Page 1

WARM_UP_FR_21:Layout 1

7/01/11

13:40

Page 1

BIKERS & DRIVERS MAGAZINE

TEAM BIKERS’ DAYS ENDURANCE

21

Première victoire

JANVIER 2011

200 MIGLIA

Roberts de retour

DRIVERSDAYS

Editeur responsable: Olivier Aerts - Avenue du Stade, 27 - Z.I. Filaville B-4910 Theux - Ne peut être vendu

Spa voit rouge 200 MIGLIA L’audace récompensée…

CALENDRIER 2011 Le choix sera difficile…

SEMAINE ESPAGNOLE A la découverte d’Albacete…


WARM_UP_FR_21:Layout 1

7/01/11

13:40

Page 2


WARM_UP_FR_21:Layout 1

7/01/11

13:40

Page 3

NOUVELLE ANNÉE, NOUVELLE FORMULE : WARM UP MAGAZINE EST NÉ

Christian Jupsin Vous attendiez avec impatience le N°21 de votre Bikers’ News et vous vous retrouvez avec un Warm Up Magazine entre les mains… Et oui, nous vous proposons un nouveau magazine, non sans raisons. Au fil des saisons et des Bikers’ News, vous avez pu constater que nous sommes des fanas des sports mécaniques sous toutes ses formes : deux ou quatre roues, peu nous importe. L’important pour nous reste l’adrénaline et les sensations que provoque le pilotage sur circuit, cette odeur de moteur poussé à son maximum, cette griserie de la vitesse, cette recherche appliquée de la bonne trajectoire — celle qui fait gagner les quelques centièmes permettant de freiner l’aiguille du chrono — et le plaisir de conduire en toute sûreté. Voici douze mois, nous lancions les DriversDays, une formule calquée sur celle des Bikers’ Days mais adaptée à l’automobile sportive. Notre initiative a été très bien accueillie et, en tant qu’amateurs de belles mécaniques, nous avons souhaité associer dans une même revue, tout comme dans notre entreprise, ces événements sur circuit. L’occasion rêvée aussi de franchir une nouvelle étape, de mieux faire... Comme vous le constaterez en lisant ce premier Warm Up Magazine, édité en cinq langues, nous vous proposons une nouvelle mise en page, plus attrayante, des articles sur des sujets très vastes et variés, le mariage heureux de deux mondes, l’auto et la moto, si proches et si différents à la fois. Warm Up Magazine conservera bien sûr les indispensables informations qui, sur deux ou quatre roues, vous permettront de vivre une nouvelle année de passion. Nos rubriques reviendront également sur les grands événements de la saison et n’oublieront jamais de fêter vos petits ou grands exploits. Le moment est venu, pour mon équipe et moi-même, de vous souhaiter une année 2011 pleine de joies et de bonheur tant au niveau personnel que professionnel. Et, comme par le passé, nous ferons tout pour que ces douze mois vous apportent nombres de plaisirs partagés sur les pistes et lors de nos grands rendez-vous.

03

WARM UP 21 / EDITO SOMMAIRE

3

Edito Sommaire

4

News

6

News

8

Bikers’ School

10-11-12-13 200 miglia di Imola Revival 14

Team Bikers’ Days Endurance

16-17

Raymond Schouten

18-19

Calendrier 2011

20

Gagnez avec nous !

22-23

Belgian Moto Endurance Championship

24-25

Semaine espagnole

26

On s’occupe de tout !

28-29

Krugger

30-31

DriversDays

32

Philippe Broodcooren

34

DriversDays

Tél. +32(0)87 53 90 04 \ Fax +32(0)87 53 90 01 \ www.dgsport.eu \ Tirage : 25.000 ex. répartis en 5 langues \ Design : CEI.lu


WARM_UP_FR_21:Layout 1

7/01/11

13:40

Page 4

LES CHRONOS FUN ! Vous êtes de plus en plus nombreux à adhérer à cette formule qui, rappelons-le,

ENDURANCE4FUN’ NIGHT ! C’ÉTAIT CHAUD, CHAUD… Ce vendredi 3 décembre, une onde de chaleur s’était abbatue sur le Versuz à Hasselt où se déroulait la remise des prix de l’Endurance4Fun. Comme les années précédentes, l’ambiance était au rendez-vous pour clôturer dans « le fun & la dance » la saison 2010. Cela a été également l’occasion de présenter la saison 2011 du Belgian Moto Endurance Championship, qui devient la nouvelle appellation de l’Endurance4Fun. Nous vous promettons une saison très complète dont vous trouverez tous les détails en page 22.

FREINS SBS, TESTÉS ET APPROUVÉS PAR LE TEAM BIKERS’ DAYS ENDURANCE La qualité de vos plaquettes de frein est primordiale lors du freinage et le système de freinage, même le plus sophistiqué, n’est rien sans elles. SBS, firme suédoise, développe des plaquettes à haut rendement et est devenue leader du marché en quelques années. Vous trouverez parmi leurs produits des références s’adaptant à l’ensemble des motos du marché mais également aux différents styles de conduite.

04 05

WARM UP 21 / NEWS

n’est nullement obligatoire et n’empiète nullement sur vos heures de piste. Une formule qui vous permet de connaître vos chronos tour par tour et de suivre vos progrès. Un petit « plus » pour ceux qui désirent toujours faire mieux…

CAPIT SILVERTEX : DU NOUVEAU EN COUVERTURES CHAUFFANTES. Capit vient de mettre au point un nouveau tissu composé d’argent qui possède un niveau de conductivité thermique très élevé et améliore encore la répartition uniforme de la chaleur. Cerise sur le gâteau : ce nouveau tissu est waterproof et ne s’humidifie plus même lorsque le pneu est mouillé. Développés pour la compétition, les produits Capit ne peuvent que vous satisfaire, c’est pourquoi nous vous les proposons à un prix « racing », avec une garantie de trois ans contre tous vices de fabrication.


WARM_UP_FR_21:Layout 1

7/01/11

13:40

Page 5


WARM_UP_FR_21:Layout 1

7/01/11

13:40

Page 6

EN 2011, NOUS PASSONS AU « ROUGE » !!! C’est avec une certaine fierté que nous vous annonçons le soutien et la confiance qui nous sont accordés par le groupe Dainese/AGV. A elles seules, ces marques évoquent les plus grands noms du monde de la moto, passé, actuel et futur, d’Ago à Rossi…

FIAT ET LA COMPÉTITION, C’EST UNE GRANDE HISTOIRE D’AMOUR, À L’ITALIENNE… Cette passion a très naturellement amené la société turinoise à soutenir une des figures les plus populaires du monde de la moto : Valentino ROSSI. Mais l’histoire ne s’arrête pas là. A l’écoute des besoins et des attentes de ses clients, Fiat Professional, la division des véhicules utilitaires, a présenté lors des 200 Miglia di Imola 3 modèles : DOBLO, SCUDO et DUCATO : 3 fourgons qui ont chacun leurs caractéristiques et vocations diverses. Mais ces 3 modèles ont également en commun leur versatilité leur permettant de passer aisément d’un véhicule de travail par excellence à un véhicule adéquat pour le transport moto. Et afin de garantir de meilleures prestations, un dispositif exclusif mis au point par le transformateur Baggio & De Sordi pour transporter, charger et décharger sa moto en toute sécurité, était également présent.

Qualité, sécurité, fiabilité, performance, passion, toutes ces valeurs symbolisent parfaitement l’esprit de cette entreprise italienne qui vise toujours plus haut, toujours plus loin pour améliorer sans cesse ses produits. Dès la saison prochaine, Dainese/AGV sera partenaire de nos Bikers’Days et nous mettrons en place (durant les journées de piste libre) une infrastructure « Racing Service » qui vous permettra de faire entretenir votre casque ou de découvrir la gamme AGV … Parallèlement, notre Team

CARBONIN PERSONNALISE VOTRE MOTO

Non contente d’exposer dans les paddocks ce système adéquat, Fiat Professional a assuré le « Service Piste » lors des différentes parades, ramenant aux stands les mécaniques en panne sur les bords du circuit. Pendant les trois journées, on a pu se rendre compte de l’efficacité et la facilité de ce système adaptable aisément aux trois fourgons précités.

06 07

WARM UP 21 / NEWS

Vous désirez personnaliser votre moto, mais vous ne savez comment vous y prendre ? Carbonin possède la réponse ! La firme slovène est spécialisée dans la décoration et la réalisation de stickers s’adaptant directement aux carénages de votre moto. Ainsi, après concertation avec leurs dessinateurs, vous pouvez créer votre propre décoration et y inclure votre design et vos sponsors. Le tout sera réalisé dans un plastique de haute qualité fortement adhésif.

199 reçoit un appui matériel important puisque nos pilotes seront équipés de cuirs et de casques Dainese/AGV pour tout le championnat 2011. Enfin, la « double » et prestigieuse marque s’unit à nos événements classiques en associant son nom aux Bikers’ Classics de Spa-Francorchamps (9° édition en 2011) et aux 200 Miglia di Imola Revival en Italie, qui en sera à sa seconde édition en 2011. Tous les détails de nos différentes actions vous seront transmis dans les prochaines semaines. Soyez attentifs…

Vous pouvez également opter pour les carénages de la marque : des carénages en fibre de carbone à la résistance éprouvée. Ils peuvent livrés selon 3 formules : BASIC (choix de dessins du catalogue), STANDARD (personnalisation de certaines parties) ou FULL (totalement personnalisé à vos couleurs ou celles de votre team). Cette année, la gamme Carbonin s’enrichit de carénages en fibre de verre et époxy s’adaptant à toutes les motos sportives du marché. Infos : www.carbonin.com


WARM_UP_FR_21:Layout 1

7/01/11

13:40

Page 7


WARM_UP_FR_21:Layout 1

7/01/11

13:40

Page 8

NOUVELLES CLASSES À LA BIKERS’ SCHOOL

Au cours de ces dernières années, vous avez été nombreux à passer par la Bikers’ School. En toute sécurité, avec les conseils de pros de la piste, vous avez découvert le plaisir du pilotage sur circuit. Beaucoup d’ entre vous ont vaincu leur appréhension première et ont passé un cap, se mêlant aujourd’ hui sans difficulté aux

POUR LES DÉBUTANTS Le premier concernera les débutants qui, comme par le passé et au guidon de leur moto d’origine, découvriront les trajectoires de deux circuits (Francorchamps et Mettet). Nos instructeurs chevronnés leurs inculqueront également les normes de sécurité à respecter, la conduite en peloton, etc. Des premiers pas sur la piste que nous encadrerons au plus près avec une notion sécuritaire omni présente.

différents groupes de nos Bikers’ Days. Oui, mais après ?

Tout champion vous le dira : on apprend tous les jours à condition d’ avoir de bons maîtres. Nous avons pensé qu’ il serait logique de poursuivre cet écolage de base et, comme dans toute institution, d’ avoir des classes de perfectionnement. Désormais la Bikers’ School s’axera sur trois modules et vous permettra d’encore progresser, même si vous estimez avoir atteint un haut niveau. Dès 2011, trois modules sont prévus.

SPA-FRANCORCHAMPS EXPERIENCE Le deuxième module s’adressera à des élèves ayant déjà un certain bagage (sinon un bagage évident) et qui veulent affiner leurs connaissances du circuit de Spa-Francorchamps. Nos instructeurs, tous anciens ou pilotes encore en activité, leurs feront découvrir toutes les astuces de la piste ardennaise. Ils dévoileront leurs petits trucs pour aller vite sans risque, pour enchaîner les courbes en gagnant des dixièmes et vous conseilleront afin de corriger vos erreurs dans l’un ou l’autre virage. RACING SCHOOL La Racing School s’ inscrit comme la suite logique de nos deux premiers modules. Elle concernera des élèves déjà à la pointe du pilotage et qui veulent progresser en compétition. L’apport ne se fera pas uniquement au niveau de la conduite, mais abordera également les éléments techniques de la course, la préparation du pilote, le senti et les réglages des machines. Comme par le passé, ces différents modules se donneront au cours de nos Bikers’ Days, mais pour qu’ils soient totalement efficaces nous limiterons le nombre de participants. Ainsi, chaque instructeur pourra mieux se concentrer sur son groupe et offrira quasi un apprentissage individuel à chacun. Donc, si vous voulez bénéficier de ces modules ne tardez pas, tous les renseignements, dates et bulletin d’inscription sont déjà sur notre site www.bikerschool.be L’investissement en vaut la peine.

08 09

WARM UP 21 / BIKERS’ SCHOOL


WARM_UP_FR_21:Layout 1

7/01/11

13:40

Page 9


WARM_UP_FR_21:Layout 1

7/01/11

13:41

Page 10

L’ AUDACE RÉCOMPENSÉE… 10 11

WARM UP 21 / 200 MIGLIA DI IMOLA REVIVAL


WARM_UP_FR_21:Layout 1

7/01/11

13:41

Page 11

« Sincèrement, je n’y croyais pas. Les Italiens sont fanas de sports mécaniques, mais je ne pensais vraiment pas que les 200 Miglia di Imola Revival connaîtraient un pareil succès. Il en fallait pour mettre tout cela sur pied ! » Giacomo Agostini

C’est vrai que le pari était un peu fou. Même si l’équipe de DG Sport se reposait sur une longue expérience acquise lors des Bikers’ Classics de Francorchamps, faire revivre une compétition comme les 200 Miles d’Imola n’était pas une sinécure. Les nombreux et indispensables contacts laissaient entrevoir un bel engouement, mais le succès populaire allait-il suivre ? Et bien, pour une première année, il dépassa très largement toutes les espérances. Plus de 10.000 personnes se pressèrent autour du fameux circuit, accostèrent les nombreux champions d’hier, admirèrent de splendides mécaniques. Les avis furent unanimes : un succès sur toute la ligne. Christian Jupsin, la cheville ouvrière explique

« Je l’avoue, confie le boss de DG Sport, ce fut vraiment l’événement qui m’a le plus stressé. En Italie, il n’existe pas de véritable grand rendezvous « classique », mais il aura fallu trois ans de négociations avec Imola, ce circuit mythique, pour obtenir un accord. L’investissement était aussi très important. Nous étions obligé de viser directement un haut niveau, de faire d’emblée quelque chose de très bien, de présenter une organisation sans faille, de répondre parfaitement aux attentes de nos associés Fiat, AGV et Moto Guzzi.

En entendant les paroles de Giacomo Agostini,

De plus, le risque financier était grand et la mise sur pied plus compliquée qu’à Spa puisque tout se passait dans un autre pays.

Christian Jupsin a rougi de plaisir. Heureusement, nous sommes une bonne équipe et les 15 personnes de DG Sport présentes sont des habitués. Tout s’est donc bien déroulé.


WARM_UP_FR_21:Layout 1

7/01/11

13:41

Page 12


WARM_UP_FR_21:Layout 1

7/01/11

13:41

Page 13

L’ initiative a-t-elle directement suscité un engouement ? Nous avons pu compter sur l’appui du Docteur Costa qui y voyait l’occasion de rendre hommage à son père, organisateur des premières éditions des 200 Miles. Mais pour les autres, c’était assez partagé. Les uns y croyaient, les autres pas du tout. J’avoue que les rangs des sceptiques étaient majoritaires ! Cela n’a pas empêché un nombreux public A 90% italien, comme quoi il y existe bien une demande. Après coup les réactions furent plus chaudes Oui et super positives. Sur les forums, il y avait ceux qui étaient enchantés d’y avoir été et les autres qui regrettaient de ne pas y avoir été !

Les responsables du circuit étaient très contents et les pilotes étaient ravis. Même Kenny Roberts nous a lancé des fleurs. « Je n’ai pas l’habitude de rouler dans les « classiques » nous avoua l’américain, mais je me suis vraiment bien amusé et j’ai été vraiment bien reçu ». Le genre de compliment qui vous pousse à continuer La preuve surtout qu’on ne s’est pas trop trompé. Donc on remet cela en 2011 ? C’est déjà en route. Nous attendons la confirmation du circuit et des partenaires. Mais tout le monde est très chaud. Des changements pour cette deuxième édition ? Plutôt des compléments.

Nous envisageons une parade réservée aux 250cc. Rappelons qu’à l’époque, cette catégorie disputait une épreuve de 100 miles en lever de rideau.


WARM_UP_FR_21:Layout 1

7/01/11

13:41

Page 14

BOL D’OR 2010

LA VICTOIRE DE LA PASSION. Dernier relais, dernier tour. Les coeurs s’affolent. Les regards se tournent tantôt vers un drapeau à damier toujours immobile, tantôt vers l’horloge. L’aiguille du chrono n’avance pas. Elle trotte alors qu’on aimerait qu’elle coure. Raymond est au guidon de la Yamaha N° 199. Tous les doigts sont croisés. Tout le team Bikers’ Days Endurance est le long du rail. On essaye de voir la piste de Magny-Cours entre deux têtes, par dessus les épaules. Clic, le chrono est arrivé au bout de son parcours. Ca y est le Bol d’Or 2010 est terminé. Les leaders franchissent la ligne. Les yeux rougis par une nuit sans sommeil s’écarquillent encore davantage scrutant à se faire mal l’entrée de la ligne droite.

D’un seul coup, la pression tombe. Les coeurs peinent pourtant à retrouver un rythme normal. L’adrénaline s’évacue lentement. Chacun s’embrasse. Les yeux rient. On saute de joie. Greg et Marc se congratulent avant de faire un accueil triomphal à Raymond. Contrat rempli pour eux trois. Ils ont été impeccables. Tout le monde a été impeccable. Pas une faute, pas une erreur, sur la piste comme dans le stand. Pour une cadence infer-

Raymond Schouten est là ! Le « flag man » le salue.

nale, régulière. L’aventure a été magnifique. C’est décidé, cette année, nous participerons à l’entièreté du championnat du monde d’endurance Superstock. On va rassembler les budgets. On retrouvera vite le Bol d’Or et les 24 Heures du Mans avant de découvrir Albacete, Donington, et le Qatar. Et pourquoi pas Suzuka dès 2012. Le Japon, un rêve à réaliser. Le titre, un rêve abordable. Et vous, pourquoi ne participeriez-vous pas à cette nouvelle aventure ? En page 20, on vous réserve une place pour partager nos lauriers…

ON A GAGNE !!!!! A NOUS LE PODIUM. A NOUS LE BOL D’OR DES SUPERSTOCK ! 14 15

WARM UP 21 / TEAM BIKERS’ DAYS ENDURANCE


WARM_UP_FR_21:Layout 1

7/01/11

13:41

Page 15


WARM_UP_FR_21:Layout 1

7/01/11

13:41

Page 16

« MON RÊVE : ÊTRE CHAMPION DU MONDE » RAYMOND SCHOUTEN

Depuis le début, avec Grégory Fastre, Raymond Schouten est de l’aventure du team Bikers’ Days Endurance. Ce jeune Hollandais sympa, champion de son pays, fait le point sur sa carrière et sa brillante saison 2010.

Tu as débuté ta carrière internationale par la 125cc et les Grands Prix, ensuite tu t’es tourné vers les quatre temps avant de rejoindre les compétitions d’endurance. Comment cette progression s’est-elle produite ?

16 17

WARM UP 21 / RAYMOND SCHOUTEN


WARM_UP_FR_21:Layout 1

7/01/11

13:41

Page 17

Quand j’ai quitté les Grands Prix, j’ai fait une année en 250cc deux temps avec des motos standards, mais m’impliquer dans les Grands Prix me coûtait trop cher. A l’occasion d’un Wilco Zeelenberg SpeedWeek à Alméria, j’ai un peu goûté aux quatre temps et je me suis vraiment bien amusé. L’importateur Yamaha aux PaysBas et Van der Heyden Motors m’ont directement fait savoir que si je me tournais vers le quatre temps, ils m’apporteraient leur soutien. En 2007, j’ai commencé par faire les épreuves européennes en Superstock 1000 et le championnat des Pays-Bas en Supersport. En 600, j’ai retrouvé un peu les sensations de la 250cc et j’ai beaucoup aimé. Par contre, les 1000 cc m’ont donné plus de fil à retordre. C’est plus gros et plus capricieux surtout par rapport à une machine deux temps solide et stable comme un roc.

Par contre, j’estime que je manque toujours d’expérience au guidon d’une 1000. Je suis trop impulsif et parfois mes petites erreurs se paient par des larmes. Une 1000 vous punit à chaque faute commise. J’estime aussi que pour bien les maîtriser je dois devenir physiquement plus fort. J’y arrive petit à petit. Quel a été ton meilleur souvenir en 2010 ? J’ai vraiment réalisé une saison exceptionnelle. J’ai conquis le titre Supersport au championnat hollandais, j’ai remporté une course en IDM à Assen, j’ai terminé le championnat Européen Supersport à la 3ième place et j’ai gagné le Bol d’Or avec le Team Bikers’ Days Endurance. Ce fut d’ailleurs l’apogée de ma saison. L’équipe était bonne, les pilotes rapides et les moyens pour réussir disponibles. Mais une course de 24 heures reste toujours incertaine d’un bout à l’autre et il peut arriver pas mal de choses au cours d’une journée. Mais tout s’est déroulé parfaitement. A la fin de la nuit, nous occupions la deuxième ou troisième place de notre catégorie quand le team italien en tête a commis quelques erreurs. Quand ils sont tombés, nous avons pris la tête. Nous n’étions pas l’équipe la plus rapide, mais la plus constante et surtout nous disposions d’une moto qui fonctionnait parfaitement. En endurance, c’est vraiment le plus important. Tout a travaillé pour nous…

Dès le début, je me suis montré rapide, mais pour gagner les quelques dixièmes nécessaires…les 1000 m’ont vraiment coûté du sang, de la sueur et des larmes. Vraiment, ce fut ainsi. Quelle classe préfères-tu ? Je suis toujours attiré par les compétitions de deux temps car les 250cc sont très attrayantes et de merveilleuses mécaniques de course. Mais je ne me débrouille pas trop mal non plus en 600.

Que pense-t-on quand on roule en tête des Superstocks dans une compétition comme le Bol d’Or ? Je n’avais jamais terminé une épreuve de 24 Heures auparavant. L’équipe m’a confié le soin du dernier relais et ce fut un merveilleux geste de sa part. Pour la première fois, je termine une course de 24 Heures et en plus nous gagnons notre classe… Cette dernière heure, je l’ai un peu vécue au ralenti, mais nous avons atteint le but… Dès le drapeau franchi, ce fut comme si on m’enlevait un énorme poids des épaules parce que j’étais si fatigué. Une réelle exaltation pouvait se voir dans notre pitlane. Il n’y avait que des visages heureux et souriants. Chacun était complètement épuisé, mais nous l’avions fait !

Quels sont les points forts du team et que changerais-tu éventuellement ? Nous formons une véritable équipe, du cuisinier aux chauffeurs des camions en passant par les pilotes. Vraiment ce fut comme si j’étais en vacances avec ma famille. Normalement, je n’ai jamais de problème avec les autres, même les étrangers. Franchement dit, je ne vois pas ce qu’on pourrait améliorer. Peut-être mon français ! Mais j’y travaille. Quels sont tes points forts et tes points faibles ? Je n’apprécie pas particulièrement les virages serrés, mais je m’améliore. Si je me sens en confiance sur une moto, je peux freiner très tard, j’ai la bonne cadence directement et je sors fort des courbes. J’ai tendance à perdre un peu de vitesse au milieu des virages et c’est quelque chose que nous travaillons en modifiant l’équilibre de la moto. Quelle est ton ambition pour la saison 2011 et quel est ton rêve ultime? Ce serait formidable si nous devenions champion de notre classe. Ce serait grand aussi de finir chaque course sur le podium. Mais on ne doit jamais sous-estimer la concurrence. Nous possédons une bonne équipe, des pilotes rapides et nous sommes certainement l’un des favoris en Superstock. J’ai entendu dire que nous disputerons une course à Donington en 2011. J’aime rouler sur ce genre de pistes rapides. Mugello, Philip Island et Donington sont d’ailleurs mes circuits favoris. J’attends avec impatience ce week-end ! Quant à mon ultime rêve… j’en ai perdu un peu l’espoir (grand éclat de rire !) Quand j’ai débuté en course, je voulais être champion du monde de vitesse pure ! Mais peut-être que ce rêve se réalisera avec le Team Bikers’ Days Endurance en gagnant la Coupe du Monde Superstock la saison prochaine !

Et qui sait, peut-être qu’ un jour nous pourrions même devenir un team de Superbike!


WARM_UP_FR_21:Layout 1

7/01/11

13:42

Page 18

MARS 11 ALBACETE

VALENCIA

CATALUNYA

14-15 MARS

17-18 MARS

28-29-30 MARS

AVRIL 1 1 METTET

SPA-FRANCORCHAMPS

SPA-FRANCORCHAMPS

METTET

Belgian Moto Endurance Championship

22 & 25 AVRIL

23-24 AVRIL

SPA-FRANCORCHAMPS

SPA-FRANCORCHAMPS

13-14-15 MAI

13 MAI

ZOLDER

METTET

SPA-FRANCORCHAMPS

16 JUIN

27 & 30 JUIN

2-3 AVRIL

30 AVRIL

MAI 11 METTET

Belgian Moto Endurance Championship

6-7-8 MAI

JUIN 11 BRNO

Belgian Moto Endurance Championship

3-4-5 JUIN

18 19

WARM UP 21 / CALENDRIER 2011

4-5 JUIN


WARM_UP_FR_21:Layout 1

7/01/11

13:44

Page 19

calendrier 2011 JUILLET 1 1 BIKERS’ CLASSICS

SPA-FRANCORCHAMPS

DIJON

METTET

Belgian Moto Endurance Championship

1-2-3 JUILLET

4 JUILLET

15-16-17 JUILLET

21 JUILLET

SPA-FRANCORCHAMPS

SPA-FRANCORCHAMPS

METTET

AOÛT 11 LE MANS

Belgian Moto Endurance Championship

11 AOÛT

1-2 AOÛT

12-13-14 AOÛT

18 AOÛT

SEPTEMBRE 11 METTET

SPA-FRANCORCHAMPS

PAUL RICART HTTT

MUGELLO

ZOLDER

Belgian Moto Endurance Championship

8 & 17-18 SEPT.

12 SEPTEMBRE

16-17-18 SEPTEMBRE

30 SEPTEMBRE 1-2 OCTOBRE

29 SEPTEMBRE

NOVEMBRE 11

OCTOBRE 1 1 200 MIGLIA DI IMOLA

24-25 SEPTEMBRE

PORTIMAO

PORTIMAO

JEREZ

31 OCTOBRE

1 NOVEMBRE

3-4 NOVEMBRE


WARM_UP_FR_21:Layout 1

7/01/11

13:44

Page 20

“VENI, VIDI, VICI” “VENEZ, DÉCOUVREZ & GAGNEZ AVEC NOUS !” JULES CÉSAR, 37 AC

CE SERA NOTRE DEVISE POUR 2011…

PAS ENCORE PASSIONNÉ PAR LA COMPÉTITION ? PAS ENCORE FAMILIER DU MONDE DE LA MOTO ? OU TOTALEMENT ACCRO À L’AMBIANCE DES PADDOCKS QUI VIVENT 24 HEURES/24 ? 20 21

WARM UP 21 /

GAGNEZ AVEC NOUS !

Quelle que soit votre perception de l’Endurance, c’est LE support idéal pour promouvoir vos activités. En unissant votre image à notre Team, votre avantage est triple : vous séduirez vos clients, partenaires et fournisseurs en leur permettant de partager de l’intérieur la vie d’un Team professionnel aux objectifs élevés, le tout dans un espace VIP exclusif.

vous aurez le privilège de cotoyer des partenaires de qualité et d’élargir votre réseau professionnel dans une ambiance compétitive, dynamique et haut de gamme vous profiterez de la communication de notre Team et pourrez exploiter votre image de marque nationale et internationale pour atteindre un public très vaste. Pour répondre à vos attentes et à vos besoins, différentes formules sont envisageables. Contactez-nous, nous vous ferons part des témoignages de nos sponsors et partenaires 2010. Encore des questions ou des doutes ? Parlons-en ensemble…


WARM_UP_FR_21:Layout 1

7/01/11

13:44

Page 21


WARM_UP_FR_21:Layout 1

7/01/11

13:44

Page 22

L’ ENDURANCE4FUN DEVIENT BELGIAN MOTO ENDURANCE CHAMPIONSHIP

22 23

Après concertation, nous avons décidé

nous faire confiance et parlera mieux

de rebaptiser le championnat d’ endu-

aux téléspectateurs. En effet, comme

rance lancé l’ an dernier. La nouvelle

en 2010, nous ferons le nécessaire

appellation

Moto

pour que les épreuves du Belgian

Endurance Championship » correspond

Moto Endurance Championship trou-

mieux à la réalité, est plus porteur

vent encore un plus large écho auprès

auprès de nos partenaires, accessoi-

des télévisions au travers d’ émissions

ristes et importateurs qui continuent à

comme Pitlane ou Moteurs.

«

The

Belgian

WARM UP 21 / THE BELGIAN MOTO ENDURANCE CHAMPIONSHIP


WARM_UP_FR_21:Layout 1

7/01/11

13:44

Page 23

Rassurez-vous, si le nom change, la formule reste et l’on ne modifie en rien une formule qui plaît !

UNE FORMULE IDENTIQUE Au vu de l’engouement, du nombre de participants toujours croissant et de l’ intensité des compétitions, on doit admettre que la première saison de l’ Endurance4Fun fut une complète réussite. Donc, pour 2011, on poursuit dans le même esprit ! C’est-à-dire la fusion entre des amateurs aguerris et des pilotes plus professionnels au cours d’épreuves pouvant être de longs sprints ou de véritables endurances de plusieurs heures. Avec, en prédominance, toujours cette approche de laisser à chacun une chance de briller. Même aux amateurs ! Comme au cours de cette dernière saison, nous apporterons un soin particulier afin d’éviter les associations entre plusieurs pilotes expérimentés et nous ferons en sorte que les chances des équipages présents en piste soient les plus équilibrées. Pour nous, c’est un gage de sportivité, mais également un gage d’épreuves indécises et disputées jusqu’ au bout.

Le calendrier 2011 comportera 6 épreuves réparties sur 4 circuits différents.

UN CALENDRIER BIEN FOURNI On débutera par Spa-Francorchamps le 24 avril avant de mettre le cap sur Mettet au mois de mai et sur Zolder au début juin. Juillet nous amènera à Dijon pour une double confrontation de deux heures avant le gros plat de résistance que constituent The Six Hours of Spa, au mois d’août. La finale se jouera comme l’an dernier à Zolder. De quoi ravir tout le monde : d’abord les pilotes avec des tracés où alterneront fine technique de pilotage et gros coeur, ensuite les assistances dont la dextérité sera indispensable pour l’emporter. Les bulletins d’inscriptions et le règlement se trouvent sur notre site www.Belgian Moto Endurance Championship.com Rappelons que comme les années précédentes, vous pouvez réserver votre numéro de course pour toutes les compétitions de l’année. Une facilité pour vous et un atout pour vos sponsors.


WARM_UP_FR_21:Layout 1

7/01/11

13:44

Page 24

A LA DÉCOUVERTE D’ALBACETE…

LES 14 et 15 MARS… Situé quasi à égale distance de Valencia (188 km), Alicante (169 km) et Murcie (149 km), ce circuit est employé régulièrement lors des championnats espagnols, mais vient, fin octobre, d’être le théâtre de l’European Championship. Un grand prix européen (UEM) où nos amis Raymond Schouten (3ième) et Bastien Mackels (7ième) se sont mis en évidence en Supersport alors que Grégory Fastré amenait le proto électrique du Campus Francorchamps à la 9ième place. Ajoutons-y le rendez-vous annuel du mondial d’endurance avec sa course de 8 Heures débutant au crépuscule et ainsi disputée en semi nocturne.

Ce tracé, long de 3.539 m et proposant une ligne droite de plus de 600 m, se trouve aux portes de la ville et un pilote belge y a fait (difficilement) ses classes : Xavier Siméon

Pour la saison qui s’annonce, la tradition sera respectée et c’est encore par notre semaine espagnole que s’entame le calendrier des Bikers’ Days 2011. Mais, il s’ouvre avec une découverte puisque nous vous proposons cette année le circuit d’Albacete pour lancer les festivités. Une première donc pour les pilotes licenciés ou très rapides, puisque, rappelons-le, notre semaine espagnole s’adresse en priorité à ceux-ci ou à des participants aguerris disposant d’une évidente expérience en circuit.

24 25

WARM UP 21 / SEMAINE ESPAGNOLE


WARM_UP_FR_21:Layout 1

7/01/11

13:44

Page 25

Nous nous sommes empressé de lui demander son avis sur ce circuito de velocidad de Albacete.

« J’avoue sincèrement, nous confie le Bruxellois, que malgré mes nombreuses visites – je l’ai découvert au guidon d’une Aprilia 70cc quand je n’avais pas encore 15 ans – je n’ai pas encore réussi à trouver la clef de ce circuit. Ce truc qui fait que vous passez du stade rapide à très rapide et qui vous permet de gagner les quelques dixièmes nécessaires pour être dans le lot de tête. La raison se trouve peut-être parce qu’on y est « vite » assez directement, mais que pour y aller « très vite », c’est une autre histoire. Il faut vraiment être un habitué des lieux pour obtenir de bons chronos. Les Espagnols y sont donc les rois et le négocient régulièrement en 1.30.

Pour un amateur y tourner en 1.40 constitue déjà une très belle performance. Son point clef se situe dans sa dernière partie avec un long gauche terminé par un virage à droite. Bien que tout plat, il impose aussi quelques accélérations en devers durant lesquelles il faut être attentif. Les coups de vent peuvent aussi parfois poser des problèmes dans certaines courbes. Il répond naturellement à toutes les normes de sécurité d’un circuit moderne et les dégagements y sont suffisants et bien aménagés. Comme d’ailleurs les infrastructures et les commodités (l’intérieur de la cafétéria vient d’être refait). Il n’est pas très loin de la ville et de ses innombrables rues et ruelles à l’ambiance typiquement espagnole. » Xavier Siméon

VALENCIA LES 17 et 18 MARS… Voilà pour le premier chapitre de cette semaine espagnole qui se poursuivra par un second sur le circuit de Valencia apprécié et réclamé de tous. Un circuit qui permettra aux pilotes licenciés de faire le point sur leur état de forme avant la reprise des compétitions. On trouvera tous les détails et bulletin d’inscription de ce double déplacement sur notre site www.bikersdays.com Un double déplacement qui bénéficiera de tous nos services habituels (transport, pneumatiques, Chronos’ Fun, etc.) y compris un « All In » vous facilitant la vie.


WARM_UP_FR_21:Layout 1

7/01/11

13:44

Page 26

ON S’OCCUPE DE TOUT ! La vie moderne est trépidante et souvent on a envie mais on ne peut pas réaliser ses rêves pour une simple question de logistique. Pour des raisons professionnelles pas le temps de s’occuper de ceci ou de cela et l’on passe à côté d’une bonne partie de plaisir.

C’est tout simple : vous nous confiez votre moto et votre matériel et nous nous chargeons de le mettre à votre disposition sur nos événements. Mais pas de n’importe quelle manière. Tout d’abord votre moto est rangée dans nos établissements (bien chauffés) et, à votre demande, nos mécaniciens effectuent l’entretien, changent les pneus si nécessaire, assurent le suivi technique toujours et uniquement suivant vos desiderata. Vous avez ainsi constamment une machine en parfait état et surtout prête à rouler à votre moindre demande. Vous désirez participer à l’un de nos événements ? Nous nous chargeons du transport dans l’un de nos semi-remorques. Votre moto n’y risque rien – elle sera d’ailleurs assurée durant tout son séjour en nos bâtiments - et transportée sur des palettes spécialement adaptées pour ce genre de livraison. Ainsi, votre machine et votre matériel vous attendront au circuit. Il vous suffira de vous amener comme un vrai pilote professionnel ! En 2010, la formule a déjà été testée avec succès par deux participants hollandais.

Chez DG Sport, on l’a bien compris et voilà pourquoi on vous offre un nouveau service qui va vous choyer comme un coq en pâte…

26 27

WARM UP 21 / ON S’OCCUPE DE TOUT !

Pourquoi pas vous ? Surtout qu’il n’y a aucune limite de temps. Vous pouvez opter pour une saison complète ou pour une plus courte période. Par exemple entre deux de nos rendez-vous. C’est vous qui choisissez avec, à chaque fois, et pour chaque cas, un tarif adapté. Une belle occasion de rendre votre gestion très simple, de vous enlever de la tête les soucis de la maintenance pour ne vous consacrer qu’au vrai plaisir du pilotage ! Renseignez-vous vite auprès de nos services.


WARM_UP_FR_21:Layout 1

7/01/11

13:44

Page 27


WARM_UP_FR_21:Layout 1

7/01/11

13:44

Page 28

L’ARTISAN DE LA MOTO

OVERMILE

Basse-Bodeux… Depuis le mois d’août, ce petit village des environs de Malmédy, n’ est plus un vague souvenir que quelques vétérans G.I. entretenaient de leur bataille des Ardennes. Non, à présent il est connu de tous les amateurs de belles, de très belles motos, comme étant l’antre de Krugger. Sous cette société se cache Fred, un véritable artisan dans la pleine acceptation du terme. Et début août, à Sturgis, aux USA, il a remporté le championnat du monde de constructeur de chopper. Une véritable reconnaissance de son art.

Mais voyons d’abord son parcours

28 29

WARM UP 21 / KRUGGER

VEON


WARM_UP_FR_21:Layout 1

7/01/11

13:44

Page 29

Des projets ?

« Je termine une commande et puis je m’attaque à un proto pour retourner à Bonneville. Rouler sur cet immense lac salé est extraordinaire. Impressionnant. L’espace semble vous appartenir. J’espère pouvoir participer en septembre prochain, mais cela risque d’être un peu court. En 2012, certainement ! »

GOODWOOD

poussent à ouvrir son propre magasin. Ils sont ébahis devant sa première réalisation, une Harley FXR qu’il a échangé contre sa Ducati Monstro et qu’il remonte pièce par pièce. Dans un premier temps, ce sont vidanges et entretiens qui dictent son quotidien mais aussi la conception de sa première moto baptisée « The racer ».

« Je l’ai présenté dans une expo en Flandre, nous dit-il, et, à ma surprise, j’ai obtenu le premier prix et surtout la couverture de nombreux magazines. » C’est le début de la gloire et le véritable départ de sa nouvelle vie. Les réalisations se suivent en même temps que les récompenses. Deux fois, en 2004 en Californie, et en 2005 au Nevada, il monte sur la troisième marche du podium des championnats du monde.

Comme son père tenait un magasin d’accessoires tout terrain à Trois-Ponts, c’est très logiquement qu’il s’est tourné vers le motocross et’ l’enduro. Après quelques années d’études en électromécanique, il s’engage comme apprenti en carrosserie.

« Entre 2005 et 2009, je n’ai pas concouru, faute de moyens ». Mais le retour est triomphal. Nouvelle troisième place en 2009 et enfin, devant 150 candidats sélectionnés représentant une trentaine de nations, le titre en 2010 avec sa « VEON ».

Déjà à l’époque, il a le goût de la création. Il est alors repris dans une écurie de sport auto, job qu’il abandonnera à la naissance de son premier enfant, mais aussi par manque de reconnaissance du travail accompli malgré quelques beaux succès. Il veut faire de la restauration de voitures de course à un haut niveau, mais le manque de contacts, les infrastructures que cela impose freinent cette ambition. C’est alors que ses copains le

Une machine révolutionnaire, qui a demandé deux années de travail et dont la géométrie peut varier en quelques secondes, passant d’un roadster à un cruiser suivant la configuration de la route. « C’est la première fois aussi, précise-t-il, qu’un moteur Harley d’origine est consacré. » Cela lui vaut l’attention de Willy G. Davidson venu personnellement le féliciter. « Je suis le seul dans le milieu qui construit une moto complète de A à Z

et qui promotionne les firmes dont j’utilise les produits comme Beringer, TRP, Wildhog ou RSD. J’en profite aussi pour développer des pièces pour eux non seulement au niveau technique mais aussi design. Ma clientèle est plutôt internationale et je fabrique chaque moto à l’unité, à la demande du client, mais à condition que celui-ci adhère à ma culture. Tout est possible, mais si auparavant je donnais mon avis aujourd’hui les gens ont plutôt tendance à me faire entière confiance. Je ne suis pas systématiquement braqué Harley car le free style accepte aujourd’hui des moteurs Rotax, Triumph et, plus relativement, japonais. C’est surtout le créatif qui m’intéresse, pas l’industriel. Je suis un artisan, une sorte de bureau d’études. »

On n’a pas fini d’entendre parler de Krugger et surtout d’admirer ses magnifiques réalisations.

www.krugger.net

VEON


WARM_UP_FR_21:Layout 1

7/01/11

13:45

Page 30

2011, UNE SAISON BIEN REMPLIE ! 30 31

WARM UP 21 / DRIVERSDAYS


WARM_UP_FR_21:Layout 1

7/01/11

13:45

Page 31

Au cours de cette première année, vous avez été de plus en plus nombreux à adhérer à notre formule DriversDays. Pour preuve, les trois dernières réunions de la saison, à Francorchamps et Mettet, furent sold out. Cet engouement nous pousse à poursuivre, mais en tirant profit de l’expérience acquise. Notre « modus operandi » restera identique, même si nous prendrons un plus grand soin à répartir les participants dans la catégorie qui convient le mieux.

Pour rappel, si vous êtes débutant la catégorie DriversSchool est pour vous ; si vous possédez un peu d’expérience vous incorporerez la catégorie Advanced et si vous êtes un pilote confirmé ou possédez une véritable voiture de course vous vous retrouverez chez les Experts.

17 DATES ! Si nous resterons surtout en Belgique et concentrés sur les circuits de Spa-Francorchamps et de Mettet, ce nouveau tracé de l’Entre Sambre et Meuse nous accueillera plus souvent.

Pour votre facilité, nous avons aussi réservé davantage de dates au cours des week-ends. En effet, pour beaucoup d’entre vous, il n’est pas toujours aisé de se libérer en semaine. Vous pourrez ainsi préparer et aborder nos DriversDays en toute sérénité. A nos quinze rendez-vous belges s’ajoutent deux DriversDays en France. Deux belles occasions de découvrir le circuit Bugatti au Mans, soit fin juillet soit en clôture de notre saison, début novembre. suite p.34


WARM_UP_FR_21:Layout 1

7/01/11

13:45

Page 32

2

ENTRE LES SON CŒUR BALANCE…

Bikers’ Days, DriversDays, Philippe Broodcooren connaît. Lors de nos organisations, on retrouve ce comptable de 45 ans tantôt au guidon de sa Yamaha R1, tantôt au volant de sa Porsche, mais toujours avec le même entrain, la même passion. Une passion qui a débuté voici 18 ans pour la moto et qui a déteint sur la voiture, il y a une dizaine d’années. Aujourd’hui, il est aussi question pour lui de Belcar et des 24 Heures auto à Francorchamps au sein de teams de pointe. C’est d’ailleurs en préparation d’une épreuve voiture à Spa qu’il a découvert les DriversDays.

« le DriversDays se déroulait le jeudi et nous avions une course le week-end. Ce fut la bonne occasion pour découvrir la formule tout en préparant l’auto pour la compétition. » Comment s’est déroulé cette première approche ? « Très bien. Rien à redire. Evidemment, nous savions que les autres participants étaient, dans une grande majorité, des amateurs. Nous avons donc roulé en connaissance de cause en évitant de faire peur ou de mettre la pression. D’ailleurs nous n’étions pas là pour réaliser un chrono mais pour régler notre voiture.

32 33

WARM UP 21 / PHILIPPE BROODCOOREN

C’était la même prudence que l’on s’impose lors des réunions du club Porsche ou des Bikers’ Days. » C’est-à-dire ? « Les organisateurs ont beau faire, en auto comme en moto, il est toujours difficile de situer à l’inscription le niveau des participants. Pourtant, c’est super important, mais l’on ne se rend compte des capacités de chacun qu’une fois en piste. Pour leur plaisir et ceux des autres, il faut alors pouvoir réorienter tout le monde très vite vers la catégorie la mieux adaptée. » Vous préférez la voiture ou la moto ? « Quand j’ai disposé d’une vraie voiture de course, j’ai pensé que j’en avais fini avec la moto. Je me suis très vite rendu compte que ce n’était pas comparable et que les sensations restaient bien différentes. Même si à présent mon objectif sportif penche sérieusement vers la voiture,et aura une incidence sur mon programme moto, je ne peux vraiment pas dire que je préfère l’une à l’autre. » Que vous apporte les DriversDays ? « Comme signalé auparavant, la possibilité de réglages. Nous profitons également de ces journées pour remercier nos sponsors en effectuant des baptêmes. Ils en sont friands. D’ailleurs, nous avons déjà des réservations pour 2011. On joint ainsi l’utile à l’agréable. A présent, je dispose personnellement d’une vraie voiture de course, mais auparavant j’employais la Porsche biturbo qui me servait au quotidien. Le fait de pouvoir rouler avec

sa voiture de tous les jours est un plus. On la connaît mieux, on découvre ses qualités…à condition de garder les roues sur terre !» Que faudrait-il modifier au programme des DriversDays ? « L’information lors d’une neutralisation de la piste. Tant aux Bikers’ Days qu’aux DriversDays, lorsque se produit un incident et que l’on ferme la piste on ne sait pas ce qui se passe et surtout quand on va reprendre. On court à gauche et à droite pour connaître le qui, quoi, qu’est-ce et on attend. Je me doute qu’il est difficile pour un organisateur de définir exactement la perte de temps qu’engendre chaque problème, mais il devrait y avoir un endroit bien précis sur les circuits où obtenir le renseignement. A Francorchamps, il existait aussi un problème de restauration, mais depuis l’ouverture de la cafeteria au-dessus des box F1, il est résolu. On ne demandait pas un hospitality comme lors des Porsche Days, mais le fritkot des paddocks n’était vraiment pas suffisant. Surtout pour les accompagnateurs. » Votre circuit préféré ? « Sans hésitation, le Mugello. Sa localisation est parfaite, les conditions atmosphériques plus qu’idéales et c’est le tracé le plus intelligent que je connaisse. En plus, une fois placés au centre, les spectateurs ont quasi une vue globale sur la piste. J’apprécie aussi Francorchamps, mais c’est dans un autre registre et je regrette d’avoir raté pour raisons professionnelles Portimao. On m’en a dit le plus grand bien. »


WARM_UP_FR_21:Layout 1

7/01/11

13:45

Page 33


WARM_UP_FR_21:Layout 1

7/01/11

13:45

Page 34

A VOTRE RYTHME… Rappelons que nous n’imposons aucune contrainte chronométrique et que vous êtes le seul maître de votre allure. Mais si vous désirez mieux cerner vos prestations, vous pouvez louer un LapTimer qui, via une carte SD, vous donnera toutes les indications sur votre rythme en piste. Ceci n’est qu’un des nombreux services que nous vous offrons. Car autour de votre conduite en circuit nous avons mis une infrastructure capable de rencontrer tous vos désirs. Par exemple, le DriversDrift qui vous permettra de contrôler toutes les glissades d’un véhicule ; le DriversInstructor où un instructeur personnel vous donnera plein de conseils, affinera vos trajectoires et corrigera votre conduite si nécessaire. Location de box, CarClinic, DriversTravel, etc. Au travers de nos multiples services nous avons voulu vous rendre la vie la plus facile possible et vous permettre de profiter pleinement de vos heures de conduite. BAPTÊMES ET ACTIONS SPÉCIALES…

SÉCURITÉ AVANT TOUT… Toutes les voitures sont acceptées à condition d'être immatriculées (et donc posséder un contrôle technique valable), soit non immatriculées mais dotées alors d’un certificat FIA ou de conformité. Tous les types de pneus sont permis, mais les slicks sont uniquement réservés à la catégorie Experts.

Les DriversDays sont aussi l’occasion de remercier vos sponsors ou vos plus chauds supporters en leur permettant de vivre votre passion en quelques tours de piste. Pour ces baptêmes et ces découvertes, de nombreuses formules, même à la carte, sont possibles. Renseignez-vous. Pour plus d’infos : www.driversdays.com

CALENDRIER 2011

Comme l’année passée, nous apporterons un soin tout particulier à la sécurité. Pour nous, elle est primordiale et conditionne nos organisations. Commissaires de piste, voitures d’intervention, services médicaux et caméras de surveillance, à chaque occasion tout est mis en place. Ainsi, vous pourrez vous amuser sans crainte et découvrir le vrai plaisir de la conduite auto sur circuit. D’ailleurs dans cette optique, nous limiterons toujours le nombre de présence en piste. Une garantie pour que chacun prenne un réel plaisir à sa conduite.

34 35

WARM UP 21 / DRIVERSDAYS

Jour

Date

Circuit

Mer cr ed i

13.. 04

2011

S p a - F ra n c o r c h a m p s

L u nd i

25.. 04

2011

M ettet

Ve nd r e di

27.. 05

2011

M ettet

Samed i

18.. 06

2011

M ettet

Samed i

02.. 07

2011

M ettet

Mer cr ed i

20.. 07

2011

S p a - F ra n c o r c h a m p s

Samed i

31.. 07

2011

B u ga t ti L e M a ns

L u nd i

15.. 08

2011

M ettet

Samed i

10.. 09

2011

M ettet

Samed i

24.. 09

2011

M ettet

Samed i

15.. 10

2011

M ettet

Mer cr ed i

19.. 10

2011

S p a - F ra n c o r c h a m p s

Samed i

29.. 10

2011

M ettet

Samed i

05.. 11

2011

B u ga t ti L e M a ns


WARM_UP_FR_21:Layout 1

7/01/11

13:45

Page 35


WARM_UP_FR_21:Layout 1

7/01/11

13:45

Page 36

Warmup Janvier 2011 français.  

Magazine pour les amateurs de compétition moto et auto.

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you