Page 1

l’interlieu

DENIS DELBAERE PAYSAGISTE


Interlieu : n.m. (20ème s., de l’angl. in between). Espace défini par les lieux qu’il met en relation. Dans l’espace public, système de frange et de liaison favorisant la mise en relation des personnes. L’escalier, le couloir, le hall, l’encadrement d’une fenêtre, le porche, le seuil, la terrasse, le parvis, l’esplanade, la lisière, la berge, la plage, la falaise, l’horizon (etc.) sont des interlieux.

2


4. l’interlieu

petit, mais costaud

6. aménager l’espace public

mettre les lieux et les gens en communication

12. planifier la ville paysage

le paysage comme territoire public

18. explorer de nouveaux paysages

recherches et enseignement : les futurs du projet

22. liste de nos principales références

3


l’interlieu... est une entreprise individuelle (Siret : 398 778 860) constituée par

Denis Delbaere

Juliette Pernin

Paysagiste DPLG Enseignant chercheur

Architecte DESA Enseignante

FORMATION 2004 : Thése de doctorat (EHESS, Paris) 1993 : Paysagiste DPLG (ENSP Versailles) 1989 : DEFA Architecture (Lille)

FORMATION 1998 : DEA «Jardins, Paysages, Territoires» (EHESS, Paris) 1996 : Architecte DESA (Ecole Spéciale d’Architecture, Paris)

ENSEIGNEMENT Depuis 2008 : Maître assistant à l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture et de Paysage de Lille (ENSAPL) Départements «Projet», «Ecologie» et «Critique de l’espace public» Depuis 2000 : Enseignant vacataire à l’Ecole Nationale Supérieure du Paysage de Versailles (ENSP)

ENSEIGNEMENT Depuis 2005 : Enseignante à l’Ecole Spéciale d’Architecture (Paris) Département : Arts et Techniques pour la Représentation de l’architecture

RECHERCHE Depuis 2004 : collabore à divers programmes de recherche. Chercheur au LAboratoire Conception Territoire Histoire (LACTH / ENSAPL) ACTIVITES ASSOCIATIVES Membre du Comité de Rédaction des Carnets du Paysage Membre du collectif Tertouss dans la rue

4

avec la collaboration de

RECHERCHE Recherche personnelle : la gestion des déchets en ville. Pratique régulière de l’architecture corrective et de l’homéophathie urbaine

ACTIVITÉS ASSOCIATIVES Animatrice du réseau Passe à Ton Voisin (PATV) Membre du collectif Tertouss dans la rue


SALLE DE DESSIN 15 M2 Apple IMac, écran 27’’ Stylewriter Photostylus Apple Mac Book Air Apple Mac Book Pro Téléphone fax Galéo 6255

SALLE DE RÉUNION 15 M2

SALLE D’ARCHIVES 10 M2

JARDIN D’EXPÉRIMENTATION 35 M2

Petit, mais costaud. C’est bien ainsi que vit l’interlieu depuis sa création en 1994, fort du réseau de compétences associées au sein duquel il évolue, et notamment : ARCHITECTURE Jean Dupond & Anne Fauvarque URBANISME Ad’auc Urba linéa ENVIRONNEMENT Osmose Conservatoire Botanique National de Bailleul Sol Paysage

VRD Gustave Bertin Osmose ingenierie Ingerop HYDRAULIQUE Hasköning SCENOGRAPHIE Ici-Même ECLAIRAGE Annie Leuridan SOCIOLOGIE Sabine Lavoipierre 1, rue Surcouf - 59 000 LILLE 03 20 08 49 86 denis.delbaere@linterlieu.fr

5


(a)ménager l’espa

digue et chemins de bouillé DÉSIGNATION : Aménagement des espaces publics MAÎTRE D’OUVRAGE : Commune de Bouillé-Saint-Paul (Deux-Sèvres) EQUIPE DE MAÎTRISE D’ŒUVRE : L’INTERLIEU mandataire + ICI-MÊME scénographes + OSMOSE bureau d’études SUPERFICIE / LINÉAIRE : 8500 m2 COÛT TRAVAUX : 380 000 € HT DATES : 2006-2011

6

Petit village des Deux-Sèvres fameux par son action culturelle audacieuse, Bouillé souhaite restructurer son espace public pour que son festival d’arts de la rue aille au devant des habitants, dispersés dans les multiples hameaux qui composent son «agglomération». Développant des propositions minimales sur les espaces du centrevillage, un programme de remaillage et de valorisation de l’impressionnant réseau de chemins irrigue le territoire. Les arts de la rue se muent ici en «art du chemin». L’aménagement de la « digue » est le point d’orgue de cette action, dotant le coeur du village d’un nouvel espace public de 8500 m2, tout en offrant un espace d’accueil et d’identification au festival.


ce public

Dans le contexte d’un village morcelé en multiples hameaux disséminés au gré du bocage, la question de l’espace public ne se pose pas à l’échelle du parvis d’une église ou de la place d’une mairie, mais à celle du réseau de chemins qui, au fond, constitue le seul espace public que tous les villageois partagent, agriculteurs et promeneurs, anciens et nouveaux venus au village, jeunes et vieux.

Le projet de paysage à Bouillé-Saint-Paul prend donc la forme d’un inventaire méticuleux de chaque chemin, relevant les linéaires sur lesquels une action localisée de restauration ou d’entretien permettrait de rétablir la continuité de certains parcours. Des actions simples et économiques, mobilisant l’ensemble des habitants, ont été menées à bien pour replanter certains chemins par simple bouturage d’osiers. Le chantier prend alors la forme d’une fête.

7


un mail pour agrafer la place au jardin DÉSIGNATION : Aménagement de la place J. Jaurés et des rues afférentes MAÎTRE D’OUVRAGE : Commune de Saint-Hilaire-lez-Cambrai (Nord) ÉQUIPE DE MAÎTRISE D’ŒUVRE : L’INTERLIEU SUPERFICIE / LINÉAIRE : 6500 m2 COÛT TRAVAUX : 800 000 € HT DATES : 2004-2008

Depuis longtemps réduite à l’état de simple parking, la place de Saint-Hilaire a trouvé une nouvelle ampleur en s’étendant sur le jardin de la mairie, un mail planté formant la jonction entre les deux sous-espaces. Entièrement revêtue de briques de terre cuite, la nouvelle place évoque aussi la silhouette de l’abreuvoir d’autrefois branché sur la ville par de nouveaux passages.

8


une promenade pour structurer un quartier industriel DÉSIGNATION : Aménagement des abords de l’église Notre-Dame de Lourdes MAÎTRE D’OUVRAGE : LMCU + Ville de Marquette-lez-Lille ÉQUIPE DE MAÎTRISE D’ŒUVRE : L’INTERLIEU SUPERFICIE / LINÉAIRE : 2 hectares COÛT TRAVAUX : 750 000 € HT DATES : 2004-2007

Portant initialement uniquement sur l’aménagement du parvis de la future maison du Patrimoine de Marquette (ancienne église), le projet a évolué vers la création d’une promenade continue de 1 km entre la Deûle et le centre commerçant du quartier de l’abbaye, un quartier qui, situé aux marges de Marquette, Marcq et La Madeleine, souffre d’un fort déficit de lisibilité. Le projet joue avec le paysage industriel tout en installant promenades plantées et squares au coeur du quartier.

9


recentrer le village autour de la rivière DÉSIGNATION : Aménagement du Jardin de la Selle MAÎTRE D’OUVRAGE : Commune de Noyelles-sur-Selle ÉQUIPE DE MAÎTRISE D’ŒUVRE : L’INTERLIEU mandataire + Hasköning (hydraulicien) + Osmose, BET Environnement SUPERFICIE / LINÉAIRE : 1,3 hectare COÛT TRAVAUX : 430 000 € HT DATES : 2002-2006 L’aménagement de ce jardin au bord de la Selle amorce le recentrement du village autour de sa rivière. Bientôt, la mairie et la maison des associations vont investir les lieux. Un jeu de passerelles enjambe la rivière et ouvre le parc sur le centre-bourg. La dérivation des eaux de la rivière a permis la création d’îles, tandis que digues et jetées rythment les promenades.

10


un cloître vert au coeur du quartier DÉSIGNATION : Extension du centre social du Pile MAÎTRE D’OUVRAGE : Ville de Roubaix ÉQUIPE DE MAÎTRISE D’ŒUVRE : Jean Dupond, architecte + L’INTERLIEU + Gustave Bertin, BET SUPERFICIE / LINÉAIRE : 2000 m2 COÛT TRAVAUX : 150 000 € HT DATES : 2002-2007 Situé au coeur du quartier populaire du Pile, à Roubaix, ce centre social (Jean Dupond, architecte) a été organisé autour d’une cour intérieure sur laquelle les salles ouvrent par une galerie de circulation transparente. Recevant l’ensemble des eaux pluviales et les stockant partiellement, la cour alimente d’épaisses plantations de saules tortueux, qui jouent un rôle majeur dans la régulation climatique du bâtiment.

souder la ville autour d’un parc DÉSIGNATION : Aménagement du site du Bois Leurent MAÎTRE D’OUVRAGE : Ville de Roncq ÉQUIPE DE MAÎTRISE D’ŒUVRE : L’INTERLIEU SUPERFICIE / LINÉAIRE : 14 hectares COÛT TRAVAUX : 500 000 € HT DATES : 1997-2003

Ce vaste triangle agricole séparait les trois morceaux de la ville. Devenu parc, traversé de chemins reconquis sur d’anciennes voies ferrées, structuré autour d’un platelage aérien, le parc est un espace de détente partagé par tous les roncquois.

11


planifier la ville

12


paysage

l’hydraulique fabrique un parc naturel DÉSIGNATION : Aménagement de la Zone d’Expansion des Crues du Courant des Hamaïdes MAÎTRE D’OUVRAGE : Ville de Saint - Amand - les - Eaux ÉQUIPE DE MAÎTRISE D’ŒUVRE : ROYAL HASKONING Hydraulicien (mandataire) + L’INTERLIEU SUPERFICIE / LINÉAIRE : 15 hectares COÛT TRAVAUX : 200 000 € HT (paysage) DATES : 2006-2011 L’aménagement d’une vaste zone d’expansion des crues occasionne un remodelage profond du paysage. Les digues qui contiennent les surfaces rendues inondables portent de nouveaux linéaires de promenade, et un jeu de remblais et de passerelles permet la traversée de cet espace destiné à devenir un espace naturel.

un ruisseau renaturé redessine la ville DÉSIGNATION : Programmation urbaine du site Carbonisage à Mouvaux MAÎTRE D’OUVRAGE : LMCU ÉQUIPE DE MAÎTRISE D’ŒUVRE : Ad’auc, urbaniste (mandataire) + L’INTERLIEU + V2R, bureau d’études SUPERFICIE / LINÉAIRE : 2,2 hectares COÛT TRAVAUX : 1,8 M€ HT DATES : 2009 L’usine Carbonisage à Mouvaux exprime la masse de ses volumes monumentaux sur la crête du vallon de l’Espierre. Le projet de requalification de ce site autour d’un programme mixte de logement et d’espace public préserve certains ensembles architecturaux et inscrit les programmes dans la

trame industrielle. Le ruisseau de l’Espierre, transformé en égout, est remis à l’air libre et devient le fil conducteur d’une trame d’espaces publics ouverts sur le fond du vallon et ses sites de jardins familiaux, véritable parc aux portes du nouveau morceau de ville.

13


les talus autoroutiers comme promenade DÉSIGNATION : Déviation RN 42 travaux compensatoires MAÎTRE D’OUVRAGE : DDE du Pas de Calais ÉQUIPE DE MAÎTRISE D’ŒUVRE : L’INTERLIEU + Osmose SUPERFICIE / LINÉAIRE : 6 km COÛT TRAVAUX : 800 000 € HT DATES : 1995-2001

La construction de la rocade de Saint-Omer a impliqué la formation de très hauts remblais (jusqu’à 15m) coupant des vallons secs dont l’étude d’impact a révélé la richesse environnementale, dûe aux pelouses calcaires de leurs coteaux. De plus, ces remblais coupent les villages riverains de leur horizon naturel. Le projet a consisté à profiler les talus pour favoriser le retour des pelouses calcaires (formation de murs de craie) et permettre, sur les replats, la formation de chemins reliant les coteaux coupés par les remblais. Le semis de graines issues de taxons locaux a favorisé la reconstitution rapide des milieux.

murs de friche pour zone d’activité DÉSIGNATION : Redéfinition de l’EBC de la ZAE de La Houssoye à la Chapelle d’Armentières MAÎTRE D’OUVRAGE : LMCU ÉQUIPE DE MAÎTRISE D’ŒUVRE : L’INTERLIEU SUPERFICIE / LINÉAIRE : 6 hectares (EBC) DATES : 2011 Cette zone d’activités aux portes de Lille, présente un paysage peu avenant. La redéfinition de l’Espace Boisé Classé, pour l’instant réduit à une peupleraie de 5 hectares, prend la forme d’une trame bocagère arborée. La déviation d’une becque en accroît la biodiversité.

14


la ville parc DÉSIGNATION : Programmation urbaine de l’îlot Jaurés / Leclerc à Ronchin MAÎTRE D’OUVRAGE : LMCU ÉQUIPE DE MAÎTRISE D’ŒUVRE : Ad’auc, urbaniste (mandataire) + L’INTERLIEU + V2R, bureau d’études SUPERFICIE / LINÉAIRE : 1,5 hectare COÛT TRAVAUX : 600 000 € HT DATES : 2011 La démolition et la reconstruction de l’îlot des rues Leclerc et Jean Jaurés à Ronchin, en bordure de la mairie, est l’occasion de désenclaver le parc public qui se trouve caché derrière la mairie et son parvis. La très longue rue du Maréchal Leclerc est scandée par une succession de voies et d’allées ouvrant sur le parc, tandis que le parvis de la mairie voit sa capacité de stationnement accrue pour libérer totalement le parc du trafic de desserte de stationnement qui le coupe de l’arrière de la mairie.

boîte verte pour patrimoine industriel DÉSIGNATION : Permis d’aménager / Site Amédée Prouvost, à Wattrelos MAÎTRE D’OUVRAGE : LMCU ÉQUIPE DE MAÎTRISE D’ŒUVRE : Ad’auc, urbaniste (mandataire) + L’INTERLIEU SUPERFICIE / LINÉAIRE : 3 hectares DATES : 2010-2011 La construction de la zone d’activités du site Amédée Prouvost à Wattrelos, en bordure de sites industriels particulièrement imposants et monumentaux, réclame un accompagnement paysager conséquent, capable de doter le futur parc d’activité d’un fond boisé à l’échelle des masses architecturales voisines. La définition des voiries et des bandes boisées qui les accompagnent tend à cerner le site à l’intérieur d’une vaste boîte verte s’adressant par ses proportions et par ses orientations aux usines conservées.

15


construire dans l’usine DÉSIGNATION : Programmation urbaine de l’îlot Madagascar à Lille (Fives) MAÎTRE D’OUVRAGE : LMCU ÉQUIPE DE MAÎTRISE D’ŒUVRE : Ad’auc, urbaniste (mandataire) + L’INTERLIEU + V2R bureau d’études SUPERFICIE / LINÉAIRE : 9000 m2 DATES : 2010-2011 Cette usine en friche est si intriquée dans son îlot urbain que le projet, tout en dentelle, exploite au maximum les ressources du bâtiment industriel. Des nefs sont transformées en espaces publics et les trames bâties s’inscrivent complètement dans celle de l’usine.

talus plantés pour ville à venir Les déviations successives du canal de la Lys ont dégagé entre cette zone industrielle et le fleuve de vastes terrains à vocation sportive. A la faveur d’un ambitieux plan de reconquête des anciennes usines, il est possible de tisser entre la ville et l’eau des liens directs, structurés par un plan de sol phasé. L’exploitation du nivellement des plateformes industrielles dégage des bandes de talus et de fossés transversaux dont la plantation prépare le paysage de demain...

DÉSIGNATION : Programmation urbaine de la zone industrielle d’Armentières-Houplines MAÎTRE D’OUVRAGE : LMCU ÉQUIPE DE MAÎTRISE D’ŒUVRE : Claude Franck, Didier Debarge (architectes) + L’INTERLIEU + Alphaville SUPERFICIE / LINÉAIRE : 60 hectares DATES : 2006-2009

16


cartographier le paysage pour fonder le territoire La création du Parc naturel régional des Caps et Marais d’Opale par fusion et extension de deux anciens secteurs de parc (Audomarois et Boulonnais) a généré un périmètre gigantesque dont l’image d’ensemble apparaît floue. Notre mission a consisté, par la production de cartes de paysage, à identifier les caractéristiques et la composition territoriale de ce grand territoire. Après un temps de synthèse des travaux antérieurs, nous avons opté pour des modes de représentation figuratifs et didactiques, en gérant par un jeu d’emboîtement les écarts d’échelle entre grand territoire et sites d’échelle plus rapprochée.

faire place L’usine Customagic, à Halluin, bénéficie d’un positionnement urbain exceptionnel en raison de sa proximité vis-à-vis du centre-ville et de la Lys. Le quartier qui lui était associé possède ses propres équipements (école, église, quelques commerces), mais les contraintes du trafic et le peu d’ouverture sur le canal empêchent de les conforter. La disparition des bâtiments de l’usine - dont seuls quelques éléments seront conservés-, donne de l’air à la voirie et permet la création d’une nouvelle place commerçante, traversée par un mail reliant la Lys au quartier du Colbras.

derrière le désordre apparent... Petit village proche d’Aire-sur-La Lys, Boëseghem présente une agglomération très dispersée. La dimension paysagère a permis de déceler derrière ce désordre apparent une structure spatiale à grande échelle, et d’énoncer des principes simples d’implantation pour les constructions futures. Ces principes ont ensuite été mobilisés sur des secteurs précis du village pour définir de petites opérations de permis groupés.

tout droit vers la Lys Située au bord de la Lys, la petite ville de Bousbecque tourne historiquement le dos au fleuve. La fermeture d’un important site industriel aux portes du centre-ville est l’occasion de dessiner un morceau de ville ouvert sur l’eau, le long d’une grande perspective centrale. La dalle industrielle surplombe la voie fluviale de près de 5 mètres, mais cette rupture est mise en scène par le biais d’un jardin d’eau rétablissant le contact avec une île formée lors de la dernière déviation du canal. Des typologies variées d’habitat permettent de varier le vocabulaire des espaces publics.

17


explorer de nouv

18


eaux paysages grandes infrastructures : un sol pour la trame verte DÉSIGNATION : En Marge : Paysage et biodiversité des accotements infrastructurels de Likoto MAÎTRE D’OUVRAGE : MEDDTL + LMCU + CG 59 + Meshs EQUIPE SCIENTIFIQUE : Denis Delbaere (LACTH/ENSAPL) + USTL + CBNB + CSNNPDC + Labo S (Gand) DATES : 2011-2014

Les politiques de trame verte et bleue se heurtent souvent à l’indisponibilité des fonciers nécessaires pour les mettre en oeuvre. Dans le cadre de cette recherche-action, nous analysons une trame verte déjà existante - celle formée par les accotements et les délaissés qui se sont formés le long des grandes infrastructures de transport- et nous évaluons ses qualités paysagères et environnementales. Cet inventaire détaillé est réalisé à l’échelle de l’eurométropole Likoto (Lille Kortrjk Tournai) et ambitionne d’orienter l’action des gestionnaires des infrastructures, afin que ces accotements rendent un réel service environnemental et d’espace public.

19


« continuer » les grands ensembles DÉSIGNATION : Le paysage dans les ensembles urbains de logement en France de 1940 à 1980 MAÎTRE D’OUVRAGE : Ministère de la Culture EQUIPE SCIENTIFIQUE : B. Blanchon (LAREP) + D. Delbaere (LACTH/ENSAPL) + J. Garleff (LIAP/ ENSAV) DATES : 2009-2011 La Direction de l’Architecture et du Patrimoine (DAPA) a élaboré une liste de 275 ensembles de logements construits en France de 1945 à 1980. Notre mission a été d’évaluer la qualité paysagère (plantations, espaces publics, insertion urbain et géographique, etc.) des projets d’origine (recherches en archive) et de leur évolution jusqu’à nos jours (travail d’observation et de relevé sur le terrain). Cette étude a déjà permis d’identifier 115 sites de grande valeur, pour lesquels une convention entre la DAPA et l’ANRU est en cours d’élaboration afin que les projets de restructuration urbaine prennent en compte ces éléments de qualité.

20


poursuivre le parc de la deûle Les 350 hectares aménagés du Parc de la Deûle ne recouvrent que le 5ème du territoire impliqué par ce vaste projet de mise en relation des agglomérations lilloise et du Bassin Minier. Il s’agit aujourd’hui d’imaginer ce parc au format XXL. Dans le cadre d’une commande de l’ADULM et de l’ENLM à l’ENSAP de Lille, une enquête minutieuse sur les spécificités des territoires pressentis a été menée par les étudiants paysagistes et a débouché sur l’élaboration de 3 grandes stratégies, fondées moins sur une logique d’aménagement, que sur un principe d’insémination diffuse du territoire par le projet de paysage, au jour le jour.

le paysage cimente un territoire morcelé Le territoire de la Communauté d’Agglomération d’HéninCarvin (CAHC) est morcelé par le passage de l’A1, de l’A21, de la LGV Paris-Lille et du canal de la Deûle. Son passé minier lui a légué un paysage urbain morcelé et souvent en déshérence. La CAHC a demandé aux étudiants de l’ENSAPL d’imaginer comment le paysage pourrait, par-delà ces morcellements, construire l’unité et l’identité de son territoire. Plusieurs masterplans ont été étudiés, définissant une politique hiérarchisée et argumentée à l’échelle de l’intercommunalité.

la fabrique de l’espace public

spatiomètres : paysage minimum

Les spatiomètres sont des instruments de mesure Ce livre tente, dans déployés dans des espaces la perspective des dont l’architecture est prochaines élections, ainsi révélée de manière de montrer que éphémère. Il en existe l’abandon des de toutes tailles, de tous politiques de paysage formats, mais tous ont en depuis une dizaine 
 commun la répétitivité de d’années prive la leurs modules. Développés France de l’un des Denis
Delbaere dans le cadre d’interventions meilleurs moyens pour in situ, ils nous apprennent doter les métropoles que la règle et l’équerre sont en formation de la trame d’espaces publics l’alpha et peut-être aussi ➽ Le
livr e échelle dont elles ont besoin de grande l’oméga de tout projet… pour répondre aux grands défis sociétaux et environnementaux auxquels la lien société L’espace
 p ub li c,
 ce
 lieu
 de
 s ,
ne
peut
plus
se
penser
comme
il
l’est
depuis
une
 vingtaine
 d’années.
 L’urgence
 d’une
 véritable
 politique
 du
 paysage,
 ambitieuse
 dans
 ses
 contemporaine est exposée. L’étude de moyens
mais
raisonnablement
modeste
dans
ses
objectifs,
s’impose
à
mesure
que
le
tissu
 nombreux projets exemplaires révèle une social
 se
 désagrège
 au
 rythme
 des
 réhabilitations
 des
 centres‐villes
 et
 de
 la
 mise
 sous
 méthode d’action publique économique, cloche
d’espaces
au
nom
du
développement
durable.
Il
est
encore
possible
de
reconquérir
 démocratique et efficace à moyen terme.

La
fabri que

 de
l’espace
pu blic


Ville,
paysage
et
démocratie


le
territoire
pour
en
faire
un
espace
véritablement
public.


L’aut eur Denis
 De lbaere 
est
paysagiste
DPLG.
Concepteur
en
agence
depuis
1994,
il
enseigne
le
 projet
 de
 paysage
 à
 l’ENSAPL,
 et
 développe
 en
 tant
 que
 chercheur
 une
 démarche
 de
 «
critique
d’espace
public
».
 12
x
18
cm


192
pages


Retrouvez
l’act ualité
 de 
la
collection
et 
 continuez
 le
dé bat
avec 
les
 aute urs
s ur
 :


21


nos principales PROJETS EN COURS D’EXÉCUTION Aménagement de la place de Bousbecque LMCU + Ville de Bousbecque, chantier en cours Aménagement du « Pré carré » de Lederzeele Communauté de Communes de l’Yser, PRO en cours Aménagement de la place de Drincham Commune de Drincham, PRO en cours Aménagement de la Zone d’Expansion des Crues du Courant des Hamaïdes A Saint-Amand-les-Eaux Ville de Saint-Amand-les-Eaux, PRO en cours PROJETS RÉALISÉS Aménagement des espaces publics de Bouillé Bouillé-Saint-Paul (Deux-Sèvres) Commune de Bouillé-Saint-Paul RDT : Janvier 2012 Aménagement de la rue Sainte-Hélène A Saint-André lez Lille, Communauté urbaine de Lille + Ville de Saint-André RDT : Mars 2012 Aménagement de la place de Saint-Hilaire et des rues principales Ville de Saint-Hilaire-lez-Cambrai RDT : Mars 2010 Aménagement de la ruelle des billes Commune de Vendegies sur Ecaillon RDT : Mai 2009 Aménagement du centre social du Pile Ville de Roubaix RDT : Septembre 2007 Aménagement du Parc de la Selle Commune de Noyelles sur Selle RDT : Février 2007 Requalification de la Porte du Vieil Escaut, Ville de Bouchain + Val Hainaut Habitat RDT : Décembre 2006 Aménagement de la promenade urbaine de l’Abbaye LMCU + Ville de Marquette-lez-Lille

RDT : Avril 2006

Aménagement de la rue Jules Ferry Commune de Marquette-en-Ostrevant RDT : Mars 2005 Jardins du théâtre du Prato Ville de Lille RDT : Juin 2005 Parc agricole du Grand Riot Commune de Cauroir RDT : Avril 2004 Parc des Caudreleux Ville de Neuville en Ferrain RDT : Juin 02

22

Parc des Caudreleux Ville de Neuville en Ferrain RDT : Juin 02 Pelouses calcicoles de la rocade audomaroise : DDE 62 RDT : Décembre 2001 Parc du Bois Leurent Ville de Roncq RDT : Mai 2003 Jardin de la Conque Commune de Saint-Rémy-du-Nord RDT : Septembre 2000 Espaces publics de la ZUP de l’Apothicaire Ville de Comines RDT : Décembre 99 ÉTUDES ET PROJETS Aménagement de la zone d’activités du Nouveau Monde, à La Bassée SORELI– Depuis Juin 2008 Etude de programmation urbaine du centre commercial des Oliveaux LMCU – Depuis Janvier 2006 CONCOURS Aménagement de la Place Saint-Charles, à Lille Esquisse : Juillet 2011 Construction d’une salle des fêtes et d’une médiathèque (Totem, architecte mandataire) Commune de Boëseghem Esquisse : Octobre 2010 Construction du Pôle Petite Enfance des quartiers ouest, à Roubaix (Jean Dupond, architecte mandataire) Ville de Roubaix Esquisse : Avril 2009 Aménagement des abords de l’Hotel du Département, à Lille SAI Développement, pour le Conseil général du Nord Esquisse : Février 2008 Restructuration de l’esplanade et construction de la médiathèque de l’Ostrevant, à Bouchain (en collaboration avec Jean Dupond, architecte mandataire) Communauté d’Agglomération de la Porte du Hainaut Esquisse : Octobre 2004 Restructuration des Places De Gaulle et Saint-Vaast, à Armentières Lille Metropole Communauté Urbaine + Ville d’Armentières Esquisse : Octobre 2004 Aménagement de la Maison-Folie de Tourcoing (E. Sintive, architecte mandataire ) Ville de Tourcoing - Marché de définition : Novembre 2001


références Restructuration du centre-ville de Le Quesnoy (Jean Dupond, architecte mandataire) Ville de Le Quesnoy Esquisse : Décembre 2000 PLANIFICATION URBAINE ET TERRITORIALE Programmation du site Annapes-Madagascar à Lille (Ad’auc urbaniste mandataire) Lille Métropole Communauté Urbaine 2011 Programmation du site Leclerc-De Gaulle à Ronchin (Ad’auc urbaniste mandataire) Lille Métropole Communauté Urbaine 2011 Programmation du site Ouvrie, à Lesquin (Ad’auc urbaniste mandataire) Lille Métropole Communauté Urbaine 2011 Redéfinition de l’EBC de la ZAE de La Houssoye, à La Chapelle d’Armentières Lille Métropole Communauté Urbaine 2011 Etude de programmation urbaine du site Hacot, à Armentières et Houplines (C. Franck, architecte mandataire) Lille Metropole Communauté Urbaine Mars 2009 Programmation d’un quartier d’habitat à Bouvines (Ad’auc, urbaniste mandataire) Lille Métropole Communauté Urbaine 2008 Programmation d’un quartier d’habitat sur la friche Liflandres, à Baisieux (Ad’auc, urbaniste mandataire) Lille Métropole Communauté Urbaine 2008 Programmation du CLSH, de l’EHPAD et des logements pour personnes âgées du Parc du Baroeul, à Mons-en-Baroeul (Ad’auc, urbaniste mandataire) Lille Métropole Communauté Urbaine 2008 Programmation urbaine de la friche Dalle Hygiène, à Bousbecque (Ad’auc, urbaniste mandataire) Lille Metropole Communauté Urbaine 2007 Programmation urbaine de la friche Christory, à Tourcoing (Ad’auc, urbaniste mandataire) Lille Metropole Communauté Urbaine 2007

Révision du Plan Local d’Urbanisme de Boëseghem (AD’AUC, urbaniste mandataire) Commune de Boëseghem 2004 Schéma de Quartier de Lille-Moulins (Philippe Louguet, architecte mandataire) Ville de Lille 2002-2004 Pré-étude de paysage pour la restructuration du bassin industriel de Seine Amont (avec Frédéric Pousin, architecte, CNRS) Mission Seine Amont 2003 Schéma sportif du Faubourg de Béthune (Anne Fauvarque, architecte mandataire) Ville de Lille 1999 Plan d’urbanisation Sud de Comines (avec Bouffart & Leclercq, architectes) Ville de Comines 1996-1997 Atlas des Paysages de Normandie-Maine (avec Katia Emerand, paysagiste) PNR Normandie-Maine 1997-1999 Maillage Vert et Bleu de la Région d’Audruicq (avec Katia Emerand, paysagiste) Communauté de Communes de la Région d’Audruicq 1997 Etude intercommunale de Cadre de Vie de l’Ostrevant Communauté de Communes de l’Ostrevant 1997 Etude intercommunale de Cadre de Vie du Catésis Communauté de Communes du Catésis 1997 Mission cartographique pour l’atlas du Parc naturel régional du Nord-Pas de Calais Syndicats mixtes de la Plaine de la Scarpe et de l’Escaut, de l’Audomarois et du Boulonnais 1995-1997 Charte paysagère du Calaisis (avec Katia Emerand, paysagiste) DDE 62, DIREN Nord-Pas de Calais & SECAL 1994-1996 Charte paysagère de la Plaine de la Scarpe et de l’Escaut (avec Katia Emerand, paysagiste) ENR Nord-Pas de Calais 1993-1994 Charte paysagère de l’Avesnois (avec Katia Emerand, paysagiste) ENR Nord-Pas de Calais, 1993-1994

23


« La vérité est sous tes pas quand tu marches » (antique proverbe chinois)

1, rue Surcouf - 59 000 LILLE 03 20 08 49 86 denis.delbaere@linterlieu.fr

Profile for denis delbaere

L'interlieu - Denis Delbaere paysagiste  

L'interlieu (Denis Delbaere paysagiste) is a landscape architecture design studio. This document shows some of his main projects and realisa...

L'interlieu - Denis Delbaere paysagiste  

L'interlieu (Denis Delbaere paysagiste) is a landscape architecture design studio. This document shows some of his main projects and realisa...

Advertisement

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded