Page 27

papamamancitroen.com_21

• La culpabilité du parent qui n’a pas pu lui consacrer tout le temps et toute l’attention nécessaires en raison d’une activité professionnelle surchargée, • Le choix d’un moment propice comme les vacances pendant lequel le parent est plus facile à séduire. Anne Sutherland et Beth Thompson41 distinguent deux formes de « nagging » (harcèlement) : • « Persistent nagging », harcèlement le plus agaçant lorsque l’enfant répète sa demande avec un volume et une insistance croissantes, • « Importance nagging », harcèlement plus sophistiqué et manipulateur où l’enfant joue sur le désir des parents pour ce qu’il y a de meilleur pour leur enfant Elles évoquent les différents « styles », dé!nis par McNeal42 et que les enfants utilisent pour essayer d’obtenir ce qu’ils veulent : • Éducationnel « Vous voulez que j’apprenne, n’est-ce pas ? » • Santé « Vous voulez que je sois en bonne santé, n’est-ce pas ? » • Temps « Ça vous fera gagner du temps » • Économique « Ça vous fera économiser de l’argent » • Humeur « Vous voulez que je sois content, n’est-ce pas ? » • Sécurité « Vous ne voulez pas que je me blesse, n’est-ce pas ? » Anne Sutherland et Beth Thompson43 précisent en!n que les invocations des enfants ont plus d’in"uence que la publicité sur les achats des parents. Joël Brée 44 rappelle que « c’est lors de la reconnaissance du problème et de la recherche d’information que le poids de l’enfant est optimal. Il temps par contre à décroître lors de la décision » et que « les avis des enfants seront d’autant mieux considérés que la mère a une attitude favorable envers la télévision, qu’elle se préoccupe des questions économiques et financières, et que les modèles généraux de communication au sein de la famille favorisent la discussion. »

41 Sutherland et Thompson (2003), Kidfluence: The Marketers Guide to Understanding and Reaching Generation Y-Kids, Tweens, and Teens, McGraw-Hill p. 115-116 42 McNeal (1992), Kids As Customers: A Handbook of Marketing to Children, New Lexington Press 43 Sutherland et Thompson (2003), Kidfluence: The Marketers Guide to Understanding and Reaching Generation Y-Kids, Tweens, and Teens, McGraw-Hill p. 127 44 Brée (2004), Le comportement du consommateur, Dunod p. 109

Pourquoi créer chez l’enfant de l’attachement à une marque pour adultes ?

Profile for Didier Rols

Papa Maman Citroën  

Pourquoi créer chez l’enfant de l’attachement à une marque pour adultes ? Le cas de l’automobile et de CITROËN.

Papa Maman Citroën  

Pourquoi créer chez l’enfant de l’attachement à une marque pour adultes ? Le cas de l’automobile et de CITROËN.