Page 1

www.ville-saintemarie.re

n° 74

Magazine d’informations de la Ville – bimestriel gratuit MARS/AVRIL 2013

centre social

Lieu d’activités intergénérationnelles


SOMMAIRE

7

28

10 DOSSIER Centre Social de la Rivière des Pluies

p 3 > 4

Vie municipale p 5

Environnement p 6 > 10

Éducation p 11

économie p 12 > 16

Action sociale p 21 > 26

17

Loisirs p 27

Tourisme p 28 > 31

Culture p 32 > 35

Sport Retrouvez également toute l’actualité municipale sur :

facebook.com/saintemariereunion

2, rue André Lardy – La Mare 97438 Sainte-Marie Tél. 0262 50 97 47 – Fax 0262 50 96 78

N° 74 mars/avril 2013

Soyons tous acteurs Ces deux derniers mois ont été marqués par une actualité municipale une nouvelle fois chargée. L’action sociale et la préservation de notre territoire y occupent une place importante. Dans ce nouveau numéro du journal communal, nous avons souhaité mettre en avant le rôle du Centre Social de la Rivière des Pluies qui est devenu, en trois ans, un acteur incontournable dans la politique sociale de la Ville. À travers différents sujets et le dossier que nous y consacrons, vous découvrirez, entre autres, les missions et actions qui sont menées au quotidien par le Centre Social, et auxquelles chacun peut prendre part, dans un esprit de cohésion, de partage et de solidarité entre Sainte-Mariens. Dans un autre registre, pendant la Semaine du Développement Durable, les établissements scolaires, associations et autres organismes régionaux ont mis en place un bon nombre d’actions de prévention et de sensibilisation sur notre commune. L’occasion pour chacun de prendre une nouvelle fois conscience que la préservation de notre cadre de vie et de notre environnement doit rester, plus que jamais, l’affaire de tous. Cela passe souvent par de petits gestes, mais qui ont toute leur importance. Toutes les initiatives citoyennes, associatives, éducatives bénéficient du soutien de la Ville et de ses services, dans la suite logique de l’action municipale. Bonne lecture.

http://www.ville-saintemarie.re infomairie@ville-saintemarie.re

Publication gratuite de la Ville Directrice de publication : Christine Vidy rédacteur en chef : Emmanuel Virin rédactioN : Florence Fannio , Marie Lisa, Elisabeth Cally, Linda Saci

photos : Gabriel Deroubaix, DR réalisation : Komsa impression : AH-SING Sainte-Clotilde – DL N° 14930

tirage : 11 000 exemplaires

Le maire


053

Action sociale VIE MUNICIPALE JOURNÉE DE LA FEMME

Spécial sport Le 9 mars dernier, le Complexe Omnisports de Flacourt accueillait de nombreuses activités sportives destinées aux femmes dans le cadre de la Journée internationale qui leur était consacrée.

O

fficialisée par l’ONU en 1977, la Journée internationale de la Femme et des droits des femmes est célébrée chaque année le 8 mars. Pour cette 36e Journée internationale, c’est le samedi  9 que la municipalité de Sainte-Marie a souhaité honorer les Femmes. Le Service des

Magazine d’informations de la Ville -

Sports de la Ville avait mis en place des activités dans un esprit de convivialité et de détente pour le plus grand bonheur des participantes : Zumba, gymnastique, mais aussi découverte du waterbike... Malgré la pluie, la journée a été très appréciée par les Sainte-Mariennes.

n°74 - MARS/AVRIL 2013

www.ville-saintemarie.re


4

VIE MUNICIPALE

HOMMAGE

Léa nous a quittés

CITOYENNETÉ

Recensement Depuis 1999, tous les jeunes âgés de 16 ans doivent se faire recenser. Cette démarche, qui s’effectue en mairie, est obligatoire dans le but de passer permis et autres examens.

T

ous les garçons et les filles de nationalité française doivent se faire recenser entre la date de leurs 16 ans et la fin du 3e mois suivant. Mais si un jeune est âgé de plus de 16 ans et n’a pas fait cette démarche, il peut toujours régulariser sa situation jusqu’à l’âge de 25 ans. Une fois le recensement

effectué, une attestation lui est délivrée. Ce document est essentiel, car il sera demandé pour toute inscription aux examens et concours type C.A.P., B.E.P., Bac, mais également pour le permis de conduire. Par ailleurs, les données issues du recensement faciliteront l’inscription des jeunes sur les listes électorales à 18 ans, si les conditions légales pour être électeur sont remplies. À Sainte-Marie, le recensement se fait à l’Hôtel de Ville ou dans les mairies annexes. Il suffit de se présenter, muni d’une pièce d’identité, du livret de famille des parents et éventuellement d’un justificatif de nationalité française.

Nous avons appris avec tristesse le décès de Madame Léa Guichard survenu le 21 mars dernier. Âgée de 102 ans, Léa était la doyenne des Sainte-Mariens et résidait à la Grande Montée. La Ville présente ses sincères condoléances à sa famille et à ses proches.

Inscription sur les listes électorales Pour pouvoir voter lors des prochaines élections, il est obligatoire de s’inscrire sur les listes électorales de votre commune. Il est possible de s’inscrire à tout moment de l’année, mais l’inscription doit se faire avant le 31 décembre 2013. Vous devez pour cela vous rendre à l’Hôtel de Ville ou dans les mairies annexes, muni d’une pièce d’identité et d’un justificatif de domicile, pour une première inscription ou un déménagement sur votre nouvelle commune.

rassemblement

Journée « Bleu, Blanc, Rouge » Le parvis de l’Hôtel de Ville accueillait le 7 avril l’Association Départementale des Porte-drapeaux de France à La Réunion pour une journée d’information. En présence d’élus et des représentants des anciens combattants et réservistes, les participants ont pu échanger sur leur mission de porte-drapeaux.

C

ette journée « Bleu, Blanc, Rouge » avait pour but de rassembler tous les porte-drapeaux de l’île et Présidents de sections patriotiques afin de les informer sur la déontologie, le cérémonial, la tenue particulière du porte-drapeau à l’île de La Réunion. Près de 75 personnes ont ainsi répondu à l’invitation. La matinée d’information a commencé par une minute de silence en mémoire des Morts pour la France et s’est conclue

Magazine d’informations de la Ville -

par un dépôt de gerbe au monument aux Morts. Yves Ferrières, adjoint au Maire délégué aux associations patriotiques et André Crestey, président départemental de l’A.D.P.D.F.R et vice-président des Anciens Combattants, ont ensuite procédé à la remise de la médaille de la Fédération nationale des porte-drapeaux de France à Alidor Grondin, qui porte l’étendard de son association depuis plusieurs années maintenant.

n°74 - MARS/AVRIL 2013

www.ville-saintemarie.re


Action sociale Environnement

055

Travaux

Les cours d’écoles se refont une beauté 

L Dans le cadre des travaux d’amélioration des écoles, inscrits dans un programme pluri-annuel, le fleurissement occupe une place importante.

es aménagements consistent notamment à fleurir les cours de récréation et à aménager des espaces agréables favorisant le bien-être des marmailles. Les écoles maternelles, primaires et les crèches sont pratiquement toutes concernées par ce lifting végétal. L’école maternelle et élémentaire de Duparc, l’école de Terrain Élisa, l’école Louis Lagourgue, la crèche et l’école des

Gaspards, la crèche des Cafés sont déjà réaménagées et fleuries, et des travaux de maçonnerie en moellons ont aussi été menés pour sécuriser les parterres de fleurs. Les écoles Desbassyns, Vincent Boyer de la Giroday et de l’Espérance ont également bénéficié de ces aménagements floraux. Ce coup de beauté se poursuivra dans les autres établissements communaux.

ÉNERGIE RÉUNION

Réduisez votre facture d’électricité L’Agence Régionale Energie Réunion (ARER) met à votre disposition un mode d’emploi pour réduire votre facture d’électricité. Cette brochure est disponible gratuitement dans les Espaces Info Energie de la Réunion du Nord et du Sud.

D

e l’achat de vos appareils électroménagers à votre consommation d’eau, en passant par l’électronique et l’éclairage, le guide pratique édité par l’ARER vous explique comment faire de petits gestes pour de grandes économies. Magazine d’informations de la Ville -

Disponible depuis peu dans les Espaces Info Energie du Nord et du Sud, le guide est aussi téléchargeable sur le site www.arer. org. Par ailleurs des conseillers Info Energie sont également à votre écoute pour approfondir ces informations au 0262 25 72 57.

n°74 - MARS/AVRIL 2013

www.ville-saintemarie.re


6

éducation RÉFORME PEILLON

Nouveaux rythmes scolaires Depuis peu, le Gouvernement a instauré une nouvelle réforme sur les rythmes scolaires de l’Ecole Primaire. Le décret paru le 28 janvier 2013 prévoit des semaines de cours de 4 jours et demi. La Ville a décidé d’appliquer cette réforme à compter de la rentrée 2014.

E

n effet, la municipalité a pris la décision de reporter l’application de cette réforme à la rentrée 2014-2015 afin de disposer du temps nécessaire à la préparation de celle-ci, en concertation avec les comités de parents d’élèves, les associations, le personnel communal et les équipes éducatives. Parce que vous êtes les premiers

concernés par l’évolution des rythmes scolaires, la Ville a souhaité vous associer au choix du jour de cours supplémentaire. À travers le coupon-réponse que vous avez remis à l’école de votre enfant, la Ville recueillera vos avis et arrêtera sa décision dans les prochains mois, lors d’un vote du Conseil Municipal.

bénéficié de l’accompagnement du jardinier de l’école et de celui de l’association. Leur mission : expliquer aux enfants leur métier, comment planter, à quel moment ? …

Le Soroptimist est une association féminine interprofessionnelle internationale regroupant des femmes ayant des activités professionnelles diverses. Ce club de services intervient dans plusieurs domaines pour des causes humanitaires ou des soutiens ponctuels personnalisés. Leur accompagnement dans ce projet s’inscrit dans le cadre de leur engagement pour l’eau et la nutrition en apportant leur soutien à l’activité périscolaire de jardinage.

ÉCOLE YVES BARAU

Des jardiniers en herbe Depuis le début du mois d’avril, une classe de l’école Yves Barau participe à un projet de fleurissement de la Mairie Annexe de la Grande Montée. Objectif de ce programme : apprendre à jardiner tout en participant à l’amélioration de son cadre de vie. À l’initiative du comité de quartier de la Grande Montée, avec l’aide de l’association « Soroptimist » et des services de la Mairie, ce projet pédagogique rassemble 26 élèves de CM1 qui travaillent actuellement sur le fleurissement de deux parcelles de 20 m² à l’avant de la Mairie annexe du quartier. Après avoir fait des recherches sur les plantes et le jardinage au sein de la BCD de l’école et sur Internet, les « jeunes pousses » ont Magazine d’informations de la Ville -

Le 18 avril dernier, les petits jardiniers en herbe commençaient gaiement le fleurissement. Ce jardin pédagogique sera présenté lors de la Journée Mondiale de l’environnement le 5 juin prochain.

n°74 - MARS/AVRIL 2013

www.ville-saintemarie.re


7

éducation

tos + De pho facebook.com/saintemairiereunion

VILLAGE FRATERNEL

Entre respect et fraternité Le parvis de la Médiathèque a accueilli la Ligue de l’Enseignement à l’occasion du Village Fraternel 2013. Une manifestation sur le thème du rassemblement pour le respect des cultures et des différences.

L

e 20 mars dernier, la Ligue de l’Enseignement a convié de nombreuses associations dans le cadre du déroulement du Village Fraternel. Ce grand rassemblement clôture les semaines d’éducation contre le racisme. Il a pour but de sensibiliser à la lutte contre le racisme et toutes formes de discrimination et d’encourager au respect des différences. Il a lieu tous les ans le 21 mars pour la journée internationale de lutte contre le racisme, ou aux alentours de cette date. Le 21 mars a été choisi en 1966 par l’ONU en commémoration du 21 mars 1960 où, à Sharpeville en Afrique du Magazine d’informations de la Ville -

Sud, 65 personnes ont été tuées lors d’une manifestation pacifique contre l’apartheid. Partage et conviction En amont, pour construire ce Village, la Ligue de l’enseignement met en place un comité de pilotage avec différentes associations et structures. Chacune apporte ses idées et propose de mettre en place une animation, un atelier autour des thématiques du Village. Pour l’édition 2013, le Village Fraternel a proposé aux personnes présentes, outre les cartes de la fraternité, plusieurs activités tant

n°74 - MARS/AVRIL 2013

sportives qu’éducatives : parcours en fauteuil roulant, initiation au braille, mais également diverses animations : concert, pièce de théâtre, chant, danse… Cette année la marraine du village fraternel était Lucie Ignace, championne du monde de Karaté, pour qui la solidarité n’est pas un vain mot : « Respecter les différences et continuer à relever les défis du véritable changement. Vous pouvez compter sur ma détermination et mon engagement à vos côtés. » Une présence et une implication forte qui ont ravi et touché les Sainte-Mariens. www.ville-saintemarie.re


8

éducation USEP

Sport et prévention

C Le 4 avril, l’Union Sportive de l’Enseignement du Premier degré (USEP) et une classe de CM2 de l’école de Bois Rouge organisaient une manifestation sportive au Complexe Omnisports de Flacourt.

e sont 400 marmailles des écoles de la Ville qui ont pris leurs quartiers à Flacourt pour une journée riche en activités. Le sport a occupé une large place, mais information et prévention étaient aussi au programme de la journée. De la santé au Développement Durable en passant par différents ateliers sportifs, mais avec également la présence

des gendarmes et des pompiers, cette animation fut riche en découvertes pour tous les participants. Le rallye urbain organisé au Centre-ville restera toutefois le principal temps fort de cette journée. Par petits groupes, les enfants ont appris à se déplacer en toute sécurité et par le biais d’un questionnaire, de mieux connaître leur commune.

PRINTEMPS DES POÈTES

« Les voix de la classe » Lors de la matinée du 30 avril, les écoliers de Sainte-Marie ont récité les poèmes écrits et appris cette année dans le cadre du Printemps des Poètes.

D

ans le cadre d’un accompagnement éducatif, les élèves de l’Ecole Louis Lagourgue ont participé cette année au dispositif national « Le Printemps des poètes » sur le thème « Les voix du poème ». Le Rectorat transmet aux écoles affiliées le début d’un poème que les enfants doivent compléter à l’aide de leurs enseignants et intervenants. Apprendre à utiliser les mots et donner du rythme à la poésie, tels sont les objectifs des ateliers Magazine d’informations de la Ville -

organisés depuis quelques mois dans ces établissements. Aidés de Patrice Threutardt, poète passionné, les élèves de l’école Louis Lagourgue ont complété des poèmes en apprenant à choisir les mots justes. Les poètes en herbe se sont alors regroupés en cercle autour d’un djembé pour chanter et réciter leurs poèmes, et faire résonner « les voix de la classe ». L’école de Bois-Rouge a également participé à ce dispositif.

n°74 - MARS/AVRIL 2013

www.ville-saintemarie.re


9

éducation FORMATION

Le permis AM Dans le cadre du Plan Départemental d’Action et de Sécurité Routière (P.D.A.S.R.), l’Association pour le Développement des Échanges Socio-Interculturels (ADESIR) propose depuis peu un accompagnement pour les jeunes qui souhaitent acquérir le permis AM.

C

ette action est menée dans le cadre du partenariat conventionné entre Adésir et la Protection Judiciaire de la Jeunesse (PJJ). Le permis AM est entré en vigueur le 19 janvier 2013 avec la réforme du permis moto et remplace le BSR (Brevet de Sécurité Routière). Même programme

que le BSR, mais formation plus longue (7 heures au lieu de 5) et donc plus chère. Cet accompagnement de la part d’ADESIR est surtout une belle opportunité pour les jeunes Sainte-Mariens de passer à moindre coût ce permis AM. En effet, une partie des frais qui s’élèvent à plus de 300 euros sera prise en charge par divers organismes  ; le jeune bénéficiaire n’aura, quant à lui, à débourser que 20 euros. Le déroulement de la formation se fera en trois temps : des ateliers d’une demi-journée au siège d’ADESIR à Piton Cailloux, un suivi à la PJJ pour la partie théorique, et enfin un accompagnement auto-école pour le passage du permis. Deux sessions sont d’ores et déjà programmées de mai à juillet et d’août à octobre.

ZOOM SUR

Le Permis AM Le permis AM pour les cyclomoteurs reprend essentiellement le programme du BSR, mais en portant la durée de la formation de 5 à 7 heures. Le suivi complet du cycle de formation, comme c’était le cas avec le BSR, suffit à obtenir le permis AM (partie théorique et pratique). En revanche, le permis AM est dorénavant délivré en Préfecture et non plus à l’autoécole, et bénéficiera du tout nouveau permis de conduire électronique au format carte bancaire et doté d’une puce électronique à l’horizon 2015. La partie théorique étant donc toujours l’ASSR 1 ou l’ASR, attestation scolaire sous forme de QCM de 20 questions auxquelles doivent répondre les élèves.

Magazine d’informations de la Ville -

n°74 - MARS/AVRIL 2013

JOURNÉE SÉCURITÉ ROUTIÈRE

Tous responsables ! Les collégiens et lycéens de la cité scolaire de Duparc ont été conviés le 25 avril dernier au sein même de leurs établissements à une journée placée sous le signe de la prévention routière.

M

utualisation d’idées, de moyens et de sites, c’est sur l’initiative de Maurice Berne, proviseur du Lycée Isnelle Amelin et de Philippe Bénard, principal du collège Jean d’Esme, que les élèves de premières et terminales ainsi que ceux de troisième ont été sensibilisés toute la journée aux risques routiers. Conduits par les acteurs locaux œuvrant sur la thématique de la Sécurité routière, de nombreux ateliers ont été proposés. Savoir mesurer les dangers et adopter un comportement respectueux sur la route, tels étaient les principaux objectifs. Munis de lunettes déformantes pour mesurer les troubles visuels liés à la consommation d’alcool, assis dans la voiture-tonneau, partageant le quotidien des Sapeurs-pompiers, autant de situations où les jeunes ont pu prendre conscience des dangers de la route. Les ateliers-débats et projections de films ont contribué, eux aussi, à renforcer la sensibilisation de ces élèves qui sont malheureusement dans la tranche d’âge la plus exposée. Un message fort, mais également une transmission de valeurs éducatives pour les adultes qu’ils deviendront. www.ville-saintemarie.re


ENVIRONNEMENT

10

DÉVELOPPEMENT DURABLE

Concours

« Tritus » contre les détritus

C.Génial !

À l’occasion de la semaine du Développement Durable, des actions ont été menées un peu partout dans les écoles de la Ville. À Albert Montlivet, l’équipe pédagogique a voulu sensibiliser les écoliers dès la Petite Section.

P

our expliquer les problématiques environnementales à cet âge, rien de mieux qu’un spectacle avec un décor original et des personnages attachants tout droit sortis du spectacle de Monde & Nature. Appelé par les enfants pour sauver la planète, Tritus, le robot anti-détritus, a servi de guide tout au long de cette initiation à la protection environnementale. Trier, recycler, protéger, ne pas consommer pour ne pas trop jeter afin que la planète puisse respirer… voilà les messages transmis par Tritus qui resteront certainement gravés dans la tête de nos marmailles. Outre la Petite Section, toutes les classes ont été sensibilisées à des ateliers autour du développement durable. « À chaque cycle, sa thématique. Le cycle III se penchait sur les déchets et le cycle II, sur

les espèces endémiques d’oiseaux » explique Patricia Rigollier, enseignante dans cette école. « Il était important pour mes collègues et moi-même de sensibiliser dès le plus jeune âge, mais la difficulté était de les intéresser de façon ludique, ce que nous avons réussi à faire grâce au spectacle de Monde & Nature. Les enfants ont apprécié, ont été attentifs et ont beaucoup participé  » conclut-elle. Tous les ateliers mis en place s’inscrivent dans le projet pédagogique mené tout au long de l’année scolaire et dont la thématique porte sur le Développement Durable. L’école s’appuie régulièrement sur les grandes causes dans ses projets pédagogiques pour éduquer dès le plus jeune âge, et faire des futures générations un exemple de citoyenneté.

ET AUSSI… À l’occasion de la semaine du Développement Durable, « La Puce à l’oreille » a organisé une sortie familiale à destination des membres de l’association avec des animations autour de la Nature et de l’Artisanat, suivie d’un pique-nique partage et cueillette des goyaviers. Parents et enfants ont apprécié cette journée où ils ont pu découvrir ou redécouvrir la faune et la flore endémiques et s’initier au tressage de vacoa. Magazine d’informations de la Ville -

n°74 - MARS/AVRIL 2013

C’est la ville de Sainte-Marie qui accueillait cette année la finale académique du concours C.Génial. L’événement s’est déroulé à la Salle des Fêtes de La Mare le 17 avril. Parmi les 200 collégiens venus de toute l’île, les élèves du collège Jean d’Esme se sont distingués. Organisée chaque année par la Fondation C.genial, cette manifestation mobilise les collégiens depuis le début d’année scolaire. À la salle des fêtes de La Mare, tous n’avaient qu’un seul objectif : séduire le jury d’experts. Au terme des diverses démonstrations devant le jury, les collégiens de Jean d’Esme ont décroché le prix de la préservation des océans, pour leur étude sur les baleines. Une belle récompense pour les jeunes Sainte-Mariens qui travaillent sur ce projet depuis plusieurs mois avec leurs enseignants. Le premier prix de ce concours est revenu au Collège des Deux-Canons pour son action de compostage et de lombriliculture. Cette finale académique s’est déroulée en présence de Jamy Gourmaud, célèbre présentateur de l’émission « C’est pas sorcier ». Ce dernier s’est montré ravi de découvrir les diverses expériences des jeunes Réunionnais. Il n’a pas manqué de partager ses connaissances avec les jeunes scientifiques de Jean d’Esme. www.ville-saintemarie.re


11

économie BROCANTE

Le rendez-vous des chineurs Le 14 avril dernier, la première brocante de l’année organisée par la Ville s’est déroulée, comme de coutume, sur la place du marché forain.

C

e premier rendez-vous, coordonné par la Cellule économique de la Ville, n’a pas attiré la foule escomptée, mais les chineurs qui se sont déplacés ont pu tout de même repartir avec quelques affaires. Les autres opérations programmées par la Ville devraient rencontrer

certainement plus de succès. Ces rendez-vous offrant, en effet, la possibilité aux habitants de dénicher pièces rares, objets insolites... ou de se séparer de certains objets. Trois dates sont d’ores et déjà arrêtées pour les prochaines brocantes  : les dimanche 9 juin, 25 août et 13 octobre 2013.

Programme brocantes 2013 :...

BROCANTES 2013

Programmation 2013 des brocantes organisées à Sainte-Marie :

Dimanche

14 avril Dimanche

Dimanche

9 juin

25 août

Dimanche

13 octobre

Ces rendez-vous incontournables se dérouleront sur la Place du Marché Forain de 6h00 à 14h30.

Inscription obligatoire À la Cellule Economique 0692 43 26 27

Restez informés http://www.ville -saintemarie.re

LES BONS PLANTS

Le public au rendez-vous Le Village Bienvenue a accueilli le 10 mars dernier le désormais très attendu Marché aux plantes. Cette manifestation a rencontré cette fois encore un beau succès.

L

es amoureux des plantes sont venus nombreux à cette manifestation dominicale et beaucoup ont trouvé leur bonheur. Entre les plantes, les fleurs et autres produits locaux, les visiteurs ont bien profité de cette balade dans les jardins du Village Bienvenue. Pendant que les parents partaient à la découverte de plantes méconnues, recherchaient la fleur qui manque dans le jardin ou échangeaient avec des professionnels passionnés, les enfants pouvaient quant à eux profiter des structures gonflables gratuitement.

Magazine d’informations de la Ville -

n°74 - MARS/AVRIL 2013

Assurément, cette édition des Bons Plants a été très appréciée. Au regard de la belle affluence, de nouvelles éditions sont d’ores et déjà en programmation.

www.ville-saintemarie.re


action sociale

12

Les seniors surfent sur le web Depuis le début mars, plusieurs mamies de Sainte-Marie s’initient aux nouvelles technologies. L’informatique et Internet n’auront bientôt plus de secrets pour elles.

S

e servir du clavier ou de la souris, créer un document ou un dossier, faire des recherches sur Internet… les seniors Sainte-Mariens peuvent désormais apprendre tous les rouages de l’informatique. Pour Jacqueline, l’objectif est de «  chercher des paroles de chansons parce que j’adore chanter », nous confie-t-elle. Pour Mélanie, il s’agit de relever le défi lancé par son fils. «  J’ai déjà un ordinateur, mais c’est mon mari qui l’utilise.

+ D’INFOS

s  Maison des Senior 0 2 6 2 5 3 4  2 1 9

Mon fils part en mission en Guadeloupe. On ne pourra se parler que par le biais d’Internet. Il veut que ce soit moi cette fois qui l’utilise, sinon je n’aurai pas de ses nouvelles », plaisante-t-elle. Elles sont loin d’être de véritables « geeks », mais nos gramounes prennent beaucoup de plaisir à surfer sur le web. Cet atelier informatique a été lancé début avril par la municipalité et se déroule tous les vendredis au Centre Social.

Atelier cuisine Parmi les nouvelles activités proposées par le Centre Social en ce début 2013, figure également l’atelier Cuisine. Cette activité rencontre déjà un franc succès. Alors, tous aux fourneaux !

I + D’INFOS

au C e n tr e S o ci a l 500 0 2 6 2 5 3 8aces di sp on ib le s)

de s pl (D an s la lim ite

nstaurée dans le cadre de l’atelier Santé Ville, cette thématique où les papilles sont très sollicitées est un bon moyen d’apprendre, de découvrir ou de redécouvrir les saveurs authentiques de notre île. C’est aussi un moment convivial qui permet aux participants d’échanger

leurs connaissances, découvrir de nouvelles recettes, partager des astuces de cuisson et de tour de main, le tout dans une ambiance décontractée et amicale. Cet atelier cuisine se déroule tous les vendredis matins au Centre Social de la Rivière des Pluies.

Atelier couture Le Centre Social de la Rivière des Pluies propose depuis début avril un rendez-vous dédié à la couture. Les cours se déroulent tous les mardis après-midi.

E

n compagnie de Nozika, la référente des Ateliers Santé Ville, Jacqueline Sinapan et Christine Jean-Baptiste ont mis leur savoir–faire au service de celles et ceux qui souhaitent apprendre les techniques du patchwork et du tricot. Douées et passionnées, les deux Sainte-Mariennes ne ménagent pas efforts et patience pour que l’apprentissage Magazine d’informations de la Ville -

des notions de base se déroule en toute convivialité. Du découpage des gabarits en passant par l’utilisation des aiguilles à tricoter, cet atelier qui mêle découverte, rencontre et échange promet de belles réalisations. Les participantes présenteront en effet leur travail en fin d’année, lors d’une exposition au Centre Social.

n°74 - MARS/AVRIL 2013

www.ville-saintemarie.re


action sociale

13

CENTRE SOCIAL

Journée de solidarité Un peu de chaleur humaine et de générosité, voici ce qui était proposé le 27 avril dernier par le Centre Social de la Rivière des Pluies. Une vingtaine de personnes ont répondu à l’invitation.

M

usique, don de vêtements, déjeuner de partage, coiffure, pétanque, dominos, maquillage et cours d’informatique… un programme très diversifié pour cette journée de solidarité. Les personnes fragiles ou isolées ont profité de ce moment de détente pour se rencontrer et créer du lien social. La journée était Magazine d’informations de la Ville -

d’ailleurs intitulée « Créons des liens ». Cette troisième édition, fruit d’une collaboration réussie entre le Centre Social, le Lions Club, l’Olympique de Sainte-Marie, a remporté une large adhésion du public se félicite Sergio Narayanin, directeur du Centre Social. L’initiative sera reconduite dans les prochains mois.

n°74 - MARS/AVRIL 2013

www.ville-saintemarie.re


action sociale

14

UN CONCEPT ENRICHISSANT

Café des parents U

ne dizaine de parents se sont Après une première édition en janvier dernier, le Centre retrouvés autour d’un café et Social a réuni à nouveau les parents autour d’un café le 13 avril dernier. L’objectif étant d’échanger sur de nouvelles de gâteaux pour échanger et proposer des activités au Centre propositions d’animation concernant le Centre Social. Social, le but étant clairement affiché  : que chacun apporte sa contribution pour l’épanouissement des marmailles. Les parents ont ainsi réfléchi à des idées qui susciteront l’adhésion des jeunes. La création d’un atelier théâtre a été évoquée, dans l’optique de monter une comédie musicale avec les enfants de 4 à 10 ans. Une visite à l’aéroport, un weekend de détente, un atelier informatique, un spectacle de danse ou encore une initiation aux gestes de secours sont d’autres idées qui ont été émises par ces mamans et papas, vraiment soucieux de procurer des activités toujours plus variées aux enfants.

Échanges intergénérationnels Les jeunes du Centre Social sont venus à la rencontre des membres des clubs de la troisième jeunesse à la Maison des Seniors le mercredi 10 avril dernier. Objectif : partager un peu de leur temps.

L

es échanges intergénérationnels s’inscrivent dans une dynamique sociale souhaitée par la Ville. Cette rencontre a été ainsi l’occasion de mettre en place des ateliers, des jeux et diverses autres animations pour que les jeunes et moins jeunes puissent échanger leurs connaissances en toute convivialité. Un instant de bonheur partagé qui illustre parfaitement la recherche du lien social qui est au cœur de ce type de rencontres.

Magazine d’informations de la Ville -

n°74 - MARS/AVRIL 2013

www.ville-saintemarie.re


action sociale

15

Le bon temps des vacances

Centres de Loisirs Pendant les vacances de Mars, les petits Sainte-Mariens ont eu de quoi s’occuper. De nombreuses activités ont été mises en place par les équipes du CCAS, le rire et la bonne humeur étant bien sûr au rendez-vous.

A

teliers de lecture, visites des musées, sorties aux parcs, à la piscine, journées récréatives au centre, préparatifs du spectacle…, les activités diverses et

variées n’ont pas manqué dans les centres de loisirs. Les vacanciers se sont beaucoup amusés avec ces activités ludiques.

Camp d’ados Pendant que les petits profitaient d’activités en centres, les plus grands s’adonnaient aux joies d’un camp d’ados à Saint-Paul. Au programme, vie en communauté et bonne partie de rigolade. Une bonne ambiance entre camarades pour un séjour qu’ils renouvelleront très bientôt à n’en pas douter.

Magazine d’informations de la Ville -

n°74 - MARS/AVRIL 2013

www.ville-saintemarie.re


16

action sociale DISPOSITIF éco-SOLIDAIRE

Chauffe-eau solaire pour tous Le Centre Communal d’Action Sociale (CCAS) s’est inscrit en partenariat avec la Région, EDF et l’Agence Régionale Energie Réunion (ARER) dans le dispositif écosolidaire, permettant aux familles démunies d’acquérir un chauffe-eau solaire.

D

e l’identification des bénéficiaires en passant par le montage administratif et enfin le suivi technique des dossiers, le CCAS est le principal interlocuteur de la population dans le cadre de la mise en application de ce dispositif sur le territoire communal. Pour pouvoir prétendre à cette aide il faut respecter deux règles : être propriétaire occupant et répondre aux critères sociaux fixés par le dispositif en terme

de revenus, de composition de foyer… Venir en aide au plus grand nombre de familles modestes en leur permettant de réduire considérablement leurs factures énergétiques, telle est le principal objectif de ce dispositif.

Pour monter un dossier d’aide et connaître les critères d’éligibilité, contacter le CCAS.

APSM

Des loisirs… des maths

Pendant les vacances, parmi ceux qui n’étaient pas dans les centres, certains ont profité du dispositif CLAS (Contrat Local d’Accompagnement Scolaire) mis en place par l’APSM (Association de Proximité de Sainte-Marie) pour se divertir en famille, tout en « révisant » les classiques scolaires.

C

ette action, qui existe depuis maintenant trois ans, avait pour but cette année de rassembler les écoles Vincent Boyer de la Giroday, Louis Lagourgue et Duparc primaire, afin de resserrer le lien entre différents quartiers. Aider les enfants dans leurs devoirs, travailler leurs points faibles, leur Magazine d’informations de la Ville -

proposer des jeux éducatifs, organiser des sorties en famille, telles ont été les actions mises en place par l’association dans le cadre de ce dispositif financé par la Ville et la CAF. Parmi le programme bien chargé de ces vacances, ils ont participé à l’atelier de Zumba, profité d’une journée de loisirs à

n°74 - MARS/AVRIL 2013

et aussi L’APSM relance sa « Case à lire » pour lutter contre l’illettrisme. Cofinancée par la Région et la Municipalité, cette action vise les publics de tout âge, prioritairement de 18 à 35 ans et résidant sur Sainte-Marie. Elle s’adresse aux personnes qui souhaitent consolider les savoirs de base (lecture, écriture, calcul, informatique…) et pratiquer une activité de loisirs. Pour cette nouvelle « Case à lire », il s’agit de «  découvrir la richesse de notre patrimoine culturel tout en renforçant ses compétences en lecture et écriture ». Pour tout renseignement ou demande d’inscription, contacter l’APSM au 0262 53 16 74 (dans la limite des places disponibles).

Bois Madame, visité le Domaine du Café grillé et confectionné des objets en pâte à sel. Un jeu de l’oie géant a clôturé ce dispositif, permettant de tester les connaissances des enfants sur le français, les maths, La Réunion, leurs différentes sorties… avec le goûter, partagé en famille en prime. www.ville-saintemarie.re


DOSSIER Le Centre social de la Rivière des Pluies Des ateliers, du partage, et des discussions. Le rôle du Centre Social : proposer des animations pour développer le lien social entre SainteMariens. Le CS de la Rivière des Pluies existe depuis 2009. Un diagnostic de territoire a mis en évidence le besoin d’un espace d’échanges entre les habitants. Ses valeurs : la dignité humaine, la solidarité, la démocratie. www.ville-saintemarie.re


18

dossier

LE CENTRE SOCIAL DE LA RIVIÈRE DES PLUIES

Un espace fédérateur avant tout Son histoire Le Centre Social de la Rivière des Pluies est le premier de La Réunion, et dans les DOM. Son existence date de juillet 2009, mais une année fut nécessaire pour sa mise en place. Le centre a été inauguré en juin 2010, le temps de terminer les travaux d’extension, de composer l’équipe et d’investir les locaux. Le Centre Social reçoit

un agrément de la CAF de deux à quatre ans, ce qui lui permet de percevoir la prestation nationale d’aide au fonctionnement. Aujourd’hui, on compte sept centres sociaux à La Réunion qui tentent de se construire une culture commune avec la création de l’association de Préfiguration à la fédération départementale.

Pour qui ? Sa zone d’action : le secteur numéro 2. Il comprend la Rivière des Pluies, Carreau Coton, Santos Dumont, Duparc, les bas de La Grande Montée, ainsi que Moka. Mais le Centre reste ouvert aux habitants d’autres secteurs. Le directeur, Sergio Narayanin, précise : « Nous faisons preuve de souplesse ». Il insiste : « Le centre est ouvert à tout public comme

aux gens défavorisés, à tous ceux qui veulent échanger. » Ce secteur était déjà animé, ne manquait pas d’équipements publics de proximité, mais un diagnostic de territoire a montré que les habitants demandaient un espace d’échanges ; il était donc nécessaire de renforcer les potentialités existantes.

Son fonctionnement Le Centre Social de la Rivière des Pluies est financé à 40  % par la CAF et 60 % par la commune de Sainte-Marie, par le biais du CCAS (Centre Communal d’Action Sociale), qui le porte. Bien souvent confondu avec la structure communale, ses missions sont pourtant différentes. Le Centre Social a pour vocation première de proposer une animation globale

Magazine d’informations de la Ville -

à destination du secteur qu’il couvre, afin de développer le lien social et participer à la cohésion sociale sur l’ensemble du micro territoire regroupant tous les quartiers de la Rivière des Pluies. Pour les différents projets de la structure, il s’agit de trouver des partenaires : la CAF, le Conseil Général, l’Agence Régionale de Santé ou encore l’État.

n°74 - MAI/JUIN 2013

Son rôle Les participants ont la possibilité d’accéder à de nombreuses activités, mais à terme, l’équipe souhaite voir les habitants du secteur numéro 2 s’ouvrir aux autres activités et surtout à la vie communautaire. Après trois ans d’existence, le bilan est plutôt positif ; Sergio Narayanin espère bien atteindre ses objectifs d’ici quelques années : « Améliorer le mieux vivre ensemble prend du temps ».

www.ville-saintemarie.re


19

dossier Le « faire ensemble » « Nous voulons changer les mentalités, et passer d’une logique de consommation à une logique d’acteurs. De l’intérêt individuel à l’intérêt communautaire  » se passionne le directeur du Centre Social de la Rivière des Pluies. Rien n’est cloisonné. Les participants d’un atelier peuvent profiter des autres animations, et tous peuvent mettre en commun leurs productions, leurs savoirs ou participer aux activités communes du Centre Social, l’objectif étant de favoriser le lien social. Et si des activités bien déterminées existent, les bénéficiaires peuvent proposer de nouveaux types d’animations. L’équipe de professionnels

du Centre accompagne les réflexions des habitants. « Tout est possible, c’est une question de méthodologie  », explique Sergio Narayanin. Dans cette logique, un intergroupe a été constitué et se réunit le mardi. Des représentants des divers ateliers débattent sur des idées, des sorties proposées et déterminent la faisabilité des projets en s’appuyant sur les professionnels du Centre. Les bénéficiaires du CS ont par exemple demandé à mettre en place des cours de Zumba. C’est aujourd’hui chose faite. « Nous ne faisons pas pour eux, nous faisons ensemble  », résume Sergio Narayanin.

Que fait-on dans un Centre Social ? Le Centre Social est ouvert de 8  h  30 jusqu’à 21  h. Pour accéder à la plupart des activités, une participation financière symbolique est demandée. À la Rivière des Pluies, le Centre a pris la place du CASE (Centre d’Animations Socio-Éducatives), mais il en a gardé les activités. On y organise aussi des « pique-niques partage », des journées solidaires, des randonnées, ainsi que des sorties découvertes. Côté animation socio-éducative : du

Les rencontres intergénérationnelles La diversité des occupants des différents espaces permet d’organiser des rencontres enrichissantes. Ainsi les gramounes et les marmailles participent à des échanges intergénérationnels, de façon ponctuelle. La troisième

Magazine d’informations de la Ville -

n°74 - MAI/JUIN 2013

karaté, de la gymnastique et de la danse de Salon. Il s’est également enrichi d’autres activités de groupe. Au fond de la structure, un espace est dédié aux enfants et aux parents. On y pratique, de 4 à 10 ans, des loisirs créatifs le mercredi. Au sein du CS, les associations occupent aussi la grande salle, tout comme les clubs de troisième jeunesse : Soleil, Fougères, Catleyas. Chacun sa tranche horaire, mais l’idée est toujours de partager.

Zoom sur...

jeunesse raconte des histoires ou fait découvrir aux petits des repas lontan tels que la morue grillée. De la danse et des ateliers de confections (perles et tressage) réunissent également les deux générations. www.ville-saintemarie.re


20

dossier

L’espace informatique pour tous

Cet espace dispose de 7 ordinateurs à la disposition des habitants dans un parcours libre ou avec un accompagnement sous forme de cours individuel ou en groupe restreint. Plus de 75 personnes fréquentent régulièrement

cet espace du lundi au vendredi. Et de façon plus approfondie, un animateur propose des séances pour apprendre comment utiliser un ordinateur. Sur les sept postes que comprend la salle, tout le monde peut effectuer des recherches d’emploi, faire un travail scolaire, ou même surfer, ou encore accéder aux réseaux sociaux. Pour l’anecdote, une utilisatrice régulière a rédigé un recueil de poèmes, publié sur les ordinateurs du Centre Social de la Rivière des Pluies.

L’atelier cuisine Juste à côté de la grande salle, trône sur la droite la cuisine flambant neuf. Là se retrouvent les participants de deux groupes. Ceux de « la santé, ça se cuisine » y viennent pour réapprendre à réaliser des plats sains dans le cadre de la lutte contre l’obésité et la malnutrition, en partenariat avec la CAF et le Conseil Général. Ils participent également à des randonnées. Un deuxième groupe, moins novice, vient y échanger des techniques et des recettes. Les deux groupes fonctionnent de façon autonome. Après un an d’existence, le groupe « la santé, ça se cuisine » organise des repas,

se réunit pour les anniversaires des participants, toujours autour d’un repas, et propose des évènements ou y participe. Car dans l’esprit du Centre, tourné vers le partage, les participants à ces ateliers offrent leurs mets, notamment lors des pique-niques organisés par le Centre Social.

Un lieu de discussion Tous les deux mois, le conseil de maison se réunit. Il est composé de plusieurs référents provenant des divers ateliers, d’élus de la mairie et de la CAF, mais aussi d’acteurs associatifs. Au cœur des débats : la vie du Centre Social. Les ateliers permettent égaMagazine d’informations de la Ville –

lement d’aborder les problèmes de société. Les participants se retrouvent parfois en dehors des animations pour discuter autour d’un café. Ils y discutent philosophie, éducation… ou simplement de la vie du Centre, de cette communauté en devenir.

n° 74 – MAI/JUIN 2013

Le point info famille

Le P.I.F (Point Info Familles) s’inscrit dans le cadre de l’Animation Collective Famille qui est un des 3 axes du Centre Social. C’est un espace d’accueil, d’écoute, d’information, d’orientation et d’accompagnement selon les demandes formulées. Les usagers peuvent avoir une aide dans les démarches administratives, par exemple pour remplir les documents ou pour adresser une lettre aux institutions. C’est un moyen de faire le lien avec l’espace parents-enfants. En effet, d’une part c’est un lieu où les familles peuvent s’informer et où d’autre part, les parents peuvent se retrouver, se rencontrer afin d’échanger sur leurs pratiques éducatives avec l’écoute et l’analyse d’une équipe d’animateurs.

+ D’INFOS L’équipe du Centre Social de la Rivière des Pluies Sergio NARAYANIN, directeur Mirella HOARAU, référent famille Nancy CLAIN, accueil Karine TURPIN, anim. esp. parents/enfants Pascaline KICHENIN, anim. esp. parents/enfants Léonie DAMOUR, accompagnatrice scolaire Arnauld BOYER, animateur informatique Christiane PARVEDY, équipe d’entretien Sabrina MONDON, équipe d’entretien Centre Social de la Rivière des Pluies 111, rue Roger Payet
 Rivière des Pluies
 97438 Sainte-Marie
 Tél./Fax : 0262 53 85 00
 Mail : secretariat@centresocial-saintemarie.re www.ville-saintemarie.re


21

loisirs COMITÉ DES JEUNES

Nos jeunes ont du talent Le Concours Jeunes Talents en est déjà à sa 5e édition. Intitulé cette année « Nout Talents Danse et Chant 2013 », l’événement a réuni les candidats, ainsi que leurs famille et amis le 20 avril à La Mare.

A

près plus de deux heures de spectacle, le jury, composé notamment de notre Miss Sainte-Marie  2013 Maéva Mardé, a désigné les grands vainqueurs de l’édition  2013. Ce sont donc Vanessa Siconine, en catégorie Chant et les frères Barège, Wilson, Florian et Dickson, en catégorie Danse, qui repartent avec le titre

Magazine d’informations de la Ville -

de « Nout Talents 2013 », au terme de prestations très appréciées. Pour Grégoire Cordeboeuf, dynamique président du Comité des Jeunes et organisateur de la soirée : « Cet événement a pour ambition de montrer qu’à Sainte-Marie il y a une jeunesse dynamique ». Au regard des productions effectuées, l’implication et le talent de

n°74 - MARS/AVRIL 2013

nos jeunes se confirment en effet, et cela d’année en année. Pour 2014, le thème de la nouvelle édition n’est pas encore arrêté, mais une chose est sure, les jeunes Sainte-Mariens seront une nouvelle fois au rendez-vous. Quant aux gagnants  2013, ils se produiront à l’occasion des fêtes communales, dans les prochains mois.

www.ville-saintemarie.re


22

OPPOSITION

La loi du 27 février 2002 précise les limites du droit à l’expression des membres de l’opposition municipale. Un délai a été fixé pour l’exercice de ce droit. Aucun texte ne nous a été adressé durant ce délai pour une publication dans ce numéro 74 du JSM par « Union pour le changement et le progrès ».

Loisirs UNE NOUVELLE ASSOCIATION

Gaspards Nout kartié À l’initiative de jeunes du quartier, avec le soutien des « anciens », mais également de la Municipalité, l’association « Gaspards Nout Kartié » a récemment vu le jour. Déjà forte d’une trentaine de membres, l’association affiche ses objectifs : sensibiliser, aider, améliorer… s’impliquer dans la vie du quartier.

C

ette association est née d’un constat « nout kartié lé difficil, nou lé fatigué de voir les jeunes traîner » regrette Frédéric Ellama, le jeune président de GNK. « Nous voulons montrer que les Gaspards y bouge, qu’il y a des jeunes qui sont motivés » ajoute le secrétaire Mathieu Soupramayen. GNK a déjà beaucoup d’idées à mettre en place afin améliorer encore le cadre de vie des habitants des Gaspards. « Nous voudrions créer des évènements, animer le quartier… Nous proposerons également des accompagnements scolaires, de l’aide aux personnes âgées comme des petits travaux, tondre la pelouse…  » précise Mathieu. De nombreux projets À moyen terme, cette association souhaite « créer des emplois, de l’insertion professionnelle et

Magazine d’informations de la Ville -

n°74 - MARS/AVRIL 2013

mettre en place des formations » comme le font d’autres associations sainte-mariennes, comme l’APSM ou l’ARDR. Leur première grande opération s’est déroulée le 13 mars dernier. Les jeunes, motivés et équipés pour la circonstance, ont entrepris une opération de nettoyage des aires de jeux. Dix jours après, ce sont les écoliers qui ont profité des premiers cours d’accompagnement scolaire. L’association a pris ses quartiers au tout nouveau CASE des Gaspards, afin de bénéficier d’un lieu fonctionnel et situé au cœur du quartier. De nombreuses autres actions seront programmées cette année. Frédéric, Mathieu et leurs camarades espèrent une large adhésion des habitants du quartier. Aux côtés des autres associations du quartier, déjà très impliquées, GNK espère bien trouver sa place. www.ville-saintemarie.re


23

OPPOSITION

La loi du 27 février 2002 précise les limites du droit à l’expression des membres de l’opposition municipale. Un délai a été fixé pour l’exercice de ce droit. Aucun texte ne nous a été adressé durant ce délai pour une publication dans ce numéro 74 du JSM par « Génération Avenir ».

Loisirs PREMIÈRE ÉCOLE DE DJ

Cybermix L’association Cybermix Events lance au mois de juin la première école de DJ de l’île à Sainte-Marie. Objectif : enseigner aux élèves l’art et la manière de « mett’ lambians ». Jean-François Pajaniandy est à l’origine de ce projet. Interview. Pourquoi une école de DJ’ s ? Après 30 ans de carrière, j’ai eu l’envie de me retirer du monde de la nuit, sans pour autant m’en éloigner. C’est naturellement que j’ai souhaité accompagner les jeunes qui souhaitent se professionnaliser ou faire de leur passion un métier. Dans toutes les familles réunionnaises, il y a un DJ en herbe qui aime mettre l’ambiance. Je crois qu’il est important de les former un minimum, que leur démarche soit dans un but professionnel ou amateur. Comment se dérouleront les formations ? Nous allons enseigner les bases, à savoir les différents styles musicaux,

les techniques d’enchaînement, l’utilisation du matériel et faire une programmation en fonction du public et des événements. Apprendre à quel moment parler, comment capter l’attention des gens, etc. Les sessions se dérouleront entre une semaine et un mois et demi. Nous proposerons 6 modules : mix, vidéo, musique assistée par ordinateur, production audio, lightjockey et infographie. Les élèves pourront bénéficier de tous ces modules ou s’inscrire uniquement pour se perfectionner dans une spécialité. Quelle est l’ambition de votre école ? Faire de notre école une structure

reconnue. Nous disposerons du meilleur matériel et nos élèves pourront bénéficier d’un enseignement de qualité par les meilleurs DJs de La Réunion et d’ailleurs. Grâce aussi à notre réseau de discothèque, les élèves se verront proposer des sessions de mix en public. Nous espérons avoir l’agrément d’un organisme métropolitain, afin de pouvoir délivrer une attestation de formation de niveau 4. Cela permettra aux jeunes de bénéficier de financements pour leur formation. D’autres projets seront mis sur pied tels que l’organisation de sound-system ou la participation au Championnat de France de DJ.

JF du Cybermix Originaire de La Mare, Jean-François Pajaniandy a débuté sa carrière comme animateur/DJ en 1981. Par la suite, il a lancé et proposé le concept Cybermix sur plusieurs radios de l’île et ainsi construit sa renommée dans ce monde de la nuit. « Le Cybermix c’est le Hit-parade des discothèques, diffusé sous forme de Magazine d’informations de la Ville -

n°74 - MARS/AVRIL 2013

mix sans interruption » explique JF. « Le concept a aussi été repris lors de soirées en boîtes de nuit, et plusieurs compilations sont sorties dans les bacs  », rajoute celui qui s’est retiré après 30 ans de carrière. Désormais, c’est son fils, DJ Micky, qui a pris la relève, pour la plus grande fierté du papa. www.ville-saintemarie.re


24

loisirs

NOUT KARTIÉ EN FÊTE

Ravine Cocos lé la ! Le week-end des 13 et 14 avril derniers, les habitants de Ravine Cocos, Chiendent et Montée Sano ont profité des animations organisées par l’association « Musik à vivre 974 » et la ville de Sainte-Marie. Retour sur une ambiance très appréciée pendant ces deux jours de fête.

S

tands, animations podium et jeux gratuits pour les enfants ont rythmé cette rencontre très attendue par les habitants du quartier. Pendant que les parents de l’école s’attelaient à vendre gâteaux et autres produits au bénéfice des projets de l’établissement, le stand de jeux de moque ne désemplissait pas. Tout comme l’espace dédié aux enfants, où les nombreuses structures gonflables ont enchanté les marmailles penMagazine d’informations de la Ville -

dant tout le week-end. Le podium a accueilli plusieurs artistes du secteur et quelques têtes d’affiche, dont David Louisin, le ségatier. Autre point fort de cette manifestation, le radio-crochet qui a vu la participation de nombreux et talentueux candidats, tous plus motivés les uns que les autres. Les habitants ont ainsi pu apprécier en toute convivialité une belle animation dans la fraîcheur de Ravine Cocos.

n°74 - MARS/AVRIL 2013

www.ville-saintemarie.re


25

loisirs NOUT KARTIÉ EN FÊTE

Belle animation aux Gaspards

en bref Découverte du Paint-Ball

Dans le cadre des animations Nout Kartié en fêt, c’est le quartier des Gaspards qui était animé le 27 avril. Pendant une journée entière, les jeunes et les moins jeunes avaient rendezvous à proximité du case pour profiter de jeux, radio-crochet et autres concerts.

L’association Quartier des Gaspards, présidée par Raymond Valentin, organisait une sortie amicale le 30 mars pour les jeunes du quartier. Une vingtaine de participants avait répondu à l’invitation et ont ainsi profité des joies du paintball sur le site de Takamaka à Saint-Benoît. L’objectif de cette sortie était surtout de renforcer la cohésion sociale entre les jeunes. Ces derniers ont apprécié l’initiative qui leur a permis, de plus, de découvrir une activité nouvelle. Cette opération a bénéficié du soutien financier de la municipalité, mais les jeunes ont tout de même participé de manière symbolique. «  Il s’agit surtout de les responsabiliser et de sortir de cette logique du tout assistanat » tient à préciser l’organisateur.

A

u cours de la journée, les enfants du quartier ont bien sûr profité comme il se doit des structures gonflables et des animations ludiques, tandis que les plus grands s’essayaient au radio-crochet et s’informaient sur les différents stands. C’est ensuite dans une ambiance des plus fesMagazine d’informations de la Ville -

tives que tous se sont retrouvés devant le podium pour apprécier les concerts de Babulyzion ou de Destyn jusqu’à très tard. Cette animation, organisée avec quelques associations du quartier et le CUCS, a ravi les habitants des Gaspards, qui n’attendent qu’une chose : remettre ça rapidement.

n°74 - MARS/AVRIL 2013

www.ville-saintemarie.re


26

loisirs

RIVIÈRE DES PLUIES

Un carnaval très apprécié La Ville et les associations du secteur de la Rivière des Pluies ont organisé une journée carnavalesque samedi 9 mars. Malgré la pluie, le défilé s’est déroulé dans une ambiance des plus festives.

L

a grisaille du temps n’aura pas eu raison des festivités colorées de ce premier Carnaval de la Rivière des Pluies. Les associations du quartier ont bien pris possession des rues Desbassayns et Roger Payet pour un joyeux défilé. Au rythme des percussions, les artistes de rue, jongleurs, cracheurs de feu et échassiers ont accompagné petits et grands jusqu’au podium dressé au Centre Social. La Magazine d’informations de la Ville -

pluie a malheureusement écourté les animations, mais les participants ont été ravis de l’initiative. Cette manifestation aura été l’occasion de mettre à l’honneur les échanges intergénérationnels grâce à la collaboration des enfants du Centre Social et les clubs de 3e âge de la Ville. Rendez-vous est d’ores et déjà pris pour la prochaine édition, en espérant un temps plus clément.

n°74 - MARS/AVRIL 2013

www.ville-saintemarie.re


27

Tourisme OTI

Atelier culinaire

C’est dans une ambiance festive et joviale que la Villa des Cannes a accueilli une quinzaine de personnes le samedi 6 avril dernier pour un atelier original mis en place par l’Office de Tourisme Intercommunal du Nord de La Réunion. Au programme : confectionner un apéritif créole.

P

réparer la garniture, découper la feuille de brick en rectangle, replier... Grâce aux maîtres des lieux, tous les invités de la Villa des Cannes ont été ravis d’apprendre à confectionner

Nouveau guide du Beau Pays

eux-mêmes des samoussas, mais également à préparer un punch maison. La soirée s’est terminée en beauté avec un dîner au bord de la piscine.

+ D’INFOS Informations et réservations auprès de l’OTI au 0262 41 83 00

L’Office de Tourisme Intercommunal du Nord de La Réunion présente son nouveau guide dans lequel sont déclinées des propositions de sorties et découvertes éclectiques.

Q LE GUIDE 2013

DU BEAU PAYS

Nature

S a i n t- d e n i S

aVeNture

GaStrONOMIe

CuLture

uatre thématiques sont proposées dans ce guide du Beau Pays : nature, aventure, gastronomie et culture, et pas moins de vingt idées de sorties attendent touristes et résidents toute l’année sur Sainte-Marie, Saint-Denis et Sainte-Suzanne. Pour Willy Ethève, directeur de l’OTI, l’ambition est de « transformer le Beau Pays en espace d’attraction touristique, grâce aux atouts des communes du

• de Sainte-Suzanne Magazine d’informations la Ville - n°74 - MARS/AVRIL 2013 www.lebeaupays.com

Sainte-marie

Nord ». Parmi les sorties proposées par l’OTI, le circuit « Randonnée au Piton Fougères, avec riz chauffé au départ du sentier, puis un cari créole au feu de bois à l’auberge de Piton Fougères » promet de connaître un franc succès. L’occasion pour beaucoup de découvrir ou redécouvrir les charmes des Hauts de Sainte-Marie. Ce nouveau Guide du Beau Pays est disponible auprès de l’OTI. www.ville-saintemarie.re


28

culture Nouvel An tamoul

Vijaya 5114

Le 23 avril, le spectacle du nouvel an tamoul a rassemblé plus de 800 personnes dans la salle de Duparc. Le spectacle haut en couleurs a enchanté le public et surtout permis de montrer le travail chorégraphique effectué par les associations tamoules sainte-mariennes tout au long de l’année.

E

ntre Barathanatyam, danse Bollywood ou Kolywood et défilé de mode, les associations de Sainte-Marie et d’autres villes également ont proposé aux convives un spectacle de qualité. Pendant près de 2 heures, l’aspect festif de la culture indienne a été passé en revue pour le plus grand plaisir des yeux. La

Magazine d’informations de la Ville -

n°74 - MARS/AVRIL 2013

municipalité avait décidé cette année de confier la coordination de ce spectacle aux associations et, au regard de la prestation réalisée, le pari a été réussi. En présence de Georges Raju, Consul Général de l’Inde, les danseuses et danseurs ont restitué, avec talent, le travail effectué tout au long de l’année.

www.ville-saintemarie.re


29

culture

Valoriser les héritages  Dans son discours, le Maire a lui insisté sur le devoir de valoriser les apports et les héritages de chaque culture dans notre société réunionnaise. « Je crois très profondément au principe de l’échange et du dialogue entre les cultures. Les traditions asiatiques, indiennes, musulmanes, chrétiennes, peuvent s’apporter beaucoup les unes aux autres dans cette démarche de découverte de leurs héritages culturels respectifs. » a-t-il déclaré. JeanLouis Lagourgue a aussi profité de cette soirée pour remercier les associations qui ont contribué à l’organisation de la soirée et pour leur investissement dans la vie culturelle de Sainte-Marie. Cet événement, désormais traditionnel, s’est clôturé par un cocktail de partage, où les spécialités indiennes étaient bien évidemment à l’honneur. Retour en images sur ce nouvel an tamoul.

Magazine d’informations de la Ville -

n°74 - MARS/AVRIL 2013

www.ville-saintemarie.re


30

culture médiathèque

Ateliers de Pâques

Kaz a kont Toujours dans sa volonté de favoriser l’accès à la culture et de faire aimer la lecture dès le plus jeune âge, la Médiathèque a organisé plusieurs séances de contes pour les enfants de moins de 6 ans.

A

ccompagnés de leurs parents, les enfants sont entrés dans la « Kaz a kont » pour un voyage à travers les plus belles histoires du répertoire de

« Artoune & compagnie ». Kriké Kraké, petits et grands ont été émerveillés par cette belle matinée passée dans l’Espace Jeunesse de la Médiathèque.

Semaine de la Francophonie

À l’occasion des fêtes de Pâques, la Médiathèque a organisé des ateliers de Pâques pour les jeunes Sainte-Mariens. Chaque année, les enfants viennent nombreux réaliser des œufs et autres objets qu’ils rapportent ensuite à la maison.

L

Chaque année, à l’occasion de la semaine de la Francophonie, la Médiathèque organise des ateliers d’écriture. L’engouement de nos adolescents pour ces rendez-vous est toujours aussi important.

C

ette année, la Médiathèque a fêté la langue française au travers de la thématique «  Dis-moi dix mots semés au loin ». Au total dix mots, tels que «  Bouquet  », «  Équiper  », Magazine d’informations de la Ville -

« Protéger », « Unique »… ont été proposés aux participants. Objectif pour chacun : composer, compléter à son gré et donner libre cours à son imagination et à sa créativité. 

n°74 - MARS/AVRIL 2013

a créativité des petits Sainte-Mariens a été très sollicitée, cette année encore. Les petits ont pu dessiner, découper, coller, colorier, peindre et fabriquer en laissant libre cours à leur imagination. Comme à chaque animation pascale mise en place par la section jeunesse, les enfants ont été nombreux à participer aux confections d’œufs en polystyrène ou autres assiettes décorées. Un spectacle, des comptines et un atelier d’Arts Plastiques ont été proposés pour préparer l’arrivée des œufs en chocolat. C’est avec beaucoup d’enthousiasme que les participants ont assisté à cette animation. Ils ont tous promis de revenir l’année prochaine !

www.ville-saintemarie.re


31

culture

Sélection Ado…

Sélection Adulte

+ D’INFOS

EXPOSITION

EXPOSITION

0 02 62 53 19 4

Voyage à Madagascar

Terre et Mer Françoise Merle, artiste peintre, a pris ses quartiers pour la seconde fois à la médiathèque de Sainte-Marie. Avec « Terre et mer », les visiteurs ont pu découvrir une exposition riche en couleurs.

V

éritable invitation au voyage et à la rêverie, l’exposition de Françoise Merle a permis aux amateurs de visualiser sous un aspect plus artistique différents paysages de La Réunion. Utilisant la technique du couteau et de l’huile sur toile, Françoise Merle a su, au travers de ses œuvres, transporter les visiteurs dans les lieux les plus beaux de notre île. Magazine d’informations de la Ville -

n°74 - MARS/AVRIL 2013

Du 24 mars au 24 avril dernier, le hall d’exposition de la Médiathèque accueillait les œuvres d’Hugues Rakotomalala. Une belle vitrine de la vie quotidienne malgache.

H

ymne à la joie et à la beauté, les peintures de cet artiste originaire de Madagascar retracent la vie quotidienne de la grande île. Réalisées à l’huile et au couteau, ses toiles révèlent un travail de qualité et de précision que les visiteurs ont pu découvrir et apprécier pendant un mois.

www.ville-saintemarie.re


32

sport TENNIS

Open du SMTC

Le Sainte-Marie Tennis Club a organisé en mars dernier son open 2013. Malgré quelques caprices de la météo, la manifestation a connu un franc succès.

P

révus initialement le dimanche 10 mars, les échanges sportifs se sont finalement déroulés les 12 et 13 mars pour le plus grand bonheur des amoureux de la petite balle jaune. Dans la catégorie senior dames, Julie Bonnard

a remporté la victoire et Ronan Danais s’est illustré chez les messieurs. Sur les courts de Desbassayns, le SMTC s’impose chez lui en double mixte avec la victoire de Laurence et Yves Atgier, deux licenciés du club.

Info SMVB

Volley-ball

Tournoi féminin

À noter que les joueuses de l’équipe 1ère du SMVB se sont qualifiées pour la finale Régionale 2 avec de bonnes chances d’accès à la 1ère Division. À suivre. . .

Le gymnase de Duparc accueillait la deuxième édition du tournoi féminin des moins de 23 ans. Une organisation gérée efficacement par le Sainte-Marie Volley-Ball (SMVB).

L

es moins de 23 ans féminines se sont rencontrées sur le sol sainte-marien où plusieurs équipes représentant six des clubs de l’île se sont opposées tout au long de la matinée. Malgré la défection de dernière minute des Aigles Blancs, le SMVB a assuré la réorganisation des tableaux et le tournoi a pu débuter. Arbitrés par les membres du SMVB, de beaux Magazine d’informations de la Ville -

matchs se sont déroulés mettant en lice le SDOVB, VBC Saint-Denis, VBC Saint-Leu, TGV, VBC SaintLouis et VBC Saint-Pierre. Ce sont les joueuses du SDOVB qui ont terminé à la première place, devant le VBC Saint-Denis, meneur toute la saison. Ces deux clubs ainsi que le VBC Saint-Louis et le VB SaintPierre se sont qualifiés pour les phases finales.

n°74 - MARS/AVRIL 2013

www.ville-saintemarie.re


33

sport escrime

Handi’ Escrime à Flacourt

Championnat de La Réunion d’Escrime Dimanche 21 avril dernier, trente-sept tireurs répartis en 9 équipes ont participé au gymnase de Flacourt aux championnats de La Réunion à l’épée catégories benjamins, cadets et vétérans.

Le Bourbon Escrime Club (BEC) a organisé le 17 avril dernier une journée dédiée à la discipline du Handi’ Escrime au gymnase de Flacourt.

U

ne quinzaine de jeunes en situation de handicap se sont donc réunis à Sainte-Marie pour participer à une journée de compétition de Handi’ Escrime. La bonne humeur et la motivation étaient au rendez-vous au gymnase de Flacourt pour participer à cette journée originale

organisée par le Bourbon Escrime Club. Grâce à un équipement spécifique, les jeunes se sont affrontés dans une compétition amicale et joviale. Tout le monde a été récompensé pour ses efforts par une médaille et un diplôme de participation remis par les membres du BEC.

Un championnat nouvelle formule qui a associé les individuels suivis de la compétition par équipe dans 3 des 6 catégories sur une même journée. Chez les Benjamines 1ère Kelly Lusinier 

(BEC)

Continue sa moisson avec le titre à l’épée.

2ème Rachel Hautbois  3ème Flora Lastouillat 

(BEC) (BUSE)

Benjamins 1er Erwan Vabe  (ESPADON) ème Joffrey Martelly  (ESPADON) 2 (BUSE) 3ème Mathys Denaux  Victoire par équipe de l’ESPADON

Cadets 1er Omar Abdou El Habib (BUSE) 2ème Grégoire Legagneur  (BUSE) (BUSE) 3ème Hamy Ratoanina  Victoire par équipe de la BUSE

Vétérans Dames 1er Françoise Doris  (ESPADON) 2ème Brigitte Cotard  (MDF ST LEU) (CEO LE PORT) 3ème G. Beylot  Vétérans 1er J.Claude Armougom  (BEC) (BEC) 2ème Éric Legros  ème (BEC) 3 Philippe Pautrat  Victoire par équipe du BEC avec également Jean-Marc Rizzo dans l’équipe.

Magazine d’informations de la Ville -

n°74 - MARS/AVRIL 2013

www.ville-saintemarie.re


34

sport BOIS MADAME

Randonnées familiales Le 20 avril dernier, sur le Sentier Littoral Nord (SLN), la Ville a organisé une journée d’animation originale à destination des familles Une sortie très écolo puisque cette balade sur le front de mer de Sainte-Marie s’est effectuée à pied, en rollers ou encore à vélo.

L

a pluie est venue fortement perturber l’évènement, mais des courageux ont tout de même persévéré et profité du

SLN. Cette opération sera reconduite par le Service des Sports de la Ville, en espérant cette fois un temps plus clément.

football

9ème tournoi de l’USSM Depuis sa création, l’USSM organise chaque année son tournoi d’avant-saison. Une manière de juger l’effectif et de procéder aux derniers ajustements avant le championnat. Trois rencontres étaient programmées le 10 mars dernier.

P

our Jean-Marc Sangarin, fidèle secrétaire de l’USSM, qui est à l’origine de ce tournoi, « ce rendez-vous est devenu incontournable pour le Club, pour la Ville, mais aussi pour la Ligue, car sur le plan local notre tournoi sert désormais de référence à l’image du trophée Ti’ Gayar ». Pour cette neuvième édition, le stade de Duparc a donc accueilli les clubs de

l‘USB, de Bras-Fusil, du FC Ouest, de l’AS Montgaillard et de l’ASE Grande Montée. Devant près de 600 spectateurs, ce sont les bénédictins de l’USB qui sont repartis avec le trophée. Les dirigeants sainte-mariens ont déjà coché la date de la 10ème édition sur leur calendrier. «  Avec une équipe brésilienne en guest star » promet Jean-Marc Sangarin. Chiche !

HANDBALL

Le S.C.S.M. labellisé Le Sporting Club de Sainte-Marie a récemment obtenu la médaille d’argent du label « École de Hand ». Cette distinction vient récompenser l’action du club en faveur des jeunes pendant l’année 2012.

Q

ualité de l’encadrement et nombre de licenciés inscrits en catégorie moins de 11 ans sont les principaux critères retenus pour obtenir ce label. Cette récompense vient encourager le travail mené par l’équipe du Magazine d’informations de la Ville -

SCSM tout au long de l’année avec les écoles primaires de la commune. Nul doute que l’obtention de ce label sera appréciée à sa juste valeur par les membres et licenciés du club sainte-marien.

n°74 - MARS/AVRIL 2013

www.ville-saintemarie.re


35

sport basket-ball

ATHLÉTISME

Benjamin à l’honneur

Course de côte Le Club d’Athlétisme de Sainte-Marie (CASM) organisait le 14 avril dernier sa traditionnelle Course de côte de Piton Fougères. Le succès fut une nouvelle fois au rendez-vous !

La finale régionale du challenge Benjamin s’est déroulée cette année au Gymnase de Flacourt. Les jeunes filles et garçons sélectionnés lors des différentes phases de qualifications par zone avaient une dernière étape à franchir avant d’aller à Bercy. Les deux gagnants se rendront à Paris pour la finale nationale le 25 mai.

L

es phases de qualification n’ont pas permis à un jeune Sainte-Marien de se qualifier, mais le Sainte-Marie Basket a tout de même eu le privilège d’accueillir la finale régionale le 13 avril. Le club du Président Arnould a donc mis les petits plats dans les grands pour faire de cette finale régionale une belle fête du basket et au terme des épreuves individuelles, ce sont Ruddy Dijoux du BCD et Ysnella Gauvin du CS Port, qui décrochent leurs billets pour Bercy. Daniel Martinou, le Conseiller Technique Régional, présent à ce tournoi n’a pas manqué lors de son déplacement de « remercier le club sainte-marien pour son implication dans l’organisation des évènements de la ligue et surtout saluer le travail de formation mené par le Sainte-Marie Basket qui petit à petit porte ses fruits. » Magazine d’informations de la Ville -

« Du battant des lames au sommet des montagnes », cette course de 13,5 km est l’occasion de découvrir autrement notre belle commune. C’est à 7 h devant l’Hôtel de Ville que le départ de la course a été donné. Sur 88 athlètes inscrits préalablement, 77 ont pris la direction des Hauts de Sainte-Marie, où 1 100 mètres d’altitude plus loin Eddy Narayanin est venu s’imposer. Le sociétaire du CAPOSS a bouclé les 13 km du parcours en 1 h 30 et devancé Jerry Perrault et Éric Lacroix. Chez les féminines, c’est Viviane Fanchin qui s’est illustrée. Willy Désiré, le vainqueur de l’an dernier a, quant à lui, terminé à la 6e place. À noter

n°74 - MARS/AVRIL 2013

cette année un plus apporté avec le bornage du parcours tous les kilomètres. Interrogé à l’issue de l’épreuve, Charles Catherine, président du CASM, affichait un large sourire, satisfait du déroulement de l’épreuve, nous confiant : « La course s’est déroulée dans de bonnes conditions. Un seul abandon sans gravité. Nous fidélisons les participants d’année en année ». Tous les participants ont salué encore une fois la belle organisation de Charles Catherine et de toute l’équipe organisatrice du CASM et apprécié l’accueil sur le site de l’auberge de Piton Fougères, partenaire incontournable et prisé de l’évènement.

www.ville-saintemarie.re


www.ville-saintemarie.re

En images... élèves de l’école Municipale de natation

Sortie vélo pour les collégiens de Beauséjour

Chemin de croix à l’occasion du Vendredi Saint

Salon du mariage au Village Bienvenue Défilé de mode original à l’occasion de la semaine de la presse au Lycée Isnelle Amelin


Ste marie74 web  
Advertisement
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you