Page 1

Portfolio HARDY Delphine


Une tache de peinture est à l’origine de mon parcours. Un grand intérêt pour la peinture, le graffiti et le design m’a conduit à l’art. Puis, la tache de peinture s’est transformée en un cerne d’arbre. Les deux premiers cernes m’ont amené une approche technique du paysage. L’ arbre s’est développé, Durant mes études, les cernes se sont multipliés. Découvrant les approches variées de l’architecture du paysage, je poursuis ma croissance et mon évolution ...


Curriculum vitae Diplômée du master en architecture du paysage de Gembloux (belgique)

Diplômes 2011-2013: 2011-2012: 2008-2010: 2006-2008: 2005-2006: 2004-2005: 2003-2004:

master en architecture du paysage, Gembloux. Grande distinction. 1ère Master en échange inter-universitaire à L’université de Montréal. Licence architecture des jardins et du paysage, Gembloux. Distinction. BTS Aménagements paysagers, Lomme. Mention Très Bien. 1ère année ESAD (Ecole Supérieure d’Art et Design). Acquise. 1ère année L1 informatique, Université du Littoral. Acquise. Baccalauréat Scientifique, Lycée Sophie Berthelot, Calais. Mention Assez Bien.

Expériences en architecture du paysage 2013: Stage, 4 mois Agence Péna & peña, Bureau d’études, Paris. 2011: Stage, 1 mois agence Empreinte, Bureau d’études, Lille. 2010: Stage, 4 mois, agence TER, Bureau d’études, Paris. 2007 : Stage, 1 mois, Nord-Sud Paysages, Bureau d’études, Lille. 2007: Stage, 2 semaines, Garden Design, Entrepreneur, Bissegem-Courtrai. 2007: Stage, 10 semaines, EMa, Bureau d’études, Tourcoing-Lille.

Autres expériences professionnelles 2009 - 2013: Animatrice d’enfants- centre aéré 2011 - 2012: Animation d’ateliers créatifs -société boite de scène 2008 - 2010: Photographe -société boite de scène 2008: Animatrice d’enfants- centre aéré 2008: Animation d’ateliers créatifs -société boite de scène 2006: Employée restauration. 2003 - 2005: Animatrice d’enfants- centre aéré


Logiciels utilisés Bonne maîtrise: Photoshop, Illustrator, In design, Autocad SketchUp, Word, Excel, microsoft office Maîtrise des bases: Dreamweaver, After effect Vectorworks, Flash, Gimp, Audacity

Langues Anglais Espagnol

Centres d’intérêts Arts Plastiques, Peinture, Dessin L’environnement Actualités Musique


Art

t u

c o r p s

d e

Mon année en école d’art m’a beaucoup fait évoluer. Mon projet de fin d’étude m’a conduit à travailler le végétal. Sa place en ville. Un travail autour de parasites disséminés dans l’espace urbain de Reims.

s

P H O T O g r a p h i e

- Histoire de l’art - Étude de corps - Cours de dessin - Atelier de photographie argentique 2000-2006

École d’art et design (ESAD): - Études urbaines - Étude des ombres - Carnet de voyage - Parasites urbains 2006

É

d e

Mon parcours de plus d’une dizaine d’années en art, influe fortement sur ma vision et ma pratique du paysage. Du pinceau à la sculpture, j’ai développé une sensibilité personnelle des formes, des proportions, des couleurs mais aussi des matières.

P A R A S I T E S

U r b a i n s


BTS Aménagements paysagers

MAISON

DE

RETRAITE

ZONE D’URBANISATION PRIORITAIRE R

é

h

a

b

i

a

n

l

i

t

a

t

r

m

i

o

n

Mon BTS m’a permis d’acquérir des connaissances techniques, pratiques et végétales. Ce premier pas dans le domaine du paysage m’a éveillée à la conception et a aiguisé mon intérêt spécifique pour le végétal. Deux périodes de stage m’ont immergée dans le domaine professionnel. Un projet sur une maison de retraite, m’a amené à prendre en compte les besoins spécifiques d’une population. Et, un projet ANRU, de réhabilitation sur la ZUP à Calais, m’a permis d’aborder une échelle différente et des problématiques urbaines spécifiques.

T r

Stage - EMa : - Maison de retraite, Bollezeele, France - Réhabilitation ZUP, Calais Analyse - - Étude dqePlan de plantation- Coupes techniques- Maque e- Vue sketchup 2007-2008

s

f

o

e

r

v a l o r i s e r

l’existant

Croquis du site avant le projet

a

m

é

n

a

g

e

m

e

n

t


Licence

Parc des recollets belgique

Mes années de licence m’ont permis d’aborder des échelles différentes du paysage. En passant de l’échelle privée au domaine public. Des problématiques différentes ont façonné progressivement ma vision du paysage, des espaces et de notre environnement.

C a - Concours des Recollets, Huy, Belgique -Place Warocqué, La Louvière, Belgique Analyse Diagnostic Esquisse Projet Perspectives Plan d’exécution Coupes techniques Profils 2009

I n t e r a c t i o n l u x de f

o u

n

n

e x i o f l e u v

n e


Parc des WarocquĂŠ belgique

anamorphose

P

e

r

c

e

p

t

i

o

n


p i n t e r s t i c e s

l antes


rudĂŠrales

spontanĂŠes


XI AN CHINE E

E

Agence TER Stage

- Concours ville nouvelle Xi an, Chine Habillage plan Zooms Schémas explicatifs - Les Berges de Soissons, France APG Plan autocad Inventaire végétal Pale es végétales Plaque e Coupes 2010

N

1/ 40000

V

O

I

U

V

L

E

L

L

L

Ce stage enrichissant m’a permis de découvrir les concours nationaux et internationaux et d’observer le travail d’une équipe pluridisciplinaire parfois complexe. Mais aussi de suivre des projets continus comme celui des berges de Soisson.


1/ 4000


Séquence Nord

Club d’aviron : 511 210,78 € HT Parc sportif : 1 512 880,58 € HT

Séquence Centrale

Champ de foire : 2 594 183,94 € HT

Mail : 1 672 995,62 € HT

Pièce urbaine : Plages vertes : 679 477,08€ HT

Pièce urbaine : Centre ville : 5 261 011,20 € HT Séquence Sud

Pièce urbaine : Berges jardinées : 718 107,80 € HT

VÉGÉTALE

Ripisylve et abords : 3 301 275,04 € HT dont passerelle: 1 800 000 € HT

s é q u e n c e

Les Berges de Soissons FRANCE


Corydalis ochroleuca

Molinia arundinacea

Rodgersia podophylla

Sanguisorba tenuifolia ‘Alba’

URBAINE

RÉCRÉATIVE

s é q u e n c e

Juncus inflexus

s é q u e n c e

Sesleria caerulea

Kiosques

Monolithes en pierre de même nature que le sol

Mobilier inséré à l’espace

Miscanthus sacchariflorus

Sesleria heufleriana


Mémoire de fin d’étude

GARE LILLE

ST SAUVEUR

Délaissés Lors de mon travail de fin humains d’étude de Licence, j’ai souhaité travailler autour de la friche. Les délaissés humains. Une étude portée sur la condition, la perception, l’exploration et la richesse des friches m’a permis de découvrir ces espaces. Puis, un intérêt pour la flore et pour les systèmes de transformation inhérents à ces lieux m’ont conduite à observer différents projets de réaménagement. J’ai mené un projet sur la gare ST Sauveur, une friche de 50 ha au centre de Lille. Développé autour d’un aménagement différencié, le projet intègre des espaces fortement aménagés ; des espaces secondaires; et enfin, des espaces extensifs prenant avantage de la flore spontanée qui s’est mise en place dans l’espace.

A M É N A G E M E N T 2010

DIFFÉRENCIÉ

F R I C H E

Licence

Gare de marchandises St Sauveur - Lille - état existant

Gare de marchandises St Sauveur - Lille - Projet


E n t r é e

S

P

A

C

E

S O I G N É

E


MĂŠtro


PRIVÉ/PUBLIC

Pa

y

s

B

a

a

R ÉSERVES

n

g

d

e

e

ESPACES


g

é

t

a

t

i

o

n

s p o n t a n é e

é


Skate-park C o u r ĂŠ e


rĂŠsidus

Friches

ab


délaissés

andonnés


Master Architecte paysagiste

Ce projet s’articule autour de l’église excentrée et tournant le dos à la ville. L’aménagement ré-axe cet édifice vers l’espace public et invite le passant à parcourir l’espace par des terrasses vertes. Autour d’un espace multifonctionnel répondant aux problèmes de stationnement, se répartissent les espaces jouant du dénivelé. Au nord, un espace à la végétation plus spontanée rappelle les champs présents autour de la ville. Divers moyens de favoriser la végétation spontanée sont parsemés dans cet espace, béton caverneux, interstices….

Analyse Diagnostic Projet Perspectives Profils 2011

PLACE DU ROEULX BELGIQUE


E N

V I L L E

CHAMPS

AXER

T E R R A S S E S

VERTES

L’ É G L I S E S U R L A V I L L E


Ce projet aborde un grand paysage rural s’articulant autour d’îles classées patrimoine de l’Unesco. Les paysages atypiques, la biodiversité et le potentiel touristique, nous ont conduits à nous intéresser à ce paysage insulaire, sa perception et sa valorisation. Après une étude poussée, au travers d’une grille de lecture propre au contexte, des vues d’intérêts, différents paysages sont apparus : l’Insulaire, l’agricole, le chenal et les milieux humides et marécageux. Pour chacune de ces vues nous avons établi un principe d’aménagement adapté. Les principes reprennent 4 thématiques : cadrer, observer, parcourir, expérimenter, mis en place autour d’exemples clés perme ant de valoriser un paysage par des interventions minimales. Analyse Diagnostic Projet 2012

LES îLES QUÉBEC

DE BERTHIERS

Ins

Pay Île Dupas

Île de Grâce

UNESCO

Architecte paysagiste Montréal

Î L E S

Master 1

Île aux castors

Ch

Île de St-Ignace

3 km Carte des vues analysées

L’insularité Paysages agricoles Chenaux Milieux humides

Mil


sularitĂŠ

ysages agricoles

henaux

lieux humides

Profil de principe

Mettre en valeur

l’existant


Cadrer

3km

3km

High Line - New YorkSource HARDY D.

S’éloigner

de la côte

The shoreline in Kastrup, Denmark http://www.dwell.com/articles/dunkin-danish.html


Prendre de la

hauteur

e xpĂŠrimenter le lieu

Archipels de Stockholm A. Lecus http://www.objectif-suede.com/show_image_en-29.html

3km

Modules amovibles en fonction des saisons

PIlotis en bois Source Hardy D.


RE-APPROPRIATION

REDISTRIBUTION

ION

ISAT RÉORGAN

INTERSEC TION

CONNEXION

Bus

St Mathieu

50 m

É G A T R

Institutions

RECALIFICATION

Bars - Restaurants Epiceries

Logements

St Catherine O

Le jardin institutionnel

A

Marie

100 m

100 m

p

ue O

Bd Réné Lévesq

Une v

La poche

E S P A C E

Autoroute Ville

Rue St Marc

Rue Ste Catherine O

Rue Guy

Bd de Maisonneuve O

E s p a c e s

rooke O

Rue Sherb

O uverts

La rue

IRRIGATION

Analyse Diagnostic Projet Perspectives 2012

CATHERINE OUEST

Commerces variés Librairie

Ce projet urbain réfléchit sur l’avenir du quartier des Grands Jardins, au sudouest de Montréal. Malgré un nom équivoque, peu dans cet espace ne semble justifier ce e appellation. La volonté est de redynamiser un quartier par des interventions ciblées. Le projet est articulé autour du grand nombre d’espaces ouverts de ce quartier: les grands jardins privés, les poches de cœur d’îlot et la rue. Marqué par un déséquilibre d’espace public, notre stratégie d’intervention s’est portée sur le centre-est du quartier et sur ces 3 entités. Chacune d’elle répond à un besoin spécifique de la population et à une échelle différente. Articulée autour d’un espace partagé, la rue St Catherine se libère du carcan automobile.

T

Rue du Fort

Architecte paysagiste Montréal

RUE S MONTREAL

Av. Atwater

Master 1


Parti pris

Stratégie

A

volonté

Ste Catherine O Rue Guy

INSERTION VÉGÉTALE

100 m

SPONTANÉE

A gr r ibc ua l ti unr ee u

100 m

V É G É T A T I O N

100 m


Master 2 Mémoire de fin d’étude

Pour mon mémoire de fin d’étude, j’ai souhaité poursuivre et approfondir la thématique des espaces délaissés. Pour ce faire, je me suis intéressée à une partie d’entre eux, les dentscreuses temporaires qui parsèment l’espace urbain de Paris. Ce travail de recherche porte donc sur les espaces ouverts issus des démolitions et en a ente de construction. Peut-on imaginer aller vers une jachère urbaine?

Recherche 2013

INTERSTICES

SPATIAUX ET TEMPORELS ISSUS DES DÉMOLITIONS:

VERS UNE JACHÈRE URBAINE?

La population urbaine continue son expansion en dépassant les cinquante pourcents au niveau mondial. Ce e importance place l’enjeu qu’est la qualité de vie en ville comme un élément majeur des politiques d’aménagement actuelles et futures. Ces dernières années, la ville durable et par conséquent la reconstruction de l’espace urbain sur lui-même ont favorisé le réaménagement de zones tombées jusqu’alors en disgrâces. À la recherche d’espaces, la ville utilise les friches qui font de ce fait l’objet de nombreuses recherches et intéressent les professionnels de l’aménagement. Toutefois, cet intérêt se porte principalement sur des friches importantes, qui sont issues d’un abandon par sa population ou son activité. Outre ces espaces déjà fortement étudiés, il existe d’autres vides urbains pouvant être une source d’espaces à utiliser. Ils ne sont pas abandonnés mais en a ente de transformation. Ils sont l’interstice spatial et temporel créé entre la démolition d’un bâti et la construction du futur projet. C’est ce e phase, entre-deux usages et qui laisse un espace ouvert, sur laquelle je me suis intéressée. Encore peu étudié et valorisé jusqu’à présent, cet espace peut-il représenter un potentiel en terme d’aménagement et de planification?

Espace ouvert- rue des Pyrénées- Paris 20


L’étude est réalisée sur Paris entre 2001 et 2012. Elle a montré qu’en ce qui concerne le paysage, ces espaces sont très peu valorisés. Localisés principalement en périphérie de la ville, ils sont principalement clôturés par des grilles plus ou moins opaques et ils sont laissés à la reconquête des plantes spontanées et des graffeurs. Rares sont les espaces qui font l’objet d’une utilisation temporaire valorisante. De plus, l’analyse statistique des données basées sur les permis de construire et de démolir montre que, malgré une baisse du nombre d’espaces ouverts de ce type par an, ils représentent une surface non négligeable pour la ville de Paris, 37 ha tous les ans. Ce e baisse est à relativiser face à l’influence des politiques d’aménagement sur la création de ce type d’espace. La durée moyenne d’ouverture est de quatre ans, et une majorité des sites sont ouverts plus de deux ans. Tous ces paramètres laissent entrevoir les possibilités que présentent ces espaces à accueillir une activité durant leur temps d’a ente.

60%

95%

53%

38%

25% 33%

16%

20%

10%

8%

Proportion de chaque occupation du sol développée sur les sites ouverts

Proportion de chaque type de limites

38%

2km

b

Localisation et quantité d’espaces ouverts sur la période 2001-2012 (a) versus, les grands projets de rénovation urbaine envisagés en 2001 (b) Source des données b : APUR et HARDY Delphine Quartiers historiques

Quantitéd''espacesouverts

350

250

Quantité

Espaces verts (m²)

300

200 150 100 50

300 250 200 150 100 50 0

0 <5

5à11

12à23

24à47

>48

Duréeenmois

Rapport entre la quantité d’espaces ouverts et d’espaces verts pour chaque arrondissement

Comparatif du nombre d’espaces ouverts liste A +liste C en fonction de la durée d’ouverture

Surface(m²) f ( ²)

Nombre de sites en fonction de la superficie


t e e n g r a a y o C de v

P o l o g n e C

a

n

a

d


c u b a

P

a

o r t u g a l

E t a t - U n i s


CONTACT HARDY Delphine Site: http://www.hardydelphinepaysage.id1945.com/ hardydelphine@orange.fr 06/30/13/06/56

Portfolio hardy delphine 2013  

portfolio, book hardy delphine. Année 2013. Architecte paysagiste de Gembloux

Advertisement