Page 125

troupes pour les y contraindre” si nécessaire, mais “ceux qui sont suisses ou allemands” n’étaient pas concernés. Ce qui fut fait, comme à Paris, de sorte que Lyon put éviter des dragonnades que le gouvernement ne souhaitait pas y mettre en œuvre et Louvois pouvait remercier ainsi l’archevêque : “Le roi a appris avec plaisir, par l’addition que vous avez mise à la lettre que vous avez pris la peine de m’écrire le 13 de ce mois, la délibération qu’ont prise les principaux religionnaires de la ville de Lyon, que S. M. attribue à vos soins, et m’a commandé de vous assurer qu’elle vous en sait beaucoup de gré. Je prends toute la part que je dois à votre satisfaction et suis toujours avec respect...” En conséquence de l’édit de Fontainebleau du 10 octobre 1685,

portant révocation de l’Édit de Nantes, le temple de Saint-Romain-de-Couzon fut démoli et le culte protestant interdit. La découverte du Temple Protestant (1630-1685) et ses souterrains furent l’origine secrète de mon conflit avec la Mairie car les prêts consentis aux Saromagnots par les Protestants n’ont jamais été honorés... Le Maire Pierre Dumont a comme par hasard démarré le conflit avec la Demeure du Chaos quelques semaines après la découverte du Temple. De vieilles familles saromagnottes m’ont avoué que depuis des générations entières elles n’avaient de cesse d’enfouir le Temple sous près de 900 m3 de terre afin de camoufler définitivement ce qu’on peut appeller le secret de Saint-Romain-au-Montd’Or. En 2012, la Mairie persiste

à nier le Temple Protestant malgré les écrits historiques disponibles instantanément aux archives Municipales de Lyon et continue à mentir effrontément en expliquant que le Domaine de la Source était un relais de diligence, ce qui relève de la fiction absolue.

 Page 244

"L'Arche de la Nouvelle Alliance", Sculpture de thierry Ehrmann (3 tonnes)

P age 245

"La resurrection du Temple Protestant de St Romain de Couzon"

  "Le Parvis", lame

d'acier / steel blade

thierry Ehrmann © Histoire des Protestants à Lyon des origines à nos jours de Roland Gennerat éditions Au Jet d’Ancre. Camille de Neuville (Rouen 22 août 1606 – Lyon 3 juin 1693) fut aussi lieutenant général au gouvernement général de Lyonnais. Sur ce sujet, lire le très bon ouvrage d’Odile Martin : La conversion protestante à Lyon (16591687). In : Histoire du Lyonnais par les textes. p 140-141.

244 245

sens sacré

Opus IX: Abode of Chaos / La Demeure du Chaos 1999-2013  

thierry Ehrmann: we put all our passion and folly into preparing this French-English Collector, the book of the decade: 504 pages / 4.5 kg /...

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you