Page 112

Le troisième ouvrage de Fulcanelli, qui fut soustrait suivant le désir de son auteur, à toute éventuelle publication, s’intitulait “Finis Gloriae Mundi” (La Fin de la Gloire du Monde). Eugène Canseliet son disciple n’hésita pas d’ailleurs à l’évoquer de la manière suivante : “Dans la passive résignation des peuples asservis par le scientisme, je comprends mieux, après bientôt un demi-siècle, la ferme décision prise par Fulcanelli, que son troisième livre ne fût pas publié”. Il faut dire que Finis Gloriae Mundi désigne aussi le titre d’un saisissant tableau de Valdès Léal conservé à la chapelle de l’hôpital de la Sainte-Charité-de-Séville en Espagne. Lors de son séjour en Andalousie, Eugène Canseliet fut saisi par l’expression de ce macabre joyau. Cette scène intitulée Finis Gloriae Mundi, ainsi que l’indique le phylactère attaché au premier cercueil

est si inquiétant puisqu’il semble bien que l’Eglise soit ici à jamais déchue au seul profit de l’éveil initiatique symbolisé par le chevalier simulant la mort. Souvenons-nous que “le juge viendra juger son peuple” et que le mot qui termine le premier des trois tomes de L’Esprit de la Salamandre est : FINIS. Même si ce mot est au premier abord dur à accepter pour le lecteur, la révélation n’en constitue pas moins la fin d’une étape, par le fait même qu’avec elle, il y a apport d’une chose nouvelle jusqu’alors maintenue cachée ou inintelligible.

Fulcanelli’s third book, which he himself decided should nev­ er be published, was entitled Finis Mundi Gloriae (The End of the World’s Glory). Indeed, his disci­ ple Eugene Canseliet spoke of it in the following terms: In the pas­ sive resignation of populations en­ slaved by scientism, I understand better, after nearly half a centu­ ry, Fulcanelli’s firm decision not to publish his third book. Finis Mundi Gloriae is also the ti­ tle of a striking painting by Valdes Leal kept in the chapel of the hospital of the Santa Caridad of Sevilla in Spain. During his stay in Andalusia, Eugene Canseliet was impressed by this macabre gem of vanitas art. The painting, as indicated by the phylactery attached to the first coffin, is most disturbing because

it seems to depict a Church forev­ er fallen for the sole benefit of the initiatory awakening symbolized by the knight simulating death. Let us remember that the judge will judge his people and the word that ends the first of the three vol­ umes of The Salamander Spirit is FINIS. Even if the word is at first hard for the reader to accept, the revelation nonetheless constitutes the end of a stage, because with it, there is a contribution of some­ thing new hitherto kept hidden or unintelligible.

Ne les craignez donc point ; car il n’y a rien de caché qui ne doive être découvert,ni de secret qui ne doive être connu. Matthieu 10:26 (LSg) Par thierry Ehrmann depuis 1981

“Finis Gloriae Mundi”

 Page 219

"Finis Gloria Mundi" (La Fin de la Gloire du Monde) d'après une peinture de J. de Valdès Léal "Finis Gloria Mundi" (The End of the Glory of the World) after a painting by J. Valdes Leal

Fear them not therefore: for there is nothing hidden that shall not be revealed; nor secret that shall not be known. Matthieu 10:26 (LSg) By thierry Ehrmann since 1981

218 219

sens sacré

Opus IX: Abode of Chaos / La Demeure du Chaos 1999-2013  

thierry Ehrmann: we put all our passion and folly into preparing this French-English Collector, the book of the decade: 504 pages / 4.5 kg /...

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you