Page 201

999 Demeure du Chaos - 999 Propaganda

rones, que je publierais en 2008 sur mon web magazine La Spirale.org. Plusieurs années sont passées depuis cette rencontre, et le fruit de nos échanges nocturnes n'a pas perdu une once de son intensité et de sa pertiInterview de thierry Ehrmann et Lukas Zpira par Laurent Courau pour nence. Comme si nous avions touché Laspirale.org du doigt certains paramètres essentiels de ce XXIe siècle en devenir qui fait tant frémir nos contemporains. Novembre 2007, une longue soirée d' hiver pas comme les autres au pied L' époque se fissure et c'est à travers ses failles que se dessine notre futur. des Monts d'Or, dans la banlieue de Lyon. Nous sommes réunis avec Il n'y aura pas de retour en arrière. Lukas Zpira et Thierry Ehrmann autour du bureau de ce dernier, icoLaurent Courau, St-Romain-aunique tour de contrôle d'Artprice et de la Demeure du Chaos à partir de Mont-d'Or, novembre 2012 laquelle Thierry tisse sa toile sur les réseaux numériques globaux. La discussion sera longue, riche et durera jusque tard dans la nuit. Près de trois heures d'enregistrement pour quarante pages A4 et des dizaines d' heures de retranscription. Une belle moisson d' idées mutantes et de concepts quasi prophétiques, à même de dynamiter nombre de neu-

Pour commencer, j'aimerais que vous me racontiez votre rencontre… Comment vous êtes-vous croisés, par quel intermédiaire ?

rait se passer des choses. C'est ainsi que s'est construite l'idée de notre première performance à la Demeure du Chaos.

Lukas Zpira. - Au départ, j'ai entendu parler de la Demeure par la presse et les médias, comme tout le monde. La connexion s'est faite par l'intermédiaire de Marquis, du studio de tatouage et de piercing Marquis Body Art à Lyon, qui m'avait parlé du procès en appel de la Demeure. Nous avons donc décidé, Satomi et moi, d'aller au tribunal pour assister au procès. Ce n'est pas dans nos habitudes, mais il nous semblait important d'y être. Et c'est là qu'a eu lieu notre première rencontre, assez brève, avec Thierry. D'autres contacts ont eu lieu, toujours au travers de Marquis. Puis l'idée a germé de faire quelque chose ensemble lorsque le Bunker, qui n'existait pas encore, arriverait. Thierry nous l'avait présenté comme un lieu où il pour-

Thierry Ehrmann. - En effet, il y a eu ce premier contact par l'intermédiaire de Marquis. En parallèle, je suis passé par le site de Lukas sur lequel j'ai vu un texte d'Hakim Bey qui m'a fortement marqué. Hakim Bey, c'est un travail de fond sur la stratégie du chaos subversif. D'ailleurs, Lukas, pour être bien d'accord, on va reprendre ce texte. (Thierry tape l'adresse de Body-Art.net sur son ordinateur) C'est là que je me suis dit qu'il y avait vraiment quelque chose à faire. (Citant le texte) “Nous continuerons nos travaux dans l'édition, la presse, la radio, la musique. En privé, nous créerons autre chose, quelque chose à partager librement et pas à consommer passivement. Quelque chose qui peut et doit être débattu librement, sans jamais

être compris des agents de l'aliénation, quelque chose qui n'a aucune valeur marchande, et néanmoins précieux, quelque chose d'occulte et pourtant de parfaitement intégré dans nos vies quotidiennes. Ça fait maintenant quinze ans que je travaille sur l'état de disparition, sur la logique de zone d'autonomie temporaire formulée par Hakim Bey, entre autres. Et je me suis dit qu'il y avait là quelque chose de l'ordre du sensible. Sachant que nous sommes au début de ce XXIème siècle, quelque chose de somptueux et tragique à la fois. Mon autre casquette de président du groupe Serveur et d'Artprice m'a permis de comprendre que les frontières sont franchement tranchées jusque dans le champ de l'art actuel et qu'il est nécessaire d'aller jusque dans ces interstices, ces frontières limites, ces états tampons. Et c'est ce que Lukas représente… La mutation, au sens le

subtile, comme une cinquième colonne. C'est cette voie endogène que nous avons privilégiée avec la Demeure. Du point de vue de l'acte conceptuel, la Demeure est apparue le 09 décembre 1999, mais c'est la suite de vingt-cinq ans d'une guerre continuelle, d'expériences vécues : l'exil, l'incarcération, la guerre, les conflits, les ruines, les empires. Tout ce que l'on a conçu et créé. Et la Demeure est devenue un incarnat, particulièrement après le 11 septembre. Nous avons une vision très géopolitique du monde. C'est un peu Mc Luhan en version “glocale”, globale et locale à la fois. Je pense que nous vivons, pour paraphraser ReiT.E. - Finalement, tout ça est ser, un siècle merveilleux. On vit l'aboutissement d'une lutte démar- une époque formidable. Et ce soir, rée dans les années 80 qui comje suis heureux car je pense que prend deux voies : l'une exogène, nous sommes aux portes du chal'autre endogène. La voie exogène os. J'attends, pratiquement comme est celle de la lutte par l'extérieur, un gosse, frénétiquement, un bacontre l'Etat, contre le système. ril de Brent à cent dollars. J'attends Et à côté, une lutte intérieure plus que le vieux monde bascule. Notre

n'avais pas envie que ma démarche puisse être perçue comme arriviste, d'arriver comme en terrain conquis. Les choses se sont faites petit à petit. Dans un premier temps, on a appris à se comprendre. Puis d'un seul coup, ce lieu nous est apparu comme un laNous parlions hier soir du roboratoire, un endroit où, pour la nin. Le ronin, c'est un parcours première fois, nous pouvions expésolitaire qui sous-entend une ruprimenter sans crainte, avec la posture consentie par les deux parsibilité d'avancer tranquillement, ties, tant par le maître que par sans contrainte. Par exemple, nos celui qui s'en éloigne afin d'accédeux performances les plus imder à une voie ascétique. Je pense que nous sommes tous les trois des ro- portantes ont été expérimentées ici. Ça faisait longtemps qu'elles nins. Même si nous aspirons à une étaient conceptualisées, mais nous famille, à un cercle, à un clan, il y n'avions jamais pu les réaliser. a quelque chose en nous du ronin. plus fort du terme. Les choses se sont peu à peu mises en place, avec d'ailleurs beaucoup de pudeur. Nos relations sont complexes. J'ai dit sur mon blog qu'il faudrait mille ans pour décrire Lukas.

L.Z. - C'est intéressant que Thierry ait souligné le texte d'Hakim Bey. Je ne l'avais pas relu depuis longtemps et c'est vrai qu'il colle bien à l'esprit de la Demeure. Au départ, je suis venu ici à tâtons, du bout des doigts, sans savoir trop à quoi m'attendre. Je

396 397

Occident est broyé parce que trop aseptisé. Lukas a réalisé une performance intitulée Seuls les mieux adaptés survivront. C'est exactement ça. La Demeure, c'est un curieux système qui se trouve luimême au cœur du système étatique. C'est ce que m'a dit un jour un préfet : “Vous êtes un Etat dans l'Etat.” Nous croyons aussi au vieux continent, à une paix perpétuelle kantienne contre une Amérique de Clausewitz. Je crois que l'économie est la continuité naturelle de la guerre, mais qu'on peut aussi trouver une paix perpétuelle au travers d'un regard kantien. Et je pense aussi qu'à travers le champ de l'art, il y a tous les possibles. Mais il faut replonger dans l'histoire de l'art. Redécouvrir le pouvoir de l'art ? J'en parlais pas plus tard que tout à l'heure avec une commissaire d'exposition. Les gens ont tout simplement oublié que l'art est le pouvoir

 Page 396

Visite à Saint-Romain-au-montd'or de Philippe Cochet, député du Rhône. Philippe Cochet, MP of the Rhone district, upon a visit in St Romain au mont d'or.

P age 397

Parutions dans la presse et prospectus de la série "Les Nouveaux Artistes" Ads and flyers of the "New Artists" series

  "Honte à vous", 1 800 témoignages

de signataires de la pétition sélectionnés parmi 147 463 "Shame on you", 1 800 petitioners' testimonials selected from 147 463

manifestation

Opus IX: Abode of Chaos / La Demeure du Chaos 1999-2013  

thierry Ehrmann: we put all our passion and folly into preparing this French-English Collector, the book of the decade: 504 pages / 4.5 kg /...

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you