’isolant et un parement en brique béton a été posé sur les pignons Est et Ouest. Cette structure en béton budgétairement avantageuse permet de restreindre au mieux les coûts de refroidissement et de chauffage en raison de son inertie thermique tout en assurant la résistance mécanique nécessaire.»

Valeur d’exemple «Holcim montre l’exemple quand il s’agit de construire durablement», a déclaré Luc Epple, CEO de Holcim Belgique Pays-Bas. «A la lumière de ce projet, nous illustrons notre vision en la matière en tant que partenaire dans la conception de bâtiments qui répondent aux prescriptions légales et vont même jusqu’à les devancer. Les constructions doivent minimiser leur impact sur l’environnement tout en assurant un confort maximum aux utilisateurs.» www.holcim.be - www.ecoffice-building.be


VOLA Round shower Uniquely refreshing. Visibly VOLA.

VOLA Studio Tour & Taxis Havenlaan 86C 1000-Bruxelles Tel.: 03 440 46 19 sales@vola.be www.vola.be


DOSSIER

Reconversion des immeubles inoccupés

© Cofinimmo

Transformer des bureaux en logements vaut bien quelques efforts On estime qu’entre 2012 et 2020, la Région Bruxelloise s’enrichira de 105.000 habitants. Les maux de croissance que cette évolution implique sont connus: logement, écoles, crèches… C’est pourquoi le thème de la démographie fait depuis quelques années l’objet de toutes les attentions et donne lieu à de multiples initiatives, dont la réaffectation et la reconversion de bureaux en logements et en écoles. Actuellement, plusieurs projets subsidiés par la Région sont dans les starting blocks. Par ailleurs, un ouvrage sur la transformation de bureaux en logements édités par la Région Bruxelloise vient d’être publié.

DIMENSION

Alors que la demande de logements va croissant, le taux d’inoccupation des bureaux de la Région Bruxelloise ne cesse d’augmenter depuis des années. Selon Pierre Laconte, co-auteur du livre ‘Bureaux du passé, habitants du présent’, ce phénomène est dû à la prolifération déclenchée par la loi organique de l’aménagement du territoire et de l’urbanisme du 29 mars 1962. Ce docteur en droit et en sciences économiques peut se targuer d’un CV bien rempli, ayant occupé des fonctions au sein de diverses institutions (inter)nationales dans le secteur de l’urbanisme durable, de la mobilité et du patrimoine. En tant que président de la FFUE (Foundation for the Urban Environment), il participe aujourd’hui à l’organisation des débats qui ont lieu sur ce thème. «La loi de 1962 contenait plusieurs articles qui privilégiaient les promoteurs. Par exemple, l’article 25 donne à quelqu’un qui possède la moitié d’un secteur donné, disons un pâté de maisons, le droit d’être chargé de l’exécution des travaux requis pour l’aménagement du territoire, avec le droit d’obtenir expropriation. Cette dis-

40

position a permis aux promoteurs d’acheter à des prix relativement faibles des terrains jusqu’à atteindre la ‘masse critique’, pour y construire ensuite une tour de bureaux sur socle. Si le fonctionnaire habilité refusait une demande de permis de bâtir, l’article 55 autorisait le demandeur à interjeter appel auprès d’une instance locale, à savoir la députation permanente du conseil provincial. Les règles du jeu laissaient déjà beaucoup de marge, mais la province du Brabant a annulé en appel pas moins d’une décision sur deux du fonctionnaire habilité. Il y avait aussi l’article 37, qui stipulait que sous certaines conditions, il était possible d’obtenir des dommages et intérêts lorsqu’une interdiction de construire ou de lotir ne répondait pas à l’affectation normale du secteur, un concept difficile à quantifier objectivement. Il est vrai que cet article n’a pas été invoqué souvent, mais à chaque demande de permis, il planait comme une épée de Damoclès au-dessus du fonctionnaire habilité.»


DOSSIER

Reconversion subventionnée Si, jadis, de nombreuses sociétés faisaient encore construire des bureaux pour leur propre usage, à partir des années 1970, ce sont principalement des promoteurs cherchant des ventes et des profits rapides qui se sont mis à construire des tours de bureaux ; la présence de la Commission Européenne à Bruxelles n’a fait que stimuler leurs activités. Résultat: une pléthore d’immeubles monofonctionnels qui, bien souvent, échappaient à tout contrôle urbanistique ou esthétique. Dans

A la demande de Cofinimmo, un immeuble de bureaux de l’avenue Livingstone a été transformé en 122 studios et appartements groupés autour d’un patio central. Le rez-de-chaussée abritera des espaces commerciaux et des bureaux. Le projet inclut un parking pour 166 voitures et des rangements pour vélos et voitures d’enfant. La façade existante, en béton architectural, sera démantelée et remplacée par des terrasses individuelles. Les locaux techniques du toit céderont la place à des penthouses. © Cofinimmo

Les interventions structurelles lourdes seront réduites à un mimimum. Objectif énergétique: K30 et E70, avec isolation poussée, écrans paresoleil, chaudières à condensation, système de ventilation D et panneaux solaires. Architecte: ARCHI 2000.

Avec le livre ‘Bureaux du passé, habitants du présent’, la Région dispose d’une sorte de mode d’emploi. A côté de la description de 23 projets concrets, il se penche sur les as-

»

DIMENSION

Mode d’emploi

© Cofinimmo

© Cofinimmo

le quartier européen, les architectes dessinaient de nouvelles tours sans même savoir à quoi l’immeuble voisin allait ressembler. Pendant ce temps, de nombreux habitants cherchaient leur salut dans la périphérie, ce qui a entraîné la transformation de nombreux hôtels de maître et appartements en bureaux. Inutile de dire que cette évolution s’est avérée néfaste pour le marché. Ironiquement, l’augmentation du taux d’inoccupation n’a pas apaisé la fureur de construire. Les nouveaux bureaux qui répondent à la demande d’économie d’énergie attirent facilement des locataires et suscitent donc la convoitise d’acheteurs, souvent étrangers. En revanche, la rénovation de bureaux existants est une opération coûteuse qui, jusqu’à présent, intéresse moins les promoteurs. Il est vrai que la reconversion de bureaux en logements ou autres n’est pas neuve, mais elle bénéficie d’un fort regain d’intérêt ces dernières années. En 2011, le ministre-président Charles Picqué et le secrétaire d’État au Logement Christos Doulkeridis ont lancé un appel à projets, avec des subsides à la clé. Suite à cette initiative, huit dossiers totalisant 450 logements ont vu le jour, dont les cinq premiers sont aujourd’hui en cours (voir illustrations). L’initiative a été mise en avant au MIPIM, le salon de l’immobilier de Cannes.

41


DOSSIER

© Cofinimmo

© Cofinimmo

alors s’étendre d’une façade à l’autre. Une hauteur de plafond de 2m70 minimum est un plus; à l’inverse, une climatisation, souvent liée à des fenêtres ne s’ouvrant pas, est contre-indiquée car poser des fenêtres ouvrantes demande un lourd investissement. Autre élément important: la charge par mètre carré au sol, qui est plus élevée pour les logements que pour les bureaux, ou donne des zones plus sollicitées. Les techniques de précontrainte peuvent également constituer un inconvénient pour la pose de gaines supplémentaires ou la circulation verticale. L’acoustique doit elle aussi être prise en compte, surtout si les immeubles se trouvent sur une grande artère. La possibilité de remplacer les structures techniques sur le toit par un logement supplémentaire, par exemple des penthouses, est un élément intéressant.

L’immeuble de bureaux Woluwe 34 de Cofinimmo date des années 1970 et fait partie d’un groupe de quatre bâtiments qui se dressent sur un parking souterrain commun. Les huit étages ont été transformés en 49 apparte© Cofinimmo

ments de 60 à 175 m² ; le rez-de-chaussée est réservé aux commerces ou aux bureaux. La façade en rideau actuelle sera entièrement démantelée et reconstruite. Sur le plan énergétique, on vise un K40 et un E70 pour les appartements, avec un toit vert et des boilers solaires. Architecte: ASSAR.

DIMENSION

pects techniques, architecturaux et autres qui facilitent ou entravent une reconversion. Il peut notamment s’agir de la profondeur du bâtiment, de la hauteur des plafonds, de la circulation, de l’équipement technique (climatisation, gaines techniques), de la structure, des façades, des fenêtres, de la superficie utile pouvant être maintenue, de la possibilité d’aménager des espaces intérieurs de qualité… Les dispositions urbanistiques, la présence de services, la sécurité, la mobilité, les possibilités de loisir, la diversité de l’environnement sont autant d’autres conditions-cadre. Par exemple, il est clair que des immeubles à circulation verticale se prêtent mieux à une reconversion en appartements, qui pourront

42

Des bureaux flexibles et multifonctionnels L’analyse démontre que la reconversion est tout sauf une solution-miracle. La monofonctionnalité, la recherche de bureaux paysagers ouverts, l’absence de fenêtres ouvrantes, le peu d’attrait des structures de copropriété… Tous ces aspects peuvent rendre une reconversion impossible, ou du moins en faire exploser le prix. Dans le même temps, le soutien financier prévu n’a pas toujours la même efficacité. Les restrictions européennes ont en effet soumis le soutien financier à certaines limites, du moins pour les entreprises commerciales, ce qui n’est pas sans conséquences sur la volonté de la Région de créer un logement abordable et social. Les subsides pré-

»


Le système d’isolation pour bardages métaliques

Installation rapide, rendement maximum ISOTEC® LINEA est un système d’isolation thermique développé pour toîtures et bardages métalique (zinc/cuivre). Les panneaux ISOTEC® LINEA s’installent rapidement grâce à leur légèreté, leur facilité de manutention et mise en oeuvre. Une fois posés, ils réalisent rapidement une surface portante et isolante. ISOTEC® LINEA rend l’isolation des façades et toîtures plus efficace et moins coûteuse.

TECH

Wood Building Solutions

Rendez-nous visite à N° Stand: 1226 5 - 7 juin - Namur

MATÉRIAUX ET CONSEILS POUR LA CONSTRUCTION BOIS DURABLE

PANNEAUX DE CONTREVENTEMENT

POUTRES STRUCTURELLES

ISOLATION OUATE DE CELLULOSE

ISOLATION FIBRES DE BOIS

Si vous souhaitez obtenir plus d’informations, de conseils ou des échantillons: Tél.: +32 (0)56 66 70 21 • mail: sales@spanotech.be

www.spanotech.be


© Yvan Glavie

DOSSIER

Les immeubles de bureaux réalisés en deux phases de l’entreprise Hamon (fer et acier) ont été transformés en bureaux pour le compte de Herpain-Urbis par l’architecte Frédéric Hossen de l’Atelier d’architecture du Congrès. Les deux étages de parkings souterrains ont été conservés. Le parking couvert dans l’enceinte intérieure du bloc a été abattu et remplacé par une esplanade entourée par trois duplex.

voyaient 30 euros par mètre carré à la sélection du projet, un montant identique lors de la remise du permis de bâtir et 40 euros par mètre carré lors de la vente des unités de logement pour un maximum de 2500 euros/m² hors TVA, ou leur location pour au moins 9 ans via une agence de logement social. Cette dernière tranche reste largement inexploitée, notamment à cause de ces limites imposées par l’Europe. C’est pourquoi la Région envisage de modifier un prochain appel à projets déjà prévu ainsi que les mesures d’encadrement. Exemple de changement important: les nouveaux bureaux ne soient autorisés que s’ils répondent à une série de critères facilitant une reconversion ultérieure, comme la circulation verticale. Intégrer la flexibilité à l’avance ne revient pas plus cher, et ne nuit pas à la valeur d’un immeuble, que du contraire. C’est incontestablement un atout dans une ville où l’espace devient peu à peu la denrée la plus rare. Cette flexibilité peut d’ailleurs se combiner d’emblée à un caractère multifonctionnel. Autre enjeu possible pour de futures reconversions: une recherche plus poussée du logement abordable, un thème déjà présent lors du premier appel à projets. Pour contourner les restrictions en matière de soutien financier et obtenir un résultat final plus abordable, les pouvoirs publics pourraient collaborer avec des asbl comme les agences de location sociale ou le Fonds du Logement, qui ne sont pas soumis aux limitations européennes. Christos Doulkeridis les considère d’ailleurs comme des partenaires fiables pour les investisseurs, dans la mesure où ils peuvent garantir le revenu locatif sans que le propriétaire n’ait à se soucier de l’administration, tout en garantissant que le bien immobilier est restitué en bon état à la fin du bail.

© Yvan Glavie

Community Land Trust

DIMENSION

Le concept anglo-saxon de Community Land Trust est une autre piste de réflexion sur la voie du logement abordable. Les CLT sont des organisations (‘trusts’) gérées démocratiquement par une communauté de membres et qui acquièrent

44


© Yvan Glavie

Solutions globales de Zehnder pour un climat intérieur sain, confortable et écoénergétique.

et administrent des terrains, mettant ainsi en place une sorte de bail emphytéotique pour les personnes à bas revenus. Le terrain restant une propriété collective, son prix n’est pas comptabilisé et le logement reste abordable. Et si les acheteurs souhaitent revendre leur maison un jour, le prix de vente est plafonné de façon à conserver ce caractère abordable tout en prévenant la spéculation. Fin 2012, la Région Bruxelloise a reconnu l’asbl Platform Community Land Trust Bruxelles, qui a depuis lors obtenu des subsides pour l’achat et la rénovation d’un immeuble vacant. Associé du Groupe Urbanisme-Architecture, Pierre Laconte a participé à l’élaboration du masterplan pour la ville universitaire de Louvain-la-Neuve, qui est également une emphytéose (même si ce n’est pas une approche CLT). Il ne peut que se réjouir de cette approche, et vient d’écrire un article sur le sujet dans les Nouveaux Cahiers du Développement territorial n° 84. Pour plus d’informations, voir http://communitylandtrust. wordpress.com/ Concernant la loi de 1962 et la naissance de Louvain-laNeuve: www.ffue.org - publications 2012.

Chauffage

Refroidissement

Ventilation

Zehnder propose des solutions globales pour le chauffage, le refroidissement et la ventilation pour tous vos projets : · construction et rénovation · habitations passives et de basse énergie · maisons, appartements, bureaux … · résidentiel et commercial · projets d’envergure dans le secteur des soins de santé, des écoles, …

Rédaction: Colette Demil & Staf Bellens

· radiateurs décoratifs, systèmes de ventilation C & D et panneaux rayonnants de plafond

Contacter nos consultants système pour des conseils sur mesure Flandre - Steven Poncelet +32 (0)473 781 151 L’ouvrage ‘Bureaux du

Wallonie - Yoann Blontrock +32 (0)499 512 128

passé, habitants du présent’ est diffusé par Diffusion Nord-Sud, 02 343 10 13, fax 02 343 42 91, info@diffusionnord-sud.be.

www.zehnder.be

Air pur


REPORTAGE

Deceuninck

Une disposition ludique des fenêtres donne du dynamisme à l’hôpital L’hôpital Sint-Andries de Tielt a subi un lifting complet dans le cadre d’un plan directeur qui se décline en plusieurs étapes. Suite à un projet d’agrandissement, un nouveau bâtiment a été réalisé dont les façades ont été construites avec des éléments en céramique. La disposition ludique des fenêtres confère au bâtiment un caractère dynamique. Le choix s’est porté sur le profilé de fenêtre en PVC Zendow de Deceuninck fortement isolant. Fin des années 90, un plan directeur a été élaboré pour le site de l’hôpital. Celui-ci prévoyait, entre autres, un nouveau bâtiment composé de trois volumes destinés à accueillir un hôpital de jour et des services médicotechniques. Ce projet d’expansion et de rénovation par étapes doit aboutir à un hôpital totalement neuf. Pour apporter à cette expansion un potentiel supérieur tant du point de vue architectural qu’en terme d’espace, un projet urbanistique a été développé dans lequel fut incluse une partie de la voie publique. Depuis le début des travaux en septembre 2009, le site a subi des changements majeurs et la nouvelle structure commence à prendre sa forme définitive. Le bureau d’étude De Klerck Engineering est responsable de la conception des installations techniques. L’entrepreneur Jan de Nul exécute le gros-œuvre, les travaux de toiture et de façades du nouveau bâtiment ainsi que la rénovation.

get. Pour la rénovation de deux unités de soins au 2ème étage, les fenêtres en acier de 3,5 m sur 1,55 m au milieu d’une façade et les fenêtres existantes ont été remplacées par des fenêtres Zendow de Deceuninck d’une couleur sombre similaire. D’un point de vue optique, la différence entre les fenêtres PVC et en acier est à peine perceptible, Le même le profilé a été utilisé pour la nouvelle construction et les rénovations ultérieures de l’hôpital. Il s’agit de fenêtres plus petites de 95 x 60 cm intégrées dans une façade moderne en céramique. Les valeurs d’isolation fixées par le VIPA (Fonds flamand d’Infrastructure pour les Matières personnalisables) ont été atteintes. A l’intérieur, les fenêtres sont intégralement de couleur blanc trafic teintée dans la masse tandis qu’à l’extérieur, elles ont une couleur contemporaine gris quartz esthétique s’associant à la couleur de la façade «. La firme Vandenbroucke Window Solutions de Lendelede a placé les fenêtres Zendow de Deceuninck pour l’entrepreneur principal Jan De Nul.

Vers un nouveau grand bloc La nouvelle section a été récemment achevée. S’ensuivra jusqu’en fin 2014 l’intégration par phases des ailes existantes - le bloc avant et de gauche - afin d’assurer la continuité. Du côté de la Ringlaan, le nouveau volume, l’extension du côté de l’ancienne entrée principale ainsi que l’intégration de l’aile existante à l’avant formeront un nouveau grand bloc.

www.ramen-vandenbroucke.com www.deceuninck.be

Profilés de fenêtres ZENDOW de Deceuninck

DIMENSION

Les façades de la nouvelle partie ont été construites avec des éléments en céramique en modules de 95 cm. Le choix s’est porté sur le profilé de fenêtre à haute performance ZENDOW de Deceuninck. Ludwig Vanseveren, chef du département technique de l’Hôpital Sint-Andries: «Nos précédentes expériences positives dans ce domaine et une visite du chantier de l’AZ Groeninge de Courtrai où sont également intégrés des profilés Zendow de Deceuninck, ont convaincu la direction d’utiliser également les nouveaux profilés ZENDOW de Deceuninck pour la rénovation et la nouvelle construction. En outre, ceux-ci constituent une option intéressante en terme de bud-

46

Deceuninck Zendow#neo. La nouvelle génération. Système de profilés à haute performance exécuté en Omniral, coloré dans la masse.


« Eclairage LED durable, peu énergivore et innovant » •

Le rapport lumen/watt le plus élevé

DALI (commande bidirectionnelle)

Non-éblouissant (faible UGR)

5 ans de garantie

Résistant à l’humidité/poussière (IP66)

Résistant aux chocs/coups (IK 10+)

Très rapide à installer

Résistant aux très basses températures

Câblage intégrée

Graduation linéairement www.technospecials.be

BB-Ledlightpipes, un nouveau système d’éclairage

LED pour les constructions souterraines telles que des parkings, tunnels piétonniers et routiers, stations de métro et gares,....

Cet éclairage LED sans entretien est extrêmement économique à l’usage. BB-Ledlightpipes sont garanties pour une durée de plus de 100.000 heures de fonctionne-

ment, particulièrement durable et certifié cradle to cradle.

info@technospecials.be tél: +32 (0)9 325 82 12


REPORTAGE

Eternit

Maison patio avec profil oblique à Steenokkerzeel A Steenokkerzeel en Brabant Flamand, Architecten Atelier Kyoto a conçu une maison patio habillée de l’ardoise Alterna à recouvrement double d’Eternit. Le choix de l’ardoise est le résultat de la combinaison d’une volonté écologique et d’un concept sobre qui illustre toutes les options de la conception. Les voisins appellent déjà cette habitation «la maison tordue». La forme inhabituelle de la structure répond principalement à la demande du maître d’ouvrage d’avoir un bâtiment particulier ainsi qu’aux contraintes imposées par la nature du terrain. Ainsi, le taux de résistance limité des couches supérieures du sol (jusqu’à environ 1,5 mètres) et le fait que le côté Sud de la parcelle soit orienté vers la rue constituent des éléments particuliers dont il a fallu tenir compte. Le maître d‘ouvrage voulait notamment profiter au maximum de la lumière solaire et de ses espaces extérieurs. Le sous-sol de cette maison se compose d’une cave en béton, la superstructure est à ossature bois.

Partie nuit à demi enterrée

DIMENSION

Pour rentabiliser au maximum le coûteux sous-sol, la maison a été enterrée d’un demi-étage. Quant à la zone d’habitation, elle a également été surélevée d’un demi-étage par rapport au niveau du sol. Elle est exposée au Sud. De ce fait, se crée divers degrés de vie privée entre les zones très fermées de repos d’une part, et l’espace de vie surélevé avec terrasses, d’autre part. Celui-ci offre un beau paysage aux

48

habitants tout en limitant la vue venant de la rue et des environs. L’ingénieur architecte Caroline Florquin de Architecten Atelier Kyoto d’Eppegem: «Cela permet à la lumière du soleil de pénétrer profondément à l’intérieur de la maison à travers le salon et le patio jusqu’à la cuisine située à l’arrière. La position du patio (à l’Est) et la grande terrasse (côté Sud-Ouest) permettent de profiter du soleil à tout moment de la journée. Le grand surplomb permet d’accueillir un parking couvert et un abri de jardin. Le toit en pente est recouvert de panneaux solaires qui confèrent à cette habitation un niveau E comparable à celui d’une maison passive.»

Parfait ‘meccano’ de choix imbriqués Pour conférer un aspect attrayant au volume incliné au profil en pente, la façade a été habillée d’ardoises en fibres-ciment à recouvrement double d’Eternit. Elles ne sont cependant pas posées horizontalement mais suivent la ligne oblique du volume et soulignent donc davantage le caractère exceptionnel du bâtiment (voir ci-dessous). Caroline Florquin: «Une forme architecturale ne devrait pas pouvoir être une question purement esthétique mais une solution totale «idéale» à tous les défis qui se posent. Cette maison est un bon exemple d’un parfait ‘meccano’ de choix imbriqués ou si vous préférez, un rubicube résolu. Tous les choix sont liés les uns aux autres: fondations plus profondes, niveau creusé pour les chambres, espaces de vie surélevés, car port à l’avant, pénétration de la lumière solaire, basse énergie, panneaux solaires et toit en pente conduisent à cette forme architecturale. Ce projet ne doit pas être interprété comme un processus de décision rectiligne mais comme un réseau dans lequel chaque choix est relié à toutes les autres options.»


REPORTAGE

Matériaux écologiques, concept sobre Partant d’une vision ayant pour but d’utiliser des matériaux écologiques et de poser une enveloppe extérieure à isolation élevée, les architectes ont jugé que la façade extérieure devait être constituée d’un matériau léger «renouvelable�� ou «remplaçable» afin de pouvoir effectuer des modifications ultérieures de l’isolant en fonction de l’évolution des exigences climatiques et d’isolation. Depuis le début de ce projet, cette vision «conceptuelle» des architectes et le choix du maître d’ouvrage de matériaux de construction sans fioritures ont parfaitement concordé. Le choix final des ardoises d’Eternit est donc également la combinaison d’un choix écologique et d’un concept sobre souligné par toutes les options du projet.

pré-percés. Dans la maison unifamiliale de Steenokkerzeel, on a choisi l’ardoise en fibres-ciment Alterna de format 60/32. Les modèles Boronda - 40/27 -, New Stonit - 45/30 et 60/30 - et Activa - 60/32 conviennent également à cette nouvelle méthode de placement. Les ardoises sont fixées sur une double structure portante en bois au moyen de clous ou de vis. Cette structure portante est composée de contre-lattes posées verticalement et de lattes placées en biais. La méthode de couverture est indépendante du vent dominant. Un chevauchement minimum de 90 mm doit être respecté. L’inclinaison des ardoises par rapport à l’horizontale peut atteindre au maximum 30°. Les ardoises sont posées sur les lattes inclinées selon la méthode du recouvrement double.

Pose inclinée

www.eternit.be - www.atelierkyoto.be

Les ardoises en fibres-ciment Alterna d’Eternit ont été placées obliquement sur les façades de la maison patio. Cette nouvelle méthode de pose pour façades (90 ° d’inclinaison) est possible avec certains types et formats d’ardoises d’Eternit. Il s’agit toujours de formes rectangulaires sans trous

Eternit: Best of Slates Volume 3 Avec Best of Slates Volume 3, Eternit présente de nouveau une série de constructions nouvellement réalisées pour lesquelles des ardoises en fibres-ciment ont été utilisées en façade, pour le toit ou pour toute l’enveloppe extérieure. Ces dernières années, les ardoises en fibres-ciment ont connu une évolution remarquable. En voici quelques exemples. Les revêtements de surface colorés et résistants aux UV sont utilisées aujourd’hui pour de nombreuses options de conception. De nouveaux mélanges spéciaux tel l’ajout de dioxyde de titane au ciment des ardoises Activa qui purifient l’air apporte une contribution active à la protection de notre environnement. Sous l’influence des rayons solaires, cette ardoise subit une réaction photo-catalytique qui transforme le peroxyde d’azote des gaz d’échappement de voitures nocif pour l’homme en nitrates inoffensifs. Ce troisième volume a un caractère international. On y retrouve des exemples qui suscitent l’inspiration: maisons familiales, immeubles de bureaux, écoles et installations industrielles situés dans notre pays, aux Pays-Bas, en Irlande, au Royaume-Uni, en France et en Allemagne.

DIMENSION

Les architectes peuvent demander un exemplaire gratuit de Best of Slates 3 d’Eternit via Dimension: info@dimension.be.

49


SPECIALISTE REPORTAGE

La parole au spécialiste

Le stage en 20 questions et réponses Que devez-vous savoir sur le stage en tant que maître de stage ou stagiaire? DIMENSION met les choses au point en 20 questions et réponses. Pour obtenir des informations sur les règles du jeu, nous sommes allés frapper chez Marie-Eve Lejuste de Cfg-OA (au conseil provincial de Namur et membre de cette commission de stage) ainsi que chez Peters Ketsman, responsable de la commission gestion stage et formation au sein du conseil flamand. L’architecte Jos Wijmeersch nous a aussi fait part de quelques astuces pratiques.

1. Quelles sont les formalités qu’un stagiaire doit remplir?

DIMENSION

Il faut introduire une demande pour être inscrit sur la liste des stagiaires. A cela, il faut joindre le contrat de stage, un aperçu de l’emploi du temps, un engagement éthique, un règlement de stage ainsi que les recommandations concernant le stage, lus et approuvés par vous-même et par votre maître de stage. Il faut également une photo d’identité récente, un certificat de nationalité, un extrait du casier judiciaire (attestation bonne vie et moeurs) et une copie conforme du diplôme ou une attestation de l’établissement qui l’a émis. En Flandre, il faut encore y ajouter un plan de stage (voir plus loin). Vous trouverez tous les documents sur le site web de l’ordre (www.architect.be) et www.ordrearchitectes.be). Vous pouvez

50

aussi venir les retirer au conseil provincial. Attention: cette formalité doit être réalisée avant le début du stage. Assurez-vous que la commission de stage de la province où votre maître de stage est inscrit ou de celle où vous faites votre stage, a bien reçu tous ces documents. Ce n’est qu’après cela que vous serez repris sur la liste des stagiaires et que vous pourrez effectivement débuter votre stage.

2. Quel est le statut d’un stagiaire? Le maître de stage et le stagiaire peuvent en convenir librement dans le contrat de stage. En général, les stagiaires sont des indépendants. Cela signifie qu’au niveau de la collaboration, il faut tenir compte de la possibilité d’être un faux-indépendant, sujet sur lequel vous trouverez un article dans le numéro précédent de DIMENSION. Vous pouvez bien entendu aussi faire un stage auprès des pouvoirs publics, ou opter, ensemble avec votre maître de stage pour un stage en tant qu’employé, par exemple si vous prévoyez dès le début une collaboration à long terme.

3. Quelle est la rétribution habituelle? Ceci est négocié librement. Essayez d’arriver à un compromis équitable dans lequel vous tenez compte de différents facteurs: le temps que le maître de stage investit dans le stage, les connaissances et les aptitudes que le stagiaire va acquérir, les prestations qu’il fournit, les revenus du bureau du maître de stage. Le Conseil flamand recommande un salaire minimum de 10 € de l’heure (index de septembre 2008, actuellement indexé à env. 10,80 €) avec une augmentation de 2 € (indexés 2.16 €) par période de six mois. En Wallonie, le montant minimal est compris entre 10 et 14 €, en fonction du conseil pro-


SPECIALISTE

4. Une prestation minimum est-elle imposée?

nière appropriée, disposer d’une infrastructure et de projets adaptés afin de pouvoir garantir un stage de qualité. Le parcours idéal serait celui où un stagiaire débute par un contrat avec le maître d’ouvrage et un projet et effectue l’entièreté du parcours depuis la demande de permis de construire, en passant par la rédaction du cahier des charges et du métré, les contacts avec les entrepreneurs et les fournisseurs de matériel, les contrôles de chantier et finalement la réception. Le nombre de stagiaires qu’un maître de stage peut avoir simultanément est en principe limité à deux, ceci pour assurer un accompagnement suffisamment intense du stagiaire. L’un des deux stagiaires doit déjà avoir presté une année de stage.

7. Qu’en est-il de l’assurance?

Normalement, on estime la prestation mensuelle minimale à 120 heures par mois. Ce qui est plus important que le nombre d’heures prestées, est le fait que le stagiaire puisse acquérir suffisamment d’expérience pratique et découvrir tous les aspects de la profession, du projet à la réception définitive. Il est préférable de convenir à l’avance, du nombre d’heures maximum à prester. Cela permet de prester plus facilement beaucoup d’heures pendant des périodes de travail intense et de les compenser à des périodes plus calmes.

Dans le contrat de stage, il est clairement indiqué que le maître de stage doit reprendre le stagiaire dans sa police d’assurance. Le stagiaire n’est pas tenu de contracter lui-même une assurance, sauf bien sûr pour ses propres missions.

5. Qu’est ce que le stagiaire est autorisé à faire en dehors de son stage?

9. Comment se déroule le stage?

Un stagiaire peut réaliser des missions propres dans la mesure où celles-ci ne forment pas obstacle aux obligations du stage. Le maître de stage doit cependant signer une déclaration, stipulant qu’il est au courant de ceci. Cette déclaration, jointe aux copies du contrat avec le maître d’ouvrage et le formulaire de demande de permis est nécessaire pour obtenir un visa. Un stagiaire peut aussi fonder une société-Laruelle (pas seul!) dans laquelle il sera associé et/ou gérant. A condition que le stagiaire dans cette société, exerce la profession d’architecte conjointement avec un architecte inscrit à l’Ordre des architectes. Il peut s’agir de son maître de stage.

6. Qui peut devenir maître de stage? IToute personne inscrite depuis au moins dix ans sur les tableaux de l’ordre, peut introduire une demande pour devenir maître de stage. Chaque demande est appréciée sur base des caractéristiques du bureau et du profil du demandeur. De temps en temps, il arrive que des demandes soient effectivement refusées. Celui qui a, par exemple, essuyé déjà plusieurs sanctions, pourra se heurter à un NON catégorique parce que la qualité du stage n’est pas garantie. Le bureau doit aussi être composé de ma-

8. Qu’en est-il de la cotisation à l’ordre? Les stagiaires paient un montant réduit, qui est actuellement de 100 €.

En Flandre, le maitre de stage et le stagiaire doivent rédiger un plan de stage pour chaque période de six mois. En Wallonie, ceci n’est demandé explicitement, mais peut être prévu si le stage ne semble pas satisfaire aux attentes. Le plan de stage contient des prévisions concernant les projets et les aspects sur lesquels le stagiaire va travailler les six prochains mois. De cette manière la commission de stage peut vérifier si le stage couvre un spectre assez large des tâches d’architecture. Le plan permet aussi de mesurer les résultats du stage. Le stagiaire est tenu de tenir quotidiennement des fiches, sur lesquelles il note le nombre d’heures prestées et les tâches. Les fiches doivent être disponibles dans le bureau du maître de stage, pour un contrôle éventuel. A la fin du mois, les fiches, signées par le maître de stage doivent être transmises au conseil provincial. Après chaque période de six mois, un rapport d’évaluation est exigé. Stagiaire et maître de stage rédigent chacun leur rapport. Le stagiaire décrit les travaux auxquels il contribue et formule d’éventuelles remarques sur le stage. Le maître de stage donne sa vision du stagiaire. En Flandre, un nouveau plan de stage est introduit simultanément, qui donne un aperçu des intentions pour les six mois à venir. Les dernières étapes comprennent une demande de fin de stage, une évaluation finale et si souhaité une demande d’inscription au tableau. » DIMENSION

vincial. Il s’agit toujours d’une recommandation, pas d’une obligation, car pour ceci, l’ordre ne dispose pas des moyens légaux nécessaires. Les stages effectués gratuitement sont à déconseiller, mais ne sont pas interdits. Si les deux parties sont expressément d’accord sur le fait qu’aucune rétribution ne sera payée pendant le stage, on ne peut pas y opposer grand-chose. En cas d’abus évident, le conseil provincial peut intervenir entre les deux parties, après une plainte, faire venir le maître de stage et intervenir de manière disciplinaire. Mais en pratique, les plaintes sont rares.

51


SPECIALISTE REPORTAGE

10. Le stage est-il contrôlé? Deux contrôles ont lieu annuellement, l’un à l’endroit de stage et l’autre au siège du conseil provincial. Via des questions ciblées, on estime si les fiches et les rapports d’évaluation correspondent à la réalité. Pouvez-vous décrire les travaux? Combien coûte un kilo d’acier?

11. Quels sont les problèmes les plus courants? Malheureusement, il n’y a pas de statistiques à ce sujet, mais Marie-Eve Lejuste et Peter Ketsman mettent l’accent sur le fait qu’il y a peu de plaintes qui arrivent via les commissions de stage. Un problème qui apparait régulièrement, est qu’un stage est trop unilatéral. Le stagiaire est exclusivement impliqué dans des tâches pour lesquelles il est directement rentable, alors que les tâches pratiques, pour lesquelles le retour pour le maître de stage est nettement plus réduit, sont négligées. Concrètement, cela signifie que le stagiaire consacre majoritairement son temps) à des taches de conception de projets, des techniques de présentation et des maquettes. Un autre danger potentiel est que cela ne fonctionne pas bien entre le stagiaire et le maître de stage. Pour éviter un tel scénario, il est conseillé d’inclure une période d’essai dans le contrat de stage. Le maître de stage doit bien entendu comprendre qu’un stagiaire fait des erreurs. Et inversement, le stagiaire doit aussi pouvoir gérer les critiques d’une manière constructive.

12. Que peut faire la commission de stage en cas de problèmes? Aussi bien le maître de stage que le stagiaire peut adresser des questions ou des plaintes au commissaire de stage. Ce dernier discutera avec les deux parties et peut par exemple conseiller au stagiaire de changer de maître de stage, ou insister auprès du maitre de stage pour obtenir un élargissement de l’ensemble des tâches. Si le stage semble vraiment insuffisant, la commission de stage peut prolonger la durée de stage. Deux prolongations de chacune six mois sont possibles.

13. La commission de stage peut-elle interdire à quelqu’un d’entrer dans la profession si elle estime que le stage est insuffisant?

DIMENSION

Le règlement de stage ne prévoit pas cette possibilité pour le moment, mais il vaut mieux ne pas en arriver là. Cela va d’ailleurs changer dans l’avenir. Dans la réforme prévue du stage, l’accès à la profession en son nom propre, ne sera accordé qu’après une évaluation positive sur base de critères clairs.

52

L’accent de la réforme se situera au niveau de l’amélioration qualitative du stage, insistent Marie-Eve Lejuste et Peter Ketsman, avec les instruments d’accompagnement nécessaires et tenant compte des modifications que la formation et le métier ont connues depuis la réglementation de stage de 1965. Le développement de la réglementation, des possibilités techniques et des exigences sociales augmentent la complexité de la profession. Par les ajouts académiques au niveau de l’enseignement, les étudiants sont formés à un large éventail de possibilités, mais pas directement préparés à l’exercice de la profession.

14. Existe-t-il des différences provinciales ou régionales dans la manière dont les commissions de stage fonctionnent? En Wallonie, les procédures sont uniformisées, selon Marie-Eve Lejuste. Une différence peut apparaitre entre le fait que le candidat-maître de stage d’une province doit motiver sa demande par écrit et dans l’autre il peut le faire oralement. Il n’y a pas de commission de gestion qui chapeaute le tout. En Flandre, il en existe cependant une. Elle a été créée pour mettre fin aux différences entre les fonctionnements provinciaux. C’est ainsi que les moments d’information organisés par les différentes provinces pour les stagiaires et les maîtres de stage seront, dans l’avenir réaménagés de manière plus centrale, de sorte que l’on entendra partout le même discours. Peter Ketsman admet qu’il y peut encore toujours y avoir des différences parce qu’un mandataire n’est pas l’autre, mais le but est que le stage soit apprécié d’une manière uniforme afin de promouvoir la sécurité juridique et un traitement identique. Il est nécessaire de faire ici une petite parenthèse. Nos partenaires d’entretien se focalisent à juste titre sur l’écoute, l’accompagnement est une approche proactive et ne considèrent pas une éventuelle prolongation du stage comme une sanction. Mais alors que nous étions attendions, avant le début de l’entretien, nous avons été interpellés par un architecte. Celui-ci nous a recommandé d’écrire expressément que celui qui traficoterait avec ses fiches, serait inévitablement attrapé.

15. Comment choisir un maître de stage? Vous trouverez les listes de maître de stage auprès de l’ordre. Les plateformes job de www.nav.be et de www.archijobs.be sont des sites web intéressants. Des critères de choix possibles sont la réputation du bureau ou du maître de stage, la distance et l’accessibilité, l’importance et le portefeuille de missions du bureau, les références d’autres stagiaires,... Faire connaissance auparavant est fortement recommandé »


Les Dernières tenDances pour Les espaces De bureaux

DÉSORMAIS RÉUNI EN UN SEUL ENDROIT

OUTIL DE CONCEPTION Rockfon:

GALERIE DE référENCEs:

MagazINE: Inspired byYou

Testez les plafonds ROCKFON grâce à cet outil interactif de conception de bureaux

Trouvez l’inspiration dans cette étonnante collection de designs de bureaux, venus de toute l’Europe

Téléchargez et lisez notre revue sur les tendances en matière de design et d’architecture des espaces de bureaux

Découvrez toutes les solutions ROCKFON pour vos plafonds et panneaux muraux Visitez notre site dès maintenant : http://fr.rockfon.be/hub/office


SPECIALISTE

pour les deux parties. Vérifiez éventuellement votre choix chez d’autres stagiaires. Dans un petit bureau, avoir une bonne relation personnelle est important, encore plus si le bureau est situé près de ou dans l’habitation de l’architecte. Essayez de savoir, si le bureau a suffisamment de projets intéressants et variés pour pouvoir remplir le stage de manière judicieuse. Les grands bureaux présentent tous les avantages de leur structure, infrastructure et éventuellement de leur distribution internationale. D’un autre côté, il y a le risque de se voir impliqué dans des projets à long terme, de sorte que vous n’aurez pas la possibilité de faire tout le parcours, ou que le maître de stage ne puisse libérer assez de temps pour vous accompagner. De toute manière, avant le début du stage, prenez des conventions bien précises sur la rémunération, les heures à prester et autres choses semblables.

16. Est-il préférable de réaliser son stage à un seul endroit ou à plusieurs endroits? Hiervoor gelden geen spelregels, tenzij dat u minstens zes Pour ceci, il n’y a pas de règles, sauf qu’il faut au moins rester six mois au même endroit. Il est essentiel que le stage reste intéressant et que vous continuiez à accumuler des expériences. Si vous souhaitez mettre fin à un stage à un endroit donné, il faut le mentionner à la commission de stage.

17. Le stage à l’étranger est-il soumis à des restrictions?

DIMENSION

Pour le conseil flamand, on peut parfaitement réaliser deux années de stage à l’étranger et ensuite être inscrit sur les tableaux de l’ordre des architectes en Belgique. En Wallonie, on peut effecteur au maximum 18 mois de stage à l’étranger et il faut au minimum être stagiaire pendant six mois dans son propre pays, pour se familiariser avec la réglementation belge.

54

Il faut cependant tenir compte du fait que vous êtes considéré à la fin du stage comme sachant maîtriser les habitudes administratives belges. Quand, par exemple, vous faites un stage dans un pays où des choses comme le PEB, la coordination de sécurité et autres sont totalement inconnus et que par conséquent cette connaissance manque dans vos compétences, cela peut être une raison de prolongement de stage. Discutez de ceci au préalable avec le commissaire de stage.

18. Un stage spécialisé est-il soumis à des limitations? Pour autant qu’il soit satisfait aux dispositions légales des stages, les stages spécialisés sont possibles pour maximum six mois. Ils sont jugés au cas par cas. Il faut de toute manière avoir un maître de stage qui satisfasse aux exigences pour pouvoir fonctionner comme maître de stage. Il faut pouvoir démontrer à la commission de stage, que le stage est pertinent et apporte des choses qui seront utiles par la suite dans votre métier. Il est nécessaire de bien discuter de cela à l’avance, pour ne pas connaitre une tuile (prolongement de stage) par la suite.

19. Est-il possible de compléter le stage avec une formation permanente? Effectivement cela peut se révéler très utile. On trouve de nombreuses sessions d’information et des cours auprès des associations professionnelles NAV et UWA, qui de manière très pratique abordent des thèmes tels que le PEB, les installations de chauffage, les pompes à chaleur, travailler pour le logement social etc. La NAV a aussi un projet de parrainage qui réunit de jeunes architectes et des gens qui ont une pratique professionnelle pour l’échange d’informations très concrètes et axées sur la pratique et l’expérience. En Wallonie, le CfgOA organise une formation de 80 heures pendant laquelle, on vous informe totalement sur une multitude de choses ayant trait à l’exercice de la profession: rédaction des cahiers des charges et des métrés, contrôle de chantier, marchés publics,


REPORTAGE

statut de l’indépendant, comptabilité, management... Du fait de l’évolution constante de la profession, la formation permanente devient une obligation pour tout architecte. C’est pourquoi le Conseil flamand travaille pour le moment à une application web sur laquelle on pourra retrouver l’offre en formation permanente d’une manière structurée. De cette manière l’ordre souhaite rendre l’offre plus accessible et simultanément, mettre le doigt sur les éventuels besoins ou lacunes. Si l’obligation de formation permanente devient effectivement réelle, l’offre sera examinée par une commission d’accréditation à mettre en place.

20. Trucs et astuces Pour le stage, il faut cibler le long terme. Le plan de stage est un instrument de première qualité pour structurer le stage, ce qui est bénéfique pour les deux parties. En tant que maître de stage, ne rabrouez pas un stagiaire en lui confiant de petites missions, mais plongez-le immédiatement dans le bain. Cela lui permettra d’accroitre sa capacité à l’autonomie. Au plus vite un stagiaire emmagasine des connaissances pratiques, au plus il va évoluer pour devenir quasiment un travailleur à part entière. Ne cachez pas au stagiaire les côtés difficiles de la profession (par ex. les discussions avec les clients, les entrepreneurs et autres) mais prenez-en toujours la responsabilité sur vous. Vérifiez chaque dossier avant qu’il ne soit transmis. Un stagiaire peut préparer des réunions de chantier et des contrôles de chantier en reprenant tous les mails et les rapports de chantier. De cette manière, il vous ôtera pas mal de travail et vous donnerez l’impression d’être toujours totalement prêt à commencer. Une manière impeccable de compléter le lot de tâches d’une manière avantageuse pour les deux parties. Les stagiaires représentent souvent l’unique source d’information, permettant de découvrir les tendances les plus récentes en matière d’architecture, de projets, de TIC et d’autres nouveaux développements. Dans un petit bureau d’architecture, ils peuvent certainement représenter un excellent apport. Les stagiaires sont de futurs collaborateurs potentiels. Vous verrez très rapidement à qui vous avez à faire. Vous en connaitrez ses compétences et ses lacunes éventuelles. Vous êtes convaincu de l’utilité des stagiaires? Envoyez alors votre profil comme maître de stage. Mettez des témoignages d’ex-stagiaires sur votre site web. Faites vous connaitre via les associations professionnelles ou les publications de tiers (Vacature, JobAt...) Faites des sondages au niveau de candidats-stagiaires intéressants via des confrères qui donnent cours.

Une protection een solide proFonde poUr bescherming EEN SOLIDE Une proFession voor een BESCHERMING solide stevig beroep VOOR EEN

STEVIG BEROEP

Ainb Ainb wordt wordt Ainb wordt ondersteund ondersteund ondersteund door: door: door:

www.argentalu.be www.argentalu.be www.argentalu.be AiNB wordt wordt ondersteund ondersteundwww.argentalu.be door: AiNB door:

www.giroflex.be www.giroflex.be www.giroflex.be www.giroflex.be

Ainb est soutenu par:

www.dedon.be www.dedon.be www.dedon.be www.dedon.be

www.desso.be www.desso.be www.desso.be www.glazz.eu www.glazz.eu www.glazz.eu www.desso.be www.glazz.eu

www.silestone.com www.silestone.com www.silestone.com www.silestone.be www.silestone.com

www.vescom.be www.vescom.be www.vescom.be

www.vola.be www.vola.be www.vola.be www.vola.be

www.bosspaints.be www.bosspaints.be www.bosspaints.be

www.gira.be www.gira.be www.gira.be

www.interfaceflor.be www.aquaconcept.be www.interfaceflor.be www.aquaconcept.be www.interfaceflor.be www.aquaconcept.be www.duravit.be www.interfaceflor.be www.aquaconcept.be

www.lambrechts.eu www.aro.be www.lambrechts.eu www.aro.be www.lambrechts.eu www.aro.be www.giroflex.be www.lambrechts.eu www.aro.be

www.sigma.be www.sigma.be www.sigma.be www.sigma.be

the the future of Glass since 1665 thefuture futureof ofGlass Glasssince since1665 1665 the future of Glass since 1665 www.saint-gobain-glass.com www.saint-gobain-glass.com www.saint-gobain-glass.com www.saint-gobain-glass.com

www.deltalight.be www.deltalight.be www.deltalight.be www.deltalight.be

www.formica.be www.formica.be www.formica.be

www.abet.be www.abet.be www.abet.be www.abet.be

www.sv.be www.giorgetti.eu www.sv.be www.sv.be www.giorgetti.eu www.giorgetti.eu www.argentalu.be www.sv.be www.giorgetti.eu

DIMENSION

Rédaction: Staf Bellens

55

www.ainb.be www.ainb.be www.ainb.be www.ainb.be


REPORTAGE

A la recherche d’un concept de construction qui puisse assurer la plus faible consommation énergétique possible, l’ébéniste De Vlamynck d’Eeklo est tombé sous le charme du concept de la maison passive. Il a choisi le panneau en laine de verre Comfortpanel 32 d’ISOVER pour une isolation optimale du toit en pente et des murs extérieurs de son habitation conçue par le cabinet d’architectes InTense de Gand.

Isover

Un ébéniste construit sa propre maison zéro énergie ries extérieures à coupure thermique), le maître d’ouvrage/ constructeur a réussi à couvrir ses besoins en chauffage avec une puissance de 10 W/m². Cela correspond à 2000 W pour une maison de 200 m² ou la puissance d’un... fer à repasser.

Utilisation réfléchie de la chaleur En s’informant en temps utile, le maître d’ouvrage a pu se préoccuper des conditions essentielles dès le début de son projet pour acheter un terrain approprié: emplacement, orientation, ombrage et prescriptions urbanistiques. L’architecte Mieke Van Der Linden de In-Tense a conçu cette habitation zéro énergie: «Le toit est constitué de deux surfaces de pente inférieure à 30 ° et de direction opposée l’une par rapport à l’autre. La surface inclinée face au côté Sud est entièrement recouverte de panneaux solaires. La fenêtre de la largeur de la façade arrière est légèrement en retrait créant un auvent qui empêche la surchauffe en été. En revanche, le soleil d’hiver brille en profondeur dans la maison. Le toit en pente de l’autre côté est désolidarisé du premier, ce qui crée une ouverture relativement haute dans la demeure. L’intention est de gagner autant que possible en énergie et en lumière dans l’ensemble de la maison. La zone d’habitation se trouve au rez-de-chaussée sous un grand atrium d’où pénètre beaucoup de lumière solaire tant par l’ouverture dans la façade arrière que par celle créée par les deux plans inclinés du toit. La maison se révèle très spacieuse et lumineuse

Isolation très poussée

DIMENSION

En raison de l’activité professionnelle du maître d’ouvrage, une ossature bois était un choix évident. Pour l’isolation de la toiture en pente, on a choisi Comfortpanel 32 (lambda 32) d’ISOVER de 40 cm d’épaisseur. Pour les murs extérieurs, on a préféré le Comfort-Panel 32 de 24 cm d’épaisseur pour les façades Est, Ouest et Sud et le même panneau d’une épaisseur de 30 cm pour la façade Nord. Grâce à une isolation très poussée (20 cm dans le sol, 24 à 30 cm dans les murs, 40 cm dans le toit et des fenêtres triple vitrage avec menuise-

56

Dans une maison passive, on place un vitrage super isolant qui permet cependant une grande pénétration solaire grâce à une valeur g élevée et par la pose de surfaces vitrées dirigées de préférence plein Sud. De cette manière, les fenêtres transmettent plus de chaleur pendant la saison chaude qu’elles n’en perdent. Une protection solaire bien placée évite la surchauffe en été. D’autres sources de chaleur telles que l’éclairage, l’ordinateur, le réfrigérateur, l’homme (= 100 W par personne) et les activités quotidiennes comme cuisiner et se laver dégagent également de la chaleur qui réchauffe le la maison passive. Une ventilation mécanique avec récupération de la chaleur permet un apporte en continu d’air frais qui est préchauffé par l’air évacué. Une pompe à chaleur air/air de 700 W placée sur l’extraction de l’air réchauffe un boiler de 200 litres. Un convecteur de 2500 W assure l’appoint en chauffage de toute la maison en hiver. Les 45 panneaux photovoltaïques de 210 Wc chacun génèrent plus d’énergie que n’en consomme la maison sur un an. L’un et l’autre permettent d’obtenir un niveau E de -6 et un niveau K de - 14.94 en combinaison avec un n50 = 0,45/h. Ceci correspond à 0,45 renouvellement de l’ensemble de l’air intérieur par heure via des trous et des interstices à une surpression ou dépression de 50 Pa.

Jardin intégré à l’espace vie Mieke Van Der Linden: « Une forte relation se crée entre le jardin et l’espace de vie par les grandes fenêtres. Le confort acoustique parfait et une bonne qualité de l’air intérieur font de cette propriété une oasis de calme. L’utilisation de la lumière optimale crée également un confort visuel agréable.»

www.isover.be - www.in-tense.be


Un projet-pilote marquant qui servira de référence pour l’habitat durable. Avec ‘Le Quartier Durable’ sera lancé un projet-pilote marquant: un quartier totalement régi par des principes durables, et ce au niveau tant écologique et économique que social.

Le Quartier Durable repose sur huit piliers:

Une implantation réfléchie

Plus de mobilité = une meilleure qualité de vie

Souci de la biodiversité

Autarcique en eau

Concrètement: matériaux et solutions écologiques, habitat écoénergétique, prix abordable et bon voisinage formeront un ensemble harmonieux. Reposant sur une vision d’avenir et sur le respect de la tradition de construction belge.

ENERGY ENER E GY Y

Matériaux low-impact

Plus écoénergétique que jamais

Air intérieur sain

Concept optimal des coûts

www.lequartier-durable.be Un projet de Wienerberger en collaboration avec Eribo // Fris in het Landschap // Wielfaert Architecten // 3E


DOSSIER

Un habitat de qualité à petite échelle est au cœur de ce projet présenté par l’asbl Astor, une initiative de l’architecte Michel Verhaegen (partenaire de Osar Architects) et du Dr Van den Bergh en collaboration avec l’hôpital psychiatrique public (OPZ) et l’Institut médico-pédagogique (MPI) de Geel.

Cinq projets pilotes de soins prennent forme En raison de la pénurie croissante de places dans les maisons de repos et de soins, les grandes listes d’attente ne feront que s’allonger dans les années à venir. Dans le même temps, on prend de plus en plus conscience qu’il est urgent d’innover dans le secteur. C’est pourquoi le ministre flamand du Bien-être Jo Vandeurzen et le maître-architecte flamand Peter Swinnen ont fait l’an dernier un appel à projets pour cinq réalisations pilotes novatrices. Celui-ci déboucha sur 30 propositions desquelles le jury en sélectionna cinq présentant une approche innovante en matière de soins, d’architecture et d’aménagement du territoire. Chaque projet se voit attribuer trois équipes de conception pour l’aménagement spatial. Les résultats de cet exercice seront présentés au printemps 2014. Les 30 propositions de projets relatives tant à la construction neuve qu’à la rénovation ont été soumises par des maîtres d’ouvrage publics et privés. Sur les 30 demandes, 10 propositions émanaient de la province d’Anvers, 6 de Flandre occidentale, 5 du Brabant flamand, 4 du Limbourg, 3 de Flandre orientale, une de la ville de Bruxelles et une n’avait pas de localisation spécifique. Les cinq propositions sélectionnées ont reçu l’encadrement d’un directeur de projet et de divers experts pour leur élaboration. Ils doivent formuler une description de mission qui prend en compte, entre autres, le besoin croissant de soutien en matière de résidence et de soins et l’espace limité disponible à cet effet. En septembre, la définition du projet devra être terminée. Elle comprendra la structure de l’innovation souhaitée et la détermination du programme. Suivra ensuite la sélection des équipes de conception.

Trois équipes de conception pour chaque projet

DIMENSION

Trois équipes de conception sont à l’œuvre par projet pour assurer une exploitation aussi large que possible. Les cinq projets pilotes sont un concept de soins en résidence à SaintTrond qui met l’accent sur les besoins en matière de logement et de soins locaux, un site de soins en résidence au centre de Grand-Bigard, un projet de prise en charge globale à Courtrai avec une attention particulière pour les jeunes déments, une nouvelle forme de soins résidentiels à petite échelle à Geel comprenant également la prise en charge de personnes âgées

58

handicapées et de patients relevant de la psychiatriques et un plan directeur pour les soins palliatifs à Wuustwezel. Cela donne un total de 335 lits munis d’une autorisation préalable. Le ministre flamand du Bien-être Vandeurzen libère 200 000 euros. Ce montant est réparti entre les cinq projets et est utilisé pour la rémunération de l’équipe qui se rattache à chacun d’entre eux. En avril 2014, l’adjudication sera confiée pour chaque projet à l’une des trois équipes de conception sur base de l’avant-projet. Après mise en forme de la conception finale, la réalisation pourra commencer à partir de la fin de l’année prochaine.

Soins dans un environnement multifonctionnel Entre-temps, la plupart des gens sont convaincus qu’il n’existe pas seulement un besoin de davantage de places mais aussi d’une approche et d’une mise en œuvre différentes des maisons de repos et de soins de l’avenir. La Flandre compte désormais 1.175.875 personnes de plus de 65 ans mais en 2020 il y en aura 200 000 de plus. Le Centre fédéral d’Expertise des Soins de Santé (KCE) estime qu’environ 20 000 logements supplémentaires de soins seront nécessaires d’ici 2025, soit 1134 unités de plus par an. Il ne suffit pas d’augmenter le nombre de maisons de repos. Le développement d’une offre de vie différenciée (avec soins) s’impose. Elle peut comprendre, par exemple, des concepts réfléchis et innovants pour continuer à vivre chez soi avec de l’aide et mener une vie


Hôtel de soins Vieillissement actif

Habitat collectif pour pensionnés et jeunes prestataires de services (Freiburg)

Centre communautaire

Crèche

DES FENETRES DE TOIT LARGEMENT EN AVANCE SUR LEUR TEMPS

Écoles CPAS Maisons de repos

Dans le projet «Campus Sint-Anna », la fonction de soins résidentiels se retrouve parmi de nombreuses activités publiques.

Maison Cicindria Médecins généralistes Dentistes Pharmaciens Opticiens

normale, des résidences-services, des maisons kangourou et diverses formes d’habitations de groupe. A l’avenir il y aura plus, mais aussi et surtout d’autres personnes âgées ayant des besoins plus nombreux et différents quant au logement et aux soins. Les projets pilotes sélectionnés doivent y apporter une réponse, notamment grâce à l’intégration dans le tissu social où les soins sont associés à d’autres programmes, peut-être en milieu urbain. Une dynamique différente peut émerger par l’association ou l’intégration d’autres fonctions sur le site de la résidence de soins ou dans son voisinage immédiat (par exemple, habitations d’aide et autres, commerces, loisirs, horeca, culture, crèches, bureaux...). Cela s’applique également à l’approche de l’aspect «habitat» dans les centres de soins. L’expression maison de repos et de soins exprime que les termes maison et soins ont une valeur équivalente. Le verbe habiter signifie davantage que séjourner quelque part. Cela veut dire avoir un endroit à soi où on peut se sentir à la maison, où être soi même et garder son identité. Par conséquent, il est important de retirer les maisons de repos et de soins de l’atmosphère du secteur hospitalier (aussi à l’égard de son aménagement) et d’y convier davantage le monde extérieur normal. Quiconque doit se tourner vers la maison de repos dans une ultime étape très difficile ne peut pas sentir que sa vie s’arrête là. D’où l’importance d’une maison de repos intégrée accessible à tous, au sens propre comme au figuré, où la vie continue.

www.pilootprojectenzorg.be Rédaction: Colette Demil

timale u p o e miqu en contin e r e h t d le on Isolati tion réglab r créer plus a Ventil lutions pou action r ff Des so e e ’ d ent r lumiè e retardem t accessible n Effet d e facileme qualité é Poign et bois de n Finitio eures i supér ible en PVC n Dispo de garantie s 20 an itrage v sur le

s r e t s n p e v k a d voor o ver tijd hun

www.fakro.be


REPORTAGE

Riello

La rénovation énergétique des appartements sociaux A la rue de l’Eléphant de Molenbeek, la société de logement social «Le Logement molenbeekois» a remplacé ses systèmes de chauffage individuel existant dans ses immeubles d’appartements par trois chaudières centralisées combinées à des panneaux solaires thermiques de Riello. Un choix économique et écologique. Les 193 appartements datant de 1977 étaient équipés de chaudières à gaz murales dont la puissance totale était très élevée et l’entretien fastidieux. Le bureau d’étude DTS du Brabant wallon a conçu le projet de rénovation en concertation avec Riello Belgique. La réalisation a été confiée à l’installateur Ets Karl Bouvé de Ghlin. Georges Billemont, directeur technique de Riello Belgique: «Ces habitations se composent de 8 immeubles. Il existe trois chaufferies qui ont été équipées de trois nouvelles chaudières. Les 2 premières chaufferies ont reçu une cascade de 2 chaudières Riello Alu Pro Power de 375 W tandis que le troisième local a été équipé de deux chaudières Riello Alu Power Pro de 300 kW chacune. La puissance totale nouvellement installée est nettement inférieure à celle de toutes les chaudières à gaz individuelles. Il s’agit donc d’une option économiquement rentable.»

Structure en cascade

DIMENSION

Les chaudières Riello Alu Power Pro de ce projet sont placées dans une structure en cascade composée de modules thermiques indépendants allant de 15 à 75 W et de brûleurs modulants qui permettent dès lors une grande possibilité de modulation. Les éléments chauffants en aluminium-silicium sont résistants aux chocs thermiques. L’installation de chauffage est totalement indépendante de la température des récipients-tampons. L’intention initiale d’installer dans chaque chaufferie un grand réservoir-tampon de 3000 litres ne s’est pas révélée possible parce que les locaux n’étaient pas assez hauts. Par conséquent, chacune a été équipée de réservoirs-tampons parallèles de 1500 litres reliés à des échangeurs de chaleur pour la production d’eau chaude sanitaire. Afin de sensibiliser les résidents des habitations sociales à la consommation d’énergie, des compteurs individuels affichant les gains obtenus par appartement ont été installés dans le hall d’entrée des différents immeubles.

60

Détermination complexe des conduites L’énergie renouvelable fait également partie de la solution choisie: 102 capteurs solaires Riello CS 25 R couvrant une superficie de 250 m² ont été installés. Comme les blocs d’habitation et les toits sont relativement étroits, il n’était pas possible de concentrer ces collecteurs dans de grands groupes. Il a donc fallu travailler avec de petites entités de 1, 2 ou 3 capteurs solaires chacune. Les collecteurs ont été interconnectés avec des vannes afin de faire correspondre de manière optimale le débit dans les différents panneaux solaires. Le mélange eau-glycol circulant dans les capteurs alimente les modules qui, à leur tour, alimentent les récipients-tampons via les échangeurs de chaleur. Ce concept permet de déterminer la puissance produite par chacun des modules indépendamment les uns des autres. Georges Billemont: «Pour ce projet d’envergure, ce fut principalement le calcul des conduites qui fut complexe en raison du fait qu’il existe beaucoup de petits groupes de panneaux solaires qui devaient tous être reliés au réseau de tuyauterie et parce que la perte de pression par groupe devait être sensiblement la même.»

www.riello.be


Plus

de lumière

Plus

de confort

Moins

©2013 VELUX GROUP ®VELUX, LE LOGO VELUX, CABRIO, INTEGRA, io-homecontrol ET Pick&Click! SONT DES MARQUES DÉPOSÉES ET UTILISÉES SOUS LICENCE PAR LE GROUPE VELUX.

d’énergie dépensée

Nouvelle génération de fenêtres de toit

Isolation renforcée

Commande à distance avec écran tactile

Excellent bilan énergétique Nouveaux vitrages Étanchéité à l’air classe 4

Infos et dossier technique sur velux.be/pro

Design & modernité Profilés plus fins


DOSSIER

Le laboratoire PEB

simulation de E60 vers E40 jusqu’à E20 Quatre salles combles composées d’architectes pour les séances d’information de la NAV au sujet du PEB. Avec des exigences de rendement énergétique de plus en plus strictes, la pression s’accentue sur les architectes. Le véritable défi est imminent. Obtenir un E60 et inférieur suppose une approche intégrée. Bientôt, l’efficacité énergétique apparaîtra dès les premiers traits de plume d’un projet. De quels paramètres doit-on tenir compte? Existe-t-il des valeurs indicatives? Pour pouvoir formuler une réponse à ces questions ainsi qu’à d’autres, l’Organisation flamande des Architectes a initié des séances d’information ayant pour thème «Le laboratoire PEB: simulation de E60 vers E40 jusqu’à E20». Trois cas concrets particuliers ont été examinés: une maison individuelle, une maison mitoyenne et un immeuble d’appartements. Sur base des projets réalisés, on a progressivement étudié comment les différents paramètres de conception influençaient un niveau E.

rés. «Quiconque veut une conception plus compacte ne doit pas perdre de vue que le vitrage doit également être réduit proportionnellement», a déclaré Craenhals. C’est ensuite l’impact des techniques qui intervient dans la détermination du PEB: ventilation, production de chaleur par les énergies renouvelables, l’énergie thermique et l’énergie solaire. Le total du surcoût cumulé pour porter le niveau E d’une maison individuelle à E20 s’élève à quelque 25 pour cent de plus que les frais de construction de base.

Maison individuelle C’est ainsi que l’architecte Benny Craenhals, consultant en énergie à la NAV, a simulé l’approche d’une maison individuelle existante à l’aide de plans par étapes pour obtenir un besoin limité en énergie et un faible niveau E. Ce sont d’abord les aspects architecturaux (isolation, compacité, étanchéité à l’air et orientation de la maison) qui doivent être considé-

Maison mitoyenne rénovée L’ingénieur-architecte Bruno Deraedt de «Bast Architects & Engineers» a mis en évidence les points sensibles qui surgissent lors de la rénovation totale d’une maison mitoyenne. Dans l’habitation présentée, seule la partie arrière a été complètement rénovée. Ce sont surtout le renouvellement du bâti-

01 ISOVER: Suspente Intégra2

DIMENSION

Avec la nouvelle suspente Intégra2, ISOVER fait fi de la structure supplémentaire en bois qu’il fallait réaliser pour poser une plus grande épaisseur d’isolation en deux couches. Il s’agit de tiges à l’extrémité desquelles une rondelle et une clé viennent se clipser. Tant l’isolant que la membrane d’étanchéité peuvent y être attachés en les embrochant facilement sur la tige. Les tiges de suspension Intégra 2 sont compatibles avec tous les types d’isolants de toiture ISOVER: Isoconfort 32 ou 35 et Comfortpanel 32. Elles existent dans les dimensions 12/16 et 16/20. www.isover.be

62

02 UNILIN: éléments de toiture pour construire ou rénover à basse énergie Les éléments de toiture d’Unilin division insulation apportent structure portante, isolation performante et finition intérieure en un seul élément grâce auquel il est possible d’isoler de manière plus efficace et innovante avec une perte minimale de chaleur, de temps et d’espace. Unilin utilise la haute qualité d’isolation PUR qui possède une faible valeur lambda de sorte que l’épaisseur des éléments de toiture reste faible. Ces panneaux sont faciles à installer, étanches à l’air et disponibles avec 10 finitions intérieures prêtes à l’emploi. www.unilininsulation.com

»


DOSSIER

03 Reynaers Aluminium: Reynaconnect et CS 104 Pour la construction passive et basse énergie, Reynaers Aluminium fournit la solution CS 104 pour portes et fenêtres. Celle-ci permet de faire baisser le niveau E de 5 à 15 points dans la maison et de garantir un niveau de E80 à E60. Pour optimiser l’étanchéité à l’air de l’adhésion aux murs des portes et fenêtres, Reynaconnect assure une installation étanche optimale et le raccordement à la menuiserie. Le tandem Reynaconnect - CS 104 garantit l’étanchéité à l’air, à la pluie battante et l’isolation des fenêtres et des portes des maisons passives et basse énergie. www.reynaers.be - www.nouvellesfenetres.be

04 Xella: murs Ytong

05 Wienerberger: Le quartier durable

Les murs Ytong collés hermétiques à l’air offrent une meilleure valeur U que les murs traditionnels de la même épaisseur et font donc baisser le niveau E. Avec des murs Ytong complets, une isolation supplémentaire est même inutile car on élimine la circulation de l’air dans les murs. Les nœuds de construction sont facilement résolus si l’on construit de la cave au toit avec Ytong. Une isolation postérieure avec Multipor constitue une solution simple pour les façades extérieures existantes auxquelles on ne peut pas toucher et contribue donc à l’abaissement du niveau E de chaque projet de rénovation. www.xella.be - www.facebook.com/xellabelgie

Avec le quartier durable de Waregem, Wienerberger lance un projet pionnier remarquable: un quartier entièrement pensé dans une perspective durable, à la fois dans les domaines écologique, économique et social. Il repose sur une vision prospective dans le respect de la construction traditionnelle belge. Lors de la construction du quartier, on s’est attaché à rechercher un habitat écologique et économe en énergie. Les travaux ont également été effectués avec un maximum de matériaux et de solutions durables. Par ce projet novateur, Wienerberger vise à établir la norme d’une vie durable pour l’avenir. www.wienerberger.be

06 Recticel Insulation: Powerwall® et Powerroof®

DIMENSION

Avec l’isolation Powerwall® pour murs extérieurs et Powerroof® pour toitures inclinées de Recticel Insulation, il est possible d’isoler de manière durable et continue la façade et la toiture de toute habitation. L’enveloppe extérieure est sans faille, il n’y a pas de perte d’énergie grâce au système d’emboîtement rainuré et langueté. L’isolation est réalisée avec TAUfoam by Recticel®, une mousse PIR possédant une résistance élevée à l’incendie et une valeur d’isolation λD de 0,024 W/mK. Les isolants Powerwall® et Powerroof® conviennent aux maisons passives et basse énergie. Grâce à leur revêtement durable en aluminium (50μ), ils peuvent être associés à de nombreuses finitions de façade et de toiture. www.recticelinsulation.be

63


DOSSIER

»

ment arrière, l’isolation de la toiture et des façades existantes qui ont eu un impact majeur sur le niveau E. Cette rénovation a abouti à un gain net en besoin énergétique de respectivement 59 KWh/m², 33Kwh/m² et 33 kWh/m². Un niveau K suffisant fut atteint après l’isolation complète. Le risque de surchauffe peut être évité au moyen d’un auvent, d’une protection solaire ou d’un refroidissement nocturne. «Techniquement, il était possible d’isoler cette petite habitation mitoyenne pour en faire une maison passive mais rappelez-vous que la pose de l’isolant provoque la perte de beaucoup de surface. Pour ce type de rénovation, il est préférable d’isoler l’enveloppe complète, d’améliorer l’étanchéité à l’air et d’appliquer un bon système de ventilation (C + ou D) « conclut Deraedt. Immeuble d’appartements L’approche du PEB d’un immeuble à appartements depuis E60 jusqu’à presque zéro énergie a été également examinée. Pour un tel immeuble, le niveau K se calculé sur l’ensemble du bâtiment tandis que le niveau E est déterminé par unité résidentielle. En raison de sa faible

surface de perte, un appartement possède une grande compacité. En utilisant un isolant d’épaisseur minimale admissible (valeurs U maximales), on obtient automatiquement un bon niveau K et, par conséquent, un bon niveau E. De ce fait, les améliorations apportées au niveau E viendront principalement d’une construction étanche à l’air et de l’utilisation de technologies énergétiques (renouvelables). Une constatation particulière pour le PEB est que la chaufferie centrale qui génère de la chaleur à haut rendement énergétique n’a pas un bon score en termes de niveau E en raison des grandes pertes de chaleur dues à la longueur des tuyauteries. E50 est facilement réalisable en recourant à de meilleures pratiques courantes, E40 nécessite plus d’efforts, E20 est presque impossible à atteindre parce qu’il n’existe presque pas de place dans ou au-dessus des immeubles pour les techniques de production d’énergie. Pour chacun de ces trois cas de figure, l’ingénieur-architecte Koen Willem a donné un aperçu de solutions pratiques d’efficacité énergétique.

07 BULEX: pompes à chaleur Genia AIR Les pompes à chaleur air/eau de Bulex appelées Genia AIR sont des solutions performantes pour le chauffage central et la production d’eau chaude sanitaire pouvant offrir un large éventail d’applications dans les foyers. Les pompes à chaleur Genia AIR sont disponibles en modèles de 5, 8, 11 et 15 kW et offrent de nombreuses possibilités pour les nouvelles constructions et les rénovations majeures grâce à leur système de chauffage à basse température tels que le chauffage par le sol et les radiateurs. www.bulex.be

08 VELUX: nouvelle génération de fenêtres de toit

DIMENSION

VELUX® lance une nouvelle génération de fenêtres de toit. Caractéristiques remarquables, le nouveau double vitrage Energy & Comfort (type 70), le bon bilan énergétique et la nouvelle unité de ventilation par autorégulation avec débit accru en remplacement du capot standard. Le vitrage feuilleté Energy & Comfort obtient une valeur g de 0,64. L’isolation a été améliorée grâce à Thermo TechnologyTM qui réduit le Uw jusqu’à 1,3 W/m²K. L’unité de ventilation autorégulatrice délivre un débit de 2Pa jusqu’à 58,7 m²/h pour les fenêtres de toit à rotation et offre un gain pouvant atteindre 27 points E. www.velux.be/pro

64


DOSSIER

09 Raychem: T2QuickNet & T2Red+T2Reflecta Les systèmes de chauffage électrique par le sol de Raychem sont adaptés aux projets de rénovation, aux salles de bains dans les maisons neuves et basse énergie. T2QuickNet et T2Red + T2Reflecta sont des solutions performantes complémentaires au système de chauffage existant dans une maison. Elles procurent un sol chaud et une température ambiante agréable. Les produits sont faciles à installer, possèdent un haut rendement énergétique, sont sans entretien et, du fait de la faible hauteur de construction, peuvent être utilisés dans de nombreux endroits où le chauffage traditionnel du sol par l’eau ne peut être réalisé. www.raychem.com

Pour une maison passive, basse ou zéro énergie, une construction neuve ou rénovée, il faut toujours choisir le vitrage selon l’orientation. Pour une maison basse ou zéro énergie, depuis le Nord-Ouest jusqu’au Nord-Est, il existe SGG CLIMAPLUS ONE (Ug 1.0 W/m²K, g 0.50) et, depuis l’Est jusqu’au Nord-Ouest, SGG COOL-LITE XTREME (Ug 1.0 W/m²K, g 0.28). Les solutions de SGG pour une maison passive sont, de l’Ouest à l’Est, SGG CLIMATOP ULTRA N (Ug 0.6 W/m²K, g 0.50) et de l’Est à l’Ouest SGG CLIMATOP LUX (Ug 0.7 W/m²K, g 0.62). Le choix du vitrage le plus approprié pourra être déterminé avec le glass-compass. www.saint-gobain-glass.com - www.glass-compass.com

12 BelgaClima: concept global en matière d’étanchéité à l’air BelgaClima, une marque de Belga Plastics, présente une gamme de haute qualité et fort équilibrée de systèmes hermétiques à l’air. La gamme se compose de produits innovants pour l’installation d’isolations étanches à l’air et au vent plus particulièrement destinés à des constructions passives ou basse énergie. L’offre s’étend au-delà du produit même car elle fournit des outils supplémentaires en fonction des besoins globaux du professionnel. Savoir-faire, formation, interaction et orientation claire vers le service font de BelgaClima un concept global particulier. www.belgaclima.be

11 RENSON®: ventilation à la demande pour appartements Le système de ventilation C+®EVO II combine un approvisionnement continu d’air frais par des grilles d’autorégulation et l’élimination mécanique de l’air vicié par le ventilateur central d’extraction Healthbox® II Compact. Des capteurs dynamiques, éventuellement combinés au principe de la Smartzone, ajustent le niveau de ventilation aux besoins. Pour l’évacuation de la cuisine, la hotte non motorisée Odormatic® avec rideau d’air intégré peut éventuellement être reliée à la Healthbox® II. Le ventilateur d’extraction est raccordé à un triple conduit cylindrique Triple Flow®, qui permet de gagner de l’espace ainsi qu’une diminution du niveau E de 27 points. www.renson.be

DIMENSION

10 Saint Gobain Glass: Vitrage selon l’orientation

65


REPORTAGE

VELUX

davantage de lumière et de confort, consommation énergétique plus basse Avec sa nouvelle génération de fenêtres de toit, VELUX® introduit un nouveau standard sur le marché. En voici quelques caractéristiques: surface vitrée plus importante, meilleure isolation, vitrage de sécurité posé de manière standard et design modernisé. Une autre nouveauté: l’unité de ventilation par autorégulation à débit amélioré développée en collaboration avec RENSON®. Grâce à des profilés plus étroits, la surface vitrée de la nouvelle génération de fenêtres de toit VELUX® augmente de 10%. Davantage de vitrage apporte plus de lumière naturelle et ce, sans changement des dimensions extérieures du cadre de la fenêtre. Cette caractéristique se révèle importante en cas de remplacement d’anciens modèles maintenant que la rénovation est de plus en plus

REFRIGERATION

utilisée comme alternative aux nouvelles construcVENTILATION tions. Pour le design de ses fenêtres de toit, HEAT PUMPS VELUX® s’est penchée tant sur l’aspect inTHERMIC SOLAR térieur qu’extérieur. C’est ainsi que la nouvelle génération est équipée d’une nouvelle poignée ergonomique grâce à laquelle la fenêtre peut occuper 3 positions: ouverte, fermée ou verrouillée avec ventilation B YdesCprofilés OOL& COMFORT en continu. Le design effilé extérieurs

Climatechno HVACR

HVACR

HVACR

10 •

H

HVACR

HVACR

DIMENSION

HVACR

66

HVACR

HVACR

HVACR

HVACR


REPORTAGE

et un capot renouvelé confèrent un nouvel atout esthétique à la toiture. Pour les fenêtres INTEGRA® à commande électrique ou à énergie solaire, VELUX® a également mis l’accent sur la facilité et le confort. Un nouveau design a été apporté à la télécommande qui comporte des fonctions préprogrammées et un écran tactile.

standard Energy & Comfort atteint 1,3 W/m2K. L’aspect sécuritaire n’a pas été négligé non plus. Le double vitrage de sécurité feuilleté 70 Energy & Comfort conforme à la norme NBN S23 équipe de façon standard tous les types de fenêtres de toit VELUX® et offre une sécurité accrue.

La performance énergétique d’une fenêtre n’est pas uniquement déterminée par son isolation. VELUX® attire également l’attention sur le bon bilan énergétique de sa nouvelle génération de fenêtres de toit, à savoir la différence entre la quantité de chaleur solaire qui entre par la vitre dans la pièce et la quantité qui s’échappe par la fenêtre. Idéalement, le gain de chaleur solaire doit être le plus élevé possible et la perte aussi faible que possible. Pendant l’hiver, les rayons solaires sont donc utilisés comme source de chaleur gratuite et naturelle. En outre, VELUX® met la barre encore plus haut en terme d’isolation avec le Thermo TechnologyTM, un certain nombre B R A B A N Td’améliorations H A L L E Uqui V Eaugmentent N • encore le pouvoir isolant. Grâce à celles-ci, la valeur Uw d’une fenêtre à double vitrage

VELUX® et RENSON® ont combiné leur savoir-faire en développant une unité de ventilation par autorégulation innovante offrant un débit amélioré à la nouvelle génération de fenêtres de toit VELUX®. Cette solution de ventilation discrète, facile à monter qui remplace le capot original de la fenêtre se couple au système de ventilation naturelle SYSTEME C+® EVO ll de RENSON®. Cette unité de ventilation par autorégulation fournit une ventilation conforme à la législation PEB sans risque de courants d’air ou de sensation de froid.

0 & 11 OCTOBER 2013

www.velux.be - www.renson.be

HVACR

R

REFRIGERATION VENTILATION HEAT PUMPS THERMIC SOLAR

Climatechno

10+11 OCTOBRE 2013 BRABANTHAL LOUVAIN www.climatechno.be

BY COOL&COMFORT

10 & 11 OC TOB ER 2013 • BRABANTHAL LEUVEN •

organisation: FCOmedia T +32 (0)56 77 13 10 en collaboration avec les fédérations professionnelles:

wpac

ventibel ventibel

DIMENSION

R

67


REPORTAGE

Techno Specials

MultiMedia Connect: le marché change de dimension

Parallèlement à l’évolution des débits informatiques, le monde du « câblage structuré » connaît depuis quelques temps une révolution. «Toutes les applications dans les bâtiments commerciaux, administratifs, résidentiels et industriels migrent à grande vitesse vers les mêmes protocoles de communication digitaux, de type IP», dit Frank Bobbaerts, spécialiste Multimedia Connect du Techno Specials. Historiquement, ce qu’on appelle le «câblage structuré» concerne l’infrastructure passive, câbles et connectique cuivre et optique, permettant la transmission de données au sein des bâtiments commerciaux et administratifs. Il s’agissait tout simplement de relier les ordinateurs et terminaux informatiques entre eux. L’évolution technologique du matériel a suivi la croissance importante des débits qui accompagne l’augmentation de la quantité d’information transmis entre les utilisateurs. Tous les 4 à 5 ans les débits informatiques sont multipliés par 10 et les industriels doivent mettre au point un système de câblage plus performant. On parle donc des catégories, 3, 4, 5e, 6, 6a, 7, 7a … La catégorie 8 est actuellement en préparation.

Toutes les applications dans les bâtiments commerciaux, administratifs, résidentiels et industriels migrent à grande vitesse vers les mêmes protocoles de communication digitaux, de type IP (Internet Protocol). La téléphonie, la télévision, la vidéo surveillance, le contrôle d’accès, la sonorisation, la vidéo d’information, toute la gestion technique des bâtiments, les lignes de production manufacturières, les équipements médicaux … tous les appareils susceptibles d’échanger des données, du son ou des images sont potentiellement concernés. »

Des références Pour les gestionnaires des systèmes de câblage, les bureaux d’étude et les architectes, l’enjeu est de concevoir des bâtiments dont le réseau de câblage permettra de satisfaire les besoins d’un nombre croissant d’applications, qui seront en constante évolution tout au long de la vie du bâtiment. Multimedia Connect a reconnu très tôt cette évolution et le challenge technique qu’elle représente. Lan nouvelle Trunk Cable Cat6a, pour les datacenters de MMC, a été utilisé dans la nouvelle construction du ‘Vlaamse Milieu Maatschappij’ à Gand. Dans le secteur des soins il y a également des références Multimedia Connect par excellence. Depuis plus de 8 ans la KU Leuven utilise les produits de MultiMedia Connect pour le déploiement de son réseau de données dans les bâtiments de l’université. L’hôpital Sint-Vincentius à Anvers opte pour la solution blindée cat 6A de MultiMedia Connect pour ses 1.200 liaisons. Et le CHR-Namur a également intégré dans ses nouveaux bâtiments comptant plus de 1.000 liaisons la solution de connectivité blindée cat 6A de MultiMedia Connect.

Vers des protocoles IP

DIMENSION

Parallèlement à cette évolution des débits, le monde du «câblage structuré» connaît depuis quelques temps une évolution importante. Frank Bobbaerts, Managing Director de la firme gantoise Techno Specials: « Bien que cela soit encore mal appréhendé par la majorité des professionnels, c’est l’orientation générale du métier qui a changé de perspective.

68

Smart and Simple Cabling Solutions «Smart et Simple», les produits développés par MMC offrent les meilleures performances de transmission tout en facilitant le travail des gestionnaires de réseau et l’intégration des nouvelles applications IP. Frank Bobbaerts nous donne quelques exemples: « Il est de plus en plus nécessaire de raccorder des


REPORTAGE

équipements en extérieur, par exemple des cameras CCTV. MMC propose une gamme de câbles étanches et résistants aux UV. Certains peuvent être utilisés aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur comme le tout nouveau câble catégorie 6A U/FTP (5254SHINOUT). Il y a aussi les connecteurs mâles (Plugs) à raccordement sans outil. Pour faciliter la connexion directe des équipements IP, MMC a développé un connecteur mâle RJ45 à raccordement sans outil, acceptant les câbles rigides jusqu’aux sections AWG22, et doté d’un système de sécurité empêchant toute déconnexion intempestive. Par ailleurs, et pour des applications similaires, MMC s’apprête à mettre sur le marché un connecteur mâle RJ45 sans outil, compact et angulé, afin de pouvoir être utilisé dans des espaces très réduits, comme des caméras dôme et des écrans LCD extra plats. Ce produit, unique sur le marché, affiche une performance de niveau catégorie 6a grâce à l’intégration d’un circuit imprimé flexible. Une autre exemple sont les cordons lumineux LED de MMC qui permettent d’ identifier facilement les deux extrémités d’un cordon, ce qui facilite toutes les opérations de maintenance des baies de brassage où la forte densité de cordons est souvent problématique.»

Connectique étanche pour des applications industrielles Grâce à sa connectique étanche IP67, résistante aux huiles, aux chocs et à la poussière, MMC permet l’installation de réseaux de données dans les environnements les plus hostiles. Les connecteurs en métal sont disponibles en version inox pour les applications nécessitant une totale absence de risque de corrosion dans des environnements comme par exemple des hôpitaux, des laboratoires et l’industrie agroalimentaire.

Un outsider en forte croissance internationale La gamme MMC présente également des câbles optiques résistant au feu. « Les équipements de sécurité installés dans les bâtiments publics et les bâtiments de grande hauteur sont majoritairement soumis à des règlementations qui imposent qu’ils soient connectés par des câbles résistants au feu, c’est à dire ayant la capacité de fonctionner même s’ils sont directement en contact avec les flammes. Ces équipements sont de plus en plus contrôlés par des protocoles IP et doivent être reliés par des câbles optiques dès que la longueur du lien dépasse 90 mètres. MMC a développé un câble optique résistant au feu - conforme aux normes IEC 60332-3 et IEC60331-25 90mn - capable de fonctionner plus de 90 minutes en cas d’incendie et disponible avec une large gamme de types et nombre de fibres », dit Frank Bobbaerts.

Multimedia Connect est le leader français du câblage structuré. MMC a rejoint en 2008 le groupe Néerlandais TKH et a connu depuis une forte croissance au niveau international en Europe et en Asie. Présent en Belgique depuis plusieurs années, MMC est représenté par la société Techno Specials. Multimedia Connect propose une offre complète: câbles et connectique cuivre de la Catégorie 5e à la catégorie 6a et 7, gamme optique câbles et connectique, et baies et coffrets 19’’ et résidentiels. Les systèmes Multimedia Connect ont un garanti de 25 ans et sont certifiés par des laboratoires indépendants.

www.technospecials.be www.tkhgroup.com DIMENSION

Câble optique résistant au feu

69


MEDIA

Buitengewoon en Betaalbaar Bouwen

Buitengewoon en Betaalbaar Bouwen présente 50 maisons unifamiliales neuves ou rénovées. Les maisons en

Publiek vastgoed

DIMENSION

Il est toujours bon de voir comment les autres pays s’occupent de leur patrimoine architectural et quelles idées sociétales et créatives y mûrissent. Ainsi, les Pays-Bas voient se multiplier les voix en faveur d’une nouvelle manière, plus efficace et créative, de gérer ‘l’immobilier social’ ayant une fonction publique, comme les écoles, les bibliothèques, les maisons communales et les établissements de soins. Une des voix les plus sonores est celle de Marc van Leent, auteur de Publiek Vastgoed. Après sa formation d’architecte, il a acquis de l’expérience dans le logement populaire et la rénovation urbaine, a créé une plateforme de coopération pour l’immobilier social et s’est lancé dans le développement de projets. Dans Publiek Vastgoed, Marc van Leent défend une autre vision des immeubles et terrains publics. Il soumet à une analyse critique l’architecture, les relations avec le voisinage, le programme, l’exploitation, les divers acteurs et leurs intérêts. L’immobilier public représente un marché important et c’est sous cet angle qu’il convient de l’aborder. D’où l’importance de concepts innovants permettant d’améliorer son rendement et de l’uti-

70

question ont une surface habitable d’un peu plus de 250 m². Tous les projets sont généreusement illustrés et expliqués sous la forme d’un entretien avec l’architecte. Celui-ci s’étend sur les souhaits et besoins du maître d’œuvre, les caractéristiques du terrain ou de l’immeuble, le budget, les solutions, le choix des matériaux, la philosophie sous-jacente d’une méthode de construction spécifique. Une brève fiche technique et des plans d’aménagement complètent l’information. La fiche mentionne notamment l’année et la méthode de construction, la superficie de la parcelle, la surface habitable,

liser plus efficacement. Les immeubles et terrains doivent donc être gérés de façon plus efficace, et leur potentiel social et culturel doit être mieux exploité. Ainsi, le lieu et les activités qui s’y déroulent ne doivent pas toujours être concomitants. Les fonctions peuvent évoluer, s’élargir ou se modifier. Dans ce cadre, l’auteur cite l’exemple d’un domaine scolaire et sportif dont une salle est utilisée non seulement comme gymnase, mais aussi pour des congrès, des mariages et autres grandes réunions. De plus, certains locaux de l’école sont à louer pour d’autres activités en-dehors des horaires scolaires, de sorte que tant les particuliers que les associations ou les habitants du quartier peuvent y avoir accès. Un autre exemple concerne une bibliothèque qui, en plus de son service classique de prêt de livres, est devenue un lieu de rencontres pour le quartier et les environs en combinant d’autres fonctions (service internet, coin lecture, salle d’étude, espace d’exposition, salle de réunion, cafeteria…) et l’affluence de visiteurs. Et ce dernier point est important, car les espaces publics remplissent un rôle social majeur: ce sont des lieux de rencontre dans la vie réelle. Marc van Leent propose des

les principaux matériaux, la valeur K et le coefficient E. Le coût est repris sous la forme d’un prix (estimatif) de la construction neuve, de la rénovation hors achat du bien, ou d’un prix au mètre carré. Les reportages alternent avec des contributions des sponsors (ou à leur sujet) qui ont permis au livre d’exister. ‘Buitengewoon en Betaalbaar Bouwen’ - 465 pages – Néerlandais - Lannoo ISBN 9789401407687.

scénarios et des concepts pour demain, avec la multifonctionnalité comme fil conducteur. Une intrication de services commerciaux et sociétaux, de travail et d’habitat avec, aux points névralgiques, une fonction dominante ou un mélange de fonctions. Les idées et concepts fournissent une intéressante matière à réflexion pour les administrations locales, directions, développeurs de projets, architectes et urbanistes. ‘Publiek Vastgoed’ - Analyses, voorbeelden, concepten’ - Marc van Leent - 192 pages - néerlandais - trancity/Valiz ISBN 9789078088653.


MEDIA

Des passants et des arbres à côté d’un immeuble, des enfants et des jouets dans la cour de récréation, une armoire, un feu ouvert et une banquette, et les habitants d’un flat. De la verdure, des pro-

Sacred Concrete Le Corbusier ne se contentait pas de concevoir des églises, il s’intéressait luimême à divers aspects de la religion. Sacred Concrete reflète tout l’ampleur que l’influence de son œuvre religieuse a exercée sur la construction ultérieure d’églises ; l’ouvrage est plus qu’une simple énumération des églises de Le Corbusier, car les auteurs retracent le contexte social, culturel et politique dans lequel il a donné forme à son architecture. Un des projets qui ont le plus influencé le renouveau de la construction d’églises après la Deuxième Guerre mondiale est NotreDame du Haut Ronchamp, chapelle de pèlerinage terminée en 1954. En 1950, Le Corbusier se voit confier la reconstruction de cet édifice, situé sur la colline de Bourémont et détruit par un bombardement durant la guerre. Le Corbusier utilisera une parties des décombres pour la construction neuve. Contrairement aux formes sobres et carrées de la plupart de

ses projets, il opte ici pour des formes modernes sculpturales et un toit ondulé. L’intégration d’une chapelle à ciel ouvert en forme d’autel et de chaire sous le toit en surplomb, avec vue sur les Vosges, est un élément inhabituel. L’interaction forte entre la chapelle et la nature qui l’entoure est une invitation au calme et à la réflexion. Indépendamment de sa relation avec son environnement, ce projet a surtout inspiré la construction d’églises par l’utilisation du béton armé, les formes sculpturales, l’exploitation surprenante de la lumière naturelle et l’asymétrie. L’ouvrage se penche également sur le couvent de Sainte-Marie de la Tourette à Evreux-sur l’Abresle, l’église SaintPierre à Firminy et les quatre projets de la basilique de la Sainte-Baume. Dans le dernier chapitre, les auteurs examinent l’influence de Le Corbusier sur l’architecture des églises au 20ème siècle, et plus spécifiquement sur l’église du Jubilé de Richard Meier à Rome, la chapelle SaintIgnace de Steven Holl à Seattle, l’église

scindés en six catégories: êtres humains, arbres et plantes, accessoires (meubles, éclairages, objets divers), véhicules, ciel et horizon, matériaux et structures. Les personnages et les objets sont rendus de quatre manières: en couleur, sous la forme d’une surface noire, d’un dessin, ou enfin réduits à des silhouettes. Toutes les illustrations du livre, qui se présente comme un catalogue thématique, se trouvent sur le CD joint qui fait de Cut & Compose une boîte à outils bien pratique pour les architectes, architectes d’intérieur et architectes paysagers.

Cut & Compose. A toolbox for visualizations in architecture and design’ Thomas Kruppa et Achim Bursch - 272 pages - Anglais et allemand - Birkhäuser/De Gruyter - ISBN 9783034608176.

Santa Maria d’Alvaro Siza à Porto, l’espace de méditation Tadao Ando à Paris et la chapelle de la réconciliation à Berlin, de Reitermann & Sassenroth.

‘Sacred Concrete. The Churches of Le Corbusier’ - Flora Samuel et Inge Linder - Gaillard - 230 pagina’s - Anglais - Birkhäuser/De Gruyter - ISBN 9783034608237. Rédaction: Colette Demil & Staf Bellens DIMENSION

Cut & Compose

meneurs des vélos et des voitures devant l’immeuble d’appartements… Même si la réalisation d’une présentation visuelle prend du temps, il est important de bien visualiser les projets en architecture (d’intérieur): c’est ce qui peut faire la différence pour l’emporter dans une mission ou un concours. Une bonne visualisation à la bonne échelle avec, notamment, des rendus 3D, des maquettes, une animation et des vidéos explique le projet et le rend tangible et plus concret. Photoshop, les dessins 2D, une multitude de modèles 3D, des outils d’animation et des apps spécifiques constituent la panoplie pratique. Dans Cut & Compose, les auteurs – l’architecte Thomas Kruppa et le designer d’intérieur Achim Bursch, soulignent l’importance d’une bonne visualisation. Après l’introduction théorique, qui reprend des conseils pour une bonne utilisation des images ainsi que divers beaux exemples d’applications, l’ouvrage est structuré comme une sorte de base de données, un catalogue d’images. Les thèmes sont

71


MEDIA

Vos plans méritent une pompe à chaleur Viessmann Les pompes à chaleur Viessmann sont connues pour leur rendement élevé et leur fonctionnement silencieux. En Suède, la plupart des habitations sont équipées de pompes à chaleur. Suite à un test comparatif réalisé en 2012 par l’agence nationale suédoise en charge de l’énergie, la pompe à chaleur Vitocal 343-G a obtenu les meilleurs résultats. Vos clients méritent la meilleure pompe à chaleur dans leur habitation ou leur projet. Une pompe à chaleur Viessmann est déjà disponible à partir de € 4.399 hors TVA. Plus d’infos sur viessmann.be

Viessmann Belgium s.p.r.l. · Hermesstraat 14 · 1930 Zaventem (Nossegem) info@viessmann.be

Des solutions individuelles efficaces pour toutes les applications et sources d‘énergie.


©Sarah Blee

EVENT

L’immeuble d’appartements Oosterlinck de META est l’immeuble résidentiel de l’année. Le bureau d’architectes META a tranché pour un projet en deux parties avec les appartements le long de la rue et les trois duplex sur l’esplanade arrière.

Le magazine Je vais Construire et Rénover décernait les Architecture Awards au bâtiment résidentiel et non-résidentiel le plus marquant de l’année. Sur 140 candidats, le jury composé des architectes Stéphane Beel (vainqueur Architecture Award 2012), Jo Taillieu (vainqueur Architecture Award 2012), Stéphane Meyrant (vainqueur Prix d’Architecture de la Wallonie), Jean-François Crahay, Jos Vanderperren en Eric Cloes (architecte et rédacteur en chef de Ik ga Bouwen) a sélectionné les deux projets gagnants. L’immeuble d’appartements Oosterlinck (Wetteren) conçu par le bureau d’architectes META a été nommé immeuble résidentiel de l’année. Les quatre autres projets nominés dans cette catégorie étaient le Loft Kempart (Dethier Architectures), la Résidence VM (Vincent Van Duysen Architects), Bruyn Ouest (Pierre Blondel Architectes), et la Rodetoren (Delmulle Delmulle Architecten). Cette année, c’est le projet du Royal Sailing Club (Zeebruges, Wim Goes Architectuur) qui a été récompensé dans la caté-

Cette année, pour la vingtième fois, les Belgian Building Awards ont été décernés dans le cadre de Batibouw. L’événement, organisé par Batibouw en collaboration avec la Confédération Construction, l’ordre des architectes, l’AiNB, Je vais Construire et Trends Top Construction, prévoyait des prix pour cinq catégories: architecture, design, innovation, international et Gazelles de la Construction. gorie des immeubles non résidentiels. Les autres candidats au titre étaient le Pakhuis Clemmen (ALT Architecten), le Vormingscentrum Destelheide (Bovenbouw Architectuur), DietsHeur (Lens°Ass Architecten) et l’ITP - Institut Technique Provincial (Atelier 229).

L’immeuble d’appartements Oosterlinck Un itinéraire urbanistique difficile a précédé la réalisation de l’immeuble à appartements Oosterlinck, un exemple d’architecture réaliste. La récompense n’en a été que plus surprenante pour META. Le projet, implanté sur un terrain en profondeur de forme irrégulière, englobe un garage souterrain pour 9 voitures, six appartements côté rue et trois duplex donnant sur l’esplanade intérieure tournée vers le soleil. Le garage et les logements à l’arrière sont accessibles par un passage sous le bâtiment. L’entrée étant située vers l’esplanade, cette zone acquiert une fonction à part entière.

» DIMENSION

©Sarah Blee

Belgian Building Awards

73


A première vue, l’immeuble évoque un projet bétonné sans grand caractère tel qu’on en faisait jadis. Mais un œil averti se rend vite compte que les apparences sont trompeuses, et découvre divers aspects intéressants dans la structure de la façade, notamment la variation subtile de l’homogénéité, les lignes verticales, la puissance du rythme, la palette ascétique des matériaux faisant la part belle au verre et au béton, et l’utilisation remarquable des éléments en béton préfabriqué. Ainsi, la façade est constituée d’un empilement d’éléments de béton préfabriqué dont l’épaisseur et la forme variées, ainsi que la distance variable qui les sépare, créent un rythme fort tout en déstructurant subtilement la linéarité de la façade. Il s’agit pour l’essentiel de variations dans l’utilisation d’une unique colonne en béton avec une coupe trapézoïdale. Compte tenu de la situation centrale, le respect de l’intimité était un point non négligeable dans le projet. Afin de donner aux appartements du rez-de-chaussée davantage d’intimité et de limiter la vue à l’intérieur, les architectes ont opté pour un étage en ‘cave-cuisine’ semi-enterré. Grâce à la compacité qui s’organise autour du noyau central, les espaces de vie vont d’une façade à l’autre, et débouchent à l’arrière sur des terrasses privatives qui contribuent également à l’intimité en se fondant dans la façade. Les logements bénéficient automatiquement d’un surcroît d’intimité grâce à l’accès par l’esplanade intérieure et leur implantation arrière, derrière les appartements qui les protègent en faisant écran.

Royal Belgian Sailing Club

DIMENSION

Le Royal Belgian Sailing Club, qui a obtenu le prix de l’immeuble non-résidentiel, est implanté sur une langue de terre entre le port de conteneurs et le port de plaisance, à l’intersection entre activité économique et loisirs. Le jury a été spécialement impressionné par la manière dont l’architecture et la structure coïncident dans l’édifice. Wim Goes Architectuur a opté pour un immeuble transparent et à faible consommation énergique, de bois et de verre, qui embrasse l’alternance des saisons ; il s’ouvre à la nature et la philosophie de sa conception se lit dans ses caractéristiques et fonctionnalités. C’est le vent qui produit l’électricité grâce à des éoliennes. Du fait de l’orientation et du concept du bâtiment, le soleil se charge du chauffage passif. L’eau de pluie est récupérée et utilisée pour les toilettes. La pompe à chaleur géothermique réchauffe et refroidit. Tant le choix des matériaux que la conception et la double épaisseur – structure bois et enveloppe de verre – contribuent à la transparence de l’ensemble. La structure se tourne vers

74

©Filip Dujardin

EVENT

l’intérieur tandis que l’enveloppe s’ouvre vers l’extérieur, au sens propre lors des journées chaudes, l’espace intérieur se transformant alors en café avec terrasse. A l’étage, le toit fait office de terrasse et de point de vue sur le port.

Innovation Award Un jury constitué de la Confédération Construction et du CSTC a attribué l’Innovation Award à Alpha Béton pour sa gamme PAMAFlex. Pour mettre la construction d’une maison passive à la portée d’un maximum de bourses, Alpha Béton vend depuis 2010, en partenariat avec H.P. Linden, créateur du produit primé, des maisons massives-passives constituées en éléments de béton prébriqués PAMAFlex. La gamme PAMAFlex rassemble plusieurs phases de construction et fonctionnalités: élément porteur (une paroi de béton armé de 14 cm d’épaisseur), étanchéité à l’air grâce à la masse du béton, isolation thermique obtenue par 27 cm de mousse de polyuréthane, et un élément en acier inoxydable pour la fixation de la façade qui recevra la finition extérieure. Des boîtiers et des arrivées et évacuations en attente pour l’éléctricité, ainsi que des découpes pour les gaines sanitaires et de ventilation, sont inté-


grés aux éléments. Les autres nominés dans cette catégorie étaient Arkana, en tant qu’équipe de construction avant même le choix du terrain, et Machiels Building Solution pour la rénovation passive avec armature bois.

Design Award Traditionnellement, le Design Award récompense l’entreprise qui présente au salon la nouveauté au design le plus innovant. Cette année, le jury qui rassemblait l’ordre des architectes et l’AiNB a décidé que la récompense revenait à De Sphinx pour la toilette sans bord à chasse d’eau de la série 345 du fabricant. Le jury a tout particulièrement apprécié le design et la fonctionnalité du projet. La toilette n’ayant plus de bord, elle est dépourvue de recoins où la saleté et les bactéries peuvent s’accumuler. Les autres nominés de cette catégorie était le Gpod d’Insight Out et le Style Concept d’Aquaconcept.

©Filip Dujardin

©Filip Dujardin

EVENT

Le Royal Belgian Sailing Club de Wim Goes Architectuur a reçu le prix de l’immeuble non-résidentiel de l’année. La terrasse de toit offre une belle vue sur le port. A l’intérieur de l’immeuble, c’est la structure bois qui définit l’ambiance.

et les travaux de forage. L’entreprise génère 60% de son CA à l’étranger, surtout par le biais de projets complexes portant sur l’approvisionnement en eau potable, l’épuration d’eau et les canalisations de transport haute pression pour le gaz et le pétrole. La catégorie Gazelles de la Construction se concentre sur les entreprises belges qui ont connu la croissance la plus forte ces cinq dernières années. Parmi les valeurs sûres, le prix est allé à Franki Construct, élément du Groupe Willemen, tandis que c’est Façades Forever, spécialisée en travaux de façade, qui été récompensé chez les starters.

International Award et Gazelles de la Construction www.belgianbuildingawards.com Rédaction: Colette Demil & Staf Bellens DIMENSION

L’International Award est allé à Denys, une entreprise spécialisée notamment dans les canalisations, les câbles, les tunnels

75


©Thomas Verfaille

FOIRE

MateriO Belgium

Plate-forme d’inspiration pour matériaux innovants La matériauthèque de MateriO Belgium a récemment déménagé du Design Center De Winkelhaak à Anvers dans un bâtiment de Fedustria, la Fédération belge de l’Industrie textile, du Bois et de l’Ameublement à Anderlecht. La demande d’un emplacement plus central de la bibliothèque a été, entre autres, la motivation essentielle de ce déménagement vers le nouvel emplacement facilement accessible. Les architectes d’intérieur Sarah Daniels et Jens Jansen ont revêtu la bibliothèque de matériaux d’un nouveau look.

DIMENSION

©Thomas Verfaille

Shape memory fabric. Vegetal ivory. Interactive liquid flooring. Smoked wood. Photocatalytic cement. Crystal textile. Aerogel. 3 D spring structures. Wood foam. Chaque jour, de nouveaux matériaux, des produits semi-finis et des technologies sont développés qui améliorent les performances et les fonctionnalités d’un produit. Les architectes, les architectes d’intérieur, les ingénieurs, les concepteurs, les développeurs de produits et les entreprises qui cherchent des informations sur les innovations peuvent contacter MateriO Belgium, un centre indépendant d’information sur les matériaux innovants dont le fonctionnement est basé sur celui de MateriO fondé à Paris en 2001. En Belgique, MateriO a été lancé en 2008, tiré par trois partenaires complémentaires: Optimo alias la cellule d’innovation au sein de Fedustria, le centre de conception «de Winkelhaak» et MRC ou Centre de Recherche sur les Matériaux de l’Université de Louvain. Ils ont constaté que le

76

temps était venu pour notre pays de mettre en place la première matériauthèque. Dans de nombreux pays européens, il en existait déjà comme, par exemple, Material Connexion à Milan et à Cologne, Materia aux Pays-Bas et MateriO à Paris. Il s’est rapidement avéré qu’en plus de cette bibliothèque, MateriO Belgium était une plate-forme dynamique qui s’investissait également dans des ateliers, des conférences, des lectures et des expositions. Etant donné que MateriO est un centre d’information indépendant, il est principalement financé par les contributions des visiteurs. Ils peuvent choisir parmi un menu comprenant différentes formules, depuis un abonnement annuel jusqu’au paiement d’une consultation à la matériauthèque. MateriO essaye de combler la lacune en matière d’information sur les développements innovants en rassemblant autant d’échantillons que possible de matériaux nouvellement mis au point et en énumérant les caractéristiques techniques, les matériaux, les propriétés et les applications dans sa matériauthèque et / ou dans sa base de données en ligne. Des fiches claires reprenant les principales caractéristiques, les données techniques, les applications dans divers secteurs, le fabricant, le distributeur et des images de détail et / ou des esquisses permettent de rechercher rapidement et efficaceLa matériauthèque abrite plus de 2000 échantillons de nouveaux matériaux innovants et de technologies du monde entier. La base de données en ligne comporte quelque 6700 fiches d’identité. La base de données en ligne et les fiches claires des matériaux permettent de rechercher rapidement et efficacement.


FOIRE

Le salon Climatechno est en pleine préparation. Climatechno, salon bisannuel du secteur HVACR, se tiendra à LeuvenHaasrode les 10 et 11 octobre. La visite en vaut certainement la peine. Sur un espace de 3000 m², Climatechno compte sur la participation de près de quatre vingt entreprises en vue du secteur HVACR réparties dans différents domaines professionnels: une belle fourchette d’exposants pour un public important d’installateurs, de consultants et d’utilisateurs finaux professionnels. ment les matériaux et, si nécessaire, de les comparer. Avec plus de 2000 échantillons et une foule de renseignements, la bibliothèque de matériaux et d’esquisses fait maintenant fonction de plate-forme d’information et d’inspiration pour les nouveaux matériaux et les technologies innovantes du monde entier. La salle d’exposition apparaît comme un lieu de rencontre pour les architectes d’intérieur, les architectes, les ingénieurs, les concepteurs et les entreprises.

Climatechno

le point de rendez-vous du secteur HVACR

MateriO Belgium est installé dans le bâtiment de Fedustria, allée Hof-ter-Vleest 5 à 1070 Bruxelles. Pour plus d’informations sur MateriO Belgium ou pour une visite guidée de la matériauthèque, veuillez vous adresser à Karen Sprenger, tél 02 528 58 28, courriel karen@ optimo.be

Le salon a le soutien des principales fédérations professionnelles du secteur: UBF-ACA, Ventibel, ICS, WPP, WPAC, Bouwunie, Fedelec et NAV. Un solide programme d’accompagnement comportant divers exposés intéressants assurera une mise à jour détaillée des nouvelles techniques dans le domaine de la ventilation, des pompes à chaleur et du rafraîchissement. Sur place, les workshops sont organisés par les fédérations professionnelles. UBF-ACA a choisi le thème du rafraîchissement à faible consommation d’énergie, un sujet d’actualité autant pour les utilisateurs que pour les installateurs et les consultants. WPP (warmtepompplatform de ODE Vlaanderen) fera un exposé destiné aux installateurs. Ventibel parlera des changements intervenus sur le marché des ventilateurs. Comment pouvons-nous à l’avenir maintenir et améliorer la qualité des systèmes de ventilation? Lors du séminaire, Ventibel donnera une foule d’informations et dressera un état des lieux de la situation à ce sujet, le tout complété d’informations supplémentaires sur la ventilation dans les écoles. Cet exposé aura un caractère interactif. L’auditoire du Brabanthal accueillera une table ronde réunissant autorités, représentants du monde de la ventilation et de l’industrie. Le public (il y a place pour 120 personnes) aura l’occasion de poser des questions. Comme les places sont limitées pour chacun des séminaires, il est conseillé de s’inscrire à temps sur www.climatechno.be. A consulter également sur le site internet, une vue complète sur le timing des activités. La visite au salon est gratuite moyennent enregistrement sur le site internet.

www.materio.be

www.climatechno.be

Depuis peu, MateriO dispose également d’un nouveau site web développé sous forme de base de données en ligne reprenant les matériaux. Karen Sprenger de MateriO: «Grâce à cette base de données, les visiteurs peuvent effectuer une recherche simple et intuitive à partir de critères de recherche sur plus de 6700 fiches d’identification réparties dans différentes familles de matériaux tels que le bois, le tissu, le plastique, le métal, le verre, la pierre et autres. En outre, nous voulons assurer un suivi attentif des nouveaux développements et aider de la sorte les leaders d’opinion, les concepteurs et les entreprises à réaliser des produits et des systèmes innovants dans tous les secteurs. Bien sûr, nous suivons également toutes les tendances de près, comme l’orientation actuelle visant à transformer les matériaux traditionnels à l’état gazeux, liquide ou solide. Ou à donner de nouvelles propriétés à certains matériaux.»

En pratique

DIMENSION

Rédaction: Colette Demil

77


REPORTAGE NEWS

ACV • nouveautés pour le marché tertiaire

Tende® qui réalise des décorations pour tout type d’intérieur dévoile le store enrouleur XXL. Disponible dans une largeur allant jusqu’à 6 mètres sur 3 de haut ou inversement, il confère à chaque intérieur un design propre aux lignes sobres. Les tissus soit transparents, soit occultant existent en différents coloris. Ils résistent à la chaleur et ont des propriétés ignifuges. Le mécanisme enrouleur est livrable avec chaîne ou commande à distance mais peut également être connecté à un système domotique. Les grandes dimensions et le vaste choix de supports rendent chaque store unique. Si on le souhaite, il peut également être incorporé dans un logement. A Batibouw 2013, tende® a également présenté le store XXSecret. Le système breveté muni d’un éclairage par leds préserve votre vie privée en soirée à l’intérieur... et les curieux à l’extérieur. Les stores XXL et XXSecret de tende® sont fabriqués dans notre propre atelier et sont exclusivement disponibles dans les 14 magasins tende® de Flandre.

ACV agrandit la famille des chaudières à condensation au gaz HeatMaster®. La HeatMaster® TC est une chaudière à condensation totale tant en chauffage central qu’en production d’eau chaude sanitaire. Pour le marché tertiaire, ACV propose aussi la HeatMaster® 70 TC et la HeatMaster® 120 TC. Cette chaudière au sol d’une grande contenance en eau primaire, idéale pour les installations existantes, intègre le système Tankin-Tank. La HeatMaster® offre une bonne production d’eau chaude et ne nécessite qu’un entretien limité, grâce à l’échangeur thermique autonettoyant. Elle peut être installée en cascade. Les HRi 321 – 800 sont des préparateurs d’eau chaude à chauffage indirect pour pose au sol qui contiennent le système Tank-in-Tank d’ACV. Le HRs est un préparateur d’eau chaude en acier inoxydable de grande capacité doté du système Tank-in-Tank, pour pose au sol. Le Jumbo est un préparateur d’eau chaude en acier inoxydable doté du système Tank-in-Tank dont le ballon est pourvu d’une isolation en laine de roche de 120 mm d’épaisseur et d’une jaquette design en métal laqué.

www.tende.be

www.acv.com/be

Tende® • le store enrouleur XXL

Beltrami • Lamelles 3D La tendance ‘back to basics’ s’étend à tous les domaines et s’applique aussi au secteur de la pierre naturelle. Le respect pour le produit naturel est important et de plus en plus de consommateurs se dirigent vers des finitions plus brutes qui accentuent le côté naturel du produit. Afin de répondre à cette demande, Beltrami a lancé une gamme de lamelles 3D. Un mix de lamelles de différentes hauteurs: 5, 7 et 14 cm et d’épaisseurs 1, 1.5 et 2 cm. Les différents morceaux forment après la pose une structure moderne et un aspect naturel unique. Disponible en: Antalya Cream - adouci; Blauwe Hardsteen – adouci bleu clair et satino (B-Special); Mocca - adouci; Oriental Basalt - adouci.

DIMENSION

www.beltrami.be

78


S Dallmer CeraWALL

NEWS REPORTAGE

Wandablaufsystem mit Ablaufschiene Drainage system with drainage-strip

Ablaufbereich mit Gefälle

Drainage by DesignAblauföffnung

mit Abdeckung

drainage area with fall

The newest generation shower drains Ablaufbereich inlet zone with mit Gefälle

Ideal Standard • ‘A Beautiful Use of Space’ Au salon ISH, Ideal Standard a révélé les résultats de son enquête relative à l’intimité dans la salle de bains, une étude unique détaillée de manière scientifique par l’anthropologue social Dr. John Curran et dont le but est d’établir une cartographie de l’utilisation réelle de la salle de bains. «Pour la plupart des gens, cette pièce est un havre de paix où ils vont jusqu’à préférer exclure les partenaires et les membres de la famille», rapporte Linda Goossens d’Ideal Standard Belgique. «Pour la première fois, on a installé un prototype afin de réaliser l’enquête sur la salle de bains. Celui-ci enregistre les mouvements humains afin d’y vérifier le comportement. Grâce à des capteurs de profondeur, la position et la rotation de 22 articulations importantes du corps humain ont été rendues en 3D avec précision. Associé à deux détecteurs disposés dans chaque salle de bains, ce rendu a permis à Ideal Standard de dresser un scénario détaillé de la manière dont les personnes occupent ou non chaque zone. Le résultat est une histoire de baignoires et de bidets à l’abandon, d’incompatibilité de modes d’occupation et d’agencements illogiques. Derrière les statistiques se cache parfois un aperçu fascinant de la vie de famille comme les cas de parents qui s’y enfuient de leur famille, des salles de bains servant en même temps de buanderie ou de dressing et des colocataires qui s’y lavent en même temps, volontairement ou non. Selon Kerris Bright, Chief Marketing Officer chez Ideal Standard International, on a tenu compte de l’hypothèse que la salle de bains n’est pas utilisée de façon optimale dans de nombreux foyers. «La rénovation d’un tel local commence souvent avec beaucoup d’enthousiasme et se termine dans la déception. Il est difficile de savoir comment commencer au mieux et encore plus difficile de s’affranchir des limites structurelles de la pièce. Une caractéristique unique de cette enquête réside dans le fait que nous ne sommes pas seulement allés voir en Allemagne, en France, en Italie et au Royaume-Uni mais que nous avons aussi fait participer toute une gamme de ménages, depuis les célibataires et amis jusqu’aux familles recomposées et à l’habitat kangourou. Toutes les familles ont accepté que chaque mouvement effectué dans leur salle de bains soit enregistré, analysé et étudié.» Les résultats sont rassemblés dans le livre blanc intitulé ‘Bathroom Behaviours; how to optimise bathroom space for modern households’.

cover plate

drainage area CeraWALLwith P fall

Designed for a smooth transition Drainage system with concealed cover plate

CeraWALL S (displayed below) Elegantly showing a little more: subtle drainage-strip

S Wandablaufsystem mit Ablaufschiene Drainage system with drainage-strip

Ablaufbereich mit Gefälle Ablauföffnung mit Abdeckung 12

Ablaufbereich mit Gefälle

Dallmer GmbH + Co. KG

Drainage area drainage area with fall fall with

inlet zonewith with Inlet zone cover plate cover plate

Drainagearea area drainage with withfallfall

www.dallmer.be VigotecAkatherm NV - Schoonmansveld 52, 2870 Puurs - RPR BRUXELLES T.V.A. BE0421.497.662 11-04-2013 PUB-DIMENSION.INDD

DIMENSION

www.archimodule.idealstandard.be

79


REPORTAGE NEWS

Basalte • Transformez votre iPad en écran tactile élégant Si vous recherchez une solution pour la visualisation de votre installation, système vidéo ou autre commande maitrisé par l’iPad, Basalte vous propose Eve: le support mural ultime, à utiliser avec les différentes versions de l’iPad. Un bord très fin assure un grand respect pour le design de l’iPad. La hauteur de construction a seulement 13mm et est facile à monter en fixant 2 petits vis au mur. Dans la version sécurité l’iPad ne peut être sorti du cadre. Le cadre est monté sur le mur qui fait en sorte que le son reste au dessus du mur. Par conséquent l’iPad peut aussi être intégré dans la vidéophonie. Une alimentation 24V USB charge constamment l’iPad. Eve est disponible en 4 couleurs. La couverture existe en version arrondie ou rectangulaire. www.basalte.be

DIMENSION

COMAP • lance la tête thermostatique Senso

80

NIKO • lance un parlophone élégant

COMAP lançe une tête thermostatique personnalisable. Placée sur l’arrivée d’eau chaude des radiateurs, Senso régule la température de chaque espace. Remplacer un robinet de radiateur manuel par Senso offre jusqu’à 15 % de réduction d’énergie. La tête thermostatique bénéficie d’une grande réactivité aux modifications de température d’une pièce, lui permettant ainsi d’infléchir efficacement sur le maintien de la température préalablement fixée. Une performance qui lui confère l’obtention de la note A dans le cadre du Label TELL - Thermostatic Efficiency Label. Le corps thermostatique sur lequel elle vient se monter a également fait l’objet d’une nouvelle conception pour augmenter les performances de l’ensemble. COMAP propose 3 modes de réglage: Confort, Confort et économie d’énergie, et Economie d’énergie. Une bague de limitation permet de fixer une température de consigne, mode de régulation apprécié dans le cadre de l’habitat collectif ou dans le tertiaire. Senso est livrée blanche. Il y a, en option, des kits d’habillage de couleurs avec les collections Authentic, Graphique et Tonic. COMAP a développé une application smartphone ‘SensobyComap’, gratuite et disponible sur l’Apple Store et sur Androïd Market.

Niko est connu pour ses postes intérieurs et extérieurs de contrôle d’accès, robustes et élégants. Aujourd’hui, cette gamme comporte un nouveau parlophone. Avec ce poste intérieur aux lignes pures, Niko rationalise sa gamme de produits de contrôle d’accès. Cet appareil ne mesure que 10 centimètres de large, est compact et donc idéal pour les petites surfaces. Il s’intègre dans tous les intérieurs. Il permet d’adapter le volume de sonnerie et le volume de la parole, de désactiver le signal de sonnerie et d’allumer l’éclairage à la porte d’entrée. On peut l’utiliser pour transférer des appels en interne et ouvrir une porte ou un portail. Ce parlophone permet de compléter les kits préprogrammés de contrôle d’accès de Niko au moyen d’un poste intérieur supplémentaire. Ces kits contiennent également un poste extérieur en aluminium résistant aux intempéries et une alimentation. Les kits audio et vidéo sont tous préprogrammés et possèdent un design intemporel. Grâce au nouveau poste intérieur, on peut, par exemple, ajouter un poste intérieur au kit, dans la chambre.

www.comap.be

www.niko.eu


REPORTAGE NEWS

Forbo Flooring • la nouvelle génération de Marmoleum

Signa est un panneau de briques prêt à l’emploi. Il se compose d’un panneau Rockpanel résistant à tout type de conditions climatiques sur lequel est collée une composition au choix de plaquettes de parement en briques Vandersanden. En tant qu’architecte, vous combinez désormais avec virtuosité le relief, le coloris, le format et l’appareillage. Et même pour les projets pour lesquels une finition en briques semblait a priori irréalisable.

En 2013 Forbo Flooring fête les 150 ans de la production de linoléum. Dans le segment spécifique des revêtements de sol résilients le linoléum de Forbo Flooring est commercialisé sous le nom de Marmoleum. Sous le nom de ‘nouvelle génération de Marmoleum’ une version neuve de ses principales collections est lancée. Quatre séries de dessins sont présentées dans des collections séparées: marbrée, linéaire, structurée et solide. Ces collections renvoient aux piliers de durabilité, de robustesse, authenticité et polyvalence, et offrent un grand choix de coloris et de motifs. Résultat: un sol performant doté de la couche protectrice Topshield2, qui peut se targuer du certificat Bfl (classe supérieure de résistance au feu) et disponible dans de nombreuses versions: lames et dalles, Ohmex, Acoustic et Decibel. Les collections ‘nouvelle génération de Marmoleum’ se combinent volontiers avec d’autres collections, telles que Marmoleum Sport et les collections tendance ‘Dutch Design’ et ‘Unexpected Nature’.

www.signapanels.be

www.forbo-flooring.be

SIGNA • des possibilités infinies en façades, en termes de coloris, de format, de relief, d’appareillages et de combinaisons

Schüco • confirme sa vision résolument verte de l’avenir Les bâtiments sont responsables d’environ 40% de la consommation mondiale d’énergie. Il devient nécessaire de réduire cette proportion, et ce, tant pour des raisons écologiques qu’économiques. Dans ce domaine, Schüco souhaite jouer un rôle de premier plan. Pour ce faire, la société propose deux nouveautés: le système de fenêtre AWS 90 SI+ Green et le système de façade FW 50+ SI Green. Les deux systèmes tirent pleinement parti des biomatériaux certifiés, tant sur le plan des joints de scellement qu’en ce qui concerne les profilés de pression -bio-polyamide- et barettes d’isolation - entre autres mousses biologiques. Les systèmes AWS 90 SI+ Green et FW 50+ SI Green possèdent de bonnes coefficients d’isolation qui répondent aux normes des maisons passives. La société entend placer l’accent sur la durabilité et favorise notamment l’aluminium, matériau au fort potentiel recyclable. Grâce au recyclage des systèmes de façades en aluminium en boucle fermée, la récupération de ce type de matériau devient une réalité quotidienne chez Schüco.

DIMENSION

www.schueco.be

81


REPORTAGE NEWS

DORMA • un nouveau ferme-porte encastré et débrayable

‘Silestone® Slab Vases’ • lauréats du ‘Best Trend Accolade’ de Wallpaper

Avec le DORMA ITS 96 FL DORMA foquin lance un nouveau ferme-porte encastré et débrayable. Grâce à ses dimensions compactes, le ferme-porte débrayable ITS 96 FL peut s’intégrer élégamment et de façon quasi invisible dans l’encadrement des portes. La fonction débrayable assure le passage souple d’une porte, tant la résistance rencontrée à l’ouverture est minime. Sauf en cas d’alarme ou de coupure de courant, la porte sera fermée automatiquement et en toute sécurité. La fonction débrayable est activée dès un angle d’ouverture supérieur à 0°. Le ferme-porte débrayable ITS 96 FL conjugue un maniement souple de la porte et un design élégant. Le ferme-porte n’est visible qu’en cas d’ouverture de la porte, et est adapté pour une largeur de porte jusqu’à 1.400 mm et un poids maximal de 180 kg. La force de fermeture, la vitesse de fermeture et à-coup final sont réglables en continu. La solution est utilisable sur des portes simples et doubles.

Cosentino® nous informe que les Silestone® Slab Vases du studio de design ‘Form Us With Love’ ont remporté la prestigieuse ‘Accolade’ dans la nouvelle catégorie ‘Best Trend’ de Wallpaper. Le projet Silestone® Slab Vases, conçu par le studio de design suédois ‘Form Us With Love’, se compose d’anneaux Silestone® que l’on peut empiler par-dessus un arceau métallique (40 cm de hauteur) pour ainsi former un ensemble parfaitement étanche. Les anneaux sont de tailles différentes et présentent une finition telle que la forme du vase varie d’un assemblage à l’autre. Ce projet vise à rompre avec la plateforme bien connue de Silestone® et son application.

www.dorma.be

www.silestone.com

ACO • des solutions totales pour une gestion efficace de l’eau Le système [COLLECT] [CLEAN] [HOLD] [RELEASE] symbolise le savoir-faire ACO et regroupe des produits offrant une solution totale pour la gestion efficace de l’eau. Les concepts ACO sont élaborés de manière à simplifier la prescription, le placement et l’utilisation. Les matériaux ultramodernes les mieux adaptés à l’application en question sont utilisés en conformité avec les normes européennes et allemandes les plus strictes. La vision consiste à: “Assurer une gestion de l’eau sur mesure, dans et autour des bâtiments, avec les connaissances nécessaires et le service avant et après la vente”. Grâce à sa filiale ACO Passavant SA, ACO propose en Belgique des solutions totales pour la gestion de l’eau. Les connaissances sont ainsi transmises directement à l’architecte, à l’ingénieur, à l’entrepreneur et au maître d’ouvrage.

DIMENSION

www.aco.be

82


NEWS

Isofinish® • pour rénover une façade au bord du lac de Veere

Glasroc H une barrière contre l’eau, pas contre le temps

Pour la rénovation d’une maison au bord du lac de Veere à Zélande le bureau d’architecture Toon Saldien de Boechout a choisi le concept Isofinish®. Si la toiture de cette maison à ossature bois érigée en 1963 était encore en bonne forme et bien isolée, les murs extérieurs avaient souffert de l’humidité ascendante et leur isolation laissait à désirer. Le concept de façade ventilé Isofinish® est composé de panneaux d’isolation ultrafins et d’une finition au choix pour réaliser des murs extérieurs esthétiques qui économisent l’énergie. Ici, l’isolation a été posée en deux couches de panneaux Powerwall® de 6 cm, superposées avec les joints en alternance afin d’obtenir un enrobage isolant performant. La légèreté des panneaux d’isolation Powerwall® de Recticel Insulation permet leur application sur des anciens murs, même fragiles. Pour le bardage le bureau Toon Saldien a sélectionné les panneaux à clin avantageux VMZ 200 de VMZINC dans la tonalité QUARTZ - gris velours. Ces panneaux de 20 cm de large et 3 mètres de long sont posés horizontalement avec un chevauchement afin de créer, en fonction de la position du soleil, un jeu raffiné d’ombres et de lumière.

Glasroc H (Hydro) intègre la technologie GRG qui utilise des membranes de fibre de verre pré-enduites sur la surface de la plaque, au lieu du revêtement de carton traditionnel. Ces membranes, qui augmentent la résistance à l’humidité et aux moisissures, ont été conçues spécialement pour une utilisation dans les zones humides des bâtiments. Glasroc H La solution idéale pour la pose d’un carrelage ou comme plaque de plâtre pour les locaux fréquemment exposés à l’humidité, tels que cloisons de douche, salles de bain, piscines à climat contrôlé avec ventilation, ou autres applications présentant un risque important d’humidité ou un taux d’hygrométrie élevé. Le noyau de plâtre améliore la résistance à l’eau, tandis que la surface pré-enduite bleu clair fait obstacle à l’eau, protégeant ainsi la structure tout en la laissant respirer. Cette surface est également un support idéal pour la pose directe de dalles ou la décoration. Glasroc H convient tout particulièrement aux environnements très humides, en conservant la simplicité de montage qui fait la réputation de tous les produits Gyproc.

www.isofinish.be

www.gyproc.be

HI-MACS® • Le matériau du futur pour les façades d’aujourd’hui HI-MACS® n’est pas seulement idéal à l’intérieur. Il est également excellent pour être utilisé dans la construction de façades. Sa résistance aux intempéries et aux rayonnement UV font de HI-MACS® un matériau parfait pour la construction extérieur. Une œuvre d’art en construction attire tous les regards le long de la Kortrijksesteenweg, non loin du Carrefour à Sint-Denijs-Westrem. Ce projet a été créé par Frank Vancauwenberghe (constructeur et promoteur immobilier) et conçu en collaboration avec le designer et artiste en arts visuels Piet Van. Pour la réalisation de ce projet, on a fait appel à la société SAAM et plus particulièrement à l’ingénieur Guy Rombout, responsable de la mise en forme de la structure HI-MACS® et à la société SOUDAL, qui a développé une colle spécifique pour l’encollage des éléments de façade HI-MACS®.

DIMENSION

www.himacs.be

83


[ lesaffer.be ]

nouveauté 2013

disponibles en 8 matériaux et 7 types à partir de €55/m²

bandes de longueurs libres | à partir de €30/m²

Espace architecte dans le showroom Matériaux et finitions exclusifs: sabbiatino, wenge, rockface, juta,...

la beauté de la pierre naturelle la solidité de la céramique

SHOWROOM RENOVE

NOUVEAU SITE WEB

Venetiëlaan 22, 8530 Harelbeke, Belgique T ++ 32 56 23 70 00 F ++ 32 56 23 70 02 info@beltrami.be

HEURES D’OUVERTURES SHOWROOM

www.beltrami.be lu-ven 9h-17h | sam 9h-13h

suivez nous sur FACEBOOK


REPORTAGE NEWS

Sika® • système ComfortFloor pour écoles

www.sika.be

Albintra Marmox Thermoblock® L’élément isolant Marmox THERMOBLOCK® est par excellence indiqué pour combattre les pertes d’énergie au pied du mur de façade. Il a la meilleure valeur, une résistance à la compression la plus élevée et est étanche. Pour compléter la gamme, l’assortiment est élargi d’un mortier développé en collaboration avec Compaktuna. Le nouveau mortier est prêt-à-l’emploi, composé de sable nettoyé et tamisé, de ciment et d’additifs de qualité exceptionnelle. www.marmoxthermoblock.be

ROCKFON • lance VertiQ® Concealed, l’application murale masquée Le design attractif, moderne et élégant des panneaux muraux VertiQ vient compléter parfaitement chaque intérieur. La surface se porte garante d’excellentes performances en termes d’acoustique, de résistance aux impacts et de durabilité. En guise de complément à l’assortiment VertiQ existant à finition standard des chants, ROCKFON lance désormais la version VertiQ Concealed (VertiQ C). Cette extension présente une finition masquée des chants et crée ainsi une dimension supplémentaire sur le plan de la liberté de conception. Les panneaux muraux VertiQ offrent des performances optimales en termes d’absorption acoustique, contribuent à une réduction du temps de réverbération, répondent aux réglementations souhaitées et créent une excellente acoustique spatiale. Les produits VertiQ sont fabriqués à base de laine de roche et offrent d’excellentes performances en termes de protection contre l’incendie et de résistance à l’humidité. www.rockfon.be DIMENSION

L’école primaire de l’institut Notre-Dame de Namur a rénové et rafraîchi une aile existante. La palette de couleurs a joué un rôle important tant pour les sols que pour les murs et les plafonds. Les sols, répartis sur deux étages, se divisent en couloirs, sanitaires et salles de cours. Ils devaient être robustes, fonctionnels, faciles à entretenir et disponibles en différentes nuances. L’école a choisi un aspect mat avec un recouvrement sans raccord qui peut offrir l’uniformité nécessaire entre les différents locaux tout en accordant la priorité à un grand confort. Outre le fait qu’il disposait de cet atout, ses qualités d’insonorisation et sa gamme de couleurs furent des arguments décisifs pour le choix du système ComfortFloor de Sika. Cette solution possédait toutes les caractéristiques essentielles demandées. Après avoir poncé et aspiré la chape, on appliqua une couche de base Sikafloor-156 recouverte le lendemain d’un mortier autonivelant Sikafloor-156, une résine époxy sans solvant. Le revêtement de sol Sikafloor-330, une résine polyuréthanne à haute élasticité et faible émission de COV, fut placé par-dessus. Après durcissement complet, Sikafloor 305 W fut posé sur le tout. Il s’agit d’une couche de scellement colorée en phase aqueuse qui offre une finition lisse, matte et résistante à l’usure.

85


NEWS

ZEHNDER • lance le kit ComfoFan Opti-Air II Vaillant • Le nouveau ecoTEC plus Afin de répondre à la demande croissante en applications économiques pour les installations de chauffage industrielles et collectives, Vaillant étend son offre en la matière. Depuis le 1er mars 2013, la gamme Vaillant comprend une chaudière murale à condensation au gaz de grande puissance: l’ecoTEC plus 80-120. Cette chaudière à faible consommation d’énergie, est disponible en 3 puissances - à savoir 80 kW, 100 kW et 120 kW - et est capable de moduler entre 20 % et 100 % de sa propre puissance. L’ecoTEC plus 80-120 est aussi proposée en solution en cascade. Il est possible d’installer au maximum 4 chaudières, pour atteindre ainsi une puissance de 400 kW. L’été dernier déjà, Vaillant lançait l’ecoCRAFT exclusiv: une chaudière à condensation sol au gaz avec des puissances échelonnées de 80 à 280 kW. www.vaillant.be

La nouvelle configuration du système de ventilation C à la demande de Zehnder est proposée sous forme de kit. Le kit de base est composé d’une unité ComfoFan et de 3 capteurs hygroprésence (au lieu de 4) à installer à la salle de bains, à la toilette et dans le débarras humide. Le ComfoFan Opti-Air II permet d’obtenir le même gain de points en Ew avec moins de capteurs et pour un moindre investissement. Ce nouveau système de ventilation C à la demande intelligent ne ventile pas plus que nécessaire et limite la déperdition de chaleur. Il y a contrôle constant de la qualité de l’air. Le ventilateur fonctionne entièrement automatique et est convivial. Autres caractéristiques: communication sans fil entre capteurs et ventilateur, facile à monter et extensible, se combine avec des grilles de fenêtre autorégulantes de type P3 ou P4, et facile à entretenir. www.zehnder.be www.ventilatie.com

Xella • Le Thermo-bloc d’assise Silka Dans les immeubles à appartements, les nœuds constructifs non résolus sont responsables de déperditions thermiques évaluées à 7 %. Le bloc d’assise Silka est la solution pour limiter les déperditions thermiques à la base des murs Silka. Ce bloc en pierre silico-calcaire présente en effet les qualités requises pour une association réussie aux éléments de construction Silka. La résistance à la compression des Thermo-blocs d’assise Silka est égale à celle des éléments Silka, à savoir 20 N/mm² (calcul selon la norme NBN EN 772-1). Silka est le système de construction le plus rapide pour immeubles à appartements. Outre sa haute capacité portante et l’avancement rapide du travail sur chantier, c’est également un excellent isolant thermique et acoustique. Sa haute inertie thermique est gage d’une température idéale dans l’habitation. Grâce à leurs spécificités, les éléments Silka forment en outre un tampon acoustique entre les différentes unités d’habitation d’un même immeuble.

DIMENSION

www.xella.be - www.facebook.com/xellabelgië

86


écran tactile

Une maison à économie d’énergie avec Niko Home Control Imaginez une installation électrique qui vous simplifie la vie. Une installation qui vous permet de commander les applications électriques de votre maison depuis un endroit central. Une installation dont l’écran éco vous indique votre consommation d’énergie et mesure activement et immédiatement l’énergie que vous économisez. Lorsque vous sortez, vous appuyez sur la touche éco pour faire passer votre maison en mode de fonctionnement écologique et économique. L’éclairage et les prises de courant sont désactivés, tandis que le chauffage et la ventilation diminuent. Un simple coup d’oeil à l’écran permet de voir immédiatement ce que la maison consomme. Live it, love it.

PA-603-02

www.niko.be/nikohomecontrol


L’ardoise en fibres-ciment dans l’architecture contemporaine ges a p 80 s t e j o r 31 p inaux orig

‘Best of Slates Volume 3’ vous présente à nouveau un vaste éventail de constructions récentes – et remarquables – qui font toutes appel aux ardoises en fibres-ciment pour les bardages de façade, les revêtements de toiture ou une combinaison des deux. Peu de matériaux créent autant de possibilités architecturales que le fibres-ciment dès qu’il s’agit de mettre en valeur une toiture ou façade. Le format réduit des ardoises en fibres-ciment permet à l’architecte inventif de négocier courbes, arêtes, projections et renfoncements de façade sans le moindre problème. Les toitures, elles aussi, peuvent se concevoir dans tous les styles : du purement traditionnel au résolument moderne, sans saillies et à gouttières et descentes invisibles. Nous osons espérer que les nombreux exemples internationaux rassemblés ici – Belgique, Pays-Bas, Irlande, Grande-Bretagne, France et Allemagne – retiendront toute votre attention et vous procureront le plaisir que l’on associe à la vue de jolies choses. De nombreux exemples repris dans ce livre sont agrémentés de dessins à l’échelle 1:10. Découvrez les multiples facettes et solutions offertes par les ardoises en fibres-ciment dans le Volume 3 de ‘Best of Slates’. Le livre se compose de 80 pages et décrit 31 projets originaux nationaux et internationaux. Vous pouvez obtenir votre exemplaire via info@eternit.be.

Eternit NV-SA

Kuiermansstraat 1 B-1880 Kapelle-op-den-Bos

Tél. +32 (0)15 71 71 71 Fax +32 (0)15 71 71 79

RPR Brussel-RPM Bruxelles BTW BE 0466 059 066 TVA

KBC 482-9098061-09 info@eternit.be

www.eternit.be


DIMENSION 28 - FR