Page 1

Gemeng K채erjeng

Eise Magazin

Januar / Februar / M채erz 2008

Bascharage Hautcharage Linger

Bascharage_01-03-08.indd 1

14/01/2008 15:01:57


Sommaire Editorial  La Commune et ses documents  Night Rider  Maison A Fischen  L’accueil de la Commune Syndicat d’Initiative et du Tourisme  Budget 2008  Naturfrënn Käerjeng  Excursion culturelle à Bruxelles  Agenda  Ecole de musique  Etat civil  Village Fleuri  Rue Dicks Lentz  Jean Lebon  Zones 30  St Nicolas à Bascharage Eis Gemeng fréier

Liebe Mitbürgerinnen, liebe Mitbürger, 3

4-5 5 6  7 7 8-9 10-11 12 13 14-15 15-17 16 17 18 19  19 20

Impressum Éditeur: Administration Communale de Bascharage 24, rue de l’Eau • B. p. 50 L-4901 Bascharage Tél.: 50 05 52-1 Fax: 50 42 60 www.bascharage.lu contact@bascharage.lu Réalisation: Polygraphic Communication s.a. Comité de Collège échevinal rédaction: Thomas Hoffmann Mirko Mengoni Guido Poiré Tirage:

3.400 exemplaires

Imprimé sur du papier 100% recyclé. Paraît 4 x par an. La revue est distribuée gratuitement à tous les ménages de la commune de Bascharage. Édition: janvier-mars 2008

2 Bascharage_01-03-08.indd 2

Sie halten derzeit die erste Ausgabe einer neuen Publikation unserer Gemeindeverwaltung in Händen, deren erklärtes Ziel es ist, alle Bürger der Gemeinde Bascharage über vergangene, gegenwärtige und kommende Ereignisse zu informieren. Dieses Magazin, welches Ihnen fortan alle drei Monate gratis zugestellt wird, soll dazu beitragen, Ihnen die verschiedenen Facetten des Lebens in Bascharage, Hautcharage und Linger zu vermitteln, sowie Ihnen die Arbeit der unterschiedlichen kommunalen Institutionen in aller Transparenz zu erklären. „Gemeng Käerjeng – Eise Magazin“ fügt sich somit nahtlos in die neue Informationspolitik der Gemeindeverantwortlichen ein. Unser Wunsch ist es, mithilfe von verschiedenartigen neuen Maßnahmen den Dialog zwischen unseren Gemeindediensten und der Bevölkerung zu vereinfachen. Neben diesem neuen Magazin haben wir auch beschlossen, unsere Internetseite neu zu gestalten, zu überarbeiten und wesentlich zu erweitern. Dies um allen Bürgern direkten Zugang zu all jenen Informationen, welche die Gemeinde Bascharage betreffen, zu ermöglichen oder zu vereinfachen. Dieses Internetportal wurde übersichtlicher, freundlicher und detaillierter gestaltet, damit Sie stets über das aktuelle Geschehen in Bascharage im Bilde sind. Aufgrund regelmäßiger Updates werden Sie stets über die rezentesten Evolutionen sowie die anstehenden Ereignisse in der Gemeinde informiert. Und es ist gerade die Kombination unterschiedlicher Medien – das „Bulletin d’information de la Commune de Bascharage“, das Magazin „Gemeng Käerjeng - Eise Magazin“ und www.bascharage.lu –, die es unseren Mitbürgern und Mitbürgerinnen erlauben, stets aktuell über unsere Gemeinde informiert zu sein. Zur ausführlichen Information und zur schnellen Beantwortung diverser Fragen wird zweifelsohne auch unser neuer Empfangsschalter beitragen, der vor kurzem eingerichtet wurde. Zudem wurden unsere Gemeindedienste reorganisiert und es wurden neue Mitarbeiter eingestellt, wodurch die Leistungskraft unserer Abteilungen erhöht werden konnte. Die Änderungen werden sich aber selbstverständlich nicht

nur darauf beschränken ... Mit dem Stimmen des Gemeindebudget 2008 haben wir uns für die Fortführung einer anspruchsvollen Politik ausgesprochen, welche weiterhin als erklärtes Ziel die Verbesserung der Lebensqualität in der Gemeinde Bascharage verfolgt. Und dies vor allem im Bereich der kommunalen Infrastrukturen und Dienstleistungen. Es ist gewusst: die Jugend stellt die Zukunft unseres Landes dar. Es versteht sich somit fast von selbst, dass es unsere Pflicht ist, dafür zu sorgen, dass jedem Jugendlichen eine bestmögliche Ausbildung zukommt und dass gleichzeitig ein abwechslungsreiches Freizeitangebot zur Verfügung steht. Neue Schulen, der Ausbau des Jugendhauses, neue Fußballfelder …, alles Projekte, die in Kürze in Angriff genommen werden. Im Sinne einer dynamischen Mobilität haben wir entschieden, ab Januar 2008 neben dem „Late Night Bus“ eine weitere nächtliche Transportmöglichkeit anzubieten: den „Night Rider“. Dieser neue Dienst ist für all jene gedacht, die am Wochenende ausgehen, aber gleichzeitig ihr Auto in der Garage stehen lassen möchten, oder aber über keine Transportmöglichkeit verfügen. Das Night Rider-System gestattet eine (billige) Hin- und Rückfahrt zu jedem gewünschten Ort innerhalb des Großherzogtums Luxemburg. Erwähnenswert sei auch, dass im Kanton Capellen ab dem zweiten Semester dieses Jahres der „Flexibus“ fahren wird: Zu einem moderaten Fahrpreis kann man schnell und bequem jeden Ort unseres Kantons erreichen. Selbstverständlich liegen uns auch viele andere Bereiche am Herzen. So beispielsweise die Natur und der Erhalt einer gesunden Umwelt. Durch das Einrichten eines neuen, modernen Recycling-Centers werden wir allen Einwohnern die Möglichkeit bieten, sich aktiv an einer Verbesserung unserer Umwelt zu beteiligen. Mit einem resoluten und hoffnungsvollen Blick in Richtung Zukunft wünsche ich allen Mitbürgerinnen und Mitbürgern alles Gute im Jahr 2008, sowie eine angenehme Lektüre dieses neuen Magazins, dessen Inhalt zweifelsohne von jener Dynamik zeugt, die derzeit in der Gemeinde Bascharage vorherrscht. Jeannot Halsdorf Bürgermeister

Gemeng Käerjeng - eise Magazin 14/01/2008 15:01:57


Editorial

2008: Œuvrer pour le bien de notre commune

Jeannot Halsdorf

Bourgmestre

Chères concitoyennes, chers concitoyens, Vous tenez entre vos mains le premier exemplaire de notre nouvelle publication, destinée à informer tous les citoyens de Bascharage des événements passés, présents et futurs de leur commune. Ce magazine, qui vous sera distribué gra­tuitement tous les trois mois, a pour vocation de mieux faire connaître les différents aspects de la vie à Bascharage, à Hautcharage et à Linger, ainsi que de favoriser la transparence des institutions communales. ‘Gemeng Käerjeng – Eise Magazin’ s’inscrit dans la nouvelle politique de communication des autorités communales. Nous désirons, à l’aide de certaines nouvelles mesures, faciliter le dialogue et l’interaction entre nos différents services et la population. Nous avons par conséquent choisi, en plus du nouveau magazine, de vous proposer un accès immédiat à tout ce qui a atrait à la Commune grâce à un site Internet entièrement revu. Plus ergonomique, plus convivial, plus complet, ce nouvel outil informatique proposera une vaste fenêtre sur l’actualité à Bascharage. Grâce à des mises à jour régulières et fréquentes, vous pourrez ainsi toujours être informés des der­ nières nouvelles et des événements à venir dans votre commune. Ainsi, par la combinaison des différents supports de l’information – Bulletin d’information de la Commune de Bascharage, ‘Gemeng Käerjeng – Eise Magazin’ et www.bascharage. lu – vous pourrez toujours être «à la page». Notre désir d’améliorer la circulation de l’information ne s’arrête pourtant pas là. Le nouvel accueil de la mairie vous permet dorénavant d’obtenir bien plus rapidement les réponses à vos questions. Par ailleurs, nos services ont été réorganisés, de nouveaux employés nous ont rejoints, et nous avons ainsi

accru l’efficacité de nos différents départements. Les changements ne s’arrêtent bien évidemment pas là ... Avec le vote du budget 2008, nous avons décidé de poursuivre une politique audacieuse destinée à privilégier plus encore le développement de la qualité de vie à Ba­ scharage, notamment au niveau de ses infrastructures et services communaux. La jeunesse constitue le futur de notre pays, et il est donc naturel qu’il soit de notre devoir de veiller à ce qu‘elle puisse bénéficier d’une bonne éducation mais aussi de loisirs aussi nombreux que variés. Nouvelles écoles, extension de la Maison des Jeunes, nouveau complexe de terrains de football ... Afin de promouvoir la mobilité aussi bien dans la commune qu‘à l’extérieur, nous avons aussi décidé d’introduire à partir du 1er janvier 2008, en plus du «Late Night Bus», un moyen de transport public nocturne supplémentaire: le «Night­rider». Celui-ci permet aux personnes qui désirent sortir le soir durant les weekends de se rendre à l’endroit désiré et de rentrer chez eux sans souci. De plus, le canton de Capellen disposera à partir du deuxième semestre de cette année du «Flexibus», qui permettra, pour une somme très modique, de se ­faire conduire n’importe où dans le canton. D’autres domaines sont eux aussi au coeur de nos préoccupations, comme en témoigne notamment l’aménagement d’un nouveau centre de recyclage à Bascharage, indispensable à la préservation de notre environnement. C’est donc avec un regard résolument tourné vers l’avenir que je vous souhaite à toutes et à tous une excellente année 2008, ainsi qu’une bonne lecture de ce petit témoignage de la vie à Bascharage.

Gemeng Käerjeng - eise Magazin Bascharage_01-03-08.indd 3

3 14/01/2008 15:01:58


La carte d’identité: Indispensable

Vos papiers s’il vous plaît!

Marianne Müller et Christian Welscher du bureau de la population

Chaque nouvelle année s’accompagne de son lot de bonnes résolutions et de projets d’avenir. Si vous avez prévu de vous rendre à l’étranger cette année, que ce soit pour affaires ou pour le plaisir, vous avez peut-être déjà réservé trajet et gîte. Il ne vous reste plus qu’à patienter jusqu’à la date de votre départ, puisque tout est prêt. Tout? Et vos papiers d’identité, est-ce qu’ils sont bien conformes? Il existe deux documents d’identité valides à l’étranger: la carte d’identité et le passeport. La nécessité de posséder l’un ou l’autre document dépendra de votre destination. Afin de vous munir de ces pièces, que ce soit parce que vous n’en avez pas encore ou bien parce qu’elles sont périmées, il vous faudra suivre certaines étapes ad-

4 Bascharage_01-03-08.indd 4

ministratives, que vous allez pouvoir découvrir ci-après. Petit conseil: n’entamez pas cette procédure trop tard, à savoir juste avant votre départ, car la création de ces documents officiels met un certain temps.

Le passeport: Le véritable passe-partout

La carte d’identité est un document obligatoire pour tout citoyen luxembourgeois âgé de 15 ans et plus (s’il ne dispose pas d’un passeport valable). Ce document est facultatif pour les enfants n’ayant pas encore atteint cet âge, mais il faut savoir que certains pays peuvent exiger lors d’un contrôle d’identité que les jeunes enfants présentent eux aussi une carte d’identité. Pour obtenir ou renouveler ce document, vous devez vous rendre au Bureau de la population de la commune de Bascharage, et vous munir au préalable d’une photo d’identité récente (45 x 35 mm) sur fond clair, de face et tête nue. Les photos d’automates ne sont pas acceptées. Il faut savoir que contrairement aux cartes d’identité pour les adultes, celles des enfants de moins de 15 ans ne sont valables que durant 5 ans au maximum, sachant qu’elles expireront au plus tard au moment du 15e anniversaire. Il est impératif que l’enfant soit présent lors de la demande d’obtention du document s’il est âgé de plus de 10 ans, car il doit alors signer sa carte d’identité. Le tarif de ce document est de 5 euros pour un citoyen de 15 ans et plus, et de 2,50 euros pour une per­sonne de moins de 15 ans. Le délai d’attente avant réception du document est variable et peut atteindre 1 mois. Si vous possédez une ancienne carte d’identité, pensez à l’apporter afin qu’elle soit détruite par l’employé du Bureau de la population.

Petite remarque préliminaire: Seuls les citoyens luxembourgeois peuvent demander l’obtention d’un passeport au Bureau de la population. Les étrangers doivent déposer leurs requêtes auprès des consulats de leurs pays respectifs. Le passeport est le document d’identité international par excellence. Certaines destinations étrangères ne pourront être atteintes que grâce à celui-ci. (Suite page 5)

Gemeng Käerjeng - eise Magazin 14/01/2008 15:02:02


Vos papiers s’il vous plaît! Il est lisible électroniquement, ce qui explique le fait qu’il soit reconnu par toutes les instances. Cela implique néanmoins certaines contraintes très strictes, notamment au niveau de la photo d’identité. Le passeport peut être sollicité quel que soit l’âge de la personne. Il faut savoir que les enfants ne sont plus inscrits sur les passeports de leurs parents, mais les noms des parents sont mentionnés sur les papiers des enfants. La validité du document est de 5 ans pour les personnes ayant 4 ans et plus. Il coûte alors 30 euros. Les enfants de moins de 4 ans reçoivent quant à eux un passeport valable durant 2 ans et coûtant 20 euros. Les frais d’établissement du document sont à verser sur le compte CCP du Bureau des passeports avant de se présenter au Bureau de la population de la Commune. Lors du passage au Bureau de la population, il faut se munir du justificatif de payement effectué au Bureau des passeports, de l’ancien passeport s’il existe, et enfin d’une photo biométrique. Celle-ci doit être récente et conforme aux normes OACI.

Adressez-vous à votre photographe, il pourra vous faire cette photo. Pensez à enlever vos lunettes, cela facilitera la procédure. N’oubliez pas non plus d’apporter 2,50 euros, afin de régler la taxe communale en vigueur. Il ne vous restera ensuite plus qu’à patienter quelque 15 jours avant de récupérer ledit document au Bureau des passeports. En cas d’urgence, vous pouvez demander l’obtention rapide du document auprès de la Commune, mais seulement si vous avez un motif valable. Vous trouverez de plus amples informations sur le site www.bascharage. lu ou en contactant les bureaux suivants: Bureau des Passeports, Visas et Législation 43, boulevard Roosevelt L-2450 Luxembourg Tél.: 2478-8300 Bureau de la population de la commune de Bascharage 24 rue de l’Eau L-4920 Bascharage Tél.: 50 05 52 209 ou 50 05 52 200

Ausweispapiere Wenn Sie einen Aufenthalt im Ausland planen, denken Sie bitte rechtzeitig an Ihre Ausweispapiere. Und hier ist das Bürgeramt selbstverständlich die richtige Anlaufstelle. Sowohl der Personalausweis (in verschiedenen Ländern) als auch der Pass (überall) haben im Ausland Gültigkeit. Besitzen Sie keines dieser Dokumente oder ist das Datum abgelaufen, bitte rechtzeitig im Bureau de la population vorstellig werden. Nur Bürger mit der luxemburgischen Nationalität können ihren Pass im Bascharager Bürgeramt beantragen. Mitbürger anderer Nationalitäten müssen bei ihrem jeweiligen Konsulat vorstellig werden. Jeder Luxemburger muss ab seinem 15. Lebensjahr im Besitz eines Personalausweises sein. Kinder und Jugendliche unter 15 Jahren können ebenfalls einen Personalausweis besitzen, der allerdings nur 5 Jahre gültig ist.

Night Rider auch für Einwohner unserer Gemeinde Seit dem 1. Januar dieses Jahres ist unsere Gemeinde an das Night Rider-System angeschlossen. Hierbei handelt es sich um einen Nachtbus, ohne festen Fahrplan und ohne feste Haltestellen. Ganz gleich, wo Sie Ihren Abend verbringen, im Restaurant, in der Disco, auf einem Fest – öffentlich oder privat: Man kann sich bequem hinfahren und wieder abholen lassen. Die Night Rider-Zentrale ist über die Telefonnummer 8002 10 10 zu erreichen (montags bis donnerstags zwischen 8 und 20 Uhr,

freitags und samstags zwischen 18 und 5 Uhr). Hier können feste Termine vereinbart werden. Die Night Rider-Busse fahren freitags und samstags zwischen 18 Uhr und 5 Uhr morgens. Sämtliche ­A dressen im Großherzogtum ­L uxemburg können

angefahren werden. Bei der Anmeldung wird die Abfahrtszeit bestätigt. Diese kann sich allerdings durch die Kombination mit anderen Fahrtwünschen um max. 10 Minuten verschieben. Es kann auch vorkommen, dass während der Fahrt ein Umweg gefahren wird, um

andere Fahrgäste aufzunehmen oder abzusetzen. Über ProSud sind sämtliche 12 Gemeinden im Süden des Landes angeschlossen. Mit der sogenannten Night Card können ihre Bewohner sich für den Night Rider abonnieren. Die Night Card ist in der Gemeindekasse erhältlich. Sie kostet 40 Euro ab dem Alter von 16-26 Jahren, 80 Euro ab dem Alter von 27 Jahren und ist gültig bis zum 1. Januar 2009. Ohne Night Card kostet eine Hinfahrt 12 Euro, eine Hinund Rückfahrt 18 Euro.

Gemeng Käerjeng - eise Magazin Bascharage_01-03-08.indd 5

5 14/01/2008 15:02:03


Syndicat d’Initiative und Gemeindearchive in der Maison A Fischen

Sowohl das Syndicat d’Initiative als auch die Gemeindearchive haben seit wenigen Wochen eine neue Heimat: sie befinden sich fortan in der altehr-

würdigen ‚Maison A Fischen’, auf Nummer 14 in der Rue de la Résistance. Nachdem der Mieter dieses Hauses seinen Mietvertrag gekündigt hatte, konnte

sehr schnell sowohl im Schöffen- als auch im Gemeinderat grünes Licht für die Instandsetzung dieses 296 Jahre alten Hauses gegeben werden. In einer

Rekordzeit wurde dieses im Zentrum von Bascharage gelegene Haus renoviert und seiner neuen Bestimmung übergeben. Neben einem großen Saal befinden sich im Untergeschoss noch eine Küche und ein Büro für den Archivar. Im Obergeschoss wurden ein großer Sitzungssaal für den Syndicat d’Initiative, sowie diverse Büroräumlichkeiten eingerichtet. Bei der offiziellen Eröffnung ging Bürgermeister Jeannot Halsdorf auf die Wichtigkeit einer fachgerechten Aufbewahrung historischer Dokumente und Fotos ein. SI-Präsident Guido Poiré ging auf die 40-jährige Geschichte seines Vereines ein und brachte seine Freude darüber zum Ausdruck, dass die Bevölkerung fortan eine Kontaktadresse in Sachen alte und neuere Dokumente habe.

Bürgermeister Jeannot Halsdorf überreicht die Schlüssel von ‘A Fischen’ an S.I.-Präsident Guido Poiré

6 Bascharage_01-03-08.indd 6

Gemeng Käerjeng - eise Magazin 14/01/2008 15:02:07


Le Syndicat d’Initiative et du Tourisme:

Organiser, communiquer, améliorer ... Composée d’une quinzaine de membres tous bénévoles, l’équipe attachée au Syndicat d’Initiative et du Tourisme de la commune de Bascharage occupe un rôle très important dans la vie de la commune. Intermédiaire entre la Commune et les associations, cet organe se charge d’une part d’organiser, et d’autre part de publier les informations concernant les manifestations de Bascharage. Ainsi, il désire faciliter la collaboration entre les administrations et les différents clubs et associations, et cela au niveau régional voire international. Le syndicat participe donc au sein de la commune au rapprochement des différents organismes afin que des projets communs de grande envergure puissent voir le jour. Médiateur avisé, il sait orienter les associations vers les bons partenaires de dialogue au niveau communal et vice versa. Par ailleurs, le syndicat s’occupe aussi de la publication de divers documents et brochures en rapport avec la commune de Bascharage. L’ e m b e l l i s sement de la commune fait lui aussi partie des attributions du Syndicat d’Initiative et du Tourisme. En effet, étant donné que l’aspect et le charisme Le président d’une commuGuido Poiré ne sont directement proportionnels au nombre de visiteurs, le syndicat s’investit beaucoup dans les projets et propositions ayant pour but l’amélioration esthétique de Bascharage. Le syndicat se veut aussi être une source de nouvelles idées permettant de développer le charme et l’attrait de la commune. Il s’agit de mettre en place des manifestations dignes d’intérêt qui sauront faire de Bascharage un endroit plein de vie et de bonne humeur.

L’accueil de la Commune de Bascharage

Voilà maintenant un peu plus de 3 mois que la mairie de Bascharage dispose d’un nouveau service pour ses citoyens. Il s’agit d’une zone d’accueil située près de l’entrée du bâtiment, qui permettra aux visiteurs de s’orienter bien plus facilement dans le dédale des administrations. Géré par Mme Sheila Samida, l’accueil est accessible durant les heures d’ouverture de la mairie. Remplissant de nombreuses fonctions, ce service a pour but de prendre en charge les appels téléphoniques ainsi que les visiteurs, afin de les guider directement vers la bonne personne ou le bon bureau. Si un service ou une personne travaillant à la mairie n’est pas disponible, Mme Sheila Samida sera ravie de prendre le message et de le faire parvenir à l’intéressé(e) dès que possible.

Heures d‘ouverture Marie: du lundi au vendredi de 8h00 à 11h30 et de 13h30h à 16h00 Bureau de la population: le mardi à patir de 7h00

Mais ce n’est pas tout: Lorsque les centrales téléphoniques des écoles du complexe «Op Acker» ou encore celles de l’école de musique de la commune sont occupées, les appels sont directement transférés vers l’accueil de la Commune. Ainsi, les appelants sont certains d’obtenir une réponse à leurs questions dans les plus brefs délais. Les gens peuvent aussi y obtenir des informations d’ordre général très diverses en rapport avec Bascharage, comme par exemple des renseignements sur les différents clubs sportifs de la localité. Par ailleurs, et afin de soulager le Bureau de la population, les personnes venant récupérer des documents officiels, comme par exemple des cartes d’identité pourront trouver ceux-ci directement à l’accueil, sans devoir faire la queue inutilement. Plus qu’un simple service, le nouvel accueil de la mairie apporte une nouvelle dimension à l’ouverture de la Commune vers ses citoyens. Les autorités communales ont décidé de faire de Bascharage une commune encore plus accessible et conviviale, et ce nouveau service en est le témoignage.

Gemeng Käerjeng - eise Magazin Bascharage_01-03-08.indd 7

7 14/01/2008 15:02:09


Budget 2008: Investir pour le b L’année 2008 s’annonce riche en nouveautés à Bascharage. Alors que les projets actuellement en cours seront achevés, d’autres innovations viendront s’ajouter aux services et infrastructures déjà existants. Bascharage dispose, avec son com­­ plexe «Op Acker», d’établissements scolaires et parascolaires récents proposant un équipement de haute qualité. Après s’être dévouées au développement du domaine scolaire, les autorités communales peuvent maintenant se concentrer sur d’autres aspects qui méritent de nouvelles mesures. Ainsi, le Collège échevinal désire dorénavant focaliser davantage son attention sur sur les services offerts aux citoyens et sur les édifices sportifs et culturels ... sans oublier pour autant les autres secteurs.

Le budget ordinaire En plus des dépenses indispensables, comme par exemple diverses acquisitions ou le payement de divers frais d’études etc., la commune investit cette année dans certains projets qui méritent d’être évoqués plus en détail.

Faciliter le dialogue Un nouveau magazine et un site Internet entièrement revu viennent

L’aménagement d’un complexe sportif est un des grands projets d’avenir cette année s’ajouter aux moyens mis en oeuvre par la Commune de Ba­ scharage pour transmettre ses informations aux citoyens. Transparence et communication sont ainsi au cœur des préoccupations des autorités communales. Proposer à ses citoyens des bulletins informatifs réguliers, ainsi que des renseignements précis et utiles, tel est le but de ces nouveaux médias dont peuvent maintenant profiter les habitants de Bascharage.

Améliorer les conditions de vie La Commune introduit cette année une nouvelle mesure d’assistance pour ses citoyens: le service de proxi-

mité. Grâce à celui-ci, les personnes âgées ou à mobilité restreinte, résidant dans la commune, pourront bénéficier d’aide pour leurs petits travaux d’intérieur ou d’extérieur. Les habitants disposant de revenus modestes seront heureux d’apprendre que les allocations de vie chère (prime d’encavement) seront soumises à de nouveaux critères cette année, ce qui devrait faciliter leur obtention.

Simplifier les déplacements Le «Nightrider» et le «Flexibus» viennent s’ajouter aux transports publics déjà en place dans la commune. Destinés aux personnes ne disposant pas de moyen de transport personnel, aux personnes soucieuses de la préservation de l’environnement ou tout simplement aux personnes qui ne désirent pas conduire, ces deux services permettront de se rendre aisément à destination. Le «Nightrider» transportera les citoyens friands d’activités nocturnes ou d’excursions durant les weekends et le «Flexibus» permettra des transits très commodes à l’intérieur du canton.

Le budget extraordinaire Le rond-point Biff sera réaménagé et embelli

8 Bascharage_01-03-08.indd 8

Rénovations, extensions, achèvements de projets en cours et nouveaux chan-

Gemeng Käerjeng - eise Magazin 14/01/2008 15:02:14


le bien-être de tous tiers: Bascharage ne stagne pas et les investissements sont nombreux. Qu’ils soient utiles, agréables ou pratiques, les nouvelles infrastructures et les nouveaux travaux sont en tout cas nécessaires. Voici les ouvrages les plus marquants de cette année 2008.

rage, ainsi que les canalisations souterraines rénovées. Le rond-point «BIFF» situé à l’entrée de Bascharage subira lui aussi quelques travaux d’embellissement, afin que cet accès à la commune affiche enfin un visage plus accueillant.

Satisfaire les plus jeunes

S’exercer dans de bonnes conditions

Les plus jeunes citoyens de la commune disposeront bientôt d’une école maternelle au centre-ville de Bascharage. Le bâtiment prévu à cet effet, donnant sur la rue de la Résistance était autrefois une école primaire. Il doit être entièrement rénové et adapté à sa nouvelle tâche. Il pourra bientôt accueillir tous les enfants de maternelle de la localité. La Maison des jeunes de la commune sera, elle aussi, restaurée et agrandie, de sorte que ses utilisateurs pourront bénéficier d’infrastructures adaptées.

Afficher un nouveau visage La mairie de Bascharage sera bientôt restaurée: la façade du bâtiment va être ravalée et la porte d’entrée principale sera remplacée par un porte plus «accueillante».

Penser aux piétons et aux automobilistes Parmi les nombreux travaux de voirie prévus pour cette année, la liaison entre la rue de Schouweiler et la rue de l’Église mérite certainement le détour. Partie intégrante du circuit autopédestre de la commune, ce chemin sera entièrement modifié. L’ancien pont sera remplacé par une nouvelle structure, les rambardes seront évincées au profit de barrières plus sûres, des paliers entourés de verdure seront mis en place, le tout afin de donner à ce sentier un aspect visuel plus agréable et d’en augmenter la sûreté. La rue de la Libération à Hautcharage sera elle aussi achevée cette année. Elle proposera à ses utilisateurs un tout nouveau tarmac, un nouvel éclai-

La construction d’un nouveau complexe sportif dans la commune constitue très certainement un grand projet pour l’avenir. Les travaux débuteront au cours du premier semestre de cette année, avec, dans une première phase, l’aménagement de 3 terrains de football, ainsi que d’un bassin de récupération des eaux. La seconde phase prévue, si tout va bien, immédiatement après la fin des travaux de la première, comprend la mise en place des tribunes et des vestiaires. Ce projet audacieux devrait pouvoir satisfaire tous les sportifs, qu’ils soient amateurs ou professionnels.

Pour l’avenir de la commune ... Alors que le budget de cette année a récemment été voté, le Collège éche-

vinal se penche déjà sur les mesures nécessaires à long terme. Le regard tourné vers l’avenir, les responsables réfléchissent aux investissements à envisager pour les années à venir. En voici quelques-uns: - Il est prévu de faire construire un nouvel atelier communal dans la zone artisanale. - Les scouts de la commune recevront un nouveau local pour leurs activités. - Bascharage pourra d’ici peu recourir à un nouveau château d’eau. - Un centre culturel sera bientôt construit dans la commune. - Le centre polyvalent à Linger sera agrandi afin de profiter au «Dëschtennis Lénger». - La rue du Bois à Bascharage sera entièrement rénovée: nouveau tapis, nouvel éclairage, nouvelles canalisations. - La rue de la Résistance à Bascharage sera réaménagée afin d’en faire une rue plus vivante, plus verte ... et plus sereine, de sorte que les automobilistes réduiront naturellement leur vitesse. Ce ne sont ici que les projets les plus marquants. D’autres viendront sans nul doute s’y ajouter au fil du temps.

D’importants chantiers seront entrepris au cours de l’année, comme celui dans la rue de la Libération

Gemeng Käerjeng - eise Magazin Bascharage_01-03-08.indd 9

9 14/01/2008 15:02:15


«D’Naturfrënn Käerjeng»: Savoir partage

Informatiounsstand

Juegdhaischen

C’est en 1982 que débute la grande aventure de l’association «D’Naturfrënn vu Käerjeng». Alors que l’industrialisation et l’urbanisation se développent très rapidement au sein de la commune de Bascharage, certains citoyens soucieux de préserver l’environnement et les édifices historiques de la commune se réunissent autour de Paul Bleser et créent ladite association. Les 25 années qui suivent la création du groupe sont riches en événements et nombreux sont ceux qui rejoignent les rangs des amis de la nature pour prendre part aux activités écologiques et d’intérêt général: plantations d’arbres ou de haies, coupes et débroussaillages, cueillettes, opérations de nettoyage, organisation de promenades, restaurations de divers monuments et édifices, activités écologiques pour les enfants et les adolescents, campagnes de sensibilisation et d’éveil à la préservation de l’environnement, défense et préservation de la faune et de la flore locale et, et, et ... Le «Boufferdanger Muer», les «Griechten», le réservoir naturel d’Albert Hopp, voilà des sites écologiques qui doivent beaucoup aux «Naturfrënn vu Käerjeng». Grâce au dévouement et à l’investissement des membres de l’organisation ainsi qu’à l’assistance de la Commune et de nombreux citoyens bénévoles, lesdits lieux ont pu être partiellement ou entièrement préservés, entretenus ou

Wäschbuer

10 Bascharage_01-03-08.indd 10

Gemeng Käerjeng - eise Magazin 14/01/2008 15:02:21


rtager sa passion pour l’environnement

Rue Mouschand

Waasserbaseng

remis en état. Il est d’ailleurs nécessaire de rappeler que la réserve naturelle d’Albert Hopp demeure accessible aux promeneurs et aux amoureux de la nature. Malgré les travaux liés à la nouvelle route, le site a été en grande partie préservé et les randonneurs sont invités à profiter de cet endroit unique. Bascharage doit aussi un très agréable chemin de promenade à son association «D’Naturfrënn vu Käerjeng». 9 kilomètres de promenade dans le calme et la détente, dans un décor pittoresque et enchanteur, voilà ce que propose ce sentier qui s’étend sur l’ensemble des trois localités de la commune de Bascharage. En plus des merveilles de la nature, les flâneurs pourront (re)découvrir quelques édifices comme le célèbre «Wäschbuer» et les marcheurs infatigables pourront poursuivre leur excursion jusqu’à la charmante chapelle «Notre Dame du Chêne».

Une association à la main verte Preuve que l’association ne se repose pas pour autant sur ses lauriers, les membres ont planté en décembre 2007 quelque 45 nouveaux arbres au niveau des «Langlengten». Noyers, chênes et poiriers sauvages ont ainsi été mis en terre sur deux parcelles de terrain mises à disposition par la Fabrique d’Eglise d’Aubange et par Mme Birdorff et s’étendant sur environ 500 m le long du chemin de promenade. Cette initiative, soutenue par la Commune de Bascharage, le service forestier et le SICONA, reflète une fois de plus l’engagement des parties pour la préservation et le développement de l’écosystème local. Afin de permettre aux citoyens de contribuer à cette mesure écologique, l’association a installé un panneau près des nouvelles plantations. Chaque volontaire peut parrainer un arbre pour la modique somme de 22 euros, et son nom est alors ajouté à la liste des généreux donateurs. Pour plus d’informations concernant les «Naturfrënn vu Käerjeng», vous pouvez contacter le président de l’association, M. Patrick Kree, aux numéros suivants: 50 69 50 ou 621 466 099, ou par email: kree@email.lu.

Gemeng Käerjeng - eise Magazin Bascharage_01-03-08.indd 11

11 14/01/2008 15:02:23


The European genius Excursion culturelle à Bruxelles

Sur les traces de Leonard de Vinci et de René Magritte La Commission des affaires culturelles de la commune de Bascharage a le plaisir de vous inviter à participer le dimanche, 24 février 2008 à son exposition culturelle René Magritte. Le voyage jusqu’à la capitale belge aura lieu en bus. Le départ aura lieu aux alentours de 7h00, et le bus passera par les localités de Bomicht, Linger, Hautcharage et Ba­scharage. Dès l’arrivée à Bruxelles, vous aurez droit à une visite guidée du musée René Magritte. Après avoir découvert la vie et l’œuvre de ce peintre d’exception, vous pourrez vous restaurer avec un bon repas: Au menu, pintadeau à la pêche ou filet de saumon à la truffe noire, suivi d’un dessert. L’après-midi vous offrira l’occasion de (re)découvrir l’un des plus grands esprits de notre Histoire: Leonard de Vinci. L’exposition «Leonardo da Vinci, the European ­genius» vous en mettra plein la vue ... et les oreilles: vous serez accompagnés lors de votre parcours à travers les vas-

tes galeries d’un audio-guide, ce qui vous permettra de disposer d’informations précises sur les différentes œuvres tout en vous promenant sans contrainte dans la Basilique nationale de Koekelberg. Vous disposerez, après la visite, d’un peu de temps libre afin de profiter de Bruxelles avant de reprendre le bus pour rentrer à Luxembourg. Les horaires de départ vous seront communiqués ultérieurement. Le nombre de participants sera limité à 40 personnes. L’inscription se fera par virement de 40€/par personne au compte bancaire BCEELULL LU34 0019 6901 0039 0000 de l’administration communale en mentionnant: Expo Da Vinci et le nombre de participants. Pour des raisons d’organisation, veuillez remplir et remettre ce talon réponse au bureau d’accueil de l’administration communale avant le 8 février 2008.

#

Pour des raisons d’organisation, veuillez remplir et remettre ce talon réponse au bureau d’accueil de l’administration communale avant le 8/2/2008 Prénom: ......................................................... Nom: .................................................. Rue et N° : ..................................................................................................................... C.P. et Localité: ........................................................................................................... Tél.: ................................................................ Arrêt bus: . ........................................ Déjeuner: .......... x Menu 1    .......... x Menu 2

12 Bascharage_01-03-08.indd 12

Leonard de Vinci, personnalité hors normes et hors du temps, à l’esprit touche-à-tout et aux méthodes révolutionnaires, a marqué son époque. Il continue à marquer l’humanité par sa modernité et son génie de précurseur. C’est dans le cadre des festivités du 50e anniversaire du Traité de Rome que se tient jusqu’au 15 mars 2008 l’exposition «Leonardo da Vinci, the European genius» à la Basilique nationale de Koekelberg, 5e plus grande église du monde. Sur une superficie de 3.000 m², l’exposition rassemble des tableaux et des dessins originaux, des codex, des maquettes ainsi que des inventions dérivées de ses recherches dans tous les domaines de la connaissance scientifique. Elle s’articule autour de 4 thèmes: l’homme, l’artiste, l’ingénieur, l’humaniste. Il s’agit de l’exposition la plus importante et la plus complète jamais réalisée au monde sur ce génie européen.

Musée René Magritte Le Musée René Magritte occupe la maison où le surréaliste belge oeuvra pendant près de 24 ans. Le musée présente l’appartement que le peintre loua de 1930 à 1954 avec sa femme Georgette, ainsi qu’une exposition biographique dédiée au peintre. Peintre de la métaphysique et du surréel, René Magritte a traité les évidences avec un humour corrosif. Il s’est glissé entre les choses et leur représentation, les images et les mots. La peinture de l’artiste s’interroge sur sa propre nature et sur l’action du peintre sur l’image. Une exposition permanente distribue plus de 400 documents originaux dans un parcours biographique. Les principales étapes de la vie de Ma­ gritte y sont évoquées via des documents très divers: objets fétiches, revues surréalistes, affiches publicitaires, correspondance, etc. En outre, une trentaine de dessins, gouaches, peintures de Magritte, viennent rythmer le parcours, dont «La lampe d’Aladin» ou «Lola de Valence», l’une des pièces les plus abouties de sa période «vache». Le musée consacre enfin une salle à d’autres surréalistes tels que Mesens, Mariën, Paul Delvaux, Rachel Baes, etc.

Gemeng Käerjeng - eise Magazin 14/01/2008 15:02:24


Mercredi, le 30 janvier 2008

Agenda Dimanche, le 20 janvier 2008 Fëscherclub «Grondel» Hautcharage Generalversammlung um 19.00 Auer am Café «An der Béierkëscht»

Mercredi, le 23 janvier 2008 Entente des Sociétés de Hautcharage Generalversammlung um 19.30 Auer am Café «An der Béierkëscht»

Vendredi, le 25 janvier 2008 Gemeng Käerjeng Personalfeier

Vendredi, le 25 janvier 2008 Käerjenger Musek Generalversammlung um 20.00 Auer am Musekssall

Samedi, le 26 janvier 2008 Rola Anita Bal de l’espoir an der Hall 75

Dimanche, le 27 janvier 2008 Jugendkommissioun U.N. Käerjeng Kanner-Fuesbal am Sall um Terrain zu Uewerkäerjeng

Dimanche, le 27 janvier 2008 Gaart an Heem Uewerkäerjeng Generalversammlung um 16.00 Auer am Centre Polyvalent zu Uewerkäerjeng

Syndicat d’Initiative et de Tourisme Bascharage Generalversammlung um 20.00 Auer an der Hall 75

Jeudi, le 31 janvier 2008 U.N. Käerjeng Generalversammlung um 19.10 Auer am Sall um Terrain zu Uewerkäerjeng

Dimanche, le 17 février 2008 Chorale Ste Cécile Hautcharage Kaffisstuff mat Concert am Centre Polyvalent um 15.00 Auer

Vendredi, le 22 février 2008 OGB-L Uewerkäerjeng Generalversammlung um Sall um Terrain zu Uewerkäerjeng um 19.30 Auer

Samedi, le 23 février 2008 Elterevereenegung vu Käerjeng Second-Hand-Shop an der Hall 75

Samedi, le 23 février 2008 Härenequipe U.N. Kärjeng ‘97 Passoa-Bal (Oldies Disco) am Sall um Terrain zu Uewerkäerjeng

Dimanche, le 24 février 2008 Œuvres Paroissiales Kaffisstuff am Sall vun der Œuvre

Dimanche, le 24 février 2008 Commission des affaires culturelles de Bascharage Kulturellen Ausfluch op Bréissel: Da Vinci & Magritte

Mercredi, le 27 février 2008 Œuvres Paroissiales Generalversammlung am Sall vun der Œuvre

Vendredi, le 7 mars et samedi, le 8 mars 2008 Käerjenger Theater Theater an der Hall 75 um 20.00 Auer Gespillt gëtt: «Alles wéinst der Tut»

Dimanche, le 9 mars 2008 Familljen- a Chanceglaïchheetskommissioun vun der Gemeng Käerjeng Makadamme spillen den «DominoAs» am Centre Sociétaire zu Lénger um 18.00 Auer

Samedi, le 15 mars 2008 Basket Hedgehogs vun Nidderkäerjeng Oldy Party an der Hall 75

Vendredi, le 21 mars 208 OGBL Bascharage Generalversammlung an der Hall 75

Samedi, le 29 mars 2008 Micheline Fickinger-Wagner Pokerturnéier an der Hall 75

Gemeng Käerjeng - eise Magazin Bascharage_01-03-08.indd 13

13 14/01/2008 15:02:24


Ecole de Musique de la commune de Bascharage

Adresses utiles 159, av. de Luxembourg L - 4940 Bascharage Tél.: 50 05 52-421 Fax: 23 65 20 80 Téléphone pour les absences: 50 05 52-459 Direction: Steve HUMBERT Tél.: 50 05 52-424 e-mail: steve.humbert@bascharage.lu Secrétariat: Jean-Marie PANDOLFI Tél.: 50 05 52-421 50 05 52-206 e-mail: jean-marie.pandolfi @bascharage.lu Téléphones des salles:

L’Ecole de Musique de la commune de Bascharage (E.M.B.) existe depuis 1965, elle fait partie d’une des 8 écoles de l’A.E.M. (Association des Ecoles de Musique; Bascharage, Differdange, Dudelange, Echternach, Grevenmacher, Pétange, Rédange et Wiltz) du Grand-duché de Luxembourg. Le personnel se compose actuellement de 27 chargés de cours, d’un secrétaire et d’un chargé de direction qualifiés qui s’occupent d’environ 530 élèves. Maintes recherches scientifiques ont prouvé que l’éducation musicale a une influence extrêmement positive sur les jeunes élèves, en développant leurs capacités intellectuelles et leur comportement social. Le but de l’E.M.B. est non seulement d’enseigner la maîtrise

14 Bascharage_01-03-08.indd 14

d’un instrument, mais aussi de faire preuve de convivialité. Elle veut faire de la musique un plaisir en accueillant les élèves avec pour leur faire partager l’amour pour cet art. Concrètement, cela signifie que notre institution s’engage à encadrer ses élèves tout au long de l’année. Outre les leçons (collectives pour les cours de formation théo­riques et individuelles pour les cours instrumentaux), les pratiquants participeront à des auditions ou à des activités de groupe et de musique d’ensemble ainsi qu’à des évaluations régulières. Il n’y a pour les élèves ni délais à respecter, ni contraintes dont il faut s’acquitter, mais au contraire un enseignement adapté aux difficul-

Salle de Conférence  50 05 52-422 Salle J.S. Bach  50 05 52-426 Salle Haydn  50 05 52-425 Salle Chopin  50 05 52-427 Salle Frisch  50 05 52-428 Salle Rachmaninov  50 05 52-429 Salle Keiko et Williams   50 05 52-430 et 432 Salle Bel Canto  50 05 52-431 Salle Paganini  50 05 52-433 Salle Sax  50 05 52-434 Salle Moussorgsky  50 05 52-435 Salle Villa-Lobos 50 05 52-436 Salle Grethen  50 05 52-437

Gemeng Käerjeng - eise Magazin 14/01/2008 15:02:27


Etat civil Naissances

tés, à la personnalité et à la capacité à comprendre et à s’intégrer de chaque individu. De nombreuses disciplines sont enseignées à l’E.M.B.: de la formation musicale à l’apprentissage vocal et instrumental, l’E.M.B. dispense un enseignement adapté aux différents niveaux de pratique. En plus des cours dits «classiques», l’école présente les nouvelles classes d’éveil musical: une première approche permet aux jeunes enfants (à partir de 6 ans) de découvrir l’univers musical, les rythmes et les sons. Elle propose aussi des cours de combo et de guitare électrique, et dispose d’un ensemble vocal pour adolescents.

Dès la première année de cours, l’enseignement propose une formation à la pratique instrumentale. A Après cette phase de sensibilisation et d’acquisition des premiers apprentissages instrumentaux, les élèves approfondissent leurs connaissances dans le(s) instrument(s) de leur choix. La pratique collective (ensembles / musique de chambre) constitue l’un des objectifs majeurs de l’école de musique. Elle permet la création d’un «pool» de musiciens qui fera ensuite vibrer toute la population d’une cité grâce à ses prestations musicales.

530 Schüler besuchen die Musikschule 530 Schüler werden zurzeit in unserer Musikschule (die 1965 gegründet wurde) von 27 Musiklehrern (chargés de cours) unterrichtet. Angeboten werden theoretische Kurse (Solfège) und Kurse zum Erlernen eines Instrumentes. Dabei wird der Unterricht sowohl in Klassen als auch in individuellen Stunden erteilt. Letztere haben natürlich den Vorteil, dass Lehrer/in und Schüler/in gemeinsam feststellen, welche Fortschritte erzielt wurden und somit auch den Lernrhythmus festlegen.

21/09/2007 Hossen Rizwan Tassaddegh, Bascharage, 8B, rue de Hautcharage 22/09/2007 Andrade Rosa Marcio Leandro, Bascharage, 155, avenue de Luxembourg 24/09/2007 Santos Bray Lesly, Bascharage, 74, avenue de Luxembourg 05/10/2007 Simoes Ferreira Artur Jean, Bascharage, 16, rue Nicolas Meyers 09/10/2007 Claudiano Jordan, Hautcharage, 36, rue de Bascharage 11/10/2007 Hummel Zoya, Bascharage, 80, avenue de Luxembourg 18/10/2007 Pires Maya, Hautcharage, 20B, rue Prince Henri 27/10/2007 Muller Maxime Fernand, Hautcharage, 34, rue de la Gare 11/11/2007 Lopes Elisa, Bascharage, 121-127, avenue de Luxembourg 11/11/2007 Metz Robin, Bascharage, 7, rue des Bleuets 14/11/2007 Carvalho Fernandes Pedro Job, Bascharage, 10, rue du Ruisseau 15/11/2007 Martins Belchior Miguel, Bascharage, 8A, rue du Ruisseau 21/11/2007 Glanclaude Louise Monique, Bascharage, 58, rue de Schouweiler 07/12/2007 Leone Stefano, Bascharage, 295A, avenue de Luxembourg 10/12/2007 Roden Wayne, Bascharage, 13, rue des Tulipes 18/12/2007 Paasilinna Vera, Bascharage, 39, rue Nicolas Meyers

Gemeng Käerjeng - eise Magazin Bascharage_01-03-08.indd 15

15 14/01/2008 15:02:29


Etat civil Mariages 14/09/2007 Di Benedetto Marco, Bascharage – Di Primo Silvia, Bascharage 16/11/2007 Schumacher Pascal, Bascharage – Semenova Galina, Bascharage 07/12/2007 Hua Phuoc Du, Bascharage – Nguyen Thi Lan-Anh, Bascharage 07/12/2007 Massafra Gianni, Bascharage – Bosetti Sandra, Bascharage 14/12/2007 Offermann Christian, Hautcharage – Lanners Nadine, Hautcharage

Décès 03/09/2007 Saalfrank Hermann, Bascharage, 8, rue Belle-Vue 11/09/2007 Bram-Effling Katharina, Bascharage, CIPA 11/09/2007 Schilling-Paquay Léa, Linger, 4, rue de la Libération 13/09/2007 Berens-Krippler Catherine, Bascharage, CIPA 15/09/2007 Di Giammatteo-Valfredini Anne Marie, Bascharage, CIPA 19/09/2007 Birlenbach-Assel Yvonne, CIPA 21/09/2007 Paul-Houdremont Anne, Bascharage, 162, boulevard Kennedy 22/09/2007 Schroeder Joseph, Bascharage, CIPA 25/09/2007 Thoma Fernand, Hautcharage, 1, rue de Bascharage 26/09/2007 Jakoby Jean-Marie, Bascharage 3, rue des Muguets 29/09/2007 Probst René, Bascharage, 40, rue Belair

16 Bascharage_01-03-08.indd 16

Village Fleuri: Ein großer Erfolg

Sowohl die Organisatoren – der ‘Gaard&Heem Ober­ kerschen’, der ‘Gard&Heem Linger’ und ‘Les Amis de la Fleur’ –, als auch Bürgermeister Jeannot Halsdorf sowie die Schöffen Sylvie Gerten-Müller und Richard Sturm waren erstaunt über die rege Teilnahme und die exzellente Qualität des VILLAGE FLEURI 2007. Fast alle Laureaten waren erschienen, um aus den Händen der Veranstalter ein schönes Geschenk als Dank und Anerkennung zu erhalten. Zudem stiftete das Syndicat d’Initiative 12 Spezialprämien, welche verlost wurden.

Sie zählten zu den Besten In Bascharage: Louis Balanca, Brasserie Nationale, Lydie D’Odorico-Ettinger, Alain Dalliere, Christian De BernardiMiller, Jean Durbach, Rodrigo Ferreira Moreia, René Fonck, Léon Georges, Luc HarlesReichling, Marc Jacoby-Dondelinger, Aloyse Jodocy, Suzette Jungen, Claude Kayser, Romain Keiser-Logutova, Elodie Kies-Brochmann, François Kocks-Schilling, Paul KraemerLeches, Aloyse Mangen, Carlos Martins Da Costa, Restaurant Carpini,Restaurant Gulliver, Gisela Saalfrank-Erz, Roger Schmit, Raymond Schmitt, Ferdinand Schroeder, Blanche Wagner-Marx, Romain Wam-

pach-Goedert, Johny Weisgerber, René Zimer. In Hautcharage: Jean Beissel, Yves Breyer-Hofmann, JeanMarie Engel, Gaston EngelsErpelding, Bruno EspositoCardarelli, Oswald Göbel, Luc Grethen-Oswald, Robert Haas, Robert Leches, Norbert Legil, Liliane Mersch-Zwanck, Régine Mores-Garson, Marc Muller-Pesche, Farnje Padjan, Raymond Paulus, Pizzeria New Mediterrannea, Thoma-Cleenewerk, Detlev Weber, Nico Zenner, Gérard ZimmermannOriger. In Linger: René Brauch, ­P ierre Faber, Marco Fonck, Luigi Garofoli, Guy Heinen, Cathérine Hermann-Back, André Ma­t hieu, Albert Niederkorn, ­Daniel Noël, Henri Rosa, Jean-Paul Sandron, Joseph Schuster, Raymond Schuster, Marcel Tarayre. Durch den Abend führten die Vereinspräsidentin Yvonne Harsch sowie die Vereinspräsidenten Patrick Kaber und Jeff De Jong, während Verbandspräsident Jean Kieffer lobende Worte an die Adresse der Hobbygärtner richtete. Bürgermeister Jeannot Halsdorf bedankte sich bei all jenen, die sich am ‚Village Fleuri’ beteiligten und hob hervor, dass die Preisträger wesentlich zur Verschönerung der drei Ortschaften beitragen würden.

Gemeng Käerjeng - eise Magazin 14/01/2008 15:02:30


Unsere Straßennamen – wo sie herkommen? Die Benennung der Rue Dicks Lentz erfolgte zum Andenken an die beiden Luxemburger Nationaldichter „Dicks“ (1823 – 1891) und Michel Lentz (1820 – 1893). Schon 1903 wurde in der Stadt Luxemburg das Monument „DICKS LENTZ“ zu Ehren der beiden Dichter errichtet. Das Monument befindet sich seitlich der Place d’Armes, an dem Ort der heute Square Jan-Palach heißt. In der Tat waren ihre Werke in luxemburgischer Sprache enorm populär und auch ihre politische Auffassung über die Freiheit des Großherzogtums in den ersten Jahren der Unabhängigkeit des Landes überzeugte. Zu Beginn des 20. Jahrhunderts wurde, zu Ehren der beiden Persönlichkeiten in mehreren Ort­ schaften des Landes eine Straße auf den Namen „Dicks Lentz“ benannt. Es handelt sich hierbei um die Gemeinden Differdingen, Sassenheim (für die Ortschaft Beles) und Niederkerschen. Dicks ist ein Pseudonym und ­steht für den bürgerlichen Namen Edmond de la Fontaine. Er wurde am 24. Juli 1823 in Luxemburg als 3. Kind von Gouverneur Gaspard Theo Ignace de la Fontaine geboren. Nach Rechtsstudien in Lüttich und dann in Heidelberg schlug er die Laufbahn des Friedensrichters ein; zuerst als Vertreter in Remich und dann ab 1881 in Vianden. Die anonyme Veröffentlichung am 5. November 1848 der Schmähschrift „d’Vulleparlament am Grëngewald“, ein Spott­ gedicht auf die Politiker dieser Zeit, wurde zu einem Skandal. Die Regierung von Gaspard T. I. de la Fontaine musste am 5. Dezember 1848 zurücktreten. Edmond de la Fontaine wurde bekannt unter dem Pseudonym „Dicks“, mit welchem er den Gipfel der Luxemburger Dichtkunst erklomm. Seine Lieder waren in sämtlichen sozialen Schichten des Landes bekannt. „Dicks“ starb in Vianden am 24. Juni 1891.

Etat civil Décès

Michel Lentz wurde am 21. Mai 1820 in Luxemburg geboren. Im Jahre 1840 begann er seine Studien in Brüssel, welche er sofort wieder abbrach, um 1842 in den Dienst des Luxemburger Staates einzutreten. 1869 wurde Michel Lentz Bürochef und Berater beim Rechnungshof. Michel Lentz erhielt den Spitznamen „de klenge Männchen“ und wurde durch seine Pünktlichkeit bekannt. Täglich um genau 18.30 Uhr verließ er seine Wohnung in Hollerich, um einen Spaziergang zu machen. Für die Einweihung der ersten Eisenbahnlinie am 5. Oktober 1859 schrieb er den „Feierwon“. Dieses Lied wurde mit seinen patriotischen Sätzen („Mir wëlle bleiwe wat mir sinn“) zu einem der bekanntesten Lieder in luxemburgischer Sprache. Bei dem Versuch der Annexion im Jahre 1870 wurde das Lied zu einem wahren politischen Zeugen. Michel Lentz ärgerte sich oft über die Veränderung des Satzes in „Mir wëlle jo keng Preise gin“. Diese Entstellung wurde ebenfalls während des zweiten Weltkrieges fleißig benutzt. Michel Lentz ist der Autor der Nationalhymne Ons Heemecht, welche von Antoine Zinnen (1827-1898) komponiert wurde. Eine erste Zusammenfassung seiner Dichtkunst erschien erst 1873 bei Victor Bück. Er starb am 8. September 1893. Sein Begräbnis am 10. September 1893 wurde zu einer wahren nationalen Gedächtnisfeier. Sein Sarg war mit der Luxemburger Trikolore bedeckt.

22/10/2007 Fey-Peiffer Pascale, Bascharage, 4, rue des Bleuets 25/10/2007 Felgen-Scherschel Lucie, Bascharage, CIPA 30/10/2007 Scholer Renée, Bascharage, CIPA 04/11/2007 Irrthum-Pastoret Elise, Hautcharage, 25, rue de Schouweiler 04/11/2007 Wilhelm-Chennaux Anne, Bascharage, CIPA 06/11/2007 Klein-Bauer Irmina, Linger, 31, rue du Bois 10/11/2007 Welter Jean Ernest, Hautcharage, 50, rue de la Gare 16/11/2007 Steinfort Joseph, Bascharage, 6, rue Jean Nicolas Schumacher 27/11/2007 Mathieu-Niesen Marie, Hautcharage, 2, rue du Choeur 07/12/2007 Jorge Naomi, Bascharage, 9, rue des Roses 13/12/2007 Ciatti-Di Lena Cristina, Bascharage, 49, rue Pierre Clement 14/12/2007 Tarayre Marcel Jean, Linger, 20, rue du Bois 15/12/2007 Erpelding Leo, Bascharage, 28, rue Pierre Clement 21/12/2007 Bofferding Joseph, Bascharage, 154, avenue de Luxembourg 31/12/2007 Perrard-Sobel Catherine, Bascharage, 54, rue de la Reconnaissance Nationale

Quelle: Les noms de rues - Le Quotidien.

Gemeng Käerjeng - eise Magazin Bascharage_01-03-08.indd 17

17 14/01/2008 15:02:32


Jean Lebon:

Une plume, un pinceau, un micro ... Peut-être avez-vous déjà entendu parler de Jean Lebon, que ce soit en rapport avec le monde du livre, celui de la radio, de la télévision ou encore celui de la peinture. Saviezvous que cet illustre personnage a vu le jour à Bascharage? C’est le 3 janvier 1941 que le petit Jean Lebon, dit «Josi», vient au monde dans la commune de Bascharage. Il est le premier d’une lignée de 7 enfants. C’est en 1948 que Josi connaît son premier déménagement. Sa famille s’établit à Athus, dans les «casernes» comme on les appelait alors. Le petit Jean grandit donc dans une maison ouvrière située près de l’usine, et lui qui ne parlait jusqu’ici que luxembourgeois et allemand, se met maintenant au français. Après avoir achevé ses études secondaires à l’école moyenne d’Athus, le jeune homme s’inscrit à l’Athénée Royal de Virton où il étudie de 1956 à 1959. Il poursuit ensuite son parcours scolaire et obtient une régence en langues germaniques à l’Ecole normale de Nivelles en 1961. C’est à partir de ce moment qu’il enseigne l’allemand à Virton, puis à l’Athénée Royal d’Athus. En 1964, Jean Lebon révèle ses talents d’écrivain avec une première oeuvre, «Le survivant». De nombreux autres ouvrages suivront. L’auteur se marie la même année, et aura par la suite 3 enfants. Les années 1979-1981 marquent un nouveau tournant dans la vie du professeur-

18 Bascharage_01-03-08.indd 18

Jean Lebon

auteur, qui anime des émissions en luxembourgeois à la radio (RTBF), et devient l’arbitre du jeu télévisé «Léo contre tous» (RTL). Jean Lebon accède ensuite au rang d’échevin des finances au sein du Conseil communal d’Aubange entre 1982 et 1988. Peintre de talent, Jean Lebon participera tout au long de sa vie à de nombreuses expositions en Belgique et en Allemagne. Il organisera par ailleurs d’innombrables conférences et expositions, dans le cadre des diverses associations dont il est membre, comme par exemple le «Lion’s Club». Le couronnement d’une existence vouée aux arts et au développement socio-culturel a lieu en 1989, date à laquelle Jean Lebon est élu membre de l’Académie luxembourgeoise. Jean Lebon décède le 2 mai de cette même année. L’administration communale d’Aubange introduit en 1990 le prix artistique Jean Lebon afin d’honorer la mémoire de cet homme d’exception.

Bibliographie de l’auteur Jean Lebon - La Tombe, roman, inédit,1962-1963. - Le Survivant, roman, Éd. Scorpion, Paris, coll. Alternance, 1964. - La Couronne creuse, roman, Éd. Albin Michel, Paris, 1972. - Justice Machine, roman, inédit, 1988-1989. - Le sapin enchanté, contes, illustrations de l’auteur, Éd. Wesmael-Charlier, Namur, 1977. - Noël pour un G.I, contes, 1988, illustrations de Willy Vassaux, Journal des 3 Frontières, Longeau. - Contes et légendes du pays des 3 frontières, contes, In. S.n. (Collectif) - Athus-Lorraine, Éd. Lions Club, Athus, 1975. De nombreux textes restent inédits en recueils, mais publiés dans le Journal des 3 Frontières et illustrés par l’auteur (sauf Le Santon). - La Couronne creuse, théâtre, adaptation d’une demi-heure du roman La Couronne creuse, pour l’émission Un livre, une voix. France Culture, 1972; avec les voix de JeanRoger Caussimon et Véra Feyder. - Ce n’est pas possible, théâtre, 1974, pièce créée sur France Culture pour l’émission Carte blanche de Lily Siou (avec Yves Renier). - Le vieux peintre et l’enfant, décembre 1977. - Le Santon, décembre 1978 (illustré par Gos). - Guido Gezelle. Sa vie et ses douze poèmes les plus célèbres, essai, Éd. Vanbraekel, Mouscron, 1980. - Rien qu’un flocon de neige, décembre 1981. - Le vieux gramophone, 23 décembre 1982. - L’incident Jesse David, théâtre,1984. 2e prix au concours littéraire du Service du Livre Luxembourgeois. - Un soir, un cheval ..., 24 décembre 1986. - Le dernier voyage, 23 décembre 1987. - Traces, poèmes, inédit.

Gemeng Käerjeng - eise Magazin 14/01/2008 15:02:33


Et si on roulait lentement? Comme de nombreuses autres communes, Bascharage a décidé d’introduire, il y a plusieurs mois, les zones 30. Depuis le 16 juillet 2007, le nouveau règlement de la circulation vaut dans tous les quartiers résidentiels de Bascharage, Hautcharage et de Linger. Au cours des six derniers mois, les automobilistes ont donc dû modifier leur conduite sur le territoire de la commune. En effet, ce n’est pas que la vitesse qui a été réduite. Dans toutes les zones 30, la priorité à droite est de mise. Les règles de priorités ont été modifiées dans 21 des 47 croisements de la commune. La largeur de la chaussée a quant à elle été réduite à 4,50 mètres. Le risque d’accident avec des piétons est considérablement augmenté dans les zones d’habitation. Les rues ne sont pas la propriété exclusive du chauffeur et de sa machine. Elles appartiennent aussi aux enfants sur le chemin de l’école – qui ont parfois des réactions imprévisibles –, aux

personnes âgées – qui se déplacent lentement –, aux cyclistes – si décontractés et exposés sur la selle de leur vélo. L’automobiliste devrait donc

porter 100% de son attention à la conduite. Or il peut être distrait par de nombreux détails: une chanson à la radio, une discussion avec le passager, une personne marchant sur le trottoir ... C’est pourquoi la prudence devrait toujours être de mise. Un automobiliste qui roule à 30 km/h a besoin de 13 mètres pour s’arrêter. S’il roule en revanche à 50 km/h, il lui faudra le double de cette distance. Une différence de 13 mètres, donc, qui peut décider de la vie ou de la mort d’un enfant. Qui plus est, la réduction de vitesse de 50 à 30 km/h ne cause pas de réelle perte de temps aux automobilistes. En effet, cette perte de temps est de l’ordre de quelques secondes à peine. Nous ne devrions donc pas ressentir la limitation de vitesse à 30 km/h dans les zones résidentielles comme une atteinte à notre mobilité, mais comme une chance supplémentaire que nous accordons à la vie autour de nous.

St Nicolas à Bascharage: Friandises pour ceux qui ont été sages ... Nombreuses sont les personnes qui ont tendance à penser que St Nicolas ne récompense que les enfants sages. Pourtant, cette idée est bien loin de la vérité, comme l’a prouvé la visite de cette célébrité très appréciée à la maison de retraite le dimanche 2 décembre 2007. C’est aux alentours de 15 h que St Nicolas, entouré pour l’occasion notamment du Bourgmestre Jeannot Halsdorf, du Président du Syndicat d’Initiative Guido Poiré ainsi que de l’Harmonie municipale de Bascharage, a rendu visite aux seniors de la commune. La traditionnelle distribution de friandises a eu lieu après un certain délai, car St Nicolas avait beaucoup de monde à voir ... L’illustre personnage s’est ensuite rendu au Hall 75 de Bascharage pour récompenser les enfants de la commune

venus le voir vers 16 h. St Nicolas a une fois encore été généreux et tolé-

rant envers ses sujets, qu’ils soient jeunes ou vieux ...

Gemeng Käerjeng - eise Magazin Bascharage_01-03-08.indd 19

19 14/01/2008 15:02:36


Eis Gemeng fréier Luftansichten von Niederkerschen aus den Fünfzigerjahren

Luxemburgerstraße Richtung Biff

Luxemburgerstraße Richtung Schouweiler

Bascharage_01-03-08.indd 20

14/01/2008 15:02:42

Eise Magazin N1 2008  

Eise Magazin Käerjeng