Page 1

Idem_50_AP.qxd

1/07/11

16:51

Page 1

#50

JUILLET-AOÛT 2011 www.idem-mag.com

MUSIQUE I THÉÂTRE I DANSE I ARTS PLASTIQUES I LIVRES I BD I ARTS NUMÉRIQUES

SPÉCIAL FESTIVALS : JAZZ À SÈTE I CONVIVENCIA I DÉTOURS DU MONDE I CARCASSONNE LES NUITS DE LA TERRASSE I MONTPELLIER DANSE + JEAN JOUBERT I YATUU I GAROUSTE


Idem_50_AP.qxd

1/07/11

16:12

Page 2


Idem_50_AP.qxd

1/07/11

16:12

Page 3

L’ÉDITO Sommaire #50 JUILLET-AOÛT 2011 MUSIQUE FAT ROCK SUMMER FESTIVAL > 4 JAZZ À SÈTE > 5 CONVIVENCIA > 6 DÉTOURS DU MONDE > 7 LES NUITS DE LA TERRASSE ET DEL CATET > 8 FESTIVAL DE CARCASSONNE > 14 SÉLECTION CONCERTS > 9-10 SÉLECTION ALBUMS > 13

THÉÂTRE SÉLECTION SPECTACLES > 15

DANSE HOFESH SHECHTER > 16 SÉLECTION SPECTACLES > 17

ARTS PLASTIQUES GÉRARD GAROUSTE > 18 SÉLECTION EXPOS > 17

LIVRES INTERVIEW JEAN JOUBERT > 19 SÉLECTION LIVRES > 20

C’est avec une grande tristesse que nous avons appris le décès de Benoît Guerrée, l’un des nôtres. Son corps a été retrouvé au pied du Pic Saint Loup et un suicide est fortement évoqué. Je n’arrive toujours pas à croire qu’un être tel que Benoît, dynamique, combatif, passionné, plein de vie et de santé, puisse avoir accompli ce geste extrême. Il était au sein de notre petite équipe, l’âme jazz et BD, fin connaisseur, journaliste intransigeant, respecté et même craint par certains lorsqu’il mettait sur la place ce qui ne devait pas être révélé. Benoît nous manque déjà et il en va de même pour tous ceux qu’il défendait à travers son engagement d’humaniste. A titre personnel, Benoît était un ami cher que j’admirais pour cette énergie hors du commun qui le caractérisait, pour cet enthousiasme permanent communicatif, pour ce grand cœur au service de l’être humain et des arts. Aujourd’hui, toute l’équipe du magazine se joint à moi pour adresser une pensée à l’attention de sa famille et ses proches. Benoît ! Si tu nous vois d’où tu es à cette heure, j’espère que tu seras fier de nous car nous continuerons d’être au service des arts, armés de la plume que tu maniais si bien. Adieusiatz.

BANDES DESSINÉES SÉLECTION BD > 20 INTERVIEW YATUU > 21

Rédaction : 19, avenue de St Exupéry - 34670 Baillargues - Tél. : 04 67 66 25 32 Administration : 3, rue beau séjour - 34000 Montpellier Tél. : 04 67 60 00 31 - Fax : 04 67 60 00 32 Email : info@idem-mag.com / www.idem-mag.com Directeur de la publication : Pascal Portuguès (contact@idem-mag.com) Rédacteur en chef : Patrick Conte (patrick.conte@idem-mag.com) Rédaction : Jean-Yves Basty, Simon-Jacques Trigano, Laurent Perez, Audrey Prieur, Cédric Nithard, Patricia Bussy, Elodie Cabrera, Tatiana Tissot, Fabienne Durand, Laurence Infante, Raphaël Chatelet, Pascal Portuguès.

Le rédacteur en chef Patrick Conte

Site web : Niki Fotarelli - niki.fotarelli@gmail.com Maquette : poisson soluble (www.poisson-soluble.com) Impression : Editions Mimosa Diffusion : !DEM Les manuscrits et documents envoyés ne seront pas retournés. Tous droits réservés. Toute reproduction même partielle est strictement interdite sauf accord de l'éditeur, des auteurs et des ayants-droits. © 2011 - !DEM Dépôt légal à parution - ISSN en cours.

3


Idem_50_AP.qxd

1/07/11

16:12

Page 4

MUSIQUE FOCUS

FAT ROCK SUMMER FESTIVAL Grosses guitares en été L’été, tous les rockers ne dorment pas ! La Secret Place de Saint Jean de Védas accueille un plateau «first choice» sans tambours ni trompettes mais avec grosses guitares et voix énervées. Et pour 5 misérables euros et trois groupes, dont 2 de Montpellier et un de la capitale, ce sera 3 heures de pur bonheur entre 2 bières ! Tout simplement rock, Ssedd (photo ci-dessous), trio parisien, avec son premier album Vers Holytown sulfureux à tous les niveaux, ouvre un nouveau chapitre dans la scène indépendante hexagonale. Ssedd assoie une vision énergique, spontanée d'une écriture française décomplexée qui se place avec justesse sur des mélodies anglo-saxonnes rondes et généreuses. Soirée plus que chaude en perspective !

Patrick Conte Le 08 juillet, 20h à la Secret Place, 25 Rue Saint Exupéry, ZA La Lauze à St Jean de Védas. 5 EUR.

L’inconnu de la soirée sera la première partie avec K Rëv, nouvelle formation montpelliéraine qui annonce machines et videos. Far Plain (photo ci-dessus), groupe montpelliérain, est addict au hard rock grungy des 90’s, et le propage sous toutes ses coutures. Vocaux clairs indolents ou énervés, guitares à l'irritation punk ou/et heavy contenu et explosant dans des solos chevelus. Le groupe voit le jour en 2008, après une démo, un premier album qui aura un accueil positif auprès des media spécialisés, dont Oui FM et Rock'n'Folk, de nombreux concerts qui populariseront le nom du groupe auprès du public metal, quelques changements de line up, Far Plain présente aujourd’hui les morceaux issus de leur premier album Human Forbidden qu’!DEM chroniquera dans un numéro de la rentrée. 4


Idem_50_AP.qxd

1/07/11

16:13

Page 5

MUSIQUE FOCUS FESTIVAL

JAZZ À SÈTE ! Quand le Jazz est là tout va ! Jazz à Sète à 15 ans et pas une ride. Du 12 au 17 juillet le Théâtre de la Mer accueillera des artistes jazz de renom avec entre autre Wynton Marsalis, Cassandra Wilson et bien d’autres friandises. A cette occasion !DEM a rencontré Louis Martinez, instigateur et programmateur du festival. Ce mélomane depuis la première heure œuvre à la pérennité de l’évènement. Louis Martinez, quel est votre parcours ? Je suis né en Algérie en 1952. Diplômé de musique j’enseigne la guitare jazz au Conservatoire de Sète. Comment passe t’on de professeur à programmateur d’un festival de jazz de renommé nationale ? Le projet est né suite à ma rencontre en 1985 avec le maire en place, Yves Marchand, que j’avais rencontré à une soirée lors d’un hommage à Brassens. Jusqu’en 1990 j’étais intervenant pour la mairie de Sète. Puis tout a été stoppé. En 1996 l’Association Jazz à Sète fut créée sur l’impulsion du maire en place François Liberti. Jazz en Sète en termes de chiffres çà donne quoi ? La ville de Sète nous alloue une somme à hauteur de 70000 euros. La région nous alloue une somme de 17000 euros, le Conseil Général 6000 euros et la SACEM 2000 euros. La renommée du Festival ne semble pourtant pas laisser présager une augmentation à venir. Malgré cette attitude rétive de la part des institutions nous essayons de pratiquer des tarifs accessibles. Comment expliquez-vous cette réticence budgétaire à l’égard du festival ? Je ne cherche pas à l’expliquer. Si les motivations sont politiques cela ne m’intéresse pas. Je trouve juste cela dommage. Jazz à Sète a-t-il son public ? Une étude du CNRS a révélé que 50% du public est montpelliérain et régional, et 15% sétois. Comment expliquez-vous que le public sétois soit si peu réceptif à l’évènement ? Je ne l’explique pas vraiment ... disons que les

combats de joutes sont peut être plus attractifs ... pour certains. Le Jazz est un genre musical souvent perçu comme étant élitiste et fermé, vous êtes d’accord avec cette acception ? Le Jazz est une musique généreuse avant tout. Comme dans la musique classique il compte quelques puristes mais il y a de moins en moins de clivages. Le jazz est en perpétuelle mutation. Je ne m’inscris pas dans la lignée de ceux qui ont tendance à intellectualiser ce genre musical. Le festival Jazz à Sète produit du haut niveau tout en restant accessible. Quelle est votre actu en tant que musicien ? Je viens de sortir mon nouvel opus Mai 73 sur lequel je collabore avec Sylvain Luc, Gérard Poncin, Dominique Rieux, Jean Luc Lopez et Mickael Juvaver. Un album à la fois intimiste très swing et bluesy. Audrey Prieur www.jazzasete.com 5


Idem_50_AP.qxd

1/07/11

16:13

Page 6

MUSIQUE FOCUS FESTIVAL La musique au fil de l’eau

CONVIVENCIA Le Festival Convivencia revient du 25 juin au 29 juillet pour sa 15ème édition. A travers les régions Midi-Pyrénées, Languedoc-Roussillon et PACA, les musiques du monde seront mises à l’honneur tout en permettant une certaine valorisation du patrimoine fluvial environnant.

En théorie… Le Festival constitue un évènement majeur sur le Canal des Deux Mers. L’occasion inespérée de promouvoir la diversité culturelle en créant un projet accessible à tous et qui puisse renforcer le lien social en faisait découvrir au public des artistes venus de tous horizons. Des concerts sont ainsi donnés dans une ambiance chaleureuse depuis le pont d’une péniche. Pour ce faire, l’Association Chèvrefeuille collabore avec des réseaux locaux et divers autres organismes. … et en pratique Côté programme, de nombreux artistes seront de la partie ! Le trio Elbasan entamera les festivités dès le 25 juin à Castanet-Tolosan avec un son métissé qui fera se côtoyer Orient et Occident. Puis cap sur l’Occitanie le 28 juin avec le Jamad'Oc Trans Balèti et ses airs enjoués : du son énergique de Castanha e vinovel ou du transrural beat décalé de l’Art à Tatouille, en passant par le ragga-dub des Mauresca (photo). Terya Groove proposera un son épicé et savoureux accompagné de balafons et de saxos, suivi de près par les musiciens de La Caña Brava qui nous communiqueront leur bonne humeur. Rajery rendra hommage à la tradition musicale malgache à l’aide de sa valiha. A Montgiscard, Boubacar Traoré nous fera partager une musique dont l’étonnante pureté rappelle volontiers les grands bluesmen américains. 6

Revel accueillera Hervé Suhubiette et les quatre musiciens de Pulcinella qui sortiront de leurs répertoires respectifs pour nous permettre à leur manière d’aborder l’univers de Nougaro. Fangnawa expérience s’emploiera à exprimer toute la force spirituelle qui émane des musiques traditionnelles des gnawas dans une création originale et sensible. Le 21 juillet, terres occitane et brésilienne s’uniront à travers les animations proposées par La Talvera et Silvério Pessoa. Mais toutes les bonnes choses ont une fin, et le 29 juillet sera ainsi l’occasion pour Celso Piña, accordéoniste de renom, de donner à Arles un dernier concert. Au-delà du Festival Des actions complices sont pensées, notamment la mise en place du chantier «Les pieds dans le plat» qui vise à inciter les jeunes à se soucier de leur alimentation trop souvent négligée. Divers ateliers d’initiation aux pratiques artistiques seront proposés sur certaines étapes. Autre temps fort : la participation à la réalisation d’un court métrage, Les yeux fermés, qui portera sur les clichés liés à la communauté des gens du voyage. Raphaël Châtelet Association Chèvrefeuille 05 62 19 06 06 www.chevrefeuille.org


Idem_50_AP.qxd

1/07/11

16:13

Page 7

MUSIQUE FOCUS FESTIVAL

DÉTOURS DU MONDE Les pérégrinations de l’esprit Babel se trouve en Lozère ! Au pied de la tour de Chanac, la diversité des cultures et des patrimoines, au pluriel, sont à l’honneur pendant le festival Détours du Monde. Depuis huit ans, festivaliers, penseurs, artistes et musiciens célèbrent les valeurs humanistes d’une civilisation au singulier. Les 14, 15 et 16 juillet, communiquez ! L’évènement est un lieu de partage et d’échange qui invite au voyage par le biais de la musique, des arts et de la réflexion. Dans cette optique, Détours du Monde ouvre les festivités avec la projection du film de Pierre Carles Fin de concession; un appel à la pensée critique qui constitue le fil rouge d’une initiative qui tente d’éveiller sinon de maintenir une forme d’insurrection pacifique et intellectuelle. Penser le monde qui nous entoure c’est encore, en un sens, refuser de courber l’échine. De nombreux débats et conférences sont ainsi proposés avec notamment Paul Ariès, politologue et directeur du journal Sarkophage, qui s’interroge sur le culte du «toujours plus». Une réflexion qui fait écho à la thèse de la «sobriété heureuse» de Pierre Rabhi, indigène lozérien et parrain du festival. Escapades sonores et ballades pittoresques Rachid Taha (photo), chanteur franco-algérien et citoyen du monde, foulera la scène de Chanac le vendredi mêlant rythmes funk et vibrations du raï. Autres destination, le Congo avec le Staff Benda Bilili, littéralement au-delà des apparences. Cet orchestre composé de musiciens handicapés sera l’un des temps forts du samedi. De multiples perles musicales seront ainsi disséminées tout au long des festivités afin de communier dans un langage qui se veut universel; celui de la musique et du chant : Fanga & Maâlem Abadallah Guinea, Mexican Institute of sound, Radio Chango sound system,etc.

Parcourir le monde creuse la panse. Vous aurez l’occasion de vous ravitaillez aux quatre coins de la planète. Les amateurs de gastronomie ne seront pas en reste. Les fringants d’art non plus. Performances, exposition ; les artistes investissent l’espace public et urbain. Originaire d’Essouira (Maroc), Mohammed Errad présente l’ensemble de son œuvre, un hommage à ses racines, tandis Alain Do propose son Jardin Sonore avec des instruments uniquement en récup’. Une installation artistique où tout un chacun peut expérimenter ses talents cachés. Un périple c’est avant tout les rencontres que l’on y fait, toutes les conditions sont donc réunies pour une découverte enrichissante sous le signe de l’ouverture d’esprit. Ça vaut le détour… Elodie Cabrera

Détours du Monde les 14,15 et 16 juillet à Chanac en Lozère. 04 66 48 29 28 / www.detoursdumonde.org 7


Idem_50_AP.qxd

1/07/11

16:13

Page 8

MUSIQUE THÉÂTRE DANSE FOCUS FESTIVAL

DE L’AUDACE AUX NUITS DE LA TERRASSE Causses et Veyran, Saint-Nazaire de Ladarez, Pailhès, Murviel et Thézan-lesBéziers, les villages de l’Hérault décollent niveau programmation. Dénominateur communal ? Nous surprendre ! Lectures, théâtre, cirque, concerts… dans chaque village, un rythme particulier pour ces 11èmes “Nuits” magnétiques. In situ, la compagnie associée à sortieOuest, participe toujours aux choix des artistes avec un goût sûr. Ouvrons le programme avec le soufflet épique de Nano au piano à bretelles ou une lecture musicale. Les Carnets Intimes d’Anna Magdalena, dernière femme du compositeur, extraits du livre d’Esther Meynell, dresse un portait sensible de J.-S. Bach l’homme. Une chronique intimiste, habités par la voix de Marie-Christine Barrault et le violon de JeanPhilippe Audoli. Festival de la curiosité La Cie Akoreacro aime la musique autant que les acrobaties. Son spectacle de cirque (Pffff !), plein d’humour et de poésie, évolue selon les impros de jazz, balkaniques, hip-hop, tango. Avec 1789 Secondes, la CIA (Compagnie Internationale Alligator) tisse un récit révolutionnaire, bien dans l’air du temps. Alors 1789-2011, mêmes combats? Du théâtre de rue forcément ! Autre révolution, la comédie Women 68 fait défiler 3 vieilles soixantehuitardes sur les souvenirs de leurs Glorieuses. BO libertaire (Brassens, L. Cohen, Procol Harum, J. Joplin, Lennon ou Zappa), railleries engagées et grincements de dents. La troupe de Dan Jemmet nous joue, elle, une farce gorgée d’humour british, du pur Shakespeare in loufoque (la Comédie des Erreurs). Plus sérieux, l’Enfance difficile de Fanny Rudelle, d'après un texte de N. Sarraute et L’Histoire de l’Infamie, sorte de cantique de la racaille pour cabaret interlope, selon J.-L. Borges, revu par Paul Minthe et le théâtre de l’Equipée. Pour finir en beauté, la Mastication des morts de Patrick Kermann, dans un village imaginaire, où feu les habitants du cimetière se 8

Photo : Lucille Reyboz

racontent. Ils sont tous interprétés par le seul et ingénieux comédien, capable d’endosser le rôle de ses 32 personnages. Les amateurs de jazz seront comblés : Avishai Cohen (photo), le célèbre contrebassiste israélien, viendra avec son remarqué dernier album (Seven Seas) où il chante, alors que la volcanique vocaliste afro-américaine, Mina Agossi, fera le grand écart entre Boby Lapointe et Jimi Hendrix. Sans oublier le groupe Cumbia Ya! imparable à la danse. Notez que la venue d’Avishai Cohen, prévue le jeudi 30 juillet, est décalée au lundi 25. Les dates qui suivent le sont également. Tout le programme sur le site internet. Patricia Bussy

Du 24 au 30 juillet www.sortieouest.fr / 04 67 28 37 32


Idem_50_AP.qxd

1/07/11

16:13

Page 9

MUSIQUE SÉLECTION CONCERTS Vendredi 01 juillet 2011 Anacord - Port de carnon - 18h30 - Gratuit Electric rescue - parc naturel d'Ortaffa - 20h00 - 19.8 EUR Stromboli salsa - Complexe sportif de Saint André de Sangonis - 21h - NC Zaragraf - place de la mairie à Mauguio - 21h Gratuit Samedi 02 juillet 2011 Bratsch / les yeux noirs - Arènes de Mauguio 20h00 - De 14.8 EUR à 16.8 EUR Chezidek - l'antirouille à Montpellier - 22h 17,80 EUR Electric octopus orchestra - École Michel del Castillo à Mende - 23h - NC Dimanche 03 juillet 2011 Caravan quartet - Port de carnon - 21H - Gratuit Patrick fiori - Théâtre de la mer à Sète - 21h 38 EUR Nathalie Manfrino - jardins de la fontaine à Nîmes - 21h30 - 30 EUR Jungle jockers - la Cigalière à Sérignan - 21h30 - Gratuit Mauresca fracas dub - École Michel del Castillo à Mende - 22h30 - NC Lundi 04 juillet 2011 The syndicate - le bosquet d'Alès - 18h00 - 20,50 EUR Fanfarons - place Chaptal à Mende 22h30 - NC Mardi 05 juillet 2011 Brian Setzer / Guitar wolf / Washington dead cats - Théâtre de la mer à Sète - 19h - 44 EUR Funky 's teuf - salle des fêtes de Tressan - 21h - NC Mercredi 06 juillet 2011 Alegria - Allées Paul Riquet à Béziers - 16h gratuit Chemical brothers / Crystal castles / Metronomy / The do - Arènes de Nîmes - 19h30 de 46,20 EUR à 55 EUR Kabbalah / short cuts - Parc de la salle des fêtes d'Argelliers - 20h00 - NC Collegium instrumental Méditerranée/

Dominique Regef - Château Carcassonne - 21h30 - Gratuit. 32 eur

Comtal

à

Jeudi 07 juillet 2011 Une touche d'optimisme - square André Chenier à Carcassonne - 20h30 - Gratuit Jacky Terrasson / Philip Catherine - le bosquet d'Alès - 21h00 - 20,50 EUR Adama Cissokho / Peter Solo - esplanade de Montarnaud - 21h00 - NC Danakil - square André Chenier à Carcassonne - 22h15 - Gratuit Vendredi 08 juillet 2011 L'invite de trop - square André Chenier à Carcassonne - 20h30 - Gratuit Les prêtres / Gloria - grand théâtre de la cité à Carcassonne - 21h30 - 32,80 EUR Philippe Duchemin - Palais des rois de majorque à Perpignan - 21h30 - 11,70 EUR Richard Gotainer - square André Chenier à Carcassonne - 22h15 - Gratuit Dj oil / Mars Blackmon / Rich Medina - plage ACD à Sète - 10h - NC Samedi 09 juillet 2011 Concrete knives / Gaëtan Roussel / Julian Perretta / Lilly wood and the prick / Mademoiselle K / Zazie / ZZ top - Parc de Valmy à Argelès sur mer - 16h30 - de 39 à 49 EUR Carl cox / Chris liebing / Miss kittin / Nicolas jaar / The bewitched hands / Yuksek - plein air à Vers pont du Gard - 18h00 - de 21,80 à 27 EUR Owiny sigoma band - Théâtre de la mer à Sète - 19h30 - NC Muyayo rif + La pegatina - square André Chenier à Carcassonne - 20h30 - Gratuit Royal philarmonic orchestra de Londres grand théâtre de la cité à Carcassonne - 21h30 de 38,80 à 46,80 EUR. Barbara hendricks - Théâtre de verdure de la Grande Motte - 21h30 - de 40 à 75 EUR. Le lundi 11 juillet 2011 Dominique rieux / Jean-Michel Cabrol / Louis Martinez - place marcou à Carcassonne - 21h30 - Gratuit.

Pour figurer sur les agendas d’!dem (web+papier) entrez vos dates sur www.idem-mag.com 9


Idem_50_AP.qxd

1/07/11

16:13

Page 10

MUSIQUE SÉLECTION CONCERTS Mardi 12 juillet 2011 Michel Prandi - jardin des sculptures au Grau du roi - 21h - Gratuit Augustin Dumay / Louis Lortie / Orchestre royal de chambre de Wallonie / Simone Kermes - Opéra Berlioz / le corum à Montpellier - 20h - de 6 à 32 EUR. Cassandra Wilson + Gérard Poncin - Théâtre de la mer à Sète - 21h - de 35 à 38 EUR. Travelling quartet - Château Comtal à Carcassonne - 21h30 - 22,80 EUR. One noise - place de la mairie à Florac - 21h30 - Gratuit. Mercredi 13 juillet 2011 Medi + Julian Perretta - place Carnot à Carcassonne - 20h30 - Gratuit. Vicky Leytones - le mojomatic - 20h30 - NC Lincoln Center jazz ochestra / Wynton marsalis + Samy Thiebault - Théâtre de la mer à Sète - 21h - de 42 à 45 EUR. Jeudi 14 juillet Return to forever - Théâtre de la mer à Sète 21h - de 42 à 45 EUR Vendredi 15 juillet 2011 The fishtank ensemble - Plein air à Argens minervois - 18h - Gratuit. Fanga / Maalem abdallah guinea / Mexican institute of sound / Rachid Taha - Champs de la tour à Chanac - 20h30 - de 14 à 19 EUR. Philippe Munck - place Carnot à Carcassonne 20h30 - Gratuit Brad Mehldau / Joshua Redman / Kyle Eastwood - Théâtre de la mer à Sète - 21h - de 35 à 48 EUR Supertramp - grand théâtre de la cité à Carcassonne - 21h30 - de 65,80 à 68,80 EUR Samedi 16 juillet 2011 Fanga / Maalem Abdallah Guinea - Port du Somail - 20h00 - Gratuit Louis Chedid + Les grandes bouches - place Carnot à Carcassonne - 20h30 - Gratuit Anthony Joseph & the spasm band / Radio Chango sound system / Staff Benda Bilili

Raul Midon / Richard Bona - Théâtre de la mer à Sète - 21h - de 28 à 31 EUR Dimanche 17 juillet 2011 Bireli Lagrène / Sylvain Luc + Romane - Théâtre de la mer à Sète - 21h - de 28 à 31 EUR Cali + Zaz - grand théâtre de la cité à Carcassonne - 21h30 - 42,80 EUR Mardi 19 Juillet 2011 Mogwai + Portishead - Arènes de Nîmes - 20h de 41 à 56 EUR. Mercredi 20 juillet 2011 Carl Craig - square andre chenier à Carcassonne - 22h15 - Gratuit Jeudi 21 juillet 2011 The dickies - secret place - 20h00 - 15,80 EUR Agnes bihl / la pompe moderne / Leila Negrau Bona - Théâtre de la mer à Sète - 20h - 11,80 EUR Catherine Ringer / Katerine - grand théâtre de la cité à Carcassonne - 21h30 - 38,80 EUR Tambours du bronx - square André Chenier à Carcassonne - 22h15 - Gratuit Vendredi 22 juillet 2011 Bryan ferry - grand théâtre de la cité à Carcassonne - 21h30 - 42,80 EUR Abd al malik - square André Chenier à Carcassonne - 22h15 - Gratuit Dimanche 24 juillet 2011 Tom jones - grand théâtre de la cité à Carcassonne - 21h30 - de 58,80 EUR Lundi 25 juillet 2011 The Real Mckenzies - Secret place à St Jean de Védas - 20h - de 10 à 15 EUR. Avishai Cohen - parc du château de Mus de Murviel - 21h45 - de 16 à 22 EUR Mardi 26 juillet 2011 Ben l'oncle soul / Raphael Saadiq - grand théâtre de la cité à Carcassonne - 21h30 - 38,80 EUR. Toutes les autres dates sur www.idem-mag.com

Pour figurer sur les agendas d’!dem (web+papier) entrez vos dates sur www.idem-mag.com 10


Idem_50_AP.qxd

1/07/11

16:13

Page 11

11


Idem_50_AP.qxd

12

1/07/11

16:13

Page 12


Idem_50_AP.qxd

1/07/11

16:13

Page 13

MUSIQUE SÉLECTION ALBUMS MADE IN LR

ROCK

ELECTRO

METISSES

BLACKSONS

FRANCOPHONICS

JAZZ

BRUNE Brune fait partie de cette nouvelle génération d’artiste décomplexé, insufflant rock et électro à une chanson française un peu trop assagie. Un rock calibré certes, mais une énergie bienvenue. Si la tonalité générale est plutôt insouciante, le propos est souvent plus grave (“Rupture Song”, “Le cheveu blanc”). Cette dualité fait de ce premier album, un objet attachant, parfait reflet de nos contradictions. LP 3ÈME BUREAU / WAGRAM

CRYSTAL STILTS In love-with Oblivion Remarqués par leur premier album A light of Night, les new-yorkais de Crystal Stilts font partie de cette nouvelle vague shoegaze (“The Pain of Being Pure at Heart” ou “Dum Dum Girls”) bercée au son du Velvet et de The Jesus Mary Chain : mêmes atmosphères embrumées, mêmes mélodies rachitiques, même écho dans le chant. Seuls quelques éclairs sixties (“Half a moon” ou “Shake the schackles”) parviennent à sortir l’auditeur de la léthargie. LP FORTUNA POP / DIFFER-ANT

COLD CAVE Cherish the light years Toujours en avance sur le reste du Monde, New-York semble pourtant s’être arrêtée pour Cold Cave un soir de 1981 à la sortie de Movement de New Order (“Icons of summer”) et Faith de The Cure (“The Great Pan is dead”) : même pop synthétique, mêmes ambiances crépusculaires. Le chant de Wesley Eisold assez proche de celui de Ian Curtis, noircit un peu plus ces atmosphères pesantes. Pour les nostalgiques. LP BEGGARS / MATADOR / NAÏVE

LITTLE SCREAM The Golden Record Nouvelle venue de la scène montréalaise, Laurel Sprengelmeyer débarque dans le paysage saturé des chanteuses tourmentées. Moins minimaliste que la danoise, moins sombre que l’anglaise, la canadienne brille par son chant aérien, ses arrangements luxueux faisant de The Golden Record, un univers délicat et accueillant dont la production de Richard Reed Parry d’Arcade Fire n’est sans doute pas étrangère. LP SECRETLY CANADIAN / DIFFER-ANT

ELYSIAN FIELDS Last night on earth Pour être franc, la musique d’Elysian Fields nous semblait ronronner un peu. Ce septième album est donc une agréable surprise. Bien sûr, on est ici en terrain connu : folk-rock élégant pour des ambiances cosy et la voix langoureuse de Jennifer Charles. Mais la tension de “Red Riding Hood”, la touche orientale de “Sweet Condenser” ou le rock de “Villain on the run”, renouvelle l’univers du duo New-Yorkais. LP VICIOUS CIRCLE

WE ARE ENFANT TERRIBLE Explicit Pictures Les enfants sont terribles, ils ne respectent plus rien ! Pas même le rock de leurs parents ! Convoqué à une fête paillarde, le rock en sort tout retourné, chamboulé par l’énergie dévastatrice d’une électro 8-bit à la fois minimale et percutante (le single “Filthy Love” ou “A song to you”). Si la fête est réussie, la gueule de bois n’est pourtant pas loin (le mélancolique “So fine”). LP LAST GANG RECORDS / NAÏVE

KEREN ANN 101 Comme à son habitude, KA chante, arrange, orchestre et produit avec un gros savoir-faire et une grande élégance, mixant ici folk-pop, gimmicks & sonorités 60/70/80's d'un geste léger dans une atmosphère mélancolique. Le 6è solo de cette Française nomade et anglophone a des allures de classique vintage, brillant voire lumineux, mais tellement lisse que ç'en devient tranlucide voire transparent... JYB DELABEL / EMI

THE PACK A.D. We kill computers Ces deux pétrôleuses ne pouvaient se rencontrer que dans une station service. Comme tant d’autres avant elles, monter un groupe de garage-rock était une histoire de survie. On retrouve cette énergie du désespoir dans leur rock abrasif, sec et tendu. Bien sûr, la comparaison avec d’autres duos, White Stripes et Black Keys, est plutôt facile mais permet d’imaginer à quelle altitude, on se situe. LP CORNFLAKES ZOO

RAEKWON Shaolin vs Wu-Tang Membre des vénérables Wu-Tang (90's !), le "Chef "(cf. son aura et sa cuisine) ne veut pas faire djeun's et affiche son rap oldschool un brin rafraîchi, plus souple que vif en beau survêt' rouge à trois bandes made in Chine ancienne. Invités de renom (Method, Ghostface, Busta, Nas, Black Tought, etc.), samples de films à gogo, beats dosés sans pop ni électro : le disciple-guerrier du ghetto US touche (presque) toujours sa cible en suivant la même voie... JYB ICEH20 / EMI

KURT VILE Smoke ring for my halo Il existe un halo de mystère au-dessus de la personnalité de Kurt Vile, celui réservé aux songwriter maudits. Comme Nick Drake avant lui, le nouveau venu du label Matador, dispense un folk lo-fi avec cette fois-ci une touche d’électricité et d’électronique. C’est pourtant dans le dépouillement qu’il se fait le plus touchant, jusqu’à atteindre un petit sommet dylanien sur “Peeping Tomboy”. MATADOR

13


Idem_50_AP.qxd

1/07/11

16:13

Page 14

MUSIQUE THÉÂTRE DANSE FOCUS FESTIVAL

FESTIVAL DE CARCASSONNE Le Grand Festival du Sud ! Honneur à la musique ! Carcassonne la Belle nous propose une 11 ème édition protéiforme dont une pléiade d’artistes prestigieux nationaux, internationaux, locaux, des sons éclectiques. Des moments forts comme le célèbre ténor José Carreras ou encore du rock tels Moby, Ben Harper, Supertramp, Texas, Rodrigo y Gabriella , en passant par le jazzman Kyle Eatswood, le trio Gotan Project, le slam Grand Corps Malade , Abdel Malik la chanson française Lavilliers, Aubert, Michel Jonasz, Eddy Michell, Louis Chedid, Juliette, Zaz, Catherine Ringer, Cali et bien d’autres embraseront la cité cathare Classique. Exclusivité mondiale «Mediterranean Passion» Le Théâtre Jean Deschamps accueillera le 7 juillet les Opéras de plein Air qui joueront la célèbre pièce de Puccini Madame Butterfly mise en scène par le comédien et acteur Christophe Malavoy. Le 8 Juillet les Prêtres devenus désormais incontournables grâce au succès de leurs deux opus dont le dernier Spiritus Dei II, le 9 juillet le Royal Philharmonic Orchestra; le 16 juillet le festival accueillera José Carreras ténor majeur avec Placindo Domingo et Luciano Pavarotti. Après des concerts à travers le monde, de prestigieuses récompenses, et des collaborations avec des artistes de styles différents tels Sting, Elton John, Liza Minelli, Andréa Bocelli, le chanteur donnera un récital exceptionnel. Les amateurs de bel canto se réjouiront de constater que son talent n’a pas faibli au contraire.

Texas, Catherine Ringer et Philippe Katerine, Bernard Lavilliers, Eddy Mitchell, Yannick Noah, Brian Ferry, Ben Harper, Moby (photo), Tom Jones, James Blunt, Ben L’oncle Soul, Jean-Louis Aubert, Rodrigo y Gabriella, Soprano, Gotan Project, Grand Corps Malade.

Variétés internationales/rock/world Comme de coutume le festival nous offrira des têtes d’affiche de prestige de différents styles. Son apanage réside dans la qualité et diversité multiculturelle. Supertramp, Zaz et Cali, Christopher Cross,

Fabienne Durand

14

Des concerts gratuits de qualité Du côté de la place Carnot, Marcou et du square André Chénier, la programmation fera la part belle aux talents locaux et régionaux. Le combo montpelliérain Une touche d’optimisme, les jeunes rappeurs audois Grand Destin, Erwens, Tombstones, Cause, Medi, Chloé, le groupe Swing Messengers & Rachel Ratsizafy et bien d’autres se produiront en première partie de têtes d’affiches telles Kyle Eatswood, Lucky Peterson, Carl Graig, Louis Chedid, Richard Gotainer, Gerald De Palmas, Abd al Malik , Michel Jonasz, Juliette, Les Tambours du Bronx et Mickael Jones.

www.carcassonne.fr


Idem_50_AP.qxd

1/07/11

16:13

Page 15

SUR LES PLANCHES SÉLECTION SPECTACLES Vendredi 01 juillet 2011 Réflexions canines - La bodéga du rire à Mauguio - 21h - de 12 à 16 EUR

Du 16 juillet 2011 au 27 juillet 2011 Tricornes - Péniche zeralda à Villeneuve lès Avignon - NC - 5 EUR à 8 EUR

Samedi 02 juillet 2011 Eve et les 7 péchés capitaux - La bodéga du rire à Mauguio - 21h - de 12 à 16 EUR

Lundi 18 juillet 2011 Jamel debbouze - Théâtre de la Cité à Carcassonne - 21h30 - 43.8 EUR

Du 05 juillet 2011 au 27 juillet 2011 L'ogrelet - la pinède à Villeneuve lès Avignon NC - 5 EUR à 8 EUR

Du 18 juillet 2011 au 20 juillet 2011 Grand comme Ulysse - salle Mégisserie a Lodève - NC - NC

Du 06 juillet 2011 au 09 juillet 2011 La Veuve Joyeuse - Franz Lehar Opérette de Pascale Sabine Chevroton - Domaine d'O à Montpellier (34) - 21h30 - 10 EUR à 38 EUR Laura Herts - A Won Woman Show Théâtre Pierre Tabard à Montpellier - 21h NC

Mercredi 20 juillet Best of Magdane - A cap d'agde (34) - Arènes du cap d'agde - 21h30 - De 30 EUR à 35 EUR

Mercredi 06 juillet 2011 Full Monty - Théâtre Jacques Coeur à Lattes NC - 21 EUR Gustave parking - Théâtre Jacques Coeur à Lattes - NC - 25 EUR Les chevaliers du fiel - espace Daudet à Beaucaire - 21h30 - 38 EUR Vendredi 08 juillet 2011 Vincent Moscato - Théâtre Jacques Coeur à Lattes - 19h -32 EUR Samedi 09 juillet Anne Roumanoff - Arènes de beaucaire 21h30 - 36 EUR à 46 EUR Mardi 12 juillet 2011 Noelle Perna (mado) - Arènes de temperas à Alès - 21h30 - 38 EUR Du 12 juillet 2011 au 27 juillet 2011 Les souliers rouges - Salle des conférences à Villeneuve lès Avignon - NC - 5 EUR à 8 EUR Mercredi 13 juillet Best of Magdane - Espace Daudet à Beaucaire - 21h30 - 35 EUR

Du 21 juillet 2011 au 23 juillet 2011 Le chat de tigali - salle Mégisserie a Lodève NC - NC Samedi 23 juillet 2011 Laurent Gerra - zinga zanga à Béziers 20h30 - de 35 EUR à 53 EUR Dimanche 24 Juillet Vincent Moscato - Arènes de Palavas les flots 21h00 - de 25 EUR à 30 EUR Mardi 26 juillet 2011 Les chevaliers du fiel - Arènes du grau du roi - 21h30 - 38 EUR Dimanche 7 Août 2011 Nicolas Canteloup Vincent Moscato - Arènes de Palavas les flots 21h00 - de 39 EUR à 47 EUR Mardi 9 Août 2011 Nicolas Canteloup - Théâtre de la Cité à Carcassonne - 21h30 - 43.8 EUR Jeudi 11 août 2011 Noelle perna (mado) - Arènes de Palavas les flots - 21h30 - de 36 EUR à 39 EUR Samedi 13 Août 2011 Gérald Dahan - Arènes du cap d'Agde - 21h30 - NC

Pour figurer sur les agendas d’!dem (web+papier) entrez vos dates sur www.idem-mag.com 15


Idem_50_AP.qxd

1/07/11

16:13

Page 16

DANSE FOCUS Festival Montpellier Danse

HOFESH SHECHTER Political Mother Pour cette 33ème édition, c'est au Zénith que la Hofesh Shechter Compagny présentera sa dernière création Political Mother. Valeur montante de la danse contemporaine dans le monde, le chorégraphe londonien d'origine israélienne, nous offre une œuvre originale décriant la barbarie ordinaire. Evènement heavy métal métissé d'orient de cette édition, cette pièce crée en 2009, au succès mondial, sera interprétée par 10 danseurs accompagnés par 25 musiciens ! Danseur issu de la Batscheva dance Compagny de Tel Aviv, musicien percussionniste, Hofesh Shechter est un artiste original. Après sa première pièce « Fragments en 2002, Cult, Untitled il crée Uprising inspiré des émeutes parisiennes dans les banlieues françaises. Suit In your rooms qui remporta le Prix de la Critique, puis The Choregrapher's Cut, The Art of not looking back et the fool. photo : Gabriele Zucca

Le cri de la révolte Dans Political mother, on retrouve la même puissance des corps que dans Uprising. La politique en est l'inspiration. Une atmosphère lourde, violente, émane de l'œuvre. Les danses sont proches de transes chamaniques, vibratoires, entre colère et révolte, les danseurs sont à l'unisson. Pour Hofesh : “where there is pressure… There is folkdance !” Le talent particulier du chorégraphe réside dans sa manière de montrer la révolte en tant que sentiment instinctif de l'homme. Mémoires archaïques qui se mettent en route, libération et affrontements des corps similaires à de la danse contact. Un vrai soulèvement s'opère et on ne peut que penser à toutes ces révolutions dans le monde, les indignations… La pièce incite au questionnement, comment peut-on faire face à la violence ?

16

Musique hybride Ce spectacle est conçu tel un concert de rock, métissé d'orient, des tambours, des guitares électriques et cordes agressives, alternances de rythmes, lents, saccadés, le spectateur est tenu en haleine. La pièce incite au questionnement, comment peut-on faire face à la violence ? Sans prendre partie, chacun peut se retrouver dans cette œuvre. On ne peut que penser à Stephane Hessel lorsqu'il affirme “Il faut comprendre que la violence tourne le dos à l'espoir. Il faut lui préférer l'espérance, l'espérance de la non-violence” dans son livre Indignez-vous ! Fabienne Durand

Jeudi 7 juillet Zénith Sud à Montpellier 20h - de 18 à 25 EUR www.montpellierdanse.com


Idem_50_AP.qxd

1/07/11

16:13

Page 17

DANSE ARTS PLASTIQUES SPECTACLES AGENDA EXPOS Vendredi 1er juillet 2011 La Farruga et José Maya: "Luna y fuego" - jardins de l'hôtel Impérator à Nîmes - 21h30 - 26,80 EUR Philippe Ménard “PPP” Studio Bagouet/Agora à Montpellier (34) - 22h - 14/20 EUR Les après-midi de Raimund H. Studio Cunningham/Agora à Montpellier (34) - 16h GRATUIT

Jusqu’au 11 septembre Garouste/La Source à la Galerie Saint-Ravy à Montpellier (34). Garouste au carré Saint Anne à Montpellier (34).

Samedi 2 juillet 2011 Philippe Ménard “PPP” Studio Bagouet/Agora à Montpellier (34) - 22h - 14/20 EUR Emanuel Gat “Brilliant corner” Théâtre de l’Agora à Montpellier (34) - 22h - 18/25 EUR Les après-midi de Raimund H. Studio Cunningham/Agora à Montpellier (34) - 16h GRATUIT Du 1er au 4 juillet 2011 Hors piste et trio d’en bas : Temps libre A Montpellier, Pérols, Cournonterral, Montferrier, St Drézery, Lavérune, Saint Brès et Cournonsec (34) et Mende (48) - NC - GRATUIT Lundi 04 juillet 2011 Raimund Hoghe - cour de l'Agora à Montpellier 20h30 - 26,80 EUR Mardi 05 juillet 2011 Yuval Pick - Théâtre de l’université à Montpellier - 18h - 14/20 EUR Ballet royal de Flandres/William Forsythe Opéra berlioz / le corum à Montpellier (34) - 20h 9/35 EUR Mercredi 06 juillet 2011 Ballet royal de Flandres/William Forsythe Opéra berlioz / le corum à Montpellier (34) - 20h 9/35 EUR Meryl Tankard. Th. de Grammont à Montpellier (34) - 20h - 18/25 EUR Jeudi 07 juillet 2011 Hofesh Sheshter : “political mother” - Zénith sud à Montpellier - 22h - 26,80 EUR Meryl Tankard. Th. de Grammont à Montpellier (34) - 20h - 18/25 EUR Samedi 09 juillet 2011 Battle of the year France aux Arênes de Nîmes 18h30 - 26,00 EUR Barak Marshall “Monger” - Théâtre de l'Archipel à Perpignan - 21h45 - NC Monnier/Duroure “Pudique acide/extasis” Château Comtal à Carcassonne - 21h30 - NC

photo Brassaï/Estate Brassaï New York, 1957

Jusqu’au 15 septembre Ghislaine Marro : Peintures - Galerie Anne Cros, Pézénas (34). Jusqu’au 02 octobre Les Territoires de l'Art Modeste au MIAM à Sète (34) Jusqu’au 30 octobre Photographie : L’amérique de Brassaï au Pavillon Populaire à Montpellier (34) de 10h à 12h30 et de 13h30 à 18h - Entrée libre Jusqu’au 03 décembre Mur/Mur : Edith Schmid - Marc Merolli - JeanPierre Brethon - Christian Julian - Christian Laune - Nicole Bousquet - Corinne Chaufour Florian Gerbaud - Eddie Pons - Mireille Ritter Jean Cabane - Denis Vingtdeux - Astor - Sophie Cuvelier - Séphane Coppin - Patrick Granier L'Atelier de poche, 16 rue de l'Agau à Nîmes (30)

Pour figurer sur les agendas d’!dem (web+papier) entrez vos dates sur www.idem-mag.com 17


Idem_50_AP.qxd

1/07/11

16:13

Page 18

ARTS PLASTIQUES FOCUS

GÉRARD GAROUSTE La face cachée du maître Artiste «post-moderne», Gérard Garouste investit le Carré Sainte-Anne et la galerie Saint-Ravy à partir du 1er juillet pour présenter des œuvres inconnues du grand public. Peinture de caractère, il se dégage des œuvres de Gérard Garouste une tension face à laquelle le spectateur ne peut rester insensible. Les personnages démembrés, les visages aux expressions lutines sont omniprésentes dans les créations du peintre. Pourtant, le Carré présentera des œuvres inconnues du grand public à l’occasion de cette exposition. Issues d’une collection privée, neuf peintures témoigneront de son travail des années 1986-1991. Ces-dernières sont à mettre en relation immédiate avec trois sculptures de bronze, dont Dive Bacbuc, une arène de six mètre de diamètre qui prendra place dans le chœur de l’église. Le Carré redéfinit sa dimension artistique avec Garouste Cette exposition s’inscrit dans la nouvelle politique artistique du Carré Saint-Anne qui tente de faire de ce lieu un des points incontournables de l’art moderne, voire de l’art contemporain à Montpellier. Eglise néogothique désacralisée, Sainte-Anne est un choix judicieux pour présenter les peintures et sculptures de Gérard Garouste. Confrontation d’un lieu chargé d’histoire et d’une création qui tend à réinterpréter ce patrimoine immatériel collectif. Toujours baignés de couleurs vives, les tableaux de G. Garouste revisitent avec audace et réflexion le mystère des origines et de la transmission. Peintre des dissonances et des contrastes, il explore les textes sacrés et les mythologies en s’interrogeant sur les multiples interprétations qui en ont été faites au fil de l’Histoire. Cette exposition ne fait pas exception à la règle en s’inspirant des ouvrages de Dante, Virgil, Cervantès et Rabelais. La Source : Puits de création à vocation sociale En 1991, animé par le désir de sensibiliser les enfants issus des milieux défavorisés à l’art, Gérard Garouste crée La Source. Cette association répond à “un besoin 18

réel d’accompagnement de l’individu dans sa construction par l’intermédiaire de l’art et de la culture”, comme l’annonce Robert Lorca directeur de la structure éducative. Afin de partager cette initiative, la galerie Saint-Ravy propose une exposition menée conjointement par Garouste et ces artistes en herbe. Ce diptyque entre Sainte-Anne et Saint-Ravy sera l’occasion de sonder et d’approfondir le rôle d’éveil que l’art peut jouer auprès de la jeunesse. Elodie Cabrera

Du 1er juillet au 11 septembre au carré Saint Anne à Montpellier. Entrée libre Garouste/La Source à la Galerie Saint-Ravy à Montpellier jusqu’au 11 septembre. Entrée libre


Idem_50_AP.qxd

1/07/11

16:13

Page 19

LIVRES INTERVIEW

JEAN JOUBERT Rendez-vous en terre authentique Entrevue avec Jean Joubert, ancien professeur de littérature américaine à l’Université de Montpellier, qui nous accueille dans sa maison, à la campagne. Un cadre naturel, petit havre de paix au cœur d’un village perdu dans la garrigue languedocienne. Pouvez-vous retracer votre parcours et nous parler de ce désir d’écrire ? Ma relation avec la poésie est sentimentale. « Les sabots rouges », qui sont une autobiographie partielle, en retracent d’ailleurs un peu les origines. Ma mère et mon oncle lisaient beaucoup. Un jour, elle m’a donné le cahier de poèmes qu’elle écrivait, je l’ai continué. Vers la 6ème, j’ai commencé à écrire de la poésie. Mais aucune tentative de parution, je ne pensais pas cela digne d’être publié. Puis à 23 ans, pendant ma deuxième année de préparation à l’Agrégation, j’ai envoyé un manuscrit aux éditions Seghers : Les lignes de la main reçoit le prix Artaud. Je m’essaye aussi au roman et à la nouvelle. La vie littéraire est difficile, je change souvent d’éditeur. Je parviens alors à entrer chez Grasset, et L’Homme de sable, inspiré par la Grande Motte, obtient le prix Renaudot en 1975. S’ensuivra la publication des Poèmes, qui est une période heureuse littérairement. Et actuellement ? J’écris plutôt pour la jeunesse, ou bien des textes courts dans le style du haïku. Comment expliquer cette évolution dans vos écrits ? Le poète est un radar, il a envie d’exprimer ce qu’il ressent, la réalité qui l’entoure. Les influences sont multiples, on commence par imiter, que ce soit les auteurs de la Pléiade ou d’autres comme Eluard, Llorca ou bien la poésie américaine de W.C. Williams. L’essentiel, c’est que le texte existe et soit lu. Quelle est votre conception personnelle de la littérature ? Elle représente quelque chose de capital. Le livre est le reflet exaltant de la vie, il permet d’exprimer ce qu’il y a de meilleur en nous “pour mieux vivre”. La

littérature, c’est le partage. Quel regard portez-vous sur votre production littéraire ? Je suis heureux d’avoir écrit ces livres. A 14 ans, je disais déjà “je serai écrivain”, comme si j’avais pris la décision coûte que coûte de l’être. Mais les pannes arrivent aussi. Dans l’écriture, il y a du bonheur et de la souffrance. Il y a certains livres que je n’ai pas envie de relire, comme Le lézard grec. Avez-vous des habitudes de travail particulières ? Je tiens à écrire à la main et au calme. Un rêve ou un tableau peut déclencher l’écriture, le poème “cogne à la vitre”. Il faut de la spontanéité, et retravailler le texte tout de suite après. Merci à Jean Joubert et son épouse pour l’accueil chaleureux ! Propos recueillis par Raphaël Chatelet Pour en savoir plus : Souffles n°229, numéro consacré à Jean Joubert, par Jean-Pierre Védrines 19


Idem_50_AP.qxd

1/07/11

16:13

Page 20

LIVRES SÉLECTION UMBERTO ECO Le cimetière de Prague Trente ans après Le Nom de la rose, Umberto Eco offre un roman empreint de secrets où l’Histoire et la fiction se mêlent avec l’habilité d’un maître de la plume. L’Europe pour décor, les grandes affaires du XIXème siècle pour intrigue tout est vrai dans ce roman. Excepté Simon Simonini, le cynique héros. Laissez-vous guider dans cette saga où le complot et le perfide seront vos acolytes dans ce voyage noir et machiavélique. EC GRASSET

PHILIPPE COULANGEON Les métamorphoses de la distinction Réflexion sociologique. A l’instar de Bourdieu, l’auteur de la Distinction, P. Coulangeon s’interroge sur les inégalités culturelles dans la France d’aujourd’hui. En fonction de notre position sociale, combien de temps consacrons-nous à la lecture alors que la télévision s’impose comme le support le plus plébiscité par les Français ? A l’heure d’une société bling-bling, quelle place conserve la culture avec un grand C ? EC GRASSET

ALAIN REY Mille ans de langue française (2 tomes) Cet ouvrage remarquable et très complet raconte l'épopée du français, du latin à nos jours. Alain Rey, linguiste, raconte son évolution naturelle, l'influence des autres langues qui l'enrichissent, mais aussi le contrôle que tente d'exercer l'Académie française au 17è siècle. Il observe aussi la richesse de notre langue aujourd'hui : du Québec à Madagascar, le français est multiple. TT EDITIONS PERRIN

RAMONES 18 nouvelles punk et noires 4 teigneux sur scène, Perfecto, lunettes noires, têtes à franges et slim de rigueur, c’était leur look obligatoire. 18 auteurs, surtout des Frenchies, y vont chacun de leur nouvelle et planchent sur leur band préféré. Sorte d’hommage, le recueil est dirigé par Jean-Noël Levavasseur (Ouest-France) et préfacé par Tommy Ramone. La vraie vie dépasse souvent la fiction et la tendance polar rock’n’roll a du mal à décoller ici. PB EDITIONS BUCHET/CHASTEL

BANDE DESSINÉE SÉLECTION PUCHOL – MANGIN Jeanne d'Arc - Tome 1 : L'Epée Vous connaissez l'histoire de Jeanne d'Arc, découvrez une relecture du mythe. Séduite par la sorcellerie, la jeune Jeanne désire échapper à sa destinée de femme au foyer en épousant la cause du Dauphin. La première partie de cette saga en deux tomes s'étend de l'enfance de Jeanne à Domrémy jusqu'au siège d'Orléans. L'album se révèle en surprenant plaidoyer pour le féminisme. Au Moyen-Âge ! CN EDITIONS DUPUIS

SALA – ALLIEL Spynet - Mission 1 : Birdwatchers En 1940, deux espions se rencontrent. Terryiona Crow, une indienne Navajo des renseignements américains, et Ian Fleming, au service de Sa Majesté. Les auteurs jouent, entre fiction et réalité, à recréer la légende de OO7 à travers son créateur, lui aussi agent secret. Première mission : récupérer le prototype d'un avion révolutionnaire du IIIè Reich. Charme, action et humour, un vrai James Bond.CN EDITIONS SOLEIL

BOISSERIE – ROLLIN Nakara – Tome 1 : Sorcière Aurès, un confesseur chargé d'exterminer ce qui n'est pas conforme au Dogme de l'Ordre, rêve toutes les nuits de Nakara. Une sorcière rousse par qui, selon une légende, doit venir l'Apocalypse. Aurès et son apprenti sont envoyés par l'Ordre pour la tuer. Mais Nakara semble attendre autre chose de son bourreau. Une histoire sombre et mystérieuse pleine de rebondissements. CN EDITIONS GLENAT – COLLECTION GRAFICA

SABLE / TEDESCO Scénario Catastrophe Après le 11 septembre 2001, le romancier Alan Ripley est approché par une organisation gouvernementale pour intégrer un groupe d'experts afin de prévoir tous les scénarios que pourraient imaginer des terroristes. Des années plus tard, après la dissolution du groupe, une série d'attentats présente de nombreuses similitudes avec les scénarios envisagés. Un thriller haletant et passionnant digne d'un bon film. CN ÉDITIONS DELCOURT

20


Idem_50_AP.qxd

1/07/11

16:13

Page 21

BANDE DESSINÉE INTERVIEW

YATUU Portrait d'une jeunesse exploitée Yatuu est une jeune fille, la petite vingtaine. Diplôme en poche, elle rejoint l'armée de stagiaires que certaines entreprises n'hésitent pas à exploiter sous couvert d'une convention de stage. Un passage désormais institutionnalisé et obligé. A force d'abus, Yatuu ouvre son blog où elle pose avec humour ses petites histoires quotidiennes de stagiaire : les horaires à rallonge, l'espérance d'obtenir un ticket restaurant, les réflexions et la différence de traitement... Pour beaucoup de personnes, ce blog est une bouffée d'oxygène dans l'indifférence quasi générale qui entoure leur situation. C'est très finement dessiné, toujours bien vu et malheureusement très drôle. Les dessins de son blog sont désormais disponibles en recueil. Il y a un an tu ouvrais ton blog, pourquoi cette démarche ? Après un BAC en arts appliqués, j'ai obtenu un BTS en communication visuelle. J'ai alors enchaîné les stages dans des agences de publicité. Et comme la plupart des stagiaires, je faisais le même travail qu'un salarié mais récompensée par une indemnisation. Un jour, j'en ai eu marre. Le blog c'était pour me défouler et me soulager. Tu pensais toucher autant de monde ? Non, j'ai été surprise. Je savais qu'il y avait beaucoup de gens en stage. Mais je ne pensais pas que le blog allait toucher autant de monde. Te sens-tu porte-parole d'une génération ? Non pas du tout. Il y a l'association Génération Précaire qui fait ça très bien. Je témoigne juste de mon expérience.

Quelles sont tes influences dans la BD ? Ça va des caricatures de Cabu à la culture japonaise. J'apprécie le travail de Junko Mizuno, particulièrement le décalage entre les dessins joyeux et les thèmes sombres. Et Rumiko Takahashi, la dessinatrice de Ranma. Ainsi que Riad Sattouf. Ton style est venu comment ? J'ai beaucoup travaillé l'esthétique entre mes premiers dessins du blog et ceux de maintenant. Les premiers ne sont pas particulièrement jolis. J'ai travaillé et j'ai réussi à trouver mon style actuel. Et maintenant, quelles sont tes priorités, la pub ou la BD ? La BD ! Depuis toute petite la BD m'intéresse mais je n'ai jamais eu le courage de me lancer. Alors, maintenant que j'ai un pied dedans. Propos recueillis par Cédric Nithard

Comment s'est déroulée la transposition du blog au recueil ? J'ai participé à un reportage d'Envoyé Spécial sur les stagiaires. Le journaliste avait un contact de la maison d'édition 12bis. Je les ai appelé. Ils ont accroché sur mon travail et m'ont proposé d'être éditée. Là aussi, ce fut une surprise. Rien n'était prévu.

Le blog : http://www.yatuu.fr/ Le recueil, dessins du blog et inédits : Moi, 20 ans, diplômée, motivée... exploitée !, Editions 12bis, juin 2011.

21


Idem_50_AP.qxd

1/07/11

16:13

Page 22


Idem_50_AP.qxd

1/07/11

16:13

Page 23


Idem_50_AP.qxd

1/07/11

16:13

Page 24

!DEM  

Issue#50, FAT ROCK SUMMER FESTIVAL, JAZZ À SÈTE, CONVIVENCIA, DÉTOURS DU MONDE, LES NUITS DE LA TERRASSE ET DEL CATET, FESTIVAL DE CARCASSON...

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you