Page 32

papamamancitroen.com_26

Nigel Hollis 62 cite l’étude longitudinale de Guest63 qui a démontré que l’adulte conserve au moins 23 % des préférences des marques de son enfance (et utilise plus de la moitié des marques utilisées pendant l’enfance d’après Caroline Rouen-Mallet) et af!rme que la nostalgie et le poids des souvenirs d’enfance peuvent avoir une forte in"uence dans l’attachement à une marque chez l’adulte. James McNeal64 évoque une autre étude où les enfants interrogés ont répondu à 71 % qu’ils étaient d’accord avec le fait que quand ils étaient satisfaits d’une marque, il était très dif!cile de les en faire changer. Il précise aussi qu’un adulte qui a été ami de la marque depuis son enfance, sera plus enclin à adhérer à un programme de !délisation. Anne Sutherland et Beth Thompson65 estiment que personne ne sait dire si un enfant qui n’aime pas une marque sera une fois adulte moins susceptible de l’acheter, mais précisent que tout « Brand manager » peut raconter l’histoire d’un fan de la marque qui a grandi avec elle ou en regardant un parent ou un ami l’utiliser. Pour Nathalie Guichard et Régine Vanheems 66, « l’enfant consommateur d’aujourd’hui adopte des comportements et des attitudes qui le structurent et conditionnent en partie son futur comportement d’adulte consommateur. »

Prendre en compte les enfants et les séduire, c’est aussi l’opportunité pour une marque de : Créer du tra"c et augmenter le temps passé au point de vente Tim Coffey, David Siegel et Greg Livingston67 citent l’initiative d’un zoo qui a augmenté sa fréquentation simplement en communiquant directement auprès des enfants et rappellent le rôle des « Happy Meal » dans la restauration rapide.

62 Lindstrom et B. Seybold (2004), Brandchild: Remarkable Insights Into The Minds Of Today's Global Kids And Their Relationships With Brands, 2e édition, Kogan Page Ltd p. 47 63 Guest, Brand Loyalty Revised : A Twenty Year Report, Journal of Applied Psychology, 48, 1964, pp. 93-7 64 McNeal (1999), The Kids Market: Myths & Realities, Paramount Market Publishing p. 102 65 Sutherland et Thompson (2003), Kidfluence: The Marketers Guide to Understanding and Reaching Generation Y-Kids, Tweens, and Teens, McGraw-Hill p. 131 66 Guichard et Vanheems (2004), Comportement du consommateur et de l’acheteur, Bréal p. 76 67 Coffey, Siegel et Livingston (2006), Marketing to the New Super Consumer Mom & Kid, Paramount Market Publishing p. 81

Pourquoi créer chez l’enfant de l’attachement à une marque pour adultes ?

Profile for Didier Rols

Papa Maman Citroën  

Pourquoi créer chez l’enfant de l’attachement à une marque pour adultes ? Le cas de l’automobile et de CITROËN.

Papa Maman Citroën  

Pourquoi créer chez l’enfant de l’attachement à une marque pour adultes ? Le cas de l’automobile et de CITROËN.