Page 1

Sète

6e édition

Paul Valéry et les sciences CONFÉRENCES - POÉSIE - SPECTACLES / LECTURES - CONCERT - VISITES COMMENTÉES

MUSÉE PAUL VALÉRY - SÈTE 23 - 24 - 25 SEPTEMBRE 2016 SOUS LE HAUT PATRONAGE DE L’ACADÉMIE FRANÇAISE AVEC LE PARTENARIAT DES ÉDITIONS FATA MORGANA


INTRODUCTION ORGANISATION Direction Maïthé Vallès-Bled Conservateur en chef du Patrimoine Directrice du Musée Paul Valéry Avec la collaboration de Stéphane Tarroux Conservateur du Patrimoine, Musée Paul Valéry Clémence Ricard-Vilar Régisseur, Musée Paul Valéry Photographies Gilles Hutchinson

À la différence de poètes plus anciens, Paul Valéry, n’a pas proposé de vision scientifique globale du monde. Mais, bien que, dans l’enfance, ses faiblesses en mathématiques l’aient dissuadé de présenter l’École navale, il a éprouvé pour les sciences un intérêt constant et a su, au fil du temps, se construire une culture scientifique personnelle, qui a fait de lui un authentique amateur éclairé. Par la suite, sa notoriété et ses fonctions officielles, dans les cercles de la Société des Nations ou encore à l’Académie française, lui ont donné l’occasion

Réalisé en coproduction par Le Musée Paul Valéry Les Éditions Bruno Doucey Les Éditions sonores Sous la lime

de rencontrer les meilleurs esprits dans de nombreux domaines scientifiques, et en particulier dans celui des sciences physiques, tel Albert Einstein ou encore Jean Perrin. Déjà frappés par le brio de la conservation de Valéry, les plus grands savants ont été étonnés par la pénétration de ses analyses et sa capacité prospective. Hors des circonstances que favorise la sociabilité active de Valéry, sans doute les sciences rencontrent-elles en profondeur une réflexion personnelle, qui le conduit parfois aux limites de la métaphysique, aussi bien dans les notes des Cahiers que, de manière peut-être plus surprenante, dans son œuvre poétique. Produits de l’activité de l’esprit, les sciences lui apparaissent en effet comme une ressource de méthodes valides qui peuvent être utiles dans sa tentative pour formaliser le fonctionnement de la conscience placée en interaction avec le corps et le monde. La pensée de Valéry n’est donc en rien détachée du réel. Il a eu au contraire lui-même le souci de favoriser la diffusion des connaissances et d’œuvrer pour mettre en place à l’échelle européenne une société des esprits. Après la Première Guerre mondiale, il fait un constat : il existe une crise de civilisation qui est au fond une crise de l’esprit. L’activité scientifique s’est en effet à ce point accélérée que les hommes de la modernité sont placés dans une situation

inédite et sont confrontés à des questions d’une nouveauté radicale, auxquelles il leur est difficile de répondre. Lui-même inquiet face à un savoir qui gagne en abstraction et qui engendre beaucoup d’incertitudes, Valéry analyse les répercussions de la crise aussi bien sur les domaines de la politique et de la morale que de l’éducation. Il ne prétend jamais usurper la place de l’homme d’action qui élabore un programme dans l’espoir de changer le réel. Mais, comme écrivain et penseur informé des sciences – le fait est assez rare pour être à nouveau relevé –, et en un temps où la brutalisation des sociétés conduisait certains à des simplifications redoutables et violentes, il réaffirme la valeur de l’esprit dans une crise dont l’esprit est la cause et dont il est aussi l’unique solution. En cela, la pensée de Valéry s’inscrit aujourd’hui encore dans une réelle actualité.

MUSÉE PAUL VALÉRY SÈTE

3


PROGRAMME

6e édition

Les manifestations se déroulent à l’intérieur du Musée et dans ses jardins (repli à l’intérieur en cas de mauvais temps)

17h30 

VEN. 23 SEPTEMBRE

Constitué à partir de 1948 grâce à la donation de Jeannie Valéry, veuve du poète, le fonds Paul Valéry réunit un ensemble significatif d’œuvres, de manuscrits et d’objets. De nombreuses acquisitions ont par la suite enrichi et diversifié ce fonds. Outre un portrait de Valéry exécuté par Lou Albert-Lasard (1885-1969) et un dessin réalisé par Valéry pour Jeanne Loviton, dite Jean Voilier, la nouvelle présentation met en avant une partie de la correspondance, récemment acquise, qu’il a échangée entre 1890 et 1898 avec le poète Stéphane Mallarmé.

15h

Ouverture des Journées Paul Valéry par François Commeinhes, SÉNATEUR-MAIRE DE SÈTE

En présence des petits-enfants de Paul Valéry et de l’ensemble des invités. 16h 

CONFÉRENCE INAUGURALE

18h30

POÉSIE CONTEMPORAINE

19h30

16h30

Valéry et la science des rêves William Marx (FRANCE) La Science des rêves : tel fut le titre de la première traduction française, en 1926, de Die Traumdeutung, l’ouvrage fondateur de Sigmund Freud, plus connu maintenant sous le titre L’Interprétation du rêve. Mais la science des rêves, ce pourrait être aussi le nom de tout l’appareil théorique que Valéry s’efforce de construire dans les Cahiers depuis les années 1890 : un système psychologique complet, dont les échos se font entendre jusque dans son œuvre poétique. Entre ces deux sciences du rêve, le dialogue fut difficile, mais non pas inexistant. Si Valéry fait autre chose que de la psychanalyse, que fait-il au juste ?

4

VISITE COMMENTÉE DE LA SALLE PAUL VALÉRY

18h15

Lecture poétique musicale, précédée d’un regard du poète invité sur Paul Valéry Jean-Clarance Lambert (FRANCE) Héloïse Dautry (FRANCE), HARPE 21h

CONCERT / CRÉATION

22h15

Roula Safar chante Paul Valéry ACCOMPAGNÉE PAR Ghislain de Fonclare, COMÉDIEN ET Michel Maurer, PIANO Récital à l’occasion de la sortie du CD réalisé en coproduction par le Musée Paul Valéry, les Éditions Bruno Doucey et les Éditions sonores Sous la lime Chacune des éditions des Journées Paul Valéry permet de proposer un éclairage spécifique sur les publications récentes et les créations réalisées à partir ou autour de l’œuvre de Valéry, témoignant ainsi de la présence de Paul Valéry dans la création artistique immédiatement contemporaine. Le CD enregistré par la mezzo-soprano Roula Safar réunit des textes de Valéry mis en musique par des compositeurs du XXe siècle et par elle-même. Un choix de poèmes dits et surtout chantés qui comprend L’ange, des extraits de La Jeune Parque et de divers recueils tels que Album de vers anciens, Charmes, Poésie perdue, et Corona et Coronilla. MUSÉE PAUL VALÉRY SÈTE

5


PROGRAMME

6e édition

SAM. 24 SEPTEMBRE

17h

VIDÉORAMA

17h45 10h

Lettres de Paul Valéry à Stéphane Mallarmé

CONFÉRENCE

11h

ACQUISITION RÉCENTE DU MUSÉE PAUL VALÉRY

L'aventure de la connaissance. Science et poésie dans l'écriture de Valéry Maria Teresa Marina Giaveri (ITALIE) Dans les littératures de l'âge classique et du Moyen Âge, la poésie a pu proposer une vision scientifique du monde : les œuvres de Lucrèce et de Dante en sont les exemples majeurs. Mais, à l'époque moderne, les résultats ou les hypothèses scientifiques apparaissent difficilement transmissibles par le genre “poème”. Pourtant l'un des textes le plus aimés par Valéry, Eureka de Edgar Allan Poe, présente une “Cosmogonie de l'Univers” en arborant l'indication “Poème en prose”. Dans l'œuvre publique de Paul Valéry on pourrait voir aussi une mise à l'épreuve des différents genres littéraires pour traduire en écriture cette recherche personnelle et générale dont les méthodes sont empruntées à plusieurs sciences. Maria Teresa Marina Giaveri propose de choisir un thème (l'analyse de la perception) et d'en suivre le développement dans trois moments et trois genres différents de l'écriture valéryenne. 11h30

Maïthé Vallès-Bled, conservateur en chef du Patrimoine, directrice du Musée Paul Valéry Stéphane Tarroux, conservateur du Patrimoine au Musée Paul Valéry La vente de la bibliothèque Mallarmé en octobre 2015 a permis au Musée de faire l’acquisition d’un pan important, et en grande partie inédit, des lettres envoyées par Paul Valéry à Stéphane Mallarmé durant la période 1890-1898. D’abord désireux de mettre ses idées à l’épreuve et de se faire connaître, le jeune disciple âgé de 19 ans déploie au fil du temps tout un éventail de modalités d’écriture, où le texte théorique côtoie le carnet mondain et où le lyrisme n’exclut pas l’auto-dérision. 18h15

POÉSIE CONTEMPORAINE

19h15

Lecture poétique musicale, précédée d’un regard du poète invité sur Paul Valéry Nicolas Aliferis (GRÈCE) Canan Domurcakli (TURQUIE), SAZ Patrick Vendrin, COMÉDIEN

POÉSIE CONTEMPORAINE

12h30

Lecture poétique musicale, précédée d’un regard du poète invité sur Paul Valéry Nuno Júdice (PORTUGAL) Patrick Vendrin, COMÉDIEN Canan Domurcakli (TURQUIE), SAZ 15h

21h

SPECTACLE / LECTURE MUSICALE

22h

Paul Valéry. Le Bilan de l’intelligence Hippolyte Girardot Ahmad Delchad (TURQUIE), VIOLONCELLE Le Bilan de l’intelligence est un essai bref et visionnaire paru en 1935 dans lequel Valéry analyse la radicale nouveauté de notre modernité, la crise politique, morale ou éducative qu’elle provoque et les moyens à mettre en œuvre pour la surmonter. Le développement vertigineux de la science et la circulation accélérée des idées ont émancipé notre temps du passé et l’ont plongé dans l’incertitude de l’avenir. Face à une crise inédite menaçant l’existence même de la civilisation, l’esprit seul peut espérer la surmonter par un développement supérieur de ses facultés. Inquiet mais lucide, Valéry surprend encore par l’actualité et la perspicacité des vues qu’il développe.

CONFÉRENCE

16h

Réflexions vagabondes sur la science Michel Jarrety (FRANCE) L’intérêt de Valéry pour la science continue de soulever des difficultés d’interprétation, et la question est en particulier de savoir si l’on peut découvrir une pensée scientifique chez cet écrivain qui n’avait qu’une culture d’amateur éclairé. Un point en tout cas n’a peut-être pas été jusqu’ici assez souligné : c’est que si se dessinent çà et là les éléments d’une histoire – de la physique surtout – Valéry jette un regard inquiet sur cette évolution qui conduit à un savoir selon lui de plus en plus abstrait, donc éloigné du monde sensible qui est à ses yeux la seule réalité, et un savoir aussi dont le devenir est de moins en moins prévisible. © Gaëlle Simon

6

MUSÉE PAUL VALÉRY SÈTE

7


PROGRAMME

6e édition

DIM. 25 SEPTEMBRE

16h30Conférence 17h30

Les compétences mathématiques de Valéry entre théorie et métaphore Andrea Pasquino (ITALIE) Paul Valéry connaissait les travaux scientifiques de ses contemporains soit en physique (Einstein par exemple), soit en mathématiques (Poincaré). S’il n’arrivait pas à la maîtrise totale des calculs, il comprenait toutefois l’essence conceptuelle de ces disciplines. Il parvenait même à proposer des applications de modèles mathématiques aux sciences humaines, qui seront d’actualité à la fin du siècle. S’inspirant également de Leibniz et de Raymond Lulle, il proposait les axiomes de base du Calcul Universel, qui préfigure le projet informatique. 18h

SPECTACLE / LECTURE MUSICALE

19h

Poésies de Paul Valéry Ghislain de Fonclare 11h

(FRANCE) CONFÉRENCE

12h

Valéry, Proust et les sciences des rêves Masanori Tsukamoto (JAPON) Les sciences des rêves ont considérablement évolué avec la parution de L’Interprétation du rêve de Freud en 1900. Les études sur le rêve de Valéry illustrent pourtant une conception différente de l’héritage romantique et des développements théoriques fondés sur la découverte de Freud. Notre propos consiste à dégager quelques traits essentiels des réflexions valéryennes sur le rêve en les comparant avec celles de Proust, qui impliquent bien des points communs. Nous tenterons ensuite de situer leurs réflexions dans le courant des idées sur le rêve en pleine mutation au début du XXe siècle. 15h

Marc Simon (FRANCE), GUITARE, XYLOPHONE

Lecture d’un choix de textes empruntés à différents recueils de Paul Valéry ainsi qu’une sélection de poèmes extraits de Corona & Coronilla, poèmes écrits pour Jeanne Loviton, le dernier amour de l’auteur.

POÉSIE CONTEMPORAINE

16h

Lecture poétique musicale, précédée d’un regard du poète invité sur Paul Valéry Guy Goffette (FRANCE / BELGIQUE) Marc Simon (FRANCE), GUITARE, XYLOPHONE

8

MUSÉE PAUL VALÉRY SÈTE

9


CONFÉRENCIERS, POÈTES ET ARTISTES

6e édition

Selon l’ordre chronologique des interventions

Héloïse DAUTRY

VEN. 23 SEPTEMBRE William MARX FRANCE William Marx, essayiste, critique et professeur de littératures comparées à l’université Paris Nanterre, a été responsable de l’équipe Valéry de l’Institut des textes et manuscrits modernes (École normale supérieure – CNRS) de 2007 à 2014, et a dirigé avec Nicole Celeyrette-Pietri l’édition du tome XIII et dernier des Cahiers 1894-1914 de Valéry, paru en 2016 chez Gallimard. Parmi ses nombreux livres figurent Naissance de la critique moderne : la littérature selon Eliot et Valéry (Artois Presses Université, 2002) ainsi que quatre essais publiés aux Éditions de Minuit et traduits en plusieurs langues : L’Adieu à la littérature (2005), Vie du lettré (2009), Le Tombeau d’Œdipe (2012) et La Haine de la littérature (2015). Il a obtenu en 2010 le prix Montyon de l’Académie française.

Jean-Clarence LAMBERT FRANCE, 2013 Poète, critique d’art, essayiste et traducteur, il fonde en 1955 la collection du Musée de poche et organise également pendant près de quarante ans des manifestations poétiques et artistiques. Il traduit en français l’œuvre d’Octavio Paz et collabore avec Roger Caillois à la rédaction du Trésor de la poésie universelle paru sous l’égide de l’UNESCO. Il est également cofondateur de la revue de critique Opus international. Jean-Clarence Lambert est profondément marqué par l’œuvre et la pensée de Paul Valéry. C’est à l’âge de 15 ans, alors qu’il assiste à ses obsèques, qu’il fait vœu de poésie. Il réunit et présente en 1962 les écrits sur l’art du poète avant d’être associé à la revue Recherches poïétiques de René Passeron, qui développe la pensée de Valéry. En 1995, il est couronné du Grand Prix de Poésie de la Société des Gens de Lettres. Il fait paraître en 2009 X-Alta Continuum poétique 1991-2006 et, en 2012, Vœu de poésie et Écrits sur l’art ont fait l’objet d’une nouvelle édition.

10

FRANCE, harpe Concertiste, professeur de harpe au Conservatoire de Montpellier et passionnée par la création contemporaine, elle interprète des œuvres des compositeurs Kaija Saariaho, Orjan Sandred, Dragan Latincic... Régulièrement invitée en France et en Europe, elle participe également à de nombreux projets liés à la poésie : Maison de la poésie de Montpellier, création Polyphonies Neruda, Festival de poésie de Sète Voix Vives, de Méditerranée en Méditerranée... Elle a enregistré avec la flûtiste Camilla Hoitenga les CD Cracks and Corrosion (Naxos, 2009) et Let the wind speak (Ondine, 2015).

Roula SAFAR FRANCE / LIBAN, mezzo-soprano, guitare, tambourin Née au Liban, Roula Safar a grandi dans la musique et la poésie. Au moment de l’adolescence, la guerre et l’exil, l’arrachent brutalement à son pays natal. Elle effectue ses études musicales tout d’abord à Beyrouth puis à Paris où elle obtient une licence de musicologie et un premier prix de chant au CNR de Boulogne. Interprète de grands rôles à l’opéra, elle chante dans les grandes salles parisiennes et à l’étranger. D'une personnalité charismatique et singulière, Roula Safar sillonne les chemins de traverse entre les répertoires, les styles et conçoit des concerts poétiques notamment autour de Jean Richepin, René Char, Paul Valéry. S’accompagnant à la guitare et aux percussions, elle met en musique des poèmes ainsi que des textes anciens dans des langues disparues. En 2015, elle enregistre des chants en langues anciennes pour le Musée de l’Homme de Paris.

MUSÉE PAUL VALÉRY SÈTE

11


CONFÉRENCIERS, POÈTES ET ARTISTES

Ghislain DE FONCLARE

6e édition

SAM. 24 SEPTEMBRE

Comédien Acteur depuis une douzaine d’années, il crée avec Pascale Nandillon l’atelier hors champ. Il joue dans les diverses créations de la compagnie sur des textes de Pessoa, Duras, Fosse, Nijinski, Stramm… On le voit également dans les spectacles burlesques de Catherine Vallon – Des Rangées puis Dépassions, la course des perdus, d’après Andromaque de Racine. Plus récemment, il a joué La Nuit juste avant les forêts dans une mise en scène de Cyril Desclés. Au cinéma, il tourne avec Céline Finidori, Bertrand Bonello, Ronan Lepage et Guillaume Bureau. Il participe chaque année au Festival de poésie de Sète, Voix Vives, de Méditerranée en Méditerranée, donnant des lectures de textes de poètes de nombreux pays.

Michel MAURER FRANCE, piano Premier prix de piano au CNSM de Paris, il devient le pianiste de l’ensemble instrumental Ars Nova. On lui doit la création des œuvres de Luc Ferrari, Alexandros Markeas, Zad Moultaka. Musicien polyvalent, il donne des concerts de musique improvisée avec Denis Colin, l’Ensemble Transes européennes, participe à de multiples projets pluridisciplinaires, fait se côtoyer le répertoire classique et les œuvres contemporaines. Il a notamment enregistré plusieurs CD des œuvres du compositeur Luc Ferrari et l’intégrale des œuvres pour piano d’Arnold Schoenberg.

12

Maria Teresa Marina GIAVERI ITALIE Maria Teresa Marina Giaveri a été professeur de Littérature française (Université de Milan et de Pise) et de Littérature comparée (Université de Naples et Turin). Elle est actuellement membre de l'Académie des Sciences de Turin et du Collège Doctoral de l'Université turinoise. Spécialiste de critique génétique, traductrice, elle a consacré plusieurs essais à Paul Valéry, dont elle a aussi publié quelques inédits : Le vieil Homme, Alphabet et, récemment, les premières leçons du “Cours de Poétique” (cfr. Opere scelte - Œuvres de Paul Valéry, a cura di M. T. Giaveri,  Milano, Mondadori, Collection I Meridiani, 2014). Elle est vice-présidente du Pen Club Italia et directrice du Centro Studi e Documentazione Paul Valéry.

Nuno JÚDICE PORTUGAL, poète Né en 1949 à Mexilhoeira Grande (Algarve), il a enseigné jusqu'en 2015 à la Faculté de Sciences Sociales et Humaines de l’Université Nouvelle de Lisbonne. Entre fin 1997 et début 2004 il a été Conseiller Culturel à l’Ambassade du Portugal à Paris, où il a dirigé le Centre Culturel de l’Institut Camões. Il est l’auteur de nombreux recueils de poésie, essais, romans traduits dans différents pays. Il a été de nombreuses fois publié en France : son recueil Un chant dans l’épaisseur du temps est paru dans la collection Poésie / Gallimard (1992), son roman Traces d’ombres a été publié par les éditions Metailié (2000), L’ange de la tempête par les éditions La Différence. On compte également de nombreux recueils chez Fata Morgana (Lignes d’Eau, Source de vie, Pedro évoquant Inès), Chandeigne (Jeu de reflets), L’Escampette (Les degrés du regard), ou Le Taillis Pré (La condescendance de l’être, Le mouvement du monde). Récemment ont paru en traduction française : Géométrie variable (Vagamundo), Le sentiment fugace de l'éternel (Corlevour), Manuel de notions essentielles (Atelier La Feugraie). Depuis 2009, il est directeur de la revue Colóquio Letras de la Fondation Calouste Gulbenkian.  Lauréat des plus importants prix de poésie et du roman au Portugal, il a reçu en 2013 à Madrid le Prix Reina Sofia de la poésie ibéro-américaine.

MUSÉE PAUL VALÉRY SÈTE

13


CONFÉRENCIERS, POÈTES ET ARTISTES

Patrick VENDRIN

Nicolas ALIFERIS

Comédien

GRÈCE, poète

Comédien, lecteur, danseur, Patrick Vendrin est également metteur en scène et formateur. Ces dernières années, il a collaboré avec la Compagnie Zigzags – Michel Arbatz, la Compagnie Carambole, la Compagnie Double Jeu et la Compagnie l'Atalante. Il travaille également avec la Compagnie Faits Divers sur des lectures théâtralisées (Inconnu à cette adresse, Lorca Luna, Le tour de Jules en 80 minutes...), des performances impros, mais aussi des mises en scène de spectacles poétiques, musicaux, chorégraphiques, de lectures par des jeunes et des enfants. Il a également collaboré avec le Théâtre de Clermont l'Hérault et est lecteur pour la revue Souffles, pour “Escapades en librairie”, la Comédie du livre, les Musées de Sète et de Montpellier.

Né à Athènes, il a étudié les mathématiques à Bedford College, Université de Londres (Bachelor of science) et la philosophie à l’Université de Paris VIII (Maîtrise de philosophie). Il a par la suite enseigné la traduction littéraire à l’Université d’Athènes et au Centre européen de traduction, à Athènes. Il collabore depuis plus de vingt ans avec l’ENA grecque et le Parlement grec comme professeur de langues étrangères et de traduction. Il a publié en Grèce quatre recueils de poésie (éditions ΑΓΡΑ) et a traduit vers le grec plusieurs poètes et écrivains français et italiens.

Canan DOMURCAKLI TURQUIE, saz Née à Ankara, Canan Domurcakli a été très influencée par la musique traditionnelle qui pour elle est une façon de s’attacher et se détacher de la vie. Professeur de saz, elle met volontiers sa musique au service de la poésie en accompagnant dans leurs lectures des poètes de nombreuses nationalités. Licenciée en archéologie, elle écrit également des nouvelles.

Michel JARRETY FRANCE Michel Jarrety est l’un des meilleurs spécialistes de l’œuvre de Paul Valéry. Professeur de Littérature française à l’Université Paris IV-Sorbonne, il est l’auteur de l’édition du volume Poésie perdue : les poèmes en prose des Cahiers de Paul Valéry (Gallimard, 2000), de la biographie de référence parue en 2008 chez Fayard ainsi que de nombreux essais ou éditions critiques. En 2015, les PUF ont réédité son Valéry devant la littérature et il est l’éditeur scientifique des trois volumes des Œuvres de Valéry parus cette année dans la collection de la Pochothèque, où le choix des textes permet de faire évoluer “l’inexacte figure du poète de l’intellect”.

14

Hippolyte GIRARDOT comédien Rêvant de devenir directeur artistique, Hippolyte Girardot intègre d’abord les Arts décoratifs. En 1973, il débute au cinéma comme interprète et a tourné depuis plus de 70 films, notamment avec Jean-Luc Godard, Arnaud Desplechin, Pascal Bonitzer ou encore Pascale Ferran. Nommé en 1985 pour un César grâce à son rôle dans Le Bon Plaisir, il participe à Un monde sans pitié d’Éric Rochant, en 1990. Au théâtre, il joue dans des mises en scène de Roger Planchon et, tout récemment, d’Irina Brook.

Ahmad DELCHAD SYRIE, violoncelle Kurde de Syrie, Delchad Ahmed est né dans une famille de musiciens dont le père est chef d'orchestre. Il montre très tôt des aptitudes exceptionnelles qui lui font réussir brillamment ses études à l'Institut supérieur de musique de Damas puis au conservatoire de Montpellier dont il sort diplômé. À 15 ans il est violoncelliste dans l'orchestre symphonique national de Syrie. Il se fait alors remarquer par le violoncelliste Yoyoma qui lui promet un grand avenir de soliste international. Delchad affectionne tout particulièrement les musiques du monde. Multi instrumentiste exceptionnel, il est aussi à l'aise au violon qu'au violoncelle ou à l’oud.

MUSÉE PAUL VALÉRY SÈTE

15


CONFÉRENCIERS, POÈTES ET ARTISTES

6e édition

DIM. 25 SEPTEMBRE Masanori TSUKAMOTO JAPON Professeur de littérature française à l’Université de Tokyo, Masanori Tsukamoto est l’auteur de nombreux articles sur Valéry dont “Les Paradis artificiels et Monsieur Teste : la théâtralisation de la conscience” (La Licorne, n°83, 2008) et “La bêtise n’est pas mon fort – la notion de bêtise chez Valéry et chez Flaubert” (Bulletin de la section française, Faculté des Lettres, Université Rikkyo, n°40, 2011). En tant que traducteur, il a publié notamment un tome entièrement consacré aux textes valéryens sur le rêve (Collection Paul Valéry dirigée par K. Tsunekawa, tome II : “La géométrie du rêve”, Chikuma-Chobô, 2011), et a reçu le prix de la Culture de la Traduction au Japon pour la traduction japonaise de l’ouvrage Biblique des derniers gestes de Patrick Chamoiseau (2010).

Guy GOFFETTE FRANCE / BELGIQUE Poète et romancier, il est né en 1947 à Jamoigne. Durant son enfance campagnarde, il a observé la nature et les gens du monde rural. Il a été tour à tour enseignant, libraire, et éditeur des cahiers de poésie Triangle (de 1980 à 1987) et de l’Apprentypographe (1983-1987). Il est également membre du comité de lecture des éditions Gallimard, où sont publiés la plupart de ses livres. Auteur notamment de La vie promise, L’autre Verlaine, Presqu’elles, ou La ruée vers Laure, Guy Goffette aborde dans ses textes des thèmes aussi partagés que l'enfance, la nostalgie, la difficulté d'aimer, la poésie des lieux... Parmi ses dernières parutions, on compte notamment, en 2013, le roman Géronimo a mal au dos et, en 2016, le recueil Petits riens pour jours absolus. Il a obtenu en 2001 le Grand Prix de Poésie de l’Académie française, et reçoit en 2010 le Goncourt de la poésie pour l’ensemble de son œuvre.

16

Marc SIMON FRANCE, guitare, xylophone Musicien français, Marc Simon entrecroise les styles musicaux, mélange instruments acoustiques et électroniques et ayant fait de la voix son mode d’expression favori, chante en italien, anglais et français. À travers la forêt des Musiques Insolentes/ Insolites, par sentiers et clairières, (soleil en prime) avec guitare, xylophone, batterie de poche, cornet ou trombone à pistons… Il a réalisé plus de quatre albums et 300 concerts en France et en Europe. Son dernier album, Corman, en quartet éclectique et virevoltant, est paru en novembre 2015.

Andrea PASQUINO ITALIE Il a enseigné dans différentes universités en Italie (Milan,Trieste, Pescara) et en France (Nice, Montpellier). Il publie en 1980 le premier essai italien qui traite des Cahiers de Valéry : I Cahiers di Paul Valéry. Una scienza in forma di metafora. Il a participé à différents colloques valéryens en France, en Italie et en Asie, notamment à Séoul, en 2002. Il travaille à la définition des frontières épistémologiques entre science et littérature ainsi qu’entre mathématiques et sciences humaines. Dans ce domaine, il a publié en 2004 Il teorema di Queneau, analysant les liens qui, au cours du XXe siècle en France, unissent écrivains et philosophes aux sciences mathématiques.

MUSÉE PAUL VALÉRY SÈTE

17


CONFÉRENCIERS, POÈTES ET ARTISTES

Ghislain DE FONCLARE Comédien Ghislain de Fonclare consacre une partie de son travail de comédien à la poésie. Depuis 2010, il participe notamment à de nombreuses lectures organisées par le Festival de poésie de Sète, VOIX VIVES, de Méditerranée en Méditerranée, prêtant sa voix à des poètes contemporains issus de nombreux pays. Il connaît bien par ailleurs les différents aspects de la poésie de Valéry pour l’avoir lue à plusieurs reprises.

18

Parution actes des Journées Paul Valéry 2015 En partenariat avec les éditions Fata Morgana

MUSÉE PAUL VALÉRY SÈTE

19


6e édition

23 - 24 - 25 SEPTEMBRE 2016 Les rencontres ont lieu à l’intérieur du Musée et dans ses jardins ENTRÉE GRATUITE

Studio G. L. Manuel Frères Portrait de Paul Valéry, c. 1925 Tirage argentique sur papier, 225 x 173 mm Musée Paul Valéry

Sète 148, rue François Desnoyer 34 200 Sète Tél. (33) 04 99 04 76 16 museepaulvalery@ville-sete.fr

SETE - Les Journées Paul Valéry du 23 au 25 Septembre 2016  

À la différence de poètes plus anciens, Paul Valéry, n’a pas proposé de vision scienti que globale du monde. Mais, bien que, dans l’enf...

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you