Page 1

DELPHINE BISMUTH FAYE ARCHITECTE D’INTERIEUR / DESIGNER


SOMMAIRE ARCHITECTURE D’INTERIEUR

5

DESIGN MOBILIER

37

ROI DE SICILE

54

ABRAHAM JANVIER

CATNAPE

38

CRÉATION D’UNE MARQUE ÉTHIQUE HIVER 12-13

CANAPE CAT-FRIENDLY

MOUSTACHE BRANDY

6

CRÉATION DE MOBILIER CHAT-COMPATIBLE JANVIER 2019

PORT-MAHON

POP-UP STORE BIG MOUSTACHE

ABRAHAM JANVIER

CONCEPTION D’UNE BOUTIQUE ÉPHÉMÈRE - PROJET LAUREAT 71 M²

PARTITION

60

DESIGN DE MODE 14

INSECTS

LOGEMENT PARTICULIER

MARY KATRANTZOU

RÉAMÉNAGEMENT DE LA MAISON LA ROCHE 316M²

PROPOSITION DE COLLECTION CAPSULE HIVER 16-17

41 42

COLLECTION ÉTHIQUE n°2 ÉTÉ 2013

DESIGN TEXTILE PARADE

63 64

MANOUSH KID

GLASS

24

A FASHION TALE

ATELIER GALERIE

delphine BISMUTH faye

RESTRUCTURATION D’UN ATELIER D’ARTISTES 216 M²

REPRISE DE PROJET DE FIN D’ÉTUDES HIVER 15-16

46

CRÉATION DE MOTIFS POUR UNE CAPSULE KID ÉTÉ 2011

SAISONS

66

BLANCHEPORTE

OROGRAFIA

28

CRÉATION ET DÉCLINAISON DE MOTIFS TEXTILES ÉTÉ 2009

NEO FLAPPER

CUISINE BRESILIENNE

MANGO

RÉAMÉNAGEMENT D’UN RESTAURANT 85 M²

PROPOSITION DE COLLECTION CITY HIVER 14-15

50

CONTACT

68


ARCHITECTURE D’INTERIEUR


MOUSTACHE BRANDY POP-UP STORE BIG MOUSTACHE

CONCEPTION D’UNE BOUTIQUE ÉPHÉMÈRE - PROJET LAUREAT 71 M² MARS 2019

6


HOLT RENFREW CALGARY Main floor

PLAN DE L’EXISTANT

Maquette d’étude

/Users/Delphine/Desktop/BIG MOUSTACHE/AutoCAD/AutoCAD1.dwg, Mon Mar 25 15:24:45 20

7


3 TYPES D’OFFRE

IDENTITE ACCESSIBILITE PROXIMITE

Produits : Rasage Barbe Moustache

Abonnements de livraison produits

Service barbier en salon et itinérant

DECONTRACTION LUDIQUE

2 CIBLES SERVICE

QUALITE SOIN

MASCULINITE MODERNE DECALE

Homme consommateur, jeune adulte ‘décalé’ à plus mur Entourage pour offrir > Femmes 30 à 40% des acheteurs

OBJECTIFS DE L’OPERATION . Commerciaux : Rencontrer une nouvelle clientèle et créer un fichier prospects Fidéliser cette nouvelle clientèle par la vente d’abonnements Analyser le résultat de l’opération comme test du marché canadien pour envisager une implantation en dur

8

. Marketing : Toucher la clientèle féminine qui peut influencer ou offrir la marque Se montrer dans un contexte prestigieux pour contrer une image de marque parfois ‘cheap’ et augmenter la portée de l’événement en le relayant à la communauté sur les réseaux sociaux

. Communication : Générer la curiosité, augmenter la notoriété par le ‘buzz’, faire connaître la marque, ses valeurs, expliquer l’offre, éduquer cette nouvelle clientèle aux gestes et produits, conseiller Renforcer communauté en dirigeant les prospects vers les réseaux


CONCEPT Le barbier comme lieu de vie, héritage du style de vie des 20’s . Retrouver et réactualiser ce lieu de vie, un moment de détente chez le barbier ‘moderne’ : wifi, tablettes pour consulter l’actualité, ‘cireur’ de sneakers, prises pour recharge téléphone, etc. L’univers masculin du fumoir et des bars clandestins . S’inspirer de la mixologie, des speakeasy aux allures de cabinets de curiosité, qui vont de pair avec cet héritage , jouer sur le flaconnage, les couleurs et transparences, les étagères et leur côté ‘collection’. L’expérience par l’immersion . Utiliser l’élégance et la modernité des étagères filaires pour créer une structure globale, jouer sur sa densité et sa modularité pour faire évoluer l’expérience et la sensation d’immersion selon les zones.

9


BESOIN

PLAN D’IMPLANTATION

. ‘Vitrine’ : scénographie ‘FLACONS’ Flacons remplis de liquides bleus et ambres + Produits de la marque + ‘curiosités’ (moustaches empaillées) > crééent un cloisonnement avec jeux d’ouvertures et de transparence. . Comptoir central autour duquel se créée la circulation : Display produits : Rasage / Barbe / Moustache Display coffrets : Spécifique pour provoquer l‘achat cadeau Borne tactile pour explication et vente d’abonnements Caisse 60 x 100cm minimum . Espace Barbier intégré, 4m2 minimum : Sol adapté délimitant la zone + 1 fauteuil Barbier + 1 miroir + 1 tablette de rangement accessoires . Espace Events : 1 console évolutive pour accueil d’intervenants partenaires : dégustation de cocktails, nettoyage de sneakers, départ jeu de piste, etc. 526

. Espace Détente, le plus immergé : 1 canapé + 1 fauteuil + 1 pouf + 6 prises recharges téléphoniques + 2 tablettes d’accès aux informations

630 582 177

Salon

V itr ine Abo s

Events

10

C offrets

Bar bier A

A’

Display produits 1331


11


Maquette d’étude

DETAIL COMPTOIR

Les éléments fonctionnels sont intégrés à la structure globale : Le coin barbier est composé d’un miroir, un tiroir et une tablette coulissante, qui peuvent ainsi disparaitre et permettre au fauteuil de rester seul élément décoratif en dehors des interventions du barbier. De la même manière la zone événements comprend un placard, un plan de travail, une tablette coulissante et une pivotante. La borne d’abonnement, en tant qu’offre produit, est intégrée au comptoir de display principal autour duquel se créé la circulation. Chaque poste est signalé par un cercle de métal et un logo rétro noir sur fond bleu en rappel de la communication visuelle de la marque. 12


Métal noir

Natté bleu

Miroir vieilli

Bois foncé

Texturé carrelage

ELEVATION AA’

+395 +320

+200

+80

0 13


PARTITION LOGEMENT PARTICULIER

RÉAMÉNAGEMENT DE LA MAISON LA ROCHE 316M² NOVEMBRE 2018

La Maison La Roche 10 Square du Docteur Blanche 75016 Paris Le Corbusier et Pierre Jeanneret 1923 - 1925

n

zi

Ba

e

Re

He

Ru

Do

ne

du

ei

re

iH

ua

nr

Sq

ed

e

Ru

uD

oct

eu

rB

lan

che

Ru

he nc

la

rB

eu

ct

Maquette d’étude

e

Ru t ffe

Ra

N

14

La Maison La Roche est construite entre 1923 et 1925 par Le Corbusier et Pierre Jeanneret, sur commande du collectionneur Raoul Albert La Roche pour une maison/galerie destinée à abriter sa collection personnelle. Elle est jumelée avec la Maison Jeanneret qui doit abriter Albert Jeanneret, le frère de Le Corbusier, son épouse et leurs deux filles. Afin de satisfaire la double demande d'une maison familiale et d'une maison/galerie, les architectes vont dissocier les espaces d'habitation, regroupés sur une même bande, et la galerie, élevée dans l’axe perpendiculaire sur pilotis . A l’image de Raoul La Roche, la maison développe une esthétique ‘pauvre’ où sont magnifiés les volumes et les surfaces. Classé monument historique en 1962, l’ensemble est la première expression architecturale des cinq points pour une architecture nouvelle de Le Corbusier, et de son idée de promenade architecturale. Il abrite aujourd'hui la Fondation Le Corbusier.

in

m

as

eJ

Ru


PLAN DE L’EXISTANT 1720

501

743

146

279

501

281,3

456,9

1726

243,3

818

385,7

180,5

425

Int ime

Pr ive

tat ion s C lasse n°1 Re pre sen

Sport

C lass e n°2

Salon + Cuisine

P ub l ic

Chambre + SDB

Salon de reception

PROGRAMME La Maison La Roche va retrouver sa fonction d’habitation, cette fois pour un couple, quadragénaires sans enfants. Monsieur est professeur de musique (cuivres), il donne des cours particuliers ou par petits groupes, pour enfants et adultes. Il est paraplégique et souhaite assurer ses cours depuis son domicile. Il dirige l’école de musique avec un assistant qui dispense également des cours de solfège. L’école donne régulièrement des représentations, en scène ouverte ou plus organisées. Madame travaille en extérieur, en laboratoire. Elle aussi est passionnée de musique et pratique notamment le piano sur son temps libre. Assez mondaine, elle aime recevoir et rassembler leur cercle de connaissances. 15


Trame : la Maison La Roche comme portée

CONCEPT Le rythme La représentation graphique du son et de la musique C’est avant tout la partition, et son champ lexical très graphique : la portée, la noire, la ronde, le silence, la pause

Electronische Studie II de Stockhausen Thème II de la cinquième symphonie de Wassily Kandinsky

Recherche de rythmes en volumes

Four Visions de R. Moran

D’autres types de représentation ont été imaginés, qui reprennent toujours les éléments suivants : . Une base linéaire continue, qui servira de représentation du temps . La répétition de formes abstraites correspondant à un type de son, de hauteur, de longueur, et d’intervalle variables selon sa fréquence et sa durée

. Mettre en valeur cette trame, cette structure d’une base linéaire et d’éléments redondants se positionnant dessus . Travailler les éléments architecturaux en tant que motifs ; leur intervalle, cadence, leurs proportions et variations . Utiliser un vocabulaire formel graphique et géométrique, qui sera mis en valeur par un choix de matériaux épurés

16


17


PLAN REZ-DE-CHAUSSEE

222

8

191

4

350

389

B

A’ ASC.

STOCK

STOCK

122

SALLE DE COURS 2

SALLE DE PIANO SALLE DE COURS 1

A

185,7

14

90

7

265,7

120

96

22

25

156

C’

TOILETTES

En entrant le visiteur est immédiatement confronté à la verticalité du hall grace à la coursive déportée vers le fond. Une seconde coursive a été ajoutée à l’étage supérieur, placées en quinconce, chacune répond à l’autre dans un décalage visuel dynamique. Ainsi orné de ces deux balcons, le hall abritera les représentations de musique. Les salles de cours se trouvent de chaque côté, et on a voulu pouvoir les ouvrir entièrement de manière à optimiser l’espace d’accueil du public. Elles sont fermées par des cloisons pivotantes, de largeurs identiques mais fixées sur des axes déportés différemment, de sorte à créer un décalage dans leur alignement, et un jeud’intervalles une fois ouvertes. Grace à cette modularité la pièce intermédiaire qui accueille le piano pourra alors être, soit intégrée à la salle de cours de droite, soit utilisée pour accompagner les représentations. C

18

B’


Maquette d’étude : vue sur le hall COUPE BB’ Vue du hall

+743

+532 +501

+291 +257

0

19


PLAN 1er ETAGE

140

83

72

123

7

401

7

120,5

7

156

37,2

183,4

422,3

B

A’

TOILETTES COURSIVE

90 11,2

158

93

55

90

11

C’

100

48

A

176,5

CUISINE

86

90 19,5

PETIT SALON

SALON DE RECEPTION

La galerie, convertie en grand salon, a été travaillée dans le sens de sa songueur en jouant sur les volumes d’un mobilier graphique, qui se positionne le long du mur rectiligne comme des notes se positionneraient sur une portée.

110

38 30 45

110 15 35

80

60 7 33

Au 1er étage, la mezzanine représente la véritable entrée de la partie habitation. Elle a été ouverte pour laisser entrer la lumière et montrer la bande de fenêtre qui la borde. Elle devient ainsi un point de vue supplémentaire sur le hall.

40

113

20

Dans l’autre aile, les espaces successifs de la partie privée se démarquent dans une même proportion qui se répète en différentes tailles. Ce rythme des espaces est accentué par différentes hauteurs de mobilier et de faux-plafonds. C

20

B’


Vue sur la galerie

COUPE CC’

+743

0

21


PLAN 2ème ETAGE

135

11

99,5

45,5

127

7

169

338,5

7

120,4

18

90

116,3

15

214,5

7

150

B

A’

120

205

6 60 7

136

C’

FITNESS

A

190,5

7 33

CHAMBRE

DRESSING

7 38,3

SDB

Au niveau suivant l’espace intime reprend le même principe d’espaces successifs travaillés en proportions accentués par les hauteurs de plafonds. La coursive a cette fois été fermée de manière à préserver l’intimité de cette zone, elle est bordée par deux bandes de claustrats pivotants qui reprennent le jeu de décalage des portes du rez-de-chaussée. Ce dispositif créé là encore un jeu de rythme et de lumière, bordant le dernier étage du hall, tout en faisant écho aux bandes de fenêtres caractéristiques des façades de la maison et de l’architecture de Le Corbusier.

C

22

B’


Vue sur le salon

COUPE AA’

+852

+577

+839 +826 +813

+565 +553 +542

+291 +257

0

23


GLASS

Deux artistes partageant un local souhaitent optimiser l’utilisation des lieux ; la cloison centrale et la porte d’entrée ont été supprimées afin de repenser la répartition des espaces et la circulation. Le besoin exprimé comporte : . une zone de production chacun ; les ateliers doivent accorder assez d’intimité aux artistes et être à la fois perméables pour permettre les échanges entre eux.

ATELIER GALERIE

. un espace permettant l’exposition des travaux de chacun ; cet espace doit pouvoir s’adapter aux travaux présentés, aux besoins et à l’actualité des artistes.

RESTRUCTURATION D’UN ATELIER D’ARTISTES 216 M² SEPTEMBRE 2018

. une zone ‘polyvalente’ modulable destinée à l‘accueil occasionnel d’un public, à l’organisation d’événements, vernissages, ateliers, etc. . une mise en commun des espaces fonctionnels et espaces de vie, une zone de rencontre formelle ou informelle entre les artistes. . il faudra tenir compte du fait que la lumière naturelle venant de la façade Nord est essentielle au travail de chacun des artistes.

PLAN INITIAL

450

A

ATELIER 2

ANCIENNE LIMITE

500

400

500

500

450

500

ATELIER 1

ANCIEN ACCES, FAÇADE OUVERTE

A

FACADE NORD

COUPE AA’ Terrasse non-accessible

24


COUPE BB’

+355

+225

+90

0

COUPE CC’

+355

+225

+90

0

25


Le plan exploite la forme bien spécifique du bâtiment. L’accès a été déplacé à l’Est pour que les visiteurs arrivent directement dans la galerie. Celle-ci occupe toute la longueur des locaux, elle longe les ateliers, amenant une juxtaposition des zones de production et d’observation. Les deux ateliers sont répartis le long de la façade Nord, mais la frontière entre les deux ‘territoires’ est mouvante. Les deux ateliers sont séparés par des cloisons en L coulissant le long de la galerie , la limite se fait mobile pour s‘adapter aux besoins, se rapprocher ou s’éloigner, empiéter sur l’autre territoire. Ce principe permet de créer un troisième espace. Celui-ci apporte une séparation supplémentaire entre les deux espaces de production, sorte d’’isolant’ entre les ateliers, il permet aussi de créer une zone de partage où les deux artistes peuvent se retrouver, ‘à mi-chemin’ de leurs univers, ou encore d’agrandir la capacité d’accueil du public. Les cloisons au sein du bâtiment sont en verre à opacité contrôlée, réglables panneau par panneau. Bordées de métal, celles-ci permettent de laisser passer la lumière et rappeler l’esthétique des verrières d’atelier, mais surtout de faire évoluer les différents espaces selon les circonstances : s’isoler, rendre les ateliers visibles de la galerie ou non, etc.

26

PROPOSITIONS D’AMENAGEMENT


710

310

710

315

160

180

150

TOILETTES

CUISINE

230

450

240

STOCK

B C

305 900

400

ATELIER 2

450

ATELIER 1

B C

105

500

500

170

400

105

500

500

2400

27


OROGRAFIA CUISINE BRESILIENNE

RÉAMÉNAGEMENT D’UN RESTAURANT 85 M² JANVIER 2018

Rénovation et aménagement de la zone d’accueil d’un restaurant brésilien rue Oberkampf, quartier de bars et restaurants jeune et ecclectique . . > Conserver une activité de ‘bar-restaurant’ convivial et tous publics pour s’adresser à la fréquentation du quartier. Rendre la cuisine brésilienne plus ‘accessible’, plus grand public que les restaurants parisiens actuels . . > Ajouter une offre de vente à emporter, simple, actuelle et bon-marché‘, se positionner sur le segment ‘Cantine chic’ ou ‘Fast good’ en développement. S’éloigner des carcans de l’ambiance brésilienne traditionnelle, pauvre et clichée . . > Proposer un nouveau concept qui s’inspire de la nature et de la lumière de ce pays-continent, qui puise dans sa culture et son art de vivre riche et métissé. Moderniser l’image de l’établissement auprès de la clientèle, se mettre au niveau des concurrents (Chez Justine, le Café Charbon) . . > Revoir le niveau de gamme perçu par le branding du concept et par un aménagement ‘spectaculaire’ et trendy du lieu.

BARRACAO 108 rue Oberkampf 75011 Paris

PLAN REZ-DE-CHAUSSEE EXISTANT

éG Cit t

rise Rue

pf

rkam

Obe

Villa Ga t

ele ud

ier igu uF

éd Cit

28

TOILETTES

RUE OBERKAMPF

Rue

pf

rkam

Obe

SALLE 1

SALLE 2

SALLE 3


Lorsque l’air rencontre un obstacle, une montagne par exemple, il doit s’élever et voit sa pression se réduire, ce qui provoque un refroidissement et de la vapeur d’eau. L’humidité augmente alors et un nuage appelé nuage orographique se forme. La mise en scène du lieu, inspirée des paysages brésiliens, évolue dans l’espace comme évolue la lumière de ces paysages tout au long de la journée. La configuration des locaux permet un parcours linéaire qui suit cette progression et l’utilisation changeante de l’espace selon l’heure et la fréquentation.

Salle à manger, plus fréquentée le soir, la lumière du jour qui traverse la pièce est filtrée, réchauffée et reflettée par un jeu de verre, acrylique et miroirs colorés Vente à Emporter, principalement active à l’heure du déjeuner, la pièce utilise la lumière du jour et des couleurs froides

Le bar, extension plus ‘lounge’ de la salle à manger, joue avec les suspensions de lumière, les effets orografiques et halos

29


ELEVATION FACADE PRINCIPALE NOUVEAU LOGO Enseigne double-face

65cm

lumineuse en plexiglas blanc avec adhésif Vitrine en verre securit avec logo 65cm

Porte coulissante en verre securit bas motif sablé

ELEVATION FACADE PRINCIPALE EXISTANT

40

74

55

47

90

4

90

428

30

7

160

40


PLAN REZ-DE-CHAUSSEE 698

10

90

33 25

109

4

109

35

109

109

4

26

335

100

213

10

262

40

30

19

11 55

TOILETTES 3,60 m2

138

11 90

415

4 428

440

SALLE 1

SALLE 2

28,80m2

23,35m2

14 SALLE 3 29,25m2

452

90 7 300 80

160

70

40

30

798

32

538

26

675

30

2069

TOILETTES

140

A B

A’ B’

170

SALLE 2

SALLE 3

RUE OBERKAMPF

SALLE 1

Comptoir de vente à emporter

Détail bande fenêtres 530

150

150

150

80

109

4

109

35

109

4

109

30 75 40

7 15

30 Cuve bain-marie bacs 32,5 x 26,5cm et

32,5cm + Etagère sèche

Vitrine réfrigérée desserts boissons

Caisse

124 75 20 20 7

30 140

Barres et structure de laiton 75

85

Fenetres coulissantes verre

Verre colorié reliefé Plexiglas transparent brun Miroir bronze vieilli Miroir corail

15

31


COUPE AA’ +310 +290 +280

+30 0 -10

COUPE BB’ +310 +290 +280

+30 0 -10

32


33


SALLE 1

34

Vente à emporter

SALLE 2

Salle à manger

SALLE 3

Bar


35


36


DESIGN MOBILIER


CATNAPE CANAPE CAT-FRIENDLY

CRÉATION DE MOBILIER CHAT-COMPATIBLE JANVIER 2019

Le chat a besoin de ‘faire ses griffes’ pour les entretenir mais aussi pour marquer son territoire. Pour ‘sauver les meubles’, l’arbre à chat ou le griffoir sont des solutions mais doivent occuper une place centrale de l’habitat ou un lieu de passage pour que le chat daigne les utiliser.

Surplomber Observer Chasser

S’isoler

Se blottir Gratter

Grimper Se reposer

S’abriter Dormir Monter

Griffer

Câliner

Jouer

Se cacher

L’animal domestique est de plus en plus présent dans nos modes de vie urbains. Un nombre croissant d’objets, de lignes et de services lui sont dédiés pour qu’il s’intègre toujours mieux à la vie quotidienne. Combiner le canapé du maître et l’’arbre’ du chat, créer un mobilier qui réponde aux usages et proportions de chacun, et qui nourisse le lien qu’ils entretiennent. > Gain de place + Solution esthétique > Renforcer le lien humain - animal 38

Photos : Aristide - Hôtel pour chats


Structure bois : Hêtre massif teinté wengé et vernis Planches de 12mm

Assise et accoudoir : 131cm

Structure panneaux particules de bois garnie de mousse polyéthylène Revêtement tissu toile 90% polyester 10% coton + Panneaux 100% sisal

Piétement : Pieds cylindres droits hauteur 19 cm Hêtre massif teinté wengé et vernis 76cm

178cm 71,5cm

39


Les plateformes à différents niveaux permettent au chat de grimper et créent différents points d’observation Une partie du dossier devient un coussin amovible afin que le chat puisse s’installer dans le creux formé et se blottir au contact d’une personne assise Des panneaux de sisal permettent au chat de faire ses griffes sur l’accoudoir

Une balle est suspendue à l’arrière du canapé pour faire de cette zone un terrain de jeu

40

Une niche est placée sous le canapé pour permettre au chat de s’isoler ou se cacher


DESIGN DE MODE


INSECTS MARY KATRANTZOU

PROPOSITION DE COLLECTION CAPSULE HIVER 16-17

42


43


RECHERCHE DE MOTIFS

La collection s’inspire des caractéristiques des insectes. En termes formels le vêtement reprend les effets de découpe qui se créent entre les différentes parties de l’exosquelette, les jeux d’articulations, de membranes et d’appendices, avec une importance donnée au thorax et à l’abdomen. En termes graphiques les motifs colorés sont omniprésents, jouent sur la répétition et la symétrie, on réemploie également la multipicité de textures et reflets de leurs carapaces.

PLAN DE COLLECTION

44


45


A FASHION TALE delphine faye

REPRISE DE PROJET DE FIN D’ÉTUDES HIVER 15-16

46


47


PLAN DE COLLECTION Plissé crêpe polyester print pois

Mini jacquard uni

Pompons fourrure

Pantalon drap de laine souple

& plissé polyester

Molleton imprimé & pièces organza

Organza de soie & détails popeline

Interlock lourd & pièces organza

Applications bandes fourrure

Satin de coton

Gabardine & fourrure synthétique

Fourrure plaquée

Satin de coton imprimé

Empiècement et volant organza

48

& toile de coton imprimée

Détails broderies contrastantes


Plongée dans l’univers du conte et sa panoplie de personnages colorés : Pierrot, la poupée, le soldat de plomb, le majordome, jusqu’à la Bête. La collection joue sur les codes de l’imaginaire collectif, les mélange, les décale et les hybride pour écrire de nouvelles histoires. La fourrure rosit et rencontre les fleurs de la robe de fillette, l’uniforme de soldat devient léger et translucide, les pois de Pierrot sont secoués et s’éparpillent au long des silhouettes.

49


NEO FLAPPER MANGO

PROPOSITION DE COLLECTION CITY HIVER 14-15

50


51


52


Raviver l’esprit des années folles, une période d’avant-gardisme et d’émancipation toujours actuelle. La collection ramène sa silhouette caractéristique dans le quotidien ; elle propose des pièces graphiques, inspirées de l’architecture Style International, modernisées par des matières ou des découpes et détails sport, jusqu’à des pièces plus délicates, fluides, reprenant les inspirations orientalistes et l’important travail d’ornementation omniprésents dans les arts appliqués de l’époque.

53


ROI DE SICILE ABRAHAM JANVIER

CRÉATION D’UNE MARQUE ÉTHIQUE HIVER 12-13

Abraham Janvier revisite le vestiaire de l’homme, lui insufflant une nouvelle énergie par des pièces à la fois ludiques et faciles. Esprit créateur ou streetwear, le vêtement s’adapte à la personnalité de celui qui le porte, lui donnant un style et une allure propres. Jeux de découpes, plis et pinces, de proportions et de matières fortes : les faux classiques Abraham Janvier séduisent les amoureux de détail et d’unicité. A la fois grave et joueur, parfois décalé, Abraham Janvier incarne une élégance moderne, le porté facile et beau dans la vie quotidienne. Il évolue dans un environnement urbain et cosmopolite et revendique une masculinité subtile. S’adressant à un homme à l’écoute du monde, conscient de l’environnement qui l’entoure, Abraham Janvier préfère évoluer et s’adapter plutôt que remplacer. Se positionnant au-delà du courant de mode, dans un souci de pérennité, la marque a choisi de développer un ensemble de pièces intemporelles, fabriquées sur commande à Paris, qui seront reconduites au fil des collections en faisant évoluer les matières, couleurs et imprimés. Costume et grosses pièces, jean, chemises et mailles, tous les indispensables du vestiaire contemporain sont présents pour permettre à l’homme Abraham Janvier d’évoluer au fil de la journée et d’apporter une nouvelle élégance à ses pièces du quotidien.

54


55


56


PLAN DE COLLECTION

57


PORT-MAHON ABRAHAM JANVIER

COLLECTION ÉTHIQUE n°2 ÉTÉ 2013

58


59


60


PLAN DE COLLECTION

61


62


DESIGN TEXTILE


PARADE MANOUSH KID

CRÉATION DE MOTIFS POUR UNE CAPSULE KID ÉTÉ 2011

64


65


SAISONS BLANCHEPORTE

CRÉATION ET DÉCLINAISON DE MOTIFS TEXTILES ÉTÉ 2009

66


67


CONTACT DELPHINE BISMUTH FAYE faye.delphine@gmail.com +33 (0)6.18.56.57.19

Profile for Delphine B. Faye

Delphine Bismuth Faye . Architecte d'intérieur / Designer  

Portfolio . Architecture d'intérieur . Design mobilier . Design de mode . Design textile

Delphine Bismuth Faye . Architecte d'intérieur / Designer  

Portfolio . Architecture d'intérieur . Design mobilier . Design de mode . Design textile

Advertisement